Que fait MSF? Evaluation de la situation. Evaluation de la situation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Que fait MSF? Evaluation de la situation. Evaluation de la situation"

Transcription

1 Que fait MSF? La malnutrition Lorsqu une population se trouve confrontée à une crise alimentaire ou à une famine¹, il est primordial pour les équipes de Médecins Sans Frontières (MSF) d agir vite et bien. Voici un résumé des grandes étapes à suivre pour pouvoir soigner toutes les personnes souffrant de malnutrition. Evaluation de la situation Prise en charge des mal nourris sévères en Centre Nutritionnel Thérapeutique + Vaccination et traitement des maladies Prise en charge des mal nourris modérés en Centre Nutritionnel Supplémentaire + Vaccination et traitement des maladies Maintien des personnes en bonne santé: - distribution de nourriture aux plus vulnérables; - sonnette d alarme auprès du PAM, etc. Evaluation de la situation Une des premières choses à faire est d évaluer la situation nutritionnelle, c est-à-dire voir ce qu il existe comme possibilités de nourriture sur place mais aussi combien de personnes souffrent de la malnutrition et à quel degré: sévère ou modérée. Il est important de bien évaluer le nombre de personnes qui devront recevoir des soins pour prévoir le matériel (médicaments, tentes) et le personnel (médecins, infirmiers, traducteurs, etc.) nécessaires. Pose d'un bracelet MUAC En période de crise et d urgence, pour évaluer le nombre de personnes mal nourries et le degré de malnutrition sans perdre un temps précieux, MSF va mesurer le périmètre brachial² des enfants de 65 à 110 cm, soit les enfants de 6 mois à moins de 5 ans, avec le bracelet MUAC. Bracelet MUAC 1 Les mots en gras et en italique sont expliqués dans le mini-dictionnaire (fiche 8). 2 Périmètre du bras. Page 1

2 Fiche n 3 Le MUAC Le MUAC n est pas un bracelet comme les autres. Il permet de déterminer très rapidement si un enfant est en danger de mort ou pas. On le passe au niveau supérieur du bras gauche. Si la mesure arrive dans le rouge, l enfant est en danger de mort, si elle arrive dans l orange ou le jaune, il doit être soigné mais sa vie n est pas en danger. Enfin, si c est dans le vert, il est encore en bonne santé. Oedèmes Il faut aussi vérifier si les enfants n ont pas d œdèmes sur les deux pieds. Pour cela, on appuie avec les pouces sur les deux pieds pendant trois secondes. Si la marque des doigts reste visible sur les deux pieds, c est un signe de kwashiorkor, un type de malnutrition aiguë (lire fiche 2). Pourquoi se base-t-on sur la taille et pas sur l âge pour identifier les enfants à qui on va faire le test du MUAC? Parce qu il n est pas toujours facile de connaître l âge précis des enfants (ils sont encore très jeunes et ne sont pas toujours accompagnés de leurs parents, par exemple). Pourquoi les enfants entre 6 mois et 5 ans? Les enfants de moins de 5 ans sont les plus fragiles et sont donc ceux le plus en danger de mort. Pourquoi utiliser le MUAC plutôt que comparer le poids des enfants à la taille? Le MUAC permet d aller très vite et ne nécessite pas de connaissances techniques particulières. Par la suite, il faudra refaire cette évaluation pour voir comment évolue l état de la population. Centres Nutritionnels Thérapeutiques (ou CNT) Enfant mangeant de la nourriture thérapeutique Il faut prendre en charge les personnes sévèrement mal nourries dans les Centres Nutritionnels Thérapeutiques. Ce sont des centres où les enfants, toujours les plus touchés par la malnutrition, restent environ 4 semaines. Ils sont nourris 8 fois par jour, d abord avec du lait spécial et ensuite avec de la nourriture thérapeutique. Les enfants sont très affaiblis, ils n ont plus d appétit et ne peuvent plus manger de grosses quantités de nourriture en une fois. Il faut donc les nourrir souvent et en petites quantités. Ils sont aussi suivis de très près par un médecin MSF qui les examine chaque jour et leur donne un traitement. (Photo Dieter Tielemans) Bien entendu, s il y a des adultes souffrant de malnutrition sévère, MSF les soigne aussi dans ses Centres Nutritionnels en adaptant le traitement. Page 2

3 Depuis peu de temps, MSF essaye de soigner les enfants mal nourris, qui ne souffrent pas d autres maladies, chez eux. Les enfants ne viennent alors qu une fois par semaine au centre MSF pour y être pesés et suivis. Cela facilite la tâche des mamans qui ne doivent plus rester au Centre Nutritionnel Thérapeutique avec l enfant mal nourri. Cela leur permet de s occuper des autres enfants et de travailler pour essayer de gagner un peu d argent pour faire vivre la famille. Cette façon de travailler permet aussi à MSF de soigner un plus grand nombre d enfants. Centres Nutritionnels Supplémentaires (ou CNS) Centre Nutritionnel de MSF au Mozambique (Photo MSF) Lorsqu ils ont repris des forces, ils passent au Centre Nutritionnel Supplémentaire où sont suivis les enfants modérément mal nourris. Les enfants et leur maman y viennent une fois par semaine. Ils y sont pesés et examinés par un infirmier. Les mamans reçoivent un sachet de ration dite "sèche" (ou dry feeding) qu elles préparent en ajoutant de l eau. Cette bouillie est un complément à la nourriture quotidienne habituelle. Les enfants les mangent chez eux. Pour éviter que cette nourriture ne soit partagée avec les autres membres de la famille au détriment de l enfant, on prévoit plus de rations sèches que nécessaire et on donne de la nourriture de base à tous les membres de la famille. Comme cela, on est sûr que l enfant mal nourri reçoit bien toute la quantité dont il a besoin pour guérir. On peut également donner des rations humides qui sont elles consommées sur place. Soigner les maladies et vacciner contre la rougeole. Les enfants mal nourris sont extrêmement faibles et sensibles aux infections et maladies. Leur organisme ne se défend plus contre les agressions extérieures et de simples maladies peuvent se révéler mortelles pour eux. Les équipes doivent donc impérativement soigner toutes les maladies dont souffrent ces enfants en même temps qu elles les réalimentent. C est la première chose à faire. Page 3

4 Vaccination contre la rougeole au Kenya (Photo Dieter Tielemans) La rougeole, par exemple, est typiquement une maladie contre laquelle on vaccine les enfants mal nourris. Cette maladie est très contagieuse. Si chez nous elle est quasi-inoffensive, elle reste par contre mortelle pour les enfants affaiblis (comme les enfants mal nourris, par exemple) si elle n est pas correctement soignée. En 2002, la rougeole avait causé la mort de personnes dans le monde, majoritairement des enfants de moins de 5 ans vivant dans les pays pauvres. La maladie est également dangereuse car elle aggrave encore la malnutrition des enfants déjà atteints et augmente ainsi le risque de mort. Quels sont les principaux symptômes de la rougeole? On a de la fièvre supérieure à 38,5. Des petites taches rouges apparaissent d abord sur le visage et descendent en quelques jours sur tout le corps. Après 3 à 4 jours, elles disparaissent complètement. Ensuite viennent des problèmes de conjonctivite, de rhume, des complications respiratoires qui peuvent dégénérer en pneumonie, des problèmes de déshydratation, de diarrhée et de malnutrition. Dans certains cas, les enfants peuvent même devenir aveugles. C est pourquoi, on donne de la vitamine A, sous forme de gouttes, aux enfants. Il arrive que des adultes attrapent la rougeole mais c est moins fréquent. Il s agit alors de personnes particulièrement affaiblies. Maintenir les personnes en bonne santé Une fois que les personnes mal nourries sont guéries, il ne faut pas qu elles rechutent. C est pourquoi s assurer que chaque famille a accès en suffisance à une nourriture de qualité fait partie des missions de MSF. Il faut également faire en sorte que les personnes qui ne souffraient pas encore de malnutrition restent en bonne santé. Pour cela, il faut aussi leur procurer de quoi se nourrir. C est le rôle d organismes comme le PAM, la FAO et bien d autres. Mesure de la taille d un enfant (Photo Mattias Ohlson) Il est important que chaque organisation remplisse sa tâche et respecte son rôle pour être sûr que le travail soit bien fait. Pour Médecins Sans Frontières, c est soigner les malades. Mais si on s aperçoit qu il manque de la nourriture ou que celle-ci est de qualité insuffisante, MSF doit tirer la sonnette d alarme et avertir les organisations responsables. Si cela ne fonctionne pas, MSF se chargera alors elle-même de distribuer la nourriture. Page 4

5 Quelques famines où MSF est intervenue En 2006, Médecins Sans Frontières a ouvert des programmes nutritionnels dans une quinzaine de pays : Congo, Rwanda, Kenya, Soudan, Sierra Leone, etc. Voici quelques exemples d interventions de MSF au cours de ces dernières années : Une nouvelle sécheresse sévit dans la région appelée Corne de l Afrique (Ethiopie, nord du Kenya...). Jusqu au printemps 2006, par exemple, il n avait presque pas plu depuis trois ans dans le nord du Kenya. Les pâturages étaient secs et le bétail mourait. Cela privait la population de son moyen de subsistance. La terre était également trop sèche pour pouvoir être cultivée. C est la raison pour laquelle MSF a installé des Centres Nutritionnels dans ces régions et 2005 : MSF a soigné enfants sévèrement mal nourris au Niger (Afrique de l Ouest), dans une zone extrêmement pauvre et 2006 : MSF a soigné près de 1000 enfants en Ethiopie et au Kenya (Afrique), suite une crise alimentaire causée par des sécheresses à répétition : En Angola, MSF a soigné près de femmes, hommes et enfants dans ses Centres Nutritionnels Thérapeutiques et Supplémentaires, à la fin de la guerre qui aura duré 27 ans. Page 5

Matériel complémentaire gratuit. Médecins Sans Frontières 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg Tél : +352 33.25.15 www.msf.lu

Matériel complémentaire gratuit. Médecins Sans Frontières 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg Tél : +352 33.25.15 www.msf.lu Fiche n 0 Conseils d'utilisation Le dossier pédagogique sur la malnutrition de Médecins Sans Frontières (MSF) se présente sous la forme d une série de fiches didactiques illustrées. Celles-ci sont complémentaires

Plus en détail

PÉDIATRIE. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr

PÉDIATRIE. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Association reconnue d utilité publique - Grande cause nationale 1987 - Prix Nobel de la paix 1999 pédiatrie

Plus en détail

Mur des préjugés. Idée reçue Réalité Argumentation

Mur des préjugés. Idée reçue Réalité Argumentation Mur des préjugés Idée reçue Réalité Argumentation 1 Une idée reçue très courante consiste à croire que les gens souffrent de la faim seulement en situation de famine ; or derrière le mot faim se cache

Plus en détail

PROJET PÉDAGOGIQUE Sensibilisation à la faim dans le monde et aux réalités du monde paysan dans les pays du Sud

PROJET PÉDAGOGIQUE Sensibilisation à la faim dans le monde et aux réalités du monde paysan dans les pays du Sud PROJET PÉDAGOGIQUE Sensibilisation à la faim dans le monde et aux réalités du monde paysan dans les pays du Sud Public ciblé : élèves de CM1, CM2, 6ème SOMMAIRE Page 3 : Programme Page 4 : Ampleur de la

Plus en détail

Survivre en fuite. Un camp de réfugiés à visiter. www.msf.lu. MSF Luxembourg 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg. Contact :

Survivre en fuite. Un camp de réfugiés à visiter. www.msf.lu. MSF Luxembourg 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg. Contact : MSF Luxembourg 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg Tel: +352 33.25.15 Fax: +352 33 51 33 Survivre en fuite Un camp de réfugiés à visiter www.msf.lu Contact : Anthony Jacopucci Tel: 33.25.15-13 anthony.jacopucci@msf.org

Plus en détail

VIH-SIDA. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr

VIH-SIDA. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr VIH-SIDA Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Association reconnue d utilité publique - Grande cause nationale 1987 - Prix Nobel de la paix

Plus en détail

UNICEF/97-0627/Lemoyne

UNICEF/97-0627/Lemoyne UNICEF/97-0627/Lemoyne Pourquoi il est important de communiquer et d utiliser les informations sur LA VACCINATION La vaccination Chaque année, 1,7 million d enfants meurent de maladies qui auraient pu

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE Avec Domaine général de formation Compétences transversales Compétences disciplinaires Scénario pédagogique

Plus en détail

ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle

ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle Cela fait maintenant une journée que je suis dans le Kanem. Je suis en mission dans cette partie Nord du pays pour quelques

Plus en détail

«Mon bébé risque de naître prématurément»

«Mon bébé risque de naître prématurément» «Mon bébé risque de naître prématurément» La prématurité Malgré la joie et la fierté que procure le fait d être parents, accoucher prématurément laisse un sentiment de frustration. La prématurité est un

Plus en détail

Combattre les virus. 7 Conseils d hygiène

Combattre les virus. 7 Conseils d hygiène Combattre les virus 7 Conseils d hygiène Afin de vous protéger contre le rhume, la grippe et la gastroentérite, les 7 conseils d hygiène suivants peuvent vous aider à réduire le risque d infection. DG

Plus en détail

N 36 Du 5 au 10 nov 2012

N 36 Du 5 au 10 nov 2012 N 36 Du 5 au 10 nov 2012 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : 30 octobre 2012 par Camille Brunier FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici les mots

Plus en détail

1. Rentrée scolaire/accueil des parents/assemblée générale

1. Rentrée scolaire/accueil des parents/assemblée générale 1. Rentrée scolaire/accueil des parents/assemblée générale C est commencé!!! La rentrée scolaire 2011-2012 va bon train et nous sommes fiers et heureux d accueillir nos élèves. Cette année encore, les

Plus en détail

1 888 234-8533 devp.org

1 888 234-8533 devp.org 1 888 234-8533 devp.org À l occasion du carême, nous sommes appelés à semer la solidarité avec nos sœurs et nos frères des pays du Sud. Pour ce faire, il ne suffit pas de partager nos biens matériels avec

Plus en détail

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Pour aller plus loin. Viens surfer sur. Si tu as plus de 13 ans, rejoins-nous sur. le site internet de l association : www.actioncontrelafaim.

Pour aller plus loin. Viens surfer sur. Si tu as plus de 13 ans, rejoins-nous sur. le site internet de l association : www.actioncontrelafaim. Pour aller plus loin Viens surfer sur le site internet de l association : Si tu as plus de 13 ans, rejoins-nous sur la page Facebook de l association : www.facebook.com/actioncontrelafaim - Crédits photo

Plus en détail

Quatrième partie. Le jeune diabétique hors de son milieu familial

Quatrième partie. Le jeune diabétique hors de son milieu familial Quatrième partie Le jeune diabétique hors de son milieu familial Chapitre 51 1 À la garderie Caroline Boucher L entrée d un enfant diabétique à la garderie peut s avérer traumatisante pour certains parents.

Plus en détail

VEUILLEZ LIRE CE DOCUMENT POUR UNE UTILISATION SÉCURITAIRE ET EFFICACE DU MÉDICAMENT. RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX PATIENTS.

VEUILLEZ LIRE CE DOCUMENT POUR UNE UTILISATION SÉCURITAIRE ET EFFICACE DU MÉDICAMENT. RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX PATIENTS. VEUILLEZ LIRE CE DOCUMENT POUR UNE UTILISATION SÉCURITAIRE ET EFFICACE DU MÉDICAMENT. RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX PATIENTS Pr NUCALA MC [nu-ka-la] mépolizumab en poudre lyophilisée pour solution injectable

Plus en détail

Intervention de l Honorable Gloriose Berahino,

Intervention de l Honorable Gloriose Berahino, Conférence du Réseau des Femmes Parlementaires d Afrique Centrale (RFPAC) «L Accès et le contrôle des ressources par les femmes» Irlande, Dublin, 26 juin 2013 O Callaghan Alexander Hotel Intervention de

Plus en détail

ILLUSTRATIONS : FLORENCE GOSSUIN

ILLUSTRATIONS : FLORENCE GOSSUIN ILLUSTRATIONS : FLORENCE GOSSUIN Beaucoup d animaux déménagent pendant leur vie En mer, dans les airs, sur terre, ils parcourent de grandes distances pour trouver à manger, pour pondre leurs œufs, pour

Plus en détail

Situation sanitaire dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et dans le Golan syrien occupé

Situation sanitaire dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et dans le Golan syrien occupé SOIXANTIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A60/29 Add.1 Point 14 de l ordre du jour provisoire 9 mai 2007 Situation sanitaire dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et dans le

Plus en détail

Liste des indicateurs SENS

Liste des indicateurs SENS Liste des indicateurs SENS Enfants de 6 Malnutrition aiguë (Standards de croissance OMS 2006) Malnutrition aiguë globale (MAG) Malnutrition aiguë modérée (MAM) Malnutrition aiguë sévère (MAS) Œdèmes Nombre

Plus en détail

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La planification familiale Question : Que voyez-vous sur cette image? Réponses : 1. Une famille : la mère, le père et trois enfants. 2. Un couple se faisant conseiller sur

Plus en détail

Manuel d utilisation IMPEDANCEMETRE CLIENT

Manuel d utilisation IMPEDANCEMETRE CLIENT Manuel d utilisation IMPEDANCEMETRE CLIENT Connaître son taux de graisse est important, car le poids seul ne permet pas de différencier la masse graisseuse de la masse musculaire. Si la graisse corporelle

Plus en détail

Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) REGLEMENT INTERIEUR

Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) REGLEMENT INTERIEUR Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) Article 1 : NOM REGLEMENT INTERIEUR Article 1.1 : Le nom de l organisation est «l IAALD Groupe Afrique», ci-dessous

Plus en détail

Politique des sorties, adoptée par le conseil d administration le 19 juin 2014 Document fortement inspiré de la politique de sorties du CPE Le

Politique des sorties, adoptée par le conseil d administration le 19 juin 2014 Document fortement inspiré de la politique de sorties du CPE Le Politique des sorties, adoptée par le conseil d administration le 19 juin 2014 Document fortement inspiré de la politique de sorties du CPE Le Pandore SOMMAIRE OBJET DE LA POLITIQUE... 3 TYPES DE SORTIES

Plus en détail

Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel nouveau né prématuré

Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel nouveau né prématuré Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel pour accueillir au mieux votre nouveau né prématuré J ai toujours été dans ton ventre maman, mais aujourd hui je vais voir le jour un peu

Plus en détail

Rapport du mini-atelier de réflexion et de planification du Groupe de Travail régional sur l Education en Situations d Urgence 2 novembre 2012

Rapport du mini-atelier de réflexion et de planification du Groupe de Travail régional sur l Education en Situations d Urgence 2 novembre 2012 Groupe de Travail Régional Afrique de l Ouest et du Centre Rapport du mini-atelier de réflexion et de planification du Groupe de Travail régional sur l Education en Situations d Urgence 2 novembre 2012

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable Le développement durable 1. Le corrigé Page 32 Carnet-découverte n 2 1. Le corrigé Page 33 2. Des pistes pédagogiques Objectif pédagogique : Découvrir le volet social et solidaire du développement durable

Plus en détail

Annie Bronsard, Ph.D.

Annie Bronsard, Ph.D. Annie Bronsard, Ph.D. Cécité évitable/ cataractes infantiles: un bon exemple Permet d illustrer concrètement: Disparités régionales (pays en développement vs pays industrialisés) dans l accès aux soins

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Consensus Scientifique sur le. Paludisme. Etat de la maladie

Consensus Scientifique sur le. Paludisme. Etat de la maladie page 1/7 Consensus Scientifique sur le Paludisme Etat de la maladie Source : OMS (2008) Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Le paludisme est l une des maladies infectieuses les plus fréquentes. Il

Plus en détail

Nourrir les plus pauvres Janvier 2007

Nourrir les plus pauvres Janvier 2007 CENTRE DE SECOURS AUX ORPHELINS Nourrir les plus pauvres Janvier 2007 Avril 2010 Topographie Le Burkina Faso en bref 274 200 km 2. Aucun accès à la mer. Climat présaharien au nord et soudanais au centre

Plus en détail

Aides Médicales et Charité (AMC)

Aides Médicales et Charité (AMC) Aides Médicales et Charité (AMC) Tél : +228 22 51 26 47 amc_lome@yahoo.fr PROJET NYE KEKELI : PTME Contexte d intervention En matière de prévention de la transmission du VIH de la mère à l enfant au Togo,

Plus en détail

Réinsertion des enfants soldats en RDC

Réinsertion des enfants soldats en RDC Réinsertion des enfants soldats en RDC D après le Protocole facultatif à la Convention internationale des droits de l enfant, un enfant soldat est un combattant âgé de moins de 18 ans. L ONU estime à 300

Plus en détail

UNICEF Madagascar recrute: UN CONSULTANT INTERNATIONAL

UNICEF Madagascar recrute: UN CONSULTANT INTERNATIONAL UNICEF Madagascar recrute: UN CONSULTANT INTERNATIONAL ------------------------------------------------------------------------------------------ Titre: CONSULTANT(E) CHARGE(E) DE L APPUI A LA REVUE ET

Plus en détail

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil.

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil. Zinc EN BREF Introduction Le zinc (Zn) est un oligoélément essentiel à toutes les formes de vie et que l on trouve dans près de 100 enzymes spécifiques. Après le fer, le zinc est l oligoélément le plus

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Enregistrement préalable:

Enregistrement préalable: Enregistrement préalable: Entre fin mai et fin juillet 2016, une équipe du service de l'asile se rendra dans les centres d accueil de Grèce continentale où vivent les réfugiés et les migrants. Vous aurez

Plus en détail

Cat. 2.412.67.8.2. M e Claire Bernard, conseillère juridique Direction de la recherche, de l éducation-coopération et des communications

Cat. 2.412.67.8.2. M e Claire Bernard, conseillère juridique Direction de la recherche, de l éducation-coopération et des communications Cat. 2.412.67.8.2 COMMENTAIRES SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT SUR LES CONDITIONS D OBTENTION D UN CERTIFICAT DE CONFORMITÉ ET LES NORMES D EXPLOITATION D UNE RÉSIDENCE PRIVÉE POUR AÎNÉS M e Claire Bernard,

Plus en détail

Cahier d exercices. Prise en charge intégrée des maladies de l enfant au niveau communautaire

Cahier d exercices. Prise en charge intégrée des maladies de l enfant au niveau communautaire 1 République du Niger Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre les Endémies Direction Générale de la Santé Publique Direction de la Santé de la Reproduction Bureau PCIME Prise en charge intégrée

Plus en détail

FACTEURS AFFECTANT LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET L ÉTAT NUTRITIONNEL DES MÉNAGES

FACTEURS AFFECTANT LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET L ÉTAT NUTRITIONNEL DES MÉNAGES Améliorer la nutrition grâce aux jardins potagers 45 FACTEURS AFFECTANT LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET L ÉTAT NUTRITIONNEL DES MÉNAGES OBJECTIF A la fin de cette session, les agents de terrain devront être

Plus en détail

Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie

Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie 2 Préparation Le travail le plus important pour créer un album de photo c est la préparation. 2.1 Choisir les photos. Dans un premier temps

Plus en détail

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia

www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia V O U S I N F O R M E www.ascensia.ca Choisissez un indicateur de glycémie Ascensia Qu est-ce que le diabète? Le diabète a un effet sur la façon dont votre organisme transforme les aliments en énergie.

Plus en détail

Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs

Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs La réforme du congé parental prévue initialement Lors du vote

Plus en détail

Usage du Planning alimentaire NUBEL

Usage du Planning alimentaire NUBEL Usage du Planning alimentaire NUBEL Cette notice d instructions décrit toutes les fonctions du Planning alimentaire Nubel. Index 1. Généralités 2. Guide de démarrage rapide 3. Log-in 4. Ecran de démarrage

Plus en détail

Actualisation des opérations du HCR en Afrique 2011

Actualisation des opérations du HCR en Afrique 2011 Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Soixante-deuxième session Genève, 3-7 octobre 2011 29 septembre 2011 Français Original: Anglais et français Anglais et français uniquement Actualisation

Plus en détail

BANGLADESH, «Centre for Women and Children Studies»

BANGLADESH, «Centre for Women and Children Studies» BANGLADESH, «Centre for Women and Children Studies» Projet pour l emploi et pour l autonomie des femmes survivantes à l exploitation sexuelle au Bangladesh Au cours des années 2007 à 2009, le CWCS (Center

Plus en détail

4 Leçon L insuline www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009

4 Leçon L insuline www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009 L insuline Leçon 4 www.isygroup.com Dr. Roberto Va, CRU Consulting AG, 2009 L insuline Introduction L insuline est une substance fabriquée dans le pancréas et déversée dans le sang. C est une hormone et

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail

LE PALUDISME : UNE DES PRINCIPALES CAUSES DE DÉCÈS ET DE PAUVRETÉ DES ENFANTS EN AFRIQUE

LE PALUDISME : UNE DES PRINCIPALES CAUSES DE DÉCÈS ET DE PAUVRETÉ DES ENFANTS EN AFRIQUE LE PALUDISME : UNE DES PRINCIPALES CAUSES DE DÉCÈS ET DE PAUVRETÉ DES ENFANTS EN AFRIQUE LUTTER CONTRE LE PALUDISME EN AFRIQUE ACTIONS ESSENTIELLES POUR L UNICEF Renforcer la participation de l UNICEF

Plus en détail

Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre. Qu est-ce que la Journée mondiale de l alimentation?

Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre. Qu est-ce que la Journée mondiale de l alimentation? Journée mondiale de l alimentation : le 16 octobre Cette activité pédagogique offre aux élèves un aperçu des 3 pays touchés par des crises alimentaires majeures de cette année : Le Pakistan, Haïti et le

Plus en détail

Téléassistance. Aube Ecoute. Une écoute 24 h / 24 pour vivre chez soi en toute tranquillité. édition 2014 www.cg-aube.fr

Téléassistance. Aube Ecoute. Une écoute 24 h / 24 pour vivre chez soi en toute tranquillité. édition 2014 www.cg-aube.fr CG Teleassistance 2011-06:CG Teleassistance 2011-06 29/06/11 12:03 Page 1 Téléassistance Aube Ecoute Une écoute 24 h / 24 pour vivre chez soi en toute tranquillité édition 2014 www.cg-aube.fr CG Teleassistance

Plus en détail

Africa RiskView. Bulletin Mensuel. Points forts : Introduction. Pluviométrie

Africa RiskView. Bulletin Mensuel. Points forts : Introduction. Pluviométrie Points forts : Pluviométrie : Précipitations médiocres en Afrique de l Ouest Précipitations supérieures à la normale dans certaines régions d Afrique de l Est, notamment à l est du Tchad, au Soudan, au

Plus en détail

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon

Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon Baromètre santé nutrition 2008 Perceptions et connaissances nutritionnelles en Languedoc-Roussillon Le modèle alimentaire français accorde une importance particulière à la sociabilité et à la commensalité

Plus en détail

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels Texte de la communication présentée par la secrétaire générale du SIDIIEF à l occasion de la VII e conférence des ONG et OSC, 24 juin 2010, Genève, Suisse Atelier Promotion et diffusion des droits économiques,

Plus en détail

Votre introduction au régime Exante Diet

Votre introduction au régime Exante Diet Votre introduction au régime Exante Diet exantediet.fr Nous contacter: Avez-vous des questions? Il est facile de nous contacter Service-clients Chez Exante Diet nous sommes toujours disponibles à vous

Plus en détail

La sécurité alimentaire dans l agenda post-2015 : Quels objectifs pour quels effets? Alain de Janvry Université de Californie à Berkeley et FERDI

La sécurité alimentaire dans l agenda post-2015 : Quels objectifs pour quels effets? Alain de Janvry Université de Californie à Berkeley et FERDI La sécurité alimentaire dans l agenda post-2015 : Quels objectifs pour quels effets? Alain de Janvry Université de Californie à Berkeley et FERDI Objectif de la discussion : Quel bilan tirer du résultat

Plus en détail

- La Gestion Du Programme Des Primes D Insertion Des Diplômés (P.I.D) Pour Eradiquer Le Chômage En Algérie -

- La Gestion Du Programme Des Primes D Insertion Des Diplômés (P.I.D) Pour Eradiquer Le Chômage En Algérie - - La Gestion Du Programme Des Primes D Insertion Des Diplômés (P.I.D) Pour Eradiquer Le Chômage En Algérie - Etude de cas : la direction de l action sociale (D.A.S) de la wilaya de Sidi-Bel-Abbès. (1)

Plus en détail

ENQUETE DANS LES MENAGES SUR LES ORPHELINS ET LES AUTRES ENFANTS VULNERABLES (OEV) de 0 à 17 ans (SOUTIEN ET SCOLARISATION) OEV - TOGO - 2007

ENQUETE DANS LES MENAGES SUR LES ORPHELINS ET LES AUTRES ENFANTS VULNERABLES (OEV) de 0 à 17 ans (SOUTIEN ET SCOLARISATION) OEV - TOGO - 2007 1 URD Université de Lomé Unité de Recherche Démographique B.P. 12971 Tél. (228) 221-17-21 Fax : (228) 222-08-89 E-ma il : urd@tg-refer.org ; urdlome@yahoo.fr http\\ : www.urd-lome.org Lomé TOGO ENQUETE

Plus en détail

Droit à l alimentation

Droit à l alimentation Description du module Travail: But: Les élèves font la liste de ce qu ils mangent tous les jours. L enseignant/e leur fait prendre conscience de ce qu ils auraient à manger s ils vivaient dans une autre

Plus en détail

NOTES DOCUMENTAIRES POUR LES ORGANISATIONS

NOTES DOCUMENTAIRES POUR LES ORGANISATIONS POUR LES ORGANISATIONS Nécessité d établir des plans d urgence en vue de la prochaine pandémie de grippe Introduction D après les experts en santé publique, ce n est qu une question de temps avant qu une

Plus en détail

BAC PRO. Seconde, première et terminale. 2 options : en structure / à domicile ASSP. Aude Magnant Laure Mérie-Saulnier. Aude Magnant Laure Saulnier

BAC PRO. Seconde, première et terminale. 2 options : en structure / à domicile ASSP. Aude Magnant Laure Mérie-Saulnier. Aude Magnant Laure Saulnier BAC PRO *HS eglwlrqv (\UROOHV egxfdwlrq ISBN : 978-2-84425-898-4 ASSP Aude Magnant Laure Mérie-Saulnier 2 options : en structure / à domicile Aude Magnant Laure Saulnier Seconde, première et terminale

Plus en détail

Politique alimentaire

Politique alimentaire Politique alimentaire Adoptée le : 27 avril 2015 Lors de la : 303 e réunion du conseil d administration Table des matières Lexique... 3 Préambule... 5 Champ d application... 5 Objectifs de la politique...

Plus en détail

REVISITER LES PARADIGMES DE LA SECURITE ALIMENTAIRE AU SUD SOUDAN. Dix huit années en perspective François Grünewald - Novembre 2010

REVISITER LES PARADIGMES DE LA SECURITE ALIMENTAIRE AU SUD SOUDAN. Dix huit années en perspective François Grünewald - Novembre 2010 1 REVISITER LES PARADIGMES DE LA SECURITE ALIMENTAIRE AU SUD SOUDAN Dix huit années en perspective François Grünewald - Novembre 2010 2 INTRODUCTION Le but de cette courte note est de revisiter certains

Plus en détail

L ÉNERGIE DE L ASTRONAUTE

L ÉNERGIE DE L ASTRONAUTE Mission X : Entraînez-vous Comme un Astronaute L ÉNERGIE DE L ASTRONAUTE Documentation de cours pour les Étudiants Nom de l Étudian Cette leçon va vous aider à identifier quels choix faire pour une alimentation

Plus en détail

Ce que vous devez savoir au sujet de la pré-éclampsie

Ce que vous devez savoir au sujet de la pré-éclampsie Ce que vous devez savoir au sujet de la pré-éclampsie La pré-eclampsie est beaucoup plus courante que ce que la plupart des gens ne pensent en fait, c est la plus courante des complications graves de la

Plus en détail

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 Portrait Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 L accélération de la survie, du développement et de la protection de l enfant à risque Trahantsoa : un

Plus en détail

Chargé(e) de Reporting H/F Desks 1 et 2

Chargé(e) de Reporting H/F Desks 1 et 2 Chargé(e) de Reporting H/F Desks 1 et 2 L ASSOCIATION ALIMA Lors de la création d ALIMA, en juin 2009, l objectif était de produire des secours médicaux lors de situations d urgences ou de catastrophes

Plus en détail

Géographie. Chapitre n.. La question des ressources alimentaires

Géographie. Chapitre n.. La question des ressources alimentaires Géographie Chapitre n.. La question des ressources alimentaires I) La situation alimentaire aux Etats-Unis et au Soudan Problématique : Quelles sont les différences entre la situation alimentaire aux Etats-Unis

Plus en détail

Questionnaire Auto-Administré répondants de plus de 65 ans

Questionnaire Auto-Administré répondants de plus de 65 ans C Questionnaire Auto-Administré répondants de plus de 65 ans ID- Ménage ID Indiv 2 3 0 4 2 0 0 Date de l entretien: ID-Enquêteur: Prénom du répondant: "50+ en Europe" Enquête sur la santé, le vieillissement

Plus en détail

3. Analyse exploratoire

3. Analyse exploratoire Bilan de l étude de faisabilité «prévention des traumatismes d origine accidentelle» Mouloud Haddak, INRETS-UMRESTTE 1 / Handicap International 1. Préambule Il faut d abord souligner que cette étude de

Plus en détail

100 habitudes pour maigrir

100 habitudes pour maigrir Perdre du gras à long terme et ne jamais le reprendre Aurèle Mariage Sommaire Mise en garde... 6 Introduction... 7 A propos de l auteur... 9 Les habitudes et la motivation... 10 1. Prendre (et avoir) de

Plus en détail

Migration et ruée vers l or du Klondike

Migration et ruée vers l or du Klondike Migration et ruée vers l or du Klondike Aperçu de la leçon : Les élèves analysent des données du recensement pour expliquer l influence de la ruée vers l or du Klondike sur la distribution de la population

Plus en détail

SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS ET ENFANTS VULNÉRABLES 16.1 SITUATION DES ENFANTS

SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS ET ENFANTS VULNÉRABLES 16.1 SITUATION DES ENFANTS SITUATION DES ENFANTS, DES ORPHELINS 16 ET ENFANTS VULNÉRABLES L un des effets les plus dévastateurs de l épidémie de VIH/sida est l augmentation croissante du nombre d orphelins et d enfants rendus vulnérables

Plus en détail

Veuillez lire ce guide avec soin avant qu une urgence ne survienne.

Veuillez lire ce guide avec soin avant qu une urgence ne survienne. UNIVERSITÉ DE REGINA GUIDE DE SÉCURITÉ POUR LES ÉTUDIANTS Votre sécurité est cruciale Urgences, désastres, accidents et blessures peuvent survenir à tout moment et sans prévenir. Être prêt à faire face

Plus en détail

Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Une voie à suivre

Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Une voie à suivre Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Institut international de recherche sur les politiques alimentaires www.ifpri.org Actualisé le 27 octobre 2007 Préoccupé

Plus en détail

Document d information n o 5 sur les pensions

Document d information n o 5 sur les pensions Document d information n o 5 sur les pensions Il vous faudra combien d argent comme pension? Partie 5 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions

Plus en détail

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015 Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes Résultats d enquête Mediaprism Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Décembre

Plus en détail

Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts

Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts Table des matières Introduction... 3 Méthodes... 4 Résumé des résultats... 5 Conclusion

Plus en détail

APPROCHE MULTISECTORIELLE ET MULTI- ACTEURS POUR LUTTER CONTRE L INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION Coordination SUN et facilitation REACH

APPROCHE MULTISECTORIELLE ET MULTI- ACTEURS POUR LUTTER CONTRE L INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION Coordination SUN et facilitation REACH APPROCHE MULTISECTORIELLE ET MULTI- ACTEURS POUR LUTTER CONTRE L INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION Coordination SUN et facilitation REACH Dr Ruréma Déo-Guide Chef de Cabinet Adjoint à la 2 ème

Plus en détail

SUIVRE LES PROGRÈS DANS LE DOMAINE DE LA NUTRITION DE L ENFANT ET DE LA MÈRE. Une priorité en matière de survie et de développement

SUIVRE LES PROGRÈS DANS LE DOMAINE DE LA NUTRITION DE L ENFANT ET DE LA MÈRE. Une priorité en matière de survie et de développement SUIVRE LES PROGRÈS DANS LE DOMAINE DE LA NUTRITION DE L ENFANT ET DE LA MÈRE Une priorité en matière de survie et de développement Fonds des Nations Unies pour l enfance (UNICEF) Décembre 2009 Une autorisation

Plus en détail

LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE

LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE Barbara MkNelly et Christopher Dunford Février 1996 Freedom from Hunger Article

Plus en détail

DEROULEMENT DU SOIN DU VISAGE

DEROULEMENT DU SOIN DU VISAGE DEROULEMENT DU SOIN DU VISAGE A l aide du book plan total (que vous avez préalablement édité à partir du serveur) et qui constituera un porte-vues à emporter à tous vos rendez-vous (physiques) chez le

Plus en détail

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Vous allez considérer que vous entrez dans une école que vous n avez pas l habitude de fréquenter. Vous entrez

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES MÉDECINS

SONDAGE AUPRÈS DES MÉDECINS Page 1 of 9 SONDAGE AUPRÈS DES MÉDECINS Le Groupe de travail canadien sur la malnutrition (GTCM) a mené une étude à l échelle nationale de 2010 à 2013 afin de déterminer la prévalence de la malnutrition

Plus en détail

Initiation à l informatique et son matériel Médiathèque de Bussy Saint-Georges SURVEILLEZ VOS MISES A JOUR

Initiation à l informatique et son matériel Médiathèque de Bussy Saint-Georges SURVEILLEZ VOS MISES A JOUR SURVEILLEZ VOS MISES A JOUR SOMMAIRE : I METTRE À JOUR WINDOWS.PAGES 3-8 1.1 - Mettre automatiquement à jour votre système Page 3 1.2 - Mises à jour manuelles...pages 4-5 1.3 - Le Service Pack...Pages

Plus en détail

INDEX / INSTRUCTION. Le programme de brigade d autobus scolaire... p. 1 à 6 (pour le coordonnateur ou la coordonnatrice)

INDEX / INSTRUCTION. Le programme de brigade d autobus scolaire... p. 1 à 6 (pour le coordonnateur ou la coordonnatrice) BRIGADE D AUTOBUS SCOLAIRE INDEX / INSTRUCTION Le programme de brigade d autobus scolaire... p. 1 à 6 (pour le coordonnateur ou la coordonnatrice) Annexe A Liste des brigadiers et brigadières... p. 7 (pour

Plus en détail

CPR Réanimation cardio-pulmonaire

CPR Réanimation cardio-pulmonaire Thème 04 CPR Réanimation cardio-pulmonaire N d article 1401 CSauv Thème 04 Séquence 01 Page 01 Version 200610f Schéma ABCD Respiration artificielle Contexte initial / Position du patient Si au point A

Plus en détail

NUTRITION DES JEUNES ENFANTS AU SENEGAL

NUTRITION DES JEUNES ENFANTS AU SENEGAL NUTRITION EN AFRIQUE Graphiques commentés NUTRITION DES JEUNES ENFANTS AU SENEGAL Résultats de l'eds Sénégal 1992/1993 Macro International, Inc. 11785 Beltsville Drive Calverton, Maryland, U.S.A. Mai 1994

Plus en détail

Les réformes passent, le management émerge, mais le statut demeure

Les réformes passent, le management émerge, mais le statut demeure ARTICLE Gestions hospitalières, n 504, mars 2011, pages 190-192 Jean-Yves COPIN Consultant Centre de droit JuriSanté, CNEH La gestion du personnel non médical à l hôpital Les réformes passent, le management

Plus en détail

Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes

Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes Votre médecin vous a prescrit du méthotrexate. Ce médicament réduit la douleur due à plusieurs maladies auto-immunes. Cette fiche vous

Plus en détail

FEMMES EN ACTION CONTRE LA PAUVRETE WOMEN IN ACTION AGAINST POVERTY COMPTE RENDU ARBRE DE NOËL 2009 «REDONNER LA JOIE A UN ENFANT REFUGIE».

FEMMES EN ACTION CONTRE LA PAUVRETE WOMEN IN ACTION AGAINST POVERTY COMPTE RENDU ARBRE DE NOËL 2009 «REDONNER LA JOIE A UN ENFANT REFUGIE». FEMMES EN ACTION CONTRE LA PAUVRETE WOMEN IN ACTION AGAINST POVERTY COMPTE RENDU 1 ARBRE DE NOËL 2009 «REDONNER LA JOIE A UN ENFANT REFUGIE». 2éme Edition Date : le 19/12/2009 Lieu : Salle de conférence

Plus en détail

Alimentation et idées reçues

Alimentation et idées reçues Fiche pédagogique Thème : Alimentation Niveau : Lycée Durée : 1 h Alimentation et idées reçues Personnes ressources : Professeur SVT, ESF, EPS, personnel de restauration, Infirmier scolaire, CESC Pour

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR POUR LA STRUCTURE MICRO CRECHE «A-PE-TI-PA»

REGLEMENT INTERIEUR POUR LA STRUCTURE MICRO CRECHE «A-PE-TI-PA» REGLEMENT INTERIEUR POUR LA STRUCTURE MICRO CRECHE «A-PE-TI-PA» SOMMAIRE 1.La structure... 3 2.Les horaires... 3 3.Les Vacances... 3 4.Enfants :... 3 5.Admission :... 3 6.Fonctionnement... 4 7.Résidents

Plus en détail

L'obligation du renforcement musculaire

L'obligation du renforcement musculaire L'obligation du renforcement musculaire Ici, je ne vais pas vous parler de musculation avec matériel. Travaillant dans le secteur de la remise en forme, j'ai la chance de pouvoir encadrer des sportifs

Plus en détail

QUESTIONS ET RÉPONSES

QUESTIONS ET RÉPONSES QUESTIONS ET RÉPONSES Questions fréquentes concernant le traitement de la diarrhée par le zinc et les sels de réhydratation orale (SRO) SPACE FOR LOGO INTRODUCTION Pour traiter la diarrhée de l enfant,

Plus en détail

Se préparer à devenir un Parent entraîneur

Se préparer à devenir un Parent entraîneur Se préparer à devenir un Parent entraîneur Le désir de mettre au monde des enfants est présent chez la majorité des adultes. C est un accomplissement personnel et social majeur qui apporte généralement

Plus en détail