STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA"

Transcription

1 STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA Partie A Mathieu Lourdin Responsable du stage : Mme Flavia Ramelli Cours : stage professionnel Professeure : Mme Ariane Rezzonico Août-octobre 2014

2 1 Contexte Présentation du service Historique du service Fonds des archives historiques objectifs et positionement Usagers fonctionnement du service Climat de travail Travail accompli réflexion autour de la création d une «bibliotheque numérique» recherches documentaires recherches iconographiques gestion de contenu traitement archivistique participation à la vie du service Conclusion Bibliographie... 10

3 1 CONTEXTE Patek Philippe SA est une manufacture horlogère qui a su au cours de son histoire développer un savoir-faire exigeant, lui permettant de devenir l un des leaders du monde du luxe et de la haute horlogerie. Une marque de prestige reconnue internationalement pour la haute qualité de ses pièces horlogères. Les valeurs de l entreprise sont basées sur différents éléments 1 : une volonté d indépendance de la marque, la société est la dernière manufacture genevoise indépendante et familiale, un respect des savoir-faire, une préservation, et une transmission du patrimoine horloger. La manufacture accorde également énormément d importance à l innovation technique et esthétique, indispensable afin de créer des produits d exceptions d une grande valeur. Fondée en 1839, la manufacture a su préserver une certaine continuité dans son histoire. Ainsi, la philosophie et les valeurs instaurées par les fondateurs de la marque ont su être préservées et développées par la famille Stern, qui depuis quatre générations est à la tête de la société. La marque est donc dotée d une histoire et d un patrimoine d une grande richesse. L année 2014 est une année particulière pour l entreprise, car elle marque son 175 ème anniversaire. Cet événement a été l occasion pour la manufacture de valoriser et mettre en avant son histoire et son patrimoine, de nombreux événements et publications ont été créés afin de valoriser ces derniers. L un des projets développés dans le cadre de cette célébration, est une Timeline 2 diffusée sur le site de l entreprise, qui retrace l histoire de la marque. Cet événement, a également été une formidable vitrine pour valoriser et mettre en avant les compétences des Archives historiques au sein de l entreprise. Les nombreuses publications relatives à cet anniversaire ont donc été un moyen pour mettre en avant la richesse patrimoniale et informationnelle du fonds. C est donc dans ce contexte particulier lié au 175 ème anniversaire de la marque, que mon stage s est déroulé Mathieu Lourdin 3

4 2 PRESENTATION DU SERVICE 2.1 HISTORIQUE DU SERVICE Le service a été entièrement créé il y a 17 ans par Mme Ramelli, ayant une double formation d historienne et d archiviste, elle fut mandatée par la société pour concevoir un système de gestion des archives historiques. Lorsqu elle débuta dans l entreprise aucun service d information documentaire n existait. Il a donc fallu créer un système de classification et de description et organiser l activité, la gestion et la vie du service. Un processus de création de A à Z qui a permis de concevoir un service adapté aux spécificités et aux particularités de ce contexte privé. En outre, un long travail de communication a été entrepris par Mme Ramelli, afin de positionner et valoriser les Archives au sein de cette grande entreprise. Des projets de numérisations ont également été réalisés dans le but de faciliter l accès à certaines informations, favorisant de ce fait la recherche à partir de documents anciens. En outre, un logiciel documentaire maison a été conçu pour répondre aux impératifs de gestion et de traitements des Archives historiques. Ce processus de création d un SID, accompli par Mme Ramelli, lui a permis de se plonger dans l histoire et le fonctionnement de l entreprise. Par conséquent, elle a développé une véritable expertise en la matière. 2.2 FONDS DES ARCHIVES HISTORIQUES Le fonds regroupe des documents textuels et iconographiques, allant du 19 ème siècle (fondation de l entreprise) jusqu à nos jours, documentant l ensemble des activités et fonctions de l entreprise et l évolution de la manufacture et de ses produits. Le fonds contient divers documents, allant de plans techniques et études nécessaires à la fabrication des produits, aux matériels publicitaires utilisés pour promouvoir ces derniers. On trouve également une documentation riche autour des fondateurs de la marque et de la famille Stern. L entreprise a également su préserver différents registres qui permettent de retracer la production et la vente des pièces horlogères depuis les débuts de la société. Etant donné le contexte privé de l entreprise, ce fonds n est pas ouvert à une consultation extérieure. Il contient, du fait de sa nature des informations sensibles et confidentielles. L utilisation de ce fonds se situe donc avant tout dans le cadre d une logique interne. 2.3 OBJECTIFS ET POSITIONEMENT Mathieu Lourdin 4

5 Le but du SID et de préserver et gérer le patrimoine archivistique de la marque, afin de répondre aux différentes demandes informationnelles de l entreprise et assurer la sauvegarde des documents d archives. De ce fait, les grands objectifs du SID se focalisent autour du traitement archivistique du fonds (description, classement, conservation, développement d outils de gestion, logistique etc..), de la recherche d informations et de la valorisation des archives. Un travail de documentation et de communication, qui a pris de plus en plus d importance au cours de l histoire des Archives historiques. Ce travail de recherche, a notamment été le moyen pour Mme Ramelli de constituer une documentation riche autour de l histoire de la marque, de ses débuts jusqu'à nos jours. Les Archives historiques sont rattachées à la division Commerciale et Marketing, sous la responsabilité du département de la Communication et des Relations publiques. Ce département s occupe de l ensemble des relations entre l entreprise et l extérieur : publicité, relations avec la presse, publications (papier et web) et événements (commémorations, expositions, manifestations). Les Archives jouent donc un rôle important dans la création des différents supports de communication produits par ce département, en fournissant une partie des informations et du matériel visuel nécessaire à leur réalisation, ainsi qu en assurant un travail de validation et de contrôle des informations. 2.4 USAGERS Les usagers sont composés par le personnel des différentes divisions de la marque. La grande variété de types de documents d archives permet de répondre à divers besoins informationnels, liés par exemple à l évolution de la gestion des ressources humaines ou encore en relation avec l histoire et la traçabilité des anciennes pièces horlogères produites. Mais la plus grande utilisation des archives se fait dans le cadre des publications de l entreprise. Dans ce contexte, les Archives sont également amenées à collaborer avec des journalistes et agences de communication travaillant pour la marque. En outre, dans le cadre de la promotion de l entreprise, les Archives sont parfois sollicitées par des journalistes de différents médias, toujours sous la supervision de la Communication et des Relations publiques. 2.5 FONCTIONNEMENT DU SERVICE Mathieu Lourdin 5

6 Les Archives historiques sont entièrement gérées par Mme Ramelli, qui a longtemps était seule pour assurer la gestion du SID. Elle a pu cependant former un apprenti et disposer de différentes aides ponctuelles, afin d assurer la gestion des archives. Malgré tout, la polyvalence est plus que jamais de rigueur dans ce contexte. Le fonctionnement du SID s articule principalement autour des différents besoins prioritaires liés aux projets de l entreprise (publications, organisation d événements etc..). Les Archives doivent donc s adapter en permanence aux différentes demandes et projets de la société, une caractéristique propre au contexte privé où le fonctionnement du SID prend son sens dans une logique globale de management. 2.6 CLIMAT DE TRAVAIL Lié en partie à l atmosphère familiale de l entreprise, le climat de travail au sein de la société est agréable avec de très bonnes conditions. En raison de la particularité de ce milieu, les Archives sont amenées à collaborer avec différents corps de métier. Une variété qui nécessite une certaine adaptation afin de bien cerner les différentes logiques de travail de l entreprise. Le milieu horloger est un monde à part entière avec son propre langage. L un des challenges dans ce genre de contexte consiste donc à bien comprendre le fonctionnement et la culture du milieu. Un processus indispensable pour répondre efficacement aux besoins informationnels de la société. 3 TRAVAIL ACCOMPLI 3.1 REFLEXION AUTOUR DE LA CREATION D UNE «BIBLIOTHEQUE NUMERIQUE» L une des premières tâches accomplies a été une réflexion sur la valorisation et l accessibilité de différents documents numériques produits par les Archives. Le but étant de centraliser différents documents numériques (photos et documents textuels) concernant des anciens produits de la marque afin de créer une base de données permettant de valoriser le travail de recherche effectué par les archives sur ses différents produits et d assurer la contextualisation et la sauvegarde de ces documents. Pour ce faire, il a fallu se plonger dans le contexte de l entreprise et réfléchir aux différents besoins, dans le but de pouvoir imaginer les fonctionnalités nécessaires et concevoir une ébauche de structure d information, ainsi qu un principe de traitement (indexation) des documents. Une analyse qui a débouchée à la réalisation d un rapport. L objectif n était donc pas de concevoir concrètement la solution, mais d exprimer les besoins des Archives et initier le projet. De ce fait, la deuxième partie du travail a consisté à «vendre» ce projet auprès de la responsable du département de la Communication et des Relations publiques et des responsables de l équipe du multimédia en charge de la réalisation technique de ce type de solution logicielle. J ai donc préparé une présentation et soumis le projet aux personnes concernées. Mathieu Lourdin 6

7 3.2 RECHERCHES DOCUMENTAIRES Dans le cadre du 175 ème j ai été amené à réaliser de nombreuses recherches et synthèses d informations pour l organisation d évènements et la publication de certains contenus. J ai, de ce fait, réalisé des recherches à la fois sur le web et dans les archives historiques. La recherche au sein des archives a nécessité une certaine investigation afin de connaître la structure du fond, sa logique et son contenu documentaire. De plus, j ai dû me plonger dans l histoire de la marque pour disposer d éléments contextuels, indispensables pour réaliser correctement ces différentes recherches. L une de ces recherches avait pour but de réaliser un événement lié au 175 èm ; un tour de Genève présentant des lieux liés à l histoire de Patek Philippe. Pour ce faire, j ai effectué une recherche sur le web et dans les archives afin de constituer un dossier présentant les lieux les plus pertinents pour cette visite ainsi que leurs histoires et liens avec la manufacture. 3.3 RECHERCHES ICONOGRAPHIQUES J ai été également amené à réaliser des recherches iconographiques, notamment dans le but d alimenter le contenu de la Timeline, mais aussi dans le cadre de la réalisation d un film. Dans ce cas particulier, j ai effectué une grande recherche iconographique que j ai ensuite proposée au réalisateur du film. Cette démarche a été pour moi l occasion de plonger au cœur du processus de valorisation et de communication lié au patrimoine de la marque. De plus, cette expérience a nécessité un véritable travail de contextualisation dans le but de trouver les images les plus pertinentes en fonction du thème et des sujets abordés dans le film. En outre, j ai pu participer à la recherche d images sur le web et dans les archives pour une future publication de l entreprise. Le but était, en se basant sur le texte, de fournir une série d images la plus appropriée possible. Un travail d investigation nécessitant une vision claire du sujet et de la publication. Une autre partie de ce travail consistait à vérifier, valider et corriger les images proposées par l agence de communication en charge de la production de l ouvrage. 3.4 GESTION DE CONTENU Dans le cadre de la gestion de la Timeline, j ai effectué un travail de «gestion de contenu». En effet, un logiciel du type CMS a été créé pour assurer la gestion de cette publication web. Une partie du contenu dit de «réserve», non publié mais servant de base Mathieu Lourdin 7

8 aux éléments publiables avait été importée automatiquement. De ce fait, j ai été chargé de restructurer une partie des contenus, de les taguer correctement et de reformuler certaines informations pour les rendre plus accessibles et compréhensibles. Ce travail s apparentait à une forme de gestion d articles que l on peut trouver dans les solutions CMS. 3.5 TRAITEMENT ARCHIVISTIQUE J ai aussi participé aux différentes tâches archivistiques qui consistaient à la description, au classement et à la conservation des archives. Ces processus ont également nécessités un travail de contextualisation afin de pouvoir effectuer correctement ces activités en s adaptant à la logique spécifique du contexte, une adaptation à la logique de description de classification et au niveau du processus de gestion physique des documents. J ai également effectué quelques scans d anciennes fiches techniques de produits auxquels il fallait également introduire des métadonnées. J ai aussi accompli des évaluations d archives, dans l objectif de déterminer le sort final de ces documents et la manière de les incorporer au fond dans le but de garantir leur exploitabilité. Enfin, j ai effectué une description d une série organique avec la norme ISADG. Dans ce contexte, l utilisation de cette norme a pour objectif d offrir un outil favorisant la contextualisation du fonds, et donc facilité la future passation des Archives Historiques. Cette description a été pour moi l occasion de me plonger dans l historique, le fonctionnement et l évolution des divisions de l entreprise concernées par cette série. 3.6 PARTICIPATION A LA VIE DU SERVICE J ai eu également l occasion de participer aux différentes tâches liées à la gestion quotidienne et opérationnelle du SID. Afin de favoriser l exploitation de certains tableurs Excel, j ai conçu un tutoriel Word présentant le fonctionnement et l utilisation des fonctions de recherches Excel. Les Archives étaient, au moment de mon stage, confrontées à un déménagement d une partie de ses documents. J ai, dans le cadre de ce processus, réalisé une recherche d information sur un prestataire de service. J ai aussi été amené à participer concrètement au processus. Cette tâche a consisté au déménagement physique de boîtes et documents d archives, à la création de palettes et à la gestion des armoires, des boîtes et des locaux par le biais du logiciel utilisé par les archives. J ai été également chargé de suivre la correspondance des différents échanges entre l agence de communication en charge de la production des contenus de la Timeline et les Relations publiques. Je travaillais avec une autre stagiaire du département qui se chargeait de délivrer les commentaires des Archives à l agence de communication. Ce travail était avant tout basé sur la vérification des informations, images et scripts utilisés pour la réalisation des vidéos diffusées sur la Timeline. Avec Mme Ramelli nous Mathieu Lourdin 8

9 visionnions et vérifions les différentes vidéos afin de pouvoir valider ces différents supports. Je me chargeais, par la suite, de délivrer les commentaires et remarques aux Relations publiques. La Communication et les Relation publiques accueillaient au moment de mon stage d autres stagiaires. J ai de ce fait été amené à travailler avec eux, une collaboration qui s est très bien déroulée. De plus, j ai eu l occasion de partager mes connaissances du SID avec un autre stagiaire des Archives, arrivé un mois après moi. 3.7 CONCLUSION Ce stage a été pour moi le moyen de me plonger dans le fonctionnement d un SID au sein d une grande entreprise. Cette expérience m a permis de participer aux différentes activités de ce dernier. J ai pu ainsi me rendre compte du challenge que représente la gestion d informations au sein d une entreprise, ainsi que la véritable plus-value que la gestion documentaire peut apporter aux organismes privés. Mathieu Lourdin 9

10 4 BIBLIOGRAPHIE PATEK PHILIPPE SA, Entreprise, valeurs. Patek.com [en ligne] [Consulté le ]. Disponible à l adresse : PATEK PHILIPPE SA, Entreprise, Histoire. Patek.com [en ligne] [Consulté le ]. Disponible à l adresse : Mathieu Lourdin 10

Rapport de stage Sur Mesure concept. Partie A

Rapport de stage Sur Mesure concept. Partie A Rapport de stage Sur Mesure concept Partie A Michel Brito Costa Haute école de gestion de Genève, Information Documentaire Août Octobre 2013 Table des matières Sur Mesure concept... 2 Le travail accompli...

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE DU PROFESSEUR-DOCUMENTALISTE 2008-2009

PROJET PEDAGOGIQUE DU PROFESSEUR-DOCUMENTALISTE 2008-2009 PROJET PEDAGOGIQUE DU PROFESSEUR-DOCUMENTALISTE 2008-2009 CONTEXTE : Le Collège Georges Pompidou fait partie du Bassin d Education et de Formation d Evreux-Verneuil. Le public ayant accès au centre de

Plus en détail

Bibliothèque de la Haute Ecole de Théâtre de Suisse Romande:

Bibliothèque de la Haute Ecole de Théâtre de Suisse Romande: Information documentaire Bibliothèque de la Haute Ecole de Théâtre de Suisse Romande: Rapport de stage professionnel réalisé du 16 août au 8 octobre 2010 + annexe Conseillère pédagogique : Référent HETSR:

Plus en détail

FICHE DU POSTE OCCUPÉ PAR :.. ÉTABLISSEMENT OU SERVICE D AFFECTATION: Institut français de Finlande

FICHE DU POSTE OCCUPÉ PAR :.. ÉTABLISSEMENT OU SERVICE D AFFECTATION: Institut français de Finlande INSTITUT FRANCAIS DE FINLANDE FICHE DU POSTE OCCUPÉ PAR :.. ÉTABLISSEMENT OU SERVICE D AFFECTATION: Institut français de Finlande Fiche révisable à tout moment en fonction des nécessités de service. Type

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Soutien à la communication et aux relations internes et externes : Collaborer avec le(s) manager (s) - Instaurer et entretenir la relation

Plus en détail

ÉVALUATION PROFESSIONNELLE

ÉVALUATION PROFESSIONNELLE DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES GROUPE Centre de Prestations Partagées Relations sociales et Conditions d Emploi (DRHG/CPP/RSC) C1 INTERNE Paris, le 22/06/2011 APPRÉCIATION INSTRUCTION N 013672 ÉVALUATION

Plus en détail

Plan de développement stratégique 2013-2016

Plan de développement stratégique 2013-2016 Plan de développement stratégique 2013-2016 INTRODUCTION Le Plan de développement stratégique présenté dans les pages qui suivent expose les objectifs du Groupe de Collaboration Internationale en Ingénierie

Plus en détail

Création d un site web pour la Communauté des communes du pays vernois et du terroir de la truffe

Création d un site web pour la Communauté des communes du pays vernois et du terroir de la truffe Simon Benjamin BTS SIO Rapport de stage : Création d un site web pour la Communauté des communes du pays vernois et du terroir de la truffe Entreprises : 2014/2015-1 - - 2 - Remerciements Je tiens tout

Plus en détail

Scénario n 1 : CRÉATION D UN DOCUMENT DE COLLECTE DE RESSOURCES EN LIGNE EN CLASSE DE LATIN VIA L OUTIL DE CURATION «SCOOP.IT»

Scénario n 1 : CRÉATION D UN DOCUMENT DE COLLECTE DE RESSOURCES EN LIGNE EN CLASSE DE LATIN VIA L OUTIL DE CURATION «SCOOP.IT» Scénario n 1 : CRÉATION D UN DOCUMENT DE COLLECTE DE RESSOURCES EN LIGNE EN CLASSE DE LATIN VIA L OUTIL DE CURATION «SCOOP.IT» SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la

Plus en détail

Compétences du B2i collège et activités documentaires

Compétences du B2i collège et activités documentaires Compétences du B2i collège et activités documentaires Aujourd hui, les activités de recherche documentaire intègrent nécessairement l utilisation de l informatique, du multimédia et de l Internet. Lors

Plus en détail

Rapport de stage. qui s est déroulé du 28 août au 22 octobre 2006 au. Travail réalisé par Leïla Chouhmat ID3B

Rapport de stage. qui s est déroulé du 28 août au 22 octobre 2006 au. Travail réalisé par Leïla Chouhmat ID3B Rapport de stage qui s est déroulé du 28 août au 22 octobre 2006 au Travail réalisé par Leïla Chouhmat ID3B Haute Ecole de Gestion Information et documentation Genève 2006 Partie A La création du Forum

Plus en détail

La veille informationnelle pédagogique, institutionnelle et scientifique

La veille informationnelle pédagogique, institutionnelle et scientifique La veille informationnelle pédagogique, institutionnelle et scientifique Stage Bogota 24 au 26 septembre 2014 Jean-Jacques GOINEAU COTIC - BOGOTA Référentiel national du c2i2e : A1.5 : Se constituer et

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

POLITIQUE D ARCHIVAGE

POLITIQUE D ARCHIVAGE DGAL 136 POLITIQUE D ARCHIVAGE 1. CONTEXTE...1 2. OBJECTIFS...2 3. ENVIRONNEMENT RÉGLEMENTAIRE POUR L ARCHIVAGE DE L INFORMATION TOUT AU LONG DE SON CYCLE DE VIE...2 4. MISE EN OEUVRE DE LA POLITIQUE D

Plus en détail

Direction de la recherche parlementaire

Direction de la recherche parlementaire Résumé législatif LS-492F PROJET DE LOI C-18 : LOI MODIFIANT LA LOI SUR TÉLÉFILM CANADA ET UNE AUTRE LOI EN CONSÉQUENCE Sam N.K. Banks Division du droit et du gouvernement Le 17 novembre 2004 Bibliothèque

Plus en détail

PROJET SUR L HÉRITAGE DES DOCUMENTS DES ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES PLAN GÉNÉRIQUE ET MODÈLE DE RESSOURCES APERÇU

PROJET SUR L HÉRITAGE DES DOCUMENTS DES ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES PLAN GÉNÉRIQUE ET MODÈLE DE RESSOURCES APERÇU PROJET SUR L HÉRITAGE DES DOCUMENTS DES ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES PLAN GÉNÉRIQUE ET MODÈLE DE RESSOURCES APERÇU TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction... 3 2 Projet sur l'héritage des documents des activités

Plus en détail

Thème : Rapport de Stage LA MISE EN PLACE D UN RÉSEAU LOCAL. Réalisé par : Encadré par :

Thème : Rapport de Stage LA MISE EN PLACE D UN RÉSEAU LOCAL. Réalisé par : Encadré par : OFPPT C.F.M.O.T.I I.S.T.A T.I.C Sidi Màarouf. Rapport de Stage Thème : LA MISE EN PLACE D UN RÉSEAU LOCAL Réalisé par : Encadré par : Encadrant Etablissement : Mr ZIANE HATIM. Encadrant Entreprise : Filière

Plus en détail

Rapport individuel Génie logiciel

Rapport individuel Génie logiciel 2012 Rapport individuel Génie logiciel Dans ce rapport sera présenté l ensemble des activités effectuées au cours du projet de création de site de covoiturage «Etucovoiturage» (http://etucovoiturage.free.fr)

Plus en détail

Cette formation. des Ecoles et

Cette formation. des Ecoles et Certificatt de Formation Contin inue des Ludothécaires 2013 2014 Cette formation a été mise en place en partenaria at avec lee Service Institutions pour l Enfance de la Villee de Genève. des Ecoles et

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 2. Nationalité

AVIS DE RECRUTEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) 2. Nationalité UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) AVIS DE RECRUTEMENT N 009/2013/DSAF/DRH La Commission de l Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) ayant son siège à Ouagadougou, Burkina

Plus en détail

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE ADMINISTRATIVE DE GESTION DOCUMENTAIRE

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE ADMINISTRATIVE DE GESTION DOCUMENTAIRE Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE ADMINISTRATIVE DE GESTION DOCUMENTAIRE TABLE DES MATIÈRES 1. LE CADRE JURIDIQUE... 1 2. LES CHAMPS D APPLICATION... 1 Une définition...

Plus en détail

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT Comprendre et expliquer la politique documentaire à l heure des ENT Sommaire 1. Introduction (diapositives 3 à 5) 2. Historique (diapositives 6 à 17) 3. Enjeux et caractéristiques d une politique documentaire

Plus en détail

DOCUMENT DÉPOSÉ EN CONSULTATION

DOCUMENT DÉPOSÉ EN CONSULTATION Commission scolaire du Lac-Abitibi Secrétariat général DOCUMENT DÉPOSÉ EN CONSULTATION au secrétariat générale Document de gestion 700,202 Calendrier de conservation Règle de gestion documentaire Document

Plus en détail

PROJET FÉDÉRATEUR PLURIDISCIPLINAIRE 3ème prépa-professionnelle

PROJET FÉDÉRATEUR PLURIDISCIPLINAIRE 3ème prépa-professionnelle PROJET FÉDÉRATEUR PLURIDISCIPLINAIRE 3ème prépa-professionnelle Année scolaire 2015 / 2016 Intitulé du projet : comment trie-t-on les déchets? Durée : toute l année scolaire Professeurs concernés (Noms,

Plus en détail

Nouvelles logiques de travail à l hôpital : opportunité pour la profession infirmière?

Nouvelles logiques de travail à l hôpital : opportunité pour la profession infirmière? Nouvelles logiques de travail à l hôpital : opportunité pour la profession infirmière? Vers une synergie entre la direction du département infirmier et la direction des ressources humaines : pistes de

Plus en détail

On peut aussi faire de belles rencontres dans l immobilier

On peut aussi faire de belles rencontres dans l immobilier Dossier de presse, le 14 Avril 2014 On peut aussi faire de belles rencontres dans l immobilier Locatme.fr, désigné comme le Meetic de l immobilier, est un concept de service en ligne qui facilite et optimise

Plus en détail

Présentation d'arago, le portail de la photographie en ligne www.photo-arago.fr

Présentation d'arago, le portail de la photographie en ligne www.photo-arago.fr Présentation d'arago, le portail de la photographie en ligne www.photo-arago.fr Le Ministère de la Culture et de la Communication a confié à la Rmn-Grand Palais, en liaison avec la mission de la photographie

Plus en détail

Un partenariat entre Les Services actuariels SAI et la Coopérative Belvédère communication

Un partenariat entre Les Services actuariels SAI et la Coopérative Belvédère communication Un partenariat entre Les Services actuariels SAI et la Coopérative Belvédère communication Deux outils pour améliorer la gestion syndicale Sentinelle Système de gestion de membres Sentinelle Application

Plus en détail

Assistant Ressources Humaines du Talent Development Program H/F

Assistant Ressources Humaines du Talent Development Program H/F Assistant Ressources Humaines du Talent Development Program H/F Au sein de BNP Paribas, Ressources Humaines Groupe, vous contribuez à la réalisation des ambitions du Groupe dans la politique de gestion

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE

TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE TRADUCTION TECHNIQUE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES : MÉTAMORPHOSES DU CADRE DIDACTIQUE Nathalie Gormezano Institut Supérieur d Interprétation et de Traduction (Paris) La traduction technique aujourd hui évolue

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER

7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER SÉMINAIRES D EFFICIENCE 7 SAVOIRS POUR OPTIMISER ET FAVORISER LES PRISES DE DÉCISIONS DES DIRIGEANTS SOMMAIRE UTILITÉ DU SÉMINAIRE? FORMATEURS ET INTERVENANTS PROGRAMME EMPLOI DU TEMPS CONTACT & NOTES

Plus en détail

CONSULTATION Janvier 2016. Sélection d une agence de communication

CONSULTATION Janvier 2016. Sélection d une agence de communication CONSULTATION Janvier 2016 Sélection d une agence de communication pour la création de supports de communication de La Cité du Vin en 2016 1/ CONTEXTE 1-1 Contexte Général 1-2 La Cité du Vin 1-3 La Fondation

Plus en détail

Events Manager Document commercial V 1.04 FR 1 / 5

Events Manager Document commercial V 1.04 FR 1 / 5 L organisation de réunions, assemblées, congrès, colloques et autres évènements, nécessite une administration rigoureuse et contraignante, la parfaite maîtrise des processus de réservations et contrôles

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

Responsable de la communication externe

Responsable de la communication externe Responsable de la communication externe Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Relations presse Relations publics En entreprise / organisation Autres appelations : Responsable

Plus en détail

Bilan d activité Avalon S3W 2012

Bilan d activité Avalon S3W 2012 Bilan d activité Avalon S3W 2012 Après une année d existence, l association s est attachée à finaliser la version Alpha de son outil Home S3W avant d entamer le développement de sa version Bêta en milieu

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 21/12/09

COMMUNIQUE DE PRESSE 21/12/09 COMMUNIQUE DE PRESSE 21/12/09 «JOURNEE DE LA PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES. A L ERE DU NUMERIQUE : QUEL DEVENIR POUR L INDIVIDU, SON IDENTITE, SA LIBERTE? CONSTATS, PERSPECTIVES ET REGARDS CROISES».

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel

Baccalauréat Professionnel Lycée Professionnel «Balata» Route de la Chaumière 97351 Matoury Baccalauréat Professionnel TECHNICIEN DU BATIMENT, ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE LIVRET DE FORMATION EN ENTREPRISE Lycée Professionnel

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL93-101 TITRE : POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 21 décembre 1993 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI Service des ressources

Plus en détail

Loi sur les collèges Loi sur les Archives. des documents. ARTICLE CHAMPS. a) Archives. de gestion intégrée

Loi sur les collèges Loi sur les Archives. des documents. ARTICLE CHAMPS. a) Archives. de gestion intégrée POLITIQUE NUMÉRO 15 sur la gestion documentaire Responsable : Secrétariat général Dernière mise à jour : CA/2013-445.6.1, le 30 septembre 2013 Prochaine date de révision : 2018 LES RÉFÉRENCES Loi sur les

Plus en détail

Rapport d'étonnement

Rapport d'étonnement Nom de l entreprise Rapport d'étonnement Nom de l élève Période de stage Proposition finale En 2 pages maximum, le rapport d étonnement doit refléter vos premières impressions. Il doit être impérativement

Plus en détail

BTS ASSISTANT DE GESTION PME PMI

BTS ASSISTANT DE GESTION PME PMI BTS ASSISTANT DE GESTION PME PMI CABART-HIGON ADELINE Session 2002-2004 Note de synthèse Fiches bilans Certificats de stages et Bilan de stages Pendant deux ans, j ai suivi une formation en «BTS assistant

Plus en détail

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au FICHE REPÈRES POUR LES CHSCT Un cadre unique pour une hétérogénéité des pratiques accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont

Plus en détail

1. Dispodoc? dispodoc dossier de presse 2

1. Dispodoc? dispodoc dossier de presse 2 dossier de presse 1. Dispodoc? dispodoc dossier de presse 2 Olivier est DAF. Olivier en a assez des documents perdus, du papier accumulé et des boîtes archives. Olivier a besoin d une solution de GED!

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 2me année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 2me année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la deuxième année de formation. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités

Plus en détail

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider?

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? Travail préalable, efficacité en classe et audelà : la méthode «prévoir, agir et rétroagir» Savoir pourquoi il apprend. Prendre des initiatives

Plus en détail

Stage à la Bibliothèque Braille Romande et livre parlé

Stage à la Bibliothèque Braille Romande et livre parlé Stage à la Bibliothèque Braille Romande et livre parlé Stage réalisé par Christelle Voser (3ème année HEG-ID) Du 28 août au 20 octobre 2006 Responsable : Mme Anne Pillet, Responsable de la BBR Table des

Plus en détail

Le dépôt des candidatures est ouvert du 4 janvier au 26 février 2016.

Le dépôt des candidatures est ouvert du 4 janvier au 26 février 2016. Règlement de la deuxième édition (2016-2018) Lausanne, novembre 2015 1. Généralités Reconnu à l échelle internationale, le Musée de l Elysée est l un des plus importants musées entièrement consacrés à

Plus en détail

CFP. le talent au féminin. centre féminin de la pâtisserie

CFP. le talent au féminin. centre féminin de la pâtisserie CFP le talent au féminin centre féminin de la pâtisserie Bienvenue aux femmes de création et de conviction Dirigeantes ou co-dirigeantes d entreprise artisanale de pâtisserie, il est indispensable de s

Plus en détail

Vous cherchez une bonne boîte?

Vous cherchez une bonne boîte? RESPONSABLE DES VENTES SECTEUR Lidl recrute Vous cherchez une bonne boîte? + d infos sur www.lidl.fr Réinventons les métiers de la distribution! RÉINVENTONS LES MÉTIERS DE LA DISTRIBUTION! www.lidl.fr

Plus en détail

1. Contact avec la clientèle

1. Contact avec la clientèle 1. Contact avec la clientèle Objectif évaluateur 1.1.1 Mener des entretiens Cet objectif est mis en œuvre et évalué en entreprise. Les bases théoriques sont fournies à l école. Je comprends les énoncés

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE JUGE - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE

STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE JUGE - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE JUGE - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE Articles 26, 27, 28 et 29 du Règlement sur la formation professionnelle des avocats Ce formulaire doit

Plus en détail

MAGAZINE CULTURES SERVICES

MAGAZINE CULTURES SERVICES MAGAZINE CULTURES SERVICES Soutenez la diffusion de la culture de service au plus grand nombre et devenez vous-même donateur A PROPOS DE LA FONDATION SERVICE LAB Placée sous l égide de la Fondation de

Plus en détail

4. Mes deux bilans séjour en entreprise

4. Mes deux bilans séjour en entreprise RAPPORT DE STAGE ENTREPRISE 1 : 1- Sommaire Page.1 2- Introduction Page.2 3- Présentation de l'entreprise Page.3 4- Fonctionnement de l'entreprise et l organisation de l entreprise Page.4 5- L'entreprise

Plus en détail

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1

TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 TRAVAUX PERSONNELS ENCADRÉS (TPE) 1 1- LES CONDITIONS DE MISE EN OEUVRE PÉDAGOGIQUE DES TPE : LES DOCUMENTS DE RÉFÉRENCE 2- LES TPE : DES ENJEUX D ENCADREMENT FORTS* 3- QUELLE ÉVALUATION?* 1- LES CONDITIONS

Plus en détail

Maureen BLÉAU. CCF 2 Gestion de l Information Touristique. Brevet de Technicien Supérieur Tourisme Dominante Multimédia - Session 2015

Maureen BLÉAU. CCF 2 Gestion de l Information Touristique. Brevet de Technicien Supérieur Tourisme Dominante Multimédia - Session 2015 Maureen BLÉAU CCF 2 Gestion de l Information Touristique Brevet de Technicien Supérieur Tourisme Dominante Multimédia - Session 2015 Académie de Nantes Sommaire Introduction Schéma Quintilien Choix opérés

Plus en détail

SOCIÉTÉ ROYALE DU CANADA GROUPE D EXPERTS MÉMOIRE CENTRE DE RECHERCHE EN CIVILISATION CANADIENNE-FRANÇAISE 25 SEPTEMBRE 2013

SOCIÉTÉ ROYALE DU CANADA GROUPE D EXPERTS MÉMOIRE CENTRE DE RECHERCHE EN CIVILISATION CANADIENNE-FRANÇAISE 25 SEPTEMBRE 2013 SOCIÉTÉ ROYALE DU CANADA GROUPE D EXPERTS L ÉTAT ET L AVENIR DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES DU CANADA MÉMOIRE CENTRE DE RECHERCHE EN CIVILISATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA 25 SEPTEMBRE

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

L Inspection des personnels

L Inspection des personnels Besançon le 15 septembre 2014 NOTE de Service N 3 Circonscription BESANCON 1 Luc GROSJEAN, Inspecteur 03 81 65 48 53 03 81 83 50 61 luc.grosjean@ac-besancon.fr Direction des Services Départementaux de

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE A partir du mois d Avril, la formation s achève par un stage professionnel obligatoire d une durée minimale

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Le projet documentaire des professeurs-documentalistes. Le CDI du lycée Pasteur accueille un public d'élèves du CAP au BTS.

Le projet documentaire des professeurs-documentalistes. Le CDI du lycée Pasteur accueille un public d'élèves du CAP au BTS. Le projet documentaire des professeurs-documentalistes Le CDI du lycée Pasteur accueille un public d'élèves du CAP au BTS. Cette spécificité nécessite d'équilibrer les acquisitions entre une documentation

Plus en détail

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n BTS Management des unités commerciales ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN Voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat, CFA ou section d apprentissage habilité. Formation professionnelle

Plus en détail

ROWING CANADA AVIRON. Coordonnateur aux communications et aux relations publiques (Bilingue) Description du poste

ROWING CANADA AVIRON. Coordonnateur aux communications et aux relations publiques (Bilingue) Description du poste ROWING CANADA AVIRON Coordonnateur aux communications et aux relations publiques (Bilingue) Description du poste 1.0 DESCRIPTION 1.1 ORGANISATION : Association canadienne d aviron amateur (Rowing Canada

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

Informations sur le formulaire de règle de conservation en format XML

Informations sur le formulaire de règle de conservation en format XML Informations sur le formulaire de règle de conservation en format XML IDENTIFICATION DE LA RÈGLE DE TRANSACTION : AJOUT MODIFICATION SUPPRESSION (obligatoire) L ajout, la modification ou la

Plus en détail

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Direction : Direction générale Effectifs supervisés : Trois personnes Supérieur immédiat : Directrice générale 1. Sommaire de la fonction Sous

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis.

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Outils de réflexion et de valorisation des actions de prévention. Ce projet est né de notre participation aux rencontres Carrefour-Prévention proposées

Plus en détail

SOCIETE DE RECHERCHES, D ETUDES, DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION EN MARKETING ET EN MANAGEMENT SEMINAIRE DE FORMATION SUR LE THEME :

SOCIETE DE RECHERCHES, D ETUDES, DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION EN MARKETING ET EN MANAGEMENT SEMINAIRE DE FORMATION SUR LE THEME : SOCIETE DE RECHERCHES, D ETUDES, DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION EN MARKETING ET EN MANAGEMENT SEMINAIRE DE FORMATION SUR LE THEME : Devenez un (e) véritable manager du Secrétariat et mettez les TIC au

Plus en détail

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE...3 2. CADRE LÉGAL ET JURIDIQUE...3 3. CHAMP D APPLICATION...3 4. RESPONSABILITÉS...4 4.1... Administrateur

Plus en détail

Ministère de l éducation nationale FICHE DE POSTE

Ministère de l éducation nationale FICHE DE POSTE Ministère de l éducation nationale FICHE DE POSTE Catégorie professionnelle et/ou Corps recherché(s) (1) Categorie A (ASI) ou contractuel Intitulé du poste (Répertoire des métiers) Webmestre et chargé

Plus en détail

Rôle infirmier et apport de l interdisciplinarité

Rôle infirmier et apport de l interdisciplinarité Rôle infirmier et apport de l interdisciplinarité 31 mars 2012 Laurence Nootens Infirmière Principale, Equipe Interface Equipe de soins palliatifs à domicile Cliniques Universitaires Saint-Luc De la multidisciplinaritéà

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

LICENCE Sociologie. Objectifs. Public visé - conditions d'accès. Organisation générale des études

LICENCE Sociologie. Objectifs. Public visé - conditions d'accès. Organisation générale des études LICENCE Sociologie Présentation Nature Site(s) géographique(s) : Accessible en : Formation diplômante Tours Formation initiale Formation continue Type de diplôme : Durée des études : Licence Niveau de

Plus en détail

Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication

Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication Domaine Science Humaines et Sociales LICENCE MENTION Information-communication Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication Où? Site de Nancy - Campus Lettres et Sciences Humaines

Plus en détail

DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE

DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE DEVIS SPÉCIFIQUE 1 INTRODUCTION ET CONTEXTE La MRC des Laurentides est située au cœur de la région du même nom. Elle s étale sur 2 500 km 2 et compte 20 villes et municipalités locales. Sa population de

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3

Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3 Synthèse Rédiger une note de synthèse sur un texte ou un dossier de caractère administratif. Le dossier complet figure en Annexe 3 Copie notée : 15/20 Objet : Le patrimoine numérique : enjeux et perspectives

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES (OCDE) ET LE COMITÉ INTERNATIONAL DE COORDINATION DES

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES (OCDE) ET LE COMITÉ INTERNATIONAL DE COORDINATION DES PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES (OCDE) ET LE COMITÉ INTERNATIONAL DE COORDINATION DES INSTITUTIONS NATIONALES DES DROITS DE L HOMME (CIC) PROTOCOLE

Plus en détail

S ouvrir à la lecture numérique! un défi innovant pour le CDI

S ouvrir à la lecture numérique! un défi innovant pour le CDI S ouvrir à la lecture numérique! un défi innovant pour le CDI Sommaire A- Descriptif de l expérimentation menée au lycée...2 B- Objectifs de l expérimentation menée au lycée...3 C- Compte-rendu de l expérimentation

Plus en détail

La communication Un outil indispensable pour l ancrage de la politique RH en matière d égalité professionnelle

La communication Un outil indispensable pour l ancrage de la politique RH en matière d égalité professionnelle Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes La communication Un outil indispensable pour l ancrage de la politique RH en matière d égalité professionnelle La

Plus en détail

Conférence-débat : synthèse «Pérennité de l information : vers une solution et une réalisation»

Conférence-débat : synthèse «Pérennité de l information : vers une solution et une réalisation» Conférence-débat : synthèse «Pérennité de l information : vers une solution et une réalisation» e-babel info@e-babel.org 25 novembre 2009 Avec la participation de : Mme Véronique Sordet : 7ème Programme

Plus en détail

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège.

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège. FICHE PÉDAGOGIQUE CYCLE 3 N 150 Février 2013 HISTOIRE RUBRIQUE l histoire de l école en France DOMAINES D ACTIVITÉS histoire, instruction civique et TUIC OBJECTIFS ET COMPÉTENCES * Objectifs * : en privilégiant

Plus en détail

BO n 20 du 20 mai 2010

BO n 20 du 20 mai 2010 BO n 20 du 20 mai 2010 Modalités d évaluation Contrôle en Cours de Formation (CCF) Le contrôle en cours de formation comporte deux situations d'évaluation organisées au cours de la formation. Sur un sujet

Plus en détail

Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes. Partenaires du projet :

Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes. Partenaires du projet : Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes Partenaires du projet : 1 Sommaire A) Contexte... 3 B) Description de la demande... 4 1. Les

Plus en détail

Master «Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation», mention «Pratiques et ingénierie de la formation», parcours «Médiation

Master «Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation», mention «Pratiques et ingénierie de la formation», parcours «Médiation Master «Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation» Mention «Pratiques et ingénierie de la formation» Parcours «Médiation culturelle et enseignement» Bienvenue dans le parcours Médiation

Plus en détail

Mon portefolio de compétences

Mon portefolio de compétences portfolio de compétences 1 Nom prénom de l élève Année Classe Etablissement Mon portefolio de compétences portfolio de compétences 2 Les compétences que je dois avoir acquis en fin de scolarité obligatoire

Plus en détail

www.example.com Et voilà cette année encore je suis présente à Voyage en multimédia une des plus importants salons e tourisme de France.

www.example.com Et voilà cette année encore je suis présente à Voyage en multimédia une des plus importants salons e tourisme de France. Mon voyage en multimédia Saint-Raphaël - 4 et 5 février 2016 Dédié aux secteurs du tourisme et des nouvelles technologies, le salon Voyage en Multimédia représente un espace de rencontre entre les professionnels

Plus en détail

GUIDE D EVALUATION DU TUTEUR

GUIDE D EVALUATION DU TUTEUR GUIDE D EVALUATION DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la première et seconde année de stages de BTS. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant STAGE : ANALYSE ET CONDUITE

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 1.0 PRÉAMBULE La présente politique est fondée sur les éléments suivants : Tel que stipulé dans la Loi sur les archives, la Commission scolaire doit

Plus en détail

STAGE EN TECHNOLOGIE ÉDUCATIVE (3 crédits)

STAGE EN TECHNOLOGIE ÉDUCATIVE (3 crédits) Faculté des sciences de l éducation STAGE EN TECHNOLOGIE ÉDUCATIVE (3 crédits) - Présentation - Modalités de réalisation - Modalités d évaluation Table des matières Présentation... 1 Quand puis-je faire

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL

POUR DIFFUSION AUX AGENTS DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES LOISIRS SERVICE DU PATRIMOINE CULTUREL 15-04 Equipe RH4 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : ADMINISTRATEUR FONCTIONNEL DU SI DU PATRIMOINE CULTUREL (h/f) DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE, DU SPORT ET DES

Plus en détail

DESCRIPTIF DU POSTE DE L AGENT

DESCRIPTIF DU POSTE DE L AGENT Université Stendhal Grenoble III DESCRIPTIF DU POSTE DE L AGENT Service ou composante : Mission Documentaire Nom / Prénom de l agent : QUEREYRON Maryse Statut : agent non titulaire Corps (ex/ SASU) : Grade

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa MCMEJF REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail ----- & ----- MINISTERE CHARGE DE LA MICROFINANCE DE L EMPLOI DES JEUNES ET DES FEMMES ------&----- PROJET BUSINESS PROMOTION CENTER (BPC) N : 00082750

Plus en détail