EnsEmblE du QuébEC. Portrait Internet. Profil sociodémographique. Carte du Québec

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EnsEmblE du QuébEC. Portrait Internet. Profil sociodémographique. Carte du Québec"

Transcription

1 EnsEmblE du QuébEC En 2010, 75,4 % des adultes québécois utilisaient Internet au moins une fois par semaine, comparativement à 72,9 % en Au total, le Québec comptait donc plus de 5,3 millions d internautes adultes, soit 4,8 millions d internautes réguliers et plus de internautes occasionnels. Depuis 2008, l utilisation d Internet au Québec a connu une augmentation d un peu plus de 4 points de pourcentage, car la proportion d internautes réguliers atteignait alors 71,7 %. En matière de commerce électronique, 22,3 % des adultes québécois ont effectué des achats en ligne au cours d un mois type en 2010, ce qui représente plus de 1,4 million de cyberacheteurs. L Indice du commerce électronique au Québec révèle également que plus de 4,3 milliards de dollars ont été dépensés sur Internet en 2010, et que la valeur moyenne du panier d achat par cyberacheteur se chiffrait à 291 dollars. Par rapport aux années précédentes, le taux d achat en ligne a progressé de manière appréciable : 19,8 % d adultes québécois avaient réalisé des achats sur Internet au cours d un mois type en 2009, alors que la proportion de cyberacheteurs au cours d un mois type était de 15,4 % en (n = ) (n = ) Total 75,4 % 72,9 % 22,3 % 19,8 % Hommes 78,5 % 75,5 % 26,6 % 24,3 % Femmes 72,4 % 70,4 % 18,2 % 15,5 % ans 92,0 % 90,1 % 31,7 % 29,7 % ans 88,6 % 86,3 % 30,9 % 26,5 % ans 79,6 % 78,0 % 22,0 % 18,4 % 55 ans et plus 53,5 % 49,0 % 10,9 % 9,2 % Marge d erreur : +/- 0,89% Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte du Québec Superficie ,4 km 2 Densité de la population (2010) 6 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 65,5 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 60,4 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 7,8 % $ 4

2 01 BaS-SaInt-Laurent En 2010, 66,3 % des adultes du Bas-Saint-Laurent ont utilisé Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région est significativement inférieure à la moyenne québécoise (75,4 %). L utilisation d Internet dans la région du Bas-Saint-Laurent se maintient comparativement à 2009 (67,6 %). Cette région connaît par contre une évolution dans sa proportion d internautes par rapport à 2008, alors que 61,2 % des adultes utilisaient régulièrement Internet. Dans l ensemble en 2010, la région du Bas-Saint-Laurent occupait le 13 e rang sur 16 au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 11 e rang en En matière d achats en ligne, le Bas-Saint-Laurent comptait 15,1 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui est significativement inférieur à la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement à 2009, la variation de la proportion de cyberacheteurs dans cette région n est pas significative, puisqu elle était alors de 15,3 %. En comparaison avec 2008, on enregistre cependant une bonne progression puisque la proportion de cyberacheteurs était de 10,5 % en Dans l ensemble en 2010, la région du Bas-Saint-Laurent occupait le 16 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 12 e rang en (n = 335) Rang 2010 : 13/16 (n = 326) Rang 2010 : 16/16 Total 66,3 % 67,6 % 15,1 % 15,3 % Hommes 70,6 % 68,9 % 15,7 % 19,7 % Femmes 61,6 % 66,4 % 14,4 % 11,3 % ans 86,1 % 89,5 % 23,7 % 20,4 % ans 83,3 % 80,0 % 27,8 % 32,1 % ans 79,0 % 74,7 % 13,6 % 15,1 % 55 ans et plus 42,4 % 43,6 % 7,4 % 5,0 % Marge d erreur : +/- 5,94 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte du Bas-Saint-Laurent Superficie ,9 km 2 Densité de la population (2010) 9,1 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 59,8 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 54,3 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 9,2 % $ 4

3 02 Saguenay LaC-SaInt-Jean En 2010, 74,5 % des adultes du Saguenay Lac-Saint-Jean utilisaient Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région n est pas significativement différente de la moyenne québécoise (75,4 %). L utilisation d Internet dans la région du Saguenay Lac-Saint-Jean a enregistré une bonne progression comparativement à 2009 (67,6 %) et 2008 (63,1 %). Dans l ensemble en 2010, la région du Saguenay Lac-Saint-Jean occupait le 7 e rang sur 16 au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 12 e rang en En matière d achats en ligne, le Saguenay Lac-Saint-Jean comptait 18,7 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui n est pas significativement différent de la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement à 2009, la variation de la proportion de cyberacheteurs dans cette région est en progression puisqu elle a augmenté de près de 5 points de pourcentage en un an. Dans l ensemble en 2010, la région du Saguenay Lac-Saint-Jean occupait le 12 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 14 e rang en (n = 458) Rang 2010 : 7/16 (n = 474) Rang 2010 : 12/16 Total 74,5 % 67,6 % 18,7 % 14,0 % Hommes 79,0 % 70,4 % 22,4 % 17,7 % Femmes 70,6 % 65,0 % 15,2 % 10,7 % ans 95,0 % 91,9 % 28,5 % 23,6 % ans 88,4 % 87,6 % 31,9 % 23,8 % ans 80,7 % 71,1 % 6,4 % 12,1 % 55 ans et plus 44,9 % 42,0 % 10,5 % 5,9 % Marge d erreur : +/- 5,12 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte du Saguenay Lac-Saint-Jean Superficie ,8 km 2 Densité de la population (2010) 2,8 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 62,4 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 56,9 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 8,9 % $ 4

4 région 03 CaPItale-NatIoNale En 2008, 79,6 % des adultes de la Capitale-Nationale utilisaient Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région était significativement supérieure à la moyenne québécoise (75,4 %). L utilisation d Internet dans la région de la Capitale-Nationale a progressé comparativement à 2009 (74,6 %). Dans l ensemble en 2010, la région de la Capitale-Nationale occupait le 2 e rang sur 16 au chapitre de la proportion d internautes, juste après l Outaouais, alors qu elle était au 4 e rang en En matière d achats en ligne, la Capitale-Nationale comptait 26,8 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui est significativement supérieur à la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement aux années précédentes, la région connaît une progression dans sa proportion de cyberacheteurs, qui a augmenté de près de 6 points de pourcentage comparativement à 2009 (21 %), et de 11 points de pourcentage par rapport à 2008 (15,8 %). Dans l ensemble en 2010, la région de la Capitale-Nationale occupait le 2 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 3 e rang en (n = 986) Rang 2010 : 2/16 (n = 990) Rang 2010 : 2/16 Total 79,6 % 74,6 % 26,8 % 21,0 % Hommes 82,8 % 77,1 % 31,6 % 26,2 % Femmes 76,3 % 72,3 % 21,9 % 15,9 % ans 95,9 % 94,8 % 43,3 % 33,5 % ans 94,3 % 89,2 % 33,5 % 29,9 % ans 81,4 % 81,7 % 25,7 % 19,5 % 55 ans et plus 61,7 % 52,1 % 13,3 % 9,5 % Marge d erreur : +/- 1,82 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte de la Capitale-Nationale Superficie ,7 km 2 Densité de la population (2010) 37,2 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 66,5 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 61,8 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 7,0 % $ 4

5 04 MaurICIe En 2010, 68,6 % des adultes de la Mauricie ont utilisé Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région est significativement inférieure à la moyenne québécoise qui, elle, atteignait 75,4 %. L utilisation d Internet dans la région de la Mauricie progresse comparativement à 2009 (63,6 %). Dans l ensemble en 2010, la région de la Mauricie occupait le 12 e rang sur 16 au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 13 e rang en En matière d achats en ligne, la Mauricie comptait 17 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui est significativement inférieur à la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement à 2009, la variation de la proportion de cyberacheteurs dans cette région n est pas significative : elle a augmenté de moins d un point de pourcentage en un an (16,5 %), mais elle a cependant progressé de près de 4 points par rapport à 2008 (13,1 %). Dans l ensemble en 2010, la région de la Mauricie occupait le 13 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle était au 9 e rang en (n = 406) Rang 2010 : 12/16 (n = 413) Rang 2010 : 13/16 Total 68,6 % 63,6 % 17,0 % 16,5 % Hommes 76,0 % 70,2 % 25,7 % 21,1 % Femmes 61,2 % 57,1 % 8,5 % 11,8 % ans 95,0 % 82,3 % 14,0 % 27,0 % ans 91,7 % 77,4 % 46,0 % 20,1 % ans 71,4 % 69,5 % 23,0 % 9,7 % 55 ans et plus 44,9 % 43,0 % 6,5 % 13,2 % Marge d erreur : +/- 5,94 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte de la Mauricie Superficie ,7 km 2 Densité de la population (2010) 7,4 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 63,1 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 58,2 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 7,8 % $ 4

6 05 EstrIE En 2010, 70,9 % des adultes de l Estrie utilisaient Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région n est pas significativement différente de la moyenne québécoise (75,4 %). L utilisation d Internet dans la région de l Estrie est en légère progression comparativement à 2009 (67,7 %) et 2008 (65,6 %). Dans l ensemble en 2010, la région de l Estrie occupait le 9 e rang au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 10 e rang en Quant aux achats en ligne, l Estrie comptait 20,7 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui n est pas significativement différent de la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement à 2009, la variation de la proportion de cyberacheteurs dans cette région n est pas significative puisqu elle a progressé de moins d un point de pourcentage en un an (20,4 %). Elle a cependant augmenté de plus de 7 points de pourcentage par rapport à 2008 (13,5 %). Dans l ensemble en 2010, la région de l Estrie occupait le 9 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 5 e rang en (n = 470) Rang 2010 : 9/16 (n = 480) Rang 2010 : 8/16 Total 70,9 % 67,7 % 20,7 % 20,4 % Hommes 71,8 % 73,8 % 20,7 % 29,4 % Femmes 70,1 % 61,8 % 20,7 % 11,8 % ans 93,6 % 85,8 % 41,1 % 30,6 % ans 81,6 % 79,6 % 23,8 % 25,4 % ans 76,0 % 73,7 % 12,5 % 21,1 % 55 ans et plus 47,9 % 44,5 % 6,8 % 8,6 % Marge d erreur : +/- 5,95 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte de l Estrie Superficie ,6 km 2 Densité de la population (2010) 30,4 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 65,5 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 61,1 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 6,9 % $ 4

7 06 Montréal En 2010, 78,9 % des adultes de Montréal utilisaient Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région se situe au-dessus de la moyenne québécoise qui était de 75,4 %. L utilisation d Internet dans la région de Montréal se maintient comparativement à 2009 (78,3 %) et 2008 (76,5 %). Dans l ensemble en 2010, la région de Montréal occupait le 3 e rang au chapitre de la proportion d internautes, après l Outaouais et la Capitale-Nationale qui occupaient respectivement le 1 er et le 2 e rang, alors qu elle était au 1 er rang en En matière d achats en ligne, Montréal comptait 24,6 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui est supérieur à la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement à 2009, la variation de la proportion de cyberacheteurs dans cette région n est pas significative : elle a augmenté d un peu plus d un point de pourcentage en un an (23,1 %) ; elle a cependant augmenté de près de 7 points de pourcentage par rapport à 2008 (18 %). Dans l ensemble en 2010, la région de Montréal occupait le 3 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 2 e rang en (n = 3 159) Rang 2010 : 3/16 (n = 3 140) Rang 2010 : 3/16 Total 78,9 % 78,3 % 24,6 % 23,1 % Hommes 82,2 % 82,3 % 30,1 % 29,7 % Femmes 75,9 % 74,4 % 19,6 % 16,6 % ans 93,3 % 92,2 % 33,6 % 33,1 % ans 90,0 % 91,2 % 29,9 % 26,6 % ans 83,1 % 83,2 % 25,8 % 23,3 % 55 ans et plus 54,5 % 51,6 % 11,4 % 9,9 % Marge d erreur : +/- 1,95 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte de Montréal Superficie 498,2 km 2 Densité de la population (2010) 3 882,3 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 64,5 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 58,3 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 9,5 % $ 4

8 région 07 OutaOuaIs En 2010, 80 % des adultes de l Outaouais utilisaient Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région n est cependant pas significativement différente de la moyenne québécoise, avec 75,4 %. L utilisation d Internet dans la région de l Outaouais a progressé comparativement à 2009 (71,3 %). Dans l ensemble en 2010, cette région occupait le 1 er rang au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 5 e rang en En matière d achats en ligne, l Outaouais comptait 26,8 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui n est pas significativement différent de la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement aux années précédentes, la variation de la proportion de cyberacheteurs dans cette région est assez importante : elle a augmenté de 10 points de pourcentage comparativement à 2009 (16,8 %) et de près de 12 points de pourcentage par rapport à 2008 (15,2 %). Dans l ensemble en 2010, la région de l Outaouais occupait le 1 er rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 8 e rang en (n = 482) Rang 2010 : 1/16 (n = 470) Rang 2010 : 1/16 Total 80,0 % 71,3 % 26,8 % 16,8 % Hommes 85,3 % 72,1 % 33,7 % 22,4 % Femmes 74,7 % 70,6 % 20,1 % 11,8 % ans 92,5 % 92,0 % 36,8 % 25,3 % ans 86,1 % 85,1 % 26,7 % 15,9 % ans 88,7 % 77,8 % 33,8 % 17,3 % 55 ans et plus 57,9 % 48,3 % 13,9 % 11,1 % Marge d erreur : +/- 5,70 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte de l Outaouais Superficie ,8 km 2 Densité de la population (2010) 11,9 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 67,6 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 62,7 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 7,2 % $ 4

9 08 AbITIbI-TémIsCAmIngue En 2010, 70,7 % des adultes de l Abitibi-Témiscamingue utilisaient Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région n est pas significativement différente de la moyenne québécoise qui, elle, atteignait 75,4 %. L utilisation d Internet dans la région de l Abitibi-Témiscamingue a progressé comparativement à 2009 (61,3 %). Dans l ensemble en 2010, la région occupait le 10 e rang sur 16 au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 15 e rang en En matière d achats en ligne, l Abitibi-Témiscamingue comptait 19,1 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui n est pas significativement différent de la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement aux années précédentes, la proportion de cyberacheteurs dans cette région a progressé de manière appréciable : elle a augmenté de près de 7 points de pourcentage comparativement à 2009 (12,3 %), et de 8,1 points de pourcentage par rapport à 2008 (11 %). Dans l ensemble en 2010, la région de l Abitibi-Témiscamingue occupait le 11 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au dernier rang en (n = 255) Rang 2008 : 10 / 16 (n = 251) Rang 2008 : 11 / 16 Total 70,7 % 61,3 % 19,1 % 12,3 % Hommes 76,3 % 56,3 % 17,3 % 16,4 % Femmes 65,9 % 66,1 % 20,5 % 8,1 % ans 92,2 % 71,0 % 34,1 % 22,9 % ans 81,4 % 68,3 % 33,5 % 17,7 % ans 79,2 % 71,1 % 12,2 % 9,1 % 55 ans et plus 46,9 % 47,1 % 8,3 % 5,7 % Marge d erreur : +/- 7,52 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte de l Abitibi-Témiscamingue Superficie ,7 km 2 Densité de la population (2010) 2,5 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 65,1 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 59,5 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 8,5 % $ 4

10 région 09 Côte-Nord En 2010, 63,1 % des adultes de la Côte-Nord utilisaient Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région se situe en dessous de la moyenne québécoise qui était de 75,4 %. L utilisation d Internet dans la région de la Côte-Nord a diminué comparativement à 2009 (69,1 %), mais elle est plutôt stable si l on considère l année 2008 où 61,1 % des adultes utilisaient régulièrement Internet. Dans l ensemble en 2010, la région de la Côte-Nord occupait le 15 e rang sur 16 au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 7 e rang en En matière d achats en ligne, le Côte-Nord comptait 16,3 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui n est pas significativement différent de la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement aux années précédentes, on observe une stabilité de la proportion de cyberacheteurs dans cette région puisqu elle était de 18,5 % en 2009 et de 16,4 % en Dans l ensemble en 2010, la région de la Côte-Nord occupait le 14 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 6 e rang en (n = 138) Rang 2010 : 15/16 (n = 138) Rang 2010 : 14/16 Total 63,1 % 69,1 % 16,3 % 18,5 % Hommes 67,4 % 62,9 % 28,2 % 19,2 % Femmes 59,1 % 75,0 % 6,1 % 17,9 % ans 91,8 % 78,9 % 25,5 % 29,1 % ans 58,5 % 84,5 % 30,2 % 22,7 % ans 66,7 % 74,9 % 0,0 % 15,1 % 55 ans et plus 40,9 % 50,4 % 10,5 % 12,4 % Marge d erreur : +/- 9,34 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte de la Côte-Nord Superficie ,6 km 2 Densité de la population (2010) 0,4 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 66,3 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 60,9 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 8,2 % $ 4

11 région 1 1 GasPésIe Îles-de-la-MadeleIne En 2010, 63,5 % des adultes de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine utilisent Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région se situe en-dessous de la moyenne québécoise qui, elle, atteint 75,4 %. L utilisation d Internet dans la région de la Gaspésie Îles-de-la-Madeleine a connu une progression de 5,2 points de pourcentage comparativement à 2009 (58,3 %). Dans l ensemble, en 2010, la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine occupe le 14 e rang sur 16 au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 16 e rang en En matière d achats en ligne, le Gaspésie Îles-de-la-Madeleine compte 15,8 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui n est pas significativement différent de la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement à 2009, la proportion de cyberacheteurs dans cette région se maintient (15,7 %); elle a toutefois augmenté d un peu plus de 5 points de pourcentage comparativement à 2008 (10,7 %). Dans l ensemble, en 2010, la région du Gaspésie Îles-de-la-Madeleine occupe le 15 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 11 e rang en (n = 174) Rang 2010 : 14/16 (n = 167) Rang 2010 : 15/16 Total 63,5 58,3 15,8 15,7 Hommes 60,8 61,4 17,9 13,5 Femmes 66,2 55,2 13,8 18, ans 78,0 71,6 14,4 15, ans 84,6 73,1 29,1 33, ans 74,6 77,5 17,4 13,6 55 ans et plus 43,6 34,6 11,0 11,2 Marge d erreur : +/- 8,14 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte de la Gaspésie Îles-de-la-Madeleine Superficie ,2 km 2 Densité de la population (2010) 4,6 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 59,0 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 51,1 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 13,3 % $ 4

12 12 ChAudIère-APPAlAChes En 2010, 71,8 % des adultes de Chaudière-Appalaches utilisent Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région se situe en dessous de la moyenne québécoise qui, elle, atteint 75,4 %. L utilisation d Internet dans la région de Chaudière-Appalaches se maintient comparativement à 2009 (70,3 %). Cette région connaît par contre une évolution dans sa proportion d internautes par rapport à 2008, alors que 63,1 % des adultes utilisaient régulièrement Internet. Dans l ensemble, en 2010, la région du Chaudière-Appalaches occupe le 8 e rang sur 16 au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 6 e rang en En matière d achats en ligne, la région de Chaudière-Appalaches compte 21,3 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui n est pas significativement différent de la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement aux années précédentes, la variation de la proportion de cyberacheteurs dans cette région est assez importante : elle a augmenté de 5 points de pourcentage comparativement à 2009 (16,3 %), et de près de 8 points de pourcentage par rapport à 2008 (10,2 %). Dans l ensemble, en 2010, la région du Chaudière-Appalaches occupe le 7 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 10 e rang en (n = 721) Rang 2010 : 8/16 (n = 697) Rang 2010 : 7/16 Total 71,8 70,3 21,3 16,3 Hommes 72,1 74,7 28,0 19,6 Femmes 71,4 66,2 14,7 13, ans 92,6 90,8 32,4 22, ans 78,9 81,9 34,2 24, ans 71,7 72,3 13,0 17,1 55 ans et plus 51,8 43,3 11,1 5,1 Marge d erreur : +/- 2,96 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte de Chaudière-Appalaches Superficie ,9 km 2 Densité de la population (2010) 26,9 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 67,7 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 64,7 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 4,3 % $ 4

13 13 LavaL En 2010, 77,3 % des adultes de Laval utilisaient Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région n était cependant pas significativement différente de la moyenne québécoise qui atteignait 75,4 %. L utilisation d Internet dans la région de Laval se maintient comparativement à 2009 (78 %) et 2008 (76,5 %). Dans l ensemble en 2010, la région de Laval occupait le 4 e rang au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 2 e rang en En matière d achats en ligne, Laval comptait 21,6 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui n est pas non plus significativement différent de la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement aux années précédentes, la variation de la proportion de cyberacheteurs dans cette région n est pas notable : elle a augmenté d un peu plus d un point de pourcentage comparativement à 2009 (20,5 %), et d un peu moins de 3 points de pourcentage comparativement à 2008 (18,8 %). Dans l ensemble en 2010, la région de Laval occupait le 6 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 4 e rang en (n = 530) Rang 2010 : 4/16 (n = 534) Rang 2010 : 6/16 Total 77,3 % 78,0 % 21,6 % 20,5 % Hommes 81,6 % 84,3 % 26,8 % 25,7 % Femmes 73,7 % 72,5 % 17,3 % 16,0 % ans 95,7 % 92,9 % 30,8 % 24,8 % ans 90,9 % 94,3 % 23,5 % 42,6 % ans 78,0 % 78,2 % 25,0 % 8,5 % 55 ans et plus 52,8 % 56,3 % 10,8 % 9,7 % Marge d erreur : +/- 4,57 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte de Laval Superficie 246 km 2 Densité de la population (2010) 1 620,7 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 68,4 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 64,1 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 6,3 % $ 4

14 14 LanaudIère En 2010, 74,5 % des adultes de Lanaudière utilisaient Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région n est pas significativement différente de la moyenne québécoise qui, elle, atteint 75,4 %. L utilisation d Internet dans la région de Lanaudière était cependant en progression comparativement à 2009 (68,5 %). Dans l ensemble en 2010, la région de Lanaudière occupait le 7 e rang sur 16 au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 8 e rang en En matière d achats en ligne, Lanaudière comptait 19,8 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui n est pas non plus significativement différent de la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement à 2009, la variation de la proportion de cyberacheteurs dans cette région est d un peu plus de 5 points de pourcentage (14,6 %), et de près de 8 points par rapport à 2008 (12,3 %). Dans l ensemble en 2010, la région de Lanaudière occupait le 9 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 13 e rang en (n =727) Rang 2010 :7/16 (n = 718) Rang 2010 : 9/16 Total 74,5 % 68,5 % 19,8 % 14,6 % Hommes 76,1 % 67,4 % 21,3 % 15,2 % Femmes 72,9 % 69,4 % 18,2 % 14,1 % ans 83,0 % 88,6 % 27,4 % 25,6 % ans 89,6 % 81,8 % 23,7 % 14,4 % ans 85,6 % 67,9 % 22,4 % 15,1 % 55 ans et plus 54,0 % 47,6 % 10,6 % 6,6 % Marge d erreur : +/- 4,07 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte de Lanaudière Superficie ,3 km 2 Densité de la population (2010) 37,7 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 64,8 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 59,9 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 7,5 % $ 4

15 15 LaurentIdes En 2010, 74,9 % des adultes des Laurentides utilisaient Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région n est donc pas significativement différente de la moyenne québécoise qui, elle, atteint 75,4 %. L utilisation d Internet dans la région des Laurentides a toutefois progressé comparativement à 2009 (68,3 %). Dans l ensemble en 2010, la région des Laurentides occupait le 6 e rang au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 9 e rang en En matière d achats en ligne, les Laurentides comptaient 22,1 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui n est pas différent de la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement aux années précédentes, la variation de la proportion de cyberacheteurs dans cette région était assez importante : elle a augmenté de près de 4 points de pourcentage comparativement à 2009 (18,3 %), et d un peu plus de 10 points par rapport à 2008 (11,9 %). Dans l ensemble en 2010, la région des Laurentides occupait le 5 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 7 e rang en (n = 675) Rang 2010 : 6/16 (n = 670) Rang 2010 : 5/16 Total 74,9 % 68,3 % 22,1 % 18,3 % Hommes 75,9 % 69,3 % 23,3 % 19,0 % Femmes 73,7 % 67,3 % 20,7 % 17,6 % ans 93,3 % 83,8 % 34,7 % 24,2 % ans 93,4 % 81,4 % 30,5 % 29,5 % ans 75,8 % 71,3 % 23,4 % 17,2 % 55 ans et plus 55,0 % 50,6 % 10,3 % 9,6 % Marge d erreur : +/- 4,22 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte des Laurentides Superficie ,9 km 2 Densité de la population (2010) 26,7 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 68,6 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 63,3 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 7,8 % $ 4

16 16 MontérégIe En 2010, 75,7 % des adultes de la Montérégie utilisaient Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région n est pas différente de la moyenne québécoise qui, elle, atteint 75,4 %. L utilisation d Internet dans la région de la Montérégie se maintient comparativement à 2009 (76,7 %) et 2008 (75,6 %). Dans l ensemble en 2010, la région de la Montérégie occupait le 5 e rang sur 16 au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 3 e rang en En matière d achats en ligne, la Montérégie comptait 22,4 % de cyberacheteurs en 2010, et elle n est pas en cela différente de la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement à 2009, la variation de la proportion de cyberacheteurs dans cette région n est pas statistiquement significative (23,1 %) ; elle a cependant augmenté de près de 5 points de pourcentage par rapport à 2008 (17,5 %). Dans l ensemble en 2010, la région de la Montérégie occupait le 5 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 3 e rang en (n = 2 064) Rang 2010 : 5/16 (n = 2 107) Rang 2010 : 4/16 Total 75,7 % 76,7 % 22,4 % 23,1 % Hommes 79,7 % 78,1 % 25,8 % 26,7 % Femmes 71,7 % 75,4 % 19,0 % 19,8 % ans 89,4 % 91,2 % 26,6 % 33,4 % ans 89,4 % 88,9 % 34,9 % 29,2 % ans 78,4 % 83,5 % 23,9 % 22,6 % 55 ans et plus 57,7 % 53,5 % 12,1 % 11,6 % Marge d erreur : +/- 2,40 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte de la Montérégie Superficie ,8 km 2 Densité de la population (2010) 129,7 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 66,5 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 61,8 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 7,2 % $ 4

17 17 Centre-du-QuébeC En 2010, 70 % des adultes du Centre-du-Québec utilisaient Internet au moins une fois par semaine. La proportion d internautes réguliers dans cette région se situait en dessous de la moyenne québécoise (75,4 %). L utilisation d Internet dans la région du Centre-du-Québec a cependant progressé de manière appréciable depuis 2009 (63,2 %). Dans l ensemble en 2010, la région du Centre-du-Québec occupait le 11 e rang sur 16 au chapitre de la proportion d internautes, alors qu elle était au 14 e rang en En matière d achats en ligne, le Centre-du-Québec comptait 19,5 % de cyberacheteurs en 2010, ce qui n est pas significativement différent de la moyenne québécoise (22,3 %). Comparativement aux années précédentes, la variation de la proportion de cyberacheteurs dans cette région n est pas assez importante : elle a augmenté d un peu plus de 6 points de pourcentage comparativement à 2009 (13,3 %) et 2008 (12,8 %). Dans l ensemble en 2010, la région du Centre-du-Québec occupait le 10 e rang au chapitre de la proportion de cyberacheteurs, alors qu elle se classait au 15 e rang en (n = 433) Rang 2010 : 11/16 (n = 433) Rang 2010 : 10/16 Total 70,0 % 63,2 % 19,5 % 13,3 % Hommes 70,6 % 65,8 % 26,3 % 19,0 % Femmes 69,4 % 61,1 % 13,3 % 8,8 % ans 86,7 % 89,6 % 27,1 % 29,2 % ans 90,2 % 76,8 % 34,0 % 19,9 % ans 76,7 % 75,0 % 20,0 % 5,8 % 55 ans et plus 49,6 % 36,5 % 10,1 % 3,6 % Marge d erreur : +/- 5,63 % Source : NETendances CEFRIO Source : Indice du commerce électronique au Québec CEFRIO Carte du Centre-du-Québec Superficie 6 920,9 km 2 Densité de la population (2010) 33,6 hab/km hab 15 à 34 ans à 44 ans à 54 ans ans et plus Nombre total d hommes Nombre total de femmes Taux d activité 2 (mars 2011) 60,4 % Taux d emploi 3 (mars 2011) 57,2 % Taux de chômage 4 (mars 2011) 5,4 % $ 4

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE

LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN VOLUME 4 NUMÉRO 9 AVEC LA COLLABORATION DE 2 2014, CEFRIO NETendances LES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : LA MOBILITÉ GAGNE DU TERRAIN TABLE

Plus en détail

Essence ordinaire PRIX MOYEN AFFICHÉ

Essence ordinaire PRIX MOYEN AFFICHÉ PRIX MOYEN AFFICHÉ 2014 Prix moyen affiché - hebdomadaire janvier à mars page 2 avril à juin page 3 juillet à septembre page 4 octobre à décembre page 5 Prix moyen affiché - mensuel janvier à décembre

Plus en détail

Réalisation. Note au lecteur. Rédaction et production. Collaboration. Révision linguistique. Dépôt légal

Réalisation. Note au lecteur. Rédaction et production. Collaboration. Révision linguistique. Dépôt légal Réalisation Rédaction et production Daniel Marleau Conseiller et chef de service, Statistiques sur l effectif Collaboration Johanne Lapointe Directrice Direction, Affaires externes Révision linguistique

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

Q1 Quel est votre sexe?

Q1 Quel est votre sexe? Q1 Quel est votre sexe? Répondues : 458 Ignorées : 0 Homme Femme Homme Femme 18,56% 85 81,44% 373 Total 458 1 / 11 Q2 Quel est votre âge? Répondues : 458 Ignorées : 0 18-24 ans 25-34 ans 35-44 ans 45-54

Plus en détail

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 Portrait sommaire de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 ÉVOLUTION ET CARACTÉRISTIQUES DE L EFFECTIF INFIRMIER Inscription au Tableau de l OIIQ Le nombre de membres se maintient à plus de 72 000 Le

Plus en détail

ÉQUIPEMENT ET BRANCHEMENT INTERNET DES FOYERS QUÉBÉCOIS VOLUME 4 NUMÉRO 2 AVEC LA COLLABORATION DU

ÉQUIPEMENT ET BRANCHEMENT INTERNET DES FOYERS QUÉBÉCOIS VOLUME 4 NUMÉRO 2 AVEC LA COLLABORATION DU ÉQUIPEMENT ET BRANCHEMENT INTERNET DES FOYERS QUÉBÉCOIS VOLUME 4 NUMÉRO 2 AVEC LA COLLABORATION DU TABLE DES MATIERES FAITS SAILLANTS... 4 BRANCHEMENT INTERNET... 5 Huit foyers sur dix branchés à Internet,

Plus en détail

Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec

Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec Trousse média 205 Le pharmacien : au service de la santé! Plus de 8 600 membres au Québec Imprimé Revue L interaction p. 3 Offres d emploi Affichage sur le site Internet p. 5 Le pharmacien : au service

Plus en détail

Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires

Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires Guide d utilisation de la signature officielle de la Société de l assurance automobile par les mandataires La trousse d identification des mandataires La Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ)

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES

CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES CRÉDIT D IMPÔT POUR LES ACTIVITÉS DE TRANSFORMATION DANS LES RÉGIONS RESSOURCES Le crédit d impôt pour les activités de transformation est prolongé jusqu au 31 décembre pour les régions ressources éloignées

Plus en détail

Commerce électronique et impact économique

Commerce électronique et impact économique Commerce électronique et impact économique 11 juin 2015 En collaboration avec : Croissance des ventes au détail La valeur des ventes au détail 2013 (en milliards) 2014 (en milliards) Total des ventes au

Plus en détail

ACTUALITÉ ET NOUVELLES AU QUÉBEC : L ÈRE DE LA MOBILITÉ ET DE L INFORMATION EN TEMPS RÉEL VOLUME 5 NUMÉRO 5 AVEC LA COLLABORATION DE

ACTUALITÉ ET NOUVELLES AU QUÉBEC : L ÈRE DE LA MOBILITÉ ET DE L INFORMATION EN TEMPS RÉEL VOLUME 5 NUMÉRO 5 AVEC LA COLLABORATION DE ACTUALITÉ ET NOUVELLES AU QUÉBEC : L ÈRE DE LA MOBILITÉ ET DE L INFORMATION EN TEMPS RÉEL VOLUME 5 NUMÉRO 5 AVEC LA COLLABORATION DE NETendances ACTUALITÉ ET NOUVELLES AU QUÉBEC : L ÈRE DE LA MOBILITÉ

Plus en détail

LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE EN PLEINE CROISSANCE AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 10 AVEC LA COLLABORATION DE

LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE EN PLEINE CROISSANCE AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 10 AVEC LA COLLABORATION DE LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE EN PLEINE CROISSANCE AU QUÉBEC VOLUME 4 NUMÉRO 10 AVEC LA COLLABORATION DE 2 NETendances LE COMMERCE ÉLECTRONIQUE EN PLEINE CROISSANCE AU QUÉBEC TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES...

Plus en détail

LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE VOLUME 4 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE

LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE VOLUME 4 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE VOLUME 4 NUMÉRO 7 AVEC LA COLLABORATION DE 2 Publictié 2013, CEFRIO NETendances LA MOBILITÉ AU QUÉBEC : UNE MONTÉE EN FLÈCHE TABLE DES MATIÈRES FAITS SAILLANTS...

Plus en détail

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS)

Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Taux de participation au Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) Introduction Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) offre, à tous les deux ans, une mammographie

Plus en détail

Le commerce électronique et les services bancaires en ligne au Québec

Le commerce électronique et les services bancaires en ligne au Québec 2012 Le commerce électronique et les services bancaires en ligne au Québec Volume 3 - Numéro 6 AVEC LA COLLABORATION DE table des matières FAITS SAILLANTS... 4 LE NOMBRE MOYEN DE CYBERACHETEURS QUÉBÉCOIS

Plus en détail

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux

Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Le régime d examen des plaintes en santé et services sociaux Office des personnes handicapées du Québec Un peu d histoire Dans les années 70, la plupart des personnes handicapées vivaient en institution.

Plus en détail

LES ADULTES QUÉBÉCOIS TOUJOURS TRÈS ACTIFS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX VOLUME 4 NUMÉRO 1 AVEC LA COLLABORATION DE

LES ADULTES QUÉBÉCOIS TOUJOURS TRÈS ACTIFS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX VOLUME 4 NUMÉRO 1 AVEC LA COLLABORATION DE LES ADULTES QUÉBÉCOIS TOUJOURS TRÈS ACTIFS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX VOLUME 4 NUMÉRO 1 AVEC LA COLLABORATION DE TABLE DES MATIÈRES FAITS SAILLANTS... 4 UTILISATION DES MÉDIAS SOCIAUX... 5 Progression chez

Plus en détail

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Grand sondage régional. Étude quantitative. 25 mars 2014

Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014. Grand sondage régional. Étude quantitative. 25 mars 2014 Sondage Politique provinciale Campagne électorale 2014 Grand sondage régional Étude quantitative 25 mars 2014 Méthodologie MÉTHODOLOGIE SONDAGE INTERNET Un sondage Internet réalisé auprès du grand public

Plus en détail

LES MÉDIAS SOCIAUX : UNE PLUS FORTE PRÉSENCE DANS LE PROCESSUS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS VOLUME 6 NUMÉRO 1

LES MÉDIAS SOCIAUX : UNE PLUS FORTE PRÉSENCE DANS LE PROCESSUS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS VOLUME 6 NUMÉRO 1 LES MÉDIAS SOCIAUX : UNE PLUS FORTE PRÉSENCE DANS LE PROCESSUS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS VOLUME 6 NUMÉRO 1 AVEC LA COLLABORATION DE NETENDANCES LES MÉDIAS SOCIAUX : UNE PLUS FORTE PRÉSENCE DANS LE PROCESSUS

Plus en détail

Le commerce électronique et les services bancaires en ligne

Le commerce électronique et les services bancaires en ligne Le commerce électronique et les services bancaires en ligne Volume 1 - Numéro 5 Une réalisation du Avec la collaboration de table des matières Faits saillants............................................

Plus en détail

Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM

Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM Fonds d action québécois pour le développement durable (FAQDD) Mai 2007 CRE-GIM Plan de présentation Mission du FAQDD Programmation III Programme Actions en développement durable Programme Partenariat

Plus en détail

PORTRAIT DIAGNOSTIQUE DE LA MAURICIE

PORTRAIT DIAGNOSTIQUE DE LA MAURICIE PLAN QUINQUENNAL DE DÉVELOPPEMENT (PQD) RÉGIONAL DE LA MAURICIE 2015-2020 PORTRAIT DIAGNOSTIQUE DE LA MAURICIE Projet n o 141-15149-00 Préparé pour : Conférence régionale des élus de la Mauricie Date :

Plus en détail

SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : GÉRER SES FINANCES À L AIDE DU MOBILE

SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : GÉRER SES FINANCES À L AIDE DU MOBILE SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : GÉRER SES FINANCES À L AIDE DU MOBILE VOLUME 5 NUMÉRO 8 AVEC LA COLLABORATION DE NETENDANCES SERVICES BANCAIRES EN LIGNE : GÉRER SES FINANCES À L AIDE DU MOBILE 1 NETENDANCES

Plus en détail

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011

La saisonnalité de l emploi au. Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 La saisonnalité de l emploi au Québec Normand Roy Directeur Analyse et information sur le marché du travail (DAIMT) Janvier 2011 Plan de la présentation: Définition Mesure, causes et conséquences Certaines

Plus en détail

ÉTUDE SUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE AU QUÉBEC

ÉTUDE SUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE AU QUÉBEC ÉTUDE SUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE AU QUÉBEC Direction des politiques et de l'économique Pêches et Océans Canada, région r du Mars 2004 Plan de la présentation 1. Au 2. Région de Montréal : 2.1 Montréal

Plus en détail

l Internet mobile Un fort potentiel Québec pour

l Internet mobile Un fort potentiel Québec pour Le CEFRIO est un centre de liaison et de transfert qui regroupe plus de 160 membres universitaires, industriels et gouvernementaux, ainsi qu une soixantaine de chercheurs associés et invités. Sa mission

Plus en détail

Étude post-campagne publicitaire. Sécurité à motocyclette. Rapport final. Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa

Étude post-campagne publicitaire. Sécurité à motocyclette. Rapport final. Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude post-campagne publicitaire Sécurité à motocyclette Rapport final Juin 2010 Dossier 77236-138 www.legermarketing.com Table des matières

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. J u i n2 0 1 2 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean Rencontre régionale de mobilisation, Comité mauricien sur la persévérance et la réussite scolaires, Cap-de-la-Madeleine, 11 novembre 2009 Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Jui l l et2014 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnateur et rédacteur

Plus en détail

Pour mieux comprendre le mode de

Pour mieux comprendre le mode de L Avis de calcul du taux 2011 Le Sommaire des données ayant servi au calcul du taux 2011 Les Données financières ayant servi au calcul du taux 2011 En s adressant au personnel du Service aux employeurs

Plus en détail

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec

Rapport sur les résidences pour Personnes âgées Québec l e m a r c h é d e l h a b i t a t i o n Rapport sur les résidences pour Personnes âgées S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion : Table des

Plus en détail

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN Page 1 1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN 1.1. Principe général L indemnité versée à un client correspond à la valeur assurable à son certificat multipliée par sa perte nette calculée (perte

Plus en détail

RÉGIONS ADMINISTRATIVES

RÉGIONS ADMINISTRATIVES RÉGIONS ADMINISTRATIVES 01 Bas-Saint-Laurent 02 Saguenay Lac-Saint-Jean 03 Capitale-Nationale 04 Mauricie 05 Estrie 06 Montréal 07 Outaouais 08 Abitibi-Témiscamingue 09 Côte-Nord 10 Nord-du-Québec 11 Gaspésie

Plus en détail

Spécialisé. SYNONYME de sécurité

Spécialisé. SYNONYME de sécurité SYNONYME de sécurité Vous recherchez un hangar pouvant être doté d une porte principale très large, résistant aux combinaisons de charges tout en protégeant vos précieux investissements? Ne cherchez plus!

Plus en détail

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012 Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb Dossier 70902-019 21 septembre 2012 La méthodologie 6 Le profil des répondants 9 L analyse détaillée des résultats 10 Conclusions stratégiques

Plus en détail

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe

L unifamiliale a le vent dans les voiles sur la marché du luxe Le marché résidentiel haut de gamme est en pleine effervescence au Québec Depuis la seconde moitié de 2014, on assiste à un regain de vigueur sur le marché résidentiel haut de gamme, les résultats observés

Plus en détail

DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012

DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 Accidents Parc automobile Permis de conduire DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 ACCIDENTS PARC AUTOMOBILE PERMIS DE CONDUIRE Direction des études et des stratégies en sécurité

Plus en détail

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise

Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Endettement, insolvabilité et prêts hypothécaires en souffrance : la situation québécoise Le maintien de très faibles taux d intérêt depuis la dernière récession incite les ménages canadiens à s endetter

Plus en détail

Commission d orientation Cyclisme pour tous

Commission d orientation Cyclisme pour tous Commission d orientation Cyclisme pour tous Profil des membres en Cyclisme pour tous Profil des membres en Cyclisme pour tous Services offerts aux membres Quelques données à propos des membres Résultats

Plus en détail

LE RÉGIME DE L ASSURANCE- EMPLOI AU BAS- SAINT- LAURENT :

LE RÉGIME DE L ASSURANCE- EMPLOI AU BAS- SAINT- LAURENT : LE RÉGIME DE L ASSURANCE- EMPLOI AU BAS- SAINT- LAURENT : UN RÔLE STABILISATEUR DE L ÉCONOMIE RÉGIONALE Mémoire présenté à la Commission nationale d examen sur l assurance- emploi Août 2013 La Conférence

Plus en détail

Parlons assurance 2015. Travailleurs. La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST)

Parlons assurance 2015. Travailleurs. La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) Voici les étapes à retenir en ce qui concerne la prime d assurance : Octobre 2014 La CSST informe l employeur de la classification de ses activités. Elle lui transmet sa Décision de classification, dans

Plus en détail

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014

La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 2014 PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES Québec, 16 janvier 214 La faible croissance économique au Québec fera place à un contexte plus favorable en 214 Hélène Bégin Économiste principale 11 18 16 14 12 Québec La province

Plus en détail

Croissance des entreprises et des régions

Croissance des entreprises et des régions Programme Croissance des entreprises et des régions pour les régions du Québec for Quebec Regions L Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec a pour mission d appuyer les

Plus en détail

Le commerce électronique. et les services bancaires en ligne. Volume 2 - Numéro 6

Le commerce électronique. et les services bancaires en ligne. Volume 2 - Numéro 6 Le commerce électronique et les services bancaires en ligne Volume 2 - Numéro 6 Une réalisation du Avec la collaboration de AccèsD vous suit partout. Disponible en tout temps par internet ou au moyen de

Plus en détail

Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial. www.csst.qc.ca

Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial. www.csst.qc.ca www.csst.qc.ca Structure de cotisation parallèle pour le transport interprovincial La Structure de cotisation parallèle Les commissions des accidents du travail de toutes les provinces canadiennes et des

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

RÉGIONS ADMINISTRATIVES

RÉGIONS ADMINISTRATIVES RÉGIONS ADMINISTRATIVES 01 Bas-Saint-Laurent 02 Saguenay Lac-Saint-Jean 03 Capitale-Nationale 04 Mauricie 05 Estrie 06 Montréal 07 Outaouais 08 Abitibi-Témiscamingue 09 Côte-Nord 10 Nord-du-Québec 11 Gaspésie

Plus en détail

L analyse des besoins des usagers Les indicateurs de performance. Danielle Chagnon Directrice de la référence et du prêt

L analyse des besoins des usagers Les indicateurs de performance. Danielle Chagnon Directrice de la référence et du prêt L analyse des besoins des usagers Les indicateurs de performance Danielle Chagnon Directrice de la référence et du prêt Objectifs Découvrir l importance des indicateurs dans la connaissance des usagers

Plus en détail

Surveillance des diarrhées associées à Clostridium difficile au Québec

Surveillance des diarrhées associées à Clostridium difficile au Québec surveillance provinciale des infections nosocomiales Surveillance des diarrhées associées à Clostridium difficile au Québec BILAN DU 15 AOÛT 2010 AU 13 AOÛT 2011 INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE DU

Plus en détail

L informatisation. du Québec. Volume 1 - Numéro 6. Une réalisation du. Avec la collaboration de

L informatisation. du Québec. Volume 1 - Numéro 6. Une réalisation du. Avec la collaboration de L informatisation du Québec Volume 1 - Numéro 6 Une réalisation du Avec la collaboration de Un choix d enfer au bout des doigts. La Boutique Musique TELUS offre le plus grand répertoire de chansons francophones

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

Les indicateurs du Cégep@distance

Les indicateurs du Cégep@distance Les indicateurs du Cégep@distance Caractéristiques de la population étudiante et cheminement scolaire Tableaux de bord 2004-2005 et 2005-2006 Mars 2007 Recherche et rédaction Lyne Forcier et Mireille Laforest

Plus en détail

L Enquête québécoise sur l accès des ménages à Internet 2012 INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION

L Enquête québécoise sur l accès des ménages à Internet 2012 INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION L Enquête québécoise sur l accès des ménages à Internet 2012 Présentation et analyse des résultats Pour tout renseignement concernant

Plus en détail

Profil détaillé des faits et des statistiques touchant la DISTRACTION AU VOLANT

Profil détaillé des faits et des statistiques touchant la DISTRACTION AU VOLANT Quoi? La distraction est la cause la plus souvent mentionnée comme «cause principale» des accidents avec. La distraction demeure un phénomène difficilement quantifiable. Il est néanmoins possible d affirmer

Plus en détail

Chiffres à l appui du MCC. Culture, communications. et technologies numériques. au Québec

Chiffres à l appui du MCC. Culture, communications. et technologies numériques. au Québec Chiffres à l appui du MCC Culture, communications au Québec Mars 2013 1 Réalisation Direction générale de la planification et des sociétés d État Supervision Jacques Laflamme Mise à jour Guy Therrien Préparation

Plus en détail

Parlons assurance 2013. Taux de prime. www.csst.qc.ca

Parlons assurance 2013. Taux de prime. www.csst.qc.ca Parlons assurance 2013 Taux de prime www.csst.qc.ca La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) fournit un service d assurance essentiel aux travailleurs ainsi qu aux employeurs établis

Plus en détail

Guide pour le modèle de cautionnement

Guide pour le modèle de cautionnement Guide pour le modèle de cautionnement Le formulaire de cautionnement qui accompagne ce guide est le fruit d une collaboration entre l Association canadienne de caution et le ministère du Développement

Plus en détail

La CSST a besoin de l avis d un autre professionnel de la santé : ce qu il faut savoir. www.csst.qc.ca

La CSST a besoin de l avis d un autre professionnel de la santé : ce qu il faut savoir. www.csst.qc.ca À L INTENTION DES TRAVAILLEUSES ET DES TRAVAILLEURS La CSST a besoin de l avis d un autre professionnel de la santé : ce qu il faut savoir. www.csst.qc.ca Vous avez subi un accident du travail, vous souffrez

Plus en détail

Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523)

Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523) Assembleurs et monteurs de matériel électronique (CNP 9523) Description de la profession Les assembleurs et les monteurs de matériel électronique sont regroupés sous le code 9523 de la Classification nationale

Plus en détail

L état du Québec numérique en 2015 : des Québécois très branchés, mobiles et actifs sur les réseaux sociaux

L état du Québec numérique en 2015 : des Québécois très branchés, mobiles et actifs sur les réseaux sociaux L état du Québec numérique en 2015 : des Québécois très branchés, mobiles et actifs sur les réseaux sociaux Printemps des réseaux sociaux 14 avril 2015 Guillaume Ducharme Directeur des communications et

Plus en détail

Sondage visant à évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci

Sondage visant à évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci Sondage visant à évaluer les conditions de travail des salariés temporaires d agences de placement de personnel et les pratiques de celles-ci Rapport d analyse final Dossier 79083-024 2 novembre 2012 Contexte

Plus en détail

L assignation temporaire

L assignation temporaire L assignation temporaire pour favoriser la réadaptation du travailleur et assurer son retour au travail Qu est-ce que l assignation temporaire? L assignation temporaire consiste à affecter un travailleur

Plus en détail

Portrait de la main-d œuvre Préposés aux bénéficiaires. Par Nancy Grenier

Portrait de la main-d œuvre Préposés aux bénéficiaires. Par Nancy Grenier Portrait de la main-d œuvre Préposés aux bénéficiaires Par Nancy Grenier Direction générale du personnel réseau et ministériel Direction du personnel de la santé Octobre 2008 Table des matières INTRODUCTION...

Plus en détail

Un intérêt croissant pour le. gouvernement en ligne Volume 1 - Numéro 7. Une réalisation du. Avec la collaboration de

Un intérêt croissant pour le. gouvernement en ligne Volume 1 - Numéro 7. Une réalisation du. Avec la collaboration de Un intérêt croissant pour le gouvernement en ligne Volume 1 - Numéro 7 Une réalisation du Avec la collaboration de Services Québec, la porte d entrée aux services gouvernementaux. www.servicesquebec.gouv.qc.ca/citoyens

Plus en détail

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public Ordre du jour La prévention à la ferme AGRI-VISION Journée Relève et établissement 22 janvier 2013 Luc Lefebvre, ing. inspecteur CSST La CSST en bref : un assureur public Les obligations légales en matière

Plus en détail

L INFORMATISATION DU QUÉBEC EN

L INFORMATISATION DU QUÉBEC EN 2012 L INFORMATISATION DU QUÉBEC EN 2012 Volume 3 - Numéro 7 AVEC LA COLLABORATION DE table des matières FAITS SAILLANTS... 4 CONNEXION... 5 Presque tous les internautes sont à présent des internautes

Plus en détail

Plus de 150 000 adultes sondés! Une initiative du

Plus de 150 000 adultes sondés! Une initiative du Évolution de l utilisation d Internet au Québec depuis 1999. Plus de 150 000 adultes sondés! Une initiative du Évolution de l utilisation d Internet au Québec depuis 1999. Plus de 150 000 adultes sondés!

Plus en détail

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec

Québec. Société d habitation du Québec. Un portrait de la copropriété au Québec. Le bulletin d information de la société d habitation du québec Société d habitation du Québec HABITATION Québec Le bulletin d information de la société d habitation du québec Volume 3, numéro 4, ÉTÉ 29 Un portrait de la copropriété au Québec Par Dany Dutil CONTEXTE

Plus en détail

Sondage sur les besoins des personnes handicapées en matière de collections et de services de bibliothèque

Sondage sur les besoins des personnes handicapées en matière de collections et de services de bibliothèque recherche marketing et sociale marketing and social research Sondage sur les besoins des personnes handicapées en matière de collections et de services de bibliothèque Rapport final Présenté à Bibliothèque

Plus en détail

LE GOUVERNEMENT EN LIGNE :

LE GOUVERNEMENT EN LIGNE : 2012 LE GOUVERNEMENT EN LIGNE : DES DÉFIS À L HORIZON VOLUME 3 - NUMÉRO 4 AVEC LA COLLABORATION DE table des matières FAITS SAILLANTS... 4 LA VISITE DES SITES WEB GOUVERNEMENTAUX : DES SIGNES DE STAGNATION...

Plus en détail

Formation sur les Halocarbures

Formation sur les Halocarbures Formation sur les Halocarbures Information générale 1 888 EMPLOIS (1 888 367-5647) www.emploiquebec.net QUALIFICATION ENVIRONNEMENTALE H1 APPAREILS FRIGORIFIQUES Commission scolaire des Draveurs Territoires

Plus en détail

Édition 2006. Enquête sur les acheteurs de logements neufs

Édition 2006. Enquête sur les acheteurs de logements neufs Édition 2006 Enquête sur les acheteurs de logements neufs 4603 mars 2007 TABLE DES MATIÈRES Introduction...2 Sommaire...3 Liste des tableaux...6 Le profil des acheteurs de maisons neuves...9 La démarche

Plus en détail

Sondage sur la satisfaction de la clientèle du Bureau des ententes de sécurité sociale de la Régie des rentes du Québec (2013)

Sondage sur la satisfaction de la clientèle du Bureau des ententes de sécurité sociale de la Régie des rentes du Québec (2013) Sondage sur la satisfaction de la clientèle du Bureau des ententes de sécurité sociale de la Régie des rentes du Québec (2013) Rédaction Francis Bernier Louise Guilbault Collaboration Lyne Des Groseilliers

Plus en détail

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016)

Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) Guide de participation aux 14 es Olympiades québécoises des métiers et des technologies (4 au 7 mai 2016) à l intention des centres de formation professionnelle Document révisé le 19 mars 2015 Introduction

Plus en détail

www.csst.qc.ca À propos du remboursement de vos frais de déplacement et de séjour

www.csst.qc.ca À propos du remboursement de vos frais de déplacement et de séjour www.csst.qc.ca À propos du remboursement de vos frais de déplacement et de séjour Ce document est réalisé par la Direction de l indemnisation et de la réadaptation, en collaboration avec la Direction des

Plus en détail

La formation professionnelle et technique au Québec

La formation professionnelle et technique au Québec Version 2007 La formation professionnelle et technique au Québec Un aperçu Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2007-07-00198 ISBN : 978-2-550-49776-9 ISBN PDF : 978-2-550-49777-6

Plus en détail

Montréal Profil statistique. au Québec

Montréal Profil statistique. au Québec Montréal Profil statistique au Québec L habitation au Québec Profil statistique de l habitation Montréal Réalisé par la Société d habitation du Québec Les contenus de cette publication ont été mis au point

Plus en détail

Les infirmières et infirmiers auxiliaires : Partout, nous veillons à votre santé!

Les infirmières et infirmiers auxiliaires : Partout, nous veillons à votre santé! Trousse média 2013 Les infirmières et infirmiers auxiliaires : Partout, nous veillons à votre santé! Plus de 26 000 membres au Québec Revue Santé Québec Espaces publicitaires Encarts p. 4 web Espaces publicitaires

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Deux des mesures fiscales annoncées le 2 décembre 2014 1. Bonification de 800 000 $ à 1 million de dollars de l exonération des gains en capital sur les

Plus en détail

Demande d information sur l état de conformité et demande d attestation de conformité. généraux. www.csst.qc.ca

Demande d information sur l état de conformité et demande d attestation de conformité. généraux. www.csst.qc.ca Demande d information sur l état de conformité et demande d attestation de conformité Renseignements généraux www.csst.qc.ca De nvelles dispositions Le 1 er janvier 2011, de nvelles dispositions concernant

Plus en détail

DÉCLARATION D INTENTION

DÉCLARATION D INTENTION Association pour le Développement de la Recherche et de l Innovation du Québec Réseau Conseil en Technologie et en Innovation TROUSSE DU CONSEILLER PRIVÉ (version à jour au 19 janvier 2015) DÉCLARATION

Plus en détail

TABLEAU 1. BUTS ET PRATIQUES CIBLÉS DANS LES PLANS DES INTERVENTIONS Pratique à améliorer

TABLEAU 1. BUTS ET PRATIQUES CIBLÉS DANS LES PLANS DES INTERVENTIONS Pratique à améliorer Article publié dans Porc Québec Octobre 2001 ENVIRONNEMENT SYLVAIN PIGEON M. Sc., ingénieur LE SUIVI DES PLANS DES INTERVENTIONS AGROENVIRONNEMENTALES ISABELLE DEMERS Agronome BPR Groupe-conseil Collaboratrice:

Plus en détail

Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles

Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles Les impacts des modifications au Programme d assurance stabilisation des revenus agricoles Alain Pouliot Vice-président Assurances et protection du revenu Sommaire Évolution des coûts ASRA Orientations

Plus en détail

Les Québécois et leur automobile : des liens tissés serrés

Les Québécois et leur automobile : des liens tissés serrés Volume 4 / Avril 14 Les Québécois et leur automobile : des liens tissés serrés L arrivée du printemps s accompagne de la fièvre de l automobile. Les Québécois n y échappent pas. À preuve, le Québec comptait

Plus en détail

Le trio, un outil de gestion indispensable!

Le trio, un outil de gestion indispensable! Le trio, un outil de gestion indispensable! Relevé à la moyenne et à la grande entreprise Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs www.csst.qc.ca Le trio comporte : Le Relevé des prestations

Plus en détail

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à :

Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Réalités des jeunes sur le marché du travail en 2005 TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser à : Institut de la statistique

Plus en détail

Divertissement en ligne : des activités qui se. confirment au Québec. Volume 3 - Numéro 2. Avec la collaboration de

Divertissement en ligne : des activités qui se. confirment au Québec. Volume 3 - Numéro 2. Avec la collaboration de Divertissement en ligne : des activités qui se confirment au Québec Volume 3 - Numéro 2 Avec la collaboration de Le réseau qui ne vous laisse pas tomber. n Faites l expérience d un réseau fiable n Téléchargez

Plus en détail

La mobilité au Québec : une tendance en croissance

La mobilité au Québec : une tendance en croissance 2012 La mobilité au Québec : une tendance en croissance Volume 3 - Numéro 3 AVEC LA COLLABORATION DE Le réseau qui ne vous laisse pas tomber. n Faites l expérience d un réseau fiable n Téléchargez à des

Plus en détail

Statistiques sur les lésions attribuables au stress en milieu de travail 2010-2013

Statistiques sur les lésions attribuables au stress en milieu de travail 2010-2013 Statistiques sur les lésions attribuables au stress en milieu de travail 2010-2013 Ce document a été préparé par le Centre de la statistique et de l information de gestion, Direction de la comptabilité

Plus en détail

en aménagement de bibliothèque www.reseaubiblioduquebec.qc.ca

en aménagement de bibliothèque www.reseaubiblioduquebec.qc.ca en aménagement de bibliothèque www.reseaubiblioduquebec.qc.ca L HISTORIQUE Les membres du Réseau BIBLIO du Québec, en créant le Prix d excellence Gérard-Desrosiers, désiraient rendre hommage à un homme

Plus en détail

Électriciens industriels (CNP 7242)

Électriciens industriels (CNP 7242) Électriciens industriels (CNP 7242) Description de la profession Les électriciens industriels sont regroupés sous le code 7242 de la Classification nationale des professions (CNP). Cette profession correspond

Plus en détail

L abandon des études à la formation collégiale technique : RÉSULTATS D UNE ENQUÊTE RAPPORT SYNTHÈSE

L abandon des études à la formation collégiale technique : RÉSULTATS D UNE ENQUÊTE RAPPORT SYNTHÈSE L abandon des études à la formation collégiale technique : RÉSULTATS D UNE ENQUÊTE RAPPORT SYNTHÈSE L abandon des études à la formation collégiale technique : RÉSULTATS D UNE ENQUÊTE RAPPORT SYNTHÈSE Coordination

Plus en détail

Nous remercions chacune des personnes suivantes pour leur précieuse contribution Hugues Boulanger, Régie de l assurance maladie du Québec Ginette

Nous remercions chacune des personnes suivantes pour leur précieuse contribution Hugues Boulanger, Régie de l assurance maladie du Québec Ginette Nous remercions chacune des personnes suivantes pour leur précieuse contribution Hugues Boulanger, Régie de l assurance maladie du Québec Ginette Diamond, Centre de réadaptation InterVal Lyne Dufresne,

Plus en détail

Imprimé Revue Santé Québec. Offres d emploi Affichage sur le site Web Offre d emploi en vedette. Activité Congrès annuel. Électronique Site Web

Imprimé Revue Santé Québec. Offres d emploi Affichage sur le site Web Offre d emploi en vedette. Activité Congrès annuel. Électronique Site Web TROUSSE MÉDIA 2012 Partout, nous veillons à votre santé! Imprimé Revue Santé Québec Offres d emploi Affichage sur le site Web Offre d emploi en vedette Activité Congrès annuel Électronique Site Web Partout,

Plus en détail

au Québec /// inspection professionnelle / Améliorer la qualité de l exercice de la profession / Sélection des établissements pour 2014-2015

au Québec /// inspection professionnelle / Améliorer la qualité de l exercice de la profession / Sélection des établissements pour 2014-2015 Surveillance générale de l exercice de la profession d infirmière auxiliaire au Québec Afin d assurer la protection du public, les ordres professionnels ont recours à des mécanismes prévus dans le Code

Plus en détail

AVIS D OUVERTURE ET DE FERMETURE D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION

AVIS D OUVERTURE ET DE FERMETURE D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION AVIS D OUVERTURE ET DE FERMETURE D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION OBLIGATIONS DE LA LOI La Loi sur la santé et la sécurité travail Québec et les règlements afférents comportent, dans les cas d ouverture et

Plus en détail