Zoom Communauté urbaine de Lyon

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Zoom 2012. Communauté urbaine de Lyon"

Transcription

1 Zoom 2012 Communauté urbaine de Lyon

2 Organisation Identité Président : Gérard COLLOMB Superficie : 527,15 Km2 Nombre de communes adhérentes : 58 Population de la ville-centre : Population totale de la communauté urbaine : Population totale du Département : Autre appellation de la communauté urbaine : Le Grand Lyon

3 Organisation Bureau Rôle : Décisions politiques sur les dossiers particuliers. Décisions dans les domaines de compétences délégués par le conseil de Communauté. Nombre de membres : Président + 40 Vice-présidents + 4 Conseillers présidents de commissions. Fréquence des réunions : Environ toutes les 3 semaines. Conseil de Communauté Nombre de membres : 156 élus. 5 commissions permanentes. Fréquence des réunions : Environ 10 séances par an. Services Directeur général : Benoit QUIGNON Concerne DRH : Organigramme général Effectif global permanent à temps complet au 31 décembre 2011 : agents permanents dont titulaires et 233 non titulaires 213 non permanents Répartition des effectifs permanents (4 733) : Par statut : 190 stagiaires,4 310 titulaires et 233 non titulaires Par filière : Administrative : Technique : Culturelle : Médico-sociale : Animation Hors filières (emplois fonctionnels) : 974 (860 titulaires non titulaires) (3 619 titulaires non titulaires) 8 (8 titulaires) 12 (12 titulaires) 1 (1 titulaire) 3 (3 titulaires)

4 Organisation Par catégorie : Catégorie A : Catégorie B : Catégorie C : 693 agents 604 agents agents Répartition des agents non permanents (213) : 14 emplois de cabinet 19 personnels des groupes politiques 85 emplois saisonniers et besoins occasionnels 33 apprentis et CIFRE 33 agents en disponibilité 14 allocataires chômage 7 stagiaires école 4 agents bénéficiant d une rémunération accessoire 2 vacataires Concerne DLB : Bâtiments communautaires : 504 bâtiments lots de copropriétés (hors caves et greniers) et hectares de terrains constituent les biens privés du Grand Lyon. Parc automobile : véhicules légers dont 226 fourgons (au 31/12/2011)

5 Principales missions opérationnelles : Voirie Concerne Direction Voirie Missions La Direction de la Voirie a pour vocation d offrir aux bénéficiaires du domaine public des espaces de circulation et de vie répondant à des exigences de sécurité, de qualité et d accessibilité : Assurer le partage et l accessibilité à l espace public, Créer les conditions de fluidité de la circulation et gérer la coordination des déplacements sur le territoire, Sécuriser l usage de la voirie, Accroître le confort et la sécurité des usagers de la voirie, Assurer l intégrité du domaine public, Améliorer le cadre de vie, promouvoir les déplacements doux, Participer au développement économique, Participer au développement urbain, Aménager l espace public en cohérence avec les objectifs du PDU. Nombre de kilomètres de voirie communautaire au 31/12/11 : km Budget annuel (compte administratif 2011) - Investissement : 189,7 M (131,4 M en opérations individualisées, 58,3 M en globalisées) - Fonctionnement : 58,5 M dont en globalisées (investissement + fonctionnement) 65,5 M pour maintenir et gérer le patrimoine 23,4 M pour aménager le domaine public 12,3 M pour encourager l usage des modes alternatifs 11,3 M pour sécuriser et réguler les déplacements Actions novatrices Mobilité En 2011, une série d indicateurs sur la mobilité a été consolidée, alimentant l observatoire des déplacements de l agence d urbanisme. Elle permet de suivre et d analyser en continu les tendances ou réalisations afin d'ajuster les préoccupations des usagers à la politique de management de la mobilité. Il s agit d'indicateurs de trafic et de saturation, de fréquentation vélos, de suivi de réalisation des stratégies modes doux et accessibilité (Plan Intercommunal d'accessibilité Voirie), d accidentologie et de l observatoire des 2 roues motorisés (2RM),

6 Principales missions opérationnelles : Voirie En réponse à un appel à projet de l ADEME sur les nouvelles mobilités, OPTIMOD Lyon (Optimisation de la Mobilité Durable à Lyon) a été présenté par le Grand Lyon et 12 autres partenaires publics ou privés. Ce projet est ambitieux, tant du point de vue technique que de l ingénierie de partenariat mise en œuvre. Il porte sur la mise au point d'outils innovants pour la collecte et le traitement des données de mobilité. Il a reçu un avis favorable de l ADEME et se déploiera à partir de 2012 pour des premiers résultats attendus à l'horizon de La démarche PEDIBUS s est enrichie en septembre 2011 de nouveaux outils de communication, de promotion et d accompagnement (site Internet, exposition, boîte à outils, produits par l'unité Communication et le service Qualité ). L autopartage à Lyon a pris une autre dimension par l adoption en septembre 2011 d une Charte permettant le déploiement des services d autopartage selon des prédispositions prises par la collectivité (identification des places de stationnement autopartage, tarification particulière, obligations de rendu compte, ). Entretien des chaussées Le Laboratoire et le pôle Géomatique de la Voirie ont largement contribué à la réussite de la démarche visant à définir une nouvelle stratégie d entretien des chaussées communautaires. L expertise de l un dans l auscultation et l état de santé des voies et les compétences de l autre dans le traitement statistique et le rendu cartographique des données ont permis d établir une étude fouillée débouchant sur un accord des élus d allouer des moyens financiers supplémentaires pour stopper le vieillissement du patrimoine. Coordination travaux Trafic des Le nouvel outil de préparation et organisation des travaux LYvia a été progressivement mis en production au mois de novembre Environ 450 utilisateurs ont été formés, tous rôles confondus (intervenants, communes, agents du Grand Lyon). Désormais, le processus de coordination de travaux du Grand Lyon s appuie sur un outil cartographique (gratuit et via internet) permettant aux intervenants de saisir l emprise de leurs chantiers tout en disposant des éléments environnants leur facilitant leur préparation (écoles, lignes de TC, travaux à proximité, événements communaux, etc.) Test de technologie M2M (Machine to machine) pour la supervision des carrefours à feux les plus isolés. Ce choix, en

7 Principales missions opérationnelles : Voirie Sécurité routière partenariat avec la Direction des systèmes d information et de télécommunications (DSIT), sur la base de la technologie GPRS, vient en substitution de la fibre optique trop coûteuse. Un nouveau système de vidéosurveillance ainsi qu une détection automatique d incidents (DAI) sont opérationnels dans le tunnel du Boulevard Périphérique Nord de Lyon (BPNL). Ils apportent aux opérateurs PC une aide supplémentaire à la gestion du trafic et à la détection des différents évènements qui peuvent survenir. Végétalisation Après une année de travail avec tous les partenaires de la démarche, la réécriture de la Charte de l Arbre est arrivée à son terme, avec comme objectifs principaux : Elargir la problématique de l arbre dans le paysage urbain en intégrant le patrimoine non communautaire, Rechercher une cohérence des actions en associant les communes et tous les partenaires, Intégrer les exigences du développement durable en favorisant l innovation et l expérimentation. Signalisation lumineuse Une nouvelle politique de remplacement des sources lumineuses par des kits à diodes plus économes en énergie et plus durables a été initiée, portée par les équipes en Régie (1 204 sources lumineuses remplacées en 2011, restant à changer). Il s agit aussi d optimiser les prestations récurrentes de maintenance. Les marges financières dégagées permettront de faire face au renouvellement prévisible des anciennes générations de contrôleurs de feux, garantissant ainsi un niveau de service optimal. Information usagers Test de nouveaux Panneaux à messages variables (panneaux petit format adaptés à l'environnement urbain, siglés Grand Lyon, développés avec un fournisseur local qui permettent aussi un affichage de symboles). Communication La communication de la voirie et les tunnels ont réalisé en commun une première plaquette dédiée à la sécurité dans les tunnels du Grand Lyon. Cette plaquette décrit, sous la forme d'infographie, les règles de bonne conduite en tunnel et définit les consignes à respecter en cas d incendie. Le nouveau guide de promenade urbaine de Pierre Bénite permet aux usagers de découvrir le circuit de coeur de ville. Le parrain de cette collection est le célèbre botaniste Francis HALLÉ. L ancien professeur de botanique, spécialiste de l architecture des arbres, n a pas hésité à s associer à l initiative de la Voirie. Objectif : inciter les habitants et les visiteurs à observer les arbres qui les entourent et à progresser dans leurs connaissances.

8 Principales missions opérationnelles : Voirie Chiffres clés pour l année 2011: Mobilité urbaine : 529 comptages contrôleurs de feux (total) 483 boucles de comptage (total) 41 PMV (total) 175 caméras de surveillance du trafic (total) 1091 carrefours raccordés CRITER (total) 176 opérations de travaux sur les feux 3523 interventions en régie sur les feux et bornes 282 mises en service de carrefours à feux et modifications de programmation actions de régulation du PC CRITER appels bornes abonnés inscrits à l alerte s/sms Infotrafic, + de 8 millions d alertes envoyées (total) Objectif de 80km de couloirs bus à réaliser sur le mandat : 84 km programmés (30km terminés et 54km en étude) Gestion du patrimoine communautaire : 1828 opérations d entretien courant des chaussées et trottoirs 5062 réfections définitives de tranchée 150 réparations du domaine public pour le compte de tiers 167 actions de proximité territoriale 192 entrées charretières 57 bornes anti-stationnement 175 opérations du Fonds d Initiative Communale 149 petits aménagements de voirie pour le compte du Sytral interventions réalisées par les équipes polyvalentes interventions réalisées par les brigades d intervention d urgence 5505 interventions de bouchage de nids de poule soit nids de poule bouchés 984 actions de pavage 6265 mètres linéaires de bordures recyclées (bordures déposées et confiées au service de retaille qui les traite : surfaçage, découpe limitée, bardage) Ouvrages d art : 694 ouvrages d art gérés (Total) 28 réparations programmées dont 27 réalisées (taux de réalisation de 95 %) Arbres et paysages : 2320 arbres plantés arbres ont fait l objet de travaux d élagage

9 Principales missions opérationnelles : Voirie surface ombragée par les arbres d alignement est estimée à 352 hectares soit 13% de la superficie totale des voiries communautaires. Le linéaire de voirie occupé par les arbres d alignement est estimé à 629 km soit 23% du linéaire total des voiries communautaires. Accessibilité : 25,3 km de cheminements PMR créés 98 stationnements réservés aux personnes à mobilité réduite, 91 quai-bus aménagés pour permettre l accès des fauteuils roulant (quai 21cm), 454 synthèses vocales, 898 bandes podotactiles, 828 abaissements de trottoirs, Modes doux : Objectif de 30km d aménagements cyclables à réaliser annuellement : 44km réalisés en 2011 (440 km au total) Objectif de 1000 arceaux vélos à implanter annuellement : 1400 arceaux ajoutés en 2011 Info-trafic : auditeurs des radios partenaires par jour, connexions - Internet par mois, passages devant les PMV par jour, abonnés SMS, appels serveur vocal par mois, 8 millions alertes et SMS envoyées Tunnels Taux de disponibilité des tunnels : Valeurs cibles : 97% pour le Tunnel Croix-Rousse et le Tunnel sous Fourvière, 96% pour le BPNL (Taux atteints : 96,3% pour TCR, 89,2% pour TSF, 95,9% pour BPNL) Sécurité des agents : Objectif de 100% de fiches d inspection préalable concernant les chantiers réalisés par une seule entreprise et d une durée supérieure à 3 jours (taux de 99,7% atteint pour l année 2011) Taux de traitement des remarques lors des visites d inspection du travail par l ACFI : objectif à 75% (taux de 85% des remarques traitées ou en cours de traitement à fin 2011)

10 Principales missions opérationnelles : Voirie Projets Dans le mandat , portefeuille total d'environ 300 projets individualisés en programmation pluriannuelle d investissement. A fin 2011, 75 projets étaient terminés, 160 projets en cours et 70 projets à démarrer. Requalification de la rue Garibaldi à Lyon : Durant le premier semestre, le groupement de maîtrise d œuvre a élaboré l avant-projet en respectant les grands principes validés lors de la concertation préalable et des ateliers de travail réalisés avec les riverains et les associations: Mise à niveau des 3 voies avec création de carrefours à feux, Aménagement d un site propre à l est, Aménagement d une piste cyclable et de trottoirs confortables à l ouest pouvant accueillir les activités commerciales riveraines (terrasses ), Aménagement du parvis de halles en espace minéral arboré pouvant accueillir diverses manifestations (marché, fêtes ) et du parvis de l auditorium, aménagement paysager décliné par secteur permettant de disposer de continuités écologiques, favoriser la biodiversité par les plantations et lutter contre les îlots de chaleur avec l intégration de l eau en surface, Améliorer la gestion du cycle de l eau en favorisant l infiltration et la réutilisation. Réaménagement du cours Émile Zola à Villeurbanne : Le service ingénierie a poursuivi l opération de réaménagement du cours Émile Zola à Villeurbanne avec en 2011 la désignation du maître d oeuvre et l élaboration des premières intentions d aménagement à soumettre à la concertation citoyenne. Les intentions d aménagement, objectifs : Maîtriser et pacifier la voie, Créer un espace de qualité, Lutter contre les îlots de chaleur avec le végétal et climatiser la ville, Créer une ligne verte majeure avec une dissymétrie d alignements, Reprogrammer les espaces publics majeurs et concilier usages et images, Développer des centralités de quartier pour chacune des séquences du cours, Travailler l éclairage pour une pacification de l ambiance nocturne. La concertation citoyenne a démarré sur la base des esquisses. Le travail se poursuivra en 2012 avec, après l intégration des remarques issues du travail des ateliers, l élaboration de l avant projet. Boulevard de la Croix-Rousse / Place des Tapis à Lyon 1 er /4 ème : A l origine espace public de quartier à caractère piétonnier, la place des Tapis a évolué vers une forme de carrefour routier mais en conservant ses nombreux usages. Les ateliers menés lors de la concertation ont permis de dégager les intentions d aménagement suivantes :

11 Principales missions opérationnelles : Voirie Concentration de la circulation de transit sur la rue de la Terrasse ; Aménagement d une place ouverte, à l ambiance apaisée, végétalisée et avec la présence d eau sur la partie Ouest ; Aménagement du cours des Tapis maintenant une desserte locale mais assurant une liaison piétonne de bonne qualité avec la rue Victor Fort tout en permettant le maintien des activités et le déplacement de la vogue. Rénovation du Tunnel de la Croix-Rousse : Le dernier tir du creusement de la galerie de sécurité, dédiée aux modes doux a été déclenché le 15 septembre. Il a clôturé le creusement du deuxième tube dit de sécurité, terminé avec plusieurs mois d avance. Côté Saône, les équipes avaient attaqué la roche avec des fraises mécaniques en septembre Le premier tir à l explosif eut lieu en novembre, suivi ensuite par 243 tirs. Côté Rhône, la sécurisation de la colline a nécessité six mois de travaux spécifiques avant de pouvoir creuser au cœur de la colline en décembre tirs ont été effectués depuis mars Une fois la galerie achevée, le tunnel routier existant fera peau neuve à partir de fin 2012 Une mise en service de l ouvrage complètement rénové sera effective au second semestre Evolution de la Direction de la Voirie au 1 er janvier 2012 La communauté urbaine de Lyon dispose actuellement de 2 directions assurant de la conduite de projet de voiries et d infrastructures routières, la direction de la Voirie et la direction des Grands Projets (21 agents, 6 grands projets + projets en lien avec le Sytral) Sur le volet de la conduite de projets, les métiers de ces 2 structures sont très proches : - maîtrise d ouvrage de grands projets d infrastructure tels que les réalisations de passerelles (cité internationale, Décines ou Carré de soie), du Pont Schuman ou du futur pont des Girondins, - la réalisation des voiries du Grand Stade, - le projet du TOP - le creusement du tunnel de la Croix Rousse, - l accompagnement de projets d aménagement liés aux transports en commun. A partir du 1 er janvier 2012, la Direction des Grands Projets intègre la Direction de la Voirie, et devient un service de la branche Opérations.

12 Principales missions opérationnelles : collecte et traitement des ordures ménagères Concerne Direction propreté Missions Tonnage annuel d ordures ménagères 2011 : tonnes (ordures ménagères + recyclables + verre) Collecte sélective : tonnes (emballages + papier dont tonnes recyclées) tonnes (verre) Déchèteries : tonnes Type de collecte : Collecte des ordures ménagères en porte à porte ou en apport volontaire Collecte sélective en porte à porte ou en apport volontaire Collecte du verre en apport volontaire (1 silo pour 574 habitants) Collecte des encombrants dans 17 déchèteries du Grand Lyon Fréquence de la collecte : OM : F1 à F5 - CS : F0,5 à F2 Service normal, sauf pour Lyon et Villeurbanne qui bénéficient d un service complet (sortie, vidage et rentrée des bacs roulants). Type de traitement : Incinération avec valorisation énergétique (chaleur, vapeur et électricité) Recyclage des déchets issus de la collecte sélective et des déchèteries Compostage des déchets verts Stockage des encombrants et gravats Mode d intervention : Collecte : 50 % en régie directe et 50 % par des prestataires Incinération : une usine en régie directe et une usine en DSP Déchèteries : prestataires extérieurs Recyclage et compostage : prestataires extérieurs (2 centres de tri et 2 sites de compostage) Enfouissement : 1 site de stockage recevant les gravats des déchèteries géré par un prestataire extérieur Coût net global : Collecte 58,7 M net Traitement 34,8 M net En 2011, le montant total des dépenses d élimination des déchets communautaires s est élevé à 117,7 M bruts, soit 93,5 M TTC avec une prise en compte des recettes diverses. Le montant des recettes s'est élevé à 24,2 M. Coût complet 2011 par tonne (totalité des charges directes et indirectes) : 196,1 /t

13 Principales missions opérationnelles : collecte et traitement des ordures ménagères Réalisations 2011 : Dans le cadre du plan de prévention des déchets pour le Grand Lyon signé avec l ADEME, réalisation d une campagne de communication grand public «Et vous combien?», élaboration d une charte de l éco-agent, une opération événementielle sur le réemploi et actions de développement du compostage domestique. Pour mémoire, ce plan s articule en 3 axes : Grand Lyon exemplaire, Grand Lyon acteur auprès de la population, Grand Lyon incitateur sur son territoire. Il prévoit un objectif de réduction de 7% des déchets produits en 5 ans. Les six dernières communes du Grand Lyon bénéficient à leur tour de la collecte sélective en porte à porte. Ouverture de la 18 ème déchèterie sur le secteur de Mions-Corbas ce qui fait 1 déchèterie pour habitants. Poursuites des opérations menées par les 28 ambassadeurs du tri, recrutés et formés par Eco-Emballages qui permettent d améliorer le taux de refus de tri en 2011 : 24,3% (contre 26,4% en 2010). Mise en place d une application de suivi des anomalies de collecte, de nettoiement, de traitement et de valorisation des déchets (logiciel SDA). Délibération adoptée à l unanimité en septembre 2011 définissant les orientations pour le futur système de traitement des déchets à l horizon Le scénario retenu définit un objectif de réduction des déchets à la source de 15% et d augmentation de la valorisation matière de 25% à l horizon Le futur système de traitement s appuiera sur : o la reconstruction des deux unités de valorisation énergétique au nord et au sud de l agglomération permettant de traiter les déchets ménagers résiduels et t/an de déchets industriels banals pour participer à l approvisionnement du réseau de chaleur ; o Le développement du réemploi et des recycleries ; o La collecte sélective des biodéchets des gros producteurs avec un objectif d augmentation de 39% de la valorisation organique. Aboutissement en février 2012 de la certification ISO de l unité de valorisation énergétique de Lyon Sud. Budget annuel 2012 Charges de la gestion des déchets : Fonctionnement : 75,8 M Masse salariale : 36,3 M Investissement : 9,2 M Actions novatrices Lancement d un programme d actions auprès des lycées et des collèges pour les accompagner dans la réduction de leurs déchets. Organisation d un test en déchèterie pour la collecte et le recyclage des textiles. Mise en œuvre d un baromètre de satisfaction pour mesurer la qualité perçue du service rendu aux usagers.

14 Principales missions opérationnelles : collecte et traitement des ordures ménagères Projets Réorganisation de la collecte : nouvelle répartition géographique entre la régie et les entreprises (nouveau marché de collecte opérationnel en octobre 2012), redéfinition de l ensemble des circuits de collecte Futur système de traitement des déchets à l horizon 2020 : lancement d études préalables au choix des sites des futures installations, de leur mode de gestion et des technologies retenues.

15 Principales missions opérationnelles : Eau potable Concerne Direction Eau Missions Mètres cubes produits par jour : m3 Origine : Champs captant Crépieux Charmy - nappe alluviale du Rhône Mode de production : affermage Mode de distribution : affermage Budget annuel (compte administratif 2010) Fonctionnement : M réel M ordre total M (dépenses) M réel M ordre total M (recettes) Investissement : M réel M total M (dépenses) 9 512M réel M ordre total M (recettes) Prix de vente de l eau : sur la base de 120 m ttc/m3 (au ) Mode de tarification : binaire partie fixe (abonnement) / partie variable (consommation) Abonnement : payable d avance - 17 tranches de diamètres compteurs Consommation : payable à terme - 4 tranches Actions novatrices Amélioration connaissance des volumes en distribution (forte problématique des volumes consommés non comptés (plus de 10% des volumes dans calcul actuel, rendant incertain la connaissance des volumes perdus (fuites et vols) : plusieurs démarches - Opération Presqu île : sectorisation d un gros quartier - pendant un mois, mesure de tous les débits entrant et recherche systématique de fuites sur tout le linéaire - démarche terminée - Opération îlot 9 : équipement d un quartier de tous outils de mesures connus : volume (secto, télérelève, comptage sur équipements publics), qualité (prélèvement en continu) - quels enseignements pourrons nous en tirer, sur une observation de moyenne durée (un ou 2 ans)? démarche juste engagée - Volumes eau nettoiement : extrapolation statistique, à partir d un échantillon représentatif de bouches de lavage équipées de compteurs, des volumes prélevés sur tout le territoire - démarche collective Grand Lyon exploitant (exploitant prenant en charge les équipements, GL prenant en charge la modélisation statistique) - durée d observation : 2 ans État de santé gros diamètres (sup ou égal diamètre 400) : définition critères de choix, orienté risque

16 Principales missions opérationnelles : Eau potable Plateforme de recherche sur le fonctionnement hydraulique du champ captant : mobiliser la recherche (3 laboratoires universitaires et le laboratoire Veolia) sur différentes problématiques d exploitation, afin de mieux comprendre le fonctionnement hydraulique du champs captant et donc de mieux garantir sa pérennité qualité - quantité - pilotage Grand Lyon Projets Procédure remise en concurrence contrat affermage 2 communes (9 000 abonnés), échéance fin 2011 Engagement réflexion fin contrats reste du territoire ( abonnés) Équipement de débitmètrie de l ensemble des puits du champ captant principal (95 puits) Principales missions opérationnelles : Assainissement Concerne Direction eau Missions Collecte, transport et traitement des eaux usées Kilomètres de réseau : 3030 km Mode d épuration : 10 stations d épuration boues activées et/ou biofiltration ; les plus grosses stations ont un traitement de l azote. Les stations d épuration de Saint Fons ( EH) et Pierre Bénite ( EH) ont un traitement des boues par incinération. La station de la Feyssine ( EH) a un traitement des boues intégrant digestion des boues, récupération du biogaz afin de sécher les boues Mode d intervention : régie et marché d exploitation sur deux stations d épuration Budget annuel (compte administratif 2011) Fonctionnement : M réel M ordre Total M en dépenses 99, 446M réel M ordre Total M en recettes Investissement : M réel M ordre Total M en dépenses M réel M ordre Total M en recettes

17 Principales missions opérationnelles : Assainissement Taxe de raccordement à l égout : 1 249,05 (taux de base pour 2011) Tarif : TTC / m3 (au 1 er janvier 2011) Actions novatrices Triple certification DSE de l ensemble de la Direction de l eau en 2011 pour la gestion intégrée du cycle urbain de l eau Construction d une nouvelle station d épuration à La Feyssine, d une capacité de Équivalents habitants, avec différentes innovations environnementales en matière d énergie (récupération de la chaleur des eaux usées pour climatiser et chauffer les bureaux ; valorisation des boues séchées comme combustible en cimenterie) ; de réutilisation des eaux traitées (pour le nettoyage des lieux, l arrosage des espaces verts et le nettoyage des balayeuses du service propreté). La station, située en milieu urbain dense le long des berges du Canal de Jonage, a fait l objet d un traitement architectural et paysager : couverture des ouvrages et désodorisation ; toitures végétalisées ; compensation des zones inondables construites par la création de nouvelles zones humides écologiques. La station intègre également une plateforme de recherche et d expérimentation commune entre l'irstea et le Grand Lyon. La station a été mise en service en mars Avec un coût de 75 M c est le projet majeur de mise aux normes des systèmes d assainissement du Grand Lyon. Gestion des eaux pluviales à l air libre en intégrant la nature en ville : Conception et aménagement d espaces de gestion de la pluie, y compris en centre ville, dans une logique d espace public support de nature et de biodiversité avec une fonction de climatisation pour la ville : Conception et publication de référentiels de gestion des espaces publics (2010) La gestion intégrée des eaux pluviales : les solutions alternatives en faveur de la ville et de l environnement (Grand Lyon, 2011, 8 pages) Participation du GL au film «L eau, la nature et la ville» (Coproduction GRAIE/ Médiapro, 2010) Aménagement des Lacs de Porte des Alpes à Saint Priest (1997) ; Parc jacob Kaplan (Lyon 3, 2009) ; etc. Aménagement du Parc du Vallon des Gorges (Lyon, Ecully) dans le cadre du Grand Projet de Ville de la Duchère : déconnexion des eaux pluviales ; mise en place d un réseau séparatif ; bassins de stockage, le ruisseau aujourd hui canalisé sera remis en partie à ciel ouvert avec une renaturation de l ensemble du vallon (études 2010 ; travaux )

18 Principales missions opérationnelles : Assainissement Projets Elaboration du Schéma Directeur d Assainissement ( ) : l enjeu est de passer d une politique d assainissement centrée sur des objectifs sanitaires, à une politique de santé environnementale, intégrant la protection des milieux aquatiques, la contribution au cadre de vie et au plan climat et de remettre l eau en scène dans la ville et en amont des bassins versants. Ce schéma directeur fixer un cadre d action partagée sur la gestion des eaux usées et pluviales pour les différents services urbains du grand Lyon. Convention de recherche OTHU (Observatoire de Terrain en Hydrologie Urbiane) - Grand Lyon Projet de recherche européen PREPARED «se préparer au changement climatique» : test et évaluation d'un petit Radar en bande C afin d améliorer la mesure et la connaissance des précipitations. La connaissance de la pluviométrie est une donnée essentielle du dispositif d auto surveillance des systèmes d assainissement du Grand Lyon, car elle permet la modélisation des rejets des déversoirs d orage au milieu naturel ; à moyen terme elle pourrait permettre la mise en place d un système de contrôle en temps réel du réseau d assainissement. Projet SEGTEUP «Systèmes extensifs pour la Gestion et le Traitement des Eaux Urbaines de Temps de Pluie» : développement de procédés de traitement écologique des eaux de pluie, notamment par des filtres naturels (plantés de roseaux). Dispositif expérimental à Craponne (Bassin versant de l Yzeron) sur les déversoirs d orage Conception par le Grand Lyon et l INSA d un Dispositif de Surveillance et Maitrise des flux (DSM Flux) déversé au milieu naturel lors des Rejets urbains par temps de pluie (RUTP). Site expérimental à Fontaines sur Saône dans le cadre du projet MENTOR ( ; ANR)

19 Principales missions opérationnelles : Incendie Concerne DEP Départementalisation du corps des sapeurs pompiers : Depuis le 1er janvier 1999 Participation financière de la communauté urbaine dans le cadre d une départementalisation Participation annuelle 2012 = (hors règlement du litige financier) Intervention des services incendie : La prévention et l'évaluation des risques de sécurité civile La préparation des mesures de sauvegarde et l'organisation des moyens de secours La protection des personnes, des biens et de l'environnement Les secours d'urgence aux personnes victimes d'accidents, de sinistres ou de catastrophes ainsi que leur évacuation Population défendue par les services incendie et secours : 1,6 millions d habitants répartis sur une superficie de km² Effectifs (hors service de santé et de secours médical et jeunes sapeurs-pompiers) : sapeurs pompiers professionnels sapeurs pompiers volontaires 350 agents administratifs, techniques et sociaux Nombre de jours de garde : N.C. Budget 2012 Fonctionnement : 145,20 M Investissement : 25,84 M Coût par habitant : 106,9 Nombre annuel d interventions 2011 : appels reçus au C.T.A (18 et 112) ; interventions, soit en moyenne 260 par jour sorties de véhicule de secours

20 Principales missions opérationnelles : Transports urbains Concerne DGDU - DPPA Missions Le Sytral est l autorité organisatrice des transports urbains lyonnais. C est un syndicat mixte regroupant le Grand Lyon et le Département du Rhône - ses principales missions sont : - d élaborer et de mettre en œuvre la politique de transport de l agglomération - de réaliser les investissements correspondants (infrastructures et matériels roulants) - de déterminer la politique tarifaire et les adaptations de l offre de transport Type de gestion : Gestion déléguée à la Société KEOLIS (réseaux TCL et Optibus) Kilomètres parcourus par an : Population desservie : Les 58 communes du Grand Lyon et 7 communes limitrophes - soit environ habitants Mode de transports : - autobus : 132 lignes (26 lignes majeures dont 17 liaisons de périphérie à périphérie, 71 lignes complémentaires, 35 lignes spécifiques). - métro : 4 lignes - tramway : 4 lignes - funiculaire : 2 lignes - lignes scolaires : 120 lignes Composition du parc : - bus et mini -bus : trolleys : voitures métro : voitures funiculaire : 6 - rames tramways : 73 Nombre d agents : employés Kéolis Lyon

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014 L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées PROGRAMME Jeudi 20 mars 9h 9h30 10h45 12h15 13h30 14h30

Plus en détail

Programme d économies d eau 2009-2012

Programme d économies d eau 2009-2012 Programme d économies d eau 2009-2012 Ville de Rennes L eau potable sur le bassin rennais Le Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais (SMPBR) a les compétences suivantes : Production

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements Journée COTITA du 21 juin 2011 Club déplacements intermodalité Planification des déplacements : où en sommes nous? 1 Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études

Plus en détail

Lyon, une métropole attractive. Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011

Lyon, une métropole attractive. Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011 Lyon, une métropole attractive Le Schéma d Accueil des Entreprises (SAE) Toulouse 17 novembre 2011 Lyon, une Métropole européenne LYON, UNE METROPOLE EUROPEENNE Rhône-Alpes > 6.1 millions habitants LE

Plus en détail

Eduquer à l environnement urbain: le bruit, l air, l architecture, l énergie et l éco mobilité Béatrice Couturier 21 Novembre 2011

Eduquer à l environnement urbain: le bruit, l air, l architecture, l énergie et l éco mobilité Béatrice Couturier 21 Novembre 2011 Eduquer à l environnement urbain: le bruit, l air, l architecture, l énergie et l éco mobilité Béatrice Couturier 21 Novembre 2011 Comment l urbanisme durable prend en compte le cadre et les modes de vie?

Plus en détail

Direction de la voirie. plan modes doux. Vélos Marche à pied. Trotinette

Direction de la voirie. plan modes doux. Vélos Marche à pied. Trotinette Direction de la voirie plan modes doux Vélos Marche à pied Rollers Trotinette 2009 2020 plan modes doux D i re c t i o n d e l a v o i r i e 2009 2020 sommaire Le bilan du plan modes doux 2003 Le plan

Plus en détail

Logistique urbaine à Montpellier

Logistique urbaine à Montpellier Logistique urbaine à Montpellier Montpellier en quelques chiffres 265 000habitants en 2012 (8ème ville française) Une agglomération de 423 000 habitants (15ème agglomération française) Une croissance de

Plus en détail

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 23/04/2009 La communauté Urbaine de Lyon a voté en décembre 2006 son 2 ième Programme Local de l Habitat 2007 / 2012 Rappel

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

UN QUARTIER VIVANT ET DYNAMIQUE, CŒUR HISTORIQUE DE L INDUSTRIE LYONNAISE

UN QUARTIER VIVANT ET DYNAMIQUE, CŒUR HISTORIQUE DE L INDUSTRIE LYONNAISE LYON GERLAND 2 30 000 UN QUARTIER VIVANT ET DYNAMIQUE, CŒUR HISTORIQUE DE L INDUSTRIE LYONNAISE UN QUARTIER VIVANT ET MIXTE 2 350 emplois établissements 3 000 30 000 étudiants UN PÔLE DE CULTURE ET LOISIRS

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE Présentation du contexte et des enjeux du projet - Juin 2009-1 / 7 1 - CONTEXTE DU PROJET [Plan de situation des deux gares] Le site de Besançon Viotte

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE

SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE A - DES CHANGEMENTS POSITIFS POUR LE PLATEAU NORD B - FIABILITE ET FREQUENCE C - UN DOUBLE SITE PROPRE SUR LA ROUTE DE C2 D - LES AMENAGEMENTS A

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET

PREMIERE PARTIE ANNEXE 1 RENSEIGNEMENTS RELATIFS AU DEMANDEUR ET AU PROJET Composition du dossier (Arrêté Ministériel du 21 août 2009) Transmis en douze exemplaires ou par voie électronique, plus deux exemplaires supplémentaires par département limitrophe concerné par le projet

Plus en détail

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon. Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr Dans le cadre du Pacte régional, la Région a mis en place

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Décisions du Bureau du 16 novembre 2015

Décisions du Bureau du 16 novembre 2015 Mardi 17 novembre 2015 Décisions du Bureau du 16 novembre 2015 Les élus du Bureau de la Métropole Rouen Normandie se sont réunis hier soir, lundi 16 novembre. Les délibérations prises par les élus confirment

Plus en détail

Pourquoi la fusion? Quelques dates :

Pourquoi la fusion? Quelques dates : PRESENTATION DE Pourquoi la fusion? Quelques dates : Loi n 2010-1563 du 16 décembre 2010 : réforme des collectivités territoriales. 07 septembre 2012 : notification de l arrêté préfectoral du fixant le

Plus en détail

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES Préambule Dans notre quartier, le défi pour les prochaines décennies est de faire

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

Le Schéma d accueil des entreprises. Définition de la démarche SAE. Les objectifs. Les enjeux

Le Schéma d accueil des entreprises. Définition de la démarche SAE. Les objectifs. Les enjeux L immobilier d entreprises et la qualité environnementale Comment le patrimoine «Grand Lyon», à travers le SAE, contribue à la lutte contre l effet de serre Le Schéma d accueil des entreprises Définition

Plus en détail

Optimiser la mobilité durable en ville

Optimiser la mobilité durable en ville Optimiser la mobilité durable en ville inventer la mobilité durable de demain ITS La technologie au service de la mobilité urbaine Les Intelligent Transport Systems correspondent à l utilisation des Technologies

Plus en détail

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015

Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Plan de déplacements Urbains (PDU) Concertation publique Novembre Décembre 2015 Le plan de déplacements urbains Le PDU définit pour les 10 années à venir les principes d'organisation des transports de

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur 1 UNE OPÉRATION D INTERET NATIONAL A MARSEILLE Une Opération d Intérêt National dans la 2 ème Portée par un établissement public de l Etat

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT

PRINCIPALES MISSIONS OPÉRATIONNELLES HABITAT Les missions de la Direction de l Habitat La Direction de l Habitat (2 services ; 9 personnes) est chargée d organiser et de mettre en œuvre la politique locale de l habitat sur le territoire de Brest

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Loire-Bretagne Bassin Loire-Bretagne : 155 000 km² (28% du territoire national métropolitain) Population concernée : 12,4 millions d habitants Les grands axes

Plus en détail

Comité d Initiative et de Consultation de l Arrondissement. Les déplacements dans le 9 e arrondissement

Comité d Initiative et de Consultation de l Arrondissement. Les déplacements dans le 9 e arrondissement Comité d Initiative et de Consultation de l Arrondissement Les déplacements dans le 9 e arrondissement Du global au local Sommaire de la présentation Etudes de déplacements du 9 e arrondissement Infrastructures

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014

Réseau départemental de bornes de recharges électriques. Comité de Pilotage du 7 juin 2014 Comité de Pilotage du 7 juin 204 SDE65 juin204 Comité de Pilotage du 7 juin 204 présentation du projet. Rappel sur l organisation du projet (SDE - B. Rouch) 2. Quelques repères sur la mobilité électrique

Plus en détail

Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord

Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord Projets Gare routière Sud Accès sud gare TER Gare routière Nord Sommaire Politique de réaménagement des gares Qu est-ce qu un pôle d échanges et pourquoi un pôle d échanges à Voiron? État d avancement

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

Développement de sites d activités (190 hectares d activités industrielles) et d immobilier dédiés aux filières technologiques :

Développement de sites d activités (190 hectares d activités industrielles) et d immobilier dédiés aux filières technologiques : Principales missions opérationnelles : Action économique, tourisme, e ACTION ECONOMIQUE Missions Nombre de personnes affectées au service du développement économique :66 postes Surfaces en hectares (cumul)

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun Ville de Saint-Étienne Une approche globale du traitement de l habitat ancien dégradé Les enjeux de la rénovation des quartiers anciens dégradés Le constat L attractivité du centre-ville de l agglomération

Plus en détail

L AGENDA 21 CHU DE BREST

L AGENDA 21 CHU DE BREST L AGENDA 21 CHU DE BREST Une démarche stratégique : pour quels objectifs? comment et avec qui? pour quels résultats? LE CONTEXTE NATIONAL Une démarche hospitalière brestoise qui respecte : L engagement

Plus en détail

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic

Sauveterre-de-Guyenne. Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire. PLU Phase 1 - diagnostic SauveterredeGuyenne Eléments d'analyse et enjeux Organisation économique du territoire PLU Phase 1 diagnostic Agglomération bordelaise Libourne CastillonlaBataille SteFoylaGrande Bergerac SauveterredeGuyenne

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Malika DATI Vice-présidente du Grand Nancy en charge de la participation et des mobilités

Malika DATI Vice-présidente du Grand Nancy en charge de la participation et des mobilités Démarche innovante mobilité Malika DATI Vice-présidente du Grand Nancy en charge de la participation et des mobilités Frédéric CHASTANIER Responsable «ingénierie Ville Durable» Grand Nancy Laurent DUPONT

Plus en détail

Révision générale du plan local d urbanisme

Révision générale du plan local d urbanisme Révision générale du plan local d urbanisme Qu est ce qu un plan local d urbanisme? Le PLU est un outil d'aménagement et de gestion de l'espace qui permet de planifier, maîtriser et ordonner l'organisation

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

Les Mobilités dans les Territoires

Les Mobilités dans les Territoires Rencontres Scientifiques & Techniques Territoriales Les Mobilités dans les Territoires La gestion du stationnement et les politiques de mobilités Economie du Stationnement, Maitrise du Stationnement et

Plus en détail

UN EXEMPLE DE SOCIETE D ECONOMIE MIXTE DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS TaM 1978-2008

UN EXEMPLE DE SOCIETE D ECONOMIE MIXTE DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS TaM 1978-2008 22 & 23 janvier 2008, Skhirat, Maroc UN EXEMPLE DE SOCIETE D ECONOMIE MIXTE DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS TaM 1978-2008 Marc le Tourneur, Directeur Général SOMMAIRE 1. L ORGANISATION DES DEPLACEMENTS

Plus en détail

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 RABAT JOURNEE D ETUDE DU 27 NOVEMBRE 2007 Marc le Tourneur Directeur Général de TaM SOMMAIRE

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers. Note de synthèse

Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers. Note de synthèse Etude sur le transport et la livraison de marchandises en ville Cas de l agglomération de Poitiers Note de synthèse I/ Objectif de l étude L ORT Poitou Charentes a pris l initiative d engager une réflexion

Plus en détail

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT COMMUNIQUE DE PRESSE Laon, le jeudi 1 er octobre 2015 AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE

Plus en détail

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Depuis une dizaine d années, le pôle d échanges de Saint-Chamond connaît une fréquentation en hausse, avec en 2012, environ 3300 voyages par jour. C est la

Plus en détail

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX

OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX OPTIMISATION DES COûTS SOCIAUX Nos experts analysent les coûts sociaux de votre entreprise tout en préservant votre organisation, et ce, sans aucune incidence sur les droits

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

Organisation de l intermodalité et du Stationnement - gare de Voiron

Organisation de l intermodalité et du Stationnement - gare de Voiron Organisation de l intermodalité et du Stationnement - gare de Voiron Olivier Finet VP déplacement - Pays Voironnais Jérôme Marcuccini Adjoint en charge des Déplacements, Stationnement, qualité de l air

Plus en détail

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE 15.08.2. Quartiers durables des villes et villages. Annexe 3.6

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE 15.08.2. Quartiers durables des villes et villages. Annexe 3.6 AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE Quartiers durables des villes et villages 15.08.2 Annexe 3.6 La Région qualité, une des quatre valeurs collectives qui fondent le projet et l ambition du SRADDT,

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation

Appel d offres. Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Appel d offres Accompagnement des PME-TPE de la métallurgie en région parisienne à la GPEC et à l analyse des besoins de formation Le GIM, chambre syndicale territoriale de l UIMM en région parisienne,

Plus en détail

La palette des solutions vélo du stationnement en gare aux vélos partagés

La palette des solutions vélo du stationnement en gare aux vélos partagés La palette des solutions vélo du stationnement en gare aux vélos partagés La Région, un acteur clé du développement du vélo! Club Villes et territoires cyclables CAEN 2011 Les solutions vélo dans l intermodalité,

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25)

EcoQuartier VAUBAN BESANCON (25) BESANCON (25) AMENAGEMENT FONCIER Préambule La ville de Besançon souhaite, à travers la reconversion de la Caserne Vauban, une réalisation exemplaire sous forme d un écoquartier. Ce nouvel aménagement,

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Prise en compte des transports dans le Plan Climat du Grand Lyon

Prise en compte des transports dans le Plan Climat du Grand Lyon Prise en compte des transports dans le Plan Climat du Grand Lyon Transport, énergie, climat : de la prospective et la planification et au projet urbain CEREMA 7 novembre 2014 LE TERRITOIRE DU GRAND LYON

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe.

ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. ATHELIA V L offre foncière et immobilière pour l économie tertiaire et l industrie de pointe. L économie de la connaissance et l industrie : au cœur de la stratégie de développement économique de MPM

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

Intégrer la dimension économique dans les projets de rénovation urbaine

Intégrer la dimension économique dans les projets de rénovation urbaine Intégrer la dimension économique dans les projets de rénovation urbaine SOMMAIRE 1. Présentation d Epareca 2. Modalités d intervention de l Etablissement 3. Opération à vocation commerciale : l exemple

Plus en détail

Prolongement de la ligne B du métro d Oullins aux Hôpitaux Lyon Sud

Prolongement de la ligne B du métro d Oullins aux Hôpitaux Lyon Sud Prolongement de la ligne B du métro d Oullins aux Hôpitaux Lyon Sud Le rôle du Sytral Finance les réseaux de transport et leur développement métro, tramway, trolleybus et bus Assure la maîtrise d ouvrage

Plus en détail

Entreprises et territoires, les clés du développement durable de la région urbaine de Lyon

Entreprises et territoires, les clés du développement durable de la région urbaine de Lyon Entreprises et territoires, les clés du développement durable de la région urbaine de Lyon ème forum de la Région Urbaine de Lyon 9 juin 998 L'Isle d Abeau Bonnes pratiques du développement durable en

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

Le label EcoQuartier S engager vers la qualité

Le label EcoQuartier S engager vers la qualité a/lta Architectes Le Clos Joli Château-du-Loir (72) a/lta Architectes Sarthe Habitat Guide-conseil I Urbanisme Le label EcoQuartier S engager vers la qualité Initiée par le Ministère de l Ecologie, du

Plus en détail

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos

LA GARE DEMAIN EXTENSION DE CÔTÉ BELCIER. Dossier de presse. SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos Gare de Bordeaux Saint-Jean SNCF-AREP/Illustrateur : J. Castellanos EXTENSION DE LA GARE SAINt-jean, CÔTÉ BELCIER Dossier de presse LA GARE DEMAIN P.3 POUR PRÉPARER L AVENIR, LA GARE DE BORDEAUX-SAINT

Plus en détail

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE LA DEFENSE / SEINE ARCHE Le périmètre d intervention de l EPAD créé en 1958, est devenu périmètre d Opération d Intérêt National en 1983. Celui-ci a été scindé en deux le 19 décembre 2000 entre d une part

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE Récapitulatif de la démarche Cette démarche s inscrit dans le cadre de la Loi sur l Air et des mesures liées à la limitation de l usage de l automobile contenues dans la

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

Document support au débat d orientations

Document support au débat d orientations Conseil Municipal du Document support au débat d orientations Un projet de territoire structuré autour des trois axes majeurs qui constituent le territoire vélizien : CONFORTER L IDENTITÉ ASSURER L ÉQUILIBRE

Plus en détail

Dossier de Presse. Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne

Dossier de Presse. Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne Dossier de Presse Déploiement du Très Haut Débit en Bretagne 13 octobre 2014 Communiqué de presse «Bretagne Très Haut Débit» Rennes, le 13 octobre 2014 Le projet «Bretagne Très Haut Débit», porté par Mégalis

Plus en détail

Cormeilles redessine. son centre-ville 2014-2016 en aménageant un pôle gare 1 RE ÉTAPE

Cormeilles redessine. son centre-ville 2014-2016 en aménageant un pôle gare 1 RE ÉTAPE N Cormeilles redessine son centre-ville 04-06 en aménageant un pôle gare RE ÉTAPE Après les phases d études et le bouclage du financement, les travaux du pôle gare démarrent au mois de novembre 04, et

Plus en détail