Q&A. 1.Qu est ce que le Power Clouds. 2.Qu est qu un Cloud. 3.Qu est ce que la Power Share. 4.Combien coûte une Power Share.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Q&A. 1.Qu est ce que le Power Clouds. 2.Qu est qu un Cloud. 3.Qu est ce que la Power Share. 4.Combien coûte une Power Share."

Transcription

1

2 1.Qu est ce que le Power Clouds Le Power Clouds est un ensemble de centrales à énergies renouvelables construites par WOR(l)D NRG dans différents Pays. Le concept de Cloud dérive du fait que les centrales individuelles (Cloud) sont reliées via Internet de manière à fournir les données de production d Energie en temps réel et d être présentée comme la production d une unique méga centrale, même si la production est répartie dans différents pays. Le concept de Cloud dérive du fait que, de la même manière que pour le concept de Cloud informatique dans lequel les données peuvent être conservées sur un ou plusieurs serveurs pour lesquels il n est pas connu la position physique, le possesseur d une Power Share (voir point 3) est de fait un producteur d énergie électrique mais ne dispose pas d une centrale électrique dans le sens traditionnelle du terme, de ce fait ses Power Share, peuvent également attribué sur différents Cloud. 2.Qu est qu un Cloud. Un Cloud est une centrale éléctrique photovoltaïque de 1,2MW réalisée dans les parcs photovoltaïques de WOR(l)D NRG à travers sa filiale Power Clouds Pte Ltd. Un Cloud est constitué de panneaux solaires photovoltaïques de la capacité de 240Watt et de toutes les infrastructures d installation et de production de l énergie électrique. Les panneaux constituants le Cloud correspondent à tant de Power Share. 3.Qu est ce que la Power Share. La Power Share est un titre de propriété d un panneau photovoltaïque de la capacité de 240Watt, installé, configuré et connecté au réseau de distribution de l opérateur d énergie local. Le panneau fait partie de l ensemble de la centrale électrique photovoltaïque, constituée d autres panneaux connectés entre eux. Tous les panneaux, en outre, sont connectés aux systèmes de conversion et de distribution de l énergie produite et reliés au réseau de l opérateur au travers de cabines à basse, moyenne ou haute tension. 4.Combien coûte une Power Share. Une Power Share, ou un panneau photovoltaïque de 240Watt, incluant les infrastructures d installation et de connexion au réseau électrique coûte $1200. Celui-ci est installé directement dans un des parcs photovoltaïques réalisés par WOR(l)D NRG. Le prix de la Power Share inclut tous les coûts de transports, installation, configuration, connexion au réseau électrique, maintenance, et comprend toutes les infrastructures qui permettent la production d énergie électrique et sa distribution sur le réseau de l opérateur d énergie local. En outre, est prévue une assurance contre événements météorologiques,catastrophes naturelles, actes de vandalisme, incendie, vol pendant 20 ans. Le panneau est garantit 25 ans. 5.Pourquoi vous devez acquérir une Power Share? Un panneau photovoltaïque, installé dans un parc photovoltaïque et relié au réseau de l opérateur, produira de l énergie électrique et sera acquise par le même opérateur local du Pays dans lequel est réalisé la centrale. Dans certains Pays, en outre, sont prévus des incitations de 15 à 20 ans sur la production d énergie renouvelable, garantit par les gouvernements mêmes et par les directives du protocole de Kyoto. Cette énergie, soumises aux incitations, produira un revenu annuel sur la production de l énergie du panneau individuel qui sera reversé à son propriétaire net des coûts d administration et de gestion de la structure. Cette cote peut varier de 15% à 20% annuel sur la valeur totale du coût du panneau. Il faut également considérer que la valeur de l énergie est en augmentation constante, pour cela ce revenu peut subir des augmentations année après année. Le revenu peut subir des variations en fonction du coût réel de l énergie produite et des incitations gouvernementales prévu pour le Cloud en particulier dans lequel a été installe le panneau.

3 6.Qui garantit que l énergie produite sera acheté par les opérateurs locaux? WOR(l)D NRG réalise ses structures exclusivement dans les Pays adhérents au Protocole de Kyoto (184). Parmi les dispositions du Protocole sont prévues des règles concerant le partage de la production d énergie renouvelable pour tous les Pays producteurs de combustibles fossiles, ou tout de même polluante. Ces pays doivent s engager à produire ou à l acquérir. Cette règle garantit et impose une obligation pour les gouvernements à garantir l acquisition d énergie renouvelable. Ce qui traduit la sécurité de la part de WOR(l)D NRG de revendre l énergie produite sans aucun risque de marché. 7.Quels sont les pays dans lesquels WOR(l)D NRG réalise ses Cloud. Théoriquement WOR(l)D NRG pourrait construire ses centrales dans n importe lequel des 184 Pays qui ont adhéré au Protocole de Kyoto. Toutefois, aux fins de garantir un revenu maximum des panneaux photovoltaïques installés, WOR(l)D NRG choisi les Pays dans lesquels existent des incitations gouvernementales ou communautaires, infrastructures de transport et de distribution de l énergie adéquats, stabilité politique et financière du Pays, sécurité, meilleur rendement du point de vue de l irradiation solaire par cm2. 8La Power Share peut-elle être considérè comme un investissement financier? NON. La Power Share n est pas un investissement financier mais au contraire l acquisition d un panneau photovoltaïque produisant de l énergie que WOR(l)D NRG gère pour le compte du propriétaire. Le revenu annuel, qui est payé mensuellement, ne sera rien d autre que la valeur de l énergie payé par les opérateurs, plus éventuellement les incitations gouvernementales, nette des coûts d administration et de gestion du parc photovoltaïque. 9.Comment je peux être certain que le revenu du panneau est celui déclaré par le matériel marketing de présentation du Power Cloud? La valeur indiquée de 15%-20% est à titre indicatif et est le fruit de simulation sur les coûts de production et sur le coût de l énergie + les incitations gouvernementales prévus pour la production annuel de Mwh produits par un Cloud de 1,2MW, installé en Roumanie. Pour autant cette valeur peut varier en fonction à la quantité réelle d énergie produite (Mwh), le coût de l énergie payé par l opérateur du Pays dans lequel est installé le Cloud et la valeur des incitations gouvernementales et leurs possibles variations. 10.Pour combien d années je peux recevoir le revenu provenant de la production de mon panneau? La valeur d acquisition du panneau est garantit par les incitations gouvernementales; tels incitations garantissent la couverture de l investissement et un gain élevé; toutefois la durée vie du module n est pas limitée à la durée de l incitation car WOR(l)D utilise seulement des modules photovoltaïques réalisés avec des technologies de pointe pour lesquels le constructeur garantit qu après 25 ans de fonctionnement sera encore garantit une prestation non inférieure à 80% (0,8%/an) de la valeur nominale. De cette manière, la décadence des prestations est de loin inférieur à l augmentation de la valeur de leurs production (qui augmente de 3-4% /an).

4 11.Comment puis- je retourner sur mon investissement? Comme cela est expliqué au point 8, la Power Share n est pas un investissement financier mais un investissement sur l acquisition de panneaux photovoltaïques, pour lesquels le retour de l investissement est prévu seulement à travers la vente ou la cession des Power Share (ou des panneaux), possible de trois manières : 1. Après les 12 premiers mois WOR(l)D NRG garantit l option Buy Back, ou le client peut demander après 12 mois minimum après la date d acquisition de la Power Share, d exercer cette option obligeant WOR(l)D NRG au rachat du panneau au même coût que celui de la vente initiale, moins les coûts administratifs et de gestion de la transaction ($25 4% de la valeur totale.). 2. Vente privée du panneau à un tiers privé, avec transfert du titre de propriété (coût administratif de $25). 3. Vente du panneau à travers la plateforme de trading privée de WOR(l)D NRG (disponible à partir du 12ème mois du lancement du projet). 12.Qu advient-il de mes Power Share après 20 ans? Après 20 ans, le rendement des panneaux photovoltaïques est destiné à se réduire d environ 10% jusqu à arriver au 20% après la 25ème année. Par conséquence, la production d énergie résulte réduite plus ou moins de cette mesure. Evidemment il faut considérer que dans le cours des ces 20 années le coût de l énergie aura augmenté, sur la base des estimations fournies par différentes institutions de statistiques, de plus du double. 13.Que se passe t-il si un Cloud est endommagé ou détruit par un événement externe. Tous les Clouds de WOR(l)D NRG sont couverts par une police d assurance qui prévoit le remboursement de la valeur presque complète en cas d évènement de ce genre. 14.Est ce que je peux transférer ou vendre un titre de propriété des Power Share? Les titres de propriété des Power Share seront valides au porteur, c est pour cela qui peuvent être cédés, vendus, offerts. 15. Qu obtient-on concrètement quand on acquiert une Power Share. Avec l acquisition d une Power Share, vous êtes en train d acquérir un panneau photovoltaïque incluant l installation et la connexion à l infrastructure de la centrale électrique pour la distribution de l énergie produite à l opérateur local. Le panneau sera transporté directement sur le site de la centrale en production et restera la propriété de l acquérant. Le panneau sera identifié par un Numéro de Série. En outre, le possesseur recevra un titre de propriété imprimé qui lui indiquera le numéro de série du panneau et la date d émission du certificat. Sera en plus attribué un compte en ligne sur le site où il sera possible de suivre l évolution de la production et toutes les informations sur son revenu. 16.Quand et comment est payé le revenu de la Power Share? Pour chaque Cloud est indiqué une date estimé de début de production qui ne correspondera pas nécessairement à la date effective du début de la production. La production sera effective à partir du moment où l opérateur du réseau locale raccordera le compteur. A partir de ce moment, l énergie produite sera calculée par l opérateur et payée mensuellement. WOR(l)D NRG, à travers l espace privé Power Share du site fournira au possesseur du panneau les indications sur la valeur rétribuée par l opérateur, plus la valeur des éventuelles incitations. Les sommes pourront être payé par virement bancaire ou sur demande à travers la carte de débit exclusive de WOR(l)D. Les cartes de débit de WOR(l)D pourront être demandé après avoir atteint au moins $100 de revenu.

5 17. Combien de Power Share puis-je acquérir? Théoriquement, il n y a pas de limites en nombre à l acquisition de Power Share. Evidemment l acquisition est soumise à la disponibilité des panneaux en vente pour chaque Cloud individuel en construction. 18.Combien de temps entre le moment de mon investissement sur les panneaux et le moment auquel je commenceà percevoir mon revenu? La construction des Clouds prévoit 3 phases, Funding - Building - Production. La production peut commencer seulement quand les deux premières phases seront complètes. Dans certains cas les phases de Funding et de Building peuvent être réalisées en parallèle aux fins d optimiser les temps d entrée en production qui, de toute façon, ne seront pas inférieurs à 3 mois. 19. Je commence à percevoir le revenu sur mes Power Share même si la production n a pas démarré? NON. Le revenu est généré par la vente de l énergie à l opérateur local et aux éventuelles incitations. C est pour cette raison qu il est impossible de payer un quelconque revenu si la phase de production n a pas démarré. 20. Qui me garantit que les Power Cloud sont légales et qu existent les autorisations et licences nécessaires à exercer l activité de producteur d énergie? WOR(l)D NRG démarre la construction des centrales électriques seulement après avoir acquis tous les permis et licences nécessaires dans les Pays interéssés. Sur la page pour chaque cloud individuel seront fournies toutes les informations légales, indiquant les données de la société locale constituée ou acquise par WOR(l)D NRG, les permis relatifs et les licences obtenues. 21. Est-il possible que le projet Power Cloud puisse être mal accepté par les producteurs d énergies traditionnels? Le projet Power Cloud est réalisé avec l esprit et dans le respect des dispositions et philosophies du Protocole de Kyoto auquel ont adhéré 184 Pays dans le monde entier. 22.L idée de Power Cloud me plaît beaucoup, l opportunité de business comme sa mission globale; comment puis-je participer à la promotion de ce projet? Le modèle de business Power Cloud est révolutionnaire dans la mesure où il utilise la force du bouche à oreille pour circuler et sensibiliser des millions de personnes dans le monde entier, offrant une solution durable pour notre planète comme une réelle opportunité de business grâce à la vente directe ou au bouche à oreille. Contactez la personne qui vous a fait connaître Power Cloud et demandez-lui des informations supplémentaires, ou encore envoyez un à pour connaître un promoteur qui pourra se mettre en contact avec vous.

La nouvelle grande révolution. pure energy

La nouvelle grande révolution. pure energy La nouvelle grande révolution pure energy Scénario mondiale 1998 Protocole de Kyoto Obligation pour 184 Nations les pays Objectif Réduire les émissions de gaz participants: à effet de serre dans le monde.

Plus en détail

Q&A 1. Qu est ce que AdKash? 2. Pourquoi AdKash est innovative par rapport aux autres systèmes de publicité Mobile?

Q&A 1. Qu est ce que AdKash? 2. Pourquoi AdKash est innovative par rapport aux autres systèmes de publicité Mobile? 1. Qu est ce que AdKash? AdKash est une plateforme innovante de publicité mobile crée par WOR(l)D. L innovation de AdKash se situe dans la technologie de consigne de la publicité sur Mobile comme dans

Plus en détail

Who s next? Les exemples de gains présents dans cette présentation ne sont pas des données réelles mais servent de base de calcul.

Who s next? Les exemples de gains présents dans cette présentation ne sont pas des données réelles mais servent de base de calcul. Who s next? Les exemples de gains présents dans cette présentation ne sont pas des données réelles mais servent de base de calcul. A propos de la Société Global Network Opportunity Ltd Siège social : Seychelles

Plus en détail

SPP, ou plan d achat d actions

SPP, ou plan d achat d actions SPP, ou plan d achat d actions destiné aux salariés permanents du groupe Randstad France Au sein du Groupe Randstad, nous avons la conviction que notre personnel est notre atout le plus précieux. C est

Plus en détail

Observ ER. Institut français d émission des certificats verts

Observ ER. Institut français d émission des certificats verts Observ ER Institut français d émission des certificats verts Prouver l origine renouvelable de l électricité Assurer la traçabilité de l électricité verte Garantir les échanges entre producteur et consommateur

Plus en détail

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique

MECANISME DE CAPACITE Guide pratique MECANISME DE CAPACITE Guide pratique SOMMAIRE 1 Principes... 4 2 Les acteurs du mécanisme... 5 2.1 Les acteurs obligés... 5 2.2 Les exploitants de capacité... 5 2.3 Le Responsable de périmètre de certification...

Plus en détail

VISION-ECO-FRANCE LA PRÉSENTATION DÉBUTE À 20H45. Une Société Française Au Cœur De L actualité

VISION-ECO-FRANCE LA PRÉSENTATION DÉBUTE À 20H45. Une Société Française Au Cœur De L actualité LA PRÉSENTATION DÉBUTE À 20H45 LES INVITÉS : Veuillez vous connecter en inscrivant votre prénom suivi de celui de la personne qui vous a invitée. Exemple : Sophie-Laurent (Sophie étant l invitée et Laurent

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002 Paris, le 17 octobre 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les futurs clients éligibles 25 septembre 2002 *** I La fourniture d électricité... 2 Les clients éligibles peuvent-ils acheter leur électricité

Plus en détail

SAP Learning Hub, édition User Adoption Accès dans le cloud à tout moment à des formations pour utilisateurs finaux

SAP Learning Hub, édition User Adoption Accès dans le cloud à tout moment à des formations pour utilisateurs finaux Foire aux questions SAP Learning Hub, édition User Adoption SAP Learning Hub, édition User Adoption Accès dans le cloud à tout moment à des formations pour utilisateurs finaux SAP Learning Hub est une

Plus en détail

1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP?

1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP? 1. Généralités 1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP? EIP. Un engagement individuel de pension est un contrat d assurance-vie souscrit par une société au profit d un dirigeant

Plus en détail

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS Les Emirats bénéficient d'une des économies les plus dynamiques au monde. Réputé pour sa beauté naturelle et son "art de vivre", Dubaï a également acquis la réputation

Plus en détail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail La trousse financière pour les nouveaux arrivants Investissements Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON

Plus en détail

Téléphonie numérique ACN. Généralités

Téléphonie numérique ACN. Généralités Téléphonie numérique ACN Généralités 1. Que faut-il pour s abonner au service de téléphonie numérique ACN? Les clients doivent disposer d une connexion Internet haut débit avec une vitesse de téléchargement

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

Note d information relative au programme de rachat d actions propres. à autoriser par l assemblée générale mixte des actionnaires.

Note d information relative au programme de rachat d actions propres. à autoriser par l assemblée générale mixte des actionnaires. Note d information relative au programme de rachat d actions propres à autoriser par l assemblée générale mixte des actionnaires du 4 juin 2002 En application de l article L. 621-8 du Code monétaire et

Plus en détail

Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne

Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne Instruction générale canadienne 46-201 Modalités d entiercement applicables aux premiers appels publics à l épargne PARTIE I OBJET ET INTERPRÉTATION 1.1 Objet de l entiercement 1.2 Interprétation 1.3 Les

Plus en détail

Manuel de l utilisateur Solwatt du service extranet. https://www.e-cwape.be

Manuel de l utilisateur Solwatt du service extranet. https://www.e-cwape.be Manuel de l utilisateur Solwatt du service extranet https://www.e-cwape.be Version du 11/03/2013 Table des matières 1. Connexion au service extranet... 5 1.1. Comment se connecter?... 5 1.2. Vous avez

Plus en détail

Beci - Conférence Energie

Beci - Conférence Energie Beci - Conférence Energie Les Certificats Verts en Région de Bruxelles Capitale (RBC) 23/06/2010 Régis Lambert 1 Sommaire Principe des Certificats Verts Calcul du nombre de Certificats Verts Les Certificats

Plus en détail

La mobilité grâce à l énergie solaire

La mobilité grâce à l énergie solaire www.siemens.ch/elektromobilitaet La mobilité grâce à l énergie solaire Nous faisons le plein de soleil Answers for infrastructure. Soyez un pionnier de la mobilité solaire 50 pour cent environ de l énergie

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

Nouveau complexe d étanchéité intégrant des cellules photovoltaïques

Nouveau complexe d étanchéité intégrant des cellules photovoltaïques Nouveau complexe d étanchéité intégrant des cellules photovoltaïques Soprasolar : vos toits ont de l énergie à revendre! Flambée des prix du pétrole, réserves de ressources fossiles limitées, rejets de

Plus en détail

Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme.

Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme. Actif(s) Tout bien utile ou de valeur possédé par une personne physique ou morale ou par tout autre organisme. Actif réalisable Espèces ou autres avoirs que la société prévoit d'utiliser dans le cadre

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR. Régime de Réinvestissement des Distributions FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Régime de Réinvestissement des Distributions Le régime de réinvestissement des distributions de Cominar (le «Régime») permet aux porteurs de parts de Cominar d utiliser

Plus en détail

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais En vigueur à compter du 6 octobre 2014 En tant que client de Pro-Investisseurs MD CIBC, vous avez accepté de payer certains frais selon les types

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE Janvier 2013 99-36 (13-01) 1 DÉFINITIONS Dans le présent Régime et les formulaires qui

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CENTRE LOIRE

CREDIT AGRICOLE CENTRE LOIRE CREDIT AGRICOLE CENTRE LOIRE Société coopérative à capital et personnel variables Siège social : 8, allée des collèges - 18000 BOURGES Siret 398 824 714 00016 - APE 651 D Note d information émise à l occasion

Plus en détail

Option de souscription en dollars américains

Option de souscription en dollars américains Option de souscription en dollars américains Qu il s agisse de fonds d actions canadiennes, américaines ou étrangères, de fonds de titres à revenu ou de fonds équilibrés, Fonds communs Manuvie est heureuse

Plus en détail

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Formation de qualité Inépuisable, durable, naturel L avenir est

Plus en détail

Retraite. Date de la retraite

Retraite. Date de la retraite Retraite A quelle date vais-je prendre ma retraite? Vaut-il mieux percevoir une rente ou un capital? Dois-je annoncer mon départ à la retraite? A la fin de la vie professionnelle, tout le monde est confronté

Plus en détail

Who Wh os ne s n x e t x! t

Who Wh os ne s n x e t x! t Who s next! Avertissement Le succès en tant que Membre Indépendant 5FW n est pas garanti, celui-ci dépend entre autre de l effort personnel de chacun. Votre réussite dépend tout simplement du nombre de

Plus en détail

FAQ Online Banking. 1. Demander l accès et se connecter à l Online Banking. 2. Online Banking Plus

FAQ Online Banking. 1. Demander l accès et se connecter à l Online Banking. 2. Online Banking Plus FAQ Online Banking 1. Demander l accès et se connecter à l Online Banking 1.1 Comment puis-je demander l accès à l Online Banking? 1.2 Comment puis-je accéder et me connecter à l Online Banking? 1.3 Puis-je

Plus en détail

Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels?

Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels? Le stockage de l'énergie : des nouvelles perspectives de performance énergétique pour les industriels? Usine + 13 et 14 Novembre 2014 Francois Borghese - Prosumer marketing director Francois2.borghese@schneider-electric.com

Plus en détail

Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada

Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada Aperçu du programme Juin 2015 À propos du programme FundScrip FundScrip est un programme de levée de fonds pancanadien qui fait en sorte

Plus en détail

DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT

DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT DEVENIR TUTEUR DANS LE MEILLEUR INTÉRÊT DE L ENFANT Que devez-vous savoir sur la tutelle en vertu de la Loi sur la protection de la jeunesse? LOI SUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE CETTE BROCHURE A ÉTÉ RÉALISÉE

Plus en détail

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? La Société Civile de Placement Immobilier est un organisme de placement collectif qui a pour objet l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier locatif

Plus en détail

Bienvenue dans l univers du e-commerce (commerce en ligne)

Bienvenue dans l univers du e-commerce (commerce en ligne) DOSSIER DE PRESSE «I-WEPS» La solution du e-commerce par cartes bancaires Visa & Mastercard CONTINENTAL CREDIT CARDS SERVICES S.A. Cartes Bancaires - Systèmes et Moyens de Paiement Electroniques Store

Plus en détail

Cahier des charges Site Web Page 1 sur 9

Cahier des charges Site Web Page 1 sur 9 Page 1 sur 9 I Présentation de votre structure A Nom et type de la structure Veuillez insérer le nom de votre établissement B Taille de l'entreprise Veuillez insérer le nombre de salariés C Description

Plus en détail

System Center 2012 R2 Licensing Fiche Produit

System Center 2012 R2 Licensing Fiche Produit Licensing Fiche Produit Aperçu du produit Microsoft offre des solutions pour administrer des ressources de datacenters, des clouds privés et des appareils clients. Gestion de Cloud privé/datacenter aide

Plus en détail

FAQ RENOUVELLEMENT QUESTIONS ESSENTIELLES AU RENOUVELLEMENT :

FAQ RENOUVELLEMENT QUESTIONS ESSENTIELLES AU RENOUVELLEMENT : FAQ RENOUVELLEMENT Ce document d informations intitulé «FAQ RENOUVELLEMENT» permet de répondre à toutes les questions que vous pouvez vous poser concernant le renouvellement annuel de votre société. Nous

Plus en détail

MARCHE DE FOURNITURE D EQUIPEMENTS INFORMATIQUES ET RESEAU POUR LE PROJET D APPUI A LA NAVIGABILITE DES VOIES FLUVIALES ET LACUSTRES EN R.D.

MARCHE DE FOURNITURE D EQUIPEMENTS INFORMATIQUES ET RESEAU POUR LE PROJET D APPUI A LA NAVIGABILITE DES VOIES FLUVIALES ET LACUSTRES EN R.D. MARCHE DE FOURNITURE D EQUIPEMENTS INFORMATIQUES ET RESEAU POUR LE PROJET D APPUI A LA NAVIGABILITE DES VOIES FLUVIALES ET LACUSTRES EN R.D.CONGO Référence de publication : EuropeAid/136564/IH/SUP/CD REPONSES

Plus en détail

2.0 MegaWattBlock pour parcs solaires

2.0 MegaWattBlock pour parcs solaires The better electric. 391 MWc puissance photovoltaïque construite par BELECTRIC 2011. BELECTRIC est le leader mondial de l étude, la fourniture et la réalisation (EPC) de systèmes photovoltaïques selon

Plus en détail

Conditions d ouverture de crédit lombard

Conditions d ouverture de crédit lombard Conditions d ouverture de crédit lombard Article 1. Objet des présentes conditions 1.1 Les présentes conditions régissent les ouvertures de crédit lombard qui sont octroyées par Keytrade Bank Luxembourg

Plus en détail

FAQ - Téléphonie numérique ACN. Généralités

FAQ - Téléphonie numérique ACN. Généralités FAQ - Téléphonie numérique ACN Généralités 1. Est-ce que je peux m abonner à un service de téléphonie numérique ACN si je réside sur un territoire français en-dehors de l hexagone? Non, nous ne sommes

Plus en détail

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts Commission Wallonne Pour l Energie Version 2.3. Juin 2003 LE REGIME DES CERTIFICATS VERTS dans le cadre de l ouverture du Marché de l Electricité en Wallonie Sommaire Les objectifs poursuivis Les principes

Plus en détail

Résidentiel.1-Meyzieu

Résidentiel.1-Meyzieu Projet de référence Résidentiel.1-Meyzieu Production 16 modules photovoltaïques orientés Sud, Est et Ouest Suivi de consommation par SmartPlugs sur le lave-linge et la cafetière 16 micro-onduleurs Enphase

Plus en détail

Sunergic SA, tous droits réservés

Sunergic SA, tous droits réservés Sommaire 1. L él électricité: - Quelques rappels - Le marché de l él électricité en Suisse, comparatifs, - Acteurs du marché 2. Le Photovoltaïque : - Principes de base - Données climatologiques: irradiation,

Plus en détail

Les quotas et certificats échangeables sont un moyen

Les quotas et certificats échangeables sont un moyen AIR ET BRUIT Par Armelle SANDRIN Avocat à la Cour Shearman & Sterling LLP Les certificats verts : une méthode d incitation à la production d énergies renouvelables BDEI 259 Les certificats verts sont des

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE DE LA TOURAINE ET DU POITOU

CREDIT AGRICOLE DE LA TOURAINE ET DU POITOU CREDIT AGRICOLE DE LA TOURAINE ET DU POITOU Société coopérative à capital et personnel variables Siège social : 18, rue Salvador Allende - 86 POITIERS Siret 399 78 97 16 - APE 651 D Note d information

Plus en détail

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704

Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick. Renseignements : 1-800-242-1704 Régime de retraite des Employé(e)s saisonnier(ère)s et à temps partiel de la province du Nouveau-Brunswick Renseignements : 1-800-242-1704 Renseignements au sujet du : Régime de retraite des employé(e)s

Plus en détail

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE?

CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? Notions essentielles du programme de Première et Terminale - Externalités, biens collectifs, institutions marchandes, droits de propriétés,

Plus en détail

L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme?

L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme? L énergie photovoltaïque à Genève Quelle contribution à l approvisionnement à moyen-long terme? Le 28 mars 2014 Patrick Schaub Analyste - énergétique Titre Sommaire Développement du marché photovoltaïque

Plus en détail

Entreprises: Paiement par chèque

Entreprises: Paiement par chèque Entreprises: Paiement par chèque Avec l évolution de l économie numérique du Canada, de nombreuses entreprises canadiennes examinent leurs processus de paiement, envisageant faire la transition des paiements

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3 SOMMAIRE : Sommaire page 1 Introduction page 2 L'énergie solaire page 2 Le panneaux solaires thermiques page 3 Les panneaux solaires photovoltaïques page 4 Glossaire page 5 Conclusion page 7 Bibliographie

Plus en détail

Fiche informative du Réseau Action Climat-France sur les certificats. d économie d énergie

Fiche informative du Réseau Action Climat-France sur les certificats. d économie d énergie Octobre 2006 Fiche informative du Réseau Action Climat-France sur les certificats d économie d énergie 1) Origine et objectif : C est en Angleterre, puis en Italie que le dispositif des certificats d économie

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

V112-3,0 MW. Un monde, une éolienne. vestas.com

V112-3,0 MW. Un monde, une éolienne. vestas.com V112-3,0 MW Un monde, une éolienne vestas.com NOUS TENONS LES PROMESSES DE L ÉNERGIE ÉOLIENNE UNE ÉOLIENNE FIABLE ET PERFORMANTE POUR LE MONDE ENTIER Fiabilité et performances La V112-3,0 MW est une

Plus en détail

Manuel du Club d Investissement!

Manuel du Club d Investissement! Manuel du Club d Investissement Nom du Club: TICN - Club Manuel 1 sur 30 TABLE DES MATIERES SECTION 1: Administration du Club 3 Check Liste du Club 4 Détails des Members 5 Détail d Enregistrement 6 Flux

Plus en détail

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz

Prenez part au changement. Opérateur d électricité et de gaz Prenez part au changement Opérateur d électricité et de gaz Edito Après 60 ans de monopole, vous êtes désormais libre de choisir votre opérateur d énergie. Accrédité par le Ministère de l Economie, des

Plus en détail

Le droit au compte. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. Nouvelle Edition.

Le droit au compte. www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. Nouvelle Edition. Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

MECANISME DE GARANTIE DU MARCHE FINANCIER DU CAMEROUN

MECANISME DE GARANTIE DU MARCHE FINANCIER DU CAMEROUN MECANISME DE GARANTIE DU MARCHE FINANCIER DU CAMEROUN 1. PRINCIPES DE LA GARANTIE DE MARCHE 1.1 LES DIFFERENTS TYPES DE RISQUES ET LEURS OUTILS DE GESTION 1.1.1 Le Risque de Crédit Principe : Le système

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1/ Cartes Kertel Rechargeables CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1-1/ CARTES FRANCE MONDE RECHARGEABLES: Les cartes "classiques" KERTEL (ci-après "les Cartes") sont des cartes de télécommunication, permettant

Plus en détail

Conditions d utilisation de la Carte Scotia MD SCÈNE MD*

Conditions d utilisation de la Carte Scotia MD SCÈNE MD* Conditions d utilisation de la Carte Scotia MD SCÈNE MD* Aperçu du programme de récompenses SCÈNE Le programme de récompenses SCÈNE est administré par Scene Limited Partnership, une société en commandite

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ)

Foire aux questions (FAQ) Règlement (CE) n 924/2009 concernant les paiements transfrontaliers dans la Communauté (Règlement concernant l égalité des frais pour les paiements nationaux et transfrontaliers) Foire aux questions (FAQ)

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Notice d offre Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Septembre 1999 Imprimé au Canada BCE Inc. Notice d offre Actions ordinaires Régime de réinvestissement

Plus en détail

Reporting titre par titre des établissements de crédit

Reporting titre par titre des établissements de crédit Reporting titre par titre des établissements de crédit Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction...3 2 Les données à transmettre à la BCL...5 2.1 Aperçu général...5 2.2 Les titres soumis à

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT

GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT ÉDITION AVRIL 2015 GROUPE RENAULT GROUPE RENAULT GUIDE PRATIQUE DE L ACTIONNAIRE RENAULT 2 / 3 LE MOT DU PRÉSIDENT SOMMAIRE 03 LE MOT DU PRÉSIDENT 04 LES 3 FORMES

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emétteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI INVESTIR

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes.

«L initiative 1000 MW» un projet qui vise la réalisation de 14 sites de production de l électricité à partir des énergies éoliennes. Totalement propre et indéfiniment renouvelable, l'énergie éolienne constitue aujourd hui une importante source de production d'électricité permettant de concilier croissance économique et respect de l

Plus en détail

Saft, Conergy et Tenesol lancent SOLION, le plus grand projet européen de développement de stockage d énergie photovoltaïque

Saft, Conergy et Tenesol lancent SOLION, le plus grand projet européen de développement de stockage d énergie photovoltaïque N 33-08 Saft, Conergy et Tenesol lancent SOLION, le plus grand projet européen de développement de stockage d énergie photovoltaïque Paris, le 28 août, 2008 Saft, Conergy et Tenesol annoncent le lancement

Plus en détail

MARDI 5 JUILLET 2011 REIMS

MARDI 5 JUILLET 2011 REIMS MARDI 5 JUILLET 2011 VOUS ROULEZ EN VOITURE ÉLECTRIQUE? REIMS PARTIE 1 : COMMUNIQUE DE PRESSE E.LECLERC inaugure sa première borne champenoise de recharge pour véhicules électriques à Saint-Brice-Courcelles

Plus en détail

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Savoir que : o Le watt (W) est l unité de puissance o Le joule (J) est l unité de l énergie o L intensité du courant électrique

Plus en détail

POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA

POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA 1 POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA SOMMAIRE 1. OBJECTIFS ET ENJEUX 2. METHODOLOGIE 3. AUDIT ENERGETIQUE ET GROS ENTRETIEN 4. STRATEGIE ENERGETIQUE

Plus en détail

Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir

Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir 01 Le compte bancaire qui vous convient Ce que vous devez savoir Vous disposez d un vaste choix : il existe plus de cent forfaits bancaires offerts par plus de vingt banques au Canada. Vous pouvez comparer

Plus en détail

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008

Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité. Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Le rôle de swissgrid sur le marché ouvert de l électricité Hans-Peter Aebi CEO de swissgrid Zurich, 26 mars 2008 Ordre du jour 1. Opportunités pour les clients et les fournisseurs d électricité 2. Sécurité

Plus en détail

4.3.10.1 Convertible à barrière désactivante à effet de levier... 35 4.3.11. Convertible à barrière désactivante à participation... 37 4.3.

4.3.10.1 Convertible à barrière désactivante à effet de levier... 35 4.3.11. Convertible à barrière désactivante à participation... 37 4.3. Sommaire 1. Objectif... 4 2. Société émettrice... 5 3. Options classiques... 6 3.1 Qu est-ce qu une option classique?... 6 3.2 Comment cette option fonctionne-t-elle?... 6 3.3 Objectif d une option classique...

Plus en détail

6.3.2.8 Travaux pratiques Configuration d une carte réseau pour qu elle utilise DHCP dans Windows Vista

6.3.2.8 Travaux pratiques Configuration d une carte réseau pour qu elle utilise DHCP dans Windows Vista 5.0 6.3.2.8 Travaux pratiques Configuration d une carte réseau pour qu elle utilise DHCP dans Windows Vista Introduction Imprimez et faites ces travaux pratiques. Au cours de ce TP, vous allez configurer

Plus en détail

PRÊT DE TITRES : GUIDE D INTRODUCTION

PRÊT DE TITRES : GUIDE D INTRODUCTION PRÊT DE TITRES : GUIDE D INTRODUCTION MAI 2011 1 l PRET DE TITRES - GUIDE D INTRODUCTION Ce guide est une simple introduction au prêt de titres destinée à toute personne souhaitant en comprendre les fondements

Plus en détail

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions

Plan d actions Bilan Carbone. Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Plan d actions Bilan Carbone Périmètres d étude Sources d émissions Nbre d actions Patrimoine et services communaux Territoire d Uccle 1) Energie 8 2) Déplacements de personnes 5 3) Transport de marchandise

Plus en détail

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda Plan 1. À propos de la FMB 2. Évolution de la FMB 3. Présentation et caractéristiques des produits 4. Facteurs

Plus en détail

Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études

Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Programme canadien pour l épargne-études Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études LC_012-10-09F Vous pouvez obtenir cette

Plus en détail

Mise en contexte PAR CONSÉQUENT, IL EST CONVENU CE QUI SUIT : 1. Objet

Mise en contexte PAR CONSÉQUENT, IL EST CONVENU CE QUI SUIT : 1. Objet TERMES ET CONDITIONS OUVERTURE DE COMPTE-CLIENT PRÉVOYANT L UTILISATION D UN TRANSPONDEUR, DESTINÉ AU PÉAGE DU PONT SERGE-MARCIL, VÉHICULES DE CATÉGORIE 1 ET 2 Mise en contexte Ces modalités contractuelles

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les clients éligibles. 15 mai 2002 *** INTRODUCTION. par M. Thierry TUOT, Directeur Général Paris, le 5 juin 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les clients éligibles 15 mai 2002 *** INTRODUCTION par M. Thierry TUOT, Directeur Général Ce deuxième atelier était destiné à permettre aux clients

Plus en détail

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S.

SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S. 1 SOCIÉTÉ BIC Siège social : 14, rue Jeanne d Asnières 92 110 Clichy Société Anonyme au capital de 205 952 534.32 EUR 552 008 443 R.C.S. Nanterre Note d information émise par SOCIÉTÉ BIC en vue de la mise

Plus en détail

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER

ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER ADDENDA À LA DÉCLARATION DE FIDUCIE DU FONDS DE REVENU DE RETRAITE ÉTABLISSANT UN FONDS DE REVENU VIAGER Québec (FRV) 1. Définitions : Veuillez prendre note que, dans le présent Addenda, les pronoms «je»,

Plus en détail

Séance du 7 novembre 2014 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 8/2014).

Séance du 7 novembre 2014 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 8/2014). DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES SERVICE JURIDIQUE DE LA FISCALITE Sous-direction du contentieux des impôts des professionnels Bureau JF 2 B 86, allée de Bercy - Teledoc 944 75572 PARIS cedex

Plus en détail

Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment

Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment Voici un résumé du projet de loi n o 80 Loi sur les régimes volontaires

Plus en détail

la THAILANDE Visa Touriste et Affaire

la THAILANDE Visa Touriste et Affaire Cher voyageur, Merci d avoir fait appel à Visa First pour obtenir votre visa. Voici votre Pack de demande de visa qui contient : Les informations sur les documents que vous devez fournir pour obtenir votre

Plus en détail

TESSI Société Anonyme au capital de 5 746 006 Euros Siège Social : 177, cours de la Libération 38100 GRENOBLE R.C.S : GRENOBLE B 071 501 571

TESSI Société Anonyme au capital de 5 746 006 Euros Siège Social : 177, cours de la Libération 38100 GRENOBLE R.C.S : GRENOBLE B 071 501 571 TESSI Société Anonyme au capital de 5 746 006 Euros Siège Social : 177, cours de la Libération 38100 GRENOBLE R.C.S : GRENOBLE B 071 501 571 NOTE D INFORMATION EMISE A L OCCASION DU PROGRAMME DE RACHAT

Plus en détail

ACN Digital Phone Service. Généralités

ACN Digital Phone Service. Généralités ACN Digital Phone Service Généralités 1. Puis-je m abonner à un service de téléphonie numérique ACN si je réside sur un territoire français en-dehors de l hexagone? Ce service est disponible uniquement

Plus en détail

ARTIS REAL ESTATE INVESTMENT TRUST (auparavant Westfield Real Estate Investment Trust)

ARTIS REAL ESTATE INVESTMENT TRUST (auparavant Westfield Real Estate Investment Trust) États financiers consolidés intermédiaires de ARTIS REAL ESTATE INVESTMENT TRUST Trimestres terminés les 31 mars 2007 et 2006 (non vérifié) Bilans consolidés intermédiaires (en milliers de dollars) 31

Plus en détail

Ne passez pas à coté de la révolution des toitures solaires. Tuile solaire. photovoltaïque

Ne passez pas à coté de la révolution des toitures solaires. Tuile solaire. photovoltaïque Ne passez pas à coté de la révolution des toitures solaires Tuile solaire photovoltaïque Prix du Meilleur produit toutes catégories INTERBUILD 2006 Les récentes incitations financières et les exigences

Plus en détail

Comptes aux particuliers

Comptes aux particuliers Comptes aux particuliers info@caisse.biz caisse.biz COMPTES CHÈQUES COMPTES ILLIMITÉS UNIVERSEL 0,00 $ par mois 1 Transactions illimitées comprises, automatisée et au comptoir.* 1 Un solde minimum de 1

Plus en détail

TIM S.A., une aventure d Homme

TIM S.A., une aventure d Homme Comité d entreprise 1 Sommaire Edito de M. Hans-Jürgen Hellich, Directeur Général de Tim SA p. 9 Edito de Cyril Terrière, Secrétaire du Comité d Entreprise Tim SA p. 11 Itinéraires croisés d une entreprise

Plus en détail

Toitures agricoles solaires photovoltaïques : Quelles évolutions entre 2009 et 2014?

Toitures agricoles solaires photovoltaïques : Quelles évolutions entre 2009 et 2014? Rédacteur : Sylvain DESEAU, conseiller agro-équipements Chambre d Agriculture du Loiret Toitures agricoles solaires photovoltaïques : Quelles évolutions entre 2009 et 2014? Après une montée en puissance

Plus en détail