L enfant hyperactif. Olivier Revol. PRIAM 8 mars 2007

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L enfant hyperactif. Olivier Revol. PRIAM 8 mars 2007"

Transcription

1 L enfant hyperactif Olivier Revol PRIAM 8 mars 2007

2 Hyperactivité: introduction terminologies différentes instabilité psychomotrice hyperkinésie minimal brain dysfunction modèles théoriques différents un problème de santé publique

3 Historique chorée mentale de l enfant De Moor (1901) conception française: trouble affectif Wallon (1925), Ajuriaguerra (1970) conception anglo-saxonne: modèle lésionnel Streker (1923): troubles post-encéphalitiques Bradley (1936): effet des amphétamines

4 un sujet de discorde... les excès nord-américains 5 millions d enfants traités par ritaline les réticences françaises 8000 enfants traités par ritaline des positions idéologiques injustifiées le respect de l enfant?

5 Classifications Classification Française des Troubles Mentaux de l Enfant (1990): Instabilité psychomotrice OMS (1993), CIM 10 : Hyperkinésie Association de Psychiatrie Américaine (1994), DSMIV: Trouble Déficit d Attention avec Hyperactivité (TDAH)

6 Caractéristiques de l hyperactivité un concept trans-nosographique

7 Un concept trans-nosographique TED T. des apprentissages Troubles de l humeur affections neuropédiatriques TDAH hyperactivité T.Anxieux TOC TC TOP Multiplex Developmental Disorder

8 Caractéristiques de l hyperactivité un concept trans-nosographique une affection chronique: le TDAH multidimensionnelle évolutive multifactorielle

9 Un concept trans-nosographique TED T. des apprentissages Troubles de l humeur affections neuropédiatriques TDAH hyperactivité T.Anxieux TOC TC TOP Multiplex Developmental Disorder

10 Caractéristiques de l hyperactivité un concept trans-nosographique une affection chronique: le TDAH multidimensionnelle évolutive multifactorielle

11 DSM-IV: multidimensionnalité TDAH : Au moins 6 symptômes d Inattention et/ou au moins 6 symptômes d Hyperactivité et Impulsivité 3 formes (inattentive, hyperactive/impulsive, mixte) Durée > 6 mois Présence avant l âge de 7 ans Au moins 2 environnements différents (ex: école, travail, maison) Mise en évidence d une altération cliniquement significative du fonctionnement social, scolaire ou professionnel Pas associés à une schizophrénie, à un trouble affectif, à un retard mental grave ou profond ou à un trouble envahissant du développement Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, Fourth edition, 1994

12 Caractéristiques de l hyperactivité un concept trans-nosographique une affection chronique: le TDAH multidimensionnelle évolutive multifactorielle

13 Instabilité: impact développemental Troubles du comportement Difficultés scolaires Baisse de l estime de soi Conduites à risque Echec professionnel Dépression Problèmes relationnels Toxicomanie Pre-scolaire collège Adulte primaire lycée Difficultés scolaires Interactions sociales complexes Echec scolaire Dépression Toxicomanie Blessure / Accident

14 Caractéristiques de l hyperactivité un concept trans-nosographique une affection chronique: le TDAH multidimensionnelle évolutive multifactorielle

15 Caractéristiques de l hyperactivité un concept trans-nosographique une affection chronique: le TDAH multidimensionnelle évolutive multifactorielle

16 Un concept trans-nosographique TED T. des apprentissages Troubles de l humeur affections neuropédiatriques TDAH hyperactivité T.Anxieux TOC TC TOP Multiplex Developmental Disorder

17 TDAH: description forme typique: enfant d âge scolaire qui présente des symptômes excessifs par rapport à son âge, son QI, constatés dans différentes situations (école, domicile, loisirs) motifs de consultation: agitation en maternelle difficultés scolaires en primaire (CP) troubles du comportement +++

18 TDAH: signes cliniques triade symptomatique déficit d attention impulsivité hyperactivité motrice symptômes associés fragilité des affects intolérance aux frustrations conséquences rejet familial, social, scolaire baisse de l estime de soi

19 Hyperactivité motrice court et grimpe s agite ne reste pas assis ne joue pas en silence prend des risques

20 Déficit d attention difficultés à se concentrer facilement distrait paraît ne pas écouter perd ses objets de travail ne termine pas ce qu il entreprend

21 Impulsivité n attend pas son tour se précipite pour répondre interrompt souvent les conversations passe d une activité à l autre a du mal à organiser son travail ne peut se conformer aux ordres

22 TDAH et troubles d apprentissage échec en CP fautes spécifiques hésitation, lenteur de décodage inattention et fautes d usage autocorrection possible sauts de lignes dysgraphie progressive augmentation au cours de la tâche

23 TDAH: Prévalence 3 à 5% de la population générale d enfants * 5 à 10 % des enfants d âge scolaire * (critères DSM) 3 à 4 garçons pour une fille * 20 % des enfants vus en consultation de psychiatrie de l enfant * INSERM, Troubles mentaux, Dépistage et prévention chez l enfant et l adolescent, Expertise collective, 2002

24 Facteurs étiopathogéniques 1 - facteurs génétiques (Thapar, 1999, Bouvard 2002) rôle des gènes impliqués dans le système dopaminergique (DAT 1) 2 - facteurs neuro-anatomiques SPECT: diminution du débit sanguin des aires frontales (Lou, 1989) PET SCAN: diminution du métabolisme du glucose dans le cortex frontal (Zametkin, 1989) IRM: diminution du volume des régions préfrontales (Castellanos, 1996) IRM fonctionnelle: hypoactivité préfrontale (Hale, 2000) 3 - facteurs neuropsychologiques 4 facteurs psychosociaux

25 Devenir des enfants TDAH 15%: rémission totale à l adolescence (Biederman, 2000, Rubia, 2000) 50%: persistance de l inattention (BarkLey, 1990, Walker, 2000) 35%: trouble des conduites sociales (Manuzza, 1998)

26 TDAH chez l adulte (Edward Hallowel, John Ratey, 1996) A- comportements plus fréquents que les adultes de même âge mental B- au moins 12 critères C- pas explicable par un autre problème médical ou psychiatrique D- histoire personnelle d hyperactivité

27 TDAH chez l adulte (Edward Hallowel, John Ratey, 1996) 1- impression de ne pas «s accomplir» 2- difficultés à s organiser 3- difficultés à entreprendre une activité 4- difficultés à terminer une tâche 5- tendance à parler sans réfléchir, sans considérer la pertinence de ses remarques 6- recherche constante de nouveautés

28 TDAH chez l adulte 7- tendance à s ennuyer 8- difficultés à maintenir son intérêt dans le temps 9- attention fluctuante («n est plus là») 10- difficultés à suivre les règles 11-mauvaise tolérance à la frustration 12- impulsivité

29 TDAH chez l adulte 13- tendance à s inquiéter inutilement, sentiment d insécurité 14- variations d humeur quand déception 15- agitation 16- conduites addictives 17- baisse de l estime de soi 18- auto-évaluation inadéquate 19- antécédents familiaux d hyperactivité

30 TDAH: prises en charge médicamenteuse psychologique pédagogique éducative

31 Traitement psychostimulant efficacité découverte en 1937 (Bradley) méthylphénidate (Ritaline, Concerta ) effet paradoxal? agit sur le cortex pré-frontal en stimulant la vigilance pharmacocinétique agoniste dopaminergique Ritaline : demi-vie brève (2 à 3 heures) Concerta : demi-vie longue (12 heures)

32 Ritaline : données cliniques efficacité 75% répondeurs (versus 30% avec placebo) effet direct sur le déficit d attention et l impulsivité effet indirect sur les apprentissages et la fragilité émotionnelle effets secondaires difficultés d endormissement diminution de l appétit tics retentissement sur la croissance

33 Prescription conditions légales AMM: Ritaline, juillet 1995, Concerta, Ritaline LP, 2004 première prescription hospitalière, réservée aux psychiatres, neurologues et pédiatres renouvellement par tout médecin (1 an) «stupéfiant»: ordonnances sécurisées posologie 0,5 mg/kg/j (10 à 20 mg/j) les jours d école indications retentissement familial, scolaire et social important

34 Autres prises en charge psychothérapies d inspiration analytique comportementales +++ rééducations orthophonie psychomotricité traitement institutionnel (internat ) aide psychopédagogique

35 Conseils... Particularités liées au déficit d attention exigences simples et claires règlement affiché éviter les distracteurs tolérer les débordements mineurs bouger en travaillant bouger pendant les repas anticiper les situations à risque groupe habillage

36 Conseils... fractionner les demandes compenser les déficits «time-out» «stop, think and go» limiter les excitants dissocier comportement et personnalité

37 Conseils aux enseignants... enfant près du bureau de l enseignant travail en petits groupes éviter les doubles tâches favoriser l autocorrection proposer de se lever (apporter les craies ) apprendre la relecture fractionnée des dictées préférer les épreuves à trous ne pas pénaliser les oublis de matériel solliciter l attention visuelle

38 instabilité: démarche diagnostique anamnèse observation de l enfant examen clinique recueil des informations (école, maison) évaluations neuropsychologiques QI: profil SCAD, dyssynchronie? attention, fonctions exécutives tests de personnalité

39 Hyperactivité: démarche diagnostique symptômes présents partout, depuis toujours = troubles constitutionnels affections neuropédiatriques TDAH pas de troubles de la personnalité dysharmonie d évolution (Multiplex Developmental Disorder) troubles sévères de la personnalité symptômes intermittents d apparition récente = troubles secondaires troubles affectifs (TOC, dépression enfant) carences éducatives troubles liés à l environnement (échec scolaire, précocité...)

40 instabilité: démarche diagnostique anamnèse observation de l enfant examen clinique recueil des informations (école, maison) évaluations neuropsychologiques QI: profil SCAD, dyssynchronie? attention, fonctions exécutives tests de personnalité

41 instabilité: démarche diagnostique anamnèse observation de l enfant examen clinique recueil des informations (école, maison) évaluations neuropsychologiques QI: profil SCAD, dyssynchronie? attention, fonctions exécutives tests de personnalité

42 instabilité: démarche diagnostique anamnèse observation de l enfant examen clinique recueil des informations (école, maison) évaluations neuropsychologiques QI: profil SCAD, dyssynchronie? attention, fonctions exécutives tests de personnalité

43 Echelles de comportement Conners Achenbach (Child Behaviour Check List)

44 Echelle de Conners

45 QUESTIONNAIRE ABREGE DE CONNERS POUR LES PARENTS [2] N om de l enfant :... P réno m :... Date de naissance :... Questionnaire complété par : la mère le père les deux le :...(date à laq uelle le q ue stio nna ire est re mp li) Placer une croix dans la colonne qui décrit le mieux cet enfant Observation 1. Agité ou très actif 2. N erve ux, imp ulsif 3. Ne finit pas ce qu il commence, attention de courte durée 4. Toujours remuant 5. Perturbe les autres enfants 6. Ina tte ntif, fac ile m e nt d istra it 7. Ses demandes doivent être immédiatement satisfa ites : fac ile m e nt frustré 8. Pleure souvent et facilement 9. Changements d humeur rapides et marqués 10. Accès de colère, comportement explosif et impré visib le pas du tout 0 un petit peu 1 Beaucoup 2 Enormément 3

46 Echelle d Achenbach (Child Behaviour Check List)

47 instabilité: démarche diagnostique anamnèse observation de l enfant examen clinique recueil des informations (école, maison) évaluations neuropsychologiques QI attention, fonctions exécutives tests de personnalité

48 instabilité: démarche diagnostique anamnèse observation de l enfant examen clinique recueil des informations (école, maison) évaluations neuropsychologiques QI attention, fonctions exécutives tests de personnalité

49 Tests neuro-psychologiques évaluation des fonctions exécutives et de l attention Stroop Barrages de cloches Trail Making Test Tour de Londres Wisconsin items spécifique du QI (WISC IV) Symboles, Code, Arithmétique, Digit Span (SCAD) Mémoire de Travail et Vitesse de Traitement

50

51 Evaluations neuropsychologiques Attention sélective stroop, barrage de cloches, symboles du WISC partagée Trail Making Test soutenue barrages, go-no go, code du WISC... Fonctions exécutives Tour de Londres, Wisconsin, labyrinthe du WISC

52 Stroop ROUGE VERT BLEU VERT ROUGE BLEU ROUGE BLEU VERT ROUGE BLEU ROUGE VERT BLEU

53 Tests de personnalité sous-utilisés outils diagnostics indispensables plusieurs types selon âge et contexte Patte-Noire Rorschach Village de Muchielli

54 La prise en charge de l instabilité de l enfant: forcémént pluri-disciplinaire

55 Instabilité: conclusions - un symptôme, des syndromes - une vulnérabilité, un environnement - un enjeu diagnostique et thérapeutique - une approche neuro-psychiatrique bienvenue - une polémique d un autre siècle...

Trouble Déficitaire de l Attention avec (ou sans) Hyperactivité T.D.A.H. Francine Delenne CPC ASH 07 Animation Aubenas 2 15 mai 2013

Trouble Déficitaire de l Attention avec (ou sans) Hyperactivité T.D.A.H. Francine Delenne CPC ASH 07 Animation Aubenas 2 15 mai 2013 Trouble Déficitaire de l Attention avec (ou sans) Hyperactivité T.D.A.H Francine Delenne CPC ASH 07 Animation Aubenas 2 15 mai 2013 Plan Des exemples Des terminologies variées Les étapes du diagnostic

Plus en détail

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1

Le Trouble TDAH. Avril 2009 ASH 04 1 Le Trouble Déficit de l Attention/ l ttention/hyperactivité TDAH Avril 2009 ASH 04 1 Caractéristiques ristiques Ce trouble est caractéris risé par : des difficultés à se concentrer «je suis très s facilement

Plus en détail

Les troubles attentionnels sont de plus en plus diagnostiqués chez les enfants. On parle de TDAH : Trouble Déficitaire de l Attention et Hyperactivité

Les troubles attentionnels sont de plus en plus diagnostiqués chez les enfants. On parle de TDAH : Trouble Déficitaire de l Attention et Hyperactivité Cour infirmier Troisième année sur les troubles attentionnels 1. Introduction Les troubles attentionnels sont de plus en plus diagnostiqués chez les enfants. On parle de TDAH : Trouble Déficitaire de l

Plus en détail

TDAH Point de vue du neuropédiatre. Catherine Allaire CHU de Rennes Journée CRTLA Oct 2013

TDAH Point de vue du neuropédiatre. Catherine Allaire CHU de Rennes Journée CRTLA Oct 2013 TDAH Point de vue du neuropédiatre Catherine Allaire CHU de Rennes Journée CRTLA Oct 2013 Données utilisées Littérature médicale nombreuses publications Rapport HAS 2012 réévaluation des spécialités contenant

Plus en détail

Le Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH)

Le Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH) Le Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité (TDAH) Dr. J Boulloche Centre de Référence des Troubles du Langage et des Apprentissages - Le Havre Réseau esope le Havre - 22 février 2011

Plus en détail

Questions/réponses sur le trouble de déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDAH)

Questions/réponses sur le trouble de déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) Questions/réponses sur le trouble de déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) Quels sont les symptômes du trouble de déficit de l attention, avec ou sans hyperactivité (TDAH)? - L enfant

Plus en détail

Troubles spécifiques des apprentissages

Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages 1 La démarche diagnostique Dr Chouchane Pédiatre Mme Vinet Psychologue Dr Dulieu Médecin rééducateur Dr Guimas Pédiatre Mme Saltarelli Orthophoniste Mme Laprevotte

Plus en détail

L HYPERACTIVITE: ASPECTS CLINIQUES ET THERAPEUTIQUES HISTORIQUE DIAGNOSTIC

L HYPERACTIVITE: ASPECTS CLINIQUES ET THERAPEUTIQUES HISTORIQUE DIAGNOSTIC L HYPERACTIVITE: ASPECTS CLINIQUES ET THERAPEUTIQUES HISTORIQUE Dr. David Da Fonseca Pédopsychiatre Hôpital Sainte Marguerite, Marseille 1902: G. STILL décrit 20 enfants hyperactifs «contrôle moral défectueux»

Plus en détail

Dre Christiane Laberge 21 mai 2011

Dre Christiane Laberge 21 mai 2011 Dre Christiane Laberge 21 mai 2011 Biederman, APA 2001 Minimal Brain Damage Histoire nosologique Efficacité des amphétamines (Bradley) Réaction hyperkinétique de l enfant (DSM-II) Trouble: déficit de l

Plus en détail

Reconnaissez vous cet enfant?

Reconnaissez vous cet enfant? Reconnaissez vous cet enfant? En retard Bouscoule ses pairs Oublie ses affaires Bruits incongrus, Bavard, interruptions intempestives Agité, chute/chaise Fait tomber ses objets Rebelle Grossier, insolent

Plus en détail

Quelles sont les causes attention avec hyperactivité?

Quelles sont les causes attention avec hyperactivité? Déficit de l'attention avec hyperactivité (TDAH) chez les adultes Quel est l'attention avec hyperactivité (TDAH)? TDAH, aussi appelé trouble de déficit de l'attention, est un trouble du comportement, généralement

Plus en détail

L ADHD dans le temps. Le Trouble Déficit de l Attention/Hyperactivité de l adulte. Aspects thérapeutiques

L ADHD dans le temps. Le Trouble Déficit de l Attention/Hyperactivité de l adulte. Aspects thérapeutiques Le Trouble Déficit de l Attention/Hyperactivité de l adulte Aspects thérapeutiques Dr Jean Philippe Rénéric Service Universitaire de psychiatrie de l enfant et de l adolescent - Bordeaux L ADHD dans le

Plus en détail

Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009

Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention. Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009 Le bilan neuropsychologique du trouble de l attention Ania MIRET Montluçon le 4-12- 2009 Introduction L attention est une fonction de base dont l intégrité est nécessaire au bon fonctionnement cognitif

Plus en détail

Le Trouble du Déficit de l'attention / Hyperactivité,

Le Trouble du Déficit de l'attention / Hyperactivité, Le Trouble du Déficit de l'attention / Hyperactivité, Aspects cliniques 24 septembre 2014 Dr F. PINABEL Praticien Attaché La Pitié Salpêtrière 1902 - George Still 1950 Déficit du Contrôle Moral Syndrome

Plus en détail

TROUBLE DU DÉFICIT DE SANS HYPERACTIVITÉ. Dr. Abder Sahouli

TROUBLE DU DÉFICIT DE SANS HYPERACTIVITÉ. Dr. Abder Sahouli Le TDA-H: QUOI AU JUSTE? TROUBLE DU DÉFICIT DE L ATTENTION AVEC OU SANS HYPERACTIVITÉ (TDA-H) Dr. Abder Sahouli Exercice de Réchauffement Vrai ou Faux 1. Il existe trois formes de trouble déficit de l

Plus en détail

L ENFANT INTELLECTUELLEMENT PRECOCE

L ENFANT INTELLECTUELLEMENT PRECOCE L ENFANT INTELLECTUELLEMENT PRECOCE Dr Sophie Campredon Psychiatre pour adolescents Service du Pr Da Fonseca INTRODUCTION INTELLIGENCE = capacité d un organisme - ou d un système artificiel- à s auto-modifier

Plus en détail

Du diagnostic à la thérapeutique

Du diagnostic à la thérapeutique DES Pédiatrie - 2008 L hyperactivité infantile Du diagnostic à la thérapeutique Pr Pierre Fourneret, pédopsychiatre Hospices Civils de Lyon L hyperactivité infantile en 2007 : actualité d un symptôme Source

Plus en détail

TDAH Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité

TDAH Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité TDAH Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité Mathilde MIGNON, Neuropsychologue Christophe SAGLIER, Psychologue, Docteur en psychologie clinique et psychopathologie 1. Historique du

Plus en détail

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES TROUBLES PSYCHOLOGIQUES DANS LA SEP Pr Michèle Montreuil Professeur de psychologie Université Paris 8 La dépression, l anxiété et la labilité émotionnelle ne sont pas rares Dans la sclérose en plaques,

Plus en détail

TDAH: du comportement au fonctionnement cognitif

TDAH: du comportement au fonctionnement cognitif TDAH: du comportement au fonctionnement cognitif Journée de formation continue en logopédie 27 avril 2007 Pascal Zesiger Plan Quelques problèmes Critères diagnostiques Quelques données Evolution et conséquences

Plus en détail

Magali Seassau Fabrice Duval

Magali Seassau Fabrice Duval Magali Seassau Fabrice Duval ICM, 23 Novembre 2012 Nomenclature THADA : Tr d Hyperactivité avec Déficit de l Attention TDAH : Tr Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité ADHD : Attentional

Plus en détail

Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction

Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction Résumé Hyperactivité avec déficit de l'attention et de la concentration, un syndrôme à grand risque d'addiction Dr Jean-Jacques Déglon Médecin-directeur de la Fondation Phénix Le syndrome d hyperactivité

Plus en détail

La dysphasie. Pour plus d informations: Informations générales

La dysphasie. Pour plus d informations: Informations générales Pour plus d informations: La dysphasie Institut Raymond-Dewar, programme Adolescents/ Jeunes Adultes et Bégaiement http://www.raymond-dewar.qc.ca Informations générales Dysphasie+ http://www.dysphasieplus.com

Plus en détail

Diagnostic Critères DSM Enfant ENJEU DIAGNOSTIC ADULTE DEFICIT DE L ATTENTION DE L ADULTE

Diagnostic Critères DSM Enfant ENJEU DIAGNOSTIC ADULTE DEFICIT DE L ATTENTION DE L ADULTE DEFICIT DE L ATTENTION DE L ADULTE CNPLF 2008 Bastia ENJEU DIAGNOSTIC ADULTE Symptômes peu spécifiques Diagnostic différentiel Comorbidité très fréquente Diagnostic TDAH adulte discuté, sous estimé J.

Plus en détail

MAI 2010 Document révisé juin 2012. Document 1

MAI 2010 Document révisé juin 2012. Document 1 MAI 2010 Document révisé juin 2012 Document 1 Commission scolaire de la Riveraine 1 Niveau 1 Classe ordinaire avec l enseignante ou l enseignant comme premier responsable de la prévention, du dépistage,

Plus en détail

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue

Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Troubles des apprentissages et rôle du neuropsychologue Formation PLURADYS Mathilde MIGNON mathilde-mignon@club-internet.fr La neuropsychologie : spécialité de la psychologie qui fournit une compréhension

Plus en détail

Outil de détection précoce du burnout

Outil de détection précoce du burnout Outil de détection précoce du burnout Guide d utilisation Objectif de l outil L objectif principal de cet outil est d apporter une aide aux professionnels de la santé pour déceler les signes avant-coureurs

Plus en détail

L ATTENTION. Rôle important dans toutes les fonctions cognitives et dans les apprentissages

L ATTENTION. Rôle important dans toutes les fonctions cognitives et dans les apprentissages NEUROPSYCHOLOGIE DE L ATTENTION Laure BRICOUT Neuropsychologue Docteur en psychologie cognitive 1 L ATTENTION Aristote (370 av JC): Rétrécissement des sens William James (1890): Prise de possession mentale

Plus en détail

L Enfant Hyperactif. Pr Pierre CASTELNAU. Neuropédiatrie & INSERM U930 Hôpital d Enfants Gatien de Clocheville CHU de Tours www.chu- tours.

L Enfant Hyperactif. Pr Pierre CASTELNAU. Neuropédiatrie & INSERM U930 Hôpital d Enfants Gatien de Clocheville CHU de Tours www.chu- tours. Société de Pédiatrie de l Ouest Tours! 25 Oct 2012! L Enfant Hyperactif Pr Pierre CASTELNAU Neuropédiatrie & INSERM U930 Hôpital d Enfants Gatien de Clocheville CHU de Tours www.chu- tours.fr Le «parcours»

Plus en détail

Comment aider un enfant «girouette» avec ou sans hyperactivité

Comment aider un enfant «girouette» avec ou sans hyperactivité Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue Comment aider un enfant «girouette» avec ou sans hyperactivité Image tirée de Google 1 Trois paramètres Inattention : L enfant GIROUETTE. Impulsivité :

Plus en détail

GRILLE D'OBSERVATION DES TROUBLES DU DÉFICIT D'ATTENTION CHEZ L'ADULTE

GRILLE D'OBSERVATION DES TROUBLES DU DÉFICIT D'ATTENTION CHEZ L'ADULTE GRILLE D'OBSERVATION DES TROUBLES DU DÉFICIT D'ATTENTION CHEZ L'ADULTE 1. Je ne prête pas attention aux détails. 2. J'ai du mal à maintenir mon attention sur un travail, une tâche ou une lecture. 3. Souvent,

Plus en détail

Assurer le succès d une collaboration écolefamille lorsque parent en est atteint

Assurer le succès d une collaboration écolefamille lorsque parent en est atteint Assurer le succès d une collaboration écolefamille lorsque parent en est atteint Linda Walker, PCC, ACCG, Bacc. Adm. Coach en TDAH www.tdahadulte.com Objectifs Reconnaître les enjeux et défis que présentent

Plus en détail

Trouble Déficitaire de l Attention (TDA-H) PLURADYS M. MIGNON, Neuropsychologue

Trouble Déficitaire de l Attention (TDA-H) PLURADYS M. MIGNON, Neuropsychologue Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité (TDA-H) PLURADYS M. MIGNON, Neuropsychologue «Bruyant, bouillonnant, brise-tout, chahuteur, diable, dissipé, emporté, excité, échevelé, effervescent,

Plus en détail

HANDICAP COGNITIF. Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr

HANDICAP COGNITIF. Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr HANDICAP COGNITIF Mieux prendre en compte les aspects neuropsychologiques et cognitifs dans le Guide d évaluation multidimensionnelle

Plus en détail

PED 2508, premier travail individuel à la maison : un problème à résoudre 1

PED 2508, premier travail individuel à la maison : un problème à résoudre 1 PED 2508, premier travail individuel à la maison : un problème à résoudre 1 Directives : 1. Lisez entièrement l étude de cas suivante : Simon Carrier 2. Choisissez un domaine du curriculum de l Ontario

Plus en détail

La pédiatrie sociale à Trois-Rivières. Pour l amour des enfants et des jeunes

La pédiatrie sociale à Trois-Rivières. Pour l amour des enfants et des jeunes La pédiatrie sociale à Trois-Rivières Pour l amour des enfants et des jeunes Inspiré par la philosophie du Dr. Gilles Julien de Montréal: «La pédiatrie sociale est de créer autour des enfants un environnement

Plus en détail

Dépression et maladie chronique

Dépression et maladie chronique Pr. Grégory NINOT Laboratoire EA4206 Conduites Addictives, de Performance et Santé www.performance-sante.fr Nosologie État de tristesse et diminution de l intérêt pour toutes ou presque toutes les activités

Plus en détail

Animation pédagogique : le TDA/H

Animation pédagogique : le TDA/H Animation pédagogique : le TDA/H Première partie : Apports théoriques Description, diagnostic, pathologie, étiologie, prises en charges Intervention de Me Pauchet Prise en charge des enfants dits instables

Plus en détail

LE TROUBLE DEFICIT DE L ATTENTION / HYPERACTIVITE DE LA PREHISTOIRE AU DSM- IV LA PREHISTOIRE DU TDAH ( 1 ) LA PREHISTOIRE DU TDAH ( 2 ) Daniel BAILLY

LE TROUBLE DEFICIT DE L ATTENTION / HYPERACTIVITE DE LA PREHISTOIRE AU DSM- IV LA PREHISTOIRE DU TDAH ( 1 ) LA PREHISTOIRE DU TDAH ( 2 ) Daniel BAILLY LE TROUBLE DEFICIT DE L ATTENTION / HYPERACTIVITE DE LA PREHISTOIRE AU DSM- IV Daniel BAILLY CHU Sainte-Marguerite Marseille LA PREHISTOIRE DU TDAH ( 1 ) Bourneville ( 1897 ) Demoor ( 1901 ) : chorée mentale

Plus en détail

Troubles des apprentissages et du développement. La démarche diagnostique

Troubles des apprentissages et du développement. La démarche diagnostique Troubles des apprentissages et du développement 1 La démarche diagnostique 1.Eliminer une origine sensorielle, neurologique, médicale 2.Evaluer le fonctionnement et les répercussions fonctionnelles 3.Coordonner

Plus en détail

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE

L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE L OUTIL «CLASSE ÉTAPE» UNE MODALITÉ DE COOPÉRATION MÉDICO-SOCIAL / EDUCATION NATIONALE UN AGRÉMENT «Les Instituts Thérapeutiques, Educatifs et Pédagogiques accueillent les enfants adolescents ou jeunes

Plus en détail

Congrès Réseau PIC Strasbourg, 18-19 septembre 2014

Congrès Réseau PIC Strasbourg, 18-19 septembre 2014 Congrès Réseau PIC Strasbourg, 18-19 septembre 2014 Elargissement du spectre du trouble bipolaire réflexions sur les dépressions mixtes, le trouble borderline, le TDAH chez l adulte et les troubles cognitifs

Plus en détail

Place des thérapies cognitives et comportementales dans le traitement de la dépression avec complications suicidaires. Réal Labelle, M.Ps., Ph.D.

Place des thérapies cognitives et comportementales dans le traitement de la dépression avec complications suicidaires. Réal Labelle, M.Ps., Ph.D. Place des thérapies cognitives et comportementales dans le traitement de la dépression avec complications suicidaires Réal Labelle, M.Ps., Ph.D. Département de psychologie, UQÀM Centre de recherche et

Plus en détail

EXONERATION DU TICKET MODERATEUR

EXONERATION DU TICKET MODERATEUR EXONERATION DU TICKET MODERATEUR 1. Art. D. 322-1 1 du Code de la Sécurité Sociale Fixe la liste des affections comportant un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse susceptibles

Plus en détail

Faire face aux inquiétudes excessives

Faire face aux inquiétudes excessives TOUT D UN COUP QUE Faire face aux inquiétudes excessives Pascale Harvey, psychologue, Clinique des troubles anxieux et de l humeur, IUSMM Vedrana Ikic, doctorante en psychologie à l UQAM, projets de recherche

Plus en détail

Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale

Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale Le Bien-Être au Travail, une préoccupation managériale Comprendre, Repérer, Evaluer les Risques Psychosociaux Atelier Séminaire MSA DAL www.msa-idf.fr Déroulement de l intervention Buts de l intervention

Plus en détail

Olivier Revol Hôpital Neurologique, CHU Lyon. «Les dysfficultés» Rennes 24 mars 2007

Olivier Revol Hôpital Neurologique, CHU Lyon. «Les dysfficultés» Rennes 24 mars 2007 Petits arrangements avec les apprentissages Olivier Revol Hôpital Neurologique, CHU Lyon «Les dysfficultés» Rennes 24 mars 2007 Victor Hugo «La Science se rature elle-même» Des troubles de l intelligence

Plus en détail

Conseils pour la scolarité des enfants présentant un trouble attentionnel

Conseils pour la scolarité des enfants présentant un trouble attentionnel 1 Centre de Référence Troubles des Apprentissages Service 502 Conseils pour la scolarité des enfants présentant un trouble attentionnel Madame, Monsieur, Vous accueillez au sein de votre classe un/des

Plus en détail

Prise en charge rééducative après traumatisme crânien grave de l enfant Géraldine Gambart Geneviève Abada Jeanne Vassel-Hitier Pauline Notteghem HÔPITAL NATIONAL DE SAINT MAURICE DU Réhabilitation Neuropsychologique

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUX PARENTS

QUESTIONNAIRE AUX PARENTS Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AUX PARENTS Demande d admission Niveau primaire Afin que nous puissions mieux connaître votre enfant, nous vous demandons de répondre au questionnaire suivant

Plus en détail

TROUBLES SPECIFIQUES DES APPRENTISSAGES-LES»DYS» DR GAGNAIRE Médecin MPR SESSAD ARIMOC «Blanche-Neige»

TROUBLES SPECIFIQUES DES APPRENTISSAGES-LES»DYS» DR GAGNAIRE Médecin MPR SESSAD ARIMOC «Blanche-Neige» TROUBLES SPECIFIQUES DES APPRENTISSAGES-LES»DYS» DR GAGNAIRE Médecin MPR SESSAD ARIMOC «Blanche-Neige» LA DYSLEXIE Avec les yeux d un dyslexique SOPHIE VIVAIT DANS UNE PETITE MAISON JUSTE DERRIERE UN GRAND

Plus en détail

Prise en charge du trouble déficit d attention-hyperactivité (TDA-H) chez l adulte

Prise en charge du trouble déficit d attention-hyperactivité (TDA-H) chez l adulte Prise en charge du trouble déficit d attention-hyperactivité (TDA-H) chez l adulte De quoi s agit-il? Souvent associé à l enfance, le trouble déficit d attention-hyperactivité (TDA-H) concerne aussi les

Plus en détail

Les enfants IMC CP et l école

Les enfants IMC CP et l école Les enfants IMC CP et l école Le point de vue des professionnels: Institut d Education Motrice de l Association des Paralysés de France Les Enseignants Spécialisés de l Éducation Nationale Service d Education

Plus en détail

Evaluation clinique des fonctions exécutives

Evaluation clinique des fonctions exécutives Evaluation clinique des fonctions exécutives SIMION Audrey Psychologue-Neuropsychologue, Service de Médecine Physique et de Réadaptation UEROS CHU Pellegrin Evaluation des fonctions exécutives Pas un score

Plus en détail

Révision et mise à jour pour le DSM-V CONNERS 3. Dre Josée Douaire, Ph.D. Psychologue www.cliniquestlambert.com

Révision et mise à jour pour le DSM-V CONNERS 3. Dre Josée Douaire, Ph.D. Psychologue www.cliniquestlambert.com Révision et mise à jour pour le DSM-V CONNERS 3 Dre Josée Douaire, Ph.D. Psychologue www.cliniquestlambert.com Le DSM-V vous dites? Le DSM-IV A eu cours durant près de deux décennies Les conceptions de

Plus en détail

Les troubles cognitifs alcoolo-induits

Les troubles cognitifs alcoolo-induits Les troubles cognitifs alcoolo-induits Diagnostics, étiologies, évolutions GRAA - LILLE 19 septembre 2013 Philippe TISON Docteur en Psychologie Psychologue clinicien, Neuropsychologue contact : philippe.tison@ch-carvin.fr

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

ITEM N 51 : L Enfant handicapé : orientation et prise en charge.

ITEM N 51 : L Enfant handicapé : orientation et prise en charge. ITEM N 51 : L Enfant handicapé : orientation et prise en charge. OBJECTIFS (ENC): - Argumenter les principes d orientation et de prise en charge d un enfant handicapé Auteur : Pr Yves Chaix Enseignant

Plus en détail

Méthode Recommandations pour la pratique clinique RECOMMANDATIONS. VERSION Consultation Mai 2014

Méthode Recommandations pour la pratique clinique RECOMMANDATIONS. VERSION Consultation Mai 2014 Conduite à tenir en médecine de premier recours, devant un enfant ou un adolescent susceptible d avoir un trouble déficit de l attention avec ou sans hyperactivité Méthode Recommandations pour la pratique

Plus en détail

Les domaines de compétences

Les domaines de compétences ACCOMPAGNEMENT ET AIDE individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Associer aux actes essentiels de la vie quotidienne des moments d échange privilégiés. Veiller au respect du rythme

Plus en détail

Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité

Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité Item 49 : Évaluation clinique et fonctionnelle d un handicap sensoriel : la surdité Collège Français d'orl Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Surdités...4

Plus en détail

Didier Bronselaer, (Juin 2010)

Didier Bronselaer, (Juin 2010) Didier Bronselaer, (Juin 2010) «Réussir à l école. Guide psychopédagogique destiné aux élèves du primaire et du secondaire, à leurs parents et aux professionnels» Éditions Averbode, Labor Éducation (Code

Plus en détail

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger «si c est au plan physique que l on ressent la douleur, c est le psychisme qui la supporte». François BOUREAU Quelques définitions

Plus en détail

LE TROUBLE DÉFICIT DE

LE TROUBLE DÉFICIT DE LE TROUBLE DÉFICIT DE L ATTENTION/HYPERACTIVITÉ ET L USAGE DE STIMULANTS DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL Lignes directrices du Collège des médecins du Québec et de l Ordre des psychologues du Québec SEPTEMBRE

Plus en détail

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Référentiel Fonction / Activités fonctions Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Accompagnement dans la relation à l environnement / Maintien de la vie

Plus en détail

Troubles des conduites alimentaires

Troubles des conduites alimentaires Troubles des conduites alimentaires Dr S Guillaume Service de Psychologie Médicale s-guillaume@chu-montpellier.fr Introduction Un problème fréquent en pratique clinique i Trois types de trouble identifiés:

Plus en détail

La maîtrise du TDAH chez l adulte

La maîtrise du TDAH chez l adulte La maîtrise du TDAH chez l adulte Un programme de thérapie cognitive-comportementale Manuel du client Stratégies éprouvées pour gérer les symptômes du TDAH Feuilles de travail et tableaux inclus pour vous

Plus en détail

Issue de la psychologie expérimentale. Proche des théories de la psychologie du développement (Piaget)

Issue de la psychologie expérimentale. Proche des théories de la psychologie du développement (Piaget) 2 Issue de la psychologie expérimentale Proche des théories de la psychologie du développement (Piaget) Dès le début, indication des peurs chez l enfant ou traitement de l énurésie 3 Conditionnement classique

Plus en détail

Syndrome des Jambes Sans Repos chez l enfant

Syndrome des Jambes Sans Repos chez l enfant Syndrome des Jambes Sans Repos chez l enfant Eric Konofal (PH) UF pathologies du sommeil, Groupe Pitié-Salpêtrière, Paris Centre Pédiatrique des Pathologies du Sommeil, Psychopathologie de l enfant et

Plus en détail

Sujet de Pédopsychiatrie n 1

Sujet de Pédopsychiatrie n 1 Sujet de Pédopsychiatrie n 1 Louis, 14 ans, nous a été adressé en urgence par son médecin traitant suite à une crise clastique avec hétéro-agressivité, survenue au domicile un matin du mois de janvier.

Plus en détail

Formations 2016 AUTISME et TSA à BORDEAUX

Formations 2016 AUTISME et TSA à BORDEAUX Formations 2016 AUTISME et TSA à BORDEAUX L accompagnement de jeunes enfants à risque de TSA et d enfants avec TSA en milieux scolaires ordinaires Accompagnement professionnel (Job Coaching) pour des adultes

Plus en détail

Prise en charge par le médecin généraliste en ambulatoire d un épisode dépressif isolé de l adulte

Prise en charge par le médecin généraliste en ambulatoire d un épisode dépressif isolé de l adulte SFMG RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Prise en charge par le médecin généraliste en ambulatoire d un épisode dépressif isolé de l adulte Décembre 2004 I. PROMOTEURS Société

Plus en détail

THERAPEUTIQUE GENERALE

THERAPEUTIQUE GENERALE THERAPEUTIQUE GENERALE I- Définitions : - Pharmacologie : Etude des médicaments dans l organisme. La pharmacocinétique correspond au devenir du médicament au sein de l organisme et la pharmacodynamie étudie

Plus en détail

L insomnie Les thérapies cognitivo- comportementales

L insomnie Les thérapies cognitivo- comportementales L insomnie Les thérapies cognitivo- comportementales L. Beaudeaux Psychologue Centre de médecine du sommeil L insomnie Définitions Classification Épidémiologie Modèles théoriques Prise en charge Traitement

Plus en détail

TABLE RONDE DU 21/11/2001

TABLE RONDE DU 21/11/2001 TABLE RONDE DU 21/11/2001 Devenir parents est une aventure qui se construit au quotidien avec ses enfants. Dans notre société, les modifications récentes de la structure familiale comme les familles monoparentales

Plus en détail

Référence : Michèle MAZEAU - Neuropsychologie et troubles des apprentissages - MASSON, 2005.

Référence : Michèle MAZEAU - Neuropsychologie et troubles des apprentissages - MASSON, 2005. Déficits d attention avec ou sans impulsivité et/ou hyperactivité. Syndromes dysexécutifs. Conseils aux enseignants et rééducateurs. Dr Alain POUHET. Médecin de Rééducation. Référence : Michèle MAZEAU

Plus en détail

Présentation générale de l étude Elfe

Présentation générale de l étude Elfe Présentation générale de l étude Elfe CONTEXTE... 2 OBJECTIFS... 2 METHODES... 3 REPRESENTATIVITE DE L ECHANTILLON... 8 GOUVERNANCE DE L ETUDE ELFE... 8 Plateforme d accès aux données RE-CO-NAI : 18/12/2012

Plus en détail

LES ADDICTIONS. I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives

LES ADDICTIONS. I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives LES ADDICTIONS I) Définition, typologie des usages. 1. Pratiques addictives Addictions aux substances psychoactives Un psychotrope (ou substance psychoactive) est un produit, qui agit sur le SNC en induisant

Plus en détail

Management, stress et risques psychosociaux

Management, stress et risques psychosociaux S. CHAMPION - 1 Management et RP Management, stress et risques psychosociaux Objectifs Cette action de formation propose de : Comprendre et d identifier les risques psychosociaux Acquérir une culture commune

Plus en détail

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes. Cadre de référence

Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes. Cadre de référence Les services éducatifs complémentaires en formation générale des adultes Cadre de référence Secteur de la formation professionnelle et technique et de la formation continue Direction de l éducation des

Plus en détail

Violence: approche psychopathologique. Dr Ramzi Haddad Jamhour, Mars 2012

Violence: approche psychopathologique. Dr Ramzi Haddad Jamhour, Mars 2012 Violence: approche psychopathologique Dr Ramzi Haddad Jamhour, Mars 2012 Violence(s) Agressivité, troubles du comportement, délinquance Violence: social et juridique Agressivité: médical et psychologique

Plus en détail

Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances

Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances Mickaël NAASSILA UPJ V, directeur du GRAP, INSERM SOMMAIRE I. PRISE AIGUË ET CONSOMMATION CHRONIQUE II. LES

Plus en détail

Les troubles du comportement les plus fréquents chez l enfant. N. MOHAMMEDI PRINTEMPS MEDICAL 2013 Troubles fréquents chez l'enfant

Les troubles du comportement les plus fréquents chez l enfant. N. MOHAMMEDI PRINTEMPS MEDICAL 2013 Troubles fréquents chez l'enfant Les troubles du comportement les plus fréquents chez l enfant 1 LES TROUBLES DU SOMMEIL CHEZ L ENFANT 2 Les cycles du sommeil 3 Le nouveau-né a deux phases de sommeil Une phase agitée Une phase calme Le

Plus en détail

Atelier SPH Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) Marc Bétrémieux Fabienne Roos Weil Bertrand Welniarz Marseille 2006

Atelier SPH Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) Marc Bétrémieux Fabienne Roos Weil Bertrand Welniarz Marseille 2006 Atelier SPH Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) Marc Bétrémieux Fabienne Roos Weil Bertrand Welniarz Marseille 2006 Psychiatrie Infanto Juvénile sous Contraintes (II) 1- dépistage individuel

Plus en détail

Suspicion de maladie d Alzheimer chez une femme de 75 ans

Suspicion de maladie d Alzheimer chez une femme de 75 ans Enoncé Suspicion de maladie d Alzheimer chez une femme de 75 ans Vous recevez en consultation Mme D., âgée de 75 ans, accompagnée de son fils. Celui-ci vous explique qu il craint que sa mère n ait la maladie

Plus en détail

Les TCA «extra-ordinaires»

Les TCA «extra-ordinaires» Les TCA «extra-ordinaires» Particularités des Troubles du Comportement Alimentaire (TCA) Atypiques M.Chabrier (Interne), Dr S.Levallois Troubles des conduites alimentaires Centre Diocésain Mardi 29 juin

Plus en détail

Difficultés d apprentissage

Difficultés d apprentissage Difficultés d apprentissage Embarras? Troubles? Pathologie? Place du pédagogique, du psychologique, du médical Comment comprendre que ce qui nous parait si évident: lire, écrire, compter, soit pour certains

Plus en détail

Loi modifiant le Code des professions dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines. Impacts sur la pratique des infirmières

Loi modifiant le Code des professions dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines. Impacts sur la pratique des infirmières Loi modifiant le Code des professions dans le domaine de la santé mentale et des relations humaines Des compétences professionnelles partagées en santé mentale et en relations humaines : la personne au

Plus en détail

RENCONTRES - RISQUES ROUTIERS

RENCONTRES - RISQUES ROUTIERS RENCONTRES - RISQUES ROUTIERS En partenariat avec l Automobile Club et l Automobile Club Prévention Mardi 28 septembre et jeudi 30 septembre Mardi 5 octobre et jeudi 7 octobre LES RISQUES ROUTIERS Santé

Plus en détail

TDAH Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité

TDAH Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité TDAH Trouble Déficitaire de l Attention avec ou sans Hyperactivité PLURADYS/intervention Lycée Castel Mathilde MIGNON Neuropsychologue Symptomatologie/Aspects cliniques Symptomatologie selon l âge et le

Plus en détail

Enfants, adolescents et techniques hypnotiques

Enfants, adolescents et techniques hypnotiques Table des matières Sommaire 1 1 Objectifs et préliminaires 2 1.1 Répétitions 1.2 Émotions 1.3 Relaxation 1.4 Concentration 1.5 Croyance 1.6 Conclusion 2 Mécanismes 4 2.1 Conscient et inconscient 2.2 Motivations

Plus en détail

Maison d Enfants à Caractère Social (M.E.C.S.)

Maison d Enfants à Caractère Social (M.E.C.S.) Les Etablissements médico sociaux et sanitaires Institut Médico-Educatif (I.M.E.) Centre/Institut d'education Motrice (C.E.M et I.E.M) Annexe XXIV au décret 89-798 du 27 octobre 1989 - Circulaire 89-17

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE

OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE OUTILS D ÉVALUATION DES T.A.C. ET DYSPRAXIE Dépistage 4 ans 9 ans B.R.E.V : Batterie rapide d évaluation fonctions cognitives (C. Billard) Evaluation fonctions cognitives en«écart-type», langagières et

Plus en détail

LES PHOBIES SCOLAIRES

LES PHOBIES SCOLAIRES LES PHOBIES SCOLAIRES I/ Historique Avant 1900 : mutisme scolaire absentéisme et retards liés à une peur de l'institution scolaire Milieu du 20ème siècle : un enfant refuse d'aller à l'école pour des raisons

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE : RAPPORT D ÉVALUATION PROFESSIONNELLE DE

AIDE-MÉMOIRE : RAPPORT D ÉVALUATION PROFESSIONNELLE DE AIDE-MÉMOIRE : RAPPORT D ÉVALUATION PROFESSIONNELLE DE L ÉQUIPE DE SANTÉ MENTALE 1 ÈRE LIGNE Avant de débuter : Vérifiez si les données d identification et les données sociodémographiques du client figurant

Plus en détail

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. Dr Martine Isnard Avril 2011

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. Dr Martine Isnard Avril 2011 LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Dr Martine Isnard Avril 2011 1 DEFINITIONS RISQUES PSYCHOSOCIAUX : risques professionnels qui portent atteinte à l intégrité physique et à la santé mentale des salariés. Les troubles

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE

QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Date d envoi : Date de réception : QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Demande d admission - Niveau secondaire Ce document doit être complété par le titulaire de classe ou par l orthopédagogue Nom de l élève :

Plus en détail

Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports. Direction Générale de la Santé. Informations et conseils. Maladie d Alzheimer

Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports. Direction Générale de la Santé. Informations et conseils. Maladie d Alzheimer Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladie d Alzheimer Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte

Plus en détail

ASPECTS PSYCHOPATHOLOGIQUES DE L OBESITE COMMUNE DE L ADOLESCENT

ASPECTS PSYCHOPATHOLOGIQUES DE L OBESITE COMMUNE DE L ADOLESCENT ASPECTS PSYCHOPATHOLOGIQUES DE L OBESITE COMMUNE DE L ADOLESCENT Dr Hélène LE BOURDONNEC Pédopsychiatre Responsable de l Unité Médicopsychologique Institut SAINT PIERRE 34250 PALAVAS LES FLOTS Aspects

Plus en détail

Le trouble du déficit de l attention chez l enfant : polémique autour de la ritaline

Le trouble du déficit de l attention chez l enfant : polémique autour de la ritaline Le trouble du déficit de l attention chez l enfant : polémique autour de la ritaline 1. Contexte Le trouble du déficit de l attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) est un trouble neurologique qui

Plus en détail