Le marché des énergies renouvelables

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le marché des énergies renouvelables"

Transcription

1 P1 SESSION 2 Le marché des énergies renouvelables par Philippe Delaisse 1 SOMMAIRE Le marché des énergies renouvelables Marché de l électricité Indice boursier en énergies vertes Certificats verts Producteurs de biens et services Producteurs «d énergie verte» Recherche dans les sources d énergie renouvelables Q/R 2 1

2 Diapositive 1 P1 Delaisse; 6/05/2007

3 Le marché électrique La libéralisation Libéralisation c-à-d l ouverture des marchés complètement effective La libéralisation dissocie: -Activités de gestion des réseaux (transport et distribution) -Activités de production -Activités de vente Une même entreprise ne peut pas à la fois gérer un réseau, vendre ou produire de l électricité. Cela signifie que plusieurs vendeurs d'énergie sont présents sur le marché et utilisent le même réseau. L intercommunale reste le gestionnaire du réseau de distribution. 3 Le marché électrique Les acteurs du marché 1. Les clients: résidentiels, professionnels, PME, grandes entreprises, industries. 2. Vente d'énergie et de services: p.ex. Electrabel, Essent,EDF,Luminus, etc Production et importation d'électricité: p.ex. Electrabel. 4. Transport d'électricité ou autoroute de l électricité: les gestionnaires de réseau de transport. Un seul: Elia 5. Distribution d'électricité : les gestionnaires de réseau de distribution (GRD).Par ex. Intercommunales 6. Contrôle et surveillance: les régulateurs: p.ex CWAPE 4 2

4 Le marché électrique Evolution de la production d électricité belge par vecteur 5 Le marché électrique Le prix de l électricité Seule une partie du prix total de l électricité dépend des lois du marché Dans un marché libéralisé, différents éléments composent le prix total: Le prix de base de l énergie: seul élément qui dépend de l offre et de la demande. Il est déterminé par le fournisseur d énergie. Les coûts de réseaux (distribution et transport d électricité) fixés par le gestionnaire de réseaux. Les taxes et prélèvements fixés par les pouvoirs publics. Ces deux derniers tarifs ne dépendent pas des lois du marché et sont appliqués uniformément à tous les fournisseurs (qui n ont aucune influence sur ces tarifs), qui les répercutent tel quel aux clients. Des prix qui varient en fonction du lieu de résidence du client Avant la libéralisation, les coûts qui composaient les tarifs de l électricité étaient répartis uniformément entre les consommateurs du pays. Avec la libéralisation, les tarifs totaux varient d un endroit à l autre. Chaque gestionnaire de réseau a ses tarifs propres

5 Indice boursier en énergies vertes Wilderhill New Energy Global Innovation Index Les sociétés cotées qui sont actives dans les énergies renouvelables disposent de leur indice boursier : Le Wilderhill New Energy Global Innovation Index (ticker NEX). Le Nex est un indice international des énergies vertes qui est constitué de 84 valeurs. Valeurs couvrent 9 secteurs. Le solaire, les biocarburants et l éolien sont représentés avec 14 sociétés chacun; les services, la distribution le stockage totalisent 42 sociétés. La ventilation géographique des sociétés qui le composent est équilibrée entre celles qui sont cotées à New-York, en Europe et en Asie.. 7 Indice boursier en énergies vertes Wilderhill New Energy Global Innovation Index Cet indice a connu une croissance de 33.3 % en Cette progression ne pas faite linéairement. En effet, alors que l indice avait gagné 44 % entre janvier et avril ; il perdit, sur le seul mois de mai, 25% de sa valeur. Il s agit clairement d un secteur risqué et volatil qui est plus touché lors de conditions difficiles de marché. La composante la plus dynamique en 2006 fût sans conteste l énergie éolienne avec une hausse de 65 % grâce notamment à l allemand Nordex et au danois Vestas qui connurent respectivement des hausses de 172% et 131%. Suivi par les biocarburants (biomasse et déchets-énergie) en hausse de 60,7%. A l inverse la composante la plus faible fut le secteur des piles à combustibles avec une baisse de 12,3%

6 Le graphique ci-dessous compare la performance de l indice Nasdaq avec celui du NEX depuis avril Jusqu au début 2005, la corrélation entre les indices a été très forte. A partir de cette date l indice NEX a décollé. Il s agit très probablement de la hausse du prix du pétrole, qui favorise bien entendu les entreprises actives dans les sources d énergie renouvelables. Indice boursier en énergies vertes Indice NEX, cours du pétrole et Nasdaq Un baril de pétrole plus cher est un signe précurseur que la demande de bioéthanol augmentera, que les panneaux solaires seront envisagés de façon plus significative par les entreprises et les particuliers comme un moyen de réduire leur facture d énergie ou que le l éolienne se comparera économiquement plus avantageusement aux centrales classiques. Autant de situations qui pourront profiter aux entreprises de l indice Wilderhill New Energy Global Innovation 9 Le graphique ci-dessous compare la performance de l indice Nasdaq avec celui du NEX depuis avril Jusqu au début 2005, la corrélation entre les indices a été très forte. A partir de cette date l indice NEX a décollé. Il s agit très probablement de la hausse du prix du pétrole, qui favorise bien entendu les entreprises actives dans les sources d énergie renouvelables. Indice boursier en énergies vertes Indice NEX, cours du pétrole et Nasdaq Un baril de pétrole plus cher est un signe précurseur que la demande de bioéthanol augmentera, que les panneaux solaires seront envisagés de façon plus significative par les entreprises et les particuliers comme un moyen de réduire leur facture d énergie ou que le l éolienne se comparera économiquement plus avantageusement aux centrales classiques. Autant de situations qui pourront profiter aux entreprises de l indice Wilderhill New Energy Global Innovation

7 Les Certificats verts Les Régions ont mis en place un système de certificats verts destiné à stimuler la production d électricité dite «verte». Les Régions imposent ainsi aux fournisseurs de distribuer un certain pourcentage de l'électricité provenant de sources d'énergies renouvelables. En Wallonie, ce pourcentage est actuellement de 7% en 2007 et augmente de 1% chaque année pour atteindre 12% en Les certificats verts Mécanismes de fonctionnement en Région wallonne Les certificats verts sont attribués aux producteurs d électricité verte. Les installations doivent disposées d un certificat de garantie d origine. Ce certificat est octroyé par la CWAPE (Commission Wallonne pour l Electricité) sur base du taux d économie de dioxyde de carbone (par rapport à une centrale TGV qui émet 456 Kg CO2/MWh) Un certificat vert correspond à la production d un MWh électrique sans émission de CO2, soit une économie de 456 kg de CO2. Dans le cas du photovoltaïque, la production d un MWh électrique (équivaut à 1000 kwh) donne droit à un certificat vert. Les certificats verts ont une durée de validité de 5 ans

8 Les certificats verts Mécanismes de fonctionnement en Région wallonne Chaque fournisseur est tenu, moyennant paiement, d acquérir ces certificats verts auprès des producteurs d électricité verte. Chaque fournisseur doit remettre trimestriellement à la CWAPE un nombre de certificats verts correspondant au nombre de MWh fournis à ses clients finaux situés en Région wallonne multiplié par le quota en vigueur, sous peine de se voir infliger une amende (100 EUR/Certif. manquant). Ainsi, si un fournisseur à vendu 100 MWh d électricité à ses clients finaux, il devra présenter 7 certificats verts (correspondent à la production de 7 MWh vert) pour la période concernée. Toute transaction relative à un certificat vert doit être notifiée à la CWAPE qui tient un registre à jour des certificats verts. 13 Les certificats verts Mécanisme de l aide à la production Le Gouvernement wallon a prévu un mécanisme complémentaire destiné à garantir un prix minimum des certificats verts sous certaines conditions: c'est le mécanisme de l'aide à la production L'aide à la production concerne les installations de production d'électricité à partir de sources d'énergie renouvelables, mises en service après le 30 juin L'aide à la production octroyée par le ministre en échange des certificats verts sera typiquement de 65 euros par certificat vert et cela pendant une période maximale de 10 ans. Celui qui choisit cette voie, choisit la sécurité, mais ne peut plus revendre ses certificats verts sur le marché où le prix peut être supérieur

9 Les certificats verts Marché virtuel La Région wallonne a donc créé un marché virtuel qui permet de financer le développement de l électricité verte en lui assurant une meilleure rentabilité. Le prix du certificat vert n est pas garanti puisqu il peut fluctuer en fonction de l offre et de la demande. C est en fait la demande qui tire l offre, puisque le quota de certificats à remettre par les fournisseurs augmentant chaque année de 1%, la demande de certificats verts est donc chaque année plus importante. Néanmoins, le prix du certificat vert devrait se maintenir entre 65 (montant de l aide à la production) et 100 (montant de l amende). Depuis le lancement du mécanisme des certificats verts, le prix moyen du certificat oscille typiquement aux alentours de Les certificats verts Garantie de rachat des CV prévue par l Etat Fédéral L Etat fédéral a prévu une garantie de rachat des certificats verts à un prix déterminé. Ainsi, le Gestionnaire du Réseau de Transport d électricité (Elia gestionnaire du réseau haute tension) est obligé de racheter les certificats photovoltaïques au prix de 150 par certificat vert, pour autant que chaque certificat corresponde à la production électrique d un MWh. Ce tarif de rachat est garanti pendant 10 ans. Il est de 50 /MWh pour l éolien et l hydraulique, et de 20 /MWh pour la biomasse et la géothermie

10 Les certificats verts Schéma de fonctionnement 17 Les acteurs du marché Producteurs verts

11 Les acteurs du marché Les producteurs industriels de biens et services 7 filières qui correspondent chacune à la valorisation d une source d énergie renouvelable : - filière éolienne, - filière solaire thermique, - filière solaire photovoltaïque - filière géothermique (dont les pompes à chaleur), - filière hydro-énergétique, - filière biomasses (production et valorisation), - filière autres énergies renouvelables. 6 grandes catégories d activités : Recherche et développement Fabrication de composants à usage des installations de production d énergie renouvelable Construction et assemblage des installations de production d énergie renouvelable Commerce d installations de production d énergie renouvelable ou de leurs composants Installation et montage d équipements de production d énergies renouvelables Activités de service dans le domaine des énergies renouvelables 19 Les acteurs du marché Les producteurs industriels de biens et services Exemple de la filière solaire photovoltaïque simplifiée Fabrication de composants Recherche Recyclage Construction et assemblage Installation et montage

12 Les acteurs du marché Les producteurs industriels de biens et services Quelques acteurs wallons de la filière «renouvelable» DROBEN ISSOL SUNTECHNICS CFR Xylowatt RUTTEN ESE GRANUBOIS Assembleurs de modules PV Assembleurs de modules PV Vente-Installation Producteur de couronnes éoliennes Producteur installations Gazéification Fabricant de turbines Assembleur solaire thermique Producteur et distributeur Pellets 21 Données économiques (2005) Taille : 67,6% des 241 entreprises occupent moins de 5 salariés. Activités : 1/5 des activités de la filière sont de type industriel : construction/assemblage d'équipements et fabrication de composants de base; 2/3 services, installation et le montage et commerce; le reste : recherche et le développement. Secteurs d activité : secteur de la construction (40,66%), suivi de l industrie manufacturière (13,69%) et des services aux entreprises (10,79%). Emploi spécifique ER : 280 ETP (concentrés dans les petites, voire très petites entreprises, occupant entre 1 et 19 personnes et 36,07 % dans les entreprises qui occupent entre 50 et 99 personnes). Chiffre d affaires ER: (pour ½ par industrie manufacturière). Investissements : , soit 5,9% des investissements globaux réalisés par ces entreprises et la ½ par l industrie manufacturière

13 Perspectives Chiffre d affaires (2007/2008) : augmentation pour 80% des entreprises, statu-quo pour 9,52% et diminution pour 0,52%. Développement des activités (2007/2008) : activités de service (29% des répondants), l installation et le montage d équipements de production d énergies renouvelables (26%), commerce de gros et de détail (18%) et 11% des entreprises envisagent de construire et assembler des installations de production d énergie. Marché (2007/2008) : particuliers (1/3 des réponses), celui de l industrie (29 %) et celui des pouvoirs publics (20%). Investissements (2007/2012) : Electricité verte Estimation grossière Production de biocarburants Projets connus Chaleur verte, panneaux solaires Estimation Chaleur verte, poêles & chaudières - Estimation Total investissements 2007->2012 : Vue d ensemble des filières (2005)

14 La recherche Développement géographique efficace de pôles technologiques. Sur le plan technologique, la recherche est dominée par les filières de valorisation de la biomasse et celle de l hydraulique, suivie par l éolien, les parents pauvres étant la géothermie et le solaire. En ce qui concerne l orientation des recherches dans les différentes filières, la simulation numérique et l expérimentation dominent en Région Wallonne. Demande des chercheurs afin de mieux connaître les besoins du marché. Demande des entreprises pour rencontrer les chercheurs afin de mieux connaître les recherches poursuivies par ceux-ci. 25 Axes de développement Vision et objectifs stratégiques Adopter une stratégie globale et un programme d actions pour l industrie des énergies renouvelables Mise en place d un "Baromètre wallon des énergies renouvelables" Stimuler la demande du marché Encourager la qualité des produits et des services : agréations Structurer les formations des acteurs de la filière des énergies renouvelables Former la main-d œuvre Poursuivre l information et la sensibilisation Corriger le déséquilibre de soutien public entre production d'énergie verte et production de biens et services verts Stimuler l offre du marché Faciliter l accès au financement Valoriser au mieux le savoir-faire des entreprises wallonnes Organiser le partenariat et la mise en réseau des acteurs ( Plateforme ) Recherche et Développement Mobilisation des capacités de recherche Interactions Chercheurs<->Entreprises<->Marché

15 Les producteurs d énergie verte Installations industrielles de production d électricité verte Centrales thermiques «classiques» Centrales thermiques TGV (turbines gaz-vapeur) Unités de cogénération Centrales à biogaz Centrales hydroélectriques de divers types dont La centrale hydroélectrique sur la Meuse à Ivoz-Ramet (20 MW) Parcs d éoliennes

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par L entreprise face aux défis de l énergie et du changement climatique par Philippe Delaisse LE BIG BANG un prodigieux déferlement d énergie LE SOLEIL. 20 milliards de milliards de centrales nucléaires 4.10

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

Autoconsommation photovoltaïque

Autoconsommation photovoltaïque Autoconsommation photovoltaïque André JOFFRE Energivie 25-10-2013 Autoconsommation 2 Évolution des prix d achat de l électricité réseau La fin des tarifs électriques réglementés est programmée pour 2015

Plus en détail

Service du Facilitateur Bâtiment Durable

Service du Facilitateur Bâtiment Durable Bruxelles Environnement Service du Facilitateur Bâtiment Durable La micro-cogénération pour le bâtiment Yves LEBBE Spécialiste Cogénération Plan de l exposé: micro-cogénération > 1 kwé C est quoi la cogénération,

Plus en détail

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification?

La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? La biométhanisation agricole : La production d énergie verte, une diversification? Présentation réalisée dans le cadre du projet européen de recherche, de développement technologique et de démonstration

Plus en détail

La formation du prix de l'électricité verte

La formation du prix de l'électricité verte La formation du prix de l'électricité verte 9 E-SER - ENER2 - ULB A. Jacquet - EDORA 29/11/25 1 Présentation de EDORA Mise en contexte Libéralisation et structure du marché de l électricité Mécanismes

Plus en détail

Communication du 18 novembre 2013 relative aux charges de service public de l électricité et à la contribution unitaire pour 2014

Communication du 18 novembre 2013 relative aux charges de service public de l électricité et à la contribution unitaire pour 2014 Communication Communication du 18 novembre 2013 relative aux charges de service public de l électricité et à la contribution unitaire pour 2014 - Les charges se service public continuent d augmenter à

Plus en détail

Energie : Economie et Politique(s)

Energie : Economie et Politique(s) Energie : Economie et Politique(s) Jean-Pierre Hansen 1 1. À propos de l énergie en général Energie et Environnement Le couple qui influencera le plus nos situations individuelles et collectives dans les

Plus en détail

Nos énergies. a votre service

Nos énergies. a votre service Nos énergies a votre service Notre histoire en 5 dates clés 2004 2011 2014 2015 2016 Ouverture du marché du gaz et de l électricité Entreprises, professionnels et collectivités locales sont concernés Création

Plus en détail

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE AVIS CD-7a16-CWaPE-158 concernant la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

Plus en détail

Note relative aux arrêtés tarifaires sur l électricité photovoltaïque du 4 mars 2011. SRER, 14 mars 2011

Note relative aux arrêtés tarifaires sur l électricité photovoltaïque du 4 mars 2011. SRER, 14 mars 2011 Note relative aux arrêtés tarifaires sur l électricité photovoltaïque du 4 mars 20. SRER, 4 mars 20 Contexte Malgré les baisses successives des tarifs d achat de janvier et septembre 200, le rythme de

Plus en détail

Résolument, Electrabel qui dispose d un parc diversifié entend conforter sa place de premier producteur vert du pays.

Résolument, Electrabel qui dispose d un parc diversifié entend conforter sa place de premier producteur vert du pays. Note de presse Octobre 2015 1 La deuxième partie de 2015 marque une accélération dans la réalisation des ambitions éoliennes d Electrabel : 20 éoliennes seront en construction. Ces nouveaux mâts participent

Plus en détail

SCHEMA DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES des ARDENNES

SCHEMA DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES des ARDENNES SCHEMA DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES des ARDENNES Bilan 2013 et perspectives 2014 Le Préfet des Ardennes Le pôle énergies renouvelables des Ardennes, qui réunit depuis 2009 de nombreux partenaires,

Plus en détail

LE REGULATEUR BRUXELLOIS POUR L'ENERGIE

LE REGULATEUR BRUXELLOIS POUR L'ENERGIE Rapport sur le fonctionnement du marché des certificats verts, des garanties d origine et du système de reconnaissance des certificats verts wallons 2013 LE REGULATEUR BRUXELLOIS POUR L'ENERGIE 4 Rapport

Plus en détail

Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011

Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011 Financez vos investissements en énergies renouvelables! Me Jean-François Jaminet (The Legal Side) Imperia Automobiles 10 mai 2011 Contexte Augmentation des besoins énergétiques Incertitudes sur l approvisionnement

Plus en détail

Campagne d information Gaz & éléctricité OSEZ COMPARER

Campagne d information Gaz & éléctricité OSEZ COMPARER Campagne d information Gaz & éléctricité OSEZ COMPARER FAQ Simulateur CWaPE FAQ SIMULATEUR «Créer les conditions d un fonctionnement compétitif, durable et équilibré du marché des biens et services en

Plus en détail

Avec les Témoignages de chefs d entreprise

Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! I- Le contexte énergétique II- Les économies d énergie III- Produire de l énergie renouvelable

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Les outils à la disposition des porteurs de projet Instrumenten ter beschikking van de projectdragers

Les outils à la disposition des porteurs de projet Instrumenten ter beschikking van de projectdragers Les entreprises et les institutions à Bruxelles-Capitale ne manquent pas d énergie renouvelable! Geen tekort aan hernieuwbare energie voor de bedrijven en instellingen in het Brussels Hoofdstedelijk Gewest!

Plus en détail

Le solaire photovoltaïque

Le solaire photovoltaïque Le solaire photovoltaïque par Manoël REKINGER Date: 03/06/2010 Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be EF4 - activités Gestionnaire

Plus en détail

Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009. Plan du dossier. Le contexte et la dynamique du solaire thermique

Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009. Plan du dossier. Le contexte et la dynamique du solaire thermique belen os Centre d essais et de recherche des systèmes solaires Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009 Plan du dossier Le contexte et la dynamique du solaire thermique BELENOS : l engagement de

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

Green Cross France et Territoires 26-28 rue Danielle Casanova 75 002 Paris SYNTHESE

Green Cross France et Territoires 26-28 rue Danielle Casanova 75 002 Paris SYNTHESE Green Cross France et Territoires 26-28 rue Danielle Casanova 75 002 Paris http://www.gcft.fr imbert@gcft.fr SYNTHESE Eléments de réflexion et de débat en vue de l intégration des enjeux de l énergie électrique

Plus en détail

Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie

Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie Energie et écologie Pour des choix futés de notre énergie La transition énergétique concerne l avenir de la planète et se joue en partie dans les villes où vit la majorité de la population Table des matières

Plus en détail

Bois-énergie. Suivi des prix des combustibles bois. Juin 2015. Pierre MARTIN

Bois-énergie. Suivi des prix des combustibles bois. Juin 2015. Pierre MARTIN Juin 2015 Bois-énergie Suivi des prix des combustibles bois Pierre MARTIN Facilitateur Bois-énergie Entreprises & Particuliers t 081 62 71 88 @ p.martin@valbiom.be Prix moyen derniers 12 mois /unité c

Plus en détail

Beci - Conférence Energie

Beci - Conférence Energie Beci - Conférence Energie Les Certificats Verts en Région de Bruxelles Capitale (RBC) 23/06/2010 Régis Lambert 1 Sommaire Principe des Certificats Verts Calcul du nombre de Certificats Verts Les Certificats

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Réseau Pro - Panofrance : un dispositif complet au service de la rénovation positive Jeudi 14 Juin 2012

Réseau Pro - Panofrance : un dispositif complet au service de la rénovation positive Jeudi 14 Juin 2012 Face aux enjeux du Grenelle de l environnement et aux exigences de la RT 2012, Réseau Pro et Panofrance, les deux principales enseignes de la Division Bois et Matériaux de Wolseley France, affirment leur

Plus en détail

l avant-projet d arrêté relatif aux certificats et labels de garantie d origine pour les gaz issus de renouvelables

l avant-projet d arrêté relatif aux certificats et labels de garantie d origine pour les gaz issus de renouvelables COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE AVIS CD-10g07-CWaPE-284 concernant l avant-projet d arrêté relatif aux certificats et labels de garantie d origine pour les gaz issus de renouvelables rendu en application

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Amélioration des prestations énergétiques des centres sportifs et piscines La cogénération dans les piscines: Pourquoi, comment, et rentabilité d une cogénération Yves LEBBE Facilitateur en Cogénération

Plus en détail

P. COUNESON DECUBE Consult

P. COUNESON DECUBE Consult : RETOUR D EXPERIENCE D UN BUREAU D ENGINEERING P. COUNESON DECUBE Consult 2. Soutiens publics au photovoltaïque : aide ou frein au développement? 3. Prise en charge des risques : par qui? 4. Comment convaincre

Plus en détail

Aucun document n est autorisé. Les calculatrices le sont.

Aucun document n est autorisé. Les calculatrices le sont. GESTION Ce cas a été rédigé par l ESC Lille. Consignes Aucun document n est autorisé. Les calculatrices le sont. La pondération des différentes questions est la suivante : Question n 1 : 3 points Question

Plus en détail

Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie

Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie Intervenant - Fédération de la Plasturgie et des composites Intervenant - EDF Entreprises Intervenant - ACDI 1 Document : compléter

Plus en détail

À qui profitent les certificats verts?

À qui profitent les certificats verts? À qui profitent les certificats verts? Fabienne Collard L e système des certificats verts a été établi afin de promouvoir la production d électricité provenant de sources renouvelables : énergie solaire,

Plus en détail

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique Ségolène Royal soutient la rénovation énergétique des logements et la création d emplois pour la croissance verte en permettant le cumul de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et du crédit d impôt transition

Plus en détail

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs Réunion publique Organisée par la Communauté de Communes Charente-Arnoult Cœur de Saintonge avec les participations de la Fédération Française du Bâtiment, de l entreprise RGE Dupré et des ambassadeurs

Plus en détail

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie»

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Retour d expérience avec Fondation KliK 24 novembre 2015 / L. Gacond Qui est Viteos? Viteos SA Distributeur multi-énergies actif dans

Plus en détail

TRADUCTION AUTORITE FLAMANDE

TRADUCTION AUTORITE FLAMANDE F. 2006 4835 TRADUCTION AUTORITE FLAMANDE 7 JUILLET 2006. Arrêté du Gouvernement flamand favorisant la production d électricité par des installations de cogénération de qualité Le Gouvernement flamand,

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ. Guide pratique à destination des entreprises

Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ. Guide pratique à destination des entreprises Comment aborder la fin des tarifs réglementés de vente? ÉLECTRICITÉ Guide pratique à destination des entreprises Quels sont les différents acteurs du marché en France? Marché de gros Fournisseurs Vente

Plus en détail

Appel à projets INNOV R 2011 en faveur du développement des éco-innovations au sein des entreprises rhônalpines. http://eco-innovations.rhonealpes.

Appel à projets INNOV R 2011 en faveur du développement des éco-innovations au sein des entreprises rhônalpines. http://eco-innovations.rhonealpes. Appel à projets INNOV R 2011 en faveur du développement des éco-innovations au sein des http://eco-innovations.rhonealpes.fr I ENJEUX ET OBJECTIFS La prise en compte des enjeux énergétiques et environnementaux

Plus en détail

Note de synthèse sur les arrêtés publiés au Journal Officiel le 5 mars 2011

Note de synthèse sur les arrêtés publiés au Journal Officiel le 5 mars 2011 ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE Note de synthèse sur les arrêtés publiés au Journal Officiel le 5 mars 2011 Ces 2 textes sont entrés en vigueur le 10 mars 2011 Arrêté du 4 mars 2011 portant

Plus en détail

Avis n 30 du Conseil du livre sur le projet de création d une «Banque du livre» en Communauté française Wallonie- Bruxelles

Avis n 30 du Conseil du livre sur le projet de création d une «Banque du livre» en Communauté française Wallonie- Bruxelles Avis n 30 du Conseil du livre sur le projet de création d une «Banque du livre» en Communauté française Wallonie- Bruxelles - Février 2002 - L Argumentaire sur la situation du livre et la lecture en Communauté

Plus en détail

LES FILIÈRES RENOUVELABLES LES FILIÈRES RENOUVELABLES. Observ ER Le Baromètre 2015 des énergies renouvelables électriques en France

LES FILIÈRES RENOUVELABLES LES FILIÈRES RENOUVELABLES. Observ ER Le Baromètre 2015 des énergies renouvelables électriques en France 5 LES FILIÈRES RENOUVELABLES COMPLÉMENT DE RÉMUNÉRATION, UN NOUVEAU DISPOSITIF 6 D epuis le 1er janvier 2016, la majeure partie des nouvelles installations renouvelables qui sont réalisées en France n

Plus en détail

facteur "k" pour les installations photovoltaïques d une puissance supérieure à 10 kw

facteur k pour les installations photovoltaïques d une puissance supérieure à 10 kw COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE PROPOSITION CD 13d12 CWaPE 482 relative au facteur "k" pour les installations photovoltaïques d une puissance supérieure à 10 kw rendu en application de l'article 43bis,

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Tout d abord, nous vous remercions d avoir associé ERDF à l établissement de ce SRCAE, dans le cadre des ateliers

Plus en détail

La politique française en faveur du photovoltaïque: État des lieux et nouvelles mesures

La politique française en faveur du photovoltaïque: État des lieux et nouvelles mesures La politique française en faveur du photovoltaïque: État des lieux et nouvelles mesures Paris, 24 juin 2009 Christophe SCHRAMM MEEDDAT/DGEC Direction de l énergie/bureau des énergies renouvelables État

Plus en détail

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 Quelles sont les principales missions de GrDF? GrDF, assure la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

Petits gestes ou technologie de pointe, grande stratégie ou micros initiatives futées : tentez votre chance!

Petits gestes ou technologie de pointe, grande stratégie ou micros initiatives futées : tentez votre chance! Les Eco-Trophées Entreprises De Ouest Provence (Concours ouvert aux TPE, PME, auto entrepreneurs, commerçants, artisans, agriculteurs de Ouest Provence, dénommés ci-après par entreprise) Les Éco-Trophées

Plus en détail

Investir dans l éolien en Belgique

Investir dans l éolien en Belgique Investir dans l éolien en Belgique Les ambitions d ENGIE Electrabel en tant que leader de la transition énergétique Note de presse Mars 2016 L année 2016 marque une accélération dans la réalisation des

Plus en détail

Application du photovoltaïque à Genève Approches et expériences concrètes de SIG

Application du photovoltaïque à Genève Approches et expériences concrètes de SIG 6ème Symposium Photovoltaïque National SIG Genève 24 / 25 novembre 2005 Application du photovoltaïque à Genève Approches et expériences concrètes de SIG Robert Völki SE / Responsable de la Division Energie

Plus en détail

Analyse du dossier photovoltaïque en Wallonie

Analyse du dossier photovoltaïque en Wallonie Les Analyses du Centre Jean Gol Analyse du dossier photovoltaïque en Wallonie Janvier 2014 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique : Corentin de Salle

Plus en détail

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE

LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Mémento de l Hydrogène FICHE 2.2 LA SITUATION ÉNERGETIQUE DE LA FRANCE Sommaire 1- Consommation d énergie primaire. Comparaisons avec la situation mondiale 2- Taux d indépendance énergétique de la France

Plus en détail

FCPR. Idinvest Private Value Europe

FCPR. Idinvest Private Value Europe FCPR Idinvest Private Value Europe Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises de taille intermédiaire non cotées, assortie d un risque de perte en capital, destinée à des investisseurs

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE

L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE Clément Brossard, Juin 2013 Solution intermédiaire entre l autonomie complète et la revente totale de la production solaire, l autoconsommation

Plus en détail

Prise de Position: Contact Date Introduction Les surcharges existantes

Prise de Position: Contact Date Introduction Les surcharges existantes Prise de Position: Surcharges sur l électricité: situation 2015 Contact: Emilie Butaye (Fédération d l Industrie du Verre) +32 2 542 61 29 emilie.butaye@vgi-fiv.be Date: 22/09/2015 Introduction Dans ce

Plus en détail

Reprendre le contact "clientèle" (être au service de ses clients, qui peuvent devenir des partenaires)

Reprendre le contact clientèle (être au service de ses clients, qui peuvent devenir des partenaires) Commission wallonne pour l Energie Smart Metering Conférence-débat BRUGEL Bruxelles, le 1 er avril 2009 Francis GHIGNY Président Smart Metering 1. L organisation du marché 2. Un rôle étendu pour les GRD

Plus en détail

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE La notion de prix de vente Les objectifs financiers Les objectifs commerciaux Les remises et rabais Exercice et corrigé Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial

Plus en détail

Mission de courtier en certificats verts WEPION. 29 avril 2008. Mission de courtier en certificats verts

Mission de courtier en certificats verts WEPION. 29 avril 2008. Mission de courtier en certificats verts WEPION 29 avril 2008 Mission de courtage Elaboration d un contrat de courtage Réalisation d'une fiche technique sur les démarches administratives (CWaPE, du gestionnaire de réseau,, et sur la vente des

Plus en détail

Connaissance de l entreprise

Connaissance de l entreprise Connaissance de l entreprise Qu est-ce que l entreprise? Sur la place du marché : L entreprise est une organisation dont la fonction principale est de produire des biens et des services destinés à la vente,

Plus en détail

Contribution du GMPV-FFB

Contribution du GMPV-FFB Contribution du GMPV-FFB Consultation sur l évolution des mécanismes de soutien aux installations sous obligation d achat Février 2014 GMPV-FFB : Groupement des Métiers du Photovoltaïque de la Fédération

Plus en détail

Creating energy solutions.

Creating energy solutions. Creating energy solutions. Contributions des villes et des services industriels au tournant énergétique Dr. Hans-Kaspar Scherrer, Président du conseil d administration de Swisspower Netzwerk SA 09.09.2011

Plus en détail

Délibération 1/5. 26 novembre 2009. 1 Voir : New Energy Finance, PV market outlook Q3 2009, 30 septembre 2009 et Research note : solar grid parity,

Délibération 1/5. 26 novembre 2009. 1 Voir : New Energy Finance, PV market outlook Q3 2009, 30 septembre 2009 et Research note : solar grid parity, Délibération Avis de la Commission de régulation de l énergie du 3 décembre 2009 sur le projet d arrêté fixant les conditions d achat de l électricité produite par les installations utilisant l énergie

Plus en détail

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit.

- EXPOSE PREALABLE - Les parties se sont en conséquence rapprochées et, ont arrêté et convenu ce qui suit. ENTRE LES SOUSSIGNES L organisme/la collectivité. Dont l adresse est.... N SIRET : Représentée par... Agissant en qualité de... Tél :.Fax :... E-mail :.. Ci-après désignée «Le mandant» D UNE PART ET MÉDÈS

Plus en détail

II. Les délais de paiement

II. Les délais de paiement -17- II. Les délais de paiement 1/ La négociation des délais de paiement Une bonne maîtrise du délai client impose une bonne compréhension du délai réel de crédit qui est accordé au client. Une condition

Plus en détail

PHOTOVOLTAÏQUE Centrale Raccordée au réseau Cours CR1 : Analyse structurelle 13.10.09

PHOTOVOLTAÏQUE Centrale Raccordée au réseau Cours CR1 : Analyse structurelle 13.10.09 1/ Introduction a/ Problématique Lorsqu un particulier désire mettre en place une alimentation électrique à son domicile, il fait appel à un fournisseur d énergie(edf, ) et un installateur (l électricien)

Plus en détail

LE MARCHE FRANÇAIS DU GRANULE DE BOIS

LE MARCHE FRANÇAIS DU GRANULE DE BOIS LE MARCHE FRANÇAIS DU GRANULE DE BOIS Syndicat National des Producteurs de Granulés de Bois (SNPGB) Hugues de Cherisey Syndicat National des Producteurs de Granulés de Bois 6, rue François Premier 75008

Plus en détail

Tous unis pour une énergie moins chère

Tous unis pour une énergie moins chère 1 Tous unis pour une énergie moins chère Bruxelles 10 mai 2012 Michael Corhay Concept Wikipower «Rendre l énergie moins chère aux citoyens en les associant à des projets collaboratifs et sensibiliser le

Plus en détail

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts Commission Wallonne Pour l Energie Version 2.3. Juin 2003 LE REGIME DES CERTIFICATS VERTS dans le cadre de l ouverture du Marché de l Electricité en Wallonie Sommaire Les objectifs poursuivis Les principes

Plus en détail

TRANSITION ENERGETIQUE

TRANSITION ENERGETIQUE TRANSITION ENERGETIQUE La transition énergétique concerne au plus haut point les ingénieurs et scientifiques de France (un million), tant ils sont impliqués dans la recherche, l innovation, le développement,

Plus en détail

Calculer l'indexation des tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque raccordée au réseau Mise à jour du 23 septembre 2013

Calculer l'indexation des tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque raccordée au réseau Mise à jour du 23 septembre 2013 Calculer l'indexation des tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque raccordée au réseau Mise à jour du 23 septembre 2013 Quels indices utiliser? Selon l'arrêté du 14 Janvier 2010, vous devez effectuer

Plus en détail

Dossier de presse 2015

Dossier de presse 2015 Dossier de presse 2015 Des professionnels qualifiés Un gage de confiance pour le consommateur Contacts presse Qualit EnR Cecil Bonnesoeur - 01 48 78 70 51 - communication@qualit-enr.org Rumeur Publique

Plus en détail

Recommandations relatives à l autoconsommation de l énergie solaire photovoltaïque. Groupe de travail de la DGEC 16 avril 2014

Recommandations relatives à l autoconsommation de l énergie solaire photovoltaïque. Groupe de travail de la DGEC 16 avril 2014 Recommandations relatives à l autoconsommation de l énergie solaire photovoltaïque Groupe de travail de la DGEC 16 avril 2014 Le SER Présentation 8 filières, 380 adhérents, 2/3 de PME et d ETI 20 permanents

Plus en détail

Acquisition de dispositifs de stockage d énergie Phase II Document d information Le 23 novembre 2015

Acquisition de dispositifs de stockage d énergie Phase II Document d information Le 23 novembre 2015 Acquisition de dispositifs de stockage d énergie Phase II Document d information Le 23 novembre 2015 Utilité du stockage d énergie Parfois appelé «le couteau suisse» des ressources en électricité en raison

Plus en détail

Le changement climatique : un défi incontournable

Le changement climatique : un défi incontournable CEP G 12/02/2009. Le changement climatique : un défi incontournable Dominique Defrise Constat Le capitalisme génère non seulement une crise financière majeure mais aussi une crise climatique. Les réponses

Plus en détail

Les solutions solaires thermiques compétitives

Les solutions solaires thermiques compétitives Mercredi 06 novembre 2013 Les solutions solaires thermiques compétitives Intervenants : Valérie LAPLAGNE, responsable ENR, UNICLIMA Philippe GAY, Coordinateur de missions, ENERPLAN RASSEMBLONS NOS ENERGIES

Plus en détail

TRAVAUX DE SERRURERIE

TRAVAUX DE SERRURERIE TRAVAUX DE SERRURERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 5 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE SERRURERIE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DES TRAVAUX DE

Plus en détail

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB La réglementation climatisation PEB en Région Bruxelles-Capitale Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB SOMMAIRE LE CONTEXTE CHIFFRES CLES DE LA CLIMATISATION A BRUXELLES

Plus en détail

Avis d appel à partenariat

Avis d appel à partenariat Avis d appel à partenariat Pour la valorisation financière des opérations réalisées par la Région Picardie et éligibles aux Certificats d Economies d Energie Date limite de réception des candidatures :

Plus en détail

Gérer. vos énergies renouvelables

Gérer. vos énergies renouvelables Gérer vos énergies renouvelables Perspectives Thierry Saegeman, Directeur Général de CNR Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le cœur de métier de CNR, premier producteur français d électricité

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

PRESCRIPTIONS DE RACCORDEMENT POUR LA PRODUCTION DECENTRALISEE : EVOLUTIONS DES CONDITIONS EXISTANTES ET NECESSITE D UNE NORMALISATION COMPLEMENTAIRE

PRESCRIPTIONS DE RACCORDEMENT POUR LA PRODUCTION DECENTRALISEE : EVOLUTIONS DES CONDITIONS EXISTANTES ET NECESSITE D UNE NORMALISATION COMPLEMENTAIRE PRESCRIPTIONS DE RACCORDEMENT POUR LA PRODUCTION DECENTRALISEE : EVOLUTIONS DES CONDITIONS EXISTANTES ET NECESSITE D UNE NORMALISATION COMPLEMENTAIRE Michel Dussart Piet Lauwers Serge Magnus Yves Laperches

Plus en détail

Comment fonctionnent les panneaux photovoltaïques?

Comment fonctionnent les panneaux photovoltaïques? Comment fonctionnent les panneaux photovoltaïques? L effet photovoltaïque a été découvert en 1839 par Becquerel. Il s agit d un phénomène physique propre à certains matériaux appelés semi-conducteurs.

Plus en détail

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche 1 SOMMAIRE 1 Moteur à gaz et cogénération 2 Application industrie et municipalities 3 Application centrales

Plus en détail

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec BC Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec Rédigé par : Essais spécialisés de transport (TransÉnergie) Pour

Plus en détail

Esso S.A.F : Information trimestrielle au 31 mars 2010

Esso S.A.F : Information trimestrielle au 31 mars 2010 1- Environnement de l industrie du Raffinage-Distribution Un marché des produits pétroliers encore en repli La baisse de la demande en produits pétroliers sur le marché français observée depuis 2008, s

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

Le développement d un parc photovoltaïque au sol

Le développement d un parc photovoltaïque au sol Le développement d un parc photovoltaïque au sol 1 - Présentation EDF Energies Nouvelles EDF Energies Nouvelles : Qui sommes-nous? Notre Activité : Produire de l électricité verte et développer les énergies

Plus en détail

L autoconsommation Photovoltaïque 21 Juin 2013

L autoconsommation Photovoltaïque 21 Juin 2013 Solution intermédiaire entre l autonomie complète et la revente totale de la production solaire, l autoconsommation reste l utilisation la plus vertueuse de l énergie solaire photovoltaïque pour les infrastructures

Plus en détail

Inauguration de la plateforme de Recherche & Développement Solaire et Stockage de l Energie par les technologies hydrogène - MYRTE

Inauguration de la plateforme de Recherche & Développement Solaire et Stockage de l Energie par les technologies hydrogène - MYRTE Inauguration de la plateforme de Recherche & Développement Solaire et Stockage de l Energie par les technologies hydrogène - MYRTE Lundi 9 janvier 2012, à Ajaccio au centre de recherches scientifiques

Plus en détail

LA FRANCHISE INDUSTRIELLE

LA FRANCHISE INDUSTRIELLE LA FRANCHISE INDUSTRIELLE Première franchise YPREMA CBM au Teil Réceptionner des déchets, les transformer en produits et vendre ces produits est aujourd hui un vrai schéma économique. Pour atteindre en

Plus en détail

Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux

Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux Commission wallonne pour l Energie Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux Séminaire CMS DeBacker Bruxelles, Auditoire FEB, le 20 octobre 2010 Francis GHIGNY Président de la

Plus en détail

LA LIBERALISATION DU SOUS-SECTEUR DE L ELECTRICITE AU KENYA

LA LIBERALISATION DU SOUS-SECTEUR DE L ELECTRICITE AU KENYA LA LIBERALISATION DU SOUS-SECTEUR DE L ELECTRICITE AU KENYA LOI DE 2006 SUR L ENERGIE POUR LE RENFORCEMENT DE L ACCES A L ELECTRICITE Par KipKirui Korir R.,Ingénieur Licencié ès Science (Specialisé en

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats Principaux résultats Le rapport préparé pour la réunion de l OCDE au niveau des ministres de 2001 et intitulé «La nouvelle économie : mythe ou réalité?» concluait que les technologies de l information

Plus en détail

SYNTHESE DE MISSION. Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie DECEMBRE 2012. Conseil général du Val de Marne. TKM Copyright 2012 1

SYNTHESE DE MISSION. Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie DECEMBRE 2012. Conseil général du Val de Marne. TKM Copyright 2012 1 SYNTHESE DE MISSION DECEMBRE 2012 Conseil général du Val de Marne Etude de marché Déchets - Eco construction - Energie TKM Copyright 2012 1 Les éco-industries sont des entreprises qui produisent des biens

Plus en détail

Note d analyse détaillée

Note d analyse détaillée Note d analyse détaillée des coûts d approvisionnement et hors approvisionnement dans les tarifs réglementés de vente de gaz naturel de Gaz Electricité de Grenoble (GEG) 19 septembre 2013 Contexte et objectifs

Plus en détail

Les quotas échangeables pour la promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Les quotas échangeables pour la promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique Atelier 7 : Utiliser les mécanismes de marché pour financer la maîtrise de l énergie Les quotas échangeables pour la promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique Philippe MENANTEAU

Plus en détail