RÈGLES D'HYGIÈNE EN CUISINE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÈGLES D'HYGIÈNE EN CUISINE"

Transcription

1 RÈGLES D'HYGIÈNE EN CUISINE Directives pour: Economes Cuistots Personnel auxiliaire cuisine Personnel auxiliaire d'entretien par Luk Wullaert Federaal Agentschap voor de Veiligheid van de Voedselketen (FAVV) Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) - pour Roeland vzw Krijgslaan Gent -

2 CONTENU 1. Vêtements de travail et objets personnels 1.1 En quoi consiste la tenue vestimentaire et l équipement de travail? 1.2 Objets personnels 1.3 Points d'attention spécifiques 2. Toilette personnelle 2.1 Conseils généraux 2.2 Hygiène des mains 2.3 Gants 3. Hygiène dans le lieu de travail 3.1 Boire et manger 3.2 Interdit dans le lieu de travail 3.3 Ce qui est inacceptable 3.4 Points d'attention spécifiques Petites plaies Goûter L'usage de mouchoirs

3 1. VETEMENTS DE TRAVAIL ET OBJETS PERSONNELS 1.1 EN QUOI CONSISTE LA TENUE VESTIMENTAIRE ET L ÉQUIPEMENT DE TRAVAIL? un pantalon (de préférence long) un T- shirt (de préférence à manches longues) des chaussures fermées (pas de sandales) Roeland prévoit une filet pour envelopper les cheveux et des tabliers en coton. On ne met pas de bijoux (bagues, boucles d'oreille, piercings, colliers, bracelets, bracelets de festival, bracelets de l'amitié, montres,...). On ne met pas de faux ongles, de vernis, de piercings d'ongles ou d'éléments décoratifs sur les ongles. 1.2 OBJETS PERSONNELS Sacs, portables, mp3,... et objets personnels ne sont pas à leur place dans les locaux de la cuisine (ni dans la cuisine même, ni dans les salles de préparation/chambres froides/...). 1.3 POINTS D'ATTENTION SPECIFIQUES Remplace tes vêtements de travail en fonction du degré de saleté. Les vêtements de travail sont lavés par les responsables de Roeland. Prévois assez de vêtements propres. La résille est portée, tant par les garçons que par les filles, de façon à ce que tous les cheveux soient couverts. Les queues de cheval ou des mèches rebelles ne peuvent en sortir! Le couvre- chef doit être mis par tous dès l'entrée dans les locaux de cuisine. On enlève le couvre- chef uniquement lors des moments de pause et à la fin de la journée en quittant la cuisine. Jette le couvre- chef à la fin de la journée. D'autres couvre- chefs que ceux prévus par Roeland ne sont pas permis. Les essuie- mains ne sont utilisés que pour essuyer la vaisselle. Pour le nettoyage des plans de travail et des appareils de cuisine on emploiera du papier jetable ou des essuies jetables. On emploie des maniques pour prendre des récipients chauds. Exception: pour égoutter les pommes de terre ou les pâtes, on peut se servir d'un essuie- mains, qu'on dépose au linge sale tout de suite après usage.

4 2. TOILETTE PERSONNELLE 2.1 CONSEILS GENERAUX On demande une bonne hygiène personnelle, l'hygiène commence en effet chez soi- même! Fais attention à - Une apparence soignée. - Une coiffure soignée. - Des mains propres. - Des ongles coupés court, sans vernis ni faux ongles. - Des pourtours d'ongles propres. L'emploi discret de maquillage et de parfum est permis L'HYGIENE DES MAINS C'est joli, mais pas en cuisine! Quand se laver les mains? Au commencement du travail, après une pause Au commencement d'une nouvelle tâche Après l'usage des toilettes Après avoir touché des objets sales Après avoir éternué/s'être mouché Après le rangement des poubelles Comment et où se laver les mains? Se laver les mains doit se faire selon une procédure bien établie et se fait toujours dans les lavabos prévus à cet effet, et non pas dans les éviers. Et pour finir Se laver les mains signifie aussi se désinfecter les mains immédiatement après. A la fin de la journée on peut appliquer une crème nourrissante pour les mains.

5 Comment doit- on se laver les mains? Mouiller les mains, les poignets et éventuellement les avant- bras sous de l'eau tiède coulante. Appliquer du savon (antiseptique) dans les paumes de la main. Bien faire mousser le savon en massant les paumes et les avant- bras pendant au moins 20 secondes. Laver les dos des mains. Laver les espaces interdigitaux. Laver en- dessous des ongles, masser les pointes des doigts dans la paume des mains ou utiliser une brosse à ongles. Rincer abondamment à l'eau coulante. Bien sécher les mains et les poignets à l'aide de papier à usage unique. Comment se désinfecter les mains? Une fois les mains bien lavées et séchées (voir ci- dessus), prenez une bonne quantité de gel désinfectant. Bien se désinfecter les mains en massant les paumes des mains. Désinfecter les dos des mains. Désinfecter les espaces interdigitaux. La désinfection des mains dure aussi longtemps que le gel sèche. Ne jamais rincer les mains désinfectées!!! Ne jamais sécher les mains désinfectées!!!

6 2.3. GANTS Quand porte- t- on des gants? Lorsqu'on touche des denrées alimentaires qu'on ne réchauffera pas (par exemple des petits pains, des crudités, des garnitures,...) Lorsqu'on divise des plats froids en portions. Lorsqu'on a des plaies aux mains/doigts. Quand doit- on remplacer des gants jetables? Il faut remplacer les gants jetables régulièrement, et en particulier dans les cas suivants: lorsqu'on quitte les lieux de travail (pause) lorsqu'on change de tâche lorsqu'on touche des produits crus et des produits finalisés lorsqu'on coupe différentes sortes de charcuterie Même si on porte des gants, une bonne hygiène reste importante! Avant de mettre les gants, se laver les mains et les désinfecter. A partir de ce moment ne faire que des activités qui nécessitent le port de gants.

7 3. HYGIÈNE DANS LES LIEUX DE TRAVAIL 3.1 BOIRE ET MANGER On ne mange pas et ne bois pas dans les lieux de travail. Exception: on peut boire de l'eau et des boissons fraîches tout au long de la journée, mais uniquement à l'endroit prévu à cet effet. On ne prend en aucun cas des verres dans les lieux de travail, mais on peut prendre des tasses et des gobelets. 3.2 INTERDIT DANS LES LIEUX DE TRAVAIL Fleurs et plantes. 3.3 CE QUI EST INACCEPTABLE Eternuer et tousser au- dessus des denrées alimentaires. Se ronger les ongles, fourrer ses doigts dans le nez et s'essuyer le nez avec les mains. Se toucher le visage et la bouche. Se gratter dans les cheveux. S'essuyer les mains aux vêtements de travail. Mâcher du chewing- gum. 3.4 POINTS D'ATTENTION SPECIFIQUES Petites plaies et comment les soigner Une plaie est l'endroit idéal pour les micro- organismes. Pour éviter la contamination des denrées alimentaires, il est important de bien soigner les plaies aux mains, aux doigts ou aux bras et de bien les couvrir au moyen d'un pansement imperméable et éventuellement de gants jetables. Uniquement les pansements visibles sont permis en cuisine Goûter On ne touche jamais de la main nue aux aliments préparés. On goûte au moyen d'une cuillère ou d'une fourchette propre, à utiliser une seule fois L'emploi de mouchoirs Lors du travail en cuisine on utilise des mouchoirs jetables (rouleau de papier ou boîtes). Ces kleenex sont jetés à la poubelle tout de suite après usage. On se lave et on se désinfecte les mains ensuite. Des kleenex employés ne sont pas mis dans les poches ou portés ailleurs dans les vêtements, puisqu'ils peuvent fonctionner comme source de contamination à chaque fois qu'on les touche des mains.

8 Roeland vzw Séjours linguistiques, théâtre pour jeunes et visites de ville Krijgslaan 18, 9000 Gent Règlement intérieur sur l'hygiène personnelle version 2 du 31/05/2011

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Direction de la Santé FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL Un plan d hygiène permet de garantir la propreté du personnel et éviter toutes contaminations

Plus en détail

Protocoles d échanges en DP

Protocoles d échanges en DP Protocoles d échanges en DP Réalisés par Marketing Global DP Gambro Renal Products Sommaire Prévention de l infection Page 1 PD01/03 Nettoyage et désinfection pour les échanges en DP Page 2 PD02/03 Lavage

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiène lors du contrôle d un établissement actif dans la chaîne alimentaire

Bonnes pratiques d hygiène lors du contrôle d un établissement actif dans la chaîne alimentaire Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Brochure d information destinée à d autres services d inspection que ceux de l AFSCA, qui effectuent des contrôles dans des établissements où sont

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

Septembre 2009 28/09 Social 14. Retrouvez toutes nos circulaires sur www.fncf.org GRIPPE A H1N1

Septembre 2009 28/09 Social 14. Retrouvez toutes nos circulaires sur www.fncf.org GRIPPE A H1N1 SEPTEMBRE 2009 Auteur : MOS Retrouvez toutes nos circulaires sur www.fncf.org 28/09 Social N 14 GRIPPE A H1N1 Faisant suite aux interrogations de certains exploitants et aux différentes notes, communications

Plus en détail

Hygiène du personnel au sein des établissements de la chaîne alimentaire. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Hygiène du personnel au sein des établissements de la chaîne alimentaire. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Brochure d information destinée aux personnes employées dans les établissements où sont manipulées des denrées alimentaires Certificat médical

Plus en détail

Annexe 6. Hygiène corporelle. Hygiène générale. Vêtements. Suivi des consignes d hygiène

Annexe 6. Hygiène corporelle. Hygiène générale. Vêtements. Suivi des consignes d hygiène Hygiène générale Hygiène corporelle Vêtements Suivi des consignes d hygiène Je me lave les mains après chaque visite aux toilettes Je me lave les mains après m être mouché le nez ou après avoir éternué

Plus en détail

"Au lieu de s ingénier à tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire"? Pasteur

Au lieu de s ingénier à tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire? Pasteur "Au lieu de s ingénier à tuer les microbes dans les plaies, ne serait-il pas plus raisonnable de ne pas en introduire"? Pasteur 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Historique Cadre législatif Petits rappels

Plus en détail

Hygiène en structure d accueil de la petite enfance

Hygiène en structure d accueil de la petite enfance Hygiène en structure d accueil de la petite enfance Qu est ce que l hygiène? L'hygiène est un ensemble de mesures destinées à prévenir les infections. Elle se base essentiellement sur trois actions : le

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

Liste de contrôle interne - Evaluation du système d autocontrôle

Liste de contrôle interne - Evaluation du système d autocontrôle I. Exigences en matière de conformité des locaux et de l environnement de travail Environnement de travail et aménagement des locaux Chapitre O N NA 1 Un courant unidirectionnel est suivi par les denrées

Plus en détail

Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22

Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22 Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22 Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 2/22 Introduction L ESAT les Fourneaux de Marthe et Matthieu propose une activité restauration

Plus en détail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail 11 Documents du PMS Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H Appelées également prérequis Tenue réglementaire exigée On n'entre pas sans sa tenue Toute personne travaillant dans une zone de manutention

Plus en détail

LAVEZ-VOUS LES MAINS AU SAVON, PLUSIEURS FOIS PAR JOUR, PENDANT 30 SECONDES.

LAVEZ-VOUS LES MAINS AU SAVON, PLUSIEURS FOIS PAR JOUR, PENDANT 30 SECONDES. LAVEZ-VOUS LES MAINS AU SAVON, PLUSIEURS FOIS PAR JOUR, PENDANT 30 SECONDES. Y France 2006-642 016 778 RCS Nanterre - Réf. 313-06280-A SI VOUS ÊTES MALADE, PORTEZ UN MASQUE* POUR PROTÉGER VOS PROCHES.

Plus en détail

Guide d habiletés sociales

Guide d habiletés sociales Je veux être bien dans ma peau! Guide d habiletés sociales Carnet réalisé par Hélène Laliberté Enseignante C.S. Lac Abitibi Janvier 2007 1ère édition Nom : Hygiène Apparence Santé J ai une bonne hygiène...

Plus en détail

Isolement et précautions

Isolement et précautions Isolement et précautions Mesures de prévention des infections Questions et réponses pour l usager placé en isolement et ses visiteurs Madame, Monsieur, Vous êtes actuellement en isolement ou en précaution.

Plus en détail

FORMULAIRE A RENVOYER A L'ASSOCIATION NATIONALE POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES - Rue de la Fleur d'oranger 1 - Bte 213 à 1150 Bruxelles

FORMULAIRE A RENVOYER A L'ASSOCIATION NATIONALE POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES - Rue de la Fleur d'oranger 1 - Bte 213 à 1150 Bruxelles 1 FORMULAIRE A RENVOYER A L'ASSOCIATION NATIONALE POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES - Rue de la Fleur d'oranger 1 - Bte 213 à 1150 Bruxelles FORMULAIRE : ECHELLE DES ACTES DE LA VIE JOURNALIERE

Plus en détail

CONSIGNES GENERALES L HYGIENE EN CUISINE

CONSIGNES GENERALES L HYGIENE EN CUISINE CONSIGNES GENERALES L HYGIENE EN CUISINE Les métiers de l hôtellerie nécessitent une tenue professionnelle spécifique pour chaque secteur du complexe hôtelier (production culinaire, service et commercialisation,

Plus en détail

Respectez les règles d hygiène :

Respectez les règles d hygiène : Les modes de transmission de la maladie sont les postillons, la toux, l éternuement ainsi que par l intermédiaire des mains. C est pourquoi il faut suivre scrupuleusement les consignes d hygiène. Respectez

Plus en détail

CHANGEMENT DE COUCHE ET INSTALLATIONS SANITAIRES CHANGEMENT DE COUCHE ESPACE RÉSERVÉ AU CHANGEMENT DE COUCHE

CHANGEMENT DE COUCHE ET INSTALLATIONS SANITAIRES CHANGEMENT DE COUCHE ESPACE RÉSERVÉ AU CHANGEMENT DE COUCHE CHAPITRE 4 - PRATIQUES DE BASE ESPACE RÉSERVÉ AU L espace réservé au changement de couche comprend : Une table à langer dédiée au changement de couche. Les surfaces qui servent à d autres usages sont à

Plus en détail

TOILETTE DU NOUVEAU-NE ET DU NOURRISSON

TOILETTE DU NOUVEAU-NE ET DU NOURRISSON TOILETTE DU NOUVEAU-NE ET DU NOURRISSON PF-03-SOINS-D07-FT-E SH Total pages : 05 version Rédacteur(s) Vérificateur(s) Approbateur Nature de la modification 1 Cf. rédacteurs PEDIATRIE CLIN Date 2006 2006

Plus en détail

REGLEMENT DE LA SECTION HOTELIERE

REGLEMENT DE LA SECTION HOTELIERE REGLEMENT DE LA SECTION HOTELIERE 1. POUR LES COURS DE L'OPTION Les élèves de la section hôtelière sont tenus de posséder un matériel adéquat, bien spécifique à l'option choisie. Pour suivre les cours

Plus en détail

Recommandations pour la poursuite de l allaitement maternel de l enfant confié

Recommandations pour la poursuite de l allaitement maternel de l enfant confié Recommandations pour la poursuite de l allaitement maternel de l enfant confié Accueillir un enfant allaité, c est possible possible, pendant le temps de l accueil, par l intermédiaire des biberons Ce

Plus en détail

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES Service des Infrastructure, transport et environnement Direction de l environnement Inspection des aliments 827, boul. Crémazie Est, bureau 301 Montréal (Québec) H2M 2T8 Téléphone : (514) 280-4300 Télécopieur

Plus en détail

Place des PHA en EHPAD

Place des PHA en EHPAD Place des PHA en EHPAD Prévention du risque infectieux en EHPAD 2 ème Journée inter-régionale de formation et d information Rennes 15 juin 2010 Prévention du risque infectieux en EHPAD Mesures concernant

Plus en détail

Objet : Préciser les techniques s appliquant au lavage hygiénique des mains.

Objet : Préciser les techniques s appliquant au lavage hygiénique des mains. Référence : PT/HYG/002-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Préciser les techniques s appliquant au lavage hygiénique des mains. Résumé des modifications intervenues : Le temps de lavage des mains a été diminué.

Plus en détail

Français Exigences de sécurité alimentaire

Français Exigences de sécurité alimentaire Français Exigences de sécurité alimentaire Mars 2013 Ce document est organisé en chapitres du cours en ligne sur la sécurité alimentaire. Il indique les différences entre le contenu du cours et les exigences

Plus en détail

La vaccination des enfants

La vaccination des enfants FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La vaccination des enfants Question : Que voyez-vous sur ces images? Réponses : 1. Une mère qui tient son enfant pendant qu il est vacciné. 2. Un père portant son enfant vacciné

Plus en détail

SUPERVISION EN HYGIÈNE, SALUBRITÉ, SANTÉ ET SÉCURITÉ EN TRANSFORMATION ALIMENTAIRE

SUPERVISION EN HYGIÈNE, SALUBRITÉ, SANTÉ ET SÉCURITÉ EN TRANSFORMATION ALIMENTAIRE FORMATION MULTIMÉDIA SUPERVISION EN HYGIÈNE, SALUBRITÉ, SANTÉ ET SÉCURITÉ EN TRANSFORMATION ALIMENTAIRE LE GUIDE du FORMATEUR Les simulations du processus d intervention des leçons 2 à 5 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant Fiche connaissances pour l enseignant L HYGIENE Ce qu il faut savoir Il est capital d avoir une hygiène corporelle appropriée pour éviter de tomber malade ou de rendre malade les autres. Donc on se lave

Plus en détail

Grippe : Recommandations pour les personnes malades et leur entourage

Grippe : Recommandations pour les personnes malades et leur entourage 0800/99.777 Commissariat Interministériel Influenza Eurostation II Place Victor Horta 40 Bte 10 1060 Bruxelles Pour plus d information : www.influenza.be info@influenza.be 0800/99.777 en semaine de 8 heures

Plus en détail

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5

Unité soins protégés. Conseils pour la sortie de votre enfant. CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Unité soins protégés Conseils pour la sortie de votre enfant CHRU Montpellier 34295 Montpellier cedex 5 Introduction Le premier retour à la maison est un moment attendu mais aussi angoissant, que se soit

Plus en détail

Maitrise des dangers en restauration collective

Maitrise des dangers en restauration collective PREFECTURE DE LA LOIRE ATLANTIQUE Maitrise des dangers en restauration collective DDPP44 26 NOVEMBRE 2013 --- La DDSV n'existe plus! RGPP: Directions Départementales Interministérielles Depuis le 1er janvier

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PROPRETÉ?

QU EST-CE QUE LA PROPRETÉ? N QU EST-CE QUE LA PROPRETÉ? :: Découpe les mots en bas de la feuille. :: Choisis mots pour dire ce que tu penses de chaque illustration et colle-les dessus. TACHÉ NETTOYÉ BRILLANT PROPRE SALE GRAS BOUEUX

Plus en détail

UE. 4.1 S1 Soins de confort et bien-être TDP LA TOILETTE DU NOURRISSON

UE. 4.1 S1 Soins de confort et bien-être TDP LA TOILETTE DU NOURRISSON UE. 4.1 S1 Soins de confort et bien-être TDP LA TOILETTE DU NOURRISSON OBJECTIF GLOBAL - L étudiant est capable de pratiquer le change d un nourrisson en respectant les règles d hygiène et de sécurité

Plus en détail

1/ Lavage des mains de l'aidant. 2/ La douche

1/ Lavage des mains de l'aidant. 2/ La douche 1/ Lavage des mains de l'aidant Le lavage des mains est le moyen le plus efficace de prévenir la propagation des germes ou des infections. Utilisez du savon en flacon doseur. Si la personne que vous accompagnez

Plus en détail

comment préparer le biberon à la maison?

comment préparer le biberon à la maison? comment préparer le biberon à la maison? Chers parents Vous venez de quitter la maternité ou le service de néonatologie de l az groeninge avec votre bébé et vous vous demandez peut-être comment bien préparer

Plus en détail

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Ce questionnaire a pour but de mieux connaître les difficultés auxquelles sont confrontés dans leur famille les enfants

Plus en détail

Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive.

Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive. Betterave rouge Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive. Bière Boue/Terre Rincez à l'eau froide puis procédez à un lavage normal avec une lessive. Epongez la tache avec du

Plus en détail

Produits pour hygiène en cuisine nettoyage de bâtiments détergents pour textiles

Produits pour hygiène en cuisine nettoyage de bâtiments détergents pour textiles Produits vaisselle HalaGastro F11 Détergent pour lave-vaisselle avec chlore actif. Concentration d'utilisation: 0.3 0.5%, ph à 1.0%: 11.7 10600410-0002 10600410-0004 10600410-0007 Bidon 12 kg Bidon 25

Plus en détail

produits d entretien 2014

produits d entretien 2014 Catalogue produits d entretien 2014 108, Avenue de Bretagne - Immeuble «Le Rollon» - 76100 Rouen Tél : 02 35 08 35 08 - Fax : 02 35 08 29 57 - Internet : http://www.les papillons dejour.fr - Email : contact@

Plus en détail

PROTOCOLE ALLAITEMENT

PROTOCOLE ALLAITEMENT PROTOCOLE ALLAITEMENT Vous allaitez votre enfant, sachez que ce n est pas incompatible avec son accueil en crèche ; un lieu spécifique est aménagé pour l allaitement si vous le désirez. Si vous choisissez

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

LAVE-TOI LES MAINS! MATERNELLE Plan de leçon

LAVE-TOI LES MAINS! MATERNELLE Plan de leçon LAVE-TOI LES MAINS! MATERNELLE Plan de leçon Maternelle, février 2010 NIVEAU Empreintes de mains Durée suggérée : 50 minutes MATERNELLE Aperçu Les élèves apprendront que le lavage des mains les garde en

Plus en détail

PROGRAMME D EDUCATION INFIRMIERE

PROGRAMME D EDUCATION INFIRMIERE PROGRAMME D EDUCATION INFIRMIERE INTRODUCTION La réhabilitation respiratoire est un programme personnalisé de prise en charge, dispensé aux patients atteints d une maladie respiratoire chronique, par

Plus en détail

Enseignement TECHNIQUE & PROFESSIONNEL DE QUALIFICATION

Enseignement TECHNIQUE & PROFESSIONNEL DE QUALIFICATION Enseignement TECHNIQUE & PROFESSIONNEL DE QUALIFICATION HOTELLERIE RESTAURATION (1er, 2ème et 3ème degrés) Avenue Jean Tasté, 80 4802 VERVIERS-HEUSY Tél.: 087/29.10.70 - Fax: 087/29.10.99 www.notredameheusy.be

Plus en détail

DIRECTIVES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS

DIRECTIVES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS DIRECTIVES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS POUR LES CENTRES DE LA PETITE ENFANCE Directives de lutte contre les infections - 1 Introduction Les directives de lutte contre les infections qui suivent ont

Plus en détail

Le lavage des mains dans les écoles Juin 2012

Le lavage des mains dans les écoles Juin 2012 Le lavage des mains dans les écoles Juin 2012 Le lavage des mains est le meilleur moyen de freiner la propagation d infections Les germes à l école Des chercheurs de l Université de l Arizona ont constaté

Plus en détail

L hygiène au travers des besoins fondamentaux des patients

L hygiène au travers des besoins fondamentaux des patients L hygiène au travers des besoins fondamentaux des patients Martine Blassiau Resclin-Champagne-Ardenne resclin@chu-reims.fr Les ateliers du Resclin 2008/2009 Gestion du risque infectieux associé aux soins

Plus en détail

L HYGIÈNE DOMESTIQUE

L HYGIÈNE DOMESTIQUE Module de formation 3.0 L HYGIÈNE DOMESTIQUE Formad environnement http://www.formad-environnement.org Juillet 2010 Principes des formations à l'hygiène Au lieu de : Commencer dans un bureau / Utiliser

Plus en détail

ENTRETIEN DES BUREAUX & SANITAIRES

ENTRETIEN DES BUREAUX & SANITAIRES ENTRETIEN DES BUREAUX & SANITAIRES METHODE PRODUITS Usine & bureaux : Z.I. La Croix-St-Pierre - 19800 EYREIN - Tél. 05 55 27 65 27 - Fax 05 55 27 66 08 - www.eyrein-industrie.com ENTRETIEN DES BUREAUX

Plus en détail

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION La méthode HACCP olet 3 : Ressource documentaire 1 Exemples de protocoles (A1 à A5) 2 Exemples de fiches de contrôle (B1 à B4) Année : 2005-2006 A - 1 PROTOCOLE DE FABRICATION

Plus en détail

LISTE DE BESOINS de Freiwillige helfen, Fehrbelliner Platz 4

LISTE DE BESOINS de Freiwillige helfen, Fehrbelliner Platz 4 Liste de besoins: Fehrbelliner Platz 4 LISTE DE BESOINS de Freiwillige helfen, Fehrbelliner Platz 4 Horaire d ouverture pour la collecte des dons : Lundi : jour de repos PAS DE COLLECTE des dons! Mardi-

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F)

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) Dès que le poisson entre dans votre usine, vous

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

HYGIÈNE DES PERSONNES ET DES MÉTHODES ET PRATIQUES DANS LE SECTEUR DE L ALIMENTATION DE RUE

HYGIÈNE DES PERSONNES ET DES MÉTHODES ET PRATIQUES DANS LE SECTEUR DE L ALIMENTATION DE RUE MODULE 4 HYGIÈNE DES PERSONNES ET DES MÉTHODES ET PRATIQUES DANS LE SECTEUR DE L ALIMENTATION DE RUE PLAN OBJECTIF PÉDAGOGIQUE 55 MOTS-CLEFS 55 4.1. HYGIÈNE DES PERSONNES A. Hygiène corporelle B. Hygiène

Plus en détail

Le change. Des conseils pour le bien-être de votre enfant. Attention! Oups!

Le change. Des conseils pour le bien-être de votre enfant. Attention! Oups! Hygiène Page 15 Oups! Le change Des conseils pour le bien-être de votre enfant Le savon Utilisez de l eau et du savon avec du coton hydrophile ou un gant de toilette propre pour nettoyer les fesses de

Plus en détail

Manuel de Bonnes Pratiques Professionnelles Ménage-repassage

Manuel de Bonnes Pratiques Professionnelles Ménage-repassage Manuel de Bonnes Pratiques Professionnelles Ménage-repassage Pendant mon service, il m est interdit de : Fumer (à l intérieur comme à l extérieur du domicile). Consommer de l alcool. Utiliser le téléphone

Plus en détail

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER?

PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? PANSEMENTS ET SOINS DE PLAIES : QUELLES PRECAUTIONS DE BASE A RESPECTER? Isabelle JOZEFACKI IDE HYGIENISTE UPIN DESP Le 17 novembre 2011 3 ème journée régionale de formation destinée aux EHPAD Moyens de

Plus en détail

Flash Mode. Sécurité, hygiène et asepsie. Un forum pour vos questions. Conseils pratiques

Flash Mode. Sécurité, hygiène et asepsie. Un forum pour vos questions. Conseils pratiques Offert aux employés du Centre de santé et de services sociaux de Charlevoix dans le cadre de la politique sur la tenue vestimentaire Flash Mode SOIGNER SON APPARENCE AU TRAVAIL VOIR en page 3 Conseils

Plus en détail

Livret e t d Accuei e l i

Livret e t d Accuei e l i Livret d Accueil Les Bonnes Pratiques d Hygiène Livret de présentation (Version 2012) Avoir une tenue adéquate Toute tenue personnelle doit être rangée au vestiaire Au travail = Tenue SPECIFIQUE et PROPRE!

Plus en détail

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION La méthode HACCP olet 2 : Guide de mise en œuvre Constitution et réunion de l équipe HACCP 1- Définition de la méthode Année n+1 Participation active des agents 2-1.Évaluation

Plus en détail

COMMENT SOIGNER UNE PLAIE?

COMMENT SOIGNER UNE PLAIE? COMMENT SOIGNER UNE PLAIE? Attention! Ne frottez pas la plaie, tamponnez-la le plus possible. Le frottement est douloureux et peut aussi endommager encore plus les tissus. N utilisez jamais un tampon d

Plus en détail

SEJOUR A SAINT-PIERRE-DE-BOEUF

SEJOUR A SAINT-PIERRE-DE-BOEUF SEJOUR A SAINT-PIERRE-DE-BOEUF CONDITIONS DE PARTICIPATION L'élève pourra participer au séjour de Saint Pierre de Bœuf si sa note de Vie Scolaire est supèrieure ou égale à 15/20. Pour l élève dont la note

Plus en détail

La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS!

La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS! La prévention et contrôle des infections: C EST L AFFAIRE DE TOUS! Par Cathy Ouellet Conseillère en prévention et contrôle des infections Formation pour les bénévoles Juillet 2013 L exposition à des agents

Plus en détail

Mise en relation de la situation professionnelle avec les indicateurs d évaluation du référentiel : 1 CAP ATMFC SAVOIRS ASSOCIES

Mise en relation de la situation professionnelle avec les indicateurs d évaluation du référentiel : 1 CAP ATMFC SAVOIRS ASSOCIES Mise en relation de la situation professionnelle avec les indicateurs d évaluation du référentiel : 1 CAP ATMFC SAVOIRS ASSOCIES A la fin de la séquence vous serez capable en Hygiène professionnelle Sciences

Plus en détail

Merci pour votre participation. COMMENT NETTOYER MALIN : TRUCS ET ASTUCES

Merci pour votre participation. COMMENT NETTOYER MALIN : TRUCS ET ASTUCES Merci pour votre participation. COMMENT NETTOYER MALIN : TRUCS ET ASTUCES Précautions : Avant toutes utilisations des produits lisez les consignes de sécurité et munissez-vous de gants avant toutes manipulations.

Plus en détail

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS

FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION - ENREGISTREMENTS FICHES 1et 2 : HYGIENE DU PERSONNEL FICHE 3 : PLAN DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 4 : SUIVI DES OPERATIONS DE NETTOYAGE DESINFECTION FICHE 5 : CONTROLES BACTERIOLOGIQUES DE LA DESINFECTION FICHE 6 : CONTROLES

Plus en détail

Support de Formation PRECAUTIONS STANDARD destiné aux professionnels de santé

Support de Formation PRECAUTIONS STANDARD destiné aux professionnels de santé Réseau des Hygiénistes du Centre Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales Support de Formation PRECAUTIONS STANDARD destiné aux professionnels de santé Version 2013 1 ère Partie CONNAISSANCES

Plus en détail

Lessive. Ingrédients. 80 g de Savon de Marseille râpé ou en paillettes 1,5 L d'eau

Lessive. Ingrédients. 80 g de Savon de Marseille râpé ou en paillettes 1,5 L d'eau Lessive 80 g de Savon de Marseille râpé ou en paillettes 1,5 L d'eau 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude (Linge de couleur) Ou 3 cuillères à soupe de cristaux de soude (Linge blanc) 5 gouttes d'huile

Plus en détail

BRICOLAGE. Les précautions à prendre

BRICOLAGE. Les précautions à prendre BRICOLAGE Les précautions à prendre Chaque année, près de 300 000 personnes arrivent aux Urgences à la suite d un accident de bricolage et/ou de jardinage. Respecter quelques règles simples de prévention

Plus en détail

QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime.

QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime. QUIZZ N 2 Un résidant en EHPAD présente une BMR dans les urines : un Escherichia coli résistant au céfotaxime. Lire les questions attentivement, puis choisir la lettre correspondant à la ou les bonnes

Plus en détail

Hygiène des mains. École de lavage des mains de Max

Hygiène des mains. École de lavage des mains de Max Hygiène des mains École de lavage des mains de Max Max, du haut de ses neuf ans, est un petit garçon très actif. Il communique facilement son grand sourire très chaleureux aux personnes qu il croise dans

Plus en détail

HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement

HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement Les règles d 'hygiène dans la réalisation d un pansement HYGIENE et ASEPSIE les principes de base exemple : réalisation d un pansement Objectif Règles visant à prévenir les risques de transmission croisée

Plus en détail

1 Organiser et gérer. son poste de travail

1 Organiser et gérer. son poste de travail 1 Organiser et gérer son poste de travail r é f é r e n t i e l Modes de contamination (contamination initiale) Hygiène du personnel Prévention des risques professionnels Situation Dès son arrivée dans

Plus en détail

LIMITONS LES RISQUES D INFECTION

LIMITONS LES RISQUES D INFECTION VIRUS RESPIRATOIRES GRIPPES, BRONCHITE, RHUME, BRONCHIOLITE... LES MODES DE TRANSMISSION DES VIRUS RESPIRATOIRES GRIPPES, BRONCHITE, RHUME, BRONCHIOLITE... LES VIRUS RESPIRATOIRES SE TRANSMETTENT PAR :

Plus en détail

DIS 2271 Biberonnerie: Infrastructure, installation et hygiène [2271] v5

DIS 2271 Biberonnerie: Infrastructure, installation et hygiène [2271] v5 Unité Provinciale de :... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... Opérateur :... N unique :... Adresse :...... DIS 2271 Biberonnerie: Infrastructure, installation et hygiène [2271] v5 C : conforme

Plus en détail

Aide à l'hygiène corporelle à domicile

Aide à l'hygiène corporelle à domicile Aide à l'hygiène corporelle à domicile CNFPT Languedoc Roussillon Formation continue des Aides à Domicile des Collectivités Territoriales PRENDRE SOIN DE LA PERSONNE AGEE A DOMICILE : Aide à l hygiène

Plus en détail

DIS 2271 Biberonnerie: Infrastructure, équipements et hygiène [2271] v2

DIS 2271 Biberonnerie: Infrastructure, équipements et hygiène [2271] v2 Unité Provinciale de :... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... Opérateur :... N unique :... Adresse :...... DIS 2271 Biberonnerie: Infrastructure, équipements et hygiène [2271] v2 C : conforme NC

Plus en détail

Norovirus / Gale: les mesures en EMS (valaisans)

Norovirus / Gale: les mesures en EMS (valaisans) Norovirus / Gale: les mesures en EMS (valaisans) Marive 06.02.2015 Marguerite Métral Delalay Service des maladies infectieuses ICHV, Hôpital du Valais Les épidémies de gastroentérites à norovirus Institutions

Plus en détail

Bordereau des Prix Unitaires

Bordereau des Prix Unitaires Consultation d entreprises Procédure adaptée article 28 du CMP Bordereau des Prix Unitaires Fournitures de produits d entretien et de réception Délai de remise des offres : Le vendredi 24 août 2012 à 12h00

Plus en détail

Guide pratique : l entretien d un canapé cuir

Guide pratique : l entretien d un canapé cuir Guide pratique : l entretien d un canapé cuir Contenu A- Nettoyez régulièrement votre canapé recouvert... 3 1. Le nettoyage annuel d un canapé cuir... 3 2. Nettoyer une tache difficile sur un canapé en

Plus en détail

ANNEXE 11 MESURES DE BIOSÉCURITÉ À L INTENTION DES TRANSPORTEURS DE PORCS

ANNEXE 11 MESURES DE BIOSÉCURITÉ À L INTENTION DES TRANSPORTEURS DE PORCS ANNEXE 11 MESURES DE BIOSÉCURITÉ À L INTENTION DES TRANSPORTEURS DE PORCS Mesures de biosécurité à appliquer pour le transport de porcs infectés par la diarrhée épidémique porcine (DEP) ou le deltacoronavirus

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Préparation et distribution des repas 1. Objectifs La distribution des repas peut présenter des pratiques diverses et nécessite de présenter de manière synthétique

Plus en détail

HYGIENE HOSPITALIERE METHODE PRODUITS

HYGIENE HOSPITALIERE METHODE PRODUITS HYGIENE HOSPITALIERE METHODE PRODUITS Usine & bureaux : Z.I. La Croix-St-Pierre - 19800 EYREIN - Tél. 05 55 27 65 27 - Fax 05 55 27 66 08 - www.eyrein-industrie.com L HYGIENE HOSPITALIERE Le système hospitalier

Plus en détail

Toilette journalière Bain complet Bain de bouche Bain des pieds. Dr kaouthar Beltaief 21.11.14

Toilette journalière Bain complet Bain de bouche Bain des pieds. Dr kaouthar Beltaief 21.11.14 Toilette journalière Bain complet Bain de bouche Bain des pieds Dr kaouthar Beltaief 21.11.14 Introduction- Définitions Les soins d hygiène et de confort sont les soins corporels de base destinés à toute

Plus en détail

La restauration en maison de repos

La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos! Un métier spécifique de plus en plus pointu au niveau de:! La sécurité alimentaire.! La gestion de la qualité.! L Optimisation des

Plus en détail

PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE

PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE Isabelle CORSET, Infirmière et l équipe médicale du Centre de référence MAGEC (Maladie Génétique à Expression Cutanée) Hôpital NECKER Enfants

Plus en détail

L hygiène corporelle. Nombre de séances : 5. Séance 1. Séance 2 Séance 3 et 4 Séance 5. Les bons gestes pour être propres

L hygiène corporelle. Nombre de séances : 5. Séance 1. Séance 2 Séance 3 et 4 Séance 5. Les bons gestes pour être propres CP L hygiène corporelle Instruction civique et morale 4 séances Compétences socle commun : - Appliquer des règles élémentaires d hygiène. Compétences BO : - Connaître et appliquer les principes élémentaires

Plus en détail

Guide Pratique. N hésitez pas à nous contacter au 03 86 73 50 20 pour plus de renseignements

Guide Pratique. N hésitez pas à nous contacter au 03 86 73 50 20 pour plus de renseignements Guide Pratique N hésitez pas à nous contacter au 03 86 73 50 20 pour plus de renseignements Comment contacter vos enfants? Une ligne directe vous permet d appeler librement vos enfants au moment des repas.

Plus en détail

L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR

L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR Mali Septembre 2013 Promouvoir l hygiène à l école Pourquoi? 1. Pour apprendre aux élèves comment éviter les maladies les plus courantes : Les

Plus en détail

tarifs 2015 nuitée 2 nuits 3 nuits semaine ROULOTTE 80 140 180 420

tarifs 2015 nuitée 2 nuits 3 nuits semaine ROULOTTE 80 140 180 420 CONTRAT DE LOCATION Présentation Le présent contrat de location de vacances est conclu entre les soussignés : KHATOUN YOURTE ET ROULOTTE Madame Catherine Mainardi 18 rue du haut de Racines 10130 RACINES

Plus en détail

Il entre dans une chambre à flux (la bulle) 24 à 48 heures avant la greffe. L entrée en chambre à flux se fait en présence des parents.

Il entre dans une chambre à flux (la bulle) 24 à 48 heures avant la greffe. L entrée en chambre à flux se fait en présence des parents. LA CHAMBRE A FLUX QU EST CE QU UNE CHAMBRE A FLUX? La chambre à flux est une enceinte stérile constituée essentiellement d une cellule rigoureusement étanche aux germes, avec un système de filtre à air

Plus en détail

Soins à domicile en cas de risque de contagion

Soins à domicile en cas de risque de contagion Lavage des mains Désinfection des mains Mettre un masque de protection Moyens auxiliaires Changer les draps du patient alité Retirer des gants Bandage des jambes d un patient qui doit garder le lit Lavage

Plus en détail

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Être acteur aujourd hui LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Cultures Santé CS Réalisation : Cultures & Santé asbl Texte : Charlotte Sax Graphisme : Marina Le Floch Éditeur responsable : Claire

Plus en détail

Proposition d une séquence d enseignement :

Proposition d une séquence d enseignement : Proposition d une séquence d enseignement : Dans la logique de l articulation entre le stage en entreprise et la proposition d un projet de formation qui s y rapporte, je vous présente ici une séquence

Plus en détail

ORGANISATION DES SEJOURS DE VACANCES

ORGANISATION DES SEJOURS DE VACANCES 1 ORGANISATION DES SEJOURS DE VACANCES SAISON 2008 07/10/2008 1 NOUVEL AN SKI OU SURF 2 1. Bénéficiaires: Sont uniquement concernés les jeunes âgés de 13 à 17 ans dans le courant de l'année 2009 (nés en

Plus en détail

Pour empêcher les bougies de couler, il suffit de les tremper toute une nuit dans un récipient d'eau. Pour qu'une bougie se consume moins vite,

Pour empêcher les bougies de couler, il suffit de les tremper toute une nuit dans un récipient d'eau. Pour qu'une bougie se consume moins vite, Quelques trucs et astuces : Bougies Pour empêcher les bougies de couler, il suffit de les tremper toute une nuit dans un récipient d'eau. Bougies toujours Pour qu'une bougie se consume moins vite, placez

Plus en détail

Prévention LES LOCAUX SOCIAUX. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE :

Prévention LES LOCAUX SOCIAUX. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE : Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 10 Septembre 2008 Infos Prévention LES LOCAUX SOCIAUX SOMMAIRE : LES LOCAUX SOCIAUX Introduction Les locaux de

Plus en détail

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE Client : JEAN CUISTOT TRAITEUR 31 RUE DE L 'OCEAN 17510 CHIVES jeancuistot.traiteur@club-internet.fr Tél. 05 46 33 64 21 Date de l'examen : 28-oct-2013 Technicien :

Plus en détail