DEMANDE DE MODIFICATION PONCTUELLE DE LA PARTIE ECRITE DU PAG PARTIE ECRITE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEMANDE DE MODIFICATION PONCTUELLE DE LA PARTIE ECRITE DU PAG PARTIE ECRITE"

Transcription

1 DEMANDE DE MODIFICATION PONCTUELLE DE LA PARTIE ECRITE DU PAG PARTIE ECRITE Commune de Waldbillig

2 Demandeur : Commune de Waldbillig 1, rue André Hentges L-7680 Waldbillig Tél: Fax: Internet: Elaboré par: pact s.à r.l. 58, rue de Machtum L-6753 Grevenmacher Tél: Fax: Internet: Date: La partie écrite du PAG et le règlement communal des bâtisses, des voies publiques et des sites en vigueur de la commune de Waldbillig sont à respecter pour tous les points qui ne sont pas prescrites par la présente modification ponctuelle de la partie écrite. AC de Waldbillig 2 / 51

3 Table des matières A) DIVISION DU TERRITOIRE COMMUNAL EN ZONES Les zones urbaines... 6 A. Modification de l article A.1.4. Zone de Camping... 6 A.1 TEXTES EN VIGUEUR A.1.4. Zone de Camping... 6 A.2 MODIFICATIONS A.1.4. Zone de Camping... 6 A.3 VERSION FINALE A.1.4. Zone de Camping La zone verte... 7 B. Modification de l article A.2.1. Zone rurale... 7 B.1 TEXTES EN VIGUEUR A.2.1. Zone rurale... 7 B.2 MODIFICATIONS A.2.1. Zone rurale... 7 B.3 VERSION FINALE A.2.1. Zone rurale... 7 B) RÈGLES D'URBANISME Règles d'urbanisme applicables à la zone d'habitation... 8 Construction principale... 8 C. Modification de l article B.1.3. Marges de reculement latérales et postérieures... 8 C.1 TEXTES EN VIGUEUR B.1.3. Marges de reculement latérales et postérieures... 8 C.2 MODIFICATIONS B.1.3. Marges de reculement latérales et postérieures C.3 VERSION FINALE B.1.3. Marges de reculement latérales et postérieures D. Modification de l article B.1.6. Logements D.1 TEXTES EN VIGUEUR B.1.6. Logements D.2 MODIFICATIONS B.1.6. Logements D.3 VERSION FINALE B.1.6. Logements E. Modification de l article B Toitures E.1 TEXTES EN VIGUEUR B Toitures E.2 MODIFICATIONS B Toitures E.3 VERSION FINALE B Toitures Dépendance...17 F. Modification de l article B Dépendance F.1 TEXTES EN VIGUEUR B Dépendance F.2 MODIFICATIONS B.1.12a. Dépendance F.3 VERSION FINALE B.1.12a. Dépendance G. Nouveau article B.1.12b. Vérandas et couvertures de terrasses G.1 TEXTES EN VIGUEUR B.1.12b. Vérandas et couvertures de terrasses G.2 MODIFICATIONS B.1.12b. Vérandas et couvertures de terrasses G.3 VERSION FINALE B.1.12b. Vérandas et couvertures de terrasses Règles d'urbanisme applicables à la zone de camping...21 H. Modification de l article B Caravanes et imperméabilisation des sols H.1 TEXTES EN VIGUEUR B Caravanes et imperméabilisation des sols H.2 MODIFICATIONS B Caravanes et imperméabilisation des sols H.3 VERSION FINALE B Caravanes et imperméabilisation des sols Règles d'urbanisme applicables à la zone de camping...22 I. Modification de l article B Logements temporaires pour touristes I.1 TEXTES EN VIGUEUR néant I.2 MODIFICATIONS B Logements temporaires pour touristes I.3 VERSION FINALE B Logements temporaires pour touristes J. Modification de la numérotation des articles B B J.1 TEXTES EN VIGUEUR B B J.2 MODIFICATIONS B B B B J.3 VERSION FINALE B B AC de Waldbillig 3 / 51

4 4. Règles d'urbanisme applicables à la zone rurale...24 K. Modification de l article B Intégration des constructions dans le paysage K.1 TEXTES EN VIGUEUR B Intégrations des constructions dans le paysage K.2 MODIFICATIONS B Intégrations des constructions dans le paysage K.3 VERSION FINALE B Intégrations des constructions dans le paysage L. Modification de l article B Autres constructions L.1 TEXTES EN VIGUEUR B Autres constructions L.2 MODIFICATIONS B Autres constructions L.3 VERSION FINALE B Autres constructions M. Modification de l article B Silos M.1 TEXTES EN VIGUEUR B Silos M.2 MODIFICATIONS B Silos M.3 VERSION FINALE B Silos Règles d'urbanisme applicables à toute zone...29 N. Modification de l article B.2.2. Faîtage N.1 TEXTES EN VIGUEUR B.2.2. Faîtage N.2 MODIFICATIONS B.2.2. Faîtage N.3 VERSION FINALE B.2.2. Faîtage O. Modification de l article B.2.8. Eaux superficielles O.1 TEXTES EN VIGUEUR B.2.8. Eaux superficielles O.2 MODIFICATIONS B.2.8. Eaux superficielles O.3 VERSION FINALE néant P. Modification de l article B.2.9. Esthétique P.1 TEXTES EN VIGUEUR B.2.9. Esthétique P.2 MODIFICATIONS B Esthétique P.3 VERSION FINALE B.2.8. Esthétique Q. Modification de l article B Couleurs et matériaux Q.1 TEXTES EN VIGUEUR B Couleurs et matériaux Q.2 MODIFICATIONS B Couleurs et matériaux Q.3 VERSION FINALE B.2.9. Couleurs et matériaux R. Modification de la numérotation des articles B B R.1 TEXTES EN VIGUEUR B B R.2 MODIFICATIONS B B B B R.3 VERSION FINALE B B S. Modification de l article B Clôtures de parcelles S.1 TEXTES EN VIGUEUR B Clôtures de parcelles S.2 MODIFICATIONS B Clôtures de parcelles S.3 VERSION FINALE B Clôtures de parcelles T. Modification de la numérotation des articles B B T.1 TEXTES EN VIGUEUR B B T.2 MODIFICATIONS B B B B T.3 VERSION FINALE B B U. Modification de l article B Tentes U.1 TEXTES EN VIGUEUR néant U.2 MODIFICATIONS B Tentes U.3 VERSION FINALE B Tentes C) RÈGLEMENT SUR LES BÂTISSES La solidité, la sécurité et la salubrité des constructions...37 V. Modification de l article C.1.2. Murs, cloisons et clôtures V.1 TEXTES EN VIGUEUR C.1.2. Murs, cloisons et clôtures V.2 MODIFICATIONS C.1.2. Murs, cloisons et clôtures V.3 VERSION FINALE C.1.2. Murs, cloisons et clôtures W. Modification de l article C Constructions agricoles AC de Waldbillig 4 / 51

5 W.1 TEXTES EN VIGUEUR C Constructions agricoles W.2 MODIFICATIONS C Constructions agricoles W.3 VERSION FINALE C Constructions agricoles X. Modification de l article C Pièces destinées au séjour prolongé de personnes X.1 TEXTES EN VIGUEUR C Pièces destinées au séjour prolongé de personnes X.2 MODIFICATIONS C Pièces destinées au séjour prolongé de personnes X.3 VERSION FINALE C Pièces destinées au séjour prolongé de personnes Y. Modification de l article C Assainissement, égouts Y.1 TEXTES EN VIGUEUR C Assainissement, égouts Y.2 MODIFICATIONS C Assainissement, égouts Y.3 VERSION FINALE C Assainissement, égouts Z. Modification de l article C Conduites souterraines et lignes électriques Z.1 TEXTES EN VIGUEUR C Conduites souterraines et lignes électriques Z.2 MODIFICATIONS C Conduites souterraines et lignes électriques Z.3 VERSION FINALE C Conduites souterraines D) PROCÉDURES POUR L'OCTROI DES AUTORISATIONS...45 AA. Modification de l article D.2. Travaux soumis à autorisation ou déclaration AA.1 TEXTES EN VIGUEUR D.2. Travaux soumis à autorisation ou déclaration AA.2 MODIFICATIONS D.2. Travaux soumis à autorisation ou déclaration AA.3 VERSION FINALE D.2. Travaux soumis à autorisation ou déclaration BB. Modification de l article D.9. Surveillance des travaux BB.1 TEXTES EN VIGUEUR D.9. Surveillance des travaux BB.2 MODIFICATIONS D.9. Surveillance des travaux BB.3 VERSION FINALE C Conduites souterraines et lignes électriques CC. Modification de l article E.2. Constructions existantes à l'intérieur du périmètre CC.1 TEXTES EN VIGUEUR E.2. Constructions existantes à l'intérieur du périmètre CC.2 MODIFICATIONS E.2. Constructions existantes à l'intérieur du périmètre CC.3 VERSION FINALE E.2. Constructions existantes à l'intérieur du périmètre H) DÉFINITIONS DES TERMES...50 DD. Modification de H) DÉFINITIONS DES TERMES 5 et DD.1 TEXTES EN VIGUEUR H) Définitions des Termes 5 et DD.2 MODIFICATIONS H) Définitions des Termes 5 et DD.3 VERSION FINALE H) Définitions des Termes 5 et La modification se réfère aux paragraphes suivants de la partie écrite et du règlement sur les bâtisses du PAG en vigueur de la commune de Waldbillig A) DIVISION DU TERRITOIRE COMMUNAL EN ZONES 1. Les zones urbaines, 2. La zone verte B) RÈGLES D'URBANISME 1. Règles d'urbanisme applicables à la zone d'habitation, Construction principale, Dépendance, 2. Règles d'urbanisme applicables à la zone de camping, 4. Règles d'urbanisme applicables à la zone rurale et 6. Règles d'urbanisme applicables à toute zone«c) RÈGLEMENT SUR LES BÂTISSES, 1. La solidité, la sécurité et la salubrité des constructions D) PROCÉDURES POUR L'OCTROI DES AUTORISATIONS E) DISPOSITIONS TRANSITOIRES H) DÉFINITIONS DES TERMES 5 et 23. AC de Waldbillig 5 / 51

6 A) DIVISION DU TERRITOIRE COMMUNAL EN ZONES 1. Les zones urbaines A. Modification de l article A.1.4. Zone de Camping A.1 TEXTES EN VIGUEUR A.1.4. Zone de Camping article A.1.4. Zone de camping a) Ces zones sont destinées au camping et au caravaning. b) Sur ces terrains, seules sont autorisées les constructions en rapport direct avec la destination du secteur et la construction d un logement par exploitation destiné au logement des personnes dont la présence permanente est nécessaire pour assurer la direction ou la surveillance des installations. A.2 MODIFICATIONS A.1.4. Zone de Camping article A.1.4. Zone de camping a) Ces zones sont destinées au camping et au caravaning. b) Sur ces terrains, seules sont autorisées les constructions en rapport direct avec la destination du secteur et la construction de deux logements par exploitation destinés au logement des personnes dont la présence permanente est nécessaire pour assurer la direction ou la surveillance des installations. A.3 VERSION FINALE A.1.4. Zone de Camping article A.1.4. Zone de camping a) Ces zones sont destinées au camping et au caravaning. b) Sur ces terrains, seules sont autorisées les constructions en rapport direct avec la destination du secteur et la construction de deux logements par exploitation destinés au logement des personnes dont la présence permanente est nécessaire pour assurer la direction ou la surveillance des installations. AC de Waldbillig 6 / 51

7 2. La zone verte B. Modification de l article A.2.1. Zone rurale B.1 TEXTES EN VIGUEUR A.2.1. Zone rurale article A.2.1. Zone rurale a) La zone rurale est destinée à l'agriculture, à la sylviculture et à la viticulture au sens large du terme. b) La zone rurale ne peut comporter que des constructions indispensables servant à l'exploitation agricole, jardinière, maraîchère, sylvicole, piscicole, apicole ou cynégétique, ou à un but d'utilité publique et au logement des exploitants, à condition que ces constructions s'intègrent bien dans le paysage. Sur les terrains boisés ou à reboiser du territoire communal, seules les constructions indispensables à l exploitation ou à la surveillance des bois sont autorisées. Sont interdites dans ces zones toute nouvelle construction, toute modification d aspect et tout déboisement qui ne respecte pas les impératifs de la protection de la nature et de la sauvegarde du site. c) Une autorisation de bâtir dans cette zone d'un logement ou d'une construction servant au séjour de personnes ne peut être accordée que si le raccordement au réseau d'eau potable et au réseau de canalisations est réalisable ou s'il peut être satisfait aux exigences de l'hygiène par d'autres installations. En aucun cas, la commune ne peut être obligée à réaliser à ses frais l'extension des réseaux d'égout ou de distribution d'eau potable, ni à organiser les services hivernaux et de transport. d) Des aménagements touristiques ou sportifs dans la zone rurale ne peuvent être réalisés que par le vote d'enclave au périmètre d'agglomération, conformément aux lois et règlements en vigueur. B.2 MODIFICATIONS A.2.1. Zone rurale article A.2.1. Zone rurale a) La zone rurale est destinée à l'agriculture, à la sylviculture et à la viticulture au sens large du terme. b) La zone rurale ne peut comporter que des constructions indispensables servant à l'exploitation agricole, jardinière, maraîchère, sylvicole, piscicole, apicole ou cynégétique, ou à un but d'utilité publique et au logement des exploitants, à condition que ces constructions s'intègrent bien dans le paysage. Sur les terrains boisés ou à reboiser du territoire communal, seules les constructions indispensables à l exploitation ou à la surveillance des bois sont autorisées. Sont interdites dans ces zones toute nouvelle construction, toute modification d aspect et tout déboisement qui ne respecte pas les impératifs de la protection de la nature et de la sauvegarde du site. c) Une autorisation de bâtir dans cette zone d'un logement ou d'une construction servant au séjour de personnes ne peut être accordée que si le raccordement au réseau d'eau potable et au réseau de canalisations est réalisable ou s'il peut être satisfait aux exigences de l'hygiène par d'autres installations. En aucun cas, la commune ne peut être obligée à réaliser à ses frais l'extension des réseaux d'égout ou de distribution d'eau potable, ni à organiser les services hivernaux et de transport. d) Des aménagements touristiques ou sportifs dans la zone rurale ne peuvent être réalisés que par le vote d'enclave au périmètre d'agglomération, conformément aux lois et règlements en vigueur. B.3 VERSION FINALE A.2.1. Zone rurale article A.2.1. Zone rurale a) La zone rurale est destinée à l'agriculture, à la sylviculture et à la viticulture au sens large du terme. b) La zone rurale ne peut comporter que des constructions indispensables servant à l'exploitation agricole, jardinière, maraîchère, sylvicole, piscicole, apicole ou cynégétique, ou à un but d'utilité publique et au logement des exploitants, à condition que ces constructions s'intègrent bien dans le paysage. Sur les terrains boisés ou à reboiser du territoire communal, seules les constructions indispensables à l exploitation ou à la surveillance des bois sont autorisées. Sont interdites dans ces zones toute nouvelle construction, toute modification d aspect et tout déboisement qui ne respecte pas les impératifs de la protection de la nature et de la sauvegarde du site. AC de Waldbillig 7 / 51

8 B) RÈGLES D'URBANISME 1. Règles d'urbanisme applicables à la zone d'habitation Construction principale C. Modification de l article B.1.3. Marges de reculement latérales et postérieures C.1 TEXTES EN VIGUEUR B.1.3. Marges de reculement latérales et postérieures article B.1.3. Marges de reculement latérales et postérieures a) Le recul des constructions sur les limites séparatrices est mesuré dès le nu de la façade, compte tenu des terrasses et des seuils, et autres installations semblables, lesquels peuvent empiéter sur l alignement sur une profondeur de 1 mètre à partir de la façade. limite arrière de la bande d'alignement min.8m 24 m min.3m construction principale min.3m limite de propriété min.4.50m max.8m voie publique b) Les marges de reculement de 3 mètres sur la limite latérale sont obligatoires si un projet d'aménagement particulier impose ce recul, ou si un bâtiment existant sur le terrain attenant accuse un recul égal ou supérieur à 3 mètres. Si le recul existant est inférieur à 3 mètres, la construction à ériger doit respecter le même recul que le bâtiment voisin, sauf que le recul total entre les façades latérales voisines doit être d au moins 3 mètres. Si le recul accusé par le bâtiment sur le terrain attenant est nul, l implantation sur la limite est obligatoire ; un recul inférieur à 20 cm est assimilé à un recul nul. En l absence de bâtiment sur le terrain attenant, la construction à ériger doit en principe respecter un recul de 3 mètres, mais peut être implantée sur la limite latérale de propriété s il existe un accord écrit entre voisins. Une future bâtisse voisine doit alors obligatoirement être accolée à la construction à ériger. Est assimilée à un bâtiment existant l émission, préalablement à l introduction de la demande de permis de construire pour le terrain concerné, d un permis de construire pour l érection d un bâtiment sur le terrain attenant. c) Les cheminées accolées ne présentant pas de foyer extérieur et n'empiétant pas sur les marges de reculement latérales minimales de plus de 0.50 mètres, peuvent être autorisées Les cheminées présentant un foyer extérieur doivent respecter le recul latéral imposé. d) Si une construction principale est érigée en limite latérale de propriété, le mur mitoyen doit être aveugle et surmonté d'un pignon droit permettant d'y accoler la bâtisse voisine. AC de Waldbillig 8 / 51

9 e) La construction principale doit être implantée à l intérieur d une bande d alignement de 24 mètres de profondeur mesurée à partir de la limite de la parcelle avec le domaine public. f) Le recul de la construction principale sur la limite postérieure de la parcelle est égal ou supérieur à 8 mètres. Ce recul s impose même s il empiète sur la bande d alignement définie au point e). g) Moyennant accord écrit entre voisins, la distance réglementaire entre construction principale et limite séparatrice peut être réduite sur l'un des bien-fonds, à condition que la distance entre façades ne soit pas inférieure à la somme des distances réglementaires exigibles entre chaque construction principale et sa limite séparatrice. Cet accord crée une servitude illimitée dans le temps. h) Un changement de limite de propriété survenu après l'entrée en vigueur du présent règlement n'entraîne pas une diminution de la distance réglementaire entre constructions ni un dépassement de la proportion entre la surface bâtie et la surface de la parcelle autorisée. i) La distance réglementaire entre constructions principales sises sur une même propriété est calculée en additionnant les reculs réglementaires des constructions sur les limites de propriété. min. 3m construction principale min. 6m construction principale min. 3m voie publique j) Lorsque la face d une construction se présente obliquement par rapport à la limite latérale ou postérieure de la parcelle, le recul est mesuré à partir du milieu de la façade, perpendiculairement à la limite. Au point le plus rapproché, le recul ne peut pas être diminué de plus de 50 cm pour le recul latéral et de 1 mètre pour le recul postérieur. k) Les alignements fixés dans le cadre des plans de lotissement régulièrement approuvés par les autorités compétentes demeurent réservés. AC de Waldbillig 9 / 51

10 C.2 MODIFICATIONS B.1.3. Marges de reculement latérales et postérieures article B.1.3. Marges de reculement latérales et postérieures a) Le recul des constructions sur les limites séparatrices est mesuré dès le nu de la façade, compte non tenu des terrasses et des seuils, et autres installations semblables, lesquels peuvent empiéter sur l alignement sur une profondeur de 1 mètre à partir de la façade. limite arrière de la bande d'alignement min.8m 24 m min.3m construction principale min.3m limite de propriété min.4.50m max.8m voie publique b) Les marges de reculement de 3 mètres sur la limite latérale sont obligatoires si un projet d'aménagement particulier impose ce recul, ou si un bâtiment existant sur le terrain attenant accuse un recul égal ou supérieur à 3 mètres. Si le recul existant est inférieur à 3 mètres, la construction à ériger doit respecter un recul le même recul que le bâtiment voisin, sauf que le recul total entre les façades latérales voisines doit être d au moins 3 mètres par rapport à la limite latérale de la parcelle. Si le recul accusé par le bâtiment sur le terrain attenant est nul, la construction à ériger doit être implantée soit sur la limite latérale, soit en respectant une marge de reculement latérale minimale de 6 mètres l implantation sur la limite est obligatoire; un recul inférieur à 20 cm est assimilé à un recul nul. En l absence de bâtiment sur le terrain attenant, la construction à ériger doit en principe respecter un recul de 3 mètres, mais peut être implantée sur la limite latérale de propriété s il existe un accord écrit entre voisins. Une future bâtisse voisine doit alors obligatoirement être accolée à la construction à ériger. Est assimilée à un bâtiment existant l émission, préalablement à l introduction de la demande de permis de construire pour le terrain concerné, d un permis de construire pour l érection d un bâtiment sur le terrain attenant. c) Les terrasses, les seuils et les autres installations semblables peuvent empiéter sur la marge de reculement latérale sur une profondeur de 1 mètre à partir de la façade. Cependant, les terrasses placées au niveau du terrain existant, sans remblai ou déblai, peuvent être implantées sans respecter un recul latéral. Les cheminées accolées ne présentant pas de foyer extérieur et n'empiétant pas sur les marges de reculement latérales minimales de plus de 0.50 mètres, peuvent être autorisées Les cheminées présentant un foyer extérieur doivent respecter le recul latéral imposé. d) Si une construction principale est érigée en limite latérale de propriété, le mur mitoyen doit être aveugle et surmonté d'un pignon droit permettant d'y accoler la bâtisse voisine. e) La construction principale nouvelle doit être implantée à l intérieur d une bande d alignement de 24 mètres de profondeur mesurée à partir de la limite de la parcelle avec le domaine public. f) Le recul de la construction principale sur la limite postérieure de la parcelle est égal ou supérieur à 8 mètres. Ce recul s impose même s il empiète sur la bande d alignement définie au point e). g) Moyennant accord écrit entre voisins, les marges de reculement latérale et postérieure peuvent être réduites la distance réglementaire entre construction principale et limite séparatrice peut être réduite sur l'un des bien-fonds, à condition que la distance entre façades ne soit pas inférieure à la somme des distances réglementaires exigibles entre chaque construction principale et sa limite séparatrice. Cet accord crée une servitude illimitée dans le temps. h) Un changement de limite de propriété survenu après l'entrée en vigueur du présent règlement n'entraîne pas une diminution de la distance réglementaire entre constructions ni un dépassement de la proportion entre la surface bâtie et la surface de la parcelle autorisée. AC de Waldbillig 10 / 51

11 i) La distance réglementaire entre constructions principales sises sur une même propriété est calculée en additionnant les reculs réglementaires des constructions sur les limites de propriété. min. 3m construction principale min. 6m construction principale min. 3m voie publique j) Lorsque la face d une construction se présente obliquement par rapport à la limite latérale ou postérieure de la parcelle, le recul est mesuré à partir du milieu de la façade, perpendiculairement à la limite. Au point le plus rapproché, le recul ne peut pas être diminué de plus de 50 cm pour le recul latéral et de 1 mètre pour le recul postérieur. k) Les alignements fixés dans le cadre des plans de lotissement régulièrement approuvés par les autorités compétentes demeurent réservés. AC de Waldbillig 11 / 51

12 C.3 VERSION FINALE B.1.3. Marges de reculement latérales et postérieures article B.1.3. Marges de reculement latérales et postérieures a) Le recul des constructions sur les limites séparatrices est mesuré dès le nu de la façade, compte non tenu des terrasses et des seuils, et autres installations semblables. limite arrière de la bande d'alignement min.8m 24 m min.3m construction principale min.3m limite de propriété min.4.50m max.8m voie publique b) Les marges de reculement de 3 mètres sur la limite latérale sont obligatoires si un projet d'aménagement particulier impose ce recul, ou si un bâtiment existant sur le terrain attenant accuse un recul égal ou supérieur à 3 mètres. Si le recul existant est inférieur à 3 mètres, la construction à ériger doit respecter un recul d au moins 3 mètres par rapport à la limite latérale de la parcelle. Si le recul accusé par le bâtiment sur le terrain attenant est nul, la construction à ériger doit être implantée soit sur la limite latérale, soit en respectant une marge de reculement latérale minimale de 6 mètres; un recul inférieur à 20 cm est assimilé à un recul nul. En l absence de bâtiment sur le terrain attenant, la construction à ériger doit en principe respecter un recul de 3 mètres, mais peut être implantée sur la limite latérale de propriété s il existe un accord écrit entre voisins. Est assimilée à un bâtiment existant l émission, préalablement à l introduction de la demande de permis de construire pour le terrain concerné, d un permis de construire pour l érection d un bâtiment sur le terrain attenant. c) Les terrasses, les seuils et les autres installations semblables peuvent empiéter sur la marge de reculement latérale sur une profondeur de 1 mètre à partir de la façade. Cependant, les terrasses placées au niveau du terrain existant, sans remblai ou déblai, peuvent être implantées sans respecter un recul latéral. Les cheminées accolées ne présentant pas de foyer extérieur et n'empiétant pas sur les marges de reculement latérales minimales de plus de 0.50 mètres, peuvent être autorisées Les cheminées présentant un foyer extérieur doivent respecter le recul latéral imposé. d) Si une construction principale est érigée en limite latérale de propriété, le mur mitoyen doit être aveugle et surmonté d'un pignon droit permettant d'y accoler la bâtisse voisine. e) La construction principale nouvelle doit être implantée à l intérieur d une bande d alignement de 24 mètres de profondeur mesurée à partir de la limite de la parcelle avec le domaine public. f) Le recul de la construction principale sur la limite postérieure de la parcelle est égal ou supérieur à 8 mètres. Ce recul s impose même s il empiète sur la bande d alignement définie au point e). g) Moyennant accord écrit entre voisins, les marges de reculement latérale et postérieure peuvent être réduites sur l'un des bien-fonds, à condition que la distance entre façades ne soit pas inférieure à la somme des distances réglementaires exigibles entre chaque construction principale et sa limite séparatrice. Cet accord crée une servitude illimitée dans le temps. AC de Waldbillig 12 / 51

13 h) Un changement de limite de propriété survenu après l'entrée en vigueur du présent règlement n'entraîne pas une diminution de la distance réglementaire entre constructions ni un dépassement de la proportion entre la surface bâtie et la surface de la parcelle autorisée. h) Un changement de limite de propriété survenu après l'entrée en vigueur du présent règlement n'entraîne pas une diminution de la distance réglementaire entre constructions ni un dépassement de la proportion entre la surface bâtie et la surface de la parcelle autorisée. i) La distance réglementaire entre constructions principales sises sur une même propriété est calculée en additionnant les reculs réglementaires des constructions sur les limites de propriété. min. 3m construction principale min. 6m construction principale min. 3m voie publique j) Lorsque la face d une construction se présente obliquement par rapport à la limite latérale ou postérieure de la parcelle, le recul est mesuré à partir du milieu de la façade, perpendiculairement à la limite. Au point le plus rapproché, le recul ne peut pas être diminué de plus de 50 cm pour le recul latéral et de 1 mètre pour le recul postérieur. k) Les alignements fixés dans le cadre des plans de lotissement régulièrement approuvés par les autorités compétentes demeurent réservés. AC de Waldbillig 13 / 51

14 D. Modification de l article B.1.6. Logements D.1 TEXTES EN VIGUEUR B.1.6. Logements article B.1.6. Logements L'unité de calcul du nombre de logements est fixée à 125 et sert à définir le nombre maximum possible de logements à construire pour chaque parcelle. La surface au sol constructible, multipliée par trois (niveaux) et divisée par l'unité de calcul du nombre de logements (125), donne le nombre maximal possible de logements. Les décimales sont arrondies vers le haut ou vers le bas à l'unité la plus proche. La surface nette minimale habitable par logement est fixée à 40 m². Sont à considérer comme surfaces habitables les surfaces au sol des pièces destinées au séjour prolongé de personnes, telles qu elles sont définies dans la partie «C) Règlement sur les bâtisses», du présent document. D.2 MODIFICATIONS B.1.6. Logements article B.1.6. Logements a) Pour les parcelles non encore construites, l'unité de calcul du nombre de logements est fixée à et sert à définir le nombre maximum possible de logements à construire pour chaque parcelle. La surface au sol constructible nette en m², multipliée par 2,8 trois (niveaux) et divisée par l'unité de calcul du nombre de logements ( ), donne le nombre maximal possible de logements. Les décimales sont arrondies vers le haut ou vers le bas à l'unité la plus proche. b) Pour les parcelles déjà construites, le choix est donné entre 2 possibilités: - la démolition des constructions existantes et l établissement d une ou de plusieurs constructions principales nouvelles comportant un nombre maximal de logements conforme au point a) - le maintien du gabarit des constructions existantes qui pourront alors comprendre un nombre maximal de logements obtenu par la multiplication de la surface construite par 2,8 (niveaux) et la division de ce chiffre par l unité de calcul du nombre de logements de 250. c) La surface nette minimale habitable par logement est fixée à 40 m². Sont à considérer comme surfaces habitables les surfaces au sol des pièces destinées au séjour prolongé de personnes, telles qu elles sont définies dans la partie «C) Règlement sur les bâtisses», du présent document. d) Pour les parcelles non construites, la construction de maisons bi-familiales et de nouvelles résidences à appartements est interdite. D.3 VERSION FINALE B.1.6. Logements article B.1.6. Logements a) Pour les parcelles non encore construites, l'unité de calcul du nombre de logements est fixée à 500 et sert à définir le nombre maximum possible de logements à construire pour chaque parcelle. La surface au sol constructible nette en m², multipliée par 2,8 (niveaux) et divisée par l'unité de calcul du nombre de logements (500), donne le nombre maximal possible de logements. Les décimales sont arrondies vers le haut ou vers le bas à l'unité la plus proche. b) Pour les parcelles déjà construites, le choix est donné entre 2 possibilités: - la démolition des constructions existantes et l établissement d une ou de plusieurs constructions principales nouvelles comportant un nombre maximal de logements conforme au point a) - le maintien du gabarit des constructions existantes qui pourront alors comprendre un nombre maximal de logements obtenu par la multiplication de la surface construite par 2,8 (niveaux) et la division de ce chiffre par l unité de calcul du nombre de logements de 250. c) La surface nette minimale habitable par logement est fixée à 40 m². Sont à considérer comme surfaces habitables les surfaces au sol des pièces destinées au séjour prolongé de personnes, telles qu elles sont définies dans la partie «C) Règlement sur les bâtisses», du présent document. d) Pour les parcelles non construites, la construction de maisons bi-familiales et de nouvelles résidences à appartements est interdite. AC de Waldbillig 14 / 51

15 E. Modification de l article B Toitures E.1 TEXTES EN VIGUEUR B Toitures article B Toitures a) Les toitures des constructions principales sont à deux pans, en croupe, en demi-croupe, en bâtière, à la Mansart ou à pans coupés (Krüppelwalmdach) et ont une pente entre 30 et 45 degrés. Seul le brisis d un toit à la Mansart aura une pente jusqu à 85 degrés. Le dépassement de la corniche ne peut être inférieur à 10 cm et supérieur à 30 cm. Les toitures terrasses ne peuvent couvrir plus de 15% de la surface bâtie. b) Les lucarnes peuvent être placées à l'aplomb du parement extérieur du mur de façade, à un mètre de recul minimum des limites latérales, les arêtes et les noues d'une toiture surélevée. Les lucarnes doivent présenter un rapport entre la largeur et la hauteur égal ou supérieur à 1,25. La largeur additionnée des frontons et lucarnes ne peut dépasser 40 % de la longueur de la façade si l avant-toit n est pas interrompu et 33% dans le cas contraire. La surface totale des frontons et lucarnes ne peut dépasser 25% de la surface du pan de toiture dans lequel ils sont situés si l avant-toit n est pas interrompu et 15% dans le cas contraire. Dans tous les cas le niveau du faîte des frontons et lucarnes doit être inférieur d'au moins 1 mètre par rapport au niveau du faîte de la toiture dans laquelle ils sont situés. c) Des châssis rampants peuvent être autorisés dans la pente de la toiture. Dans les pans de toitures orientées vers la voie publique, ils ne peuvent dépasser 10 % du pan de toiture dans lequel ils se situent. Pour les autres pans, ils ne peuvent dépasser 15%. d) A l exception des frontons et des lucarnes visés dans l alinéa b, des souches de cheminées et de ventilation, les autres superstructures des constructions doivent se trouver à l intérieur de la pente de la toiture et être intégrées dans les combles, le tout sans préjudice des dispositions de l article C.1.6 f. e) Sauf dérogation accordée par le bourgmestre, les toitures en pente sont obligatoires sur l'ensemble du territoire communal. Pour tenir compte du caractère architectural des constructions voisines, le bourgmestre peut fixer les conditions d'aménagement, l'orientation des faîtes, la pente des toitures et la couverture de celles-ci. E.2 MODIFICATIONS B Toitures article B Toitures a) Les toitures des constructions principales sont à deux pans, en croupe, en demi-croupe, en bâtière, à la Mansart ou à pans coupés (Krüppelwalmdach) et ont une pente entre 30 et 45 degrés. Seul le brisis d un toit à la Mansart aura une pente jusqu à 85 degrés. Le dépassement de la corniche ne peut être inférieur à 10 cm et supérieur à 30 cm. Les toitures terrasses ne peuvent couvrir plus de 20% 15% de la surface bâtie. b) Les lucarnes peuvent être placées à l'aplomb du parement extérieur du mur de façade, à un mètre de recul minimum des limites latérales, les arêtes et les noues d'une toiture surélevée. Les lucarnes doivent présenter un rapport entre la largeur et la hauteur égal ou supérieur à 1,25. La largeur additionnée des frontons et lucarnes ne peut dépasser 40 % de la longueur de la façade si l avant-toit n est pas interrompu et 33% dans le cas contraire. La surface totale des frontons et lucarnes ne peut dépasser 25% de la surface du pan de toiture dans lequel ils sont situés si l avant-toit n est pas interrompu et 15% dans le cas contraire. Dans tous les cas le niveau du faîte des frontons et lucarnes doit être inférieur d'au moins 1 mètre par rapport au niveau du faîte de la toiture dans laquelle ils sont situés. Les lucarnes et frontons peuvent être couverts par une toiture à pan unique qui présente une inclinaison minimale de 5 degrés. c) Des châssis rampants peuvent être autorisés dans la pente de la toiture. Dans les pans de toitures orientées vers la voie publique, ils ne peuvent dépasser 10 % du pan de toiture dans lequel ils se situent. Pour les autres pans, ils ne peuvent dépasser 15%. d) A l exception des frontons et des lucarnes visés dans l alinéa b, des souches de cheminées et de ventilation, les autres superstructures des constructions doivent se trouver à l intérieur de la pente de la toiture et être intégrées dans les combles, le tout sans préjudice des dispositions de l article C.1.6 f. e) Sauf dérogation accordée par le bourgmestre, les toitures en pente sont obligatoires sur l'ensemble du territoire communal. Pour tenir compte du caractère architectural des constructions voisines, le bourgmestre peut fixer les conditions d'aménagement, l'orientation des faîtes, la pente des toitures et la couverture de celles-ci. AC de Waldbillig 15 / 51

16 f) Les équipements techniques collectifs (p. ex. trafos) non mobiles, implantés de façon permanente à un endroit, sont dispensés de l application des dispositions ci-dessus ainsi que des dispositions de l article B.2.9d). E.3 VERSION FINALE B Toitures article B Toitures a) Les toitures des constructions principales sont à deux pans, en croupe, en demi-croupe, en bâtière, à la Mansart ou à pans coupés (Krüppelwalmdach) et ont une pente entre 30 et 45 degrés. Seul le brisis d un toit à la Mansart aura une pente jusqu à 85 degrés. Le dépassement de la corniche ne peut être inférieur à 10 cm et supérieur à 30 cm. Les toitures terrasses ne peuvent couvrir plus de 20% de la surface bâtie. b) Les lucarnes peuvent être placées à l'aplomb du parement extérieur du mur de façade, à un mètre de recul minimum des limites latérales, les arêtes et les noues d'une toiture surélevée. Les lucarnes doivent présenter un rapport entre la largeur et la hauteur égal ou supérieur à 1,25. La largeur additionnée des frontons et lucarnes ne peut dépasser 40 % de la longueur de la façade si l avant-toit n est pas interrompu et 33% dans le cas contraire. La surface totale des frontons et lucarnes ne peut dépasser 25% de la surface du pan de toiture dans lequel ils sont situés si l avant-toit n est pas interrompu et 15% dans le cas contraire. Dans tous les cas le niveau du faîte des frontons et lucarnes doit être inférieur d'au moins 1 mètre par rapport au niveau du faîte de la toiture dans laquelle ils sont situés. Les lucarnes et frontons peuvent être couverts par une toiture à pan unique qui présente une inclinaison minimale de 5 degrés. c) Des châssis rampants peuvent être autorisés dans la pente de la toiture. Dans les pans de toitures orientées vers la voie publique, ils ne peuvent dépasser 10 % du pan de toiture dans lequel ils se situent. Pour les autres pans, ils ne peuvent dépasser 15%. d) A l exception des frontons et des lucarnes visés dans l alinéa b, des souches de cheminées et de ventilation, les autres superstructures des constructions doivent se trouver à l intérieur de la pente de la toiture et être intégrées dans les combles, le tout sans préjudice des dispositions de l article C.1.6 f. e) Sauf dérogation accordée par le bourgmestre, les toitures en pente sont obligatoires sur l'ensemble du territoire communal. Pour tenir compte du caractère architectural des constructions voisines, le bourgmestre peut fixer les conditions d'aménagement, l'orientation des faîtes, la pente des toitures et la couverture de celles-ci. f) Les équipements techniques collectifs (p. ex. trafos) non mobiles, implantés de façon permanente à un endroit, sont dispensés de l application des dispositions ci-dessus ainsi que des dispositions de l article B.2.9d). AC de Waldbillig 16 / 51

17 Dépendance F. Modification de l article B Dépendance F.1 TEXTES EN VIGUEUR B Dépendance article B Dépendance a) La hauteur à la corniche d'une dépendance, à l exception des bâtiments agricoles, ne peut excéder 4 mètres sauf pour les constructions agricoles. Le faîtage de toute dépendance doit se situer au moins à 0.50 mètres plus bas que celui de la construction principale et ne peut dépasser mètres. b) Aucune dépendance ne peut être autorisée dans les marges de reculement minimale avant. Avec un accord écrit entre voisins, une dépendance peut être érigée dans les marges de reculement latérales (y compris la bande de construction) et postérieures imposées. L'accord entre voisins confère aux différentes parties ayant conclu l'accord les mêmes droits et droits de réciprocité, sauf si une autre forme de compromis est explicitement stipulée. 8m* construction principale 3m 3m 3m construction principale 3m 4.50 m 4,50m voie publique zone où l'accord écrit des voisins est requis pour la construction de dépendances c) Une dérogation à cette exigence d un accord écrit entre voisins peut être octroyée s'il existe, sur un terrain voisin, une construction en limite de propriété. Le requérant peut édifier une dépendance sur la même emprise qu'occupe la dépendance existante sur la limite de propriété. d) Une dépendance construite en limite de propriété doit être aménagée de telle façon que les eaux de pluie s'écoulant de la toiture se déversent sur le bien-fonds même où la construction est érigée. Les murs extérieurs de la dépendance se situant sur une limite de propriété doivent être réalisés sous la forme de murs mitoyens, sauf si l'accord entre voisins le stipule autrement. e) Les façades et les toitures des dépendances ayant une emprise au sol de plus de 20 m2, sont à traiter de façon à présenter le même aspect que la construction principale. Les dispositions de l article B.1.11 sont applicables aux toitures des dépendances. AC de Waldbillig 17 / 51

18 F.2 MODIFICATIONS B.1.12a. Dépendance article B.1.12a. Dépendance a) La hauteur à la corniche d'une dépendance, à l exception des bâtiments agricoles, ne peut excéder 4 mètres sauf pour les constructions agricoles. Le faîtage de toute dépendance doit se situer au moins à 0.50 mètres plus bas que celui de la construction principale et ne peut dépasser mètres, sauf que le faîtage de toute dépendance ayant une surface construite inférieure à 20 m² ne peut dépasser 4 mètres. b) Aucune dépendance ne peut être autorisée dans les marges de reculement minimale avant. Avec un accord écrit entre voisins, une dépendance peut être érigée dans les marges de reculement latérales (y compris la bande de construction) et postérieures imposées. L'accord entre voisins confère aux différentes parties ayant conclu l'accord les mêmes droits et droits de réciprocité, sauf si une autre forme de compromis est explicitement stipulée. 8m* construction principale 3m 3m 3m construction principale 3m 4.50 m 4,50m voie publique zone où l'accord écrit des voisins est requis pour la construction de dépendances c) Une dérogation à cette exigence d un accord écrit entre voisins peut être octroyée s'il existe, sur un terrain voisin, une construction en limite de propriété. Le requérant peut édifier une dépendance sur la même emprise qu'occupe la dépendance existante sur la limite de propriété. d) Une dépendance construite en limite de propriété doit être aménagée de telle façon que les eaux de pluie s'écoulant de la toiture se déversent sur le bien-fonds même où la construction est érigée. Les murs extérieurs de la dépendance se situant sur une limite de propriété doivent être réalisés sous la forme de murs mitoyens, sauf si l'accord entre voisins le stipule autrement. e) Les façades et les toitures des dépendances ayant une emprise au sol de plus de 20 m2, sont à traiter de façon à présenter le même aspect que la construction principale. Les dispositions de l article B.1.11, mais pas celles de l article B.2.9d) 2 e phrase, sont applicables aux toitures de ces des dépendances. Par dérogation à la phrase qui précède, une toiture à versant unique est admissible sur une dépendance accolée à une autre construction, sous condition que la toiture accolée respecte une pente minimale de 15 degrés et que son faîtage présente une hauteur inférieure à la corniche de l autre construction du côté de l accolement sans dépasser 4 mètres ; en cas d accolement à un mur pignon de l autre construction, le faîtage doit présenter une hauteur inférieure à la corniche la plus basse de l autre construction sans dépasser 4 mètres. f) Si des dépendances sont étendues au-delà de 20 m², notamment par voie d agrandissement ou d accolement d une autre dépendance, la dépendance globale en résultant devra respecter les dispositions du présent article. g) Les toitures des dépendances ayant une emprise au sol de moins de 20 m² sont dispensées de l application des dispositions de l article B.1.11a) et de l article B.2.9d) deuxième phrase. AC de Waldbillig 18 / 51

19 F.3 VERSION FINALE B.1.12a. Dépendance article B.1.12a. Dépendance a) Le faîtage de toute dépendance doit se situer au moins à 0.50 mètres plus bas que celui de la construction principale et ne peut dépasser mètres, sauf que le faîtage de toute dépendance ayant une surface construite inférieure à 20 m² ne peut dépasser 4 mètres. b) Aucune dépendance ne peut être autorisée dans les marges de reculement minimale avant. Avec un accord écrit entre voisins, une dépendance peut être érigée dans les marges de reculement latérales (y compris la bande de construction) et postérieures imposées. L'accord entre voisins confère aux différentes parties ayant conclu l'accord les mêmes droits et droits de réciprocité, sauf si une autre forme de compromis est explicitement stipulée. 8m* construction principale 3m 3m 3m construction principale 3m 4.50 m 4,50m voie publique zone où l'accord écrit des voisins est requis pour la construction de dépendances c) Une dérogation à cette exigence d un accord écrit entre voisins peut être octroyée s'il existe, sur un terrain voisin, une construction en limite de propriété. Le requérant peut édifier une dépendance sur la même emprise qu'occupe la dépendance existante sur la limite de propriété. d) Une dépendance construite en limite de propriété doit être aménagée de telle façon que les eaux de pluie s'écoulant de la toiture se déversent sur le bien-fonds même où la construction est érigée. Les murs extérieurs de la dépendance se situant sur une limite de propriété doivent être réalisés sous la forme de murs mitoyens, sauf si l'accord entre voisins le stipule autrement. e) Les façades et les toitures des dépendances ayant une emprise au sol de plus de 20 m2, sont à traiter de façon à présenter le même aspect que la construction principale. Les dispositions de l article B.1.11, mais pas celles de l article B.2.9d) 2e phrase, sont applicables aux toitures de ces dépendances. Par dérogation à la phrase qui précède, une toiture à versant unique est admissible sur une dépendance accolée à une autre construction, sous condition que la toiture accolée respecte une pente minimale de 15 degrés et que son faîtage présente une hauteur inférieure à la corniche de l autre construction du côté de l accolement sans dépasser 4 mètres ; en cas d accolement à un mur pignon de l autre construction, le faîtage doit présenter une hauteur inférieure à la corniche la plus basse de l autre construction sans dépasser 4 mètres. f) Si des dépendances sont étendues au-delà de 20 m², notamment par voie d agrandissement ou d accolement d une autre dépendance, la dépendance globale en résultant devra respecter les dispositions du présent article. g) Les toitures des dépendances ayant une emprise au sol de moins de 20 m² sont dispensées de l application des dispositions de l article B.1.11a) et de l article B.2.9d) deuxième phrase. AC de Waldbillig 19 / 51

20 G. Nouveau article B.1.12b. Vérandas et couvertures de terrasses G.1 TEXTES EN VIGUEUR B.1.12b. Vérandas et couvertures de terrasses N existe pas G.2 MODIFICATIONS B.1.12b. Vérandas et couvertures de terrasses article B.1.12b Vérandas et couvertures de terrasses a) Est à considérer comme véranda une galerie hors œuvre adossée à la façade d'une maison et composée d'une ossature légère. Est à considérer comme couverture de terrasse tout ouvrage couvrant une surface stabilisée hors œuvre par le haut. b) Les vérandas ne peuvent être adossées qu'au rez-de-chaussée d'une maison d'habitation et ne peuvent servir qu'à des fins d'habitation. c) La hauteur à la corniche des vérandas et couvertures de terrasses doit se situer entre 2 mètres et la hauteur du rez-de-chaussée. La hauteur du faîte ne peut dépasser la hauteur de la corniche de la maison d'habitation si celle-ci comporte un seul niveau plein et 3,5 mètres dans les autres cas. d) Les toitures des vérandas et couvertures de terrasses peuvent être à pan unique et les dispositions de l'article B.2.9.d) ne sont pas applicables à leur égard. e) Les vérandas et couvertures de terrasses doivent respecter les reculs de la bande d'alignement prévus par l'article B G.3 VERSION FINALE B.1.12b. Vérandas et couvertures de terrasses article B.1.12b. Vérandas et couvertures de terrasses a) Est à considérer comme véranda une galerie hors œuvre adossée à la façade d'une maison et composée d'une ossature légère. Est à considérer comme couverture de terrasse tout ouvrage couvrant une surface stabilisée hors œuvre par le haut. b) Les vérandas ne peuvent être adossées qu'au rez-de-chaussée d'une maison d'habitation et ne peuvent servir qu'à des fins d'habitation. c) La hauteur à la corniche des vérandas et couvertures de terrasses doit se situer entre 2 mètres et la hauteur du rez-de-chaussée. La hauteur du faîte ne peut dépasser la hauteur de la corniche de la maison d'habitation si celle-ci comporte un seul niveau plein et 3,5 mètres dans les autres cas. d) Les toitures des vérandas et couvertures de terrasses peuvent être à pan unique et les dispositions de l'article B.2.9.d) ne sont pas applicables à leur égard. e) Les vérandas et couvertures de terrasses doivent respecter les reculs de la bande d'alignement prévus par l'article B AC de Waldbillig 20 / 51

21 2. Règles d'urbanisme applicables à la zone de camping H. Modification de l article B Caravanes et imperméabilisation des sols H.1 TEXTES EN VIGUEUR B Caravanes et imperméabilisation des sols article B Caravanes et imperméabilisation des sols a) Les logements des clients du camping doivent rester mobiles et dépourvus de fondations. b) Les terrains ne peuvent être imperméabilisés que dans la mesure nécessaire à l aménagement des voies d accès et de circulation ainsi que de surfaces affectées à une utilisation collective. H.2 MODIFICATIONS B Caravanes et imperméabilisation des sols article B Caravanes et imperméabilisation des sols a) Les logements des clients du camping doivent rester mobiles et être dépourvus de fondations. b) Les terrains ne peuvent être imperméabilisés que dans la mesure nécessaire à l aménagement des voies d accès et de circulation ainsi que de surfaces affectées à une utilisation collective. H.3 VERSION FINALE B Caravanes et imperméabilisation des sols article B Caravanes et imperméabilisation des sols a) Les logements des clients du camping doivent être dépourvus de fondations. b) Les terrains ne peuvent être imperméabilisés que dans la mesure nécessaire à l aménagement des voies d accès et de circulation ainsi que de surfaces affectées à une utilisation collective. AC de Waldbillig 21 / 51

PLAN D AMENAGEMENT PARTICULIER QUARTIERS EXISTANTS

PLAN D AMENAGEMENT PARTICULIER QUARTIERS EXISTANTS PLAN D AMENAGEMENT PARTICULIER QUARTIERS EXISTANTS PROJET Partie écrite PAP QE avril 2016 58, rue de Machtum L-6753 GREVENMACHER G.-D. de Luxembourg tél.: +352 26 45 80 90 fax: +352 26 25 84 86 mail@pact.lu

Plus en détail

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions

Commune de Bretonnières. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Commune de Bretonnières Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions CHAPITRE PREMIER Dispositions

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/6 Art. 6 Secteurs d habitat à

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz Caractère et vocation de la zone Il s agit d une zone destinée à l accueil d activités économiques, notamment d activités commerciales, tertiaires, de services

Plus en détail

R EGLEMENT LOTISSEMENT "NICOLE DUCLOS"

R EGLEMENT LOTISSEMENT NICOLE DUCLOS R EGLEMENT LOTISSEMENT "NICOLE DUCLOS" Section 1 - Nature de l'occupation et de l'utilisation du sol REGLE 1 : OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL ADMISES - Sont notamment admises : # les constructions

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF Sur le territoire de la commune de MAISONS-ALFORT La zone UD comprend un seul secteur UFa et UFb SECTION I NATURE DE L OCCUPATION OU DE L UTILISATION

Plus en détail

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT

PLAN D EXTENSION. «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT PLAN D EXTENSION «En Dallaz Les Assenges» REGLEMENT Règlement du plan d extension partiel s appliquant aux secteurs «En Dalaz» et «Les Assenges» et modifiant le règlement des zones de villas, de l ordre

Plus en détail

PLAN PARTIEL D'AFFECTATION EN SAINT-JEAN

PLAN PARTIEL D'AFFECTATION EN SAINT-JEAN Commune de Morges PLAN PARTIEL D'AFFECTATION EN SAINT-JEAN 1. Zone de l'habitat collectif Destination Ordre de construction Art. 1.1 - Cette zone est destinée à l'habitat collectif. Le degré de sensibilité

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU POS

REVISION SIMPLIFIEE DU POS Commune de Bobigny Département de la Seine-Saint-Denis REVISION SIMPLIFIEE DU POS PARC DE LA BERGERE 3.2. Règlement révisé 10 décembre 2009 Nota Bene : pour faciliter la prise de connaissance des modifications

Plus en détail

CHAPITRE IV - ZONE UC

CHAPITRE IV - ZONE UC ZONE UC CHAPITRE IV - ZONE UC Caractère de la zone UC : Il s'agit d'un espace urbain péricentral de densité moyenne principalement destiné à l'habitat et aux services, où les bâtiments sont construits

Plus en détail

REGLEMENT DE LOTISSEMENT

REGLEMENT DE LOTISSEMENT DEPARTEMENT DES HAUTES - PYRENEES COMMUNE D OSSUN LOTISSEMENT L AQUEDUC REGLEMENT DE LOTISSEMENT SCP BEFRE-PELTIER I. DISPOSITIONS GENERALES : 1-1 OBJET DU REGLEMENT : Le présent règlement a pour objet

Plus en détail

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles COMMUNE DE LOUISFERT Règlement du PLU PLAN LOCAL D URBANISME approuvé le 1 er juillet 2008 et modifié le 15 juin 2010 Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles La zone N est une zone naturelle

Plus en détail

CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH

CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH Il s agit d une zone de protection correspondant au centre historique de Beauvais (cathédrale, ancien palais épiscopal,

Plus en détail

PARTIE ECRITE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL REGLEMENT GENERAL SUR LES BATISSES, LES VOIES PUBLIQUES ET LES SITES

PARTIE ECRITE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL REGLEMENT GENERAL SUR LES BATISSES, LES VOIES PUBLIQUES ET LES SITES COMMUNE DE VICHTEN PARTIE ECRITE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL REGLEMENT GENERAL SUR LES BATISSES, LES VOIES PUBLIQUES ET LES SITES version coordonnée MARS 2014 TR-ENGINEERING Ingénieurs - conseils 86-88,

Plus en détail

Règlement sur les bâtisses, les voies publiques et les sites

Règlement sur les bâtisses, les voies publiques et les sites Règlement sur les bâtisses, les voies publiques et les sites - partie graphique du P.A.G. - partie écrite du P.A.G. - règlement des bâtisses Administration Communale de Flaxweiler 1 rue Berg L-6926 Flaxweiler

Plus en détail

Art. 1 But et portée du règlement... 3. Art. 2 Définition des documents graphiques... 3. Art. 3 Affectations... 3

Art. 1 But et portée du règlement... 3. Art. 2 Définition des documents graphiques... 3. Art. 3 Affectations... 3 OBJET : PROJET D AMÉNAGEMENT PARTICULIER "RUE DE LUXEMBOURG" À ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ECRITE REGLEMENTAIRE Modifiée selon avis 16994/59C COMMUNE : ESCH-SUR-ALZETTE PARCELLES : N 3144 / 17846 ET N 3144

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/5 Art. 7 Secteurs de faible densité

Plus en détail

(Mémorial A159/2011, page 2796)

(Mémorial A159/2011, page 2796) ORGANISATION DES COMMUNES - AMENAGEMENT TERRITORIALE 1 Règlement grand-ducal du 28 juillet 2011 concernant le contenu du plan d aménagement particulier «quartier existant» et du plan d aménagement particulier

Plus en détail

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Le présent règlement s applique au lotissement «Les Grands Champs». Ce règlement ainsi que le plan de composition qui lui

Plus en détail

Sont comprises les activités industrielles, artisanales et les logements liés et nécessaires à l activité.

Sont comprises les activités industrielles, artisanales et les logements liés et nécessaires à l activité. LEXIQUE Accès L accès est un passage privé, non ouvert à la circulation publique, situé sur l emprise de la propriété ou aménagé sur fonds voisin reliant la construction à la voie de desserte. Il correspond

Plus en détail

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Chapitre 5 : Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Caractère de la zone La zone NC est une zone naturelle constituée des parties du territoire communal ayant une vocation agricole.

Plus en détail

Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions

Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions COMMUNE DE GRYON Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions CHAPITRE I Dispositions générales Généralités Article premier Le présent règlement fixe les règles destinées à

Plus en détail

DISPOSITIONS APPICABLES AUX ZONES UX

DISPOSITIONS APPICABLES AUX ZONES UX 1 DISPOSITIONS APPICABLES AUX ZONES UX SECTION 0 : CARACTERE DE LA ZONE UX Il s'agit des secteurs où sont actuellement regroupées les activités artisanales. Ces activités économiques y compris les activités

Plus en détail

S O M M A I R E TITRE I - LES REGLES D'URBANISME DU PLAN GENERAL D'AMENAGEMENT

S O M M A I R E TITRE I - LES REGLES D'URBANISME DU PLAN GENERAL D'AMENAGEMENT S O M M A I R E TITRE I - LES REGLES D'URBANISME DU PLAN GENERAL D'AMENAGEMENT PAGE Art. 1 Généralités 6 Art. 1.1 But (ancien art. 1) 6 Art. 1.2 Plans et règlements (ancien art. 2) 6 Art. 1.3 Commission

Plus en détail

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine peu dense où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter. Ub ARTICLE Ub 1 OCCUPATIONS

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

Commune d'hermenches. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions

Commune d'hermenches. Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Commune d'hermenches Règlement communal sur le plan d extension et la police des constructions Chapitre I Dispositions générales Art. 1 Le présent règlement fixe les règles destinées à assurer un aménagement

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE UF

DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE UF DISPOSITIONS APPLICABLES EN ZONE UF SECTION 0 - CARACTERE DE LA ZONE UF Constructions individuelles à usage d'habitation, de deux logements maximum. SECTION 1 - NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION

Plus en détail

AVERTISSEMENT IMPORTANT

AVERTISSEMENT IMPORTANT AVERTISSEMENT IMPORTANT Il est expressément précisé que le présent document ne constitue qu un document de travail mis à la disposition du public à titre strictement consultatif et informatif. Le présent

Plus en détail

CHAPITRE PREMIER Dispositions générales

CHAPITRE PREMIER Dispositions générales 3 CHAPITRE PREMIER Dispositions générales Article premier. Le présent règlement fixe les régies destinées àassurer un aménagement rationnel du territoire de la commune d Essertines-sur-Rolle. Art. 2. La

Plus en détail

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 2 -COMMUNE DE ROGNAC MODIFICATION DU P.O.S. N 8 - REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 17 février 2011 approuvant les

Plus en détail

RAPPORT DE PRESENTATION

RAPPORT DE PRESENTATION COMMUNE DE SAINT PIERRE DU PERRAY PLAN LOCAL D URBANISME Approuvé le 14 décembre 2006 RAPPORT DE PRESENTATION PROJET DE MODIFICATION SIMPLIFIEE N 2 PLU prescrit le PADD débattu le Projet de PLU arrêté

Plus en détail

La zone UC représente la zone résidentielle et pavillonnaire de la commune.

La zone UC représente la zone résidentielle et pavillonnaire de la commune. ZONE UC La zone UC représente la zone résidentielle et pavillonnaire de la commune. Le secteur UCa correspond aux extensions pavillonnaires plus éloignées du centre - bourg. Une partie nord de la zone

Plus en détail

COMMUNE DE BOUSSENS REGLEMENT SUR LES CONSTRUCTIONS ET L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

COMMUNE DE BOUSSENS REGLEMENT SUR LES CONSTRUCTIONS ET L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE COMMUNE DE BOUSSENS REGLEMENT SUR LES CONSTRUCTIONS ET L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE 1. BUT Le présent document fixe les règles applicables aux constructions et à l aménagement du territoire de Boussens.

Plus en détail

ZONE UD Secteurs UD1 à UD4

ZONE UD Secteurs UD1 à UD4 ZONE UD Secteurs UD1 à UD4 Section I Nature de l'occupation et de l'utilisation du sol ARTICLE UD1 - OCCUPATIONS OU UTILISATIONS DU SOL ADMISES I - Sont notamment admises les occupations ou utilisations

Plus en détail

REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC

REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC CHAPITRE III - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES UC Nota : La zone UC comprend les secteurs : UCa, UCb et UCc. Les termes dans ce chapitre ayant un astérisque renvoient à une définition à l Article 5 du Titre

Plus en détail

PLAN DE QUARTIER. «Bussigny centre»

PLAN DE QUARTIER. «Bussigny centre» PLAN DE QUARTIER «Bussigny centre» REGLEMENT CHAPITRE I PERIMETRE DU PLAN DE QUARTIER 1. Le plan de quartier régi par le présent règlement s applique aux parcelles nos 391 394, 1641 1784 et 1785 1632 délimitées

Plus en détail

3 - LE RÈGLEMENT Commune de CHILLY-MAZARIN. Département de l ESSONNE PLAN LOCAL D URBANISME 3.2 - LEXIQUE

3 - LE RÈGLEMENT Commune de CHILLY-MAZARIN. Département de l ESSONNE PLAN LOCAL D URBANISME 3.2 - LEXIQUE 3 - LE RÈGLEMENT Commune de CHILLY-MAZARIN Département de l ESSONNE PLAN LOCAL D URBANISME 3.2 - LEXIQUE Arrêté le : 05 juillet 2010 Approuvé le : 04 avril 2011 Modifié le : 28 juin 2011 >-- 2 --< PLU

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 4

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 4 Règlement TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 4 CHAPITRE 4 DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUTES LES ZONES... 121 SECTION 1 CONTRIBUTION POUR FINS DE PARCS, DE TERRAINS DE JEUX ET D ESPACES NATURELS... 121 79. Exigence

Plus en détail

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012)

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) Article 1 : Exposé COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) La Commune est propriétaire sur la commune de BUSSANG de terrains cadastrés

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE CHENOISE. Règlement 3 DEPARTEMENT DE SEINE ET MARNE

PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE CHENOISE. Règlement 3 DEPARTEMENT DE SEINE ET MARNE DEPARTEMENT DE SEINE ET MARNE COMMUNE DE CHENOISE PLAN LOCAL D URBANISME Règlement 3 Arrêté par délibération du Conseil municipal en date du : Approuvé par délibération du conseil municipal en date du

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES DE MOUVEMENTS DE TERRAIN VERSANT NORD DU MONT CANISY SUR LA COMMUNE DE BENERVILLE SUR MER PIECE 3 REGLEMENT

PLAN DE PREVENTION DES RISQUES DE MOUVEMENTS DE TERRAIN VERSANT NORD DU MONT CANISY SUR LA COMMUNE DE BENERVILLE SUR MER PIECE 3 REGLEMENT PREFECTURE DU CALVADOS direction départementale de l'équipement Calvados service urbanisme PLAN DE PREVENTION DES RISQUES DE MOUVEMENTS DE TERRAIN VERSANT NORD DU MONT CANISY SUR LA COMMUNE DE BENERVILLE

Plus en détail

IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION

IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION IX AIRES INDUSTRIELLES ET/OU D ARTISANAT, DE P.M.E. ET D EXTRACTION Ce règlement porte sur les zones industrielles (Abattoir, gazomètre, carrière de Montorgueil, ), sur toutes les zones d extraction et

Plus en détail

CHAPITRE 4 - ZONE UE

CHAPITRE 4 - ZONE UE CHAPITRE 4 - ZONE La zone, secteurs destinées à accueillir des constructions à usage d habitation, des équipements collectifs, scolaires, sanitaires, sociaux ou culturels, de sports ou de loisirs. Rappels

Plus en détail

le permis de construire, la déclaration préalable

le permis de construire, la déclaration préalable le permis de construire, la déclaration préalable Vous avez un projet de construction neuve ou d'extension, de plus de 20 m², d une maison individuelle? Vous souhaitez modifier l'utilisation de locaux

Plus en détail

PRINCIPE 1 Privilégier les matériaux de revêtement extérieur en maçonnerie

PRINCIPE 1 Privilégier les matériaux de revêtement extérieur en maçonnerie Service de l urbanisme 5 avril 2006 1 GUIDE SUR LA QUALITÉ ARCHITECTURALE DES BÂTIMENTS RÉSIDENTIELS TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...2 PRINCIPE 1 Privilégier les matériaux de revêtement extérieur en maçonnerie

Plus en détail

RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT

RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT RÈGLEMENT DE # 2008-272 M UNICIPALITE DE S AINT C LAUDE Amendements intégrés Règlements Entrée en vigueur Date 2011-272 272-01 22 juin 2011 19 juillet 2011 2012-272 272-02 10 mai 2012 17 octobre 2012 RÈGLEMENT

Plus en détail

Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme

Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme Lotissement «Les Chavades» - Manzat, Puy-de-Dôme 3 parcelles viabilisées disponibles 781 à 849 m 2-40 euros le m 2 8 parcelles vendues Pour plus d'informations, contacter : Mme Kmieciak, Secrétaire Générale

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS.

REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS. REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS. Chapitre I Dispositions générales. Art. 1. Le présent règlement fixe les règles destinées à assurer un aménagement rationnel

Plus en détail

TITRE III : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE III : DISPOSITIONS GÉNÉRALES TITRE III : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Usages autorisés dans les cours et les marges Table des matières 6.1 bâtiment principal 6.2 marges 6.2.1 marges de recul 6.2.2 mesure de la marge de recul 6.2.3 empiétement

Plus en détail

CHAPITRE X DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UJ CARACTERE DE LA ZONE

CHAPITRE X DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UJ CARACTERE DE LA ZONE DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UJ CARACTERE DE LA ZONE CHAPITRE X La zone UJ occupe une position particulière dans l'aménagement du centre-ville. Elle est destinée à permettre la restructuration de

Plus en détail

LOTISSEMENT DES FLEURS

LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 LOTISSEMENT DES FLEURS Règlement d'urbanisme 2 LOTISSEMENT DES FLEURS Commune de ZILLISHEIM - 68 REGLEMENT D URBANISME Suivant les règles d urbanisme applicables sur le territoire

Plus en détail

Plan d'aménagement général

Plan d'aménagement général Plan d'aménagement général partie écrite règlement sur les bâtisses novembre 2000 modifications ponctuelles mars 2011 Modifications : Articles 4, 18, 30 approuvés définitivement par le Ministre de l Intérieur

Plus en détail

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT GRETZ-ARMAINVILLIERS Commune du Département de Seine et Marne P.L.U Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT 23 novembre 2015 ZONE UE En application de l article R.123-10-1 du code de l urbanisme, il est précisé

Plus en détail

PERMIS D AMENAGER. Lotissement "Le Bifang" 68510 UFFHEIM. Rue Bifang / Rue Suttergasse

PERMIS D AMENAGER. Lotissement Le Bifang 68510 UFFHEIM. Rue Bifang / Rue Suttergasse PA 10c PERMIS D AMENAGER Lotissement "Le Bifang" 68510 UFFHEIM Rue Bifang / Rue Suttergasse DEMANDE DE MODIFICATION DU PERMIS D'AMENAGER N PA 068 341 15 D0001 DU 04 AOUT 2015 REGLEMENT Rémi OSTERMANN GEOMETRE

Plus en détail

CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES

CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES CHAPITRE 9 BÂTIMENTS ACCESSOIRES 9.1 DISPOSITIONS APPLICABLES À TOUS LES BÂTIMENTS ACCESSOIRES 9.1.1 Préexistence d un bâtiment principal 1. Règle générale Un bâtiment accessoire n est autorisé que sur

Plus en détail

BLANZAT REGLEMENT PLAN LOCAL D URBANISME 1.3 COMMUNE DE GROUPE SYCOMORE RÉVISION MODIFICATIONS - RÉVISIONS PARTIELLES

BLANZAT REGLEMENT PLAN LOCAL D URBANISME 1.3 COMMUNE DE GROUPE SYCOMORE RÉVISION MODIFICATIONS - RÉVISIONS PARTIELLES APP DÉPARTEMENT DU PUY DE DÔME APPROUVE 1.3 COMMUNE DE BLANZAT Jean-Marie FREYDEFONT ARCHITECTE - URBANISTE 62, AV Edouard Michelin 63100 Clermont-Ferrand Tel: 04.73.90.23.03 Fax: 04.73.90.22.15 GROUPE

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

Date proposée pour la séance de la commission: - Lundi 16 février 2015 à 20 h 00 Salle Mont-Blanc, Montoly 1

Date proposée pour la séance de la commission: - Lundi 16 février 2015 à 20 h 00 Salle Mont-Blanc, Montoly 1 Préavis municipal n 77 relatif à la modification partielle du règlement communal sur le plan d'extension et la police des constructions (toits plats et zone d'équipements publics) Date proposée pour la

Plus en détail

Chalamont (01) Lotissement. «Le Clos des Lys» REGLEMENT SIMPLIFIE DU LOTISSEMENT

Chalamont (01) Lotissement. «Le Clos des Lys» REGLEMENT SIMPLIFIE DU LOTISSEMENT PA 10.2 Chalamont (01) Lotissement «Le Clos des Lys» REGLEMENT SIMPLIFIE DU LOTISSEMENT Complémentaire aux dispositions d urbanisme en vigueur sur la commune ~ REGLEMENT SIMPLIFIE~ Complémentaire aux dispositions

Plus en détail

Canton de Vaud Commune de Founex. Règlement du plan général d'affectation et la police de constructions. Zone village. Règlement

Canton de Vaud Commune de Founex. Règlement du plan général d'affectation et la police de constructions. Zone village. Règlement Canton de Vaud Commune de Founex Règlement du plan général d'affectation et la police de constructions Zone village Règlement Mars 2011 Pour traiter: Laurent Ollivier / Audrey Girardet urbaplan lausanne

Plus en détail

VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708

VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708 VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT NUMÉRO 708 PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT NUMÉRO 708 VILLE DE VARENNES RÈGLEMENT DE LOTISSEMENT AVIS DE MOTION : ADOPTION : ENTRÉE EN VIGUEUR : Numéro du règlement

Plus en détail

REGLEMENT SUR LES BATISSES, LES VOIES PUBLIQUES ET LES SITES

REGLEMENT SUR LES BATISSES, LES VOIES PUBLIQUES ET LES SITES Commune de Schifflange REGLEMENT SUR LES BATISSES, LES VOIES PUBLIQUES ET LES SITES No 10c Vu et approuvé Luxembourg, le 9.10.1973 Le Secrétaire d Etat au Ministère de l Intérieur, (s) Emile Krieps 1 SOMMAIRE

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS

REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS REGLEMENT COMMUNAL SUR LE PLAN D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS Chapitre I DISPOSITION GENERALES Article premier Le présent règlement fixe les règles destinées à assurer un aménagement rationnel

Plus en détail

PARTIE ECRITE PLAN D AMENAGEMENT GENERAL COMMUNE DE BERDORF

PARTIE ECRITE PLAN D AMENAGEMENT GENERAL COMMUNE DE BERDORF PARTIE ECRITE DU PLAN D AMENAGEMENT GENERAL DE LA COMMUNE DE BERDORF Vu et approuvé définitivement Berdorf, le 18 juin 2009 Le conseil communal Page 1/43 TABLE DES MATIERES PARTIE ECRITE DU PLAN D AMENAGEMENT

Plus en détail

5. LES DISPOSITIONS PROPOSEES POUR ASSURER LA MISE EN COMPATIBILITE DU PLU DE MONTAUBAN

5. LES DISPOSITIONS PROPOSEES POUR ASSURER LA MISE EN COMPATIBILITE DU PLU DE MONTAUBAN 5. LES DISPOSITIONS PROPOSEES POUR ASSURER LA MISE EN COMPATIBILITE DU PLU DE MONTAUBAN Mise en compatibilité du PLU de Montauban (82) - Lignes nouvelles Bordeaux Toulouse et Bordeaux Dax Juin 2014 21

Plus en détail

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT GRETZ-ARMAINVILLIERS Commune du Département de Seine et Marne P.L.U Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT 23 novembre 2015 DISPOSITIONS SPÉCIFIQUE ZONE UA En application de l article R.123-10-1 du code de l

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PIEDMONT. RÈGLEMENT N o 761-07-15

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PIEDMONT. RÈGLEMENT N o 761-07-15 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PIEDMONT RÈGLEMENT N o 761-07-15 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT #761-07 PORTANT SUR LE PLAN D IMPLANTATION ET D INTÉGRATION ARCHITECTURALE SUR LE TERRITOIRE DE LA MUNICIPALITÉ

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

Règlement de la Zone UG

Règlement de la Zone UG Règlement de la Zone UG Cette zone qui se retrouve sur la plus grande partie du territoire communal regroupe les quartiers à dominante d habitat. Les gabarits des constructions définis correspondent à

Plus en détail

TITRE III ZONES NATURELLES

TITRE III ZONES NATURELLES TITRE III ZONES NATURELLES CHAPITRE I - ZONES NAE - NAS- NAT CARACTERE DES ZONES 1 NAE 1 NAS - 1 NAT : Les zones 1 NAE, 1 NAS et 1 NAT sont des zones naturelles non équipées, où sont prévues à court et

Plus en détail

COMMUNE D ACLENS REGLEMENT SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS

COMMUNE D ACLENS REGLEMENT SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS 1 COMMUNE D ACLENS REGLEMENT SUR LE PLAN GENERAL D AFFECTATION ET LA POLICE DES CONSTRUCTIONS 2 MODIFICATION DU REGLEMENT Les modifications apportées au règlement figurent en italique CHAPITRE I art. 1

Plus en détail

Leudelange Grand-Duché de Luxembourg

Leudelange Grand-Duché de Luxembourg Administration communale de Leudelange Grand-Duché de Luxembourg Règlement communal sur les bâtisses SOMMAIRE CHAPITRE I Dispositions générales 1 Art. 1.1. But 1 Art. 1.2. Plans et règlements 1 CHAPITRE

Plus en détail

REGLEMENT DU LOTISSEMENT CHAPITRE I DEFINITION DU LOTISSEMENT

REGLEMENT DU LOTISSEMENT CHAPITRE I DEFINITION DU LOTISSEMENT REGLEMENT DU LOTISSEMENT CHAPITRE I DEFINITION DU LOTISSEMENT ARTICLE I/1 : Désignation Le lotissement de 12 parcelles, sis sur le territoire de la Commune de FLEURY SUR ORNE, Calvados, au cadastre de

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT PARTICULIER «44, RUE DU CANAL» ESCH-SUR-ALZETTE ESCH-SUR-ALZETTE. 1630 15057 Section A d Esch-Nord

PROJET D AMENAGEMENT PARTICULIER «44, RUE DU CANAL» ESCH-SUR-ALZETTE ESCH-SUR-ALZETTE. 1630 15057 Section A d Esch-Nord KERG & EWEN A R C H I T E C T E S S. C. Objet PROJET D AMENAGEMENT PARTICULIER «44, RUE DU CANAL» ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ECRITE Commune ESCH-SUR-ALZETTE Parcelles 1630 15057 Section A d Esch-Nord Maître

Plus en détail

CHAPITRE 8 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE UX

CHAPITRE 8 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE UX CHAPITRE 8 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE UX Cette zone est concernée par des aléas mouvements de terrain et chutes de masses rocheuses. Les occupations et utilisations du sol peuvent être soumises à interdiction,

Plus en détail

PA10. Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA»

PA10. Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA» PA10 07-038 Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA» REGLEMENT DU LOTISSEMENT -------- I PRINCIPE REGLEMENTAIRE

Plus en détail

Autorisations et procédures pour construction et démolition LONAY

Autorisations et procédures pour construction et démolition LONAY Autorisations et procédures pour construction et démolition LONAY Documents à fournir Dispense d enquête (avec signature des voisins) Lorsque la construction entreprise nécessite une demande de dispense

Plus en détail

Règlement de la zone UC

Règlement de la zone UC Règlement de la zone UC Caractère de la zone UC La zone UC est constituée de quartiers d'habitations récents, qui constituent les extensions du bourg ou des faubourgs. SECTION I - NATURE DE L'OCCUPATION

Plus en détail

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES

CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES CHAPITRE 2: CARACTERISTIQUES DES ZONES Article 7.- Secteur de faible densité. a) Les secteurs d'habitation de faible densité comprennent les parties du territoire communal réservées aux maisons d'habitation

Plus en détail

DEFINITIONS. ALIGNEMENT VERTICAL - composition dans une façade des ouvertures situées dans le même axe vertical.

DEFINITIONS. ALIGNEMENT VERTICAL - composition dans une façade des ouvertures situées dans le même axe vertical. Annexe 1 DEFINITIONS A ACCES - pour être constructible, tout terrain doit avoir accès à une voie (voir ce mot) publique ou privée, soit directement, soit par l intermédiaire d un passage aménagé sur fonds

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DISPOSITIONS GENERALES Objet du règlement Le présent règlement a pour objet de fixer les règles et servitudes d intérêt général imposées

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE Ah

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE Ah DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE Ah LA ZONE Ah EST UNE ZONE AGRICOLE. ELLE DELIMITE DES ZONES DEJA BATIES, SATUREES OU DANS LESQUELLES L INSUFFISANCE DES RESEAUX NE PERMET PAS UNE DENSIFICATION DE L

Plus en détail

4. DISPOSITIONS SPECIFIQUES A LA ZONE UB

4. DISPOSITIONS SPECIFIQUES A LA ZONE UB 4. DISPOSITIONS SPECIFIQUES A LA ZONE UB Il est rappelé que les dispositions thématiques viennent en complément des dispositions par zone. En outre, les règles définies dans chacune des zones ne sont applicables

Plus en détail

DARNETAL -76- Rue de Préaux. Sente des Cressonnières. Lotissement de 11 lots RJP IMMOBILIER REGLEMENT DE LOTISSEMENT -3.1- -PA 10- Décembre 2011

DARNETAL -76- Rue de Préaux. Sente des Cressonnières. Lotissement de 11 lots RJP IMMOBILIER REGLEMENT DE LOTISSEMENT -3.1- -PA 10- Décembre 2011 DARNETAL -76- Rue de Préaux Sente des Cressonnières Lotissement de 11 lots RJP IMMOBILIER REGLEMENT DE LOTISSEMENT -3.1- -PA 10- Décembre 2011 INDICE MODIFICATION DATE 3,1 Parcellaire 03/02/12 Le présent

Plus en détail

REGLEMENT SUR LES BATISSES

REGLEMENT SUR LES BATISSES ADMINISTRATION COMMUNALE DE KOERICH REGLEMENT SUR LES BATISSES CONSTRUCTIONS, VOIES PUBLIQUES, CHANTIER Prise en compte des modifications suite : - aux réclamations contre la modification ponctuelle de

Plus en détail

PLAN D AMENAGEMENT PARTICULIER. P.A.P «Cour des Créateurs_120, rue de Luxembourg»

PLAN D AMENAGEMENT PARTICULIER. P.A.P «Cour des Créateurs_120, rue de Luxembourg» PLAN D AMENAGEMENT PARTICULIER «Cour des Créateurs_120, rue de Luxembourg» Esch-sur-Alzette 06 Janvier 2016 PARTIE ECRITE 1 Objet : Plan d Aménagement Particulier «Cour des Créateurs_120, rue de Luxembourg»

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES DISPOSITIONS GENERALES Ce règlement est établi conformément à l'article R.123.9 du Code de l'urbanisme. ARTICLE 1 - CHAMP D'APPLICATION Le présent règlement du Plan Local d Urbanisme s'applique à la totalité

Plus en détail

COMMUNE DE CUDREFIN PLAN GENERAL D AFFECTATION DE CHAMPMARTIN

COMMUNE DE CUDREFIN PLAN GENERAL D AFFECTATION DE CHAMPMARTIN COMMUNE DE CUDREFIN PLAN GENERAL D AFFECTATION DE CHAMPMARTIN REGLEMENT sur le plan général d affectation et la police des constructions de Champmartin. Chapitre I Dispositions générales Art. 1 : Buts

Plus en détail

A N N E X E S ANNEXE N 1 : REGLES RELATIVES AU CALCUL DES PLACES DE STATIONNEMENT ANNEXE N 2 : ASPECT ARCHITECTURAL DES CONSTRUCTIONS

A N N E X E S ANNEXE N 1 : REGLES RELATIVES AU CALCUL DES PLACES DE STATIONNEMENT ANNEXE N 2 : ASPECT ARCHITECTURAL DES CONSTRUCTIONS COMMUNE DE GRAND CHAMP 90 A N N E X E S ANNEXE N 1 : REGLES RELATIVES AU CALCUL DES PLACES DE STATIONNEMENT ANNEXE N 2 : ASPECT ARCHITECTURAL DES CONSTRUCTIONS Règlement PLU Modification n 2 COMMUNE DE

Plus en détail

REGLEMENT DES PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES PL-DAILLY TABLE DES MATIERES

REGLEMENT DES PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES PL-DAILLY TABLE DES MATIERES REGLEMENT DES PRESCRIPTIONS URBANISTIQUES PL-DAILLY TABLE DES MATIERES ARTICLE 1 GENERALITE... 2 Art.1.1. Conformité... 2 Art.1.2. Situation... 2 Art.1.3. Caractéristiques du site... 2 Art.1.4. Structure

Plus en détail

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd

SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd SOUS-CHAPITRE III SECTEUR Zd DISPOSITIONS APPLICABLES AU SECTEUR Zd Le secteur Zd est affecté à la construction d un habitat résidentiel en individuel et semi-collectif. SECTION I TYPE D OCCUPATION ET

Plus en détail

COMMUNE DE GORCY REGLEMENT DE LOTISSEMENT

COMMUNE DE GORCY REGLEMENT DE LOTISSEMENT ITB DEPARTEMENT DE LA MEURTHE & MOSELLE COMMUNE DE GORCY REGLEMENT DE LOTISSEMENT Lotissement "Les Douanes" REGLEMENT DU LOTISSEMENT Champ d'application : Le présent règlement s'applique au lotissement

Plus en détail

Zone urbaine à vocation de loisirs, réservée aux activités liées au tourisme, aux sports et aux loisirs et aux équipements publics (cimetière).

Zone urbaine à vocation de loisirs, réservée aux activités liées au tourisme, aux sports et aux loisirs et aux équipements publics (cimetière). CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine à vocation de loisirs, réservée aux activités liées au tourisme, aux sports et aux loisirs et aux équipements publics (cimetière). UL Un secteur ULz est créé pour tenir

Plus en détail

CHAPITRE IX - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UV

CHAPITRE IX - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UV CHAPITRE IX - DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UV Caractère de la zone : Cette zone constitue une spécificité de la Ville de REIMS, par rapport aux autres agglomérations. Elle regroupe l'ensemble des

Plus en détail

ARRÊTÉ MUNICIPAL NO. A-007

ARRÊTÉ MUNICIPAL NO. A-007 ARRÊTÉ MUNICIPAL NO. A-007 En vertu de du paragraphe 42(1) de la Loi sur l'urbanisme, le conseil du Village de Cap- Pelé adopte l arrêté suivant : 1 Le présent arrêté peut être cité sous le titre : Arrêté

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLU) projet de réglementation

Plan Local d Urbanisme (PLU) projet de réglementation Plan Local d Urbanisme (PLU) projet de réglementation Janvier 2013 Composition du règlement d une Zone de PLU Article 1 : Occupations et utilisations du sol interdites Article 2 : Occupations et utilisations

Plus en détail

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES

ACCESSOIRES ET TEMPORAIRES AUTORISÉS DANS LES COURS ET LES MARGES TERMINOLOGIE (RÈGLEMENT 5001, ART.21) REMISE Bâtiment accessoire servant de rangement pour les équipements nécessaires au déroulement des activités de l'usage principal et à l entretien du terrain. (RÈGLEMENT

Plus en détail

Demande de permis d urbanisme dispensée de l intervention d un architecte Article 291 du CWATUPE 1

Demande de permis d urbanisme dispensée de l intervention d un architecte Article 291 du CWATUPE 1 COMPOSITIONS DE DOSSIER Demande de permis d urbanisme dispensée de l intervention d un architecte Article 291 du CWATUPE 1 I. Actes et travaux concernés Placer une ou plusieurs enseignes, ou un ou plusieurs

Plus en détail

La nouvelle fiscalité de l aménagement Mai 2012

La nouvelle fiscalité de l aménagement Mai 2012 0 La nouvelle fiscalité de l aménagement SOMMAIRE 1 2/3 Introduction LA TAXE D AMENAGEMENT 4 Schéma de synthèse 5/6 La Taxe d Aménagement 7/8 La base d imposition 9 Taux 10 Mode de calcul 11/12 Exonérations

Plus en détail