Fiabilité des Composants et Systèmes Electroniques Hyperfréquences. Aspects fiabilité de la qualification de la technologie GaN 0.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiabilité des Composants et Systèmes Electroniques Hyperfréquences. Aspects fiabilité de la qualification de la technologie GaN 0."

Transcription

1 Fiabilité des Composants et Systèmes Electroniques Hyperfréquences Aspects fiabilité de la qualification de la technologie GaN 0.25µm d UMS Laurent Brunel 01/04/2015

2 Plan Introduction Pourquoi le GaN? Effets parasites et mécanismes de dégradation Qualification d une nouvelle technologie La technologie GH25-10 Qualification de la technologie GH25-10 Conclusions Date / Ref doc 2

3 Introduction Pourquoi le GaN? Amélioration des circuits GaAs GaN GaAs Si SiC Energie de bande interdite (ev) Champ de claquage (V/cm) 5x10 6 4x10 5 3x10 5 3x10 6 Vitesse de saturation maximale des électrons (cm/s) 2.6x10 7 2x10 7 1x x10 7 Mobilité des électrons (cm².v -1.s -1 ) Qualités du GaN sur SiC Conductivité thermique (W.cm -1. K -1 ) GaN sur substrat SiC Circuit AlGaN/GaN Conductivité thermique élevée Densité de puissance élevée Champ de claquage élevé Tension élevée Mobilité électronique élevée Fréquence élevée Date / Ref doc 3

4 Introduction Effets parasites et mécanismes de dégradation Effets parasites Mécanismes de dégradation Généralement observés sur des composants non vieillis Limitation des performances électriques Observés sur des composants vieillis Dégradation des performances électriques Pas d impact sur la fiabilité Impact important sur la fiabilité Mécanismes de dégradation Effets de piégeage 2 & 3 Activés thermiquement 5, 6, 7 & 8 Effet piézoélectrique 1 & 4 Meneghesso et al. Reliability issues of Gallium Nitride High Electron Mobility Transistors, International Journal of Microwave and Wireless Technologies, 2010 Date / Ref doc 4

5 Introduction Qualification d une nouvelle technologie Objectif Définition d une aire de sécurité de fonctionnement garantissant une durée de vie Limites de fonctionnement Courant / Tension / Température Composants actifs et passifs Mécanismes de fin de vie Essais de vieillissement accélérés Evaluation de la durée de vie (t 50 ) Taux de défaillances aléatoires Accumulation d heure-composants Evaluation du taux de défaillances (λ 0 ) I λ(t) Défaillances précoces Sélection des pièces Mesures électriques & inspection optique I max Puissance maximale Défaillances précoces Vie utile Fin de vie Aire de sécurité de λ 0 = 1/MTTF t 50 V max V 10 à 25 ans t Date / Ref doc 5

6 Plan Introduction La technologie GH25-10 Qualification de la technologie GH25-10 Conclusions Date / Ref doc 6

7 La technologie GH25-10 AlGaN GaN Field plate air Air bridge Gate Gate Source Drain Source air Field plate SiN Applications Circuits microondes de forte puissance 8 GHz à 20GHz Marchés Défense : brouilleurs, récepteurs SiC Caractéristiques X band HPA P sat = DS = 30V Lg = 0.25µm Substrat SiC 4 Epitaxie AlGaN/GaN (non dopée) Grille en forme de T Plateau de champ connecté à la source Passivation SiN Ponts à air entre les contacts de source Paramètres Min. Max. GH25-10 IDS+ [ma/mm] Gmmax [ms/mm] Vg100 [V] Idl 10V IdlHV 50V Densité de puissance 30V Date / Ref doc 7

8 Plan Introduction La technologie GH25-10 Qualification de la technologie GH25-10 Méthodologie Structures de test Considérations thermiques Critères de défaillances Evaluation des limites de fonctionnement Identification des mécanismes de fin de vie (t 50 ) Evaluation du taux de défaillances aléatoires (1/MTTF) Conclusions Date / Ref doc 8

9 Qualification de la technologie GH25-10 Méthodologie Normes MIL / ESA / JEDEC Plan de qualification Limites de fonctionnement DC & RF stress test Environnement Stockage Cycle thermique Mécanismes de fin de vie (t 50 ) HTOL HTRB Taux de défaillances aléatoires (MTTF) DCLT RFLT Humidité Objectif t 50 = 20 C Date / Ref doc 9

10 Qualification de la technologie GH25-10 Structures de test Technological Characterization Vehicles (TCV) Dynamic Equivalent Circuit (DEC) TLM Inductance Diodes Representative Integrated Circuit (RIC) Lignes métalliques Transistor Résistances Date / Ref doc 10

11 Qualification de la technologie GH25-10 Considérations thermiques Figures de mérites en fiabilité Energie d activation (Ea) Temps médian (t 50 ) T Taux de défaillances (1/MTTF) j?? Caractérisation thermique Infrarouge Surface du composant Raman Volume GaN, SiC Calibration du modèle thermique Simulation physique 2D Simulation thermique 3D T jmax Date / Ref doc 11

12 Qualification de la technologie GH25-10 Critères de défaillances Test de vieillissement Conditions électriques V, I Conditions environnementales T, H % Paramètres des transistors Critères de défaillance IDSS - 20% - 20% VBDS - 20% Suivi des conditions de test et des performances «Monitoring» Contrôle continu I, V, T Mesure de reprise Contrôle périodique Paramètres Courant de fuite (V DS =30V, V GS =-7V) Gain linéaire Gain à PAEmax Paramètres des éléments passifs +1 décade -1dB - 1dB Critères de défaillance > 50% de défaillance Résistance - R / Rcontact ± 20% Lignes métalliques - R / Rcontact ± 20% Fin du test Inductances - R / Rcontact ± 20% Capacité MIM Destruction Date / Ref doc 12

13 Qualification de la technologie GH25-10 Evaluation des limites de fonctionnement Transistors Tests RF par pas croissant Paramètres Valeurs Température 85 C VDS Id (sans RF) Fréquence Pin Durée du cycle 30V + 2.5V/cycle 150mA Limites de = 10GHz PAEmax, +1dBm, +2dBm 150 ma 24h Topologie VDSmax Pinmax GD = 1.7µm GD = 2.7µm 45V 55V PAEmax + 2dBm PAEmax + 2dBm Date / Ref doc 13 Résistances TaN P destruction [mw/µm²] Forte dépendance de la surface Capacités MIM Imax = 3.5mA/µm Faible dépendance de la surface Time [hrs] 1E+6 1E+5 1E+4 1E+3 1E+2 1E+1 Surface [µm²] Vcst at 175 C P_57-2R P_51-4R Vmax = 80V P_51-3R C P_40-3R P_37-5R P_37-4R P_37-2R P_36-5R P_36-4R P_36-2R F_03-3R F_03-2R 1E Voltage [V]

14 Qualification de la technologie GH25-10 Identification des mécanismes de fin de vie (t 50 ) Mécanismes de fin de vie Test de type HTOL «High Temperature Operating Life» Conditions électriques V DS = 30V, Id = 180mA/mm Conditions environnementales 320 C < Tj < 345 C Composants 50 DECs Dégradation du paramètre IDSS Origine physique inconnue Dérive < 20% Mécanismes de dégradation Robustesse de la grille Test de type HRTB «High Temperature Reverse Bias» Conditions électriques V GS = -7V, V DS = 50V Conditions environnementales T = 175 C Composants 30 DECs Pas de défaillance après 4000h Estimation de t C t 50 [h] 360 C 250 C 200 C 175 C 1E+07 5% de dérive 15% de dérive 1E+06 Tj = 335 C Tj = 335 C 1E+05 1E+04 1E+03 15% 10% 5% Ea = 1.82eV (GH50) Ea = 1.5eV (Littérature) Ea = 1eV (pire cas) t C > 20 ans t 50 = 1456h t 50 = 6029h 1E /k b.t[1/ev] Date / Ref doc 14

15 Qualification de la technologie GH25-10 Evaluation du taux de défaillances aléatoires Objectif Accumulation d heure-composants Test de type «DC Life Test» V DS = 30V, Id = 150mA/mm 210 C < Tj < 250 C 57 DECs / 18 RICs Test de type «RF Life Test» V DS = 30V, Id = 150mA/mm, PAEmax 120 C < Tj < 230 C 12 DECs RIC - XBAND HPA 15W 8000h de test & VDS=10V & 9.5GHz 7000h de test 87 composants > heure-composants Taux de défaillances aléatoires (1/MTTF) 107 C / Ea = 1.5eV 4 C / Ea = 1.5eV (pour le spatial) Date / Ref doc 15

16 Plan Introduction La technologie GH25-10 Qualification de la technologie GH25-10 Conclusions Date / Ref doc 16

17 Conclusions Synthèse Résultats des tests RF par pas croissant GD = 1.7µm / PAEmax +2dBm GD = 2.7µm / PAEmax +2dBm Robustesse de la grille Pas de défaillance après 4000h de tests de type HTRB Taux de défaillances aléatoires 107 C / Ea = 1.5eV Tests toujours en cours Fin de vie t 50 > 20 C (Ea non extrait) Qualification de la technologie GH25-10 réussie Date / Ref doc 17

18 Conclusions La qualification de GH25-10 en chiffre 6 lots 11 wafers 40 essais 420 composants heures d essais d heure-composants Date / Ref doc 18

19 Fiabilité des Composants et Systèmes Electroniques Hyperfréquences Merci de votre attention! ReAGAN Questions?

Boitier plastique hyperfréquence : du simple produit commercial au satellite. P. SIN Microwave & RF -1er Avril 2015

Boitier plastique hyperfréquence : du simple produit commercial au satellite. P. SIN Microwave & RF -1er Avril 2015 Boitier plastique hyperfréquence : du simple produit commercial au satellite P. SIN Microwave & RF -1er Avril 2015 Plan Principales applications de l électronique hyperfréquence Le boitier plastique: un

Plus en détail

Compact S-Band Amplifier in plastic package

Compact S-Band Amplifier in plastic package Compact S-Band Amplifier in plastic package Z.OUARCH - UMS M.OLIVIER THALES LAS FRANCE www.thalesgroup.com OUTLINE UMS technology portfolio Context HPA Design Package solution validation Simulations results

Plus en détail

Mesures de formes d ondes temporelles en impulsions : application à la caractérisation de transistors micro-ondes de forte puissance

Mesures de formes d ondes temporelles en impulsions : application à la caractérisation de transistors micro-ondes de forte puissance UNIVERSITÉ DE LIMOGES ÉCOLE DOCTORALE Science Technologie Santé FACULTÉ DES SCIENCES ET TECHNIQUES Année : 2007 Thèse N 58-2007 Thèse pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ DE LIMOGES Discipline

Plus en détail

1. TRANSISTOR BIPOLAIRE

1. TRANSISTOR BIPOLAIRE Inventé en 1948 par les Américains J. Bardeen, W. Brattain et W. Shockley, le transistor est un composant à semi-conducteur qui remplit deux fonctions vitales en électronique: celles d'amplificateur (c'est

Plus en détail

Méthodes de caractérisation avancée pour l évaluation de la fiabilité des filières GaN

Méthodes de caractérisation avancée pour l évaluation de la fiabilité des filières GaN Méthodes de caractérisation avancée pour l évaluation de la fiabilité des filières GaN Le salon des radiofréquences, des hyperfréquences, du wireless, de la CEM et de la Fibre Optique CNIT - Paris La Défense

Plus en détail

équipements de puissance Enrico Vialardi

équipements de puissance Enrico Vialardi Modélisation CEM de systèmes et équipements de puissance Enrico Vialardi Introduction Quels liens entre puissance et CEM? Electric mobility Compacité accrue et montée en fréquence Perturbations conduites

Plus en détail

Conception d antennes de tags RFID UHF, application à la réalisation par jet

Conception d antennes de tags RFID UHF, application à la réalisation par jet Le 26 Novembre 2008 Conception d antennes de tags RFID UHF, application à la réalisation par jet de matière Par : Anthony GHIOTTO Directeur : Pr. Tan-Phu VUONG Co-directeur : Pr. Smail TEDJINI 1/49 Contexte

Plus en détail

Transmetteurs d humidité, de température et de mesure de CO 2 pour le contrôle en climatisation

Transmetteurs d humidité, de température et de mesure de CO 2 pour le contrôle en climatisation GmbH & Co. KG Régulation SAS Fiche technique 907021 Page 1/8 Transmetteurs d humidité, de température et de mesure de CO 2 pour le contrôle en climatisation Mesure de l humidité relative de l air et de

Plus en détail

Composants à semi conducteurs : Transistor à effet de champ MOS

Composants à semi conducteurs : Transistor à effet de champ MOS Électronique 1 Composants à semi conducteurs : Transistor à effet de champ MOS 1 Transistor MOS (ou MOS FET) MOS : Metal Oxyde Semi-conducteur FET : Field Effect Transistor Transistor à canal N : Transistor

Plus en détail

Journée des Doctorants- 24 Janvier 2012

Journée des Doctorants- 24 Janvier 2012 AIR SYSTEMS Jean Baptiste FONDER 1, Cédric DUPERRIER 1, Olivier LATRY 2, Michel STANISLAWIAK 4, Philippe EUDELINE 4, Farid TEMCAMANI 3 1 Laboratoire ETIS 2 Laboratoire GPM 3 Laboratoire LaMIPS 4 THALES

Plus en détail

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension

Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Contribution à la conception par la simulation en électronique de puissance : application à l onduleur basse tension Cyril BUTTAY CEGELY VALEO 30 novembre 2004 Cyril BUTTAY Contribution à la conception

Plus en détail

Int 1 2 R. Int 2. Figure 1

Int 1 2 R. Int 2. Figure 1 Examen partiel Electronique I 19.03.2003 Systèmes de Communications (Prof. A.M. Ionescu) Durée : 1h45 heures P1 : Soit le circuit de la Figure 1, ci-dessous : 2 M Int 1 A 2 2 N 2 Int 2 U U Figure 1 B Q1

Plus en détail

LE TRANSISTOR MOS. Introduction. Description structurelle. Description comportementale. Quelques développements Analytiques. Exemples d'utilisation

LE TRANSISTOR MOS. Introduction. Description structurelle. Description comportementale. Quelques développements Analytiques. Exemples d'utilisation LE TRANSISTOR MOS Introduction Description structurelle Description comportementale Quelques développements Analytiques Exemples d'utilisation 1 INTRODUCTION Avant Actuellement Transistor à effet de champ:

Plus en détail

Chauffage IR des composites - application au procédé d'infusion de résine

Chauffage IR des composites - application au procédé d'infusion de résine Matériaux et structures composites : Caractérisation thermique et transferts dans les procédés de mise en forme et d assemblage. Vendredi 25 septembre 2009 Chauffage IR des composites - application au

Plus en détail

CAPTEURS ELECTROMAGNETIQUES A BASE DE CRISTAUX MAGNONIQUES POUR DES APPLICATIONS DANS LES DOMAINES DU CND ET BIOMEDICAL

CAPTEURS ELECTROMAGNETIQUES A BASE DE CRISTAUX MAGNONIQUES POUR DES APPLICATIONS DANS LES DOMAINES DU CND ET BIOMEDICAL Journées Scientifiques 2015 de l URSI SONDER LA MATIÈRE PAR LES ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES CAPTEURS ELECTROMAGNETIQUES A BASE DE CRISTAUX MAGNONIQUES POUR DES APPLICATIONS DANS LES DOMAINES DU CND ET BIOMEDICAL

Plus en détail

Circuits intégrés micro-ondes

Circuits intégrés micro-ondes Chapitre 7 Circuits intégrés micro-ondes Ce chapitre sert d introduction aux circuits intégrés micro-ondes. On y présentera les éléments de base (résistance, capacitance, inductance), ainsi que les transistors

Plus en détail

Caractérisation des enceintes climatiques et thermostatiques Référentiels et Influence d une méthode de caractérisation simplifiée ou complète sur la vérification d un équipement climatique Historique

Plus en détail

"Mesure du DAS de signaux apériodiques"

Mesure du DAS de signaux apériodiques "Mesure du DAS de signaux apériodiques" Journée WHIST ANR Projet MULTIPASS 05/02/2010 Plan Contexte Problématique de la mesure de signaux apériodiques Banc de caractérisation des sondes actuels Les solutions

Plus en détail

Analogie avec le transistor bipolaire : Grille = Base, Source = Emetteur, Drain = Collecteur.

Analogie avec le transistor bipolaire : Grille = Base, Source = Emetteur, Drain = Collecteur. MOS = Metal Oxyd Silicium 1 ) LES TRANSISTORS E-MOS : Il s'agit d'un transistor à effet de champ dont la grille est isolée du canal par un isolant. A l'état repos : sans alimentation de l'électrode de

Plus en détail

Diagnostic de l isolation thermique de parois courantes du bâtiment

Diagnostic de l isolation thermique de parois courantes du bâtiment Centre d Etudes et de Recherche en Thermique Energétique et Systèmes C E R T E S Diagnostic de l isolation thermique de parois courantes du bâtiment Laurent IBOS Centre d Etude et de Recherche en Thermique,

Plus en détail

TRANSISTORS BIPOLAIRES

TRANSISTORS BIPOLAIRES TRANSISTORS BIPOLAIRES Licence Physique et Application - Semestre 4 1. L effet transistor 2. Polarisation d un transistor 3. Montages de base 4. Classes d amplification 5. transistor à effet de champ Attention,

Plus en détail

Les composants électroniques de commutation

Les composants électroniques de commutation Les composants électroniques de commutation Chapitre IV LE TRANSISTOR MOSFET Sommaire 1 PRINCIPE... 40 1.1 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT... 41 1.2 COMPOSANTS PARASITES DU MOSFET... 42 1.2.1 Les capacités

Plus en détail

Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol

Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol CENTRE ÉNERGÉTIQUE ET PROCÉDÉS Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol Stéphane THIERS, Bruno PEUPORTIER 6 & 7 novembre 2008, Lyon Conférence

Plus en détail

EFFET DE LA PRESENCE DE CHARGES MINERALES SUR LA PHOTOPOLYMERISATION D UNE RESINE ACRYLIQUE

EFFET DE LA PRESENCE DE CHARGES MINERALES SUR LA PHOTOPOLYMERISATION D UNE RESINE ACRYLIQUE EFFET DE LA PRESENCE DE CHARGES MINERALES SUR LA PHOTOPOLYMERISATION D UNE RESINE ACRYLIQUE Laurence Lecamp & Philippe Lebaudy INSA de ROUEN Laboratoire Polymères Biopolymères Surfaces (PBS) UMR CNRS 627

Plus en détail

Transistors MOSFET haute tension haute température

Transistors MOSFET haute tension haute température G. TOULON 1 Introduc)on Circuits intégrés de puissance Composants haute tension U)lisa)on à haute température Conclusion G. TOULON 2 2 L'électronique dans l'automobile Contraintes Source : V. Von Tils,

Plus en détail

Conditionnement. Capteurs et mise en forme du signal. Électronique pour le Traitement de l'information. http://hebergement.u-psud.

Conditionnement. Capteurs et mise en forme du signal. Électronique pour le Traitement de l'information. http://hebergement.u-psud. Conditionnement PRAG / IOGS / LEnsE http://hebergement.u-psud.fr/villemejane/ Année 2015-2016 Plan Mesure de température Capteur passif - sonde PT100 Capteur actif LM35 Capteur numérique LM74 Mesure de

Plus en détail

Bilan des Innovations Technologiques Fruits et Légumes transformés 2008-2010

Bilan des Innovations Technologiques Fruits et Légumes transformés 2008-2010 Bilan des Innovations Technologiques Fruits et Légumes transformés 2008-2010 Sébastien HEDIN Chef de projet technologie Centre Technique de la Conservation des Produits Agricoles AVIGNON 04 90 84 30 47

Plus en détail

Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes

Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes Laser à Cascade Quantique étudié par spectroscopie THz ultrarapide, et génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes Présentation : Simon SAWALLICH Date : Mercredi 14/04/2008

Plus en détail

EVOLUTION DES VENTES LABELS DU CHAUFFAGE. Noël LE MAUFF Syndicat des énergies renouvelables. Avenir Bois 29/02/12.

EVOLUTION DES VENTES LABELS DU CHAUFFAGE. Noël LE MAUFF Syndicat des énergies renouvelables. Avenir Bois 29/02/12. LABELS DU CHAUFFAGE DOMESTIQUE AU BOIS Noël LE MAUFF Syndicat des énergies renvelables Avenir Bois 29/02/12 EVOLUTION DES VENTES 500 000 400 000 300 000 200 000 Inserts Poêles Chaudières Cuisinières TOTAL

Plus en détail

ALIMENTATION POUR SYSTÈMES. Toulouse & Bordeaux Juin 2013 - JPaul NATALE - www.transfomaniac.com

ALIMENTATION POUR SYSTÈMES. Toulouse & Bordeaux Juin 2013 - JPaul NATALE - www.transfomaniac.com ALIMENTATION POUR SYSTÈMES Toulouse & Bordeaux Juin 2013 - JPaul NATALE - www.transfomaniac.com Le LC et LLC et LLLC Introduction : Pour augmenter les densités W/kg et W/dm³ des alimentations à découpage,

Plus en détail

Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler. Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort

Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler. Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort Thermique d été et problématique, solutions actuelles, pistes à travailler Sylvain Boulet Ingénieur de Recherche thermique, énergétique & confort Sommaire Contexte t - Introduction ti Etat des lieux Exemple

Plus en détail

«Dimensionnement et lois de gestion de différentes technologies de stockage» Arnaud DELAILLE CEA arnaud.delaille@cea.fr

«Dimensionnement et lois de gestion de différentes technologies de stockage» Arnaud DELAILLE CEA arnaud.delaille@cea.fr «Dimensionnement et lois de gestion de différentes technologies de stockage» Arnaud DELAILLE CEA arnaud.delaille@cea.fr Séminaire ASPROM «Stockage d énergie : quelles technologies CEA 10 AVRIL? Pour 2012

Plus en détail

Emmanuel DREINA 1 er Juillet 2010 Octobre 2005 - Septembre 2008

Emmanuel DREINA 1 er Juillet 2010 Octobre 2005 - Septembre 2008 Conception, optimisation et intégration RF d'un système d'antennes miniatures multi-capteurs utilisant la diversité en vue d'augmenter les performances radio d'un terminal mobile 4G Emmanuel DREINA 1 er

Plus en détail

Comportement aux interfaces

Comportement aux interfaces Comportement aux interfaces Caractérisation du phénomène de gommage Adel HAMDI - LRCCP MIDEST - 21 INTRODUCTION Étanchéité d un joint : nécessité de maîtriser la pression de contact développée en service

Plus en détail

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)».

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)». BTS 2003 Le problème porte sur l impression de tickets de caisse du système de distribution de cartes d entrée de piscine. Dans la première partie, on étudiera l impression thermique de tickets de caisse,

Plus en détail

Estimation de la durée de vie résiduelle et optimisation de la maintenance prédictive : application à des véhicules industriels

Estimation de la durée de vie résiduelle et optimisation de la maintenance prédictive : application à des véhicules industriels Estimation de la durée de vie résiduelle et optimisation de la maintenance prédictive : application à des véhicules industriels Elias KHOURY 1 E. DELOUX 1, A. GRALL 1 et C. BERENGUER 2 1 Université de

Plus en détail

Caractèristiques. 1 khz IP67 1 / 20

Caractèristiques. 1 khz IP67 1 / 20 Détecteur de proximité inductif carré miniature ES oîtier miniature avec détection longue distance. Surfaces de détection face avant et latérale. Caractèristiques 5,5 mm oîtier ultra compact khz Réponse

Plus en détail

TRANSISTOR EN COMMUTATION

TRANSISTOR EN COMMUTATION age 1 I/ ITRODUCTIO TRASISTOR E COMMUTATIO Un transistor bipolaire est constitué de semiconducteur dopé et de façon à former deux jonctions. Selon l'agencement de ces couches et on réalise un transistor

Plus en détail

Vers la quantification des fuites avec l outil fibre optique

Vers la quantification des fuites avec l outil fibre optique Vers la quantification des fuites avec l outil fibre optique Avancées du travail de thèse Pierre CUNAT équipe transpore thèse cifre Directeur de thèse : Yves-Henri Faure Encadrant entreprise : Yves-Laurent

Plus en détail

Problèmes liés aux radiations spatiales

Problèmes liés aux radiations spatiales Problèmes liés aux radiations spatiales R. Ecoffet (DTS/AQ/EQE/ER) Sommaire Effets des radiations sur les composants Spécificités des convertisseurs DC/DC Recommandations Retours d expérience actuels Effets

Plus en détail

TRANSFORMATEUR D'IMPULSIONS

TRANSFORMATEUR D'IMPULSIONS TRANSFORMATEUR D'IMPULSIONS 1. Schéma équivalent Le schéma équivalent d'un transformateur d'impulsions, toutes les grandeurs ramenées au primaire est donné figure 1. R1 Lf P1 Lp C R2 T.P * * S1 P2 S2 Figure

Plus en détail

Combinaison cohérente de fibres amplificatrices

Combinaison cohérente de fibres amplificatrices Combinaison cohérente de fibres amplificatrices C. Bellanger, A. Brignon, J. Colineau, JP. Huignard Thales Research & Technology Laboratoire Photonique Avancée Research & Technology Motivations Sources

Plus en détail

Gestion de la congestion

Gestion de la congestion Gestion de la congestion réseau de télécommunication ou de transport Madiagne Diallo Laboratoire Université de Versailles, France Projet FT R&D Participants : Barth, Bouhtou, Diallo et Wynter : 000 --

Plus en détail

J u i n 2 0 1 3 A C A

J u i n 2 0 1 3 A C A BENCHMARK DES ACHATS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES BENCHMARK TJM DES P2I J u i n 2 0 1 3 A C A François Tourrette SOMMAIRE Présentation BRAPI Méthodologie, échantillonnage et collectes des données Les

Plus en détail

Convertisseur DC/DC CMS 4W pour les applications spatiales

Convertisseur DC/DC CMS 4W pour les applications spatiales Convertisseur DC/DC CMS 4W pour les applications spatiales Présentation Principales fonctionnalités Technologie Performances obtenues Qualifications à réaliser Disponibilité et coût Tel : (33) 05.57.92.12.80

Plus en détail

MOYENS D ESSAIS A DISPOSITION :

MOYENS D ESSAIS A DISPOSITION : MOYENS D ESSAIS A DISPOSITION : Pour répondre aux objectifs des clients en terme de qualification et garantie des performances des produits. Des moyens importants et compétences techniques pluridisciplinaires

Plus en détail

3 Hamanor St. Holon 58861 Israël, B.P 5 AZOR 58008 Tél: +972-3-5599661 Fax: +972-3-5599677 mars@marsant.co.il www.mars-antennas.

3 Hamanor St. Holon 58861 Israël, B.P 5 AZOR 58008 Tél: +972-3-5599661 Fax: +972-3-5599677 mars@marsant.co.il www.mars-antennas. MARS Antennas & RF systems, société de R&D leader international dans la conception et la fabrication d antennes ainsi que dans la fourniture de solutions RF, se distingue par sa capacité confirmée de concevoir

Plus en détail

VEOLIA ENVIRONNEMENT. Recherche & Innovation

VEOLIA ENVIRONNEMENT. Recherche & Innovation VEOLIA ENVIRONNEMENT Recherche & Innovation 12 Mai 2009 Un seul métier m : les services à l environnement 150 ans d existence Plus de 320 000 collaborateurs Chiffre d affaires 2008 : 36,2Mds d euros Présent

Plus en détail

Analyse, modélisation et simulation de l apparition de contraintes en fusion laser métallique

Analyse, modélisation et simulation de l apparition de contraintes en fusion laser métallique Analyse, modélisation et simulation de l apparition de contraintes en fusion laser métallique Laurent VAN BELLE Jean-Claude BOYER Guillaume VANSTEENKISTE Laurent VAN BELLE - Jean-Claude BOYER - Guillaume

Plus en détail

Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire

Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire Électronique 1 Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire 1 Structure d un transistor bipolaire Constitué de 2 Jonctions PN 2 types de transistors : PNP et NPN Base : peu dopée, très mince, quelques

Plus en détail

MEGOHM 200. Ohmmètre - Mégohmmètre télécom

MEGOHM 200. Ohmmètre - Mégohmmètre télécom Ohmmètre - Mégohmmètre télécom Le est un multi-mesureur électronique destiné à la réception, à la vérification et à la maintenance des lignes téléphoniques et plus généralement de l ensemble des câbles

Plus en détail

ANALYSE, MODÉLISATION ET

ANALYSE, MODÉLISATION ET ANALYSE, MODÉLISATION ET DIAGNOSTIC DES PILES À COMBUSTIBLE A. Picot, J. Régnier, P. Maussion & C. Turpin LAPLACE Université de Toulouse PROBLÉMATIQUE GÉNÉRALE Pile à Combustible (PAC): source prometteuse

Plus en détail

Appareils de métrologie La haute précision à portée de main

Appareils de métrologie La haute précision à portée de main Appareils de métrologie La haute précision à portée de main - Thermomètre - Crayon thermique - Jauge vernier - Tachymètre - Pince ampèremétrique - Dynanomètre - Débimètre Contrôle de pièces Contrôle du

Plus en détail

CONTRAM Détermination du tenseur des contraintes par spectroscopie Raman polarimétrique résolue spatialement

CONTRAM Détermination du tenseur des contraintes par spectroscopie Raman polarimétrique résolue spatialement CONTRAM Détermination du tenseur des contraintes par spectroscopie Raman polarimétrique résolue spatialement R. Ossikovski, LPICM - Ecole Polytechnique Journées Nationales Nanosciences et Nanotechnologies

Plus en détail

Intégration des Energies Renouvelables (plan solaire et éolien Marocain) au réseau électrique au Maroc *****

Intégration des Energies Renouvelables (plan solaire et éolien Marocain) au réseau électrique au Maroc ***** ReGrid Final Workshop Intégration des Energies Renouvelables (plan solaire et éolien Marocain) au réseau électrique au Maroc ***** M. Karim EL-ASSEFRY Tunis, le 9 Octobre 2014 Ingénieur Energies Renouvelables

Plus en détail

Cartographie des toitures végétalisées de la ville de Genève

Cartographie des toitures végétalisées de la ville de Genève SYSTEME D'INFORMATION DU PATRIMOINE VERT (SIPV) Cartographie des toitures végétalisées de la ville de Genève Pascal MARTIN, Joëlle MASSY et Nicolas WYLER En partenariat avec : Plan CJB & SIPV Les toits

Plus en détail

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz 1. Introduction Afin de compléter les études de compatibilité entre la bande numérique télévisuelle et la

Plus en détail

Radiocommunications. Oscillateurs. Joël Redoutey - 2009

Radiocommunications. Oscillateurs. Joël Redoutey - 2009 Radiocommunications Oscillateurs Joël Redoutey - 2009 Définition Un oscillateur sinusoïdal est un système autonome qui, à partir d une source de tension continue, délivre un signal sinusoïdal aussi pur

Plus en détail

Rencontres itrans Atelier efficacité énergétique. Lille le 16/06/2010

Rencontres itrans Atelier efficacité énergétique. Lille le 16/06/2010 Rencontres itrans Atelier efficacité énergétique Lille le 16/06/2010 Sommaire Systèmes Faiveley Gestion de l énergie - Systèmes électromécaniques Green HVAC - Climatisation Systèmes Faiveley Electronique

Plus en détail

TRANSISTORS A EFFET DE CHAMP DE TYPE MOS. Réalisation d une résistance active de valeur moyenne

TRANSISTORS A EFFET DE CHAMP DE TYPE MOS. Réalisation d une résistance active de valeur moyenne TRANITOR A EFFET E CHAMP E TYPE MO MO de type N à enrichissement du canal Fonctionnement et équations MO de type N à appauvrissement du canal Fonctionnement et équations ilan : Comparaison entre les deux

Plus en détail

Inertie dans les bâtiments passifs constante de temps. PECOURT Alexandre

Inertie dans les bâtiments passifs constante de temps. PECOURT Alexandre Inertie dans les bâtiments passifs constante de temps PECOURT Alexandre Sommaire 1. Constante de temps = couple isolation / inertie 2. Influences de la constante de temps 3. Conclusions et proposition

Plus en détail

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe .P. n 3 polytech-instrumentation.fr 85 563 563,5 C /min à partir d un poste fixe UILISAION DES MULIMERES I. Introduction Les multimètres numériques mesurent principalement des tensions et courants alternatifs

Plus en détail

Chargeur solaire pour batterie

Chargeur solaire pour batterie IUT GEII Etudes et Réalisations ER2-S3 Université Bordeaux 1 Chargeur solaire pour batterie On se propose d étudier et de réaliser un chargeur autonome pour batterie d accumulateurs (Pb-acide, NiCd, )

Plus en détail

Stockage solaire et efficacité énergétique

Stockage solaire et efficacité énergétique Stockage solaire et efficacité énergétique Gilles Fraisse Laboratoire Optimisation de la Conception et Ingénierie de l Environnement CNRS-FRE 3220 Paris, le 21 octobre 2009 Journée : «Stockage de l énergie

Plus en détail

T40B. Caractéristiques techniques. Couplemètre à bride. Caractéristiques spécifiques. Concept global. B3901 5.0 fr

T40B. Caractéristiques techniques. Couplemètre à bride. Caractéristiques spécifiques. Concept global. B3901 5.0 fr T40B Couplemètre à bride Caractéristiques spécifiques Couples nominaux : 50 N m, 100 N m, 200 N m, 500 N m, 1 kn m, 2 kn m, 3 kn m, 5 kn m et 10 kn m Vitesse de rotation nominale jusqu à 24000 tr/mn (selon

Plus en détail

Application des normes CEM, Radio et EMF aux équipements non-radio associés à un module radio RFID

Application des normes CEM, Radio et EMF aux équipements non-radio associés à un module radio RFID Application des normes CEM, Radio et EMF aux équipements non-radio associés à un module radio RFID Directive R&TTE Intégration des modules radio Norme EN50364 : 2010 DAS Directive R&TTE Directive R&TTE

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFET DU DRAINAGE SUR LA RÉCUPÉRATION MÉCANIQUE DES CHAUSSÉES

ÉTUDE DE L EFFET DU DRAINAGE SUR LA RÉCUPÉRATION MÉCANIQUE DES CHAUSSÉES ÉTUDE DE L EFFET DU DRAINAGE SUR LA RÉCUPÉRATION MÉCANIQUE DES CHAUSSÉES Par Catherine Savoie Guy Doré, ing. Ph.D Jean-Pascal Bilodeau, ing. Ph.D Jérôme Fachon, ing. Plan de la présentation o Objectifs

Plus en détail

Capteur d humidité (capacitif) et capteur de température pour application en climatisation

Capteur d humidité (capacitif) et capteur de température pour application en climatisation Fiche technique 90.7020 Page 1/5 Capteur d (capacitif) et capteur de température pr application en climatisation Pr la mesure de l relative de l air et de la température Pr la mesure de la température

Plus en détail

Le transistor MOS en mode commuté et l interface numérique à analogique

Le transistor MOS en mode commuté et l interface numérique à analogique Laboratoire 4 ELE2302 - Circuits électroniques Département de Génie Electrique Hiver 2012 Titre Le transistor MOS en mode commuté et l interface numérique à analogique Chargé de laboratoire Nom Mohammed

Plus en détail

PROCES VERBAL D ESSAI N SD 12 00 44

PROCES VERBAL D ESSAI N SD 12 00 44 Pôle européen de sécurité CNPP-Vernon Département Feu et Environnement Route de la Chapelle Réanville CD 64 - BP 2265 F 27950 SAINT MARCEL Téléphone 33 (0)2 32 53 64 33 Télécopie 33 (0)2 32 53 64 68 PROCES

Plus en détail

PREBAT Intégration des systèmes de ventilation double flux en maisons individuelles

PREBAT Intégration des systèmes de ventilation double flux en maisons individuelles PREBAT Intégration des systèmes de ventilation double flux en maisons individuelles Partenariat Coordinatrice = Magali Bontron Experts = Guillaume Chanut Anthony Auvergnon Partenaires = Jean Michel Legros

Plus en détail

Atelier Matériaux. Objectifs et enjeux Démarche globale du projet Résultats actuels Perspectives. Ateliers Scientifiques ICEEL 10 mai 2012 1

Atelier Matériaux. Objectifs et enjeux Démarche globale du projet Résultats actuels Perspectives. Ateliers Scientifiques ICEEL 10 mai 2012 1 Atelier Matériaux AJOU: Assemblage de composite thermoplastique par effet Joule Auteurs: L. BORGHINI, G. JOLY, H.-F. PERRIN - PPE T. DING, D. NETTER, B. REMY- LEMTA & GREEN Ateliers Scientifiques ICEEL

Plus en détail

Manuel d utilisation du PCE-EM 886

Manuel d utilisation du PCE-EM 886 Tel.: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 info@pce-france.fr Manuel d utilisation du PCE-EM 886 Table de matières 2 INTRODUCTION... 3 3 PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ... 3 4 DESCRIPTION DU PANNEAU FRONTAL...

Plus en détail

07/07/09 1/8 chap6a-figures.odt

07/07/09 1/8 chap6a-figures.odt Chapitre 6 : oscillateurs sinusoïdaux. Sommaire : ch6 a) principe de fonctionnement : critère de Barkhausen. ch6 b) exemple de l'oscillateur à pont de Wien. ch6 c) exemples d'oscillateurs à résonance LC.

Plus en détail

Mesure du rythme cardiaque

Mesure du rythme cardiaque (correcteur : Jean Gasc http://jeaga.voila.net/) Mesure du rythme cardiaque I - Étude du détecteur de flux sanguin 1. Étude de la source lumineuse Loi de la maille : U cc = R 1. I d + U f R 1 = (U cc -

Plus en détail

CHAPITRE 1: Les Dispositifs Semiconducteurs en Régime Linéaire

CHAPITRE 1: Les Dispositifs Semiconducteurs en Régime Linéaire Circuits Analogiques CHAPITRE 1: Les Dispositifs Semiconducteurs en Régime Linéaire BRS - N3/U3 - Août 2004 - Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 1/21 Objectifs A la fin de ce chapitre, vous devez

Plus en détail

Validation des équipements radio en environnement ferroviaire

Validation des équipements radio en environnement ferroviaire Validation des équipements radio en environnement ferroviaire Benoît MEYNIEL 06/10/2009 TRANSPORT Agenda Les systèmes radio en environnement ferroviaire Le système ERTMS Le sous-système Eurobalise Le sous-système

Plus en détail

La Simulation Thermique Dynamique

La Simulation Thermique Dynamique Techniques & Logiciels La Simulation Thermique Dynamique Présentation de l étude Version 0 Création du document Date 26/02/14 Rédigé par Marion DUPRE et Thomas DELMAS Vérifié par Laurent PAYET Principe

Plus en détail

Modélisation des traitements thermiques : application à la réingénierie des procédés

Modélisation des traitements thermiques : application à la réingénierie des procédés Modélisation des traitements thermiques : application à la réingénierie des procédés J. Guilpart, E. Derens-Bertheau, Cemagref I. Trezzani -Harbelot, Agroparistech E. Morelli, V. Noël, S. Jaloustre, ANSES

Plus en détail

PLAN. Quadripôles Semi conducteurs Diodes Transistors bipolaires Transistors à effet de champ Amplificateurs opérationnels. Polytech'Nice Sophia 1

PLAN. Quadripôles Semi conducteurs Diodes Transistors bipolaires Transistors à effet de champ Amplificateurs opérationnels. Polytech'Nice Sophia 1 PLAN uadripôles Semi conducteurs Diodes Transistors bipolaires Transistors à effet de champ Amplificateurs opérationnels PolytechNice Sophia UADRIPÔLES I Généralités I. Définition partie dun réseau relié

Plus en détail

Ventilation «PAMAflex»

Ventilation «PAMAflex» 1. Description La ventilation dans une maison passive PAMAflex est réalisée par une ventilation mécanique. Ce système de ventilation assure, en permanence, une entrée d air frais dans les locaux de vie

Plus en détail

Puissances : P, Q, S

Puissances : P, Q, S Lycées Paul Mathou Puissances : P, Q, S S0.2 circuits parcourus par un courant alternatif Sommaire 1) Introduction :... 2 2) Les récepteurs de type «résistif» :... 2 3) Les récepteurs «résistif inductif»

Plus en détail

Manuel d utilisation. Modèle 461920 Tachymètre photo à visée laser

Manuel d utilisation. Modèle 461920 Tachymètre photo à visée laser Manuel d utilisation Modèle 461920 Tachymètre photo à visée laser Introduction Toutes nos félicitations pour votre acquisition du minitachymètre photo à visée laser modèle 461920 d Extech. Ce tachymètre

Plus en détail

Stockage d énergie sous forme magnétique avec une bobine supraconductrice à haute température critique

Stockage d énergie sous forme magnétique avec une bobine supraconductrice à haute température critique Stockage d énergie sous forme magnétique avec une bobine supraconductrice à haute température critique Philippe VANDERBEMDEN Department of Electrical Engineering and Computer Science S.U.P.R.A.T.E.C.S.

Plus en détail

TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur

TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur 3.1- Caractérisations temporelles 3.1.1- Introduction : réponse d une sonde de température Pt100 Un four est a une température θ F =100 C supérieure à la température

Plus en détail

Moniteur Freeride. Mode d emploi

Moniteur Freeride. Mode d emploi Moniteur Freeride Mode d emploi AFFICHAGE Le Wattbike Freeride n a pas de capteur de puissance. En conséquence, les fonctionnalités de son moniteur sont moins étendues que celles des Wattbike Pro et Trainer.

Plus en détail

Le b.a.ba du pont en H

Le b.a.ba du pont en H Le b.a.ba du pont en H Ph. Dondon Copyright Enseirb-Matmeca 2013 Avertissement : N étant ni spécialiste des moteurs, ni des modélisations des procédés, cette page aborde les ponts en H du point de vue

Plus en détail

Module amplificateur analogique

Module amplificateur analogique Module amplificateur analogique RF 30221/06.08 remplace: 12.05 1/8 type VT-MRPA1-... série 1X H7076 Table des matières titre page Caractéristiques spécifiques 1 Codification 2 Fonctionnement 2 Schéma fonctionnel

Plus en détail

Diagnostic de corrosion. Exemples d application. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Diagnostic de corrosion. Exemples d application. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Diagnostic de corrosion Matériel «chantier» : GALVAPULSE (Germann Instruments) Exemples d application Présenté par : J.L. GARCIAZ LERM (Laboratoire d Etudes et de Recherches sur les Matériaux) Paris 3

Plus en détail

Irradiateurs industriels: Panorama des équipements, applications et perspectives. Francis MARTIN Conseil en Irradiation Industrielle 5 juin 2015

Irradiateurs industriels: Panorama des équipements, applications et perspectives. Francis MARTIN Conseil en Irradiation Industrielle 5 juin 2015 Irradiateurs industriels: Panorama des équipements, applications et perspectives Francis MARTIN Conseil en Irradiation Industrielle 5 juin 2015 Sommaire 1 - Généralités 2 - Les accélérateurs 3 - Les applications

Plus en détail

Les modules autonomes

Les modules autonomes Les modules autonomes Approche système, bilan énergétique et application à un petit système photovoltaïque Julien Werly, ingénieur plateau technique Le CRT CRESITT est soutenu par Le CRT CRESITT Centre

Plus en détail

Projet. Dept. Microélectronique et Microcapteurs. T. Mohammed-Brahim

Projet. Dept. Microélectronique et Microcapteurs. T. Mohammed-Brahim Projet Dept. Microélectronique et Microcapteurs T. Mohammed-Brahim 1 Organisation du Département Etude et mise au point de systèmes de détection intégrés Forte spécificité française : fabrication directe

Plus en détail

GaN versus SiC, or GaN with SiC?

GaN versus SiC, or GaN with SiC? GaN versus SiC, or GaN with SiC? Potentialités de développement I can help you! Frédéric MORANCHO, Dominique PLANSON Journées GDR SEEDS - ENS Cachan - 16/17 juin 2011 1 Plan de l exposé Généralités sur

Plus en détail

Chapitre 1. Les composants de puissance en SiC

Chapitre 1. Les composants de puissance en SiC Chapitre 1 Les composants de puissance en SiC Ce chapitre décrit les propriétés électriques du carbure de silicium et montre les avantages d'employer le SiC à la place d'autres matériaux semiconducteurs.

Plus en détail

Figure 1. Compteur à fibre optique. de2f.eps Figure 2. Source lumineuse à fibre optique (représentant une source 850)

Figure 1. Compteur à fibre optique. de2f.eps Figure 2. Source lumineuse à fibre optique (représentant une source 850) FOM, FOS-850, FOS-1300, FOS-850/1300 Compteur de puissance à fibre optique Source lumineuse à fibre optique Mode d emploi Introduction Le compteur de puissance à fibre optique (FOM) mesure la puissance

Plus en détail

FacultéPolytechnique. Dimensionnement optimal de convertisseurs continu-continu isolés par la méthode des plans d expériences Travail de fin d études

FacultéPolytechnique. Dimensionnement optimal de convertisseurs continu-continu isolés par la méthode des plans d expériences Travail de fin d études FacultéPolytechnique Dimensionnement optimal de convertisseurs continu-continu isolés par la méthode des plans d expériences Travail de fin d études Stijn Coorevits Promoteurs : Prof. O. Deblecker Ir C.

Plus en détail

Pd = t - t j. R = t - t j. Etude des systèmes techniques. Choix de radiateur. 1. Echauffement. 2. Puissance dissipée. 3. La résistance thermique.

Pd = t - t j. R = t - t j. Etude des systèmes techniques. Choix de radiateur. 1. Echauffement. 2. Puissance dissipée. 3. La résistance thermique. Choix de radiateur 1. Echauffement Une élévation de température dépassant les limites permises, peut donner lieu à: - Un changement des caractéristiques du composant (dérive thermique). - Un changement

Plus en détail

RENOUVELABLES ET INTERMITTENCE: LE STOCKAGE EN SOUTIEN MARION PERRIN

RENOUVELABLES ET INTERMITTENCE: LE STOCKAGE EN SOUTIEN MARION PERRIN ge : ge» zone RENOUVELABLES ET INTERMITTENCE: LE STOCKAGE EN SOUTIEN MARION PERRIN CONTENU DE LA PRÉSENTATION 1. La problématique du photovoltaïque à plusieurs échelles 2. Le stockage comme solution 3.

Plus en détail

émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement

émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement E 3 E 3 E 3 émission spontanée puis émissions stimulées avec amplification du rayonnement doc.1 : amplification du rayonnement par émission stimulée dans un milieu actif Milieu doc.2 : schéma de principe

Plus en détail

Les applications de l électronique de puissance

Les applications de l électronique de puissance Les applications de l électronique de puissance Domaines d application de l électronique de puissance Domaine du traitement de l énergie : conditionner l énergie sans pertes ni perturbations Indépendant

Plus en détail