Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées"

Transcription

1 Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées 25 Chemin de villeneuve ECULLY Tél Fax Depuis son renouvellement d habilitation justice et Aide Sociale à l enfance en 2010, le Lieu d Accueil d Ecully est organisé en 2 unités et 2 modes de prises en charge distincts : o Le foyer reste dédié à l accueil rapide en réponse à des situations de jeunes filles de 14 à 18 ans en difficulté sociale et/ou familiale nécessitant un éloignement du milieu naturel. La prise en charge en hébergement collectif est d une durée de 3 mois, renouvelable une fois. La capacité d accueil est de 12 places, dont 2 exclusivement dédiées à l accueil sur requête du parquet au titre du protocole d accueil des mineurs le soir après 18 heures, les week-end et jours fériés. o Le SHED (Solutions d hébergement éducatif diversifiées) s adresse à des jeunes filles dont la situation ou les difficultés sont incompatibles avec le placement collectif. Il passe d une capacité d accueil de 6 à 8 places en logement individuel, pour des séjours de courte, moyenne ou longue durée en fonction des problématiques, du rythme et du degré d évolution des jeunes filles accueillies.

2 LE FOYER Sa fonction principale réside dans l accueil sans délai ni procédure d admission, d adolescentes adressées : - Par l autorité judiciaire au titre de la protection de l enfance (art. 375 du code civil) ou de la jeunesse délinquante (ord. du 2 février 1945), - Par le département au titre de l aide sociale à l enfance. L urgence au cœur de la mission : L établissement a pour vocation d héberger sur un temps court des adolescentes en situation de crise personnelle et de souffrance psychologique, de rupture familiale et sociale. Leur état, souvent dominé par des conduites d opposition et de violence, impose une mesure d assistance éducative justifiant une prise en charge immédiate, spécialisée et personnalisée. L accueil et la régulation des difficultés à l origine du placement constituent le cœur de l intervention. Centrée sur la personne, l action éducative consiste, en situation de vie quotidienne, à traiter la phase aiguë de la crise, à la dépasser, à clarifier avec l adolescente sa situation pour créer les conditions d une orientation adaptée. Il s agit pour ces adolescentes en panne dans leur développement personnel et leur intégration sociale, de permettre un redémarrage par une transformation positive de l état de crise. L articulation de l action éducative et de la prise en charge psycho-pathologique est essentielle. Portée par une équipe pluridisciplinaire d éducateurs, de 2 psychologues, d un médecin psychiatre et d un médecin généraliste, elle permet de combiner : o Une approche psychosociologique, et une lecture plus fine de leurs comportements et de leurs attitudes, pour une meilleure compréhension des adolescentes o Une approche psycho-cognitive, pour rétablir avec elles des formes opérantes d échange et de communication, o Une approche systémique, pour mieux interroger la cohérence, la dynamique et la complexité institutionnelles Ces différentes approches donnent lieu, dès la phase d accueil et tout au long du séjour à des bilans destinés à l information des prescripteurs et à l adaptation continue du projet individualisé en concertation avec les différents partenaires. Le cadre de la prise en charge : o L hébergement est la fonction première du placement. Il sert de support à un travail d accompagnement permettant à l adolescente de se «poser» dans un cadre neutre et sécurisé et de prendre du recul par rapport à son histoire et ses difficultés personnelle et/ou familiales, o L admission s effectue sans délai et sans filtre (accueil d urgence ou immédiat) ou sans procédure ni examen de dossier (accueil rapide). o Tout au long du séjour, les ressources et complémentarités de l équipe pluridisciplinaire sont mobilisées pour recueillir, à partir du vécu de l adolescente au sein du groupe, les éléments de compréhension de sa situation, o La durée du séjour varie en fonction du rythme et des capacités d évolution de chaque adolescente, en concertation avec nos prescripteurs (juges des enfants ou responsables enfance) et avec nos partenaires (travailleurs sociaux de l ASE, de la PJJ de l AEMO, du SIOE).

3 Le seuil de 6 mois maximum est une condition nécessaire pour donner au Lieu d Accueil les moyens effectifs de sa mission au sein du dispositif départemental de Protection de l Enfance. Il rend impératif l engagement du réseau partenarial dans la mise en œuvre des solutions d orientation ou d alternative au placement. Objectifs du placement : o Comprendre la situation de l adolescente et formaliser avec elle un projet individuel de prise en charge, o Prendre en compte les attentes et souhaits de la jeune fille et de sa famille, o Créer des conditions favorables à la réflexion de tous les intervenants autour de cette situation, o Réactiver et/ou restaurer les liens entre l adolescente et sa famille, o Amener l adolescente à se responsabiliser tout en favorisant l émergence de sa parole, de ses désirs pour l aider à mettre en place son projet individuel, o Créer les conditions d une orientation adaptée à sa situation. Leviers et principes directeurs : o Admission : admettre sans exclure, en assurant les conditions d une réelle protection de la jeune fille accueillie et du groupe, o Hébergement : accueillir la singularité avec des solutions plurielles, o Evaluation : observer, comprendre, favoriser l expression et la recherche du sens, o Vie quotidienne : prendre soin, favoriser le lien et les apprentissages pour réconcilier l intime et le social, o Scolarité et insertion professionnelle : dépasser les résistances pour retrouver le désir d apprendre et se réinscrire dans une vie sociale, o Travail avec les familles : reconnaître et soutenir les capacités parentales, o Partenariat : faire réseau pour favoriser la cohérence de la prise en charge et les complémentarités à toutes les étapes du placement, o Orientation : créer les conditions pour la recherche et la mise en œuvre de solutions adaptées. Coordonnées utiles : Téléphone : Fax Directrice : Annie MARKARIAN Chef de service : Maryse RICHEL

4 LE SHED (Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées) Le SHED a été créé en 2000 autour de 4 axes : o Créer une diversité de réponses et de modes d hébergement adaptés et individualisés autres que le placement en collectivité, o Permettre à des adolescentes d être hébergées hors des interférences et des contraintes d adaptation à la vie collective en internat, dans des conditions adaptées à chaque situation. o Accompagner individuellement des adolescentes pour lesquelles une orientation vers un hébergement non collectif est préconisée, dans une visée d intégration vers les dispositifs de droit commun. o Favoriser le travail en réseau, en interne et en externe, par un partenariat avec tous les systèmes existants associatifs, public ou privé pouvant permettre aux jeunes filles prises en charge d évoluer vers plus de maturité et d autonomie. Il s adresse à des jeunes filles : o dont la situation nécessite une mise à distance du cadre de vie familial avec hébergement, o qui mettent à mal ou sont mises à mal par le cadre collectif, o qui ne présentent pas les pré-requis pour une admission en appartements éducatifs ou d autres formes d hébergement externalisé. La décision d admission est prise par la direction après entretien(s) avec l équipe du SHED et le cadre référent. La demande peut soit provenir de l interne, quel que soit le cadre d admission (accueil d urgence ou accueil rapide), soit de l extérieur, qu il s agisse des services de l ASE, de ceux du milieu ouvert ou des juges pour enfants. La prise en charge se fonde sur un accompagnement individuel, favorisant un suivi éducatif intensif et quotidien, adossé à une solution d hébergement adaptée, dont la durée varie en fonction des problématiques, du rythme et du degré d évolution des jeunes filles accueillies Le terme du placement reste bien l orientation, quand l évolution de la situation le permet, la sortie vers les dispositifs de droit commun ou l accès à l autonomie. Le logement, levier et pivot de la prise en charge L hébergement est un moyen de la prise en charge, non une finalité. La raison d être du SHED n est pas l insertion par le logement, mais l utilisation du lieu d habitation comme un levier de l action éducative. Une souplesse nécessaire pour garantir la continuité de la prise en charge Le fonctionnement du SHED est conçu pour rendre possible une adaptation constante à chaque situation mais tout autant aux évolutions de chaque situation. Cette souplesse, adossée à la continuité de la prise en charge, est une condition nécessaire pour éviter le morcellement des suivis, le temps nécessaire pour consolider les acquis de l action éducative et envisager une orientation adaptée à chaque situation.

5 Des solutions d hébergement diversifiées : l appui et l inscription dans un réseau La diversité des formes d hébergement est au cœur du projet : elle est une condition essentielle de l adaptation à la diversité et à l évolution des situations. Dans un contexte de raréfaction de l offre de logements, cette dimension est plus que jamais nécessaire et son développement constitue l un des axes de l évolution du projet. Une prise en charge adossée à une structure d hébergement La nouvelle organisation du SHED repose sur le maintien de liens étroits avec le Lieu d Accueil et la mutualisation d une partie de leurs ressources. Comme alternative à l hébergement collectif, le SHED reste un levier de la mission du Lieu d Accueil, pendant ou à l issue du placement. En retour, l établissement représente pour les jeunes filles du SHED un élément de continuité, l assurance d une présence, d une écoute, d une intervention, voire d un refuge, 24 heures sur 24, quelles que soient les circonstances. Un suivi intensif Il se traduit par une forte disponibilité, rendue effective par un ajustement permanent entre présence et absence, proximité et distance, temps formels et informels. Un suivi adapté La prise en charge ne suit pas un processus linéaire. Pour éviter les ruptures ou le risque de hiatus entre le projet personnalisé et l évolution des situations, elle s appuie sur une forte réactivité et une adaptation permanente aux événements du parcours de la jeune fille. Un suivi personnalisé. Le travail éducatif se fonde principalement sur l étayage des ressources, une prise de risque et un lâcher prise contrôlés qui visent à soutenir des aptitudes, à faire émerger des compétences, aider les jeunes filles à les identifier, les consolider, comprendre ce qui fait obstacle pour se donner les moyens de les contourner et les dépasser. à dimension collective Le SHED dispose dans une aile du Lieu d Accueil d un espace dédié constitué d une vaste salle commune équipée d un coin cuisine, d un coin salon, d un coin informatique et d un espace salle à manger/réunion. Les jeunes filles du SHED sont invitées à s y retrouver tous les mercredis. En dehors de ce temps institué, elles peuvent y venir à leur initiative pour rencontrer les éducateurs, les médecins, les psychologues ou se faire aider dans leurs démarches. L Espace SHED est un pendant au vivre seul. Il introduit dans la prise en charge une dimension collective, la possibilité d un sentiment d appartenance, l assurance d un lien qu il peut être nécessaire d éprouver au-delà de la présence et de la disponibilité quotidienne des éducateurs. Coordonnées utiles : Téléphone : Fax Directeur : Annie MARKARIAN Equipe éducative : Stéphanie MOUNIER et Aimé RAHARISON

6 MOYENS D ACCES : En voiture : De Villefranche sur Saône : Autoroute A6 direction Lyon, sortie Ecully, au rond-point prendre la 3 ème sortie direction Ecully-Centre, puis première rue à droite Chemin de Villeneuve. De Lyon : Autoroute A6 direction Paris, sortie Ecully le Pérollier, au rond-point prendre la 3 ème sortie direction Ecully-Centre, puis première rue à droite Chemin de Villeneuve. Transports en commun : Ligne TCL n 19, direction le pérollier, arrêt Villeneuve Ligne TCL n 89, direction Porte de Lyon, arrêt le Pérollier 6/9

Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION

Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION Dép. 75 «Le PHARE» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation L association Jean Cotxet a créé le foyer éducatif Jenner dans le 13e arrondissement en 1969. Les locaux appartenaient

Plus en détail

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis»

Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» Dép. 75 «Accueil séquentiel de la Maison d enfants Clair Logis» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation La Maison d enfants Clair Logis, établissement à caractère social, est

Plus en détail

Dép. 35 «LE SESAME» PRESENTATION DE L ACTION

Dép. 35 «LE SESAME» PRESENTATION DE L ACTION Dép. 35 «LE SESAME» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Le Sésame, «Service Educatif de Suivis Alternatifs à la Maison de l Enfance», est un dispositif adossé à la Maison

Plus en détail

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION

Département 64. «Clair matin» PRESENTATION DE L ACTION Département 64 «Clair matin» Intitulé, ancienneté et lieu d implantation PRESENTATION DE L ACTION La maison d enfants à caractère social «Clair matin» a été créé en 1964 et s est implantée à Borce, dans

Plus en détail

Cahier des charges. DISPOSITIF DE MAINTIEN ET D ACCCOMPAGNEMENT A DOMICILE (DMAD) DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT AU RETOUR en FAMILLE (DARF)

Cahier des charges. DISPOSITIF DE MAINTIEN ET D ACCCOMPAGNEMENT A DOMICILE (DMAD) DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT AU RETOUR en FAMILLE (DARF) Cahier des charges DISPOSITIF DE MAINTIEN ET D ACCCOMPAGNEMENT A DOMICILE (DMAD) DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT AU RETOUR en FAMILLE (DARF) I. DEFINITION Le Département s est engagé dans une démarche de création

Plus en détail

FOYER EDUCATIF LIVRET D ACCUEIL

FOYER EDUCATIF LIVRET D ACCUEIL FOYER EDUCATIF LIVRET D ACCUEIL Illustré par une jeune fille du Foyer 4 Place d Espagne 63000 CLERMONT-FERRAND : 04 73 92 27 99 : 04 73 91 64 37 Email : foyer@anef63.or SOMMAIRE Page 1 Sommaire Page 2

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

54 rue Pierre Madignier 42000 ST-ETIENNE. Tél. : 04.77.74.41.34. Fax : 04.77.74.29.11.

54 rue Pierre Madignier 42000 ST-ETIENNE. Tél. : 04.77.74.41.34. Fax : 04.77.74.29.11. 54 rue Pierre Madignier 42000 ST-ETIENNE Tél. : 04.77.74.41.34. Fax : 04.77.74.29.11. Email : bel.air@adsea42.org 1 2 Sommaire Typologie du public Page 5 Au sein de l Ensemble Bel Air: trois unités de

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

1. EDITORIAL 2. MISSIONS / PRESTATIONS DELIVREES 1. ACTIVITE REALISEE

1. EDITORIAL 2. MISSIONS / PRESTATIONS DELIVREES 1. ACTIVITE REALISEE 1. EDITORIAL RAPPORT D ACTIVITE 2011 Service d Action Educative en Milieu Ouvert 4, rue de Mulhouse - 68000 Colmar Pôle protection de l enfance 68 L année 2011 a été marquée par une activité constante

Plus en détail

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE Direction Générale Adjointe de la Solidarité Direction Enfance-Famille Service des projets, de la tarification et du contrôle des établissements REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.)

PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) PLACEMENT AVEC HEBERGEMENT AU DOMICILE (P.H.D.) Les Maisons d Enfants SAINT-JOSEPH et LAMON-FOURNET ont su répondre au besoin d un dispositif éducatif innovant qui met les familles des jeunes confiés en

Plus en détail

Institut Départemental de l Enfance, de la Famille et du Handicap pour l Insertion AFR

Institut Départemental de l Enfance, de la Famille et du Handicap pour l Insertion AFR Institut Départemental de l Enfance, de la Famille et du Handicap pour l Insertion AFR Près de 900 jeunes dans le cadre de la Protection de l Enfance Près de 500 jeunes au titre du Handicap D un Budget

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Février 2012 INSERER DANS 5-1 NOTE JURIDIQUE - Hébergement - OBJET : L accueil temporaire Base juridique Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Article L. 314-8 du code de l'action

Plus en détail

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement

I - La loi poursuit deux objectifs principaux : renforcer la prévention et améliorer le dispositif d alerte et de signalement DOSSIER : LA LOI DU 5 MARS 2007 REFORMANT LA PROTECTION DE L ENFANCE Elaborée au terme d une très large concertation, la loi n 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l enfance poursuit trois

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Nom de la structure : Association Terres à Vivre Adresse : Siège social : 28 rue Jean Baptiste Thiery Solet 54000 - Nancy Téléphone : permanence d écoute, d accueil téléphonique 06-76-26-02-35

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE FORMATIONS GESTION DES CONFLITS MEDIATION ET CITOYENNETE CONNAITRE LE DROIT MEDIATION SCOLAIRE www.amely.org AMELY : accès au droit - médiation Un accord est possible QUI SOMMES NOUS? AMELY est

Plus en détail

FORMATIONS 2015/2016

FORMATIONS 2015/2016 FORMATIONS 2015/2016 LES COMPORTEMENTS DIFFICILES CHEZ L ENFANT (24H) - Décembre 2015/Janvier 2016 INITIATION AU JEU PEDAGOGIQUE «Chemin de Parents» (12h) - Décembre 2015/Janvier 2016 SOUTENIR LA PARENTALITE

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

Accueil Mères et Enfants de l EPDSAE

Accueil Mères et Enfants de l EPDSAE Accueil Mères et Enfants de l EPDSAE Administration : 1 bis rue Lalo - 59130 LAMBERSART Tél. 03.28.38.80.60 - Fax : 03.28.38.80.69 - lambersart@epdsae.fr www.epdsae.fr L Accueil Mères et Enfants de l EPDSAE

Plus en détail

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire»

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire» La mise en place du Parcours aménagé de formation initiale constitue une des mesures du plan «Vaincre et un des éléments de son volet Prévention. Elle s articule étroitement avec d autres mesures du plan

Plus en détail

Catherine Claveau Milanetto/Anesm «le partage d informations à caractère secret en protection de l enfance lenfance» ( 8 novembre 2013 )

Catherine Claveau Milanetto/Anesm «le partage d informations à caractère secret en protection de l enfance lenfance» ( 8 novembre 2013 ) «Faire le choix de la bientraitance» Conseil général de la Sarthe Le Mans Catherine Claveau Milanetto/Anesm «le partage d informations à caractère secret en protection de l enfance lenfance» ( 8 novembre

Plus en détail

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par :

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par : PROTOCOLE RELATIF A LA PROTECTION ET A L'ACCOMPAGNEMENT DES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES ET A LA PREVENTION DE LA RECIDIVE PAR LE TRAITEMENT PENAL ET SOCIAL DES MIS EN CAUSE Entre : L'État représenté

Plus en détail

Dép. 29 «Placement Educatif à Domicile»

Dép. 29 «Placement Educatif à Domicile» Dép. 29 «Placement Educatif à Domicile» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Le Conseil général du Finistère a mis en place depuis septembre 2003 un dispositif de Placement

Plus en détail

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité FORUM N 5 Président de séance : Christine GENET, Adjointe au Maire de Metz, Vice-Présidente de l UNCCAS. Intervenants : Jean Louis HAURIE, Directeur

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS

LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS LA PRISE EN CHARGE AU DOMICILE : SPECIFICITES ET IMPLICATIONS Introduction Laurie MARINO LA PRATIQUE DU PSYCHOLOGUE A DOMICILE : une pratique récente Il y a peu de traces de celle-ci avant les années 70

Plus en détail

école des parents et des éducateurs d île-de-france EPE Présentation ASSOCIATION LOI 1901 RECONNUE D UTILITé PUBLIQUE, APOLITIQUE, A-CONFESSIONNELLE

école des parents et des éducateurs d île-de-france EPE Présentation ASSOCIATION LOI 1901 RECONNUE D UTILITé PUBLIQUE, APOLITIQUE, A-CONFESSIONNELLE école des parents et des éducateurs d île-de-france EPE Présentation ASSOCIATION LOI 1901 RECONNUE D UTILITé PUBLIQUE, APOLITIQUE, A-CONFESSIONNELLE EPE école des parents et des éducateurs d île-de-france

Plus en détail

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille 1 Synthèse Réunion de travail sur le prochain schéma départemental Enfance Famille des Bouches du Rhône Lundi 17 décembre 2013 Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille Présents

Plus en détail

Synthèse Internat Relais

Synthèse Internat Relais 5, rue du Vieux Château 39 100 DOLE Mail : classe.relais-39@wanadoo.fr Tél/Fax : 03.84.70.96.12 Dispositif Relais Jura Nord Synthèse Internat Relais 2013-2014 Collège de l Arc 23 ter rue du collège 39100

Plus en détail

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes. Cadre de référence

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes. Cadre de référence Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes Cadre de référence Secteur de la formation professionnelle et technique et de la formation continue Direction de l éducation des

Plus en détail

Atelier de retour d expérience n 2

Atelier de retour d expérience n 2 Atelier de retour d expérience n 2 Amélioration du service rendu aux personnes âgées en perte d'autonomie et optimisation de l'organisation de l'offre de soins et de services Béatrice Lorrain Pilote MAIA

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DE 16 A 25 ANS EN SITUATION D ILLETTRISME L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES Situation de personnes de plus de 16 ans ayant été scolarisées en France au moins 5

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint

Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint Mission de Formation des Cadres Tout au Long de la Vie Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint Présentation du dispositif 1 Formation préparatoire aux fonctions de directeur

Plus en détail

REGAIN Activité 2011 dispositif insertion dispositif urgence Béthanie Implantation CASA et la CAPAP déménagé nos bureaux d Antibes sur Grasse Report

REGAIN Activité 2011 dispositif insertion dispositif urgence Béthanie Implantation CASA et la CAPAP déménagé nos bureaux d Antibes sur Grasse Report REGAIN Activité 2011 Crée en 2009 l établissement REGAIN a vécu en 2011 d importants changements liés aux fortes mutations de notre secteur d activité et accélérés par la fusion de Chrétiens Antibes Solidarité

Plus en détail

Maison de l Enfance et de la Famille du Valenciennois 46, rue Claudin Lejeune B.P. 30 003-59300 Valenciennes Cedex Tél. 03.27.46.82.

Maison de l Enfance et de la Famille du Valenciennois 46, rue Claudin Lejeune B.P. 30 003-59300 Valenciennes Cedex Tél. 03.27.46.82. Maison de l Enfance et de la Famille du Valenciennois 46, rue Claudin Lejeune B.P. 30 003-59300 Valenciennes Cedex Tél. 03.27.46.82.12 - Fax : 03.27.41.07.02 - valenciennes@epdsae.fr www.epdsae.fr La Maison

Plus en détail

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers L ACCOMPAGNEMENT DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS PROTECTION DE L ENFANCE Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers Programme Le statut juridique du mineur étranger isolé à son

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

Dép. 92 «La Parentèle»

Dép. 92 «La Parentèle» Dép. 92 «La Parentèle» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation «La Parentèle», lieu d écoute et de parole est implantée dans le département des Hauts-de-Seine à Chatenay-Malabry

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE

OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE M A I S O N S D E Q U A R T I E R Nos réf. : EC/SD/GRH-2016 La Roche-sur-Yon, le 19 janvier 2016 DE QUARTIER B ourg- s o u s - L a R o c h e OFFRE D EMPLOI / VOIE EXTERNE La Coordination des Maisons de

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 PREAMBULE Le projet associatif constitue avec les statuts, les fondements de toute association. Il est l expression collective des personnes qui décident

Plus en détail

Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles

Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles 1 Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles En inter établissements à Montpellier plusieurs modules de formation à destination des travailleurs sociaux, éducateurs, psychologues,

Plus en détail

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE :

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : Le 31 janvier 2006 Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : 1 - Les étapes de la construction du programme à Aubervilliers. 2 - Les orientations générales du dispositif de Réussite Éducative. 3 - Les

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

«ADAPTATION A L'EMPLOI EN SANTE MENTALE ET EN PSYCHIATRIE : Consolidation et Intégration des savoirs et des pratiques de soin»

«ADAPTATION A L'EMPLOI EN SANTE MENTALE ET EN PSYCHIATRIE : Consolidation et Intégration des savoirs et des pratiques de soin» «ADAPTATION A L'EMPLOI EN SANTE MENTALE ET EN PSYCHIATRIE : Consolidation et Intégration des savoirs et des pratiques de soin» Ce programme s inscrit dans une visée de formation professionnelle continue,

Plus en détail

Notre Projet Associatif

Notre Projet Associatif Notre Projet Associatif Mobil'Emploi 73 a choisi de réviser son projet associatif : le projet de l association, détenu par la mémoire collective des administrateurs historiques, devait être traduit par

Plus en détail

Assistant ressources humaines - Titre professionnel

Assistant ressources humaines - Titre professionnel Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 29/01/2016. Fiche formation Assistant ressources humaines - Titre professionnel - N : 10356 - Mise à jour : 18/12/2015 Assistant ressources

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009 APAJH 78 Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés des Yvelines 11, rue Jacques Cartier 78280 GUYANCOURT 01.61.37.08.00-01.61.37.08.01 - APAJH-YVELINES@wanadoo.fr site internet : www.apajh78.org PROJET

Plus en détail

REPERES METHODOLOGIQUES

REPERES METHODOLOGIQUES REFORME DES RYTHMES EDUCATIFS DANS LE CANTAL REPERES METHODOLOGIQUES ELABORER, METTRE EN OEUVRE ET SUIVRE UN PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PREFET DU CANTAL Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo

L intégration scolaire des jeunes réfugiés. Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo L intégration scolaire des jeunes réfugiés Granby se mobilise ----- Présentation des capsules vidéo Ce film est composé de 7 capsules vidéo qui donnent la parole à deux jeunes réfugiés et à cinq intervenants

Plus en détail

Le 17 février 2011 Association pour la Sauvegarde de l Enfance et de l Adolescence

Le 17 février 2011 Association pour la Sauvegarde de l Enfance et de l Adolescence Modifications apportées Le 17 février 2011 Association pour la Sauvegarde de l Enfance et de l Adolescence 1 Le DESpA se réfère aux valeurs énoncées dans le Projet Associatif de l ASEA 49, qui soutiennent

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION EN PSYCHOPATHOLOGIE

Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION EN PSYCHOPATHOLOGIE Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Être étudiant/enseignant dans LA SPECIALISATION

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

Filière éducation et insertion

Filière éducation et insertion . Filière éducation et insertion La filière «Éducation et Insertion» rassemble les équipes de professionnels chargés de conduire les projets personnalisés dans leur triple dimension : éducative, thérapeutique

Plus en détail

Dép. 75 «DERPAD» PRESENTATION DE L ACTION

Dép. 75 «DERPAD» PRESENTATION DE L ACTION Dép. 75 «DERPAD» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation : Le Dispositif Expert Régional Pour Adolescent en Difficulté a fait l objet le 1er juillet 1996 d une convention de

Plus en détail

Contribution de la CNAPE aux travaux européens relatifs à la désinstitutionnalisation de la protection de l enfance

Contribution de la CNAPE aux travaux européens relatifs à la désinstitutionnalisation de la protection de l enfance Contribution de la CNAPE aux travaux européens relatifs à la désinstitutionnalisation de la protection de l enfance Octobre 2012 Les premiers travaux européens relatifs à la désinstitutionnalisation de

Plus en détail

jeunesse cœur du Québec

jeunesse cœur du Québec P O L I T I Q U E Q U É B É C O I S E D E L A J E U N E S S E La jeunesse au cœur du Québec S O M M A I R E Le présent document a été réalisé par le Secrétariat à la jeunesse. 875, Grande Allée Est, bureau

Plus en détail

Les domaines de compétences

Les domaines de compétences ACCOMPAGNEMENT ET AIDE individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Associer aux actes essentiels de la vie quotidienne des moments d échange privilégiés. Veiller au respect du rythme

Plus en détail

E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX

E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX Tél. : 05 34 01 91 00 Fax : 05 34 01 57 40 ehpaddessources@orange.fr L ANIMATION AU CŒUR DU PROJET L animation Page 1

Plus en détail

PROJET EXTERNALISATION CROIX DU SUD. Service d Accompagnement Educatif Externalisé. (SAEE)

PROJET EXTERNALISATION CROIX DU SUD. Service d Accompagnement Educatif Externalisé. (SAEE) PROJET EXTERNALISATION CROIX DU SUD Service d Accompagnement Educatif Externalisé. (SAEE) Sommaire 1. Le service externalisé La Croix du Sud...2 2. Mission...2 3. Objectifs principaux et finalités...3

Plus en détail

Educateur spécialisé. Le Métier d Educateur spécialisé. Le Concours. Concours Prépa Santé

Educateur spécialisé. Le Métier d Educateur spécialisé. Le Concours. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 400 h/an Access : 250 h/an de septembre à mai Educateur spécialisé Le Métier d Educateur spécialisé L éducateur spécialisé est un travailleur social qui participe à l

Plus en détail

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Référentiel Fonction / Activités fonctions Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Accompagnement dans la relation à l environnement / Maintien de la vie

Plus en détail

e soutien aux familles

e soutien aux familles Le soutien aux familles e soutien aux familles Le soutien aux familles a pour principal objectif de soutenir les familles dans leurs responsabilités en regard de leur enfant présentant une déficience intellectuelle.

Plus en détail

Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs

Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs Sommaire Edito 2 Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs - Les nouvelles procédures budgétaires pour les établissements et les services médico-sociaux tarifés 3 - La loi 1901, le projet associatif,

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED)

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) Fiche 1 Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) I. Des missions confortées Les enseignants spécialisés

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

LA DIRECTRICE DE LA PROTECTION JUDICIAIRE DE LA JEUNESSE

LA DIRECTRICE DE LA PROTECTION JUDICIAIRE DE LA JEUNESSE Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse Le 22 octobre 2015 LA DIRECTRICE DE LA PROTECTION JUDICIAIRE DE LA JEUNESSE à POUR ATTRIBUTION Mesdames et Messieurs les directeurs interrégionaux de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

Présentation du réseau des ÉCOLES des PARENTS et des ÉDUCATEURS 1

Présentation du réseau des ÉCOLES des PARENTS et des ÉDUCATEURS 1 «Des parents parlent avec d autres parents» CAFES DES PARENTS ATELIERS DE COMMUNICATION SOIREES DEBATS FORMATION PROFESSIONNELLE Présentation du réseau des ÉCOLES des PARENTS et des ÉDUCATEURS 1 Notre

Plus en détail

PROTOCOLE DE COLLABORATION ONE - DGAJ

PROTOCOLE DE COLLABORATION ONE - DGAJ Editeur responsable Liliane Baudart Direction générale de l aide à la jeunesse Boulevard Léopold II, 44 1080 Bruxelles PROTOCOLE DE COLLABORATION ONE - DGAJ PROTOCOLE DE COLLABORATION ENTRE L OFFICE DE

Plus en détail

Présentation des Projets

Présentation des Projets Maison du Sacré-Cœur A.C.I.S. asbl Présentation des Projets Rue du Cimetière 31-6030 MARCHIENNE-DOCHERIE Tél : 071 / 31 28 75 Fax : 071 / 33 09 77 sacrecoeur@acis-group.org Maison du Sacré-Cœur A.C.I.S.

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3909 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 166 110 28 22 août mai 2009 2015 S o m m a i r e INSTITUT DE

Plus en détail

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012

LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012 VAR LUTTE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES CYCLE DE FORMATIONS 2012 MODULE 1 Violences faîtes aux femmes, violences au sein du couple Intitulé de la formation : Violences faîtes aux femmes, violences

Plus en détail

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Préambule : L innovation vise l appropriation d une invention technique par un milieu particulier (nouvelles pratiques des acteurs,

Plus en détail

LE METIER DE JUGE DES ENFANTS

LE METIER DE JUGE DES ENFANTS LE METIER DE JUGE DES ENFANTS Penser le juge des enfants comme un métier, alors qu il s agit d une des fonctions qui s offrent aux magistrats, renvoie à une conception humaniste de ce rôle et sous-entend

Plus en détail

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org AVRIL 2015 MJPM La santé Soucieux d accompagner au mieux les différentes évolutions de l aide aux majeurs protégés, les CEMÉA Nord - Pas de Calais rééditent un Rendez-vous Juridiques sur la thématique

Plus en détail

Accompagner et respecter les droits de la personne par le projet personnalisé

Accompagner et respecter les droits de la personne par le projet personnalisé Rencontre régionale des professionnels AMP-AP-AS 6 Juin 2013 Blois Accompagner et respecter les droits de la personne par le projet personnalisé Les Maisonnées d Azay-le-Rideau Katia LHOMMEDET et Vincent

Plus en détail

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère Sommaire 1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère 1. Contexte et enjeux du PPE 1.1 Une loi et des orientations départementales 1.2 Les enjeux du PPE 2. La démarche

Plus en détail

CENTRE ÉDUCATIF MIXTE DE PARIS

CENTRE ÉDUCATIF MIXTE DE PARIS CENTRE ÉDUCATIF MIXTE DE PARIS PROJET D ETABLISSEMENT Septembre 2009 Moissons Nouvelles CEM Paris Projet d établissement ProÉthique conseil Septembre 2009 Page 1 SOMMAIRE INTRODUCTION page 2 1. DE L IDENTITE

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

Formateur professionnel d'adultes

Formateur professionnel d'adultes Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 17/06/2016. Fiche formation Formateur professionnel d'adultes - N : 15328 - Mise à jour : 21/12/2015 Formateur professionnel d'adultes

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

Projet Éducatif Territorial 2013-2015

Projet Éducatif Territorial 2013-2015 Entre les soussignés LE DÉPARTEMENT DE LA SEINE-SAINT-DENIS Hôtel du Département 93006 Bobigny Cedex Représenté par Monsieur Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine- Saint-Denis agissant

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

I. Rôle et fonction de l éducateur :

I. Rôle et fonction de l éducateur : La Résidence Sociale Jeune a été créée en 2002 pour recevoir des jeunes de 18 à 25 ans et plus. Elle offre 20 logements autonomes à loyers modérés. La Résidence Sociale est gérée par le PACT 04. L ADSEA

Plus en détail

MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE

MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE MODELE DE SYNTHESE DE L EVALUATION EXTERNE (3.5 de la section 3 du chapitre V de l annexe 3-10 du code de l action sociale et des familles) La synthèse a pour objectif d apprécier le service rendu aux

Plus en détail

INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES. www.e2s.coop

INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES. www.e2s.coop INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES LA SCOP E2S Acteur de l économie sociale et solidaire, E2S Développement s inscrit dans une recherche d innovation sociale pour répondre à des

Plus en détail

Madame, Monsieur, N hésitez pas à solliciter les différents professionnels que vous rencontrerez, pour obtenir des précisions.

Madame, Monsieur, N hésitez pas à solliciter les différents professionnels que vous rencontrerez, pour obtenir des précisions. Madame, Monsieur, Vous trouverez dans ce livret un ensemble d informations qui vous seront utiles pour mieux connaître notre structure et son fonctionnement. N hésitez pas à solliciter les différents professionnels

Plus en détail

3.A0 Techniques d éducation. Fiches descriptives

3.A0 Techniques d éducation. Fiches descriptives Formation professionnelle et technique et formation continue Direction générale des programmes et du développement 3.A0 Techniques d éducation Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE NOTICE DESCRIPTIVE DE FORMATION AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE RENTREE DE JANVIER 2015 Structure d Aide à Domicile 1. Le métier d Aide- Médico-Psychologique L aide médico-psychologique (A.M.P.) exerce une fonction

Plus en détail

Fiche de poste PSYCHOLOGUE EN INSERTION

Fiche de poste PSYCHOLOGUE EN INSERTION Fiche de poste PSYCHOLOGUE EN INSERTION La fiche de fonction est un outil d organisation du travail. Elle a pour but de répertorier les missions et les principales activités associées à la fonction de

Plus en détail

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010

Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 Position adoptée lors de la session du Conseil national de l Ordre des infirmiers du 14 septembre 2010 De l infirmier du travail à l infirmier spécialisé en santé au travail : reconnaître l infirmier comme

Plus en détail

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009. Région Ile de France Département : Seine Saint Denis

MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009. Région Ile de France Département : Seine Saint Denis MAISONS DES ADOLESCENTS : PROGRAMME 2005-2009 Région Ile de France Département : Seine Saint Denis La maison des adolescents: Date d'ouverture : septembre 2004 Nom : CASITA Centre d Accueil, de Soins,

Plus en détail