La Fausse maîtresse d école

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Fausse maîtresse d école"

Transcription

1 Pascale Van Audenhove La Fausse maîtresse d école Publibook

2 Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires PARIS France Tél. : +33 (0) IDDN.FR R.P Cet ouvrage a fait l objet d une première publication aux Éditions Publibook en 2011

3

4

5 Longtemps, j ai pensé devenir prof J étais une élève heureuse. Longtemps, j ai pensé devenir prof. Les profs m aimaient bien, c était réciproque. Au lycée de jeunes filles, en province, dans le Nord, la vie scolaire était dévolue au respect du travail. Nos profs, la plupart des femmes, étaient intelligentes, cultivées, différentes. J avais vingt ans quand tout a mal tourné. Un mariage à la va-vite, un départ à l étranger. Au retour, le divorce, l abandon. Complètement seule à Paris, je devais me loger, me nourrir, trouver un travail et renoncer aux ambitions universitaires. J ai passé des concours, je suis entrée dans l Administration, avec un sentiment de résignation. Depuis plusieurs années je travaille dans le logement social, je fais du contrôle financier, je ne suis ni mal payée ni maltraitée. Mais enfin, l administration n est pas une vocation, je n ai pas choisi, c est alimentaire. De toutes façons, maintenant, je n ai plus le choix, j ai mon garçon de 9 ans à élever, je ne peux compter que sur moi-même et sur l école. L école laïque et républicaine, j y crois. Je lui fais confiance pour m aider à élever mon fils. 9

6 Derrière ses murs, l école vit sa mystérieuse vie. Chaque jour j en perçois les échos, les notes, les devoirs, les copains, la récré, la "maîtresse", celle dont j espère la bienveillante protection pour mon petit. Par hasard un collègue de bureau me parle d un dispositif gouvernemental récent, favorisant le décloisonnement administratif, permettant aux fonctionnaires titulaires d une licence (les «catégories A» administratifs) de changer de métier, devenir instituteur (on dit maintenant "professeurs des écoles") en se faisant détacher à l Éducation nationale. Le système semble simple : un an probatoire, puis sur avis de l Inspecteur, maintien du détachement suivi d une intégration dans l «Éduc nat» après cinq ans. Je ne connais pas ce dispositif, mais je suis tout de suite très intéressée à l idée de passer au-delà des murs de l école, vivre au centre d une classe d enfants, les aider à grandir, à apprendre, éveiller leur curiosité, leur intelligence, jouer le rôle essentiel de maîtresse d école, exercer un vrai métier, un métier vivant et actif, abandonner la bureaucratie et les tracas, renouer avec la personne que je voulais être, tenter ma chance et surtout, je m entends très bien avec les enfants, je les trouve tous intéressants, je connais bien les gosses du quartier, les amis de mon fils, ils parlent sans arrêt de l école, de leur maîtresse. Il y a aussi, c est vrai, les vacances scolaires qui me permettront, enfin, d être en vacances avec mon fils, de ne plus avoir à quémander un peu de leur temps auprès de son père, de mes sœurs, de mes parents, ne plus être obligée de l envoyer à contrecœur en colo, ou de le mettre en centre aéré pendant que je suis au bureau. J entrevois le bonheur. 10

7 Pourquoi pas devenir instit? D autant plus, j imagine, que l Éduc nat a certainement prévu une formation pour permettre aux fonctionnaires de devenir profs peut-être un an à l IUFM, ou une série de stages de toutes façons, c est clairement écrit sur la circulaire d application du décret : "les inspecteurs de l Éducation nationale accueillant des fonctionnaires de catégorie A en détachement veilleront à leur procurer la formation nécessaire". Pleine d espoir, j envoie ma candidature à l Inspection Académique. 11

8

9 Acceptée Je suis convoquée pour passer devant la commission administrative formée d inspecteurs généraux chargée de juger les motivations et la personnalité des candidats. À l aise dans un tailleur classique, j explique que je voulais être prof mais que la vie en a décidé autrement, que je m entends bien avec les enfants ma licence latin grec, ma pratique de la peinture, du chant, tout cela semble plaire aux inspecteurs généraux qui se montrent réservés mais aimables. Je me sens déjà acceptée. Quelques jours plus tard, je reçois un courrier : admise! Mon détachement commence le 1 er septembre, à la prochaine rentrée des classes! Reste à obtenir une autorisation de détachement de mon ministère. Tout de suite, les réactions sont très vives, ma demande surprend, choque, provoque. Mes collègues et supérieurs hiérarchiques se montrent réticents, bien au-delà de ce que je pressentais, ils réagissent comme si j avais une lubie dérangeante. L adjoint du chef de service me convoque, me parle avec une inhabituelle douceur : "vous pouvez encore changer d avis" ; mes collègues, des mères de famille, se montrent très réservées visiblement, elles n y croient pas, ça ne leur plaît pas non plus, je me sens obligée de me justifier. 13

10 Du jamais vu dans le service : le chef m invite à déjeuner. Il veut me persuader de renoncer à mon idée, me propose pour me retenir une formation à de nouvelles tâches dans son équipe, de nouvelles responsabilités mais ma décision est prise, je désire réellement devenir instit, la vie qui m attend me paraît beaucoup plus intéressante que rester bureaucrate en attendant la retraite. J ai une amie, intelligente, lucide aussitôt qu elle entend la nouvelle, son visage se ferme, sa voix se durcit : "tu vas en baver " me dit-elle sèchement. Quelques jours plus tard, en pleine rue, un de ses vieux amis, un professeur de collège, ne me salue pas, change de trottoir elle confirme : «oui, je lui ai dit que tu allais devenir prof par la voie d un détachement administratif, il trouve cela scandaleux» Je suis un peu déçue, mais ce n est pas très important je suis heureuse de changer de vie, je ne suis pas trop inquiète, et j attends sereinement la formation, désireuse de bien faire. Début juillet je reçois un courrier de l Éduc nat. Je suis convoquée à un stage de formation de 2 jours! 14

11 La formation Les 8 autres "catégorie A" admis par la commission administrative et moi formons des rangs sérieux et attentifs devant une poignée d inspecteurs qui s emploient à nous expliquer l organisation de l école primaire : les classes, les âges, les cycles. À la fin des deux journées, les inspecteurs abordent le sujet de la pédagogie. Cela se résume à un seul principe : en primaire il est interdit de donner du travail à faire à la maison. À mon immense surprise, nous apprenons qu il faudra attendre la rentrée, ou juste quelques jours avant, pour connaître nos affectations et le niveau des classes qui nous seront attribuées. Je fais respectueusement observer aux fringants inspecteurs que notre formation éclair risque d être bien légère, qu il est dommage que nous ne puissions nous préparer durant les deux mois qui nous séparent de la rentrée l un d eux, trop offusqué pour me regarder, s écrie : "Madame, si vous voulez une formation, passez des concours!". Un autre renchérit : "ne vous plaignez pas, normalement, en juillet les inspecteurs devraient être en vacances!" Le ton est sec. Que faire? J attends, confiante malgré tout je me rassure et me dis que l Éduc nat procure certainement à ses profs des supports tout faits, adaptés à chaque niveau, que chaque classe suivant le même programme, le travail 15

12 des profs doit consister principalement dans l application de ces programmes, garants de l équité entre écoles ce scénario me paraît logique et me plaît. Je ne peux pas imaginer cette grande administration laissant des néophytes aborder un métier si important sans formation, je me figure donc que dans l école où l on va bientôt m accueillir, tout est déjà mis en œuvre pour faciliter mes premiers pas. Je continue à travailler au bureau, mais dès que je le peux, je visite des librairies scolaires, j achète des livres, des guides, je relis et sélectionne des ouvrages, des contes, les fables de La Fontaine. Je rassemble mes souvenirs d enfance studieuse, j imagine comment je vais m adresser aux enfants, aux autres profs. Tout devrait se passer correctement, je me connais, j ai une immense bonne volonté. Et je fais confiance à l Éduc nat. 16

13 La directrice est inquiète Dernière semaine du mois d août : je reçois (enfin) ma nomination à l école D., située dans mon arrondissement du nord-est de Paris. Je téléphone, on me répond que la directrice est encore en vacances. Je pars en reconnaissance voir le bâtiment, le quartier. C est un quartier ordinaire, moyennement bourgeois, le bâtiment est classique, un peu austère, en briques sombres une bonne nouvelle : l école se trouve à 20 minutes à pieds de chez moi. Je m imagine déjà partir de bon matin, sereine et confiante. Puisque la directrice est en vacances, je lui écris : je suis la "catégorie A" que sans aucun doute elle attend, je lui demande de me recevoir quelques jours avant la rentrée, afin, lui dis-je dans ma lettre, qu elle me dise quelle sera ma classe, quels enfants, âge, niveau de connaissances etc. J espère beaucoup, lui dis-je, de ses conseils pédagogiques, j indique mon numéro de téléphone. Dès le lendemain matin, le téléphone sonne, une voix inquiète, c est la directrice. Elle attendait bien une nouvelle instit, mais elle n a jamais entendu parler de moi, encore moins de fonctionnaire de catégorie A, d ailleurs elle ne sait pas ce que c est, et elle ignore tout du dispositif de détachement de fonctionnaires sur des postes de prof. Elle veut bien me recevoir tout de suite. 17

14 C est une dame aux cheveux blancs, très sympathique, atrocement inquiète, qui ne répond à aucune de mes demandes, ne me donne aucun conseil pédagogique la seule chose qui l intéresse, c est trouver un moyen de se sortir de là : elle va en référer, me dit-elle, à "Mme l Inspectrice". Elle me congédie en me promettant de m appeler dès qu elle aura contacté Mme l Inspectrice, qui n est pas encore rentrée de vacances. La rentrée est imminente. J attends, un jour, deux jours, puis je rappelle. La directrice est désolée, elle n a pas pu joindre l inspectrice toujours en vacances, ne me donne pas de nouveau rendez-vous, me dit de venir vendredi, jour de la prérentrée. La rentrée, c est lundi 18

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Sarahta K. BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités

Plus en détail

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Pascal Nowacki BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Délires et tendances dans l Éducation nationale

Délires et tendances dans l Éducation nationale Dany-Jack Mercier Délires et tendances dans l Éducation nationale Filières scientifiques en péril Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte

Plus en détail

PMU Analyses et logiques pour bien jouer!

PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Dany Jurdeczka PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Le Mystère de la dame des sables

Le Mystère de la dame des sables Roland Ducrocq Le Mystère de la dame des sables Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

Joseph Irénée Carcany. Plaine de poésie. Hommage à mon village. Publibook

Joseph Irénée Carcany. Plaine de poésie. Hommage à mon village. Publibook Joseph Irénée Carcany Plaine de poésie Hommage à mon village Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public?

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Master 1 FLE Evolution des courants méthodologiques 2007-2008 Session 2 Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Sarah Descombes N étudiant : 20731087

Plus en détail

Formulaire de candidature pour le séjour culturel d immersion linguistique à Séville (Hiver 2016)

Formulaire de candidature pour le séjour culturel d immersion linguistique à Séville (Hiver 2016) Formulaire de candidature pour le séjour culturel d immersion linguistique à Séville (Hiver 2016) 1. RENSEIGNEMENTS SUR L ÉLÈVE Nom : Prénom : Adresse (rue, ville, code postal) : Téléphone (domicile):

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage de 3 e

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage de 3 e guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage de 3 e 2 Un stage en entreprise réussi, c est une vocation professionnelle qui prend vie. Ce petit guide pratique

Plus en détail

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie.

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie. 1 «Amis pour la vie» Une comédie de la vie. Célia Sam Alexia Amandine Élisa Simon Maureen Distribution modulable Scène I Deux enfants chargés de grands sacs à dos traversent la salle en chantant. Célia,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème. Sommaire du dossier. Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1

STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème. Sommaire du dossier. Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1 STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème Sommaire du dossier Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1 La convention de stage ----------------------------------- page

Plus en détail

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne Dossier n 2 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CUISINIÈRE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Je l ai su tout

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille

CARRELEUSE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Dossier n 4 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CARRELEUSE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Claire, carreleuse dans le 15 eme arrondissement de Marseille Cela faisait

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Alice G., Belge, née à Munich. J ai passé toute ma scolarité à l école européenne de Munich (à part la maternelle).

Plus en détail

La Vie est un bouquet de fleurs Publibook

La Vie est un bouquet de fleurs Publibook Pulchérie Abeme Nkoghe La Vie est un bouquet de fleurs Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

Guide. pour mieux comprendre ma mesure de protection juridique

Guide. pour mieux comprendre ma mesure de protection juridique Guide pour mieux comprendre ma mesure de protection juridique Je m appelle Christel Prado. Je suis présidente de l Unapei. L Unapei est une association nationale qui défend, les droits des personnes handicapées

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga. De L ingénieur au maître spirituel

Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga. De L ingénieur au maître spirituel Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga Conférence de Swami Sai Shivananda Colloque FFY 2013 De L ingénieur au maître spirituel Comme vous le savez je suis docteur

Plus en détail

Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά

Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά ΕΛΛΗΝΟΓΑΛΛΙΚΗ ΣΧΟΛΗ «ΆΓΙΟΣ ΙΩΣΗΦ» Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά 25 Απριλίου 2015 Gram. / 10 C. E.. / 05 P. E. / 05 Total :. / 20 159 ΧΡΟΝΙΑ ΠΟΡΕΙΑ ΣΤΗ ΓΝΩΣΗ ΣΕΒΑΣΜΟΣ ΣΤΙΣ

Plus en détail

I. COMPRÉHENSION ORALE: TEXTE N 1

I. COMPRÉHENSION ORALE: TEXTE N 1 I. COMPRÉHENSION ORALE: TEXTE N 1 Vous allez entendre le texte deux fois. Avant la première écoute, lisez attentivement les questions. ( 6 min ) Pendant la première écoute ne prenez pas de notes, vous

Plus en détail

Comment rencontrer l âme sœur

Comment rencontrer l âme sœur Pabloemma Comment rencontrer l âme sœur 25 façons et trouvez l amour Essai 1 Du même auteur : 2013 paroles intimes (poésie) 2013 En finir avec le passé (poésie) 2013 La vie sépare ceux qui s aiment (poésie)

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE. Intervenants en langues étrangères dans le 1er degré. Contenu

DOSSIER de PRESSE. Intervenants en langues étrangères dans le 1er degré. Contenu DOSSIER de PRESSE Intervenants en langues étrangères dans le 1er degré Contenu Présentation générale Des intervenants en langues étrangères, depuis quand? Quel statut? Quelle rémunération? Le Job idéal?

Plus en détail

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue.

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue. Exercices de langue Compétence pragmatique à évaluer : se présenter (dire son nom et son âge, son origine, en quelle classe on va, quelles langues on parle) Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance

Plus en détail

LA SCIENCE DE LA RICHESSE

LA SCIENCE DE LA RICHESSE LA SCIENCE DE LA RICHESSE Leçon 15 2009 SOPODIVA, Faisant usage des droits de réimpression. 1 Préface Ce programme est composé de 17 leçons qui ont été scindées en 17 ebooks faciles à comprendre et à mettre

Plus en détail

Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu

Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu Objectif : DELF A2 Ecrire un courriel Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu donnes des précisions sur le livre (auteur, titre, ), des détails sur

Plus en détail

RÉCIT DES DÉCOUVERTES

RÉCIT DES DÉCOUVERTES RÉCIT DES DÉCOUVERTES Motivations: En raison de la validation du stage de découverte de première année, mon choix s est porté beaucoup plus sur un emploi salarié en période estivale. En effet, il était

Plus en détail

ENGAGEMENT. Sénior. Confort, bien-être et sécurité chez soi

ENGAGEMENT. Sénior. Confort, bien-être et sécurité chez soi ENGAGEMENT Sénior Confort, bien-être et sécurité chez soi La SLH s engage auprès des séniors La Société Lorraine d Habitat, soucieuse de la qualité de vie de ses locataires, s est inscrite dans un partenariat

Plus en détail

Ils participent à leurs premières rencontres

Ils participent à leurs premières rencontres Ils participent à leurs premières rencontres Après avoir voyagé pendant 10 ans à travers le monde et avoir pratiqué des métiers comme ébéniste ou photographe, le fait d avoir des enfants m a donné l envie

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook Constance Larsen Le Livre à écrire Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION Patrick de SAINTE-LORETTE Jo MARZÉ LA LETTRE DE MOTIVATION Troisième édition Éditions d'organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2860-4 Chapitre 2 LA MÉTHODE DES POINTS FORTS 1. Les différentes catégories de points

Plus en détail

Construire un référentiel de communication avec les élèves

Construire un référentiel de communication avec les élèves Construire un référentiel de communication avec les élèves Oser entrer en communication : Ø Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre Ø S exprimer

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

CQP Certificat de qualification professionnelle

CQP Certificat de qualification professionnelle CQP Certificat de qualification professionnelle Agent de service de remplacement La reconnaissance d un métier Professionnalisme Adaptabilité Savoir-faire Polyvalence Une qualification reconnue Le Certificat

Plus en détail

28. Projet de lecture

28. Projet de lecture 28. Projet de lecture Extrait d une nouvelle : Jeunes en transit Français 10-2 Cahier de l élève Nom : Jeunes en transit DESCRIPTION DU PROJET Afin de te familiariser avec des jeunes vivant une situation

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

A. PRODUCTION ÉCRITE 30 POINTS

A. PRODUCTION ÉCRITE 30 POINTS ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΠΟΛΙΤΙΣΜΟΥ ΔΙΕΥΘΥΝΣΗ ΜΕΣΗΣ ΕΚΠΑΙΔΕΥΣΗΣ ΚΡΑΤΙΚΑ ΙΝΣΤΙΤΟΥΤΑ ΕΠΙΜΟΡΦΩΣΗΣ ΤΕΛΙΚΕΣ ΕΝΙΑΙΕΣ ΓΡΑΠΤΕΣ ΕΞΕΤΑΣΕΙΣ ΣΧΟΛΙΚΗ ΧΡΟΝΙΑ 2015-2016 Μάθημα : Γαλλικά Επίπεδο : E1 Διάρκεια : 2 ώρες Υπογραφή

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Pratique du marketing opérationnel en Afrique : Étude de cas multiples des PME gabonaises

Pratique du marketing opérationnel en Afrique : Étude de cas multiples des PME gabonaises Ruphin Ndjambou Pratique du marketing opérationnel en Afrique : Étude de cas multiples des PME gabonaises Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

La Garantie Jeunes. A la Mission Locale du Chalonnais

La Garantie Jeunes. A la Mission Locale du Chalonnais La Garantie Jeunes A la Mission Locale du Chalonnais Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national «Initiative pour l Emploi des Jeunes Sommaire

Plus en détail

Procédure relative aux conseils de disciplines

Procédure relative aux conseils de disciplines Annexe 5 Procédure relative aux conseils de disciplines I - LES REGLES RELATIVES A LA MISE EN PLACE DU CONSEIL DE DISCIPLINE. C est au chef d établissement qu il revient d apprécier, s il y a lieu, d engager

Plus en détail

LETTERE DI GIORGIO DE CHIRICO

LETTERE DI GIORGIO DE CHIRICO 623 LETTERE DI GIORGIO DE CHIRICO A LÉONCE ROSENBERG, 1925 1. Cartolina postale (12 gennaio 1925) Rome Je suis sur le point de faire imprimer le catalogue de l exposition seulement je pense qu il suffirait

Plus en détail

Qu est ce qu un tuteur et qu est ce qu un administrateur ad hoc?

Qu est ce qu un tuteur et qu est ce qu un administrateur ad hoc? Pourquoi cette brochure? Quand les parents ne sont plus en mesure d exercer l autorité parentale, l enfant est placé sous la protection d un tuteur ou d un administrateur ad hoc. Le tuteur exerce alors

Plus en détail

LE CRIME NE PAIE PAS a French reader by Huguette Zahler. Chapitre 18 : Les enfants du Montmartrobus

LE CRIME NE PAIE PAS a French reader by Huguette Zahler. Chapitre 18 : Les enfants du Montmartrobus Chapitre 18 : Les enfants du Montmartrobus Un chauffeur de bus qui travaillait sur la ligne du petit bus qui zigzague sur la Butte Montmartre 1 avait fait une étrange déclaration au commissariat de police

Plus en détail

Le coin naturo. Lice onzales

Le coin naturo. Lice onzales Le coin naturo bioattitude.nc! A G Lice onzales «! ne plus subir mais vivre pleinement sa vie d a n s l e p o s i t i f e t l expérimentation de tout ce qui nous arrive et de tout ce que l on ressent!»

Plus en détail

Les échos de la Prépa

Les échos de la Prépa Juin 2009 Les échos de la Prépa Editorial : Avril, pour les ECT2, le temps des concours est venu Les échos de la prépa vous relatent leurs dernières impressions et les angoisses au moment de quitter l

Plus en détail

pasto fil N 0 2014/2015

pasto fil N 0 2014/2015 pasto fil N 0 2014/2015 Sens Préparer une nouvelle année, c est se mettre en projet habité d un apriori positif et de confiance. Nous pourrions dire se mettre en projet d «une année cadeau». Cela peut

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

VOTRE DOSSIER DE CANDIDATURE EN MASTER 1 BIOLOGIE DES ORGANISMES ET DES POPULATIONS EN 4 ÉTAPES

VOTRE DOSSIER DE CANDIDATURE EN MASTER 1 BIOLOGIE DES ORGANISMES ET DES POPULATIONS EN 4 ÉTAPES UFR SVTE VOTRE DOSSIER DE CANDIDATURE EN MASTER 1 BIOLOGIE DES ORGANISMES ET DES POPULATIONS EN 4 ÉTAPES 1/ Imprimez et lisez attentivement le présent document (p 1 à 5) 2/ Complétez les pages 2 et 3,

Plus en détail

Les stages de prérentrée

Les stages de prérentrée Les stages de prérentrée Cogit UP vous propose deux types de stage. Ces stages en petit groupe permettent de travailler en confiance avec des étudiants motivés : très vite, vous ferez connaissance et vous

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

Principes de management de la maintenance

Principes de management de la maintenance Jean-Paul Raoul Illustrations : Hervé Baudry Principes de management de la maintenance Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan?

Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? Comment parrainer un élève du Foyer de Cachan? I. Pré-parrainage A. Sélection et recrutement : Comment puis-je m inscrire au programme parrainage? Modalités et documents demandés : une lettre de motivation

Plus en détail

Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014

Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014 Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014 Avant tout, je souhaite remercier Ambroise, Agnès et sa famille pour leur accueil, leur gentillesse et leur bienveillance, ainsi que pour

Plus en détail

La médiation familiale Conflits familiaux, séparation, divorce...

La médiation familiale Conflits familiaux, séparation, divorce... Conflits familiaux, séparation, divorce... Comment va s organiser l accueil de nos enfants après notre séparation? Comment, en tant que père, continuer à assurer le suivi scolaire de ma fille? Je ne vois

Plus en détail

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles Parinet Formation Cabinet de Psychothérapie Et Psychanalyse Stages de développement personnel Formation à la relation d aide & Consultations individuelles Adultes, adolescents, enfants, couples Programme

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

Petit recueil de prières solaires

Petit recueil de prières solaires Petit recueil de prières solaires Un petit mot... d introduction. Ces quelques prières ne sont rien d autre qu un «prêt»... Oui, un prêt. Elles vous sont prêtées... en attendant que vous deveniez capable

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015.

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. Projet écrit par Elizabeth BOULAIN 1 LE CONTEXTE : Depuis

Plus en détail

Conjuguer l enseignement de deux disciplines

Conjuguer l enseignement de deux disciplines Conjuguer l enseignement de deux disciplines La bivalence est intéressante, à la fois pour les professeurs et pour l institution, car elle permet, entre autres : des affectations plus faciles au sein des

Plus en détail

Jacques Godart. Familles! Familles! Publibook

Jacques Godart. Familles! Familles! Publibook Jacques Godart Familles! Familles! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : Heureusement que nous sommes très en avance. Tu as vu cette queue?

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu DDD French, S 276 Page 1 Salutations chaleureuses dans le Puissant

Plus en détail

Trousse d éducation pour adultes du Recensement

Trousse d éducation pour adultes du Recensement Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 2 : Le processus du recensement Aperçu Dans cette activité, les élèves apprendront le processus à suivre pour remplir le questionnaire du

Plus en détail

PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU 23 JANVIER 2015

PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU 23 JANVIER 2015 COMITE D ENTREPRISE ENFANCE ET FAMILLE 3, Rue de l Ancien Hôpital 44600 SAINT-NAZAIRE Tél : 02 40 22 99 33 PROCES-VERBAL DE LA SEANCE DU 23 JANVIER 2015 Etaient présents : Mr O. MIRA Directeur Général

Plus en détail

Programme "initiation au cinéma pour le primaire" ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL YVES SANSFAÇONS»

Programme initiation au cinéma pour le primaire ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL YVES SANSFAÇONS» Programme "initiation au cinéma pour le primaire" ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL» Situation #1 : en vacances Ah bien, si c est pas mon élève préféré! C est quoi ton nom déjà? ÉLÈVE (3 secondes) Est-ce

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

1. Un dîner presque parfait

1. Un dîner presque parfait 1. Un dîner presque parfait Fülle die Lücken mit dem passenden Artikel bzw. Teilungsartikel (article partitif) ( le, la, les, l, un, une, du, de la, de l, d, de ou des) : Les parents de Marguerite ont

Plus en détail

InStItutIon PuBlIQue de ProtectIon de la JeuneSSe Je suis Placé en I.P.P.J.!

InStItutIon PuBlIQue de ProtectIon de la JeuneSSe Je suis Placé en I.P.P.J.! aide et protection de la jeunesse InStItutIon PuBlIQue de ProtectIon de la JeuneSSe Je suis Placé en I.P.P.J.! Tu as commis un délit (vol, coups et blessures)? Tu vas ou tu es placé en I.P.P.J.? A partir

Plus en détail

L ACCUEIL. DE L ENFANT (prénom, nom)... PAR UNE ASSISTANTE MATERNELLE* CONTRAT D ACCUEIL NUMÉROS IMPORTANTS NUMÉROS D URGENCE

L ACCUEIL. DE L ENFANT (prénom, nom)... PAR UNE ASSISTANTE MATERNELLE* CONTRAT D ACCUEIL NUMÉROS IMPORTANTS NUMÉROS D URGENCE L ACCUEIL DE L ENFANT (prénom, nom)... PAR UNE ASSISTANTE MATERNELLE* CONTRAT D ACCUEIL Dès sa naissance, l enfant réagit à son environnement. Pour se développer harmonieusement, il a besoin d une relation

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

1 ma maison sera prête à vivre

1 ma maison sera prête à vivre 1 ma maison sera prête à vivre Plus qu une grande phrase, il s agit vraiment d un concept. Imaginez une maison qui n a que des avantages, une maison faite pour me ressembler, économe et économique! Livrée

Plus en détail

ENTRETIENS AVEC SANDRINE APPRENTIE SOUDEUSE À MARSEILLE

ENTRETIENS AVEC SANDRINE APPRENTIE SOUDEUSE À MARSEILLE Dossier n 3 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» SOUDEUSE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués ENTRETIENS AVEC SANDRINE APPRENTIE SOUDEUSE À MARSEILLE J ai arrêté l école au niveau de

Plus en détail

Comment t accueillir dans la classe?

Comment t accueillir dans la classe? Comment t accueillir dans la classe? Souvent, l accueil des élèves en début d année est limité à son strict minimum (visite, présentation rapide et informelle, quelques activités d échanges ) En plus de

Plus en détail

Projet professionnel

Projet professionnel FONGECIF POITOU-CHARENTES Projet professionnel Esthéticienne Pamela MESSY 10/10/2013 Demande de prise en charge de formation à distance en vue d obtenir le CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie Sommaire

Plus en détail

Enquête Climat scolaire Questionnaire parents

Enquête Climat scolaire Questionnaire parents Enquête Climat scolaire Questionnaire parents Protocole de passation questionnaire parents lien complet : http://ppe.orion.education.fr/academie/itw/answer/j5he1yww4tzy1stg9ozhfa lien raccourci : http://goo.gl/6laokl

Plus en détail

On a volé La plage de Sainte-Adresse!

On a volé La plage de Sainte-Adresse! On a volé La plage de Sainte-Adresse! par Ana 5e Aza 4e Ahmed 5e Dagman 5e Emilienne 6e Taïmoor 3e Jeudi 5 Mai 2011 08:32 Chapitre 1 Salut! Je m' appelle Séléna, j' ai 16 ans. Les vacances viennent de

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

Lire et Ecrire a changé toute ma vie

Lire et Ecrire a changé toute ma vie Lire et Ecrire a changé toute ma vie Fabienne VANDERMIÈGE Responsable de l association L illettrisme Osons en parler Agente de sensibilisation à Lire et Ecrire Verviers Avant de venir t inscrire à Lire

Plus en détail

Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières

Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières 1. Description rapide, contexte, motivation : Ce travail a été mené dans une classe de CE1 CE2 à Chamouilley(52). Il s agit de faire

Plus en détail