D utiliser le test de Margaria pour estimer la capacité anaérobie alactique maximale.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "D utiliser le test de Margaria pour estimer la capacité anaérobie alactique maximale."

Transcription

1 AA HYSIOLOGIE DE L'ACTIVITÉ HYSIQUE II Session #1 La puissance anaérobie alactique le test de Margaria THÉORIE: L énergie dégagée lors de la dégradation des aliments est entreposée dans les tissus sous forme de l adénosine triphosphate (AT). Les cellules musculaires servent à transformer l énergie chimique (des liaisons phosphatiques de l AT) en énergie cinétique par la contraction musculaire. Ainsi les muscles ont la capacité de faire du travail physique. Le travail physique en étant défini comme le produit de la force et la distance par laquelle elle est exercée: T = F D Ou T = le travail, F = la force, et D = la distance par laquelle la force est exercée. Le taux de faire le travail, ça veut dire le travail fait par unité du temps, est la puissance: Ou = la puissance, et t = le temps. Unités de mesure (Système International): = T F D t = t Masse kilogramme (kg) seconde (s) Distance mètre (m) Force Newton (N) = kg m s -2 Travail Joule (J) = N m uissance Watt (W) = J/s Nota Bene 1) L accélération gravitationnelle (g) égale 9,8066 m s -2. 2) Dans le système international de mesure, on exprime la force en unités kilogramme (kg). Un kilogramme de force est celle qui agit sur une masse d un kilogramme à la surface de la Terre. La force est le produit de la masse et l accélération, alors, 1 kg = N. En physiologie de l exercice et surtout dans les manuels de cours, souvent on ne fait pas la différence entre kg (force) et kg (masse); un fait qui porte beaucoup de confusion! La fourniture du travail lors d une contraction est la fonction principale du muscle. Cette fonction est liée à une utilisation d AT, pour la synthèse duquel plusieurs combustibles peuvent être utilisés : le glucose, les acides gras et les corps cétoniques. Si la charge est faible, ces substances seront complètement dégradées en CO 2 et H 2 O, ce qui nécessite la présence d O 2. La puissance maximale d une contraction musculaire dépend, au moins en partie de la disponibilité de l AT et le taux de son hydrolyse en AD pendant la réaction entre les filaments d actine et le méromyosine lourde des filaments épais.

2 Lors d une contraction maximale, la quantité d AT présente dans le muscle est épuisé en à peu près 1 s. Il existe donc des voies métaboliques très efficaces qui peuvent fournir de l AT. L AT est rapidement fourni à partir de la créatine phosphate sous l action de la créatine kinase, mais ce phénomène ne suffit que pour 10 à 15 s pendant les contractions maximales. La créatine phosphate constitue une réserve énergétique caractéristique du muscle. La liaison entre le phosphate et l azote du groupement guanido de la créatine est riche en énergie et cette énergie est transmise à la synthèse de l AT. La disponibilité de la créatine phosphate est à peu près trois fois la concentration de l AT et ainsi est limitée à quelques secondes. À noter que ni la glycolyse ni les processus oxydatifs dans les mitochondries sont suffisants pour fournir l'énergie pendant ces contractions maximales. BUTS: D estimer la puissance maximale du muscle lors de la phase de contraction maximale ou la force de contraction dépend que sur les sources énergétiques de créatine phosphate. D utiliser le test de Margaria pour estimer la capacité anaérobie alactique maximale. AAREILS ET ÉQUIMENT: 16 sujets (plus ou moins habiles) des escaliers d au moins 12 marches. 1 chronomètre Deacon avec tapis d activation et de désactivation la mesure de la dénivellation totale entre la huitième et la douzième marche une balance pour estimer la masse corporelle en kg ROCEDURES: 1. rendre le plus précisément que possible le poids corporelle du chaque sujet. 2. Mesurer le hauteur des quatre marches (8 à 12) et calcule le dénivellation totale entre elles. 3. lacer le tapis d activation du chronomètre sur la huitième marche et celui de désactivation sur la douzième marche. 4. Tracer une ligne de départ à une distance de deux mètres devant la première marche. 5. rendre une échantillon du sang au bout du doigt et la mettre de côté sur glace, afin d analyser le taux sanguin d acide lactique au repos. 6. Remettre ( RESET ) le chronomètre à zéro.

3 7. Faire courir les sujets de la ligne de départ et faire monter les 12 marches, deux à la fois, aussi vite que possible. Assurer que les sujets touchent les deux tapis en montant à la huitième et à la douzième marche. 8. Noter le temps enregistré sur le chronomètre. 9. Répéter les étapes 5 à 7 cinq fois et inscrire le temps le plus bas des cinq répétitions pour chaque sujet. 10. rendre un échantillon de sang au bout d un doigt à 1, 3 et 5 minutes post exercice afin de déterminer la concentration sanguine d acide lactique post exercice. 11. Remplir la feuille de données individuelle avec vos propres données. 12. Remplir la feuille de données de groupe et pour les femmes et pour les hommes. CALCULS: = ( M g D) t Ou = la puissance (en W) M = la masse corporelle du sujet (en kg) G = l accélération due à la gravité (9,8066 m s -2 ) D = déplacement du corps entre la huitième et la douzième marche (en m) T = temps de déplacement enregistré entre la huitième et la douzième marche (s) REL = M RÉSULTATS: A. Individuels : Nom. Sexe. Âge. Masse. kg Déplacement verticale (8 à 12). m (0,01 s) ESSAI REL MEILLEUR (W) (W/kg)

4 B. De groupe: Hommes SUJET oids (kg) d essai (W) REL (W/kg) moyen Femmes SUJET oids (kg) d essai (W) REL (W/kg) moyen Individuel Moyen femmes Moyen hommes [Lactate] (mm) ré-ex ost-ex 1 ost-ex 2 ost-ex 3 1. Faire une graphique de vos propres résultats démontrant le relation entre le temps (t) et le numéro d essai. 2. Faire ce même graphique pour le moyen des femmes et des hommes.

5 3. Faire une graphique des résultats du groupe des femmes et des hommes (sur les même axes) afin de démontrer le relation entre le poids corporelle (axe des x) et la puissance (). 4. Faire une graphique des résultats du groupe des femmes et des hommes (sur les même coordonnées) afin de démontrer le relation entre le poids corporelle (axe des x) et le temps d essai (s). DISCUSSION & CONCLUSIONS: 1. Discuter vos résultats personnels surtout la décroissance de la puissance après plusieures essais. Discuter aussi les différences de la puissance absolue et relative entre les hommes et les femmes. 2. Quel est l effet du poids corporelle sur la puissance mesurée et le temps de déplacement? 3. Faire des commentaires sur la fiabilité de ce test. 4. Que signifient les différences entre la concentration de lactate pré- et post-exercice?

L'énergie et le sport

L'énergie et le sport L'énergie et le sport Par Alain Carpentier Laboratoire de Biologie Appliquée et Unité de Recherche en Neurophysiologie Institut Supérieur d'education Physique et de Kinésithérapie (ISEPK) La pratique sportive

Plus en détail

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy

LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT. Sandra Joffroy LES ADAPTATIONS METABOLIQUES A L ENTRAINEMENT Sandra Joffroy L'AEROBIE : Type de sports : Sports d endurance, Marathon, Cyclisme, Triathlon L ANAEROBIE ALACTIQUE : Type de sports : Sports de puissance,

Plus en détail

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE

BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE BP JEPS _ Activités Gymniques, Forme et Force TRANSFORMATION DE L ENERGIE CHIMIQUE EN ENERGIE MECANIQUE Sommaire. INTRODUCTION Page 3-7 FILIERE ANAEROBIE ALACTIQUE FILIERE ANAEROBIE LACTIQUE Page 8-15

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE

DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE DEVELOPPEMENT DU METABOLISME ANAEROBIE 1) Introduction 2) Rappel 3) Exploration du métabolisme anaérobie 3.1) Méthode Directe 3.2) Méthodes Indirectes 4) Développement du Métabolisme Anaérobie 5) Adaptations

Plus en détail

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo.

Fédération Tunisienne de judo. Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré. Les filières. énergétiques. Hamdi Chtourou. h_chtourou@yahoo. Fédération Tunisienne de judo Cours physiologie: Entraîneurs 1 er degré Les filières énergétiques Hamdi Chtourou h_chtourou@yahoo.fr 21/12/2012 La contraction musculaire La contraction musculaire L unité

Plus en détail

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Les trois systèmes énergétiques 97 Énergie immédiate : le système du phosphate à haute énergie 99 Énergie à court terme : le système

Plus en détail

Bioénergétique de l exercice musculaire

Bioénergétique de l exercice musculaire Bioénergétique de l exercice musculaire 1 Afin de se maintenir en vie, une cellule doit continuellement "travailler". Donc, elle a besoin d'énergie (énergie = capacité à produire du travail). Travail mécanique

Plus en détail

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire

1. L énergie de la contraction musculaire provient de l hydrolyse de l ATP 1.1. La contraction musculaire LA CHIMIE DE L EFFORT Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort Magnésium et effort musculaire A) Les différentes sources d énergie du muscle lors de l effort 1. L énergie de la contraction

Plus en détail

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement.

L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. L entraînement. Les différentes filières. Les tests d évaluation. La façon pratique de conduire un entraînement. Quelques rappels Le muscle est l effecteur Son combustible est l ATP Les stocks d ATP sont

Plus en détail

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION

PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION PHYSIOLOGIE APPLIQUEE A L EFFORT PHYSIQUE : INTRODUCTION Un effort, quelque soit sa nature, a besoin d ENERGIE Flux biologique de l ÉNERGIE Schématisons ce flux Plantes vertes CO 2 H 2 O Aliments O 2 Humains+

Plus en détail

ENERGIE ET PERFORMANCE

ENERGIE ET PERFORMANCE ENERGIE ET PERFORMANCE A. Introduction Les paramètres influençant la performance sont la Génétique, l entraînement, le mental, puis une série de paramètres tels la nutrition, le sommeil, l environnement,

Plus en détail

repscanada Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour entraîneurs personnels

repscanada Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour entraîneurs personnels Connaissances principales (Ce qu on enseigne à une personne) A. Les principes du conditionnement physique et les concepts de santé et bien-être Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour

Plus en détail

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step Les conseils et connaissances physio utiles pour le step I. S entraîner pour quoi faire? II. Le carburant du muscle et sa production III. IV. La fréquence cardiaque comme repère en Step Les différentes

Plus en détail

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi Énergie et métabolisme Les animaux trouvent la plupart de leur énergie dans l'oxydation des nutriments. La quantité d'oxygène absorbée peut permettre des mesures du métabolisme. Certains organismes peuvent

Plus en détail

Les filières énergétiques

Les filières énergétiques Les filières énergétiques Sources : Bases physiologiques de l activité physique. Fox et Mathews. Vigot, Paris, 1984. Biologie de l exercice musculaire. J.R. Lacour. Masson, Paris, 1992. Biologie du sport.

Plus en détail

Notes TD1. + 2 H+ + 2 e NADH + H+. - des synthèses d'atp par phosphorylation d'adp (formation nette de deux molécules d'atp) : 2 ADP + 2 Pi

Notes TD1. + 2 H+ + 2 e NADH + H+. - des synthèses d'atp par phosphorylation d'adp (formation nette de deux molécules d'atp) : 2 ADP + 2 Pi Notes TD1 La glycolyse (2ATP) La glycolyse est une voie métabolique d'assimilation du glucose et de production d'énergie. Elle se déroule dans le cytoplasme de la cellule. Comme son nom l'indique elle

Plus en détail

L approche bioénergétique

L approche bioénergétique L approche bioénergétique Appréhender l homme par la bioénergétique est une manière de comprendre et d analyser ses performances motrices. Ce champs d étude resté l apanage des scientifiques entre les

Plus en détail

Comité Régional de Bourgogne ------

Comité Régional de Bourgogne ------ in Plan Régional de Détection et d Evaluation des Pilotes PLAN REGIONAL DE DETECTION ET D EVALUATION DES PILOTES Comité Régional de la Fédération Française de Cyclisme de Bourgogne Comité Régional de Bourgogne

Plus en détail

66 heures de marche!!!!

66 heures de marche!!!! 1 kg de MASSE GRASSE» 7000 kcal ou 30000 kj 1 HEURE de MARCHE à 4 km/h» 180 kcal (750 kj) Les GRAISSES fournissent environ 60 % de l'énergie nécessairen Pour "perdre" 1 kg de GRAISSE, nécessité de. 66

Plus en détail

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent

Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires. -I -Les cellules respirent Chapitre II Respiration et fermentations cellulaires -I -Les cellules respirent 1 2 3 Les échanges gazeux entre les cellules chlorophylliennes et leur milieu 4 - II - Les mitochondries, organites de la

Plus en détail

Quiz 2015. Concours d expériences : Prévoir un résultat. Playful Science 9 Questions et réponses.

Quiz 2015. Concours d expériences : Prévoir un résultat. Playful Science 9 Questions et réponses. Concours d expériences : Prévoir un résultat. Playful Science 9 Questions et réponses. 1. L énergie nécessaire pour la contraction des muscles squelettiques est fournie par l ATP. Les muscles ne contiennent

Plus en détail

Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte

Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte Comparaison des qualités motrices chez l enfant, l adolescent et l adulte C est un travail très précieux pour tous les enseignants et étudiants, réalisé par l équipe Académique dirigé par F.Bergé avec

Plus en détail

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et le guide de l'enseignant 1 Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1 Courir pour l enfant c est : Dans le domaine moteur

Plus en détail

Les différents cycles de la périodisation

Les différents cycles de la périodisation PLANIFICATION CULTURISTE EQUIPE DE France Cette planification pyramidale permet d améliorer les facteurs de la performance culturisme grâce à une variation régulière des paramètres d entrainement suivants

Plus en détail

Bac S - Sujet de SVT - Session Septembre 2014 - Métropole GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION

Bac S - Sujet de SVT - Session Septembre 2014 - Métropole GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION Bac S - Sujet de SVT - Session Septembre 2014 - Métropole 1ère PARTIE : Mobilisation des connaissances (8 points). GÉNÉTIQUE ET ÉVOLUTION A la suite des résultats d une analyse de sang, un médecin a proposé

Plus en détail

Force explosive, Elasticité musculaire, Endurance Evaluation des effets du Bol d Air Jacquier

Force explosive, Elasticité musculaire, Endurance Evaluation des effets du Bol d Air Jacquier Force explosive, Elasticité musculaire, Endurance Evaluation des effets du Bol d Air Jacquier Professeur Andrea Lino, Médecin et chirurgien, Professeur associé de Physiologie humaine, Spécialiste de médecine

Plus en détail

Manuel des Entraîneurs FITA

Manuel des Entraîneurs FITA Manuel des Entraîneurs FITA BASE PHYSIOLOGIQUE pour le TIR A L ARC Module Niveau Intermédiaire Manuel des Entraîneurs FITA Niveau Intermédiaire Module BASE PHYSIOLOGIQUE pour le TIR A L ARC Table des matières

Plus en détail

Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012

Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012 Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012 1 Quelques idées reçues concernant l entraînement chez les jeunes -Trop s entraîner en cadet va user le jeune coureur - Les bons cadets d aujourd hui ne seront

Plus en détail

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier Les humains tous constitués de la même façon et tous les mêmes muscles mais pas tous le même métabolisme et la même ossature. les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour

Plus en détail

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES

GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES GRANDES INTÉGRATIONS MÉTABOLIQUES Rappel des principes de base: Principes de bases du catabolisme: ATP (unité universelle d énergie) est produit par l oxydation des éléments énergétiques principalement

Plus en détail

Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance :

Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance : Man Vs Woman Les femmes sont souvent considäräes comme Å le sexe faible Ç et on peut remarquer que dans certains sports, les femmes sont souvent en minoritä par rapport aux hommes. Vient s ajouter la diffärence

Plus en détail

Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014. NOM : Prénom : Groupe :

Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014. NOM : Prénom : Groupe : Evaluation Informatique Session 2 3 juillet 2014 NOM : Prénom : Groupe : Rapport de Stage Groupe 00 I) FILIERES ENERGETIQUES AU COURS DE L EXERCICE INTENSE REPETE... 3 1) PRODUCTION D ENERGIE... 3 2) GLYCOLYSE

Plus en détail

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer.

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. en 18 diapos! 1 D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. C'est assez désagréable de commencer à bouger après 1 heure d'immobilité en salle de classe. C est une activité où on se sent

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie

Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie Master 1ère année EOPS UES EOPS 1. Évaluation de la performance ECUF EOPS 1.3. Fonctions cardio-respiratoires et musculaires P. Mucci Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie I Définition Epreuve

Plus en détail

Les Qualités Physiques

Les Qualités Physiques Les Qualités Physiques Introduction : Tantôt qualifiées de capacités motrices ou physiques, d aptitudes ou de potentialités, les qualités physiques, de par leurs interrelations internes mais aussi de par

Plus en détail

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique.

Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Corps humain et santé : l exercice physique. Partie 1 : l adaptation physiologique lors d un effort physique. Au cours de l activité physique, les muscles ont des besoins accrus. La couverture de ces besoins

Plus en détail

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin

STEP. Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin STP Connaissances scientifiques et théoriques : Pour aller plus loin I. Principes de développement des processus énergétiques : 1 II. Approfondissement des notions : 2 1. Le processus aérobie : 2 2. Le

Plus en détail

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015 La préparation physique du plongeur Jean-François COGNEZ Janvier 2015 Objectifs Bases physiologiques Principes généraux de la préparation physique du plongeur L entraînement dans les différentes filières

Plus en détail

Le métabolisme alactique. Par Loïc Arbez

Le métabolisme alactique. Par Loïc Arbez Le métabolisme m anaérobie alactique Par Loïc Arbez PLAN Généralités Métabolisme anaérobie alactique et performance sportive Les facteurs limitants du métabolisme m anaérobie alactique Évaluation de l

Plus en détail

Baccalauréat ST2S Métropole 17 juin 2014 Correction

Baccalauréat ST2S Métropole 17 juin 2014 Correction Baccalauréat ST2S Métropole 17 juin 2014 Correction EXERCICE 1 6 points On mesure la fréquence cardiaque d un athlète courant sur un tapis roulant dont la vitesse peut être modifiée. Les résultats sont

Plus en détail

LISTE DES COMPÉTENCES POUR LE SPÉCIALISTE EN ENTRAÎNEMENT PERSONNEL (PTS)

LISTE DES COMPÉTENCES POUR LE SPÉCIALISTE EN ENTRAÎNEMENT PERSONNEL (PTS) LISTE DES COMPÉTENCES POUR LE SPÉCIALISTE EN ENTRAÎNEMENT PERSONNEL (PTS) Contenu global : Partie 1 - La théorie du conditionnement physique et son application Partie 2 - Bilan et évaluation Partie 3 -

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHLGIQUE Série : Sciences et Technologies de Laboratoire Spécialités : - Biotechnologies - Sciences physiques et chimiques en laboratoire SESSI 2014 Sous-épreuve écrite de Chimie biochimie

Plus en détail

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques

REENTRAINEMENT. I) Définition. II) Filières énergétiques REENTRAINEMENT I) Définition.. II) Filières énergétiques ATP créatine phosphate Oxygène La conso d nrj => l une successive/l autre En 1er intention : ATP sur 10 première sec puis les autres filières en

Plus en détail

BALANCE DE FITNESS 7850.02

BALANCE DE FITNESS 7850.02 POUR UN SUCCÈS MESURABLE BALANCE DE FITNESS 7850.02 Evaluation des résultats de mesure www.soehnle-professional.com La Balance de Fitness 7850 se base sur vos données personnelles pour calculer votre structure

Plus en détail

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2. LES VITAMINES Unité 2 - volet 4 ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.4) Différencier les vitamines lipo-solubles et les vitamines hydro-solubres et expliquer comment leur solubrité affecte leur absorption,

Plus en détail

1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie

1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE. Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie Cécile Pétré - 2011 1 2 1. LE FONCTIONNEMENT MUSCULAIRE Pour fonctionner, un muscle a besoin d énergie Cette énergie, c est : ( A T P = Adénosine Tri Phosphate ) 3 2. LA MOLECULE D ATP 4 5 La rupture des

Plus en détail

Chapitre 9: Respiration cellulaire

Chapitre 9: Respiration cellulaire Chapitre 9: Respiration cellulaire Concept de base respiration cellulaire Processus de la respiration aérobie ATP et travail cellulaire Réactions d oxydoréduction Respiration et fermentation Caractéristiques

Plus en détail

[Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP

[Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP [Biol313b] Physiologie Cellulaire et Intégrative 1 Compte-rendu de TP Approche quantitative de l énergétique biologique : adaptation des fonctions respiratoire et cardiaque au cours d un exercice physique

Plus en détail

Pour se multiplier les cellules ont besoin de produire de la matière, grâce à une production d énergie.

Pour se multiplier les cellules ont besoin de produire de la matière, grâce à une production d énergie. b) Un fonctionnement cellulaire commun. Les cellules «travaillent», elles remplissent des fonctions : - Le métabolisme est l ensemble des réactions chimiques se déroulant dans une cellule : - Les réactions

Plus en détail

Méthodes d éd. évaluation. Evaluation de la capacité aérobie. Les tests de terrain

Méthodes d éd. évaluation. Evaluation de la capacité aérobie. Les tests de terrain Méthodes d éd évaluation de l aptitude l physique Evaluation de la capacité aérobie Les tests de terrain 1 Introduction Aptitude physique d un sujet dépend de nombreux facteurs Exploration fonctionnelle

Plus en détail

Plan. nergétique. Vue d ensemble d

Plan. nergétique. Vue d ensemble d Bioénerg nergétique * Vue d ensemble d du métabolismem PACES 2011-2012 Dr. A. Boullier Plan Introduction Bioénergétique Cycle de Krebs Chaîne respiratoire Métabolisme des glucides Métabolisme des lipides

Plus en détail

Dossier de l élève : en classe

Dossier de l élève : en classe Dossier de l élève : en classe Le cycle course en durée a pour objectif de vous faire prendre conscience à travers la pratique, des critères de réalisation afin d «Orienter et développer les effets de

Plus en détail

L étude de l accélération d un corps en relation avec la force

L étude de l accélération d un corps en relation avec la force MÉCANIQUE L étude de l accélération d un corps en relation avec la force MISE EN SITUATION Vous voulez démarrer votre écurie de voitures de F1. Comme vous désirez remporter un maximum de courses, vous

Plus en détail

C O R R I G E. I. MAITRISE DES CONNAISSANCES (05 points) Introduction

C O R R I G E. I. MAITRISE DES CONNAISSANCES (05 points) Introduction SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1/6 09 G 28 A 01 C O R R I G E I. MAITRISE DES CONNAISSANCES (05 points) Introduction La contraction musculaire nécessite l hydrolyse de molécules d ATP, dont le stock

Plus en détail

http://www.xtremepapers.net M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes

http://www.xtremepapers.net M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes IB BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ 22056022 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes INSTRUCTIONS

Plus en détail

LABORATOIRE D ANALYSES DE BIOLOGIE MEDICALE. Glycémie.0.75 g/l N: 0.70 1.10 4.16 mmol/l

LABORATOIRE D ANALYSES DE BIOLOGIE MEDICALE. Glycémie.0.75 g/l N: 0.70 1.10 4.16 mmol/l La régulation de la glycémie Introduction : Qu est ce que la glycémie? Quelles sont les valeurs normales de la glycémie? Document 1: bilan sanguin d une personne non diabétique (à jeun) Docteur P Pharmacien

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL SUJET SESSION 2011 Polynésie BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE N 4 MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES Options : Toutes sauf TVCQ(s) ; TCVA ; CGE Canin et Félin ; SMR et CGEA Durée : 3 heures Matériel(s) et

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Session 2011 BACCALAUREAT TECHNLGIQUE SERIE : ST2S SCIENCES ET TECHNLGIES DE LA SANTE ET DU SCIAL EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de la

Plus en détail

LES FILIERES ENERGETIQUES

LES FILIERES ENERGETIQUES LES FILIERES ENERGETIQUES Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport Dr Frédéric MATON www.irbms.com Médecine du Sport Acteur Biologie par de Passion l entraînement dans le Sport et la Santé 3

Plus en détail

La course en durée au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues

La course en durée au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues au Lycée Classe de seconde- Compétences de niveau 3 attendues 1. Introduction- Présentation. 2. une nouvelle démarche BO n 4 du 29 avril 2010 : programme d EPS pour les LEGT. BO spécial n 2 du 19 février

Plus en détail

Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève

Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève LES TECHNIQUES DE RECUPERATION Frédéric GAZEAU Docteur en Sciences de la Santé et du sport Personal Trainer SARL 13, rue Sautter 1205 Genève Définition de la récupération : Période nécessaire après une

Plus en détail

EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy

EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy EXPLORATION DE LA CELLULE ET MÉTABOLISME ÉNERGÉTIQUE Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy Taille des cellules (104) Si une cellule animale avait la taille d'un immeuble de six logements 1 µm = 1/1000

Plus en détail

Les liaisons riches en énergie

Les liaisons riches en énergie Les liaisons riches en énergie Définition: liaison dont la rupture libère beaucoup d énergie (dont la synthèse consomme beaucoup d énergie). I. Liaison anhydride phosphorique Elle résulte d une élimination

Plus en détail

CHMI 2220 FA Chimie clinique Examen semestre I Décembre 2003 Dr. V. Appanna

CHMI 2220 FA Chimie clinique Examen semestre I Décembre 2003 Dr. V. Appanna CHMI 2220 FA Chimie clinique Examen semestre I Décembre 2003 Dr. V. Appanna Durée: 3 heures A répondre toutes les questions: Question 1: Encerclez la bonne réponse 1. Après une chirurgie le taux du glucose

Plus en détail

Physiopathologie de l activité physique et épreuve d effort

Physiopathologie de l activité physique et épreuve d effort 18/01/0718/01/07 Physiopathologie de l activité physique et épreuve d effort Dr Jean-Marc Perruchini Service de Réhabilitation respiratoire, Clinique de Médecine Physique Les Rosiers 45, Bd Henri Bazin,

Plus en détail

LYCEE : NOM Prénom : Classe : MATHEMATIQUES EVALUATION DES COMPETENCES A L ENTREE DE LA CLASSE DE SECONDE DE LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE 2013-2014

LYCEE : NOM Prénom : Classe : MATHEMATIQUES EVALUATION DES COMPETENCES A L ENTREE DE LA CLASSE DE SECONDE DE LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE 2013-2014 Académie de Montpellier LYCEE : NOM Prénom : Classe : MATHEMATIQUES EVALUATION DES COMPETENCES A L ENTREE DE LA CLASSE DE SECONDE DE LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE 2013-2014 CAHIER DE L ELEVE La calculatrice

Plus en détail

6 : La Seconde Guerre mondiale allait-elle être différente de la Première?

6 : La Seconde Guerre mondiale allait-elle être différente de la Première? 6 : La Seconde Guerre mondiale allait-elle être différente de la Première? Durée de la leçon Matériel et préparation Autres notes pour les éducateurs 1 période (75 minutes) Feuilles de travail sur l histoire

Plus en détail

A/ Chaque série d affirmations peut comporter une ou plusieurs réponse (s) exacte(s). Repérer les affirmations correctes: (0.

A/ Chaque série d affirmations peut comporter une ou plusieurs réponse (s) exacte(s). Repérer les affirmations correctes: (0. «NB. Pour la correction et les notes, contacter le site web: svt-mounir.sitew.com» EXERCIE N O 1: A/ Chaque série d affirmations peut comporter une ou plusieurs réponse (s) exacte(s). Repérer les affirmations

Plus en détail

Perdre du poids en se tonifiant comment ça marche?

Perdre du poids en se tonifiant comment ça marche? Perdre du poids en se tonifiant comment ça marche? by Aline - lundi 9 mars 2015 http://www.assfla3.fr/2015/03/09/perdre-du-poids-en-se-tonifiant-comment-ca-marche/ La musculation peut être un moyen plus

Plus en détail

Evaluation de l'état nutritionnel :

Evaluation de l'état nutritionnel : Evaluation de l'état nutritionnel : la composition corporelle de l'homme Nathalie LOOS Activités recherche : Laboratoire Périnatalité & Risques Toxiques (PériTox) EA 4285 - UMI 01 Unité mixte INERIS --------------------------------

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

l antipyrine (i-phényl-2, 3 diméthylpyrazolone 5 one).

l antipyrine (i-phényl-2, 3 diméthylpyrazolone 5 one). LA MESURE DE L EAU TOTALE DE L ORGANISME CHEZ LES PORCINS PAR LA MÉTHODE A L ANTIPYRINE B.L. DUMONT Station de Recherches sur l Élevage, C.N.R.Z., JouyenJosas. la méthode des es La mesure de l eau totale

Plus en détail

Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations»

Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations» Manuel d utilisation du logiciel «Extracteur d équations» Ce logiciel a pour but d aider les élèves à vérifier leurs réponses en ce qui a trait aux circuits RLC, dans le domaine «s», ainsi qu à faire l

Plus en détail

Les dispositifs non innovants. Évaluation biologique : relations avec la validation du nettoyage. iso 10993-1

Les dispositifs non innovants. Évaluation biologique : relations avec la validation du nettoyage. iso 10993-1 cahier spécial 45 Évaluation biologique : relations avec la validation du nettoyage Par Aurélien Bignon, BioM Advice Les dispositifs médicaux (DM) doivent suivre une procédure d évaluation biologique décrite

Plus en détail

Le rein dans l équilibre acido-basique de l organisme

Le rein dans l équilibre acido-basique de l organisme Le rein dans l équilibre acido-basique de l organisme L eau pure contient 10-7 moles/l de H+. ph = - log [H+] = 7 Un acide est une substance qui libère des H+. Si on ajoute un acide dans l eau, [H+] augmente

Plus en détail

Le diabète. Sensibiliser les apprenants sur les types du diabète, et sur le sujet en général à travers les réponses des questions suivantes :

Le diabète. Sensibiliser les apprenants sur les types du diabète, et sur le sujet en général à travers les réponses des questions suivantes : Le diabète Titre:Le diabète de type 2 Public : endocrinologues de niveau A2 Durée : 2h Objectif général : s informer sur les antécédents familiaux d un patient afin de bien diagnostiquer la maladie Mots-clés

Plus en détail

Devoir Surveillé de Physique - Chimie n 3 - Mercredi 18 Novembre 2015 -

Devoir Surveillé de Physique - Chimie n 3 - Mercredi 18 Novembre 2015 - Devoir Surveillé de Physique - Chimie n 3 - Mercredi 18 Novembre 2015 - Durée : 3h00. Les calculatrices sont autorisées. Les trois parties sont complètement indépendantes. Tout résultat donné dans l énoncé

Plus en détail

Les activités d entretien au lycée: Quels contenus? Repères physiologiques

Les activités d entretien au lycée: Quels contenus? Repères physiologiques Les activités d entretien au lycée: Quels contenus? Stage Académique. Jeudi 6 janvier 2005 Repères physiologiques Sophie Herrera Cazenave Université Victor Segalen Bordeaux 2 Sophie Herrera Cazenave 1

Plus en détail

COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES

COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES COMPLEMENT SUR LES FILIERES ENERGETIQUES SUPPORT UC1 CFEB et CQP 2015-2016 DEBACQ JF JUIN 2015 / Version 9 La filière anaérobie alactique Mise en route du système ATP-PCr : Dans la cellule musculaire il

Plus en détail

Séquence 9 : le poids Cours niveau troisième

Séquence 9 : le poids Cours niveau troisième Séquence 9 : le poids Cours niveau troisième Objectifs : - Savoir que le poids est l action à distance exercée par la Terre sur un objet situé dans son voisinage - P et la masse m d un objet sont deux

Plus en détail

à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26

à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26 à l école primaire Roland LATOU Hélène LE PERFF Franck MOULHIAC Page 1 sur 26 PREAMBULE La course longue, trop souvent associée à l endurance dont elle prend parfois le nom, occupe une place parfois insuffisante

Plus en détail

Étude ABC-one 2010 Combustion locale des graisses

Étude ABC-one 2010 Combustion locale des graisses Étude ABC-one 2010 Combustion locale des graisses 1. Introduction L'objectif de l'étude était de tester l'effet des appareils «Slim Belly» et «Slim Legs» sur la combustion des graisses locales et d'évaluer

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2013 Epreuve : MATHEMATIQUES Série : Sciences et Technologies de la Santé et du Social (ST2S) Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de la calculatrice

Plus en détail

QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible entre 10 et 2. Ils sont en course de résistance

QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible entre 10 et 2. Ils sont en course de résistance Les incontournables QUE SE PASSE T-IL LORSQUE MES ELEVES COURENT? Le plus vite possible pendant une durée maximale de 10? Ils sont en course de vitesse ( 30 m 40 m) - l énergie est fournie par les réserves

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

Les substances nutritives Fiche de travail

Les substances nutritives Fiche de travail Information aux enseignants 1/7 Ordre de travail L enseignant(e) demande aux élèves de dessiner un cercle et d en faire un diagramme circulaire pour lequel ils estiment les proportions de substances nutritives:

Plus en détail

GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE

GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE GUIDE DE NUTRITION AVANCÉ POUR UN TRIATHLON PLUS RAPIDE Guide gratuit! 2015/2016 For beginner to pro Guides pour autres sports : www.highfive.co.uk POURQUOI UTILISER LA NUTRITION SPORTIVE? La nutrition

Plus en détail

Expérience # 12. Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse

Expérience # 12. Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse Expérience # 12 Détermination de l équation de vitesse d une réaction d hydrolyse 1. But Déterminer l'ordre et la constante de vitesse de la réaction d'hydrolyse du colorant méthyle violet, RA, à deux

Plus en détail

Lutte contre la surcharge pondérale

Lutte contre la surcharge pondérale Lutte contre la surcharge pondérale I. Répartition des graisses corporelles Généralités Inégalités hommes/femmes Causes de l obésité II. Contrôle des la masse corporelle Réduire l apport énergétique alimentaire

Plus en détail

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement.

Ainsi le travail par intervalles permet une augmentation des charges de travail sans risque de surentraînement. LA SURCOMPENSATION La surcompensation est le phénomène de base sans lequel s entraîner serait inefficace : je m entraîne, je suis fatigué, je me repose, je suis capable de reproduire ce que j ai fait avec

Plus en détail

ufrstaps Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO TOULOUSE moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302

ufrstaps Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO TOULOUSE moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302 ufrstaps TOULOUSE Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2 Pierre MORETTO moretto@cict.fr UFR STAPS - Pôle Sport - Bureau 302 ufrstaps TOULOUSE Biomécanique et Analyse du mouvement Master 1 Sc2

Plus en détail

+ 2 Pi. Glycogénine 7. Glycogénine. UDP-Glc 7. UDP-Glc. (UDP)n 7. (UDP-Glc)n. (UDP-Glc) 7. (UDP)n. (UDP-Glc) (UDP) 7 (UDP) (UDP-Glc)n (UDP-Glc)n

+ 2 Pi. Glycogénine 7. Glycogénine. UDP-Glc 7. UDP-Glc. (UDP)n 7. (UDP-Glc)n. (UDP-Glc) 7. (UDP)n. (UDP-Glc) (UDP) 7 (UDP) (UDP-Glc)n (UDP-Glc)n La biosynthèse Introduction Voie métabolique qui permet la mise en réserve du glucose en glycogène: glycogénogenèse. Si on a un apport de glucose, on va pouvoir le mettre en réserve. D'autres précurseurs

Plus en détail

Formation écoles de commerce

Formation écoles de commerce Unités de formation Aperçu Au cours des unités de formation (UF), la personne en formation montre qu elle est à même de reconnaître, de comprendre et de documenter des processus de travail. Les UF englobent

Plus en détail

La beauté à votre portée

La beauté à votre portée Powered by Prouvé cliniquement pour des résultats immédiats et à long terme La beauté à votre portée. Sculpte la silhouette. Raffermit le contour du visage. Raffermit la peau. Réduit la cellulite Résultats

Plus en détail

fabricant de Diamicron Ce livret a été produit par SERVIER CANADA INC., à l intention des patients traités par Diamicron

fabricant de Diamicron Ce livret a été produit par SERVIER CANADA INC., à l intention des patients traités par Diamicron DIPAT5815F Doit être pris une fois par jour au petit-déjeuner, comme prescrit par votre médecin. Produit en tant que service pour la médecine, et ce, à l intention des patients traités par Diamicron MR.

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ADDICTIONS : L ALCOOL

ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ADDICTIONS : L ALCOOL lycée : physique-chimie (SVT ET mathématiques) Programme Enseignement d exploration MPS, thème «Sciences et aliments». Différentes entrées notamment : concentration massique d une espèce en solution, densité,

Plus en détail