Mobilité internationale : aspects de droit français et de droit chinois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mobilité internationale : aspects de droit français et de droit chinois"

Transcription

1 Rencontre LPA Mobilité internationale : aspects de droit français et de droit chinois Mardi 25 mars avenue des Champs-Elysées Paris - Tél. : +33 (0) Fax : +33 (0)

2 Le choix entre détachement et expatriation: préliminaires

3 Détachement/ expatriation Détachement (article L du Code du travail): «Est un salarié détaché au sens du présent titre tout salarié d un employeur régulièrement établi et exerçant son activité hors de France et qui, travaillant habituellement pour le compte de celui-ci, exécute son travail à la demande de cet employeur pendant une durée limitée sur le territoire national dans les conditions définies aux articles L et L » Expatriation (L du Code du travail): «Lorsqu'un salarié engagé par une société mère a été mis à la disposition d'une filiale étrangère et qu'un contrat de travail a été conclu avec cette dernière, la société mère assure son rapatriement en cas de licenciement par la filiale et lui procure un nouvel emploi compatible avec l'importance de ses précédentes fonctions en son sein»

4 Détachement: rappel Une situation à durée déterminée Articles L (conventions ou règlements internationaux) et L (régime légal) du Code de la sécurité sociale: absence de conventions bilatérales avec la Chine et Hong-Kong Durée limitée à 3 ans renouvelable (6ans) Conditions du détachement légal : entreprise ayant son siège social en France mission temporaire à l étranger pour une activité salariée ou assimilée rémunération versée par son employeur paiement des cotisations sociales par l entreprise qui détache son salarié Les conséquences du détachement Maintien de l immatriculation et du paiement des cotisations auprès du régime français de sécurité sociale (éventuellement double cotisation) Cotisations patronales et salariales versées par l employeur (même sur la rémunération versée à l étranger) Droit aux prestations (assurance maladie, ATMP/ maintien des droits en matière d invalidité, vieillesse, décès) Remboursements des soins reçus à l étranger dans la limite des tarifs de responsabilité du régime français Maintien du contrat de travail initial (coexistence éventuelle avec un contrat local)

5 Expatriation: rappel Une situation caractérisée a contrario du détachement Exercice d une activité à l étranger pour une longue durée ou conditions du détachement non remplies Peu ou plus de lien de subordination avec l employeur français Rémunération versée par l entreprise d accueil Les conséquences de l expatriation Absence d inscription au régime français de protection sociale Affiliation éventuellement à la CFE et/ou assurance privée Situation(s) d expatriation Contrat de travail initial suspendu Avenant d expatriation qui se substitue au contrat de travail initial Contrat de travail local Éventuelle convention tripartite de transfert (application exclusive du statut local)

6 Avantages/ inconvénients Détachement Procédure moins complexe Durée limitée Couteux lorsqu il est réalisé dans un pays non lié par une convention bilatérale (cas de la Chine et Hong Kong): double paiement des cotisations Salarié rassuré par le maintien de lien avec régime social qu il connaît Expatriation Moins couteux si détachement dans pays avec frais de santé élevés ou bon niveau de santé (régime local en pratique réservé aux nationaux en Chine) Pas de possibilité d adhérer au régime local (prévoir une assurance volontaire notamment pour vieillesse et prévoyance complémentaire)

7 Détachement/ expatriation: une protection sociale à mettre en place

8 Protection sociale: obligations de l employeur Obligation de sécurité de résultat: obligation générale de sécurité et de prévoyance de l employeur qui envoie un salarié en mission à l étranger (Cass.soc., 11 octobre 1984, n ) La Cour de cassation a encore récemment confirmé que l employeur doit informer le salarié des conséquences de son expatriation en matière de protection sociale (Cass.soc., 26 septembre 2012, n )

9 Protection sociale: préparation de la mise à disposition Risques à couvrir: frais de santé/ prévoyance/ assistance et rapatriement Protection sociale et prévoyance Salarié détaché: cotisations dans les mêmes proportions que les salariés restant en France remboursements plafonnés selon les barèmes français(la part restant à la charge du salarié peut donc être plus ou moins importante cas de la Chine et de Hong-Kong) Salarié expatrié: Caisse des Français à l Etranger (CFE): maintien du lien avec la sécurité sociale française et remboursements plafonnés selon les barèmes français Compagnies d assurances (au premier franc ou en complément de la CFE) Assistance et rapatriement Société d assistance Risques couverts: rapatriement sanitaire avec billets d accompagnant/ envoi de médicaments/ envoi de collaborateur remplaçant/ assistance juridique (caution/ honoraires avocat)/ assistance à domicile

10 Protection sociale: santé et sécurité en Chine Santé Depuis 2011, les étrangers employés ou détachés en Chine sont assujettis (ainsi que leur employeur) aux cotisations pour les assurances retraite/ chômage/ congé maternité (Loi sur la sécurité sociale du 1 er juillet 2011) Souscription d une assurance médicale privée complémentaire Certains expatriés font également le choix d être rattachés en complément optionnel à la CFE Sécurité La loi sur le travail garantit de bonnes conditions de travail santé, sécurité, prévention des accidents sur le lieu de travail, et ce conformément au standard national (Article 52 de la Loi sur le travail). Toutefois, le niveau requis n est pas comparable au standard français. En pratique, mise en place d audit social par les groupes pour s assurer que leur filiale/fournisseur correspondent à leurs standards corporate.

11 Protection sociale: formalités Visite médicale : S assurer que le salarié est apte à exercer son travail hors de France en prenant en compte les exigences particulières du pays d accueil Il peut s agir d une condition de prise en charge par les organismes complémentaires et les sociétés d assurance Faire procéder à un bilan médical et aux vaccinations obligatoires ou recommandées Pour le salarié et sa famille accompagnante (pas obligatoire mais recommandée) Formalités locales : Visite médicale nécessaire pour l obtention du permis de travail et du permis de résidence (pour le salarié et sa famille accompagnante hors enfant) Ne peut être effectuée qu après l obtention de la licence d activité de la société en Chine

12 Protection sociale pendant la mise à disposition internationale: accident du travail Les obligations mises à la charge des employeurs par la législation sur les accidents du travail incombent aux salariés expatriés Déclaration dans les 48h qui suivent l accident (article R Code de sécurité sociale) Envoi d un exemplaire du procès-verbal à la caisse (selon la législation locale) (article R Code de sécurité sociale) Liaison entre la CFE et les organismes de sécurité sociale locaux ou les autorités consulaires française locales Les enseignements de l arrêt rendu par la Cour de cassation le 7 décembre 2011 (n ) Absence de faute inexcusable de l employeur si l assurance volontaire CFE est souscrite par le salarié Absence d exonération de l employeur: le salarié a la possibilité de rechercher la responsabilité contractuelle de droit commun de l employeur (l employeur doit prendre en compte le danger encouru et prendre les mesures pour prévenir un quelconque dommage)

13 Protection sociale: inaptitude du salarié Une clause contractuelle peut prévoir que l inaptitude peut être cause de fin de mission ou de rupture du contrat de travail local Il convient également de tenir compte des dispositions conventionnelles (notamment en terme de durée d autorisation d absence) si l employeur a décidé d en faire une application volontaire à l étranger

14 Détachement/ expatriation: un prêt international de personnel?

15 Mise à disposition/ prêt de personnel: la loi dite Cherpion Loi dite Cherpion du 28 juillet 2011 qui fixe les règles régissant le recours au prêt de main d œuvre à but non lucratif (articles L et s. du Code du travail) Conditions de licéité du prêt de main d œuvre: Convention de mise à disposition entre l entreprise prêteuse et l entreprise utilisatrice Avenant au contrat de travail du salarié mis à disposition Consultation des représentants du personnel dans l entreprise prêteuse et l entreprise utilisatrice

16 Mise à disposition/ prêt de personnel: statut du salarié en France Statut du salarié pendant le prêt de personnel: Contrat de travail entre le salarié et l entreprise prêteuse ni rompu ni suspendu Maintien de la rémunération versée par l entreprise prêteuse (remboursement par l entreprise utilisatrice) Pouvoir disciplinaire et pouvoir de direction exercé par l entreprise prêteuse Maintien de la convention collective et des accords collectifs applicables dans l entreprise prêteuse (même si les conditions d exécution du travail sont régies par les dispositions conventionnelles de l entreprise utilisatrice) Responsabilité de l entreprise utilisatrice en matière de conditions d exécution du travail (santé et sécurité)/ application des dispositions légales et conventionnelles relatives à la durée du travail, travail de nuit, repos hebdomadaire et jours fériés dont relève l entreprise utilisatrice Le cas échéant: surveillance médicale renforcée à la charge de l entreprise utilisatrice

17 Articulation mise à disposition/ prêt de personnel dans un contexte international Difficultés soulevées par la loi dite Cherpion: Absence de rupture ou de suspension du contrat avec l entreprise prêteuse alors qu en matière d expatriation le contrat d origine est le plus souvent suspendu Impossibilité d imposer une consultation des représentants du personnel dans une société non soumise au droit français (notamment dans le cas d une expatriation hors groupe)

18 Mise à disposition/ prêt de personnel dans un contexte international: éléments de solutions Mise à disposition d un salarié par une société mère auprès d une filiale étrangère: Situation régie par l article L Code du travail Contrat de travail d origine suspendu et conclusion d un contrat local => Situation hors cadre loi dite Cherpion Mise à disposition d un salarié par une société française auprès d une société étrangère: Contrat de travail d origine non suspendu/ simple aménagement du contrat (ex: CCN Syntec) => Situation visée par la loi dite Cherpion Contrat de travail d origine suspendu et conclusion d un contrat local => Situation hors cadre loi dite Cherpion Mise à disposition d un salarié par une société française dans le cadre d une mission temporaire (détachement): Contrat de travail d origine maintenu (simple changement temporaire de lieu de travail) Maintien du lien organisationnel avec la société d origine => Situation non visée par la loi dite Cherpion

19 Mise à disposition: formalisation

20 Mise à disposition: embauche du personnel en Chine Pour embaucher du personnel en Chine, il faut être une société de droit chinois Passer par des organismes tels que FESCO permet d embaucher du personnel avant que la société ne soit définitivement constituée. Cependant seuls les postes temporaires, auxiliaires ou substituables sont concernés (Dispositions provisoires relatives au détachement, 1 er mars 2014) Pas de différence de statuts (expatrié/détaché) en Chine contrairement à la France Nécessité d un contrat de travail local pour l obtention d un permis de travail et de résidence: contrat France + contrat local lettre de mission + contrat local

21 Mise à disposition: embauche du personnel en Chine Période d essai - article 19 de la Loi sur le contrat de travail Durée du contrat de travail Durée maximale de la période d essai 3 mois > x < 1 an 1 an > x < 3 ans > 3 ans 1 mois 2 mois 6 mois

22 Mise à disposition: embauche du personnel en Chine 2 types de contrats - article 20 de la Loi sur le travail Contrat à durée déterminée -Date de cessation dans le contrat - Compensation économique à l expiration du contrat sauf si l employé a refusé un renouvellement (article 46 de la Loi sur le contrat de travail) Contrat à durée indéterminée Requalification du CDD en CDI : - après 2 renouvellements consécutifs - l employé travaille depuis plus de 10 ans dans la société - défaut de la société de conclure un contrat écrit après 1 an (article 14 de la Loi sur le contrat de travail)

23 Mise à disposition: rédaction de l avenant au contrat de travail Détermination des dispositions applicables Détermination de la loi applicable: Libre choix de la loi applicable (ou des lois applicables)/ dispositions impératives de la législation du pays d exécution du contrat (dispositions impératives)/ dispositions étendues à l international de la CCN applicable (ex: Syntec) A défaut: celle du pays dans lequel le salarié accomplit habituellement son travail ou loi du pays où est situé l établissement ayant embauché le travailleur Détermination des juridictions compétentes: Clause du contrat prévoyant la juridiction compétente Privilège de juridiction (articles 14 et 15 Code civil) Une rédaction vigilante du/des contrat(s) Respect des règles de forme et de conclusion posées par le droit interne français (CDI - CDD) (si choix de la loi française) et/ou la loi locale Clauses du contrat, notamment conditions du retour du salarié et réintégration, rémunération et avantage, assurance médicale-rapatriement Dispositions applicables à la fin du/des contrat(s) Salarié mis à la disposition d une filiale étrangère (article L du Code du travail) Autres cas (Absence de dispositions légales, éventuelles dispositions conventionnelles (CCN ou contrat))

24 Mise à disposition: rupture du contrat local/ fin de la mise à disposition et obligation de réintégration

25 Rupture du contrat de travail Importance du règlement du personnel en Chine : Règles internes de la société adaptées à l environnement du travail en Chine Définition et conséquences des fautes graves pouvant entrainer licenciement sans compensation économique Démission Article 31 de la Loi sur le travail Préavis Préavis écrit de 30 jours (3 jours en période d essai) Compensation économique Licenciement Article 26 de la Loi sur le travail Préavis écrit de 30 jours Licenciement pour motif économique Article 27 de la Loi sur le travail Explication de la situation au syndicat ou tout le personnel 30 jours avant l exécution des mesures Licenciement pour faute grave Article 25 de la Loi sur le travail Non Non Oui Oui Non

26 Rupture du contrat de travail Formalités incombant à l employeur suivant toute rupture de contrat de travail : Emettre un certificat de départ, preuve de la fin du contrat de travail Transfert des archives personnelles et comptes de sécurité sociale à l employé dans les 15 jours suivant la rupture Contrat de travail écrit dûment conservé dans les archives de l'employeur pendant au minimum 2 ans suivant la cessation

27 Rupture du contrat de travail Compensation économique Indemnité en cas de licenciement sans lien avec la périodicité du contrat (déterminée ou indéterminée) (article 47 de la Loi sur le contrat de travail ) En cas de licenciement (hors faute grave) compensation prévue à un mois par année d ancienneté, maximum 12 mois, et d un demi mois pour moins de 6 mois

28 Rupture du contrat de travail Les indemnités sont limitées à 3 fois le salaire moyen de l année précédente Pour 2012 : Shanghai Pékin Guangzhou 4692 RMB 5223 RMB 5313 RMB Il est toutefois possible de lever cette limite pour le salarié étranger: si son contrat stipule autrement et n entre pas en conflit avec le droit chinois, il peut bénéficier d indemnités égales au salaire perçu. Si l employé considère le licenciement injustifié, il peut entamer une procédure à la suite de laquelle le risque pourrait être de payer le double du montant des indemnités normalement dues (article 87 de la Loi sur le Contrat de travail ).

29 Licenciement Causes du licenciement article 26 de la Loi sur le travail Incapacité de reprendre son poste ou un nouveau poste après la fin d un traitement médical d une maladie ou blessure qui n est pas intervenue sur le lieu de travail Incapacité professionnelle persistante après une formation ou un réajustement de fonctions Défaut d un accord concernant la modification du contrat après que les éléments objectifs utilisés pour la signature du contrat aient drastiquement changés Préavis écrit de 30 jours Compensation obligatoire Interdiction de licencier dans les situations suivantes: Perte partielle ou totale de sa capacité de travail due à une maladie ou blessure professionnelles subies sur le lieu de travail Traitement de maladie ou blessure dans le délai prescrit Durant la période de grossesse, de puerpéral ou d allaitement, ou autres situations prévues par la loi

30 Licenciement pour motif économique Conditions cumulatives du licenciement pour motif économique article 27 de la Loi sur le travail Pendant la période de consolidation légale, La société est proche de la faillite ou fait face à de grandes difficultés de management ou de production Besoin de réduire le personnel Explication de la situation devant le syndicat et/ou l ensemble du personnel 30 jours avant et rapport auprès du département administratif du travail Si dans les 6 mois suivant la réduction du personnel, la société embauche, les anciens salariés devront être réembauchés en priorité Interdiction de licencier dans les situations suivantes : Perte partielle ou totale de sa capacité de travail due à une maladie ou blessure professionnelle subie sur le lieu de travail Traitement de maladie ou blessure dans le délai prescrit Durant la période de grossesse, de puerpéral ou d allaitement, ou autres situations prévues par la loi

31 Licenciement pour faute grave Existence d une faute grave caractérisée portant atteinte à la société. Licenciement sans compensation et sans préavis Nécessité de prouver la faute grave par l entreprise Difficulté concernant la preuve car inexistence de jurisprudence en Chine L employeur a la possibilité d indiquer un motif de rupture ou d émettre une opinion sur le certificat de départ Conformément à la loi, le préavis et la compensation économique n interviennent pas dans les cas suivants : Insuffisance professionnelle démontrée lors de la période d essai Faute professionnelle : violation de la discipline ou règlementation de l employeur Causer une perte significative à l employeur en raison d une grave négligence ou des malversations professionnelles à des fins personnelles Etre au sein d investigations criminelles

32 Licenciement pour faute grave (exemples) Shanghai Falsification de documents décision en appel Violation du secret commercial décision en première instance Absence à deux reprises sans autorisation décision en appel Demande erronée d un congé maternité décision en appel Retard à 3 reprises et violation de la discipline en demandant à un collègue de pointer à sa place décision en appel Sichuan Visionnage de séries sur le lieu de travail

33 Obligation de réintégration Mise à disposition d un salarié dans une filiale de la société mère française: Article L du Code du travail: obligation de rapatriement et de fournir un nouvel emploi compatible avec l importance de ses précédentes fonctions en son sein Cass.soc., 30 mars 2011 (n ): il importe peu que le contrat conclu entre le salarié et la filiale ait été soumis au droit étranger question du maintien d un lien entre le salarié et la société mère (contrôle limité de la Cour de cassation sur la notion de mise à disposition) Mise à disposition en dehors de la situation visée par l article L du Code du travail: Obligation de réintégration et de rapatriement dans les conditions fixées par l avenant ou le contrat de travail Obligation de loyauté et de bonne foi de l employeur

34 Contacts Fanny Nguyen Avocat, Responsable du bureau de Shanghai Tél. : + (86) Sophie Marinier Avocat Tél : +33 (0)

35 PARIS, France 136, avenue des Champs Elysées Paris France Tél. : +33 (0) Fax : +33 (0) ALGER, Algérie Lotissement Bensmaia Villa 16B Parc Poirson - El Biar Alger Algérie Tél. : +213 (21) Fax : +213 (21) CASABLANCA, Maroc 269 Boulevard Zerktouni - 2e étage, N Casablanca Maroc Tél. : +212 (0) Fax : +212 (0) FRANCFORT, Allemagne Savignystr. 18, D Frankfurt am Main Francfort - Allemagne Tél. : +49 (69) Fax : +49 (69) GUANGZHOU, Chine Suite 1610, Guangdong International Hotel Main Tower 339 Huanshi Dong Lu Guangzhou - Chine Tél. : Fax : HONG KONG, Chine 44/F, Cosco Tower, Unit Queen's Road Central - Hong Kong Tél. : Fax : MUNICH, Allemagne Weißenburger Straße 10, D Munich - Allemagne Tél. : Fax : SHANGHAI, Chine 41/F, Hong Kong New World Tower, Unit 4102, 300 Middle Huai Hai Road - Lu Wan District Shanghai Chine Tél. : Fax :

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère :

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : pratiques [mise à disposition de salariés] Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : quelles sont les obligations de l employeur? Dans les groupes de dimension internationale, il n est pas rare

Plus en détail

Article 173 de la Loi ALUR du 24 mars 2014 sur la réforme des sites et sols pollués

Article 173 de la Loi ALUR du 24 mars 2014 sur la réforme des sites et sols pollués Article 173 de la Loi ALUR du 24 mars 2014 sur la réforme des sites et sols pollués Le socle attendu d un droit des sites et sols pollués cohérent et autonome tourné vers le redéveloppement des friches

Plus en détail

Le volet immobilier de la loi Pinel... ...entre Parlement et Sénat

Le volet immobilier de la loi Pinel... ...entre Parlement et Sénat Rencontre LPA Le volet immobilier de la loi Pinel......entre Parlement et Sénat Mardi 25 mars 2014 136 avenue des Champs-Elysées 75008 Paris - Tél. : +33 (0)1 53 93 30 00 Fax : +33 (0)1 53 93 30 30 www.lpalaw.com

Plus en détail

DÉPLACEMENT HORS DE FRANCE MÉTROPOLITAINE

DÉPLACEMENT HORS DE FRANCE MÉTROPOLITAINE TITRE NEUF DÉPLACEMENT HORS DE FRANCE MÉTROPOLITAINE Article Soixante-quatre - Conditions générales Les entreprises qui exercent habituellement ou occasionnellement une activité hors de France métropolitaine

Plus en détail

Loi relative à la Sécurisation de l emploi

Loi relative à la Sécurisation de l emploi Synthèse Loi relative à la Sécurisation de l emploi 1 Santé et prévoyance (incapacité de travail, invalidité, décès) => Généralisation de la couverture complémentaire santé => Généralisation de la couverture

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE. Un contrat de travail pertinent

MOBILITE INTERNATIONALE. Un contrat de travail pertinent présente MOBILITE INTERNATIONALE Un contrat de travail pertinent Maître Marc BOURGUIGNON -VAE SOLI- 8 rue Brémontier 75017 PARIS mb@vae-soli.com 01 47 66 34 68 1 École des Mines 20 Mars 2007 Plan Distinction

Plus en détail

Actualité sociale. Françoise Pelletier, avocat associé Karine Bézille, avocat counsel. Mardi 23 octobre 2012

Actualité sociale. Françoise Pelletier, avocat associé Karine Bézille, avocat counsel. Mardi 23 octobre 2012 Actualité sociale Françoise Pelletier, avocat associé Karine Bézille, avocat counsel Mardi 23 octobre 2012 Propos introductifs Propos introductifs Les grandes tendances La question prioritaire de constitutionnalité

Plus en détail

Les bruits de chantier

Les bruits de chantier Les bruits de chantier Aurélie Dauger, Avocat Conseil 136 avenue des Champs- Elysées 75008 Paris - Tél. : +33 (0)1 53 93 30 00 Fax : +33 (0)1 53 93 30 30 www.lpalaw.com INTRODUCTION - Un chantier ne se

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com.

DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com. DUT GEA 2 ème année semestre 3 et 4 M 31 04 Cours Droit du travail (34,5h) plan détaillé Jean-François Paulin www.jfpaulin.com Introduction 1. Notion et domaine du droit du travail A) Droit et travail

Plus en détail

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3541-4 Introduction............................................... 7 Définition des emplois à domicile.................................

Plus en détail

RÉGIME DES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS, REGARDS CROISÉS Droit social et statut des expatriés au Brésil. Lundi 10 novembre de 14h30 à 16h30

RÉGIME DES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS, REGARDS CROISÉS Droit social et statut des expatriés au Brésil. Lundi 10 novembre de 14h30 à 16h30 RÉGIME DES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS, REGARDS CROISÉS Droit social et statut des expatriés au Brésil Lundi 10 novembre de 14h30 à 16h30 Droit social et statut des expatriés au Brésil Sommaire Détachement

Plus en détail

Pour calculer les effectifs d une entreprise, il faut tenir compte de 3 paramètres.

Pour calculer les effectifs d une entreprise, il faut tenir compte de 3 paramètres. «Effectif de l entreprise CSA et FPC» Décompte des effectifs de l entreprise pour le calcul du taux de la Contribution supplémentaire à l apprentissage et de contribution Formation Professionnelle continue

Plus en détail

>Contrat de travail des professeurs de danse

>Contrat de travail des professeurs de danse DROIT >Contrat de travail des professeurs de danse Juillet 2011 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

Effectif de l entreprise TA et FPC

Effectif de l entreprise TA et FPC Décompte des effectifs de l entreprise Contribution supplémentaire à l apprentissage et Formation Professionnelle continue Les effectifs des entreprise déterminent des obligations pour les entreprises

Plus en détail

LE DROIT SOCIAL AU MAROC

LE DROIT SOCIAL AU MAROC LE DROIT SOCIAL AU MAROC LE DROIT SOCIAL AU MAROC I- Formation et cessation des contrats de travail II- Durée légale du travail III- Régime de sécurité sociale I- Formation et cessation des contrats de

Plus en détail

Préavis : déterminer sa durée exacte, sa date de départ et de fin

Préavis : déterminer sa durée exacte, sa date de départ et de fin Gérer un départ à l initiative de l employeur : licenciement pour motif personnel et mise à la retraite Préavis : déterminer sa durée exacte, sa date de départ et de fin Référence Internet Saisissez la

Plus en détail

Rencontre LPA. Sécurisation de l emploi : La nouvelle donne des licenciements économiques et du dialogue social. Mise en œuvre de la réforme

Rencontre LPA. Sécurisation de l emploi : La nouvelle donne des licenciements économiques et du dialogue social. Mise en œuvre de la réforme Rencontre LPA Sécurisation de l emploi : La nouvelle donne des licenciements économiques et du dialogue social Mise en œuvre de la réforme Intervenants : Françoise Pelletier, avocat associé, spécialiste

Plus en détail

La Convention collective des salariés du Particulier employeur. 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1

La Convention collective des salariés du Particulier employeur. 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1 La Convention collective des salariés du Particulier employeur 28/01/2014 Cncesu - Pôle d'appui au Réseau 1 Les obligations de l employeur à l embauche du salarié S immatriculer en tant qu employeur, plusieurs

Plus en détail

GUIDE DE L AUXILAIRE DE VIE SCOLAIRE

GUIDE DE L AUXILAIRE DE VIE SCOLAIRE LES FONCTIONS Les auxiliaires de vie scolaire exercent dans les écoles primaires et les établissements scolaires publics du second degré la fonction d aide à l accueil et à l intégration des élèves handicapés.

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL DU SALARIÉ FRANÇAIS DANS LE CADRE D'UN DÉTACHEMENT OU D'UNE EXPATRIATION. Généralités

CONTRAT DE TRAVAIL DU SALARIÉ FRANÇAIS DANS LE CADRE D'UN DÉTACHEMENT OU D'UNE EXPATRIATION. Généralités I MAJ.05-2015 SOMMAIRE A - CONTRAT DE TRAVAIL INTERNATIONAL CONTRAT DE TRAVAIL DU SALARIÉ FRANÇAIS DANS LE CADRE D'UN DÉTACHEMENT OU D'UNE EXPATRIATION A10 A10 CRITÈRES DE DISTINCTION ENTRE LA SITUATION

Plus en détail

SOMMAIRE MANUEL «MOBILITÉ INTERNAT I O N A L E»

SOMMAIRE MANUEL «MOBILITÉ INTERNAT I O N A L E» I MAJ.6.05 SOMMAIRE MANUEL «MOBILITÉ INTERNAT I O N A L E» I - EXPAT R I E S - DETA C H E S A - CONTRAT DE TRAVAIL INTERNATIONAL Index alphabétique A Contrat de travail du salarié français dans le cadre

Plus en détail

LES INDEMNITES CONVENTIONNELLES DE LICENCIEMENT A PARTIR DU 1 ER MAI 2010

LES INDEMNITES CONVENTIONNELLES DE LICENCIEMENT A PARTIR DU 1 ER MAI 2010 LES INDEMNITES CONVENTIONNELLES DE LICENCIEMENT A PARTIR DU 1 ER MAI 2010 L avenant du 15 septembre 2009, étendu par un arrêté du 16 avril 2010 (JO du 27 avril 2010) modifie les articles 17 et 18 du chapitre

Plus en détail

Lefèvre Pelletier & Associés

Lefèvre Pelletier & Associés Rencontre LPA Mardi 3 juin 2014 Actualité sociale 2014 : Sécuriser vos pratiques RH en intégrant les dernières évolutions législatives et réglementaires Intervenants : Françoise Pelletier, avocat associé

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE 1 La définition du contrat de travail... 5. CHAPITRE 2 Le contrat de travail : ses incidences principales...

Table des matières. CHAPITRE 1 La définition du contrat de travail... 5. CHAPITRE 2 Le contrat de travail : ses incidences principales... Table des matières CHAPITRE 1 La définition du contrat de travail... 5 1. Textes légaux... 6 2. Explications... 6 2.1 Définition du contrat de travail... 6 2.2 Développement du sujet... 7 2.3 La situation

Plus en détail

COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE. Le contrat CUI-CAE

COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE. Le contrat CUI-CAE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE Le contrat CUI-CAE Le recours à un contrat CUI-CAE (contrat unique d insertion-contrat d accompagnement) a pour objectif de faciliter

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Le Personnel de Maison

Le Personnel de Maison Le Personnel de Maison ( Le guide de l employeur Tout ce qu il faut savoir pour l embauche de personnel de maison MISE À JOUR AOÛT 2012 LES ADRESSES ET NUMÉROS UTILES Ce guide a été réalisé à l intention

Plus en détail

MODELE TYPE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE

MODELE TYPE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE MODELE TYPE CONTRAT A DUREE INDETERMINEE Entre les soussignés Le club (nom du club) (association loi 1901/SASP/SAOS/EURSL ) Numéro

Plus en détail

Plans de prévention des risques technologiques :

Plans de prévention des risques technologiques : Plans de prévention des risques technologiques : Autorisations d urbanisme et contrôle des constructions Jeudi 4 décembre 2014 136 avenue des Champs-Elysées 75008 Paris - Tél. : +33 (0)1 53 93 30 00 Fax

Plus en détail

- 39 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Proposition de loi visant à organiser le recours aux stages. Article 1 er

- 39 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Proposition de loi visant à organiser le recours aux stages. Article 1 er - 39 - TABLEAU COMPARATIF Code de l éducation TROISIÈME PARTIE Les enseignements supérieurs LIVRE VI L organisation des enseignements supérieurs TITRE I ER L organisation générale des enseignements Proposition

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

STAGES ETUDIANTS EN ENTREPRISE

STAGES ETUDIANTS EN ENTREPRISE STAGES ETUDIANTS EN ENTREPRISE CHAPITRE I : PREAMBULE Une charte des stages étudiants en entreprise a été rédigée par les services de l Etat, les représentants des entreprises, des établissements d enseignement

Plus en détail

A - ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE. Loi de financement de la sécurité sociale

A - ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE. Loi de financement de la sécurité sociale I MAJ.09-2015 SOMMAIRE A - ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Tutelle Loi de financement de la sécurité sociale Organigramme général Organisation de

Plus en détail

L emploi direct d un assistant de vie. Quelques points de droit essentiels

L emploi direct d un assistant de vie. Quelques points de droit essentiels L emploi direct d un assistant de vie Quelques points de droit essentiels L emploi direct CDI ou CDD? L exigence d un contrat Les conditions d emploi La question des horaires La liberté de l employeur

Plus en détail

inaptitude quelles sont les obligations?

inaptitude quelles sont les obligations? inaptitude quelles sont les obligations? L inaptitude d un salarié est lourde de conséquences, et impose à l employeur d être très vigilant, qu elle soit ou non d origine professionnelle. La procédure

Plus en détail

La convention collective des cabinets d avocats

La convention collective des cabinets d avocats Lexbase La convention collective des cabinets d avocats N Lexbase E4883ATZ Brochure JO 3078 Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3284-9 Introduction...1 Mode d emploi...9 PREMIÈRE PARTIE Convention

Plus en détail

>> Indemnité de licenciement des Mensuels

>> Indemnité de licenciement des Mensuels N d info 1454-10 Informations ASJ 04-03 Pôle Relations Sociales et Juridiques Mise à jour juin 2011 >> Indemnité de licenciement des Mensuels L avenant du 21 juin 2010 à l accord national sur la mensualisation

Plus en détail

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER. (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION POUR LA PROTECTION SOCIALE DES VOLONTAIRES DU SERVICE CIVIQUE EN MISSION A L ETRANGER (Loi n 2010-241 du 10 mars 2010) SOMMAIRE PREAMBULE... 3 PRESENTATION DES ACTEURS LA CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 Montreuil, le 16/10/2008 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 OBJET : Loi n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du

Plus en détail

1 er mars 2012 Intervenant : Thierry SANCHEZ

1 er mars 2012 Intervenant : Thierry SANCHEZ 1 er mars 2012 Intervenant : Thierry SANCHEZ Règles communes Art 11 Règles complémentaires à l étranger Art 12 ACOSS Circ. DSS/SDFSS/5B n o 2005/389 19 août 2005 Accords nationaux Mode de transport (art

Plus en détail

I - Législation du travail :

I - Législation du travail : POLYNESIE FRANCAISE Les dispositions en matière de droit du travail, protection sociale et fiscalité sont différentes de celles en vigueur en Métropole. I - Législation du travail : Autorisation de séjour

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES Assurances Collectives Catalogue des produits 4. Expatriés 4.2 Protection sociale des expatriés PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES 2. Protection sociale des expatriés : Assurances à souscrire 2.1. Problématiques

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES REGLEMENTANT LE PRET DE MAIN- D ŒUVRE ENTRE ENTREPRISES

CONDITIONS GENERALES REGLEMENTANT LE PRET DE MAIN- D ŒUVRE ENTRE ENTREPRISES CONDITIONS GENERALES REGLEMENTANT LE PRET DE MAIN- D ŒUVRE ENTRE ENTREPRISES Le prêt de main d œuvre est pratiqué de longue date dans le secteur du Bâtiment. Il consiste, de la part d un entrepreneur,

Plus en détail

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation Atelier de la Profession INTERVENANTS Pierre FAUCHER Expert-Comptable Rapporteur en charge du social Henri SCHMELTZ Expert-Comptable

Plus en détail

APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL

APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL Attention Les notions d inaptitude et d invalidité sont totalement indépendantes l une de l autre. Seul le médecin du travail peut se prononcer sur l

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS NON CADRES (Rhône-Alpes) (6 juillet

Plus en détail

Ministère du Travail, de l Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social

Ministère du Travail, de l Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social Ministère du Travail, de l Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social Unité Territoriale de la DIRECCTE de la Vienne Section Centrale Travail 6, Allée des Anciennes Serres 86280 SAINT-BENOIT

Plus en détail

Fiche conseil LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL. Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010)

PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger. (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) PROPOSITION pour la protection sociale des volontaires du service civique en mission à l étranger (loi n 2010-241 du 10 mars 2010) Sommaire PRÉAMBULE... 3 PRÉSENTATION DES ACTEURS La CFE... 4 WELCARE...

Plus en détail

Année universitaire 2015/2016 CONVENTION DE STAGE

Année universitaire 2015/2016 CONVENTION DE STAGE Année universitaire 2015/2016 CONVENTION DE STAGE STAGE VOLONTAIRE STAGE OBLIGATOIRE Vu la loi n 2014-788 du 10 juillet 2014 tendant au développement, à l'encadrement des stages et à l'amélioration du

Plus en détail

Conférence C09. Rompre le contrat de travail de manière sécurisée : Tour d horizon des dispositifs et des pièges à éviter

Conférence C09. Rompre le contrat de travail de manière sécurisée : Tour d horizon des dispositifs et des pièges à éviter Conférence C09 Rompre le contrat de travail de manière sécurisée : Tour d horizon des dispositifs et des pièges à éviter Constats et enjeux Tensions au sein des entreprises et associations liées aux tensions

Plus en détail

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE HÔTELS CAFÉS RESTAURANTS GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE INCAPACITÉ TEMPORAIRE DE TRAVAIL CONDITIONS GÉNÉRALES N 2308/1 ACSK1210-2939.indd 1 19/12/12 16:18 SOMMAIRE CONDITIONS GÉNÉRALES 3 ARTICLE 1 - OBJET

Plus en détail

1) quel est le tribunal compétent?

1) quel est le tribunal compétent? SEMINAIRE CFACI 10/4/2008 LE CONTRAT DE TRAVAIL, aspects internationaux Serge WORTHALTER, Membre de la CFACI, Avocat au Barreau de Paris serge@worthalter-cabinet.avocat.fr http://www.worthalter.net La

Plus en détail

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 30 juin 2009 SOMMAIRE 1. Bénéficiaires de la portabilité 2. Renonciation à la portabilité

Plus en détail

La protection des représentants du personnel

La protection des représentants du personnel La protection des représentants du personnel Les représentants du personnel bénéficient d une protection dans leur emploi afin de mener à bien leurs missions en lien avec leur mandat. Cette protection

Plus en détail

Le Personnel de Maison

Le Personnel de Maison Le Personnel de Maison ( Le guide de l employeur Tout ce qu il faut savoir pour l embauche de personnel de maison MISE À JOUR AVRIL 2013 3 bis, rue Mahabou. 97600 Mamoudzou / Tél. : 02 69 61 16 57 LES

Plus en détail

Calculer l indemnité d un licenciement

Calculer l indemnité d un licenciement Prendre en compte les autres formes de rémunération et d indemnités Calculer l indemnité d un Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

ACCORD DU 7 AVRIL 2010

ACCORD DU 7 AVRIL 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ENTREPRISES DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE IMMOBILIER ACCORD DU 7 AVRIL 2010 RELATIF AUX DISPOSITIONS

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les assistantes maternelles sur leur emploi.

Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les assistantes maternelles sur leur emploi. Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées par les assistantes maternelles sur leur emploi. N hésitez pas à consulter les textes législatifs applicables aux assistantes maternelles

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT PRÉAMBULE Conscientes de la nécessité technique, économique ou sociale de faire travailler certains salariés, hommes ou femmes, la nuit, pour pourvoir

Plus en détail

4ème chambre sociale, 23 février 2011 RG 10/04179

4ème chambre sociale, 23 février 2011 RG 10/04179 ASTREINTE Heures de présence au sein de l établissement 4ème chambre sociale, 23 février 2011 RG 10/04179 Les heures de présence effectuées au sein de l établissement, dans une chambre mise à la disposition

Plus en détail

Transfert des contrats de travail : Art. L. 1224-1 du Code du travail

Transfert des contrats de travail : Art. L. 1224-1 du Code du travail Mois AAAA Mois AAAA Mise à jour décembre 2008 Art. L. 1224-1 du Code du travail En bref Cette fiche a pour objet de présenter les conditions d application de l article L. 1224-1 du Code du travail et les

Plus en détail

Processus. Candidature. Recrutement. Détection des potentiels. Formalités. Embauche d un étranger. Intégration.

Processus. Candidature. Recrutement. Détection des potentiels. Formalités. Embauche d un étranger. Intégration. Notre Cabinet vous propose de vous accompagner et de vous conseiller de la manière la plus efficace possible à travers cette large gamme de procédure que vous aurez à réaliser tout au long du développement

Plus en détail

PORTABILITE DES DROITS Santé et Prévoyance

PORTABILITE DES DROITS Santé et Prévoyance PORTABILITE DES DROITS Santé et Prévoyance GUIDE Article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 Article L911-8 du Code de la Sécurité Sociale Mutuelle UMC - 35 rue Saint Sabin

Plus en détail

enmodesocial LES REPONSES À VOS QUESTIONS Régime de prévoyance : les impacts de la loi du 14 juin 2013

enmodesocial LES REPONSES À VOS QUESTIONS Régime de prévoyance : les impacts de la loi du 14 juin 2013 enmodesocial Le magazine des informations sociales de la Fédération Nationale de l Habillement LES REPONSES À VOS QUESTIONS Régime de prévoyance : les impacts de la loi du 14 juin 2013 octobre novembre

Plus en détail

Tableau des indemnités versées au salarié en cas de rupture du contrat de travail

Tableau des indemnités versées au salarié en cas de rupture du contrat de travail Le départ des salariés Tableau des indemnités versées au salarié en cas de rupture du contrat de travail Référence Internet Indemnité de licenciement, indemnité compensatrice de préavis, indemnité de fin

Plus en détail

Convention de stage. 1. L établissement d enseignement ou de formation. Année universitaire :..

Convention de stage. 1. L établissement d enseignement ou de formation. Année universitaire :.. Convention de stage Nota : pour faciliter la lecture du document, les mots «stagiaire», «enseignant référent», «tuteur de stage», «représentant légal», «étudiant» sont utilisés au masculin. 1. L établissement

Plus en détail

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015 MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Récapitulatif des formalités à respecter Rédiger le document formalisant la Décision Unilatérale. Pour vous aider

Plus en détail

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Le travail à temps partiel : ce qui change avec la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 1 Obligation de négocier au niveau des branches... 3 2 Durée minimale de travail... 3 2.1 Dérogations...

Plus en détail

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation...

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation... Le Guide Pratique du SOCIAL chef d entreprise Délégués du Personnel Faut il faire une visite d embauche? Droit Quel contrat pour mon salarié? Entreprise La journée de solidarité, c est quand? Obligation...

Plus en détail

INITIATION AU DROIT DU TRAVAIL ET DES SOCIETES

INITIATION AU DROIT DU TRAVAIL ET DES SOCIETES Sanjay NAVY Avocat IUT DE LENS - SRC (semestre 4) INITIATION AU DROIT DU TRAVAIL ET DES SOCIETES Ce cours est composé de deux parties : 1- Les relations juridiques des entreprises avec leurs salariés Cours

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF DU 12 DÉCEMBRE 2007

ACCORD COLLECTIF DU 12 DÉCEMBRE 2007 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel MAISONS FAMILIALES RURALES (Travail de nuit dans les établissements d enseignement et de formation professionnelle)

Plus en détail

Convention collective Signature Extension JO Révision Extension JO Brochure JO IDCC 13-12-2002 (1) - - - - - - 2329. Préavis pendant renouvellement

Convention collective Signature Extension JO Révision Extension JO Brochure JO IDCC 13-12-2002 (1) - - - - - - 2329. Préavis pendant renouvellement Avocats au Conseil d État et à la Cour de cassation : personnel salarié Convention collective Signature Extension JO Révision Extension JO Brochure JO IDCC Avocats au Conseil d État et à la Cour de cassation

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE Contexte : Loi FILLON du 23 Août 2003 : - modification des limites d exonération, - fixation de nouvelles caractéristiques

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire Santé de vos salariés non cadres. Accord départemental du 3 septembre 2009. Raison sociale 1

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3217 Convention collective nationale IDCC : 2253. ORGANISMES D AIDE À DOMICILE OU DE MAINTIEN À DOMICILE

Plus en détail

L OFFRE MOBILITÉ EXPAT

L OFFRE MOBILITÉ EXPAT L OFFRE MOBILITÉ EXPAT Malakoff Médéric propose aux entreprises employant des salariés expatriés ou détachés, une solution d assurance collective spécialement conçue pour leurs besoins de protection sociale.

Plus en détail

Notice Prévoyance. Version novembre 2015. Régime Professionnel Obligatoire de prévoyance. Personnel CADRES

Notice Prévoyance. Version novembre 2015. Régime Professionnel Obligatoire de prévoyance. Personnel CADRES Notice Prévoyance Version novembre 2015 Régime Professionnel Obligatoire de prévoyance Personnel CADRES Institution de Prévoyance des Salariés de l Automobile, du cycle et du motocycle, Institution régie

Plus en détail

LE CONTRAT UNIQUE D INSERTION CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI 1 CUI -CAE

LE CONTRAT UNIQUE D INSERTION CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI 1 CUI -CAE LE CONTRAT UNIQUE D INSERTION CONTRAT D ACCOMPAGNEMENT DANS L EMPLOI 1 CUI -CAE Issu de la loi sur le revenu de solidarité de décembre 2008, le Contrat Unique d Insertion (CUI) est entré en vigueur au

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 LES EMPLOIS D AVENIR. Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir,

CIRCULAIRE CDG90 LES EMPLOIS D AVENIR. Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir, CIRCULAIRE CDG90 16/2013 LES EMPLOIS D AVENIR Loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir, Décret n 2012-1207 du 31 octobre 2012 relatif à l entrée en vigueur de décrets et

Plus en détail

Exemplaires : Université - Organisme d accueil - Etudiant

Exemplaires : Université - Organisme d accueil - Etudiant Année universitaire 2015/2016 Vu les articles L. 124-1 à L. 124-20 du Code de l Education Vu les articles D. 124-1 à D. 124-9 du Code de l Education CONVENTION DE STAGE ENTRE L établissement d enseignement

Plus en détail

Modernisation du marché du travail. Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008

Modernisation du marché du travail. Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008 Modernisation du marché du travail Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008 Accord national interprofessionnel du 11 janvier 2008 sur la modernisation du marché du travail étendu par arrêté du 23 juillet

Plus en détail

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE LPA UNE PRESENCE FORTE EN CHINE Shanghai Francfort PARIS Guangzhou Hong Kong AlgER CASABLANCA Créé il y a 25 ans, Lefèvre Pelletier & associés (LPA)

Plus en détail

Transfert des contrats de travail : Art. L. 1224-1 du Code du travail

Transfert des contrats de travail : Art. L. 1224-1 du Code du travail Mois AAAA Mois AAAA Mise à jour décembre 2010 En bref Art. L. 1224-1 du Code du travail Cette fiche a pour objet de présenter les conditions d application de l article L. 1224-1 du Code du travail et les

Plus en détail

Lettre d'information SOMMAIRE. Petit rappel des nouveautés en matière de portabilité de la prévoyance depuis le 1 er juin 2015 : I.

Lettre d'information SOMMAIRE. Petit rappel des nouveautés en matière de portabilité de la prévoyance depuis le 1 er juin 2015 : I. Lettre d'information en JUILLET droit 2015 social SOMMAIRE I LES REFORMES - Portabilité de la prévoyance : Nouvelles règles applicables depuis le 1 er juin 2015 - Le portage salarial II EN BREF - Charge

Plus en détail

STAGES (REGULATION D UNE CONFUSION DES GENRES)

STAGES (REGULATION D UNE CONFUSION DES GENRES) STAGES (REGULATION D UNE CONFUSION DES GENRES) 1. La notion «actuelle» du «stage» 2. Ses caractéristiques 3. Convention de stage «étudiant» 4. Boite à Outils - ou tout ce que vous avez toujours voulu savoir

Plus en détail

CONTRATS DE TRAVAIL DES PROFESSEURS DE DANSE

CONTRATS DE TRAVAIL DES PROFESSEURS DE DANSE DROIT CONTRATS DE TRAVAIL DES PROFESSEURS DE DANSE FÉVRIER 2015 Département Ressources professionnelles LE CND Un centre d art pour la danse 1, rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex 01 41 839 839 ressources@cnd.fr

Plus en détail

956.121 Ordonnance sur le personnel de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers

956.121 Ordonnance sur le personnel de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers Ordonnance sur le personnel de l Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Ordonnance sur le personnel FINMA) du 11 août 2008 (Etat le 1 er janvier 2009) Approuvée par le Conseil fédéral

Plus en détail

Convention de stage. «{new_titreconvention}» 1-ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT. 2- ENTREPRISE ou ORGANISME D ACCUEIL* (Siège) «{Entreprise.

Convention de stage. «{new_titreconvention}» 1-ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT. 2- ENTREPRISE ou ORGANISME D ACCUEIL* (Siège) «{Entreprise. Convention de stage «{new_titreconvention}» 1-ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT Dénomination : MONTPELLIER BUSINESS SCHOOL Adresse : 2300 Av des Moulins, 34185 Montpellier Cedex 4 Représenté par (signataire

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3247 Convention collective nationale IDCC : 1513. ACTIVITÉS DE PRODUCTION DES

Plus en détail

ACCORD DU 7 JUILLET 2010. Champ d application. Le champ conventionnel couvre l ensemble du territoire national y compris les DOM.»

ACCORD DU 7 JUILLET 2010. Champ d application. Le champ conventionnel couvre l ensemble du territoire national y compris les DOM.» MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ACCORD DU 7 JUILLET 2010 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL NOR

Plus en détail

L o L bl o igat a i t on o de de g éné né a r l a isa s t a i t on

L o L bl o igat a i t on o de de g éné né a r l a isa s t a i t on GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LES GRANDS PRINCIPES 1 L OBLIGATION DE GÉNÉRALISATION 2 L obligation de généralisation Etapes de la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés

Plus en détail