Flash Info Hygiène & Sécurité. Les Acteurs de la Prévention

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Flash Info Hygiène & Sécurité. Les Acteurs de la Prévention"

Transcription

1 Page1 Flash Info Hygiène & Sécurité N 1 - Mars 2014 Service Hygiène et Sécurité Les Acteurs de la Prévention La qualité, la continuité du service public et la préservation de la santé et de la sécurité des agents sont intimement liés. Aussi, la prévention des risques professionnels et l amélioration de la qualité de vie au travail sont l'affaire de tous : De l autorité territoriale qui veille à la sécurité et à la protection de la santé des agents placés sous son autorité, De chaque agent qui doit intégrer la démarche de prévention dans son travail au quotidien, Des intervenants extérieurs, partenaires ou organismes de référence qui apportent leur expertise, et s appliquent à l ensemble des collectivités territoriales et des établissements publics.

2 Page2 La mise en œuvre d une démarche de prévention au sein d une collectivité est ainsi portée par plusieurs acteurs : Les Acteurs Internes L Autorité Territoriale L Encadrement Les Agents Les Agents de Prévention (Assistant et Conseiller de Prévention) Les Acteurs Externes (ou Internes) L Agent Chargé de la Fonction d Inspection (ACFI) Le Préventeur (Service Hygiène et Sécurité du CDG84) Le Médecin de Prévention Le Comité d Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) Le Comité Technique (CT) Le Comité Médical La Commission de Réforme Les Organismes de contrôle agréés Organismes en charge des vérifications réglementaires et contrôles périodiques Les Partenaires et Sites de référence (pour information) La CARSAT (Caisse d Assurance de Retraite et de la Santé au Travail) L ANACT (Agence Nationale pour l Amélioration des Conditions de Travail) Le FNP (Fond National de Prévention de la CNRACL) Le FIPHFP (Fond pour l Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique) La DSV (Direction des Services Vétérinaires) L INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) L OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention des Bâtiments et des Travaux Publics)

3 Page3 Composition L Autorité Territoriale Elle détient l autorité et joue un rôle moteur essentiel dans la diffusion et la mise en œuvre d une politique de prévention. Elle est composée de : Maires ou de leurs adjoints délégués (communes), Présidents de collectivités territoriales (départements, régions), Présidents de syndicats ou d'établissements publics. L Autorité Territoriale : Est chargée de veiller à la sécurité et à la protection de la santé physique et mentale des agents placés sous son autorité. Elle a une obligation générale de sécurité (Art. 2-1 du Décret n du 10 juin 1985 modifié), A une obligation de moyens mais également une obligation de sécurité de résultat (obligation issue des arrêts de la cour de cassation du 28 février 2002), En sa qualité d employeur, a des obligations définies par les articles L à L du CT. Son action, fondée sur les principes généraux de prévention s inscrit à plusieurs niveaux : Faire procéder à l évaluation des risques professionnels et de la pénibilité au travail, Déployer des mesures de prévention en validant des règles d'hygiène et de sécurité, afin de supprimer ou de diminuer les risques, Contrôler l'application de ces règles, Initier des d actions de formation et d information, Mettre en place une organisation et des moyens techniques adaptés aux agents, Consulter le CT/CHSCT et à défaut les agents ou leurs représentants sur les questions qui touchent à la santé et la sécurité des agents.

4 Page4 Formations Moyens L Encadrement Dans la limite de ses attributions et dans le cadre des délégations qui lui sont consenties, l encadrement est chargé d assurer la sécurité et la protection des agents placés sous son autorité. L encadrement a compétence pour prendre des décisions d organisation de service. Aussi il met en œuvre : Des actions de prévention des risques professionnels et de la pénibilité au travail, Des actions d information et de formation, Une organisation et des moyens adaptés à la préservation de la santé et de la sécurité au travail, notamment dans le management des équipes pour inhiber les risques psychosociaux. L Autorité Territoriale s appuie sur son encadrement à qui elle transfère : L'autorité, La compétence, Les moyens nécessaires et suffisants pour agir. Les Agents Chaque agent est acteur au quotidien de la prévention des risques professionnels. Il incombe à chaque agent de prendre soin de sa santé et de sa sécurité ainsi que de celles des autres personnes concernées par ses actes ou ses omissions au travail, conformément aux instructions données par l employeur dans les conditions prévues au règlement intérieur (Art. L du CT). A ce titre, ils doivent : Appliquer les règles de sécurité et le règlement intérieur, Informer des dysfonctionnements, Mettre les équipements de sécurité si leurs postes de travail le nécessitent, Exercer un droit de retrait en cas de danger grave et imminent. Les agents bénificient d une formation initiale en hygiène et sécurité lors de leur embauche, à la suite d une réorganisation de service ou du poste de travail et à la suite de chaque accident de travail ou maladie à caractère professionnelle (Art. 6 et 7 du Décret n du 10 juin 1985 modifié).

5 Page5 Les Agents de Prévention L Autorité Territoriale doit nommer un ou des agents pour assurer des fonctions de conseil dans la mise en œuvre des règles de santé et de sécurité (Art. 4 à 4-2 du Décret du 10 juin 1985 modifié). Le réseau des agents de prévention se décline en 2 niveaux : L Assistant de Prévention (niveau de proximité), Le Conseiller de Prévention (niveau de coordination). Ce dernier est nommé quand l organisation de la collectivité ou l importance des risques professionnels ou des effectifs le justifient. L Autorité Territoriale élabore une lettre de cadrage dans laquelle sont définis les missions, les moyens et les responsabilités de l agent de prévention. D une manière générale, il est chargé d assister et de conseiller l Autorité Territoriale : Dans la démarche d évaluation des risques, Dans la mise en place d une politique de prévention des risques, Dans la mise en œuvre des règles de sécurité et d'hygiène au travail. Il doit ainsi : Contribuer à l évaluation des risques professionnels, à l élaboration du document unique et à l analyse des causes d accidents de service et de travail, Prévenir des dangers susceptibles d altérer la santé et la sécurité des agents, Mettre en place et suivre les registres de santé et sécurité au travail mis à la disposition des agents, Veiller à l'observation des prescriptions législatives et réglementaires prises en matière de sécurité et santé au travail, Proposer des mesures pratiques propres à améliorer l organisation, l environnement en adaptant les conditions de travail en fonction de l aptitude des agents, Faire progresser la connaissance des problèmes de sécurité et des techniques propres à les résoudre (lors d échanges avec l ACFI), Participer, en collaboration avec les autres acteurs, à la sensibilisation, l information et la formation des agents, Intervenir dans le cadre de l élaboration des fiches relatives aux risques professionnels transmises par le médecin de prévention, Assister de plein de droit avec voix consultative aux réunions du CT/CHSCT.

6 Page6 Périmètre de responsabilité Formations Les Agents de Prévention (suite) Afin de développer leurs compétences et d actualiser leurs connaissances en matière d hygiène et de sécurité, les agents de prévention bénéficient de formations auprès du CNFPT : Une formation initiale : 3 jours (préalable à leur prise de fonction), Une formation continue : 2 jours l année qui suit la nomination, 1 jour les années suivantes. Art. 4-2 du Décret du 10 juin 1985 modifié + Arrêté du 3 mai 2002 Un arrêté de nomination est donné à l agent suite à sa formation initiale. L agent de prévention n est pas un professionnel de la santé et de la sécurité. Il a un rôle de préconisation, d alerte, de diffusion de l information, et de communication en matière de santé et de sécurité au travail, mais l autorité et le contrôle restent de la responsabilité de l exécutif territorial, soit de l Autorité Territoriale et de l encadrement. Il «conseille sans décider, propose sans imposer, observe sans surveiller».

7 Page7 Périmètre de responsabilité L Agent Chargé de la Fonction d Inspection (ACFI) L Autorité Territoriale : Désigne un ACFI en matière de Santé et Sécurité au Travail au sein de la collectivité, Ou passe une convention avec le CDG84 pour la mise à disposition d un ACFI. Art. 5 du Décret du 10 juin 1985 modifié L Autorité Territoriale élabore une lettre de mission dans laquelle sont définies les missions, les modalités d intervention et les responsabilités de l ACFI. L ACFI doit : Vérifier les conditions d application des règles du Code du Travail qui s appliquent dans les collectivités territoriales et les règles spécifiques prévues par le décret , dans le cadre de visites d inspection, Apporter à l Autorité Territoriale son expertise, ses conseils et des propositions dans les domaines de l application des règles, de la prévention des risques professionnels, et dans l amélioration des conditions d hygiène et de sécurité au travail, Donner un avis sur les règlements et consignes que l Autorité Territoriale envisage d adopter, Proposer à l Autorité Territoriale, en cas d urgence, les mesures immédiates qu il aura jugées nécessaires, Assister avec voix consultative aux réunions du CT/CHSCT et à toute séance de travail, d étude et de formation où leur présence est souhaitée, Etre informé de tout évènement et/ou décision ayant trait à l hygiène et à la sécurité. L ACFI ne peut être un des agents de prévention. Cet agent : Apporte une expertise, N est pas décisionnaire, N exonère pas l Autorité Territoriale de sa responsabilité.

8 Page8 Interlocuteurs Le Préventeur du Service Hygiène et Sécurité Basé au sein du Service Hygiène et Sécurité du CDG84, il intervient, dans les collectivités affiliées, auprès : Des élus, Des agents et de leurs représentants en matière de prévention des risques professionnels. Le préventeur se doit d assurer une mission de service public en matière de santé, sécurité et amélioration des conditions de travail : Conseiller, Informer, Convaincre Assurer l'information et la formation générale en matière d'hygiène & de sécurité à l'intention des élus, de la hiérarchie, des agents de prévention et des agents afin de les sensibiliser au problème de la prévention, Assister les élus dans la mise en place de la prévention, Animer un réseau sécurité et fédérer les agents de prévention et/ou les ACFI, Etre associé aux médecins de prévention pour apporter des conseils sur les conditions de travail et pour analyser les risques professionnels. Prévenir Effectuer des visites ponctuelles, des interventions et des analyses d'accidents du travail auprès des collectivités afin d en extraire des actions correctives, Intervenir à la demande pour des diagnostics sécurité, des études de locaux et des conseils d'aménagement de poste, Suivre des statistiques départementales d'accidents du travail, Effectuer éventuellement des mesures physiques d'ambiance. Assurer les missions dévolues à l'acfi (pour les collectivités adhérentes au Service Hygiène et Sécurité du CDG84).

9 Page9 Le Médecin de Prévention Les collectivités doivent disposer d un service de médecine préventive dans les conditions définies à l article de la loi du 26 janvier 1984 (Art. 10 à 26-1 du Décret du 10 juin 1985 modifié). Les collectivités peuvent avoir : Leur propre service, Adhérer à un service commun à plusieurs collectivités, Adhérer par convention à un service de médecine du travail interentreprises, Adhérer au service créé par le CDG84 (si celui-ci dispose de ce service). Le temps minimal que le médecin de prévention doit consacrer à ses missions est de : Une heure pour 20 agents, Une heure pour 10 agents inscrits dans l Art 21 du décret (travailleurs handicapés, femmes enceintes, agents soumis à des risques spéciaux, ). Le médecin de prévention est chargé de prévenir toute altération de la santé des agents du fait de leur travail. Un rôle actif Effectuer les visites médicales d embauche, les visites d aptitude (tous les 2 ans) et des visites médicales complémentaires, Pratiquer des vaccinations, Agir sur le milieu professionnel et sur les conditions de travail, Analyser les postes de travail (contraintes physiques, psychologiques, rythmes de travail, en effectuant des visites sur 1/3 de son temps imparti à la collectivité), Etablir les fiches relatives aux risques professionnels, Elaborer le rapport d activité annuel, Assurer le suivi des dossiers médicaux en comité médical et commission de réforme avec avis consultatif. Un rôle de conseil Conseiller l Autorité Territoriale, les agents et leurs représentants, Apporter une information sanitaire (prévention des maladies contagieuses, ), Etre consulté sur les projets de construction ou d aménagement des bâtiments, Etre informé de la composition et de la nature des produits dangereux utilisés, Proposer des mesures de prévention et des aménagements de poste si besoin, Etre informé de tout accident de service et contribue à leur prévention, Assister de plein droit avec voix consultative aux réunions du CT/CHSCT.

10 Page10 Formations Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) Sont tenues de créer un CHSCT : Les collectivités et établissements employant au moins 50 agents (en dessous de ce seuil, les missions du CHSCT sont exercées par le CT du CDG84), Le Service Départemental d Incendie et de Secours (SDIS) quel que soit l effectif, Un service ou groupe de services si l importance des effectifs ou des risques le justifient. Art. 27 à 62 du Décret du 10 juin 1985 modifié Le CHSCT se réunit 3 fois par an sur convocation de son président et chaque fois que cela s avère nécessaire. D une manière générale, le CHSCT doit : Contribuer à la protection de la santé physique et mentale et de la sécurité des agents et du personnel mis à disposition par une entreprise extérieure, Contribuer à l'amélioration des conditions de travail, Veillez au respect de la réglementation en matière de santé et sécurité au travail. Un rôle consultatif Etre consulté sur les projets importants d aménagements et d introduction de nouvelles technologies, Etre consulté sur le maintien dans l emploi et le reclassement des agents, Etre consulté sur tous les documents relatifs à l hygiène, la sécurité et les conditions de travail que la collectivité envisage d adopter (règlement intérieur, registres, ). Un rôle incitatif Proposer des actions de prévention des risques professionnels et des risques psychosociaux, Coopérer à la préparation du plan de formation H&S. Un rôle de contrôle Effectuer des visites de locaux, Participer aux enquêtes liées aux accidents de travail, Déceler toute situation de danger grave et imminent, Appeler un expert lors de dossiers spéciaux. Les représentants des CHSCT bénéficient de formations obligatoires : En santé et sécurité au travail : 5 jours minimum, au cours du premier semestre de leur mandat, formation renouvelée à chaque mandat ; Sur les risques psychosociaux : 2 jours (dont au moins un jour en 2014).

11 Page11 Le Comité Technique (CT) Le CT exerce les missions du CHSCT pour les collectivités qui ne sont pas soumises à la création de ce dernier. Il est alors placé auprès du CDG84. Art. 36 du Décret du 10 juin 1985 modifié + Décret du 30 mai 1985 modifié Le CT émet des avis obligatoires et préalables sur : Les modifications d organisation et de fonctionnement des services, La modernisation des méthodes et techniques de travail, Toute question relative à l hygiène et à la sécurité et aux conditions de travail des agents. Le CT bénéficie du concours du CHSCT et peut le saisir de toute question entrant dans son champ de compétence. Le Comité Médical Le secrétariat du Comité médical est placé auprès du CDG84 pour les collectivités affiliées à ce dernier. Pour les collectivités non affiliées, il est placé auprès de la préfecture du département de Vaucluse. Décret du 30 juillet 1987 Le comité médical est chargé de donner à l'autorité compétente, un avis sur les questions médicales soulevées par l'admission des candidats aux emplois publics, l'octroi et le renouvellement des congés de maladie et la réintégration à l'issue de ces congés, lorsqu'il y a contestation. Il est consulté obligatoirement pour : La prolongation des congés de maladie au-delà de six mois consécutifs, L'octroi et le renouvellement des congés de longue maladie ou de longue durée, La réintégration à l'issue d'un congé de longue maladie ou de longue durée, La réintégration après douze mois consécutifs de congé de maladie, L'aménagement des conditions de travail d un agent après congé de maladie ou disponibilité d'office, La mise en disponibilité d'office pour raison de santé et son renouvellement, Le reclassement dans un autre emploi à la suite d'une modification de l'état physique d un agent.

12 Page12 La Commission de réforme Le secrétariat de la Commission de Réforme est placé auprès du CDG84 pour les collectivités affiliées à ce dernier. Pour les collectivités non affiliées, il est placé auprès de la préfecture du département de Vaucluse. Arrêté du 4 août 2004 La Commission de Réforme donne son avis sur : L'imputabilité au service, d'un accident ou d'une maladie, L état de santé, les infirmités ou le taux d'invalidité qui en découle. Ainsi, elle est consultée sur : L'imputabilité au service de la maladie ou de l accident à l'origine d'un congé de maladie ordinaire, d'un congé de longue maladie ou d'un congé de longue durée sauf si l'administration reconnaît d'emblée cette imputabilité, La situation de l agent à la fin de la dernière période d'un congé de longue maladie ou d'un congé de longue durée lorsque le comité médical a présumé l agent définitivement inapte lors du dernier renouvellement de son congé, La reconnaissance et la détermination du taux de l'invalidité temporaire ouvrant droit au bénéfice de l'allocation d'invalidité temporaire, La réalité des infirmités résultant d'un accident de travail ou d'une maladie professionnelle, la preuve de leur imputabilité au service et le taux d'invalidité qu'elles entraînent, en vue de l'attribution de l'allocation temporaire d'invalidité, Le dernier renouvellement d'une disponibilité d'office pour raison de santé. La santé, la sécurité et l amélioration de la qualité de vie au travail relève de l implication de tous. Chacun, à son niveau, est un maillon essentiel de la chaîne de la prévention.

Les Missions du CHSCT et de l Assistant de prévention Journée d Actualisation - 2015. www.maisondescommunes85.fr

Les Missions du CHSCT et de l Assistant de prévention Journée d Actualisation - 2015. www.maisondescommunes85.fr Les Missions du CHSCT et de l Assistant de prévention Journée d Actualisation - 2015 Sommaire Le CHSCT c est quoi : Le fonctionnement du CHSCT Les Missions du CHSCT Le champs d intervention Les missions

Plus en détail

MODIFICATION DU CADRE REGLEMENTAIRE RELATIF A L HYGIENE ET LA SECURITE AU TRAVAIL

MODIFICATION DU CADRE REGLEMENTAIRE RELATIF A L HYGIENE ET LA SECURITE AU TRAVAIL CIRCULAIRE n 12-08 /mars 2012 MODIFICATION DU CADRE REGLEMENTAIRE RELATIF A L HYGIENE ET LA SECURITE AU TRAVAIL Références : Date d effet : 6 février 2012 (pour une partie seulement des dispositions cf.

Plus en détail

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00 Guide Conventions de mise à disposition des Adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycée et collèges) Juillet 2012 Bulletin de prévention

Plus en détail

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT

La cartographie des acteurs de la prévention les compétences du CHSCT Formation des personnes ressources chargées d accompagner les membres des comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Secrétariat général DGRH C1 La cartographie des acteurs de

Plus en détail

Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail

Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Décret n 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu à la médecine

Plus en détail

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (C.H.S.C.T.)

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail (C.H.S.C.T.) Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 05/2016 Cl.

Plus en détail

Le chef de service est la clef de voûte de toute l architecture de la santésécurité au travail (SST) de son service.

Le chef de service est la clef de voûte de toute l architecture de la santésécurité au travail (SST) de son service. Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LES ACTEURS INTERNES DE LA SST LE CHEF DE SERVICE... 1 LES AGENTS... 3 L'ASSISTANT ET/ OU CONSEILLER DE PREVENTION.4

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE TECHNIQUE EN FORMATION COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CDG34/PREV/CT/CHSCT/REGLEMENT INTERIEUR 10.04.2015 1/11 SOMMAIRE 1. COMPOSITION DU COMITE

Plus en détail

Thomas BEQUEREL. 29 septembre 2011 Colloque ACMO - CoHS 1

Thomas BEQUEREL. 29 septembre 2011 Colloque ACMO - CoHS 1 Actualité Réglementaire Mise à jour du décret n 82-453 du 28 mai 1982 relatif à l hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu à la prévention médicale dans la fonction publique Thomas BEQUEREL 1 Le contexte

Plus en détail

Convention d adhésion au service Santé/Prévention du

Convention d adhésion au service Santé/Prévention du Convention d adhésion au service Santé/Prévention du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Seine-Maritime v Collectivités et établissements affiliés La mise en œuvre du statut de

Plus en détail

Le Comité d Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail. 12 décembre 2013

Le Comité d Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail. 12 décembre 2013 Le Comité d Hygiène et de Sécurité et des Conditions de Travail 12 décembre 2013 Sommaire Focus réglementaire, Rappel sur la prévention des risques professionnels, Création d un CHSCT, Composition d un

Plus en détail

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité 1. Les acteurs au sein de l entreprise ou la collectivité Les prérogatives des DP en santé-sécurité

Plus en détail

Le Comité d entreprise (CE) et le Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Le Comité d entreprise (CE) et le Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Les acteurs du handicap Fiche 11 Le Comité d entreprise (CE) et le Comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Le Comité d entreprise LeCEestconsultésurlesmesuresprisesenvuedefaciliterlamiseoularemiseautravaildesaccidentésdutravail

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015 Conformément à l article 51 du décret 82-453 du 28 mai 1982 modifié relatif à l hygiène et la sécurité au travail ainsi qu à la prévention médicale de la fonction publique, le CHSCT de l Université d Aix

Plus en détail

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place?

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Quel est le rôle et le positionnement de l Assistant de Prévention? L Assistant de Prévention assiste et conseille

Plus en détail

Mesurer l étendue des missions de l Acfi

Mesurer l étendue des missions de l Acfi Les missions et le cadre d intervention des Acfi Saisissez la Référence Internet 5611 dans le moteur de recherche du site www.weka.fr pour accéder à cette fiche Référence Internet 5611 1 outil associé

Plus en détail

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 De l obligation générale de sécurité de l élu-employeur vis-à-vis de ses agents "L'employeur prend les mesures nécessaires

Plus en détail

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE HYGIENE ET SECURITE DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE HYGIENE ET SECURITE DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE CONVENTION D ADHESION AU SERVICE HYGIENE ET SECURITE DU CENTRE DE GESTION DE VAUCLUSE ENTRE : Le Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Vaucluse - 80 Rue Marcel Demonque - AGROPARC CS

Plus en détail

Direction des études

Direction des études Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Les ACMO : nomination, missions, règles, rôles, place, recrutement. L ACMO ET L EMPLOYEUR LES MISSIONS DE L

Plus en détail

ARCHITECTURE DES CHSCT au MAAPRAT

ARCHITECTURE DES CHSCT au MAAPRAT Le 4 avril 2012 ARCHITECTURE DES CHSCT au MAAPRAT Instance consultative nationale CHS CT MINISTERIEL Compétent pour tous les services du MAAPRAT, hors secteur de l'enseignement agricole Rattaché au CT

Plus en détail

Octobre 2012 22/08/2012. Contexte et principes de la réforme. Les acteurs de la prévention. Le dispositif du Centre de Gestion.

Octobre 2012 22/08/2012. Contexte et principes de la réforme. Les acteurs de la prévention. Le dispositif du Centre de Gestion. Octobre 2012 Contexte et principes de la réforme Les acteurs de la prévention Le dispositif du Centre de Gestion Les CHSCT Le Conseil Supérieur Les autres points 1 La réforme SST : Le contexte et les principes

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

a) La documentation réglementaire

a) La documentation réglementaire Créteil, le 12 décembre 2013 La directrice académique des services de Directrice des services départementaux de du Val-de-Marne à Division des établissements scolaires et des moyens Immeuble le Saint-

Plus en détail

Foire Aux Questions (FAQ)

Foire Aux Questions (FAQ) Foire Aux Questions (FAQ) Le 18 mars 2015 Réseau CHSCT Foire aux questions Service conseil, hygiène et sécurité au travail KG/VB Tél. : 02 96 58 24 83 kristell.gehannin@cdg22.fr Cette Foire aux Questions

Plus en détail

L Assistant de Prévention : rôle, nomination et formation

L Assistant de Prévention : rôle, nomination et formation L Assistant de Prévention : rôle, nomination et formation Avec la modification, en début d année 2012, du décret n 85-603 relatif à l hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu à la médecine professionnelle

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail

SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE SAFPT INFO SANTE, HYGIENE, SECURITE ET CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Définition des organismes compétents : Les organismes compétents en matière d hygiène, de sécurité et

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee

Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs de l Insee REGLEMENT INTERIEUR DES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL DE CENTRALE, DE PROXIMITE ET SPECIAUX DES MINISTERES ECONOMIQUE ET FINANCIER Règlement intérieur du CHSCT spécial enquêteurs

Plus en détail

SOMMAIRE. Références PAGE 3. Introduction PAGE 3 CALENDRIER DE CREATION DU CHSCT PAGE 4 1. CREATION D UN CHSCT PAGE 5 2. COMPOSITION D UN CHSCT PAGE 7

SOMMAIRE. Références PAGE 3. Introduction PAGE 3 CALENDRIER DE CREATION DU CHSCT PAGE 4 1. CREATION D UN CHSCT PAGE 5 2. COMPOSITION D UN CHSCT PAGE 7 SOMMAIRE Références PAGE 3 Introduction PAGE 3 CALENDRIER DE CREATION DU CHSCT PAGE 4 1. CREATION D UN CHSCT PAGE 5 - Création obligatoire PAGE 5 - Création facultative d un CHSCT commun PAGE 5 - Création

Plus en détail

Le régime juridique de mise en place des assistants et conseillers de prévention intercommunaux dans la Fonction publique territoriale FPT

Le régime juridique de mise en place des assistants et conseillers de prévention intercommunaux dans la Fonction publique territoriale FPT Point réglementation N 3 Le régime juridique de mise en place des assistants et conseillers de prévention intercommunaux dans la Fonction publique territoriale FPT Avril 2012 Bulletin de prévention n 5

Plus en détail

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion ANNEXE 1 à la convention d adhésion de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Seine-Maritime MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

H Y G I E N E E T S E C U R I T E et M E D E C I N E P R E V E N T I V E

H Y G I E N E E T S E C U R I T E et M E D E C I N E P R E V E N T I V E C E N T R E D E G E S T I O N D E L A F O N C T I O N P U B L I Q U E T E R R I T O R I A L E D E S A L P E S D E H A U T E P R O V E N C E Chemin de Font de Lagier B.P. n 9-04130 VOLX - 04.92.70.13.00-04.92.70.13.01

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Article 1 er - Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, les

Plus en détail

LA GESTION DU HANDICAP DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Nadège LEMOUSSU Responsable du Service Santé, Sécurité, Protection Sociale

LA GESTION DU HANDICAP DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Nadège LEMOUSSU Responsable du Service Santé, Sécurité, Protection Sociale LA GESTION DU HANDICAP DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Nadège LEMOUSSU Responsable du Service Santé, Sécurité, Protection Sociale LA NOTION DE HANDICAP Article L. 5213-1 du Code du Travail «Toute

Plus en détail

Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale

Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale Les CHSCT arrivent dans la Fonction Publique Territoriale Le 4 décembre 2014, pour la première fois, les agents des trois versants de la Fonction Publique (Etat, Territoriaux et Hospitaliers) seront amenés

Plus en détail

Sommaire détaillé (1) «Schémas commentés en santé sécurité au travail»

Sommaire détaillé (1) «Schémas commentés en santé sécurité au travail» ommaire détaillé (1) «chémas commentés en santé sécurité au travail» Votre service sur www.editions-tissot.fr... 3 Guide de première connexion... 5 Accédez à votre service sur www.editions-tissot.fr :

Plus en détail

Les acteurs opérationnels de la santé et la sécurité au travail

Les acteurs opérationnels de la santé et la sécurité au travail Guide pratique 4 / 6 MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, MINISTÈRE MINISTÈRE DU BUDGET, DE DU LA BUDGET, FONCTION DES COMPTES DES COMPTES PUBLIQUE PUBLICS, PUBLICS, ET DE LA RÉFORME DE L ETAT DE

Plus en détail

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT)

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT) Élections professionnelles 2014 Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT) Rôle et missions 1 Le CHSCT Définition: Instance de représentation et de dialogue chargée de donner

Plus en détail

Le secret professionnel du médecin du travail Guide pratique

Le secret professionnel du médecin du travail Guide pratique Le secret professionnel du médecin du travail Guide pratique De très ancienne tradition, le secret médical reste un des piliers de l'exercice de la médecine contemporaine. En effet, «il n y a pas de soins

Plus en détail

ACCORD SSTFP : UN ENGAGEMENT DE L ETAT ET DES AUTRES EMPLOYEURS de la FPT et de la FPH 3 AXES, 15 ACTIONS, 63 PROPOSITIONS

ACCORD SSTFP : UN ENGAGEMENT DE L ETAT ET DES AUTRES EMPLOYEURS de la FPT et de la FPH 3 AXES, 15 ACTIONS, 63 PROPOSITIONS ACCORD SSTFP : UN ENGAGEMENT DE L ETAT ET DES AUTRES EMPLOYEURS de la FPT et de la FPH 3 AXES, 15 ACTIONS, 63 PROPOSITIONS AXE 1 INSTANCES ET ACTEURS OPERATIONNELS COMPETENTS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE

Plus en détail

Santé - Cohésion sociale

Santé - Cohésion sociale Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 79 ASSISTANT SOCIAL Code : SCS05 Intitulé RIME : Assistant socio-éducatif FPESCS05 Il est chargé du suivi individualisé des agents. Il participe

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

Monsieur VANNSON François, Président du Conseil Départemental des Vosges, agissant en cette qualité conformément à la délibération du

Monsieur VANNSON François, Président du Conseil Départemental des Vosges, agissant en cette qualité conformément à la délibération du CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL POUR ASSURER LES SECRETARIATS DU COMITE MEDICAL ET DE LA COMMISSION DE REFORME PLACES AUPRES DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERIITORIALE DES

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE PREAMBULE : La mise en œuvre de changements d organisation au sein du groupe sanofi-aventis, par nécessité d anticipation ou

Plus en détail

Fiche Hygiène et Sécurité. Assistant de prévention / Conseiller de prévention

Fiche Hygiène et Sécurité. Assistant de prévention / Conseiller de prévention Stop Info! Assistant de prévention / Conseiller de prévention L assistant de prévention et le cas échéant, le conseiller de prévention, précédemment dénommés ACMO (Agent Chargé de la Mise en Œuvre des

Plus en détail

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Article 1 er Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre

Plus en détail

LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL

LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Guyane LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL Quels enjeux? Quelles réponses? Gilles MARSOT D.G.S. Qu est-ce-que le bien-être? Définition de la santé par l

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail

Flash Info N 1. Les Risques psychosociaux (RPS)

Flash Info N 1. Les Risques psychosociaux (RPS) Page1 Flash Info N 1 Mars 2016 Service Hygiène & Sécurité Pôle Santé et Sécurité au Travail Les Risques psychosociaux (RPS) Introduction Prévenir les RPS, c'est conjuguer au bénéfice commun des agents

Plus en détail

Evaluation Prévention. Sanctions

Evaluation Prévention. Sanctions Evaluation Prévention Traitement Sanctions Introduction Définitions Prévention des risques psychosociaux -> identification et évaluation -> les acteurs -> les outils Sanctions des atteintes psychosociales

Plus en détail

STATUT L EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Mise à jour Octobre 2014

STATUT L EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Mise à jour Octobre 2014 STATUT L EMPLOI DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Mise à jour Octobre 2014 Références : - Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT N interne : 736 Conseil du lundi 10 septembre 2001 à 18 h 00 N définitif : 2001-0250 CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : La communauté urbaine de Lyon - direction de l'eau, dont le siège est

Plus en détail

LES COMITES MEDICAUX LA COMMISSION DE REFORME

LES COMITES MEDICAUX LA COMMISSION DE REFORME Circulaire d'informations n 2009/03 du 15 février 2009 LES COMITES MEDICAUX LA COMMISSION DE REFORME Références : - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires ; -

Plus en détail

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL Annexe 2 : Référentiel de formation assistant/conseiller de prévention REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION ET DU CONSEILLER DE PREVENTION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME 2006 : CHARGE

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques

Sommaire détaillé. Sommaire. Les acteurs au sein de la collectivité. Les intervenants extérieurs. Le rôle du CHSCT dans la prévention des risques détaillé Réf. Internet Pages Partie 1 Les acteurs de la prévention Les acteurs au sein de la collectivité Les acteurs de la prévention dans la collectivité : rôles, liens et coordination...5509 9 Responsabilité

Plus en détail

N 20 !"#$%&'()*#+"#$,"$&"-&.#")/(/*%)$,"#$-"&#%))"!#$0$ ($)*+',#-.%/0+12"3#-"#&,$45+',#"'#-"&#$)2-+'+)2&#-"#'5676+!8 MAI 2015

N 20 !#$%&'()*#+#$,$&-&.#)/(/*%)$,#$-&#%))!#$0$ ($)*+',#-.%/0+123#-#&,$45+',#'#-&#$)2-+'+)2&#-#'5676+!8 MAI 2015 SNUCLIAS-FSU : 173, RUE DE CHARENTON 75012 PARIS / TÉL. : 01. 43. 47. 53. 95 / FAX : 01.49.88.06.17 / MAIL : SNUCLIAS-FSU@ORANGE.FR N 20 # ($)*+',#-.%/0+12"3#-"#&,$45+',#"'#-"&#$)2-+'+)2&#-"#'5676+!8 MAI

Plus en détail

Fiche 5 L aptitude du fonctionnaire après une absence pour raisons de santé.

Fiche 5 L aptitude du fonctionnaire après une absence pour raisons de santé. Fiche 5 L aptitude du fonctionnaire après une absence pour raisons de santé. Article R. 4626-29 du Code du travail, articles 71 et suivants de la loi du 9 janvier 1986, décret n 89-376 du 8 juin 1989.

Plus en détail

Le 21 septembre 2015. Le recteur. Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement. Madame et Monsieur les directeurs d'erea

Le 21 septembre 2015. Le recteur. Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement. Madame et Monsieur les directeurs d'erea Le 21 septembre 2015 Le recteur À Mesdames et Messieurs les chefs d'établissement Madame et Monsieur les directeurs d'erea Mesdames et Messieurs les agents comptables et gestionnaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Sommaire de la présentation A. Rappel de la réglementation 1) Le document unique (DU) 2) Le programme annuel de prévention (PAP) B. Méthodologie de suivi

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

la représentation des personnels

la représentation des personnels Le point sur... la représentation des personnels Nous poursuivons ici notre série d articles entamée dans le N précédent (FP N 190) et consacrée aux organismes de représentation des personnels après les

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Décret n o 2012-706 du 7 mai 2012 relatif aux

Plus en détail

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES CIRCULAIRE : n 2013-10 Pôle prévention Téléphone : 04 67 04 38 83 Courriel : prevention@cdg34.fr LES OBLIGATIONS DES COLLECTIVITÉS ET ÉTABLISSEMENTS PUBLICS TERRITORIAUX EN MATIÈRE DE CONSULTATION DU MÉDECIN

Plus en détail

Journée d actualisation des connaissances des Assistants de Prévention 2015. www.maisondescommunes85.fr

Journée d actualisation des connaissances des Assistants de Prévention 2015. www.maisondescommunes85.fr Journée d actualisation des connaissances des Assistants de Prévention 2015 RÉUNION D INFORMATION 1. L organisation de la journée et présentation des thèmes des ateliers 2. Les statistique d accidents

Plus en détail

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE L INSPECTEUR SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Le présent référentiel interministériel s inscrit dans le contexte juridique en vigueur, qui prévoit

Plus en détail

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 09 NOV 2011 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 11- MFPF1130836C Le ministre de la fonction publique A Monsieur le ministre

Plus en détail

Création d un service de médecine professionnelle et préventive

Création d un service de médecine professionnelle et préventive Création d un service de médecine professionnelle et préventive Lettre de mission du médecin coordonnateur La présente lettre de mission définit le cadre d exercice des missions qui seront confiées au

Plus en détail

L emploi des travailleurs handicapés.

L emploi des travailleurs handicapés. L emploi des travailleurs handicapés. La loi du 11 février 2005 a étendu aux employeurs publics l obligation juridique de réserver 6% de leurs effectifs aux travailleurs handicapés. A défaut, une contribution

Plus en détail

FICHE VII. LES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL : ORGANISATION ET COMPOSITION

FICHE VII. LES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL : ORGANISATION ET COMPOSITION FICHE VII. LES COMITES D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL : ORGANISATION ET COMPOSITION VII.1. Organisation : les différents niveaux de création de comités d hygiène, de sécurité et des

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

FORMATION INITIALE DES MEMBRES DE CHSCT Entreprises de +300 salariés

FORMATION INITIALE DES MEMBRES DE CHSCT Entreprises de +300 salariés 1 FORMATION INITIALE DES MEMBRES DE CHSCT Entreprises de +300 salariés Public Etre membre du CHSCT Objectifs Appréhender le contexte général de l action du CHSCT Maîtriser les missions de prévention principales

Plus en détail

Les instances médicales et La protection sociale. Service : Service Conditions de travail Jeudi 19 mai 2016 1 www.cdg35.fr

Les instances médicales et La protection sociale. Service : Service Conditions de travail Jeudi 19 mai 2016 1 www.cdg35.fr Les instances médicales et La protection sociale Service : Service Conditions de travail Jeudi 19 mai 2016 1 Les instances médicales Les instances médicales : comité médical et commission de réforme Le

Plus en détail

QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION

QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION Partie législative nouvelle QUATRIÈME PARTIE: SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE VI: INSTITUTIONS ET ORGANISMES DE PRÉVENTION TITREIer:COMITÉD'HYGIÈNE,DESÉCURITÉETDES CONDITIONS DE TRAVAIL Chapitre Ier:

Plus en détail

Les CHSCT en ARS REGLEMENTATION

Les CHSCT en ARS REGLEMENTATION Les CHSCT en ARS REGLEMENTATION CODE DE LA SANTE PUBLIQUE Article L1432-11 extrait 2. Le comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail est institué dans les conditions prévues par l'article

Plus en détail

La personne compétente en prévention: une obligation pour toutes les entreprises

La personne compétente en prévention: une obligation pour toutes les entreprises Préventica 24/09/2013 La personne compétente en prévention La personne compétente en prévention: une obligation pour toutes les entreprises Conférence inaugurale 24 septembre 2013 1 Jean-Pierre BERTHET

Plus en détail

Le CHSCT. 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens. Forum CHSCT du 4 juin 2013 1

Le CHSCT. 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens. Forum CHSCT du 4 juin 2013 1 Le CHSCT 1.Ses missions 2.Ses attributions 3.Ses moyens 1 Le CHSCT 1. Ses missions 2 Domaines de compétence Le CHSCT est compétent pour toutes les questions en lien avec : L hygiène, La sécurité, Les conditions

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

Sophie FANTONI-QUINTON, Professeur des Universités, Praticien Hospitalier, Docteur en Droit, CHRU LILLE 2 Céline CZUBA, Juriste spécialisée en

Sophie FANTONI-QUINTON, Professeur des Universités, Praticien Hospitalier, Docteur en Droit, CHRU LILLE 2 Céline CZUBA, Juriste spécialisée en Fiche n 1 La pluridisciplinarité INTRODUCTION La réforme de la santé au travail de 2011 souligne l importance capitale de la «pluridisciplinarité». Cette notion n est pas nouvelle, elle figurait déjà dans

Plus en détail

Dossier du Mois : La commission de réforme. Références

Dossier du Mois : La commission de réforme. Références CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CREUSE Pôle conditions de travail NOTE D INFORMATION n 2011-01/05 Dossier du Mois : La commission de réforme Les documents relatifs à la saisine

Plus en détail

ORGANISATION DES SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL. Dr C. DOUTRELLOT-PHILIPPON

ORGANISATION DES SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL. Dr C. DOUTRELLOT-PHILIPPON 1 ORGANISATION DES SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL Dr C. DOUTRELLOT-PHILIPPON 2 Généralités Institué par la loi n 46-2195 du 11 octobre 1946 relative à l organisation de la médecine du travail Réformé récemment

Plus en détail

COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL. Guide de procédure pour l instruction des dossiers

COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL. Guide de procédure pour l instruction des dossiers COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL Guide de procédure pour l instruction des dossiers 1 GUIDE DE PROCÉDURE D INSTRUCTION DES DOSSIERS - Sommaire - Présentation du Comité Médical Départemental 1 Les textes fondamentaux

Plus en détail

TITRE I - Principes généraux (adhésion démission- radiation) TITRE II - Obligations réciproques de l AGEMETRA et de ses adhérents

TITRE I - Principes généraux (adhésion démission- radiation) TITRE II - Obligations réciproques de l AGEMETRA et de ses adhérents RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES ADHÉRENTS (DECISION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 6 DECEMBRE 2012) Préambule Le présent règlement est établi en application de l article 14 des statuts. Il complète ce dernier

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Décret n o 2006-501 du 3 mai 2006 relatif au fonds pour l insertion des personnes handicapées dans la fonction publique NOR

Plus en détail

Journée d étude : Elus CHSCT France Télécom du 12 janvier 2006

Journée d étude : Elus CHSCT France Télécom du 12 janvier 2006 Les missions et les droits du CHSCT Journée d étude : Elus CHSCT France Télécom du 12 janvier 2006 1 Le CHSCT est consulté Avant les décisions d aménagements importants modifiant les conditions d hygiène

Plus en détail

Mémo employeur Acteurs internes à l entreprise, concourant à la préservation de la santé et la sécurité des travailleurs

Mémo employeur Acteurs internes à l entreprise, concourant à la préservation de la santé et la sécurité des travailleurs Dossier Thématique Mémo employeur Acteurs internes à l entreprise, concourant à la préservation de la santé et la sécurité des leurs Chacun a un rôle à jouer pour préserver la santé et la sécurité des

Plus en détail

BILAN DE L ENQUETE HYGIENE & SECURITE. 22 février 2013 Comité technique du CDG 34 - Information santé, sécurité au travail

BILAN DE L ENQUETE HYGIENE & SECURITE. 22 février 2013 Comité technique du CDG 34 - Information santé, sécurité au travail BILAN DE L ENQUETE HYGIENE & SECURITE ENQUETE H/S - DEFINITION ET ENJEUX Création du service hygiène et sécurits curité en 2002, avec pour mission accompagner les collectivités et établissements publics

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Responsable d'études et de travaux en Hygiène Sécurité et Conditions de Travail. Au sein des établissements du

Plus en détail

MISE EN PLACE DE COMITE D'HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CHSCT DANS LA FONCTION PUBLIQUE DE L'ETAT

MISE EN PLACE DE COMITE D'HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CHSCT DANS LA FONCTION PUBLIQUE DE L'ETAT MISE EN PLACE DE COMITE D'HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL CHSCT DANS LA FONCTION PUBLIQUE DE L'ETAT La loi du 5 juillet 2010 institue dans les administrations de l'etat et les établissements

Plus en détail

CAHIER DE REVENDICATIONS INFIRMIERES ELABORE PAR LE SYNDICAT NATIONAL DES PROFESSIONNELS DE SANTE AU TRAVAIL :

CAHIER DE REVENDICATIONS INFIRMIERES ELABORE PAR LE SYNDICAT NATIONAL DES PROFESSIONNELS DE SANTE AU TRAVAIL : CAHIER DE REVENDICATIONS INFIRMIERES ELABORE PAR LE SYNDICAT NATIONAL DES PROFESSIONNELS DE SANTE AU TRAVAIL : Introduction : L IST 1 a pour mission générale la promotion de la santé au travail. Celle-ci

Plus en détail

Document unique, plan de prévention : une démarche continue d évaluation des risques

Document unique, plan de prévention : une démarche continue d évaluation des risques Cliquez pour ajouter la date Document unique, plan de prévention : une démarche continue d évaluation des risques Michel Héry INRS Neuvièmes rencontres PCR, 13-14 novembre 2014 Une origine et une finalité

Plus en détail

GUIDE DE RECLASSEMENT POUR INAPTITUDE PHYSIQUE

GUIDE DE RECLASSEMENT POUR INAPTITUDE PHYSIQUE GUIDE DE RECLASSEMENT POUR INAPTITUDE PHYSIQUE CHSCT Commun du 23 mai 2013 LES TEXTES LOI N 84-16 du 11 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique d Etat DECRET N 84-1051

Plus en détail

Le CHSCT, connaître pour être un acteur efficace

Le CHSCT, connaître pour être un acteur efficace vous guider Le CHSCT, connaître pour être un acteur efficace n Réglementation et conseils pratiques www.msa.fr SOMMAIRE Afin de contribuer à la diminution des risques professionnels et participer à l amélioration

Plus en détail

Le CHSCT : instance légitime sur les conditions de travail?

Le CHSCT : instance légitime sur les conditions de travail? Préven'ca**15*octobre*2015* Le CHSCT : instance légitime sur les conditions de travail? Evolution des fonctions publiques et du secteur privé L apport des Conditions de Travail au CHS 1 Un paradoxe dans

Plus en détail

Les élus-employeurs et la prévention des risques professionnels. Service : Conditions de Travail. Date : 03/12/2015 www.cdg35.fr

Les élus-employeurs et la prévention des risques professionnels. Service : Conditions de Travail. Date : 03/12/2015 www.cdg35.fr Les élus-employeurs et la prévention des risques professionnels Sommaire La prévention : a priori et enjeux Historique de la réglementation L organisation de la prévention en collectivité L accompagnement

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Prévention des risques professionnels Année 2011-2012 La prévention des risques professionnels est un sujet de plus en plus présent dans les organisations actuelles. Pour être efficaces

Plus en détail

8 règles d or pour mettre en place le CHSCT et optimiser son fonctionnement

8 règles d or pour mettre en place le CHSCT et optimiser son fonctionnement 8 règles d or pour mettre en place le CHSCT et optimiser son fonctionnement Livre blanc Septembre 2015 www.editions-tissot.fr - 1 - Définition du CHSCT Le CHSCT (comité d hygiène, de sécurité et des conditions

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

Le Préfet de l Allier

Le Préfet de l Allier PREFET DE L ALLIER Préfecture de l Allier Moulins, le 3 décembre 2012 Direction des relations avec les collectivités territoriales Bureau du conseil et du contrôle de légalité Affaire suivie par : M. Pierre

Plus en détail

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention

Fiches Guides. Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice. Direction des Risques Professionnels Service Prévention Direction des Risques Professionnels Service Prévention Fiches Guides Intervention des Entreprises Extérieures dans une Entreprise Utilisatrice Titre du document INTERVENTION DES ENTREPRISES EXTÉRIEURES

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail