«Les 8 règles d or à suivre pour acheter, conserver et vendre son or»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Les 8 règles d or à suivre pour acheter, conserver et vendre son or»"

Transcription

1 Paris, mars 2013 «Les 8 règles d or à suivre pour acheter, conserver et vendre son or» Site d achat en ligne d or et d argent physique avec garde en coffres, Jean-François Faure, président d AuCOFFRE.com, rappelle les règles d or à suivre pour qui veut investir de manière sûre dans l or Règle n 1 : S adresser à un intermédiaire de confiance - Eviter les banques Ce n est plus leur métier. Tous les banquiers le disent eux-mêmes. Ils ne peuvent pas facilement vendre de l or physique et évitent donc de le faire ou ne le font pas toujours correctement. Cette complexité est due au fait que les agences ne peuvent plus gérer les valeurs. De plus elles ne réalisent pas de marges suffisamment intéressantes sur ces produits par rapport au temps passé. Et elles n achètent pas d or non plus car il n y a plus de numismates ou d experts pouvant mesurer la qualité des produits. En résumé, la vente/achat d or physique n est pas un modèle économique rentable pour les banques. Pour les banques qui proposent la garde, il en est de même : les exemples de produits perdus et de particuliers qui n ont jamais reçu leur or quand ils le réclamaient sont légion. Récemment, UBS proposait une offre d argent métal pour laquelle les adhérents payaient la garde alors que le métal n existait pas. Du point de vue du particulier, il existe d autres inconvénients encore. La fiscalité des pièces n'est pas optimisée car les banquiers ne proposent que la taxe forfaitaire de 8%. Il n y a pas de service de revente donc, lorsque les banques reprennent, elles le font à leur prix (en aucun cas le client ne définit pas son prix de revente). Et ce n'est pas immédiat : les produits sont pris pour envoi au siège et le client doit attendre pour connaître le montant qu il recevra en retour. Dans le cas d achat comme de revente, les délais sont longs ; rien n est immédiat. Pour rappel, un sondage IFOP/AuCOFFRE.com de novembre 2012 avait révélé déjà que seuls 57% des Français avaient confiance dans leur conseiller et 64% dans leur banque alors qu ils gèrent nos patrimoines. - Faire attention aux boutiques physiques Ne jamais s arrêter à une seule boutique pour se faire une opinion, mais comparer les prix d achat/vente, la qualité proposée pour le prix, les services complémentaires (produits scellés par exemple). Attention aux boutiques qui brandissent leur ancienneté. Comme pour les restaurants, l enseigne pourrait exister depuis 70 ans mais avoir été reprise 6 mois plus tôt par des gens qui ne connaissent pas le métier. Il faut parler avec les professionnels et aller vers ceux qui connaissent ce qu ils vendent. L or d investissement nécessite une vraie compétence. AuCOFFRE.com a essayé de revendre des produits dans des boutiques ayant pignon sur rue. Bilan : les produits corrects, faux ou rares, étaient repris de la même manière dans 9 cas sur 10.

2 De nombreuses boutiques de rachat d or fleurissent ces derniers temps en raison de la hausse du cours de l or récente (nouvel attrait) mais ces boutiques ont des commissions élevées, reprennent à bas prix et ne proposent ni un service de garde ni un service de revente avantageux, le revendeur ne définit jamais son prix. - Sur internet L investisseur doit aller sur les forums et se renseigner sur la réputation de tel ou tel site. Il faut éviter les sociétés inconnues. Il est également conseillé de s orienter vers les sociétés dont le siège se situe en France. S il y avait un problème, il serait alors gérable. Sinon, non. Règle n 2 : De l or oui, mais sous quelle forme? - Uniquement de l or d investissement L or d investissement est une notion financière définie par l Union Européenne. D après la directive 77/388/CEE, l or d investissement peut exister sous trois formes. Il peut s agir d une barre (ou lingot) ou une plaquette d une pureté égale ou supérieure à 995 millièmes, de plus de 1 gramme. Deuxième forme possible : une pièce de monnaie frappée après 1800, d une pureté égale ou supérieure à 900 millièmes, ayant eu cours légal dans le pays d origine et vendue à un prix n excédant pas plus de 80% la valeur de l or contenu dans la pièce. Et il concerne également, outre l or physique détenu par les particuliers, l or représenté par des titres (à au moins 995 millièmes) : certificats et contrats futurs ou forward. Tout produit reconnu comme étant de l or d investissement bénéficie du même avantage fiscal : pas de TVA à l achat. - Uniquement des produits de qualité certifiée L investisseur doit uniquement s intéresser aux produits issus du marché professionnel. Cela permet de se protéger contre les faux, comme les lingots fourrés au tungstène par exemple. - Lingots et mini-lingots Même s il incarne une valeur sûre, le lingot a quelques inconvénients : difficile de le partager pour le vendre par morceaux, délicat à transporter, impossible à envoyer par la Poste pour les lingots de plus de 100g (pas d assurance au-delà de euros de valeur envoyée), existence de faux lingots, etc. Les deux points les plus pénalisants concernent l absence de liquidité et le prix de revente (impossible de vendre un lingot plus cher que sa valeur en or). Les mini-lingots (10g, 50, 100g, 500g) sont plus abordables, mais les contraintes restent les mêmes que celles liées au lingot. Et ils représentent un placement moins intéressant qu un lingot 1kg car la prime payée à l achat de ces produits risque ne pas se retrouver à leur revente. Cela est dû au fait que les professionnels rachètent au poids de l or ce genre de produits anonymes sans plus-value intrinsèque. Si, par exemple, vous payez un mini-lingot avec une prime de 5%, vous le revendrez avec une prime de 0% la seconde suivante. Pour les pièces, c est différent : la prime acceptée par les uns l est par les autres car le marché est global. S il manque certaines pièces chez l un, elles manquent inévitablement chez l autre. Alors que des fondeurs peuvent couler des lingots à tout instant. - Pièces d or d investissement Les Français font confiance aux pièces d or anciennes de type Napoléon comme assurance, particulièrement lors des crises où elles connaissent un engouement croissant. Cet engouement est mesuré par une valeur que l on nomme la prime. La prime est la différence entre le prix du métal précieux constituant la pièce et le prix négocié de celle-ci. Quand la prime d une pièce est faible et proche de zéro, cela signifie donc que son prix est proche de son poids en or. Elle était de zéro voire négative une bonne partie de l année 2008, les pièces étant alors vendues au prix de l or qu elles contiennent. En octobre 2008, cela change brutalement : les Napoléons 20F

3 voient leur prime passer de 0% à 50% en 2 jours, les Demi-Napoléons de 15% à 90%. Les lingots, eux, gardent la même cotation, avec une prime de 0%. Les pièces peu monnayées comme les Union Latine 20F, pourtant identiques aux Napoléons 20F (même poids, même diamètre et même quantité d or de 900 millièmes), voient leur prime stagner puis augmenter quand les Napoléons deviennent introuvables. Cet écart de prime est dû au fait que les Napoléons, rassurants en temps de crise, sont très demandés par les épargnants, puis les pièces avec les mêmes caractéristiques. Les mêmes phénomènes ont été observés en août 2011 sur la plateforme AuCOFFRE.com. Outre ce considérable avantage de la prime, les pièces d or représentent le seul produit d or d investissement véritablement liquide. - ETFs à éviter Aujourd hui, les ETFs, ou «or papier», sont réellement couverts à hauteur seulement de 5% en or physique. Il de s agit pas d or alloué. Si l organisme émetteur fait faillite, la contrepartie de l or acheté se volatilise et l investisseur a tout perdu. Règle n 3 : Stocker son or en coffres sécurisés - Garder son or chez soi n est pas une bonne idée C est dangereux car l or attise les convoitises comme les prouvent les nombreux vols à l arrachée, les attaques d officines Et, en cas de décès d une personne détentrice d or, il est fréquent que nul ne soit au courant de cet or caché. - Vérifier et choisir la domiciliation des coffres (France, UE, hors UE) Les différents vendeurs d or physique agréés proposent généralement une garde en coffres sécurisés. Celle-ci peut se situer en France, en Union Européenne ou hors UE. Chacun de ces pays implique des conséquences fiscales sur l or gardé : en Union Européenne soit la taxe forfaitaire soit le régime de droit commun s applique, hors Union Européenne seul le régime de droit commun s applique (détails plus loin). Le choix de l Etat de garde peut s avérer judicieux aussi en cas de confiscation de l Etat : il vaut mieux privilégier la garde hors des pays lourdement endettés, comme la France. La Belgique et la Suisse sont deux Etats intéressants dans ce cadre, et la garde d or y est parfaitement légale pour des résidents fiscaux français. En cas de faillite bancaire enfin, un détenteur d or physique avec garde en coffres bancaires risque de tout perdre. Il vaut mieux être hors système bancaire, comme au Port Franc de Genève, un des lieux les plus sécurisés au monde aujourd hui. - S assurer de la présence de l or Pour cela, il faut vérifier que l or est bien alloué à 100%, autrement dit que le client qui confie son or en est bien le propriétaire (via un certificat ou titre de propriété). Or alloué signifie simplement que l'or reste la propriété du propriétaire, et que l'entreprise en charge de sa garde est responsable seulement de la garde. L'or gardé n'est ni l'actif ni le passif de la société. Le plus grand avantage de l'or alloué est que, en cas d'insolvabilité ou de faillite de l'entreprise en charge de la garde, les liquidateurs ne pourront pas l utiliser car cet or alloué reste la propriété du propriétaire et ne peut pas être utilisé à des fins de liquidation. Certains organismes vont jusqu à se faire auditer par des intervenants extérieurs et indépendants, comme AuCOFFRE.com avec ALS Global, afin de garantir la présence effective de l or physique à leurs clients. Les problèmes d or égaré dans les banques prouvent clairement que ce travail d audit externe n est pas toujours fait, et jouer sur son image de marque n est pas suffisant dans ce cas. A titre d illustration, JP Morgan avait vécu la même expérience qu UBS en faisant payer aux particuliers la garde d argent physique qui n existait pas.

4 - Comparer les frais de garde Il existe deux sortes de calculs de frais de garde : ceux qui sont calculés sur le poids d or gardé et ceux qui le sont sur la valeur d or conservée. La première solution protège le patrimoine de manière plus efficace car, si une forte hausse du cours se produit, il n y aura pas de mauvaise surprise sur les frais à engager. - S assurer de la rapidité de la revente Lorsqu on investit dans l or il faut penser à la revente. C est le moment le plus important dans ce type d investissement pour ne subir aucune perte. En quelques jours, voire quelques heures, les cours peuvent considérablement varier. Il faut pouvoir revendre son or au prix souhaité. Règle n 4 : Surveiller le cours de l or sur Internet - Plus de cotation officielle depuis 2004 Le meilleur moyen pour acheter de l or d investissement au prix le plus intéressant est de comparer les prix affichés dans les cotations des différents acteurs reconnus sur le marché. - Tendance baissière ou haussière Que la tendance du cours de l or soit haussière ou baissière, il faut avoir quand même un minimum d or pour protéger son patrimoine. Les gestionnaires de patrimoine s accordent à dire qu il faut en posséder entre 5 et 20% de son portefeuille, en fonction du contexte économique et des autres placements réalisés. La meilleure stratégie est d acheter en continu des petites quantités d or pour lisser les fluctuations du cours du métal. Comme sur un livret d épargne classique, le mieux est d acheter chaque mois pour se constituer progressivement un patrimoine or. Règle n 5 : Choisir le moment de la revente - Le moment de la revente est primordial Il faut pouvoir revendre, même en pleine panique financière, par le biais d un système qui permet de passer un ordre de vente rapidement et d avoir son ordre exécuté dans les minutes qui suivent, puis d avoir son argent crédité sur son compte en moins de 48h. Il est recommandé aussi de s assurer que l on peut passer des ordres de vente 24h/24 et 7j/7 sur la plateforme choisie. - Il existe deux moments très intéressants pour revendre son or. Idéalement en période haussière. Et, dans un deuxième temps, au bout de 12 ans de détention car il n y a plus aucune taxe alors, l exonération est totale. Règle n 6 : N acheter que des pièces sous scellé avec numéro sur chaque sachet et facture Les pièces doivent être conservées sous scellé, facture comprise, pour différentes raisons Dans un premier temps, pour la conservation : une pièce mal conservée perd de sa valeur. Dans un deuxième temps, pour choisir la fiscalité la plus avantageuse à la revente.

5 Sur ce point, AuCOFFRE.com offre une particularité : la conservation est individuelle pour chaque produit, qui est visible sur le site internet pour son propriétaire. Chaque scellé comporte un numéro unique. Il faut, plus généralement, que les pièces d or soient sous scellé numéroté pour justifier lors de la revente la date et le prix d acquisition. Le paragraphe 90 du BOI-RPPM-PVBMC (Bulletin Officiel des Finances Publiques Impôts) le précise en effet : «S'agissant de certains biens et notamment des métaux précieux, la justification de la date d'acquisition ou d'une durée de détention supérieure à douze ans ne peut être opérée que si l'objet ou le lot d'objets en cause peut être individualisé de manière suffisante (présence d'un numéro, gravure personnalisée, emballage scellé identifiable, objet inscrit au crédit d'un compte de dépôt ouvert auprès d'un établissement financier...).» Règle n 7 : Opter pour la fiscalité la plus intéressante Dès le début, l investisseur doit s orienter vers des acteurs qui permettent d opter pour la fiscalité la plus avantageuse. Il faut vérifier, lors de l acquisition, que les produits achetés permettront de choisir sa fiscalité (pièces sous scellé) pour une exonération totale au bout de 12 ans! Dans les métaux précieux, on distingue les monnaies des bijoux et assimilés (médailles et jetons). Les monnaies se divisent en deux sous-ensembles : frappées avant 1800, elles sont considérées comme des pièces de collection, après 1800, comme des métaux précieux ayant cours légal ou démonétisés. Une fiscalité spécifique s applique à chacun de ces produits : En Union Européenne : au choix entre le taxe forfaitaire et le régime de droit commun. Hors Union Européenne : seul le régime de droit commun s applique. Fiscalité appliquée à la revente Taxe forfaitaire Métaux précieux 8% Bijoux et assimilés Pièces de collection Pièces ayant cours légal - 5% Régime de droit commun 34,5% sur les plus-values : 19% + 15,50% de prélèvements sociaux). Abattement de 10% au-delà de la 2 ème année de détention. Exonération au-delà de la 12 ème année de détention. - Si transaction < 5000 : Pas de taxe - Si transaction > 5000 : 34,5% sur les plusvalues (19% + 15,50% de prélèvements sociaux). Abattement de 10% au-delà de la 2 ème année de détention. Exonération audelà de la 12 ème année de détention. Sources : Code Général de Impôts : Articles 150 VK, 150 VI, 200 B, 150 VL, 150 VC, 150 VJ, 150 UA BOI-RPPM-PVBMC du 12 septembre 2012: article 150 Règle n 8 : Comparer les commissions des acteurs Les sites de vente et d achat d or se rémunèrent de différentes manières, le plus souvent par le prélèvement d un pourcentage sur les transactions effectuées. En moyenne, les vendeurs d or se rémunèrent à hauteur de 2 à 4% par transaction, et les racheteurs de 5 à 10%. Certains spécialistes prennent une commission moins importante, comme AuCOFFRE.com avec 1% à la vente et 1% à l achat. Dans tous les cas, il faut se renseigner avant pour ne pas avoir de mauvaise surprise. A propos d AuCOFFRE.com Site d achat en ligne d or et d argent physique avec garde en coffres créé en 2009 par Jean-François Faure, AuCOFFRE.com, propose un service personnalisé avec des conseillers dédiés, et de nombreuses garanties:

6 - Garantie qualité de toutes les pièces, issues exclusivement du marché professionnel - Propriété en nom propre d or et d argent physique : un certificat de propriété est remis à chacun des membres - Garantie sécurité contre le vol et les risques liés aux crises : garde sécurisée en coffres en dehors du système bancaire hors UE (Suisse) et en banques en France et Belgique - Une revente simple, maîtrisée et rapide : en un clic chaque vendeur fixe son propre prix de revente - Garantie anonymat total entre les membres via le système de pseudonyme public - Garantie parfaite conservation des pièces : chaque pièce est conservée dans un étui individuel numéroté et sous scellé - Garantie de la solvabilité pour le vendeur de l acheteur avec un système de comptes. - AuCOFFRE.com frappe la VeraValor 1 once, la pièce Clean Extraction infalsifiable, et propose la VeraCarte, la première carte de paiement MasterCard qui permet de rendre son épargne or portable et immédiatement liquide. Sites marchands : et Blog d information : Contacts presse : A+ CONSEILS Pauline Saint-Martin : Tél : / Christelle Alamichel : Tél : /

TVA or et argent Suisse et Union européenne

TVA or et argent Suisse et Union européenne Euporos SA avenue de la gare 5, 1950 Sion (Suisse) 0041 275 66 66 66 (numéro non surtaxé) www.euporos.ch TVA or et argent Suisse et Union européenne Notice d Euporos SA concernant la taxe sur la valeur

Plus en détail

Innovation. Signée par Jean Paul Gaultier

Innovation. Signée par Jean Paul Gaultier Innovation LE PREMIER LINGOTIN CPoR D UNE ONCE... Signée par Jean Paul Gaultier Alors que le prix de l or a atteint des nouveaux records cette année, et dans une volonté de permettre une encore plus grande

Plus en détail

CPoR Devises au Forum de l Investissement de Paris les 9 et 10 octobre 2009

CPoR Devises au Forum de l Investissement de Paris les 9 et 10 octobre 2009 CPoR Devises au Forum de l Investissement de Paris les 9 et 10 octobre 2009 CPor Devises participe au Forum de l Investissement, de l épargne et du placement (principal salon européen en matiere d épargne,

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2014 ISBN : 978-2-212-55944-6

Groupe Eyrolles, 2014 ISBN : 978-2-212-55944-6 Groupe Eyrolles, 2014 ISBN : 978-2-212-55944-6 Partie III Les métaux précieux en pratique Dans les parties précédentes ont été passés en revue d une part les éléments qui motivent l acquisition de métaux

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.cavissima.com

DOSSIER DE PRESSE. www.cavissima.com DOSSIER DE PRESSE www.cavissima.com 2015 CONTACT PRESSE Département marketing marketing@cavissima.com SOMMAIRE A L ORIGINE CAVISSIMA, LA CAVE EN LIGNE POUR TOUS! LES CINQ METIERS DE CAVISSIMA NAISSANCE

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations 034 Souscrire ou acheter des obligations L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Juillet 2009 Sommaire 2 4 6 8 12 16 20 24 Souscrire ou acheter des obligations Qu est-ce qu une obligation cotée?

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

Pourquoi faire le choix de construire sa maison?

Pourquoi faire le choix de construire sa maison? GUIDE PRATIQUE : CONSTRUIRE SA MAISON Pourquoi faire le choix de construire sa maison? Construire, ou faire construire son habitation sur un terrain que l on a soi-même choisi ne se fait pas par hasard.

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options

Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Dérivés Financiers Caractéristiques des contrats d options Owen Williams Grenoble Ecole de Management Accréditations > 2 Introduction Une option donne au détenteur le droit de faire quelque chose dans

Plus en détail

Les différentes formes de stockage des métaux précieux une explication simple

Les différentes formes de stockage des métaux précieux une explication simple Les différentes formes de stockage des métaux précieux une explication simple Document de travail, Version 1 Ludwig Karl Publication en ligne: 2 août 2015 L Auteur 2015. Cet article a été publié sur https://www.orsuisse.ch

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

PEA Performance 2. Faites passer votre épargne à l action!

PEA Performance 2. Faites passer votre épargne à l action! PEA Performance 2 Faites passer votre épargne à l action! Avec le PEA PERFORMANCE 2, Le Plan d Épargne en Actions (PEA) est un placement plébiscité par les épargnants, plus de 7 millions de Français en

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION

COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE BIENS D OCCASION... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL

Plus en détail

TURBOS Votre effet de levier sur mesure

TURBOS Votre effet de levier sur mesure TURBOS Votre effet de levier sur mesure Société Générale attire l attention du public sur le fait que ces produits, de par leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations,

Plus en détail

LE SPÉCIALISTE DE L ARGENT PHYSIQUE. Une plateforme d investissement au service des gérants professionnels de portefeuilles. www.euporos.

LE SPÉCIALISTE DE L ARGENT PHYSIQUE. Une plateforme d investissement au service des gérants professionnels de portefeuilles. www.euporos. LE SPÉCIALISTE DE L ARGENT PHYSIQUE Une plateforme d investissement au service des gérants professionnels de portefeuilles La société suisse Euporos SA est spécialisée dans le commerce inter - na tio nal

Plus en détail

La gamme des s agrandit avec la création de 3 nouveaux lingotins marqués CPoR de 5g,10g et 20g

La gamme des s agrandit avec la création de 3 nouveaux lingotins marqués CPoR de 5g,10g et 20g La gamme des s agrandit avec la création de 3 nouveaux lingotins marqués CPoR de 5g,10g et 20g Contact: Agence PRESSE Contact: CPoR Devises Bettina MANNINA François de LASSUS 06 09 82 51 35 04 91 26 02

Plus en détail

Investir de manière équilibrée? Trouvez le bon équilibre entre rendement et risque, sans devoir vous en préoccuper.

Investir de manière équilibrée? Trouvez le bon équilibre entre rendement et risque, sans devoir vous en préoccuper. Investir de manière équilibrée? Trouvez le bon équilibre entre rendement et risque, sans devoir vous en préoccuper. Vous recherchez à la fois le rendement et la sécurité pour vos investissements, sans

Plus en détail

La cession «en bloc» des titres à une SPFPL : Pas si simple!

La cession «en bloc» des titres à une SPFPL : Pas si simple! La cession «en bloc» des titres à une SPFPL : Pas si simple! Août 2013 La SFPFL (Société de participations financières de profession libérale) est un outil juridique supplémentaire mis à la disposition

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France)

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE. Gestionnaire administratif et comptable par délégation : HSBC Securities Services (France) PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : HSBC IMMOBILIER Fonds Commun de Placement (FCP) de droit français

Plus en détail

Investissez maintenant dans un avenir durable.

Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez maintenant dans un avenir durable. Investissez dans la croissance de la Banque Triodos À la Banque Triodos, votre argent contribue à une société durable dans laquelle une place centrale est

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emétteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI INVESTIR

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : Compartiments/nourricier : Société de gestion : Dépositaire et conservateur

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Année Universitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Année Études Supérieures Commerciales & Sciences Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 7

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

Espace FAQ du loueur en meublé

Espace FAQ du loueur en meublé Espace FAQ du loueur en meublé - Quels sont les avantages de l adhésion à un CGA? - Faut-il tenir une comptabilité? - Quelles sont les obligations suite à l adhésion à un CGA? - Comment bénéficier de la

Plus en détail

Produits de placement

Produits de placement Produits de placement En investissant dans les métaux précieux, élargissez votre domaine d activité. En tant que placement alternatif, les métaux précieux physiques gagnent continuellement en importance

Plus en détail

GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille!

GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille! GUIDE DES WARRANTS Donnez du levier à votre portefeuille! Instrument dérivé au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Produits non garantis en capital à effet de levier EN SAVOIR PLUS? www.listedproducts.cib.bnpparibas.be

Plus en détail

www.banquepopulaire.fr

www.banquepopulaire.fr Besoin d information ou d une étude personnalisée? Prenez rendez-vous avec votre conseiller Banque Populaire, ou connectez-vous sur www.banquepopulaire.fr Horizéo, Plan Epargne Enfant et PER-BP sont des

Plus en détail

Méthodes de la gestion indicielle

Méthodes de la gestion indicielle Méthodes de la gestion indicielle La gestion répliquante : Ce type de gestion indicielle peut être mis en œuvre par trois manières, soit par une réplication pure, une réplication synthétique, ou une réplication

Plus en détail

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients :

LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES. a) qu est ce qu une entreprise peut vendre à ses clients : LES OPÉRATIONS JOURNALIÈRES I. Les ventes A) La facture de doit La facture de doit est établie par un fournisseur pour constater la créance sur le client, suite à une vente. C est donc la traduction d

Plus en détail

FAQ Web conférence 2 avril

FAQ Web conférence 2 avril FAQ Web conférence 2 avril Les questions sur l assurance vie «Investir en assurance vie : quel intérêt?» L'assurance vie permet de réaliser une opération d'épargne. Dans cette perspective, un contrat d

Plus en détail

ZKB Gold ETF Exchange Traded Fund

ZKB Gold ETF Exchange Traded Fund Exchange Traded Fund Termsheet Sans couverture de change libellé en CHF, EUR et USD et Avec couverture de change (contre USD) libellé en CHF, EUR et GBP Avec possibilité de paiement en or Caractéristiques

Plus en détail

LA SOLUTION ÉPARGNE. mon épargne Multiprojets

LA SOLUTION ÉPARGNE. mon épargne Multiprojets LA SOLUTION ÉPARGNE qui évolue avec mes projets mon épargne Multiprojets 2 LA SOLUTION ÉPARGNE qui évolue avec mes projets Certains projets vous tiennent à cœur : > préparer dès aujourd hui votre retraite,

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

OPCI 2013. Dominique BONIN Directeur Général Cleaveland

OPCI 2013. Dominique BONIN Directeur Général Cleaveland 8 e Conférence Annuelle OPCI 2013 Le Marché de l OPCI face à la crise et suite à la disparition du 210E Dii conférences Dominique BONIN Directeur Général Cleaveland Paris, 22 janvier 2013 Dii Conférences

Plus en détail

Un moyen de paiement pour le Royaume de DIEU

Un moyen de paiement pour le Royaume de DIEU Un moyen de paiement pour le Royaume de DIEU Qu est-ce que la monnaie, à vrai dire? En bref, la monnaie est une marchandise qui nous sert de dépôt de valeur et que nous utilisons d un commun accord comme

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts?

7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE Comment alléger le poids de ses impôts? P.S. Des solutions sortant des sentiers battus! 7 SOLUTIONS OPTIMISATION FISCALE De vraies optimisations fiscales facilement applicables!

Plus en détail

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier»

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier» S informer sur Les SCPI la «pierre papier» Janvier 2014 Autorité des marchés financiers Les SCPI / la «pierre papier» Sommaire Les particularités d un placement en SCPI 03 Les différentes catégories de

Plus en détail

9certificat renaissance 9x9

9certificat renaissance 9x9 9 9certificat renaissance 9x9 Les objectifs de renaissance 9x9 Un gain potentiel de 9% accumulable tous les 9 mois pendant 9 ans Un objectif de rendement annuel brut compris entre 8,5% et 11,2% (pour un

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

LA DEFISCALISATION PAR L ART

LA DEFISCALISATION PAR L ART LA DEFISCALISATION PAR L ART LA DEFISCALISATION PAR L ART EXCO ECAF Novembre 2009 2 L AVANTAGE FISCAL OFFERT AUX ENTREPRISES EXCO ECAF Novembre 2009 3 ACQUISITION D ŒUVRES ORIGINALES D ARTISTES VIVANTS

Plus en détail

PRODUITS DE BOURSE GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille! Produits non garantis en capital et à effet de levier

PRODUITS DE BOURSE GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille! Produits non garantis en capital et à effet de levier GUIDE DES WARRANTS Donnez du levier à votre portefeuille! PRODUITS DE BOURSE www.produitsdebourse.bnpparibas.com Produits non garantis en capital et à effet de levier COMMENT LES WARRANTS FONCTIONNENT-ILS?

Plus en détail

CD EURO IMMOBILIER PROSPECTUS SIMPLIFIÉ

CD EURO IMMOBILIER PROSPECTUS SIMPLIFIÉ PROSPECTUS SIMPLIFIÉ - 1 - SOMMAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE I. PRESENTATION SUCCINCTE II. INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION III. INFORMATIONS SUR LES FRAIS, LES COMMISSIONS

Plus en détail

EN BREF. Libressur Sélection Vie

EN BREF. Libressur Sélection Vie Libressur Sélection Vie Cherchez à faire fructifier votre capital en investissant à votre rythme tout en bénéficiant du cadre fiscal(1) avantageux de l assurance vie. EN BREF Libressur-Sélection Vie est

Plus en détail

LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE

LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE LE CHOIX DE NOMBREUX INVESTISSEURS ET DE S E R F I P at rimoine POUR UN PLACEMENT IMMOBILIER PLUS SIMPLE ET PLUS SÛR La Société Civile de Placements Immobilier Dans la perspective de votre future retraite,

Plus en détail

Certificats Cappés (+) et Floorés (+)

Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Certificats Cappés (+) et Floorés (+) Produits présentant un risque de perte en capital, à destination d investisseurs avertis. Pour investir avec du Levier sur les indices CAC 40 ou DAX Même dans un contexte

Plus en détail

ING Turbos Infinis. Avantages des Turbos Infinis Potentiel de rendement élevé. Pas d impact de la volatilité. La transparence du prix

ING Turbos Infinis. Avantages des Turbos Infinis Potentiel de rendement élevé. Pas d impact de la volatilité. La transparence du prix ING Turbos Infinis Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Les Turbos sont émis par ING Bank N.V. et sont soumis au risque de défaut de l émetteur. ING Turbos Infinis Les

Plus en détail

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL (SPF) www.bdo.lu 2 Les Sociétés de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS 3 1. INTRODUCTION 4 2. ACTIVITES D UNE SPF 2.1 Activités

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

La location de son entreprise

La location de son entreprise La location de son entreprise La location-gérance permet à un dirigeant d une entreprise de mettre en location son entreprise. La location-gérance se fait pour un temps défini et permet au bailleur de

Plus en détail

4. Les options Une option donne à son propriétaire le droit d acheter ou de vendre un contrat à terme à un prix et une échéance prédéterminés.

4. Les options Une option donne à son propriétaire le droit d acheter ou de vendre un contrat à terme à un prix et une échéance prédéterminés. 4. Les options Une option donne à son propriétaire le droit d acheter ou de vendre un contrat à terme à un prix et une échéance prédéterminés. C est un droit et non une obligation. L acheteur d une option

Plus en détail

Investissement immobilier: la fin des SCPI?

Investissement immobilier: la fin des SCPI? Investissement immobilier: la fin des SCPI? La SCPI figure comme le premier véhicule structuré d investissement en immobilier. A l origine de ces investissements, des sociétés civiles se sont développées

Plus en détail

PATRIMMO COMMERCE. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO COMMERCE. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO COMMERCE Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER COMMERCIAL Patrimmo Commerce a pour objectif de constituer un patrimoine immobilier

Plus en détail

Certificats Leverage & Short

Certificats Leverage & Short Certificats Leverage & Short Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Produit émis par ING Bank N.V. et soumis au risque de défaut de l émetteur. Les Certificats ING Leverage

Plus en détail

Quelques aspects fiscaux du financement

Quelques aspects fiscaux du financement Petit-déjeuner des PME 28 septembre 2012 Quelques aspects fiscaux du financement Vincent Thalmann Agenda Capital propre dissimulé (I à V) Structure simplifiée du bilan Exemple d endettement admis Détermination

Plus en détail

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie

Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Les Fonds en Euros des compagnies d Assurance Vie Résumé: - Les Fonds en Euros des compagnies d assurance assurent un couple sécurité / rendement optimal notamment dans l optique d une épargne en vue de

Plus en détail

Optimisation fiscale. La société holding néerlandaise : Une solution attractive et abordable pour les petites et moyennes entreprises françaises

Optimisation fiscale. La société holding néerlandaise : Une solution attractive et abordable pour les petites et moyennes entreprises françaises Optimisation fiscale La société holding néerlandaise : Une solution attractive et abordable pour les petites et moyennes entreprises françaises La fiscalité a un impact significatif sur l entreprise :

Plus en détail

Plain talk sur le fonctionnement des FNB. Formation de la clientèle

Plain talk sur le fonctionnement des FNB. Formation de la clientèle Plain talk sur le fonctionnement des FNB Formation de la clientèle Table des matières 2 Qu est-ce qu un FNB? 4 Comment fonctionnent les FNB 8 Quels FNB vous conviennent le mieux? Les fonds négociés en

Plus en détail

GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE

GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE GUIDE SPÉCIAL ASSURANCE VIE > TOUT SAVOIR SUR L ASSURANCE VIE L objectif de ce guide est de vous donner des pistes pour mieux comprendre l assurance vie et son fonctionnement, et vous aider ainsi à faire

Plus en détail

euro exigence juin 2013

euro exigence juin 2013 euro exigence juin 2013 Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1) Produit de placement alternatif à un investissement dynamique risqué

Plus en détail

Carnet «F» Le transfert de la propriété au point de vue du financement

Carnet «F» Le transfert de la propriété au point de vue du financement Carnet «F» Le transfert de la propriété au point de vue du financement Contexte du présent carnet Chapitre 1 Le financement quand la propriété demeure familiale Le PDG de la PME devra un jour laisser sa

Plus en détail

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

Actifonds. Diversifier ses placements. Épargne assurance-vie Janvier 2007

Actifonds. Diversifier ses placements. Épargne assurance-vie Janvier 2007 Épargne assurance-vie Janvier 2007 Diversifier ses placements Actifonds Le multisupport accessible, souple et simple d utilisation, qui allie la sécurité d un support euros à la vitalité des actions. Actifonds

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG DROIT FISCAL session 2013 CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur Dossier 1 : IMPOSITION DES BÉNÉFICES 7,5 points 1) Calculer pour l exercice 2012 le résultat

Plus en détail

4. Stratégie hypothécaire. Taux d intérêt présents et futurs

4. Stratégie hypothécaire. Taux d intérêt présents et futurs 75 qui influencent directement le financement des hypothèques reste parfaitement imprévisible. Pour cette raison, il est recommandé de calculer précisément son budget afin de déterminer exactement quelles

Plus en détail

Be selective. Swiss Invest. En Suisse, votre capital évolue comme vous le souhaitez.

Be selective. Swiss Invest. En Suisse, votre capital évolue comme vous le souhaitez. Be selective. Swiss Invest En Suisse, votre capital évolue comme vous le souhaitez. Bienvenue en Suisse Depuis des décennies, la Suisse offre la stabilité et la sécurité auxquelles on aspire pour des

Plus en détail

I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers

I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers 1. Risque de liquidité Le risque de liquidité est le risque de ne pas pouvoir acheter ou vendre son actif rapidement. La liquidité

Plus en détail

Guide pratique des OPCVM

Guide pratique des OPCVM 2010 Guide pratique des OPCVM Service Education des Epargnants CDVM V 3 06/10/2010 Produits de gestion collective OPCVM Les OPCVM au Maroc Qu est ce qu un OPCVM Comment fonctionnent-ils? Quels sont les

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE. Investissez. dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine FRUCTIPIERRE

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE. Investissez. dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine FRUCTIPIERRE BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine FRUCTIPIERRE Investissez dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine L ordonnance

Plus en détail

offre non fiscale 123viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle

offre non fiscale 123viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle offre non fiscale viager L immobilier autrement... SICAV contractuelle de viager mutualisé viager SICAV contractuelle de viager mutualisé Un investissement SOCIALEMENT RESPONSABLE Permettre aux retraités

Plus en détail

LA TITRISATION AU LUXEMBOURG UN OUTIL INNOVANT

LA TITRISATION AU LUXEMBOURG UN OUTIL INNOVANT LA TITRISATION AU LUXEMBOURG UN OUTIL INNOVANT Les informations disponibles sur la présente documentation ont pour seule fin de donner une information générale à son lecteur. Elles ne constituent pas un

Plus en détail

Fiche info-financière Assurance-vie pour la branche 23 AG Fund+ 1

Fiche info-financière Assurance-vie pour la branche 23 AG Fund+ 1 Fiche info-financière Assurance-vie pour la branche 23 AG Fund+ 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle dont le rendement est lié à des fonds d investissement (branche 23). Garanties En cas de

Plus en détail

Fructi-Sélection Vie EN BREF

Fructi-Sélection Vie EN BREF Fructi-Sélection Vie Constituez ou cherchez à valoriser un capital en investissant à votre rythme tout en bénéficiant du cadre fiscal spécifique(1) de l assurance vie. EN BREF Fructi-Sélection Vie est

Plus en détail

CONSEILS -EN- PATRIMOINE

CONSEILS -EN- PATRIMOINE CONSEILS -EN- PATRIMOINE DIAGNOSTIC PLACEMENT 15 Préambule Ermont, le XXXXXX Bien gérer votre patrimoine, optimiser sa fiscalité et assurer la transmission de vos biens dans de bonnes conditions demeurent

Plus en détail

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL Le bilan comptable renseigne sur l état du patrimoine de l entreprise. Il peut être défini comme étant la «photographie comptable de l entreprise à une date donnée». Le bilan

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

Groupe Société Générale La Société Générale est l un des tout premiers groupes de services financiers de la zone euro. Avec 92 000 personnes dans le

Groupe Société Générale La Société Générale est l un des tout premiers groupes de services financiers de la zone euro. Avec 92 000 personnes dans le Paris, le 2 mai 2005 INFORMATION PRESSE CONTACTS La Société Générale lance GENE-, nouvelle SCPI à capital variable investie dans l immobilier d entreprise Pour un placement minimum de 7800, soit 6 parts

Plus en détail

Aspects fiscaux des placements en société

Aspects fiscaux des placements en société Aspects fiscaux des placements en société Sommaire 1. Généralités 2. Exploiter d abord l épargne fiscale 2.1. L engagement individuel de pension via une assurance externe (EIP) 2.2. Une pension libre complémentaire

Plus en détail

Addendum belge au prospectus d émission

Addendum belge au prospectus d émission Addendum belge au prospectus d émission Octobre 2008 Threadneedle Focus Investment Funds ICVC Société d'investissement à capital variable et à responsabilité limitée conforme à la Directive 85/611/CEE

Plus en détail

Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011

Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011 Focus sur quelques points des lois de finances rectificatives de juillet et septembre 2011 La pluralité des lois de finances rectificatives en 2011 nécessite de s attarder sur certains points «sensibles»

Plus en détail

SLF (France) ACTIONS FRANCE

SLF (France) ACTIONS FRANCE SLF (France) ACTIONS FRANCE Fonds commun de placement Conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE Société de gestion SWISS LIFE ASSET MANAGEMENT (France) 86, boulevard Haussmann 75 008 PARIS Dépositaire

Plus en détail

Les Français et l or

Les Français et l or Les Français et l or Vague 4 Sondage Ifop pour AuCoffre.com Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Département Opinion et Stratégies d'entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com 2 décembre

Plus en détail

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais En vigueur à compter du 6 octobre 2014 En tant que client de Pro-Investisseurs MD CIBC, vous avez accepté de payer certains frais selon les types

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : HSBC IMMOBILIER Fonds Commun de Placement (FCP) de droit français

Plus en détail

Cédants, Anticiper l organisation de votre patrimoine

Cédants, Anticiper l organisation de votre patrimoine Cédants, Anticiper l organisation de votre patrimoine 1. Vos intervenants 2. Comment évaluer la valeur de mon entreprise? 3. Actualité fiscale 4. 5 points clés pour organiser son patrimoine 5. De l utilité

Plus en détail

Le PEA : pour épargner dans un cadre fiscal avantageux (1)

Le PEA : pour épargner dans un cadre fiscal avantageux (1) Page 1 sur 5 Le PEA : pour épargner dans un cadre fiscal avantageux (1) Le Plan d Epargne en Actions (PEA) est une enveloppe fiscale destinée à recevoir des placements en actions européennes. Il n impose

Plus en détail

ING Belgium International Finance (Luxembourg) 5Y EUR Yield Invest Notes 03/19

ING Belgium International Finance (Luxembourg) 5Y EUR Yield Invest Notes 03/19 Information Commerciale Fiche Produit ING Belgium International Finance (Luxembourg) 5Y EUR Yield Invest Notes 03/19 liées à l indice EUROSTOXX Select Dividend 30 (SD3E) Classe de Risque 0 1 2 3 4 5 6

Plus en détail