La phase pédagogique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La phase pédagogique"

Transcription

1 LES LUNETTES ALCOOLÉMIE Le but : Les «lunettes Alcool» simulent ou reproduisent les sensations qu'a une personne en état d'alcoolémie et permettent de faire appréhender par le public les effets de l'alcool en perturbant la vision. Cet outil a une vocation pédagogique, l'objectif est d'évoquer les dangers de l'alcool au volant. Plusieurs degrés d'alcoolémie sont à disposition: 0,8 g/litre de sang 1,5 g/litre de sang g/litre de sang de nuit La phase pédagogique Il faut savoir expliquer : il y a les différences entre l'usage de ces lunettes et leurs effets par rapport à l'absorption d'alcool Avec les lunettes-alcool, on ne touche que la vision puisqu'il s'agit de lunettes. On ne touche pas le cerveau. On ne modifie donc pas les réflexes, ni le temps de réaction, on ne recrée pas non plus la difficulté de perception de certaines couleurs (le rouge notamment), la difficulté d'adaptation aux changements de luminosité, la perte de conscience des risques et du danger, ni surtout la perte de conscience de l'état dans lequel on se trouve, comme le ferait l'alcool. Ici, on ne change QUE la vision.

2 Mais on va se rendre compte qu'avec une vision perturbée, il est difficile de faire correctement un petit parcours entre des cônes et de ramasser un objet au sol. On imagine donc aisément l'impossibilité de conduire un véhicule avec une telle vision. Souvent après avoir fait l'exercice, les gens disent «qu'ils n'ont jamais été dans cet état, même après avoir fait une bonne soirée ou un repas bien arrosé!». ATTENTION à bien expliquer : La réponse est qu'en effet, ils n'ont jamais été dans cet état et qu'il ne le seront jamais. Car avec les lunettes, on passe de l'état zéro (à jeun) à l'état alcoolisé au degré correspondant aux lunettes-alcool (correspondant à plusieurs verres doses standard) de façon instantanée, ce qui n'existe pas dans la réalité puisque avec l'alcool c'est progressif. Le public va toujours comparer le taux affiché par les lunettes et sa correspondance en nombre de verres par rapport à sa consommation propre en soirée. Comme les effets dépendent de plusieurs facteurs (âges sexe, à jeun ou pas, fatigue, la prise de drogue, les doses consommées, etc...). Pédagogiquement, il est plus intéressant de dire que chaque paire de lunettes-alcool représente «quelques verres standard» pour ne pas laisser les gens calculer les verres qu'il faudrait boire pour être dans cet état. La phase d'animation : exemple de parcours départ

3 On demande à l'individu de mettre les lunettes et de tenter le parcours se décomposant ainsi : 1. un slalom entre les cônes, 2. au retour, passage entre 2 cônes, soit l'animateur lui lance une balle à réceptionner et venir placer sur le sommet d'un cône, soit l'animateur demande à ramasser une clé à terre, laquelle est à insérer ensuite dans une serrure de porte toute proche. Phase de discussion avec la personne pour lui faire dire les effets ressentis lors de l'exercice et faire le parallèle avec la consommation d'alcool et l'acte de conduite. Précautions à prendre: Les personnes peuvent laisser leurs lunettes durant tout l'exercice. Les lunettes d'alcoolémie sont faites pour aller normalement se superposer aux lunettes de vue classiques. L'animateur doit rester à proximité immédiate de la personne qui réalise le parcours. Cette dernière peut trébucher ou avoir un malaise. L'animateur doit s'assurer que les personnes ne doivent pas tricher (enlever les lunettes pour regarder rapidement, ou regarder par dessous). Les personnes doivent regarder droit devant eux et non pas regarder leurs pieds durant l'exercice (on ne marche pas en regardant ses pieds quand on marche normalement dans la rue! Là c'est pareil). Rester à proximité immédiate des personnes quand elles enlèvent les lunettes d'alcoolémie. Comme l'on repasse d'un «état alcoolique» à un état «zéro» de suite cela peut provoquer une sensation de gêne voire un léger malaise. La réglementation L'alcoolémie maximale autorisée au volant est de 0,5 g/litre de sang. Les éthylotests et les éthylomètres délivrent cette mesure par litre d air expiré : le seuil légal à ne pas atteindre est fixé à 0,25 mg/litre d air expiré. Conduire avec une alcoolémie égale ou supérieure à 0,8 g/litre de sang, qui correspond à 0,4 mg/litre d air expiré, est un délit.

4 les doses: Éléments de langage :

5 Il y a autant d'alcool dans un verre de bière que dans un whisky ou pastis servis dans un bar (doses standard). 25cl de bière à 5 équivalent à 2cl de pastis à 45, équivalent à 3cl d'un digestif à 40 (= 10g d'alcool pur par verre). Mais attention aux doses "maison" lorsqu'on se sert soi-même ou entre amis, qui peuvent être largement plus dosées qu'au bar. les effets de l'alcool Difficultés pour prendre des décisions et adapter sa conduite aux circonstances Mauvaises coordination et synchronisation des gestes Allongement du temps de réaction Trouble de la vision latérale : difficultés pour distinguer les panneaux, les piétons qui s apprêtent à traverser, les rues perpendiculaires Début de la sensation d euphorie : Le conducteur prend des risques qu il n aurait pas pris en temps normal Légères perturbations de la vision : L estimation des distances est modifiée (danger pour les dépassements), on voit moins bien sur les côtés les faux remèdes et l'élimination de l'alcool «L'alcool désaltère» En réalité, l'alcool déshydrate en provoquant une élimination de l'eau contenue dans le corps. Cette élimination agit sur le mécanisme de la soif et entraîne à boire davantage. La seule boisson désaltérante est l'eau. «L'alcool conserve» Les fruits! Mais l alcool favorise les maladies, les accidents et la criminalité. L alcool serait à l'origine de décès par an. «L'eau, ça permet d'éliminer plus vite!» L'eau est indispensable pour se désaltérer et se réhydrater, mais elle ne permet pas d'éliminer l'alcool. L alcool s'élimine à 95 % par passages successifs dans le foie. 2,5 % sont rejetés par les poumons avec l'air expiré, 2,5 % par les reins avec l'urine. «Je connais des trucs» L'huile n'est d'aucun effet sur l'élimination de l'alcool. Le café salé peut être vomitif, mais il est sans effet sur l'alcool déjà passé dans le sang. Le café fort et à hautes doses peut ralentir la vitesse d'élimination de l'alcool. Le sucre en morceaux est sans effet sur l'alcoolémie et peut provoquer en réaction un malaise hypoglycémique. Le sucre naturel contenu dans les aliments, les fruits, peut augmenter le taux d'alcoolémie dans le sang. «Je rajoute du soda et je dilue mon apéritif avec de l eau et des glaçons, ainsi c est moins fort» Moins fort au goût, peut-être, mais avec de l eau, des glaçons ou du soda, un verre d alcool provoque les mêmes effets que consommé pur. «La bière ou le vin augmente moins l'alcoolémie qu'un apéritif ou un digestif» Quelle que soit la boisson alcoolisée, un verre représente la même dose d'alcool, soit environ 0,2 g/l dans le sang. Un demi de bière (25 cl), un ballon de vin (12,5 cl) ou un petit verre de whisky, anisette ou gin (3 cl d'alcool distillé à 40 ) contiennent tous à

6 peu près 10 grammes d'alcool pur. Si ces contenances sont respectées, il est faux de croire que certains alcools augmentent moins l'alcoolémie que d'autres. L alcoolémie n'augmente pas en fonction de la qualité de l'alcool, mais de la quantité ingurgitée. Et attention aux doses «maison» qui sont souvent supérieures à celles servies dans un bar. «J ai l habitude de boire. L alcool n a plus beaucoup d effet sur moi, je gère facilement ensuite sur la route» On peut avoir l impression, la sensation de bien gérer. Mais dans les faits, on voit que la prise d alcool augmente le risque d accident. Les effets néfastes de l alcool se font déjà ressentir à partir de concentrations relativement faibles L'alcoolémie monte très rapidement dans le sang. Le taux d'alcool atteint son maximum au bout d'une demi-heure, si l on est à jeun, au bout d une heure, au cours d un repas. En revanche, il redescend très lentement : 0,10-0,15 g/i par heure (temps moyen pour une personne en bonne santé). Ce qui fait qu'avec un taux d'alcoolémie de 1 g/l (4/5 verres environ), il faut entre 3 h 30 et 5 heures pour revenir à un taux inférieur à 0,50 g/l et environ 7 heures pour revenir à zéro.

7 la documentation associée

8 Quelques données d'accidentologie locale Profil du responsable présumé d'accident mortel Janvier 2011 à Juin 2012 Alcool et conducteur responsable A savoir: Lorsque les forces de l ordre arrivent sur les lieux d un accident corporel de la circulation, elles doivent contrôler l alcoolémie de tous les conducteurs impliqués, et le cas échéant des piétons. Pour les personnes tuées sur le coup ou grièvement blessées, le dépistage et la mesure du taux d alcool se font par une prise de sang, dont le résultat n'est communiqué qu ultérieurement. Ce dépistage est parfois impossible sur les personnes tuées (extrême gravité du corps de la victime rendant toute prise de sang impossible). Pour les indemnes et les blessés légers en état de souffler, on procède principalement par éthylotest. Une prise de sang peut être effectuée ensuite pour confirmer et compléter les résultats de l éthylotest. Le résultat de l'éthylotest est soit négatif (moins de 0,5 grammes d'alcool par litre de sang), soit positif (égale ou supérieur à 0,5 grammes d'alcool par litre de sang). Généralement, le taux d'alcool de l'usager ne sera mesuré qu'en cas de dépistage positif. Par ailleurs, ces résultats ne sont pas toujours connus pour 3 raisons: a) Prise de sang parfois impossible sur les personnes tuées (extrême gravité du corps de la victime, rendant toute prise de sang impossible). b) Refus de réaliser le test d'alcoolémie (cas assez rare) c) Résultats de la prise de sang non connu, lors de l'envoi des B.A.A.C. Chiffres clés Accidents avec alcool et conducteur responsable Pour les raisons évoquées précédemment, sur les 112 accidents mortels concernés, la présence éventuelle d'alcool n'a pas pu être mesurée 22 fois. Le tableau ci-dessous porte donc sur les 90 accidents à taux connu restants. Sur les 90 accidents mortels, 28 sont avec présence d'alcool soit une part de 31%. Dans les 28 accidents avec présence d'alcool, on dénombre 28 conducteurs présumés responsable dont: -26 sont alcoolisés soit près de 1 conducteur présumé responsable sur 3-2 sont non alcoolisés* *Dans 2 cas d'accident, 2 conducteurs sont sobres mais présumés responsables, alors que les 2 autres conducteurs impliqués sont alcoolisés mais ne sont pas présumés responsable.

9 Alcool et conducteur responsable Nombre Part Négatif 64 71% 0,5g/l 1 à moins En infraction 0 0% de 0,8g/l En délit 0,8 g/l à moins de 2 g/l 14 16% + de 2 g/l 12 13% Total % 1 Taux d'alcool en gramme par litre de sang

10 réorientations possibles Vous pouvez réorienter le discours et l'animation vers d'autres ateliers: savoir comment s'auto-tester ; soit en montrant comment on utilise un éthylotest chimique savoir comment s'auto-tester ; soit en montrant comment on détecte la présence d'alcool avec un éthylotest électronique Simalc (simulateur d'alcoolémie: courbe d'évolution de l'alcoolémie en fonction du poids, du nombre de verre, etc...) Faire remplir des verres avec des pseudos alcool par les personnes et comparer leurs doses «maisons» avec les doses standards.

Sécurité routière : Alcool : Quand on tient à quelqu'un, on le retient!

Sécurité routière : Alcool : Quand on tient à quelqu'un, on le retient! 29/08/2014 Dossier de presse Sécurité routière : Alcool : Quand on tient à quelqu'un, on le retient! En cette fin de période estivale, le préfet souhaite que tous les acteurs restent pleinement mobilisés

Plus en détail

Alcoolémie Les risques d'une consommation excessive

Alcoolémie Les risques d'une consommation excessive Alcoolémie Les risques d'une consommation excessive Document non contractuel / Mod 3350/07-2012/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention L'alcool et ses

Plus en détail

ALCOOLOMÉTRIE ALCOOLOMETRIE

ALCOOLOMÉTRIE ALCOOLOMETRIE ALCOOLOMÉTRIE ALCOOLOMETRIE... Gardez la mesure! www.cramif.fr LES BOISSONS ALCOOLIQUES Elles contiennent de l'éthanol (C2 H5 OH) qui se présente sous la forme d'un liquide incolore d'odeur faible obtenu

Plus en détail

Dans le document «Attestation de maîtrise des connaissances et compétences du socle commun au palier 3»

Dans le document «Attestation de maîtrise des connaissances et compétences du socle commun au palier 3» PRÉPARER UNE «SITUATION COMPLEXE DISCIPLINAIRE», SITUATION D APPRENTISSAGE ET/OU D ÉVALUATION TITRE : Consommation d alcool et le système nerveux. classe : 4ème durée : 30 minutes I - Choisir des objectifs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière. Rencontres de la sécurité

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière. Rencontres de la sécurité DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière Rencontres de la sécurité du 16 au 19 octobre 2013 I - Accidentalité du Finistère en 2013 Le département du Finistère connaît un bilan très contrasté depuis le début

Plus en détail

Perception et comportements. Bilan et perspectives de l opération SAM : Les 18-24 ans Décembre 2013 16

Perception et comportements. Bilan et perspectives de l opération SAM : Les 18-24 ans Décembre 2013 16 3. LES RISQUES LIÉS À L ALCOOL AU VOLANT Perception et comportements 16 Niveau de connaissance et perception des risques liés à l alcool au volant 17 Moyens permettant de ne pas dépasser les limites it

Plus en détail

OUTILS SECURITE ROUTIERE

OUTILS SECURITE ROUTIERE OUTILS SECURITE ROUTIERE Le simulateur deux roues motorisé Le simulateur deux roues motorisé est un outil pédagogique permettant d'illustrer le bon comportement à adopter en scooter, d'engager le débat

Plus en détail

LA PATHOLOGIE ALCOOLIQUE

LA PATHOLOGIE ALCOOLIQUE Dr Muriel LANG / Février 2006 LA PATHOLOGIE ALCOOLIQUE I) Définitions : La maladie alcoolique correspond à une dépendance pathologique à l alcool liant le malade à l alcool. On notera deux types de catégories

Plus en détail

SE DÉPLACER EN TOUTE SÉCURITÉ, LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE

SE DÉPLACER EN TOUTE SÉCURITÉ, LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE SE DÉPLACER EN TOUTE SÉCURITÉ, LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE C est quoi ce panneau? La journée Sécurité Routière de Philippe 8:30 Encore tous ces médicaments! /// CONDUITE ET MÉDICAMENTS /// Sur plus de 9000

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT Enquête nationale Décembre 2015 Sommaire Objectifs page 3 Méthodologie page 4 Principaux enseignements page 5 Structure de l échantillon national

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT Enquête nationale Décembre 2015 Sommaire Objectifs page 3 Méthodologie page 4 Principaux enseignements page 5 Structure de l échantillon national

Plus en détail

Action de l'alcool sur la commande des mouvements

Action de l'alcool sur la commande des mouvements Action de l'alcool sur la commande des mouvements Ce que l élève doit retenir Le temps de réaction d une personne correspond au temps nécessaire aux messages nerveux pour parcourir la chaîne d éléments

Plus en détail

Boire ou conduire. Organisation de la séquence. Déroulement de l activité. Mathématiques

Boire ou conduire. Organisation de la séquence. Déroulement de l activité. Mathématiques Boire ou conduire Mieux mesurer les risques de la conduite avec alcool en sachant calculer un taux d alcoolémie et en connaissant son évolution. - Durée : 2 séances (4 activités) Mathématiques Organisation

Plus en détail

Quizz s é c u r i t é

Quizz s é c u r i t é Quizz s é c u r i t é r o u t i è r e Selon vous, le nombre de personnes tuées sur les routes dans le monde chaque année représente environ : A. La population de l Estonie B. C. Les populations des villes

Plus en détail

l Objectif général : Décrire, comparer et adapter sa consommation d alcool.

l Objectif général : Décrire, comparer et adapter sa consommation d alcool. Fiche pédagogique Thème : Alcool Niveau : Collège (4 ème, 3 ème ), lycée Durée : 45 Le Bar Personnes ressources : Enseignant, Infirmier scolaire, CESC l Référence au socle commun des connaissances et des

Plus en détail

Alcool, consommations, comportements à risques et dépendance. Réseau Addictions Val de Marne Ouest

Alcool, consommations, comportements à risques et dépendance. Réseau Addictions Val de Marne Ouest Alcool, consommations, comportements à risques et dépendance Quelques définitions : qu est ce qu une drogue? la modification de l état de conscience Étymologie de «addict» une dette de plaisir La dépendance

Plus en détail

LES MOYENS DE CONTROLE

LES MOYENS DE CONTROLE 2 SOMMAIRE LE CONTEXTE L ALCOOL AU VOLANT LES MOYENS DE CONTROLE LE PROMOTEUR LA CAMPAGNE DANS LE MONDE Nombre important de décès enregistré chaque année sur les routes européennes (41000 dont 15000 en

Plus en détail

ALCOOL AU VOLANT L S C O N P R É V E N I O N. Evaluez les risques sur la conduite. www.groupama.fr

ALCOOL AU VOLANT L S C O N P R É V E N I O N. Evaluez les risques sur la conduite. www.groupama.fr ALCOOL AU VOLANT C O N S E I L S P R É V E N T I O N Evaluez les risques sur la conduite www.groupama.fr SOMMAIRE 1 Quelques chiffres pour vous persuader p. 4 2 Les idées reçues p. 5 3 Les effets de l

Plus en détail

... l'alcool. l essentiel sur... Ξ Qu est-ce que c est? Ξ Le saviez-vous?

... l'alcool. l essentiel sur... Ξ Qu est-ce que c est? Ξ Le saviez-vous? l essentiel sur...... l'alcool Ξ Qu est-ce que c est? L alcool est un produit naturel issu de la fermentation ou de la distillation de fruits ou grains riches en glucides. Sa concentration peut être augmentée

Plus en détail

Fatigue. au volant. 3 e cause de décès sur nos routes. Arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire dès les premiers signes de fatigue

Fatigue. au volant. 3 e cause de décès sur nos routes. Arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire dès les premiers signes de fatigue Fatigue au volant 3 e cause de décès sur nos routes Arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire dès les premiers signes de fatigue La fatigue peut vous mener à votre dernier repos Au Québec, la fatigue au

Plus en détail

Consommation d'alcool Quels risques sur la route...

Consommation d'alcool Quels risques sur la route... Consommation d'alcool Quels risques sur la route... Ne t'envoies pas en l'air Rémy CHAPELAIN : Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie du Doubs Association Nationale de Prévention

Plus en détail

D une part. D autre part. Tout ce qu il faut savoir sur l alcool et les autres substances engendrant la dépendance au poste de travail.

D une part. D autre part. Tout ce qu il faut savoir sur l alcool et les autres substances engendrant la dépendance au poste de travail. D une part. D autre part. Tout ce qu il faut savoir sur l alcool et les autres substances engendrant la dépendance au poste de travail. Une campagne de la Suva en collaboration avec l Institut suisse de

Plus en détail

CONSULTATION «Les Modes d Usage»

CONSULTATION «Les Modes d Usage» ADDICTOLOGIE CONSULTATION «Les Modes d Usage» CENTRE DE SOINS D ACCOMPAGNEMENT ET DE PREVENTION EN ADDICTOLOGIE «C.S.A.P.A. La Caravelle» BILAN CONSULTATION ADDICTOLOGIE Le repérage et les modes d usage

Plus en détail

Journée Toxicomanie. S y n t h è s e. Lycée Jean Rostand Nevers Synthèse questionnaire d évaluation «Journée Toxicomanie 2013»

Journée Toxicomanie. S y n t h è s e. Lycée Jean Rostand Nevers Synthèse questionnaire d évaluation «Journée Toxicomanie 2013» Journée Toxicomanie S y n t h è s e Lycée Jean Rostand Nevers Synthèse questionnaire d évaluation «Journée Toxicomanie 2013» Précisez si vous êtes : Indiquez si le fait de traiter le thème de cette journée

Plus en détail

Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest!

Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest! Communiqué de presse Juin 2009 Avec AlcooTel, transformez votre téléphone en éthylotest! AlcooTel, le test d alcoolémie pour mobile le plus performant du marché, simple ergonomique et gratuit est désormais

Plus en détail

L alcool, ennemi de la sécurité au volant

L alcool, ennemi de la sécurité au volant L alcool, ennemi de la sécurité au volant Ce que l élève doit retenir Le seuil d alcoolémie tolérée au Luxembourg est de 0,8 g par litre de sang. Ce seuil peut être atteint dès le premier verre. L alcoolémie

Plus en détail

Accueillir 10 de Conduite Jeune dans son établissement

Accueillir 10 de Conduite Jeune dans son établissement Accueillir 10 de Conduite Jeune dans son établissement Une pédagogie innovante pour identifier et maîtriser les risques Une méthode d animation interactive, théorique et pratique Une formation s adressant

Plus en détail

Livret métier Le risque alcool. Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis

Livret métier Le risque alcool. Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis Livret métier Le risque alcool Performance des organisations - Santé au travail Groupe Sofaxis Sommaire Quiz : connaissez-vous l alcool? 4 Infos pratiques : l alcoolémie 6 Infos pratiques : les équivalences

Plus en détail

Ouvrons le dial O gue. Alcool MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE

Ouvrons le dial O gue. Alcool MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Ouvrons le dial O gue Alcool Pour arrêter faire le de point fumer MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Pour faire le point Votre médecin vous a proposé de faire le

Plus en détail

Les défaillances du conducteur:

Les défaillances du conducteur: Les défaillances du conducteur: L accident est dû non pas à la fatalité mais dans 90 % des cas au conducteur luimême. Conduire demande une attention particulière afin de réagir efficacement. Cette attention

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ADDICTIONS : L ALCOOL

ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ADDICTIONS : L ALCOOL lycée : physique-chimie (SVT ET mathématiques) Programme Enseignement d exploration MPS, thème «Sciences et aliments». Différentes entrées notamment : concentration massique d une espèce en solution, densité,

Plus en détail

Biologie. Objectif disciplinaire : objectif sécurité routière :

Biologie. Objectif disciplinaire : objectif sécurité routière : Biologie 47 L Alcool Objectif disciplinaire : absorption de l alcool par le corps humain action de l alcool sur la commande des mouvements comprendre le processus de l élimination de l alcool objectif

Plus en détail

Stratégie concernant la sécurité routière

Stratégie concernant la sécurité routière Stratégie concernant la sécurité routière Le contexte Objectif : arriver à un maximum de 420 morts sur nos routes en 2020. Au cours de la décennie écoulée, notre pays est parvenu à diminuer de 44% le nombre

Plus en détail

Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route»

Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route» Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route» Partageons la route La route est un espace emprunté par différent type de véhicules, avec des besoins, des dimensions, des vitesses et

Plus en détail

4 ème Journée rouennaise ADDICTIONS 18 mai 2006

4 ème Journée rouennaise ADDICTIONS 18 mai 2006 Fédération Inter-Etablissements d'addictologie 4 ème Journée rouennaise ADDICTIONS 18 mai 2006 EPIDEMIOLOGIE DES CONDUITES ADDICTIVES CHEZ LES JEUNES Mme le Professeur Facy INSERM Unité 302, Paris CH du

Plus en détail

Substances engendrant la dépendance au poste de travail Infos pour les collaborateurs

Substances engendrant la dépendance au poste de travail Infos pour les collaborateurs Substances engendrant la dépendance au poste de travail Infos pour les collaborateurs Déroulement de la présentation Introduction Pourquoi faire de la prévention des dépendances? Consommation d'alcool

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité Routière

Sensibilisation à la Sécurité Routière 2 Sensibilisation à la Sécurité Routière 3 Historique Historique 1960-1972 : phase de détérioration (17.000 tués en 1972) 1979-1989 : phase de stabilisation (11.000 tués en 1989) 1989-2004 : de nombreuses

Plus en détail

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP)

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Extrait du bulletin communal de juin 2010 Alcool, ce qu il faut savoir Guide réalisé par le Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Rue des Carmes, 26 6900 Marche-en-Famenne pssp@marche.be

Plus en détail

Apports de sucres simples

Apports de sucres simples XIII. BOISSONS En Normandie La Normandie est fière de ses pommiers, qui sont à l'origine de boissons délicieuses. Son verger cidricole produit chaque année entre 150 000 et 200 000 tonnes de fruits à cidre

Plus en détail

Institut de Recherches Scientifiques sur les Boissons

Institut de Recherches Scientifiques sur les Boissons Institut de Recherches Scientifiques sur les Boissons 19, avenue Trudaine 79 Paris Tél. : +33 (1) 48 74 82 19 Fax : +33 (1) 48 78 17 6 e-mail : ireb@ireb.com Base documentaire de l Ireb consultable sur

Plus en détail

La cueillette d informations sur les connaissances et les besoins des participantes à propos de la santé et de la nutrition

La cueillette d informations sur les connaissances et les besoins des participantes à propos de la santé et de la nutrition La cueillette d informations sur les connaissances et les besoins des participantes à propos de la santé et de la nutrition B- La communication des résultats de la cueillette d informations aux participantes

Plus en détail

Jeu des Familles ADDICTIONS CANNABIS ALCOOL AMPTA / LYCÉE JEAN MOULIN

Jeu des Familles ADDICTIONS CANNABIS ALCOOL AMPTA / LYCÉE JEAN MOULIN Jeu des Familles ADDICTIONS CANNABIS ALCOOL AMPTA / LYCÉE JEAN MOULIN LA LOI LA LOI LE GRAND-PÈRE LA GRAND-MÈRE Que risquez-vous pour une ivresse publique et manifeste (IPM)? a) amende b) prison c) placement

Plus en détail

LYCEE : NOM Prénom : Classe : MATHEMATIQUES EVALUATION DES COMPETENCES A L ENTREE DE LA CLASSE DE SECONDE DE LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE 2013-2014

LYCEE : NOM Prénom : Classe : MATHEMATIQUES EVALUATION DES COMPETENCES A L ENTREE DE LA CLASSE DE SECONDE DE LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE 2013-2014 Académie de Montpellier LYCEE : NOM Prénom : Classe : MATHEMATIQUES EVALUATION DES COMPETENCES A L ENTREE DE LA CLASSE DE SECONDE DE LYCEE GENERAL ET TECHNOLOGIQUE 2013-2014 CAHIER DE L ELEVE La calculatrice

Plus en détail

Comment se déroule un scanner?

Comment se déroule un scanner? Comment se déroule un scanner? Vous serez allongé sur un lit qui se déplace dans un large anneau, le plus souvent sur le dos et seul dans la salle d examen ; nous pourrons communiquer avec vous grâce à

Plus en détail

Apéro: avec ou sans? Conseils pour organiser un apéritif

Apéro: avec ou sans? Conseils pour organiser un apéritif Il y a mille occasions d organiser un apéritif: un anniversaire, le jubilé d un-e collègue, un départ à la retraite, la fin d un grand projet, une victoire, etc. De tels moments de convivialité sont importants

Plus en détail

L alcoolémie désigne la quantité d'alcool dans le sang à un moment donné.

L alcoolémie désigne la quantité d'alcool dans le sang à un moment donné. LES FAITS, SEULEMENT LES FAITS : Alcool et drogues Conduite avec facultés affaiblies et alcoolémie La notion d alcoolémie ou de taux d alcoolémie (TA) fait référence à la quantité d'alcool dans le sang

Plus en détail

Accidents et mortalité:

Accidents et mortalité: Vous trouverez divers questionnaires pour tester vos connaissances en matière de sécurité routière. En dessous de chaque questionnaire, un lien vous dirigera vers les réponses. Accidents et mortalité:

Plus en détail

Alcool Les dangers cachés

Alcool Les dangers cachés Alcool Les dangers cachés L alcool, dangereux ami L alcool, produit familier des soirées étudiantes, donne l'impression d'être bien, d'être capable de plus de choses et d'avoir confiance en soi. Mais tout

Plus en détail

Etude de consommation d alcool chez les jeunes de 16 à 34 ans

Etude de consommation d alcool chez les jeunes de 16 à 34 ans Département fédéral des finances DFF Régie fédérale des alcools RFA RCP Etude de consommation d alcool chez les jeunes de 16 à 34 ans Rapport final synthétisé Basé sur : Institut LINK, Comportements de

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR L ALCOOL ET LA CONDUITE Caporal Stellio Jogool Special Road Safety Unit, PMO

TOUT SAVOIR SUR L ALCOOL ET LA CONDUITE Caporal Stellio Jogool Special Road Safety Unit, PMO TOUT SAVOIR SUR L ALCOOL ET LA CONDUITE Caporal Stellio Jogool Special Road Safety Unit, PMO Lorsqu on parle de l alcool au volant, il serait dangereux de penser que le vrai danger c est les autres, c'est-à-dire,

Plus en détail

centre de connaissance sécurite routière

centre de connaissance sécurite routière centre de connaissance sécurite routière MESURE D ATTITUDES SECURITE ROUTIERE 2009 RESUME DE PARTIE 3 : NORMES SOCIALES, PERCEPTION DES RISQUES ET NOUVEAUX THÈMES MESURE D ATTITUDES SECURITE ROUTIERE 2009

Plus en détail

Service communication Tél. : 24 66 40 Mardi 02 février 2016

Service communication Tél. : 24 66 40 Mardi 02 février 2016 Service communication Tél. : 24 66 40 Mardi 02 février 2016 COMMUNIQUÉ ------------------------------------------- De fortes chaleurs touchent actuellement la Nouvelle Calédonie. Les prévisions météorologiques

Plus en détail

Top Workout. Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras. Dr Denis Boucher, Ph.D.

Top Workout. Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras. Dr Denis Boucher, Ph.D. 2 Top Workout Maigrissez sans suer! Le programme cardio pour brûler du gras Dr Denis Boucher, Ph.D. Denis Boucher, tous droits réservés 2014. Aucun droit de reproduction totale ou partielle sans autorisation

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

pétillants de raisins, boissons aromatisées à base de raisin ou de pomme

pétillants de raisins, boissons aromatisées à base de raisin ou de pomme L alcool éthylique 1 er groupe La classification des boissons Boissons sans alcool Toutes les boissons faiblement alcoolisées, dans la limite d'un titre alcoométrique volumique de 1,2 %. Ex : bières sans

Plus en détail

Consommation de substances

Consommation de substances Consommation de substances Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : B 7.6 analyser les facteurs sociaux susceptibles d influencer le

Plus en détail

LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE!

LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE! LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE! Qui n a jamais craqué pour une friandise, à n importe quelle heure de la journée? Un petit carré de chocolat devant la télé, du pop corn

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES

DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR SURVEILLE - SCIENCES PHYSIQUES Version 2 Calculette autorisée Durée: 50min Toutes vos réponses doivent être correctement rédigées et justifiées. Données pour les deux exercices : Atome H C N O Masse

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS A PROPOS DU CIRCUIT DE FPV RACING. Ce document ne traite que des circuits standards outdoor

QUELQUES CONSEILS A PROPOS DU CIRCUIT DE FPV RACING. Ce document ne traite que des circuits standards outdoor QUELQUES CONSEILS A PROPOS DU CIRCUIT DE FPV RACING Ce document ne traite que des circuits standards outdoor La conception du circuit est l élément clé qui fera que votre course est une réussite ou non.

Plus en détail

Cours/TD n 3 : les boucles

Cours/TD n 3 : les boucles Cours/TD n 3 : les boucles Où on se rendra compte qu il est normal de rien comprendre Pour l instant, on a vu beaucoup de choses. Les variables, les Si Alors Sinon, les tests avec les ET, les OU et les

Plus en détail

LES SUBTANCES NOCIVES

LES SUBTANCES NOCIVES 5 LES SUBTANCES NOCIVES L alcool au volant R Les médicaments, les drogues et la conduite automobile R Août 2015 BIZART L alcool au volant L alcool est en cause dans de nombreux accidents. Il faut savoir

Plus en détail

Le risque routier. 1. Quelques données chiffrées : des progrès mais qui ne placent la France que dans la moyenne européenne

Le risque routier. 1. Quelques données chiffrées : des progrès mais qui ne placent la France que dans la moyenne européenne Le risque routier 1. Quelques données chiffrées : des progrès mais qui ne placent la France que dans la moyenne européenne Sécurité routière : les jeunes et les femmes? Pierre GUENEBAUT 1 Et pour le travail?

Plus en détail

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT CYCLES 2 et 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Minimum à savoir (enseignant) Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT Définition : On observe une

Plus en détail

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Avant tout j aimerais remercier tous les enfants qui ont fait l effort d avoir répondu au questionnaire (il y en a eu 16). Et même si ce questionnaire

Plus en détail

mots* Accord mets et vin arômes*

mots* Accord mets et vin arômes* Les mots* (en gras et suivis d un astérisque), ainsi que ceux précédés du signe et entre crochets, correspondent à des entrées dans l ouvrage (ordre alphabétique). Accord mets et vin À plats légers, vins

Plus en détail

Alimentation et idées reçues

Alimentation et idées reçues Fiche pédagogique Thème : Alimentation Niveau : Lycée Durée : 1 h Alimentation et idées reçues Personnes ressources : Professeur SVT, ESF, EPS, personnel de restauration, Infirmier scolaire, CESC Pour

Plus en détail

Journées de l inspection : mars 2010 Socle : compétence scientifique Atelier de mathématiques Taux d alcoolémie

Journées de l inspection : mars 2010 Socle : compétence scientifique Atelier de mathématiques Taux d alcoolémie Journées de l inspection : mars 2010 Socle : compétence scientifique Atelier de mathématiques Taux d alcoolémie Le but de l atelier : à partir d un problème «ordinaire» le transformer en tache complexe

Plus en détail

Hydratation - eau. Alimentation du sportif: apports en eau

Hydratation - eau. Alimentation du sportif: apports en eau Alimentation du sportif: apports en eau 1 L eau représente 40 à 70% de la masse corporelle (selon son âge, son sexes et sa composition corporelle). Elle représente 65 à 75 % de sa masse musculaire et environ

Plus en détail

ELECTRICITE au CYCLE 2 et au DEBUT du CYCLE 3

ELECTRICITE au CYCLE 2 et au DEBUT du CYCLE 3 1 ELECTRICITE au CYCLE 2 et au DEBUT du CYCLE 3 A- PROGRESSION CLASSIQUE Allumage d'une ampoule 3,5 V avec la pile plate. Allumage «loin de la pile» (avec des fils) dans le but ultérieur de réaliser un

Plus en détail

Alcoologie : Quelques définitions.

Alcoologie : Quelques définitions. Alcoologie : Quelques définitions. 1. TRANSFERRINE DEFICIENTE EN COCARBOXYLASE Jusqu à présent, le taux des GAMMA GT et le VGM (voir ces termes), volume globulaire moyen des globules rouges, permettaient

Plus en détail

Table ronde. Les grands rouleurs et la sécurité routière. Dossier de Presse

Table ronde. Les grands rouleurs et la sécurité routière. Dossier de Presse Table ronde Les grands rouleurs et la sécurité routière Dossier de Presse 20 Octobre 2003 Sommaire L alcool au volant, facteur majeur du risque routier Un programme radio spécial Grands rouleurs, alcool

Plus en détail

ATTENTION! TRAVAILLER À LA CHALEUR... Victime d un coup de chaleur

ATTENTION! TRAVAILLER À LA CHALEUR... Victime d un coup de chaleur TRAVAILLER À LA CHALEUR... ATTENTION! Victime d un coup de chaleur 22 juin : un coup de chaleur met fin à la vie d un ouvrier avant même sa troisième journée de travail. L ouvrier empilait des planches

Plus en détail

LE TRAVAIL DE NUIT. Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit Article L.3122-29 du Code du travail

LE TRAVAIL DE NUIT. Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit Article L.3122-29 du Code du travail LE TRAVAIL DE NUIT Tout travail effectué entre 21h et 6h du matin est considéré comme travail de nuit Article L.3122-29 du Code du travail Sommeil de jour 9:00 Somm 9:00 14:00 Une nuit de sommeil est habituellement

Plus en détail

ALCOOL. DU de FMC pour les médecins généralistes 2013-2014. Micheline CLAUDON Alain EDDI

ALCOOL. DU de FMC pour les médecins généralistes 2013-2014. Micheline CLAUDON Alain EDDI ALCOOL DU de FMC pour les médecins généralistes 2013-2014 Micheline CLAUDON Alain EDDI 2 Pourquoi consomme-t-on des drogues? Pour se sentir bien Pour se sentir mieux Pour faire mieux Pour faire comme les

Plus en détail

L alcool du côté de l époque

L alcool du côté de l époque L alcool et moi? L alcool du côté de l époque la vitesse de consommation et les quantités consommées par occasion augmentent, pour boire un maximum d'alcool en un minimum de temps dans le seul but de se

Plus en détail

Calcul littéral. Température en degrés Celsius ou en degrés Fahrenheit Température réelle et température apparente

Calcul littéral. Température en degrés Celsius ou en degrés Fahrenheit Température réelle et température apparente Calcul littéral Usage des lettres : travail en groupe (3 élèves). Choisir un thème : santé, météorologie, musique, sport, sécurité routière, environnement, histoire des maths. Faire la feuille d exercice

Plus en détail

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement.

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement. Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais Programme inter-établissement Evaluation Sommaire 1 - Résultats de l enquête par questionnaire : début de programme...

Plus en détail

Quelle évolution pour le prix de l essence?

Quelle évolution pour le prix de l essence? Quelle évolution pour le prix de l essence? Jean-Baptiste Noé www.jbnoe.fr L essence augmente. Comme les prix d ailleurs. Il semble que cela soit une constante de l histoire : les prix augmentent et le

Plus en détail

TEST DE L'HALEINE - ANALYSE DE L'HALEINE

TEST DE L'HALEINE - ANALYSE DE L'HALEINE 28. - ALCOOL ET DROGUES TEST DE L'HALEINE - ANALYSE DE L'HALEINE L'ALCOOL Pourquoi l alcool et la conduite d un véhicule sont incompatibles? L alcool et la conduite d un véhicule ne font pas bon ménage.

Plus en détail

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES Réseau de bénévoles auprès des personnes âgées à domicile ou en établissements, à Rumilly L être humain a des besoins physiques (manger, boire, respirer,

Plus en détail

"Comportement des Français au volant : en 5 ans, ce qui a changé"

Comportement des Français au volant : en 5 ans, ce qui a changé "Comportement des Français au volant : en 5 ans, ce qui a changé" Enquête réalisée par Gatard et Associés pour La Prévention Routière Avril 2004 L étude! Étude réalisée auprès d un échantillon national

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Le Conseil départemental des Vosges vous informe. Canicule et personnes fragiles

Le Conseil départemental des Vosges vous informe. Canicule et personnes fragiles Le Conseil départemental des Vosges vous informe Canicule et personnes fragiles Une chaleur excessive, se prolongeant dans le temps, est pénible à supporter pour toute la population. Certaines personnes

Plus en détail

Vivre avec mon traitement contre la tension

Vivre avec mon traitement contre la tension LES FONDAMENTAUX POUR SOIGNER MA TENSION Vivre avec mon traitement contre la tension L'apprentissage PHARAON UN PROGRAMME POUR l HYPERTENDU Programme éducatif Hygiéno-diététique et d Auto prise en charge

Plus en détail

L'alcool au volant: état de la situation

L'alcool au volant: état de la situation L'alcool au volant: état de la situation Benoit GODART Porte-parole de l IBSR 19 septembre 2008 Alcool au volant a) L'ampleur du phénomène: quelques chiffres b) Les risques pour les conducteurs c) Qui

Plus en détail

GESTION DES CONDUITES ADDICTIVES. Nathalie HECQ, intervenante en éducation pour la santé, service de prévention en addictologie, ASSNC

GESTION DES CONDUITES ADDICTIVES. Nathalie HECQ, intervenante en éducation pour la santé, service de prévention en addictologie, ASSNC GESTION DES CONDUITES ADDICTIVES Nathalie HECQ, intervenante en éducation pour la santé, service de prévention en addictologie, ASSNC PROGRAMME DE PREVENTION ET DE SOINS EN ADDICTOLOGIE SERVICE DE PREVENTION

Plus en détail

100 habitudes pour maigrir

100 habitudes pour maigrir Perdre du gras à long terme et ne jamais le reprendre Aurèle Mariage Sommaire Mise en garde... 6 Introduction... 7 A propos de l auteur... 9 Les habitudes et la motivation... 10 1. Prendre (et avoir) de

Plus en détail

POURQUOI NON?... VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Une loi pour prévenir les risques

POURQUOI NON?... VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Une loi pour prévenir les risques POURQUOI NON?... VENTE D ALCOOL AUX MINEURS Une loi pour prévenir les risques La loi interdit la vente d alcool aux mineurs. Je vous propose de lire cette brochure, vous y trouverez les risques que j encours

Plus en détail

Brevet blanc à rendre début mars. 1/7

Brevet blanc à rendre début mars. 1/7 Brevet blanc à rendre à la rentrée de mars 20 Partie Numérique Exercice 1. Cet exercice est un questionnaire à choix multiples (QCM). Pour chaque question une seule réponse est exacte. Aucune justification

Plus en détail

Avant-Propos. Objectifs. L Alcool & Le Médecin de 1 er recours. Après ce colloque, nous espérons que vous: Serez convaincus de l importance d aborder

Avant-Propos. Objectifs. L Alcool & Le Médecin de 1 er recours. Après ce colloque, nous espérons que vous: Serez convaincus de l importance d aborder L Alcool & Le Médecin de 1 er recours Avant-Propos Thierry Favrod-Coune Daniel Alhadeff Unité des dépendances SMPR BACK to BLACK Objectifs Après ce colloque, nous espérons que vous: Serez convaincus de

Plus en détail

01-812-01. www.msss.gouv.qc.ca

01-812-01. www.msss.gouv.qc.ca LesJeuneS e t l'alcool 01-812-01 www.msss.gouv.qc.ca L alcool... On recherche tous le plaisir. Le plaisir d être avec des amis, de s amuser, d avoir des projets, de faire de nouvelles expériences. Édition

Plus en détail

LYCEE professionnel : NOM Prénom : Classe : MATHEMATIQUES

LYCEE professionnel : NOM Prénom : Classe : MATHEMATIQUES Académie de Montpellier LYCEE professionnel : NOM Prénom : Classe : MATHEMATIQUES EVALUATION DES COMPETENCES A L ENTREE DE LA CLASSE DE SECONDE DE LYCEEE PROFESSIONNEL 2013-2014 CAHIER DE L ELEVE La calculatrice

Plus en détail

Peindre pas à pas : les 10 étapes

Peindre pas à pas : les 10 étapes Peindre pas à pas : les 10 étapes 1) Se Motiver : Avant de commencer à peindre, vous devez en avoir l'envie, vous devez vous le présenter comme un défi et une expérience nouvelle si c'est votre première

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

L accidentalité dans l Orne en 2013

L accidentalité dans l Orne en 2013 08 juillet 2014 2009 2010 2011 2012 2013 provisoire Accidents 185 148 178 131 129 37 25 22 26 26 Blessés 228 186 272 180 152 L insécurité routière recule légèrement en 2013. Le nombre d accidents corporels

Plus en détail

Sly. Consommation de drogue des ados : quelle prévention?

Sly. Consommation de drogue des ados : quelle prévention? Sly Consommation de drogue des ados : quelle prévention? Tous concernés! De quoi s'agit-il? La consommation de cannabis a doublé en 10 ans chez les ados pour deux raisons : elle est banalisée et il n a

Plus en détail

Un DVD pour parler de l ALCOOL et de la POLYTOXICOMANIE

Un DVD pour parler de l ALCOOL et de la POLYTOXICOMANIE LaCATHODE UNFILMPOURENPARLER UnDVDpourparlerdel ALCOOLetdela POLYTOXICOMANIE 2filmsdeRolandMOREAU C'ESTSIBON!26mn.Fiction JEPEUXPASM'ENPASSER52mn.Témoignages PROBLÈMEAVECL ALCOOL20mn.BONUS InterviewexclusiveduDocteurJeanMichelSIGWARD

Plus en détail

L ESSENTIEL SUR LE CANNABIS QU EST-CE QUE C EST?

L ESSENTIEL SUR LE CANNABIS QU EST-CE QUE C EST? L ESSENTIEL SUR LE CANNABIS QU EST-CE QUE C EST? Le cannabis est une plante aux usages multiples (textiles, industriels ). Il est consommé, à des fins récréatives ou thérapeuthiques, sous trois formes

Plus en détail

Cours/TD n 3bis : les boucles

Cours/TD n 3bis : les boucles Cours/TD n 3bis : les boucles Découpons le problème Nous avons plusieurs utilisations des boucles C est précisément ce qui rend difficile leur création. Vu la difficulté, nous allons séparer les différentes

Plus en détail

S entraîner à VMA en ski de fond

S entraîner à VMA en ski de fond S entraîner à VMA en ski de fond Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale Aérobie correspond à la vitesse associée à la consommation maximale d oxygène, c'est-à-dire à VO2max. On entend parler aussi de

Plus en détail