Le développement des chaudières à bois automatiques, une solution adaptée pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le développement des chaudières à bois automatiques, une solution adaptée pour réduire les émissions de gaz à effet de serre."

Transcription

1 Le développement des chaudières à bois automatiques, une solution adaptée pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Présenté par Marie METENIER FACULTE DE DROIT DE LIMOGES MASTER 1 Droit de l environnement, de l aménagement Et de l urbanisme

2 Comme le disait François Mauriac, «il ne sert à rien à l homme de gagner la Lune, s il en vient à perdre la terre». La production de gaz à effet de serre par l activité humaine met directement en péril l environnement de la planète. Ainsi il convient comme l avait énoncé en 1972 lors de la Conférence de Stockholm René Dubos, «penser global et agir local». C est pourquoi ce projet de développement des chaudières automatiques au bois, s inscrit dans une démarche locale en proposant à la Commune de Vallon-en-Sully de réduire considérablement ses émissions de gaz à effet de serre afin d améliorer la qualité de l air et de la vie de sa population. L une des sources principales d émission de gaz à effet de serre est le mode de production et d alimentation en chauffage des populations avec l utilisation d énergies dites fossiles et non renouvelables. C est pourquoi, le projet de développement de chaudière automatique à bois est une alternative pérenne car le bois est une énergie renouvelable. En effet, l augmentation de 10% de la consommation de bois pour le chauffage permettrait la réduction d environ 4 millions de tonnes par ans d émissions de CO2 qui est l un des principal gaz à effet de serre ce qui représente plus de la moitié de l accroissement des émissions de CO2 de la France entre 1990 et L'augmentation considérable des gaz à effet de serre au cours des dernières années a essentiellement une origine anthropique due notamment à l'utilisation d'énergies fossiles mais aussi à la déforestation. Or le projet présenté permettrait non seulement d'utiliser l'énergie renouvelable qu'est le bois mais également de contribuer à une gestion durable des forêts et à une reforestation pour permettre de subvenir aux besoins des populations. A sa pérennité, il convient également de rappeler que le bois a un effet neutre sur les émissions de gaz à effet de serre car le CO2 issu de sa combustion est assimilé par l arbre lors de sa croissance. Il apparait donc nécessaire de traiter cette source de pollution qu est le chauffage afin d améliorer la qualité de vie des populations et préserver l environnement. Bien que le bois ne soit pas une alternative dénuée de toute pollution, le développement de son utilisation permettra une réduction exponentielle de l'émission des gaz à effet de serre tout répondant parfaitement aux exigences d'un développement durable pour préserver l'environnement des générations futures. Il conviendra dans un premier temps de mettre en exergue le fonctionnement technique des chaudières automatiques afin de démontrer leur faisabilité technique (I), puis de mettre en évidence les avantages de ce projet permettant non seulement une réduction des gaz à effet de serre mais aussi répondant aux principes du développement durable, avec la création d emplois, le bénéfice pour la santé et la protection garantie de l environnement (II).

3 I- Description et mise en place du projet de Chaudière à bois pour la commune de Vallon-en-Sully afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. A- Viabilité technique du projet Présentation des chaudières automatiques au bois : Une chaudière automatique est une installation alimentée par des plaquettes ou granulés, stocké dans un silo dont l'autonomie peut être de plusieurs mois. Le bois utilisé est du bois déchiqueté provenant d'origines diverses. Ce combustible va se présenter sous la forme de copeaux de petite granulométrie régulière. Concernant le temps de séchage du bois, il faut 3 à 5 mois pour le bois déchiqueté contre 2 ans pour une bûche. Pour caractériser le combustible bois il convient d'examiner les masses volumique réelle et le contenu énergétique du bois. La masse volumique réelle s'exprime en Kg/m3, elle dépend de l'essence et du taux d'humidité. Le contenu énergétique du bois s'exprime en Pouvoir Calorifique inférieur. C'est la quantité de chaleur dégagée par la combustion complète d'un Kg de combustible. Cela dépend des essences et du taux d'humidité, ainsi il est possible de constater que les résineux ont un contenu énergétique supérieur à 5 % face aux feuillus. En prenant l'exemple du Châtaignier qui est un feuillu et celui du Pin qui est un résineux, la masse volumique respective de chacun est de 590 et de 500, mais le pouvoir calorifique du Pin est supérieur à celui du châtaignier avec 5300 kwh/tonne. Une régulation électronique gère toutes les étapes telles que l alimentation, la combustion, le décendrage et l extraction des fumées qui fonctionne avec des bûches consommées par un tirage naturel ou forcé. La chaudière automatique au bois nécessite un silo de stockage qui constitue la réserve de combustibles, un système d extraction et de transfert du combustible vers la chaudière et enfin la chaufferie. Le silo doit être situé à proximité de la chaudière, à l'abri de l'humidité. Il permet d'alimenter automatiquement la chaudière par l'intermédiaire de bras racleurs et de vis sans fin. L utilisation des chaudières à bois nécessite donc un site d extraction du combustible impliquant la nécessité d un espace vaste de stockage. Il est possible d'envisager que la chaufferie et le silo d'alimentation soient implantés dans les locaux en sous-sol des bâtiments administratifs. Ce projet nécessite également le stockage du combustible bois dans un autre local pour permettre d'entreposer la consommation annuelle afin que le bois puisse sécher naturellement et être acheminé toutes les trois semaines.

4 Une chaudière est alimentée par deux sources de production, afin qu en cas de pénurie de bois, assurer une continuité dans la production de chauffage en instaurant un système subsidiaire ayant recours à une énergie fossile. L utilisation de ce système ne se fait qu en cas de réel manque ou en cas d urgence, il ne représente donc pas une source d émission de gaz à effet serre. Quelle source utiliser pour faire fonctionner les chaudières automatiques au bois? Le département de l Allier, comme tous les départements français, dispose de ses ressources propres en bois. Ce territoire est fortement boisé et comprend plusieurs forêts domaniales comme les forêts domaniales de Tronçais, de Dreuille, de Lespinasse et des Colettes qui sont des ressources considérables pour permettre le développement de ce projet mais pas uniquement. Il est possible d identifier trois sources principales pouvant contribuer au fonctionnement des chaudières automatiques au bois. Il s agit du bois récolté en forêt, les déchets et produits connexes de l industrie du bois et les bois de rebus de toute origine. Concernant les produits connexes de l exploitation forestière, il est possible de constater que les opérations de récolte de bois sur pied génèrent la production d environ 60% de déchets pour un arbre en comptant les écorces, les branchages, les sciures et les souches. L exploitation des souches est très peu réalisée et représenterait dans le cadre du projet une source de bois à exploiter non négligeable. Les scieries sont les entreprises qui produisent le plus de déchets de bois. Le développement des chaudières à bois permettrait de valoriser ces déchets. Dans le cadre de la proposition de ce projet à une collectivité publique, il serait intéressant d inclure pour le fonctionnement des chaudières les déchets de bois produits lors de la réalisation de travaux publics. Ce sont pour la majorité des déchets de chantiers comme des échafaudages ou des bois de démolition comme des parquets, la plupart sont ainsi incinérés et mis en décharge. Les chaufferies seraient principalement alimentées par des produits connexes de l industrie du bois et les bois de rebut, qui sont de plus en plus collectés et permettent de constituer l essentiel de l approvisionnement des chaufferies. Les bois susceptibles d être déchiquetés en plaquettes peuvent résulter de différentes opérations de sylviculture ou d arboriculture : exploitation forestière, dépressage de jeunes plantations, élagage, entretien de haies, routes, rivières, entretien des parcs, espaces verts, vergers et vignes.

5 Les chaudières au bois peuvent être un potentiel considérable qui représentant un bois non marchand sous forme de cimes, houppiers, branchages. B- Instauration pratique par la Commune de Vallon-en-Sully La ville de Vallon-en-Sully est située dans le département de l'allier et en région Auvergne. Cette ville moyenne compte environ 1650 habitants. Le choix de porter ce projet pour une commune que l on peut qualifier de rurale s explique d un point de vue technique. En effet, l installation de ce système de chauffage suppose la réalisation d aménagement du territoire avec la création de réseaux souterrains pour transporter la chaleur. Ce projet est donc pertinent dans une commune rurale mais qui dispose néanmoins d infrastructures publiques telles qu une maison de retraite, une école et un collège, une salle des fêtes et les locaux rattachés à la collectivité. L intérêt de la mise en place de la chaudière automatique au bois est qu elle sera capable d alimenter toutes ces infrastructures dès lors que celle-ci ne sont pas trop éloignées les unes des autres. Ce projet n est possible dans des plus grosses agglomérations que localement, pour une copropriété comportant plusieurs immeubles, ou une maison de retraite mais il n est pas possible de raccorder toutes ces infrastructures à une même chaudière dans une plus grosse agglomération. En revanche, cela est tout à fait réalisable techniquement dans une commune telle que Vallon. En effet, la proximité géographique de ces établissements publics permettrait de limiter la construction à une seule chaudière capable de toutes les alimenter grâce à un réseau souterrain. De plus, au regard de l ancienneté de certains de ces bâtiments énergivores et émetteurs de gaz à effet de serre, développer ces chaudières à bois permettrait de renouveler un système de chauffage ancien avec cette technologie neutre en production de gaz à effet de serre. En effet, le dioxyde de carbone (CO2) rejeté lors de la combustion est absorbé lors de la croissance des arbres par le phénomène de photosynthèse. L utilisation du bois pour la production d énergie n a donc pas d impact significatif sur l augmentation de l effet de serre et contribue à une réduction globale des émissions de gaz à effet de serre s il remplace une énergie fossile. L intérêt de ce projet réside donc dans le fait d inciter la Ville de Vallon-en- Sully.

6 II- Les avantages économiques, sociaux et environnementaux du développement des chaudières automatique à bois. L'action préconisée pour réduire les émissions de gaz à effet de serre dans la Commune de Vallon-en-Sully permet également de répondre aux exigences d'un projet en conformité avec les trois piliers du développement durable, présentant ainsi des avantages économiques (A), des avantages sociaux (B) et des avantages environnementaux ( C ). A- Les avantages économiques Dans un contexte de crise, le développement des projets comme les chaudières au bois automatique n a pas simplement pour effet de réduire l émission de gaz à effet de serre mais peut être également une alternative créatrice d emploi et moteur d économie. En effet, si l on raisonne par tonnes équivalent pétrole, il apparait selon plusieurs rapports que le développement de la filière bois représente en un contenu en emploi représentant le triple par rapport à l exploitation du pétrole ou des autres énergies fossiles. Le développement des chaudières automatique à bois pourrait permettre de faire intervenir plusieurs acteurs et impliquer de nombreuses retombées économiques positives. Un projet de subvention financé par le Conseil départemental et Régional pourrait permettre à la commune de Vallon-en-Sully de développer ce projet et créer ainsi un certain nombre d'emplois. Il pourrait donc être envisagé que la commune de Vallon, associée à différents partenaires tels que pôle emploi organise la collecte des déchets, des rebuts et des bois en forêt autour du développement de chantiers d insertion. Cela permettrait à des personnes en situation de chômage d exercer une activité valorisante et d évoluer vers un emploi à contrat à durée indéterminée. Cette organisation pourrait être réalisée grâce à la mise en place d un comité de pilotage et la conclusion d une convention avec le Conseil départemental de l Allier. D autres partenaires pourraient également intervenir afin d assurer le développement et l effectivité de ce projet. L Office National des forêts, chargé de la gestion de la forêt domaniale de Tronçais, pourrait devenir un partenaire privilégié afin de permettre le ramassage de l ensemble des bois non exploités commercialement. Un partenariat peut également être envisagée avec EDF afin d organiser l entretien des zones arborées situées sous les réseaux EDF et de récolter le bois issu de cet entretien pour alimenter les chaudières

7 mise en place par la Commune de Vallon-en-Sully. Enfin, un dernier partenariat pourrait être conclu avec la Direction départementale de l allier pour organiser la collecte de l ensemble des bois issus des élagages du réseau routier. Il convient également de souligner que le développement de ce projet permettrait de favoriser le développement local et ainsi de développer un savoir-faire Français qui pourrait à terme s'exporter vers les pays en voie de développement pour leur permettre d'éviter de commettre les erreurs des pays occidentaux ayant fondé leur système de chauffage sur des énergies fossiles. B- Les avantages sociaux L'émission des gaz à effet de serre en tant que telle n'est pas nocive pour la santé mais leurs effets et leur combinaison avec plusieurs autres sources de pollution peut s'avérer très problématique pour la santé humaine. Selon le dernier rapport de l'organisation Mondiale pour la Santé, la pollution de l'air serait à l'origine de 7 millions de morts dans le monde. Le coordonnateur OMS pour la santé publique et les déterminants sociaux et environnementaux de la santé affirme que «Une pollution atmosphérique excessive est souvent la conséquence des politiques non durables menées dans les secteurs comme le transport, l énergie, la gestion des déchets et l industrie.» Ce projet de développement de chaudière automatique au bois répond aux problématiques avancées par l'oms. En effet, bien que la portée de ce projet soit locale, il n'en demeure pas moins une démarche ayant une visée sur le long terme, permettant de traiter non seulement le problème de l'émission de gaz à effet de serre mais aussi celui de certains déchets et de l'industrie car le processus de chauffage présenté met en œuvre une valorisation des déchets en bois des industries. Développer le chauffage au bois permet donc de réduire les émissions d'un gaz à effet de serre en particulier à savoir le gaz carbonique, et de permettre un reboisement du territoire ce qui influe doublement sur la réduction des émissions des gaz à effet de serre. C- Les avantages environnementaux Ce projet présente également des avantages environnementaux important car il permet de développer une gestion durable des forêts. En effet, les objectifs de la sylviculture durable ont été adaptés face aux enjeux de réchauffement climatique pour accroitre la résilience écologique des forêts notamment avec la conférence des Nations unies sur l environnement et le développement, plus connue sous le nom de sommet de la Terre de Rio de Janeiro ou

8 sommet de Rio, s est tenue à Rio de Janeiro au Brésil du 3 au 14 juin En France, La forêt couvre 16,4 millions d ha soit 30% du territoire. C est la superficie d occupation des sols la plus importante juste après l agriculture. Les forêts privées représentent les ¾ de la forêt française soit 12,4 millions d hectare. la forêt publique ne représente qu1/4 qui se répartit entre les forêts domaniales 1,5 millions d hectare et les autres forêts publiques pour 2,6 millions d ha. Ainsi, même si ce projet a pour objectif de se développer au niveau des collectivités territoriales, ces dernières en partenariat avec le Conseil départemental peuvent inciter les propriétaires privés à valoriser leurs parcelles boisées en mettant en place une incitation fiscale pour encourager les propriétaires à gérer durablement leur forêt sachant que les déchets organiques seraient valorisés et traités par les collectivités pour fournir les ressources aux chaudières automatiques. Il est également possible d envisager la création de des groupements agricoles où les propriétaires de parcelles contenant des déchets organiques mettraient en commun les matériels nécessaires à la récupération et au déchiquetage. Il serait intéressant de développer ce projet dans les communes situées à proximité afin de minimiser le transport du bois pour alimenter les chaudières. Cette mise en commun et cette participation auraient plusieurs retombées positives, la réduction des émissions de gaz à effet de serre pour le transport du bois vers la chaudière, la promotion d initiatives locales, et grâce aux subventions obtenues pour financer ce projet, cela pourrait générer une certaines sources de revenus pour les propriétaires adhérents à cette démarche. Le projet de Chaudière au bois automatique ne permettra pas uniquement la réduction des émissions de gaz à effet de serre mais sera une réponse adaptée à la problématique de la gestion des déchets. En effet, de nombreux produits découlant de l'exploitation du bois par les industries, les scieries ou encore par l'entretien des paysages français ne sont pas valorisés et sont éliminés soit par incinération soit par mise en décharge. Le développement de ce projet permettrait d'instaurer un cycle de déchets du bois et de répondre aux exigences européennes en matière de gestion des déchets. En effet, ce projet répond parfaitement au principe général du droit communautaire qui est la correction par priorité à la source. Ce principe est étroitement lié au principe de proximité et d'auto-suffisance car les ressources utilisées par ce projet se font dans un champ géographique très restreint et permet à terme de tendre vers l'auto-suffisance non seulement énergétique mais aussi de traitement des déchets. D un point de vue environnemental, la croissance des arbres étant liée à la fonction chlorophyllienne, bien gérer les forêts contribue à recycler le gaz carbonique, y compris celui émis par la combustion du bois, ce qui concourt à limiter l émission de gaz à effet de serre dans l atmosphère. Une des principales sources d'émission de gaz à effet de serre est due à la

9 déforestation, or le développement de ce projet contribuerait nettement à promouvoir la gestion durable des forêts en assurant un reboisement du territoire. De plus ce projet permettrait de valoriser les déchets organiques produits par l'entretien des haies ce qui une fois de plus répondrait aux exigences européennes de valorisation de ce corridor écologique qui peut produire jusqu'à 4 tonnes de bois par kilomètres et par an, ce qui représente la moitié de la consommation annuelle d'un ménage pour le chauffage. Le développement de ce projet contribuerait donc indirectement à maintenir une gestion durable d'écosystèmes riches en biodiversité. En conclusion, ce projet d'initiative locale, permet de proposer aux nouveaux élus une alternative durable pour réduire l'émission des gaz à effet de serre. L'investissement réalisé au départ pour ce projet permet d'amortir sur le long terme les dépenses effectuées et de mettre en place une transition pour ne plus utiliser des énergies fossiles qui ne sont pas renouvelables.

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois. Avec le soutient de

Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois. Avec le soutient de Rencontres Bois Energie Intervention réalisée par ProfessionsBois lors du Mois du Bois Avec le soutient de Les atouts du bois-énergie Une combustion neutre vis-à-vis des émissions de gaz à effet de serre

Plus en détail

Le chauffage automatique au bois

Le chauffage automatique au bois Le chauffage automatique au bois Un chauffage aux multiples avantages De hauts renments pour une combustion propre Une autonomie comparable aux autres énergies Une énergie renouvelable ne mettant pas en

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

Ecosysteme base sur l adaptation a la filiere bois energie au Burkina-Faso

Ecosysteme base sur l adaptation a la filiere bois energie au Burkina-Faso Ecosysteme base sur l adaptation a la filiere bois energie au Burkina-Faso ECO Consult au nom de PROFOR Session Technique PROFOR Agenda 1. Objectives de l etude 2. Methodologie 3. Vulnerabilite de la sous-filiere

Plus en détail

La signature d un bois de chauffage de qualité

La signature d un bois de chauffage de qualité La signature d un bois de chauffage de qualité Un gage de qualité pour le consommateur La charte Normandie Bois Bûche a été réalisée afin : de promouvoir un bois bûche de qualité en termes de rendement

Plus en détail

L essentiel du Bois énergie en Pays Grand Briançonnais

L essentiel du Bois énergie en Pays Grand Briançonnais L essentiel du Bois énergie en Pays Grand Briançonnais Economiie Automatisme Circuit court Confort Renouvelable Votre partenaire qui fait le relais Tél. : 04 92 53 98 61 Courriel : info@paysgrandbrianconnais.fr

Plus en détail

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière

Plate-forme énergie. Filière de la biomasse forestière Plate-forme énergie Filière de la biomasse forestière Mars 2013 Table des matières 1. Principes généraux... 0 2. Ce qu on entend par économie d énergie... 1 3. Réflexion sur les sources d énergie à privilégier...

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois 0 Chauffage à granulés de bois Alliance pour le Climat Luxembourg Protection du climat à la base En partenariat avec plus de 00 villes et communes européennes, plusieurs communes de l Alliance pour le

Plus en détail

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie

Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Ministère de l Énergie Printemps 2015 Conservation, efficacité et fourniture de l énergie Fiche d information Déclaration de principes provinciale, 2014 La Déclaration de principes provinciale de 2014

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries

Le Nord du N.-B. Investissement au N.-B. $16.8 millions en investissement. Avril 2014. Scieries Le Nord du N.-B. $16.8 millions en investissement Avril 2014 Scieries Scierie Grande Rivière (Saint Léonard) $2.5 millions en investissement Nouveau tamis et système de convoyeur pour copeaux Scierie Kedgwick

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les responsables politiques cherchent à réduire les émissions de gaz à effet

Plus en détail

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques PLAN DE LA PRESENTATION Le Bois Energie Développement d une filière en Midi-Pyrénées L offre et la demande principaux acteurs et chiffres clés Séminaire interrégional du Réseau national des CFT Forêt et

Plus en détail

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe Le développement de la filière bois-énergie, s il est réalisé en harmonie avec les autres utilisations du bois, est une opportunité pour

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

Gilles Cadotte agr. Colloque Agri Énergie Shawinigan 25 octobre 2012

Gilles Cadotte agr. Colloque Agri Énergie Shawinigan 25 octobre 2012 Gilles Cadotte agr. Colloque Agri Énergie Shawinigan 25 octobre 2012 Le chauffage à la biomasse, une question d économie? Chaque entreprise possède des caractéristiques qui lui sont propres. De fait, le

Plus en détail

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES 2015 AGENCE DE FONTAINEBLEAU L OFFI CE NATIONAL DES FORÊTS PREMIER GESTIONNAIRE D ESPACES NATURELS EN FRANCE Établissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois Chauffage à granulés de bois 1 Présentation d ÖkoFEN 2 Le granulés de bois: Production et approvisionnement 3 Le dimensionnement d'un système à granulé 4 Les spécificités d'implantation: systèmes de transfert

Plus en détail

Exercice d entraînement

Exercice d entraînement Exercice d entraînement En cas de difficulté, ne restez pas bloqué. Gérez votre temps. Plus de 5 min sur une question, c est du temps perdu et un stress qui s installe et qui vous fera perdre des moyens

Plus en détail

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil)

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) F ENERGIE CHAMPS ABORDES Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) Le schéma ci-dessus représente les éléments à analyser pour l évaluation du bilan énergétique

Plus en détail

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube

Pré-étude. d un Réseau de Chaleur bois. sur la commune de Luc-la-Primaube Pré-étude d un Réseau de Chaleur bois sur la commune de Luc-la-Primaube Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6 avenue de l Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 Page 1 sur 12 Table

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Cuarnens, le 25 novembre 2013 Municipalité de Cuarnens PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU Société Coopérative d Intd Intérêt Collectif Bois Bocage Energie www.boisbocageenergie.fr Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Acte 2 : Moderniser

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

L agriculture, un secteur moderne

L agriculture, un secteur moderne L agriculture, un secteur moderne La modernisation de son agriculture a permis à la France de se propulser au rang de premier producteur européen et de premier exportateur mondial de produits agroalimentaires

Plus en détail

Formations forêt-bois : catalogue 2014

Formations forêt-bois : catalogue 2014 Communes forestières de Lorraine Formations forêt-bois : catalogue 2014 version janvier 2014 Ce document est réalisé dans le cadre du programme de formation du réseau des associations de communes forestières,

Plus en détail

Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme)

Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme) Jeudi 27 novembre 2008 à 11h00 Présentation du site www.bff63.fr (bourse foncière forestière du Puy-de-Dôme) Maison de la Forêt et du Bois à Marmilhat En présence de Jean-Claude FOURNIER, vice-président

Plus en détail

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE Utilisation domestique du bois énergie JOURNEES DE DEMONSTRATION ORGANISEES PAR LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CUMA DU TARN FEVRIER 2005 Plus d informations

Plus en détail

Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier. CRPF Rhône-Alpes

Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier. CRPF Rhône-Alpes Un exemple de programme de valorisation du carbone forestier Le programme carbone Forêt privée Les forestiers privés impliqués depuis longtemps sur le thème du carbone : - FPF et le CNPF membres fondateurs

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 6 Synthèse bibliographique Les unités du boisénergie Octobre 2013 2 Les unités du bois-énergie Objectifs : Connaître les unités du bois énergie. Clarifier les

Plus en détail

10 bonnes raisons. de planter des arbres EN FRANCE

10 bonnes raisons. de planter des arbres EN FRANCE 10 bonnes raisons de planter des arbres EN FRANCE «La forêt française est en bonne santé» Les idées reçues de ce type sur l état des forêts de l Hexagone sont légions. Pourtant sur le terrain, la réalité

Plus en détail

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre Supports de formation du GCE Inventaires nationaux de gaz à effet de serre CCNUCC Logiciel d inventaire des GES (parties NAI) Secteur UTCATF Étude de cas La «République mondiale» Version 2, avril 2012

Plus en détail

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Forêt, production pérenne et dynamique

RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE. Thématique : Forêt, production pérenne et dynamique RENCONTRES REGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS EN BRETAGNE Thématique : Forêt, production pérenne et dynamique Introduction: objectifs et cadre général (1/2) ATELIERS REGIONAUX THEMATIQUES Objectifs généraux

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

Plan Climat Territorial de la Communauté d Agglomération de l Artois

Plan Climat Territorial de la Communauté d Agglomération de l Artois Plan Climat Territorial de la Communauté d Agglomération de l Artois I - Le changement climatique A) L effet de serre 1 Un phénomène naturel. 2 Les différents gaz à effet de serre. 3 Les effets probables

Plus en détail

On s active pour un Québec sans pétrole

On s active pour un Québec sans pétrole On s active pour un Québec sans pétrole Le pétrole est une énergie non-renouvelable, polluante et de plus en plus chère. Pourtant notre mode de vie en est totalement dépendant. C est une réalité qui n

Plus en détail

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger 2 ENV 1110 CHANGEMENTS CLIMATIQUES SOMMAIRE 1. Le Plan vert de 1990........................................

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

Bioénergie. L énergie au naturel

Bioénergie. L énergie au naturel Bioénergie L énergie au naturel Les références d AREVA en bioénergie Plus de 2,5 GW dans le monde : la plus grande base installée de centrales biomasse AREVA développe des solutions de production d électricité

Plus en détail

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas

Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Pour une éco-construction dans les règles de l art Analyse comparée du cycle de vie des fenêtres bois, aluminium et PVC Etude de cas Mars 2011 www.eti-construction.fr - 1 - RENFORCER L ENVELOPPE chap.

Plus en détail

Le bois énergie : Economie

Le bois énergie : Economie Le bois énergie Le bois énergie : Economie Pour les maîtres d ouvrages: Une décote d au moins 5% du coût de la chaleur Une facture plus stable Des projets bientôt rentabilisés : Vendresse, Sécheval, Atelier

Plus en détail

ENSEMBLE 118 Gestion des aléas de production

ENSEMBLE 118 Gestion des aléas de production ENSEMBLE 118 Gestion des aléas de production Sommaire I. Description du dispositif I. Le dispositif de protection contre les calamités d origine agricole comprend : - Le Fonds national de garantie contre

Plus en détail

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche?

Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Qu'est-ce que la bourse foncière forestière de l Ardèche? Vous êtes un propriétaire forestier privé ou public? ou vous envisagez de le devenir? Vous souhaitez vendre, échanger ou acheter des parcelles

Plus en détail

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière

Guyane. Bilan carbone et gestion forestière Guyane Bilan carbone et gestion forestière Séminaire organisé dans le cadre du projet CARPAGG «le carbone en forêt et en prairies issues de déforestation en Guyane, 1 octobre 2013» Le contexte de la forêt

Plus en détail

CO-CONSTRUIRE. Le territoire de demain. Consortium Equiénergie

CO-CONSTRUIRE. Le territoire de demain. Consortium Equiénergie CO-CONSTRUIRE Le territoire de demain Consortium Equiénergie Une Implantation Industrielle Issue de La recherche 2 Produire une énergie propre A partir de la biomasse Le granulé de bois, aussi connu sous

Plus en détail

Cœur du Hainaut Eco-zonings d excellence

Cœur du Hainaut Eco-zonings d excellence Cœur du Hainaut Eco-zonings d excellence Ir Maïté Dufrasne, IDEA Bruxelles, Congrès SEA, le 23 avril 2015 L IDEA en quelques mots L IDEA en quelques mots Intercommunale multisectorielle active dans divers

Plus en détail

CHANGER D ATTITUDE ET INVESTIR EN FORÊT-DEUX MOYENS DE TRAVERSER LA CRISE

CHANGER D ATTITUDE ET INVESTIR EN FORÊT-DEUX MOYENS DE TRAVERSER LA CRISE CHANGER D ATTITUDE ET INVESTIR EN FORÊT-DEUX MOYENS DE TRAVERSER LA GILBERT PAILLÉ Ph.D. Ing.f. Février 2009 CRISE INTRODUCTION 1987-1990-Nouveau Régime Forestier (modifié 20 fois) - Compagnies reboisent

Plus en détail

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques»

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» * Bureau d études Néerlandais indépendant spécialisé dans les questions environnementales et la recherche

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013

DOSSIER DE PRESSE Mai 2013 La centrale thermique à flamme de Vitrysur-Seine Crédit photo : Yves Soulabaille N imprimez ce message que si vous en avez l utilité. EDF CPT Vitry-sur-Seine 18 rue des fusillés 94400 Vitry-sur-Seine www.edf.fr

Plus en détail

Chapitre 10 : Évaluation des émissions de gaz à effet de serre. 10.1 Introduction

Chapitre 10 : Évaluation des émissions de gaz à effet de serre. 10.1 Introduction 10 Évaluation des émissions de gaz à effet de serre 10.1 Introduction Ce chapitre présente une évaluation des émissions potentielles de gaz à effet de serre associées à la Mine de Simandou et une estimation

Plus en détail

Le gaz naturel, facteur essentiel de l évolution vers une économie faiblement contributive à l effet de serre

Le gaz naturel, facteur essentiel de l évolution vers une économie faiblement contributive à l effet de serre 5 février 2010 Le gaz naturel, facteur essentiel de l évolution vers une économie faiblement contributive à l effet de serre L évolution du bouquet énergétique français vers une économie faiblement carbonée

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Ligue contre la Violence Routière

Ligue contre la Violence Routière Ligue contre la Violence Routière La Ligue contre la violence routière, notre confrère français, vient de lancer la voiture citoyenne. Elle tient compte aussi bien de la protection de l environnement que

Plus en détail

du Cadre de vie Secrétariat Permanent du Conseil National pour l Environnement et le Développement Durable Présenté par: Paul BOMBIRI

du Cadre de vie Secrétariat Permanent du Conseil National pour l Environnement et le Développement Durable Présenté par: Paul BOMBIRI Ministère de l Environnement l et du Cadre de vie Secrétariat Permanent du Conseil National pour l Environnement et le Développement Durable Présenté par: Paul BOMBIRI Expert National Statisticien/Economiste

Plus en détail

Le foncier forestier un enjeu majeur pour les élus de Rhône-Alpes

Le foncier forestier un enjeu majeur pour les élus de Rhône-Alpes Le foncier forestier un enjeu majeur pour les élus de Rhône-Alpes Agir ensemble pour diminuer le morcellement et faciliter une gestion durable de nos forêts GUIDE PRATIQUE EDITO Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2013. Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour

Plan d action de développement durable 2009-2013. Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour Société du Parc industriel et portuaire de Bécancour Plan d action de développement durable 2009-2013 Favoriser une meilleure concertation des industries du territoire Octobre 2009 Avant propos La Société

Plus en détail

Bois-énergie. Bois-Énergie PBE &DR PBE &DR QUELQUES CERTITUDES

Bois-énergie. Bois-Énergie PBE &DR PBE &DR QUELQUES CERTITUDES Plan Bois-Énergie & Développement Rural pour la Wallonie Bois-Énergie POPULATION MONDIALE en 1950 10 2.5 milliards d'habitants UE 25 9 USA 14% 6% Autres Japon 8 36% 3% en 2008 6.7 milliards d'habitants

Plus en détail

La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING

La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING BILAN Les émissions globales de GPV France correspondaient à 11,2 tonnes de CO 2 par million d enveloppes produites.

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade. Amélioration de la productivité et/ou de la qualité Publication Janvier 2012

Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade. Amélioration de la productivité et/ou de la qualité Publication Janvier 2012 Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade Amélioration de la productivité et/ou de la qualité Publication Sommaire : Introduction... 1 Contexte... 2 Définition... 2 Les types d investissements...

Plus en détail

la micro-cogénération au bois sort de l ombre

la micro-cogénération au bois sort de l ombre Références Biomasse : la micro-cogénération au bois sort de l ombre Le contexte énergétique actuel, favorable aux énergies renouvelables, amène un regain d intérêt pour le bois-énergie, comme en témoigne

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DES FORETS ------------- STRATEGIE NATIONALE DU MECANISME DE DEVELOPPEMENT PROPRE A MADAGASCAR 1 Acronymes AND MDP CBD CCNUCC CLD GES MDP PK SN MDP : Autorité Nationale

Plus en détail

REDD-plus. Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques.

REDD-plus. Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques. REDD-plus Champ d application et des options pour le rôle des forêts dans les stratégies d atténuation des changements climatiques novembre 2009 Programme de Conservation des Forêts Le mécanisme REDD-plus

Plus en détail

Comment réduire les émissions de CO 2? Les réponses de l'ifp

Comment réduire les émissions de CO 2? Les réponses de l'ifp Septembre 2005 Comment réduire les émissions de CO 2? Les réponses de l'ifp L'IFP inscrit les travaux sur la réduction des émissions de CO 2 au cœur de ses programmes de recherche. La stratégie de l'ifp

Plus en détail

29DEPARTEMENT DES VOSGES

29DEPARTEMENT DES VOSGES Direction du Développement des Activités Economiques Mission agriculture et forêt 29DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 14 décembre 2011 Programme 20: organisation

Plus en détail

La Politique. ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique. Un projet concerté, organisé, maîtrisé

La Politique. ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique. Un projet concerté, organisé, maîtrisé DOSSIER DE PRESSE - 2012 La Politique ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique Un projet concerté, organisé, maîtrisé Création de l Agence Martiniquaise de l Energie Étape cruciale dans la mise en place du

Plus en détail

Sols et service de régula1on du climat

Sols et service de régula1on du climat Sols et service de régula1on du climat GIEC 2013 S. Pellerin, J. Balesdent et B. Mary Emissions anthropiques mondiales de Gaz à Effet de Serre (GIEC, 2014) CO 2 (Dioxyde de carbone) 72 % CH 4 (Méthane)

Plus en détail

Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM

Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM IV ème semaine forestière, Barcelone du 17 au 20/03/2015 Carte d occupation des sols INFORMATIONS GENERALES Superficie totale de la zone : 191517

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif

Diane Patrimoine. Document non contractuel communiqué à titre indicatif Diane Patrimoine La forêt : un investissement long terme avec un rendement régulier qui permet également de régler son ISF et réduire sa base imposable. Il existe du fait de la loi en faveur du Travail,

Plus en détail

PREFETE DE LA MEUSE. Bilan Carbone de la. Direction Départementale des Territoires de la Meuse SYNTHESE DES ACTIONS. Année 2013

PREFETE DE LA MEUSE. Bilan Carbone de la. Direction Départementale des Territoires de la Meuse SYNTHESE DES ACTIONS. Année 2013 PREFETE DE LA MEUSE Bilan Carbone de la Direction Départementale des Territoires de la Meuse SYNTHESE DES ACTIONS Année 2013 Affaire suivie par : Aimé MAPELLI Chargé de mission Développement Durable Service

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Plan d action pour rendre opérationnelle la politique de l arbre de Mont-Saint-Hilaire (mars 2014)

Plan d action pour rendre opérationnelle la politique de l arbre de Mont-Saint-Hilaire (mars 2014) Orientation no. 1 Développer et maintenir une efficace et des mécanismes de suivi comme cadre légal de gestion de la forêt urbaine - Développer des mécanismes pour appliquer la à l échelle d une propriété

Plus en détail

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE

ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE ACTIONS ET POLITIQUES SUR L'INVESTISSEMENT DANS L'AGRICULTURE 1. Les investissements doivent contribuer à et être compatibles avec la réalisation progressive du droit à une alimentation suffisante et nutritive

Plus en détail

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux?

Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Avec la participation i de l Le développement durable peut-il se passer d engrais minéraux? Philippe EVEILLARD UNIFA Union des Industries de la Fertilisation Le développement durable et l agriculture :

Plus en détail

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel

Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel Séries MC et MC CI Chaudières à bûches de bois à tirage naturel La préservation de l'environnement accessible à tous Constructeur Français Indépendant Les chaudières PERGE MC et MC CI Depuis plus de 40

Plus en détail

L UTILISATION DE LA BIOMASSE FORESTIÈRE POUR LA RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE AU QUÉBEC

L UTILISATION DE LA BIOMASSE FORESTIÈRE POUR LA RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE AU QUÉBEC L UTILISATION DE LA BIOMASSE FORESTIÈRE POUR LA RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE AU QUÉBEC Mémoire déposé à la Commission des transports et de l environnement dans le cadre de la consultation «Le Québec

Plus en détail

Quel accompagnement des territoires pour la transition énergétique? Pôle d appui aux territoires Mardi 9 juin 2015

Quel accompagnement des territoires pour la transition énergétique? Pôle d appui aux territoires Mardi 9 juin 2015 Quel accompagnement des territoires pour la transition énergétique? Pôle d appui aux territoires Mardi 9 juin 2015 Les enjeux de la transition énergétique Enjeux énergétiques liés à la nature des approvisionnements

Plus en détail

Partenaire de nature. transport de bois et dérivés, matériaux, matériels, transports exceptionnels travaux publics bois-énergie broyage

Partenaire de nature. transport de bois et dérivés, matériaux, matériels, transports exceptionnels travaux publics bois-énergie broyage Partenaire de nature transport de bois et dérivés, matériaux, matériels, transports exceptionnels travaux publics bois-énergie broyage L entreprise C réée en 1985, la société TTL (Transports & Travaux

Plus en détail

Chaudières à Condensation Granulés

Chaudières à Condensation Granulés Chaudières à Condensation Granulés La chaudière haute efficacité BioCurve La meilleure chaudière Notre équipe d'ingénieurs a optimisé chaque étape afin d offrir la chaudière biomasse à condensation la

Plus en détail

Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur

Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur Avec une pompe à chaleur moderne, vous économiserez non seulement au minimum de 60 à 80 % d'énergie, jusqu'à 100 % de CO2, mais aussi et surtout des

Plus en détail

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires

Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les projets collectifs et tertiaires Pourquoi? Faire connaître le chauffage aux granulés, Pour les particuliers, Pour les projets collectifs et tertiaires Etre un outil de communication pour l ensemble de la filière granulés Objectifs Apporter

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

Partenaire de nature. transport de bois et dérivés, matériaux, matériels, transports exceptionnels travaux publics bois-énergie broyage

Partenaire de nature. transport de bois et dérivés, matériaux, matériels, transports exceptionnels travaux publics bois-énergie broyage Partenaire de nature transport de bois et dérivés, matériaux, matériels, transports exceptionnels travaux publics bois-énergie broyage L entreprise C réée en 1985, la société TTL (Transports & Travaux

Plus en détail