Santé et Qualité dans le bâtiment : pensez à l acoustique!

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Santé et Qualité dans le bâtiment : pensez à l acoustique!"

Transcription

1 Santé et Qualité dans le bâtiment : pensez à l acoustique! Animation Frédéric LAFAGE Directeur Limoges, le 5 juillet 2012 SARL ORFEA 33 rue de l Ile du Roi Brive cedex Tél : / Fax :

2 Sommaire Le rôle de l acoustique : de la conception à la réalisation Maîtriser les ambiances sonores Interaction entre l acoustique et la thermique Les aspects économiques Prospectives : l évolution de la réglementation

3 Présentation générale ORFEA, bureau d études en acoustique et vibrations fondé en 1997, certifié ISO9001 et qualifié OPQIBI, mène des missions d ingénierie, d études, de conception, d expertise et d assistance à la maîtrise d ouvrage. Celles-ci s articulent autour des 6 pôles d activités suivants : INDUSTRIE ENVIRONNEMENT TRANSPORTS TERRESTRES BATIMENT DESIGN SONORE FORMATION RECHERCHE & DEVELOPPEMENT ORFEA emploie actuellement 29 personnes.

4 Présentation générale

5 LE RÔLE DE L ACOUSTIQUE : DE LA CONCEPTION À LA RÉALISATION

6 Le rôle de l acoustique La réflexion globale de création et d optimisation fonctionnelle, technique, économique et environnementale d un ouvrage doit impérativement être guidée par la fonction à satisfaire Le regard «neuf» d un intervenant «indépendant» doit être mis à profit pour guider cette réflexion globale de création et d optimisation

7 Le rôle de l acoustique Acte de construire : le cadre général Assistant au Maître d Ouvrage MAÎTRE D OUVRAGE Equipe de conception Entreprises Société de services Faisabilité Programmation Conception Réalisation Vie de l Ouvrage

8 Le rôle de l acoustique Bureau d Etudes de Sol Maîtrise d Œuvre : - Architecte - Economiste - Bureaux d Etudes - Structure - Fluides (thermique, électricité) - Acoustique - Eclairage O.P.C. Programmiste Assistant au Maître d Ouvrage MAÎTRE D OUVRAGE Administrations Entreprises Géomètre Concessionnaires EDF, GDF, eau... Contrôleur technique Coordonnateur sécurité Prestations de service (entretien, maintenance)

9 MAÎTRISER LES AMBIANCES SONORES

10 Maîtriser les ambiances sonores Une ambiance sonore de qualité Ici, maintenant, qu est-ce que c est? Et dans mon bureau? Dans mon logement? Ailleurs?

11 Maîtriser les ambiances sonores Maîtriser la qualité des ambiances sonores extérieures

12 Maîtriser les ambiances sonores

13 Maîtriser les ambiances sonores Une ambiance sonore de qualité préserver l ouïe et la santé permet de percevoir les signaux utiles masquer les bruits dérangeants

14 Maîtriser les ambiances sonores Maîtriser l acoustique dans le bâtiment c est permettre aux occupants de : 1. percevoir les bruits utiles 2. ne pas percevoir les bruits dérangeants Pour cela, il faut maintenir à un niveau suffisant, bruit de masque et réverbération

15 Maîtriser les ambiances sonores Maîtriser l acoustique dans le bâtiment c est protéger les occupants contre : 1. les bruits aériens extérieurs 2. les bruits aériens intérieurs 3. les bruits d équipements 4. les bruits de choc c est maîtriser : 5. la réverbération

16 Maîtriser les ambiances sonores

17 Maîtriser les ambiances sonores ISOLATION - ABSORPTION

18 Maîtriser les ambiances sonores Transmission 1 Les différentes voies de transmission des bruits du local dans lequel se trouve la source sonore vers le local voisin.

19 Transmission 2 Maîtriser les ambiances sonores

20 Transmission 3 Maîtriser les ambiances sonores

21 Transmission 4 Maîtriser les ambiances sonores

22 Maîtriser les ambiances sonores Les transmissions directes et indirectes doivent être maîtrisées globalement par des doublages positionnés à bon escient.

23 INTERACTION ENTRE L ACOUSTIQUE ET LA THERMIQUE

24 Interaction entre l acoustique et la thermique Certains isolants thermiques améliorent les performances acoustiques de la paroi support et d autres les dégradent.

25 Interaction entre l acoustique et la thermique Figure Impact du type de doublage (Thermique ou Thermo-acoustique) sur l isolement acoustique de façade d une pièce de 10 m² en pignon (simulations ACOUBAT V6.0) avec façade en béton de 160 mm.

26 Interaction entre l acoustique et la thermique Impact de l isolement de façade sur le confort intérieur : cas des transmissions latérales

27 Interaction entre l acoustique et la thermique Impact de l isolement de façade sur le confort intérieur : cas de l isolation thermique intérieure (ITI) sur l isolement acoustique de façade et intérieure

28 Interaction entre l acoustique et la thermique Impact de l isolement de façade sur le confort intérieur : cas de l isolation thermique extérieure (ITE) sur l isolement acoustique de façade et intérieure

29 Interaction entre l acoustique et la thermique Impact de l isolement de façade sur le confort intérieur : cas de l isolation thermique extérieure ET intérieure (ITE + ITI) sur l isolement acoustique de façade et intérieure

30 Interaction entre l acoustique et la thermique Impact de l isolement de façade sur le confort intérieur : cas de l isolation thermique extérieure (ITR) / façade porteuse sur l isolement acoustique de façade et intérieure

31 Interaction entre l acoustique et la thermique Impact de l isolement de façade sur le confort intérieur : cas de l isolation thermique / façade légère sur l isolement acoustique de façade et intérieure

32 Interaction entre l acoustique et la thermique Impact de l isolement de façade sur le confort intérieur : cas des triples vitrages sur l isolement acoustique de façade

33 Interaction entre l acoustique et la thermique Impact de l isolement de façade sur le confort intérieur : cas des parois en maçonnerie équipées de doublages thermiques ou acoustiques L efficacité acoustique des doublages dépend de : - la nature de la paroi support (matériau et épaisseur) - la nature du doublage (type d isolant, épaisseur de l isolant, type de parement).

34 Interaction entre l acoustique et la thermique Remarques importantes 1. Cette efficacité négative est très souvent observée avec des isolants thermiques rigides tels que les mousses de polystyrène extrudé ou les mousses rigides de polyuréthanne. 2. On ne doit donc pas modifier la nature et l épaisseur de l isolant sans en référer au responsable de l étude acoustique.

35 Interaction entre l acoustique et la thermique Les bruits aériens L isolement aux bruits aériens entre 2 locaux dépend des caractéristiques acoustiques des parois de séparation, qui sont données à travers le critère R ou Rw indice d affaiblissement d une paroi. Cet indice est donné par le fabricant et fonction des fréquences. ATTENTION : comparer Rw, c est comparer des valeurs de laboratoire

36 Interaction entre l acoustique et la thermique Calcul de l indice unique pondéré Rw (C;Ctr) norme NF EN ISO 717/1 Le mesurage (R) doit être exécuté dans un laboratoire d'essai sans transmissions latérales. Les résultats de mesures ne doivent pas être appliqués directement in situ, sans prendre en compte la transmission latérale et le facteur de perte > Rw Rw (en db) est la valeur pondérée de la courbe R à 500 Hz. C et Ctr : termes d'adaptation à un spectre, calculés à l'aide de spectres de référence L'isolement vis-à-vis de bruits de voisinage, d'activités industrielles ou aéroportuaires : RA = Rw + C (db) L'isolement vis-à-vis du bruit d'infrastructure de transport terrestre : RA,tr = Rw + Ctr (db)

37 Interaction entre l acoustique et la thermique Exemple d une paroi en blocs pleins en béton de 20 cm d épaisseur

38 Réglementation Interaction entre l acoustique et la thermique

39 Interaction entre l acoustique et la thermique Les bruits aériens R ou Rw : Indice d affaiblissement d une paroi : augmente avec la fréquence augmente avec la masse (mais seulement de 4dB par doublement de masse). Il faut passer d une 250kg/m² à 500 kg/m² pour augmenter R de 4dB. D où l intérêt de parois doubles. 2 plaques de plâtres sur ossature métallique : (14cm,48Kg/m2) > R = 60 db(a) = paroi lourde de 450 kg/m2

40 Interaction entre l acoustique et la thermique Les complexes de doublage thermiques et/ ou acoustiques

41 Interaction entre l acoustique et la thermique En règle générale, lorsqu on recherche une isolation acoustique entre deux locaux voisins, les doublages sont à réaliser après la mise en place des cloisons de séparation. Cela permet d éviter la transmission de bruit par un parement de doublage filant d un local à l autre.

42 Interaction entre l acoustique et la thermique

43 Interaction entre l acoustique et la thermique Principe de pose d un carrelage collé sur sous-couche

44 Interaction entre l acoustique et la thermique Pose d un carrelage sur mini chape, sur sous-couche

45 Interaction entre l acoustique et la thermique Désolidarisation des robinets et des canalisations d alimentation des parois du bâtiment

46 Interaction entre l acoustique et la thermique Les transmissions parasites Il y a suffisamment de voies de transmission pour ne pas en rajouter. En particulier la traversée des parois par une gaine doit être étanche.

47 Interaction entre l acoustique et la thermique Les différents types de bruits produits par une installation de VMC

48 Interaction entre l acoustique et la thermique Les bruits solidiens Les bruits solidiens font appel au domaine de l acoustique non audible les vibrations (même si on les entend par la suite). Les structures métalliques et bois sont favorables à l amortissement de ces bruits (car discontinuités en liaisons). Ils se répartissent en 2 classes : bruits d impact (essentiellement bruit de pas) et bruits d équipement (ascenseurs, ventilation mécanique, chauffage, robinetterie et vidanges des lavabos).

49 Voies de transmission Interaction entre l acoustique et la thermique

50 Interaction entre l acoustique et la thermique Maîtriser les transmissions latérales

51 Interaction entre l acoustique et la thermique Doubler les parois Principe de la «boîte dans la boîte»

52 Interaction entre l acoustique et la thermique Eloigner les locaux «sensibles»

53 Interaction entre l acoustique et la thermique Eloigner les locaux «sensibles»

54 Interaction entre l acoustique et la thermique Les caractéristiques acoustiques d un local La durée de réverbération d un local La durée de réverbération d un local est le temps qu il faut pour que le niveau sonore dans le local diminue de 60 db à partir du moment où on a arrêté la source.

55 Interaction entre l acoustique et la thermique Les grands principes de traitement acoustique d un local Dans une salle de grande longueur, on a besoin de la réflexion sur le plafond pour renforcer l énergie qui arrive sur l auditoire.

56 Interaction entre l acoustique et la thermique Les grands principes de traitement acoustique d un local

57 Interaction entre l acoustique et la thermique État initial Cour de récréation Self service Réfectoire école maternelle Frigo 2 Frigo 1 Laverie Table de 6 personnes

58 Interaction entre l acoustique et la thermique Proposition 1 Cour de récréation Self service Réfectoire école maternelle Frigo 2 Frigo 1 Laverie Table de 6 personnes

59 Interaction entre l acoustique et la thermique Proposition 2 Table de 8 personnes Table de 4 personnes Table de 4 personnes Réfectoire maternelle 2 Frigo 3 Réfectoire élémentaire Table de 8 personnes Réfectoire maternelle 1

60 LES ASPECTS ÉCONOMIQUES

61 Les aspects économiques Coût global d un bâtiment type logement social Durée de vie : 30 ans 1% 4% 20% programmation conception construction exploitation maintenance 75%

62 Les aspects économiques Coût global d un bâtiment type logement social Durée de vie : 50 ans 1%2% 9% programmation conception construction exploitation maintenance 88%

63 Les aspects économiques «On estime qu après leur construction, les travaux de rattrapage peuvent coûter jusqu à 10 fois celui de ces mêmes travaux s ils avaient été exécutés dès la conception de l immeuble.» L absence d étude acoustique préalable peut entraîner : un manque général de performance acoustique des locaux des performances équivalentes mais à un prix plus élevé (du fait de l utilisation de techniques inadaptées) la nécessité de recourir à des études complémentaires et à des travaux supplémentaires après la construction, qui peuvent aller jusqu à cinq ou dix fois le coût initial

64 Les aspects économiques On peut estimer le coût global des études acoustiques préalables à la construction d un établissement scolaire à environ 1% du montant total du projet.

65 PROSPECTIVES : L ÉVOLUTION DE LA RÉGLEMENTATION

66 Prospectives Décret n du 30 mai 2011 relatif à l attestation de prise en compte de la réglementation acoustique à établir à l achèvement des travaux de bâtiments d habitation neufs Publics concernés : maîtres d ouvrage, maîtres d oeuvre, constructeurs et promoteurs, architectes, contrôleurs techniques, bureaux d études et ingénieurs-conseils, ayant une compétence en acoustique, entreprises du bâtiment. Objet : modalités de délivrance de l attestation de prise en compte de la réglementation acoustique à établir à l achèvement de travaux de bâtiments d habitation neufs. Entrée en vigueur : le décret s applique aux bâtiments dont le permis de construire a été demandé à compter du 1er janvier 2013.

67 Prospectives Notice : le décret, pris en application de l article 1er de la loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l environnement, définit les conditions dans lesquelles, à l achèvement de travaux de bâtiments d habitation neufs, le maître d ouvrage fournit à l autorité qui a délivré l autorisation de construire un document attestant de la prise en compte de la réglementation acoustique. Cette attestation est jointe à la déclaration d achèvement des travaux dans les conditions prévues à l article R du code de l urbanisme.

68 Prospectives «Art. R A l achèvement des travaux portant sur des bâtiments d habitation neufs situés en France métropolitaine, qu il s agisse de bâtiments collectifs soumis à permis de construire ou, lorsqu elles font l objet d un même permis de construire, de maisons individuelles accolées, ou contiguës à un local d activité ou superposées à celui-ci : «si le maître d œuvre de l opération de construction est chargé d une double mission de conception de l opération et de suivi de l exécution des travaux, le maître d ouvrage fournit à l autorité qui a délivré le permis de construire un document attestant, pour les bâtiments concernés, la prise en compte par le maître d œuvre de la réglementation acoustique, en application des articles R et R

69 Prospectives «si le maître d oeuvre de l opération de construction chargé de la mission de conception n est pas le même que le maître d oeuvre chargé de la mission de suivi de l exécution des travaux, ou si le maître d ouvrage n a pas désigné de maître d oeuvre, le maître d ouvrage fournit à l autorité qui a délivré le permis de construire un document attestant, pour les bâtiments concernés, qu il a pris en compte la réglementation acoustique, en application des articles R et R «Cette attestation est jointe à la déclaration d achèvement des travaux dans les conditions prévues à l article R du code de l urbanisme. «Lorsque l opération de construction est réalisée en plusieurs tranches, chaque tranche fait l objet d un document spécifique attestant la prise en compte de la réglementation acoustique qui lui est applicable

70 Le document prévu à l article R est établi notamment sur la base de constats effectués en phases études et chantier et de mesures acoustiques réalisées à la fin des travaux de construction par échantillonnage selon des modalités définies par arrêté du ministre chargé de la construction. Ces constats et mesures acoustiques sont destinés à permettre au maître d ouvrage de s assurer de la prise en compte de la réglementation acoustique applicable. «Un arrêté définit les éléments d information que le maître d ouvrage doit fournir aux personnes mentionnées à l article R afin de permettre l établissement du document prévu à l article R

71 Merci à tous de votre attention. Frédéric LAFAGE Directeur SARL ORFEA 33 rue de l Ile du Roi Brive cedex T. : F. : N hésitez pas à visiter notre site internet

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

L acoustique et le bâtiment

L acoustique et le bâtiment Chapitre 2 L acoustique et le bâtiment 1. Une ambiance sonore de qualité? 2. Le bruit dans le bâtiment 3. La réglementation acoustique 4. Le bâtiment exposé aux bruits 11 Chapitre 2 L acoustique et le

Plus en détail

Les règlementations acoustiques

Les règlementations acoustiques Avril 2013 Depuis le 1 er janvier 2001, deux nouvelles normes européennes EN ISO 717-1 et 2 doivent être utilisées pour calculer les indices uniques d évaluation de la performance acoustique. Les indices

Plus en détail

L isolation acoustique

L isolation acoustique L isolation acoustique Ricardo Atienza Suzel Balez Nicolas REMY CRESSON École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble Typologie des bruits On distingue 2 familles de bruits! les bruits aériens

Plus en détail

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR...

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR... COUSTIQUE SOMMAIRE 1. SOURCES DE BRUIT... 2 A. BRUIT AERIEN EXTERIEUR... 2 B. BRUIT AERIEN INTERIEUR... 2 C. TRANSMISSIONS LATERALES OU INDIRECTES... 3 D. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 3 E. BRUIT

Plus en détail

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE La problématique vue par des acousticiens Intervenants :, Chargée d études acoustiques, CETE Nord Picardie, Inspecteur, ARS Nord Pas-de-Calais En partenariat avec: PLAN 1 - définitions + quelques notions

Plus en détail

Insulation technology. contre-cloison acoustique sur ossature métallique

Insulation technology. contre-cloison acoustique sur ossature métallique Insulation technology contre-cloison acoustique sur ossature métallique . introduction choix de profilés prises éléctriques Plus encombrant (8,5 cm minimum) mais beaucoup plus efficace qu une contrecloison

Plus en détail

NBN S 01-400-2 [2012]

NBN S 01-400-2 [2012] 04 décembre 2014 NBN S 01-400-2 [2012] Le confort acoustique au sein des établissements scolaires «La NBN S 01-400-2» - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. manuel.v@vkgroup.be - Tous droits

Plus en détail

La correction acoustique

La correction acoustique Chapitre 9 Sciences Physiques - BTS La correction acoustique 1. Le traitement acoustique. Le traitement acoustique d une salle est l ensemble des opérations qui contribuent à la rendre apte à son utilisation

Plus en détail

Logements Avenue COROT 13 013 MARSEILLE

Logements Avenue COROT 13 013 MARSEILLE Logements Avenue COROT 13 013 MARSEILLE Mission Acoustique Compte rendu d examen des documents en phase APS Note établie avec référentiel H et E CERQUAL Rapport version 3 du 26/02/2010 Maître d ouvrage

Plus en détail

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations ayant trait à la qualité acoustique des produits de construction utilisés dans les écrans Les recommandations relatives à la

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

>I En savoir plus I Acoustique

>I En savoir plus I Acoustique n Le bruit c est quoi? Un ensemble de sons plus ou moins discernables. Dimensions en db (décibel) n Origine du bruit C est la vibration de l air qui crée le son. n Le bruit chez soi? Le silence total est

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19 GRP : broches veritas JOB : isolation DIV : 9b tdm p. 1 folio : 275 --- 10/12/014 --- 15H48 Sommaire... 5 Sigles et abréviations... 7 Avant-propos... 9 CHAPITRE 1 Réglementation acoustique... 11 1.1 Critères

Plus en détail

11.- Fiche «menuisier d extérieur»

11.- Fiche «menuisier d extérieur» .- Fiche «menuisier d extérieur»..- Préambule L isolation acoustique d une façade vis-à-vis du bruit de circulation routière, ferroviaire ou aérienne (avions) dépend des performances de tous les éléments

Plus en détail

50% de bruit. en moins. La première plaque de plâtre acoustique pour l habitat. Simple à mettre en œuvre Facile à identifier Pour toute la maison

50% de bruit. en moins. La première plaque de plâtre acoustique pour l habitat. Simple à mettre en œuvre Facile à identifier Pour toute la maison Juillet 2007 / code F3966 50% de bruit en moins La première plaque de plâtre acoustique pour l habitat Simple à mettre en œuvre Facile à identifier Pour toute la maison www.moinsdebruit.com Partageons

Plus en détail

Les exigences réglementaires

Les exigences réglementaires Les exigences réglementaires Le cadre réglementaire La situation en France La réglementation acoustique impose des obligations de résultats : (valeurs à obtenir) C est aux constructeurs de prévoir les

Plus en détail

Habitat et confort Isolation

Habitat et confort Isolation Isolation Français p 1 Maquette isolation phonique et thermique Version : 9009 Habitat et confort 1 Présentation du concept 1.1 Introduction La maquette isolation phonique et thermique a été conçue par

Plus en détail

Le vade-mecum du bruit dans les écoles

Le vade-mecum du bruit dans les écoles Le vade-mecum du bruit dans les écoles Marie-Noëlle Adnet Division Autorisations Département Bruit 04/12/2014 Plan de l exposé: 1. Le Vade-mecum du bruit dans les écoles 2. Recommandations pour les bâtiments

Plus en détail

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M.

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. 15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. Plan de l exposé Confort acoustique des constructions multifamiliales en bois en Belgique : Exigences & évaluation des systèmes Habitations

Plus en détail

Effet d une rénovation thermique sur la performance acoustique de bâtiments

Effet d une rénovation thermique sur la performance acoustique de bâtiments Effet d une rénovation thermique sur la performance acoustique de bâtiments C. Guigou-Carter, R. Foret, M. Villot and J.-B. Chéné CSTB - Centre Scientifique et Technique du Bâtiment PAGE 1 Introduction

Plus en détail

CSTB - janvier 2005 1/10 Référentiel technique de certification "Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE " Bureau et Enseignement - Partie III : QEB

CSTB - janvier 2005 1/10 Référentiel technique de certification Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE  Bureau et Enseignement - Partie III : QEB CONFORT ACOUSTIQUE CST - janvier 2005 1/10 INTRODUCTION La notion de "confort acoustique", comme celle de "qualité d ambiance sonore" d un lieu, peut être appréhendée en ayant recours à deux dimensions

Plus en détail

FICHE TÉCHNIQUE Isolation acoustique

FICHE TÉCHNIQUE Isolation acoustique Page 1 de 5 L isolation acoustique se caractérise par trois types d isolations distincts : - Correction acoustique - Isolation aux bruits aériens - Isolation des bruits de percussion CORRECTION ACOUSTIQUE

Plus en détail

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face deltarock ou MB ROCK DELTAROCK et MB ROCK sont des panneaux de laine de roche mono densité rigide utilisés pour l isolation thermique entre éléments de structure (solives, poutrelles ) avant la pose du

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

Physique du bâtiment : Protection phonique

Physique du bâtiment : Protection phonique Physique du bâtiment : Protection phonique Physique du bâtiment Les exigences de la physiquedu bâtiment à la construction sèche en plâtre touchent essentiellement trois domaines, ce sont : 1. la protection

Plus en détail

Gaines techniques verticales Placostil

Gaines techniques verticales Placostil 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Gaines techniques verticales Placostil Description Les gaines techniques verticales peuvent être réalisées avec les mêmes produits et systèmes Placo que ceux

Plus en détail

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. tms isolant

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. tms isolant Solutions d isolation thermique Confort économies d'énergies, Environnement tms isolant le panneau isolant référence pour l'isolation des sols tms isolant confort, économie et performance confort économie

Plus en détail

Les Solutions techniques

Les Solutions techniques L approche acoustique Un problème délicat : identifier la demande, faire l inventaire et qualifier les sources de nuisance des interventions complexes un choix limité de techniques en réhabilitation la

Plus en détail

ETUDE ACOUSTIQUE DES FAÇADES

ETUDE ACOUSTIQUE DES FAÇADES VILLE DE RENNES Direction des Bâtiments Communaux 12, rue de Viarmes B.P.3126 35031 RENNES Cédex MAISON DU JEU DE PAUME Rue Saint Louis 35 000 RENNES ETUDE ACOUSTIQUE DES FAÇADES Février 2011 1 OBJET...3

Plus en détail

Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation

Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation 34 Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation Valérie Borg, Ingénieur acousticien, CTTB, 17, rue Letellier, 75015 Paris, tél. : 01 45 37 77 77, fax : 01 45 37 77 71 Michel Villot,

Plus en détail

Acoustique Bureaux et espaces associés Niveaux et critères de performances acoustiques par type d espace. Sommaire

Acoustique Bureaux et espaces associés Niveaux et critères de performances acoustiques par type d espace. Sommaire NF S 31-080 Janvier 2006 Indice de classement : S 31-080 Éditée et diffusée par l Association Française de Normalisation (AFNOR) 11, avenue Francis de Pressensé 93571 Saint-Denis La Plaine Cedex Tél. :

Plus en détail

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances SOCOTEC Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances David RETIERE / david.retiere@socotec.fr 31/05/2012 Sommaire

Plus en détail

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS Solutions d isolation thermique Confort économies d'énergies, Environnement le panneau isolant référence pour l'isolation des sols isolant isolant confort, économie et performance confort économie performance

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad L'ACOUSTIQUE. L acoustique est la science

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

L acoustique dans le bâtiment.

L acoustique dans le bâtiment. L acoustique dans le bâtiment. Types de bruit. Le bruit aérien et le bruit d impact sont deux notions proches l une de l autre, bien que constituant deux types de nuisances sonores très différents. Le

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

Caractérisation aéraulique et acoustique d entrées d air autoréglables - Série MG

Caractérisation aéraulique et acoustique d entrées d air autoréglables - Série MG Destinataire : A l attention de Monsieur Hervé PRIGENT ANJOS LA ROCHE BLANCHE 01230 TORCIEU FRANCE Villeurbanne, le 05 août 2010 Responsable de l Affaire : Anne TISSOT Fonction : Chargée d affaires Signature

Plus en détail

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS Solutions d isolation thermique Confort économies d'énergies, Environnement le panneau isolant référence pour l'isolation des sols isolant isolant confort, économie et performance confort économie performance

Plus en détail

Rénovation performante : les bases à connaître

Rénovation performante : les bases à connaître Rénovation performante : les bases à connaître Enjeux de la performance des bâtiments Approche globale En pratique Les incitations financières Choisir un professionnel Grand Paris Seine Ouest Energie 2,

Plus en détail

L Ordonnance bruxelloise du 07 juin 2007 relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments

L Ordonnance bruxelloise du 07 juin 2007 relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments Séminaire du 8 octobre 2008 L Ordonnance bruxelloise du 07 juin 2007 relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments Stephan Plettinck Chef du Département autorisations PEB IBGE/

Plus en détail

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique Guide filière sur le chauffe-eau thermodynamique QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une

Plus en détail

Panneaux. Gamme Acoustique

Panneaux. Gamme Acoustique Panneaux Gamme Acoustique Affaiblissement ou absorption acoustique, pour chaque cas, une solution adaptée. Le «son» est une sensation auditive résultant de la vibration d un corps ou de chocs produisant

Plus en détail

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment VILLE DE CARBON-BLANC SERVICE TECHNIQUE et URBANISME CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment CAHIER DES

Plus en détail

Une acoustique contrôlée dans des bâtiments sains

Une acoustique contrôlée dans des bâtiments sains Conférence AGPI 2012 (Boucherville le 4 octobre 2012) Une acoustique contrôlée dans des bâtiments sains Présenté par M. Noureddine Larbi Ph., D. Président de la firme ACOVIB Group 1 Sujets traités : 1.

Plus en détail

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité

CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE. Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons de Qualité CHARTE d AGREMENT MAISONS de QUALITE Exigences requises pour l obtention de l Agrément Maisons

Plus en détail

Qu est-ce que le marquage CE?... P4. Directive «produits de construction» (DPC)... P5. Principe de l évaluation de la conformité...

Qu est-ce que le marquage CE?... P4. Directive «produits de construction» (DPC)... P5. Principe de l évaluation de la conformité... GUIDE DU MARQUAGE GUIDE DU MARQUAGE Sommaire Principe Qu est-ce que le marquage CE?... P4 Directive «produits de construction» (DPC)... P5 Principe de l évaluation de la conformité... P6 Principe et application

Plus en détail

être bien chez soi un impératif de qualité un désir d esthétisme LAFARGE, LA QUALITÉ À TOUTES LES ÉTAPES Vous êtes exigeants? Vous avez raison.

être bien chez soi un impératif de qualité un désir d esthétisme LAFARGE, LA QUALITÉ À TOUTES LES ÉTAPES Vous êtes exigeants? Vous avez raison. QUELQUES CENTIMÈTRES QUI COMPTENT Vous êtes exigeants? Vous avez raison. être bien chez soi Les sols deviennent de plus en plus complexes. Au fil du temps, les exigences se renforcent : mécaniques, esthétiques,

Plus en détail

Le confort acoustique dans les établissements scolaires

Le confort acoustique dans les établissements scolaires Le confort acoustique dans les établissements scolaires «Cas pratiques : analyse des résultats et constatations» Maud Gehu (maud.gehu@bbri.be) Division Acoustique - Ingénieur responsable d essais & Conseiller

Plus en détail

COMPTE RENDU D'ESSAIS N AC12-26035163/9 CONCERNANT DES PANNEAUX

COMPTE RENDU D'ESSAIS N AC12-26035163/9 CONCERNANT DES PANNEAUX DÉPARTEMENT ACOUSTIQUE ET ÉCLAIRAGE Laboratoire d essais acoustiques CONCERNANT DES PANNEAUX Ce compte-rendu d'essais atteste uniquement des caractéristiques de l objet soumis aux essais et ne préjuge

Plus en détail

DOUBLAGES ISOLANTS À HAUTES PERFORMANCES THERMIQUE ET ACOUSTIQUE

DOUBLAGES ISOLANTS À HAUTES PERFORMANCES THERMIQUE ET ACOUSTIQUE DOUBLAGES ISOLANTS À HAUTES PERFORMANCES THERMIQUE ET ACOUSTIQUE Logements individuels Collectifs Établissement de santé Enseignements Hôteliers Centres commerciaux Neuf Rénovation R, la nouvelle valeur

Plus en détail

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Les cloisons FERMACELL double peau sont des cloisons distributives non porteuses

Plus en détail

C OLLECTION B 41 TECHNIQUE C IMBÉTON BÉTON & CONFORT

C OLLECTION B 41 TECHNIQUE C IMBÉTON BÉTON & CONFORT C OLLECTION TECHNIQUE B 41 C IMBÉTON BÉTON & CONFORT Avant-propos Le confort est une notion bien évidemment subjective qui place la perception de chaque individu au cœur de l analyse. Dans la société de

Plus en détail

C F A / V I S H N O 2 0 1 6

C F A / V I S H N O 2 0 1 6 CFA 16 / VISHNO C F A / V I S H N O 2 0 1 6 11-15 avril 16, Le Mans Comportement acoustique des rupteurs de ponts thermiques M. Andro Groupe GAMBA, 163 rue du colombier, 31670 Labege, France marc.andro@acoustique-gamba.fr

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE

LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE 0. CONTEXTE Dans le cadre de l Ordonnance relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments du 7 juin 2007, une étude de

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés 1. TRAITEMENT DE L ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés Acoustique phénomène physique Définition

Plus en détail

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire 2013 APPEL A PROJETS LE «OFF» DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2013 ARCHITECTURE ET TECHNIQUES PASSIVES ET BIOCLIMATIQUES Réhabilitation en bureau d un monument historique du. Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne

Plus en détail

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération*

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération* DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES Etude de programmation pour Nom de l opération* (Programme fonctionnel, architectural, urbanistique, technique et environnemental dans le cas d une réhabilitation)

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

Journée Technique Formation

Journée Technique Formation Journée Technique Formation 31 janvier 2014 Actualité réglementaire Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement www.developpement-durable.gouv.fr La RT 2012 Applicable depuis

Plus en détail

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Présentation de la conception et de la démarche environnementale Présentation du 21 Mai 2014 1 Présentation générale du projet L équipe

Plus en détail

L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison

L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison Institut pour l acoustique Kühn + Blickle 6314 Unterägeri Gewerbestrasse 9b Téléphone 041 750 22 23 Fax 041 750 52 33 L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison Traduit de l allemand

Plus en détail

THERMOACOUSTIQUES SOUS

THERMOACOUSTIQUES SOUS ETUDE DE SOLUTIONS THERMOACOUSTIQUES SOUS DALLE FLOTTANTE entre locaux chauffés et locaux non chauffés Gérard SIMIAN Colloque CIDB du 16 décembre 2009 Contexte et objectif La réglementation RT 2005 pour

Plus en détail

Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l Air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires

Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l Air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires Concilier Isolation Thermique, Confort Acoustique et Qualité de l Air Intérieur : les Nouveautés Techniques et Réglementaires L attestation de Prise en Compte de la Réglementation Acoustique : Décryptage

Plus en détail

Extension/Restructuration du Collège Frédéric Mistral de PEROLS dans le département de l HERAULT

Extension/Restructuration du Collège Frédéric Mistral de PEROLS dans le département de l HERAULT Notice Acoustique PHASE : PRO Extension/Restructuration du Collège Frédéric Mistral de PEROLS dans le département de l HERAULT Maître d ouvrage Mandataire de l équipe de maîtrise d œuvre BET en Région

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 19 décembre 2014 modifiant les modalités de validation d une démarche qualité

Plus en détail

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur 1.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur.1.- Grands principes communs aux sols flottants Les sols flottants sont constitués d éléments rigides (chape en béton, parquet, carrelage)

Plus en détail

Groupe scolaire Édouard Branly : Construction d un restaurant scolaire

Groupe scolaire Édouard Branly : Construction d un restaurant scolaire Groupe scolaire Édouard Branly : Construction d un restaurant scolaire EDITO Conformément aux engagements du maire, les équipements de proximité sont au cœur de notre action municipale. Ainsi le conseil

Plus en détail

Balade thermique à Chilly-Mazarin. Le 9 février 2013

Balade thermique à Chilly-Mazarin. Le 9 février 2013 Balade thermique à Chilly-Mazarin Le 9 février 2013 Solicités est un Centre de ressources, d'expertise et d'accompagnement sur le développement durable. Solicités met en œuvre annuellement un programme

Plus en détail

3 Les cloisons Metal Stud

3 Les cloisons Metal Stud 3 Les cloisons Cloisons non portantes sur ossature métallique Les cloisons de Gyproc sont des cloisons légères et non portantes qui se montent à même le chantier. Elles sont constituées d une ossature

Plus en détail

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE

RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE RESIDENCE LES TERRASSES LE HAVRE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES NOTICE SOMMAIRE DU 7 MARS 2013 PRESENTATION GENERALITES Le programme de construction de la résidence «Les Terrasses» concerne la réalisation

Plus en détail

La GARANTIE d'une maçonnerie de QUALITÉ avec le BLOC BÉTON CERTIFIÉ. Qualité des produits

La GARANTIE d'une maçonnerie de QUALITÉ avec le BLOC BÉTON CERTIFIÉ. Qualité des produits La GARANTIE d'une maçonnerie de QUALITÉ avec le BLOC BÉTON CERTIFIÉ Qualité des produits Choisir la sérénité Ce document, destiné aux prescripteurs et aux entrepreneurs, a été conçu pour leur apporter

Plus en détail

Isolation acoustique. Installation dans les parois d isolation acoustique.

Isolation acoustique. Installation dans les parois d isolation acoustique. Isolation acoustique. Installation dans les parois d isolation acoustique. Musique, discussions, bruits. Calme. Le bruit correspond à la perception d un son indésirable. Chaque jour, nous sommes exposés

Plus en détail

Acoustique du bâtiment

Acoustique du bâtiment Acoustique du bâtiment Le parcours pédagogique Acoustique du bâtiment s adresse à un public qui souhaite mesurer les caractéristiques acoustiques des logements afin de les comparer aux seuils réglementaires.

Plus en détail

120 cellules étudiantes en modulaires et accord cadre au Bourget du Lac

120 cellules étudiantes en modulaires et accord cadre au Bourget du Lac 5 ème Forum International Bois Construction FBC 2015 120 cellules étudiantes en modulaires et accord cadre au Bourget du Lac J.-P. Ferreira 1 120 cellules étudiantes en modulaires et accord cadre au Bourget

Plus en détail

LA REGLEMENTATION «VERANDA»

LA REGLEMENTATION «VERANDA» LA REGLEMENTATION «VERANDA» Il est impossible de construire une véranda sans déposer une autorisation préalable en mairie. Depuis le 1/1/2012, décret 2011-1771, les communes sont soumises à un document

Plus en détail

Groupe de travail «Applicateurs» RT2010-12 Rapport DHUP Calage du coefficient C MAX en résidentiel OFFRE MENUISERIE Version V913b du Moteur du CSTB

Groupe de travail «Applicateurs» RT2010-12 Rapport DHUP Calage du coefficient C MAX en résidentiel OFFRE MENUISERIE Version V913b du Moteur du CSTB SNEP 11 bis, rue de Milan 75009 PARIS A l'attention de M. Eric CHATELAIN Groupe de travail «Applicateurs» RT2010-12 Rapport DHUP Calage du coefficient C MAX en résidentiel OFFRE MENUISERIE Version V913b

Plus en détail

mb rock mb rock + 0,40

mb rock mb rock + 0,40 MB ROCK & MB ROCK + mb rock mb rock + MB ROCK est un panneau rigide avec bord flexible pour l isolation des constructions à ossature bois entre montants structurels. MB ROCK + est un panneau rigide double

Plus en détail

L isolation acoustique des bâtiments : la NBN S01-400-1:2008

L isolation acoustique des bâtiments : la NBN S01-400-1:2008 L isolation acoustique des bâtiments : les nouveaux critères acoustiques pour les immeubles d habitation la NBN S01-400-1:2008 VAN DAMME Manuel Division Acoustique Laboratoire Acoustique CSTC - Centre

Plus en détail

Isolation acoustique Etude de cas concrets

Isolation acoustique Etude de cas concrets Centre Urbain 12 Novembre 2008 Isolation acoustique Etude de cas concrets Georges Goovaerts Acoustic Teleac - Genval 1 Rappel des principes d isolation acoustique 2 ! COMMENT DEFINIR LE BRUIT! Le bruit

Plus en détail

LES GUIDES DU CNB LES CONDITIONS D IMPLANTATION DES MOYENNES SURFACES COMMERCIALES EN MILIEU URBAIN. Rapport du groupe de travail - septembre 2009

LES GUIDES DU CNB LES CONDITIONS D IMPLANTATION DES MOYENNES SURFACES COMMERCIALES EN MILIEU URBAIN. Rapport du groupe de travail - septembre 2009 LES GUIDES DU CNB LES CONDITIONS D IMPLANTATION DES MOYENNES SURFACES COMMERCIALES EN MILIEU URBAIN Rapport du groupe de travail - septembre 2009 n 1 SOMMAIRE Contexte 4 Rappel de la saisine Méthode d'élaboration

Plus en détail

ANNEXE QUALITE ACOUSTIQUE

ANNEXE QUALITE ACOUSTIQUE Sommaire ANNEXE QUALITE ACOUSTIQUE 1. Définitions... 3 1.1 Réglementations et types de bâtiments... 3 1.2 Construction / Rénovation... 4 1.3 Dénomination des locaux... 5 1.4 Critères acoustiques... 7 2.

Plus en détail

12/10/2014. Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne. Programme

12/10/2014. Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne. Programme Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne Programme 1. Contexte 2. Bilan énergétique 3. Indicateurs du logiciel PEB 4. Champs d application et exigence PEB 5.

Plus en détail

Crédit Photo Cabinet 2NE FICHE RETOUR D EXPÉRIENCE DÉTAIL 1/9

Crédit Photo Cabinet 2NE FICHE RETOUR D EXPÉRIENCE DÉTAIL 1/9 Crédit Photo Cabinet 2NE 1/9 Crédit Photo mairie de Le Magny Crédit Photo Cabinet 2NE 2/9 Crédit Photo mairie de Le Magny Crédit Photo Cabinet 2NE Crédit Photo mairie de Le Magny 3/9 Dans le cadre de l

Plus en détail

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort Distribué par EZ-ZAHIA 1 I- Qu est ce que c est le béton cellulaire? Le Béton cellulaire est un matériau de construction minéral et massif. Ses

Plus en détail

Cloisons de distribution Caroplatre

Cloisons de distribution Caroplatre 04 Cloisons de distribution en carreaux de plâtre Cloisons de distribution Caroplatre Description Les carreaux de plâtre Caroplatre sont des éléments en plâtre 100% naturel fabriqués en usine. Leur coloration

Plus en détail

4 plaques dans l air du temps!

4 plaques dans l air du temps! PLÂTRES ISOLATION 4 plaques dans l air du temps! PRÉGYDRO PRÉGYWAB PRÉGYPLAC db PRÉGYPLAC AIR Ma bulle de Bien-être PRéGY 4 plaques dans l air du temps! 80% de notre temps se passe en espace clos ou semi-clos,

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Aménagement d une salle de cours de l'ira Structure et mobilier de l auditorium : CCTP MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

PLACO IMPACT La plaque idéale pour la maison à ossature bois. Avril 2010 - F4045

PLACO IMPACT La plaque idéale pour la maison à ossature bois. Avril 2010 - F4045 PLACO IMPACT La plaque idéale pour la maison à ossature bois Avril 2010 - F4045 Choisir une maison à ossature bois, c est opter pour une maison respectueuse de l environnement et qui offre de réels atouts

Plus en détail

Annexe 9 : Accessibilité des bâtiments d'habitation collectifs existants SOMMAIRE

Annexe 9 : Accessibilité des bâtiments d'habitation collectifs existants SOMMAIRE Annexes à la circulaire interministérielle (NOR : LOGU0907226C) relative à l accessibilité des bâtiments d'habitation collectifs existants, et des établissements recevant du public et installations ouvertes

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

L isolation acoustique dans les habitations à ossature en bois

L isolation acoustique dans les habitations à ossature en bois La construction à structure ou ossature en bois est, de loin, la technique la plus utilisée aujourd hui dans le monde. Aux USA, au Canada ou en Suède, plus de 90 des maisons individuelles et des petits

Plus en détail

Concilier économie d énergie & bâti ancien

Concilier économie d énergie & bâti ancien Concilier économie d énergie & bâti ancien Contact: Arthur Goubet Ingénieur 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr - web : www.tribu-energie.fr

Plus en détail

LES ESSENTIELS LES BÉNÉFICES D UN LOGEMENT CERTIFIÉ NF LOGEMENT BIEN VOUS RENSEIGNER CERTIFICATION

LES ESSENTIELS LES BÉNÉFICES D UN LOGEMENT CERTIFIÉ NF LOGEMENT BIEN VOUS RENSEIGNER CERTIFICATION BIEN VOUS RENSEIGNER Pour trouver un logement certifié : www.qualite-logement.org QUALITEL 136, boulevard Saint-Germain 75006 Paris T. 01 42 34 53 29 F. 01 42 34 53 27 Résidence Les Jardins d Ophélie,

Plus en détail