ARTICLE Techniques d enseignement des mathématiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ARTICLE Techniques d enseignement des mathématiques"

Transcription

1 ARTICLE Techniques d enseignement des mathématiques Introduction Devenir enseignant ne doit pas être un but lucratif. Cela doit être avant tout une vocation. Malheureusement, la vocation n est pas tout. Il est aussi nécessaire d avoir quelques techniques pour transmettre notre savoir. Les personnes se destinant à une carrière d enseignant ont rarement le temps de réfléchir aux techniques qu elles souhaitent mettre en place. De plus, le monde de l enseignement est, depuis quelques années, fortement ébranlé par les diverses réformes. Ainsi, des enseignants, certes motivés, peuvent se sentir désarmés face à certaines classes. Je ne prétends pas que les techniques que je vais exposer dans ce document peuvent à coup sûr assurer une ambiance parfaite de travail, mais elles pourront apporter quelques idées aux lecteurs. La rentrée des classes Pour plus de facilité, je mettrai au masculin le mot «enseignant». C est sans doute le jour le plus important de l année scolaire pour un enseignant : s il laisse passer le moindre faux pas ce jour-là, il sera, à mon avis, difficile de revenir sur l autorité qu il souhaite imposer. Ce jour-là, l enseignant, même s il est stressé, doit être posé, calme, paraître serein. Il ne doit pas être souriant et démonstratif mais peut esquisser de temps en temps un subtil sourire lorsqu il reçoit les élèves. Les élèves doivent le percevoir comme déterminé et sûr de lui. Il peut se déplacer d un pas certain et lent, ce qui se perçoit par les élèves comme un acte rassurant. Il doit occuper l espace durant toute la séance (et cela reste valable tout au long de l année) afin que les élèves comprennent qu il est là pour eux. À mon avis, l enseignant doit profiter de cette heure pour bien connaître ses élèves : lors de l appel, il peut prendre le temps de bien regarder chacun d eux lorsqu il énonce leur prénom et leur nom. Il est aussi indispensable de regarder le dossier de chaque élève afin de voir s il y en a certains qui se détachent du lot (comportement, assiduité, problèmes familiaux,...). Plus l élève sentira que l enseignant est proche de lui, plus il le respectera. Je le répète : enseigner, c est avoir réellement envie de transmettre un savoir et pour se faire, il faut s adapter à ce qu est le public. Enfin, il me semble positif de remercier les élèves à la fin de la séance pour leur attention. Les élèves aiment exister aux yeux des enseignants, même s ils prétendent le contraire. N oublions pas que ce sont des adolescents et qu ils se construisent ; ils ont donc besoin de repères divers et les enseignants en sont. 1

2 Les programmes Il se peut que certains enseignants ne comprennent pas la logique des programmes. Il se peut même qu ils soient en désaccord avec certaines notions imposées. En ce qui concerne la logique, c est une logique dite de l enseignement en spirale : on voit une notion en 6 e, que l on revoit en 5 e afin de l approfondir légèrement, puis en 4 e et en 3 e pour approfondir chaque année. D accord ou pas, les enseignants doivent faire avec. Il est donc indispensable de savoir exactement ce qu il faut traiter l année en cours pour ne pas aborder ce qui va être vu l année suivante. Si la classe a un bon niveau, et si l enseignant a le temps, rien ne l empêche d aller au-delà s il en éprouve l envie (il faut aussi se faire plaisir quelques fois). Le raisonnement chez les ados Il y a un point que j estime très important dans l enseignement des mathématiques au collège : la démonstration. C est une notion perçue comme très compliquée par certains élèves et il ne faut surtout pas croire qu ils sont tous armés de la même façon pour l affronter... Ceci s explique de façon biologique en regardant de plus près le cortex préfrontal. «Les voies du cortex préfrontal qui gouvernent ces capacités sont propres au cerveau humain et prennent du temps avant de parvenir à leur maturité. Les premières connexions se forment pendant l enfance. Entre trois et cinq ans, les circuits du cortex préfrontal entrent dans une phase de développement accéléré et établissent des interconnexions essentielles avec le système limbique. Pendant l adolescence et au début de l âge adulte, les voies neuronales sont affinées et deviennent plus efficaces. Les voies du cortex préfrontal sont liées de manière très complexe avec les voies du système limbique propres à la réaction au stress. Ces voies interagissent pour permettre aux enfants de» participer, de réfléchir et d agir de manière intentionnelle. [Source : http ://pointsurlapetiteenfance.org] En d autres termes, la partie qui sert notamment au raisonnement n est pas encore entièrement formée chez les élèves de collèges et lycées. L enseignement des mathématiques, et notamment du raisonnement déductif, est justement une occasion pour développer le cortex préfrontal. Il ne s agit donc pas ici de penser que les élèves ont les mêmes capacités de raisonnement que les adultes donc qu il ne sert à rien d en demander beaucoup car les élèves n ont pas tous reçu une même éducation entre 3 et 5 ans. Tenir une classe Il n y a malheureusement pas de remède miracle : il arrive que des enseignants aient une classe avec pas mal d élèves perturbateurs au sein d un établissement où le chef ne fait pas toujours ce qu il faut pour que les élèves s arrêtent. Je me rappelle avoir été, au cours de ma première année d exercice, dans un collège où le chef d établissement se vantait d être un excellent pédagogue et de surcroît un très bon principal. Le fait est que c était un homme carriériste qui cachait autant que possible les «faits divers» qui pouvaient avoir lieu dans son collège. Il ne venait nullement en aide aux enseignants qui en avaient besoin (et j en 2

3 faisais partie) et les élèves savaient donc qu ils ne risquaient rien s ils ne se comportaient pas correctement en classe. À cette époque, je n avais pas assez de recul sur ce que je pouvais faire et je dois bien avouer que ce fut la pire année de ma vie professionnelle. Tout ceci pour dire qu en tant qu enseignant, on a le droit d être surpassé par les événements, surtout quand ils ont lieu dans des établissements dits en zone prioritaire (entendre par là «attention! Va y avoir de la baston!»). Un moyen d obtenir le silence dès le début de l heure est de parler à voix basse et d augmenter le volume en fonction du silence. Cela incite les élèves à s installer rapidement et à se taire. Bien entendu, certains continueront à parler. Dans ce cas, continuer à parler tout en s approchant du (des) élèves un peu trop bavards pour leur prendre le carnet de correspondance est une bonne chose. Il est donc primordial d imposer une règle à laquelle il faudra s attacher tout au long de l année : chaque élève doit, en début de cours, mettre son carnet de correspondance sur sa table de sorte à ce que l enseignant puisse le voir à tout moment. Si un élève n a pas son carnet de correspondance, il est «hors-la-loi» et doit aller au bureau du (de la) C.P.E. car c est une obligation. Il faut toujours garder en mémoire qu un pas lent et sûr impressionne les élèves (enfin... normalement!) : fixer un(e) élève bavard(e) tout en continuant de parler peut le (la) dissuader de continuer. Si tel n est pas le cas, il faut continuer à le (la) fixer tout en avançant vers lui (elle) d un pas décidé mais lent. Le but n est pas de punir à tout prix mais de comprendre pourquoi un élève bavarde. Il est donc nécessaire de s entretenir gentiment en fin de séance avec les élèves (un par séance, pas tous en même temps) qui posent problème. Généralement, c est un problème de respect et d intérêt. «Respect» car il ne respecte pas le temps de parole de l enseignant. On peut donc lui faire comprendre ce manque de respect en lui posant une question (à laquelle nous sommes sûrs qu il va répondre) et en parlant à un élève du premier rang par exemple pendant qu il parle. Là, il se sentira nécessairement vexé et l enseignant soulignera ce fait en lui disant que c est exactement ce qui se passe quand l élève parle en même temps que l enseignant. «Intérêt» car si un élève parle en même temps que le professeur, c est qu il ne voit pas toujours l intérêt de ce qui se dit. L intérêt que l on porte à une chose est toujours relatif. On ne peut pas toujours trouver les bons mots pour susciter l intérêt des élèves. Peut-être est-il donc de bon ton d avoir une attitude attractive en étant soit-même motivé(e) par ce que l on dit : on revient alors à la condition sine qua non pour être enseignant : être «amoureux» de sa discipline et assez cultivé pour la rendre intéressante. Des anecdotes Les mathématiques sont perçues comme une discipline ingrate à partir de la 4 e, voire de la 5 e. Que se passe-t-il de la 6 e (où les élèves aiment beaucoup les mathématiques) à la 5 e? Peutêtre que les enseignants ont perdu leur côté enchanteur? Les mathématiques devraient être perçues comme un jeu. Bien entendu, il y a des côtés rébarbatifs aux mathématiques (en tout cas, qui peuvent être vus comme tels par les élèves). Aux enseignants de tout faire pour changer leur point de vue. Un peu plus haut, je parlais d être cultivés. Quand on souhaite devenir enseignant, on suit un cursus plutôt classique mais on oublie les sentiers parallèles : l histoire de la discipline. Il me semble que la moindre des choses quand on enseigne, c est de connaître un minimum la chronologie des notions et la vie des mathématiciens comme Euclide, Pythagore, Thalès (pour le collège) afin de pouvoir parler aux élèves d autre chose que de mathématiques pures. Et 3

4 si l on est réellement passionné par les mathématiques, on pourra même leur parler d autres personnages moins connus mais qui ont tout de même contribuer à l évolution de la discipline (Viviani, Varignon, Pick, plus récemment Johnson, Descartes et Viète - sans qui l algèbre ne serait pas ce qu elle est,...). Pour les enseignants radins, je conseillerais de consulter des sites spécialisés comme : Il suffit de faire une recherche sur Internet pour avoir bon nombres de sites. Les élèves aiment quand leur enseignant se détache du scolaire pur et dur pour aller vers des sentiers battus que nul autre professeur n ose emprunter.et puis, cela permet de faire un petit break quand on sent que les élèves n en peuvent plus... Devoirs en temps libre (DTL) Plus communément appelés «Devoirs Maison», les devoirs en temps libre sont en général perçus par les élèves comme une aubaine pour remonter leur moyenne et du coup, ne jouent pas le jeu correctement : pour avoir une bonne note, la plupart n hésitent pas à recopier sur d autres élèves meilleurs qu eux pour arriver à leurs fins. Ceci est anti-productif. C est la raison pour laquelle ces devoirs ne devraient pas être notés. Mais pour inciter les élèves à les faire, il faut leur expliquer leur but. Un DTL a pour objectif de faire réfléchir les élèves sur une ou plusieurs notions fraîchement abordées afin de les consolider ou de les approfondir. C est un moyen efficace pour l enseignant de voir où les élèves en sont sur l échelle de la compréhension de ces notions avant le devoir surveillé. Il faut donc dire aux élèves que les DTL sont un entraînement au devoir surveillé, que ce dernier pourra ressembler au DTL et qu en conséquence, plus ils feront le DTL sérieusement et plus grande sera leur chance de réussir le devoir surveillé. Bien entendu, certains élèves pourraient tout de même ne pas rendre les DTL. Il faut donc convenir d une «sanction» : le 0 pour travail non rendu est illégal donc inutile d y penser. Cependant, on peut mettre en retenue les élèves n ayant pas rendu leur devoir afin qu ils le fassent. C est d ailleurs le rôle de l enseignant de s assurer que tout travail est fait donc là, au moins, il sera sûr que le DTL sera fait. Devoirs surveillés (DS) À mon avis, un devoir surveillé doit mesurer le degré de compréhension de l élève sur une notion vue en classe. Dans certaines classes, on peut imaginer un exercice qui aurait pour but d aller plus loin mais il me semble judicieux de le mettre en «bonus» pour ne pas pénaliser les élèves en grande difficulté. On pourra ainsi voir ceux qui ont plus de facilité à utiliser une notion pour établir un résultat non déjà vu précédemment. Les enseignants ne doivent pas perdre de vue leur rôle : accompagner leurs élèves, aussi bien dans l aisance que dans la difficulté. Il faut donc ne pas négliger la correction des copies et ne pas se contenter d une note. Un commentaire bien étoffé qui explique les raisons de la note ainsi que des conseils sont toujours appréciés par les élèves (et leurs parents, mais ça, c est 4

5 facultatif...). Pour éviter de perdre trop de temps, il est donc primordial de bien penser le sujet. Deux mêmes notions ne doivent pas apparaître sur un même sujet (c est réellement inutile vu l objectif d un contrôle) L enseignant doit clairement identifier ce qu il souhaite contrôler pour chaque question afin de dire explicitement ce qui ne va pas si la question est mal traitée On pourrait imaginer un programme, mis à la disposition de l enseignant, qui donnerait les points à revoir ainsi que des conseils en fonction des réponses incorrectes. Par exemple, voici un exercice : Exercice 1. Théorème de Pythagore Soit un triangle ABC rectangle en A. On sait que AB = 3 cm et que AC = 4 cm. On construit alors le triangle BCD tel que BD = 12 cm et CD = 13 cm. 1 Calculer BC. 2 Le triangle BCD est-il rectangle? Il est ici clairement question de voir si l élève sait, d une part, appliquer le théorème de Pythagore et, d autre part, sa réciproque. Il y a donc les points suivants à noter : Connaissance du théorème de Pythagore Utilisation correcte du théorème de Pythagore dans le but de trouver une longueur dans un triangle rectangle Résoudre une équation Connaissance de la réciproque du théorème de Pythagore Rédaction du raisonnement qui mène à utiliser la réciproque du théorème de Pythagore Le programme, dans un premier temps (lors de la conception du sujet par exemple), pourra demander à l enseignant chaque notion abordée dans chaque question, ainsi (éventuellement) que le barème et dans un second temps (lors de la correction des copies), élève par élève, le programme pourra demander à l enseignant si les notions ont été abordées correctement (auquel cas l ensemble des points sera compté), moyennement (auquel cas la moitié des points attribués à la notion sera comptée) ou nullement (auquel cas, aucun point ne sera attribué). J aurais aimé concevoir un tel programme mais mes connaissances ne me le permettent pas. Si quelqu un souhaite s y pencher, je suis prêt à lui donner un algorithme. L avantage d un tel programme serait évident : pour chaque copie, le programme fournirait une correction détaillée, avec les notions acquises ou pas, ce qui n est (avouons-le) pratiquement jamais le cas... Les cours particuliers J aborde ici un thème qui me concerne tout particulièrement car je n enseigne plus en classe. Enseigner à domicile est un exercice différent ; en effet, il faut nécessairement s adapter à la pédagogie de l enseignant de chaque élève. Il faut donc, en début de chaque cours, regarder ce qui a été fait depuis la précédente séance et voir avec l élève ce qui n a pas été compris. 5

6 Ensuite, il faut être capable de choisir rapidement des exercices qui ont pour but de pallier aux difficultés de l élève et là, il faut avoir beaucoup de recul si l on veut fournir un travail correct. L élève a souvent tendance à dire qu il comprend telle ou telle notion mais il faut toujours vérifier à l aide d un exercice basique. Enseigner à domicile, c est aussi analyser les raisons possibles de l échec scolaire (s il y a lieu). Cela peut remonter loin... Il faut donc instaurer une relation de confiance entre l enseignant et l élève pour qu après plusieurs séances, l enseignant comprenne ce qui fait défaut à l élève. Je le répète, je ne prétends pas être un expert en pédagogie. J ai souhaité écrire cet article dans le but de donner des idées, des pistes, aux enseignants afin qu ils fournissent un travail à la hauteur de leurs espérances. Bien entendu, toute critique constructive est la bienvenue ; vous pouvez me contacter par à l adresse suivante : 6

ACTIVITES NUMERIQUES ( 18 points )

ACTIVITES NUMERIQUES ( 18 points ) Copie numéro :.. 4 points sont attribués pour l orthographe, le soin, les notations et la rédaction. L utilisation de la calculatrice est autorisée. NE PAS OUBLIER DE RENDRE L ANNEXE AVEC LA COPIE! ACTIVITES

Plus en détail

Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2

Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2 Devoir commun Décembre 2014 3 ème LV2 Collège OASIS Corrigé de l Epreuve de Mathématiques L usage de la calculatrice est autorisé, mais tout échange de matériel est interdit Les exercices sont indépendants

Plus en détail

Conseils pour étudier les mathématiques

Conseils pour étudier les mathématiques DERNIÈRE IMPRESSION LE 17 août 2015 à 14:16 Conseils pour étudier les mathématiques I Avant propos Avant de présenter quelques conseils pour travailler les mathématiques, sachez que tous le monde étudie

Plus en détail

Commentaires pour le premier trimestre

Commentaires pour le premier trimestre Commentaires pour le premier trimestre Elèves en progrès Après un début d année décevant,. semble s être ressaisi. Ses résultats sont convenables dans la Maîtrise de la Langue voire satisfaisants en Mathématiques.

Plus en détail

Brevet des collèges Amérique du Nord 7 juin 2011

Brevet des collèges Amérique du Nord 7 juin 2011 Durée : 2 heures Brevet des collèges Amérique du Nord 7 juin 2011 Correction ACTIVITÉS NUMÉRIQUES Exercice 1 12 points Le professeur choisit trois nombres entiers relatifs consécutifs rangés dans l ordre

Plus en détail

Brevet Juin 2007 Liban Corrigé Page 1 sur 6

Brevet Juin 2007 Liban Corrigé Page 1 sur 6 Brevet Juin 007 Liban Corrigé Page 1 sur 6 Exercice 1 : 1) A = 500 (10 3 ),4 10 7 8 10 4 = 500 10 6 4 10 1 10 7 8 10 4 500 4 = 8 = 500 3 8 8 = 500 3 100 10 4 = 1500 10 0 + 4 = 1500 10 4 = 1,5 10 3 10 4

Plus en détail

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Objectifs L enseignement des mathématiques contribue à former un être humain méthodique, inventif et critique, doué de la faculté de raisonner

Plus en détail

Première L COMPOSITION DE MATHEMATIQUES - INFORMATIQUE. 2ème trimestre 2010. Durée de l épreuve : 1 h 30

Première L COMPOSITION DE MATHEMATIQUES - INFORMATIQUE. 2ème trimestre 2010. Durée de l épreuve : 1 h 30 Première L COMPOSITION DE MATHEMATIQUES - INFORMATIQUE 2ème trimestre 2010 Durée de l épreuve : 1 h 30 Le candidat doit traiter les 3 exercices La qualité de la rédaction, la clarté et la précision des

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

Exercice 1 Le plan est muni d'un repère. On donne les points, et. 1/ Soit D le point tel que ABCD est un parallélogramme.

Exercice 1 Le plan est muni d'un repère. On donne les points, et. 1/ Soit D le point tel que ABCD est un parallélogramme. Devoir Maison A rendre le mercredi 2 mai 2nde 1 Le plan est muni d'un repère. On donne les points, et. 1/ Soit D le point tel que ABCD est un parallélogramme. Calculer les coordonnées du point D. 2/ a)

Plus en détail

A.-M. Cubat PMB-Manuels Impression des lettres de prêt Page 1 Source : http://amcubat.be/docpmb/pmb-manuels-impression-lettres-pret

A.-M. Cubat PMB-Manuels Impression des lettres de prêt Page 1 Source : http://amcubat.be/docpmb/pmb-manuels-impression-lettres-pret A.-M. Cubat PMB-Manuels Impression des lettres de prêt Page 1 Les lettres de prêt Les lettres de prêt sont en quelque sorte un «accusé de réception» qu on imprime en général en format A4 et en double exemplaire

Plus en détail

BREVET BLANC N 2 EPREUVE DE MATHEMATIQUES

BREVET BLANC N 2 EPREUVE DE MATHEMATIQUES BREVET BLANC N 2 EPREUVE DE MATHEMATIQUES Durée de l épreuve : 2 heures. Ce sujet comporte 6 pages numérotées de 1 à 6. Dès qu il vous est remis, assurez-vous qu il est complet. L usage de la calculatrice

Plus en détail

Devoir à la maison en algorithmique (2 nde )

Devoir à la maison en algorithmique (2 nde ) Devoir à la maison en algorithmique (2 nde ) Introduction Quel constat : Les devoirs à la maison permettent de soutenir les apprentissages des élèves et prennent en compte la diversité des aptitudes des

Plus en détail

BREVET BLANC DE MAI 2012

BREVET BLANC DE MAI 2012 COLLEGE GASPARD DES MONTAGNES BREVET BLANC DE MAI 2012 Ce sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8, dont une feuille annexe à remettre avec la copie. L usage de la calculatrice est autorisé. Notation

Plus en détail

Conférence - Débat. «Notes ou pas notes?» «Quelle évaluation pour les élèves?» vendredi 29 mai 2015 Montauban FCPE 82

Conférence - Débat. «Notes ou pas notes?» «Quelle évaluation pour les élèves?» vendredi 29 mai 2015 Montauban FCPE 82 Conférence - Débat «Notes ou pas notes?» «Quelle évaluation pour les élèves?» vendredi 29 mai 2015 Montauban FCPE 82 1/50 Brève présentation 2/50 Thomas CRESPIN 3/50 professeur de mathématiques en collège

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Devoir-maison, à rendre le lundi 4 novembre 2013

Devoir-maison, à rendre le lundi 4 novembre 2013 Devoir-maison, à rendre le lundi 4 novembre 2013 Ce devoir-maison donnera lieu à une note sur 20 qui sera intégrée dans la moyenne du premier trimestre. Soin et orthographe : 1 point. Exercice 1. Brevet

Plus en détail

«Learning By Ear» Emploi et formation 5 : instituteur

«Learning By Ear» Emploi et formation 5 : instituteur Deutsche Welle Radio «Learning By Ear» Emploi et formation 5 : instituteur Texte : Sam Olukoya, Nigeria Rédaction : Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie 1 narrateur 1 Voice-over : Theresa, 26 ans

Plus en détail

Bases d algorithmique

Bases d algorithmique Bases d algorithmique Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2015/2016 Table des matières 1 Un peu de vocabulaire 2 1.1 Qu est-ce qu un algorithme?....................................... 2 1.2 Variable, affectation...........................................

Plus en détail

Brevet Amérique du sud novembre 2011

Brevet Amérique du sud novembre 2011 ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 POINTS) Exercice 1 Cet exercice est un exercice à choix multiples (QCM). Pour chaque question, une seule réponse est exacte. Une réponse correcte rapportera 1 point. L absence

Plus en détail

Sujet de mathématiques du brevet des collèges

Sujet de mathématiques du brevet des collèges Sujet de mathématiques du brevet des collèges PONDICHÉRY Avril 2015 Durée : 2h00 Calculatrice autorisée La qualité de la rédaction, l orthographe et la rédaction comptent pour 4 points. EXERCICE 1 Cet

Plus en détail

x 8 = 0 3x - 6 = 2x + 2 3x² 6 = 2x² + 2

x 8 = 0 3x - 6 = 2x + 2 3x² 6 = 2x² + 2 Partie numérique : 16 points Exercice n 1 (4 points) : Pour chaque ligne du tableau ci-dessous, 3 réponses sont proposées, mais une seule est exacte. Aucune justification n'est demandée. Écrire le numéro

Plus en détail

I-ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 points)

I-ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 points) BREVET BLANC 1_DECEMBRE 2011 I-ACTIVITÉS NUMÉRIQUES (12 points) Exercice 1 : (4 pts) Soit les expressions 1) Calculer A et B en détaillant les étapes du calcul et écrire le résultat sous la forme d'une

Plus en détail

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits 1 VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits Nous savons que l ordinateur traite uniquement des instructions écrites en binaire avec des 0 et des 1. Nous savons aussi qu il est formé

Plus en détail

ACTIVITES NUMERIQUES 12 points

ACTIVITES NUMERIQUES 12 points BREVET BLANC Mai 2012 Mathématiques Le corrigé La rédaction et la présentation sont prises en compte pour 4 points. Les calculatrices sont autorisées. Durée de l'épreuve : 2 heures. EXERCICE 1 On donne

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

À l origine du jeu, il y a le game designer

À l origine du jeu, il y a le game designer 1 À l origine du jeu, il y a le game designer f i g u r e 1.1 Concepteur Formule magique On me demande souvent : Comment devient-on game designer? Et ma réponse reste invariablement la même : En créant

Plus en détail

L «éducation» du bouvier

L «éducation» du bouvier L «éducation» du bouvier Si le terme éducation est mis entre guillemets dans cet article, c est qu il ne convient pas tout à fait dans le domaine canin ni animalier de façon générale. En effet, éduquer

Plus en détail

Premiers pas. avec. Dragon Naturally Speaking

Premiers pas. avec. Dragon Naturally Speaking Premiers pas avec Dragon Naturally Speaking 2 Table des matières Introduction 3 Pourquoi utiliser Dragon Naturally Speaking avec les élèves DYS? 4 Comment ouvrir Dragon Naturally Speaking? 4 Que se passe

Plus en détail

Activités numériques [13 Points]

Activités numériques [13 Points] N du candidat L emploi de la calculatrice est autorisé. Le soin, la qualité de la présentation entrent pour 2 points dans l appréciation des copies. Les résultats seront soulignés. La correction est disponible

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Le TDAH, c est quoi?

Le TDAH, c est quoi? Le TDAH, c est quoi? Brochure d information pour les enfants atteints du TDAH LE TDAH, C EST QUOI? L abréviation TDAH veut dire «Trouble déficitaire de l attention avec hyperactivité». On l'appelle aussi

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

Groupe de Ressources des Personnels d Education Académie de Rouen - Juin 2002. Le Projet de Service de la Vie Scolaire

Groupe de Ressources des Personnels d Education Académie de Rouen - Juin 2002. Le Projet de Service de la Vie Scolaire Groupe de Ressources des Personnels d Education Académie de Rouen - Juin 2002 Le Projet de Service de la Vie Scolaire Quelques exemples 3 nouveaux surveillants arrivent le jour de la pré-rentrée, on constate

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka Moka Gabrielle Charron-Rainville Témoignage À l été 2005, j'ai suivi une formation en leadership / apprenti-moniteur dans un camp en Ontario. J y ai amélioré mon anglais et eu énormément de plaisir. L

Plus en détail

BREVET BLANC de MATHEMATIQUES n 1 Janvier 2012 - durée : 2 heures

BREVET BLANC de MATHEMATIQUES n 1 Janvier 2012 - durée : 2 heures BREVET BLANC de MATHEMATIQUES n 1 Janvier 2012 - durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées. L orthographe, le soin et la présentation sont notés sur 4 points. Activités numériques (12 points)

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x =

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x = LE NOMBRE D OR Présentation et calcul du nombre d or Euclide avait trouvé un moyen de partager en deu un segment selon en «etrême et moyenne raison» Soit un segment [AB]. Le partage d Euclide consiste

Plus en détail

CORRECTION BREVET MATHS PONDICHERY 2014. Emma et Arthur ont acheté pour leur mariage 3 003 dragées au chocolat et 3 731 dragées aux amandes.

CORRECTION BREVET MATHS PONDICHERY 2014. Emma et Arthur ont acheté pour leur mariage 3 003 dragées au chocolat et 3 731 dragées aux amandes. CORRECTION BREVET MATHS PONDICHERY 2014 Exercice 1 Emma et Arthur ont acheté pour leur mariage 00 dragées au chocolat et 71 dragées aux amandes. 1 ) Arthur propose de répartir ces dragées de façon identique

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Commandements prospection téléphonique Market-Pie - 2013. Décrocher des rendez-vous au téléphone! Les 13 Commandements

Commandements prospection téléphonique Market-Pie - 2013. Décrocher des rendez-vous au téléphone! Les 13 Commandements Décrocher des rendez-vous au téléphone! Les 13 Commandements Les commandements de la prospection téléphonique Market-Pie - 2013 1. L image du Téléprospecteur, tu effaceras! La prospection téléphonique

Plus en détail

ANNÉE SCOLAIRE 2013 2014 Code de conduite (permis de se conduire) Nom de l'élève : Groupe repère : Nom de l'enseignant :

ANNÉE SCOLAIRE 2013 2014 Code de conduite (permis de se conduire) Nom de l'élève : Groupe repère : Nom de l'enseignant : ANNÉE SCOLAIRE 2013 2014 Code de conduite (permis de se conduire) Nom de l'élève : Groupe repère : Nom de l'enseignant : Arrimage de notre plan de lutte pour contrer la violence et l intimidation à l école

Plus en détail

Brevet des Collèges Centre étranger juin 2014 Correction

Brevet des Collèges Centre étranger juin 2014 Correction Brevet des Collèges Centre étranger juin 2014 Correction EXERCICE 1 6 points Voici une feuille de calcul obtenue à l aide d un tableur. Dans cet exercice, on cherche à comprendre comment cette feuille

Plus en détail

Brevet Blanc n 1. Mathématiques

Brevet Blanc n 1. Mathématiques Brevet Blanc n 1 Novembre 2010 Mathématiques Durée de l'épreuve : 2h00 Le candidat répondra sur une copie L'usage de la calculatrice est autorisé, dans le cadre de la réglementation en vigueur. Activités

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Les dix commandements du Parieur Pro. par Parions-Foot

Les dix commandements du Parieur Pro. par Parions-Foot Les dix commandements du Parieur Pro par Parions-Foot www.parions-foot.com Page 1 Table des matières Les dix commandements du Parieur Pro...4 1-Avec ta tête, tu parieras...4 2-Lorsque je détecte un value

Plus en détail

SÉQUENCE 7 FONCTIONS LINÉAIRES ET AFFINES. f(0)= 5 0 + 4= 0 + 4 = 4.

SÉQUENCE 7 FONCTIONS LINÉAIRES ET AFFINES. f(0)= 5 0 + 4= 0 + 4 = 4. 196 Séquence 7 SÉQUENCE 7 FONCTIONS LINÉAIRES ET AFFINES Ce que tu devais faire Les commentaires du professeur Séance 1 JE RÉVISE LES ACQUIS DE LA 4 e 5 4 0 9 L image de 0 par la fonction f est le nombre

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet - épisode 1

LBE Ordinateurs et Internet - épisode 1 LBE Ordinateurs et Internet - épisode 1 Auteur: Rédaction: Thomas Mösch / Katrin Ogunsade Traduction: Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur)

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DANS LE CADRE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

ACCOMPAGNEMENT DANS LE CADRE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES ACCOMPAGNEMENT DANS LE CADRE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES OBJET : IDENTIFIER LES POINTS FORTS DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES EN TERMES D EFFICACITE PEDAGOGIQUE TEMPS SCOLAIRE Le temps scolaire

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Découvrez La Formule Magique Pour Gagner De L argent Sur Internet

Découvrez La Formule Magique Pour Gagner De L argent Sur Internet Découvrez La Formule Magique Pour Gagner De L argent Sur Internet De VOTRE NOM votre-site.com Licence Licence Droit De Revente Maître : [OUI] Vendre le ebook en version PDF (minimum 17 euros) [OUI] Vendre

Plus en détail

5. STRATÉGIES DE GESTION DU COMPORTEMENT EN CLASSE ET INTERVENTIONS CONNEXES

5. STRATÉGIES DE GESTION DU COMPORTEMENT EN CLASSE ET INTERVENTIONS CONNEXES 5. STRATÉGIES DE GESTION DU COMPORTEMENT EN CLASSE ET INTERVENTIONS CONNEXES Dans cette section, nous examinerons les techniques pour traiter les problèmes de comportement dans la salle de classe; expliquerons

Plus en détail

Partie numérique Exercice 1 1) Les nombres 288 et 224 sont pairs donc ils sont divisibles par 2. Ils ne sont donc pas premiers

Partie numérique Exercice 1 1) Les nombres 288 et 224 sont pairs donc ils sont divisibles par 2. Ils ne sont donc pas premiers Partie numérique Eercice 1 1) Les nombres 88 et sont pairs donc ils sont divisibles par. Ils ne sont donc pas premiers entre eu car leur Plus Grand Commun Diviseur est supérieur ou égal à. ) Pour calculer

Plus en détail

La démarche d investigation en mathématiques. 26 novembre 2008 La démarche d investigation en mathématiques P. KOBER- IUFM Nice

La démarche d investigation en mathématiques. 26 novembre 2008 La démarche d investigation en mathématiques P. KOBER- IUFM Nice La démarche d investigation en mathématiques 1) Qu est ce que la démarche d investigation en sciences? 2) Qu est-ce que faire des mathématiques? - Pour un chercheur Plan de cette intervention - Dans l

Plus en détail

1. Montrer que, si on choisit le nombre 10, le résultat obtenu est 260. 3. Quels nombres peut-on choisir pour que le résultat obtenu soit 0?

1. Montrer que, si on choisit le nombre 10, le résultat obtenu est 260. 3. Quels nombres peut-on choisir pour que le résultat obtenu soit 0? Exercice 1 : ACTIVITÉS NUMÉRIQUES. Métropole Juin 2008 On donne le programme de calcul suivant : Choisir un nombre. a) Multiplier ce nombre par 3. b) Ajouter le carré du nombre choisi. c) Multiplier par

Plus en détail

Prendre la parole devant un public

Prendre la parole devant un public Prendre la parole devant un public Techniques de Communication appliquée HEPL Master en Facility Management Olivier Moch Chargé de Communication Administrateur de l UPM Prendre la parole en public n est

Plus en détail

Devoir commun de seconde, mars 2006

Devoir commun de seconde, mars 2006 Devoir commun de seconde, mars 006 calculatrices autorisées On rappelle que le soin et la qualité de rédaction entrent pour une part non négligeable dans l appréciation de la copie. Eercice (7 points).

Plus en détail

Guides d entraînement Préparer l athlète à la compétition

Guides d entraînement Préparer l athlète à la compétition Guides d entraînement Préparer l athlète à la compétition Préparer l athlète à la compétition Considérations psychologiques Gestion de l anxiété et du stress Gagner et perdre Gérer le chagrin Emmener les

Plus en détail

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal.

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. 1 Je m'appelle Gabrielle, j'ai 20 ans et je suis partie en tant que bénévole pour Urgence Afrique au Sénégal à Noflaye dans la région

Plus en détail

Activités numériques

Activités numériques Sujet et correction Stéphane PASQUET, 25 juillet 2008 2008 Activités numériques Exercice On donne le programme de calcul suivant : Choisir un nombre. a) Multiplier ce nombre pas 3. b) Ajouter le carré

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

Erreurs les plus classiques en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM

Erreurs les plus classiques en Bourse. TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM 20 Erreurs les plus classiques en Bourse TradMaker.com - 2013 Tous droits réservés Tel: 01 79 97 46 16 - CS@TRADMAKER.COM De ne jours, la Bourse est à la portée de tous, le volume d échange et le nombre

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

4B Devoir Surveillé n 2 Les calculatrices sont autorisées.

4B Devoir Surveillé n 2 Les calculatrices sont autorisées. 4B Devoir Surveillé n 2 Les calculatrices sont autorisées. Exercice n 1 :(7,5 points) Tracer un triangle ABC rectangle en B tel que AB = 6 cm et BC = 8 cm. Placer I le milieu de [AB] et placer J le milieu

Plus en détail

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi.

«Lorsque j ai appris que. j avais un cancer du sein, j ai eu peur de l avoir transmis à mes enfants.» Prendre soin de soi. Prendre soin de soi Lorsque vous avez reçu le diagnostic de cancer du sein, vous avez peut-être eu peur que cela arrive aussi à vos enfants à cause du lien qui vous unit. En tant que parent, il est tout

Plus en détail

MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART. première partie

MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART. première partie MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART première partie Alessandra Guerra En France il y a des jugements sur la question psychothérapiepsychanalyse J ai entendu

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

RUE89 BORDEAUX. 11 décembre 2014. Théâtre en ZEP : improviser pour ne pas décrocher

RUE89 BORDEAUX. 11 décembre 2014. Théâtre en ZEP : improviser pour ne pas décrocher RUE89 BORDEAUX 11 décembre 2014 Théâtre en ZEP : improviser pour ne pas décrocher Dessin Simon Mitteault/Rue89 Bordeaux L improvisation théâtrale est un bon moyen pour les jeunes de se lâcher ou de canaliser

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée.

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée. ANALYSE 5 points Exercice 1 : Léonie souhaite acheter un lecteur MP3. Le prix affiché (49 ) dépasse largement la somme dont elle dispose. Elle décide donc d économiser régulièrement. Elle a relevé qu elle

Plus en détail

Dossier. Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année. Site de Montigny-Lès-Metz

Dossier. Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année. Site de Montigny-Lès-Metz Dossier Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année Site de Montigny-Lès-Metz UE 1019-9 : Unité et spécificités de la didactique des sciences, technologies et mathématiques : Réalisation et analyse

Plus en détail

315 et 495 sont dans la table de 5. 5 est un diviseur commun. Leur PGCD n est pas 1. Il ne sont pas premiers entre eux

315 et 495 sont dans la table de 5. 5 est un diviseur commun. Leur PGCD n est pas 1. Il ne sont pas premiers entre eux Exercice 1 : (3 points) Un sac contient 10 boules rouges, 6 boules noires et 4 boules jaunes. Chacune des boules a la même probabilité d'être tirée. On tire une boule au hasard. 1. Calculer la probabilité

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

Organiser des groupes de travail en autonomie

Organiser des groupes de travail en autonomie Organiser des groupes de travail en autonomie Frédérique MIRGALET Conseillère pédagogique L enseignant travaille avec un groupe de niveau de classe et le reste des élèves travaille en autonomie. Il s agira

Plus en détail

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux

Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux Entretien du professeur Dartigues, directeur de l unité Inserm U897 de l Université de Bordeaux - Que pensez vous du débat suscité par l article paru dans Sciences et Avenir sur l association entre benzodiazépines

Plus en détail

Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs?

Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs? Comment résoudre les sept problèmes les plus courants concernant les devoirs? Problème No 1 : Votre enfant ne fait pas de son mieux Les enfants qui manquent de motivation ne fournissent qu un minimum d

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Brevet des collèges Polynésie septembre 2014

Brevet des collèges Polynésie septembre 2014 Brevet des collèges Polynésie septembre 2014 Durée : 2 heures Indication portant sur l ensemble du sujet. Toutes les réponses doivent être justifiées, sauf si une indication contraire est donnée. Pour

Plus en détail

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 Introduction : Questions/réponses : Qu est-ce que pour vous un bon recrutement? Cela dépend de quoi? Qu est-ce qui est sous votre contrôle?

Plus en détail

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER Ce guide va vous proposer deux manières de profiter des jeux «Prêts à Parier» disponibles sur le site Promoturf. Ces pronostics sont le résultat d une amélioration majeure

Plus en détail

Aide à la gestion du projet final ISN

Aide à la gestion du projet final ISN Aide à la gestion du projet final ISN 1 - La place du projet dans l ISN «Les activités des élèves sont organisées autour d une équipe de projet dont les tâches sont les suivantes : repérer le besoin ou

Plus en détail

Circulaire n 108. OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental

Circulaire n 108. OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental Bruxelles, le 13 mai 2002 Circulaire n 108 OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental En sa séance du 27 mars 2001, le Parlement de la Communauté française a adopté le décret

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Quel est l animal doté des dents les plus puissantes?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Quel est l animal doté des dents les plus puissantes? Learning by Ear Le savoir au quotidien Quel est l animal doté des dents les plus puissantes? Texte : Leona Frommelt Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie 1. scène : Jenny et Jack se rencontrent

Plus en détail

TECHNIQUES DE VENTE 1

TECHNIQUES DE VENTE 1 TECHNIQUES DE VENTE 1 Adopter des méthodes de travail partagées Repositionner le client au cœur de la démarche commerciale Etre proactif dans ses actions de vente Agir avec plus d expertise et de différenciation

Plus en détail

Le développement du langage oral chez l enfant

Le développement du langage oral chez l enfant Le développement du langage oral chez l enfant Par Alessandra Biner, Anne Dauvin, Isabelle Pulfer, Logopédistes Cette conférence a été donnée dans le cadre de soirées de parents du secteur de la petite

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

http://forum.afrh.fr Forum d information sur la maladie de Verneuil et son traitement, soutien aux malades et leurs familles.

http://forum.afrh.fr Forum d information sur la maladie de Verneuil et son traitement, soutien aux malades et leurs familles. http://forum.afrh.fr Forum d information sur la maladie de Verneuil et son traitement, soutien aux malades et leurs familles. Instructions basiques à lire dans tous les cas Ce forum n est pas un lieu de

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement C M J CM MJ CJ CMJ N Livret d accompagnement affiche_charte_youhou.pdf 4/03/10 15:21:38 de la charte d accueil du jeune enfant en situation de handicap Sommaire Introduction p. 3 Cadre réglementaire p.

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

Communiqué de presse. Dépendance à l alcool et vie professionnelle: encore un sujet tabou

Communiqué de presse. Dépendance à l alcool et vie professionnelle: encore un sujet tabou Communiqué de presse Dépendance à l alcool et vie professionnelle: encore un sujet tabou De nombreuses personnes dépendantes de l alcool boivent pendant des années à leur place de travail sans que personne

Plus en détail

Yan Doiron pht, M. Sc. Kin, RPG

Yan Doiron pht, M. Sc. Kin, RPG Yan Doiron pht, M. Sc. Kin, RPG Centre de Santé Innovation Yan Doiron pht, M. Sc. Kin, RPG 1. Échauffement a. Quelle est la meilleure façon de s échauffer avant de faire du jogging? i. Un bon échauffement

Plus en détail