Entretien du matériel Tâches spécifiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Entretien du matériel Tâches spécifiques"

Transcription

1 Entretien du matériel Tâches spécifiques Service hygiène

2 Gestion et entretien des matelas à eau

3 Principe du matelas à eau Matelas compartimenté, recevant de l eau tiède (37 ) à un niveau indiqué en fonction du poids du patient ; il permet une répartition efficace des appuis et constitue un bon moyen de prévention Attention au risque de brulures : vérifier la température de l eau en posant l avant-bras sur le matelas. Représente gros risque infectieux car prolifération microbienne (bacille pyocyanique) à l intérieur du module due à la chaleur et la présence d eau

4 Gestion des matelas à eau 1 ) Remplir le matelas à eau en respectant le niveau de remplissage. Ajouter à l eau et par module, 2 sachets de Détergent-désinfectant 2 ) Pendant le séjour du patient : Nettoyer l extérieur du module à eau avec un chiffon propre + détergent désinfectant (1 dose pour 8 litres) Bien soulever le matelas pour nettoyer en dessous Bien repositionner les modules

5 Gestion des matelas à eau 3 ) A la sortie du patient : * Vider le module d eau dans un vidoir (ne pas vider n importe où, l eau peut être contaminée. éviter la baignoire, le lavabo) * Rincer le module * Le remplir avec 8 litres d eau + 1 dose de Détergentdésinfectant Temps de contact : 15 minutes * Nettoyer l extérieur avec une solution de Détergentdésinfectant * Le vider ensuite, laisser sécher l intérieur, essuyer l extérieur

6 Gestion des matelas à eau 4 ) cas des patients hospitalisés longtemps : (maisons de retraite, moyen séjour.) * Vider et nettoyer le module d eau 1 fois par mois

7 Risques Perforation du module et secondairement contamination du malade par le Bacille Pyocyanique Eviter : * de manipuler ces matelas si l on porte bagues et bijoux (interdit dans les services de soins) * de poser sur les lits ciseaux, épingles, aiguilles

8 Gestion et entretien des matelas Nimbus

9 MATELAS NIMBUS En cas de «clostridium difficile», on peut utiliser de la javel pour la désinfection de la housse (1l de javel pour 4 l d eau temps de contact 10 min) Lors du renvoi du matelas, signaler au technicien si le patient était porteur de BMR ou de clostridium difficile afin de renforcer le contrôle après nettoyage et désinfection du matelas dans leur site 1 matelas loué par patient Pour info : le prix neuf du matelas NIMBUS varie de à Le prix de la location est d environ 15 par jour TTC

10 Transport des patients en fauteuil roulant ou brancard

11 Prévenir le patient Appeler l infirmière s il y a du matériel à bouger Si besoin, vidanger la poche à urine ou proposer le bassin Mettre le patient sur un fauteuil roulant ou brancard (+/ alèse) Lui mettre chaussons et robe de chambre Emmener le dossier de soins en anonymisant au maximum le nom du patient «Déposer» le patient après s être assuré de sa prise en charge le rassurer sur le retour

12 Entretien Après chaque patient, nettoyer et désinfecter le fauteuil roulant (assise, accoudoirs) ou le brancard avant de le ranger. Utiliser du DD et une chiffonnette ou un papier à usage unique. Respecter le temps de contact du DD pour une bonne efficacité (= le laisser sécher) Une fois par semaine, nettoyer au détergent l ensemble du fauteuil ou brancard (dessous, roues ) Tracer l entretien

13 Entretien et maintenance des équipements de distribution d eau dans les services de soins

14 L entretien devra être réalisé sur tous les points d eau de distribution équipés de : brise-jet (petite grille située à l extrémité du robinet) pommes de douche douchettes

15 Pourquoi? Les micro-organismes présents dans l eau ou colonisant les installations techniques peuvent être à l origine de contamination Les dépôts de tartre au niveau de la robinetterie deviennent de véritables réservoirs de micro-organismes

16 Lutte contre les bras morts Une stagnation de l eau va favoriser la prolifération de micro-organismes (Légionnella ou bacille pyocyanique) et pouvoir contaminer les points d eau avoisinants. Purge 1 fois par semaine des points d eau inutilisés Faire couler l eau pendant 5 minutes en positionnant le mitigeur sur l eau tiède ou en ouvrant les 2 robinets eau chaude et eau froide. Tracer ces opérations (diagramme entretien des locaux)

17 Technique d entretien (1) Dévisser les brise-jets et douchettes (afin de faciliter ces opérations, se procurer auprès des services techniques un jeu de brise-jets supplémentaire) Immerger les dans une solution de nettoyant -détartrant (type Sanicalc) Dilution 1 à 10 % : produit à PH Acide mettre des gants de ménage Laisser en contact pendant 20 minutes

18 Technique d entretien (2) Rincer abondamment le brise-jet à l eau courante Désinfecter dans une solution de Javel à 9 chloré (3 bouchons pour 1 litre d eau froide) Temps de contact = 15 mn Rincer Réadapter le brise-jet ou la douchette Proscrire les mélanges de produit qui sont dangereux

19 Traçabilité de l entretien des points d eau Entretien à réaliser une fois par mois par une A.S. ou A.S.H. Le choix du moment de l entretien sera choisi en fonction de l organisation du travail dans le service. Utiliser le cahier de traçabilité et noter: Nom de la ou des personnes ayant accompli cette tâche Date et signature

20 Utilisation du lave bassin Entretien manuel des bassins et/ou urinal

21 I/ Utilisation du lave bassin Lave bassin chimique ou thermique Respecter le mode d emploi et les recommandations d entretien du fabricant (produits ) Porter des gants pour toute manipulation d excréta Le lave bassin sert de vidoir Déposer du papier wc dans le fond du bassin avant utilisation, afin de faciliter son entretien Positionner correctement le bassin et son couvercle et/ou urinal sur les supports internes adaptés Ne pas déposer de bassin en attente de traitement, sur le sol Retirer et jeter immédiatement les gants après les manipulations du bassin et/ou urinal Réaliser une hygiène des mains

22 II/ Entretien par immersion des bassins, couvercles, urinaux (1) Le matériel (vidé) doit être immergé dans de l eau contenant du détergent-désinfectant (dilution en fonction du produit) Trempage 15 mn Nettoyer avec «scotch-brite» réservé à cet usage Rincer Désinfection : trempage dans de l eau de javel pendant 15mn (30 à 50ml d eau de javel pour 1 litre d eau) Faire tremper en même temps le «scotch-brite»

23 II/ Entretien par immersion des bassins, couvercles, urinaux (2) Sortir le matériel, laisser sécher Ranger le «scotch-brite» dans un contenant réservé à cet usage Rincer les parties inox du bac de nettoyage Nettoyer les surfaces au DD Assurer l entretien des gants de ménage Réaliser une hygiène des mains

24 Proscrire l utilisation de la douchette pour rincer les bassins dans le cabinet de toilette

25

26 RESULTAT!!

27 Entretien du petit matériel

28 Le tensiomètre : - Tensiomètre mural, réservé à un patient, entretien au détergent-désinfectant (DD). A la sortie : le démonter et l immerger (15mn) après l avoir clamper Le rincer soigneusement. - Tensiomètre classique ou type «dynamap», utilisé pour plusieurs patients, nettoyé au DD tous les jours. Une fois par semaine ou plus si patient infecté : nettoyer le brassard par immersion dans du DD (15mn) Le rincer soigneusement

29 Le thermomètre tympanique : - Matériel non immergeable - Commun à l équipe, qui passe entre toutes les mains et va d un patient à l autre. - Nettoyer au DD après une série de soins, plus si patient infecté - La sonde de mesure du thermomètre est protégée par un couvre sonde à usage unique Autres matériels : - Garrots, plateaux, petits matériel d hygiène (brosse, peigne). Entretien au DD.

CIRCUIT GENERAL PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX

CIRCUIT GENERAL PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX PREDESINFECTION STERILISATION DES DISPOSITIFS MEDCAUX La ou la stérilisation du matériel propre permet d éliminer les organismes pathogènes présents et d éviter leur transmission par ce matériel à d autres

Plus en détail

HYGIENE DES MAINS DES PROFESSIONNELS ET DES RESIDENTS

HYGIENE DES MAINS DES PROFESSIONNELS ET DES RESIDENTS 1. OBJECTIF Appliquer une hygiène des mains adaptée à chaque activité, afin d éviter la transmission croisée manuportée des micro-organismes. 2. DOMAINE D APPLICATION L ensemble des professionnels de,

Plus en détail

Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes

Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes Gestion des excreta dans un établissement de santé dans le contexte de recrudescence des bactéries multi (et hautement) résistantes Aïcha ZRAIB - IDE Hygiéniste Agenda Introduction Contexte Méthodologie

Plus en détail

MODES D EMPLOI DES APPAREILS

MODES D EMPLOI DES APPAREILS MODES D EMPLOI DES APPAREILS MEDELA BASIC S:\00 Direction\Mes documents\site internet\docus word et pdf\appareils emploi\mode d'emploi Proximos Basic.doc/27/10/2011 1/7 En cas de questions ou de problèmes,

Plus en détail

14 ème journée du Réseau Régional d Hygiène - ARLIN de Basse-Normandie 25/09/2014. Francine Delaisements Murielle Siharath

14 ème journée du Réseau Régional d Hygiène - ARLIN de Basse-Normandie 25/09/2014. Francine Delaisements Murielle Siharath 14 ème journée du Réseau Régional d Hygiène - ARLIN de Basse-Normandie 25/09/2014 Francine Delaisements Murielle Siharath CH L Aigle CH Flers QUIZZ Une ou plusieurs réponses possibles Question 1 Les «excreta»,

Plus en détail

Protocole de prédésinfection/nettoyage manuel et stérilisation des inserts et limes SATELEC

Protocole de prédésinfection/nettoyage manuel et stérilisation des inserts et limes SATELEC Protocole de prédésinfection/nettoyage manuel et stérilisation des inserts et limes SATELEC Avertissements Ne pas utiliser de laine d acier ou des produits de nettoyage abrasifs. Éviter les solutions contenant

Plus en détail

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits)

Infections liées aux soins. Guide de prévention (extraits) Infections liées aux soins Guide de prévention (extraits) Technique du lavage des mains Mouiller Savonner Rincer Sécher par tamponnement Fermer le robinet avec l essuie-mains Indications du lavage des

Plus en détail

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT

DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT DETERGENT DETERGENT DESINFECTANT DESINFECTANT I LES DETERGENTS a) Définition : Substances utilisées pour le lavage ou le nettoyage. Le détergent a uniquement des propriétés nettoyantes. Il ne détruit pas

Plus en détail

CONCEPTION CONCEPTION CONCEPTION. Diagramme général pour la réalisation de réseaux d eaux sanitaires. Réseau d eau chaude sanitaire ATTENTION

CONCEPTION CONCEPTION CONCEPTION. Diagramme général pour la réalisation de réseaux d eaux sanitaires. Réseau d eau chaude sanitaire ATTENTION Diagramme général pour la réalisation de réseaux d eaux sanitaires Rédaction cahier des clauses techniques particulières (CCTP) Phase Travaux Opération préalable à la réception des installations (OPR)

Plus en détail

Rouen 05 décembre 2013 LAVE-BASSINS

Rouen 05 décembre 2013 LAVE-BASSINS LAVE-BASSINS I : Utilité du lave-bassins Le lave-bassins est un dispositif médical conçu pour les fonctions vidage, nettoyage et désinfection des différents ustensiles : bassins, urinaux, bocaux, seaux

Plus en détail

«Mes recettes écologiques»

«Mes recettes écologiques» «Mes recettes écologiques» Parce que la protection de l environnement nous concerne tous! En 2016, en adoptant le ménage vert au domicile Depuis maintenant 5 ans, nos salariés sont sensibilisés et formés

Plus en détail

MODE OPÉRATOIRE ENTRETENIR LE MATERIEL D ENDOSCOPIE DIGESTIVE

MODE OPÉRATOIRE ENTRETENIR LE MATERIEL D ENDOSCOPIE DIGESTIVE MODE OPÉRATOIRE ENTRETENIR LE MATERIEL D ENDOSCOPIE DIGESTIVE MO ENDO 002 v7 02/2014 1/7 MODIFICATION APPORTÉE mise à disposition du produit inactivant «prion OBJET Décontamination, détergence et désinfection

Plus en détail

PROTOCOLES DE NETTOYAGE, DECONTAMINATION ET STERILISATION DES ACCESSOIRES SATELEC

PROTOCOLES DE NETTOYAGE, DECONTAMINATION ET STERILISATION DES ACCESSOIRES SATELEC PROTOCOLES DE NETTOYAGE, DECONTAMINATION ET STERILISATION DES ACCESSOIRES SATELEC Version août 2011 E-mail: satelec@acteongroup.com www.acteongroup.com Page 1 sur 64 SOMMAIRE : PIECE A MAIN PIEZOTOME :...

Plus en détail

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux

Formation Initiale du personnel. A l hygiène et à l entretien des locaux Formation Initiale du personnel A l hygiène et à l entretien des locaux Formation initiale à l hygiene et l entretien des locaux 1.Principes d hygiène fondamentaux 1.1. Notions de base sur les salissures:

Plus en détail

NETTOYAGE DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX

NETTOYAGE DESINFECTION DES DISPOSITIFS MEDICAUX 1. OBJECTIF Eviter la transmission croisée de micro-organismes via les dispositifs médicaux (DM) de bas niveau de risque infectieux et de niveau intermédiaire 2. DOMAINE D APPLICATION Médecins, infirmiers,

Plus en détail

Nettoyage et désinfection des chariots de douche en Chirurgie plastique (CPR)

Nettoyage et désinfection des chariots de douche en Chirurgie plastique (CPR) Nettoyage et désinfection des chariots de douche en Chirurgie plastique (CPR) 1. Objet Ce document décrit les modalités de nettoyage et de désinfection à l Incidin Plus des chariots de douche en Chirurgie

Plus en détail

Entretien d une chambre d un patient ou résidant. Formation élèves aides soignants Melle Van de casteele IDE Hygièniste

Entretien d une chambre d un patient ou résidant. Formation élèves aides soignants Melle Van de casteele IDE Hygièniste Entretien d une chambre d un patient ou résidant Formation élèves aides soignants Melle Van de casteele IDE Hygièniste RECOMMANDATIONS GENERALES 1. Aérer la pièce 2. Sortir les déchets 3. Travailler toujours

Plus en détail

Entretien des locaux. IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013

Entretien des locaux. IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013 Entretien des locaux IFSI / SEHH CHU / Isabelle Therme / dijon 2013 L entretien des locaux hospitaliers concourt à l hygiène générale d un établissement de soins L entretien est un des maillons de la chaîne

Plus en détail

FOG MACHINE. Notice d utilisation Manual de intrucciones

FOG MACHINE. Notice d utilisation Manual de intrucciones FOG MACHINE Notice d utilisation Manual de intrucciones A lire avant toute première utilisation Lea atentamente antes de utilizar el producto por primera vez 1 REMARQUE Prêtez une attention toute particulière

Plus en détail

AUDIT GESTION DES EXCRÉTA. La maitrise du «péril fécal» ETS COMET L Hôpital Départemental Le Luc en Provence MF Texier, S Sabatier, D Massot

AUDIT GESTION DES EXCRÉTA. La maitrise du «péril fécal» ETS COMET L Hôpital Départemental Le Luc en Provence MF Texier, S Sabatier, D Massot AUDIT GESTION DES EXCRÉTA La maitrise du «péril fécal» ETS COMET L Hôpital Départemental Le Luc en Provence MF Texier, S Sabatier, D Massot CONTEXTE Evolution de l incidence des EBLSE La menace des BHRe

Plus en détail

DESCRIPTION DE L APPAREIL INSTALLATION CONSIGNES DE SÉCURITÉ

DESCRIPTION DE L APPAREIL INSTALLATION CONSIGNES DE SÉCURITÉ FR Lisez attentivement ce mode d emploi avant d installer et d utiliser votre appareil. Vous pourrez ainsi en tirer les meilleurs résultats et l utiliser en toute sécurité. DESCRIPTION DE L APPAREIL (voir

Plus en détail

E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES

E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES 1. Objet Cette procédure a pour objet d expliciter les modalités

Plus en détail

Entretien du MATERIEL de soins

Entretien du MATERIEL de soins Entretien du MATERIEL de soins 1ère partie : Matériel restant au service L. SCHATZ IDE hygiéniste Unité d Hygiène Hospitalière HCC IFSI novembre 09 PLAN Les différents types de matériel Risques Classification

Plus en détail

B047000-Humidificateur Hygrometre-Notice-Artwork-01_Mise en page 1 04/07/11 17:03 Page1

B047000-Humidificateur Hygrometre-Notice-Artwork-01_Mise en page 1 04/07/11 17:03 Page1 B047000-Humidificateur Hygrometre-Notice-Artwork-01_Mise en page 1 04/07/11 17:03 Page1 8 * B047000-Humidificateur Hygrometre-Notice-Artwork-01_Mise en page 1 04/07/11 17:08 Page2 Notice d'utilisation

Plus en détail

Protocole de prédésinfection/nettoyage manuel et de stérilisation des pièces à main pour générateur ultrasons SATELEC

Protocole de prédésinfection/nettoyage manuel et de stérilisation des pièces à main pour générateur ultrasons SATELEC Protocole de prédésinfection/nettoyage manuel et de stérilisation des pièces à main pour générateur ultrasons SATELEC Ce protocole concerne les pièces à main Suprasson, Newtron et Newtron Led. Avertissements

Plus en détail

Plus de confort moins de dépenses

Plus de confort moins de dépenses Carnet de bord Plus de confort moins de dépenses Sans investissement, nous avons réduit de 20% nos consommations... Astuces et bonnes pratiques... soit une économie de 350 euros par An. Réalisation: E

Plus en détail

Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne

Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne Audit des pratiques d hygiène en établissements médico-sociaux: l expérience de la région Champagne-Ardenne Véronique Bussy-Malgrange Martine Blassiau Journée interrégionale de formation CClin-Est-Resclin,

Plus en détail

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure

LBM Canarelli Colonna Fernandez / LBM Faure Matériel Préconisation (rappel : sauf mention contraire l acheminement au laboratoire est effectuer à température ambiante) ECBU Recueil de l urine dans le pot à couvercle bleu 1 Important : Ne soulevez

Plus en détail

Coussins et matelas de positionnement et de stabilisation

Coussins et matelas de positionnement et de stabilisation Coussins et matelas de positionnement et de stabilisation Un système particulièrement stable offrant une infinité de possibilités de formes et de duretés Par leur capacité unique à être facilement modelés

Plus en détail

Désinfection, stérilisation. Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste

Désinfection, stérilisation. Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste Désinfection, stérilisation Formation élèves aides soignantes IFAS Prémontré Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste Formation élèves aidessoignants Melle Van de casteele Delphine IDE Hygiéniste

Plus en détail

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures?

Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Projet Habitat-Santé Comment nettoyer et décontaminer une maison où il y a des moisissures? Les moisissures se reconnaissent par des taches souvent noires. Les cernes et les gondolements indiquent la présence

Plus en détail

LEGIONELLES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

LEGIONELLES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique LEGIONELLES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction

Plus en détail

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Rédaction : BLETTNER.C

Plus en détail

PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE

PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE POS/DUS/SANTE/S005 du 05H119 Page 1/ 7 Date de mise en application : 01/05/09 PROCEDURE OPERATOIRE DE SERVICE NETTOYAGE ET DESINFECTION D UN VEHICULE DE PREMIERS (VPSP) ANNULE ET REMPLACE Cette POS annule

Plus en détail

Mode d emploi pour l appareil de nettoyage à ultrasons pour lentilles de contact CD-2900

Mode d emploi pour l appareil de nettoyage à ultrasons pour lentilles de contact CD-2900 Mode d emploi pour l appareil de nettoyage à ultrasons pour lentilles de contact CD-2900 L appareil de nettoyage à ultrasons pour lentilles de contact CD-2900 fonctionne selon le principe des ultrasons

Plus en détail

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité Référence : PR/HYG/003-B Page : Page 1 sur 18 Objet : - Permettre de dispenser des soins de qualité dans un environnement maîtrisé (garantie de propreté visuelle et bactériologique). - Eviter la propagation

Plus en détail

Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail

Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail En complément du DTA, le donneur d ordre fait réaliser un repérage de tous les matériaux contenant de l amiante

Plus en détail

BALAI STEAM MASTER 2 EN 1 Manuel d utilisation

BALAI STEAM MASTER 2 EN 1 Manuel d utilisation BALAI STEAM MASTER 2 EN 1 Manuel d utilisation Nous vous remercions d avoir choisi notre produit. Avant d utiliser cet appareil, lisez avec attention ce manuel et conservez-le à portée de main pour pouvoir

Plus en détail

Manuel d utilisation ROXY. Aspirateur silencieux

Manuel d utilisation ROXY. Aspirateur silencieux Manuel d utilisation ROXY Aspirateur silencieux Veuillez lire ce manuel attentivement avant d'employer l'appareil. Veuillez garder ce manuel pour la future référence. CONTENU Instructions de sécurité...

Plus en détail

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène.

POLYCLINIQUE DE POITIERS - 1 rue de la Providence - 86035 POITIERS CEDEX. La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. Page 1 sur 5 La tenue de l opérateur sera conforme aux règles d hygiène. SONDAGE VESICAL EN SYSTEME CLOS Dans le cadre de son rôle propre, l infirmière accomplit les changements de sonde vésicale et la

Plus en détail

dosage quantité par tasse Résolution des problèmes Guide d utilisation entretien journalier Mise en service réglage de la température

dosage quantité par tasse Résolution des problèmes Guide d utilisation entretien journalier Mise en service réglage de la température Guide d utilisation Mise en service quantité par tasse Résolution des problèmes Affichage lors de la mise en service entretien journalier et périodique Mise en service sur le réseau d eau. réglage de la

Plus en détail

AFFICHES DIVERSES MANIPULATION SÉCURITAIRE DES MÉDICAMENTS DANGEREUX. Affiche porte salle de traitement par aérosolisation

AFFICHES DIVERSES MANIPULATION SÉCURITAIRE DES MÉDICAMENTS DANGEREUX. Affiche porte salle de traitement par aérosolisation AFFICHES DIVERSES MANIPULATION SÉCURITAIRE DES MÉDICAMENTS DANGEREUX Affiche porte salle de traitement par aérosolisation Affiche salles de toilette centre de chimiothérapie.. Affiche salles de toilette

Plus en détail

NOM CLIENT ADRESSE1 ADRESSE2 CP VILLE

NOM CLIENT ADRESSE1 ADRESSE2 CP VILLE ZAC Avenue de Satolas Green 69330 Pusignan France t: +33 (0) 472 45 36 00 f: +33 (0) 472 45 36 99 www.stryker.fr Pusignan, le 17 juin 2011. Pour diffusion : - au Correspondant Matériovigilance - au Pharmacien

Plus en détail

LE BASSIN DE REEDUCATION MONOBLOC EN VINYLESTER. Fabriqué sur mesure. A niveaux de profondeur multiples. Moulé en une seule pièce homogène.

LE BASSIN DE REEDUCATION MONOBLOC EN VINYLESTER. Fabriqué sur mesure. A niveaux de profondeur multiples. Moulé en une seule pièce homogène. LE BASSIN DE REEDUCATION MONOBLOC EN VINYLESTER Fabriqué sur mesure. A niveaux de profondeur multiples. Départ d'usine Moulé en une seule pièce homogène. Avec des angles arrondis. Avec une surface absolument

Plus en détail

Register your product and get support at www.philips.com/welcome HP8655 HP8656. Mode d emploi

Register your product and get support at www.philips.com/welcome HP8655 HP8656. Mode d emploi Register your product and get support at www.philips.com/welcome HP8655 HP8656 FR Mode d emploi a b c d e f g h c d i j k C 3 3CM 7~10 sec. 7~10 sec. 7~10 sec. 7 7~10 sec. Français Félicitations pour

Plus en détail

Conseils de remisage pour les Motocycles, les Scooters et les Quads

Conseils de remisage pour les Motocycles, les Scooters et les Quads Conseils de remisage pour les Motocycles, les Scooters et les Quads INTRODUCTION L immobilisation de votre Honda pendant la période hivernale, sans préparation, peut engendrer plusieurs problèmes : comme

Plus en détail

REALITE ET UTOPIE EN BIONETTOYAGE?

REALITE ET UTOPIE EN BIONETTOYAGE? REALITE ET UTOPIE EN BIONETTOYAGE? 1 Journée régionale ARLIN Corse 16 Mai 2013 N. L O U I S / M C. C A R P E N T I E R C C S D E S A N T É Préambule 2 réflexions issues de la pratique: de formatrice de

Plus en détail

Calypso - Vivendo - Sirocco

Calypso - Vivendo - Sirocco Calypso - Vivendo - Sirocco Tous les produits PRAXIS Medical Technologies sont homologués CE Une gamme de baignoires à hauteur variable performantes, pour la toilette et les soins des personnes à mobilité

Plus en détail

ORGANISATION GENERALES DES PRESTATIONS

ORGANISATION GENERALES DES PRESTATIONS ORGANISATION GENERALES DES PRESTATIONS INZO SERVICES Aide à Domicile (ISAD) 18 rue Gustave Eiffel 91100 Corbeil-Essonnes SIRET: 79457598500021 APE: 9609Z N de d agrément : SAP794575985 CONDITION GENERALES

Plus en détail

LE RISQUE LEGIONELLOSE DANS L INDUSTRIE

LE RISQUE LEGIONELLOSE DANS L INDUSTRIE LE RISQUE LEGIONELLOSE DANS L INDUSTRIE Qu est-ce que la légionellose? La légionellose est une infection respiratoire provoquée par des bactéries appelées «legionella pneumophila» ou «légionelles». Ces

Plus en détail

Comment gérer le risque infectieux lié à l eau en établissement de santé?

Comment gérer le risque infectieux lié à l eau en établissement de santé? Comment gérer le risque infectieux lié à l eau en établissement de santé? AM Rogues Hygiène Hospitalière CHU de Bordeaux En moyenne 750 litres d eau par jour et par lit Soit la consommation de 5 habitants

Plus en détail

MODES D EMPLOI DES APPAREILS

MODES D EMPLOI DES APPAREILS MODES D EMPLOI DES APPAREILS MEDELA VARIO S:\00 Direction\Mes documents\site internet\docus word et pdf\appareils emploi\mode d'emploi Proximos Vario.doc/27/10/2011 1/7 En cas de questions ou de problèmes,

Plus en détail

MARCHE DE TRAVAUX A BONS DE COMMANDE. sur bordereaux de prix unitaires

MARCHE DE TRAVAUX A BONS DE COMMANDE. sur bordereaux de prix unitaires MARCHE DE TRAVAUX A BONS DE COMMANDE sur bordereaux de prix unitaires CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) LOT 14 - PLOMBERIE Marché à bon de Travaux «LOT 14 Plomberie» Page 1 Sommaire DESCRIPTION

Plus en détail

Directives en matières de préventions des infections nosocomiales.

Directives en matières de préventions des infections nosocomiales. Directives en matières de préventions des infections nosocomiales. MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE DU MALI * * * * * Un Peuple- Un But- Une Foi SECRETARIAT GENERAL * * * * * * * * * * DIRECTION NATIONALE

Plus en détail

Méthodes Générales de Nettoyage et Stérilisation pour les Dispositifs Médicaux Orthopédiques

Méthodes Générales de Nettoyage et Stérilisation pour les Dispositifs Médicaux Orthopédiques Méthodes Générales de Nettoyage et Stérilisation pour les Dispositifs Médicaux Orthopédiques Les méthodes suivantes pour le nettoyage et la stérilisation ont été validées par la majorité des fabricants

Plus en détail

Gestion des excreta et risque infectieux en EHPAD

Gestion des excreta et risque infectieux en EHPAD Gestion des excreta et risque infectieux en EHPAD «Parcours-Bassin» Merci à l Arlin PACA pour quelques images de diaporamas. Valérie de SALINS Les maladies du péril fécal sont des maladies infectieuses

Plus en détail

GUIDE D EQUIPEMENT SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN LP

GUIDE D EQUIPEMENT SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN LP GUIDE D EQUIPEMENT SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN LP 1 Objectifs : Ce guide s appuie sur le guide d équipement national élaboré en mai 95 et concerne les formations au BEP Carrières Sanitaires et Sociales

Plus en détail

POÊLES, CHEMINÉES, ET BLOC DE COMBUSTION AVEC BRÛLEUR ÉTHANOL

POÊLES, CHEMINÉES, ET BLOC DE COMBUSTION AVEC BRÛLEUR ÉTHANOL POÊLES, CHEMINÉES, ET BLOC DE COMBUSTION AVEC BRÛLEUR ÉTHANOL MODE D EMPLOI ALPATEC vous félicite d avoir choisi ce produit et vous remercie de votre confiance. Pour votre confort et votre sécurité, votre

Plus en détail

Étapes préexécutoires

Étapes préexécutoires Ponction veineuse Rassembler le matériel: Aiguille à prélèvements multiples ou microperfuseur à ailette (calibre 20 ou 21) Barillet Tubes de prélèvement Gants non stériles Garrot Tampons d alcool Ruban

Plus en détail

PROLIFERATION DE LEGIONELLES DANS LE RESEAU D EAU D SANITAIRE DE LA MAISON DE RETRAITE DU C.H. DE MENDE 2009-2012

PROLIFERATION DE LEGIONELLES DANS LE RESEAU D EAU D SANITAIRE DE LA MAISON DE RETRAITE DU C.H. DE MENDE 2009-2012 PROLIFERATION DE LEGIONELLES DANS LE RESEAU D EAU D CHAUDE SANITAIRE DE LA MAISON DE RETRAITE DU C.H. DE MENDE 2009-2012 Valérie Boyer : Infirmière Hygiéniste Catherine Foucou : Praticien en Hygiène PROLIFERATION

Plus en détail

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie

PSE 2. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados. Premiers secours en équipe. L hygiène et asepsie Premiers secours en équipe L hygiène et asepsie Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados hygiène et asepsie A la fin de cette partie vous serez capable d indiquer : D appliquer les règles

Plus en détail

Notice de montage. Les ensembles de douche à encastrer avec mitigeur thermostatique, installation murale

Notice de montage. Les ensembles de douche à encastrer avec mitigeur thermostatique, installation murale Notice de montage Les ensembles de douche à encastrer avec mitigeur thermostatique, installation murale VOIR CONDITIONS PARTICULIÈRES TINA Réf. : 24.22C Hydrotube à composer mural rond : Mitigeur de douche

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi

MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE. Astrid Demarchi MODALITES DE PRISE EN CHARGE DU LAVAGE Astrid Demarchi Soins Prédésinfection Lavage Stockage Retraitement des dispositifs médicaux stériles Désinfection Stérilisation Emballage Contrôles Le lavage est

Plus en détail

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION La méthode HACCP olet 3 : Ressource documentaire 1 Exemples de protocoles (A1 à A5) 2 Exemples de fiches de contrôle (B1 à B4) Année : 2005-2006 A - 1 PROTOCOLE DE FABRICATION

Plus en détail

HYDRO MATERIELS. Comment réduire vos consommations d eau dans l habitat

HYDRO MATERIELS. Comment réduire vos consommations d eau dans l habitat Energie et environnement En Franche Comté MATERIELS HYDRO YDRO-ECONOMES Comment réduire vos consommations d eau dans l habitat Version 1 AJENA Espace inf eau 28 boulevard Gambetta BP 30149 39 004 LONS

Plus en détail

MODE OPERATOIRE DOUCHE D UN PATIENT A DOMICILE

MODE OPERATOIRE DOUCHE D UN PATIENT A DOMICILE SOMMAIRE : 1. Objet 2. Domaine d application 3. Documents associés. Textes de référence 5. Destinataires 6. Contre-indications 7. Matériel 8. Déroulement du soin 9. Hygiène 10. Sécurité 11. Confort DATE

Plus en détail

ENTRETIEN MENAGER D UNE CHAMBRE D UN PATIENT FAISANT L OBJET DE PRECAUTIONS SPECIFIQUES

ENTRETIEN MENAGER D UNE CHAMBRE D UN PATIENT FAISANT L OBJET DE PRECAUTIONS SPECIFIQUES 1 ENTRETIEN MENAGER D UNE CHAMBRE D UN PATIENT FAISANT L OBJET DE PRECAUTIONS SPECIFIQUES A. NETTOYAGE COURANT Il est effectué: en dernier lieu, Idéalement ½ heure minimum après la réfection du lit. en

Plus en détail

Foire aux questions sur un avis d ébullition de l eau

Foire aux questions sur un avis d ébullition de l eau Foire aux questions sur un avis d ébullition de l eau Q : En quoi consiste un avis d ébullition de l eau? R : Il s agit d un avis recommandant aux résidents de faire bouillir l eau du robinet pendant au

Plus en détail

Conseils +++ Des conseils pour moins et mieux consommer ainsi que sur la sécurité

Conseils +++ Des conseils pour moins et mieux consommer ainsi que sur la sécurité Conseils +++ Des conseils pour moins et mieux consommer ainsi que sur la sécurité Lampe Favorisez la lumière naturelle. Les couleurs claires reflètent mieux la lumière et vous aideront à en bénéficier.

Plus en détail

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45

500 ml. BASF Agro S.A.S. 21, chemin de la Sauvegarde 69134 ECULLY cedex Tél. 04 72 32 45 45 MYTHIC 10 SC Préparation biocide (TP18) pour lutter contre les fourmis et les punaises des lits Suspension concentrée (SC) contenant : 106 g/l de chlorfenapyr (N CAS : 122453-73-0) MYTHIC 10 SC - (chlorfénapyr

Plus en détail

Mod:THERMOS-A. Production code: THERMOS A

Mod:THERMOS-A. Production code: THERMOS A 08/2009 Mod:THERMOS-A Production code: THERMOS A 1. Table des matières 1. Table des matières 2 2. Général 3 3. Fonctions 4 4. Installation et démarrage 5 5. Rincer et remplir le système d eau 6 6. Infusion

Plus en détail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail 11 Documents du PMS Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H Appelées également prérequis Tenue réglementaire exigée On n'entre pas sans sa tenue Toute personne travaillant dans une zone de manutention

Plus en détail

1.0 INTRODUCTION AU MANUEL:

1.0 INTRODUCTION AU MANUEL: 1.0 INTRODUCTION AU MANUEL: Ce mode d emploi forme une partie intégrale de la machine, il doit être lu attentivement et toujours rester à disposition en cas de consultation future ; il doit être conservé

Plus en détail

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE

BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE BIONETTOYAGE QUE FAIRE POUR BIEN FAIRE P r é v e n t i o n d u r i s q u e i n f e c t i e u x e n E HPAD V. MOULIN Praticien Hygiéniste D.SEVALI Biohygiéniste 03/04/2014 L'ENTRETIEN DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Maintenance et nettoyage

Maintenance et nettoyage Maintenance et nettoyage Chargement des piles Quand le niveau de charge de la pile d un composant du système est faible, l unité de contrôle émet une indication sonore et le voyant du composant clignote

Plus en détail

Précautions standard et précautions complémentaires

Précautions standard et précautions complémentaires Précautions standard et précautions complémentaires 30 janvier 2014 Journée inter-hospitalière Correspondants Para-médicaux en Hygiène Hospitalière Hélène Zanovello, IDE hygiéniste Corinne DENIS praticien

Plus en détail

Plans de mesures correctives

Plans de mesures correctives Les plans de mesures correctives décrivent les moyens que les membres de la famille ou du personnel doivent mettre en œuvre pour corriger les problèmes qui surviennent. Les plans de mesures correctives

Plus en détail

NOTICE MINI PASTEURISATEUR FJ 16 L appareil du commerce le plus sophistiqué

NOTICE MINI PASTEURISATEUR FJ 16 L appareil du commerce le plus sophistiqué NOTICE MINI PASTEURISATEUR FJ 16 L appareil du commerce le plus sophistiqué CONSIGNES DE SÉCURITÉ 1) LIRE ATTENTIVEMENT LA NOTICE AVANT D'INSTALLER L'APPAREIL. 2) TOUJOURS REMPLIR LE PASTEURISATEUR D'EAU

Plus en détail

Contrôle en Cours de Formation. Situation. sciences. Séquence N : Date, heure et durée de l évaluation : Nom : Prénom : Diplôme préparé :

Contrôle en Cours de Formation. Situation. sciences. Séquence N : Date, heure et durée de l évaluation : Nom : Prénom : Diplôme préparé : Contrôle en Cours de Formation Établissement : Situation sciences Séquence N : Date, heure et durée de l évaluation : Année scolaire :.. / Nom : Prénom : Diplôme préparé : HYGIÈNE ET SANTÉ À lire attentivement

Plus en détail

Description du dispositif et des accessoires spécifiques

Description du dispositif et des accessoires spécifiques Description du dispositif et des accessoires spécifiques Le PICC est un cathéter en silicone ou en polyuréthane mesurant entre 30 et 60 cm, il est radio-opaque. Les cathéters posés au DEA sont en général

Plus en détail

Bionettoyage des locaux

Bionettoyage des locaux Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N S.PT.S.006.4 Bionettoyage des locaux CLASSEUR 1 : ADMINISTRATION SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : SERVICE DE SOINS INFIRMIERS CLASSEUR 3 : QUALITE CLASSEUR

Plus en détail

Quizz Hygiène des mains

Quizz Hygiène des mains Quizz Hygiène des mains Question 1 En dehors des professionnels de santé, l hygiène des mains concerne : 1. le grand public 2. les résidents 3. les visiteurs 4. les intervenants externes 5. les bénévoles

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS

PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS 2. 2. PROTOCOLE D ENTRETIEN DES PLANS DE TRAVAIL ET DES LAVE-MAINS 1. Remplir le seau plastique de produit bactéricide avec la centrale. (major c100). À l aide de la lavette parisienne trempée dans le

Plus en détail

Aires d accueil, les besoins

Aires d accueil, les besoins Aires d accueil, les besoins L aire d accueil pour camping-cars se distingue d une place de parking, par le fait qu elle offre des conditions requises pour passer la nuit. Au minimum : Dans un endroit

Plus en détail

PORTES COULISSANTES VULCANO

PORTES COULISSANTES VULCANO PORTES COULISSANTES VULCANO MANUEL D INSTALLATION, USAGE ET ENTRETIEN Portes coulissantes coupe-feu. 1. Avertissements généraux 3 2. Emballage et transport 3 3. Conditions environnementales 3 4. Avertissements

Plus en détail

La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud»

La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud» Janvier 2012 GROuPE d études techniques Par : L Ecole française de canyonisme La Commission médicale La mise en attente d un blessé en canyon La réalisation d un «point chaud» 1/5 Rappels physiologiques

Plus en détail

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage.

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage. 1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Cette procédure vise à garantir la bonne réalisation de prélèvements qui seront analysés au sein du groupe ALPHABIO, ils peuvent être effectués dans différents lieux :

Plus en détail

3 en 1 brosse à dents, nettoyant et massage

3 en 1 brosse à dents, nettoyant et massage 3 en 1 brosse à dents, nettoyant et massage Référence : DOS125 Version : 1.3 Langue : Français WWW.DOMOCLIP.COM Vous venez d acquérir un produit de la marque DOMOCLIP et nous vous en remercions. Nous apportons

Plus en détail

Prévention de la transmission des agents infectieux

Prévention de la transmission des agents infectieux PRÉVENTION DE LA TRANSMISSION CROISÉE DES MICRO-ORGANISMES Précautions standard et complémentaires Elisabeth Laprugne-Garcia CClin Sud-Est 29/04/2015 Prévention de la transmission des agents infectieux

Plus en détail

PROTOCOLE D UN SHAMPOOING

PROTOCOLE D UN SHAMPOOING PROTOCOLE D UN SHAMPOOING Nom : Date : Séquence : les techniques de shampooings. Séance 1 : le protocole du shampooing simple. Objectifs : décrire et justifier les différentes opérations d un shampooing

Plus en détail

KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DE COMMERCE Édition Janvier 2015 FICHE N 2C RENDRE MON CAMPING ACCESSIBLE

KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DE COMMERCE Édition Janvier 2015 FICHE N 2C RENDRE MON CAMPING ACCESSIBLE KIT D AIDE A LA MISE EN ACCESSIBILITE DES ETABLISSEMENTS DE TOURISME ET DE COMMERCE Édition Janvier 2015 FICHE N 2C RENDRE MON CAMPING ACCESSIBLE RAPPEL : Les campings sont constitués d Installations Ouvertes

Plus en détail

Notice_NC00022762-01:Mise en page 1 21/04/11 12:08 Page2 FR NL DE EN IT ES PT EL TR DA SV NO FI AR FA CS HU PL SK

Notice_NC00022762-01:Mise en page 1 21/04/11 12:08 Page2 FR NL DE EN IT ES PT EL TR DA SV NO FI AR FA CS HU PL SK Notice_NC00022762-01:Mise en page 1 21/04/11 12:08 Page2 FR NL DE EN IT ES PT EL TR DA SV NO FI AR FA CS HU PL SK Notice_NC00022762-01:Mise en page 1 21/04/11 12:08 Page3 4 3 2 1 71mm 5 6 7 1 4 2 3 Notice_NC00022762-01:Mise

Plus en détail

FRANÇAIS ATTENTION! Installation. Précautions d utilisation. Durée de vie. Stockage. Modalités et Conditions. Coussin Contour Insert

FRANÇAIS ATTENTION! Installation. Précautions d utilisation. Durée de vie. Stockage. Modalités et Conditions. Coussin Contour Insert Manuel d utilisation Ce livret contient d importantes informations relatives à ce produit. Merci de le remettre à l utilisateur final lors de la livraison. Coussin Contour Insert FRANÇAIS ATTENTION! Avant

Plus en détail

MACHINE À CAFÉ AUTOMATIQUE - ESPRESSO BROYEUR À GRAINS. SLIMISSIMO Manuel d instruction 20200

MACHINE À CAFÉ AUTOMATIQUE - ESPRESSO BROYEUR À GRAINS. SLIMISSIMO Manuel d instruction 20200 MACHINE À CAFÉ AUTOMATIQUE - ESPRESSO BROYEUR À GRAINS SLIMISSIMO Manuel d instruction 20200 INFORMATIONS IMPORTANTES Pour des raisons de sécurité vous devez lire ces instructions attentivement avant d

Plus en détail

Les économies d eau, l affaire de tous

Les économies d eau, l affaire de tous Les économies d eau, l affaire de tous La robinetterie Les toilettes L électroménager Liens vers sites spécialisé Sources La robinetterie les réducteurs de pression individuel robinets mitigeurs robinets

Plus en détail

TITRE : Utilisation des différents appareils

TITRE : Utilisation des différents appareils TITRE : Utilisation des différents appareils POS 05-2010 AUTEUR(ES) : Marie-Ève Ouellette, biotechnologue. OBJECTIF : Ce POS a pour objectif de vous guider dans l utilisation des différents appareils présents

Plus en détail

BROSSAGE DES DENTS CHAPITRE 4 PRATIQUES DE BASE

BROSSAGE DES DENTS CHAPITRE 4 PRATIQUES DE BASE Pour que le brossage des dents devienne une habitude de santé buccodentaire durable, il est important de créer un climat agréable et d encourager les efforts des enfants. Le brossage des dents au moins

Plus en détail

Construire un plan de nettoyage et de désinfection

Construire un plan de nettoyage et de désinfection Construire un plan de nettoyage et de désinfection Docteur Régine POTIÉ-RIGO Médecin du Travail Mlle Laetitia DAVEZAT IPRP Ingénieur Hygiène/Sécurité Mme Laetitia MARCHE Technicienne des services généraux

Plus en détail