FÉDÉRATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTÉ DU QUÉBEC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FÉDÉRATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTÉ DU QUÉBEC"

Transcription

1 FÉDÉRATION INTERPROFESSIONNELLE DE LA SANTÉ DU QUÉBEC

2

3 La FIQ poursuit des objectifs de défense et de promotion des intérêts socioéconomiques et professionnels de ses membres tout en jouant un rôle d agente de transformation sociale. Animée par des valeurs de justice, de solidarité et d équité, la FIQ entend non seulement garder la place qu'elle s'est taillée sur l échiquier syndical, politique et médiatique, mais compte aussi renforcer le pouvoir d influence développé au fil des ans. La FIQ s efforce de faire savoir au gouvernement, aux employeurs et à la population qu elle a à cœur l amélioration des conditions de travail et de vie de ses membres, le maintien d un système de santé public ainsi qu une garantie de soins de qualité pour toutes. Les femmes du Québec peuvent compter sur la voix de la FIQ pour porter leurs revendications sur la place publique.

4 LA FIQ Ses membres : professionnelles en soins infirmiers et cardiorespiratoires : infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes, perfusionnistes, puéricultrices et gardes-bébés regroupées dans 61 syndicats à l œuvre dans 158 établissements de santé Son action au quotidien : fait respecter la convention collective recherche des solutions aux litiges avant de les porter à l arbitrage négocie des dispositions locales intervient en matière d organisation du travail et de santé et sécurité du travail

5 Son implication sociale : dénonce les choix des gouvernements qui fragilisent les droits des travailleuses et travailleurs et ceux de la population s oppose à la réduction des services publics, à la réingénierie de l État et aux politiques néolibérales proposées par les gouvernements en place participe à tous les débats entourant l accessibilité, la gratuité, l universalité et la qualité des services de santé défend ses membres en tant que femmes, travailleuses et citoyennes Les membres de la FIQ sont informées par : le FIQ Actualités le FIQ en Action les tracts les dépliants et brochures les affiches le site Internet Tous ces outils sont traduits pour les membres anglophones.

6 Déclaration de principes : Que ce soit par ses orientations ou encore par ses méthodes d action, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec s engage sur le terrain des luttes syndicales, sociales et économiques à promouvoir une société qui reconnaisse la primauté des droits humains sur les impératifs économiques et qui soit à la recherche d une plus grande justice, d une répartition plus équitable des richesses et des pouvoirs, et ce, sans affiliation à un parti politique. En conséquence, la FIQ s engage à reconnaître et promouvoir les dispositions incluses dans la Charte québécoise des droits et libertés de la personne. La Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec : La FIQ se veut une organisation syndicale qui travaille prioritairement à la défense et à la promotion des intérêts professionnels, économiques et sociaux de ses membres. Elle se veut un outil collectif de conscientisation et de pression.

7 Une organisation démocratique et accessible Une organisation qui recherche l amélioration des conditions de travail Une organisation au cœur de la santé Une organisation syndicale impliquée dans la promotion des droits des femmes Une organisation qui loge à l enseigne de la solidarité

8 LES RELATIONS DE TRAVAIL La FIQ assure la défense de ses membres : à l arbitrage devant la CSST devant les ordres professionnels Grâce à des : conseillères aux établissements conseillères procureures à l équipe juridique conseillères procureures en SST conseillères à l équipe de recherche

9 LA FORMATION La FIQ offre aux nouvelles militantes et aux militantes d expérience la formation nécessaire à l acquisition des connaissances et outils leur permettant d assumer pleinement leurs responsabilités. Cette formation porte, entre autres, sur : la santé et la sécurité du travail l initiation à la vie syndicale la violence au travail le rôle d agente syndicale la fonction de déléguée aux instances l organisation du travail

10 LA SÉCURITÉ SOCIALE Deux dossiers : retraite et assurance Les interventions visent à assurer aux membres et particulièrement aux femmes la défense de leurs droits et intérêts ainsi qu une meilleure situation financière à la retraite et lors d une période d invalidité. La FIQ : offre la formation et le soutien nécessaire aux conseillères ou, s il y a lieu, aux membres organise les soirées d information Pensons Pension sur le régime de retraite négocie le contrat d assurance collective le plus avantageux, au meilleur coût prend en charge les dossiers d invalidité longue durée assure le soutien aux membres en invalidité

11 LA CONDITION FÉMININE La FIQ offre aux militantes : un lieu de réflexion féministe et d action concernant des aspects sur lesquels les professionnelles en soins sont interpellées comme femmes la possibilité de développer des solidarités avec l ensemble du mouvement des femmes des tribunes où vivre son engagement féministe : comité Condition féminine, Réseau des femmes et Intersyndicale des femmes et une expertise dans de grands dossiers touchant la condition des femmes : défense et promotion des droits des femmes et des travailleuses violence dans les milieux de travail conciliation travail/vie personnelle pauvreté L A F I Q, U N E VO I X Q U I P O R T E, D E S G E S T E S Q U I C O M P T E N T

12 L ORGANISATION DU TRAVAIL Les dossiers de la FIQ : l organisation du travail les fardeaux de tâche la planification de la main-d œuvre en soins le développement des ressources humaines Les actions et revendications de la FIQ en matière d organisation du travail permettent aux professionnelles en soins d acquérir et d exercer un meilleur contrôle sur leur travail en participant activement au règlement des problèmes qui se posent dans leur milieu de travail.

13 LA NÉGOCIATION La FIQ revendique : l amélioration des conditions de travail la reconnaissance de la valeur du travail des femmes le droit à la santé pour la population L A F I Q, U N E VO I X Q U I P O R T E, D E S G E S T E S Q U I C O M P T E N T

14 Des actions qui portent fruit : transformation des primes de soir et de nuit en pourcentage du salaire introduction des primes de fin de semaine congés compensatoires pour le travail de nuit conversion des heures de remplacement en postes déplafonnement de l échelle salariale pour les détentrices d une formation postscolaire augmentation des sommes consenties pour la formation en cours d emploi mécanisme amélioré pour le règlement des fardeaux de tâche meilleure protection en cas d invalidité réduction de la période de prise du congé annuel conditions particulières pour les infirmières du Grand Nord améliorations importantes à la rémunération au fil des ans

15 Au-delà de la négociation de la convention collective, la FIQ : se positionne par rapport aux lois régissant le monde des relations de travail coordonne les comités paritaires et y participe collabore à l analyse de l'impact de nouvelles formes d'organisation du travail assure un suivi du dossier équité L A F I Q, U N E VO I X Q U I P O R T E, D E S G E S T E S Q U I C O M P T E N T

16 LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Les objectifs généraux : éliminer les dangers à la source travailler à faire reconnaître tous les risques inhérents au milieu de travail des professionnelles en soins La FIQ intervient lors de problématiques comme : le retrait préventif de la travailleuse enceinte l'épuisement professionnel les maux de dos les infections nosocomiales En matière de représentation face à la CSST, la FIQ se distingue des autres organisations en assumant en totalité les frais nécessaires pour assurer une défense pleine et entière des membres.

17 DES STRUCTURES POLITIQUES DÉMOCRATIQUES Les membres de la FIQ sont présentes partout et au pouvoir à tous les niveaux décisionnels, local, régional et fédéral et participent à une structure des plus démocratiques. Congrès 650 déléguées provenant des établissements et représentant tous les groupes professionnels en soins infirmiers et cardiorespiratoires Conseil fédéral 500 déléguées provenant des établissements et représentant tous les groupes professionnels en soins infirmiers et cardiorespiratoires Comité exécutif fédéral 9 membres élues en congrès dont : 1 vice-présidente infirmière 1 vice-présidente infirmière auxiliaire 1 vice-présidente inhalothérapeute L A F I Q, U N E VO I X Q U I P O R T E, D E S G E S T E S Q U I C O M P T E N T

18 DES SERVICES DISPONIBLES PARTOUT AU QUÉBEC Montréal Laval 2050, rue De Bleury, 4 e étage Montréal (Québec) H3A 2J Télécopieur : , boul. Sainte-Rose Laval (Québec) H7P 1C Télécopieur : Québec 1260, boul. Lebourgneuf Bureau 300 Québec (Québec) G2K 2G Télécopieur : Abitibi Témiscamingue 170, av. Principale Bureau 106 Rouyn-Noranda (Québec) J9X 4P Télécopieur : Mauricie Bois-Francs 3803, boul. Royal Bureau 2 Shawinigan (Québec) G9N 8L Télécopieur : Outaouais 370, boul. Gréber Bureau 230 Gatineau (Québec) J8T 5R Télécopieur :

19 Bas Saint-Laurent Gaspésie 84, rue Saint-Germain Est Bureau 219 Rimouski (Québec) G5L 7K Télécopieur : Saguenay Lac-Saint-Jean 451, rue Racine Est Chicoutimi (Québec) G7H 1T Télécopieur : Estrie 2630, rue King Ouest Bureau 206 Sherbrooke (Québec) J1J 2H Télécopieur : D E S S E R V I C E S D I S P O N I B L E S PA R TO U T AU Q U É B E C

20 Un seul site Internet : Une seule adresse courriel :

Pour mieux comprendre le mode de tarification au taux personnalisé

Pour mieux comprendre le mode de tarification au taux personnalisé Pour mieux comprendre le mode de tarification au taux personnalisé Tarification 2008 La tarification à la CSST Il existe trois modes de tarification à la CSST : le taux de l unité, le taux personnalisé

Plus en détail

18 Janvier 2007 Volume 3, numéro 6

18 Janvier 2007 Volume 3, numéro 6 18 Janvier 2007 Volume 3, numéro 6 LE SECRÉTARIAT INTERSYNDICAL DES SERVICES PUBLICS (SISP) LANCE UNE TOURNÉE D INFORMATION ET DE MOBILISATION POUR DÉFENDRE LES SERVICES PUBLICS. Mot de la présidente Bonjour

Plus en détail

En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir! www.csst.qc.ca

En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir! www.csst.qc.ca www.csst.qc.ca En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir! Que dois-je faire en cas d accident du travail? 1 Aviser rapidement mon employeur 3 Garder tous mes reçus 2 Vous

Plus en détail

Pour mieux comprendre le mode de

Pour mieux comprendre le mode de L Avis de calcul du taux 2011 Le Sommaire des données ayant servi au calcul du taux 2011 Les Données financières ayant servi au calcul du taux 2011 En s adressant au personnel du Service aux employeurs

Plus en détail

Parlons assurance 2016 TAUX DE PRIME. csst.qc.ca

Parlons assurance 2016 TAUX DE PRIME. csst.qc.ca Parlons assurance 2016 TAUX DE PRIME csst.qc.ca La CSST fournit un service d assurance essentiel aux travailleurs ainsi qu aux employeurs établis au Québec. Travailleurs Protection du revenu Cette assurance

Plus en détail

La CSST a besoin de l avis d un autre professionnel de la santé : ce qu il faut savoir. www.csst.qc.ca

La CSST a besoin de l avis d un autre professionnel de la santé : ce qu il faut savoir. www.csst.qc.ca À L INTENTION DES TRAVAILLEUSES ET DES TRAVAILLEURS La CSST a besoin de l avis d un autre professionnel de la santé : ce qu il faut savoir. www.csst.qc.ca Vous avez subi un accident du travail, vous souffrez

Plus en détail

BIENVENUE DANS VOTRE SYNDICAT

BIENVENUE DANS VOTRE SYNDICAT BIENVENUE DANS VOTRE SYNDICAT PLUS DE 125 000 MEMBRES 80 % DE FEMMES Vous êtes membre de la FSSS-CSN, la plus grande organisation syndicale du secteur de la santé et des services sociaux Nous sommes très

Plus en détail

Les services de gestion documentaire. offerts par Bibliothèque et Archives nationales du Québec et ses partenaires

Les services de gestion documentaire. offerts par Bibliothèque et Archives nationales du Québec et ses partenaires Les services de gestion documentaire offerts par Bibliothèque et Archives nationales du Québec et ses partenaires Au sujet de BAnQ Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) est une institution

Plus en détail

Question d argent. n Fonds de défense syndicale n Péréquation n Banque de libérations syndicales

Question d argent. n Fonds de défense syndicale n Péréquation n Banque de libérations syndicales 5A Question d argent n Fonds de défense syndicale n Péréquation n Banque de libérations syndicales 2, 3, 4, 5 et 6 juin 2008 5A Question d argent n Fonds de défense syndicale n Péréquation n Banque de

Plus en détail

Siège social 7900, boul. Taschereau, édifice E, bureau 100, Brossard Qc J4X 1C2 Téléphone : 450 466-7036 Télécopieur : 450 466-5134

Siège social 7900, boul. Taschereau, édifice E, bureau 100, Brossard Qc J4X 1C2 Téléphone : 450 466-7036 Télécopieur : 450 466-5134 Siège social 7900, boul. Taschereau, édifice E, bureau 100, Brossard Qc J4X 1C2 Téléphone : 450 466-7036 Télécopieur : 450 466-5134 LA FORMATION, UN OUTIL INDISPENSABLE AU DÉVELOPPEMENT DE LA VIE SYNDICALE

Plus en détail

La gestion de la santé et de la sécurité du travail,

La gestion de la santé et de la sécurité du travail, La gestion de la santé et de la sécurité du travail, c est rentable! Un accident du travail, ça coûte cher! La gestion de la santé et de la sécurité du travail, c est rentable! L employeur inscrit à la

Plus en détail

RESPECT ÉQUITÉ PROFESSIONNALISME. Déclaration de services de la CSST. www.csst.qc.ca

RESPECT ÉQUITÉ PROFESSIONNALISME. Déclaration de services de la CSST. www.csst.qc.ca RESPECT ÉQUITÉ PROFESSIONNALISME Déclaration de services de la CSST www.csst.qc.ca 2 DÉCLARATION DE SERVICES DE LA CSST NOS VALEURS : RESPECT PROFESSIONNALISME ÉQUITÉ QUI NOUS SOMMES Nous sommes l organisme

Plus en détail

La formation syndicale au SCFP. Programme septembre à décembre 2011

La formation syndicale au SCFP. Programme septembre à décembre 2011 La formation syndicale au SCFP Programme septembre à décembre 2011 Vous pouvez maintenant vous inscrire en ligne (voir les détails à la dernière page) TABLE DES MATIÈRES La déléguée et le délégué syndical...

Plus en détail

Le trio, un outil de gestion indispensable!

Le trio, un outil de gestion indispensable! Le trio, un outil de gestion indispensable! Relevé à la moyenne et à la grande entreprise Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs www.csst.qc.ca Le trio comporte : Le Relevé des prestations

Plus en détail

À propos du. Règlement sur les frais de déplacement et de séjour

À propos du. Règlement sur les frais de déplacement et de séjour À propos du Règlement sur les frais de déplacement et de séjour Ce document a été préparé par la Direction de l indemnisation et de la réadaptation (Vice-présidence au partenariat et à l expertise-conseil)

Plus en détail

en milieu de travail Parce que chaque minute compte csst.qc.ca/secourisme

en milieu de travail Parce que chaque minute compte csst.qc.ca/secourisme en milieu de travail Parce que chaque minute compte csst.qc.ca/secourisme Secouristes en milieu de travail : soyez prêts à intervenir en tout temps! Lorsqu un travailleur est victime d un accident ou d

Plus en détail

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Office des personnes handicapées du Québec Un peu d histoire Dans les années 70, la plupart des personnes handicapées vivaient en institution.

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Contexte et objectif : La Fédération canadienne des syndicats d infirmières/infirmiers (FCSII), représentant

Plus en détail

L Association des aides familiales du Québec (AAFQ)

L Association des aides familiales du Québec (AAFQ) L Association des aides familiales du Québec (AAFQ) Sa mission depuis 1975 : faire reconnaître, faire respecter et valoriser le travail en maison privée 4 volets: Service-conseils auprès des aides familiales

Plus en détail

Parlons assurance. Un régime d assurance équitable

Parlons assurance. Un régime d assurance équitable Parlons assurance Taux de prime 2006 Parlons assurance Un régime d assurance équitable La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux entreprises

Plus en détail

Organisation du travail 2 PTI. Plan thérapeutique infirmier. Un nouveau levier syndical : le PTI

Organisation du travail 2 PTI. Plan thérapeutique infirmier. Un nouveau levier syndical : le PTI Organisation du travail 2 PTI Plan thérapeutique infirmier Un nouveau levier syndical : le PTI brochure s adresse aux équipes locales de la FIQ. Elle a été réalisée par le service Communication- Information

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

Parlons assurance 2013. Taux de prime. www.csst.qc.ca

Parlons assurance 2013. Taux de prime. www.csst.qc.ca Parlons assurance 2013 Taux de prime www.csst.qc.ca La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux travailleurs ainsi qu aux employeurs établis

Plus en détail

Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial. www.csst.qc.ca

Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial. www.csst.qc.ca www.csst.qc.ca Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial La Structure de cotisation parallèle Les commissions des accidents du travail de toutes les provinces canadiennes et des

Plus en détail

MAINTENIR LES SOINS DANS LES CEGEPS

MAINTENIR LES SOINS DANS LES CEGEPS MAINTENIR LES SOINS DANS LES CEGEPS Commission des affaires collégiales 63 e congrès ordinaire 4, 5 et 6 novembre 2011 Cégep de Baie-Comeau Fédération étudiante collégiale du Québec Analyse et rédaction

Plus en détail

Dévoilement des prévisions et des enjeux de l emploi dans le commerce de détail 2012-2015 Patricia Lapierre, MBA Directrice générale Détail Québec

Dévoilement des prévisions et des enjeux de l emploi dans le commerce de détail 2012-2015 Patricia Lapierre, MBA Directrice générale Détail Québec Dévoilement des prévisions et des enjeux de l emploi dans le commerce de détail 2012-2015 Patricia Lapierre, MBA Directrice générale Détail Québec Pour vous éclairer dans le commerce de détail Manuel Champagne,

Plus en détail

Parlons assurance. Taux de prime

Parlons assurance. Taux de prime Parlons assurance Taux de prime 2010 La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux entreprises établies au Québec. Cette assurance obligatoire

Plus en détail

jeunesse cœur du Québec

jeunesse cœur du Québec P O L I T I Q U E Q U É B É C O I S E D E L A J E U N E S S E La jeunesse au cœur du Québec S O M M A I R E Le présent document a été réalisé par le Secrétariat à la jeunesse. 875, Grande Allée Est, bureau

Plus en détail

L assignation temporaire

L assignation temporaire L assignation temporaire pour favoriser la réadaptation du travailleur et assurer son retour au travail Qu est-ce que l assignation temporaire? L assignation temporaire consiste à affecter un travailleur

Plus en détail

Parlons assurance. Taux de prime

Parlons assurance. Taux de prime Parlons assurance Taux de prime 2011 La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux entreprises établies au Québec. Cette assurance obligatoire

Plus en détail

Parlons assurance 2015. Travailleurs. La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST)

Parlons assurance 2015. Travailleurs. La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) Voici les étapes à retenir en ce qui concerne la prime d assurance : Octobre 2014 La CSST informe l employeur de la classification de ses activités. Elle lui transmet sa Décision de classification, dans

Plus en détail

Première édition, préparée par Élaine Giroux Coordonnatrice au secteur de l action féministe

Première édition, préparée par Élaine Giroux Coordonnatrice au secteur de l action féministe DROITS PARENTAUX Avec la participation du service des communications de l'apts Première édition, préparée par Élaine Giroux Coordonnatrice au secteur de l action féministe et Chrystine Montplaisir Coordonnatrice

Plus en détail

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Mars 2012 Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Les huit orientations Le projet stratégique, voté en juin 2011 par les adhérents du Syneas, liste les huit orientations qui doivent guider l

Plus en détail

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00 Guide Conventions de mise à disposition des Adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycée et collèges) Juillet 2012 Bulletin de prévention

Plus en détail

CAHIER DE REVENDICATIONS INFIRMIERES ELABORE PAR LE SYNDICAT NATIONAL DES PROFESSIONNELS DE SANTE AU TRAVAIL :

CAHIER DE REVENDICATIONS INFIRMIERES ELABORE PAR LE SYNDICAT NATIONAL DES PROFESSIONNELS DE SANTE AU TRAVAIL : CAHIER DE REVENDICATIONS INFIRMIERES ELABORE PAR LE SYNDICAT NATIONAL DES PROFESSIONNELS DE SANTE AU TRAVAIL : Introduction : L IST 1 a pour mission générale la promotion de la santé au travail. Celle-ci

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis

CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis Avant-propos Chers collaborateurs, Umanis, en tant qu entreprise cotée en Bourse, affirme une volonté

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

CHARTE INTERGÉNÉRATIONNELLE

CHARTE INTERGÉNÉRATIONNELLE CHARTE INTERGÉNÉRATIONNELLE Sim ulation des travaux parlem entaires de l Assem blée nationale 15 au 17 septembre 2008 Hôtel du Parlement, Québec www.assnat.qc.ca Dépôt légal - Bibliothèque et Archives

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Le perfectionnement dans l industrie de la construction Une expertise, ça se construit!

Le perfectionnement dans l industrie de la construction Une expertise, ça se construit! UNE INITIATIVE DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION PRODUITE PAR LA COMMISSION DE LA CONSTRUCTION DU QUÉBEC. Édition Hiver 2015 Bulletin destiné aux salariés de l industrie de la construction Le perfectionnement

Plus en détail

FEDERATION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DE L'AIDE FAMILIALE POPULAIRE / CSF

FEDERATION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DE L'AIDE FAMILIALE POPULAIRE / CSF FEDERATION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DE L'AIDE FAMILIALE POPULAIRE / CSF STATUTS Adoptés par l'assemblée Générale Extraordinaire du 17 septembre 1988, modifiés par l Assemblée Générale Extraordinaire

Plus en détail

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Pour relever le défi de l accessibilité et de la qualification dans toutes les régions du Québec Table des matières Une approche

Plus en détail

CERTIFICAT VISANT LE RETRAIT PRÉVENTIF ET L AFFECTATION DE LA TRAVAILLEUSE ENCEINTE OU QUI ALLAITE

CERTIFICAT VISANT LE RETRAIT PRÉVENTIF ET L AFFECTATION DE LA TRAVAILLEUSE ENCEINTE OU QUI ALLAITE CERTIFICAT VISANT LE RETRAIT PRÉVENTIF ET L AFFECTATION DE LA TRAVAILLEUSE ENCEINTE OU QUI ALLAITE Remplir à l aide d un crayon ou d un stylo à pointe dure en appuyant fortement Programme Pour une maternité

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

RÉCLAMATION DU TRAVAILLEUR

RÉCLAMATION DU TRAVAILLEUR RÉCLAMATION DU TRAVAILLEUR Vous devez remplir ce formulaire pour : Demander des indemnités lorsque l accident du travail ou la maladie professionnelle cause : une incapacité à occuper votre emploi pendant

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION DU PROTECTEUR DU CITOYEN

PLAN DE CLASSIFICATION DU PROTECTEUR DU CITOYEN PLAN DE CLASSIFICATION DU PROTECTEUR DU CITOYEN 1000 ORGANISATION ET GESTION 1100 DOCUMENTS HISTORIQUES ET CONSTITUTIFS 1110 Statut, missions et mandats 1120 Compétences 1130 Nominations 1140 Historique

Plus en détail

en emploi, ça vaut le coup et le coût! (CSD, CSN, CSQ, FTQ) sur la formation de base et la formation continue des adultes

en emploi, ça vaut le coup et le coût! (CSD, CSN, CSQ, FTQ) sur la formation de base et la formation continue des adultes La formation continue en emploi, ça vaut le coup et le coût! Déclaration des centrales syndicales (CSD, CSN, CSQ, FTQ) sur la formation de base et la formation continue des adultes La formation continue

Plus en détail

Joignez-vous à la famille des TCA

Joignez-vous à la famille des TCA Joignez-vous à la famille des TCA Soyez devant... Aujourd hui plus que jamais, les travailleuses et travailleurs ont besoin d un syndicat dynamique et démocratique, avec une réputation forte aux tables

Plus en détail

POLITIQUE SUR L ASSISTA CE À FOUR IR AUX MEMBRES

POLITIQUE SUR L ASSISTA CE À FOUR IR AUX MEMBRES POLITIQUE SUR L ASSISTA CE À FOUR IR AUX MEMBRES adoptée par l assemblée générale du 15 janvier 2003 1. Préambule; 2. But de la politique; 3. Admissibilité; 4. Types de dossiers; 5. Aide financière; 6.

Plus en détail

Ce que vous devez savoir

Ce que vous devez savoir LIVRET D ACCUEIL ET D INFORMATION Salarié(e)s d entreprises sous-traitantes françaises et étrangères Ce que vous devez savoir Connaître vos droits en matière de : salaires, contrat de travail, conditions

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3104 Convention collective nationale IDCC : 176. INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE (10 e édition. Septembre 2004)

Plus en détail

RÉCLAMATION DU TRAVAILLEUR

RÉCLAMATION DU TRAVAILLEUR RÉCLAMATION DU TRAVAILLEUR Vous devez remplir ce formulaire pour : Demander des indemnités lorsque l accident du travail ou la maladie professionnelle cause : une incapacité à occuper votre emploi pendant

Plus en détail

Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels

Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels Numéro 3 Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels Novembre 2009 Version 1.0 Objet Une série de feuilles d orientation pour la création de cliniques dirigées

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

SYNDICAT DES PROFESSEURES ET DES PROFESSEURS ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

SYNDICAT DES PROFESSEURES ET DES PROFESSEURS ASSEMBLÉE GÉNÉRALE SYNDICAT DES PROFESSEURES ET DES PROFESSEURS ASSEMBLÉE GÉNÉRALE Procès-verbal de l Assemblée générale qui s est tenue, en vidéoconférence le mercredi 10 décembre 2014, au local B105 du campus de Longueuil

Plus en détail

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes:

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Complémentarité de mesures et co- construction Présenté par Jean Robitaille directeur général de l AQCPE Présenté par Jean Robitaille, directeur

Plus en détail

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR CHARTE DU BENEVOLAT ADMR Adhérer et s engager Force vive d une association, le bénévole ADMR est responsable de terrain et créateur de lien social. Il adhère aux valeurs et aux finalités du projet de l

Plus en détail

Vous pouvez vous inscrire en ligne. (voir les détails à la dernière page)

Vous pouvez vous inscrire en ligne. (voir les détails à la dernière page) La formation syndicale Nom de l'organisation SCFP 2 0 1 5 Vous pouvez vous inscrire en ligne (voir les détails à la dernière page) TABLE DES MATIÈRES La déléguée et le délégué syndical... 4 Leadership...

Plus en détail

ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC (AGRTQ) CADRE DE RÉFÉRENCE À L'INTERVENTION

ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC (AGRTQ) CADRE DE RÉFÉRENCE À L'INTERVENTION ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC (AGRTQ) CADRE DE RÉFÉRENCE À L'INTERVENTION Adopté en mars 1998 TABLE DES MATIÈRES SECTION 1. Présentation du cadre de référence 1.1 But du cadre

Plus en détail

Le salaire. en 7 questions

Le salaire. en 7 questions Le salaire en 7 questions Sommaire Comment lire ma fiche de paie? p.4 Comment se calcule mon salaire? p.6 Quelle est la différence entre salaire brut et salaire net? La qualification, c est quoi? p.8 C

Plus en détail

La modernisation de la société québécoise : guide de l enseignant

La modernisation de la société québécoise : guide de l enseignant La modernisation de la société québécoise : guide de l enseignant Niveau et discipline : première année du deuxième cycle du secondaire en histoire et éducation à la citoyenneté Intention éducative : vivre

Plus en détail

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle Le rôle des organismes communautaires PLAN Partie 1 : Présentation et rôles des organismes communautaires oeuvrant en immigration dans le soutien

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE Mars 2016 PLN D CTION DE DÉVELOPPEMENT DURBLE 2015-2020 vant-propos Mot du président-directeur général Institution publique à vocation commerciale, la Société du Palais

Plus en détail

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 De l infirmier du travail à l infirmier spécialisé en santé au travail : reconnaître l infirmier comme

Plus en détail

Bachelor en Travail social

Bachelor en Travail social Bachelor en Travail social Education sociale Service social Animation socioculturelle Le travail social vise à prévenir et combattre les problèmes sociaux tels que l exclusion, l isolement, la précarité.

Plus en détail

Atelier Politique: le Centre interfédéral pour l égalité des chances en tant que mécanisme indépendant chargé du suivi de l application de la

Atelier Politique: le Centre interfédéral pour l égalité des chances en tant que mécanisme indépendant chargé du suivi de l application de la Atelier Politique: le Centre interfédéral pour l égalité des chances en tant que mécanisme indépendant chargé du suivi de l application de la Convention des Nations Unies relatives aux droits des personnes

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS INTERNATIONAL ASSOCIATION OF LAWYERS INTERNATIONALE ANWALTS-UNION UNION INTERNACIONAL DE ABOGADOS UNIONE INTERNAZIONALE DEGLI AVVOCATI CHARTE DE TURIN SUR L EXERCICE DE

Plus en détail

UNE RÉFORME DU RÉGIME QUÉBÉCOIS DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL: POUR QUI? POURQUOI? POUR QUAND?

UNE RÉFORME DU RÉGIME QUÉBÉCOIS DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL: POUR QUI? POURQUOI? POUR QUAND? UNE RÉFORME DU RÉGIME QUÉBÉCOIS DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL: POUR QUI? POURQUOI? POUR QUAND? Katherine Lippel, CRC en droit de la SST, Université d Ottawa Séminaire annuel Innovations, travail et

Plus en détail

Orientation 1 Représenter et concerter

Orientation 1 Représenter et concerter Orientation 1 Représenter et concerter Veiller, en collaboration avec ses partenaires, aux intérêts de ses et des communautés francophones et acadiennes en influençant le pouvoir décisionnel en éducation

Plus en détail

POLITIQUE DU SEM RELATIVE AUX SERVICES AUX MEMBRES EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL

POLITIQUE DU SEM RELATIVE AUX SERVICES AUX MEMBRES EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL POLITIQUE DU SEM RELATIVE AUX SERVICES AUX MEMBRES EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL 1. NATURE ET TYPE DE SERVICES OFFERTS En matière de santé et de sécurité du travail, le SEM offre à ses

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

DÉPÔT DU RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU PROTECTEUR DU CITOYEN

DÉPÔT DU RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU PROTECTEUR DU CITOYEN COMMUNIQUÉ DE PRESSE DÉPÔT DU RAPPORT ANNUEL 2010-2011 DU PROTECTEUR DU CITOYEN LA PROTECTRICE DU CITOYEN INVITE LES SERVICES PUBLICS À FAIRE PREUVE DE RIGUEUR TOUT EN ÉVITANT LA RIGIDITÉ ADMINISTRATIVE

Plus en détail

Politique linguistique d Investissement Québec

Politique linguistique d Investissement Québec Politique linguistique d Investissement Québec 1. Objet La présente politique comporte des règles qui devront être appliquées par tous les membres du personnel d Investissement Québec, quels que soient

Plus en détail

FORMATION DU CNLRQ POUR UNE CULTURE COMMUNE DU RÉSEAU 3 E ÉDITION ÉDITIONS DU CNLRQ

FORMATION DU CNLRQ POUR UNE CULTURE COMMUNE DU RÉSEAU 3 E ÉDITION ÉDITIONS DU CNLRQ PLAN DE FORMATION DU CNLRQ POUR UNE CULTURE COMMUNE DU RÉSEAU 3 E ÉDITION ÉDITIONS DU CNLRQ PLAN DE FORMATION DU CNLRQ POUR UNE CULTURE COMMUNE DU RÉSEAU 3 E ÉDITION ÉDITIONS DU CNLRQ 2 P L A N D E F

Plus en détail

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT Formation des personnes ressources chargées d accompagner les membres des comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Secrétariat général DGRH C1 La cartographie des acteurs de

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ

LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ LES RESSOURCES HUMAINES DE LA SANTÉ Mémoire présenté au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Kaaren Neufeld, présidente de l Association des infirmières et infirmiers du Canada Ottawa

Plus en détail

FONDS DE DOTATION DU BARREAU DE LYON

FONDS DE DOTATION DU BARREAU DE LYON FONDS DE DOTATION DU BARREAU DE LYON Promouvoir & Protéger les Droits de l Homme et l Etat de Droit B a r r e a u d e L y o n 4 2 r u e d e B o n n e l 6 9 4 8 4 L y o n C e d e x 0 3 T é l é p h o n e

Plus en détail

2009 Catalogue des formations syndicales «ouvertes» Version du 16 juillet 2009 Edité par les Commissions Nationales Formation Solidaires et Sud Ptt

2009 Catalogue des formations syndicales «ouvertes» Version du 16 juillet 2009 Edité par les Commissions Nationales Formation Solidaires et Sud Ptt Syndicats affiliés à la fédération des activités postales et de télécommunications 2009 Catalogue des formations syndicales «ouvertes» Version du 16 juillet 2009 Edité par les Commissions Nationales Formation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 17 mars 2016 fixant le cahier des charges national relatif aux projets pilotes d accompagnement à

Plus en détail

Le plan d action FSSS et CSN

Le plan d action FSSS et CSN Le plan d action FSSS et CSN Pour retrouver notre droit à la négociation Pour que toutes les travailleuses et tous les travailleurs soient traités équitablement dans leurs droits et avantages Un gouvernement

Plus en détail

ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011. de la vie aux idées

ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011. de la vie aux idées ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011 de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 5 FAITS SAILLANTS 7 PROFIL

Plus en détail

PROJET D ENTENTE LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC LE CONSEIL DU TRÉSOR

PROJET D ENTENTE LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC LE CONSEIL DU TRÉSOR PROJET D ENTENTE à intervenir entre d une part : LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC représenté par LE CONSEIL DU TRÉSOR et d autre part : LE SECRÉTARIAT INTERSYNDICAL DES SERVICES PUBLICS (SISP) LA CONFÉDÉRATION

Plus en détail

Prix de reconnaissance 2013-2014 J ai la tête à lire

Prix de reconnaissance 2013-2014 J ai la tête à lire Prix de reconnaissance 2013-2014 J ai la tête à lire Depuis 2005, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport désire reconnaître les instigateurs d actions efficaces permettant de promouvoir la

Plus en détail

UE 3 - DROIT SOCIAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction : les sources du droit social (15 heures)

UE 3 - DROIT SOCIAL. Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction : les sources du droit social (15 heures) UE 3 - DROIT SOCIAL Niveau L : 150 heures 12 ECTS Thèmes Sens et portée de l'étude Notions et contenus 1. Introduction : les sources du droit social (15 heures) Cette introduction a un triple objet : -

Plus en détail

Rencontre bimestrielle des DS et responsables de réseaux locaux

Rencontre bimestrielle des DS et responsables de réseaux locaux Octobre 2015 Formation : Courrier aux lecteurs Date : 6 octobre 2015 à compter de 9 h Description : Pendant cette nouvelle formation d une journée, vous apprendrez les bases de la rédaction «punchée»,

Plus en détail

COMMUNICATION - ORGANISATION - DÉCISION

COMMUNICATION - ORGANISATION - DÉCISION COMMUNICATION - ORGANISATION - DÉCISION Les trois habiletés d'un bon gestionnaire sont: savoir communiquer, savoirorganiser et savoir prendre des décisions. Au-delà des connaissances purement théoriques,

Plus en détail

Pas à pas vers une Entreprise en santé- Élite

Pas à pas vers une Entreprise en santé- Élite Pas à pas vers une Entreprise en santé- Élite Par Magali Chevallier, CRHA Chef du service de santé et sécurité du travail et Chargée de projet pour la norme «Entreprise en santé-élite» SQPTO-19 octobre

Plus en détail

Guide La retraite progressive

Guide La retraite progressive Paie, rémunération, avantages sociaux Estrie Guide La retraite progressive Service PRASE Pour information : Téléphone : poste 47777 ou 819 780-2200 Sans frais : 1 855 780-2200 www.csss-iugs.ca/prase Table

Plus en détail

Programme Pour une maternité sans danger. www.csst.qc.ca

Programme Pour une maternité sans danger. www.csst.qc.ca www.csst.qc.ca Programme Pour une maternité sans danger Ce document est réalisé conjointement par la Direction générale de la prévention-inspection et du partenariat et la Direction de l indemnisation

Plus en détail

Principes sur lesquels l APEX s appuie pour promouvoir la santé, le rendement et la productivité des cadres

Principes sur lesquels l APEX s appuie pour promouvoir la santé, le rendement et la productivité des cadres 28 janvier 2011 Recommandations sur la santé, le rendement et la productivité des cadres supérieurs présentées par l Association professionnelle des cadres supérieurs de la fonction publique du Canada

Plus en détail

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 (2013, chapitre 22) Loi sur l économie sociale Présenté le 19 mars 2013 Principe adopté le 6 juin 2013 Adopté le 10 octobre 2013 Sanctionné

Plus en détail

L INDISPENSABLE. Ma rémunération. Ma carrière La CFDT m informe et me défend! Fonctionnaires 2014. f3c-cfdt.fr

L INDISPENSABLE. Ma rémunération. Ma carrière La CFDT m informe et me défend! Fonctionnaires 2014. f3c-cfdt.fr L INDISPENSABLE Fonctionnaires 2014 Ma rémunération f3c-cfdt.fr Ma carrière La CFDT m informe et me défend! INTRODUCTION V ous retrouverez dans ce fascicule les échelles indiciaires des fonctionnaires

Plus en détail

PERSPECTIVES APRÈS UN BACCALAURÉAT EN PSYCHOLOGIE

PERSPECTIVES APRÈS UN BACCALAURÉAT EN PSYCHOLOGIE PERSPECTIVES APRÈS UN BACCALAURÉAT EN PSYCHOLOGIE Déroulement de la présentation 1. Vers les études de cycles supérieurs 2. Vers le marché de l emploi 3. Autres alternatives 4. Autres informations pertinentes

Plus en détail

Projet : Parcs et espaces récréatifs municipaux et/ou scolaires Carte de services

Projet : Parcs et espaces récréatifs municipaux et/ou scolaires Carte de services Projet : Parcs et espaces récréatifs municipaux et/ou scolaires Carte de services # 15 juin 2015 VOLET MISE EN CONTEXTE L accessibilité à des parcs et espaces récréatifs sécuritaires et de qualité est

Plus en détail

UE 3 Droit social Le programme

UE 3 Droit social Le programme UE 3 Droit social Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction : les sources

Plus en détail