CONSEILS -EN - PATRIMOINE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONSEILS -EN - PATRIMOINE"

Transcription

1 CONSEILS -EN - PATRIMOINE BILAN DE TRANSMISSION à l attention de M. et Mme XXXXXXXXXXX réalisé le XXXX par XXXXXXXXXX

2 Préambule Ermont, le XXXXXXXXXXXXXX Bien gérer votre patrimoine, optimiser sa fiscalité et assurer la transmission de vos biens dans de bonnes conditions demeurent des préoccupations légitimes. À ce titre, la GMF met à votre service ses Conseils en Patrimoine pour vous accompagner et vous aider à prendre les bonnes décisions. C est dans le cadre de cette relation de confiance que la GMF vous remet votre bilan de transmission patrimoniale. Celui-ci a pour objectif de constater l adéquation de votre organisation patrimoniale actuelle avec les objectifs que vous avez définis. Il vous permet d envisager avec l aide de votre conseiller en patrimoine le meilleur mode de transmission de vos biens. Le présent bilan se base sur votre situation actuelle et sur la législation en vigueur. Il ne tient pas compte des éventuels comptes de récompense entre époux, de vos futurs héritages et de vos régimes de protection sociale. Bien évidemment, nous vous laissons l opportunité, si vous le souhaitez, d affiner cette étude en fonction de l évolution de votre situation. En espérant répondre à vos attentes, je vous remercie de la confiance que vous nous témoignez. Didier Ledeur Directeur Général de la GMF Vie

3 Sommaire Votre Situation Familiale Votre situation familiale Vos enfants 1 La Synthèse de votre Patrimoine Synthèse Répartition Analyse du patrimoine Donation au dernier vivant Donations et dons antérieurs Inventaire de Monsieur Inventaire de Madame Simulation de Donation au Dernier Vivant de Monsieur avec option totalité en usufruit Simulation de Donation au Dernier Vivant de Monsieur avec option 3/4 en usufruit + 1/4 en pleine propriété Simulation de Donation au Dernier Vivant de Monsieur avec option pour la quotité disponible en pleine propriété Simulation de Donation au Dernier Vivant de Madame avec option totalité en usufruit Simulation de Donation au Dernier Vivant de Madame avec option 3/4 en usufruit + 1/4 en pleine propriété Simulation de Donation au Dernier Vivant de Madame avec option pour la quotité disponible en pleine propriété 17 L analyse de la GMF Vie Vos objectifs L'analyse de GMF-Vie 18

4 Votre Situation Familiale Votre situation familiale Monsieur A. XXXXX, vous êtes né le 01/10/19XX. Vous êtes marié, depuis le 12/04/1969 sous le régime matrimonial de la communauté réduite aux acquêts avec Madame A. XXXXXXX née le 02/09/19XX. La communauté réduite aux acquêts s applique aux mariages conclus depuis le 1 er février 1966 sans contrat de mariage. Le patrimoine du couple est composé : - des biens communs (les acquêts) : ce sont les biens acquis au cours du mariage. Les dettes contractées seul ou ensemble pendant le mariage engagent également les biens communs. - des biens propres à chaque époux : ce sont les biens détenus au jour du mariage et ceux reçus par héritage ou donation durant le mariage. Vous avez réalisé une donation au dernier vivant. Vos enfants Nom prénom Lien de parenté Date de naissance Handicapé Décédé Nb enfants Enfant du couple Enfant du couple 01/06/19XX 01/05/19XX N N N N Quotité disponible et réserve héréditaire La quotité disponible est la partie de votre succession dont vous pouvez disposer librement. En présence de 2 enfants, elle est de 1/3 de votre succession. Inversement la réserve héréditaire est la fraction de votre succession dont vous ne pouvez priver vos enfants. Elle est composée de 2/3 de votre succession. 38 Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins.

5 La Synthèse de votre Patrimoine La synthèse de votre patrimoine est le reflet économique de celui-ci au jour de l établissement du bilan et ne laisse pas présager du régime juridique et fiscal dérogatoire de certains actifs et notamment de l assurance vie. Synthèse Éléments de votre patrimoine Monsieur Madame Communauté Total Actifs financiers Liquidités Placements à terme Assurance vie [1] Valeurs mobilières Total actifs financiers Actifs immobiliers Immobilier privé : Résidence principale Résidences secondaires Immobilier de rapport: Immobilier rapport direct Immobilier rapport indirect Total actifs immobiliers Actifs divers Biens à usage personnel Véhicules Meubles, objets meublants Biens à usage personnel Placements diversifiés: Métaux, pierres précieuses Obj. (antiq., art, collec.) Biens indus. et commerciaux Total actifs divers Actifs professionnels Entreprises individuelles Sociétés Total actifs professionnels Passif personnel Emprunts [2] Soldes emprunts TOTAL ACTIF PATRIMONIAL TOTAL PASSIF PATRIMONIAL TOTAL PATRIMONIAL [3] Les données que vous nous avez communiquées ont été intégralement prises en compte mais vous sont présentées de façon synthétique dans le présent tableau. [1] Nous avons considéré que vos contrats d'assurance vie étaient des biens propres, mais cela ne présage pas de leur sort lors de la liquidation de la communauté. [2] Vous avez contracté un emprunt immobilier lors de l acquisition de votre bien locatif. À ce titre, une Assurance Invalidité Décès a été souscrite. [3] La synthèse de votre patrimoine indique un patrimoine total de Par conséquent, vous êtes dans le champ d application de l Impôt de Solidarité sur la Fortune dont le seuil en 2007 est de Pour information, en 2008, le seuil d'imposition serait relevé à euros. Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins. 39

6 La Synthèse de votre Patrimoine Répartition 40 Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins.

7 Analyse du patrimoine A) Transmissibilité ageable ageable à terme ageable rapidement Montant Pourcentage 56,60 % 43,40 % ageable : détail par rubrique PARTAGEABLE À TERME Résidence principale Résidence(s) secondaire(s) Immobilier de rapport direct PARTAGEABLE RAPIDEMENT Liquidités Placements à terme Assurances vie Valeurs mobilières Montant Pourcentage 50,00% 16,70% 33,30% 3,20 % 15,80% 54,30% 26,70% Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins. 41

8 B) Fiscalité Assurance vie/hors assurance vie Assurance vie Hors assurance vie Montant Pourcentage 23,60 % 76,40 % Assurance vie/hors assurance vie : détail par rubrique ASSURANCE VIE Assurance vie HORS ASSURANCE VIE Liquidités Placements à terme Valeurs mobilières Résidence principale Résidence(s) secondaire(s) Immobilier de rapport direct Montant Pourcentage 100,00 % 1,80% 9,00% 15,20% 37,00% 12,30% 24,70% 42 Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins.

9 Donation au dernier vivant La loi du 3 décembre 2001 a amélioré de façon conséquente la situation du conjoint survivant. En présence d enfants communs aux deux époux, le conjoint a le choix entre: - un quart de la succession en pleine propriété ; - la totalité de la succession en usufruit. Toutefois, il est possible, par le biais d une donation au dernier vivant, d accorder à son conjoint, une part plus importante que ce que la loi prévoit. Les époux peuvent se consentir mutuellement, par acte notarié, une donation au dernier vivant. Elle est en principe révocable à tout moment. Ainsi, au décès de l un des époux, le conjoint survivant pourra choisir l'une des 3 options suivantes : - la quotité disponible en pleine propriété, - le 1/4 de la succession en pleine propriété et les 3/4 en usufruit, - la totalité de la succession en usufruit. Cette dernière option permet notamment au conjoint survivant de conserver la jouissance du logement familial jusqu'à son décès et de maintenir son niveau de vie grâce aux revenus procurés par le patrimoine transmis. Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins. 43

10 Donations et dons antérieurs Dons et donations de Monsieur Donataires Donations rapportables Origine Rapport Donations non rapportables Dons à rapporter Dons non rapportables C.XXXXX G.XXXXX Dons et donations de Madame Donataires Donations rapportables Origine Rapport Donations non rapportables Dons à rapporter Dons non rapportables C.XXXXX G.XXXXX Vous avez effectué plusieurs donations-partage au profit de vos enfants. Vous avez également effectué des dons manuels en faveur de vos enfants dans le cadre de la mesure d exonération exceptionnelle et temporaire dite Sarkozy. La donation-partage permet à une personne de donner et répartir par acte notarié, de son vivant, entre ses enfants notamment, tout ou partie de son patrimoine. Les biens transmis seront évalués à la date de la donation-partage, ce qui est souvent plus intéressant qu au jour du décès, si les biens se sont valorisés entre temps.toutefois, pour que cette évaluation des biens soit retenue, certaines conditions doivent être remplies, notamment tous vos enfants doivent avoir bénéficié de la donation-partage. La donation-partage d actions réalisée en 2001 et utilisant les abattements en vigueur à cette époque, par enfant et par parent, bénéficie du non rappel fiscal, cette donation ayant plus de 6 ans. Sur le plan fiscal, les enfants disposent chacun d un abattement de par parent, et ce tous les six ans. En outre, les dons manuels effectués à vos deux enfants en 2004 et 2005 dans le cadre de la mesure exceptionnelle Sarkozy vous ont permis de donner en exonération de droits. Vous avez également réalisé ces dons par le biais de donations-partage. Ces donations ne sont pas soumises au délai fiscal de 6 ans. Cette mesure fiscale avait pour avantage de se cumuler avec l abattement applicable entre parent et enfant. 44 Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins.

11 Inventaire de Monsieur Détermination de la masse successorale Actif net de la communauté Actif brut de communauté (hors biens exonérés) Résidence principale (avec abattement 20%) Total actif de communauté Total actif net de communauté Actif net de succession Boni (soit 1/2 actif net de communauté) Forfait 5 % Total actif net de succession Masse nette successorale Rapports Masse nette de succession Inventaire de Madame Détermination de la masse successorale Actif net de la communauté Actif brut de communauté (hors biens exonérés) Résidence principale (avec abattement 20%) Total actif de communauté Total actif net de communauté Actif net de succession Boni (soit 1/2 actif net de communauté) Forfait 5 % Total actif net de succession Masse nette successorale Rapports Masse nette de succession Montant Successoral Montant Successoral Montant Imposable Montant Imposable La correction fiscale du forfait 5% correspond à l estimation forfaitaire des biens meubles du défunt, soit 5% de l actif brut de succession. Bien entendu, un inventaire peut tout à fait être réalisé par acte notarié pour les héritiers pour éviter l application du forfait. Votre masse successorale est déterminée en fonction des données confidentielles que vous avez bien voulu communiquer et ne tient pas compte des éventuels comptes de récompense entre époux, du patrimoine qui vous sera éventuellement transmis par vos ascendants et de vos régimes de protection sociale. De même, les contrats d assurance vie ne feront pas partie de votre succession sur le plan civil, sauf primes manifestement exagérées (ces sommes pouvant alors être réintégrées à votre succession). De plus, les contrats d assurance vie bénéficient d une exonération totale ou partielle de fiscalité dans la limite des abattements prévus par les articles 757 B et 990 I du Code Général des Impôts. Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins. 45

12 Le sort des contrats d assurance vie du conjoint survivant: Au moment du décès, les contrats d assurance vie souscrits par le défunt sont clôturés et les capitauxdécès, versés aux bénéficiaires désignés. Mais doit-on intégrer ou non les contrats d assurance vie souscrits par le conjoint survivant dans les biens de la communauté? Lorsque ces contrats sont alimentés avec des fonds communs (par exemple des gains et salaires), il appartient au conjoint survivant, ainsi qu aux autres héritiers, d effectuer un choix entre l une ou l autre des options suivantes : - soit considérer que la valeur de rachat des contrats au jour du décès est un bien propre, c'est-à-dire qui n est pas compris dans l actif de communauté.ainsi, le notaire n en tiendrait pas compte dans cet actif, ni au titre de la succession du défunt. - soit considérer que la valeur de rachat des contrats au jour du décès est un bien commun, auquel cas la moitié de cette valeur figurera à l actif successoral. Ce montant sera soumis aux droits de succession, à la différence de la première option. Ce choix, pris par le conjoint en accord avec les autres héritiers, a des conséquences civiles mais également fiscales, notamment au niveau des droits de succession qui seront plus ou moins importants en fonction du choix effectué. L administration fiscale a précisé qu elle ne remettrait pas en cause l option adoptée par le conjoint et les héritiers. 46 Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins.

13 L ensemble des simulations de succession suivantes vous indique la quotité reçue par chaque héritier ainsi que le montant des droits correspondants. Bien entendu, ces évaluations sont susceptibles d évoluer en fonction de votre patrimoine et de la fiscalité applicable. La loi du 21 août 2007 prévoit désormais l exonération totale des droits de succession au profit du conjoint survivant. En outre, l abattement applicable aux héritiers en ligne directe passe de à. Simulation de Donation au Dernier Vivant de Monsieur avec option totalité en usufruit Les droits de succession sont calculés sur la valeur du patrimoine transmis. Les valeurs d usufruit et de nue-propriété sont calculées selon le barème fiscal en vigueur de l article 669 du Code Général des Impôts. Le taux de répartition est fixé en fonction de l âge de l usufruitier lors de la succession. Usufruit Nue-propriété Pleine-propriété Quotité Montant Quotité Montant Quotité Montant XXXXXX.A 1, ,500 0, théorique rapport Dons à inclure Correction à apporter Abattement restant XXXXXX.A Le montant inscrit dans cette colonne correspond à l'abattement de 20 % appliqué sur la moitié de la valeur de la résidence principale, déduction faite du forfait mobilier de 5 %, ceci en tenant compte du barème applicable pour calculer la valeur de l'usufruit et de la nue-propriété (article 669 du Code Général des Impôts). imposable imposées Droits mutation Réduction restante Droits à payer XXXXXX.A théorique rapport Droits à payer Hors succession(*) Total reçu XXXXXX.A Ensemble des héritiers (*) L assurance vie relève d un droit dérogatoire aux règles du droit civil des successions et des régimes matrimoniaux. Les capitaux décès versés au(x) bénéficiaire(s) sont transmis hors succession (article L du Code des Assurances). Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins. 47

14 48 Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins.

15 Simulation de Donation au Dernier Vivant de Monsieur avec option 3/4 en usufruit + 1/4 en pleine propriété Les droits de succession sont calculés sur la valeur du patrimoine transmis. Les valeurs d usufruit et de nue-propriété sont calculées selon le barème fiscal en vigueur de l'article 669 du Code Général des Impôts. Le taux de répartition est fixé en fonction de l âge de l usufruitier lors de la succession. Usufruit Nue-propriété Pleine-propriété Quotité Montant Quotité Montant Quotité Montant XXXXXX.A 0, ,375 0, , théorique rapport Dons à inclure Correction à apporter Abattement restant XXXXXX.A Le montant inscrit dans cette colonne correspond à l'abattement de 20 % appliqué sur la moitié de la valeur de la résidence principale, déduction faite du forfait mobilier de 5 %, ceci en tenant compte du barème applicable pour calculer la valeur de l'usufruit et de la nue-propriété (article 669 du Code Général des Impôts). imposable imposées Droits mutation Réduction restante Droits à payer XXXXXX.A théorique rapport Droits à payer Hors succession(*) Total reçu XXXXXX.A Ensemble des héritiers (*) L assurance vie relève d un droit dérogatoire aux règles du droit civil des successions et des régimes matrimoniaux. Les capitaux décès versés au(x) bénéficiaire(s) sont transmis hors succession (article L du Code des Assurances). Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins. 49

16 50 Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins.

17 Simulation de Donation au Dernier Vivant de Monsieur avec option pour la quotité disponible en pleine propriété Les droits de succession sont calculés sur la valeur du patrimoine transmis à chacun des héritiers. Usufruit Nue-propriété Pleine-propriété Quotité Montant Quotité Montant Quotité Montant XXXXXX.A 0,333 0,333 0,333 théorique rapport Dons à inclure Correction à apporter Abattement restant XXXXXX.A Le montant inscrit dans cette colonne correspond à l'abattement de 20 % appliqué sur la moitié de la valeur de la résidence principale, déduction faite du forfait mobilier de 5 %, ceci en tenant compte du barème applicable pour calculer la valeur de l'usufruit et de la nue-propriété (article 669 du Code Général des Impôts). imposable imposées Droits mutation Réduction restante Droits à payer XXXXXX.A théorique rapport Droits à payer Hors succession(*) Total reçu XXXXXX.A Ensemble des héritiers (*) L assurance vie relève d un droit dérogatoire aux règles du droit civil des successions et des régimes matrimoniaux. Les capitaux décès versés au(x) bénéficiaire(s) sont transmis hors succession (article L du Code des Assurances). Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins. 51

18 52 Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins.

19 Simulation de Donation au Dernier Vivant de Madame avec option totalité en usufruit Les droits de succession sont calculés sur la valeur du patrimoine transmis. Les valeurs d usufruit et de nue-propriété sont calculées selon le barème fiscal en vigueur de l'article 669 du Code Général des Impôts. Le taux de répartition est fixé en fonction de l âge de l usufruitier lors de la succession. Usufruit Nue-propriété Pleine-propriété Quotité Montant Quotité Montant Quotité Montant XXXXXX Al. 1, ,500 0, théorique rapport Dons à inclure Correction à apporter Abattement restant XXXXXX Al Le montant inscrit dans cette colonne correspond à l'abattement de 20 % appliqué sur la moitié de la valeur de la résidence principale, déduction faite du forfait mobilier de 5 %, ceci en tenant compte du barème applicable pour calculer la valeur de l'usufruit et de la nue-propriété (article 669 du Code Général des Impôts). imposable imposées Droits mutation Réduction restante Droits à payer XXXXXX Al théorique rapport Droits à payer Hors succession(*) Total reçu XXXXXX Al Ensemble des héritiers (*) L assurance vie relève d un droit dérogatoire aux règles du droit civil des successions et des régimes matrimoniaux. Les capitaux décès versés au(x) bénéficiaire(s) sont transmis hors succession (article L du Code des Assurances). Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins. 53

20 54 Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins.

21 Simulation de Donation au Dernier Vivant de Madame avec option 3/4 en usufruit + 1/4 en pleine propriété Les droits de succession sont calculés sur la valeur du patrimoine transmis. Les valeurs d usufruit et de nue-propriété sont calculées selon le barème fiscal en vigueur de l'article 669 du Code Général des Impôts. Le taux de répartition est fixé en fonction de l âge de l usufruitier lors de la succession. Usufruit Nue-propriété Pleine-propriété Quotité Montant Quotité Montant Quotité Montant XXXXXX Al. 0, ,375 0, , théorique rapport Dons à inclure Correction à apporter Abattement restant XXXXXX Al Le montant inscrit dans cette colonne correspond à l'abattement de 20 % appliqué sur la moitié de la valeur de la résidence principale, déduction faite du forfait mobilier de 5 %, ceci en tenant compte du barème applicable pour calculer la valeur de l'usufruit et de la nue-propriété (article 669 du Code Général des Impôts). imposable imposées Droits mutation Réduction restante Droits à payer XXXXXX Al. théorique rapport Droits à payer Hors succession(*) Total reçu XXXXXX Al Ensemble des héritiers (*) L assurance vie relève d un droit dérogatoire aux règles du droit civil des successions et des régimes matrimoniaux. Les capitaux décès versés au(x) bénéficiaire(s) sont transmis hors succession (article L du Code des Assurances). Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins. 55

22 56 Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins.

23 Simulation de Donation au Dernier Vivant de Madame avec option pour la quotité disponible en pleine propriété Les droits de succession sont calculés sur la valeur du patrimoine transmis à chacun des héritiers. Usufruit Nue-propriété Pleine-propriété Quotité Montant Quotité Montant Quotité Montant XXXXXX Al. 0,333 0,333 0,333 théorique rapport Dons à inclure Correction à apporter Abattement restant XXXXXX Al Le montant inscrit dans cette colonne correspond à l'abattement de 20 % appliqué sur la moitié de la valeur de la résidence principale, déduction faite du forfait mobilier de 5 %, ceci en tenant compte du barème applicable pour calculer la valeur de l'usufruit et de la nue-propriété (article 669 du Code Général des Impôts). imposable imposées Droits mutation Réduction restante Droits à payer XXXXXX Al théorique rapport Droits à payer Hors succession(*) Total reçu XXXXXX Al Ensemble des héritiers (*) L assurance vie relève d un droit dérogatoire aux règles du droit civil des successions et des régimes matrimoniaux. Les capitaux décès versés au(x) bénéficiaire(s) sont transmis hors succession (article L du Code des Assurances). Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins. 57

24 58 Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins.

25 L analyse de la GMF Vie 1 - Vos objectifs Dans votre réflexion sur la transmission de vos biens, vous souhaitez : - Assurer au conjoint survivant des revenus complémentaires de l ordre de par mois - Optimiser la transmission de votre patrimoine à vos enfants et conserver la nature propre des biens transmis. 2 - L'analyse de GMF Vie L'analyse de votre situation à ce jour nous permet de vous apporter les éléments suivants. A - Compléter les revenus du conjoint survivant Votre objectif, à terme, est de permettre au conjoint survivant de percevoir des revenus de votre patrimoine tout en optimisant la rentabilité et la fiscalité. Le bien locatif permet dans un premier temps d assurer un revenu régulier pour le conjoint survivant. Toutefois, cette rentabilité peut être atténuée en raison de divers facteurs tels que l'évolution du marché immobilier, de l'emplacement des biens, de la vacance des biens, de l'insolvabilité des locataires ainsi que la gestion immobilière. Ces inconvénients ne se retrouvent pas dans l'assurance vie. L'assurance vie s'adapte parfaitement à votre objectif de perception de revenus.avec les contrats à versements libres qui procurent une certaine souplesse, vous pouvez ajuster vos versements en fonction de vos besoins. Ce type de contrat bénéficie de nombreux avantages fiscaux ainsi que des options de sorties permettant la perception de revenus réguliers. Concernant votre Compte Libre Croissance, votre conjoint est désigné bénéficiaire à titre principal. Ainsi, aucune fiscalité ne lui sera appliquée si celui-ci venait à bénéficier des capitaux (selon la loi du 21 Août 2007). Toutefois, la fiscalité applicable en cas de décès au titre des contrats d assurance vie subsiste pour les autres bénéficiaires que pourraient être vos enfants. Aussi, je vous propose d étudier la fiscalité qui leur serait applicable le cas échéant. Votre contrat ayant été souscrit à effet du 15/11/1990, les versements effectués sur ce dernier jusqu'au 13/10/1998 sont totalement exonérés de droits de succession, selon l'article 757-B du Code Général des Impôts. Pour les versements réalisés à compter du 13/10/1998, il convient d'appliquer l'abattement de par bénéficiaire. Cette exonération s'applique sur les sommes investies revalorisées tous contrats d assurance vie confondus ainsi que sur les cotisations des contrats d assurance décès. A titre d'information, la valeur acquise correspondant aux versements effectués depuis le 13/10/1998, s'élève à environ au 15/11/2007. Au-delà de cette franchise, il est appliqué un prélèvement forfaitaire de 20% ceci, selon l Article 990-I du Code Général des Impôts. Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins. 59

26 L analyse de la GMF Vie L assurance vie correspond ainsi aux projets que vous vous êtes fixés : - transmettre votre patrimoine à vos proches avec un minimum de coût. - optimiser dès à présent la transmission de votre patrimoine sur le plan fiscal. - compléter les revenus. Votre contrat Compte Libre Croissance a bénéficié d'un taux servi en 2006 de 4,55 % (net de frais de gestion, brut de prélèvements sociaux). Vous pouvez ainsi faire fructifier votre patrimoine en toute sécurité et percevoir des revenus réguliers grâce à notre Service Revenus à la Carte. A cet effet, vous trouverez ci-joint une étude chiffrée avec l'hypothèse suivante : - capital constitutif du service revenu au 31/12/2007 : ,45. - perception de revenus trimestriels à partir du 31/03/ montant du revenu souhaité : par trimestre (1 500 par mois). B - Organiser la transmission de vos biens immobiliers au profit de vos deux enfants Vous souhaitez effectuer un partage de vos biens immobiliers. Dans le cadre de cette transmission, vous souhaitez : - conserver la jouissance de ces biens (notamment votre résidence principale et votre résidence secondaire). - assurer le paiement des charges inhérentes aux biens. - réduire les frais liés à cette transmission. - conserver le caractère propre des biens transmis aux enfants. La Société Civile Immobilière Familiale La SCI peut être une solution de transmission du patrimoine immobilier à vos enfants. Ainsi, la SCI est propriétaire des immeubles, tandis que les associés détiennent des parts sociales de celle-ci à proportion de leurs apports. Les parents peuvent donc s associer à leurs enfants et leur transmettre des biens immobiliers avec de nombreux avantages. Cependant, la constitution d une SCI et son fonctionnement génèrent un coût et des contraintes : En effet,la rédaction des statuts par un professionnel du droit est conseillée :avocat ou notaire,dont les honoraires sont libres, selon la complexité du dossier. Les statuts doivent être timbrés et enregistrés. Il faut également faire paraître un avis de constitution de la SCI dans un journal d annonces légales, puis procéder à l immatriculation auprès d un Centre de Formalités des Entreprises. 60 Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins.

27 L analyse de la GMF Vie Par ailleurs, s ajoute à cela les frais de publicité foncière visant à informer les tiers du transfert de la propriété d un immeuble à la SCI. La SCI présente certains avantages : Elle permet avant tout d éviter l indivision successorale : La SCI assure en effet une plus grande pérennité, le décès d un associé n entraînant pas la dissolution de la société. En outre, les parents peuvent procéder à des donations de parts de SCI, soit en pleine propriété soit sous la forme de parts démembrées où seule la nue-propriété des parts sociales est transmise aux enfants, afin de conserver les revenus inhérents aux biens. Ces donations peuvent être échelonnées dans le temps afin d optimiser les avantages fiscaux, c est-à-dire profiter au mieux de l abattement applicable par parent et par enfant tous les six ans ( entre parents et enfants et réductions de droits de donations prévues en fonction de l âge du donateur). De plus, la valeur des parts prise en compte dans le cadre de la donation résulte de la différence entre l actif net et le passif de la SCI. Concernant l ISF, l associé redevable de cet impôt devra déclarer la quote-part qu il détient au titre de la SCI. Ces parts de SCI sont imposables pour leur valeur au 1er Janvier de l année d imposition. En outre, lorsque l'immeuble détenu par le biais de la SCI constitue pour le détenteur des parts, sa résidence principale, ce dernier a la possibilité de pratiquer, sur la valeur des parts, un abattement de 20 % (30 % à compter de 2008) de la même façon que s'il détenait l'immeuble directement. Pour plus d information, vous trouverez en annexe la Lettre Patrimoniale portant sur le sujet des SCI. Donation partage avec réserve d usufruit Madame XXXXX et vous-même êtes actuellement propriétaires de trois biens immobiliers.vous avez la possibilité de transmettre une partie de vos biens à vos deux enfants par le biais d une donation-partage avec réserve d usufruit. Pour rappel, la donation-partage vous permet de donner et répartir par acte notarié, de votre vivant, entre vos enfants notamment, tout ou partie de votre patrimoine. Les biens transmis seront évalués à la date de la donation-partage, ce qui est souvent plus intéressant qu au jour du décès, si les biens se sont valorisés entre temps.toutefois, pour que cette évaluation des biens soit retenue, certaines conditions doivent être remplies, notamment que tous vos enfants doivent avoir bénéficié de la donation-partage. La donation-partage avec clause de réserve d'usufruit permet au donateur de continuer à jouir du bien qu il a transmis et de conserver, le cas échéant, la possibilité d en percevoir des revenus. Ainsi, en donnant votre résidence secondaire et votre bien locatif en vous réservant l usufruit, vos enfants n auraient plus de droits de succession à acquitter. Sur le plan fiscal, les droits de donation seront calculés uniquement sur la valeur de la nue-propriété du bien, en fonction de l'âge de l'usufruitier (le donateur) au moment de la donation (d'après le barème de l'article 669 du Code Général des Impôts). Document non contractuel conforme aux données communiquées par vos soins. 61

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte Exposé sur les successions du 26 février 2015 Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte «Les formalités bancaires formalités diverses et déclaration fiscale de succession»

Plus en détail

CONSEILS -EN- PATRIMOINE. Étude ISF. A l attention de Monsieur et Madame XXXXXXXX

CONSEILS -EN- PATRIMOINE. Étude ISF. A l attention de Monsieur et Madame XXXXXXXX CONSEILS -EN- PATRIMOINE Étude ISF A l attention de Monsieur et Madame XXXXXXXX 10 Préambule Ermont, le XXXXXX Évaluer, déclarer son Impôt de Solidarité sur la Fortune dans de bonnes conditions demeurent

Plus en détail

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie Incidences de la réforme de la fiscalité successorale Sommaire Grandes lignes de la réforme : - Exonération des successions entre époux ou

Plus en détail

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété Tout actif peut faire l objet d une donation. L intérêt d associer le mécanisme de la donation et celui

Plus en détail

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles transmettre www.notaires.paris-idf.fr Transmettre «Donner c est donner». La donation est un acte important car le donateur transmet immédiatement et définitivement la propriété des

Plus en détail

CONSEILS -EN - PATRIMOINE

CONSEILS -EN - PATRIMOINE CONSEILS -EN - PATRIMOINE ÉTUDE ISF à l attention de Madame XXXXXXXX réalisé le XXXXXXXXX par XXXXXXXX Préambule Ermont, le... Évaluer, déclarer son Impôt de Solidarité sur la Fortune dans de bonnes conditions

Plus en détail

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint Les régimes matrimoniaux et la protection financière du Conjoint Le jeudi 28 novembre 2013 de 18h30 à 20h30, au Château de Brindos, 1 Allée du château à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection

Plus en détail

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit Donations, successions Droits de mutation à titre gratuit Août 2012 Henry Royal 1 Tél : 01 47 68 96 92 contact@royalformation.com www.royalformation.com Territorialité I. - Exonérations des droits de mutation

Plus en détail

Transmettre son patrimoine :

Transmettre son patrimoine : Transmettre son patrimoine : quelques repères pour y voir plus clair Paris, Espace Actionnaires 11/12/2014 l Webconférence En cas de difficultés techniques, n hésitez pas à joindre l un des 2 numéros suivants:

Plus en détail

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008?

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Lundi 8 octobre 2007 Nancy Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Frédéric Gros Directeur Nancy Élise Moras Ingénieur patrimonial

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010

LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010 LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010 DROITS D ENREGISTREMENT (donation, succession et ISF) 1. PRINCIPAUX ABATTEMENTS 2. TARIFS SUCCESSIONS ET DONATIONS EVALUATION DES BIENS

Plus en détail

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS LA FISCALITE DES SUCCESSIONS La succession est assujettie à une fiscalité et peut générer des droits de succession. Les droits de succession sont calculés sur l actif net recueilli par chaque héritier

Plus en détail

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? :

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Conférence d information du Me Cécile SADELER Chambre des Notaires de Paris Existe-t-il réellement une liberté de transmettre?

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS GUIDE PRATIQUE DE LA SCI MISES A JOUR et COMPLEMENTS D'INFORMATIONS Les présentes mises à jour concernent le quatrième tirage 2000. PACS ( Pacte civil de solidarité ) - Page 6 Le régime applicable entre

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2014 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2014 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.7 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.7 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

Transmettre son patrimoine forestier

Transmettre son patrimoine forestier Transmettre son patrimoine forestier SOMMAIRE +,#+%-.+/(-. *,#$/$&/+$./,#$0-1$$./-$&/($ +,#2++//$$./,#$&%-(/&++4$,%(&-&(/(-.&&$((51$&+16($.&-$&/($& 3 7 Transmettre son patrimoine forestier Dans notre département,

Plus en détail

www.expert-invest.fr

www.expert-invest.fr www.expert-invest.fr Ce document est une synthèse non exhaustive du contenu du bilan patrimonial global que nous proposons. Il ne saurait se substituer à une véritable analyse de notre part ni remplacer

Plus en détail

«Succession, comment ça marche?»

«Succession, comment ça marche?» «Succession, comment ça marche?» JARVILLE Jeudi 19 mars 2015 Serge CONSTANT Notaire à NANCY Président de la Chambre des Notaires PLAN I. Comment est composée la succession? Cela dépend de la situation

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

Etablir la dévolution successorale

Etablir la dévolution successorale Le recours à un notaire n est pas obligatoire mais il est souvent recommandé. Le recours devient obligatoire dans le cas d une donation, du partage d'une succession dont dépendent des immeubles, de l existence

Plus en détail

Succession L un de vos proches est décédé

Succession L un de vos proches est décédé Succession L un de vos proches est décédé Qui hérite? Dans quelle proportion? Quel en est le coût? Votre notaire est là pour vous aider et vous assister dans les opérations successorales que vous aurez

Plus en détail

DOSSIER SUCCESSORAL (simulation)

DOSSIER SUCCESSORAL (simulation) DOSSIER SUCCESSORAL (simulation) Sommaire Introduction Situation matrimoniale - héritiers Votre patrimoine Fiscalité successorale en l'absence de dispositions de dernières volontés Fiscalité successorale

Plus en détail

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation

Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Les stratégies de démembrement restent-elles pertinentes? Les clés d optimisation Animé par : Benoît Baron, Rédacteur en chef - L AGEFI ACTIFS Intervenants : Grégoire SALIGNON Directeur de l ingénierie

Plus en détail

La clause bénéficiaire démembrée

La clause bénéficiaire démembrée La clause bénéficiaire démembrée 1 Sommaire Chapitre 1 : Le démembrement du droit de propriété : Généralités Chapitre 2 : Le principe du démembrement de la clause bénéficiaire d un contrat d assurance-vie

Plus en détail

L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession?

L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession? L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession? 1 SOMMAIRE Les nouveautés successorales de la loi TEPA 2007 Allégement des droits de mutation à titre gratuit Assurance

Plus en détail

Conférence EPSG 1 er avril 2011. Transmission successorale d immeubles détenus par des résidents belges en France

Conférence EPSG 1 er avril 2011. Transmission successorale d immeubles détenus par des résidents belges en France 1 Transmission successorale d immeubles détenus par des résidents belges en France Valérie-Anne de Brauwere Avocat Chargée de cours au Mastère Spécial en gestion fiscale (Solvay Business School) THALES

Plus en détail

Analyse Patrimoniale

Analyse Patrimoniale K PATRIMOINE Tertia II 5 rue Charles Duchesne 13290 Aix en Provence Les Milles Tel : 04 42 29 11 60 Fax : 04 42 38 12 19 Analyse Patrimoniale Mme et M. Exemple La présente étude a été élaborée sur la base

Plus en détail

Vademecum du. patrimoine 2013. Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation

Vademecum du. patrimoine 2013. Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation Vademecum du patrimoine 2013 1 8 e é d i t i o n / E x t r a i t Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation S o u s l a d i r e c t i o n d e V é r o n i q u e C o u t u

Plus en détail

SAVOIR TIRER PARTI DES OPPORTUNITES FISCALES DE LA SOCIETE CIVILE A L'IR

SAVOIR TIRER PARTI DES OPPORTUNITES FISCALES DE LA SOCIETE CIVILE A L'IR SAVOIR TIRER PARTI DES OPPORTUNITES FISCALES DE LA SOCIETE CIVILE A L'IR Outil d'optimisation fiscale très performant par rapport à la détention directe d'un patrimoine, la société civile permet de choisir

Plus en détail

Édition 2014. mes. démarches. pour. préparer. etorganiser. ma succession

Édition 2014. mes. démarches. pour. préparer. etorganiser. ma succession Édition 2014 mes démarches pour préparer etorganiser ma succession ÉDITO Vous guider dans vos démarches Pour protéger vos proches, il est essentiel de préparer votre succession. Cette démarche, si elle

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 91 DU 27 OCTOBRE 2009 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-27-09 INSTRUCTION DU 16 OCTOBRE 2009 REFORME DU REGIME DE DEDUCTION DES CHARGES DE GROSSES REPARATIONS

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

Loi sur la fiscalité du patrimoine (Loi de finances rectificative pour 2011)

Loi sur la fiscalité du patrimoine (Loi de finances rectificative pour 2011) CENTRE ALTHEMIS DE DOCUMENTATION OPERATIONNEL Loi sur la fiscalité du patrimoine (Loi de finances rectificative pour 2011) Principales mesures ENTRÉE EN VIGUEUR 3 mars 2011 Exit tax Un jour franc après

Plus en détail

REFORME FISCALITE DU PATRIMOINE

REFORME FISCALITE DU PATRIMOINE REFORME FISCALITE DU PATRIMOINE INTRODUCTION L article 11 de la LOI DE FINANCE RECTIFICATIVE pour 2011 modifie l article 990I du CGI sur 3 points: 1 Modification du taux de prélèvement lorsque le montant

Plus en détail

Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96)

Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96) G ISF SONT EXONERES Instruction du 10 mai 1996 (BOI 7 S-5-96) L'article 6 de la loi de finances pour 1996 (n 95-1346 du 30 décembre 1995 - JO du 31 décembre 1995, p. 19030 et 19031): - précise le champ

Plus en détail

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal Du constat au conseil Intervenants Félix CICERON, Directeur de l ingénierie patrimoniale, Expert& Finance José SOTO, Directeur des partenariats

Plus en détail

MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE

MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE 2 Sommaire Comprendre et anticiper sa succession Pour protéger vos proches, il est essentiel de préparer votre succession. Cette démarche, si elle est anticipée,

Plus en détail

II. - Dispositions du projet de loi

II. - Dispositions du projet de loi Le développement de l économie passe en priorité par la réhabilitation du travail comme moyen de procurer aux salariés un meilleur confort de vie et de relancer la machine économique. Le confort de vie,

Plus en détail

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U N O T A I R E S OUVERTURE DE SUCCESSION LISTE DES PIECES A FOURNIR AU NOTAIRE Concernant le défunt : - Deux extraits de son acte de décès, - Livret de famille et

Plus en détail

15 La donation-partage transgénérationnelle

15 La donation-partage transgénérationnelle LES LIBÉRALITÉS-PARTAGES 15 La donation-partage transgénérationnelle Pourquoi choisir une donationpartage transgénérationnelle? Avantages au point de vue juridique... 691 Avantages au point de vue fiscal...

Plus en détail

DOSSIER PRATIQUE Latransmission depatrimoine

DOSSIER PRATIQUE Latransmission depatrimoine DOSSIER PRATIQUE Latransmission depatrimoine Édition 2011 Comprendre les règles de l héritage Anticiper et préparer sa succession Transmettre efficacement son patrimoine Préparer la transmission de son

Plus en détail

Conférence Association des savoirs à Dunkerque

Conférence Association des savoirs à Dunkerque Conférence Association des savoirs à Dunkerque 1 Allianz parmi les leaders mondiaux Chiffres clés 2012 Allianz 1er assureur européen par sa capitalisation boursière Allianz SE : 58,6 M. AXA : 44,3 M Zürich

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS SERVICE POPULATION ET CITOYENNETE SECTEUR ETAT CIVIL INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE Annexe du décret n 2002 1556 du 23 décembre 2002 Ce document est destiné

Plus en détail

TRANSMISSION D ENTREPRISE FAMILIALE : VAINCRE LES OBSTACLES!

TRANSMISSION D ENTREPRISE FAMILIALE : VAINCRE LES OBSTACLES! TRANSMISSION D ENTREPRISE FAMILIALE : VAINCRE LES OBSTACLES! 1 Caroline EMERIQUE GAUCHER, Etude 1768, Paris Chargée d enseignement à Paris Dauphine Hubert FABRE, Notaire SCP Rozès Fabre, Paris Chargé d

Plus en détail

Dans leur pratique quotidienne, les notaires peuvent rencontrer certaines difficultés relatives notamment à :

Dans leur pratique quotidienne, les notaires peuvent rencontrer certaines difficultés relatives notamment à : VERVANDIER Pierre-Luc - pierre-luc.vervandier@notaires.fr Réponse du Conseil supérieur du notariat à la consultation publique de la Commission européenne sur les approches possibles pour lever les obstacles

Plus en détail

Chapitre VII : La déclaration de Succession

Chapitre VII : La déclaration de Succession Chapitre VII : La déclaration de Succession 1ère partie : la déclaration de succession principale Pour traiter une déclaration de succession, saisir impérativement la date du décès dans la fiche client.

Plus en détail

GESTION DU PATRIMOINE

GESTION DU PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE Christian PRISCO-CHREIKI GESTION DU PATRIMOINE, 2007 ISBN : 978-2-212-53808-3 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 PREMIÈRE PARTIE LES GRANDS PRINCIPES DE LA GESTION DE PATRIMOINE CHAPITRE

Plus en détail

NOTICE FISCALE DES CONTRATS D ASSURANCE VIE

NOTICE FISCALE DES CONTRATS D ASSURANCE VIE NOTICE FISCALE DES CONTRATS Cette notice est destinée à vous informer des principales dispositions fiscales actuellement en vigueur, s appliquant aux contrats individuels d assurance sur la vie (épargne,

Plus en détail

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 - Mesures concernant le patrimoine - Mesures concernant l assurance vie - Zoom sur quelques dispositions du Projet de Loi de Finances

Plus en détail

PARTICULIERS FISCALITÉ

PARTICULIERS FISCALITÉ PARTICULIERS FISCALITÉ 2015 SOMMAIRE CE QUI CHANGE EN 2015 p.4 1 - IMPÔT SUR LE REVENU p.6 2 - IMPÔT DE SOLIDARITÉ SUR LA FORTUNE p.8 3 - REVENUS DE CAPITAUX MOBILIERS p.9 4 - PLUS-VALUES DE CESSION DE

Plus en détail

José DUCASSE-DAVID - François-Régis BOYER Nathalie CAYROU LAURE

José DUCASSE-DAVID - François-Régis BOYER Nathalie CAYROU LAURE Membre d une association agréée - le règlement des honoraires par chèque est accepté. Office Notarial 13 Rue d'alsace Lorraine B.P. 50634 31006 Toulouse Cedex Tél. 05 62 27 58 58 Fax. 05 62 27 58 59 Service

Plus en détail

Carnet. L assurance vie et le démembrement. Juin 2012

Carnet. L assurance vie et le démembrement. Juin 2012 Carnet à Thème thème L assurance vie et le démembrement Juin 2012 L ASSURANCE VIE ET LE DÉMEMBREMENT 3 Introduction L assurance vie et le démembrement : une solution pour la transmission du patrimoine

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011)

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) En l absence d un accord sur le projet de réforme du patrimoine, le Gouvernement a convoqué une commission mixte paritaire afin d établir

Plus en détail

Assurance vie, immobilier, philanthropie, le démembrement comme outil patrimonial

Assurance vie, immobilier, philanthropie, le démembrement comme outil patrimonial Assurance vie, immobilier, philanthropie, le démembrement comme outil patrimonial Animé par : Benoît BARON, Rédacteur en chef -L AGEFI ACTIFS Patrick MÜLLINGHAUSEN Associé PATRIMJURIS CONSULTANTS Co-responsable

Plus en détail

Parlons Assurance-vie

Parlons Assurance-vie Parlons Assurance-vie Aléa : événement incertain lié au risque assuré par le contrat. Arbitrage : possibilité de modifier la répartition entre les différents supports de placement des primes. Arrérage

Plus en détail

Financement des études supérieures

Financement des études supérieures Page 1 sur 10 Financement des études supérieures Cas d étude : couple de quarantenaires avec 3 enfants de 9, 6 et 4 ans. Début des études pour le 1 er enfant = 2022 Début des études pour le 2 e enfant

Plus en détail

L IMPÔT SUR LA FORTUNE

L IMPÔT SUR LA FORTUNE L IMPÔT SUR LA FORTUNE Cet impôt a succédé à l'«impôt sur les grandes fortunes» (IGF) créé en 1982. Créé par la loi de finances pour 1989, il reprend les mécanismes et la philosophie de l'igf, supprimé

Plus en détail

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts

Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts Diversifier son patrimoine tout en réduisant ses impôts 1 Diversifier son patrimoine. Problématiques liées au développement du patrimoine Minorer les risques Optimiser la fiscalité Développer son patrimoine

Plus en détail

Le couple. et l argent

Le couple. et l argent LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Le couple Mariage, PACS, ou concubinage, la vie à deux implique le plus souvent des choix mais aussi des obligations. Alors, qu en est-il en matière de gestion

Plus en détail

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt

Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Vous orienter pour la gestion des capitaux du défunt Les obligations fiscales Droits de succession à régler dans les 6 mois La déclaration de succession est une étape importante du règlement d une succession.

Plus en détail

LA SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE FICHE TECHNIQUE

LA SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE FICHE TECHNIQUE LA SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE FICHE TECHNIQUE Introduction : REGIME GENERAL DES SOCIETES CIVILES 1. Constitution 2. Fonctionnement 3. Statut juridique des associés LA SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE I. Pourquoi

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION

LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION MAJ 23/04/12 Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION Une donation peut imposer au donataire une ou plusieurs obligations (charge), ou prévoir une résolution de l

Plus en détail

Étude Patrimoniale Document de collecte d informations. Votre conjoint. Vous. Vos proches. Date de l entretien... DOSSIER

Étude Patrimoniale Document de collecte d informations. Votre conjoint. Vous. Vos proches. Date de l entretien... DOSSIER Date de l entretien.... DOSSIER Vous Votre conjoint Prénom.... Prénom.... Nom.... Nom.... Date de naissance... Date de naissance.... Situation familiale marié(e) célibataire divorcé(e) veuf(ve) union libre

Plus en détail

Séance du 29 janvier 2015 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 01/2015).

Séance du 29 janvier 2015 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 01/2015). DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES SERVICE JURIDIQUE DE LA FISCALITE Sous-direction du contentieux des impôts des professionnels Bureau JF 2 B 86, allée de Bercy - Teledoc 944 75572 PARIS cedex

Plus en détail

DE LA STRATÉGIE AUX ACTES

DE LA STRATÉGIE AUX ACTES DE LA STRATÉGIE AUX ACTES N 3.0 La lettre du Groupe ALTHÉMIS, réseau notarial // N 3.0 // avril 2010 LES GRANDES ÉTAPES DU RÈGLEMENT D UNE SUCCESSION Sommaire ETAPE N 1 : OUVERTURE DU DOSSIER ETAPE N 2

Plus en détail

1. Lois de Finances rectificatives 2011... 2. 1.1. LFR 2011 adoptée le 6 juillet 2011 : Fiscalité du Patrimoine... 2. 1.1.1. Réforme de l ISF...

1. Lois de Finances rectificatives 2011... 2. 1.1. LFR 2011 adoptée le 6 juillet 2011 : Fiscalité du Patrimoine... 2. 1.1.1. Réforme de l ISF... version6.2.1.0 Dernières évolutions 1. Lois de Finances rectificatives 2011... 2 1.1. LFR 2011 adoptée le 6 juillet 2011 : Fiscalité du Patrimoine... 2 1.1.1. Réforme de l ISF... 2 1.1.2. Donations et

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

CONFIEZ A U N SPECIALISTE VOTRE ETUDE PATRIMONIALE

CONFIEZ A U N SPECIALISTE VOTRE ETUDE PATRIMONIALE - CONFIEZ A U N SPECIALISTE VOTRE ETUDE PATRIMONIALE Le savoir-faire d'un expert au profit de votre patrimoine Parce que votre patrimoine est unique, nous vous proposons d'élaborer ensemble votre stratégie

Plus en détail

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg _ FR PLANIFICATION SUCCESSORALE La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg La planification successorale La planification successorale au Grand-Duché de Luxembourg Planification successorale

Plus en détail

DOSSIER PRATIQUE La transmission de patrimoine

DOSSIER PRATIQUE La transmission de patrimoine DOSSIER PRATIQUE La transmission de patrimoine Édition 2014 Comprendre les règles de l héritage Anticiper et préparer sa succession Transmettre efficacement son patrimoine Avant-propos Préparer la transmission

Plus en détail

Actualité fiscale et patrimoniale

Actualité fiscale et patrimoniale novembre 2014 Actualité fiscale et patrimoniale Me Pascal JULIEN SAINT-AMAND Notaire, ancien avocat fiscaliste, Docteur en Droit Réseau notarial ALTHÉMIS 79, rue Jouffroy d Abbans 75017 Paris Tél : 01.44.01.25.00

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte L ASSURANCE VIE L essentiel sur Fiscalité Fonds en euros Unités de compte Qu est ce que c est? Un produit d épargne à moyen et long terme L assurance vie sert à épargner et faire fructifier son capital,

Plus en détail

Donation de droits démembrés

Donation de droits démembrés Ed. Francis Lefebvre DEMEMBREMENT DE PROPRIETE SECTION 2 Donation de droits démembrés Les démembrements de propriété entre usufruitier et nu-propriétaire sont le plus souvent subis. Le décès d un conjoint

Plus en détail

Le régime des monuments historiques

Le régime des monuments historiques Cabinet Fiscal Urios André, docteur en droit, Conseil fiscal et patrimonial, conseil en investissement et transactions immobilières Le régime des monuments historiques Le régime des monuments historiques

Plus en détail

Lettre Patrimoniale. Les clés d une transmission réussie. Hors Série /// Transmission AVRIL 2015 SOMMAIRE

Lettre Patrimoniale. Les clés d une transmission réussie. Hors Série /// Transmission AVRIL 2015 SOMMAIRE Lettre Patrimoniale B A N Q U E P R I V É E Hors Série /// Transmission AVRIL 2015 SOMMAIRE P.2 à 7 Transmission de patrimoine : de l intérêt d anticiper - Simple ou partage : quelle donation privilégier?

Plus en détail

L essentiel de la succession en 30 minutes

L essentiel de la succession en 30 minutes L essentiel de la succession en 30 minutes Francine Robin Responsable du service des tutelles, curatelles et successions Le plan de vol BCGE L ordre de succession légal Les réserves héréditaires et la

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

www.expert-invest.fr

www.expert-invest.fr www.expert-invest.fr Ce document est une synthèse non exhaustive du contenu du bilan patrimonial professionnel que nous proposons. Il ne saurait se substituer à une véritable analyse de notre part ni remplacer

Plus en détail

PACTE DUTREIL ET DONATION PARTAGE AVEC SOULTE LES OUTILS INCONTOURNABLES DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISE

PACTE DUTREIL ET DONATION PARTAGE AVEC SOULTE LES OUTILS INCONTOURNABLES DE LA TRANSMISSION D ENTREPRISE Gisèle ATHIMON Expert et Finance PARIS Grégoire BUNOT Vilaine et associés Saint Herblain Dominique ALINE Expert et Finance RENNES Raphael GUERIN Expert et Finance NANTES Hervé Bertrand ALTONEO ANGERS Expert

Plus en détail

A la découverte de l assurance vie HSBC France

A la découverte de l assurance vie HSBC France A la découverte de l assurance vie HSBC France L assurance vie, le placement qui vous accompagne dans tous vos projets Depuis quelques années, l assurance vie est devenue le placement préféré des Français

Plus en détail

«DROIT DE LA FAMILLE, DROIT DES BIENS ET DROIT DES SUCCESSIONS DANS UN CONTEXTE FRANCO-JAPONAIS ET INTERNATIONAL»

«DROIT DE LA FAMILLE, DROIT DES BIENS ET DROIT DES SUCCESSIONS DANS UN CONTEXTE FRANCO-JAPONAIS ET INTERNATIONAL» UFE-Japon COMPTE RENDU DES CONFERENCES DU 20 MARS 2014 «DROIT DE LA FAMILLE, DROIT DES BIENS ET DROIT DES SUCCESSIONS DANS UN CONTEXTE FRANCO-JAPONAIS ET INTERNATIONAL» Avec la participation de : Maître

Plus en détail

Personnes physiques domiciliées hors de France

Personnes physiques domiciliées hors de France SECTION 3 Personnes physiques domiciliées hors de France 1. À condition que la valeur nette de leur patrimoine imposable soit supérieure à la limite de la première tranche du tarif fixé à l'article 885

Plus en détail

Assurance vie et succession 23/05/2011

Assurance vie et succession 23/05/2011 Assurance vie et succession 23/05/2011 Les enjeux SOMMAIRE Le contrat d assurance vie Contrat d assurance vie dénoué et succession Contrat d assurance vie non dénoué et succession Conclusion Les enjeux

Plus en détail

Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs.

Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs. Le Guide de l Héritier Le Crédit Agricole vous assiste : vous trouverez ci-contre des conseils pour vous aider dans la gestion de vos avoirs. Le Crédit Agricole souhaite être à vos côtés dans cette période

Plus en détail

LA DONATION ENTRE VIFS

LA DONATION ENTRE VIFS Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA DONATION ENTRE VIFS La donation entre vifs est l acte par lequel le donateur se dépouille actuellement et irrévocablement d un bien ou d un droit au profit

Plus en détail

N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Comment remplir une déclaration de succession?

N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Comment remplir une déclaration de succession? N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Comment remplir une déclaration de succession? page 2 : Succession, comment faire? pages 2 et 3 : Qui hérite et comment? page 4 : Comment rédiger une déclaration

Plus en détail

Ce chiffre impactera naturellement les cases de la ligne 470 (même page).

Ce chiffre impactera naturellement les cases de la ligne 470 (même page). Déclaration annuelle des revenus : déduction des intérêts d emprunt I. Dates de déclaration des revenus La date limite de dépôt de la déclaration papier est fixée au lundi 27 mai 2013 à minuit. Les usagers

Plus en détail

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles LE DIVORCE Vie à deux LA PRESTATION COMPENSATOIRE www.notaires.paris-idf.fr Vie à deux LE DIVORCE - LA PRESTATION COMPENSATOIRE Au fil du temps, le divorce a été simplifié et pacifié.

Plus en détail

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011

FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 FLASH Projet de loi de finances rectificative pour 2011 Conseil des Ministres du 11/ 05/2011 Actualisation du flash sur les dispositions présentées à la presse le 12/04/2011 Le PLFR 2011 sera examiné par

Plus en détail

> Votre conjoint. Adresse :... Régime matrimonial :... ... Avantages matrimoniaux (ou autres particularités) :

> Votre conjoint. Adresse :... Régime matrimonial :... ... Avantages matrimoniaux (ou autres particularités) : Date de l'entretien :... > Vous Prénom :... Nom :... Date de naissance :... Situation familiale : Marié Célibataire Divorcé Veuf Union libre PACS > Votre conjoint Prénom :... Nom :... Date de naissance

Plus en détail

ISF Point information Octobre 2014. Audit Expertise comptable Conseil

ISF Point information Octobre 2014. Audit Expertise comptable Conseil ISF Point information Octobre 2014 ISF Point information 2 SOMMAIRE Pages RAPPEL DE QUELQUES REGLES 3 à 6 PROBLEMATIQUE LIEE AU PATRIMOINE PROFESSIONNEL 7 à 13 LES CLIGNOTANTS FISCAUX 14 ISF Point information

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

Thèmes de Formation. Les fondamentaux techniques et commerciaux. Technique et commercial : les indissociables

Thèmes de Formation. Les fondamentaux techniques et commerciaux. Technique et commercial : les indissociables Thèmes de Formation Thématiques de formation délivrées par Michel Brillat, Directeur de la Formation et de l Ingénierie Patrimoniale, CGP Entrepreneurs Pour ce faire, le minimum «syndical» à savoir PEL,

Plus en détail

Documents CARDIF - Rueil le 12/03/01 MODELES D'ACTES SOUSCRIPTIONS ET CLAUSES BENEFICIAIRES DEMEMBREES

Documents CARDIF - Rueil le 12/03/01 MODELES D'ACTES SOUSCRIPTIONS ET CLAUSES BENEFICIAIRES DEMEMBREES Documents CARDIF - Rueil le 12/03/01 MODELES D'ACTES SOUSCRIPTIONS ET CLAUSES BENEFICIAIRES DEMEMBREES 2 2 RECOMMANDATIONS - Aucune modification dans le contenu des actes ne doit être effectuée sans informer

Plus en détail