Me ANGELE KOUASSI, Notaire, Past-Présidente AFJCI 2013 FORMATION SUR LES SUCCESSIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Me ANGELE KOUASSI, Notaire, Past-Présidente AFJCI 2013 FORMATION SUR LES SUCCESSIONS"

Transcription

1 FORMATION SUR LES SUCCESSIONS 1

2 SUCCESSIONS, Loi N du 07 Octobre Chers séminaristes, Mesdames et Messieurs, le sujet qui nous réunis ce jour a toujours été d actualité et le demeure encore aujourd hui, surtout après la grave crise que notre pays, la Côte d Ivoire a traversé. Il est question de parler des successions. Ce thème intéresse aussi bien les personnes physiques que les personnes morales (sociétés, associations et collectivités etc.), en ce sens qu il fait intervenir la notion de transmission du patrimoine ; mais aujourd hui, nous traiterons exclusivement le volet des successions des personnes physiques, parce que d une part, nous sommes tous appelés à mourir un jour ou à perdre un être proche et d autre part, aucun d entre nous ne peut prédire avec exactitude la date de son décès ou de celle d un proche. Il est donc normal que nous nous imprégnions des règles de droit et des techniques juridiques pouvant nous permettre d aborder le problème lorsque nous y serons confrontés. Pour une meilleure appréhension de ce thème, nous nous poserons les questions suivantes auxquelles, nous aurons à répondre, à savoir : - Qu est ce qu une succession? - Quand s ouvre une succession? - Où la succession doit-elle s ouvrir? - De quoi se compose une succession (le patrimoine à transmettre) - Qui est habilité à recueillir la succession - Et comment règle-t-on une succession? Ces questions nous démontrent l ampleur de la matière et nous allons y répondre dans l ordre. I QU EST-CE QU UNE SUCCESSION? Le mot succession exprime la transmission de l ensemble ou l universalité des biens et droits actifs et passifs d une personne décédée, appelée «Défunt» ou «De Cujus», au profit d autres personnes survivantes, appelées «Héritiers ou successibles», désignées soit par la loi (succession «ab intestat» ou soit par la volonté du défunt (succession testamentaire). II- QUAND S OUVRE LA SUCCESSION Succéder à une personne signifie remplacer cette personne, prendre sa place. La question posée est celle de savoir à partir de quel moment, une personne peut remplacer une autre? En général tant qu une personne est vivante, une autre ne peut prendre sa place, tout au plus, elle peut exercer des pouvoirs que lui ont donnés la personne, mais elle ne peut en aucune façon la remplacer. 2

3 Le décès est la seule cause de l ouverture des successions (Article 1 de la loi). En d autres termes, la succession s ouvre par la mort. Le document de base pour constater l ouverture d une succession est l acte de décès. L ouverture de la succession a lieu à l instant même où survient le décès, elle marque le début de l indivision entre les héritiers. L acte de décès doit mentionner la date et l heure du décès, l état civil du défunt et le dernier domicile, car celui-ci sera le lieu d ouverture de la succession et déterminera les tribunaux compétents pour juger les conflits entre héritiers, légataires ou créanciers ; (nous y reviendrons dans le 2 ème volet des questions). III OU S OUVRE LA SUCCESSION? C est une question qui peut paraître banale, mais elle ne l est pas. En principe le dernier domicile de la personne décédée détermine le lieu d ouverture de sa succession ; le domicile étant d un point de vue juridique, le lieu où le défunt a vécu tout le temps et est reconnu comme étant un habitant de cette localité. Les successions s ouvrent au dernier domicile du défunt pour l ensemble des biens (Article 4 de la loi). Il en résulte que le règlement de la succession sera confiée (en ce qui concerne les biens mobiliers) aux autorités compétentes du lieu du dernier domicile du défunt, c est à-dire : - Le Notaire du dernier domicile pour l établissement des actes successoraux ; - Les tribunaux du dernier domicile pour juger les conflits entre héritiers, légataires ou créanciers. La transmission des immeubles du défunt est soumise à la loi du lieu de leur situation et seul le Notaire de ce lieu est compétent. Exemple : M. Pierre né le 10 Janvier 1950 vivait à BOUAKE et est décédé le 8 Mars 2002 à la Polyclinique Sainte Anne Marie de COCODY (PISAM) à la suite d une maladie. Il a laissé à sa mort, des maisons situées à BOUAKE, DALOA, SOUBRE, ABIDJAN et PARIS. Il a également laissé des comptes bancaires bien fournis à la Société Générale de Banques en Côte d Ivoire à YAMOUSSOUKRO. Quel est le lieu d ouverture de sa succession? La succession de M. Pierre s ouvrira en COTE D IVOIRE, notamment à BOUAKE (son dernier domicile), en ce qui concerne les comptes bancaires et les maisons situées à BOUAKE, DALOA, SOUBRE, ABIDJAN. Pour le bien situé à PARIS, la succession s ouvre en FRANCE, notamment à PARIS. 3

4 IV QUELLE EST LA COMPOSITION D UNE SUCCESSION? La succession se compose d un patrimoine. Le «patrimoine» se définit comme l ensemble de tous les droits et obligations pécuniaires dont une personne décédée avait la propriété. Il comporte donc un actif (droits) et un passif (obligations ou dettes). D un point de vue pratique ce sont : 1 L Actif comprenant * Les biens mobiliers, savoir : - Les soldes des comptes bancaires ouverts au nom du défunt - Les actions que le défunt détenait dans les sociétés - Les capitaux des assurances contractées par le défunt - La pension de retraite - Les créances du défunt à l égard des tiers - Le bétail appartenant au défunt * Les biens immobiliers, à savoir : - Les maisons - Les terrains nus - Les plantations - Les fonds de commerces 2 Le Passif comprenant - Les dettes contractées par le défunt - Les dettes fiscales (impôts fonciers et taxes de toutes sortes) V QUI EST HABILITE A SUCCEDER? Pour répondre à cette question, il convient de préciser qu il existe 2 types de dévolution successorale. En effet, il est possible d organiser à l avance sa succession suivant plusieurs objectifs, notamment payer moins de droits de mutation ou avantager son conjoint ou un autre membre de sa famille, régler ses obsèques etc. L outil juridique indispensable est alors le testament. 4

5 1 La succession testamentaire est celle dans laquelle la dévolution successorale se fait selon la volonté du défunt et elle n est pas forcément liée au lien de parenté. Le défunt appelé aussi le De Cujus peut prévoir dans son testament, qui seront les légataires de son patrimoine, il peut choisir aussi bien des membres de sa famille, que des personnes étrangères, même des personnes morales, telles que des associations à but non lucratif. Le règlement de la succession testamentaire se fait en appliquant les dispositions contenues dans le testament. NB : Lorsque le testament a été déposé au rang des minutes du Notaire, il fait foi jusqu à inscription de faux et ne peut être contesté. Toutefois, si le défunt n a pas exprimé sa volonté, c est la loi qui réglera la succession. On parle alors de succession «ab intestat» c'est-à-dire sans testament. 2 La succession ab intestat est celle dans laquelle, la dévolution successorale ou la transmission du patrimoine se fait non pas selon la volonté du défunt, mais en fonction des liens de parenté et à des degrés déterminés par la loi. En COTE D IVOIRE, c est la loi N DU 7 OCTOBRE 1964 qui réglemente la succession. Les dispositions de cette loi qui sont d ordre public, déterminent non seulement la qualité des héritiers qui ont vocation à hériter mais fixent également les modalités de transfert de la propriété et de la possession de la succession. 2-a)* L ordre dans la succession est le suivant : Article 8 de la loi Les descendants : enfants 1 et petits enfants les ascendants privilégiés : père et mère et les collatéraux privilégiés (frères et sœurs et leurs descendants) Les ascendants ordinaires : grands -parents et aïeux Le conjoint survivant L Etat 2-b* Les conditions pour succéder : Article 5 de la loi Pour succéder, il faut : - Exister au moment de I' ouverture de la succession - Ne pas avoir été déclaré indigne par le défunt. 1 Peu importe qu ils soient naturels, légitimes ou adoptifs 5

6 NB : L enfant qui se trouve dans le ventre de sa maman au moment du décès du père a droit à l héritage. 2 L enfant né le jour même du décès du père hérite également L'hériter indigne est celui qui a été condamné pour avoir donné ou tenté de donner la mort au défunt ou celui qui porte, contre lui, une accusation capitale jugée calomnieuse ou enfin, celui qui a été instruit du meurtre du défunt n en a pas fait la dénonciation à la justice. Il faut donc retenir que tous les héritiers qui remplissent les conditions précitées viennent à la succession conformément à l'ordre décrit ci-dessus, sans distinction d'âge ni de sexe. 2-c) * Les modalités de transmission de la succession La transmission successorale se fait selon la règle de la priorité d'après les degrés ; c'est-à-dire que deux ordres distincts ne peuvent venir simultanément à la succession sauf le conjoint survivant qui peut venir en concours avec d'autres héritiers d'un ordre, à savoir les descendants et les ascendants notamment. Le 1 er ordre : ce sont les enfants Tous les enfants succèdent à leur père et mère sans distinction de sexe ni de primogéniture. Ils recueillent toute la succession, en parts égales, sauf si le défunt ou la défunte avait légué la quotité disponible à une tierce personne. Par conséquent sont aptes à hériter : - L enfant légitime - L'enfant naturel reconnu avant le mariage - L enfant adultérin reconnu par l épouse La reconnaissance par l épouse est indispensable pour que l enfant adultérin puisse avoir les mêmes droits que l enfant naturel reconnu, ou l enfant légitime. Autrement dit, l enfant adultérin non reconnu n a droit qu à des aliments. - L enfant adoptif Le 2ème ordre : ce sont les ascendants privilégiés et les collatéraux privilégiés ou les descendants 2 C est l adage de l infans conceptus ; Article 72 du Code civil qui dispose que l enfant simplement conçu est réputé né à chaque fois que son intérêt l exige. 6

7 S ils sont tous vivants, une moitie de la succession revient aux ascendants privilégiés (père et mère) et l'autre moitié revient aux collatéraux privilégiés (frères et sœurs). 3 Si Ie père ou la mère est prédécédé, la part qui lui aurait été dévolue ira aux collatéraux privilégiés ou leurs descendants. A défaut de frères et sœurs ou de descendants d'eux, trois quarts de la succession sont déférés aux pères et mère ou à celui des deux qui survit et un quart revient au conjoint survivant. 4 Le 3ème ordre : Les ascendants ordinaires (grands parents et aïeux) En l'absence des descendants, des ascendants privilégiés, des collatéraux privilégiés ou leurs descendants, la succession entière reviendra aux ascendants ordinaires Le 4ème ordre : Le conjoint survivant NB : * On constate là que la vocation successorale du conjoint survivant varie selon la qualité des héritiers en présence. - il prend part à la succession lorsque le défunt n a laissé ni enfants ou descendants d eux, ni frères et sœurs ; Dans ce cas, le conjoint survivant partage l héritage avec les père et mère du défunt. Il prend donc la qualité de cohéritier. Il en est de même lorsque le défunt n a laissé à sa survivance, que le conjoint survivant et les ascendants ordinaires, ceux-ci se partagent l héritage. * Cependant, le conjoint survivant prend la qualité d héritier dans le cas où il recueille la totalité de la succession. C est l hypothèse dans laquelle, le défunt n a laissé à sa survivance, ni enfant, ni père et mère, ni frère et sœur ; cette situation est quand même rare en afrique. REMARQUES : Le conjoint survivant est l'un des deux époux (homme ou femme) qui reste en vie après le décès de l'autre. Le conjoint survivant, comme nous venons de le constater, a la vocation successorale quel que soit son sexe. Mais pour cela il faut qu il remplisse les conditions suivantes : - qu'il ait été légalement marié avec le défunt (ce qui suppose l'existence d'un acte de mariage et un mariage valable) ; - qu il n existence pas contre lui d'un jugement de divorce ou de séparation de corps devenu définitif. Seules ces deux conditions sont nécessaires au conjoint survivant pour entrer dans la succession du de cujus. En tout état de cause, le conjoint survivant, marié sous le régime de la communauté de biens, a droit à la moitié de la communauté. Le 5ème ordre : L Etat 3 Article 23 de la loi n du 7 octobre, relative aux successions. 4 Notons qu a défaut de conjoint survivant, l intégralité de la succession est déférée aux pères et mère ou à celui des deux qui survit. 7

8 Lorsque le défunt n a pas laissé d héritiers dans les quatre premiers ordres précités (enfants, père et mère ou frères et sœurs, grands parents et aïeux, conjoint survivant), alors toute la succession est recueillie par l Etat. VI - COMMENT REGLE-T-ON UNE SUCCESSION? Régler la succession signifie pour les héritiers, accomplir toutes les formalités et faire établir tous les actes nécessaires pour parvenir à la mutation des biens qui ont appartenu au De Cujus, en leur nom. Ainsi donc, dans l ordre ci-après, ils doivent : 1- Faire dresser par la Mairie du domicile du défunt, l acte de décès dans les quinze jours suivants le décès. Ils doivent à cet effet vérifier que l acte de décès mentionne bien la date et l heure du décès, l état civil du défunt et le dernier domicile de ce dernier. 2 - Prendre rapidement l attache d un Notaire, car en effet, il ne suffit pas de se prétendre parent du De Cujus pour faire admettre sa qualité d héritier, vis-à-vis des tiers ; Il faut donc prouver sa qualité de successible en faisant établir par le Notaire : - L acte de notoriété ou un intitulé d inventaire ; - Les certificats de propriété pour constater la mutation des actions, soldes des comptes bancaires, ou même certaines créances du défunt, au nom des héritiers ; - Les attestations immobilières destinées à être publiées à la Conservation Foncière, pour assurer la mutation des droits et biens immobiliers au nom des héritiers ; - La déclaration de succession à faire à la Direction Générale des Impôts ; - Le partage des biens entre les ayants droit. Selon la loi fiscale, la déclaration de succession doit être dans le délai de 12 mois à compter de la date de décès (si le décès a lieu en COTE D IVOIRE) et 18 Mois (si le décès a lieu à l étranger). En conséquence, lorsque la déclaration est faite après ces délais, les ayants droits doivent payer en sus des droits de mutation exigible, une pénalité égale à 1% des droits dus par mois de retard. Exemple : de M. Pierre qui est décédé le 8 mars 2002, la déclaration de sa succession devrait se faire le 8 mars Si la déclaration a lieu 5 mois après le 8 Mars 2003 et que chaque héritier devrait payer F CFA au titre des droits de mutation, il paiera au titre des pénalités de retard : ( F CFA x 1%) X 5 = FCFA Total des droit dû par chaque héritier = F CFA F CFA = F CFA. 8

9 VII QUELS SONT LES DROITS A PAYER LORS DU REGLEMENT D UNE SUCCESSION? Outre les frais générés par les actes indispensables au règlement de la succession, tels qu énumérés dans le paragraphe 5 et dont les montants varient d une situation à une autre, les droits de mutation sont fixés par le Code Général des Impôts de la manière suivante : a) En ligne directe et entre époux Si la part recueillie est : > : 4% Comprise entre et : 10% Comprise entre et : 15% < : 20% b) En ligne collatérale et entre non parents Entre frères et sœurs, si la part recueillie est : > : 25% < : 35% Entre parents jusqu au 4ème degré : 40% Entre parents au delà du 4ème degré et entre personnes non parentes : 45% REMARQUES : Toutefois, la loi prévoit pour la perception des droits dus sur la part recueillie par chaque enfant vivant ou représentée, sur la part de chaque ascendant et sur la part du conjoint survivant, un abattement de F CFA. 9

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession DROITS D AUTEUR Préparer sa succession Tout savoir, tout prévoir Une succession en matière de droits d auteur comporte de nombreuses spécificités. Deux régimes s appliquent : d une part, le droit successoral

Plus en détail

Etablir la dévolution successorale

Etablir la dévolution successorale Le recours à un notaire n est pas obligatoire mais il est souvent recommandé. Le recours devient obligatoire dans le cas d une donation, du partage d'une succession dont dépendent des immeubles, de l existence

Plus en détail

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg _ FR PLANIFICATION SUCCESSORALE La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg La planification successorale La planification successorale au Grand-Duché de Luxembourg Planification successorale

Plus en détail

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte Exposé sur les successions du 26 février 2015 Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte «Les formalités bancaires formalités diverses et déclaration fiscale de succession»

Plus en détail

Droit notarial Leçon 6 : Les successions ab intestat

Droit notarial Leçon 6 : Les successions ab intestat Droit notarial Leçon 6 : Les successions ab intestat Vincent Egéa Table des matières Section 1. Ouverture de la succession?... p. 2 1. La détermination des biens à transmettre...p. 2 2. La détermination

Plus en détail

«DROIT DE LA FAMILLE, DROIT DES BIENS ET DROIT DES SUCCESSIONS DANS UN CONTEXTE FRANCO-JAPONAIS ET INTERNATIONAL»

«DROIT DE LA FAMILLE, DROIT DES BIENS ET DROIT DES SUCCESSIONS DANS UN CONTEXTE FRANCO-JAPONAIS ET INTERNATIONAL» UFE-Japon COMPTE RENDU DES CONFERENCES DU 20 MARS 2014 «DROIT DE LA FAMILLE, DROIT DES BIENS ET DROIT DES SUCCESSIONS DANS UN CONTEXTE FRANCO-JAPONAIS ET INTERNATIONAL» Avec la participation de : Maître

Plus en détail

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U N O T A I R E S OUVERTURE DE SUCCESSION LISTE DES PIECES A FOURNIR AU NOTAIRE Concernant le défunt : - Deux extraits de son acte de décès, - Livret de famille et

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

LA DÉVOLUTION SUCCESSORALE LÉGALE AU QUÉBEC

LA DÉVOLUTION SUCCESSORALE LÉGALE AU QUÉBEC Edition 2014 LA DÉVOLUTION SUCCESSORALE LÉGALE AU QUÉBEC Auteur : Michel BEAUCHAMP, Notaire, chargé de cours à la faculté de droit de l Université de Montréal Ouverture de la succession Dévolution légale

Plus en détail

Succession L un de vos proches est décédé

Succession L un de vos proches est décédé Succession L un de vos proches est décédé Qui hérite? Dans quelle proportion? Quel en est le coût? Votre notaire est là pour vous aider et vous assister dans les opérations successorales que vous aurez

Plus en détail

Personnes et familles. Transmettre. La succession. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Transmettre. La succession. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles Transmettre www.notaires.paris-idf.fr Transmettre Dès le décès, le patrimoine d une personne est transmis à ses héritiers. La loi détermine qui sont les héritiers du défunt. Toutefois,

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS LA FISCALITE DES SUCCESSIONS La succession est assujettie à une fiscalité et peut générer des droits de succession. Les droits de succession sont calculés sur l actif net recueilli par chaque héritier

Plus en détail

José DUCASSE-DAVID - François-Régis BOYER Nathalie CAYROU LAURE

José DUCASSE-DAVID - François-Régis BOYER Nathalie CAYROU LAURE Membre d une association agréée - le règlement des honoraires par chèque est accepté. Office Notarial 13 Rue d'alsace Lorraine B.P. 50634 31006 Toulouse Cedex Tél. 05 62 27 58 58 Fax. 05 62 27 58 59 Service

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS SERVICE POPULATION ET CITOYENNETE SECTEUR ETAT CIVIL INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE Annexe du décret n 2002 1556 du 23 décembre 2002 Ce document est destiné

Plus en détail

Les délais à respecter

Les délais à respecter Les délais à respecter Dans les 24 heures Contacter les pompes funèbres et organiser les obsèques Si le défunt a souscrit une assurance Garantie obsèques au Crédit Agricole*, prévenir Assistance Obsèques

Plus en détail

Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs.

Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs. Le Guide de l Héritier Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs. Le Crédit Agricole souhaite être à vos côtés dans cette période

Plus en détail

Transmettre son patrimoine :

Transmettre son patrimoine : Transmettre son patrimoine : quelques repères pour y voir plus clair Paris, Espace Actionnaires 11/12/2014 l Webconférence En cas de difficultés techniques, n hésitez pas à joindre l un des 2 numéros suivants:

Plus en détail

Guide pratique genevois. Guide sur les successions

Guide pratique genevois. Guide sur les successions Guide pratique genevois Guide sur les successions Edition janvier 2011 Sommaire Sommaire Préambule 3 Compétence de la Justice de paix 4 Qui sont les héritiers? 5 Comment s acquiert la successions? 6 Quels

Plus en détail

Une succession franco-allemande 29 avril 2009

Une succession franco-allemande 29 avril 2009 Une succession franco-allemande 29 avril 2009 Petra Kuhn, Avocat à la Cour, Diplom-Rechtspflegerin (FH) WEISSBERG GAETJENS ZIEGENFEUTER & ASSOCIES 7, Rue de Bonnel, 69003 Lyon Loi applicable En Allemagne:

Plus en détail

Décès et succession LE DECES

Décès et succession LE DECES Décès et succession Des Services ou organismes accompagnent les personnes et familles à vivre leur deuil. Ci-dessous, nous nous limiterons à présenter quelques conseils et informations pratiques concernant

Plus en détail

LES SUCCESSIONS APPROCHE PRATIQUE GLOSSAIRE

LES SUCCESSIONS APPROCHE PRATIQUE GLOSSAIRE LES SUCCESSIONS APPROCHE PRATIQUE GLOSSAIRE Communauté universelle : Toute la communauté appartient au survivant, il n y a pas de biens propres (la succession est néant) Communauté légale : Ce régime matrimonial

Plus en détail

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit Donations, successions Droits de mutation à titre gratuit Août 2012 Henry Royal 1 Tél : 01 47 68 96 92 contact@royalformation.com www.royalformation.com Territorialité I. - Exonérations des droits de mutation

Plus en détail

L essentiel de la succession en 30 minutes

L essentiel de la succession en 30 minutes L essentiel de la succession en 30 minutes Francine Robin Responsable du service des tutelles, curatelles et successions Le plan de vol BCGE L ordre de succession légal Les réserves héréditaires et la

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE.

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE. ETUDE DU NOTAIRE BERNARD LEMAIGRE Rue des Preys, 28 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tel : 071/32.09.94 ou 071/32.88.14 Fax : 071/32.15.68 Email : bernard.lemaigre@notaire.be INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION

Plus en détail

«Droit successoral : Et quand je ne serai plus là?»

«Droit successoral : Et quand je ne serai plus là?» Conférence donnée par Me Antoine Rochat, notaire, Lausanne «Droit successoral : Et quand je ne serai plus là?» 6 mars 2012 Plan de l exposé : joint Les parentèles : joint I : Introduction I.1 : Définition

Plus en détail

Loi N 19/89 du 30 décembre 1989, portant adoption de la deuxième partie du code civil.

Loi N 19/89 du 30 décembre 1989, portant adoption de la deuxième partie du code civil. Loi N 19/89 du 30 décembre 1989, portant adoption de la deuxième partie du code civil. L Assemblée nationale a délibéré et adopté, Le Président de la République, Chef de l état, promulgue la loi dont la

Plus en détail

SUCCESSIONS ET TESTAMENTS

SUCCESSIONS ET TESTAMENTS SUCCESSIONS ET TESTAMENTS Editée par l ULC et la Chambre des Salariés 2e édition 2013 Avec le soutien financier du Ministère de l Economie et du Commerce extérieur. Mit der finanziellen Unterstützung des

Plus en détail

LA REPRÉSENTATION EN MATIERE SUCCESSORALE

LA REPRÉSENTATION EN MATIERE SUCCESSORALE LA REPRÉSENTATION EN MATIERE SUCCESSORALE DROIT PATRIMONIAL En l absence de testament, le système de détermination des héritiers repose sur deux notions essentielles : - la notion d ordre, qui désigne

Plus en détail

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles transmettre www.notaires.paris-idf.fr Transmettre «Donner c est donner». La donation est un acte important car le donateur transmet immédiatement et définitivement la propriété des

Plus en détail

LA DISPARITION PROGRAMMÉE DE LA CONVENTION FRANCO-SUISSE DU 31 DÉCEMBRE 1953 EN MATIÈRE D IMPÔTS SUR LES SUCCESSIONS ET SON REMPLACEMENT PAR

LA DISPARITION PROGRAMMÉE DE LA CONVENTION FRANCO-SUISSE DU 31 DÉCEMBRE 1953 EN MATIÈRE D IMPÔTS SUR LES SUCCESSIONS ET SON REMPLACEMENT PAR DROIT INTERNATIONAL PRIVÉ 65/2012 LA DISPARITION PROGRAMMÉE DE LA CONVENTION FRANCO-SUISSE DU 31 DÉCEMBRE 1953 EN MATIÈRE D IMPÔTS SUR LES SUCCESSIONS ET SON REMPLACEMENT PAR Dès 2011, la France avait

Plus en détail

Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche.

Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche. Nous sommes avec vous, au moment où vous en avez le plus besoin. Au décès d un proche. BMO Groupe financier peut vous aider Nous savons que vous traversez une épreuve difficile. Le décès d un proche peut

Plus en détail

F I C H E 57: L A RÉCUPÉRATION DES CRÉANCES D AIDE SOC I ALE

F I C H E 57: L A RÉCUPÉRATION DES CRÉANCES D AIDE SOC I ALE F I C H E 57: L A RÉCUPÉRATION DES CRÉANCES D AIDE SOC I ALE Code de l action sociale et des familles Articles L 132-8 et suivant Articles L 132-9 R 132-13 à R 132-16 Article L 344-5 Article L 351-1 Code

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-3-04 N 124 du 4 AOÛT 2004 MUTATIONS A TITRE GRATUIT. SUCCESSIONS. EVALUATION DES BIENS. PRINCIPE. OBLIGATIONS DES REDEVABLES. DELAIS POUR

Plus en détail

LA DONATION ENTRE VIFS

LA DONATION ENTRE VIFS Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA DONATION ENTRE VIFS La donation entre vifs est l acte par lequel le donateur se dépouille actuellement et irrévocablement d un bien ou d un droit au profit

Plus en détail

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr

Les modalités de la vente. La société civile immobilière SCI. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI www.notaires.paris-idf.fr Les modalités de la vente La société civile immobilière SCI Une Société Civile Immobilière (SCI) est une

Plus en détail

DE LA STRATÉGIE AUX ACTES

DE LA STRATÉGIE AUX ACTES DE LA STRATÉGIE AUX ACTES N 3.0 La lettre du Groupe ALTHÉMIS, réseau notarial // N 3.0 // avril 2010 LES GRANDES ÉTAPES DU RÈGLEMENT D UNE SUCCESSION Sommaire ETAPE N 1 : OUVERTURE DU DOSSIER ETAPE N 2

Plus en détail

décès d un proche Comment gérer les démarches bancaires et financières? Vous avant tout

décès d un proche Comment gérer les démarches bancaires et financières? Vous avant tout décès d un proche Comment gérer les démarches bancaires et financières? Vous avant tout Le décès d un proche est une épreuve difficile à traverser, notamment lorsqu il survient de façon inattendue. S

Plus en détail

Transmettre son patrimoine forestier

Transmettre son patrimoine forestier Transmettre son patrimoine forestier SOMMAIRE +,#+%-.+/(-. *,#$/$&/+$./,#$0-1$$./-$&/($ +,#2++//$$./,#$&%-(/&++4$,%(&-&(/(-.&&$((51$&+16($.&-$&/($& 3 7 Transmettre son patrimoine forestier Dans notre département,

Plus en détail

Vademecum du. patrimoine 2013. Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation

Vademecum du. patrimoine 2013. Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation Vademecum du patrimoine 2013 1 8 e é d i t i o n / E x t r a i t Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation S o u s l a d i r e c t i o n d e V é r o n i q u e C o u t u

Plus en détail

Tableau comparatif France Allemagne : Annexe. catégories d'imposition, abattements personnels et taux d'imposition

Tableau comparatif France Allemagne : Annexe. catégories d'imposition, abattements personnels et taux d'imposition Achat d un bien immobilier en Allemagne 1. L agent immobilier (der Immobilienmakler) 2. Le notaire (der Notar) 3. Le contrat de vente 4. Les prix 5. Les modalités de paiement 6. L inscription au livre

Plus en détail

Que faire après un décès? Aborder la fin de vie

Que faire après un décès? Aborder la fin de vie Que faire après un décès? Aborder la fin de vie Table des matières 1. Que faut-il faire? 4 1.1 Déclaration du décès 4 1.2 Modalités pratiques 4 2. Conséquences financières 6 2.1 Banque 6 2.2 La succession

Plus en détail

N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Comment remplir une déclaration de succession?

N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Comment remplir une déclaration de succession? N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Comment remplir une déclaration de succession? page 2 : Succession, comment faire? pages 2 et 3 : Qui hérite et comment? page 4 : Comment rédiger une déclaration

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles LE DIVORCE Vie à deux LA PRESTATION COMPENSATOIRE www.notaires.paris-idf.fr Vie à deux LE DIVORCE - LA PRESTATION COMPENSATOIRE Au fil du temps, le divorce a été simplifié et pacifié.

Plus en détail

PARTIE 1. Principes généraux

PARTIE 1. Principes généraux PARTIE 1 Principes généraux CHAPITRE 1 Introduction générale 1 LA NOTION DE SUCCESSION A - Définition de la succession La succession désigne plusieurs choses : il s agit d abord d un procédé de transmission

Plus en détail

LA BANQUE POPULAIRE CÔTE D AZUR VOUS ACCOMPAGNE... GUIDE SUCCESSION. Les principales démarches à effectuer après le décès d un proche

LA BANQUE POPULAIRE CÔTE D AZUR VOUS ACCOMPAGNE... GUIDE SUCCESSION. Les principales démarches à effectuer après le décès d un proche LA BANQUE POPULAIRE CÔTE D AZUR VOUS ACCOMPAGNE... GUIDE SUCCESSION Les principales démarches à effectuer après le décès d un proche ÊTRE AVEC VOUS, TOUT SIMPLEMENT En tant que conjoint ou membre de la

Plus en détail

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint Les régimes matrimoniaux et la protection financière du Conjoint Le jeudi 28 novembre 2013 de 18h30 à 20h30, au Château de Brindos, 1 Allée du château à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection

Plus en détail

Nous sommes avec vous, au décès d un proche

Nous sommes avec vous, au décès d un proche Nous sommes avec vous, au décès d un proche Le décès d un proche peut bouleverser votre monde. Votre conseiller financier peut alléger votre fardeau. Nous savons que vous traversez une épreuve difficile

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

Les successions entre l Allemagne et la France

Les successions entre l Allemagne et la France Les successions entre l Allemagne et la France HERTA WEISSER maître en droit Rechtsanwältin Radeberger Str. 26 D 01099 Dresden Tel. 0351 40 45 48 0 Fax: 0351 40 45 48 1 Plan I. Successions françaises,

Plus en détail

Mise à jour : 4 avril 2013

Mise à jour : 4 avril 2013 EN CAS DE DECES d un fonctionnaire affilié à la CNRACL Agents stagiaires et titulaires effectuant une durée hebdomadaire de service égale ou supérieure à 28/35 èmes Mise à jour : 4 avril 2013 Centre de

Plus en détail

La Succession et la donation

La Succession et la donation La Succession et la donation Le droit des successions Lors d un décès dans une famille, la question de la succession semble tout d abord secondaire mais peut être la source de problèmes administratifs,

Plus en détail

L'ESSENTIEL SUR LE DROIT DES SUCCESSIONS EN ISRAEL. 1. L applicabilité du droit Israélien

L'ESSENTIEL SUR LE DROIT DES SUCCESSIONS EN ISRAEL. 1. L applicabilité du droit Israélien בס"ד L'ESSENTIEL SUR LE DROIT DES SUCCESSIONS EN ISRAEL V ous planifiez votre succession future selon le droit israélien, entièrement ou partiellement? Les lignes qui vont suivre vous seront très utiles

Plus en détail

les successions Que faire avant pour que tout aille mieux après?

les successions Que faire avant pour que tout aille mieux après? les successions Que faire avant pour que tout aille mieux après? LE DROIT DES SUCCESSIONS Que dois-je savoir, que dois-je prévoir? Dans la tristesse qui entoure le décès d un proche, il est pénible de

Plus en détail

COMPRENDRE LA GESTION DES SUCCESSIONS DANS LES RE SERVES

COMPRENDRE LA GESTION DES SUCCESSIONS DANS LES RE SERVES Centre d excellence en matière de biens immobiliers matrimoniaux Hébergé par l Association des gestionnaires des terres des Premières Nations (ANGTA), le CDEBIM aide les collectivités et les membres des

Plus en détail

Parlons Assurance-vie

Parlons Assurance-vie Parlons Assurance-vie Aléa : événement incertain lié au risque assuré par le contrat. Arbitrage : possibilité de modifier la répartition entre les différents supports de placement des primes. Arrérage

Plus en détail

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Les obligations fiscales Droits de succession à régler dans les 6 mois La déclaration de succession est une étape importante du règlement d une succession.

Plus en détail

NOTE DE LA DELEGATION FRANCAISE. Objet : Livre vert sur le droit applicable et la compétence en matière de successions et testaments

NOTE DE LA DELEGATION FRANCAISE. Objet : Livre vert sur le droit applicable et la compétence en matière de successions et testaments NOTE DE LA DELEGATION FRANCAISE Objet : Livre vert sur le droit applicable et la compétence en matière de successions et testaments La mobilité accrue des personnes dans l espace européen augmente considérablement

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES LIVRE VERT. Successions et testaments {SEC(2005) 270} (présenté par la Commission)

COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES LIVRE VERT. Successions et testaments {SEC(2005) 270} (présenté par la Commission) COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 01.03.2005 COM(2005) 65 final LIVRE VERT Successions et testaments {SEC(2005) 270} (présenté par la Commission) FR FR 1. INTRODUCTION Le présent Livre

Plus en détail

Les demarches administratives

Les demarches administratives Les demarches administratives Après la disparition d un être cher, s ajoute à la douleur de l événement une série de démarches administratives. Celles-ci sont nombreuses et répondent à un calendrier précis.

Plus en détail

Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité

Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité par Emmanuel de Wilde d Estmael Avocat au barreau de Bruxelles Collaborateur scientifique au Centre de droit privé

Plus en détail

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 AMICALE DES ANCIENS C.A.M. 64 Cher Adhérent, Soucieux d aider tous nos adhérents, notre Amicale vous propose un dossier d aide pour accomplir les formalités

Plus en détail

«Succession, comment ça marche?»

«Succession, comment ça marche?» «Succession, comment ça marche?» JARVILLE Jeudi 19 mars 2015 Serge CONSTANT Notaire à NANCY Président de la Chambre des Notaires PLAN I. Comment est composée la succession? Cela dépend de la situation

Plus en détail

Le couple. et l argent

Le couple. et l argent LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Le couple Mariage, PACS, ou concubinage, la vie à deux implique le plus souvent des choix mais aussi des obligations. Alors, qu en est-il en matière de gestion

Plus en détail

Les de marches en cas de de ce s

Les de marches en cas de de ce s Les de marches en cas de de ce s Le décès d un proche nous plonge souvent dans un grand désarroi. Certaines démarches doivent cependant être accomplies rapidement. Ce mini-guide est destiné à vous informer

Plus en détail

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide de planification testamentaire

SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE. Guide de planification testamentaire SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Guide de planification testamentaire Table des matières Glossaire... 1 Introduction... 2 Votre patrimoine... 2 Vos légataires Votre conjoint...

Plus en détail

LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION

LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION MAJ 23/04/12 Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION Une donation peut imposer au donataire une ou plusieurs obligations (charge), ou prévoir une résolution de l

Plus en détail

MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE

MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE 2 Sommaire Comprendre et anticiper sa succession Pour protéger vos proches, il est essentiel de préparer votre succession. Cette démarche, si elle est anticipée,

Plus en détail

LA PLANIFICATION SUCCESSORALE EN BELGIQUE: MODE D EMPLOI

LA PLANIFICATION SUCCESSORALE EN BELGIQUE: MODE D EMPLOI LA PLANIFICATION SUCCESSORALE EN BELGIQUE: MODE D EMPLOI Emmanuel de Wilde d'estmael Avril 2015 1 LA PLANIFICATION SUCCESSORALE: LE MODE D EMPLOI... 5 A. LE BUT DE LA PLANIFICATION SUCCESSORALE... 5 B.

Plus en détail

La société civile de droit commun et la planification successorale

La société civile de droit commun et la planification successorale La société civile de droit commun et la planification successorale PRIVATE BANKING WWW.INGPRIVATEBANKING.BE La société civile de droit commun et la planification successorale La société civile de droit

Plus en détail

Dispositions de la loi de finances 2014 relatives à la contribution libératoire GUIDE PRATIQUE DE PLACE

Dispositions de la loi de finances 2014 relatives à la contribution libératoire GUIDE PRATIQUE DE PLACE Dispositions de la loi de finances 2014 relatives à la contribution libératoire GUIDE PRATIQUE DE PLACE I- CONTEXTE GENERAL Le Maroc a adhéré le 26 octobre 2011 au Forum mondial sur la transparence et

Plus en détail

Dispositions de la loi de finances 2014 relatives à la contribution libératoire GUIDE PRATIQUE DE PLACE

Dispositions de la loi de finances 2014 relatives à la contribution libératoire GUIDE PRATIQUE DE PLACE Dispositions de la loi de finances 2014 relatives à la contribution libératoire GUIDE PRATIQUE DE PLACE I- CONTEXTE GENERAL Le Maroc a adhéré le 26 octobre 2011 au Forum mondial sur la transparence et

Plus en détail

SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. À TOUTES LES ÉTAPES DE LA PROCÉDURE ET SUR TOUTES LES QUESTIONS LIÉES À LA LIQUIDATION DU RÉGIME

SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. À TOUTES LES ÉTAPES DE LA PROCÉDURE ET SUR TOUTES LES QUESTIONS LIÉES À LA LIQUIDATION DU RÉGIME Le Divorce LA LOI DU 26 MAI 2004 RÉFORMANT LE DIVORCE EST ENTRÉE EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2005. CETTE LOI SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. ELLE RENFORCE LE RÔLE DU NOTAIRE. CE DERNIER PEUT INTERVENIR

Plus en détail

Les sociétés agricoles

Les sociétés agricoles Les sociétés agricoles L exercice d une activité agricole peut se faire soit dans le cadre d une entreprise individuelle soit dans le cadre d une société. Dans cette dernière situation, la loi prévoit

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

Daniel Schafer Associé. Gilbert Ladreyt Associé

Daniel Schafer Associé. Gilbert Ladreyt Associé La nouvelle Convention entre la Confédération suisse et la République française en vue d éviter les doubles impositions en matière d impôts sur les successions Daniel Schafer Associé Gilbert Ladreyt Associé

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 Chapitre 1 LES RELATIONS BANCAIRES : COMPTES, COFFRE, EMPRUNTS Le compte courant Les comptes courants

Plus en détail

TRANSMETTRE Guide de services successoraux. bien accompagné

TRANSMETTRE Guide de services successoraux. bien accompagné TRANSMETTRE Guide de services successoraux L importance d être bien accompagné Table des matières Une bonne planification vous permettra de vous assurer que vos volontés seront respectées.........................................

Plus en détail

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? :

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Conférence d information du Me Cécile SADELER Chambre des Notaires de Paris Existe-t-il réellement une liberté de transmettre?

Plus en détail

DOSSIER PRATIQUE Latransmission depatrimoine

DOSSIER PRATIQUE Latransmission depatrimoine DOSSIER PRATIQUE Latransmission depatrimoine Édition 2011 Comprendre les règles de l héritage Anticiper et préparer sa succession Transmettre efficacement son patrimoine Préparer la transmission de son

Plus en détail

Demande de pension À LA SUITE DU DÉCÈS D'UN FONCTIONNAIRE DE L'ÉTAT, D'UN MAGISTRAT OU D'UN MILITAIRE EN ACTIVITÉ

Demande de pension À LA SUITE DU DÉCÈS D'UN FONCTIONNAIRE DE L'ÉTAT, D'UN MAGISTRAT OU D'UN MILITAIRE EN ACTIVITÉ cerfa N 12231*03 À LA SUITE DU DÉCÈS D'UN FONCTIONNAIRE DE L'ÉTAT, D'UN MAGISTRAT OU D'UN MILITAIRE EN ACTIVITÉ Pour remplir ce formulaire, consultez la notice jointe Envoyez ce formulaire et les documents

Plus en détail

Votre union de fait, un choix réfléchi?

Votre union de fait, un choix réfléchi? Votre union de fait, un choix réfléchi? Complément d information de l aide-mémoire Le texte qui suit s adresse à tout couple formé de conjoints de sexe différent ou de même sexe. L utilisation du masculin

Plus en détail

Papiers et factures Combien de temps faut-il les conserver?

Papiers et factures Combien de temps faut-il les conserver? Assurances Quittances et primes 2 ans Quittances, avis d'échéance, preuve du règlement, courrier de résiliation, accusé de réception Contrats d'assurance habitation et automobile Durée du contrat + 2 ans

Plus en détail

DOSSIER SUCCESSORAL (simulation)

DOSSIER SUCCESSORAL (simulation) DOSSIER SUCCESSORAL (simulation) Sommaire Introduction Situation matrimoniale - héritiers Votre patrimoine Fiscalité successorale en l'absence de dispositions de dernières volontés Fiscalité successorale

Plus en détail

Modification : Par DGSP Le 2009-11-11 Voir la section historique si la case est cochée.

Modification : Par DGSP Le 2009-11-11 Voir la section historique si la case est cochée. Page 1 sur 24 1. OBJET : Cette procédure définit la façon dont le Curateur public fait des biens successoraux d'une personne décédée qu'il représentait, en vertu de l'article 42 de la Loi sur le curateur

Plus en détail

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie Incidences de la réforme de la fiscalité successorale Sommaire Grandes lignes de la réforme : - Exonération des successions entre époux ou

Plus en détail

Durée de conservation. Durée du contrat + 2 ans. Durée du contrat + 10 ans. Durée de conservation

Durée de conservation. Durée du contrat + 2 ans. Durée du contrat + 10 ans. Durée de conservation ASSURANCES Quittances et primes Contrat d'assurance habitation et automobile Dossier "dommages corporels" Assurance sur la vie et assurance décès Durée du contrat + 10 ans Durée du contrat + 10 ans Quittances,

Plus en détail

MA/Ut/01 Date de mise à jour : 02/09/2014. Projet de mariage

MA/Ut/01 Date de mise à jour : 02/09/2014. Projet de mariage MA/Ut/01 Date de mise à jour : 02/09/2014 VILLE D ISSY-LES-MOULINEAUX Service de l état civil Projet de mariage Conditions de dépôt du dossier l'un des futurs époux, ou ses parents, doit avoir son domicile

Plus en détail

15 La donation-partage transgénérationnelle

15 La donation-partage transgénérationnelle LES LIBÉRALITÉS-PARTAGES 15 La donation-partage transgénérationnelle Pourquoi choisir une donationpartage transgénérationnelle? Avantages au point de vue juridique... 691 Avantages au point de vue fiscal...

Plus en détail

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur)

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) Note : Certains renseignements contenus dans la présente liste peuvent ne pas s

Plus en détail

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide

parce que la perte d un proche est un MOMent difficile, la Caisse d epargne VOus aide succession d un proche guide des premières démarches POUR EN SAVOIR DAVANTAGE, RENSEIGNEZ-VOUS AUPRÈS DE VOTRE CONSEILLER CAISSE D EPARGNE OU SUR : parce que la perte d un proche est un MOMent difficile,

Plus en détail

1 La transmission de l entreprise en cas de décès de l entrepreneur individuel

1 La transmission de l entreprise en cas de décès de l entrepreneur individuel 1 La transmission de l entreprise en cas de décès de l entrepreneur individuel À défaut de préparation, le plus souvent, l entreprise, faute de personnalité juridique, va disparaître. Elle va se trouver

Plus en détail

Droit des successions

Droit des successions Université Paris-Dauphine Master 213 Droit Notarial Droit des successions Arnaud CERMOLACCE cermolacce@gmail.com Jonas Bakouche Promo 2010/2011 Page 1 sur 118 COURS Séance 1 : REGLE DE BASE SUR LA DEVOLUTION

Plus en détail

DES MEUBLES INCORPORELS

DES MEUBLES INCORPORELS Un bien meuble incorporel est un bien qui n a pas d existence matérielle. C est un bien impalpable (ex : une somme d argent, les parts d une société). En France, il existe différents types de saisies de

Plus en détail

Dans leur pratique quotidienne, les notaires peuvent rencontrer certaines difficultés relatives notamment à :

Dans leur pratique quotidienne, les notaires peuvent rencontrer certaines difficultés relatives notamment à : VERVANDIER Pierre-Luc - pierre-luc.vervandier@notaires.fr Réponse du Conseil supérieur du notariat à la consultation publique de la Commission européenne sur les approches possibles pour lever les obstacles

Plus en détail

Sur. l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES

Sur. l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES MEMENTO Sur l AIDE SOCIALE A L HERBERGEMENT DES PERSONNES HANDICAPEES Avril 2012 Préambule Ce mémento a pour objectif d accompagner l ensemble des bénéficiaires et des partenaires en complément du Règlement

Plus en détail

DOSSIER PRATIQUE. La succession. Édition 2014. Effectuer les démarches Régler la succession

DOSSIER PRATIQUE. La succession. Édition 2014. Effectuer les démarches Régler la succession DOSSIER PRATIQUE La succession Édition 2014 Effectuer les démarches Régler la succession Avant-propos Nous sommes malheureusement tous confrontés, un jour ou l autre, au décès d un proche. Affectés par

Plus en détail

Édition 2014. mes. démarches. pour. préparer. etorganiser. ma succession

Édition 2014. mes. démarches. pour. préparer. etorganiser. ma succession Édition 2014 mes démarches pour préparer etorganiser ma succession ÉDITO Vous guider dans vos démarches Pour protéger vos proches, il est essentiel de préparer votre succession. Cette démarche, si elle

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F13. FORMULAIRES ET CERTIFICATS

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F13. FORMULAIRES ET CERTIFICATS LES DIX QUESTIONS DU MEDECIN LIBERAL SUR LES FORMULAIRES ET CERTIFICATS REQUIS PAR LES COMPAGNIES D ASSURANCE DES PATIENTS «L information médicale est nécessaire à l assureur que ce soit pour l évaluation

Plus en détail