LES CONVENTIONS COLLECTIVES DU SPECTACLE VIVANT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES CONVENTIONS COLLECTIVES DU SPECTACLE VIVANT"

Transcription

1 GÉNÉRALITÉS La convention collective est un accord conclu entre un ou plusieurs syndicats de salariés et un ou plusieurs syndicats ou groupement d employeurs. Les employeurs membres d un syndicat signataire ainsi que leurs salariés sont tenus d appliquer la convention. Lorsque la convention collective est dite étendue, par un arrêté du Ministère du Travail, publié au Journal Officiel, ceci a pour effet de rendre obligatoire ses dispositions pour tous les employeurs et les salariés compris dans son champ d application professionnel et territorial, qu ils soient membres d un syndicat signataire ou non. Les avenants, codifiant cette convention ou les annexes, deviennent également obligatoires à compter de leur extension. La branche professionnelle à laquelle se rattache l activité de l entreprise est généralement déterminée en fonction de son code APE (cf. FICHE TECHNIQUE N 18). Cependant, ce dernier n a qu une valeur indicative et en cas de litige, c est l activité réelle de l entreprise qui sera prise en compte par les tribunaux. Si l entreprise exerce plusieurs activités relevant de différentes conventions collectives, c est l activité principale qui détermine quelle est la convention qui sera appliquée (celle qui représente le chiffre d affaires le plus important ou qui occupe le plus grand nombre de salariés). Exemple : Un centre socio-culturel dépend de la Convention collective de l Animation socioculturelle même s il a une licence d entrepreneur de spectacles, cette activité restant secondaire. si modifications année 2007 en rouge Contenu dispositions générales apportant les garanties en matière de droit syndical et de liberté d opinion, de non discrimination... dispositions relatives au champ d application, à la durée de la convention... conditions par lesquelles sont régis les contrats de travail (horaires, durée du travail, congés, modes de rémunération, heures supplémentaires...), montant des rémunérations par catégories et salaire minimum professionnel, liste des classifications hiérarchiques, grille des salaires et courbe des carrières, dispositions particulières : retraite, maladie, formation professionnelle... dispositions spécifiques : indemnités de déplacement, de résidence... Les conventions collectives doivent être obligatoirement affichées sur les lieux de travail. Il est conseillé de les mentionner dans les contrats de travail. Où se procurer une convention collective? D.D.T.E. : Direction Départementale du Travail et de l Emploi Journal Officiel : 26 rue Desaix Paris cedex 15 Minitel : 3615 ou 3616 JOURNAL OFFICIEL Par internet : SPÉCIFICITÉS : CONVENTIONS COLLECTIVES Dans bien des cas, les détenteurs de licence d entrepreneur de spectacles sont soumis à l une de ces quatre conventions collectives S.Y.N.D.E.A.C., S.N.E.S., Théâtres privés ou Chanson/variétés/jazz/musiques actuelles dont les salaires minimaux et indemnités sont détaillés ci-après avec chaque convention. Il est donc important de vérifier si l employeur est soumis ou pas à une convention. Lorsque l employeur ne rentre dans aucun champ d application de conventions collectives, il doit se référer au Code du travail. Les salaires minimaux et indemnités Ils (repas, transports...) sont définis par les articles L à 9 et D à 10 du Code du travail. Ils sont revalorisés régulièrement. Attention : Les conventions collectives déterminent d autres barèmes et indemnités (en principe, plus élevés). Ces derniers, lorsque l employeur est soumis à une convention collective, doivent alors obligatoirement être appliqués. avant dans les connaissances du droit et des responsabilités lors de l'organisation de spectacles. 1/7

2 1 CONVENTION COLLECTIVE DES ENTREPRISES ARTISTIQUES ET CULTURELLES du 1er janvier étendue par arrêté du 4 janvier Journal Officiel brochure n 3226 Organisation patronale : S.Y.N.D.E.A.C. syndicat national des entreprises artistiques et culturelles 8, rue Blanches Paris - Tél Fax Elle est applicable aux entreprises artistiques et culturelles de droit privé, quel que soit leur statut, dont l activité principale est la création, la production ou la diffusion de spectacles vivants, subventionnées par l Etat et/ou les Collectivités territoriales (région, département, municipalité). Notamment code APE : 923A (activités artistiques) - 923D (gestion des salles de spectacles). exemple : une compagnie dramatique ou chorégraphique, sous forme associative, subventionnée. Catégorie du personnel concerné : l ensemble du personnel (à l exception du personnel de l État et des collectivités territoriales). Seules les catégories les plus courantes sont présentées dans ce tableau. Pour plus de précisions, suivant le grade ou la spécialité, se référer directement à la convention collective n Ces minima sont applicables par les employeurs adhérents à l un des syndicats depuis janvier Ces montants ont été étendus à l ensemble des employeurs relevant de cette convention collective et applicables à partir du 01/02/2006. SALAIRES MINIMA BRUTS ARTISTES-INTERPRÈTES 1 Catégorie contrat + de 3 mois contrat 3 mois et moins contrat au cachet par mois par mois lignes lignes Artiste-interprète 1 549, ,10 58,50 66,78 Artiste-chorégraphique 66,78 Répétitions artistes interprètes : (8,03 X 4) 32,12 Répétitions artistes chorégraphiques : (maximum de 3 heures) 32,12 Catégorie Cachet de base Salaire minimum mensuel (cachet x 25) artiste-musicien 94, ,95 Répétitions : 94,91 (1 artiste chorégraphique, artiste dramatique, artiste lyrique, artistes musicien, artiste de complément... SALAIRES MINIMA BRUTS TECHNICIENS Catégorie qualification salaire brut 1er échelon (2) Régisseur général cadre 4 - responsable de secteur 1 930,00 Régisseur principal Réalisateur costumes, chapeaux Technicien - agent de maîtrise ,00 maquillage, coiffures... (chef de service) Réalisateur-son / lumière Régisseur de scène Régisseur lumière / son Technicien - agent de maîtrise 2 Régisseur audiovisuel (technicien hautement qualifié, 1 450,00 Peintre-décorateur attaché à...) Chef-machiniste Dessinateur DAO/CAO Constructeur-machiniste Technicien - agent de maîtrise ,00 Opérateur projectionniste (chef d'équipe) Electricien Machiniste Maquilleur / Coiffeur Employé Ouvrier ,00 Perruquier / chapelier (exécution des tâches) Maquilleur / habilleur (2) Les salaires minima indiqués correspondent au premier échelon (jusqu à deux ans d ancienneté), et à un horaire hebdomadaire de 35 heures. INDEMNITÉ JOURNALIÈRE DE DÉPLACEMENT Chambre + Petit déjeuner Repas TOTAL 57,80 32,20 (16,10 x 2) 90,00 avant dans les connaissances du droit et des responsabilités lors de l'organisation de spectacles. 2/7

3 2 CONVENTION COLLECTIVE DES ARTS, S, CHORÉGRAPHIES ET VARIÉTÉS - SNES du 1er octobre étendue par arrêté du 20 octobre Journal Officiel brochure n 3277 Organisation patronale : S.N.E.S. syndicat national des entrepreneurs de spectacles 48, rue Sainte-Anne Paris - Tél Fax Elle est applicable aux entrepreneurs de spectacles (2ème et 3ème catégories, titulaires de la licence) qui dirigent des structures non régulièrement subventionnées et qui présentent des spectacles à vocation artistique, qu ils créent, produisent ou diffusent dans des lieux de spectacles qu ils n exploitent pas eux-mêmes, dès lors qu ils organisent des tournées. On entend par tournées, les déplacements effectués par l artiste-interprète dans un but d une ou plusieurs représentations publiques en France ou à l étranger, dès lors que les déplacements sont effectifs. Notamment code APE : 923A (activités artistiques) - 923D (gestion des salles de spectacles). Catégorie du personnel concerné : artistes-interprètes dramatiques, lyriques, chorégraphiques, marionnettistes et de variétés. Seules les catégories les plus courantes sont présentées dans ce tableau. Pour plus de précisions, suivant le grade ou la spécialité, se référer directement à la convention collective n SALAIRES MINIMA BRUTS ARTISTES (du au ) Catégorie cachet par représentation nombre de représentations par mois salaire de 1 à 7 de 8 à 11 de 12 à 15 de 16 à et plus mensuel (1) Artiste dramatique rôle principal 157,18 142,17 127,17 116,06 104, ,06 rôle + de 100 lignes (2) 140,11 124,36 111,41 99,32 82, ,43 rôle 1 à 100 lignes (2) 104,19 92,73 84,08 77,43 71, ,07 artiste interprète stagiaire 84,76 74,45 68,29 64,15 60, ,60 diseur, conteur 140,11 124,36 111,41 99,32 82, ,43 Artiste lyrique premier rôle 174,74 160,65 144,90 128,82 116, ,75 second rôle 140,11 124,36 111,41 99,32 82, ,43 artiste des chœurs 95,22 86,08 77,28 70,79 65, ,16 Artiste chorégraphique danseur soliste 157,18 142,59 127,17 116,06 104, ,06 danseur de ballet 115,74 102,96 93,35 85,89 79, ,69 Artiste marionnettiste 107,45 95,66 86,71 79,75 73, ,87 Spectacle de music-hall artiste de music-hall, illusionniste, numéro visuel 174,74 160,65 144,90 128,82 116, ,75 1er assistant des attractions 95,22 86,08 77,28 70,79 65, ,16 autre assistant 84,76 74,45 68,29 64,15 60, ,60 Artiste du cirque 95,22 86,08 77,28 70,79 65, ,16 Artiste de variétés (3) petites salles (4) ou 1ères parties de spectacles (5) chanteur soliste 94,54 86,08 77,28 70,79 68, ,16 groupe constitué d artistes solistes 94,54 86,08 77,28 70,79 68, ,16 choriste 94,54 86,08 77,28 70,79 68, ,16 danseur 94,54 86,08 77,28 70,79 68, ,16 autres salles chanteur soliste 140,11 124,36 111,41 99,32 82, ,43 groupe constitué d artistes solistes 124,36 110,76 99,64 91,52 84, ,18 choriste 97,87 87,07 79,10 72,96 70, ,53 danseur 97,87 87,07 79,10 72,96 70, ,53 Catégorie cachet par représentation salaire nombre de représentations par mois mensuel (2) de 1 à 7 de 8 à 15 de 16 à 21 Artiste musicien petites salles (5) ou premières parties de spectacle (6) 94,54 82,42 70, ,95 autres salles 141,17 124,18 108, ,32 pour les salles de très grande capacité, le gré à gré sera la règle. (1) pour 24 représentations (article 29 de la convention collective). (2) la ligne s entend de 32 lettres. (3) l artiste de variétés est réputé être la personne physique qui signe le contrat avec le producteur et dont l absence entraînerait l annulation du spectacle. (4) les petites salles sont réputées être des salles avoisinant 200 places. Elles sont agréées par la Commission Paritaire mise en place par les signataires de la convention. (5) Ces tarifs sont applicables aux premières parties de spectacle ne dépassant pas 40 minutes. RÉPÉTITIONS (du au ) : 1 cachet de 66,16 1 répétition = 1 cachet journalier indivisible qu il y ait un ou deux services de 4 heures par jour. indemnité journalière de déplacement (du au ) Chambre et petit déjeuner Repas (15,5 x 2) TOTAL avant dans les connaissances du droit et des responsabilités lors de l'organisation de spectacles. 3/7

4 3 CONVENTION COLLECTIVE DES ENTREPRISES PRIVÉES du 25 novembre étendue par arrêté du 3 août Journal Officiel brochure n 3268 Organisation patronale : syndicat des directeurs de théâtres privés 46, rue Fortuny Paris - Tél Fax Elle est applicable aux entreprises en lieux fixes, privées, non directement subventionnées de façon régulière par l Etat et/ou les Collectivités territoriales, du territoire national, se livrant en tout ou en partie, à des activités de spectacles vivants, telles que spectacles dramatiques, lyriques, chorégraphiques, de variétés ou concerts. Catégorie du personnel concerné : ensemble du personnel. La revalorisation des grilles salariales est revue chaque année en avril et octobre. Seules les catégories les plus courantes sont présentées dans ce tableau. Pour plus de précisions, suivant le grade ou la spécialité, se référer directement à la convention collective n SALAIRES MINIMA BRUTS ARTISTES (applicables à partir du ) Catégorie par représentation longues durées 9 mois minimum 30 rep./ mois Artiste lyrique utilité ou figurant 41, ,95 3ème emploi 67, ,75 2ème emploi 84, ,67 1er emploi comique et comédie 93, ,13 1er emploi chant 102, ,36 Artiste chorégraphique utilité 41, ,95 élève 58, ,48 artistes de ballet ou artiste choré. d ensemble 67, ,75 sujet 84, ,67 premier danseur 93, ,13 étoile / attraction de gré à gré de gré à gré Artiste de variétés numéro à 1 artiste 106,76 numéro à 2 artistes 177,74 numéro à 3 artistes 284,40 par personne suppl. 71,15 assistant d attraction 71,15 Musicien par service... 83,52 Catégorie par représentation saison 6 mois mini. théâtre -400 pl. théâtre +400 pl. 30 rep./ mois Artiste dramatique utilité ou figurant 41,97 41, ,95 petit rôle de 13 lignes* 58,95 58, ,46 rôle de 14 à 30 lignes* 58,95 58, ,33 rôle de 31 à 150 lignes* 58,95 64, ,67 rôle + de 150 lignes* * la ligne est fixée à 32 lettres 71,34 77, ,72 Indemnité de répétition par service de 4 heures 33,08 SALAIRES MINIMA BRUTS TECHNICIENS (applicables à partir du ) Catégorie théâtre jusqu à théâtre de 201 théâtre de + tous les théâtres 200 places à 500 places de 500 places privés Machiniste, accessoiriste 10,02 10,02 11,62 heure menuisier, électricien d'entretien 1 519, , ,41 mois Régisseur 10,02 heure 1 519,73 mois Régisseur son, lumière 11,078 12,00 14,67 heure Régisseur de scène 1 78, , ,00 mois Régisseur général 11,07 14,67 18,32 heure 1 678, , ,59 mois Habilleuse 10,02 heure 1 519,73 mois Couturière 11,07 heure 1 678,99 mois indemnité journalière de restauration (à partir du ) 13,17 (uniquement techniciens) avant dans les connaissances du droit et des responsabilités lors de l'organisation de spectacles. 4/7

5 4 CONVENTION COLLECTIVE CHANSON/VARIÉTÉS/JAZZ/MUSIQUES ACTUELLES du 30 avril Journal Officiel brochure n 3313 Organisation patronale : PRODISS, syndicat national des producteurs, diffuseurs et salles de spectacles 23, boulevard des Capucines Paris - Tél Fax Elle est applicable aux entreprises commerciales ou associatives du secteur privé des spectacles vivants de chanson/variétés/jazz/musiques actuelles, titulaires d une ou plusieurs licences relatives aux spectacles, se livrant en tout ou partie à des activités d exploitant de lieux de spectacles vivants, et/ou producteurs de spectacles ou d entrepreneurs de tournées, et/ou diffuseurs de spectacles vivants. Notamment code APE : 923A (activités artistiques) - 923D (gestion des salles de spectacles). Catégorie du personnel concerné : ensemble du personnel. Sont exclues de ce champ d application les structures de droit privé, sans but lucratif, qui développent à titre principal des activités d intérêt social dans les domaines culturels, éducatifs, de loisirs et de plein air ainsi que les cirques, les discothèques, les bals, les casinos et les parcs de loisirs. ATTENTION : Cette convention n est pas étendue ; les grilles de salaire ci-après ne sont donc applicables que par les signataires de la convention. MINIMA TECHNICIENS (à partir du ) I - SALLES 2 groupe 1 1 groupe 2 1 groupe 3 1 groupe 4 1 salles avoisinant 200 places 1 187, , ,92 salles de plus de 200 places 1 392, , , ,32 II - PRODUCTION / CRÉATION 3 salles avoisinant 200 places et premières parties 94,21 106,50 114,69 salles ou lieux de plus de 200 places 129,02 138,24 148,48 158,72 III - TOURNEES 3 nombre par mois de représentations salles avoisinant 200 places de 1 à ,05 122,88 133,12 et premières parties à partir de ,40 116,74 126,46 salles ou lieux de 1 à ,36 158,72 179,20 199,68 de plus de 200 places à partir de ,02 142,85 161,28 179,71 salles ou lieu de 1 à ,84 189,44 215,04 235,52 de plus de 2000 places à partir de ,65 179,97 204,00 223,74 1 NIVEAUX DE QUALIFICATION - DÉFINITIONS GÉNÉRALES groupe 1 groupe 2 groupe 3 groupe 4 Exécution de tâches nécessitant une formation préalable et s'accompagnant d'initiatives (technicien plateau, électricien, assistant de production...). Exécution de tâches qui se différencient des précédentes par l'autonomie laissée à l'exécutant dans la mise en œuvre des moyens nécessaires à la réalisation de son travail (assistant régisseur, chargé de production, technicien son, lumière, costumier, maquilleur...). Prise en charge d'un ensemble de tâches ou d'une fonction, par délégation requérant une conception des moyens et leur mise en œuvre et comportant une responsabilité limitée (régisseur scène, plateau, administrateur de production, décorateur...). Délégation de responsabilités émanant d'un cadre supérieur ou des instances statutaire de l'entreprise pour l'exercice d'une fonction de direction ou pour l'exercice d'une mission générale (directeur technique, régisseur général, directeur de production, ingénieur du son...). 2 il s agit de salaires mensuels 3 il s agit d un minima journalier correspondant à 10 heures de travail effectif ou à 8 heures de travail effectif et une amplitude qui ne peut être supérieure à 15 heures. 4 ces minima s appliquent à compter de la première représentation. avant dans les connaissances du droit et des responsabilités lors de l'organisation de spectacles. 5/7

6 CLASSIFICATION ET MINIMA ARTISTES (à partir du ) PRODUCTION / CRÉATION artistes-interprètes représentations par mois salaire de 1 à 7 de 8 à 15 de 16 à 24 mensuel CONCERTS salles avoisinant 200 places ou 1ères parties de spectacles artiste soliste 77,00 70,46 63,06 groupe constitué d artistes solistes 77,00 70,46 63,06 choriste 77,00 70,46 63,06 danseur 77,00 70,46 63,06 autres salles artiste soliste 114,37 101,79 91,10 groupe constitué d artistes solistes 101,51 90,86 81,32 choriste dont la partie est intégrée au score du chef d orchestre 100,10 89,59 79,73 choriste 79,72 70,95 63,15 danseur 79,72 70,95 63,15 COMEDIES MUSICALES - REVUES 1er chanteur soliste 142,65 128,38 115, ,96 chanteur soliste 114,37 101,79 91, ,04 choriste 79,72 70,95 63, ,92 1er danseur soliste 142,65 128,38 115, ,93 danseur soliste 133,17 117,19 103, ,56 artiste chorégraphique d ensemble 114,37 101,79 91, ,04 artiste de music-hall illusionniste, numéro visuel (jonglage, acrobaties, etc) 142,65 128,38 115, ,39 1er assistant des attractions 77,55 69,80 62, ,35 autre assistant 69,03 62,13 61, ,88 EXPLOITATION / DÉPLACEMENTS / TOURNÉES CONCERTS salles avoisinant 200 places ou 1ères parties de spectacles artiste soliste 92,00 85,26 76, ,12 groupe constitué d artistes solistes 92,00 85,26 76, ,12 choriste 92,00 85,26 76, ,12 danseur 92,00 85,26 76, ,12 autres salles artiste soliste 137,78 120,40 105, ,20 groupe constitué d artistes solistes 121,30 107,94 96, ,15 choriste dont la partie est intégrée au score du chef d orchestre 119,60 106,44 94, ,70 choriste 95,25 84,16 74, ,96 danseur 95,25 84,16 74, ,96 COMEDIES MUSICALES - REVUES 1er chanteur soliste 170,45 152,31 137, ,52 chanteur soliste 136,66 120,74 108, ,26 choriste 95,25 84,16 74, ,96 1er danseur soliste 170,45 152,31 137, ,52 danseur soliste 159,12 138,98 122, ,11 artiste chorégraphique d ensemble 136,66 120,74 108, ,26 artiste de music-hall illusionniste, numéro visuel (jonglage, acrobaties, etc) 170,45 152,31 137, ,52 1er assistant des attractions 92,66 82,80 74, ,40 autre assistant 82,48 73,70 66, ,69 PRODUCTION / CRÉATION EXPLOITATION / DÉPLACEMENTS / TOURNÉES artistes musiciens représentations par mois salaire de 1 à 7 de 8 à 15 de 16 à 24 mensuel CONCERTS salles avoisinant 200 places ou 1ères parties de spectacles 92,00 79,43 68, ,72 autres salles 137,78 119,95 105, ,95 COMEDIES MUSICALES - REVUES ORCHESTRE SUPÉRIEUR À 10 MUSICIENS Pour un engagement inférieur à un mois 103,00 103,00 103,00 Pour un engagement supérieur à un mois 2 060,00 Cachets de répétition artistes et musiciens : Cachets de base des journées de répétition : 89,08 Service isolé de 3 heures : 59,39 Indemnité de transport aller/retour des instruments volumineux par trajet : Cette indemnité est égale à 10,24 x 2. avant dans les connaissances du droit et des responsabilités lors de l'organisation de spectacles. 6/7

7 ENSEMBLE DU PERSONNEL (artistes, musiciens, techniciens, personnel administratif) Indemnité journalière de déplacement : 77. (Chambre et petit déjeuner : 46. Chaque repas principal : 15,50 ). Quelques notions Représentation : La représentation comprend la balance. En aucun cas, la balance n est assimilée à un filage ou un service de répétition. Salaire mensuel : de 25 à 30 représentations. A partir de la 31ème représentation, ajouter au salaire mensuel 1/24ème dudit salaire mensuel par représentation supplémentaire. Comédies musicales / revues : La grille exploitation/déplacements/tournée s applique dès lors que l engagement de l artiste est supérieur à un mois de représentations. Pour les musiciens, dès lors que l orchestre est inférieur à 10 musiciens et dès lors que l engagement des musiciens est supérieur à un mois de représentations, c est le mensuel autres salles qui s applique. Salles avoisinant 200 places : Pour pouvoir bénéficier des tarifs conventionnels, les salles avoisinant 200 places devront être agréées par la Commission Paritaire mise en place par les signataires de la présente convention. Premières parties : Elles doivent être inférieures à 40 minutes. Répétitions : Journée de répétition artistes et musiciens seuls : 2 x 3 heures. Journée de répétition artistes/musiciens et techniciens : 2 x 4 heures incluant deux pauses de 15 minutes chacune. Temps de pause pour prendre un repas : 1 heure 15 minimum. D autres conventions collectives avec des annexes spécifiques au spectacle existent : animation socioculturelle, parcs de loisirs, télévision... (Voir Internet : Seules les plus courantes ont été détaillées dans cette fiche. avant dans les connaissances du droit et des responsabilités lors de l'organisation de spectacles. 7/7

> Conventions collectives dans le spectacle vivant et l audiovisuel

> Conventions collectives dans le spectacle vivant et l audiovisuel DROIT > Conventions collectives dans le spectacle vivant et l audiovisuel Chiffres clés Février 2010 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil)

Plus en détail

>Conventions collectives dans le spectacle vivant et l audiovisuel : Les chiffres clés

>Conventions collectives dans le spectacle vivant et l audiovisuel : Les chiffres clés DROIT >Conventions collectives dans le spectacle vivant et l audiovisuel : Les chiffres clés > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01

Plus en détail

> Convention collective nationale de l animation

> Convention collective nationale de l animation DROIT > Convention collective nationale de l animation Janvier 2010 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

L artiste. Spectacle vivant

L artiste. Spectacle vivant L artiste Du Spectacle vivant L artiste du spectacle vivant Il peut être : - Salarié - Inscrit au registre du commerce - Auto- entrepreneur - Bénévole / Amateur L artiste salarié L article L.7121-3 (anc.

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ANIMATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ANIMATION DROIT CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L ANIMATION JANVIER 2014 Département Ressources professionnelles LE CND Un centre d art pour la danse 1, rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex 01 41 839 839 ressources@cnd.fr

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL : LES CHIFFRES CLÉS

CONVENTIONS COLLECTIVES DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL : LES CHIFFRES CLÉS DROIT CONVENTIONS COLLECTIVES DANS LE SPECTACLE VIVANT ET L AUDIOVISUEL : LES CHIFFRES CLÉS JANVIER 2015 BIS Département Ressources professionnelles LE CND Un centre d art pour la danse 1, rue Victor-Hugo

Plus en détail

Tableau de bord statistique. Quatrième partie. L offre de formation professionnelle qualifiante et certifiante dans le spectacle vivant

Tableau de bord statistique. Quatrième partie. L offre de formation professionnelle qualifiante et certifiante dans le spectacle vivant Tableau de bord statistique Quatrième partie L offre de formation professionnelle qualifiante et certifiante dans le spectacle vivant Juillet 4 L'Observatoire prospectif des métiers et des qualifications

Plus en détail

Les conventions collectives applicables dans le secteur culturel

Les conventions collectives applicables dans le secteur culturel Les conventions collectives applicables dans le secteur culturel Janvier 2008 Avec le soutien de Fonds social européen LES CONVENTIONS COLLECTIVES APPLICABLES DANS LE SECTEUR CULTUREL Janvier 2008 Sommaire

Plus en détail

ANNEXE III Exploitants de lieux, producteurs ou diffuseurs de spectacles de cabarets

ANNEXE III Exploitants de lieux, producteurs ou diffuseurs de spectacles de cabarets ANNEXE III Exploitants de lieux, producteurs ou diffuseurs de spectacles de cabarets Page 135 SOMMAIRE PREAMBULE TITRE 1 : ACCORDS PREALABLES EXISTANTS TITRE 2 : CHAMP D APPLICATION / DEFINITION DES CABARETS

Plus en détail

Tarifs syndicaux et conventionnels

Tarifs syndicaux et conventionnels Tarifs syndicaux et conventionnels Les tarifs nationaux se divisent en quatre grandes rubriques : MUSIQUE VIVANTE, AUDIOVISUEL, ENREGISTREMENT et ENSEIGNEMENT. Ces tarifs (bruts par service, répétition

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

ACCORD DU 25 MAI 2010

ACCORD DU 25 MAI 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3226 Convention collective nationale IDCC : 1285. ENTREPRISES ARTISTIQUES ET CULTURELLES ACCORD DU 25

Plus en détail

Ce que vous devez savoir

Ce que vous devez savoir LIVRET D ACCUEIL ET D INFORMATION Salarié(e)s d entreprises sous-traitantes françaises et étrangères Ce que vous devez savoir Connaître vos droits en matière de : salaires, contrat de travail, conditions

Plus en détail

ANNEXE 4. Clauses générales de la Convention collective visant les déplacements

ANNEXE 4. Clauses générales de la Convention collective visant les déplacements ANNEXE 4 Producteurs ou diffuseurs de spectacles en tournée (Spectacles dramatiques, lyriques, chorégraphiques, de musique classique, chanson, variétés, jazz, musiques actuelles, spectacles de cabarets

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF DU 20 DÉCEMBRE 2006

ACCORD COLLECTIF DU 20 DÉCEMBRE 2006 MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel GARANTIES COLLECTIVES ET OBLIGATOIRES POUR L ENSEMBLE DES INTERMITTENTS DU SPECTACLE (20 décembre

Plus en détail

AVENANT N O 3 DU 19 JANVIER 2006 (1)

AVENANT N O 3 DU 19 JANVIER 2006 (1) MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (EMPLOI) (2 octobre 1984) (Etendu par arrêté du 31 mai 1994, Journal officiel

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3301 Convention collective nationale IDCC : 2098. PRESTATAIRES DE SERVICES DANS LE DOMAINE DU SECTEUR TERTIAIRE

Plus en détail

NVCC n 3090. Annexe Annexe II : Exploitants de lieux, producteurs ou diffuseurs de spectacles de chanson, variétés, jazz, musiques actuelles

NVCC n 3090. Annexe Annexe II : Exploitants de lieux, producteurs ou diffuseurs de spectacles de chanson, variétés, jazz, musiques actuelles NVCC n 3090 Annexe Annexe II : Exploitants de lieux, producteurs ou diffuseurs de spectacles de chanson, variétés, jazz, musiques actuelles Préambule Détermination des annexes par secteur d activité Le

Plus en détail

Organisateur de spectacle vivant

Organisateur de spectacle vivant Organisateur de spectacle vivant Vous organisez une manifestation culturelle? Festival, concert, musique, spectacle de rue, théâtre, danse, bal, anniversaire... L engagement d artistes ou de techniciens

Plus en détail

AVENANT N 6 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS. Préambule

AVENANT N 6 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS. Préambule AVENANT N 6 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS Préambule Les organisations patronales et syndicales de salariés signataires : Souhaitent renforcer l attractivité de la

Plus en détail

ACCORD DU 24 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA CLASSIFICATION DES EMPLOIS, AUX RÉMUNÉRATIONS ET À LA CRÉATION D UNE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE

ACCORD DU 24 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA CLASSIFICATION DES EMPLOIS, AUX RÉMUNÉRATIONS ET À LA CRÉATION D UNE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel OFFICES PUBLICS DE L HABITAT ACCORD DU 2 NOVEMBRE 2010 RELATIF À LA CLASSIFICATION DES EMPLOIS, AUX RÉMUNÉRATIONS

Plus en détail

>Convention collective nationale de l animation

>Convention collective nationale de l animation DROIT >Convention collective nationale de l animation Janvier 2012 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 3097. PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE (19 janvier 2012)

Plus en détail

ACCORD NATIONAL PROFESSIONNEL DU 14 JUIN

ACCORD NATIONAL PROFESSIONNEL DU 14 JUIN Les parties signataires s accordent pour réaffirmer l importance qu elles attachent à une politique de formation définie et mise en œuvre au niveau de leur branche professionnelle. Elles souhaitent : -

Plus en détail

ALERTE JURIDIQUE N 41 du 10 octobre 2014

ALERTE JURIDIQUE N 41 du 10 octobre 2014 ALERTE JURIDIQUE N 41 du 10 octobre 2014 Objet : Modifications apportées par les avenants n 148 et n 150 à la convention collective nationale de l animation relatifs au travail à temps partiel La loi n

Plus en détail

Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique. (Analyse qualitative)

Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique. (Analyse qualitative) Rémunérations des ouvriers et des techniciens dans la production cinématographique (Analyse qualitative) Octobre 2007 Centre national de la cinématographie Service des études, des statistiques et de la

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION INDIVIDUELLE D EMPLOI

DEMANDE D AUTORISATION INDIVIDUELLE D EMPLOI Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Veuillez remplir ce questionnaire le plus complètement et précisément possible en le complétant si besoin sur papier

Plus en détail

La convention collective des entreprises: outil de structuration et de développement des services à la personne. Xavier DULIN 9 novembre 2011

La convention collective des entreprises: outil de structuration et de développement des services à la personne. Xavier DULIN 9 novembre 2011 La convention collective des entreprises: outil de structuration et de développement des services à la personne Xavier DULIN 9 novembre 2011 Objectifs de la CCN-SAP Deux objectifs majeurs : La reconnaissance

Plus en détail

Soutien du Développement Culturel Dossier de demande de subvention Associations

Soutien du Développement Culturel Dossier de demande de subvention Associations Soutien du Développement Culturel Dossier de demande de subvention Associations (Remplir obligatoirement) Nom de la structure :.. Sollicite une subvention de. au titre des : (Cochez la case correspondante)

Plus en détail

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL Journal officiel du 16 juin 2011 Arrêté du 15 juin 2011 portant agrément des accords relatifs aux annexes I à XII au règlement général annexé à la convention du 6 mai 2011

Plus en détail

Liste relative au champ d application de l annexe VIII pour le spectacle vivant privé

Liste relative au champ d application de l annexe VIII pour le spectacle vivant privé CIRCULAIRE N 2015-12 DU 1 ER JUILLET 2015 Direction des Affaires Juridiques INSX007-TPE Titre Liste relative au champ d application de l annexe VIII pour le spectacle vivant privé Objet Avenant n 3 du

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3168 Convention collective nationale IDCC : 1147. PERSONNEL DES CABINETS MÉDICAUX AVENANT N 64 DU 1 ER JUILLET

Plus en détail

AVENANT DU 29 JUIN 2009 PRÉAMBULE

AVENANT DU 29 JUIN 2009 PRÉAMBULE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3073 Convention collective nationale IDCC : 86. ENTREPRISES DE LA PUBLICITÉ ET ASSIMILÉES AVENANT DU

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVÉ DU SPECTACLE VIVANT

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVÉ DU SPECTACLE VIVANT CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVÉ DU SPECTACLE VIVANT IDCC n 3090 Avenant «salaires» En application du Titre VI Grilles des emplois Classification - Salaires 1 Clauses communes

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVÉ DU SPECTACLE VIVANT

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVÉ DU SPECTACLE VIVANT CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DU SECTEUR PRIVÉ DU SPECTACLE VIVANT IDCC n 3090 Avenant «salaires» En application du Titre VI Grilles des emplois Classification - Salaires 1 Clauses communes

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 13 AVRIL 2010 RELATIF A LA PREVOYANCE DANS L INDUSTRIE TEXTILE

ACCORD NATIONAL DU 13 AVRIL 2010 RELATIF A LA PREVOYANCE DANS L INDUSTRIE TEXTILE ACCORD NATIONAL DU 13 AVRIL 2010 RELATIF A LA PREVOYANCE DANS L INDUSTRIE TEXTILE Entre l Union des Industries Textiles et les organisations syndicales Article 1 : Objet et champ d application Le présent

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3167 Convention collective nationale IDCC : 2257. CASINOS AVENANT «SALAIRES»

Plus en détail

Accord collectif. révisant l annexe D de la convention collective du 1 er janvier 1984 des entreprises artistiques et culturelles

Accord collectif. révisant l annexe D de la convention collective du 1 er janvier 1984 des entreprises artistiques et culturelles Accord collectif révisant l annexe D de la convention collective du 1 er janvier 1984 des entreprises artistiques et culturelles Entre les parties contractantes soussignées : Les Syndicats d employeurs

Plus en détail

Projet de loi n o 32. Présentation. Présenté par Madame Christine St-Pierre Ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine

Projet de loi n o 32. Présentation. Présenté par Madame Christine St-Pierre Ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 32 Loi modifiant la Loi sur le statut professionnel et les conditions d engagement des artistes de la scène, du disque et du cinéma et d autres

Plus en détail

Article 1 er Prime de risques

Article 1 er Prime de risques MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS

Plus en détail

Convention collective nationale de l'édition phonographique du 30 juin 2008

Convention collective nationale de l'édition phonographique du 30 juin 2008 Entreprises Artistiques et Culturelles (SYNDEAC) Convention collective nationale des entreprises du secteur privé du spectacle vivant - annexe I : Exploitants de lieux, producteurs ou diffuseurs de spectacles

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises de vente à distance du 6 février 2001

Convention collective nationale des entreprises de vente à distance du 6 février 2001 Convention collective nationale des entreprises de vente à distance du 6 février 2001 IDCC : - N de brochure : Sommaire Champ d'application Durée. - Dénonciation. - Révision Avantages acquis Commission

Plus en détail

PORTAGE SALARIAL EXTERNALISATION DE LA PAYE PRODUCTION DE SPECTACLES LES PRATIQUES & LES LIMITES

PORTAGE SALARIAL EXTERNALISATION DE LA PAYE PRODUCTION DE SPECTACLES LES PRATIQUES & LES LIMITES PORTAGE SALARIAL EXTERNALISATION DE LA PAYE PRODUCTION DE SPECTACLES LES PRATIQUES & LES LIMITES DOCUMENT RÉALISÉ ET DIFFUSÉ PAR LE PÔLE DE COOPÉRATION POUR LES MUSIQUES ACTUELLES EN PAYS DE LA LOIRE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3136 Convention collective nationale IDCC : 1480. JOURNALISTES ACCORD DU 30 SEPTEMBRE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3031 Convention collective nationale IDCC : 897. PERSONNEL DES SERVICES INTERENTREPRISES DE MÉDECINE DU TRAVAIL ACCORD

Plus en détail

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL Journal officiel du 5 juin 2014 Arrêté du 30 mai 2014 relatif à l agrément de l avenant n o 3 du 14 janvier 2014 à l annexe VIII au règlement général annexé à la convention

Plus en détail

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance Convention collective de la Production de Films d Animation Annexe régime de prévoyance OBJET : La présente annexe a pour objet de définir les conditions de prestations et de cotisations du régime de prévoyance

Plus en détail

ANNEXES PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AUX CONDITIONS D EMPLOI ET DE TRAVAIL DES EMPLOYÉS À TEMPS PARTIEL DANS L INDUSTRIE HÔTELIÈRE

ANNEXES PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AUX CONDITIONS D EMPLOI ET DE TRAVAIL DES EMPLOYÉS À TEMPS PARTIEL DANS L INDUSTRIE HÔTELIÈRE ANNEXES Texte non annoté PROTOCOLE D ACCORD RELATIF AUX CONDITIONS D EMPLOI ET DE TRAVAIL DES EMPLOYÉS À TEMPS PARTIEL DANS L INDUSTRIE HÔTELIÈRE Dispositions préalables Il est préalablement exposé que

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - -

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - - CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX Le 1 er juillet 2014, entre : Avenant n 64 - - - - - La CONFEDERATION DES SYNDICATS MEDICAUX FRANCAIS (C.S.M.F.) - La FEDERATION DES MEDECINS DE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3364 Convention collective nationale IDCC : 2796. RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS

Plus en détail

Propositions de BPCE Dans le cadre d un projet d accord, BPCE propose les points suivants.

Propositions de BPCE Dans le cadre d un projet d accord, BPCE propose les points suivants. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel CAISSE D ÉPARGNE PROCÈS-VERBAL DE DÉSACCORD DU 22 FÉVRIER 2011 RELATIF À LA NÉGOCIATION ANNUELLE OBLIGATOIRE

Plus en détail

BRICOLAGE. Convention collective nationale CONVENTION COLLECTIVE LES POINTS ESSENTIELS. N 3232 30 septembre 1991 IDCC 1606

BRICOLAGE. Convention collective nationale CONVENTION COLLECTIVE LES POINTS ESSENTIELS. N 3232 30 septembre 1991 IDCC 1606 BRICOLAGE Convention collective nationale N 3232 30 septembre 1991 IDCC 1606 CONVENTION COLLECTIVE LES 10 POINTS ESSENTIELS Mai 2013 SOMMAIRE 1 Le champ d application 3 2 Le salaire 4-5 3 Les classifications

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL NON TITULAIRE

CONVENTION CADRE DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL NON TITULAIRE CONVENTION CADRE DE MISE A DISPOSITION DE PERSONNEL NON TITULAIRE PAR LE SERVICE DE MISSIONS TEMPORAIRES DU CENTRE DE GESTION DEPARTEMENTAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE HAUTE-SAONE SUR LA BASE

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES GROUPE

RESSOURCES HUMAINES GROUPE BILAN SOCIAL 2014 BNP PARIBAS SA RESSOURCES HUMAINES GROUPE La banque d un monde qui change SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3010 Convention collective nationale IDCC : 1978. FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS ACCORD DU

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CONTRAT DE TRAVAIL?

QU EST-CE QU UN CONTRAT DE TRAVAIL? PARTIE 1 QU EST-CE QU UN CONTRAT DE TRAVAIL? Le droit du travail est avant tout un droit protecteur visant à définir et garantir les droits du salarié face à l entreprise. De ce fait, c est un droit impératif

Plus en détail

AVENANT DU 4 DÉCEMBRE 2013 À L ACCORD DU 22 FÉVRIER 2006 RELATIF À LA PRISE EN CHARGE

AVENANT DU 4 DÉCEMBRE 2013 À L ACCORD DU 22 FÉVRIER 2006 RELATIF À LA PRISE EN CHARGE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 1539. COMMERCES DE DÉTAIL DE PAPETERIE, FOURNITURES

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3275 Convention collective nationale IDCC : 1790. ESPACES DE LOISIRS, D

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A.

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. 2011 SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p 9 14 DÉPARTS p 10 15 PROMOTIONS ET AUGMENTATIONS p 11

Plus en détail

Mondial des Métiers L emploi et les métiers dans le spectacle vivant

Mondial des Métiers L emploi et les métiers dans le spectacle vivant Mondial des Métiers L emploi et les métiers dans le spectacle vivant Lyon Eurexpo -15 mars 2015 Situation de l emploi dans le Spectacle vivant 265 000 emplois en France Les employeurs du spectacle en Rhône-Alpes

Plus en détail

Novembre 2008 SOMMAIRE

Novembre 2008 SOMMAIRE R E F E R E N T I E L M E T I E R D I R E C T E U R T E C H N I Q U E Novembre 2008 SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE D'EXERCICE DU METIER 1.1 Secteur d'activités 1.2 Emplois et situation dans l'organisation du

Plus en détail

La vie du comité d entreprise

La vie du comité d entreprise FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL La vie du comité d entreprise 1 er trimestre 2013 Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel : 01 55 56 62 18 Fax : 01 55 56 62 11 Information

Plus en détail

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015 Les salaires minima applicables à compter du 1 er novembre 2015 CCN n 3241 En résumé : L avenant n 22 sur les salaires minima signé le 16 avril 2015 est applicable à partir du 1 er novembre 2015, pour

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE GRILLE DE SALAIRES

CONVENTION COLLECTIVE GRILLE DE SALAIRES Grille de salaire troupe constituée SALLES AVOISINANT 300 PLACES AU MAXIMUM Cachet minimum isolé Jusqu'à 7 cachets dans le Pour une soirée ou matinée de une représentation Pour une soirée ou matinée de

Plus en détail

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V BULLETIN DE PAIE 29/01/2015 L'employeur doit délivrer à chaque salarié un bulletin de paie lors du versement de la rémunération sans que l intéressé ait à le lui demander. Cette obligation s étend à toute

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3156 Convention collective nationale IDCC : 2149. ACTIVITÉS DU DÉCHET (7 e édition. Juillet 2002) ACCORD

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-126

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-126 PARIS, le 25/08/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-126 OBJET : Frais professionnels Arrêté du 25 juillet 2005 modifiant l arrêté du 20 décembre

Plus en détail

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes 1 Sommaire GUIDE DE REALISATION DU RAPPORT DE SITUATION COMPAREE... 3 Contenu du rapport... 3 La notion

Plus en détail

Les textes applicables

Les textes applicables REGINE FERRERE PRESIDENTE DE LA CNEP FRANTZ LALLEMENT PRESIDENT DE L UPB Les salaires minimaux applicables au 1 er janvier 2013 pour le personnel des entreprises d esthétique cosmétique relevant de la

Plus en détail

Le coin des conventions

Le coin des conventions ACCORD 2001-01 De la branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif Loi Aubry 2 Le travail intermittent La notion de travail intermittent a été introduite par l article 14 de la

Plus en détail

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 1. Le cadre législatif : - champ d application - définition des heures supplémentaires et complémentaires - durée légale et maximale

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3355 Convention collective nationale IDCC : 2717. ENTREPRISES TECHNIQUES AU SERVICE

Plus en détail

Le statut des professionnels de la petite enfance. 1. Statut des professionnels dans le secteur public

Le statut des professionnels de la petite enfance. 1. Statut des professionnels dans le secteur public Le statut des professionnels de la petite enfance Les différentes catégories de professionnels peuvent être employées dans le secteur public (fonction publique territoriale et hospitalière) ou dans des

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel. BANQUE ET ASSURANCE Création d un OPCA (OPCABAIA) ACCORD DU 4 JUILLET 2011

CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel. BANQUE ET ASSURANCE Création d un OPCA (OPCABAIA) ACCORD DU 4 JUILLET 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel BANQUE ET ASSURANCE Création d un OPCA (OPCABAIA) ACCORD DU 4 JUILLET 2011 RELATIF À LA CRÉATION D UN OPCA

Plus en détail

PREFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

PREFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES PREFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES CONSEQUENCES DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE (EPCI) A FISCALITE PROPRE SUR LES PERSONNELS EMPLOYES PAR CES ETABLISSEMENTS L article

Plus en détail

LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015

LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015 LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015 Loi sur le dialogue social et l emploi 2 S O M M A I R E PAGES Présentation 3 Principales mesures sociales 4 Sur le contrat de travail 4 Sur la santé

Plus en détail

SALARIES DU PARTICULIER EMPLOYEUR

SALARIES DU PARTICULIER EMPLOYEUR Page 1/10. SALARIES DU PARTICULIER EMPLOYEUR UD 71 23/06/2016 PERIODE D'ESSAI : 2 mois renouvelable 1 fois sous réserve que le salarié ait été averti par écrit avant l expiration de la première période.

Plus en détail

AVENANT N 62 DU 18 DÉCEMBRE 2015

AVENANT N 62 DU 18 DÉCEMBRE 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3145 Convention collective nationale IDCC : 915. ENTREPRISES D EXPERTISES EN

Plus en détail

ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire

ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire Fiche pratique ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire Boite à outils - Juridique Cette note a pour objet de présenter le contrat à durée indéterminée intérimaire. Pour rappel, l article 4 de

Plus en détail

DEMANDE DE LICENCE D'ENTREPRENEUR DE SPECTACLES VIVANTS pour une durée de trois ans renouvelable. CADRE RESERVE A l'administration : Pseudonyme :

DEMANDE DE LICENCE D'ENTREPRENEUR DE SPECTACLES VIVANTS pour une durée de trois ans renouvelable. CADRE RESERVE A l'administration : Pseudonyme : n 11781*03 NUMERO DE DOSSIER DEMANDE DE LICENCE D'ENTREPRENEUR DE SPECTACLES VIVANTS pour une durée de trois ans renouvelable STRUCTURES ETABLIES EN FRANCE Ordonnance 45-2339 du 13 octobre 1945 modifiée

Plus en détail

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr

Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie 01 42 52 56 26. Courrier électronique : sntpct@wanadoo.fr S.N.T.P.C.T. Adhérent à EURO-MEI Bruxelles 10 rue de Trétaigne 75018 Paris Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de la Production Cinématographique et de Télévision Tél. 01 42 55 82 66 / Télécopie

Plus en détail

ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014

ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014 ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014 Objet : travail à temps partiel dans la branche du sport Les partenaires sociaux de la branche du sport se sont mis d accord sur un aménagement conventionnel du droit

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3303 Convention collective nationale IDCC : 2148. TÉLÉCOMMUNICATIONS ACCORD

Plus en détail

Les différents contrats de travail

Les différents contrats de travail 1 1 Les différents contrats de travail Le contrat de travail : mode d'emploi Le contrat de travail est une convention par laquelle un employeur et un salarié s'engagent, l'un à fournir un travail, l'autre

Plus en détail

Révision de la Convention collective territoriale Méthode. A.I.P. - 29 mars 2012

Révision de la Convention collective territoriale Méthode. A.I.P. - 29 mars 2012 CONVENTION COLLECTIVE DES INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES, MECANIQUES ET CONNEXES DE LA GIRONDE ET DES LANDES Avenant du 18 février 2011 (étendu par arrêté du 1 er mars 2012 J.O. du 13) A.I.P. - 29 mars 2012

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3201 Convention collective nationale IDCC : 2046. CENTRES DE LUTTE CONTRE LE CANCER

Plus en détail

SOMMAIRE. Le cadre juridique Fiche 1 Le cadre juridique de la paye... 6

SOMMAIRE. Le cadre juridique Fiche 1 Le cadre juridique de la paye... 6 SOMMAIRE Le cadre juridique Fiche 1 Le cadre juridique de la paye... 6 La durée du travail Fiche 2 La durée légale du travail... 8 Fiche 3 Le travail du dimanche... 10 Fiche 4 Les heures supplémentaires...

Plus en détail

NÉGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES : REVENDICATIONS 2016

NÉGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES : REVENDICATIONS 2016 NÉGOCIATIONS ANNUELLES OBLIGATOIRES : REVENDICATIONS 2016 Pour tous les salariés de l APF Mise en place d un salaire minimum APF de 1700 brut Le paiement des 3 jours de carence. 5 jours annuels de congés

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE (GRANDE DISTRIBUTION)

COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE (GRANDE DISTRIBUTION) COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE (GRANDE DISTRIBUTION) Convention collective nationale N 3305 12 juillet 2001 IDCC 2216 CONVENTION COLLECTIVE LES 10 POINTS ESSENTIELS Mai 2013 SOMMAIRE

Plus en détail

ACCORD DU 19 JUIN 2012

ACCORD DU 19 JUIN 2012 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3313 Convention collective nationale IDCC : 2322. CHANSON, VARIÉTÉS, JAZZ, MUSIQUES

Plus en détail

ACCORD DU 2 NOVEMBRE 2011

ACCORD DU 2 NOVEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel ZONE D ANIMATION CULTURELLE ET TOURISTIQUE (Marseille) ACCORD DU 2 NOVEMBRE 2011 RELATIF À LA DÉROGATION

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 137 DU 26 SEPTEMBRE 2011 RELATIF AU TEMPS PARTIEL

Plus en détail

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 RELATIF AUX MINIMA CONVENTIONNELS, A LA MISE EN PLACE D UNE

Plus en détail

Travailler. Le travail en interim FICHE 13

Travailler. Le travail en interim FICHE 13 FICHE 13 Travailler Le travail en interim Le contrat de travail temporaire, quel que soit le motif, ne peut permettre de pourvoir durablement à un emploi lié à l activité normale et permanente de l entreprise

Plus en détail

Convention collective des banquiers privés. Canton de Genève

Convention collective des banquiers privés. Canton de Genève L e t r a i t d u n i o n F r a n c o S u i s s e Dernière mise à jour : mars 09 Convention collective des banquiers privés Canton de Genève Employés de banque (Tous types de fonctions et de qualification)

Plus en détail

LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU SPORT

LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU SPORT vous présentent LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU SPORT Conseil Social du Mouvement Sportif La convention collective nationale du sport Introduction : enjeux, historique, champ et calendrier d application

Plus en détail

Fiche pratique. Document rédigé par l Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation. Fédération Française de Tennis de Table

Fiche pratique. Document rédigé par l Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation. Fédération Française de Tennis de Table Fiche pratique La rédaction d'un contrat de travail Document rédigé par l Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation Fédération Française de Tennis de Table Fiche pratique La rédaction d un contrat

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

Contrat tarifaire ASOP - USDAM

Contrat tarifaire ASOP - USDAM Association Suisses des Orchestres Professionnels (ASOP) Union Suisse des Artistes Musiciens (USDAM) ASOP - USDAM Valable à partir du 1 er septembre 2006 (Indice national au 30 juin 2006: 106,3 Base 2000)

Plus en détail

convention collective de la production audiovisuelle

convention collective de la production audiovisuelle convention collective de la production audiovisuelle Table des Matières Préambule Titre I : Champ de la Convention collective de la Production audiovisuelle Titre II : Liberté civique et égalité Article

Plus en détail