Discutons des moustiques...

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Discutons des moustiques..."

Transcription

1 Discutons des moustiques... Activité 26 Niveau : 6 e année Matières scolaires : sciences, français Objectifs de l ERE : les connaissances, l état d esprit, les compétences. Objectif : Connaître les moustiques. Découvrir différentes solutions pour aider à diminuer la population de moustiques dans le Village en haut du ruisseau. Démarche favorisée : approche réflexive, éducation au futur Durée : 2 périodes de 45 minutes Matériel requis : présentation du scientifique, microphone, journal réflexif (un cahier personnel dans lequel les élèves notent leurs observations et opinions à l aide de textes, de mots et de dessins). Procédure : Inviter un entomologiste, spécialiste en développement des insectes, à venir discuter avec les élèves au sujet de leur recherche effectuée lors de la dernière activité. Le spécialiste questionne les élèves pour savoir ce qu ils ont découvert au sujet des moustiques. À tour de rôle, les élèves peuvent présenter les informations trouvées en se servant du microphone qui est à leur disposition. Comme dans une conférence de presse, les élèves parlent de leurs découvertes et questionnent le spécialiste. Par la suite, l entomologiste explique brièvement son métier et l importance de son travail pour la société d aujourd hui (Annexe A). Il fait ensuite différentes recommandations aux élèves pour aider à diminuer la population de moustiques, en particulier au Village en haut du ruisseau. Informer les élèves que, d ici la fin de l année scolaire, ils auront la chance de poser une action concrète pour aider à diminuer la population de moustiques dans le Village en haut du ruisseau.

2 Annexe A Les moustiques Gaétan Moreau 16 mai 2007 Les moustiques CLASSIFICATION : Classe : Insectes Ordre : Diptères Famille : Culicides Sous-familles : Toxorhynchitinae Anophelinae Culicinae Nombre d'espèces au Canada? Moustiques ou maringouins?

3 Apparence des moustiques Femelles plus grosses que les mâles Longues antennes 2 ailes avec des écailles Longues pattes (6) Abdomen étroit Les œufs du moustique

4 Les jeunes larves de moustique La pupe du moustique

5 L émergence du moustique

6 Rôle écologique des moustiques? Élément important de plusieurs chaînes alimentaires.

7 La piqûre du moustique Est-ce que tous les moustiques piquent? Pourquoi est-ce que le moustique pique?

8 La piqûre du moustique Qu est-ce qui attire les moustiques? - Forme et mouvement. - Chaleur de la peau. - Les couleurs foncées (le bleu surtout). - Certaines odeurs (sueur, peau). - Gaz carbonique (CO 2 )

9 La piqûre du moustique Pièces buccales très spécialisées. Trompe (proboscis) Maxilles Yeux composés La piqûre du moustique La trompe injecte une salive qui contient : - Un lubrifiant - Un anticoagulant - Un agent dilatateur de vaisseau sanguin

10

11

12

13

14

15

16 La piqûre du moustique Conséquences: - Douleurs. - Allergies. - Transmission de maladies: Dans les tropiques: paludisme (malaria), dengue, fièvre jaune, filariose. Ver du cœur chez les chiens et autres canidés de nos régions. Virus du Nil occidental.

17 Virus du Nil occidental Transmis par les trois espèces de moustiques. Cause une encéphalite chez les chevaux et certains oiseaux. Risque pour les humains assez faible : - Peu de chance d être piqué par un moustique infecté (ayant piqué un oiseau infecté) puisqu il est rare ici que les moustiques piquent 2 fois. - La maladie ne cause généralement aucun symptôme chez l humain. Moins d une personne sur 150 développe une encéphalite grave. Contrôler les moustiques? Insecticides?

18 Contrôler les moustiques? Par ses prédateurs naturels : - Poissons larvivores. - Oiseaux (hirondelles, engoulevents). Installation de nichoirs à hirondelles. - Chauves-souris insectivores. Installation de nichoirs. - Grenouilles. - Odonates (libellules). Contrôler les moustiques? Aménagement du milieu : - Élimination des sites reproducteurs associés aux activités humaines : Vieux pneus et récipients abandonnés Puits d égouts et puisards Auges d animaux domestiques Ornières Bains d oiseaux et autres aménagements contenant de l eau

19 Chasser les moustiques? Méthodes efficaces : - DEET. - Huile de citronnelle. - Huile Skin-So-Soft. - Spirales insecticides. Chasser les moustiques? Méthodes inefficaces :

LES TBE MOUSTIQUES. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy

LES TBE MOUSTIQUES. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy LES TBE MOUSTIQUES Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy Diptères hématophages au Québec Simuliidae (~ 60 espèces au Québec) : mouches noires Tabanidae ( ~ 40 ) : taons, frappe-à-bord, mouches à chevreuils

Plus en détail

Projet pilote de lutte contre le moustique japonais à Natoye

Projet pilote de lutte contre le moustique japonais à Natoye Projet pilote de lutte contre le moustique japonais à Natoye Réunion d information -27 mars 2013 Guy Hendrickx Francis Schaffner Veerle Versteirt 1 Les moustiques Reconnaitre un moustique Cycle biologique

Plus en détail

Devrait-on plutôt promulguer une loi empêchant l utilisation des pesticides dans toute la communauté?

Devrait-on plutôt promulguer une loi empêchant l utilisation des pesticides dans toute la communauté? Activité 11 Débat communautaire Niveau : 6 e année Matières scolaires : sciences, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances, l état d esprit. Objectifs : Utiliser un logiciel

Plus en détail

www.lutinbazar.fr Sources : www.adalia.be http://saint-leonard-eco.spip.acrouen.fr/spip.php?article299

www.lutinbazar.fr Sources : www.adalia.be http://saint-leonard-eco.spip.acrouen.fr/spip.php?article299 Pilier n 7 : L autonomie et l initiative (palier n 1) Domaine : Découverte du monde Unité d apprentissage : Elevage de papillons Compétence(s) : Observer et décrire pour mener des investigations. Capacité(s)

Plus en détail

Méthodes de lutte contre les moustiques pour les particuliers

Méthodes de lutte contre les moustiques pour les particuliers Méthodes de lutte contre les moustiques pour les particuliers par Dr Robert Anderson Professeur adjoint, département de biologie, Université de Winnipeg Entomologiste provincial spécialiste du virus du

Plus en détail

L aménagement des terrains : Les plantes indigènes et les plantes exotiques

L aménagement des terrains : Les plantes indigènes et les plantes exotiques L aménagement des terrains : Les plantes indigènes et les plantes exotiques Activité 9 Niveau : 6 e année Matières scolaires : sciences, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances,

Plus en détail

1 Photo: Bruce MacQueen

1 Photo: Bruce MacQueen Introduction Le moustique Il existe environ 82 espèces de moustiques au Canada et plus de 2 500 dans le monde. Dans des conditions optimales de température, le cycle biologique complet allant de l'œuf

Plus en détail

Étude de cycles chez les insectes : holométabole ou hémimétabole?

Étude de cycles chez les insectes : holométabole ou hémimétabole? Activités autonomes 9 et 10H La biologie des organismes et de leur anatomie s aborde très bien par la morphologie particulière des insectes. Cette activité définit le terme de caractère et la notion de

Plus en détail

Nouveau village à Dieppe

Nouveau village à Dieppe Nouveau village à Dieppe Activité 1 Niveau : 6 e année Matières scolaires : sciences, français Objectif de l ERE : la prise de conscience. Objectifs : Développer le goût de s impliquer dans le projet de

Plus en détail

Assemblée communautaire #2

Assemblée communautaire #2 Assemblée communautaire #2 Activité 9 Niveau : 6 e année Matières scolaires : sciences, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances, l état d esprit. Objectifs : Comprendre

Plus en détail

«La lutte contre le moustique s organise à la Martinique!»

«La lutte contre le moustique s organise à la Martinique!» Concours Cgenial collège Dossier 5 ème option scientifique Collège E.L VALARD «La lutte contre le moustique s organise à la Martinique!» Avec le partenariat du centre de démoustication de la Martinique

Plus en détail

Les libellules ou odonates se divisent en deux groupes : les Anisoptères ou libellules vraies et les Zygoptères ou demoiselles.

Les libellules ou odonates se divisent en deux groupes : les Anisoptères ou libellules vraies et les Zygoptères ou demoiselles. Les libellules ou odonates se divisent en deux groupes : les Anisoptères ou libellules vraies et les Zygoptères ou demoiselles. Les anisoptères ou «libellules vraies» De taille supérieure aux zygoptères

Plus en détail

Prophylaxie antipaludique. La protection contre les piqûres de moustiques est indispensable

Prophylaxie antipaludique. La protection contre les piqûres de moustiques est indispensable Prophylaxie antipaludique La protection contre les piqûres de moustiques est indispensable Dominique GENDREL Frédéric SORGE Service de Pédiatrie Générale, Hôpital Necker, Paris Anopheles gambiae femelle

Plus en détail

Les prédateurs des Abeilles

Les prédateurs des Abeilles Veillons sur nos abeilles - Les prédateurs de la ruche Les prédateurs des Abeilles Le «sphinx atropos», appelé aussi «sphinx tête de mort» en raison d une marque caractéristique rappelant la forme d'une

Plus en détail

EFFICACITÉ ET RISQUES DES MOYENS CONTRE LA TRANSMISSION DU VIRUS DU NIL OCCIDENTAL DE PROTECTION PERSONNELLE RAPPORT FINAL

EFFICACITÉ ET RISQUES DES MOYENS CONTRE LA TRANSMISSION DU VIRUS DU NIL OCCIDENTAL DE PROTECTION PERSONNELLE RAPPORT FINAL RAPPORT FINAL EFFICACITÉ ET RISQUES DES MOYENS DE PROTECTION PERSONNELLE CONTRE LA TRANSMISSION DU VIRUS DU NIL OCCIDENTAL DIRECTION DES RISQUES BIOLOGIQUES, ENVIRONNEMENTAUX ET OCCUPATIONNELS MARS 2002

Plus en détail

GENERALITES SUR LA DENGUE RÉPONSES AUX QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES

GENERALITES SUR LA DENGUE RÉPONSES AUX QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES Ministère de la santé et des sports Direction générale de la Santé GENERALITES SUR LA DENGUE RÉPONSES AUX QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES (Document rédigé en fonction de l état des connaissances au 26 févier

Plus en détail

Comment se protéger contre les moustiques : Ce qui marche et ce qui ne marche pas?

Comment se protéger contre les moustiques : Ce qui marche et ce qui ne marche pas? Comment se protéger contre les moustiques : Ce qui marche et ce qui ne marche pas? La lutte physique ou mécanique Les gîtes à moustiques sont de natures multiples. Si certaines espèces ne se développent

Plus en détail

Voyager, c est d abord une question de santé!

Voyager, c est d abord une question de santé! Voyager, c est d abord une question de santé! Dominique Tessier, MD, CCFP, FCFP Le cas de Marie-Soleil Marie-Soleil est une mère monoparentale qui prépare un voyage avec ses deux enfants âgés de 10 et

Plus en détail

Lutte contre la punaise de lits - document destiné aux randonneurs -

Lutte contre la punaise de lits - document destiné aux randonneurs - Lutte contre la punaise de lits - document destiné aux randonneurs - Lili, ce minuscule insecte, ne transmet aucune maladie mais ses piqûres peuvent occasionner des démangeaisons La punaise de lits est

Plus en détail

la nature près de nous : la fourmi de pavé

la nature près de nous : la fourmi de pavé description la nature près de nous : la fourmi de pavé 2 e année, Sciences et technologie, Éducation artistique Source : Adapté de Nearby Nature Study, par Jessica Pelow, B.A, B.Ed, M.E.S, Faculté des

Plus en détail

CARNET DE JEUX MICRO PRIX TGV

CARNET DE JEUX MICRO PRIX TGV CARNET DE JEUX MICRO PRIX TGV COLORIAGE Pour colorier la coccinelle, inspire-toi du modèle ou utilise les couleurs de ton choix. ADÈLE LA COCCINELLE Aussi appellées bêtes à bon Dieu, les coccinelles se

Plus en détail

LA LUTTE PHYSIQUE OU MECANIQUE LES PREDATEURS LES PLANTES REPULSIVES LES MOUSTIQUAIRES LES DESINSECTISEURS LA CLIMATISATION LA VENTILATION

LA LUTTE PHYSIQUE OU MECANIQUE LES PREDATEURS LES PLANTES REPULSIVES LES MOUSTIQUAIRES LES DESINSECTISEURS LA CLIMATISATION LA VENTILATION LA LUTTE PHYSIQUE OU MECANIQUE Les gîtes à moustiques sont de natures multiples. Si certaines espèces ne se développent que dans les zones humides, d autres, comme le moustique tigre, se sont accoutumées

Plus en détail

SOMMAIRE CYCLE 1. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions

SOMMAIRE CYCLE 1. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions CYCLE 1 SOMMAIRE Des jeux tout prêts Colorie les animaux Le pelage des animaux Mères et petits Les modes de locomotion Animaux mélangés Plumes, poils et écailles Ranger les familles par ordre de taille

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 2. Matériel et accessoires. Chapitre 3. Sur le terrain, voir sans être vu. Chapitre 4. Techniques d approche et affûts

Table des matières. Chapitre 2. Matériel et accessoires. Chapitre 3. Sur le terrain, voir sans être vu. Chapitre 4. Techniques d approche et affûts Table des matières Chapitre 1. Photographier, ou comment jouer avec la lumière Chapitre 2. Matériel et accessoires Chapitre 3. Sur le terrain, voir sans être vu Chapitre 4. Techniques d approche et affûts

Plus en détail

Service des actions sanitaires

Service des actions sanitaires Livret pédagogique Livret Dengue v.2.indd 1 04/12/09 11:32 La nouvelle version du livret, plus ludique et plus pédagogique, conserve son contenu instructif. Pour que chacun s approprie le savoir en s amusant,

Plus en détail

LA CHASSE AUX INSECTES

LA CHASSE AUX INSECTES LA CHASSE AUX INSECTES Cette fiche propose l éveil aux caractéristiques externes des insectes, à leur classification et à l utilisation d une clé d identification. Thème : l entomologie Âges : 8 à 13 ans

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions Des réponses à vos questions La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits sanguins

Plus en détail

La consommation d énergie dans ma famille. Objectif : Prendre conscience de la consommation excessive d électricité à la maison.

La consommation d énergie dans ma famille. Objectif : Prendre conscience de la consommation excessive d électricité à la maison. La consommation d énergie dans ma famille Activité 21 Niveau : 6 e année Matières scolaires : sciences, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances, les compétences. Objectif

Plus en détail

Mot : ANIMAL Classe : GS Marie-Caroline Santrot Date : Décembre 2012

Mot : ANIMAL Classe : GS Marie-Caroline Santrot Date : Décembre 2012 Mot : ANIMAL Classe : GS Marie-Caroline Santrot Date : Décembre 2012 Séance 1 : Une collecte de mots -Les élèves sont autour du tableau. L'enseignante annonce qu'ils vont travailler sur les mots et aujourd'hui

Plus en détail

http://www.archive.org/details/rpressiondespuceoocana

http://www.archive.org/details/rpressiondespuceoocana Digitized by the Internet Archive in 2012 with funding from Agriculture and Agri-Food Canada - Agriculture et Agroalimentaire Canada http://www.archive.org/details/rpressiondespuceoocana MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE

Plus en détail

INTERMEZZO : Nouvelle-Calédonie (2:51)

INTERMEZZO : Nouvelle-Calédonie (2:51) Exercices avec VOD VOD INTERMEZZO : Nouvelle-Calédonie (2:51) 2 51 Contenu P1 P4 Exercices P5 P8 Corrigés P8 P9 Transcription et traduction < Élémentaire > Compréhension globale / Éléments visuels : Visionnez

Plus en détail

Maintenant, je sais que

Maintenant, je sais que Niveaux : 6 e et 8 e, secondaire 3 Maintenant, je sais que Matières scolaires : sciences de la nature, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances. Objectifs : Expliquer sa

Plus en détail

Historique des classifications

Historique des classifications Historique des classifications! La classification phylogénétique en théorie?! Pour nous autres... qu est-ce que ça change?! Comment faire? La science de la classification : la systématique 1) Identification,

Plus en détail

Association du Parc Animalier de Sainte Croix 57810 RHODES Tél: 03 87 03 92 05 - Fax: 03 87 03 95 36 www.parcsaintecroix.

Association du Parc Animalier de Sainte Croix 57810 RHODES Tél: 03 87 03 92 05 - Fax: 03 87 03 95 36 www.parcsaintecroix. Tél: 03 87 03 92 05 - Fax: 03 87 03 95 36 www.parcsaintecroix.com - courriel : parc.stecroix@wanadoo.fr coloriages Jeu de piste L Entrée et La Cuisine. 1 - Pourquoi chez les fourmis dit-on que «l amour

Plus en détail

- Reconnaître les manifestations de la vie animale. - Reconnaître les manifestations de la vie végétale. - Voir et imaginer le monde extérieur.

- Reconnaître les manifestations de la vie animale. - Reconnaître les manifestations de la vie végétale. - Voir et imaginer le monde extérieur. Objectifs à atteindre par l enfant : - Reconnaître les manifestations de la vie animale. - Reconnaître les manifestations de la vie végétale. - Voir et imaginer le monde extérieur. Répartition des compétences

Plus en détail

Planning de la séquence :

Planning de la séquence : Planning de la séquence : Séance 1 Séance 2 Séance 3 Sciences du vivant Recherche documentaire Débat scientifique Fiche de préparation Discipline: sciences expérimentales et technologie Date: jeudi 29

Plus en détail

ANALYSE-SYNTHÈSE DU PROCESSUS DE DÉMOUSTICATION PAR ARROSAGE AU BT. Présentée par Le collège électoral de la Recherche à la Coalition Eau Secours!

ANALYSE-SYNTHÈSE DU PROCESSUS DE DÉMOUSTICATION PAR ARROSAGE AU BT. Présentée par Le collège électoral de la Recherche à la Coalition Eau Secours! ANALYSE-SYNTHÈSE DU PROCESSUS DE DÉMOUSTICATION PAR ARROSAGE AU BT Présentée par Le collège électoral de la Recherche à la Coalition Eau Secours! 27 Avril 2005 Qu est-ce que le Bti? Le Bacillus thuringiensis

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion. 1. Critères d exclusion généraux

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion. 1. Critères d exclusion généraux Politique relative aux enfants malades et à l exclusion 1. Critères d exclusion généraux En tout temps, lorsqu un enfant est en mauvais état général et qu il ne peut suivre les activités du groupe, s il

Plus en détail

GENERALITES SUR LA DENGUE

GENERALITES SUR LA DENGUE Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports Direction générale de la Santé GENERALITES SUR LA DENGUE ----------------------- RÉPONSES AUX QUESTIONS LES PLUS FRÉQUENTES (Document rédigé en fonction

Plus en détail

ALIMENTATION DÉPLACEMENT REPRODUCTION CROISSANCE HABITATION MORPHOLOGIE REMARQUES. PHASME végétarien Ailes ou non ( sexe ) Corps très allongé

ALIMENTATION DÉPLACEMENT REPRODUCTION CROISSANCE HABITATION MORPHOLOGIE REMARQUES. PHASME végétarien Ailes ou non ( sexe ) Corps très allongé PHASME végétarien Ailes ou non ( sexe ) Corps très allongé Se confond avec brindille ( défense ) FOURMI Omnivores +sucre marche Reine et mâles ont des ailes; après reproduction elle les perd et lui meurt

Plus en détail

Transcription de «Psst» T as besoin des pollinisateurs»

Transcription de «Psst» T as besoin des pollinisateurs» Transcription de «Psst» T as besoin des pollinisateurs» [Image d un garçon et d une fille en train de manger sur une table de pique-nique] [Le garçon chasse une guêpe de sa main] Vas t en, vas t en! Ne

Plus en détail

La Prévention du Paludisme et des Autres Maladies Transmissibles par les Insectes

La Prévention du Paludisme et des Autres Maladies Transmissibles par les Insectes La Prévention du Paludisme et des Autres Maladies Transmissibles par les Insectes REPULS IF MALARONE DOXY INSECTICIDE Dr. Alex Barbey Illustrations par Helbé 4 ème édition 2 Comment réduire le risque de

Plus en détail

Que mangent les animaux qui vivent dans un étang?

Que mangent les animaux qui vivent dans un étang? QUE SAIS-TU? Les êtres vivants dans leur environnement Que mangent les animaux qui vivent dans un étang? Écris sur ton cahier la liste des animaux, des végétaux (plantes) qui peuvent habiter dans un étang

Plus en détail

Espèces invasives non présentes, quelles sont les possibilités?

Espèces invasives non présentes, quelles sont les possibilités? Les espèces invasives un casse tête environnemental Dans votre jardin, le long de nos routes Vous en croisez tous les jours sans même vous en rendre compte. Les espèces invasives ou espèces exotiques envahissantes

Plus en détail

Assemblée communautaire # 3

Assemblée communautaire # 3 Assemblée communautaire # 3 Activité 14 Niveau : 6 e année Matières scolaires : sciences, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances, l état d esprit, les compétences. Objectifs

Plus en détail

Début du jeu Juillet 2008 1

Début du jeu Juillet 2008 1 Réalisation du diaporama: Jacinthe Marchand, CSSS des Pays-d en-haut Renseignements tirés de La transmission du VIH : guide d évaluation du risque, 5e édition (2004) Société canadienne du sida, 80 pages.

Plus en détail

Mandelieu-La Napoule

Mandelieu-La Napoule Mandelieu-La Napoule PAS DE QUARTIER POUR LES MOUSTIQUES GUIDE D INFORMATION ET DE SENSIBILISATION La prolifération du moustique et notamment de l Aedes Albopictus (dit «moustique tigre») est un réel problème

Plus en détail

La Maladie à virus Ebola

La Maladie à virus Ebola La Maladie à virus Ebola Ampleurde l épidémieen Guinée 23 octobre2014 1,606 cas 933 décès Quefaut-ilsavoir surla maladieà virus Ebola? Maladiemortellecauséepar le virus Ebola Se transmetuniquementpar contact

Plus en détail

IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE ET DE LA SOCIÉTÉ. 220 LAFLEUR Lasalle, Québec H8R 4C9 Tél.: (514) 595-7579 ou 1-800-463-3955

IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE ET DE LA SOCIÉTÉ. 220 LAFLEUR Lasalle, Québec H8R 4C9 Tél.: (514) 595-7579 ou 1-800-463-3955 FICHE SIGNALÉTIQUE SECTION #1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE ET DE LA SOCIÉTÉ NOM COMMERCIAL: TOTAL 2T NOMS CHIMIQUES ET SYNONYMES: MÉLANGE NOM ET ADRESSE DU FABRICANT: TOTAL LUBRIFIANTS CANADA.INC 220

Plus en détail

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires!

Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! COUVERT Atelier 10 Les chiroptères : des mammifères extraordinaires! Thème La chauve-souris Cycle visé : 1 er cycle du secondaire Résumé de l atelier Permettre aux élèves d approfondir leurs connaissances

Plus en détail

Responsabilité. Leçon d'approfondissement sur l'énergie suite à la visite du Train école et découverte CFF.

Responsabilité. Leçon d'approfondissement sur l'énergie suite à la visite du Train école et découverte CFF. Responsabilité. Leçon d'approfondissement sur l' suite à la visite du Train école et découverte CFF. Commentaire pour les enseignants. ENS 1 Leçon d approfondissement sur l. Contenu. Sources et formes

Plus en détail

MUSÉUM D HISTOIRE NATURELLE

MUSÉUM D HISTOIRE NATURELLE Bêtes de sous les drapeaux : tous mobilisés! Livret pédagogique Cycle 3, Collège Pendant la Grande Guerre, des animaux du monde entier ont été mobilisés par millions, pour combattre sous tous les drapeaux

Plus en détail

Dossier pédagogique Sentier pieds nus

Dossier pédagogique Sentier pieds nus Dossier pédagogique Sentier pieds nus Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 1 Cycle 3 CE2 CM1 CM2 Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 2 Partie 1 : Les cinq sens

Plus en détail

CHIKUNGUNYA : HALTE AUX RUMEURS. Le Chikungunya fait naître les rumeurs les plus folles

CHIKUNGUNYA : HALTE AUX RUMEURS. Le Chikungunya fait naître les rumeurs les plus folles CHIKUNGUNYA : HALTE AUX RUMEURS Le Chikungunya fait naître les rumeurs les plus folles 1 LA MALADIE EST DANS L AIR Le chikungunya se transmet exclusivement par le moustique Aedes Aegypti. Ce virus est

Plus en détail

Les animaux vertébrés

Les animaux vertébrés Les animaux vertébrés Marie-Ève Brunet et Stéphanie Thibert Quitter Page suivante Invertébrés et vertébrés Les invertébrés sont des animaux qui n ont pas de colonne vertébrale. Les mollusques et les méduses

Plus en détail

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion

Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique relative aux enfants malades et à l exclusion Politique adoptée par le conseil d administration du CPE les Globules le 4 juin 2013 Révisé et adopté par le CA le 22 mai 2014. Le centre de la petite

Plus en détail

Synthèse de l information sur l utilisation du Bti Août 2015

Synthèse de l information sur l utilisation du Bti Août 2015 Synthèse de l information sur l utilisation du Bti Août 2015 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... ii MISE EN CONTEXTE... 1 ENCADREMENT RÉGLEMENTAIRE... 2 IMPACTS SUR LA SANTÉ HUMAINE... 3 RÔLES DES

Plus en détail

EXERCICES. Je teste mes connaissances. J utilise mes connaissances. 28 Partie 1. Respiration et occupation des milieux de vie EXERCICE 1

EXERCICES. Je teste mes connaissances. J utilise mes connaissances. 28 Partie 1. Respiration et occupation des milieux de vie EXERCICE 1 Je teste mes connaissances A. Vrai ou faux? a. Le milieu de respiration est toujours le milieu de vie. b. Les poumons permettent la respiration dans l air. c. Les branchies sont des organes qui permettent

Plus en détail

Informations express sur la prévention du VIH

Informations express sur la prévention du VIH Informations express sur la prévention du VIH Où se trouve le VIH? On peut trouver le VIH dans de nombreux fluides corporels tels que le sang, le sperme, les fluides vaginaux et le lait maternel. Comment

Plus en détail

CUNICULTURE Magazine Volume 39 (année 2012) pages 33 à 43

CUNICULTURE Magazine Volume 39 (année 2012) pages 33 à 43 Colin et coll. Acides gras oméga 3 : zootechnie et qualité de viande CUNICULTURE Magazine vol 39 (2012) page 33 CUNICULTURE Magazine Volume 39 (année 2012) pages 33 à 43 L ENRICHISSEMENT DES ALIMENTS LAPIN

Plus en détail

Étude pratique des vaisseaux lymphatiques

Étude pratique des vaisseaux lymphatiques Étude pratique des vaisseaux lymphatiques F. BAZIN ( Maître de Conférence en Biologie) M.A. BESLIER (technicienne de laboratoire de Biologie) Ce document a pour but d apporter les indications nécessaires

Plus en détail

Centre de la petite enfance Trois Petits Points

Centre de la petite enfance Trois Petits Points POLITIQUE DE SANTÉ DE L INSTALLATION Centre de la petite enfance Trois Petits Points Ajournée le 5 mai 2015, adoptée le 14 mai 2015 Lors d une séance ordinaire du conseil d administration TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Zika. L'infection à virus. chez la femme enceinte. Introduction. Repères pour votre pratique

Zika. L'infection à virus. chez la femme enceinte. Introduction. Repères pour votre pratique Document destiné aux professionnels de santé - État des connaissances : 10 mars 2016 L'infection à virus Zika Repères pour votre pratique chez la femme enceinte Ce document remplace le "Repères pour votre

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : ACIDE LACTIQUE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE : ACIDE LACTIQUE Nom du produit : Acide (L) Lactique 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Utilisation : Additif alimentaire, produit chimique spécial Informations sur la société : Institut Œnologique de Champagne

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX CONSOMMATEURS

RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX CONSOMMATEURS RENSEIGNEMENTS DESTINÉS AUX CONSOMMATEURS Solution ophtalmique Pr DuoTrav MC Association fixe de 0,04 mg/ml de travoprost et de 5 mg/ml de timolol sous forme de maléate de timolol Veuillez lire tous les

Plus en détail

Les castors ------ Compétences développées. fiche Les castors Remue-méninges. Lire des textes variés

Les castors ------ Compétences développées. fiche Les castors Remue-méninges. Lire des textes variés Les castors COLLECTION : Petit monde vivant TEXTE : Bobbie Kalman et Rebecca Sjonger Traduction : Marie-Josée Brière Âge : 6 à 10 ans ISBN : 978-2-89579-181-2 32 pages couleur Prix : 9,95 $ RÉSUMÉ Les

Plus en détail

Relève le défi avec tes parents

Relève le défi avec tes parents Niveaux : 5 e, 6 e et 7 e année Matière scolaire : sciences de la nature Objectifs de l ERE : les connaissances, la prise de conscience, l état d esprit, la participation. Relève le défi avec tes parents

Plus en détail

1 Qu est-ce qu une biotechnologie? Page 236

1 Qu est-ce qu une biotechnologie? Page 236 Verdict Chapitre 8 1 Qu est-ce qu une biotechnologie? Page 236 1. Quelle est la différence entre une biotechnologie et une technologie? Une biotechnologie est une technique appliquée à des êtres vivants

Plus en détail

QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES?

QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES? ACTIVITÉ 1 QUELS EFFETS PEUVENT AVOIR CERTAINS PRODUITS SUR LES PLANTES? OBJECTIFS DE CONTENU ET D EXPÉRIMENTATION Cette activité permet aux élèves de réaliser que certains produits ont un effet sur la

Plus en détail

VENINS D INSECTES. Conseils et renseignements pour les patients allergiques. Curing Allergy. Your Partner in Anaphylaxis + Immunotherapy

VENINS D INSECTES. Conseils et renseignements pour les patients allergiques. Curing Allergy. Your Partner in Anaphylaxis + Immunotherapy VENINS D INSECTES Conseils et renseignements pour les patients allergiques Curing Allergy Your Partner in Anaphylaxis + Immunotherapy Chère patiente allergique, cher patient allergique, Seuls quelques

Plus en détail

I/ Grippes saisonnières. 1/ Cadre général

I/ Grippes saisonnières. 1/ Cadre général I/ Grippes saisonnières 1/ Cadre général La grippe saisonnière est une infection virale contagieuse due à des virus de type Myxovirus influenzae. De nombreux virus grippaux circulent dans le monde, notamment

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE

LUTTER CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE ARS Rhône-Alpes ORC 2013 CONTEXTE LUTTER CONTRE Depuis 1999, le Ministère de la santé a mis en place un réseau de surveillance du moustique exotique Aedes Albopictus, plus connu sous le nom de moustique

Plus en détail

De la fleur au fruit

De la fleur au fruit De la fleur au fruit La reproduction des plantes Contenu de l outil 2 fiches «en savoir plus» : «la fleur» et «insectes pollinisateurs, quel est votre rôle» - un puzzle de fleur et sa fiche solution -

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament TIBERAL comprimé Ornidazole Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations

Plus en détail

L' ELEVAGE ET LA REPRODUCTION DE LA POULE. Ce document a été construit pour répondre au nouveaux programmes de la classe de sixième:

L' ELEVAGE ET LA REPRODUCTION DE LA POULE. Ce document a été construit pour répondre au nouveaux programmes de la classe de sixième: L' ELEVAGE ET LA REPRODUCTION DE LA POULE DVD scientifique et pédagogique de 15 minutes Ce document a été construit pour répondre au nouveaux programmes de la classe de sixième: Des pratiques au service

Plus en détail

Nos choix alimentaires à nous de jouer!

Nos choix alimentaires à nous de jouer! Nos choix alimentaires à nous de jouer! Activité 15 Niveau : 6 e année Matières scolaires : sciences, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances, l état d esprit. Objectifs

Plus en détail

Bienvenue sur la planète des insectes!

Bienvenue sur la planète des insectes! Bienvenue sur la planète des insectes! Les Entomonautes c/o Youssef Guennoun 49 bis rue du Borrégo 75020 Paris entomonautes(at)gmail.com Des milliards de petites bêtes Les insectes constituent 75 % de

Plus en détail

Le rapport complet a été transmis aux sociétés nationales le 19 décembre 2012.

Le rapport complet a été transmis aux sociétés nationales le 19 décembre 2012. Faits et chiffres Tremblement de terre en Haïti 3 ans après 20 décembre 2012 Réponse Croix-Rouge Croissant-Rouge Le présent document résume la performance collective de la Croix-Rouge Croissant-Rouge lors

Plus en détail

LUTTE CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE EN SAÔNE-ET-LOIRE DOSSIER DE PRESSE

LUTTE CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE EN SAÔNE-ET-LOIRE DOSSIER DE PRESSE LUTTE CONTRE LE MOUSTIQUE TIGRE EN SAÔNE-ET-LOIRE DOSSIER DE PRESSE Le département de Saône-et-Loire est doté d un plan anti-dissémination du chikungunya et de la dengue, deux maladies transmises par le

Plus en détail

Comment sauver un chien en cas d'urgence

Comment sauver un chien en cas d'urgence Comment sauver un chien en cas d'urgence 1 Conseils de base S i le chien est victime d un accident ou d une maladie soudaine, nous devrons d abord conserver notre calme. Les numéros de téléphone du vétérinaire

Plus en détail

Les canaris de couleur : Les lipochromes

Les canaris de couleur : Les lipochromes Les canaris de couleur : Les lipochromes les lipochromes, se sont des canaris qui ont une couleur uniforme sur tout leur plumages, soit de couleur de fond : Blanche ( récessif ou dominant ), Jaune ( Intensif,

Plus en détail

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.

LES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES DÉFINITIONS ET CLASSIFICATION DES VITAMINES ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2. LES VITAMINES Unité 2 - volet 4 ATTENTES DU VOLET «VITAMINES» (2.4) Différencier les vitamines lipo-solubles et les vitamines hydro-solubres et expliquer comment leur solubrité affecte leur absorption,

Plus en détail

Information utile à consulter avant un voyage dans un pays à risque

Information utile à consulter avant un voyage dans un pays à risque Cliniques universitaires de Bruxelles Route de Lennik 808 B 1070 Bruxelles T +32 (0)2 555 31 11 M webmaster@erasme.ulb.ac.be S www.erasme.ulb.ac.be Information utile à consulter avant un voyage dans un

Plus en détail

Volet : Développement personnel 2.1 Apprendre à apprendre

Volet : Développement personnel 2.1 Apprendre à apprendre F Titre : J apprends à apprendre Activité pouvant servir d amorce au volet développement personnel. Le questionnaire est suivi d une compréhension en lecture et de questions générales. Un livre de référence

Plus en détail

DIAGNOSTIC PRÉNATAL TABLE DES MATIÈRES. Qu est ce qu un diagnostic prénatal?... 1. Qu est-ce qu une malformation congénitale?... 1

DIAGNOSTIC PRÉNATAL TABLE DES MATIÈRES. Qu est ce qu un diagnostic prénatal?... 1. Qu est-ce qu une malformation congénitale?... 1 DIAGNOSTIC PRÉNATAL TABLE DES MATIÈRES Qu est ce qu un diagnostic prénatal?... 1 Qu est-ce qu une malformation congénitale?... 1 Diagnostic prénatal pour les risques maternels liés à l âge... 3 Tests diagnostics

Plus en détail

Rapport sur le test de laboratoire d ENP à l hôpital cantonal de Saint- Gall

Rapport sur le test de laboratoire d ENP à l hôpital cantonal de Saint- Gall Rapport sur le test de laboratoire d ENP à l hôpital cantonal de Saint- Gall 1 Situation de départ 1.1 European Nursing care Pathways (ENP ) Depuis plusieurs années on travaille, à différents niveaux,

Plus en détail

L ARS OI renforce les mesures et appelle à la vigilance

L ARS OI renforce les mesures et appelle à la vigilance DOSSIER DE PRESSE 28 février 2014 Circulation de la dengue à Mayotte : L ARS OI renforce les mesures et appelle à la vigilance Contact Presse : Huguette YONG-FONG - Tél : 02 62 93 94 93 - Port : 06 92

Plus en détail

Projet mare. La faune des mares

Projet mare. La faune des mares Projet mare La faune des mares CET EXPOSE VOUS EST PRESENTE PAR: Aurélie F. Kelly C. Charly G. Les larves de moustiques Les larves de moustiques sont très nombreuses dans les mares car il y a peu de prédateurs

Plus en détail

aux moustiques Lutter contre la prolifération des moustiques est l affaire de tous!

aux moustiques Lutter contre la prolifération des moustiques est l affaire de tous! aux moustiques Lutter contre la prolifération des moustiques est l affaire de tous! SERVICES CULTURE ÉDITIONS RESSOURCES POUR L ÉDUCATION NATIONALE CRDP CORSE QU EST-CE QU UN MOUSTIQUE? Les moustiques

Plus en détail

FICHES D ENSEIGNEMENT LES COMPLICATIONS AIGUËS DE LA PEAU ET DES TISSUS MOUS CHEZ LES UTILISATEURS DE DROGUES PAR INJECTION (UDI)

FICHES D ENSEIGNEMENT LES COMPLICATIONS AIGUËS DE LA PEAU ET DES TISSUS MOUS CHEZ LES UTILISATEURS DE DROGUES PAR INJECTION (UDI) FICHES D ENSEIGNEMENT LES COMPLICATIONS AIGUËS DE LA PEAU ET DES TISSUS MOUS CHEZ LES UTILISATEURS DE DROGUES PAR INJECTION (UDI) FICHES D ENSEIGNEMENT LES COMPLICATIONS AIGUËS DE LA PEAU ET DES TISSUS

Plus en détail

Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH?

Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH? Qu est-ce que tu connais sur les ITS et le VIH? Objectifs Identifier les modes de transmissions du VIH et d autres I.T.S. Démystifier certaines croyances au sujet du VIH et des I.T.S. Groupe cible 12-25

Plus en détail

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine

Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Ce que nous devons savoir sur le virus VIH (HIV) et le SIDA (AIDS) Lidia Belkis Archbold Ministère de la Santé Division Interaméricaine Le virus VIH Il fut découvert, en 1983, par l équipe de Luc Montagnier,

Plus en détail

Identification des grands goélands adultes de l ESEM

Identification des grands goélands adultes de l ESEM Identification des grands goélands adultes de l ESEM Préambule par Fanny Ellis et Philippe Deflorenne La reconnaissance des différentes espèces de goélands est souvent un casse-tête pour n importe quel

Plus en détail

DIRECTION DES ÉVALUATIONS

DIRECTION DES ÉVALUATIONS DIRECTION DES ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES Le suivi environnemental Guide à l intention de l initiateur de projet Juillet 2002 Mise à jour : janvier 2005 AVANT-PROPOS Ce guide se veut un outil d aide

Plus en détail

Lulu et la cigogne étourdie

Lulu et la cigogne étourdie Auteur : Daniel Picouly Illustrateur : Frédéric Pillot Édition : Magnard Jeunesse Première parution : 007 (cet album existe en version cartonnée et en version souple) Niveau Cycle Genre Album Mots clés

Plus en détail

Lucentis (ranibizumab)

Lucentis (ranibizumab) Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament LUCENTIS de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement Projet d établissement 1. Préambule Le texte ci-dessous constitue notre projet d établissement. Ce document exprime notre volonté collective de concrétiser les projets éducatif et pédagogique de notre

Plus en détail

La sexualité des plantes

La sexualité des plantes Les fiches pédagogiques accompagnent et complètent la série des pastilles vidéos pédagogiques. Pour une meilleure compréhension, il est recommandé de combiner les deux supports. apprendre la nature La

Plus en détail

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA

ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA ÉCHANGEUR D AIR AVEC FILTRATION HEPA HV-500 AVEC AROMATHÉRAPIE La poussière de notre maison Il est reconnu que l air de nos maisons est rempli de poussière, de pollen, de moisissures et de milliers d autres

Plus en détail

SOMMAIRE CYCLE 2. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions

SOMMAIRE CYCLE 2. Des jeux tout prêts. Des activités à préparer. Les solutions SOMMAIRE Des jeux tout prêts A chacun son bec Les modes de locomotion Animaux à plumes, à poils ou à écailles Des empreintes à rechercher Ovipare ou vivipare? Des familles bien différentes page 2 page

Plus en détail