Le Laboratoire de Biologie Médicale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Laboratoire de Biologie Médicale"

Transcription

1 Le Laboratoire de Biologie Médicale Manuel de prélèvement Version 4 - avril 2014

2 Version 4 - avril 2014

3 SOMMAIRE A - INTRODUCTION p 1 B - LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE DE L EFS AULO p 2-3 C - REFERENTIELS p 4 D - REVUE DE CONTRAT p Exigences relatives aux demandes d examens p Exigences relatives aux échantillons primaires p 7 3 Exigences relatives aux conditions de conservation et d acheminement p 8 4 Gestion des non conformités p Liste des examens p Modalités de prescription d examens complémentaires p 13 7 Prise en charge des demandes d examens Délai de rendu p 13 8 Transmission des comptes rendus d examens p 14 9 Modalités de conservation ou de restitution des échantillons p Facturation p 14 E - MANAGEMENT DE LA QUALITE p 15 1 Continuité du service p 15 2 Ecoute client p 15 3 Service à la clientèle p 15 4 Accréditation p 15 GLOSSAIRE p 16 Annexe 1 - Liste des examens IHE Annexe 2 - Liste des examens HLA Annexe 3 - Prescription d examens IHE Annexe 4 - Prescription d examens HLA

4

5 A - INTRODUCTION Ce manuel concerne les prélèvements, leurs documents associés et leurs conformités quand ils sont transmis : - par des Etablissements de Soins (ES) ou - par des Laboratoires de Biologie Médicale (LBM). Le respect de ces exigences conditionne l obtention d un résultat analytique fiable et la garantie du lien patientprélèvement, indispensable à la qualité des résultats d examens, à la prestation de conseils et à la sécurité transfusionnelle. Ce document dans sa version la plus récente est systématiquement diffusé aux clients réguliers du laboratoire et à tout client potentiel le demandant. 1

6 B - LE LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE DE L EFS AULO Le laboratoire unique multisite de Biologie Médicale de l EFS AULO sous la responsabilité de Monique Chartier, regroupe 2 activités : - l immuno-hématologie érythrocytaire (IHE) - l histocompatibilité et l immunologie plaquettaire (HLA) 1 - Les 5 sites IHE Réalisent les examens nécessaires pour assurer la sécurité transfusionnelle et participer au suivi de l allo-immunisation fœto-maternelle. Les examens sont référencés Annexe 1 - Liste des examens IHE qui précise les examens réalisés dans le laboratoire ou transmis à un autre site de l EFS dans le cadre de la co-traitance ainsi que le délai de rendu et la cotation. CLERMONT FERRAND 58 rue Montalembert TEL : ou CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FAX : Contact : Monique CHARTIER Biologiste responsable Leslie GERMé Biologiste coresponsable Dr Hélène ODENT MALAURE Biologiste coresponsable LE PUY EN VELAY 12 bd du Docteur A. Chantemesse TEL : LE PUY EN VELAY FAX : Entre 20h et 7h du lundi au vendredi, du samedi 12h au lundi 7h et jours fériés - Tel : Contact : Dr Rachel CONDUCTIER Biologiste coresponsable Dr Ramona PIRVAN Biologiste coresponsable MOULINS 10 av. Général de Gaulle, BP TEL : MOULINS FAX : Entre 20h et 8h du lundi au vendredi, du samedi 16h au lundi 8h et jours fériés - Tel : Contact : Guillaume BERLIE Biologiste coresponsable ROANNE 28 route de Charlieu TEL : ROANNE FAX : Contact : Philippe TRUBLEREAU Biologiste coresponsable Dr Albert FROGET Biologiste coresponsable SAINT PRIEST EN JAREZ Plateau de Biologie Hôpital Nord, 108 av. Albert Raimond TEL : SAINT PRIEST EN JAREZ FAX : Contact : Françoise FLOURIE Biologiste coresponsable Sébastien DUBOEUF Biologiste coresponsable Pour l activité IHE, dans les périodes d astreinte, de congés ou de situation exceptionnelle, tous les biologistes cités sont susceptibles d intervenir pour tous les sites, selon un planning défini. 2

7 B - LE LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE DE L EFS AULO 2 - Les 2 sites HLA Réalisent les examens référencés dans l Annexe 2, visant à assurer : La compatibilité des greffes de Cellules Souches Hématopoïétiques (CSH). Le suivi des patients en pré ou post transplantation d organes. Les examens HLA dans le cadre des associations HLA et maladies. Le typage HLA des Donneurs Volontaires de CSH. La compatibilité HLA et/ou HPA dans le cadre des inefficacités transfusionnelles, le bilan de suspicion de TRALI Les examens d immunologie plaquettaire et d incompatibilité fœto-maternelle. CLERMONT FERRAND 58 rue Montalembert TEL : CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 FAX : Contact : Fabienne QUAINON Biologiste coresponsable SAINT ETIENNE 25 Boulevard Pasteur TEL : SAINT ETIENNE CEDEX FAX : Contact : Léna ABSI Biologiste coresponsable Antoine PRIGENT Biologiste coresponsable Pour l activité HLA, dans les périodes d astreinte, de congés ou de situation exceptionnelle, tous les biologistes cités sont susceptibles d intervenir pour tous les sites, selon un planning défini. 3

8 C - REFERENTIELS - Arrêté du 26 novembre 1999 relatif à la bonne exécution des analyses de biologie médicale (GBEA). - Arrêté du 26 avril 2002 modifiant l arrêté du 26 novembre 1999 relatif à la bonne exécution des analyses de biologie médicale. - Arrêté du 20 juin 2003 fixant la présentation de la fiche de prélèvement de biologie médicale prévue au deuxième alinéa de l article 20-5 du décret n du 4 novembre 1976 fixant les conditions d autorisation des laboratoires d analyses de biologie médicale. - Circulaire DGS/DHOS/AFSSAPS n 03/582 du 15 décembre 2003 relative à la réalisation de l acte transfusionnel. - Décision du 06 Novembre 2006 Les principes des bonnes pratiques transfusionnelles. - Décret n du 30 avril 2002 relatif aux conditions de transmission de prélèvements biologiques aux laboratoires d analyses de biologie médicale et modifiant le décret n du 4 novembre 1976 fixant les conditions d autorisation des laboratoires d analyses de biologie médicale. - Arrêté du 24 avril 2002 portant homologation du règlement relatif aux bonnes pratiques de transport des prélèvements, produits et échantillons issus du sang humain. - Arrêté ADR du 20 décembre 2004 relatif au transport des échantillons biologiques. - Norme NF EN ISO 9001, Novembre Norme NF EN ISO 15189, Août 2007 : Laboratoires d analyses de biologie médicale - Exigences particulières concernant la qualité et la compétence. - Ordonnance n du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale et les textes associés. - EFI Standards: European Federation of Immunogenetics. - WMDA Standards: World Marrow Donor Association. - Nomenclature WHO: Nomenclature Committee for Factors of the HLA System. - Tous les documents COFRAC relatifs à l accréditation, en particulier : Document SH GTA 01 COFRAC «Guide technique d accréditation en biologie médicale». Document SH REF 02 COFRAC «Recueil des exigences spécifiques pour l accréditation des laboratoires de biologie médicale». - Décret du 6 novembre 1997 relatif à l élimination des déchets d activités de soins à risques infectieux et assimilés et des pièces anatomiques et modifiant le code de la santé publique. - Arrêté du 24 novembre 2003 relatif aux emballages des déchets d activités de soins à risques infectieux et assimilés et des pièces anatomiques d origine humaine. - Arrêté du 6 janvier 2006 modifiant l arrêté du 24 novembre 2003 relatif aux emballages des déchets d activités de soins à risques infectieux et assimilés et des pièces anatomiques d origine humaine. 4

9 D - REVUE DE CONTRAT Pour tous les clients, la demande / prescription d examen tient lieu de contrat a minima, sauf contrat particulier. 1 - Exigences relatives aux demandes d examens Demande d examens Chaque prélèvement doit être accompagné d une prescription d examen et/ou une ordonnance qui, a minima, comporte de manière lisible : - identification du patient : nom de famille (nom de naissance), prénom, nom d usage (s il y a lieu), date de naissance, sexe, identifiant patient (lorsqu il existe) - identification du prescripteur et date de prescription - nom, qualité du préleveur - date et heure du prélèvement - nombre d échantillons transmis - identification de l établissement demandeur : Etablissement de soin avec service, UF et numéro de téléphone (et si possible fax) Laboratoire avec adresse et n de téléphone (et si possible fax) - nature des examens demandés - identification du laboratoire ou service de soins destinataires du compte rendu d examens - contexte clinique et/ou degré d urgence à préciser afin d assurer un rendu de résultat compatible avec son utilisation clinique La prescription d examens IHE ou HLA peut être rédigée sur un support pré imprimé mis à disposition par le laboratoire de biologie médicale multisite de l EFS, sur simple demande (Annexe 3 et Annexe 4). Remarque: Les données d identification du patient portées sur les échantillons doivent être strictement identiques à celles de la demande d examens. Cas particulier : Les prélèvements des donneurs d organes (ganglions et /ou rate) sont conditionnés dans un pot identifié par un numéro cristal selon les recommandations de l Agence de la Biomédecine. Ils sont adressés au laboratoire accompagnés du compte rendu du résultat HLA et du prélèvement d organe. 5

10 D - REVUE DE CONTRAT 1.2 Renseignements cliniques minimum exigés sur la demande Examens IHE Toute information pertinente pouvant influer sur les résultats et leur interprétation doit être communiquée par le client: - Diagnostic médical ou chirurgical - Contexte pathologique ou obstétrical - Notion d injection d immunoglobulines anti-rh1 (dose et date) - Antécédents obstétricaux et transfusionnels (nombre et date, pour la demande de groupe sanguin et de phénotype érythrocytaire, toute transfusion de moins de 4 mois doit être signalée) et réactions transfusionnelles éventuelles dans le cadre d un incident post transfusionnel - Transfusion de PSL envisagée, si oui date et heure - Notion de greffe de CSH date de la greffe - Notion d hémolyse (clinique ou biologique) - Origine ethnique, si elle est utile en vue de rechercher un phénotype érythrocytaire rare, dans l intérêt des soins prodigués au patient Remarques : 1- Les demandes de RAI de patiente ayant reçu une injection prophylactique d immunoglobulines anti-rh1 doivent indiquer la date d injection, la dose injectée, la date et le résultat de la dernière RAI avant injection et le groupage ABO RH-KEL1. 2- Dans le cadre d exploration d anémie hémolytique : préciser le contexte clinique (notamment contexte infectieux récent) et la prise éventuelle de médicaments. 3- En cas de demande d un test de Kleihauer, préciser le terme de la grossesse et le contexte clinique, traumatisme ou accouchement. Dans ce dernier cas et dans le cadre de la prévention de l allo-immunisation anti-rh1, indiquer le groupe sanguin de la mère et associer si possible le prélèvement de l enfant à celui de la mère. 4- Les prélèvements transmis pour exploration complémentaire doivent être accompagnés des résultats préliminaires : résultats réactionnels sur panel de dépistage utilisé et résultats d une réalisation de groupage ABO RH-KEL1. Dans le cas contraire, ces examens pourront être réalisés (à l initiative du biologiste) et tarifés (NABM). Cas particulier du nouveau-né : Dans les cas d exploration d incompatibilité foeto-maternelle ou de prévention d allo-immunisation maternelle par immunoglobulines anti-rh1 : la fiche de renseignements cliniques ou la prescription pour l enfant doit mentionner: l identité complète de la mère et, si des prélèvements maternels ne sont pas transmis concomitamment, le statut immuno-hématologique maternel (groupe ABO-RH1 - phénotype RH-KEL1 - résultat et date de la dernière RAI, spécificité des anticorps connus et/ou notion d injection prophylactique d immunoglobulines anti-rh1). 6

11 D - REVUE DE CONTRAT Examens HLA Toute information pertinente pouvant influer sur les résultats et leur interprétation doit être communiquée par le client: - Transplantation d organes : o Tout événement immunisant ou traitement ayant un impact sur les résultats (Transfusion, rejet aigu ou chronique, transplantectomie, infection, vaccination, traitement IVIg, plasmaphérèse, SAL, anti CD20 ). - Greffe de CSH : o Diagnostic clinique o Leucopénie <500 G/L - Association HLA et maladie : o Diagnostic clinique o Antigène ou allèle recherché - Immunologie plaquettaire : o Date de la dernière transfusion o Résultat de la dernière numération plaquettaire o Contexte clinique (grossesse, antécédents obstétricaux, thrombopénie aiguë ou chronique) - Transfusion réfractaire, incident transfusionnel, suspicion de TRALI 2 - Exigences relatives aux échantillons primaires 2.1 Modalités de prélèvement Les modalités de prélèvement doivent répondre aux exigences réglementaires dans le domaine de la biologie médicale. Le prélèvement doit être réalisé sur sang veineux par une personne habilitée à prélever avec du matériel à usage unique. Il ne nécessite pas de préparation particulière du patient. Il est porté une attention toute particulière à l identification du prélèvement : une étiquette d identification est apposée sur le(s) tube(s) par la personne qui a prélevé, au moment du prélèvement (immédiatement après) du patient et en sa présence. Les mentions portées sur l étiquette sont décrites au chapitre 2.3. Elles peuvent être manuscrites. Une dernière vérification des informations portées sur l étiquette est effectuée en demandant au patient de décliner son identité. A défaut, la confrontation de plusieurs types de documents ou sources d informations d identité est systématiquement effectuée (dossier, famille, entourage ). Vérifier si la demande est urgente et la traiter comme telle. Les matériels utilisés et les déchets produits par l activité de prélèvement (les déchets à risques infectieux) sont éliminés selon la réglementation en vigueur pour l élimination des DASRI Exigences qualitatives et quantitatives Facteurs ayant une influence sur la qualité du prélèvement et/ou des résultats d examen Laboratoires IHE Les exigences qualitatives et quantitatives relatives aux types de tubes sont fonction des examens cf. Annexe 1. Tous les prélèvements transmis doivent être non décantés. Caractéristiques des tubes : les tubes doivent être totalement remplis. Les tubes insuffisamment remplis seront traités si possible en technique manuelle. 7

12 D - REVUE DE CONTRAT Laboratoires HLA Les exigences qualitatives et quantitatives relatives aux types de tubes sont fonction des examens cf. chapitre 5.2. La liste des examens HLA réalisés au laboratoire est en Annexe 2. - Facteurs liés au prélèvement pouvant entraîner le non-traitement du prélèvement : o Prélèvement réalisé sur anticoagulant inadéquat ou arrivé hors délai de conservation des cellules o Les antécédents de transfusion de concentrés plaquettaires de moins de 3 jours doivent être signalés (pour les tests d Auto Ac anti plaquettes) o Les traitements par corticoïdes et immunoglobulines doivent être signalés. - Pour les typages HLA, HPA en biologie moléculaire : > 500 leucocytes/µl. 2.3 Exigences relatives à l identification de chaque tube prélevé - Les mentions ou une étiquette d identification sont apposées sur chaque tube par la personne qui a prélevé, au moment du prélèvement du patient et en sa présence. - L étiquetage doit mentionner : le nom de famille, le prénom, le nom d usage (s il y a lieu), le sexe, la date de naissance, l identifiant patient lorsqu il existe, si possible la date et l heure de prélèvement. Dans tous les cas, ces éléments seront sur la prescription ou la fiche de prélèvement. 3 - Exigences relatives aux conditions de conservation et d acheminement Le transport des examens vers le laboratoire doit s effectuer le plus rapidement possible après le prélèvement en prenant toutes les mesures nécessaires pour éviter les risques de contamination du personnel. Il doit se faire selon la réglementation en vigueur (la séparation échantillons/documents est obligatoire, l emballage doit répondre aux exigences réglementaires). 3.1 Examens IHE Le délai d acheminement des échantillons primaires doit être le plus court possible afin d obtenir des résultats d examens compatibles avec leur utilisation clinique et les méthodes validées du laboratoire. Les prélèvements sont transportés à température ambiante : - en contexte transfusionnel : le plus rapidement après le prélèvement (limite de validité usuelle de la RAI 72h). - en cas de transmission différée ( 48h) : les prélèvements doivent être conservés entre 2-8 C avant l envoi, à l exception des agglutinines froides (conservation et transport à température ambiante, délai < 48h). Remarque : Lorsque 2 déterminations de groupage sont adressées concomitamment, chaque demande doit être séparée physiquement afin de pouvoir différencier les deux prélèvements. 3.2 Examens HLA Les échantillons doivent être acheminés dans les meilleurs délais : o 4 jours pour les examens HLA o 48 heures pour les examens concernant les plaquettes Les prélèvements sont conservés et transportés à température ambiante. Remarque : Lorsque 2 déterminations de groupage sont adressées concomitamment, chaque demande doit être séparée physiquement afin de pouvoir différencier les deux prélèvements. 8

13 D - REVUE DE CONTRAT 4 Gestion des non-conformités (NC) La revue de contrat est conduite pour chaque demande. A réception des examens, les demandes sont horodatées. Outre la vérification de la conformité, une adaptation éventuelle de la prescription peut être réalisée (ajout ou suppression d examens), faisant systématiquement l objet d un enregistrement informatique et d une information au prescripteur. Les prescriptions orales supplémentaires sont acceptées et tracées sur la demande initiale si le prélèvement est conforme. La détection au laboratoire d une NC de demande peut être réalisée à trois niveaux : à l occasion de la vérification pré-analytique, à l occasion de l enregistrement informatique et à l occasion de la confrontation des résultats avec l antériorité. 4.1 Anomalies à réception A la réception des demandes, la vérification pré-analytique s assure du respect des exigences décrites ci-dessus. Toute NC fait l objet d un enregistrement informatique. Elle est signalée sur le compte rendu de résultats. La conduite à tenir vis à vis des NC est la suivante : l observation d une NC de la demande d examen ou de l échantillon biologique peut entraîner le refus de la demande ou sa mise en attente pour complément d information, en fonction de son niveau de gravité. Dans aucun cas, un refus ne doit retarder la fourniture des Produits Sanguins Labiles (PSL) notamment en cas d urgence vitale, ni l éventualité d une greffe. Dans certains cas (prélèvement unique, d obtention difficile ou en cas d urgence vitale), le biologiste peut déroger à ces critères. Cette dérogation est tracée. En cas de NC majeure, aucun examen n est réalisé. Les différents types de NC sont décrits si dessous : NON-CONFORMITES CONCERNANT LA DEMANDE D EXAMENS Nature de la non-conformité Absence de demande d examens Absence (ou non lisibilité) de nom de famille, prénom, date de naissance, sexe et le cas échéant nom d usage. L absence de nom de famille (naissance) est enregistrée en non-conformité pour les femmes. Double étiquetage Absence de l identification du prescripteur Absence (ou non lisibilité) du service prescripteur Refus de la demande OUI OUI OUI NON OUI sauf si régularisation rapide Absence (ou non lisibilité) du nom du préleveur OUI sauf si régularisation rapide (*) Absence de date de prélèvement Nature des examens non précisée Les renseignements cliniques pertinents relatifs aux examens Absence de critères permettant de différencier 2 déterminations demandées simultanément OUI sauf si régularisation rapide ou si la date est présente sur le tube OUI sauf si régularisation rapide NON si nécessaire ils doivent être demandés par le biologiste OUI Refus des 2 déterminations (*) Pas de refus si examens HLA ou si transmission interlaboratoire des échantillons biologiques (l absence du nom du préleveur sur les demandes d examens transmises en 2ème intention par les laboratoires de biologie médicale ne fait pas l objet d un enregistrement de NC). 9

14 D - REVUE DE CONTRAT Absence d échantillon biologique NON-CONFORMITES CONCERNANT L ECHANTILLON BIOLOGIQUE Nature de la non-conformité Absence (ou non lisibilité) de nom de famille, prénom, date de naissance, sexe et le cas échéant nom d usage Double étiquetage Discordance entre identité sur demande et échantillon biologique Absence de date de prélèvement Echantillon biologique non adapté Prélèvement hémolysé Sérum ou plasma décanté (*) Sauf pour HLA : accepté si le laboratoire expéditeur est accrédité. Refus de la demande OUI OUI OUI OUI OUI sauf si la date est présente sur la demande ou régularisation rapide OUI OUI* En cas d échantillon altéré (lactescent, légère hémolyse, ictérique ), le compte rendu final mentionnera la réserve qui en résulte pour l interprétation du résultat. Régularisation : il s agit de la réception d une nouvelle demande conforme (par fax ou transmission à l accueil du laboratoire) ou de l obtention par téléphone des renseignements manquants (ceux-ci sont tracés par le laboratoire). La régularisation des NC concerne les anomalies de la demande d examens. Le laboratoire informe le client de la nature de la NC par téléphone ou télécopie. Celui-ci doit fournir les informations nécessaires (coursier, télécopie ou téléphone) afin de régulariser au plus vite : la régularisation doit être compatible avec un délai raisonnable d exécution de l examen et de rendu des résultats. Lors de discordances d identité patients / données connues à l EFS, une conduite à tenir est formalisée : demande de renseignements complémentaires en vue de mise à jour du dossier. 4.2 Autres anomalies détectées Une remise en cause du lien patient / échantillon primaire peut survenir à l occasion de la confrontation du résultat de certains examens avec leur antériorité, après élimination d une cause liée au laboratoire. Cette discordance avec l historique pourra faire évoquer entre autres les hypothèses suivantes : - greffe, transfusions récentes, - erreur de patient pour l échantillon concerné, - erreur de patient lors d un prélèvement antérieur, - patient réellement différent (homonymie, usurpation d identité). La discordance est tracée dans le logiciel médico-technique; de nouveaux prélèvements et demandes d examens sont nécessaires. Dans tous les cas, l hémovigilant de l ES, le prescripteur et/ou le cadre du service sont informés, ainsi que le biologiste dans le cadre d un prélèvement transmis. 10

15 D - REVUE DE CONTRAT 5 Liste des examens 5.1 Examens immuno-hématologie EXAMENS Groupe sanguin standard ABO RH1 Phénotype érythrocytaire RH KEL1 Phénotype étendu Phénotype complet Recherche d Anticorps Irréguliers anti-érythrocytaires (RAI) Epreuve Directe de Compatibilité au laboratoire (EDC) Test Direct à l Antiglobuline (TDA - Anciennement Test de Coombs Direct) ECHANTILLONS DE SANG 1 tube EDTA 5mL 1 tube EDTA 5mL 1 tube EDTA 5mL 1 tube EDTA 5mL 1 tube EDTA 5mL PRINCIPE DE LA METHODE - COMMENTAIRES Détermination du groupe sanguin et du phénotype Rhésus D et du phénotype érythrocytaire C,E,c,e,K (RH1, RH2, RH3, RH4, RH5, KEL1) par hémagglutination en vue d une transfusion ou dans le cadre d un suivi de grossesse. Un groupage sanguin ABO RHKEL1 valide est réalisé sur deux prélèvements effectués à des moments différents ou par deux préleveurs à raison d une détermination par prélèvement. Détermination d au moins un antigène de groupe sanguin autre que ceux indiqués dans les examens précédents par hémagglutination. Cet examen peut être effectué à l initiative du biologiste à l occasion d une identification d anticorps irréguliers ou d un protocole transfusionnel particulier. Détermination par hémagglutination de la présence d anticorps anti-érythrocytaire dans le plasma en vue d une transfusion, après transfusion ou dans le cadre d un suivi de grossesse. Cet examen comporte un dépistage suivi d une identification s il est positif. En cas d échantillon sanguin reçu au laboratoire dans un délai supérieur à 72 heures suivant le prélèvement, la RAI n est pas validée pour la transfusion sauf protocole RAI étendue. Pour les demandes d identification ou de suivi de prophylaxie anti- RH1 (joindre les résultats réactionnels et / ou indiquer les données concernant l injection cf. chapitre 1.2.1), l étape de dépistage n est pas systématique. Compatibilité in vitro entre les concentrés de globules rouges à transfuser et le plasma du patient par hémagglutination. Délai de validité de l échantillon : 72h L EDC n est jamais réalisée sans RAI valide. Document associé : demande de PSL (nombre et qualification). En cas d examen réalisé pour un nouveau-né de moins de 3 mois, joindre un échantillon sanguin de la mère. Mise en évidence de la sensibilisation in vivo des globules rouges par des anticorps de nature IgG ou des fractions du complément, par hémagglutination. Examen mis en oeuvre dans le cadre des anémies hémolytiques, d un incident transfusionnel, du suivi des nouveaux nés. Délai de validité de l échantillon : 48h Titrage d agglutinines froides 1 tube EDTA 5mL Titrage d agglutinines froides dans le plasma. Transport et conservation à température ambiante (< 48h). Cet examen peut être effectué à l initiative du biologiste à l occasion d un TDA positif de type complément. Titrage d anticorps immuns anti-a / anti-b Titrage d anticorps irréguliers autres que les anticorps immuns anti-a / anti-b 1 tube EDTA 5mL Détermination du titre des anticorps anti-a et anti-b dans le suivi des allogreffes de CSH. 1 tube EDTA 5mL Titrage obligatoire d un allo-anticorps anti-érythrocytaire d intérêt obstétrical dans le cadre du suivi d une grossesse. Titrage effectué comparativement avec l échantillon antérieur conservé en sérothèque. 11

16 D - REVUE DE CONTRAT EXAMENS Elution d anticorps Test de Kleihauer ECHANTILLONS DE SANG 1 tube EDTA 5mL 1 tube EDTA 5mL PRINCIPES DES METHODES L élution permet en cas de sensibilisation des hématies du patient par des auto-anticorps ou des allo-anticorps, de dissocier les liaisons antigènes-anticorps et de recueillir les éventuels anticorps fixés sur les hématies puis de les identifier. Cet examen est mis en oeuvre en cas : - d incompatibilité fœto-maternelle (IFM ABO, IFM par allo Ac maternel de nature IgG), - de bilan d incident post transfusionnel - à l initiative du biologiste lors de la découverte d un TDA positif (type IgG). Technique cytochimique qui permet de quantifier la présence d érythrocytes contenant de l hémoglobine fœtale. Interprétation rendue en fonction du nombre d hématies maternelles. Remarque : examens réalisables sur un même échantillon de 5 ml : groupe sanguin RH KEL1, phénotype étendu, test direct à l antiglobuline, recherche d anticorps irréguliers, épreuve de compatibilité. 5.2 Examens HLA EXAMENS Typage HLA classe I et II Chimérisme Recherche et identification des Ac anti HLA Cross match lymphocytaire Recherche et identification des Auto Ac anti plaquettes Recherche et identification des Allo Ac anti plaquettes Cross match plaquettaire dans les allo immunisations foeto maternelles ECHANTILLONS DE SANG 2x 5 ml ACD ou EDTA 4 x 5 ml EDTA 1 x 7 ml sec Receveur : -1 x 7 ml sec + 4 x 5 ml ACD ou EDTA Donneur d organe : - 2 à 3 ganglions et / ou un morceau de la rate Donneur vivant : - 1 x 7 ml sec + 4 x 5 ml ACD ou EDTA 1 x 7 ml sec + 2 x 5 ml EDTA 1 x 7 ml sec 1 x 7 ml sec (mère) 2 x 5 ml EDTA (père) PRINCIPES DES METHODES Sérologie : technique de lymphocytotoxicité complément dépendante sur des cellules mononuclées isolées à partir du sang périphérique, des ganglions ou de la rate. Biologie moléculaire : technique PCR-SSP, Luminex (PCR-SSO) sur ADN extrait à partir des cellules nucléées. Technique PCR-STR en multiplex sur ADN extrait à partir du sang périphérique ou de la moelle. Un tri cellulaire des populations CD3 et CD33 est réalisé en parallèle du sang total. En lymphocytotoxicité complément dépendante avec la détermination des isotypes IgG/IgM. En technique sensible : Luminex pour le dépistage et l identification des Ac anti HLA et des Ag permis. En lymphocytotoxicité complément dépendante. En Technique sensible = Cytométrie en flux après marquage des CD3 et CD19 pour les patients hyperimmunisés ou les greffes avec des donneurs vivants. Contrôle du typage HLA du donneur d organe en lymphocytotoxicité/ PCR-SSP. En cytométrie en Flux vis à vis d un panel de plaquettes, ou des plaquettes du patient dans les thrombopénies aiguës ou chroniques. ELISA indirect à l aide d Ac monoclonaux anti GP plaquettaires. Cytométrie en Flux vis-à-vis des plaquettes du père. Typage plaquettaire 2 x 5 ml EDTA Biologie moléculaire : en PCR-SSP sur ADN extrait à partir des cellules nucléées. 12

17 D - REVUE DE CONTRAT 6 Modalités de prescriptions d examens complémentaires Le laboratoire pourra ajouter ou conseiller des examens complémentaires dans les cas suivants : - permettre l interprétation des examens réalisés (ex : phénotype érythrocytaire si identification d anticorps). - assurer la sécurité transfusionnelle (ex : élution d anticorps fixés sur les globules rouges si Test Direct à l Antiglobuline de type IgG et antécédent transfusionnel de moins de 3 mois.). - s assurer de l identité du patient. - assurer le suivi Immuno-hématologique des grossesses (ex : titrage si identification d allo-anticorps ). Le prescripteur peut rajouter oralement des examens complémentaires à une demande après que celle-ci soit enregistrée au laboratoire. Cette information sera tracée sur la prescription. Selon les recommandations de l Agence de la Biomédecine, ou les protocoles convenus avec les clients, ou après validation par le prescripteur et/ou CSTH dans le cadre des ES, le laboratoire peut être amené à réaliser des examens complémentaires nécessaires à l interprétation des résultats et à la conclusion du bilan, à conseiller des examens complémentaires jugés utiles dans le cadre du suivi du patient, ou à supprimer des examens inutiles ou redondants pour le même patient. En cas de prélèvement avéré insuffisant pour valider des examens complémentaires, le prescripteur en est informé sur le compte-rendu. Les examens complémentaires seront traités comme une nouvelle demande. 7 Prise en charge des demandes d examens Délai de rendu 7.1 Examens IHE Après la revue de contrat, les demandes d examens sont prises en charge et les examens réalisés dans les délais spécifiés dans l Annexe 1. En cas d urgence, la réalisation de l examen est effectuée à réception des échantillons et les résultats sont communiqués le plus rapidement possible. En cas de limite de méthode, de difficulté fortuite et ponctuelle d un des sites à assurer le rendu de résultats, une transmission entre sites EFS AULO est possible. Remarque : le laboratoire IHE ne réalise que les examens cités dans la liste des examens (Annexe 1). Néanmoins, il peut être amené à transmettre à des laboratoires spécialisés, certains examens liés à la sécurité transfusionnelle ou foeto-maternelle tels que : dosage pondéral, génotypage érythrocytaire Examens HLA En cas d urgence (typage pour PMO, crossmatch pré-greffe, inscription d un patient), la réalisation des examens 24h/24 est effectuée à réception des échantillons et les résultats sont communiqués le plus rapidement possible au service prescripteur (délai 5h). Pour les examens concernant l immunologie plaquettaire, en fonction du bilan et du degré d urgence le délai est compris entre 1 et 5 jours. 13

18 D - REVUE DE CONTRAT 8 Transmission des comptes-rendus d examens Les résultats d examens sont transmis au prescripteur dans le respect des dispositions réglementaires permettant de sauvegarder la confidentialité. Aucun résultat de groupe n est transmis par téléphone. Les comptes-rendus sont adressés au prescripteur (ou ES prescripteur) et/ou au patient soit : - Par courrier, sous enveloppe, expédition selon la demande contractuelle du client, par voie postale ou par coursier de l ES. - Directement retirés par le patient (sur présentation d une pièce d identité). - Par fax (à titre exceptionnel et à condition que le client s assure que le télécopieur se situe dans un endroit permettant le respect de la confidentialité des résultats des patients, procédure encadrée réservée aux cas d urgence signalés ou en cas d exigence du client). Il est suivi de l envoi du compte rendu par courrier. - Par réseau informatique (pour les examens et clients concernés sous réserve d une convention et d un dossier de validation) suivi de l envoi du compte-rendu par courrier. - Par téléphone au prescripteur ou au laboratoire, lorsqu un résultat est critique ou nécessite une attitude thérapeutique particulière. 9 Modalités de conservation ou de restitution des échantillons 9.1 Examens IHE Après examens, les échantillons sont conservés a minima 4 jours à température contrôlée, ce qui permet dans ce délai: - de réaliser un examen complémentaire (selon validité de la méthode et quantité restante). - de demander la restitution des échantillons. Cette demande peut être faite par écrit par le prescripteur, le LBM ou l établissement de soin, à qui revient l organisation de retour. Les plasmas de femmes enceintes immunisées sont conservés congelés. 9.2 Examens HLA Le laboratoire conditionne les échantillons selon les examens demandés (sérum, cellules, ADN) et les conserve pour une durée garantissant la possibilité de réaliser des examens complémentaires (selon quantité restante). 10 Facturation Les examens réalisés sont facturés au client demandeur : - selon la réglementation en vigueur pour les actes cotés en B - selon Annexe 1 et la convention établie avec l EFS Auvergne-Loire pour les examens IHE - selon la convention établie avec l EFS Auvergne-Loire pour les examens HLA. 14

19 E - MANAGEMENT DE LA QUALITE L EFS AULO est certifié ISO 9001 pour l ensemble de ses activités depuis Le laboratoire unique multisite est engagé dans une démarche d accréditation selon la norme ISO Les sites d histocompatibilité sont accrédités : - EFI pour l ensemble de leurs activités de greffe d organes/csh et association HLA-maladies, - WMDA pour le registre des donneurs de CSH. Tous les examens sont réalisés conformément à des modes opératoires écrits, mis à jour au fur et à mesure de l évolution des techniques. La politique de contrôle qualité interne de chaque examen fait l objet d une description détaillée quant aux échantillons de contrôles, à leurs conditions de réalisation, aux règles d acceptabilité et à la conduite à tenir en cas de NC. La conformité des activités des laboratoires par rapport aux différents référentiels opposables est régulièrement évaluée par des audits internes. Toute NC relevée donne lieu à une analyse des causes suivie d action(s) corrective(s) dont l efficacité est suivie dans le temps. 1 Continuité du service La continuité de service est organisée 24h/24 : - par la présence en garde ou en astreinte de technicien(s) - par l existence d une astreinte de biologie, de conseil transfusionnel et de greffe. Des procédures dites dégradées décrivent les modalités de gestion en situation de crise pouvant mettre en cause la continuité du service. 2 Ecoute client Dans un souci d efficacité et d amélioration continue de la qualité, le laboratoire a mis en place une démarche d écoute client à travers laquelle toutes les réclamations et observations des clients sont prises en compte et traitées dans la mesure du possible. 3 Service à la clientèle De façon à assurer aux clients une totale transparence des activités du LBM, ces derniers ont la possibilité de visiter les sites du laboratoire sur simple demande. En cas de retard dans la réalisation des examens, de changement de méthode ou de modalités de transmission d examens non énoncés ci-dessus, chaque site s engage à prévenir ses clients notamment en cas d impact pour le patient. Les biologistes assurent les conseils en matière de choix des examens et d utilisation des prestations du laboratoire, notamment quant à la fréquence des prescriptions et le type d échantillon primaire requis. Ils fournissent les prestations de conseil et les avis et interprétations en fonction des résultats des examens. Les biologistes participent régulièrement aux staffs cliniques avec les services de transplantation ou le CSTH. L ensemble des biologistes est à la disposition des prescripteurs à l occasion de réunions ayant pour objet le recours aux prestations du laboratoire et la délivrance de conseils sur des sujets scientifiques particuliers. 4 Accréditation Le certificat n du «COFRAC» mentionnant les examens réalisés sous accréditation selon la norme NFEN ISO15189 est disponible sur le site du COFRAC. 15

20 GLOSSAIRE AULO CSH CSTH DASRI EDC EFI EFS HLA HPA IFM IHE NC PSL RAI TDA TRALI Auvergne-Loire Cellules Souches Hématopoïétiques Comité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance Déchets d Activités de Soins à Risques Infectieux Epreuve Directe de Compatibilité European Federation of Immunogenetics Etablissement Français du Sang Human Leucocyte Antigen Human Platelet Antigen Incompatibilité Foeto-Maternelle Immuno-Hématologie Erythrocytaire Non Conformité Produits Sanguins Labiles Recherche d Anticorps Irréguliers Test Direct à l Antiglobuline Transfusion-Related Acute Lung Injury/syndrome respiratoire aigu posttransfusionnel WMDA World Marrow Donor Association 16

21 ANNEXES

22 Annexe 1 : Liste des examens IHE Examen Tube Clermont-Ferrand Saint-Priest-en-Jarez Le-Puy-en-Velay Moulins Roanne Délai de réalisation Réalisée dans le cadre de la permanence des soins Cotation Code NABM Réception 24h/24 24h/24 24h/24 24h/24 24h/24 Groupage sanguin ABO-RH1 Phénotypes RH (RH2, RH3, RH4, RH5) et Kell (KEL1) Antigène érythrocytaire FY1 FY2 JK1 JK2 MNS3 MNS4 Autres antigènes RAI Dépistage RAI - Identification EDC : Epreuve Directe de Compatibilité pour chaque unité de sang TDA : Test Direct à l Antiglobuline AGH spécifique Titrage des allo anticorps (autres que les anticorps naturels ou anti A ou anti B) dans le cadre d'un suivi de grossesse. AF : Titrage d Agglutinines Froides Titrage des anticorps Immuns anti-a anti-b Elution d anticorps Test de Kleihauer Quantification des Hématies 1 tube EDTA 5 ml 1 tube EDTA 5 ml 1 tube EDTA 5 ml 1 tube EDTA 5 ml 1 tube EDTA 5 ml 1 tube EDTA 5 ml 1 tube EDTA 5 ml 1 tube EDTA 5 ml 1 tube EDTA 5 ml 1 tube EDTA 5 ml 1 tube EDTA 5 ml 1 tube EDTA 5 ml 1 tube EDTA 5 ml X X X X X 24h ¹ OUI B X X X X X 24h ¹ OUI B X X X X X 48h ¹ OUI X X T T T 48h ¹ NON B15 par antigène (max 5 Ag) B15 par antigène (max 5 Ag) X X X X X 24h ¹ OUI B X X X X X 24h ¹ ² OUI B X X X X X 24h ¹ ² OUI B X X X X X 24h ¹ OUI B15 par AGH spécifique 1154 X X T T T 48h ¹ NON B X X T T T 48h ¹ NON B X X T T T 48h ¹ NON B15 par spécificité 1151 X X T T T 48h ¹ NON B X T 24h ¹ NON B X : réalisé sur site. T : transmission intersite (vers les sites de Clermont-Ferrand ou Saint Priest en Jarez). 1 : en jour ouvré, hors situation d urgence. ² : sauf cas complexe. Le délai d acheminement des échantillons primaires doit être le plus court possible afin d obtenir des résultats d examens compatibles avec leur utilisation clinique et les méthodes validées du laboratoire. Les prélèvements sont transportés à température ambiante : - en contexte transfusionnel : le plus rapidement après le prélèvement (limite de validité usuelle de la RAI 72h). - en cas de transmission différée ( 48h) : les prélèvements doivent être conservés entre 2-8 C avant l envoi, à l exception des agglutinines froides (conservation et transport à température ambiante, délai < 48h).

23 Annexe 2 : Liste des examens HLA LIBELLE DE L EXAMEN examens réalisé sur le(s) site(s) de : SAINT ETIENNE CLERMONT FERRAND Typage HLA Typage HLA classe I LCT X X Typage HLA classe II LCT X X Typage HLA classe I et II pour don d organes jour X X Typage HLA classe I et II pour don d organes Garde X X Typage HLA classe I et II pour receveur d organes par détermination X X Typage HLA classe I (ABC) générique BM par locus X X Typage HLA classe II (DRDQ) générique BM par locus X X Typage HLA classe I (ABC) allélique BM par locus X X Typage HLA classe II (DRDQDP) allélique BM par locus X X Recherche de l allèle HLA-B*5701 X X Anticorps anti HLA Recherche Ac anti Ly T LCT avec et sans DTT X X Recherche des Ac anti HLA classe I et II en Luminex X X Identification des Ac anti HLA classe I en Luminex X X Identification des Ac anti HLA classe II en Luminex X X Identification des Ag permis de classe I en Single Antigen X X Identification des Ag permis de classe II en Single Antigen X X Cross match Cross match pré greffe en LCT Jour X X Cross match pré greffe en LCT Garde X X Cross match pré greffe en LCT non suivi de greffe X X Cross match post greffe par sérum X X Cross match CMF par sérum X Cross match sur 2 à 10 dons de plaquettes X X Chimérisme Etude du chimérisme sur sang ou moelle X Etude du chimérisme sur cellules triées du sang ou de la moelle X Mise au point d'un suivi de chimérisme post greffe : définition des marqueurs (étude des marqueurs donneur et receveur) et gamme de sensibilité (Par échantillon receveur : analyse de marqueurs génétiques polymorphes, gamme de sensibilité, Inclus : extraction d'adn + dosage X + conservation à long terme + contrôle préanalytique + enregistrement base de données + 2PCR + gamme de sensibilité, Exclus : extraction ADN et conservation à long terme pour échantillon donneur) Plaquettes Typage plaquettaire (HPA) X Auto Ac anti plaquettes X Identification des Auto Ac anti plaquettes X Allo Ac anti plaquettes X Identification des Allo Ac anti plaquettes X Cross match plaquettaire X Divers Congélation de cellules mononucléees par ampoules X X Décongélation de cellules mononucléées X X Sérothèque ou plasmathèque ou DNAthèque (conservation à -20 c) X X Sérothèque ou cellulothèque (conservation à -80 c) X X Conservation d'un aliquot dans l azote liquide (à long terme) quel que soit la nature de l'échantillon (culot sec, cellules cryopreservées, ) X X Numération cellulaire (Malassez ou automate) X X Extraction de l ADN X X Contrôle rapide de la qualité d une PCR, d un ADN ou d un ARN sur gel d agarose X X X : examen réalisée sur site.

24 Annexe 3 : Prescription d examens IHE

25 Annexe 3 : Prescription d examens IHE (suite)

26 Annexe 4 : Prescription d examens HLA

27 Annexe 4 : Prescription d examens HLA (suite)

28 Etablissement Français du Sang - AUVERGNE-LOIRE 25, boulevard Pasteur Saint-Etienne cedex 2 - tél fax

PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8

PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8 PRO IHC 002 E 10 EFS Alpes-Méditerranée 1/8 Titre : Cahier des charges prélèvements sanguins pour analyses d immuno-hématologie Erythrocytaire (manuel de prélèvement) Référence : PRO IHC 002 E 10 Responsable

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE Laboratoire d'immuno Hématologie Erythrocytaire Établissement Français du Sang Rue du Coup de Main CS 40511 97 206 Fort de France

Plus en détail

Version 2 Rédigé par : Vérifié par : Approuvé par : Responsable IH Sud Coordonnateur HLA Responsable IH Nord Coordonnateur IH Responsable HLA

Version 2 Rédigé par : Vérifié par : Approuvé par : Responsable IH Sud Coordonnateur HLA Responsable IH Nord Coordonnateur IH Responsable HLA MANUEL DE PRELEVEMENT ET ANNUAIRE DE BIOLOGIE MEDICALE DE L ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG PAYS DE LOIRE LABORATOIRES D IMMUNO-HEMATOLOGIE : LABORATOIRE SUD SITES NANTES-NANTES HOPITAL NORD-SAINT NAZAIRE-LA

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE A LA DISTRIBUTION I- PERSONNEL 41 I-1 Le responsable de la distribution 41 I-2 Les autres personnels 42 II- LOCAUX 42 III- DISTRIBUTION 42 III-1 Attribution nominative 43 III-1-1

Plus en détail

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES Dr. Christine André-Botté 20 mai 2010 Les partenaires Risque vital Besoin de PSL particuliers EFS Laboratoire

Plus en détail

Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie. Approbateur : V. Ferrera

Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie. Approbateur : V. Ferrera LAB IHE PR 002 G 12 EFS Alpes-Méditerranée 1/13 Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie érythcahier Erythrocytaire des charges Revue de Contrat prélèvements

Plus en détail

INDICATEUR DE QUALITE

INDICATEUR DE QUALITE Direction de la Santé Publique et de l Offre Médico-Sociale Département de Sécurité des Soins et des Produits de Santé Cellule Régionale d Hémovigilance LE DOSSIER TRANSFUSIONNEL : INDICATEUR DE QUALITE

Plus en détail

PREVENTION DE L ALLO IMMUNISATION ANTI ERYTHROCYTAIRE RHESUS D CHEZ LA FEMME ENCEINTE DE RHESUS NEGATIF

PREVENTION DE L ALLO IMMUNISATION ANTI ERYTHROCYTAIRE RHESUS D CHEZ LA FEMME ENCEINTE DE RHESUS NEGATIF version 3 page 1/10 Référence : RSN/PR/REA.O/009/C Date de 1 ère mise en service : 09/05/2004 Suivi des modifications N Date de la Objet de la modification Faite par : version modification 1 13/12/2006

Plus en détail

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble

LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble LE DEPÔT DE SANG :UN OPTIMUM POUR L ETABLISSEMENT DE SOINS AU VU DE LA NOUVELLE REGLEMENTATION? Bruno LAFEUILLADE - EFS Rhône Alpes, site de Grenoble Schéma général d une délivrance et de sa réception

Plus en détail

Remerciements aux organisateurs. Pas de conflit d'intérêt. 1 V. Lovi Reims Juin 2014

Remerciements aux organisateurs. Pas de conflit d'intérêt. 1 V. Lovi Reims Juin 2014 Remerciements aux organisateurs Pas de conflit d'intérêt 1 V. Lovi Reims Juin 2014 De la prescription des PSL à la gestion du stock au dépôt de 2 V. Lovi Reims Juin 2014 délivrance Vème Journée inter-régionale

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP CN-QAL-M1 V2 Mars 2013 1 SOMMAIRE I. Textes réglementaires et documents de référence II. III. IV. Textes réglementaires Documents de référence

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous quelques pages du Manuel Qualité prises en exemple. Si vous souhaitez obtenir un exemplaire complet : contactez-nous.

Vous trouverez ci-dessous quelques pages du Manuel Qualité prises en exemple. Si vous souhaitez obtenir un exemplaire complet : contactez-nous. Vous trouverez ci-dessous quelques pages du Manuel Qualité prises en exemple. Si vous souhaitez obtenir un exemplaire complet : contactez-nous. Document à diffusion : contrôlée Destinataire : Date : BIOCENTRE

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE. N 8-2513 rév. 8

ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE. N 8-2513 rév. 8 Convention N 3061 Section Santé Humaine ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 8-2513 rév. 8 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

IDENTIFICATION DES PRELEVEMENTS SANGUINS ANALYSE D INCIDENT ET AUDIT DES PRATIQUES

IDENTIFICATION DES PRELEVEMENTS SANGUINS ANALYSE D INCIDENT ET AUDIT DES PRATIQUES IDENTIFICATION DES PRELEVEMENTS SANGUINS ANALYSE D INCIDENT ET AUDIT DES PRATIQUES Dr Isabelle SALIMBENI Biologiste Dr Françoise CARMAGNOL Biologiste Dominique TONELLOT Cadre du Pôle Parents-Femme-Enfant

Plus en détail

FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE

FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE Réunion du 21 octobre 2004 Site de Médipole Dr Marc MENU Médecin Biologiste Directeur scientifique Diamed France Institut Jacques BOY A. INDICATIONS Les

Plus en détail

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION

LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION LA SECURITE TRANSFUSIONNELLE LE CADRE LEGAL HEMOVIGILANCE DOSSIER TRANSFUSIONNEL LES EXAMENS IMMUNOHEMATOLOGIQUES RECEPTION Être responsable Se reconnaître auteur incontestable de ses actes et en assumer

Plus en détail

V2b/P-LAB-01 Version N 05 Procédure Prélèvements pour examens de biologie médicale

V2b/P-LAB-01 Version N 05 Procédure Prélèvements pour examens de biologie médicale CH - NIORT Laboratoire de biologie I OBJET : Cette procédure vise à décrire les différentes étapes concernant la réalisation des prélèvements biologiques y compris les règles d identification du patient

Plus en détail

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE MANUEL des PRELEVEMENTS 45, Rue Cognacq-Jay 51092 REIMS Cedex 03 26 78 39 52 03 26 78 38 82 pgillery@chu-reims.fr ST-PRA-MANU-PRLV V04 - Octobre 2015

Plus en détail

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques

Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques Le laboratoire du Centre Hospitalier de Falaise Les bonnes pratiques de prélèvements des échantillons biologiques V1 05/02/2015 1 Sommaire Présentation du laboratoire....3 Informations de prescription...6

Plus en détail

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle

Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Formulaire FIG Liste complémentaire des incidents graves de la chaîne transfusionnelle Anomalie à l ETS Anomalie à l ETS Identification donneur sélection homonyme à l accueil collecte sélection homonyme

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG CAS CLINIQUE n 1 Patiente née en 1970 CAS CLINIQUES Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines Prescription de 2 CGR et CP (Hb : 7,5 g/dl et plaquettes = 12 000/mm 3 ) sans

Plus en détail

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1 Caroline QUINTIN URC Paris Nord - Formation DU 1 INTRODUCTION Les documents et données relatifs à la recherche constituent les documents essentiels qui composent le dossier permanent de la recherche. Ces

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 690 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 21 juin 2011 PROJET DE LOI relatif à la bioéthique. L Assemblée nationale

Plus en détail

Purpura thrombopénique idiopathique

Purpura thrombopénique idiopathique Purpura thrombopénique idiopathique I. Définition Le purpura thrombopénique idiopathique (PTI) ou purpura thrombopénique auto-immun est caractérisé par une diminution du chiffre des plaquettes circulantes

Plus en détail

Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations territoriales en biologie médicale

Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations territoriales en biologie médicale Repères juridiques Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations territoriales en biologie médicale Janvier 2014 - V7.0 L ASIP Santé a été sollicitée par l ANAP afin

Plus en détail

Titre : Nature des prélèvements et exigences relatives aux demandes d'analyses et d'immunologie plaquettaire (manuel de prélèvement) Version : 5

Titre : Nature des prélèvements et exigences relatives aux demandes d'analyses et d'immunologie plaquettaire (manuel de prélèvement) Version : 5 ALM/LAB/HLA/PR/012 Alpes Méditerranée 1/15 Titre : Nature des prélèvements et exigences relatives aux demandes d'analyses d'immunogénétique Référence : ALM/LAB/HLA/PR/012 et d'immunologie plaquettaire

Plus en détail

LES PATIENTS SOUS ANTICOAGULANTS

LES PATIENTS SOUS ANTICOAGULANTS Dispositif FIF-PL IDE libéraux LES PATIENTS SOUS ANTICOAGULANTS 11 et 12 avril 2013 Le rôle de l infirmière dans la phase pré-analytique Dr Niocel LBM BIOLYSS 1 - L importance de cette phase pré-analytique

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

Maladie hémolytique néonatale : Evolution de la présentation clinique et de la prise en charge Dr Anne CORTEY CNRHP Clinique

Maladie hémolytique néonatale : Evolution de la présentation clinique et de la prise en charge Dr Anne CORTEY CNRHP Clinique : Evolution de la présentation clinique et de la prise en charge Dr Anne CORTEY CNRHP Clinique Pôle Périnatalité Hôpital Armand Trousseau (AP-HP) GHU Est Parisien La maladie hémolytique néonatale est le

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Laboratoire de Biologie Médicale Jacquet Marchand

Laboratoire de Biologie Médicale Jacquet Marchand Laboratoire de Biologie Médicale Jacquet Marchand MANUEL DE PRELEVEMENT Version 2 Date d application : 01 10 2014 9. TRANSMISSION DES PRELEVEMENTS AU LABORATOIRE 9.1 Transport des échantillons Le transport

Plus en détail

REACTO-VIGILANCE. gestion des lots, fiches réactifs et enregistrements. Zaïna AIT ARKOUB et Nadia CATAHIER

REACTO-VIGILANCE. gestion des lots, fiches réactifs et enregistrements. Zaïna AIT ARKOUB et Nadia CATAHIER REACTO-VIGILANCE gestion des lots, fiches réactifs et enregistrements Zaïna AIT ARKOUB et Nadia CATAHIER PLAN 1-Qu est-ce que la réacto-vigilance? Enquête Définitions Missions 2-Normes ISO NF 15189 : Historique

Plus en détail

RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE

RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE 109 rue Yvon Morandat 73000 CHAMBERY MANUEL QUALITE conception et realisations architectecturales conformément à la norme ISO 9001 V 2008 Certifié par: 2007 création

Plus en détail

Montbéliard Strasbourg

Montbéliard Strasbourg Vesoul Besançon Belfort Montbéliard Strasbourg Colmar Lons-le-Saunier Mulhouse Contrôle ultime pré-transfusionnel Travail interrégional Alsace - Franche-Comté Version 1-2008 Ont participé à la réalisation

Plus en détail

Le processus PRE - ANALYTIQUE Maîtrise des risques. : un laboratoire de ville

Le processus PRE - ANALYTIQUE Maîtrise des risques. : un laboratoire de ville Le processus PRE - ANALYTIQUE Maîtrise des risques : un laboratoire de ville Le processus PRE - ANALYTIQUE: Maîtrise des risques dans un laboratoire privé 1. Présentation du laboratoire 2. Introduction

Plus en détail

Gestion des risques pré-analytiques en laboratoire de Biologie Médicale multi-sites accrédité

Gestion des risques pré-analytiques en laboratoire de Biologie Médicale multi-sites accrédité Gestion des risques pré-analytiques en laboratoire de Biologie Médicale multi-sites accrédité Philippe CHATRON Biologiste médical GEN-BIO Clermont Ferrand Académie Nationale de Pharmacie 17 septembre 2014

Plus en détail

CONVENTION. Inscrit au Conseil Départemental de l ordre des Médecins de

CONVENTION. Inscrit au Conseil Départemental de l ordre des Médecins de CONVENTION Etablie entre La société Allo Médecin Contrôle située Résidence Jean Moulin Bât A 20 Boulevard Jean Moulin 13005 MARSEILLE représentée par Monsieur JEUDY Xavier Et le Docteur Inscrit au Conseil

Plus en détail

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents Le Congrès Infirmiers. Infirmier(e)s anesthésistes diplômé(e)s d état 2013 Sfar. Tous droits réservés. Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents E. Peynaud-Debayle 1, C. Trophilme

Plus en détail

Laboratoires. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 119

Laboratoires. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 119 Laboratoires Centre de Formation des Professions de Santé 2013 119 Hématologie cellulaire Formation continue en hématologie cellulaire Laboratoire d hématologie Pr Corberand Hôpital Rangueil Toulouse 587

Plus en détail

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA

TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA 16/11/12 TYPAGE HLA CROSSMATCH ANTICORPS ANTI-HLA Chantal GAUTREAU LABORATOIRE HLA S E R V I C E D I M M U N O L O G I E E T D H I S T O C O M PAT I B I L I T É, A P - H P, HÔPITAL SAINT LOUIS, PARIS,

Plus en détail

Le test de Kleihauer. Principe et indications

Le test de Kleihauer. Principe et indications Le test de Kleihauer Principe et indications Soirée EPU 27/11/2014 Magali DUPONT ETABLISSEMENT FRANCAIS DU SANG Site de Chambéry http://lbm.efs-rhonealpes.dondusang.net PRINCIPE (1) Le test de Kleihauer

Plus en détail

Contrat Clinico-Biologique du CNR OPV

Contrat Clinico-Biologique du CNR OPV Centre National de Référence des Orthopoxvirus Contrat Clinico-Biologique du CNR OPV Table des matières REVUE DE CONTRAT... 2 I. OBJECTIFS TRAITEMENT D UN ECHANTILLON... 2 II. CONDITIONS D ACHEMINEMENT

Plus en détail

TRANSMISSION D ECHANTILLONS (sous-traitance et contrats de collaboration)

TRANSMISSION D ECHANTILLONS (sous-traitance et contrats de collaboration) Page 1 sur 5 I OBJET : Cette procédure décrit les principes de transmission d échantillons. Elle s applique aux examens transmis dans le cadre soit d une sous-traitance à des laboratoires spécialisés,

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

SUVI DE LA FEMME ENCEINTE. Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée

SUVI DE LA FEMME ENCEINTE. Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée SUVI DE LA FEMME ENCEINTE Suivi de la RAI positive : Titrage microtitrage Prise en charge clinique et biologique de la femme immunisée INCOMPATIBILITES FOETO-MATERNELLES ERYTHROCYTAIRES Epidémiologie Incidence

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique Page: 1/10 REFERENTIEL TECHNIQUE Intrants Utilisables en Agriculture Biologique Ce document est la propriété d ECOCERT. Toute reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement écrit d ECOCERT

Plus en détail

Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.)

Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.) Transfusion de P.S.L. dans un établissement de soins (E.S.) Expérience des E.H.du Bessin Mise en place du logiciel d hémovigilance CURSUS 2 Logiciel CURSUS 2 PC des salles de soins Avril 2003 : opérationnel

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions

TRANSFUSION SANGUINE. Des. réponses. à vos. questions TRANSFUSION SANGUINE Des réponses à vos questions Des réponses à vos questions La présente brochure s adresse aux personnes qui pourraient avoir besoin d une transfusion de sang ou de produits sanguins

Plus en détail

Research of irregular red cell antibodies

Research of irregular red cell antibodies Corinne Chabrières* Immuno-hématho Recherche des anticorps antiérythrocytaires RÉSUMÉ La recherche des anticorps anti-érythrocytaires est une analyse biologique essentielle pour la prévention et le diagnostic

Plus en détail

Les donneurs bénévoles constituent un élément fondamental et précieux du système d approvisionnement en sang. Le donneur doit :

Les donneurs bénévoles constituent un élément fondamental et précieux du système d approvisionnement en sang. Le donneur doit : 1 : DU DONNEUR AU RECEVEUR UN OUVRAGE SUR L ACTIVITÉ TRANSFUSIONNELLE AU CANADA Robert Barr et Ted Alport Le système canadien d approvisionnement en sang est complexe, solidement intégré et rigoureusement

Plus en détail

EVALUATION DES FOURNISSEURS : le cas de la biologie de sous traitance

EVALUATION DES FOURNISSEURS : le cas de la biologie de sous traitance EVALUATION DES FOURNISSEURS : le cas de la biologie de sous traitance antoine.tournoys@chru lille.fr Pôle de Biologie Pathologie Génétique CHRU LILLE ACNBH 43 ème Colloque National des Biologistes des

Plus en détail

Convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une obligation de transmission au représentant de l État

Convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une obligation de transmission au représentant de l État Convention pour la transmission électronique des actes soumis au contrôle de légalité ou à une obligation de transmission au représentant de l État entre la préfecture de l Isère et.. Page 2/7 1. PARTIES

Plus en détail

Le Laboratoire de Biologie Médicale Auvergne-Loire

Le Laboratoire de Biologie Médicale Auvergne-Loire Etablissement français du sang AUVERGNE RHONE-ALPES 111 rue Elisée Reclus 69150 DECINES CHARPIEU Tél : 04.78 65 60 70 - Fax : 04.78.65.62.47 L LE Le Laboratoire de Biologie Médicale Auvergne-Loire Manuel

Plus en détail

PROTOCOLE D INTERCHANGE. Définissant les modalités de mise en œuvre et d exploitation de l échange informatisé de données ENTRE

PROTOCOLE D INTERCHANGE. Définissant les modalités de mise en œuvre et d exploitation de l échange informatisé de données ENTRE PROTOCOLE D INTERCHANGE Définissant les modalités de mise en œuvre et d exploitation de l échange informatisé de données ENTRE L ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG ALPES-MEDITERRANEE ET LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Le Laboratoire de Biologie Médicale

Le Laboratoire de Biologie Médicale Etablissement français du sang RHÔNE-ALPES-AUVERGNE LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES Le Laboratoire de Biologie Médicale Auvergne-Loire Manuel de prélèvement

Plus en détail

Les biobanques pour les débutants

Les biobanques pour les débutants Les biobanques pour les débutants C Dubourg B Turlin 14 octobre 2010 CHU de Rennes Définition Collection d échantillons biologiques humains Réunion, à des fins scientifiques, de prélèvements biologiques

Plus en détail

La gestion d une épidémie de rougeole dans le département de l Allier: rôle d une infirmière de santé publique

La gestion d une épidémie de rougeole dans le département de l Allier: rôle d une infirmière de santé publique La gestion d une épidémie de rougeole dans le département de l Allier: rôle d une infirmière de santé publique Mongeat A, Delettre D, Beaufrère M-C, Schikowski D, Beytout J La rougeole est une maladie

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL93-101 TITRE : POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 21 décembre 1993 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI Service des ressources

Plus en détail

Tout dossier incomplet sera irrecevable

Tout dossier incomplet sera irrecevable EPREUVES DE SELECTION AS Cursus partiels passerelles FICHE D'INSCRIPTION DANS L' INSTITUT DE FORMATION AIDESOIGNANTE DE PARAY LE MONIAL ANNEE 2015 ( Avant de remplir les rubriques cidessous, lisez attentivement

Plus en détail

DEPOTS DE SANG CADRE LEGAL ET REGLEMENTAIRE

DEPOTS DE SANG CADRE LEGAL ET REGLEMENTAIRE DEPOTS DE SANG CADRE LEGAL ET REGLEMENTAIRE LES NOUVELLES DONNES Marie-Odile MANSARD 5 février 2008 DEUX DECRETS Décret n 2006-99 du 1er février 2006 relatif à l'etablissement français du sang et à l'hémovigilance

Plus en détail

EPREUVES PRATIQUES ET ORALES

EPREUVES PRATIQUES ET ORALES BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR «SERVICES ET PRESTATIONS DES SECTEURS SANITAIRE ET SOCIAL» I. CALENDRIER DES ÉPREUVES SESSION 2014 Ces informations sont des informations d ordre général Les candidats devront

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Gestionnaire de flux de commandes à l international

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Gestionnaire de flux de commandes à l international COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 06/06/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de flux de commandes à l international

Plus en détail

Les sages-femmes et le diagnostic prénatal

Les sages-femmes et le diagnostic prénatal Les sages-femmes et le diagnostic prénatal Article L2131-1 du code de la santé publique Modifié par LOI n 2011-814 du 7 juillet 2011 - art. 20 I.- Le diagnostic prénatal s'entend des pratiques médicales,

Plus en détail

Anticorps anti-hla en transplantation rénale

Anticorps anti-hla en transplantation rénale Anticorps anti-hla en transplantation rénale Caroline Suberbielle Laboratoire d'immuno-histocompatibilité Hôpital St Louis Paris Définitions Patient «naïf» Patient sans événement immunisant Homme ou enfant

Plus en détail

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10

Protocole de vérification de conformité de la norme Afnor NF V 25-112 MAJ : 08/09/10 Protocole de vérification de conformité Norme Afnor NF V 25-112 - Bonnes pratiques d'évaluation des caractéristiques d'un lot de pommes de terre destiné au marché du frais Sommaire Page 1 DOMAINE D'APPLICATION...5

Plus en détail

SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE

SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE Rapport sur la SÉCURITÉ TRANSFUSIONNELLE DANS LE MONDE 1998 1999 Résumé Etabli à partir de la Base de Données mondiale sur la Sécurité transfusionnelle World Health Organization Blood Transfusion Safety

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION COMMUNE DE PETITE-FORET REGLEMENT DE LA CONSULTATION Fournitures de bureau, articles de loisirs créatifs, papiers et enveloppes MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Date et heure limite de réception des offres :

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION

RÈGLES DE CERTIFICATION Revu par : Valide pour : Révision : No. : Estelle MAILLER DNV GL Business Assurance France 19 PSY03 Approuvé par : Date : Replace : Pages : Antoine Thomassin 2015-10-07 18 1 sur 8 RÈGLES DE CERTIFICATION

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT TRANSFUSE

LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT TRANSFUSE Commentaires : LA PRISE EN CHARGE Page : 1 sur 6 Description Objet : Ce protocole décrit l acte transfusionnel. Objectif : s assurer du respect des règles transfusionnelles. Documentation Documents de

Plus en détail

Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin

Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin 1ére Journée Régionale de la Transfusion Jeudi 02 février 2012 Méthode originale de l évaluation des pratiques professionnelles autour du prélèvements des échantillons pour Groupage Sanguin Aphérèse Thérapeutique

Plus en détail

Transfusion de globules rouges homologues : produits, indications alternatives

Transfusion de globules rouges homologues : produits, indications alternatives RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Transfusion de globules rouges homologues : produits, indications alternatives Méthode Recommandations pour la pratique clinique RECOMMANDATIONS Novembre 2014 Les recommandations

Plus en détail

Document d obtention du consentement des patients pour l inscription au Registre canadien de greffe (Registre CTR)

Document d obtention du consentement des patients pour l inscription au Registre canadien de greffe (Registre CTR) Document d obtention du consentement des patients pour l inscription au Registre canadien de greffe (Registre CTR) Objet Le Registre canadien de greffe (Registre CTR) comprend la liste nationale des patients

Plus en détail

MISSION DIAGNOSTIC REHABILITATION D UNE ANCIENNE MAISON DE RETRAITE EN LOCAUX POUR DIVERS SERVICES

MISSION DIAGNOSTIC REHABILITATION D UNE ANCIENNE MAISON DE RETRAITE EN LOCAUX POUR DIVERS SERVICES MAITRE D'OUVRAGE COMMUNUATE DE COMMUNES DU BOULONNAIS DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE MISSION DIAGNOSTIC REHABILITATION D UNE ANCIENNE MAISON DE RETRAITE EN LOCAUX POUR DIVERS SERVICES Règlement de la

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 06/06/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de flux de commandes à l

Plus en détail

810.212.4 Ordonnance sur l attribution d organes destinés à une transplantation

810.212.4 Ordonnance sur l attribution d organes destinés à une transplantation Ordonnance sur l attribution d organes destinés à une transplantation (Ordonnance sur l attribution d organes) du 16 mars 2007 (Etat le 1 er juin 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 16, al. 2,

Plus en détail

POUR LA TELETRANSMISSION DES ACTES SOUMIS AU CONTROLE DE LEGALITE OU A UNE OBLIGATION DE TRANSMISSION

POUR LA TELETRANSMISSION DES ACTES SOUMIS AU CONTROLE DE LEGALITE OU A UNE OBLIGATION DE TRANSMISSION DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE CONVENTION ENTRE LE PRÉFET DE LA HAUTE-VIENNE ET POUR LA TELETRANSMISSION DES ACTES SOUMIS AU CONTROLE DE LEGALITE OU A UNE OBLIGATION DE TRANSMISSION TÉLÉTRANSMISSION DES

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC

COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC COMMUNE DE SAINT GERVAIS-LA-FORET MARCHÉ PUBLIC MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE Article 28 du Code des Marchés Publics OPÉRATION : MAINTENANCE ET VERIFICATION DES SYSTEMES D ALARMES INCENDIE, DESENFUMAGE ET

Plus en détail

PROTOCOLE. La Commission locale d information de Flamanville, représentée par Michel LAURENT, Président,

PROTOCOLE. La Commission locale d information de Flamanville, représentée par Michel LAURENT, Président, PROJET PROTOCOLE pour la réalisation de prélèvements et de mesure dans l environnement relatifs aux émissions ou rejets des installations du centre nucléaire de production d électricité EDF de Flamanville

Plus en détail

CHAPITRE V BTS «NEGOCIATION ET RELATION CLIENT» 2. Calendrier des épreuves Session 2013 EPREUVES Epreuves écrites DATES HORAIRES E1 Culture générale et expression Le lundi 13 mai 2013 De 14h00 à 18h00*

Plus en détail

Centre d Assistance Médicale à la Procréation

Centre d Assistance Médicale à la Procréation Centre d Assistance Médicale à la Procréation Hôpital Privé de Parly II Le Chesnay 21, Rue Moxouris 78150 Le Chesnay EQUIPE CLINIQUE Cliniciens agréés: Dr Marie José BOCQUET Dr Xavier GUETTIER Dr Guy KERBRAT

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE COOPERATION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE ET L AGENCE DE LA BIOMEDECINE

CONVENTION CADRE DE COOPERATION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE ET L AGENCE DE LA BIOMEDECINE CONVENTION CADRE DE COOPERATION ENTRE LE GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE ET L AGENCE DE LA BIOMEDECINE Entre : Le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, représenté par son président, Monsieur Harold

Plus en détail

AVIS DE MARCHÉ (Montant inférieur aux seuils communautaires) Fournitures Services Travaux

AVIS DE MARCHÉ (Montant inférieur aux seuils communautaires) Fournitures Services Travaux AVIS DE MARCHÉ (Montant inférieur aux seuils communautaires) Fournitures Services Travaux Date de parution : 3 septembre 2012 Numéro d avis : Type de procédure : PA2012085 Procédure adaptée de type restreint

Plus en détail

CONCOURS D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Candidats ayant validé les unités d enseignement de la PACES

CONCOURS D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Candidats ayant validé les unités d enseignement de la PACES AC HT/2/11/2015 Communication/dossier inscription 2016 CONCOURS D ENTREE EN INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Candidats ayant validé les unités d enseignement de la PACES Dossier d inscription

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse

Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse Tout ce qu il faut savoir sur le don de moelle osseuse 1. La moelle osseuse : un rôle vital pour le corps humain Page 2/23 1.1. Qu est ce que la moelle osseuse? La moelle osseuse est indispensable à la

Plus en détail

ANNEXE I. Charte du patient

ANNEXE I. Charte du patient ANNEXE I Charte du patient Premièrement Principes généraux 1- Toute personne a droit à la protection de sa santé dans les meilleures conditions possibles, sans discrimination en raison de sa religion,

Plus en détail

ACCORD CADRE Maîtrise d œuvre Petites opérations de bâtiments

ACCORD CADRE Maîtrise d œuvre Petites opérations de bâtiments ACCORD CADRE Maîtrise d œuvre Petites opérations de bâtiments Maître d Ouvrage : Communauté d Agglomération Amiens Métropole - 1 - ARTICLE 1 : MAITRISE D OUVRAGE Le présent accord cadre est lancée par

Plus en détail

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques 3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques La vaccination en cas d immunodépression présente certaines particularités qui justifient des recommandations

Plus en détail

CQP Animation d équipe option maintenance. Référentiel de compétences

CQP Animation d équipe option maintenance. Référentiel de compétences CQP Animation d équipe option maintenance Référentiel de compétences Le CQP Animation équipe présente deux options : Production Maintenance Ce document présente le CQP Animation d équipe option maintenance

Plus en détail

Intégration à la profession de technologiste médical

Intégration à la profession de technologiste médical Intégration à la profession de technologiste médical CLA.05 Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 53,33

Plus en détail

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM

INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM INTRODUCTION AUX BONNES PRATIQUES DE LABORATOIRE POUR LES FORMATIONS DE RECHERCHE DE L INSERM 1 SOMMAIRE Avant propos... page 3 Introduction... page 4 1 - Objet... page 4 2 - Définitions des termes...

Plus en détail

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE...3 2. CADRE LÉGAL ET JURIDIQUE...3 3. CHAMP D APPLICATION...3 4. RESPONSABILITÉS...4 4.1... Administrateur

Plus en détail

TRANSGENESE ET ARCHIVAGE D ANIMAUX MODELES PHENOMIN CATALOGUE DES PRESTATIONS

TRANSGENESE ET ARCHIVAGE D ANIMAUX MODELES PHENOMIN CATALOGUE DES PRESTATIONS Page 2 / 7 Toute fourniture sera accompagnée d une fiche de renseignement à compléter. Les microinjections ne débuteront qu à réception de l ensemble des documents dûment complétés et signés. A.3. Engagements

Plus en détail

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD)

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Enquête nationale sur les événements indésirables associés aux soins (ENEIS) Incidence des événements indésirables

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Les modalités de prélèvement, de conservation, de transport des échantillons biologiques doivent répondre aux dispositions obligatoires du Guide de Bonne Exécution des Analyses

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE

LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE Centre de Coordination Régional d Hématologie du Limousin LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE Document d information pour les patients La chimiothérapie orale La chimiothérapie orale est un

Plus en détail

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH ACNBH Agrément FMC N 100 168 39 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Lille, 4 au 8 oct 2010 DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH Dr Mme Béatrice

Plus en détail