Droit des assurances

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Droit des assurances"

Transcription

1 Catégorie Economique Droit des assurances Titulaire : S. FLORIO Baccalauréat : comptabilité Année académique ème année 1

2 Introduction Section 1. Plan Après une introduction comportant un bref historique et quelques considérations sur le rôle économique et social de l'assurance ainsi que sur le contrôle des activités d'assurance, le cours examine de manière systématique les règles générales applicables au contrat d'assurance, telles qu'elles découlent de la loi du 25 juin 1992 sur le contrat d'assurance terrestre. On aborde en premier lieu les règles communes applicables à tous les contrats Les éléments essentiels du contrat d assurance (Chapitre 1) Les conditions de validité du contrat d assurance (Chapitre 2) L exécution du contrat d assurance (Chapitre 3) L extinction du contrat d assurance (Chapitre 4) Analyse de quelques contrats d assurance (Chapitre 5). Section 2. Généralités L assurance est un mécanisme financier qui permet de répondre aux exigences de protection des patrimoines contre les risques de perte de toute nature. En effet, l existence humaine est pleine de risques. La personne de chacun est à la merci d évènements imprévus : D autres évènements frappent l homme dans ses biens : Parfois, l atteinte est subie par le patrimoine global de l intéressé : Pour celui qui en est victime, la réalisation d un risque imprévu peut être une catastrophe. De nombreux procédés ont été mis au point pour réduire les chances de survenance du sinistre, soit en atténuants les effets. L'assurance s'est développée de manière pragmatique, sous les contraintes économiques et sociales liées à la nécessité d'entreprendre. 2

3 L assurance est mise en place pour protéger le patrimoine et la personne des particuliers mais aussi des entreprises et couvre beaucoup de risques : incendie, maladie, responsabilité civile, automobile, L assurance s'inscrit dans une démarche commune d'épargne et de prévoyance pour faire face aux aléas de la vie : L objet de ce cours sera limité essentiellement à l étude du contrat d assurance terrestre de dommages. Section 3. Naissance et rôle de l assurance L assurance terrestre prend un véritable départ avec l apparition de l assuranceincendie, à la suite du grand incendie qui détruisit Londres en Des compagnies se créèrent en Angleterre, à partir de 1680, pour pratiquer cette nouvelle forme d assurances, qui allait bientôt se répandre en Allemagne, dans les pays scandinaves puis ailleurs sur le continent. Deux événements ont revêtit une grande importance dans l avenir de l assurance. En premier lieu, se constitua à Londres, au début du XVIIIe siècle, la corporation du Lloyd s, groupe d assureurs maritimes dont l origine était l habitude prise par les gens de mer de se réunir dans la taverne d Edouard Lloyd. L autre événement fut d ordre scientifique. Pascal, au XVIIe siècle, jettera les bases du calcul des probabilités. Ces recherches démontrèrent qu il était possible, à partir d un grand nombre d observations, de prédire les chances de survenance d événements aléatoires. Un autre événement marquant le XIXe siècle fut l apparition des assurances de responsabilité. A l époque contemporaine, l assurance connait un développement extraordinaire. En volume comme en variété, la croissance est ininterrompue. Le droit des assurances vit une expansion parallèle, avec la généralisation du contrôle des entreprises d assurance et la mise en place de législations impératives, protectrices du consommateur. L assurance joue désormais un rôle économique et social remarquable. Rôle de l assurance : 3

4 Chapitre 1 Les éléments essentiels du contrat d assurance Section 1. Définition et caractéristiques du contrat d assurance Définition Le contrat d assurance est un contrat en vertu duquel, moyennant le paiement d'une prime fixe ou variable, une partie, l'assureur, s'engage envers une autre partie, le preneur d'assurance, à fournir une prestation stipulée dans le contrat au cas où surviendrait un événement incertain que, selon le cas, l'assuré ou le bénéficiaire, a intérêt à ne pas voir se réaliser. 4 éléments essentiels : 1) 2) 3) 4) Caractéristiques Il s agit d un contrat : Nommé : À titre onéreux : Synallagmatique : Aléatoire : Consensuel : 4

5 Section 2. Le risque 1. Définition Le risque est l événement incertain que l on veut protéger, couvrir. C est un événement dont la survenance est possible sans être certaine et à la réalisation duquel est subordonné l obligation de l assureur d effectuer la prestation convenue. Exemples : Pour qu un risque soit assurable, il faut qu il soit : incertain : possible : indépendant de la volonté exclusive de l assuré : Notons que tous les évènements incertains ne sont pas des risques assurables : les risques spéculatifs ou inhérents à l activité professionnelle. Exemple : 2. Les risques exclus de l assurance Il existe : des exclusions légales : des exclusions conventionnelles : 5

6 a. Exclusions légales Parmi les exclusions légales, on retrouve : La guerre et les violences collectives C est pour des raisons techniques et économiques que le risque de guerre est exclu. Toutefois, l assureur peut le prévoir dans son contrat s il le souhaite. L article 9 de la loi du 25 juin 1992 précise donc : «Sauf convention contraire, l'assureur ne répond pas des sinistres causés par la guerre ou par des faits de même nature et par la guerre civile. L'assureur doit faire la preuve du fait qui l'exonère de sa garantie. Le Roi peut toutefois fixer des règles allégeant la charge de la preuve du fait qui exonère l'assureur de sa garantie». Cet article n exclut pas en principe les sinistres causés par des émeutes et d ailleurs, dans la police d assurance contre l incendie, le risque d émeute est obligatoirement couvert. En outre, pour certains contrats, le risque de terrorisme/attentat est couvert. Exemples : Les risques illicites Le contrat d assurance est nul quand il est fondé sur une cause illicite : Il en existe 2 sortes : Les marchandises dont la loi interdit le commerce, le transport ou l importation et qui ne peuvent être assurés contre les risques auxquels elles sont exposées car sinon l assurance aurait pour effet de favoriser la contrebande ou la fraude. Exemples : Pourquoi? Les amendes et les transactions pénales : elles ne peuvent pas faire l objet d un contrat d assurance à l exception de celles qui sont à charge de la personne civilement responsable (employeur). Exemple : Pourquoi? 6

7 b. Les exclusions conventionnelles Principe : Les parties peuvent convenir librement des risques exclus de la garantie. On ne peut pas imposer à l assureur l obligation de couvrir un risque qu il ne peut pas ou ne veut pas supporter. Cela varie donc d une compagnie d assurance à l autre. Si l assureur accepte de couvrir un risque, il peut délimiter la garantie accordée. Il fixera les conditions relatives au péril, à l origine du sinistre, les conditions de temps et ou de lieux du sinistre. Enfin, quand l assureur a déterminé les conditions de la garantie, il peut encore exclure de celleci certains événements, circonstances ou certains dommages. Souvent, l exclusion concerne les risques catastrophiques tel que : Par contre, pour ce qui est des catastrophes naturelles sont de plus en plus couvertes. Auparavant, cela coutait trop cher aux assurances et elles les interdisaient mais de nos jours, les risques d inondation, de tempêtes, sont de plus en plus souvent couverts. Section 3. L intérêt de l assurance 1. Principe Un contrat d assurance suppose qu il y ait toujours un intérêt assurable qui se caractérise par la circonstance que l assuré ou le bénéficiaire a intérêt à ce que le risque ne se réalise pas, soit parce qu il possède un droit de propriété ou un droit réel sur la chose assurée, soit parce qu il en est responsable. L intérêt d assurance est donc aussi un élément essentiel du contrat d assurance. Si l assuré ou le bénéficiaire avait un intérêt à la survenance du sinistre, le contrat serait entaché de fraude et devrait être annulé. 2. Nature Il faut distinguer deux types d assurances : Les assurances à caractère indemnitaire : Celui qui doit justifier d un intérêt d assurance, c est l assuré (c estàdire la personne garantie par l assurance contre les pertes patrimoniales). Exemple : 7

8 Les assurances de dommages et les assurances de responsabilité ont un caractère indemnitaire. assurances de dommages : assurance de responsabilité : Exemples d assurance à caractère indemnitaire : Les assurances à caractère forfaitaire : C est le bénéficiaire qui doit avoir un intérêt personnel et licite à la nonsurvenance de l évènement assuré. Exemple : s il s agit d une assurance en cas de décès, on comprend que la loi exige que l épouse, bénéficiaire de l assurance, ait un intérêt à la survie de son mari. On comprend moins bien que, dans une assurance en cas de vie, la loi puisse exiger que l assuré bénéficiaire ait un intérêt à «la nonsurvenance de l événement assuré». L événement assuré étant la survie de l assuré à l échéance du contrat, celuici devrait avoir intérêt à son propre décès. Les assurances de personnes ont un caractère forfaitaire : Exemple d assurances à caractère forfaitaire : 8

9 Section 4. Les parties au contrat 1. L entreprise d assurance / l assureur a. Notion Un contrat d assurance est nécessairement conclu avec un assureur. Définition de l assureur : En Belgique, l exploitation des entreprises d assurance est assurée par les sociétés belges commerciales et étrangères. Exemples : Coassurance : b. Statut juridique des entreprises d assurances Les entreprises d assurances doivent en général être constituées sous la forme d une société par actions (Société anonyme) ou de sociétés coopératives (société coopérative à responsabilité limitée ou illimitée) ou d association d assurance mutuelle. Avant d entreprendre leurs activités les entreprises doivent obtenir un agrément délivré par la Roi dans un arrêté royal. Remarque : les contrats souscrits auprès d une entreprise d assurance non agréée ou non dispensée de l agrément sont nuls (et nullité absolue). Les entreprises d assurances étrangères : elles peuvent exercer en Belgique par la voie d une succursale ou en libre prestation de services. Elles doivent également avoir obtenus l agrément pour leurs opérations d assurance dans leur pays d origine. Dans l exercice de leurs activités, elles doivent respecter les dispositions légales et réglementaires d intérêt général qui sont applicables en Belgique. 9

10 2. Les autres parties au contrat d assurance a. Le preneur d assurance Définition du preneur d assurance : Il ne faut pas oublier que contrairement à ce que la formulation générale du contrat d assurance pourrait laisser supposer, l assureur peut également s engager envers d autres personnes que le souscripteur (assuré, bénéficiaire, ). Le preneur d assurance ne doit pas forcément être le titulaire de l intérêt d assurance. b. L assuré Pour définir la notion d assuré il faut distinguer l assuré dans les assurances de dommages et l assuré dans les assurances de personnes. L assuré dans les assurances de dommages = L assuré dans les assurances de personnes = c. Le bénéficiaire L assuré n est pas forcément le bénéficiaire du contrat. Le bénéficiaire = Les parties peuvent convenir à tout moment qu un tiers peut prétendre au bénéfice de l assurance aux conditions qu elle détermine. Rq : dans ce cas, le tiers ne doit pas forcément être désigné nommément ni même être conçu au moment de la stipulation. Il suffit qu il soit déterminable au jour de l exigibilité des prestations de l assurance. 10

11 d. La personne lésée Il ne s agit pas d une partie au contrat, mais elle n y est pas totalement étrangère, puisqu elle dispose, dans les conditions prévues par la loi, d une action directe contre l assureur du responsable. La personne lésée = Exemples : Exemples de situations où le preneur d assurance n est pas nécessairement le bénéficiaire et/ou l assuré : 11

12 Chapitre 2 Les conditions de validité du contrat d assurance Pour qu un contrat d assurance soit juridiquement valable, il doit respecter : des conditions de validité générale de droit civil : consentement des parties, capacité, objet licite et cause licite. Et des conditions de validité spécifiques aux droits des assurances : un risque assurable et un intérêt d assurance (cf. supra). Section 1. Le consentement Rappel : le contrat d assurance est un contrat consensuel, il sera donc valablement formé par l échange des consentements entre le preneur d assurance et l assureur. 1. La procédure d échange des consentements a. L appel d offre L appel d offre émane du preneur d assurance. Définition de l appel d offre : Cet appel d offre est appelée proposition d assurance. Ce n est pas une offre de contracter, elle n engage ni le candidat preneur d assurance ni l assureur à conclure le contrat. Néanmoins, la loi oblige l assureur à réagir dans les trente jours de la réception de la proposition (sinon paiement de dommages et intérêts). Sa réaction peut être soit un refus d assurer soit une demande de renseignements complémentaires. b. L offre L offre émane de l assureur et elle peut prendre la forme soit d une demande d assurance soit d une police présignée. La demande d assurance est un formulaire émanant de l assureur par lequel celuici offre de prendre le risque en charge suite à la demande du preneur d assurance. La police présignée est une police d assurance signée préalablement par l assureur et contenant une offre de contracter aux conditions qui sont écrites et éventuellement complétées par des spécifications que le preneur mentionne aux endroits prévus à cet effet. c. L acceptation (offre par le preneur d assurance) Elle se fait normalement par la signature de la police présignée ou de la demande d assurance. Le contrat est formé au moment de la signature de l assuré sur un des documents. 12

13 d. La prise d effet du contrat Sauf convention contraire, la garantie prend cours le lendemain de la réception par l assureur de la police présignée ou de la demande. L assureur communiquera cette date au preneur d assurance. C est une règle supplétive. Le contrat peut prévoir aussi que la garantie ne prendra cours qu après le paiement de la première prime. e. Le droit de renoncer au contrat Bien que le contrat soit formé et qu il ait pris effet, tant le (sans préavis) que l assureur (avec un préavis de 8 jours) peuvent encore se rétracter. Délai pour se rétracter : 2. La qualité du consentement Les règles de droit fondamental au point de vue de la validité du consentement s applique aux contrats d assurance (vol, dol, erreur). Il existe des dispositions légales et réglementaires qui renforce la qualité du consentement qui doit être donné tant par l assuré que par l assureur. a. Consentement de l assuré L information de l assuré L assuré doit bénéficier d informations bien spécifiques tant avant la conclusion du contrat, qu au moment de la conclusion du contrat. L'information préalable de l'assuré est d'une importance fondamentale lors de la souscription d'un contrat d'assurance. Pourquoi? L'obligation d'information relève des principes de loyauté et de bonne foi qui président à toute relation contractuelle, notamment entre un professionnel et un consommateur. Cette obligation d'information se double d'une obligation de conseil, qui peut engager la responsabilité de l'assureur en cas d'inexécution. Quels types d informations l assuré doitil recevoir? Avant la conclusion du contrat : Au moment de la conclusion du contrat : 13

14 L assureur est également tenu de délivrer au preneur d assurance une copie certifiée conforme des renseignements que le preneur a communiqués par écrit au sujet du risque à couvrir. Enfin, le contrat d assurance doit contenir aussi toute une série de mentions notamment la date de la prise d effet, la durée du contrat, l identité du preneur d assurance, le nom et l adresse de l assureur ainsi que l intermédiaire de l assurance, les risques couverts et le montant de la prime ou la manière dont la déterminer. Les sanctions du défaut d information de l assuré Il n existe aucune sanction spécifique si l assureur ne respecte pas son obligation d information ce sera les sanctions de droit commun : le défaut d'information sera donc sanctionné par l'inopposabilité à l'assuré de toute clause restrictive de garantie dont l'assureur ne prouvera pas qu'elle ait été portée à la connaissance de l'assuré préalablement à la souscription du contrat. b. Consentement de l assureur L information de l assureur L article 5 de la loi du 25 juin 1992 prévoit que : «le preneur a l obligation de déclarer exactement, lors de la conclusion du contrat, toutes les circonstances connues de lui et qu il doit raisonnablement considérer comme constituant pour l assureur des éléments d appréciation du risque. Toutefois, il ne doit pas déclarer à l assureur les circonstances déjà connues de lui ou que celuici devrait raisonnablement connaître». Le preneur d assurance a donc une obligation de déclaration du risque. Cela signifie : Rq : rien ne pourra être reproché au preneur qui ne déclare pas ce qu il ignore. Exemples d information que le preneur d assurance doit donner spontanément : 14

15 Les sanctions de la déclaration inexacte ou incomplète Deux manquements sont envisagés par la loi : L omission : L inexactitude : Ces deux manquements sont soumis au même régime. Les conséquences (sanctions) sont différentes selon que le manquement est ou non intentionnel. En cas d omission ou d inexactitudes intentionnelles : Exemple : Rq : il ne faut pas que la circonstance omise ou inexactement déclarée ait eu une influence sur le sinistre, il suffit qu elle ait eu l influence sur l appréciation du risque. En cas d omission ou d inexactitudes nonintentionnelles, il y a deux solutions possibles : Charge de la preuve C est à l assureur qu il incombe de prouver le caractère déterminant de l omission ou de l inexactitude pour l évaluation du risque. C est également l assureur qui supporte la preuve du caractère intentionnel du manquement invoqué, ou du caractère «reprochable» de celuici. 15

16 Section 2. La capacité Capacité du preneur d assurance : Capacité de l assureur : Section 3. L objet 1. La couverture du risque a. Principe de la liberté contractuelle Autonomie de la volonté : les parties délimitent comme elles souhaitent la garantie. Elles devront pour cela déterminer : l objet du risque Exemple : le péril contre lequel l assurance est souscrite. Exemple : les conditions d origine du sinistre. Exemple : l étendue de la garantie dans l espace et dans le temps. b. Risques exclus de la garantie Les exclusions de garantie sont les clauses qui déterminent les risques non couverts par la garantie. L assureur peut décider d exclure certains risques de son intervention. Notons qu il existe aussi les risques exclus par la loi (cf. supra chapitre 1). 16

17 Il existe deux types d exclusions que l assureur peut prévoir: directes et indirectes. Exemple d exclusions indirectes : Exemple d exclusion directe : 2. La prime La prime est le montant que le preneur d assurance doit payer à l assureur. La prime est calculée par l assureur, elle constitue la contrepartie de la couverture proposée par l assureur. Pour déterminer le montant, l assureur doit calculer la prime pure qui est la contrepartie du risque (+ éventuellement frais de gestion, commission de l intermédiaire, taxes, charges fiscales ). La prime peut être payée de manière annuelle ou peut être fractionnée (mensuelle, trimestrielle, ). Section 4. La cause La cause, c estàdire le mobile qui pousse les parties à conclure un contrat, doit être licite. Section 5. Un risque assurable Cf. Supra chapitre 1. Section 6. Un intérêt d assurance Cf. Supra chapitre 1. 17

PROPOSITION D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE

PROPOSITION D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE PROPOSITION D ASSURANCE PROTECTION JURIDIQUE PROFESSIONNELLE NEGOTIS 2.0 Nouveau dossier Date de début: Echéance: Courtier N agent: Bureau: Réf: Preneur d assurance Personne physique Personne morale Nom:

Plus en détail

Êtes-vous bien assuré?

Êtes-vous bien assuré? guide pratique guide pratique des assurances Êtes-vous bien assuré? Isabelle SCREVE Marie ZAGHEDEN L édition professionnelle L éditeur veille à la fiabilité des informations publiées, lesquelles ne pourraient

Plus en détail

Objet: Mécanismes particuliers ayant pour but ou pour effet de favoriser la fraude fiscale dans le chef de tiers

Objet: Mécanismes particuliers ayant pour but ou pour effet de favoriser la fraude fiscale dans le chef de tiers Contrats d'assurance vie à primes flexibles - taux garanti, Provisions complémentaires d'assurances vie, Bases techniques de la tarification des contrats d'assurance vie Bruxelles, le 30 novembre 2001

Plus en détail

P O L I C E G L O B A L E 2 0 0 0 INCENDIE ET RISQUES DIVERS RISQUES AGRICOLES

P O L I C E G L O B A L E 2 0 0 0 INCENDIE ET RISQUES DIVERS RISQUES AGRICOLES P O L I C E G L O B A L E 2 0 0 0 INCENDIE ET RISQUES DIVERS RISQUES AGRICOLES CONDITIONS ADMINISTRATIVES (CA 01 /éd.:01/03/2013) 1. QUELLES SONT LES OBLIGATIONS DU PRENEUR ET DE L ASSURE? A) Lors de la

Plus en détail

FSMA_2012_14 du 12/06/2012

FSMA_2012_14 du 12/06/2012 Circulaire FSMA_2012_14 du 12/06/2012 Circulaire sur l assurance contre l incendie et autres périls, en ce qui concerne les risques simples, et sur le devoir d information concernant cette assurance Champ

Plus en détail

Conditions Générales. Assurance de Groupe

Conditions Générales. Assurance de Groupe Assurance de Groupe Conditions Générales Société Anonyme - Capital Social 40.000.000,00 EUR - N entreprise 0403.262.553 - RPM Bruxelles Tour Louise, Avenue Louise, 149-1050 Bruxelles - Tél. (02) 403 87

Plus en détail

VITA PENSION 51.30.255 09/12

VITA PENSION 51.30.255 09/12 ISO 9001 CERTIFIED FIRM BCCA VITA PENSION 51.30.255 09/12 VITA PENSION CONDITIONS GENERALES DEFINITIONS A. Preneur d assurance La personne qui conclut le contrat d assurance avec l entreprise d assurances.

Plus en détail

L agent commercial en Allemagne

L agent commercial en Allemagne 1 L agent commercial en Allemagne Introduction Le statut juridique de l agent commercial («Handelsvertreter») est défini dans le Code de commerce allemand («Handelsgesetzbuch»- HGB) aux Articles 84 à 92c.

Plus en détail

Aperçu sur le contrat d assurance

Aperçu sur le contrat d assurance Aperçu sur le contrat d assurance I. Les caractéristiques du contrat d assurance L article 1 de la loi 17-99 portant code des assurances définit le contrat d assurance comme la convention passée entre

Plus en détail

SARL RDLM ASSOCIES - AGENCE RACINE CONDITIONS GENERALES DE VENTE

SARL RDLM ASSOCIES - AGENCE RACINE CONDITIONS GENERALES DE VENTE SARL RDLM ASSOCIES - AGENCE RACINE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Article 1 Objet Les présentes conditions générales de vente régissent les relations contractuelles entre le client et la société à responsabilité

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE PLAN EPARGNE AP. Différents par volonté et par nature.

CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE PLAN EPARGNE AP. Différents par volonté et par nature. CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE PLAN EPARGNE AP Pour l application du présent contrat, on entend par : COMPAGNIE : L Ardenne Prévoyante S.A., Entreprise d assurance agréée sous le code 129 ; LE PRENEUR

Plus en détail

Guide d utilisation de l information de crédit en assurance de dommages au Québec

Guide d utilisation de l information de crédit en assurance de dommages au Québec Guide d utilisation de l information de crédit en assurance de dommages au Québec Le 28 septembre 2010 Guide d utilisation de l information de crédit en assurance de dommages au Québec 1 Introduction Il

Plus en détail

SOMMAIRE L opération d assurance Les parties au contrat La conclusion du contrat La vie du contrat Le risque assuré Le règlement du sinistre

SOMMAIRE L opération d assurance Les parties au contrat La conclusion du contrat La vie du contrat Le risque assuré Le règlement du sinistre SOMMAIRE L opération d assurance Fiche 1 La technique d assurance... 4 Fiche 2 Classification des assurances... 6 Fiche 3 La réglementation du contrat d assurance... 8 Fiche 4 Caractères du contrat d assurance...

Plus en détail

Modalités d utilisation de l agence

Modalités d utilisation de l agence Modalités d utilisation de l agence VOTRE AUTORITÉ Propositions Vous pouvez recevoir des propositions portant sur des risques d assurance pour lesquels vous détenez un permis et nous les présenter aux

Plus en détail

CHAPITRE I - OBJET ET ETENDUE DE LA GARANTIE 3 CHAPITRE II - DUREE ET FIN DU CONTRAT D ASSURANCE 5 CHAPITRE III - PRIMES 7 CHAPITRE IV - ACCIDENTS 10

CHAPITRE I - OBJET ET ETENDUE DE LA GARANTIE 3 CHAPITRE II - DUREE ET FIN DU CONTRAT D ASSURANCE 5 CHAPITRE III - PRIMES 7 CHAPITRE IV - ACCIDENTS 10 - AD1071FR - 161112 CHAPITRE I - OBJET ET ETENDUE DE LA GARANTIE 3 Article 1 - Objet de la garantie 3 Article 2 - Risque assuré 3 Article 3 - Modification du risque assuré 3 Article 4 - Etendue territoriale

Plus en détail

Loi du 27 juillet 1997 sur le contrat d'assurance

Loi du 27 juillet 1997 sur le contrat d'assurance Texte consolidé, élaboré à des fins d information. Seuls les textes publiés au Mémorial font foi. Loi du 27 juillet 1997 sur le contrat d'assurance (version coordonnée au 1 er janvier 2016) Sommaire LE

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES Article 1 : Champ d application Article 2 : Promotion et offre

CONDITIONS GENERALES Article 1 : Champ d application Article 2 : Promotion et offre CONDITIONS GENERALES Article 1 : Champ d application Ces conditions générales sont applicables aux contrats d organisation et d intermédiaire de voyages, tels que définis par la loi du 16 février 1994

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 9 mai 2014 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 9 mai 2014 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 9 mai 2014 ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE - (N 1891) Commission Gouvernement Adopté AMENDEMENT présenté par le Gouvernement ---------- ARTICLE 34 N o 414 (2ème Rect) Rédiger ainsi cet

Plus en détail

COMMERCE ELECTRONIQUE

COMMERCE ELECTRONIQUE COMMERCE ELECTRONIQUE 17/11/2011 Le commerce électronique est en pleine expansion, il s inscrit maintenant dans un cadre juridique précis. Le Code civil, le Code de la consommation et la loi pour la confiance

Plus en détail

Convention des Nations Unies sur la cession de créances dans le commerce international

Convention des Nations Unies sur la cession de créances dans le commerce international Convention des Nations Unies sur la cession de créances dans le commerce international NATIONS UNIES CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LA CESSION DE CRÉANCES DANS LE COMMERCE INTERNATIONAL NATIONS UNIES

Plus en détail

Les inconvénients de ne pas avoir de police locale lorsque vous traitez des affaires à l échelle internationale

Les inconvénients de ne pas avoir de police locale lorsque vous traitez des affaires à l échelle internationale Les inconvénients de ne pas avoir de police locale lorsque vous traitez des affaires à l échelle internationale 1 2 Les inconvénients de ne pas avoir de police locale lorsque vous traitez des affaires

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 29 octobre 2014 N de pourvoi: 13-19729 ECLI:FR:CCASS:2014:C101250 Publié au bulletin Cassation partielle Mme Batut (président), président Me Le Prado,

Plus en détail

Convention sur la représentation en matière de vente internationale de marchandises (Genève, 17 février 1983)

Convention sur la représentation en matière de vente internationale de marchandises (Genève, 17 février 1983) Convention sur la représentation en matière de vente internationale de marchandises (Genève, 17 février 1983) LES ETATS PARTIES A LA PRESENTE CONVENTION, DESIRANT établir des dispositions communes concernant

Plus en détail

PROPOSITION D ASSURANCE ART CORPORATE COLLECTION 500 Assurance pour les objets d art appartenant à une entreprise Prime minimale CHF 500

PROPOSITION D ASSURANCE ART CORPORATE COLLECTION 500 Assurance pour les objets d art appartenant à une entreprise Prime minimale CHF 500 PROPOSITION D ASSURANCE ART CORPORATE COLLECTION 500 Assurance pour les objets d art appartenant à une entreprise Prime minimale CHF 500 Veuillez nous renvoyer ce questionnaire par poste ou par fax. AXA

Plus en détail

Wink - Conditions générales de vente Points de retrait

Wink - Conditions générales de vente Points de retrait Wink - Conditions générales de vente Points de retrait En vigueur à partir du 13/04/2016 1 Généralités 1.1 Les présentes conditions générales régissent les ventes en ligne conclues via le site internet

Plus en détail

CE Cour de Justice, le 28 janvier 1992. Affaire C-204/90. Hanns-Martin Bachmann contre État belge. Sur l article 48 du traité

CE Cour de Justice, le 28 janvier 1992. Affaire C-204/90. Hanns-Martin Bachmann contre État belge. Sur l article 48 du traité CE Cour de Justice, le 28 janvier 1992 Affaire C-204/90 Hanns-Martin Bachmann contre État belge 1. Par arrêt du 28 juin 1990, parvenu à la Cour le 5 juillet suivant, la Cour de cassation de Belgique a

Plus en détail

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE Michel Miné Christine Boudineau Anne Le Nouvel Marie Mercat-Bruns Bruno Silhol DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE, 2010 ISBNÞ: 978-2-212-54678-1 VI. MOBILITÉ DES SALARIÉS 127 Section 2.

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES FISCOVER PROTECTION JURIDIQUE 1/8 175913A002_201509

CONDITIONS GÉNÉRALES FISCOVER PROTECTION JURIDIQUE 1/8 175913A002_201509 CONDITIONS GÉNÉRALES FISCOVER PROTECTION JURIDIQUE 1/8 FISCOVER 2/8 CONDITIONS GÉNÉRALES PROTECTION JURIDIQUE SOMMAIRE ARTICLE 1. QUELQUES DÉFINITIONS... 3 ARTICLE 2. LE BÉNÉFICIAIRE... 4 ARTICLE 3. L

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE Nos coordonnées Dénomination : SILURES.BE Adresse : Rue Fabricienne, 21-4130 Esneux (Belgique) N entreprise : 0880 007 655 Adresse e-mail : Info@silures.be Téléphone : 0032(0)487

Plus en détail

PENSION LIBRE COMPLEMENTAIRE POUR INDEPENDANTS

PENSION LIBRE COMPLEMENTAIRE POUR INDEPENDANTS PENSION LIBRE COMPLEMENTAIRE POUR INDEPENDANTS Pour l'application du contrat, on entend par: LA COMPAGNIE : L'Ardenne Prévoyante S.A., avenue des Démineurs, 5 4970 STAVELOT, entreprise d'assurance agréée

Plus en détail

Conditions générales d Adon Production SA (CG Adon) état 10.2009

Conditions générales d Adon Production SA (CG Adon) état 10.2009 Conditions générales d Adon Production SA (CG Adon) état 10.2009 1 Conclusion de contrat Un contrat entre le client et Adon Production SA (ci-après: «Adon») prend effet par la confirmation de commande

Plus en détail

CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA

CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA Conditions Générales de Vente Les conditions générales de vente régissant les rapports entre les agences de voyages et leur clientèle, ont été fixées par le décret

Plus en détail

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile Mémoire relatif aux Consultations particulières et auditions publiques sur le document d information sur le transport rémunéré de personnes

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE - SOUS-TRAITANTS -

CONDITIONS GENERALES DE VENTE - SOUS-TRAITANTS - CONDITIONS GENERALES DE VENTE - SOUS-TRAITANTS - PREAMBULE La société ANDCO est une Société par Actions Simplifiées ayant pour activité la mise en relation de transporteurs, logisticiens, et plus généralement

Plus en détail

DROIT DES AFFAIRES (L2AES / 2005-2006) Cours de Mr. POUSSON. LES ACTES JURIDIQUES : LE CONTRAT (Considération générale)

DROIT DES AFFAIRES (L2AES / 2005-2006) Cours de Mr. POUSSON. LES ACTES JURIDIQUES : LE CONTRAT (Considération générale) DROIT DES AFFAIRES (L2AES / 2005-2006) Cours de Mr. POUSSON Partie 1 : LES SOURCES DES OBLIGATIONS LES ACTES JURIDIQUES : LE CONTRAT (Considération générale) Ils existent deux types d actes juridiques

Plus en détail

Information client et conditions générales

Information client et conditions générales Information client et conditions générales RiskFree Assurance vie risque en cas d incapacité de gain ou de décès Version juin 2011 Contenu INFORMATION CLIENT... 2 CONDITIONS GÉNÉRALES... 3 1. BASES DE

Plus en détail

Les risques assurés ainsi que l étendue des prestations de la couverture d assurance sont ceux stipulés dans les conditions générales d assurance.

Les risques assurés ainsi que l étendue des prestations de la couverture d assurance sont ceux stipulés dans les conditions générales d assurance. Groupe Mutuel Assurances GMA SA Rue du Nord 5 1920 Martigny Conditions générales de l assurance collective «ohtoyou» Assurance collective «ohtoyou» Informations pratiques et juridiques conformément à la

Plus en détail

Conditions générales de vente du magasin en ligne de la société OLYMP Digital KG

Conditions générales de vente du magasin en ligne de la société OLYMP Digital KG Conditions générales de vente du magasin en ligne de la société OLYMP Digital KG (Version mars 2016) 1 Champ d application, définitions (1) Les conditions générales de vente ci-après s appliquent à toutes

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

N 277 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1980-1981. Rattachée pour ordre au procès-verbal de la séance du 7 avril 1911

N 277 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1980-1981. Rattachée pour ordre au procès-verbal de la séance du 7 avril 1911 N 277 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1980-1981 Rattachée pour ordre au procès-verbal de la séance du 7 avril 1911 Enregistrée à la Présidence du Sénat le 4 mai ldhl. PROPOSITION DE LOI tendant i modifier

Plus en détail

R COM 0053/11/HCC Feuillet 1 ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

R COM 0053/11/HCC Feuillet 1 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- R COM 0053/11/HCC Feuillet 1 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- LA HAUTE COUR DE COMMERCE SIEGEANT A KIGALI AU PREMIER

Plus en détail

COMMUNE D ASCAIN MARCHE DE SERVICE D ASSURANCES. REGLEMENT DE LA CONSULTATION Procédure adaptée (Article 28 du CMP)

COMMUNE D ASCAIN MARCHE DE SERVICE D ASSURANCES. REGLEMENT DE LA CONSULTATION Procédure adaptée (Article 28 du CMP) COMMUNE D ASCAIN MARCHE DE SERVICE D ASSURANCES REGLEMENT DE LA CONSULTATION Procédure adaptée (Article 28 du CMP) DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : Vendredi 27 novembre 2015 15H00 - DOMMAGES AUX BIENS

Plus en détail

Commission des clauses abusives

Commission des clauses abusives Commission des clauses abusives Recommandation n 16-01 de la Commission des clauses abusives relative aux contrats de déménagement, garde-meubles et stockage en libre-service 0 La Commission des clauses

Plus en détail

Conditions Générales de Vente du Site www.buyeco.ch

Conditions Générales de Vente du Site www.buyeco.ch Conditions Générales de Vente du Site www.buyeco.ch 1. OBJET Les présentes Conditions Générales de Vente (ci-après les «CGV») définissent les relations juridiques entre l utilisateur et BUYECO Sàrl (ci-après

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION - TRANSPORTEURS -

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION - TRANSPORTEURS - CONDITIONS GENERALES D UTILISATION - TRANSPORTEURS - PREAMBULE La société ANDCO MEDIA est une Sarl filiale de la SAS ANDCO Solutions ayant pour activité la mise en relation de transporteurs, logisticiens,

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière d e-commerce

Les nouvelles obligations en matière d e-commerce Loi dite Hamon relative à la Consommation Les nouvelles obligations en matière d e-commerce Loi n 2014-344 du 17 mars 2014 parue au JO n 65 du 18 mars 2014 Mardi 10 juin 2014 1 Loi «Hamon» : les nouvelles

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHAT IDVERDE :

CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHAT IDVERDE : CONDITIONS GÉNÉRALES D ACHAT IDVERDE : Article 1 Champ d application Toute commande passée par IDVERDE (ci-après dénommée «l Acheteur») auprès d un fournisseur de Biens ou d un prestataire de Services

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE DE CONVENTION D ASSURANCE EN QUOTE-PART Les lignes directrices qui suivent ont été élaborées par la Compagnie d assurance Sun Life du Canada afin d

Plus en détail

La Loi sur la protection du consommateur et la location à long terme d une automobile

La Loi sur la protection du consommateur et la location à long terme d une automobile La Loi sur la protection du consommateur et la location à long terme d une automobile Les contrats de location d une automobile d une durée de quatre mois ou plus qui interviennent entre un commerçant

Plus en détail

Conditions générales de vente de notre prestataire voyage au CHILI.

Conditions générales de vente de notre prestataire voyage au CHILI. Conditions générales de vente de notre prestataire voyage au CHILI. Conformément à l'article R.211-14 du Code du tourisme, les brochures et les contrats de voyages proposés par les agents de voyages à

Plus en détail

> Cession de droits d auteur d œuvres chorégraphiques

> Cession de droits d auteur d œuvres chorégraphiques DROIT > Cession de droits d auteur d œuvres chorégraphiques Décembre 2014 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

LICENCE D UTILISATION DE LA DO NOT CALL ME LIST : CONDITIONS GENERALES

LICENCE D UTILISATION DE LA DO NOT CALL ME LIST : CONDITIONS GENERALES LICENCE D UTILISATION DE LA DO NOT CALL ME LIST : CONDITIONS GENERALES Introduction Dans les présentes conditions, l'on entend par : - Abonné : toute personne physique ou morale qui utilise un service

Plus en détail

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) ***

Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S. concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** Doc. : Th-Franchise A 4 Bruxelles, le 16.3.2001 MH/RHdG/JP A V I S concernant LES CONTRATS DE COLLABORATION COMMERCIALE (LA FRANCHISE) *** 2 Après avoir consulté la commission permanente «Politique générale

Plus en détail

Keytrade Bank CONDITIONS SPECIFIQUES «PRODUITS D ASSURANCES»

Keytrade Bank CONDITIONS SPECIFIQUES «PRODUITS D ASSURANCES» Keytrade Bank CONDITIONS SPECIFIQUES «PRODUITS D ASSURANCES» Ces conditions enregistrées à Bruxelles, 6 ème bureau, vol. 289, fol. 97, case 1, le 21 décembre 2007 entrent en vigueur le 21 décembre 2007.

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGAPP10)

Conditions générales d assurance (CGAPP10) Conditions générales d assurance (CGAPP10) Vous trouverez aux pages suivantes une présentation claire et lisible des conditions habituellement imprimées en petits caractères! Afin que vous soyez parfaitement

Plus en détail

Conditions générales de location

Conditions générales de location Conditions générales de location Applicables à compter du 01/11/2011 ARTICLE 1. Champ d application 1.1 Partie Les présentes conditions générales sont applicables entre : TRAVELLERPAD, SAS au capital de

Plus en détail

2. Aux termes de l article 34, paragraphes 1 à 3, du code des impôts sur les revenus 1992 (ci-après le «CIR 1992»):

2. Aux termes de l article 34, paragraphes 1 à 3, du code des impôts sur les revenus 1992 (ci-après le «CIR 1992»): CE Cour de Justice, le 23 janvier 2014 * Affaire C-296/12 Commission européenne contre Royaume de Belgique 1. Par sa requête, la Commission européenne demande à la Cour de constater que, en adoptant et

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Les présentes conditions régissent les relations commerciales entre les ÉDITIONS DE LA RAMONDA et son client, les deux parties les acceptant sans réserve. Ces conditions générales

Plus en détail

PROTECTION FISCALE FISCAL IZEO CONDITIONS SPECIALES Protection juridique professionnelle fiscale Les conditions spéciales «PJ FISCAL IZEO» ne sont d application que pour autant qu il en soit fait expressément

Plus en détail

Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes.

Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes. Conditions spécifiques Location des commutateurs, postes dédiés et dispositifs annexes. Article 1 Conditions générales applicables Les présentes conditions spécifiques relèvent des conditions générales

Plus en détail

Relevé de la matière à apprendre pour l examen d agent. L assurance du particulier. 5 e édition

Relevé de la matière à apprendre pour l examen d agent. L assurance du particulier. 5 e édition Relevé de la matière à apprendre pour l examen d agent L assurance du particulier 5 e édition Matière à apprendre pour l examen d agent 1 Chapitre 2 Principes de base L assurance 1.1. 21 Définition L assureur

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. POUR LA VERIFICATION DES ATTESTATIONS D ASSURANCE de RESPONSABILITE DECENNALE 1

GUIDE PRATIQUE. POUR LA VERIFICATION DES ATTESTATIONS D ASSURANCE de RESPONSABILITE DECENNALE 1 GUIDE PRATIQUE POUR LA VERIFICATION DES ATTESTATIONS D ASSURANCE de RESPONSABILITE DECENNALE 1 RAPPEL DE QUELQUES GRANDS PRINCIPES : L obligation d assurance : Tous les constructeurs intervenant dans une

Plus en détail

Aspects juridiques lors de la conclusion de contrats de vente dans les magasins d occasion

Aspects juridiques lors de la conclusion de contrats de vente dans les magasins d occasion Aspects juridiques lors de la conclusion de contrats de vente dans les magasins d occasion 1. Les faits Il est éventuellement envisagé d installer un magasin d occasion pour appareils électroniques dans

Plus en détail

ADMB OMNIFISC CONDITIONS GENERALES DE LA POLICE

ADMB OMNIFISC CONDITIONS GENERALES DE LA POLICE La police d assurance assistance contrôle fiscal a été développée par Qdos Broker & Underwriting Services Limited, au nom de Qdos European Limited, ayant toutes deux établi leur siège au Royaume-Uni, Qdos

Plus en détail

Conditions d'entretien et de remise en état de RELINEEUROPE AG

Conditions d'entretien et de remise en état de RELINEEUROPE AG Conditions d'entretien et de remise en état de RELINEEUROPE AG 1. Conclusion du marché Les équipements envoyés par le client pour une remise en état seront contrôlés par le titulaire pour évaluer leur

Plus en détail

CONDITIONS D UTILISATION DU SITE EXTRANET DE TOTAL ENERGIE GAZ Version du 1er octobre 2015

CONDITIONS D UTILISATION DU SITE EXTRANET DE TOTAL ENERGIE GAZ Version du 1er octobre 2015 CONDITIONS D UTILISATION DU SITE EXTRANET DE TOTAL ENERGIE GAZ Version du 1er octobre 2015 TOTAL ENERGIE GAZ, société anonyme au capital social de 9 873 890 euros, dont le siège social est situé 2 place

Plus en détail

sia Contrat de sous-mandat N o 1012/4 (Règlement SIA 112 Modèle de prestations) 2001 Concernant le projet: le mandant nom/adresse:

sia Contrat de sous-mandat N o 1012/4 (Règlement SIA 112 Modèle de prestations) 2001 Concernant le projet: le mandant nom/adresse: sia Contrat de sous-mandat N o 1012/4 (Règlement SIA 112 Modèle de prestations) 2001 Concernant le projet: le mandant nom/adresse: confie au mandataire 1 nom/adresse: le mandat décrit dans le présent contrat:

Plus en détail

Conditions Générales (CGV) de la société Mercateo France S.A.S.

Conditions Générales (CGV) de la société Mercateo France S.A.S. CGV Conditions Générales (CGV) de la société Mercateo France S.A.S. 1 Domaine d application et objet 2 Parties contractantes 3 Conclusion du Contrat 4 Informations relatives aux produits, prix, disponibilité

Plus en détail

Hypo Protect Classic 2win

Hypo Protect Classic 2win Proposition d assurance Hypo Protect Classic 2win Coordonnées de l intermédiaire : N d agence : Modification du contrat n : N de dossier : Code : Date d impression : Coordonnées 1. Preneur d assurance

Plus en détail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Adopté par le Conseil national de l Ordre des médecins Session des 30 et 31 janvier 2003 Entre : Monsieur

Plus en détail

Le contribuable est d origine française.

Le contribuable est d origine française. Direction générale de la législation et du registraire des entreprises Direction principale des lois sur les impôts Note DESTINATAIRE : ***** EXPÉDITEUR : DIRECTION DE L INTERPRÉTATION RELATIVE AUX ENTREPRISES

Plus en détail

AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027

AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027 CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTES AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027 Il est expressément précisé,

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE MISE À DISPOSITION DE LA SALLE SAINT PAUL

CONDITIONS GENERALES DE MISE À DISPOSITION DE LA SALLE SAINT PAUL CONDITIONS GENERALES DE MISE À DISPOSITION DE LA SALLE SAINT PAUL Le fait de remplir le formulaire de demande de mise à disposition et de l adresser à L ASSOCATION, ou la signature des conditions particulières,

Plus en détail

Partiel (mai 2013) : Droit des affaires 2, Licence 3 Monsieur le Professeur Germain Cas pratique

Partiel (mai 2013) : Droit des affaires 2, Licence 3 Monsieur le Professeur Germain Cas pratique Bibliothèque numérique ASSAS.NET www.assas.net Partiel (mai 2013) : Droit des affaires 2, Licence 3 Monsieur le Professeur Germain Cas pratique www.assas.net Remerciements ASSAS.NET souhaite remercier,

Plus en détail

Exemple. Termes utilisés dans la présente police

Exemple. Termes utilisés dans la présente police A Termes utilisés dans la présente police Nous, notre et la société, signifient Foresters, compagnie d assurance vie. Vous et votre signifient chaque propriétaire nommé dans les Conditions particulières,

Plus en détail

Assurance Collective contre les Accidents Corporels

Assurance Collective contre les Accidents Corporels Assurance Collective contre les Accidents Corporels Conditions générales Edition 01/2002 www.pv.be P&V Assurances SCRL Rue Royale 151-1210 Bruxelles - Belgique Entreprise d assurances agréée sous le n

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 19 JUIN 2009 C.08.0362.N/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.08.0362.N O.W. R., Me Willy van Eeckhoutte, avocat à la Cour de cassation, contre AXA BELGIUM, société anonyme. I. La procédure devant

Plus en détail

Le contrat de prêt immobilier

Le contrat de prêt immobilier Le contrat de prêt immobilier samedi 8 septembre 2007, par Gabriel Neu-Janicki (Date de rédaction antérieure : 8 septembre 2007). LE CONTRAT DE PRET IMMOBILIER I. Les documents à fournir pour une demande

Plus en détail

Appréhender son contrat d assurance

Appréhender son contrat d assurance Appréhender son contrat d assurance CTRC ILE DE FRANCE 6 rue de Chantilly 75009 Paris Tél. : 01 42 80 96 99 Fax : 01 42 80 96 96 c.t.r.c-idf@wanadoo.fr - www.ctrc-idf.asso.fr Sommaire Introduction...

Plus en détail

Annexe 1 : Conditions Générales d Assurances Optionnelles des Paquets Applicables à partir du 1 er juillet 2014

Annexe 1 : Conditions Générales d Assurances Optionnelles des Paquets Applicables à partir du 1 er juillet 2014 Annexe 1 : Conditions Générales d Assurances Optionnelles des Paquets Applicables à partir du 1 er juillet 2014 Les conditions applicables à l Assurance Optionnelle des Paquets sont celles décrites à l

Plus en détail

Récapitulatif de la loi sur les contrats privés d'assurance maladie

Récapitulatif de la loi sur les contrats privés d'assurance maladie Récapitulatif de la loi sur les contrats privés d'assurance maladie La Loi Verwilghen concerne principalement les contrats d'assurance maladie non liés à l'activité professionnelle mais elle impose également

Plus en détail

Hospitalia Continuité. Pour continuer à bénéficier d une assurance hospitalisation à bon prix quand on n a plus celle de son employeur.

Hospitalia Continuité. Pour continuer à bénéficier d une assurance hospitalisation à bon prix quand on n a plus celle de son employeur. Hospitalia Continuité Pour continuer à bénéficier d une assurance hospitalisation à bon prix quand on n a plus celle de son employeur. Mutualité Libre Securex agent d assurances, N OCM 5005c pour la SMA

Plus en détail

944.3. Loi fédérale sur les voyages à forfait. du 18 juin 1993 (Etat le 1 er juillet 1994)

944.3. Loi fédérale sur les voyages à forfait. du 18 juin 1993 (Etat le 1 er juillet 1994) Loi fédérale sur les voyages à forfait 944.3 du 18 juin 1993 (Etat le 1 er juillet 1994) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les articles 31 sexies et 64 de la constitution fédérale 1 ;

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Article 1 Généralités Les présentes conditions générales de vente («CGV») s'appliquent aux relations contractuelles entre HEXATIVE - GOTOMONTBLANC et son Client. HEXATIVE

Plus en détail

Contrat de VRP exclusif

Contrat de VRP exclusif Contrat de VRP exclusif Entre les soussignés La Société, Adresse : N o URSSAF : URSSAF Code NAF : Représentée par Monsieur agissant en qualité de d'une part, et Monsieur Né le, à Nationalité : N o d'immatriculation

Plus en détail

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Assurance dommages Institutions d assurance dommages

Plus en détail

Conditions générales pour l accès enregistré à VZ Portail financier

Conditions générales pour l accès enregistré à VZ Portail financier Conditions générales pour l accès enregistré à VZ Portail financier Les conditions générales (ci-après «CG») régissent la relation entre le contractant et VZ Banque de Dépôt SA, Innere Güterstrasse 2,

Plus en détail

Conditions générales de licence de logiciel

Conditions générales de licence de logiciel Conditions générales de licence de logiciel 1. Préambule MAÏDOTEC est titulaire des droits de propriété intellectuelle et de commercialisation sur le logiciel décrit dans les conditions particulières associées

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre : Cabinet S.NC.A (Société Niortaise de Courtage d Assurances) dont le siège social est sis 49 avenue de Paris (86700) COUHE Bureau secondaire : 253 rue Saint-honoré (75001)

Plus en détail

Marché à procédure adaptée (article 28 du Code des marchés publics) Entretien du linge pour le CREPS d Ile-de-France

Marché à procédure adaptée (article 28 du Code des marchés publics) Entretien du linge pour le CREPS d Ile-de-France MINISTERE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Marché à procédure adaptée (article 28 du Code des marchés publics) Entretien du linge pour le CREPS d Ile-de-France Cahier des clauses administratives

Plus en détail

Conditions Générales. Assurance de responsabilité Incendie / Explosion

Conditions Générales. Assurance de responsabilité Incendie / Explosion Conditions Générales Assurance de responsabilité Incendie / Explosion 0079-2002203F-22062015 AG Insurance sa Bd. E. Jacqmain 53, B-1000 Bruxelles RPM Bruxelles TVA BE 0404.494.849 www.aginsurance.be Tél.

Plus en détail

Convention internationale relative au contrat de voyage (CCV)

Convention internationale relative au contrat de voyage (CCV) Convention internationale relative au contrat de voyage (CCV) (Bruxelles, 23 avril 1970) Les Etats Parties à la présente Convention, Constatant le développement du tourisme et son rôle économique et social,

Plus en détail

RÈGLEMENT. Gagnez 1 an d assurance auto gratuite chez Touring Assurances

RÈGLEMENT. Gagnez 1 an d assurance auto gratuite chez Touring Assurances RÈGLEMENT Gagnez 1 an d assurance auto gratuite chez Touring Assurances ARTICLE 1 : ORGANISATEUR Touring Assurances, dont le siège est situé à 1000 Bruxelles, Avenue du Port 86C boîte 117, organise un

Plus en détail

Convention d occupation temporaire du domaine public pour une activité soin du corps au Centre Aqualudique du Pays de Saint-Flour. Cahier des charges

Convention d occupation temporaire du domaine public pour une activité soin du corps au Centre Aqualudique du Pays de Saint-Flour. Cahier des charges Convention d occupation temporaire du domaine public pour une activité soin du corps au Centre Aqualudique du Pays de Saint-Flour Cahier des charges -------- Avril 2013 1 Objet de l avis d appel public

Plus en détail

Le contrat de travail suisse. CIP-Notice abrégée de la deutsche Bibliothek

Le contrat de travail suisse. CIP-Notice abrégée de la deutsche Bibliothek CIP-Notice abrégée de la deutsche Bibliothek Directeur de publication: Marcel Bersier Direction de projet: Birgitt Bernhard-Postma WEKA Business Media AG, Suisse WEKA Business Media AG, Zurich, 2011 Sous

Plus en détail

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS»

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS» Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES

CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES Rabat, le 22 janvier 2001 CIRCULAIRE N 02/01 RELATIVE A LA FONCTION DE CONSERVATION DES TITRES ET/OU DES ESPECES Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212 du 21 septembre 1993 relatif

Plus en détail

Assurance responsabilité civile géomètre-expert.

Assurance responsabilité civile géomètre-expert. Assurance responsabilité civile géomètre-expert. CONDITIONS GENERALES Entreprise d assurances agréée sous le code administratif 1.009 pour pratiquer la branche «Responsabilité civile générale» (branche

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. avec la Faculté Libre des Sciences Economiques et de Gestion de Lille, représentée par son responsable pédagogique signataire.

CONVENTION DE STAGE. avec la Faculté Libre des Sciences Economiques et de Gestion de Lille, représentée par son responsable pédagogique signataire. CONVENTION DE STAGE Article 1. Parties contractantes La présente convention règle les rapports de l Entreprise : Raison sociale : Tél : Adresse : Code postal : Ville : Représentée par : Nom : Prénom :

Plus en détail

Code APE : SIREN : Êtes-vous affilié à un autre organisme professionnel? Oui Non Si oui, lequel?

Code APE : SIREN : Êtes-vous affilié à un autre organisme professionnel? Oui Non Si oui, lequel? 1 Métier de la sécurité Identification Raison Sociale : du proposant Adresse de la société : Site Web : Code APE : SIREN : Forme juridique : Noms et adresses des filiales à assurer : Date de création ou

Plus en détail