Collaboration et compromis : l Entente sur la forêt boréale canadienne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Collaboration et compromis : l Entente sur la forêt boréale canadienne"

Transcription

1 Collaboration et compromis : l Entente sur la forêt boréale canadienne Aperçu de la leçon Dans cette leçon, on présente aux élèves le concept de partie prenante. Les élèves collaborent et coopèrent dans le cadre d une table ronde où ils examinent l Entente sur la forêt boréale canadienne du point de vue de ses divers signataires. Niveau ciblé 11 e année Durée Deux périodes de 60 minutes Liens avec le programme d études (province/territoire et cours) Colombie-Britannique, Sciences humaines 11 Cette leçon peut aussi s intégrer au cours de Géographie 12 et de Sciences humaines 10. Ressources supplémentaires, matériel et équipement Carte-affiche La forêt boréale de Canadian Geographic/APFC Accès à des ordinateurs et à Internet Sites Web : L Atlas canadien en ligne, L avenir de la foresterie (sections L essentiel et Objectifs) L Entente sur la forêt boréale canadienne Fiche de travail n o 1 : Le réseau de la Forêt boréale canadienne (annexée) Fiche de travail n o 2 : Points de vue des parties prenantes à l Entente sur la forêt boréale (annexée) Outil d évaluation PARTICIPATION AUX TRAVAUX DE GROUPE (annexé) Outil d évaluation EXPOSÉ ORAL EN GROUPE (annexé) Outil d évaluation des rédactions en Sciences humaines 11 (en anglais) L Entente sur la forêt boréale canadienne Fiche d information pour la Colombie- Britannique (annexée) Objectif général Saisir la complexité de l Entente sur la forêt boréale canadienne, la diversité des parties prenantes et l importance de cette entente sur l utilisation des terres en Colombie- Britannique. Résultats de la leçon À la fin de la leçon, les élèves pourront :

2 nommer et expliquer les objectifs de l Entente sur la forêt boréale canadienne; manifester leur compréhension de la complexité de l Entente sur la forêt boréale canadienne et de ses conséquences pour les parties prenantes; résumer des renseignements tirés de documents de source primaire; travailler en petit groupe de façon efficace. La leçon Introduction Enseignant Informer les élèves qu une forêt du voisinage (mentionner de préférence un endroit que tous connaissent) va bientôt disparaître pour faire place à une autre installation (p. ex. un centre commercial, un grand magasin, une résidence pour personnes âgées, etc.) Essayer de choisir une forêt à laquelle les élèves sont attachés. Plus le scénario est réaliste à leurs yeux, meilleur sera l effet. Expliquer ce qu on entend par partie prenante. Demander aux élèves de dresser une liste des parties prenantes à la décision de convertir la forêt (p. ex. les résidants et les familles du voisinage, le gouvernement, les travailleurs des environs, les propriétaires de petite entreprise, les environnementalistes, etc.) et des répercussions de la décision à leurs yeux. Seraient-elles contrariées, heureuses ou indifférentes? Insister sur le fait qu une même partie prenante peut avoir différents points de vue sur le projet (p. ex. une famille peut se réjouir de la proximité du centre commercial, mais être peu enthousiaste à l idée de voir augmenter la circulation). Informer les élèves que cette situation ressemble à une réunion de groupes environnementaux et industriels canadiens qui se sont réunis pour décider du sort des plus de 72 millions d hectares de forêt boréale que compte le Canada (32 millions d hectares en Colombie-Britannique). Élève En groupe, dresser une liste des parties prenantes touchées par la conversion du parc. Énumérer les points de vue des différentes parties prenantes et les raisons qu elles peuvent invoquer pour justifier leur opinion sur la conversion du parc. Développement Diviser la classe en petits groupes. Distribuer ou afficher la carte-affiche La forêt boréale de Canadian Geographic/APFC. Demander aux groupes d élèves de nommer les villes de Colombie-Britannique situées à l intérieur de la région de la forêt boréale canadienne. Dresser une liste des éventuelles parties Étudier la carteaffiche La forêt boréale de Canadian Geographic/APFC et dresser la liste des villes de la

3 Conclusion prenantes dans les décisions prises à propos de la forêt boréale de Colombie-Britannique. Demander aux élèves de lire la section Objectifs, sous le thème L avenir de la foresterie, dans L Atlas canadien en ligne, puis de remplir un diagramme de réseau sur la Fiche de travail n o 1 : Le réseau de la forêt boréale canadienne. Le diagramme doit montrer les six objectifs de l Entente sur la forêt boréale et décrire chacun d eux en abrégé (p. ex. forêts durables, accroissement des aires protégées, rétablissement des espèces en péril, réduction des émissions de gaz à effet de serre, amélioration de la prospérité et reconnaissance de la performance environnementale). Diviser la classe en groupes composés comme suit : un membre de la Fondation David Suzuki, une directrice de la Weyerhaeuser Company Limited (société forestière), un aîné d un groupe autochtone de Colombie-Britannique qui habite une zone touchée par l Entente sur la forêt boréale canadienne, la mairesse d une petite ville de la région de la forêt boréale et un travailleur forestier. Demander aux élèves d utiliser les documents suivants pour se renseigner sur le point de vue de leur partie prenante à propos de l Entente sur la forêt boréale : L Entente sur la forêt boréale canadienne Fiche d information pour la Colombie- Britannique (annexée) L Entente sur la forêt boréale canadienne com L Atlas canadien en ligne, thème L avenir de la foresterie, section L essentiel Distribuer la Fiche de travail n o 2 : Points de vue des parties prenantes à l Entente sur la forêt Colombie- Britannique qui se trouvent dans la forêt boréale. Dresser une liste de parties prenantes susceptibles de participer à l élaboration de l Entente sur la forêt boréale, en indiquant leurs points de vue sur l entente. Dessiner un diagramme de réseau. Décrire en abrégé chacun des six objectifs de l Entente sur la forêt boréale. À l aide des documents fournis, étudier un point de vue sur l Entente sur la forêt boréale. Sur la Fiche de travail n o 2 : Points de vue des parties prenantes à l Entente sur la forêt boréale, inscrire le point de vue de sa partie prenante, révélé par les recherches. Présenter les résultats de ses

4 boréale et demander aux élèves d y inscrire leur point de vue et les conclusions de leurs recherches. Demander à tous les groupes d intérêt, représentés par les élèves, de participer à une table ronde pour discuter de leurs points de vue au sujet de l Entente sur la forêt boréale canadienne. L enseignant joue le rôle de médiateur. Les débats peuvent se dérouler de façon stricte ou informelle. Les élèves doivent indiquer quels sont les objectifs les plus importants à leurs yeux et justifier leur point de vue. Expliquer aux élèves ce qui fait qu un document comme l Entente sur la forêt boréale canadienne favorise le consensus et les compromis entre des groupes qui ont déjà été de farouches adversaires. Rédaction finale : à l aide des connaissances tirées des documents et des exposés oraux, demander aux élèves de rédiger un texte sur le thème suivant : «À partir des renseignements tirés de cette activité, évaluez les avantages environnementaux, sociaux et économiques de l Entente sur la forêt boréale canadienne et les défis qu elle pose aux divers intervenants : groupes environnementaux, groupes industriels forestiers, Premières nations, gouvernements du Canda et de la C.-B., clients et citoyens. recherches aux autres élèves dans le cadre d une table ronde. Rédiger le texte demandé Enrichissement Les élèves peuvent communiquer avec certaines parties prenantes à l Entente sur la forêt boréale canadienne (p. ex. la Fondation Suzuki, Weyerhaeuser, Canfor) et étudier en profondeur le point de vue de ces signataires. Les élèves peuvent examiner les répercussions de l Entente sur la forêt boréale canadienne sur une autre région du Canada. Évaluation Les documents suivants, ci-annexés, peuvent servir d outil d évaluation de l apprentissage des élèves : L enseignant peut évaluer les groupes à l aide de l outil d évaluation PARTICIPATION AUX TRAVAUX DE GROUPE (annexé). L enseignant peut évaluer les exposés présentés en table ronde à l aide de l outil d évaluation EXPOSÉ ORAL EN GROUPE (annexé). L enseignant peut évaluer les rédactions à l aide de l outil d évaluation des rédactions en Sciences humaines (en anglais)

5 Lectures complémentaires : Carte interactive de la forêt boréale de Canadian Geographic/APFC (en anglais) Association des produits forestiers du Canada Liens avec les Normes nationales canadiennes en géographie Élément essentiel n o 5 : Environnement et société Répartition et utilisation des ressources dans le monde. Utilisation et durabilité des ressources. Problèmes environnementaux (par exemple réchauffement du globe, perte de biodiversité, déforestation, amincissement de la couche d ozone, pollution de l air, pollution de l eau, précipitations acides, gestion des déchets solides). Habileté géographique n o 2 : Recueillir l information géographique Trouver et recueillir l information géographique dans une variété de sources primaires et secondaires. Mesurer systématiquement la valeur et l utilisation de l information géographique.

6 Fiche de travail n o 1 Le réseau de la forêt boréale canadienne

7 Fiche de travail no 2 Points de vue des parties prenantes à l Entente sur la forêt boréale canadienne Notre partie prenante : Décrivez l intérêt que votre groupe porte envers la région de la forêt boréale (p. ex. économique, environnemental, etc.) : Quelles sont vos principales préoccupations en ce qui concerne l utilisation des terres dans la région? Quels sont les objectifs de l Entente sur la forêt boréale que vous soutenez en priorité? (Justifiez votre réponse par des exemples tirés de vos recherches.) À l intention des autres groupes, expliquez brièvement la réaction de votre groupe à l Entente sur la forêt boréale.

8 PARTICIPATION AUX TRAVAUX DE GROUPE Outil d évaluation (Chaque membre du groupe doit faire cette évaluation individuellement) Votre nom : Membres du groupe : Durant le travail, mes tâches particulières étaient : Ma contribution personnelle a représenté % du travail préparatoire du groupe. Points forts du groupe et difficultés rencontrées : Parties du travail où mon groupe aurait pu faire mieux : Nom des membres du groupe (y compris le vôtre) Catégorie Collaboration Critères est disposé à travailler a écouté les opinions des autres membres du groupe a suivi les consignes a demandé de l aide au besoin a inclus tous les membres est fiable

9 Contribution a donné de bonnes idées a assisté aux réunions et aux cours a préparé sa partie a terminé le travail à temps a été assidu à la tâche 5 = Dépasse les attentes 4 = Satisfait entièrement les attentes 3 = Satisfait suffisamment les attentes 2 = Satisfait à peine les attentes 1 = Ne satisfait pas encore les attentes Adapté de :

10 EXPOSÉ ORAL EN GROUPE Outil d évaluation Sujet : L Entente sur la forêt boréale canadienne Présentateurs : Critères de présentation Évaluation de l enseignant Remarques Organisation Travail présenté à temps; la marche à suivre et l ordre de l exposé oral sont clairs. Connaissances Le groupe a bien compris le sujet. Il a établi des rapports approfondis. Il communique une information pertinente et d excellente qualité. Prestation Le débit de l exposé et la répétition des principaux points facilitent la compréhension; des pauses permettent la clarification de certains points et la prise de notes. 5 = Dépasse les attentes 4 = Satisfait entièrement les attentes 3 = Satisfait suffisamment les attentes 2 = Satisfait à peine les attentes 1 = Ne satisfait pas encore les attentes Adapté de:

11 L ENTENTE SUR LA FORÊT BORÉALE CANADIENNE Fiche d information pour la Colombie-Britannique L Association des produits forestiers du Canada (APFC) et neuf grands organismes environnementaux ont signé une entente sans précédent : l Entente sur la forêt boréale canadienne. Une fois entièrement appliquée, l entente règlera des conflits de longue date sur les pratiques forestières et donnera lieu à la conservation à grande échelle de la forêt boréale canadienne, à des pratiques exemplaires d aménagement forestier durable et à un avantage concurrentiel pour les entreprises participantes. Cette entente historique entraîne des répercussions considérables pour la province de la Colombie-Britannique, qui compte emplois liés à la forêt et plus de 32 millions d hectares de forêt boréale. L Entente sur la forêt boréale canadienne en Colombie-Britannique : Au total, la Colombie-Britannique compte ,66 hectares de forêt boréale ,02 hectares des tenures des membres de l APFC en Colombie-Britannique sont touchés par l Entente sur la forêt boréale canadienne. L Entente sur la forêt boréale canadienne s applique à ,10 hectares de l aire de répartition du caribou dans les tenures des membres de l APFC en Colombie-Britannique. La Colombie-Britannique compte ,66 hectares de forêt commerciale en zone boréale. Aux termes de l Entente sur la forêt boréale canadienne, il n y aura pas de récolte ni de construction de route dans les ,84 hectares de l aire de répartition du caribou en Colombie-Britannique. Les sociétés suivantes, membres de l APFC, ont réservé des tenures en Colombie-Britannique en vertu de l Entente sur la forêt boréale canadienne : Canfor Corporation Louisiana Pacific Corp. Paysage économique de l industrie forestière de la Colombie-Britannique : Emplois : emplois directs emplois indirects Produit intérieur brut (PIB) : 6,1 milliards $ (2,3 % du total provincial) Usines de produits forestiers : Usines de produits du bois : Usines de pâtes et papiers : 96 Exportations : Total des exportations de produits forestiers : 7,5 milliards $ (29,1 % du total provincial) Balance commerciale positive pour les produits forestiers : 6,2 milliards $ Revenus des produits manufacturés : Exploitation forestière : 4,5 milliards $ Produits du bois : 7,5 milliards $ Pâtes et papiers : 5,2 milliards $ Total : 17,4 milliards $ *Données de 2009

Groupe de travail communautaire sur la biomasse Simulation de processus décisionnel

Groupe de travail communautaire sur la biomasse Simulation de processus décisionnel Groupe de travail communautaire sur la biomasse Simulation de processus décisionnel Aperçu de la leçon Une collectivité des Territoires du Nord-Ouest, située à la limite de la forêt boréale, met sur pied

Plus en détail

Pratiques de foresterie durables dans les forêts boréales du Nouveau-Brunswick

Pratiques de foresterie durables dans les forêts boréales du Nouveau-Brunswick Pratiques de foresterie durables dans les forêts boréales du Nouveau-Brunswick Aperçu de la leçon L industrie forestière du Canada commence à intégrer les nouvelles technologies aux pâtes, papiers et scieries

Plus en détail

Migration et ruée vers l or du Klondike

Migration et ruée vers l or du Klondike Migration et ruée vers l or du Klondike Aperçu de la leçon : Les élèves analysent des données du recensement pour expliquer l influence de la ruée vers l or du Klondike sur la distribution de la population

Plus en détail

Voyage sur le Fraser

Voyage sur le Fraser Voyage sur le Fraser Aperçu de la leçon Cette leçon donne un bref aperçu du tracé, de la vie, de l histoire et des problèmes de pollution du Fraser. À la fin, les élèves auront établi une carte du fleuve,

Plus en détail

Le logement au Nunavut : un défi humain et matériel

Le logement au Nunavut : un défi humain et matériel Aperçu de la leçon Le logement au Nunavut : un défi humain et matériel Dans cette leçon, les élèves examineront les obstacles humains et matériels associés à la construction résidentielle en bois au Nunavut.

Plus en détail

Les Premières Communautés canadiennes à la portée des jeunes

Les Premières Communautés canadiennes à la portée des jeunes Contenu archivé Ce contenu Web archivé demeure en ligne à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Il ne sera pas modifié ni mis à jour. Le contenu Web archivé sur Internet n est

Plus en détail

Nous brûlons de trouver une solution!

Nous brûlons de trouver une solution! Nous brûlons de trouver une solution! Aperçu de la leçon Cette leçon de niveau intermédiaire donne un bref aperçu de la nature destructrice des feux de forêt et de l infestation de dendroctones du pin

Plus en détail

L agriculture du XIX e siècle au Canada : activité de cartographie

L agriculture du XIX e siècle au Canada : activité de cartographie L agriculture du XIX e siècle au Canada : activité de cartographie Aperçu de la leçon Les élèves deviennent des spécialistes de l agriculture pratiquée au XIX e siècle dans une région du Canada. D abord,

Plus en détail

Exploitation de l énergie éolienne à Kent Hills, au Nouveau-Brunswick

Exploitation de l énergie éolienne à Kent Hills, au Nouveau-Brunswick Exploitation de l énergie éolienne à Kent Hills, au Nouveau-Brunswick Aperçu de la leçon Les élèves découvrent le fonctionnement des éoliennes. Ils étudient les étapes de captation et d exploitation de

Plus en détail

Sagesse financière : Mettez-y votre grain de sel. Niveau

Sagesse financière : Mettez-y votre grain de sel. Niveau Sagesse financière : Mettez-y votre grain de sel Niveau 6 Dans la présente leçon, les élèves auront l occasion d évaluer des conseils financiers donnés par des membres de leur famille et des experts de

Plus en détail

Ordonnance MO-006-2016 obligeant à publier des manuels de mesures d urgence

Ordonnance MO-006-2016 obligeant à publier des manuels de mesures d urgence Dossier OF-Surv-Gen-08 Le 5 avril 2016 Destinataires : Toutes les sociétés détenant une autorisation de construire et d exploiter un oléoduc ou un gazoduc, ou une usine de traitement du gaz, réglementés

Plus en détail

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES Marketing Research and Intelligence Association L Association de la recherche et de l intelligence marketing RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES 2015 RÉSUMÉ ÉVÉNEMENTS ET COURS AVANTAGES

Plus en détail

APP1 : Enquêtes sur les éclosions et prise en charge

APP1 : Enquêtes sur les éclosions et prise en charge APP1 : Enquêtes sur les éclosions et prise en charge But L objectif du module est de présenter les principes fondamentaux et les étapes des enquêtes sur et de la gestion des éclosions. Le matériel d apprentissage

Plus en détail

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015.

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. CONTEXTE Le Programme des RCE-E a été établi en 2008, dans

Plus en détail

Présentation des Principes fondamentaux de la communication

Présentation des Principes fondamentaux de la communication Présentation des Principes fondamentaux de la communication Voici les Principes fondamentaux de la communication un atelier modulaire! L objectif de cette ressource est de fournir aux animateurs les outils

Plus en détail

Sac à dos de l explorateur Outils de découverte

Sac à dos de l explorateur Outils de découverte Sac à dos de l explorateur Outils de découverte Aperçu de la leçon : La leçon porte sur les facteurs d incitation positifs et négatifs liés à la migration, les outils et les techniques utilisés par les

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

Nous sommes des reflets du Canada Notre peuple, nos lieux et nos paysages

Nous sommes des reflets du Canada Notre peuple, nos lieux et nos paysages Nous sommes des reflets du Canada Notre peuple, nos lieux et nos paysages Développé par Durée suggérée Niveau(x) scolaire(s) suggéré(s) Matières scolaires Elizabeth MacPherson Quatre leçons de 50 minutes

Plus en détail

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Exposé présenté à la Table ronde sur l infrastructure de la technologie de l information Mai 2015 Yves Genest, dirigeant

Plus en détail

Résultats attendus et indicateurs

Résultats attendus et indicateurs ANNEXE I Résultats attendus et indicateurs Les indicateurs que la SCHL utilise en ce moment pour valider les résultats attendus de ses activités sont présentés ci-dessous. Ils sont en grande partie basés

Plus en détail

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU 9-10 Dans la présente leçon, les élèves découvriront l incidence de la croissance urbaine sur leurs finances personnelles. L étalement urbain, l utilisation

Plus en détail

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS)

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) École de service social ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) Le formulaire d évaluation, signé à la fois par l étudiant et le superviseur de stage, doit être retourné

Plus en détail

Qu est-ce qui influence nos dépenses?

Qu est-ce qui influence nos dépenses? Qu est-ce qui influence nos dépenses? NIVEAU 6 Dans la présente leçon, les élèves analyseront les facteurs qui ont une influence sur les produits qu ils aiment acheter. Cette leçon encourage les élèves

Plus en détail

ÉVALUATION SOMMATIVE : CANDIDATURE AU PROJET D EXPÉRIENCES CANADA 150&Moi

ÉVALUATION SOMMATIVE : CANDIDATURE AU PROJET D EXPÉRIENCES CANADA 150&Moi LANGUE D ENSEIGNEMENT : ANNÉE : PROGRAMME D ÉTUDES :_ ÉVALUATION SOMMATIVE : CANDIDATURE AU PROJET D EXPÉRIENCES CANADA 150&Moi Répondre à la question du programme : «Quelle est la plus grande difficulté

Plus en détail

Solutions SMART pour la formation Optez pour des sessions de formation interactives et collaboratives

Solutions SMART pour la formation Optez pour des sessions de formation interactives et collaboratives Solutions SMART pour la formation Optez pour des sessions de formation interactives et collaboratives Dynamisez vos formations! Boostez votre productivité Fonctionnement de la formation SMART Les solutions

Plus en détail

Se servir d'images pour comprendre le passé

Se servir d'images pour comprendre le passé Se servir d'images pour comprendre le passé Stratégie d'enseignement à utiliser avec le site Web Bella Coola Heritage Un dossier pédagogique pour l usage des sources primaires a été dévélopés pour le site

Plus en détail

GUIDE DU FORMATEUR. 3. a) Le site Internet de Statistique Canada : www.statcan.ca b) Où trouver des renseignements sur

GUIDE DU FORMATEUR. 3. a) Le site Internet de Statistique Canada : www.statcan.ca b) Où trouver des renseignements sur Trousse d EBA/alphabétisation du Recensement de 2006 EBA ENRICHISSEMENT GUIDE DU FORMATEUR Introduction Contenu Le Guide du formateur sur les activités d enrichissement contient des renseignements à l

Plus en détail

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Les renseignements contenus dans le présent document sont fournis uniquement à titre d information. Bien que le gouvernement du Manitoba

Plus en détail

PLAN COMPÉTENCES EMPLOIS POUR LA C.-B. : REPENSER L ÉDUCATION ET LA FORMATION EN COLOMBIE-BRITANNIQUE, UNE INCROYABLE OCCASION SE PROFILE À L HORIZON

PLAN COMPÉTENCES EMPLOIS POUR LA C.-B. : REPENSER L ÉDUCATION ET LA FORMATION EN COLOMBIE-BRITANNIQUE, UNE INCROYABLE OCCASION SE PROFILE À L HORIZON PLAN COMPÉTENCES EMPLOIS POUR LA C.-B. : REPENSER L ÉDUCATION ET LA FORMATION EN COLOMBIE-BRITANNIQUE, UNE INCROYABLE OCCASION SE PROFILE À L HORIZON : 1 MILLION D EMPLOIS. NOUS REPENSONS L ÉDUCATION ET

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Bureau du surintendant des institutions financières Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Juin 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. À propos de l

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1 Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1 CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1. Limites

Plus en détail

DEMANDE DE LOCATION AGRICOLE DANS LA CEINTURE DE VERDURE. Section A : Identification du promoteur et indication du choix de ferme

DEMANDE DE LOCATION AGRICOLE DANS LA CEINTURE DE VERDURE. Section A : Identification du promoteur et indication du choix de ferme DEMANDE DE LOCATION AGRICOLE DANS LA CEINTURE DE VERDURE L agriculture durable intègre de bonnes pratiques environnementales, la rentabilité économique et la responsabilité sociale. La stratégie d agriculture

Plus en détail

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada 28 septembre 2015 Son Honneur, Jim Watson Maire Ville d Ottawa 110, avenue Laurier Ouest Ottawa (Ontario) K1P 1J1 Cher Maire Watson, Je vous remercie d avoir pris le temps de m écrire, et de m avoir fait

Plus en détail

L Apprentissage Permanent en Tant que Moteur clé de L Innovation Dans L Éducation Postsecondaire

L Apprentissage Permanent en Tant que Moteur clé de L Innovation Dans L Éducation Postsecondaire L Apprentissage Permanent en Tant que Moteur clé de L Innovation Dans L Éducation Postsecondaire 2012 www.contactnorth.ca www.contactnord.ca Le 9 mars 2012, M. Glen Murray, ministre de la Formation et

Plus en détail

Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles

Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles destiné aux fournisseurs de services qui travaillent auprès de clients sans

Plus en détail

Liens entre le Parlement jeunesse et les attentes et contenus d apprentissage de divers programmes d études

Liens entre le Parlement jeunesse et les attentes et contenus d apprentissage de divers programmes d études Liens entre le Parlement jeunesse et les attentes et contenus d apprentissage de divers programmes d études PARLEMENT JEUNESSE FRANCOPHONE DE L'ONTARIO L activité du Parlement jeunesse a des liens directs

Plus en détail

APPEL DE PROPOSITIONS 47 E CONGRÈS ANNUEL DU BCEI. Une éducation pour un monde meilleur : notre responsabilité sociale collective

APPEL DE PROPOSITIONS 47 E CONGRÈS ANNUEL DU BCEI. Une éducation pour un monde meilleur : notre responsabilité sociale collective 47 E CONGRÈS ANNUEL DU BCEI Du 17 au 20 novembre 2013 Westin Bayshore Vancouver (C-B) Une éducation pour un monde meilleur : notre responsabilité sociale collective APPEL DE PROPOSITIONS Date limite de

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

«Certains l aiment froid» : Les localités septentrionales du Canada

«Certains l aiment froid» : Les localités septentrionales du Canada «Certains l aiment froid» : Les localités septentrionales du Canada Aperçu de la leçon En même temps que se renforce la certitude du réchauffement de la planète et que s accroissent nos connaissances en

Plus en détail

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Enjeu Le gouvernement du Canada s est engagé à établir des normes de déclaration obligatoire

Plus en détail

Le français pour les professionnels DE LA SANTÉ

Le français pour les professionnels DE LA SANTÉ Le français pour les professionnels DE LA SANTÉ Le français pour les professionnels de la santé Le programme Ce programme est conçu pour améliorer la communication entre un patient et un professionnel

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Stratégie d'emploi pour les jeunes des Premières Nations et les jeunes Inuits - Programme connexion compétences Lignes directrices nationales 2012-2013

Plus en détail

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers www.cic.gc.ca/etudier Le Canada est doté de l un des systèmes d éducation les meilleurs et les plus respectés au monde. Chaque

Plus en détail

Le PEICA au Canada. Présentation à l Institut d été 2013 : Apprendre du passé, préparer l avenir

Le PEICA au Canada. Présentation à l Institut d été 2013 : Apprendre du passé, préparer l avenir Le PEICA au Canada Présentation à l Institut d été 2013 : Apprendre du passé, préparer l avenir Par Patrick Bussière Division de la recherche sur le développement des compétences Direction de la recherche

Plus en détail

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Vos affaires peuvent aller plus loin Juillet 2008 Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Les organismes sans but lucratif de toutes sortes se débattent

Plus en détail

Train de pensée : une ligne du temps annotée des chemins de fer de l Ouest et une analyse critique des événements

Train de pensée : une ligne du temps annotée des chemins de fer de l Ouest et une analyse critique des événements Train de pensée : une ligne du temps annotée des chemins de fer de l Ouest et une analyse critique des événements Aperçu de la leçon Dans cette leçon, les élèves utilisent leurs compétences de pensée critique,

Plus en détail

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 Section institutionnelle INS Date: 2 septembre 2013 Original: anglais QUATORZIÈME QUESTION

Plus en détail

6 : La Seconde Guerre mondiale allait-elle être différente de la Première?

6 : La Seconde Guerre mondiale allait-elle être différente de la Première? 6 : La Seconde Guerre mondiale allait-elle être différente de la Première? Durée de la leçon Matériel et préparation Autres notes pour les éducateurs 1 période (75 minutes) Feuilles de travail sur l histoire

Plus en détail

Les grands reliefs du Canada

Les grands reliefs du Canada Les grands reliefs du Canada Aperçu général Dans cette leçon, les élèves identifient, décrivent et expliquent les processus qui ont formé les grands reliefs du Canada. Ils dressent une carte de ces grands

Plus en détail

Distribution de films cinématographiques et de vidéos

Distribution de films cinématographiques et de vidéos N o 87F0010X au catalogue. Bulletin de service Distribution de films cinématographiques et de vidéos 2010. Faits saillants Les revenus d exploitation totaux de l industrie de distribution de productions

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

DOSSIER D EXERCICES PÉDAGOGIQUES Pour l enseignement au primaire et au secondaire

DOSSIER D EXERCICES PÉDAGOGIQUES Pour l enseignement au primaire et au secondaire DOSSIER D EXERCICES PÉDAGOGIQUES Pour l enseignement au primaire et au secondaire NIVEAU 6 ième ANNÉE PRIMAIRE ET SECONDAIRE 1 Peut être travaillé en: Univers social, français (oral, écriture), éthique

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

Pense Transformation Consulting C.P. 388, Pense, Saskatchewan S0G 3W0 306-533- 3965 fproulxkenzle@gmail.com. Proposition de projet

Pense Transformation Consulting C.P. 388, Pense, Saskatchewan S0G 3W0 306-533- 3965 fproulxkenzle@gmail.com. Proposition de projet Pense Transformation Consulting C.P. 388, Pense, Saskatchewan S0G 3W0 306-533- 3965 fproulxkenzle@gmail.com Proposition de projet Plan de développement global communautaire (2016-2022) Fédération franco-

Plus en détail

CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION

CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION Nom : Prénom : Classe : Sciences Gestion : Étu gestion Page 1 sur 16 I Qu'est-ce que l'étu Gestion? Source : Extrait du Bulletin officiel n 21 du 24/05/2012), note

Plus en détail

Projet postdoctoralsur l Avenir de l éducation médicale au Canada (AEMC EMPo) Recommandation 1 Dans le contexte d un système de soins de santé en

Projet postdoctoralsur l Avenir de l éducation médicale au Canada (AEMC EMPo) Recommandation 1 Dans le contexte d un système de soins de santé en L AFMC est reconnaissante de l occasion qui lui est donnée de rencontrer les membres du Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition

Plus en détail

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session Tbilissi (Géorgie), 15-18 septembre 2008 Point 9 d) de l ordre du jour provisoire EUR/RC58/Inf.Doc./2 28 juillet 2008 80849 ORIGINAL : ANGLAIS Désignation

Plus en détail

Révisé pour janvier 2014

Révisé pour janvier 2014 SERVICES DE L AGRÉMENT Lignes directrices pour les programmes de formation paramédicale sur l utilisation du Profil national des compétences professionnelles (PNCP) 2011 de l Association des paramédics

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada. Le 20 avril 2015. Recherche réalisée par :

Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada. Le 20 avril 2015. Recherche réalisée par : Sondage mené auprès de 5 249 élèves des écoles secondaires du Canada 2015 Le 20 avril 2015 Recherche réalisée par : Méthodologie Dans le cadre des Consultations budgétaires auprès des élèves 2014-2015,

Plus en détail

Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises

Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises Audit du conseil d administration En suivi des modifications apportées à la Loi sur les services de santé et les services sociaux 1 apportées par le projet de loi n o 127 sanctionné le 13 juin 2011, Loi

Plus en détail

Niveau de vie : Une étude comparative

Niveau de vie : Une étude comparative Aperçu général Niveau de vie : Une étude comparative Cette leçon présente aux élèves de 10 e année les plus récentes données économiques et sociales sur divers pays du monde. Les élèves utilisent ces données

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

Président et premier dirigeant (poste à plein temps) Échelle salariale : entre 164 800 $ et 193 900 $

Président et premier dirigeant (poste à plein temps) Échelle salariale : entre 164 800 $ et 193 900 $ AVIS DE POSTE VACANT CRITÈRES DE SÉLECTION AVIS DE POSTE VACANT CONSTRUCTION DE DÉFENSE (1951) LIMITÉE Président et premier dirigeant (poste à plein temps) Échelle salariale : entre 164 800 $ et 193 900

Plus en détail

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada?

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? Aperçu de la leçon L'élève doit répondre à la question problème : «L'énergie éolienne permet-elle d'assurer

Plus en détail

Trousse d éducation pour adultes du Recensement

Trousse d éducation pour adultes du Recensement Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 2 : Le processus du recensement Aperçu Dans cette activité, les élèves apprendront le processus à suivre pour remplir le questionnaire du

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS

Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS Contexte Amélioration de la production de rapports pancanadiens sur la performance du système de santé à l ICIS De nombreux pays publient régulièrement des rapports sur la performance de leur système de

Plus en détail

Préparer une demande de bourse aux études supérieures avec succès

Préparer une demande de bourse aux études supérieures avec succès Préparer une demande de bourse aux études supérieures avec succès CRSNG, FRQNT, VANIER et autres En tant qu étudiant à Polytechnique, vous pouvez poser votre candidature pour plusieurs bourses qui pourront

Plus en détail

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE Rôle du conseil d administration Le conseil est chargé de la gérance générale de la Société et chaque administrateur doit agir au mieux des

Plus en détail

principe du compagnon TROUSSE 1 re ANNÉE Leçon d autoprotection GRATUITE

principe du compagnon TROUSSE 1 re ANNÉE Leçon d autoprotection GRATUITE Répond aux exigences éducatives provinciales Also available in English Le principe du compagnon TROUSSE 1 re ANNÉE Leçon d autoprotection GRATUITE MARTINNESORTPASSEUL.CA CENTRE CANADIEN DE PROTECTION DE

Plus en détail

GUIDE EN TROIS ÉTAPES POUR SATISFAIRE AUX EXIGENCES DU PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA COMPÉTENCE

GUIDE EN TROIS ÉTAPES POUR SATISFAIRE AUX EXIGENCES DU PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA COMPÉTENCE Les trois étapes pour satisfaire aux exigences du PMC sont les suivantes : 1. Autoévaluation : Évaluation de votre pratique pour déterminer vos besoins d apprentissage. Les infirmières immatriculées évaluent

Plus en détail

Les coûts liés au piratage de musique

Les coûts liés au piratage de musique Les coûts liés au piratage de musique Niveau 10 La présente leçon porte sur les coûts liés au piratage de musique du point de vue des artistes, des compositeurs, des consommateurs et des autres intervenants

Plus en détail

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009 ARCHITECTES Ordre des architectes du Manitoba Vous commencez un nouveau parcours au Manitoba et l Ordre des architectes du Manitoba vous souhaite la bienvenue. Il existe deux langues officielles au Canada

Plus en détail

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH Résumé 18 avril 2012 PRÉFACE ET REMERCIEMENTS BOURSES SPÉCIALES ET PRIX DU CRSH Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) est l organisme

Plus en détail

Comment vivaient les travailleurs chinois du chemin de fer durant la période de construction du chemin de fer et après?

Comment vivaient les travailleurs chinois du chemin de fer durant la période de construction du chemin de fer et après? Unité 3 Étudier l histoire canadienne chinoise Introduction: Dans cette unité, les élèves sont amenés à mieux comprendre les expériences des Chinois qui sont venus au Canada durant les années 880 pour

Plus en détail

Annexe C Directives à l intention du conjoint

Annexe C Directives à l intention du conjoint Annexe C Directives à l intention du conjoint 2015-16 Centre de services aux étudiants 1120-2010 12th Avenue Regina, Canada S4P 0M3 306-787-5620 (Regina) 1-800-597-8278 (sans frais) 306-787-1608 (télécopieur)

Plus en détail

Choisir la capitale de la Saskatchewan

Choisir la capitale de la Saskatchewan Aperçu de la leçon Choisir la capitale de la Saskatchewan Les élèves découvrent l important processus de sélection d une capitale provinciale. Lorsque la Saskatchewan a été érigée en province en 1905,

Plus en détail

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE :

POSTE À POURVOIR - - OBJECTIF DU POSTE : POSTE À POURVOIR Titre : directeur de la communication Département : communications Responsable hiérarchique : directeur exécutif Subordonnés directs : attachés de presse (2), agents des communications

Plus en détail

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F

APPEL DE PROJETS PRÉCEPT F APPEL DE PROJETS Programme structurant de partage et de renforcement de l expertise des collèges et cégeps canadiens en enseignement professionnel et technique dispensé en français PRÉCEPT F Date d avis

Plus en détail

Service de transport ferroviaire des passagers au Canada : En voiture vers l avenir!

Service de transport ferroviaire des passagers au Canada : En voiture vers l avenir! Service de transport ferroviaire des passagers au Canada : Aperçu de la leçon En voiture vers l avenir! À des fins de motivation, la leçon commence par un défi d association qui met en lumière de célèbres

Plus en détail

Programme de formation en leadership pour l enseignement de la biotechnologie

Programme de formation en leadership pour l enseignement de la biotechnologie Division du Bureau de l éducation française Division des programmes scolaires Direction du développement et de l'implantation des Direction de l enseignement, des programmes programmes et de l évaluation

Plus en détail

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social

Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Promouvoir la finance sociale au Canada Aller de l avant vers les obligations à impact social Octobre 2012 Objet et vue d ensemble Présenter

Plus en détail

Comptabilisation des immobilisations corporelles

Comptabilisation des immobilisations corporelles 1 Comptabilisation des immobilisations corporelles Introduction Le gouvernement du Nouveau-Brunswick s apprête à faire un changement important dans ses méthodes comptables, ce qui accroîtra sa responsabilité

Plus en détail

Guide de l évaluateur pour les bourses de mentorat des essais contrôlés randomisés (ECR) des IRSC

Guide de l évaluateur pour les bourses de mentorat des essais contrôlés randomisés (ECR) des IRSC Guide de l évaluateur pour les bourses de mentorat des essais contrôlés randomisés (ECR) des IRSC Octobre 2014 Table des matières INTRODUCTION... 3 L ÉVALUATION PAR LES PAIRS AUX IRSC... 3 RÉSUMÉ DU PROCESSUS

Plus en détail

L immigration des Chinois au Canada

L immigration des Chinois au Canada L immigration des Chinois au Canada Aperçu de la leçon : La leçon a pour objet d encourager les élèves à étudier des aspects de l immigration au Canada. On leur demande de naviguer sur le site Web de Statistique

Plus en détail

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011.

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011. INTRODUCTION Le Forum canadien sur l'apprentissage Canadian Apprenticeship Forum (FCA-CAF) est un organisme inclusif et national qui rassemble tous les intervenants de la communauté de l apprentissage

Plus en détail

Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses

Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses 1) Qu est-ce que la Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick? La Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick a été proclamée afin de nous

Plus en détail

Nouvelle à l intention du personnel

Nouvelle à l intention du personnel Nouvelle à l intention du personnel Mardi 13 janvier 2015 À l intention des enseignants(es) d anglais et des conseillers (ères) en orientation Tirage des bourses EXPLORE pour vos élèves Il ne reste que

Plus en détail

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA Questionnaire pour le fonctionnement général du conseil d administration Cette autoévaluation a pour but de faire le point après

Plus en détail

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE) Services à la famille et Logement Manitoba Programme de garde d enfants du Manitoba Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Plus en détail

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1. Sommaire statistique Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1.1 Vue d ensemble Nombre de groupes Participants par catégorie 34 Producteurs 4 5 Transformateurs 1 Distributeur Nombre de participants

Plus en détail

Demande au programme de Développement des compétences

Demande au programme de Développement des compétences Avant de commencer Vous devez être un «participant*» au sens de la Loi sur l assurance-emploi du gouvernement fédéral. Vous devez avoir travaillé avec un conseiller en emploi et un gestionnaire de cas

Plus en détail

Questionnaire de consultation à l intention des personnes ayant déjà administré une petite succession en Ontario

Questionnaire de consultation à l intention des personnes ayant déjà administré une petite succession en Ontario Simplification des procédures pour l administration des petites successions Questionnaire de consultation à l intention des personnes ayant déjà administré une petite succession en Ontario La Commission

Plus en détail

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Résumé UNEÎLEUNIE UNAVENIRUNIQUE UNE Avant-propos Nous avons la chance de vivre dans une communauté unie et bienveillante

Plus en détail

Le stress : Comment le gérer étape par étape

Le stress : Comment le gérer étape par étape Le stress : Comment le gérer étape par étape Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : R 8.3 évaluer la relation qui existe entre la gestion

Plus en détail

L avenir des dispositions en matière de TIC dans l éducation des enfants à BEP?

L avenir des dispositions en matière de TIC dans l éducation des enfants à BEP? Les Technologies de l Information et de la Communication (TIC) dans l éducation des enfants à Besoins Educatifs Particuliers (BEP) Projection dans les domaines politique, pratique et de la recherche et

Plus en détail

Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce

Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Le 21 avril 2016 Les questions concernant le présent rapport doivent être envoyées directement à : Eric Scharf Chef de pratique, Relations

Plus en détail

2. Comment l'exactitude et le périmètre des informations dans votre COP est-elle évaluée par un tiers crédible?

2. Comment l'exactitude et le périmètre des informations dans votre COP est-elle évaluée par un tiers crédible? Oui/ 2015 Global Compact Communication On Progress - Advanced (2014 data) Questions d'auto-évaluation 1. Votre COP contient-elle, si pertinent, une description de politiques et de pratiques liées aux opérations

Plus en détail