les inondations dans le sous-sol de ma ržsidence

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "les inondations dans le sous-sol de ma ržsidence"

Transcription

1 Guide des pratiques pržventives Comment pržvenir les inondations dans le sous-sol de ma ržsidence Comment se procurer ce guide? Sur le site Internet de la Ville de Sherbrooke, ˆ l'adresse suivanteê: Ë votre bureau d'arrondissement, au cožt de 5Ê$ Avril 2003 Par envoi postal, moyennant un cožt de 10Ê$

2 MESSAGE IMPORTANT Les terrains naturels (non džveloppžs) sont de plus en plus urbanisžs sur le territoire de la Ville de Sherbrooke. Cette urbanisation se traduit par lõaugmentation des rues asphaltžes, des toitures et des aires de stationnement. Lors de fortes pluies, ces surfaces impermžables emp chent un important volume dõeau de pžnžtrer dans le sol. Le ruissellement de lõeau ˆ la surface du sol se trouve alors augmentž. En milieu urbain, la gestion des eaux de ruissellement respecte plusieurs r gles de conception des infrastructures de collecte et dõžvacuation. Ces r gles sont conformes ˆ des normes de gžnie civil adaptžes aux diffžrents bassins de drainage. Ces bassins constituent le territoire urbain džveloppž ou non. Les ržseaux municipaux dõžgout doivent tenter de ržduire au maximum les inconvžnients et les dommages imputables au ruissellement de surface des eaux de drainage. Depuis les 40 derni res annžes, les caves des ržsidences sont passžes graduellement dõaires dõentreposage ˆ de vžritables espaces de vieê: un sous-sol o lõactivitž quotidienne est pržsente ˆ toute heure du jour. Malheureusement, chaque annže lors dõune forte pluie ou au printemps, certains citoyens subissent une inondation de leur sous-sol. Cette situation survient soit ˆ la suite dõun refoulement du ržseau municipal dõžgout unitaire ou pluvial, soit apr s une infiltration associže au ruissellement de lõeau ˆ la surface du terrain ou soit ˆ cause dõune grande quantitž dõeau dans le sol. Cette eau surcharge les drains de fondations, ou sõinfiltre par les fissures dans les murs de fondations ou par la dalle de bžton du plancher du sous-sol. De telles conditions peuvent causer divers dommages ˆ des ržsidences et entra ner, dans certains cas, des pertes matžrielles importantes. Ceci sans compter les inconvžnients aux plans financiers et physiques qui en džcoulent. Afin que de tels ŽvŽnements ne se ržp tent pas, ou pour tout simplement les Žviter, chaque proprižtaire doit sõassurer que sa ržsidence poss de les installations de protection nžcessaires pour ržduire les risques et sõžpargner bien des ennuis.

3 MalgrŽ toutes les mesures de protection dont une ržsidence est ŽquipŽe, celle-ci nõest jamais totalement ˆ lõabri des caprices de m re Nature. En protžgeant plus adžquatement votre ržsidence en la conformant ˆ la ržglementation municipale et au Code de plomberie actuellement en vigueur, vous mettez toutes les chances de votre c tž. Si toutefois des dommages surviennent, ils seront beaucoup plus limitžs. Consciente de lõimpact que peuvent avoir ces ŽvŽnements f cheux sur la qualitž de vie des citoyens, la Ville de Sherbrooke a pržparž un Guide des pratiques pržventives. Ce guide vous permet dõabord de mieux conna tre le fonctionnement des ržseaux municipaux dõžgout, en plus de vous aider ˆ comprendre lõžtroite relation quõils ont avec les ržseaux dõžvacuation des Žgouts de b timent de votre ržsidence. Le guide explique ensuite, avec džtails et schžmas ˆ lõappui, comment pržvenir, par des moyens simples, reconnus et efficaces, lõinondation de votre sous-sol par infiltration des eaux de ruissellement ou ˆ la suite dõun refoulement des Žgouts municipaux. Nous vous invitons donc ˆ prendre attentivement connaissance de ce Guide et ˆ le garder ˆ portže de la main. Dans plusieurs cas, votre plombier demeure toutefois le premier intervenant ˆ consulter. OPTEZ POUR LA PRƒVENTION ET AGISSEZ MAINTENANT EN PROTƒGEANT LE SOUS-SOL DE VOTRE RƒSIDENCE! Service de lõenvironnement, des ržseaux et de la voirie Division de lõingžnierie Ville de Sherbrooke Avril 2003 ISBN

4 TABLE DES MATIéRES 1. DŽfinitions de certains termes utilisžs dans le guide Des ržseaux dõžgout publics qui diff rent Les ržseaux typiques dõžvacuation des Žgouts de b timent dõune ržsidence Les sources potentielles dõinondation au sous-sol dõune ržsidence Les dispositifs de protection obligatoires contre les refoulements Les pržcautions de base pour ržduire les risques dõinfiltration dõeau au sous-sol de votre ržsidence Les mesures correctrices ˆ apporter pour ržduire les risques dõinondation du sous-sol dõune ržsidence LÕassurance habitation dõune ržsidence RŽagir rapidement ˆ la suite dõune inondation de son sous-sol Une ržclamation envers la Ville ANNEXES RƒFƒRENCES... 66

5 1. DŽfinitions de certains termes utilisžs dans le guide Les termes utilisžs dans le pržsent guide ont la signification qui leur est communžment donnže par les divers mžtiers et professions compte tenu du contexte dans lequel on les retrouve. Branchement domestique (sanitaire) Canalisation dõun b timent servant ˆ Žvacuer exclusivement les eaux usžes de consommation domestique provenant des appareils de plomberie ˆ usage domestique et les eaux de procždž (commerces/industries) (principalementê: toilette, Žvier, douche, drain de plancher, lave-vaisselle, lessiveuse et drain de garage). Branchement pluvial Canalisation dõun b timent servant ˆ Žvacuer exclusivement les eaux de ruissellement provenant dõune pržcipitation de pluie ou de la fonte des neiges (principalementê: drain de fondations, puisard de rue privž et drain de toit plat). Branchement unitaire (combinž) Canalisation dõun b timent servant ˆ Žvacuer ˆ la fois les eaux usžes de consommation domestique et les eaux de ruissellement. Clapet antiretour (CA) Soupape de retenue con ue pour protžger le ržseau dõžvacuation dõun b timent contre les refoulements de lõžgout public sans provoquer de ralentissement de lõžcoulement en condition normale (noms communsê: soupape de retenue, backwater valve, clapet de sžretž). Drain de fondations Tuyauterie perforže installže sous terre au pourtour dõun b timent au niveau de la semelle des fondations. Elle sert ˆ intercepter les eaux souterraines qui pourraient sõaccumuler dans le sol autour du b timent et ˆ les Žvacuer vers lõžgout public (noms communsê: drain fran ais, tuyau de drainage). ƒgout de b timent Canalisation partant dõun point situž ˆ 1 m tre (± 40 pouces) de la face extžrieure du mur de fondations dõun b timent et se raccordant ˆ lõžgout public; cette canalisation se termine ˆ la limite de la proprižtž privže. 5

6 ƒgout public (municipal) Canalisation de la Ville de Sherbrooke destinže ˆ recevoir les Žgouts de b timents et de terrains et les eaux du domaine public; cette canalisation se termine ˆ la limite de lõemprise municipale. Regard de nettoyage (RN) Acc s pržvu dans un ržseau dõžvacuation dõun b timent pour en permettre le nettoyage et lõinspection. Fosse de retenue (FR) RŽservoir dõemmagasinage o les eaux sont retenues avant dõ tre džversžes dans le ržseau dõžvacuation du b timent (noms communsê: bassin de captation, pit, puisard, bo te ˆ drain). Pompe dõžvacuation (PE) Pompe utilisže pour Žlever les eaux contenues dans une fosse de retenue jusquõau ržseau dõžvacuation du b timent ou ˆ lõextžrieur de celui-ci sur le terrain (noms communsê: sump pump, pompe ˆ puisard, pompe de rel vement, pompe dõžlžvatoire). PropriŽtaire Toute personne physique ou morale ˆ qui appartient une proprižtž ržsidentielle Ð une ržsidence. Refoulement Inversion du sens normal dõžcoulement de lõeau dans une conduite (canalisation). RŽseau dõžvacuation Ensemble de tuyaux, raccords, appareils sanitaires, siphons et autres accessoires de plomberie pour lõacheminement des eaux usžes ou pluviales ˆ lõžgout du b timent raccordž ˆ lõžgout public ou, selon le cas, ˆ une installation individuelle dõassainissement (fosse septique/champ dõžpuration), ˆ lõexclusion des drains de fondations. Siphon (SP) Dispositif con u pour retenir une quantitž dõeau suffisante pour emp cher le passage des gaz, de lõair et des insectes et pour permettre de recueillir les džp ts de matžriaux solides provenant du drain de fondations sans nuire ˆ lõžcoulement normal des liquides (noms communsê: p-trap, c-spoon). 6

7 Soupape ˆ clapet Dispositif installž sur une conduite dõžvacuation verticale ne permettant lõžcoulement que dans un sens et emp chant le retour de lõeau; gžnžralement installže sur la conduite de sortie dõune pompe dõžvacuation (noms communsê: check valve, clapet de retenue). Code de plomberie Sous ržserve des modifications et exceptions pržvues dans le džcret du 22 avril 1998 et ˆ tous džcrets de modification subsžquents, le ÇÊCode national de la plomberie Ð Canada 1995ÊÈ (CNRC 38728F) et le ÇÊNational Plumbing Code of Canada 1995ÊÈ (NRCC 38728), publižs par la Commission canadienne des codes du b timent et de pržvention des incendies du Conseil national de recherche du Canada sõappliquent sur le territoire de la Ville de Sherbrooke ˆ la conception et ˆ lõexžcution de tous travaux relatifs ˆ un syst me de plomberie auquel la Loi sur les installations et tuyauterie (L.R.Q., chapitre I-12.1) sõapplique et qui sont exžcutžs ˆ compter de lõentrže en vigueur du r glement municipal concernž. 7

8 2. Des ržseaux dõžgout publics qui diff rent HŽritages du passž, les ržseaux dõžgout publics de la Ville de Sherbrooke diff rent selon les secteurs et les pžriodes pendant lesquelles ils ont ŽtŽ construits. On les regroupe selon trois catžgories distinctesê: le ržseau dõžgout unitaire (combinž); le ržseau dõžgout pseudo-domestique (pseudo-sžparatif); le ržseau dõžgout sžparž. DŽsormais, le minist re de lõenvironnement du QuŽbec interdit la construction des ržseaux dõžgout unitaire et pseudo-domestique. Ces derniers sont trop sensibles ˆ la surcharge et au refoulement, en raison de leur double fonction. De plus, le cožt associž ˆ lõassainissement de lõeau pluviale qui sõy džverse repržsente une džpense non nžgligeable et inutile pour une municipalitž. 2.1 RŽseau dõžgout public unitaire (combinž) Syst me dõžgout public qui re oit et achemine vers une station dõžpuration les eaux usžes de consommation domestique et de procždž (commerces/industries), les eaux de pluie, les eaux de ruissellement, les eaux de la fonte des neiges et les drains de fondations des b timents. Une fois traitžes, ces eaux ŽpurŽes sont rejetžes dans un cours dõeau. Le schžma 2.1 montre un exemple type dõun ržseau dõžgout public unitaire (combinž). Ce type de ržseau dõžgout public est sujet aux refoulements lors de pluies tr s abondantes et de courte durže. Les signes de refoulement apparaissent tr s rapidement. La Ville a installž ˆ plusieurs endroits des restricteurs de džbit ˆ lõintžrieur de certains puisards de rue. Elle peut ainsi contr ler et ržduire la quantitž dõeau pluviale qui pžn tre dans le ržseau dõžgout public, pour diminuer les risques de refoulement du ržseau dõžgout unitaire (combinž). De m me, certaines structures de džbordement (soulagement par trop-plein au ržseau public pluvial ou unitaire) sont installžes ˆ des endroits stratžgiques (exempleê: ržseau dõžgout unitaire longeant un ržseau dõžgout pluvial sžparž) avec lõapprobation du minist re de lõenvironnement (rejet en cours dõeau dõun mžlange diluž dõeaux domestiques et pluviales) - VOIR ANNEXE 1 pour des exemples types. 8

9 SchŽma 2.1 Ð RŽseau dõžgout public unitaire (combinž) type 9

10 2.2 RŽseau dõžgout public pseudo-domestique (pseudo-sžparatif) Syst me dõžgout public qui re oit et achemine vers une station dõžpuration les eaux usžes de consommation domestique et de procždž (commerces/industries) ET celles des drains de fondations des b timents, des toits plats et des entržes de garage situžes au niveau du sous-sol. Une fois traitžes, ces eaux ŽpurŽes sont rejetžes dans un cours dõeau. Le schžma 2.2 montre un exemple type dõun ržseau dõžgout public pseudo-domestique. Ce type de ržseau dõžgout public est sujet aux refoulements, particuli rement au printemps ou lors dõune pluie relativement abondante et de longue durže. Les signes de refoulement nõapparaissent parfois quõune heure apr s le džbut de la pržcipitation. Certaines structures de džbordement (soulagement par trop-plein au ržseau public pluvial ou unitaire) sont Žgalement installžes ˆ des endroits stratžgiques avec lõapprobation du minist re de lõenvironnement (rejet en cours dõeau dõun mžlange diluž dõeaux domestiques et pluviales) Ð VOIR ANNEXE 1 pour des exemples types. 10

11 SchŽma 2.2 Ð RŽseau dõžgout public pseudo-domestique type 11

12 2.3 RŽseau dõžgout sžparž Syst me dõžgout public dont le ržseau pluvial est sžparž du ržseau domestique. Ces types de ržseaux sont sujets ˆ de rares refoulements. Le schžma 2.3 montre un exemple type de ces ržseaux dõžgout. RŽseau dõžgout public pluvial Syst me dõžgout public (canalisation souterraine ou fossž) qui re oit et achemine directement vers un cours dõeau les eaux de pluie, les eaux de ruissellement, les eaux de la fonte des neiges, les eaux de haute nappe phržatique (niveau dõeau dans le sol) et les drains de fondations des b timents. Habituellement, ces eaux ne sont pas soumises ˆ un traitement Žpuratoire. Des bassins de ržtention sont amžnagžs ˆ certains endroits stratžgiques pour emmagasiner temporairement les surplus dõeau pluviale avant de les rejeter, par džbit contr lž, au ržseau dõžgout pluvial. RŽseau dõžgout public domestique (sanitaire) Syst me dõžgout public qui re oit et achemine vers une station dõžpuration les eaux usžes de consommation domestique et de procždž (commerces/industries). Une fois traitžes, les eaux ŽpurŽes sont rejetžes dans un cours dõeau. Dans le cas dõun refoulement sur lõun ou lõautre de ces deux ržseaux dõžgout publics sžparžs, la protection de votre ržsidence est assurže de fa on optimale par le fonctionnement adžquat des clapets antiretour installžs sur chacun des branchements secondaires dõžvacuation des eaux de b timent de votre ržsidence. La section 7 du pržsent guide propose certains correctifs ˆ apporter aux ržseaux dõžvacuation des eaux de b timent de votre ržsidence. Ils augmenteront significativement le niveau de protection de votre ržsidence selon les installations de plomberie en place. De m me, certaines structures de džbordement (soulagement par trop-plein au ržseau public pluvial ou unitaire) sont Žgalement installžes ˆ des endroits stratžgiques avec lõapprobation du minist re de lõenvironnement (rejet en cours dõeau dõun mžlange diluž dõeaux domestiques et pluviales) Ð VOIR ANNEXE 1 pour des exemples types. 12

13 SchŽma 2.3 Ð RŽseaux dõžgout publics sžparžs types 13

14 2.4 Ossature des ržseaux dõžgout publics Particuli rement depuis les 25 derni res annžes, les municipalitžs du QuŽbec, pržoccupžes par la pollution des cours dõeau ržcepteurs des eaux usžes et de ruissellement, ont dž repenser la gestion de leurs eaux urbaines. CÕest ainsi quõil a ŽtŽ conclu quõil fallait nžcessairement Žpurer les eaux usžes dõorigine domestique, mais pas nžcessairement les eaux de ruissellement. Les municipalitžs ont donc cherchž ˆ sžparer ˆ nouveau les eaux de ruissellement de celles dõorigine domestique. CÕest pourquoi, dans la Ville de Sherbrooke, on retrouve pour desservir chaque proprižtž raccordže aux ržseaux dõžgout publicsê: - des quartiers dotžs dõun ržseau unique de conduites dõžgout Ð ržseau unitaire (combinž) Ñ schžma 2.1; - des quartiers dotžs de ržseaux pseudo-sžparatifs Ñ schžma 2.2; - dõautres quartiers, plus ržcents, dotžs de ržseaux dõžgout dits sžparžs Ñ schžma 2.3. Les schžmas 2.4 et 2.5 montrent respectivementê: - une ossature type dõun ržseau dõžgout domestique urbain ou, selon le cas, unitaire (combinž); - une ossature type dõun ržseau dõžgout pluvial urbain. 14

15 SchŽma 2.4 Ossature type dõun ržseau dõžgout domestique (ou unitaire selon le cas) SchŽma 2.5 Ossature type dõun ržseau dõžgout pluvial QUÕENTEND-ON PAR? Collecteur Intercepteur ƒmissaire - conduite dõžgout dans laquelle se džversent les eaux urbaines brutes acheminžes par plusieurs conduites locales de moindres dimensions. Selon les ržseaux, les collecteurs sont domestiques, unitaires ou pluviaux. - conduite dõžgout qui re oit les eaux usžes urbaines brutes transportžes par des collecteurs domestiques ou unitaires et qui les achemine vers une station dõžpuration. - conduite qui achemine les eaux usžes urbaines brutes (excždent), les eaux traitžes ou les eaux pluviales vers le cours dõeau ržcepteur et qui les y džverse. 15

16 3. Les ržseaux typiques dõžvacuation des Žgouts de b timent dõune ržsidence La conformitž des installations des ržseaux dõžvacuation des eaux domestiques et des eaux pluviales de votre ržsidence rel ve strictement de la responsabilitž du plombier. Ce dernier doit respecter la ržglementation municipale ainsi que le Code de plomberie en vigueur au moment de la construction du b timent. Le schžma 3.1 montre de fa on schžmatique une vue en plan et en perspective dõun ržseau typique dõžvacuation des Žgouts de b timent dõune ržsidence raccordže ˆ un ržseau dõžgout public pluvial sžparž du ržseau dõžgout domestique. Le schžma 3.2 montre de fa on schžmatique une vue en plan et en perspective dõun ržseau typique dõžvacuation des Žgouts de b timent dõune ržsidence raccordže ˆ un ržseau dõžgout public pseudo-domestique ou unitaire (combinž). La section 7 du pržsent guide montre comment il est possible de corriger, sõil y a lieu, les ržseaux dõžvacuation des Žgouts de b timent de votre ržsidence afin de mieux la protžger contre les inondations du sous-sol et ce, selon le type de ržseau dõžgout public qui dessert votre secteur (unitaire, pseudo-domestique ou sžparž). 16

17 SchŽma 3.1 Ð RŽseau typique dõžvacuation des Žgouts de b timent dõune ržsidence raccordže aux ržseaux dõžgout publics pluvial et domestique sžparžs VUE EN PLAN VUE EN PERSPECTIVE CAÊ: Clapet antiretour SPÊ: Siphon Sens de lõžcoulement RNÊ: Regard de nettoyage PEÊ: Pompe dõžvacuation DPÊ: Drain de plancher FREÊ: Fosse de retenue Žtanche 17

18 SchŽma 3.2 Ð RŽseau typique dõžvacuation des Žgouts de b timent dõune ržsidence raccordže au ržseau dõžgout public unitaire ou pseudo-domestique VUE EN PLAN VUE EN PERSPECTIVE CAÊ: Clapet antiretour SPÊ: Siphon Sens de lõžcoulement RNÊ: Regard de nettoyage PEÊ: Pompe dõžvacuation DPÊ: Drain de plancher FREÊ: Fosse de retenue Žtanche 18

19 4. Les sources potentielles dõinondation au sous-sol dõune ržsidence Vous savez maintenant que les ržseaux dõžvacuation des Žgouts de b timent dõune ržsidence sont en Žtroite relation avec les ržseaux publics dõžgout. Ils doivent aussi tre con us selon des r gles strictes respectant la ržglementation municipale et le Code de plomberie. Le sous-sol de votre ržsidence est donc exposž ˆ plusieurs sources susceptibles de lõinonder, soit par lõinfiltration de lõeau de ruissellement ou par un refoulement de lõžgout public. En effet, la sžcuritž de votre sous-sol peut tre mise en pžril lors dõune pluie abondante de courte ou de longue durže, ou au printemps, lors de la fonte des neiges. Les principales sources dõinondation du sous-sol dõune ržsidence sont, entre autresê: a) lõabsence, lõinstallation inadžquate ou le mauvais fonctionnement des dispositifs de protection obligatoires (clapets antiretour, siphons et drains de plancher) installžs sur les ržseaux dõžvacuation des Žgouts de b timent de votre proprižtž; b) le mauvais drainage du terrain qui apporte une quantitž dõeau de ruissellement non nžgligeable ˆ proximitž des murs de fondations, surchargeant ainsi inutilement le drain de fondations; c) la pržsence de fissures dans les murs de fondations ou sur la dalle de plancher du sous-sol, favorisant lõinfiltration de lõeau; d) le rejet des descentes de goutti res džversž directement au drain de fondations ou trop pr s des murs de fondations, surchargeant inutilement le drain de fondations; e) le džgagement trop faible entre le bas dõune ouverture au sous-sol (porte ou fen tre) par rapport au niveau du terrain contribuant au risque dõinfiltration de lõeau de ruissellement dans votre sous-sol; f) la mauvaise protection du raccordement du drain de fondations au ržseau dõžgout municipal en cas de fermeture du clapet antiretour ˆ la suite dõun refoulement du ržseau dõžgout public. Bien que votre ržsidence soit jusquõˆ un certain point soumise aux diffžrentes sources dõinondation susceptibles de causer des dommages ˆ votre sous-sol et ˆ son contenu, il est toutefois possible dõy apporter des correctifs. Ceux-ci amžlioreront grandement la protection de vos biens et vous assureront un niveau de sžcuritž supžrieur ˆ celui que vous avez actuellement. 19

20 Les sections 5, 6 et 7 du pržsent guide pržsentent des interventions simples et reconnues qui permettront dõatteindre la quižtude que vous tes en droit dõobtenir. 20

21 5. Les dispositifs de protection obligatoires contre les refoulements Le Code de plomberie et la ržglementation municipale obligent lõinstallation de dispositifs de protection visant ˆ pržvenir les refoulements dõžgout. Ces dispositifs doivent tre installžs sur tous les appareils de plomberie au sous-sol, conformžment aux exigences qui sõappliquent. LÕANNEXE 2 montre pourquoi certaines ržsidences peuvent tre susceptibles dõ tre inondžes et dõautres non lorsque les ržseaux dõžgout publics coulent en charge. Plusieurs dispositifs de protection peuvent tre installžs sur la tuyauterie dõžvacuation des Žgouts du b timent au sous-sol de votre ržsidence, dont les principaux sontê: 21

22 5.1 Clapet antiretour horizontal (schžma 5.1) Ce dispositif de protection doit obligatoirement tre installž sur tous les appareils de plomberie au sous-sol (toilette, lessiveuse, Žvier, douche, drain de plancher et drain de fondations entre autres). SchŽma 5.1 Ð Clapet antiretour horizontal Son diam tre variera selon celui du tuyau dõžgout sur lequel il sera installž, soit de 30 mm ˆ 100 mm (1_ pouces ˆ 4 pouces). Son fonctionnement est relativement simpleê: lõappareil est muni dõune porte ˆ bascule (le clapet) qui permet ˆ lõeau de sõžcouler vers lõžgout municipal mais qui se renferme en cas de refoulement. ConformŽment au Code de plomberie, le clapet antiretour ne doit en aucun cas tre branchž sur la conduite principale dõžvacuation des Žgouts du b timent, mais uniquement sur les branchements secondaires (voir schžmas 3.1 et 3.2). AccessibilitŽ pour lõentretien et lõinspection Les clapets antiretour horizontaux doivent demeurer accessibles en tout temps afin de permettre leur inspection et entretien ržgulier au moins deux fois lõan, habituellement au printemps et ˆ lõautomne en m me temps que les changements dõheures. Si le clapet est situž dans le mur ou sous le plancher du sous-sol, on doit pržvoir un panneau dõacc s. Les vžrifications suivantes doivent tre effectužesê: džvisser le bouchon dõacc s (pour les clapets de 75 mm et plus Ð 3 pouces et plus Ð on doit pržalablement enlever le couvercle dõacc s en le soulevant ˆ lõaide dõun tournevis); retirer la porte ˆ bascule (clapet) pour la nettoyer et vžrifier lõžtat du joint de caoutchouc; remplacer la porte au besoin; nettoyer la charni re, laquelle doit tre libre de tout džbris afin de ne pas nuire au fonctionnement du clapet; ržinstaller le clapet dans le bon sens en sõassurant quõaucune obstruction nõemp che son mouvement de bascule; revisser solidement le bouchon dõacc s et replacer le couvercle dõacc s si requis. 22

23 5.2 Clapet antiretour vertical (schžma 5.2) Ce dispositif de protection se glisse ˆ lõintžrieur dõun drain de plancher. Il est fortement recommandž de le jumeler au clapet antiretour horizontal. SchŽma 5.2 Ð Clapet antiretour vertical LorsquÕil y a refoulement, le ballon de caoutchouc remonte de telle mani re quõil vient obstruer lõouverture du drain de plancher. Une attention particuli re doit tre apportže au caoutchouc, lequel est sensible aux produits corrosifs. AccessibilitŽ pour lõentretien et lõinspection Au m me titre que le clapet antiretour horizontal, le clapet vertical doit demeurer accessible en tout temps afin de permettre son inspection et son entretien ržgulier au moins deux fois lõan. Les vžrifications suivantes doivent tre effectužesê: retirer le grillage de protection; džvisser les vis apparentes qui maintiennent le clapet en place par friction; retirer le clapet et le nettoyer; au besoin, lubrifier la tige et remplacer le bouchon si le caoutchouc est en mauvais Žtat; ržinstaller le dispositif dans le tuyau du drain de plancher et resserrer les vis sans forcer. IMPORTANT Ð il faut sõassurer que le dispositif est suffisamment ŽloignŽ du grillage pour ne pas nuire au mouvement de la tige du clapet lorsquõil glisse vers la position Ç fermž È. 23

24 5.3 Drain de plancher (schžma 5.3) SchŽma 5.3 Ð Raccordement dõun drain de plancher au sous-sol Les drains de plancher doivent tre installžs dans tous les sous-sols de mani re ˆ pouvoir Žvacuer lõeau qui pourrait sõy accumuler. Il est encore de pratique courante dõinstaller un couvercle vissž Žtanche sur le drain de plancher afin dõžviter lõinondation du sous-sol lors dõun refoulement de lõžgout public. Bien quõune telle installation paraisse tr s sžcuritaire, elle exige dõ tre pržsent pour džvisser le couvercle afin dõžvacuer lõeau qui pourrait sõaccumuler lors dõun bris du ržservoir dõeau chaude ou dõun tuyau dõeau. Afin quõune telle situation ne survienne pas, il faut remplacer le couvercle Žtanche par une grille perforže et protžger le drain de plancher par un clapet antiretour horizontal et un siphon, tel que montrž au schžma 5.3. Ce type dõinstallation a lõavantage de protžger le sous-sol de votre ržsidence contre le refoulement de lõžgout public et dõžvacuer les fuites dõeau occasionnžes par un bris de la tuyauterie ou du ržservoir dõeau chaude. 24

25 6. Les pržcautions de base pour ržduire les risques dõinfiltration dõeau au sous-sol de votre ržsidence La section 4 du pržsent guide a permis de vous faire conna tre quelles Žtaient les sources potentielles dõinondation du sous-sol de votre ržsidence. La pržsente section vous indique ˆ quel point il est facile de sõassurer que votre ržsidence nõouvre pas la porte aux infiltrations dõeau dans votre sous-sol. Les moyens suggžržs repržsentent des pržcautions de base. Ils ržduisent grandement les risques et les inconvžnients rencontržs lors dõinfiltration dõeau. 25

26 6.1 Le drainage du terrain (schžma 6.1) SchŽma 6.1 Ð Le drainage du terrain Un terrain mal drainž apporte beaucoup dõeau ˆ proximitž de votre ržsidence. Cet apport dõeau de pluie ou de fonte des neiges contribue ˆ surcharger le drain de fondations et ˆ le saturer. Il peut en ržsulter un fonctionnement inutile de la pompe dõžvacuation dans la fosse de retenue et, dans le pire des cas, des risques dõinondation de votre sous-sol. Le terrain autour de votre ržsidence doit tre amžnagž de fa on ˆ Žloigner rapidement de vos murs de fondations lõeau qui ruisselle. Une pente dõau moins 1Ê% (1 pied verticalement dans 100 pieds horizontalement) est recommandže. LÕANNEXE 3 montre de fa on gžnžrale comment sõeffectue le drainage du terrain et de la rue publique. Le nouveau Code civil du QuŽbec 1994 (articles 979 ˆ 983 inclusivement) džcrit les droits et devoirs de chaque proprižtaire quant au drainage de son terrain par rapport ˆ ceux de ses voisins immždiats (voir ANNEXE 4). 26

27 6.2 Les fissures dans les fondations (schžma 6.2) Les fissures pržsentes dans les murs de fondations ou dans la dalle de bžton du plancher du sous-sol sont des portes ouvertes ˆ dõžventuels probl mes dõinondation du sous-sol par infiltration dõeau. SchŽma 6.2 Ð Les fissures dans les fondations M me si une fissure est pržsente dans la fondation depuis plusieurs annžes et quõil nõy a jamais eu dõinfiltration, il est plus prudent de procžder ˆ sa ržparation dans les meilleurs džlais possibles. En effet, lorsque le drain de fondations ne suffit plus ˆ intercepter et ˆ Žvacuer les eaux souterraines pržsentes ˆ proximitž des fondations, lõeau sõaccumule dans le sol et exerce une pression sur les fondations et sous la dalle du plancher du sous-sol. Selon la quantitž dõeau pržsente et la pression exercže, il peut y avoir infiltration dõeau dans votre sous-sol par tous les orifices et les fissures pržsentes. Cette situation survient particuli rement lors de fortes pluies ou au printemps, ˆ la fonte des neiges, lorsque le sol est rempli dõeau. 27

28 6.3 Le drainage de la toiture (schžmas 6.3 et 6.4) Dans le cas de toits plats, lõeau doit tre dirigže vers lõžgout pluvial ou unitaire (combinž). Pour les toitures en pente, lõinstallation de goutti res est fortement recommandže. SchŽma 6.3 Ð Le drainage de la toiture Les descentes de goutti res doivent tre installžes ˆ des endroits stratžgiques qui permettent ˆ lõeau interceptže par les goutti res de sõžloigner rapidement de votre proprižtž. LÕinstallation dõun džviateur dõorage est fortement recommandže. De fa on pratique, il faut se rappeler que lõeau de pluie provenant des goutti res de toit et qui sõžcoule sur votre terrain permet dõassurer lõarrosage de vos plates-bandes, fleurs, arbustes, arbres et gazon. Elle permet aussi de maintenir un degrž dõhumiditž qui ržduit les risques de tassement des sols supportant vos fondations, particuli rement en pržsence dõun sol argileux. Rappelons que lõass chement des sols favorise la formation de fissures dans les fondations de votre proprižtž. SchŽma 6.4 Ð Cinq fa ons dõžloigner lõeau de drainage de la toiture REMARQUE IMPORTANTE Le Code de plomberie interdit de relier les descentes de goutti res au drain de fondations de votre ržsidence. En augmentant le volume dõeau directement acheminž au drain de fondations, vous augmentez considžrablement les risques dõinondation de votre sous-sol, particuli rement lorsque le clapet antiretour raccordž sur le branchement dõžgout du b timent de votre ržsidence est maintenu fermž lors dõun refoulement de lõžgout public. 28

29 6.4 Les ouvertures au niveau du sous-sol (schžmas 6.5 et 6.6) Dans le cas des ouvertures pratiqužes dans la fondation au niveau du sous-sol, il faut porter une attention particuli re aux eaux de ruissellement sur le terrain. SchŽma 6.5 Ð DŽgagement minimal requis des ouvertures au sous-sol En effet, lorsque lõeau qui ruisselle sur le terrain sõaccumule en bordure de votre proprižtž, il peut arriver quõelle sõinfiltre par les ouvertures telles les portes et les fen tres. Le schžma 6.5 montre le džgagement minimal requis entre le niveau du sol et le seuil de lõouverture, dans ce cas une fen tre. De m me, il faut sõassurer que le seuil de chaque ouverture pržsente une pente vers lõextžrieur afin dõžviter lõaccumulation et lõinfiltration dõeau dans le sous-sol en cas de fortes pluies. Il peut arriver quõil ne soit pas possible dõassurer un tel džgagement. Dans ce cas, il faut envisager dõutiliser une margelle (puits). Ce dispositif, gžnžralement pržfabriquž en acier galvanisž ou fabriquž sur place en bois, en pierre ou en bžton, sert ˆ protžger une ouverture dans la fondation (schžma 6.6). SchŽma 6.6 Ð Protection dõune ouverture avec une margelle Il est important de sõassurer que lõeau qui pourrait sõaccumuler dans le fond en pierre concassže nette de la margelle soit ŽvacuŽe rapidement en amžnageant un drain en pierre nette (± 20 mm - _ pouce) jusquõau drain de fondations de votre proprižtž. 29

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011 Règlement numéro 346 LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT Avril 2011 VOS RESPONSABILITÉS LIÉES AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT DE VOTRE IMMEUBLE Protection

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA PROTECTION DES BÂTIMENTS CONTRE LES REFOULEMENTS D ÉGOUT

RÈGLEMENT SUR LA PROTECTION DES BÂTIMENTS CONTRE LES REFOULEMENTS D ÉGOUT VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT 11-010 RÈGLEMENT SUR LA PROTECTION DES BÂTIMENTS CONTRE LES REFOULEMENTS D ÉGOUT Vu les articles 118, 119 et 120 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (L.R.Q., chapitre

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

Comment prévenir les inondations au sous-sol

Comment prévenir les inondations au sous-sol CF 50 Les inondations au sous-sol sont malheureusement courantes dans plusieurs régions du Canada. Heureusement, de nombreux types d inondations de sous-sol peuvent être évités. Le présent document explique

Plus en détail

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol Prévenir les dégâts d eau au sous-sol Des milliers de réclamations enregistrées chaque année en assurance habitation. Des dommages parfois sérieux, d autres fois moins, mais toujours désolants et, la plupart

Plus en détail

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol

Prévenir les dégâts d eau au sous-sol faire profiter de notre expérience Prévenir les dégâts d eau au sous-sol Des milliers de réclamations enregistrées chaque année en assurance habitation. Des dommages parfois sérieux, d autres fois moins,

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

TITRE 6 - ENVIRONNEMENT

TITRE 6 - ENVIRONNEMENT TITRE 6 - ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 - SERVICES PUBLICS Section 1 - Dispositions déclaratoires et interprétatives (Ajoutée par l art. 6 de 1-5 / Modifiée par l art. 20 de 1-40) 6.1.1 Définitions À moins

Plus en détail

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau

Tout connaître. sur l assurance et les dommages causés par l eau Tout connaître sur l assurance et les dommages causés par l eau Les dommages causés par l eau : première cause de réclamation en assurance habitation Les dommages causés par l eau représentent environ

Plus en détail

SECTION I - DÉFINITIONS

SECTION I - DÉFINITIONS PROVINCE DE QUÉBEC MRC LES MASKOUTAINS MUNICIPALITÉ DE SAINT-BERNARD-DE-MICHAUDVILLE REGLEMENT 2012-02 RÈGLEMENT SUR LES BRANCHEMENTS À L ÉGOUT SANITAIRE Résolution 2012.04.06 ATTENDU QUE la Municipalité

Plus en détail

aux ƒtats-unis et en France

aux ƒtats-unis et en France UNIVERSITƒ DE SHERBROOKE Essai pržsentž au Programme de ma trise en fiscalitž La sžcuritž sociale lors de transferts dõemployžs aux ƒtats-unis et en France Par Annie MŽnard octobre 1998* UNIVERSITƒ DE

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE Des règles différentes peuvent s appliquer dans le cas d un commerce. Informez-vous

Plus en détail

ABORDABILITƒ ET CHOIX TOUJOURS (A C T) PROJET DE RATIONALISATION DU PROCESSUS

ABORDABILITƒ ET CHOIX TOUJOURS (A C T) PROJET DE RATIONALISATION DU PROCESSUS ABORDABILITƒ ET CHOIX TOUJOURS (A C T) PROJET DE RATIONALISATION DU PROCESSUS D'APPROBATION Petite opžration de construction intercalaire : le quadruplex Capital Region Housing Corporation Victoria (Colombie-Britannique)

Plus en détail

DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE 1 INFORMATIONS GÉNÉRALES VENDEUR 2 / PAR VENDEUR 1 / PAR

DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE 1 INFORMATIONS GÉNÉRALES VENDEUR 2 / PAR VENDEUR 1 / PAR DÉCLARATIONS DU SUR L IMMEUBLE 1 / PAR 2 / PAR nom, adresse, téléphone et courriel du vendeur 1 nom, adresse, téléphone et courriel du vendeur 2 ci-dessous collectivement nommés «vendeur» Ce formulaire

Plus en détail

ANNEXE 1: Entretien de la filie re

ANNEXE 1: Entretien de la filie re ANNEXE 1: Entretien de la filie re 1 A ) ENTRETIEN DE LA COLLECTE DES EAUX USEES : Objectif : assurer un bon écoulement des eaux usées. Vérifier le bon écoulement par les tés ou regards de visite Nettoyer

Plus en détail

Dispoziþii tranzitorii ºi finale

Dispoziþii tranzitorii ºi finale Legea nr. 83/1998 CAPITOLUL V Dispoziþii tranzitorii ºi finale Art. 27. Ñ Dispoziþiile prezentei legi se completeazã, în mãsura compatibilitãþii lor cu cele ale Codului de procedurã civilã. Art. 28. Ñ

Plus en détail

ABORDABILITƒ ET CHOIX TOUJOURS (A C T) PROJET DE RATIONALISATION DU PROCESSUS D'APPROBATION

ABORDABILITƒ ET CHOIX TOUJOURS (A C T) PROJET DE RATIONALISATION DU PROCESSUS D'APPROBATION ABORDABILITƒ ET CHOIX TOUJOURS (A C T) PROJET DE RATIONALISATION DU PROCESSUS D'APPROBATION La lžgalisation des appartements accessoires ˆ Surrey (C.-B.) Ville de Surrey (Colombie-Britannique) PrŽparŽ

Plus en détail

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC.

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. L évacuation des eaux usées Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. Les eaux ménagères (EM) : eaux provenant de la cuisine (évier, lave-vaisselle) et de la salle de bains (lavabo, baignoire,

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER

GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER Mars 2011 GUIDE TECHNIQUE DE RÉALISATION DU BRANCHEMENT PARTICULIER 2/10 SOMMAIRE I. PRÉAMBULE...3 II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT ET COMPOSITION

Plus en détail

Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES. Guide.

Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES. Guide. Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES Guide d entretien Aillevans - Athesans Etroitefontaine - Autrey Le Vay - Beveuge - Bonnal

Plus en détail

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif

ANNEXES. Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des délibérations Quelques points clés des Filières d Assainissement Non Collectif Communauté d Agglomération de Marne et Gondoire Commune de LESCHES Zonage d assainissement EU Notice d enquête publique ANNEXES Annexe 1 : Annexe 2 : Annexe 3 : Plans de zonage des Eaux Usées Extrait des

Plus en détail

Application de la méthode GPS de localisation par satellite à la surveillance de sites naturels instables

Application de la méthode GPS de localisation par satellite à la surveillance de sites naturels instables Application de la méthode GPS de localisation par satellite à la surveillance de sites naturels instables RÉSUMÉ Parmi les moyens d investigation utilisés pour la mesure des mouvements de la surface de

Plus en détail

de sous-sols Protégez votre maison contre les inondations Pour des habitations plus sûresmd

de sous-sols Protégez votre maison contre les inondations Pour des habitations plus sûresmd ICLR-SL BaseFlood-D5 Jun18-12 F-FINAL_x 12-06-18 3:33 PM Page A Pour des habitations plus sûresmd Protégez votre maison contre les inondations de sous-sols Pour des habitations plus sûresmd est un programme

Plus en détail

RÈGLEMENT 2011-011. Règlement concernant les branchements à l aqueduc et à l égout municipal

RÈGLEMENT 2011-011. Règlement concernant les branchements à l aqueduc et à l égout municipal CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE PAPINEAUVILLE COMTÉ DE PAPINEAU RÈGLEMENT 2011-011 Règlement concernant les branchements à l aqueduc et à l égout municipal que la municipalité exploite un réseau

Plus en détail

inondations de sous-sols

inondations de sous-sols Institut de prévention des sinistres catastrophiques Pour des collectivités résistantes Pour des habitations plus sûres MD Guide de prévention des inondations de sous-sols Pour des habitations plus sûres

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

Cristallisation dõapplication musicales par collaboration

Cristallisation dõapplication musicales par collaboration Cristallisation dõapplication musicales par collaboration Dominique Fober - StŽphane Letz - Yann Orlarey - Thierry Carron GRAME Laboratoire de recherche M IL PRODUCTIONS 9, rue du Garet BP 1185 BP 256

Plus en détail

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ LOCALE DU CANTON D'ORFORD

MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ LOCALE DU CANTON D'ORFORD MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ LOCALE DU CANTON D'ORFORD RÈGLEMENT NUMÉRO 777 CONCERNANT LES BRANCHEMENTS À L AQUEDUC ET À L ÉGOUT Considérant que Considérant que Considérant

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement 386 de l ex-ville de La Baie.

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement 386 de l ex-ville de La Baie. CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 386 DE L EX-VILLE DE LA BAIE AYANT POUR OBJET LA CONSTRUCTION, L ENTRETIEN ET L UTILISATION DES BRANCHEMENTS DE SERVICE ET DES RÉSEAUX D ÉGOUT ET D AQUEDUC

Plus en détail

Prévenir les dégâts d eau liés à la plomberie

Prévenir les dégâts d eau liés à la plomberie faire profiter de notre expérience Prévenir les dégâts d eau liés à la plomberie Des milliers de réclamations enregistrées chaque année en assurance habitation. Des dommages parfois sérieux, d autres fois

Plus en détail

ZI PARIS NORD II 305, Rue de la Belle Etoile B.P. 50051 95947 ROISSY C.D.G. CEDEX

ZI PARIS NORD II 305, Rue de la Belle Etoile B.P. 50051 95947 ROISSY C.D.G. CEDEX Cover 4/5/98 :50 PM Page CET APPAEIL EST DISTIBUÉ PA : ELECTONICS ZI PAIS NOD II 05, ue de la Belle Etoile B.P. 5005 95947 OISSY C.D.G. CEDEX Pour toute information ou renseignement complémentaire sur

Plus en détail

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif

Guide d entretien. de votre assainissement non collectif juillet 2009 Guide d entretien de votre assainissement non collectif Votre système d assainissement n est pas raccordé au «tout à l égout». Il est dit «non-collectif», «autonome» ou encore «individuel».

Plus en détail

GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT

GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT GUIDE POUR LA REALISATION D UN BRANCHEMENT «EAUX USEES» AU RESEAU PUBLIC D ASSAINISSEMENT PREAMBULE Le principe de l assainissement collectif est d organiser la collecte des eaux usées depuis les logements

Plus en détail

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014

AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 AVALOIRS DE TOIT À DÉBIT CONTRÔLÉ (ATDC) ASPE Québec - 11 mars 2014 Contenu de la présentation Une conséquence du développement urbain La charge hydraulique provenant d une pluie La gestion des eaux pluviales

Plus en détail

Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique.

Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique. Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique. Le développement de l urbanisation et l imperméabilisation croissante des sols ont fait des eaux

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 2950-2954, rue Duhaime Le Plateau Mont-Royal (Montréal), QC Préparé pour : M. Jacques Normand Date de l inspection : jeudi 22 novembre, 2012 Inspecté

Plus en détail

Schéma type de branchement Réseau séparatif. Conduite de branchement (domaine public).

Schéma type de branchement Réseau séparatif. Conduite de branchement (domaine public). Schémas techniques Assainissement collectif > Raccordement Schéma type de branchement Réseau séparatif Dispositif permettant le raccordement au collecteur public. Conduite de branchement (domaine public).

Plus en détail

Principes de fonctionnement de l assainissement

Principes de fonctionnement de l assainissement l assainissement Principes de fonctionnement de l assainissement L installation de l assainissement non collectif peut se décomposer en 5 parties : la ventilation Elle permet l évacuation des gaz de fermentation

Plus en détail

Cadre réservé au service Déposé le :

Cadre réservé au service Déposé le : Formulaire de demande D installation d un dispositif d assainissement non collectif Cadre réservé au service Déposé le : N du dossier :. Service Public d Assainissement non Collectif Communauté d Agglomération

Plus en détail

3.2.7.11 Compte 49 - DŽprŽciation des comptes de tiers

3.2.7.11 Compte 49 - DŽprŽciation des comptes de tiers 3.2.7.10.3 Compte 487 - Produits constatžs d'avance Le compte 487 enregistre le montant des produits comptabilisžs dans l'exercice mais concernant des exercices ultžrieurs. En effet, si les comptes de

Plus en détail

Commencez à réduire les risques d inondation de votre sous-sol

Commencez à réduire les risques d inondation de votre sous-sol Conseils de votre votre courtier d assurances maison contre sur de sous-sols inondations inondations est un programme de l IPSC parrainé par assureurs et courtiers d assurances du Canada afin de promouvoir

Plus en détail

Guide du coordinateur de système du SCI modulaire 4.0

Guide du coordinateur de système du SCI modulaire 4.0 Guide du coordinateur de système du SCI modulaire 4.0 Norstar, Meridian et Companion sont des marques de commerce de Northern Telecom. 1998, Northern Telecom 1 800 4NORTEL www.nortel.com/norstar P0885461

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

Règlement du service Assainissement non collectif

Règlement du service Assainissement non collectif I E S A G U Canton Î de T E R S Règlement du service Assainissement non collectif Chapitre 1 : Dispositions générales Article 1 : Assainissement non collectif Par assainissement non collectif, on désigne

Plus en détail

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur

Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Conseils pour la mise en place du bac dégraisseur Généralités Le bac dégraisseur doit avoir un volume au moins égal à 200 litres, s il reçoit les eaux de cuisine seules et un volume au moins égal à 500

Plus en détail

Liquéfaction par fermentation anaérobie

Liquéfaction par fermentation anaérobie fosse septique ovoïde en polyéthylène Fabrication en polyéthylène haute densité traité anti U.V. Entrée et sortie munies d un joint souple à lèvre Ø 100 mm qui assure l emboîtement et l étanchéité du raccordement

Plus en détail

Un réseau d évacuation d eaux pluviales conventionnel est

Un réseau d évacuation d eaux pluviales conventionnel est {Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document téléchargeable ne satisfait pas à toutes les exigences du standard du Gouvernement du Québec SGQRI 008-02, car il s'adresse à des personnes faisant partie

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques REGLEMENT D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNEXE PLANCHES DESCRIPTIVES Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques PLANCHES DESCRIPTIVES Etanchéité des installations ; protection

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative)

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) Ce document doit être complété par tout demandeur d'un document d'urbanisme Il est à renseigner par le propriétaire

Plus en détail

Branchements : eau potable & assainissement

Branchements : eau potable & assainissement Branchements : eau potable & assainissement Henri RENAUD Nouvelle édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13296-0 1. Assainissement autonome 1.1. Désignation usuelle L assainissement autonome,

Plus en détail

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime

Le SPANC. Communauté de communes des Versants d Aime Le SPANC Communauté de communes des Versants d Aime Créé en 2012, le Service Public d Assainissement Non Collectif (SPANC) de la communauté de communes des Versants d Aime est un service industriel et

Plus en détail

Assainissement autonome

Assainissement autonome Accessoires 64 Tube épandage Géotextile Géofosse 125 ML Tube avec étui 125 ml STUB0125 5,24 carton de 30 pcs Regard de répartition 67 63 Pouzzolane Roche naturelle volcanique possédant une texture scoriacée

Plus en détail

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement

non collectif non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement Conjuguer croissance et environnement www.sicoval.fr Sicoval Assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation d assainissement non collectif Guide pour la réalisation d une installation

Plus en détail

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété Inspections régionales Inc. http://www.inspectionsregionales.com/ courriel: info@inspectionsregionales.com Téléphone : 819-893-3460 (Gatineau) Téléphone : 514-312-8240 (Montréal) Télécopieur : 1-855-587-8858

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement 842 de l ex-ville de Chicoutimi.

AVERTISSEMENT. Cette codification intègre les modifications apportées au règlement 842 de l ex-ville de Chicoutimi. CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT NUMÉRO 842 DE L EX-VILLE DE CHICOUTIMI AYANT POUR OBJET LA CONSTRUCTION, L UTILISATION ET L ENTRETIEN DES BRANCHEMENTS DE SERVICE ET DES RÉSEAUX D ÉGOUTS ET D AQUEDUC

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE

GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE GUIDE TECHNIQUE : LA RÉCUPÉRATION D EAU DE PLUIE Préface p. 3 1. Le cadre réglementaire p. 4 2. Le champ d application p. 5 3. Les avantages p. 5 4. Le principe de conception p. 6 5. Le dimensionnement

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

Ë l'ƒcole des Hautes ƒtudes Commerciales. Les facteurs qui influencent les processus džcisionnels des consommateurs lors dõun achat par Internet

Ë l'ƒcole des Hautes ƒtudes Commerciales. Les facteurs qui influencent les processus džcisionnels des consommateurs lors dõun achat par Internet ƒcole des Hautes ƒtudes Commerciales AffiliŽe ˆ l'universitž de MontrŽal Les facteurs qui influencent les processus džcisionnels des consommateurs lors dõun achat par Internet Par Jamel-Eddine Gharbi ƒtudiant

Plus en détail

RÈGLEMENT #2005-08 RELATIF AUX BRANCHEMENTS À L'ÉGOUT ET À L AQUEDUC

RÈGLEMENT #2005-08 RELATIF AUX BRANCHEMENTS À L'ÉGOUT ET À L AQUEDUC RÈGLEMENT #2005-08 RELATIF AUX BRANCHEMENTS À L'ÉGOUT ET À L AQUEDUC RÈGLEMENT NUMÉRO 2005-08 RELATIF AUX BRANCHEMENTS À L ÉGOUT ET À L AQUEDUC Type Règlement # Résolution # Date adoption Date d entrée

Plus en détail

Guide d intégration du gaz naturel

Guide d intégration du gaz naturel Guide d intégration du gaz naturel À UN ÂTIMENT Février 1 gazmetro.com Un représentant dédié pour mieux vous guider Une intégration optimale du poste de mesurage exige une réflexion à l amorce de votre

Plus en détail

Code de sécurité et bonnes pratiques en plomberie

Code de sécurité et bonnes pratiques en plomberie Code de sécurité et bonnes pratiques en plomberie Par : Date : Éric Gagnier Conseiller technique en plomberie Montréal, le 22 février 2012 Plomberie Code construction et Code de sécurité. Polybuthylène

Plus en détail

INFILTRA Les eaux pluviales des surfaces revêtues et des toitures s infiltrent sans soucis dans le sol du jardin

INFILTRA Les eaux pluviales des surfaces revêtues et des toitures s infiltrent sans soucis dans le sol du jardin Passage de véhicules particuliers Si il est installé suivant nos consignes, le système offrira des décennies de sécurité. Vous pouvez même l intégrer sous une allée avec un passage de véhicules particuliers.

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre

7 Avant-propos 9 Définition de l installation Implantation de l installation 13 Conception 13 Étude à la parcelle Mise en œuvre SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Définition de l installation 11 Implantation de l installation 13 Conception 13 1. Obligations réglementaires de la commune et du particulier 13 2. Choix de la filière d assainissement

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DES EAUX USEES DOMESTIQUES

REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DES EAUX USEES DOMESTIQUES Ain Angillon Malvaux REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) DES EAUX USEES DOMESTIQUES REGISSANT LES PRESTATIONS DE CONTROLE ET D ENTRETIEN DES INSTALLATIONS (arrété du 6 mai

Plus en détail

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 WWW.BURCAM.COM 2190 Boul. Dagenais Ouest LAVAL (QUEBEC) CANADA H7L 5X9 TÉL: 514.337.4415 FAX: 514.337.4029 info@burcam.com Votre pompe a été soigneusement emballée

Plus en détail

L arbre. et ses racines : mythes et réalités

L arbre. et ses racines : mythes et réalités L arbre et ses racines : mythes et réalités MYTHE NO 1 : Les racines sont continuellement attirées vers les tuyaux d égout et peuvent les perforer. MYTHE NO 2 : En grossissant chaque année, les racines

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

POUR PRENDRE SOIN DE VOTRE NOUVELLE UNITÉ BAIN MAGIQUE MD

POUR PRENDRE SOIN DE VOTRE NOUVELLE UNITÉ BAIN MAGIQUE MD POUR PRENDRE SOIN DE VOTRE NOUVELLE UNITÉ BAIN MAGIQUE MD Merci d avoir choisi BAIN MAGIQUE MD. Comme pour toute autre acquisition de cette nature, nous comprenons l importance d un tel investissement

Plus en détail

LOI. Assurances et ržassurances en Roumanie. sur les assurances et les ržassurances en Roumanie

LOI. Assurances et ržassurances en Roumanie. sur les assurances et les ržassurances en Roumanie Asigurãrile ºi reasigurãrile în România constituie contravenþie ºi se sancþioneazã cu amendã de la 50.000 lei la 200.000 lei ºi cu reþinerea certificatului de înmatriculare a autovehiculului, pânã la prezentarea

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 2130, King Edward Beaconsfield, QC Préparé pour : M. Client Satisfait Date de l inspection : jeudi, 9 septembre, 2010 Inspecté par : Robert Zbikowski,

Plus en détail

QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT?

QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT? QUELS DISPOSITIFS DE PRETRAITEMENT? La fosse toutes eaux Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes

Plus en détail

Par. Nada Elkouzi. Sciences de la gestion

Par. Nada Elkouzi. Sciences de la gestion ƒcole DES HAUTES ƒtudes COMMERCIALES AFFILIƒE Ë LÕUNIVERSITƒ DE MONTRƒAL Alliances stratžgiques et apprentissagesê: deux cas en Žconomie sociale ( le ComitŽ Žconomie sociale inter-cdƒc et le Collectif

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

Règlement du SPANC. Chapitre 1 er : Dispositions Générales

Règlement du SPANC. Chapitre 1 er : Dispositions Générales 1 REGLEMENT DU SPANC (Service Public d Assainissement Non Collectif) Sommaire Chapitre 1 er : Dispositions Générales Article 1 er : Assainissement non collectif : Article 2 : Objet du règlement : Article

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10.

COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE. Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10. COMMUNE DE SAINT PIERRE DE CHARTREUSE En Mairie 38 380 SAINT PIERRE DE CHARTREUSE Tél. : 04.76.88.60.18 Fax : 04.76.88.75.10 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux Epandage en pente: Cette

Plus en détail

Règlement d assainissement non collectif

Règlement d assainissement non collectif Règlement d assainissement non collectif www.strasbourg.eu Edition 2011 SOMMAIRE CHAPITRE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES....................... 2 CHAPITRE II - PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES APPLICABLES À L ENSEMBLE

Plus en détail

Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance

Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance Glossaire : définitions des termes utilisés dans les fiches sur les indicateurs de performance Au sens des fiches de définition des indicateurs de performance : 1. Parties prenantes Autorité organisatrice

Plus en détail

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Guide Technique

L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Guide Technique L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide Technique L Assainissement non collectif Aujourd hui, du fait de l obligation d arriver à un bon état écologique des masses d eau en 2015, il faut impérativement que

Plus en détail

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT 1- LA FOSSE TOUTES EAUX Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes et

Plus en détail

Pages de remplacement

Pages de remplacement Code national de la plomberie Canada 2010 (CNP) Pages de remplacement Des pages de remplacement ont été produites pour signaler certains errata qui s appliquent au CNP. Veuillez les imprimer et les insérer

Plus en détail

VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS MISE EN CONFORMITÉ DE L ASSAINISSEMENT INTÉRIEUR D UNE PROPRIÉTÉ

VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS MISE EN CONFORMITÉ DE L ASSAINISSEMENT INTÉRIEUR D UNE PROPRIÉTÉ VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS MISE EN CONFORMITÉ DE L ASSAINISSEMENT INTÉRIEUR D UNE PROPRIÉTÉ Ce document regroupe, sous forme de fiches, les informations nécessaires à la réalisation des travaux de

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été

Plus en détail

p. 4-5 p. 6-7 p. 8-9 p. 10-11

p. 4-5 p. 6-7 p. 8-9 p. 10-11 L eau est une ressource essentielle partagée par tous. Elle est indispensable à l équilibre des écosystèmes, au développement durable et à notre survie même. L eau fait partie des préoccupations prioritaires

Plus en détail

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) ZAC des Terrasses de la Sarre 3, Terrasse Normandie BP 50157 57403 SARREBOURG CEDEX Téléphone 03 87 03 05 16 Télécopie 03 87 03 83 49 DEMANDE DE CONTROLE

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

Salle de bains FICHE TECHNIQUE

Salle de bains FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Salle de bains 2 4 7 CONNAÎTRE > Une pièce humide > Les équipements > Production d eau chaude sanitaire > Les revêtements du sol et des murs > L installation électrique > Les réseaux d

Plus en détail

Module de formation. Relevage. motralec

Module de formation. Relevage. motralec Module de formation motralec 4 rue Lavoisier. ZA Lavoisier. 95223 HERBLAY CEDEX Tel. : 01.39.97.65.10 / Fax. : 01.39.97.68.48 Demande de prix / e-mail : service-commercial@motralec.com www.motralec.com

Plus en détail

Inutilisable pour. transaction. Compte tenu de l importance que revêtent les déclarations qui suivent, le vendeur doit transmettre les informations

Inutilisable pour. transaction. Compte tenu de l importance que revêtent les déclarations qui suivent, le vendeur doit transmettre les informations FORMULAIRE OBLIGATOIRE DÉCLARATIONS DU VENDEUR SUR L IMMEUBLE (TERRAIN ET BÂTIMENTS, CIRCONSTANCES ET DÉPENDANCES) Inutilisable pour Formulaire élaboré en collaboration avec l Association des inspecteurs

Plus en détail

Trinity Tft Système de collecteurs d amenée d air et d évacuation Modèles : CVM2 300-399 et CVM3 300-399 Version : 2015-04-07

Trinity Tft Système de collecteurs d amenée d air et d évacuation Modèles : CVM2 300-399 et CVM3 300-399 Version : 2015-04-07 Trinity Tft Système de collecteurs d amenée d air et d évacuation Modèles : CVM2 300-399 et CVM3 300-399 Version : 2015-04-07 INSTALLATION ET FONCTIONNEMENT DES COLLECTEURS D AMENÉE D AIR ET D ÉVACUATION

Plus en détail

LES FICHES DU PRETRAITEMENT

LES FICHES DU PRETRAITEMENT LES FICHES DU PRETRAITEMENT Les fiches du prétraitement Fiche : La fosse toutes eaux Définition/fonction : La fosse toutes eaux, anciennement appelée fosse septique, assure le prétraitement des eaux usées

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE SAINTE-BARBE RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-02 SUR LES BRANCHEMENTS D'ÉGOUT ET D AQUEDUC CODIFICATION ADMINISTRATIVE

MUNICIPALITÉ DE SAINTE-BARBE RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-02 SUR LES BRANCHEMENTS D'ÉGOUT ET D AQUEDUC CODIFICATION ADMINISTRATIVE MUNICIPALITÉ DE SAINTE-BARBE RÈGLEMENT NUMÉRO 2013-02 SUR LES BRANCHEMENTS D'ÉGOUT ET D AQUEDUC CODIFICATION ADMINISTRATIVE MARS 2014 Municipalité de Sainte-Barbe Amendements au règlement numéro 2013-02

Plus en détail

Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Demande d installation d un système d assainissement non collectif Tél : 05.61.04.09.40 Bureaux ouverts : 8h à 12h et 13h30 à 18h DIRECTION du DEVELOPPEMENT Service Aménagement / Assainissement Non Collectif Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Plus en détail

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage»

Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Comment bien utiliser votre assurance «Dommages-Ouvrage» Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité des constructions. Il a été rédigé

Plus en détail

REGLEMENT COMMUNAL DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF DE LA COMMUNE DES GETS

REGLEMENT COMMUNAL DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF DE LA COMMUNE DES GETS REGLEMENT COMMUNAL DU SERVICE D ASSAINISSEMENT COLLECTIF DE LA COMMUNE DES GETS Le règlement du service d assainissement collectif désigne le document établi par la Mairie des Gets et adopté par délibération

Plus en détail

Composition avaloirs de toiture plate DN 100 à DN 150

Composition avaloirs de toiture plate DN 100 à DN 150 Corps de crépine pour toiture plate d ouvertures de drainage; sortie verticale DN100 Ø 110 mm à raccorder sur une tuyauterie SML selon DIN 19522 / EN 877 débit d évacuation max. 15,2 l/s; poids env. 13,1

Plus en détail

Eau de pluie. Cuves de stockage. Une technologie d'avance pour l'environnement

Eau de pluie. Cuves de stockage. Une technologie d'avance pour l'environnement Eau de pluie Cuves de stockage Une technologie d'avance pour l'environnement Depuis 40 ans ROTO est un fabricant de produits en matière plastique. Nos produits sont le résultats du savoir-faire de ses

Plus en détail

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique

SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND. Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56. Notice Technique SIVOM DE LA VALLEE D AULPS BP 24 74 110 ESSERT ROMAND Tél. : 04.50.79.58.51. Fax. : 04.50.79.58.56 Notice Technique Filière Fosse septique - Filtre à sable vertical non drainé: Cette filière a été élaborée

Plus en détail