ISAT/CM/2A/Glissières

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ISAT/CM/2A/Glissières"

Transcription

1

2 Analyse et conception des liaisons glissières I - Liaison glissière parfaite : définition II - Exemples : Classification des solutions technologiques III- Liaison glissière lisse III.1 Solutions sans préoccupation du maintien de contact des surfaces conjugués III.2 Solutions avec surfaces de maintien des contacts III.3 Réglage du jeu III.4 Critères de dimensionnement III.5 Calcul de la pression maximale : surface plane IV- Liaison glissière par roulements IV.1 Introduction IV.2 Cages à éléments roulants IV.21 Description IV.22 Réalisation d une liaison glissière IV.23 Précision du mouvement IV.24 Graissage, étanchéité, protection IV.25 Problèmes techniques spécifiques

3 IV.3 Patins à éléments roulants (avec recircurlation) IV.31 Description IV.32 Exemples de montage IV.33 Durée de vie IV.4 Douilles à billes IV.41 Description et fonctionnement IV.42 Montage a - Précision du mouvement b - Montage des arbres c - Montage des douilles IV.43 Durée de vie IV.44 Exemples d application IV.5 Guidages sur galets IV.51 Nombre et disposition des galets IV.52 Montage des galets IV.53 Guidages sur galets standards. a - Caractéristiques - exemples b - Durée de vie

4 I - Liaison glissière parfaite : définition Schématisation d'une liaison glissière 2 r y O r z 1 Torseur des efforts transmissibles de S2 sur S1 au point O dans le repère xyz { F } X2/ 1 L2/ 1 : Y2 / 1 M2 / 1 0 N2/ O xyz xyz Torseur cinématique de S1 par rapport à S2 au point O dans le repère xyz O Liaison glissière parfaite - pas de frottement - { V } 1/ 2 O xyz : V 0 0 z1/ 2 O xyz

5 II - Exemples : Classification des solutions technologiques Exemple 1 : Exemple 2 : Liaison glissière lisse (contact direct entre S1 et S2) Liaison glissière par éléments roulants S3 entre S1 et S2

6 Analyse mécanique des deux solutions technologiques Liaison glissière lisse (contact direct entre S1 et S2) Liaison glissière par éléments roulants S3 entre S1 et S2 Surfaces de contact : plane et/ou cylindrique (surfaces de contact importantes) S1 glisse (frotte) sur S2 Surface de contact : ponctuelle ou linéique S3 roule sans glisser par rapport à S1 et à S2 Pression de contact modérée Usure importante essentiellement par abrasion / adhésion Pression de contact importante Usure par fatigue au roulement Le choix d une solution est un compromis entre : la précision du guidage (rattrapage de jeu ou non), la rigidité de la glissière, l importance des efforts, le coût, le rendement...

7 Glissière

8

9

10 III - Liaison glissière lisse III.1 Solutions sans préoccupation du maintien de contact des surfaces conjuguées Surfaces de guidage : - Appui plan et contact linéique Surfaces de guidage : - Cylindre prépondérant et contact linéique ou ponctuel Toutes ces solutions ne permettent pas de supporter des efforts sur le coulisseau de direction et de sens quelconques.

11

12 III.2 Solutions avec surfaces de maintien des contacts Surfaces de guidage : - Appui plan et contact linéique Surfaces de guidage : - Cylindre prépondérant et contact linéique ou ponctuel Guidages complets qui peuvent supporter des efforts de sens et de direction quelconques

13

14

15 Arc-boutement L>2 df ou d < L 2 f

16 III.3 Réglage du jeu Principe : la position de l une des surfaces (sur le coulisseau ou la glissière) sont rendues réglables Réglage par enlèvement de matière Rectification de la surface S Rectification des surfaces S1 et S2 des cales

17 Réglage par interposition de feuilles de clinquant - Solution peu employée Réglage par déplacement d une cale de faible épaisseur (nommée lardon) Il faut remplir impérativement les deux conditions suivantes : assurer le déplacement de la cale assurer l immobilisation de la cale après réglage. Ces fonctions sont assurées à l aide de vis de pression et de vis d assemblage

18 Exemples Géométrie du lardon : Parallélépipède Réglage latéral : vis de pression (au moins deux) Immobilisation : écrou + téton Tour Esnault : Surfaces de guidage (F1, F2, F3) Maintien de contact (M1, M2, M3)

19 Tour Esnault : Surfaces de guidage (F1, F2, F3) Maintien de contact (M1, M2, M3)

20 Cas des glissières en queue d aronde Géométrie du lardon : Parallélépipède - le lardon doit être en équilibre sous les actions du coulisseau et des vis de pression. (qui ne doivent agir que selon leur axe) Solution : vis de pression + vis d assemblage Appareil d affûtage

21 Compte-tenu des inconvénients du lardon parallélépipédique réglé latéralement, on utilise souvent le lardon penté (en forme de coin) réglé en bout, bien qu il soit plus coûteux à fabriquer. Porte outil à aléser.

22

23

24 III.4 Critères de dimensionnement Mêmes critères de dimensionnement que pour les liaisons pivots lisses En statique : pmax < padm pression admissible En dynamique: pmax < padm pression admissible (I) (p V) max < (p V) adm Critère thermique - puissance dissipée par frottement (II) Vmax < Vadm limite en vitesse pour éviter une usure importante (III)

25 En dynamique, le critère thermique est très restrictif Solution : Diminuer le frottement entre les surfaces de contact Lubrifier les paliers ET / OU Choisir des matériaux permettant de diminuer l'usure et le coefficient de frottement (revêtement anti-friction)

26 III.5 Calcul de la pression maximale : surface plane Pression de référence répartition de pression constante Rappel : Pression diamétrale l S2 L x l 2 Ri y p max F / = 2 1 ll p max Fr / l( 2R ) = 21 i Chargement centré

27 Autre cas de chargement répartition de pression constante linéaire l Rappel : Surface cylindrique r y l S1 S2 L Y x Re O S2 Ri r z X po y r F r21 / a l/2 p p max max F2/ 1 6X = 1 + ll l F2/ 1 6Y = 1 + ll L p max = Fr21 / a l( R ) l i Chargement décentré

28 IV - Liaison glissière par roulements IV.1 Introduction Liaison glissière lisse : surfaces de contact importantes, frottement, usure... supprimer le glissement Liaison glissière par éléments roulants Interposer entre le coulisseau et la glissière des rouleaux cylindriques ou des billes Utiliser des glissières étudiées et réalisées par des constructeurs spécialisés (INA,SKF,...) Cage à éléments roulants Patins à éléments roulants Douilles à billes Guidage sur galets

29

30 IV.2 Cages à éléments roulants IV.21 Description Cette famille de solutions est essentiellement constituée par des éléments roulants : billes, rouleaux, aiguilles maintenus selon un espacement régulier par des cages. Ces ensembles peuvent se placer directement : - entre deux bandes de contacts définies pour les guidages lisses - entre des rails rapportés sur le coulisseau et la glissière

31 IV.22 Réalisation d une liaison glissière Les sous-ensembles ci-dessus convenablement groupés pour réaliser une liaison glissière donnent deux familles de solutions : les guidages dits ouverts (ou unilatéraux) les guidages dits complets (ou bilatéraux)

32 L utilisation de rouleaux avec deux rails en vé creux est possible à conditions d utiliser une cage à rouleaux dits croisés.

33 IV.23 Précision du mouvement Elle dépend essentiellement - pour les guidages ouverts du parallélisme des rails de la précision d usinage des surfaces d appui du guidage - pour les guidages fermés on retrouve les mêmes principes de réglages du jeu que pour les guidages lisses Réglage latéral Réglage en bout

34 IV.24 Graissage, étanchéité, protection Graissage: Faible graissage, à l huile ou à la graisse Etanchéité : - par joint racleur - par soufflet IV.25 Problèmes techniques spécifiques Cinématique du montage : Longueur du coulisseau et de la glissière L écriture de la condition de non glissement aux points I et J montre que le coulisseau a une course double de celle de la cage.

35 Si la course désirée est C et que la longueur de la cage est Lk alors la longueur théorique du coulisseau et de la glissière doit vérifier : L Lk C > + 2 Ce type de glissière a pour principal inconvénient de conduire à des courses très longues et donc un encombrement important.

36 Durée de vie nominale L Cw = P C L = H n P osc w 10 3 en 10 5 m avec : - Cw charge de base dynamique effective en N - P Charge équivalente en N en h rouleaux avec : La charge dynamique de base effective est donnée par : C C Z w = 10 - H course en m - n osc fréquence de mouvement de va et vient en mn en N avec : - C charge dynamique de base pour 10 éléments roulants (constructeur) Z nombre d éléments roulants que comporte une cage de longueur Lk Z = Lk 2e t + 1

37 La charge équivalente est donnée par : P = F pour un chargement centré P = g (excentration, Lk, F) pour un chargement décentré Charge équivalente pour montage dit «ouvert» avec charge excentrée

38 IV.3 Patins à éléments roulants (avec recirculation) IV.31 Description Selon les constructeurs, les éléments roulants sont des billes, des rouleaux à axes parallèles ou croisés. Si la vitesse du coulisseau est V, alors la vitesse de circulation des rouleaux est v=v/2

39 Remarques générales : - le guidage peut être unilatéral ou bilatéral - les rails de guidage sont du même type que ceux des cages à éléments roulants. - les problèmes de précision, de graissage et d étanchéité sont analogues à ceux des cages à éléments roulants. - le réglage du jeu s effectue généralement par une cale pentée avec réglage en bout.

40 IV.32 Exemples de montage 1- Patins à rouleaux cylindriques 2. Rails de guidage 3. Pièces d appoints - cales 1- Patins à rouleaux cylindriques 2. Cales de réglage 3. Rails de guidage rectangulaires

41 IV.33 Durée de vie Durée de vie nominale L C = P C L = H n P osc rouleaux en 10 5 m avec : - C charge de base dynamique en N (cf catalogue) - P Charge équivalente en N 10 3 en h avec : - H course en m - n osc fréquence de mouvement de va et vient en mn -1 La charge équivalente P peut être corrigée en fonction : - de la dureté du guidage - défaut angulaire - rigidité

42 IV.4 Douilles à billes IV.41 Description et fonctionnement Composition d une douille à billes : - bague extérieure comportant les chemins de roulements (en 100Cr6) - une cage (guidage des billes) - de plusieurs rangées de billes Fonctionnement - ce type de douilles est exclusivement réservée au mouvement de translation rectiligne sur arbre cylindrique. - des courses de grandes longueurs peuvent être effectuées

43 - Afin d assurer un fonctionnement interne correct des douilles (frottement réduit, déplacement régulier des billes, bruit diminué,...) la circulation des billes se fait - dans le plan tangent de l arbre.(encombrement radial minimal) - dans le plan contenant l axe de l arbre ce qui augmente le diamètre extérieur mais aussi la capacité de charge. (plus grand nombre de chemins de roulement)

44 Bague extérieure Cage Joint Une rangée de billes Cage Joint

45 IV.42 Montage Une douille à billes est susceptible de transmettre un effort radial F et un moment M. Afin de profiter au maximum des avantages techniques des douilles (précision, durée de vie,...), le guidage du coulisseau sur la glissière se fera toujours au moins sur trois douilles (ou quatre) afin de limiter le plus possible le moment M. Elle dépend : a - Précision du mouvement - du jeu radial entre les douilles et les arbres - du parallélisme des arbres et leur géométrie (circularité, cylindricité, rectitude des génératrices...) - de la rigidité de l ensemble sous charge (arbres et douilles)

46 b - Montage des arbres - Les arbres sont trempés, rectifiés et calibrés à (h6) ou (h7). - Les arbres peuvent être montés sur des paliers individuels (un à chaque extrémité). Cependant, il faut limiter la flèche maximale des arbres longs chargés radialement de façon importante. Pour cela, on utilise des arbres montés sur un support continu et des douilles «ouvertes».

47

48 Douilles fermées : c - Montage des douilles - Les douilles des séries dites «économiques» sont montées serrées dans leur logement (H7) et sur un arbre usiné à h6. Le jeu interne radial résiduel est dans ce cas de l ordre de 19 à 22 µm. - Si l on veut ajuster au mieux, et selon les impératifs de la construction réalisée, le jeu interne radial, on utilise une douille fendue qui permet le choix d ajustement de l alésage de la douille de type (H6, J6, K6, M6). Douilles ouvertes : - mêmes ajustements. - Outre les arrêts axiaux, ces douilles doivent être arrêtées en rotation. (vis à téton, plaquettes...)

49 IV.43 Durée de vie billes L C = P 3 en 10 5 m avec : - C charge de base dynamique en N (cf catalogue) - P Charge équivalente en N L = 833 H n osc C P 3 en h avec : - H course en m - n osc fréquence de mouvement de va et vient en mn -1 La charge équivalente P est égale à la charge radiale qui peut être corrigée en fonction : - de la dureté du guidage - de la rectitude et du parallélisme des arbres. - de l orientation de la charge radiale par rapport aux rangées de billes. - du moment M : son existence réduit la capacité de charge possible. - du graissage...

50 IV.44 Exemples d application Porte broche de polissage d une machine destinée à travailler la pierre. Table à mouvements croisés pour appareil de contrôle

51 IV.5 Guidages sur galets IV.51 Nombre et disposition des galets - D un point de vue mécanique, il faut 5 galets pour réaliser la liaison glissière - Suivant la direction des efforts, il est souvent utile de prévoir des galets supplémentaires qui devront permettre un réglage du jeu.

52 IV.52 Montage des galets - Les galets sont montés «fous» sur leur axes, en chape ou en porte à faux. - Les galets sont facilement rendus réglables en position en interposant entre l axe et la pièce support une bague excentrée. Ceci permet le réglage du jeu coulisseauglissière.

53 IV.53 Guidages sur galets standards a - Caractéristiques - exemples Exemple : guidage linéaire SKF - Speedi Roll Vitesse linéaire : jusqu à 10 m/s Précision : 0.05 mm/m longueur de guidage : illimitée

54 b - Durée de vie billes C L = P L = 833 H n 3 osc C P 3 en 10 5 m avec : en h avec : - C charge de base dynamique en N (cf catalogue) - P Charge équivalente en N - H course en m - n osc fréquence de mouvement de va et vient en mn -1 La charge équivalente P est égale à la charge F appliquée sur la glissière corrigée en fonction de son orientation et divisée par le nombre de galets n. P F =. n fl

55 Caractéristiques de chaque famille de solutions Contact direct Interposition d éléments antifriction Interposition d éléments roulants Précision Performances (vitesses, cadences, rendements) Coefficient de frottement dans la liaison Intensité des actions mécaniques supportées Lubrification Moyenne Dégradation par usure Faibles Elevé : 0,05 à 0,2 Broutage à faible vitesse (stick slip) Moyenne Modérées Moyen / Faible Elevée Elevées Très faible : 0,001 à 0,005 Efforts de manœuvre réduits Faibles Modérées Elevées Nécessaire (importante) Autolubrifiant Au montage (faible) Inexistante (galet) Coût Faible Moyen Elevé Jeu Jeu mini nécessaire au fonctionnement Jeu mini nécessaire au fonctionnement Fonctionnement sans jeu

56

57

58

59

60

61

62

63

64

65

La liaison pivot CI4, Guidages et assemblages: 1/6

La liaison pivot CI4, Guidages et assemblages: 1/6 La liaison pivot CI4, Guidages et assemblages: 1/6 1. GENERALITE AU SUJET DU GUIDAGE EN ROTATION La solution constructive qui réalise une liaison pivot est appelée guidage en rotation. Le guidage en rotation

Plus en détail

Mettre en position (Mip) Permettre un mouvement relatif. Transmettre la puissance

Mettre en position (Mip) Permettre un mouvement relatif. Transmettre la puissance 1 ) Analyse fonctionnelle. La solution constructive qui réalise une liaison pivot est appelée guidage en rotation. On appelle généralement arbre le contenu, logement ou alésage le contenant. On peut faire

Plus en détail

CHAPITRE VI FONCTION GUIDAGE EN TRANSLATION 3 EME SCT I- INTRODUCTION: I.1- DEFINITION : I.2- CARACTERISTIQUES DU GUIDAGE EN TRANSLATION:

CHAPITRE VI FONCTION GUIDAGE EN TRANSLATION 3 EME SCT I- INTRODUCTION: I.1- DEFINITION : I.2- CARACTERISTIQUES DU GUIDAGE EN TRANSLATION: CHAPITRE VI FONCTION GUIDAGE EN TRANSLATION EME SCT I- INTRODUCTION: I.- DEFINITION : Un ensemble de pièces est guidé en translation par rapport à un autre lorsque les contacts ne permettent plus qu un

Plus en détail

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES DE LA LIAISON GLISSIÈRE

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES DE LA LIAISON GLISSIÈRE SOLUTIONS CONSTRUCTIVES DE LA LIAISON GLISSIÈRE BE UE2 F222 1/17 SOMMAIRE I- Problématique 3 1- Quelles sont les fonctions? 3 2- Critères de conception 3 II- Les solutions 3 1- Sans éléments roulants 3

Plus en détail

1STE Sciences Math B 2014/2015. Liaisons des pièces mécaniques. SCIENCES DE L INGENIEUR Manuel de cours. Liaisons et Assemblages

1STE Sciences Math B 2014/2015. Liaisons des pièces mécaniques. SCIENCES DE L INGENIEUR Manuel de cours. Liaisons et Assemblages SCIENCES DE L INGENIEUR Manuel de cours Liaisons des pièces mécaniques 1STE Sciences Math B 2014/2015 glioula.mohamed@gmail.com 1 Représentation des filetages 4.I Vocabulaire 4.II Filetage 4.III Taraudage

Plus en détail

et pour une hélice à gauche Représentation plane et spatiale de la liaison hélicoïdale

et pour une hélice à gauche Représentation plane et spatiale de la liaison hélicoïdale olutions technologiques associées à la liaison hélicoïdale 2 Année PT.I.I. CI 2 : Analyse et conception des mécanismes Page 1 sur 1 I. Introduction Un système vis-écrou correspond à la solution technologique

Plus en détail

Communication technique et initiation à la conception. Les guidages en rotation

Communication technique et initiation à la conception. Les guidages en rotation Communication technique et initiation à la conception Les guidages en rotation Plan du cours 2 A. Présentation B. Expression fonctionnelle du besoin: C. Principes mis en œuvre D. Guidages en rotation par

Plus en détail

INTRODUCTION AUX ENGRENAGES A DENTURES DROITES (Partie 3)

INTRODUCTION AUX ENGRENAGES A DENTURES DROITES (Partie 3) INTRODUCTION AUX ENGRENAGES A DENTURES DROITES (Partie 3) Pierre Duysinx LTAS Ingénierie de Véhicules Terrestres Département Aérospatiale & Mécanique Université de Liège Année Académique 2012-2013 Types

Plus en détail

Solutions technologiques pour

Solutions technologiques pour Éléments de dessin technique (TN01 : Automne 2009) Solutions technologiques pour la réalisation des liaisons 1 2 Liaison glissière Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr

Plus en détail

- Compagnie La Machine - Le guide du constructeur 1- Mécanismes

- Compagnie La Machine - Le guide du constructeur 1- Mécanismes - Compagnie La Machine - Le guide du constructeur 1- Mécanismes Le guide du constructeur. Sommaire 1. Machines et mouvements. 2. Grandeurs et notions physiques. 3. Transmissions 4. Transformations 5.

Plus en détail

Transmission de puissance et levage. Vérins à vis cubiques type BG

Transmission de puissance et levage. Vérins à vis cubiques type BG RO ENZFELDER GmbH Transmission de puissance et levage Vérins à vis cubiques type BG Enzfelder en France : Gérard PREISS, 843 rue J&H Richard, 73290 La Motte Servolex Tél.+fax : 04 79 44 27 54 portable

Plus en détail

Dimensionnement des liaisons : quelques exemples

Dimensionnement des liaisons : quelques exemples Dimensionnement des liaisons : quelques exemples Clavettes parallèles Cannelures à flancs parallèles Goupilles Frettage Liaisons boulonnées Clavettes parallèles Parallélépipède rectangle implanté par moitié

Plus en détail

LES AVANTAGES DE COÛT ET DE MISE EN OEUVRE

LES AVANTAGES DE COÛT ET DE MISE EN OEUVRE LES AVANTAGES DE COÛT ET DE MISE EN OEUVRE DES PORTIQUES MODULAIRES À BASE DE POUTRES ALUMINIUM ET DE GUIDAGE EN V. +33 (0)1 34 64 30 44 info.fr@hepcomotion.com 2 LES AVANTAGES DE COÛT ET DE MISE EN OEUVRE

Plus en détail

HepcoMotion. Systèmes de guidage sur rails en V. Une gamme d ensembles complets expédiés sous 24h Simple à choisir simple à commander

HepcoMotion. Systèmes de guidage sur rails en V. Une gamme d ensembles complets expédiés sous 24h Simple à choisir simple à commander Hepcootion Systèmes de guidage sur rails en V Une gamme d ensembles complets expédiés sous 24h Simple à choisir simple à commander Présentation Hepcootion Systèmes de guidage sur rails en V La gamme Hepco

Plus en détail

Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES VÉHICULES Option A : Voitures Particulières

Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES VÉHICULES Option A : Voitures Particulières Baccalauréat professionnel MAINTENANCE DES VÉHICULES Option A : Voitures Particulières Nature des activités professionnelles de référence Compétences Activités Tâches associées C1.2 Communiquer en interne

Plus en détail

MCE-5 VCRi : repousser les limites de la réduction de consommation de carburant

MCE-5 VCRi : repousser les limites de la réduction de consommation de carburant Roue de transmission La roue de transmission est la pièce la plus caractéristique de la technologie MCE-5. Il s agit d un pignon à denture en développante de cercle, tels que ceux que l on trouve dans

Plus en détail

Modéliser les actions mécaniques Prévoir et vérifier les performances de systèmes soumis à des actions mécaniques statiques.

Modéliser les actions mécaniques Prévoir et vérifier les performances de systèmes soumis à des actions mécaniques statiques. Modéliser les actions mécaniques Prévoir et vérifier les performances de systèmes soumis à des actions mécaniques statiques. CI-6 LYCÉE CARNOT (DIJON), 2014-2015 Germain Gondor Sciences de l Ingénieur

Plus en détail

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes GÉNIE MÉCANIQUE Machine de production de sondes Présentation La machine étudiée est destinée à la production automatique de sondes médicales présentées figure 1. La figure 2 montre une vue en perspective

Plus en détail

mots-clés informatique, lycée professionnel, lycée technologique, mécanique, postbac

mots-clés informatique, lycée professionnel, lycée technologique, mécanique, postbac PyVot: un outil qui tourne CÉDRICK FAURY [1] L étude des guidages en rotation fait partie de la plupart des référentiels d enseignement des matières technologiques. Mais, très souvent, les élèves éprouvent

Plus en détail

Moteur hydraulique POCLAIN

Moteur hydraulique POCLAIN L.P.T.I. Saint Joseph La Joliverie Moteur hydraulique POCLAIN Description du mécanisme L étude porte sur un mécanisme de moteur hydraulique à huit pistons radiaux. Ce moteur équipe certains poids lourds

Plus en détail

LE CLAVETAGE C05 :Construction des liaisons

LE CLAVETAGE C05 :Construction des liaisons Objectif : Comment construire une liaison mécanique par clavetage. I. GENERALITES I.1. Définition Une clavette est une pièce prismatique implantée par moitié environ dans un arbre et dans un moyeu pour

Plus en détail

Définition de la forme de l arbre et des charges Possibilités de modifier toutes ces grandeurs

Définition de la forme de l arbre et des charges Possibilités de modifier toutes ces grandeurs Logiciel : ArbrEn2D Ce logiciel permet de calculer et de dessiner les efforts et les déformations dans une pièce rectiligne isostatique 2D à section variable. Les grandeurs d'entrée sont la géométrie de

Plus en détail

Moteur thermique 50 cm 3, 2 temps à injection. Aucun document autorisé, calculatrice autorisée.

Moteur thermique 50 cm 3, 2 temps à injection. Aucun document autorisé, calculatrice autorisée. Moteur thermique 50 cm 3, 2 temps à injection. Aucun document autorisé, calculatrice autorisée. Mise en situation. Nous proposons l étude des performances d un moteur thermique de scooter et de sa chaîne

Plus en détail

Roulements à une rangée de billes de génération C. Information Technique Produit

Roulements à une rangée de billes de génération C. Information Technique Produit Roulements à une rangée de billes de génération C Information Technique Produit Sommaire Caractéristiques 2 Avantages des roulements à billes FAG de génération C 2 Etanchéité et lubrification 2 Température

Plus en détail

ACCOUPLEMENTS d arbres

ACCOUPLEMENTS d arbres ACCOUPLEMENTS d arbres Dominique Dubuis Lycée Margueritte VERDUN http://www.bacssimargo.fr 1. FONCTIONS PRINCIPALES A REALISER Le but est d accoupler deux arbres en vue de transmettre une puissance mécanique,

Plus en détail

HepcoMotion. MHD Guidage sur galets de came pour applications lourdes

HepcoMotion. MHD Guidage sur galets de came pour applications lourdes HepcoMotion MHD Guidage sur galets de came pour applications lourdes Composition du système Le système MHD de HepcoMotion est un guidage précis, durable et à faible frottement, particulièrement adapté

Plus en détail

ETUDE D UN MANIPULATEUR AUTO-EQUILIBRE PNEUMATIQUE.

ETUDE D UN MANIPULATEUR AUTO-EQUILIBRE PNEUMATIQUE. ocuments interdits. alculatrice autorisée. Le candidat est invité à formuler toute hypothèse qui lui semblerait nécessaire pour pouvoir répondre aux questions posées. Sauf indication, vous répondrez sur

Plus en détail

Métrologie tridimensionnelle : Technologie des Machines à Mesurer

Métrologie tridimensionnelle : Technologie des Machines à Mesurer Métrologie tridimensionnelle : Technologie des Machines à Mesurer SPRUYT G. 1 / 14 I.S.I.P.S Table des matières 1. Construction des machines à mesurer... 3 1.1. Architecture... 3 1.1.1. Machine à portique...

Plus en détail

MACHINE A SCIER A RUBAN

MACHINE A SCIER A RUBAN MACHINE A SCIER A RUBAN 1. Présentation 1.1. Schéma G 1.2. Fonctionnement Le schéma ci-joint représente la chaîne cinématique d une boite de vitesse pour scie à ruban. Le moteur M communique son mouvement

Plus en détail

FICHE CONTRAT. Heinlex

FICHE CONTRAT. Heinlex Lycée professionnel Heinlex SUPPORT : Multitech FICHE CONTRAT Zone d étude ACTIVITES ET TACHES : A1-T2: Préparer son intervention son dépannage. COMPETENCES VISEES : CP2.1 : Analyser le fonctionnement

Plus en détail

CI 4 CONCEPTION : CONCEPTION DES MÉCANISMES

CI 4 CONCEPTION : CONCEPTION DES MÉCANISMES Sciences Industrielles CI 4 CONCEPTION : CONCEPTION DES MÉCANISMES CHAPITRE 2 CONCEPTION DES LIAISONS ENCASTREMENT Motoréducteur Leroy Somer [1] Motoréducteur SEW Écorché La liaison encastrement est au

Plus en détail

La technologie pneumatique, très

La technologie pneumatique, très sans frontière BOÎTE À OUTILS Guide de dimensionnement Les unités de translation pneumatiques PHILIPPE TAILLARD 1 S il est une technologie d actionneurs qui a fortement évoluée cette dernière décennie,

Plus en détail

Composition et caractéristiques

Composition et caractéristiques Guidage linéaire type HSR Capacité de charge égale dans quatre directions Cage de maintien Plaque d extrémité Joint d extrémité Patin Graisseur Rail LM Billes Plaque de maintien inférieure Joint interne

Plus en détail

PRODUITS, USINAGE ET FABRICATION. ROULEMENTS TECHNOLOGIE LINÉAIRE

PRODUITS, USINAGE ET FABRICATION. ROULEMENTS TECHNOLOGIE LINÉAIRE TECHNOLOGIE LINÉAIRE PRODUITS, USINAGE ET FABRICATION. ROULEMENTS TECHNOLOGIE LINÉAIRE NOS FORCES SONT LE MOTEUR DE VOTRE SUCCÈS. FAMILLES DE PRODUITS TECHNOLOGIE LINÉAIRE 6/7 SOMMAIRE. 8-11 12/13 FABRICATION

Plus en détail

CHAPITRE 3 LE GUIDAGE EN TRANSLATION

CHAPITRE 3 LE GUIDAGE EN TRANSLATION CHAPITRE 3 LE GUIDAGE EN TRANSLATION 3-FONCTIONNEMENT : On fait tourner la vis de manœuvre (2), la pièce guide (3) se translate pour déplacer, suivant le sens de rotation de la vis, le vé de positionnement

Plus en détail

Comment aborder les défaillances d origine vibratoire?

Comment aborder les défaillances d origine vibratoire? Page 1 Comment aborder les défaillances d origine vibratoire? Analysis of a failed shackle Arnaud CARACCIOLO, CETIM MIDEST 2010 Sommaire Page 2 Aspect généraux sur les vibrations Dispositif de surveillance

Plus en détail

Roulements-capteurs SKF : un concentré d intelligence

Roulements-capteurs SKF : un concentré d intelligence Roulements-capteurs SKF : un concentré d intelligence Sommaire Made by SKF est synonyme d excellence. Cela symbolise notre engagement permanent pour atteindre la qualité totale dans toutes nos activités.

Plus en détail

ROULEAUX 5-6 Rouleau Métallique RM Rouleau Amortisseur RA Rouleau Décrasseur à Disques RLD Rouleau Décrasseur à manchon RLT Rouleau Décrasseur à manchons RLT Rouleau Décrasseur Hélicoïdal RLH Rouleau Guide

Plus en détail

Thème : Batteur - Mélangeur

Thème : Batteur - Mélangeur Département Génie Industriel et Maintenance Thème : Batteur - Mélangeur Le sujet comporte : Dossier technique : Mise en situation, documents techniques, extraits de normes ou de catalogues,... Dossier

Plus en détail

NOTICE D INSTRUCTION TRANSPALETTE 2500 kg MAN. Réf 6140A

NOTICE D INSTRUCTION TRANSPALETTE 2500 kg MAN. Réf 6140A NOTICE D INSTRUCTION TRANSPALETTE 2500 kg MAN Réf 6140A 1. CARACTERISTIQUES GENERALES Capacité 2000 2000 2500 2500 3000 3000 Hauteur max. des fourches (mm) 200 (ou 190) Hauteur min. des fourches (mm) 85

Plus en détail

Instructions de montage et de mise en service pour Limiteurs de couple EAS -Sm / EAS -Zr Type 4.03_._ Taille 0 4

Instructions de montage et de mise en service pour Limiteurs de couple EAS -Sm / EAS -Zr Type 4.03_._ Taille 0 4 Lire et respecter attentivement les instructions de mise en service! Le non-respect de ces instructions peut conduire à un dysfonctionnement ou à une panne du limiteur et aux dommages qui en résulteraient.

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2008 ÉPREUVE : ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 Cric électrique pour véhicule

Plus en détail

Les dentures sur les arbres intermédiaires doivent être inclinées dans le même sens pour

Les dentures sur les arbres intermédiaires doivent être inclinées dans le même sens pour 3-4 Compensation de l effort axial dans les réducteurs à engrenages hélicoïdaux: - Roues à chevrons: 2 dentures hélicoïdales sont taillées en sens inverse sur la même roue. Ces roues ont donné le sigle

Plus en détail

Données clés. Un prix record pour les applications les plus importantes. A member of the UNITED GRINDING Group. The Art of Grinding.

Données clés. Un prix record pour les applications les plus importantes. A member of the UNITED GRINDING Group. The Art of Grinding. The Art of Grinding. A member of the UNITED GRINDING Group Un prix record pour les applications les plus importantes. Données clés La favoritcnc est une rectifieuse cylindrique universelle à CNC pour l

Plus en détail

Modélisation d une pompe hydraulique à engrenage avec CosmosMotion et CosmosWorks

Modélisation d une pompe hydraulique à engrenage avec CosmosMotion et CosmosWorks Modélisation d une pompe hydraulique à engrenage avec CosmosMotion et CosmosWorks Introduction Je propose de soumettre à nos outils de MAO (mécanique assistée par ordinateur) Cosmos pack éducation 2006,

Plus en détail

DEVOIR DE CONCEPTION COMPRESSEUR SANDEN

DEVOIR DE CONCEPTION COMPRESSEUR SANDEN Mercredi 10 mai 2006 DEVOIR DE CONCEPTION COMPRESSEUR SANDEN Les documents de cours et de TD sont autorisés. Certaines données sont à rechercher dans le cours. Pour toutes les questions vous préciserez

Plus en détail

Service et pièces de rechange

Service et pièces de rechange nexxus@industriewerbung.de 2468-64 10.09 Imprimé en Allemagne Sous réserve de modifications techniques, de construction et erreurs typographiques Presses automatiques rapides découpage de précision Force

Plus en détail

Guidage, freins et distributeurs intégrés. Manuel d utilisation ORIGA SYSTEM PLUS. Annexes aux consignes d utilisation OSP-P / OSP-E

Guidage, freins et distributeurs intégrés. Manuel d utilisation ORIGA SYSTEM PLUS. Annexes aux consignes d utilisation OSP-P / OSP-E Guidage, freins et distributeurs intégrés Manuel d utilisation ORIGA SYSTEM PLUS Annexes aux consignes d utilisation OSP-P / OSP-E Guidage, freins et distributeurs intégrés Chapitre Table des matières

Plus en détail

haute productivité lors du fraisage de grande précision Micro- und Feinwerktechnik KERN Evo Centre d usinage CNC de grande précision

haute productivité lors du fraisage de grande précision Micro- und Feinwerktechnik KERN Evo Centre d usinage CNC de grande précision haute productivité lors du fraisage de grande précision ±0,5 µm Micro- und Feinwerktechnik KERN Evo Centre d usinage CNC de grande précision Système de palettisation Workmatic KERN Evo Evolution Caractéristiques

Plus en détail

smart mounting smart tools Outils de montage Outils de démontage Appareils de chauffage

smart mounting smart tools Outils de montage Outils de démontage Appareils de chauffage smart tools smart mounting Outils de montage Outils de démontage Appareils de chauffage 9 Montage de roulements à chaud La force de pressage exercée au montage augmente considérablement avec la taille

Plus en détail

GMP 231 Janvier 2013 EXAMEN GMP 231. Session de Janvier 2013 - Durée 3 heures

GMP 231 Janvier 2013 EXAMEN GMP 231. Session de Janvier 2013 - Durée 3 heures EXAMEN GMP 231 Session de Janvier 2013 - Durée 3 heures Documents autorisés Calculatrice autorisée Documents fournis : Partie A : Sujet d'examen, plans et vue 3D de l axe X, Extraits de catalogue de roulements

Plus en détail

Guide pour l analyse de l existant technique. Partie 3

Guide pour l analyse de l existant technique. Partie 3 Partie 3 La Liaison Pivot sur roulement : Le Composant ROULEMENT 0 Introduction Le but de ce guide est de vous permettre une meilleure rédaction des rapports de Bureaux d Études que vous aurez à nous remettre

Plus en détail

Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE. Exercice 2 : TABLE ÉLÉVATRICE. Présentation. Voir vidéos sur site du professeur. Piston (6) Corps (7)

Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE. Exercice 2 : TABLE ÉLÉVATRICE. Présentation. Voir vidéos sur site du professeur. Piston (6) Corps (7) TD 26 - PFS Résolution analytique (Loi entrée-sortie statique) Page 1/6 Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE. Reprendre l exercice du TD25, et déterminer p f ( F) le plus rapidement possible. Exercice 2 : TABLE

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation SYSEMES VIS-ECOU Plan de la présentation 0. Assemblage par vissage 1. ransformation de mouvement 2. Modélisation 3. Expression des vitesses 4. endement - éversibilité 5. Contact par glissement 6. Contact

Plus en détail

Systèmes Linéaires. Catalogue général

Systèmes Linéaires. Catalogue général Systèmes Linéaires Catalogue général Les produits MOVITEC Flexibilité et modularité sont les caractéristiques principales des produits standards MOVITEC, réalisés et fabriqués par IMPEX TECNICHE LINERI

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉHICULES AUTOMOBILES BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE DES VÉICULES AUTOMOBILES Options : Voitures particulières - Véhicules industriels - Motocycles SESSION 2015 ÉPREUVE E11 ANALYSE D UN SYSTÈME TECNIQUE Durée : 3 heures

Plus en détail

5.1 FONCTIONNEMENT GÉNÉRAL DES ARBRES DE TRANSMISSION

5.1 FONCTIONNEMENT GÉNÉRAL DES ARBRES DE TRANSMISSION ;aeslgjh jgbjgbjg ;aeslgjhlk bjgbjgb ;aeslgj sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh ;aeslgjhlkj jgbbsghh hjkoop;y koop;y op;y hfhhjko op;y ;aeslgj jgbjgbbs gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop hjkoop;y ;y ;aes hlkjgbj bbsghh

Plus en détail

Fiche N 7 Hydraulique

Fiche N 7 Hydraulique Les vérins hydrauliques 1/Les vérins : Fiche N 7 Hydraulique Caractéristiques : Ce sont sans aucun doute les appareils hydrauliques les plus connus. Ils reçoivent un débit d huile qui provoque le déplacement

Plus en détail

Exercice 2 : CONSOLE DE DÉCORATION.

Exercice 2 : CONSOLE DE DÉCORATION. TD 29 - Arc-boutement Page 1/7 Exercice 1 : EXTRACTEUR DE ROULEMENTS. On considère un extracteur de roulements dont le but est d extraire les roulements détériorés qui sont montés serrés sur les arbres.

Plus en détail

a) modéliser la liaison entre un galet (Gi) et le rail (0),

a) modéliser la liaison entre un galet (Gi) et le rail (0), CORRIGE : MACHINE DE DÉCHARGEMENT ET DE DÉCHARGEMENT DE COMBUSTIBLE NUCLÉAIRE Q Réaliser le schéma cinématique en perspective, en respectant l orientation de la figure 6, de la machine de déchargement

Plus en détail

Composants mécaniques. Indiquez sur un diagramme les énergies consommée, fournie et perdue.

Composants mécaniques. Indiquez sur un diagramme les énergies consommée, fournie et perdue. Composants mécaniques L'objectif de ce TP est d'apprendre à reconnaitre les composants mécaniques courants et de comprendre leur fonction. Il en découlera l'identification des solutions techniques retenues

Plus en détail

TAMBOUR MOTEUR TM 400-60. www.powertrans.fr

TAMBOUR MOTEUR TM 400-60. www.powertrans.fr TAMBOUR MOTEUR TM 400-60 www.powertrans.fr Une des applications du Tambour Moteur : Les transporteurs en industrie chimique Un Large champ d'application Van der Graaf a acquis une réputation mondiale par

Plus en détail

TAMBOUR MOTEUR TM 215-40. www.powertrans.fr

TAMBOUR MOTEUR TM 215-40. www.powertrans.fr TAMBOUR MOTEUR TM 215-40 www.powertrans.fr Une des applications du Tambour Moteur : L'entrainement des bandes transporteuses pour les sauterelles Un Large champ d'application Van der Graaf a acquis une

Plus en détail

Roulements de précision pour charges combinées

Roulements de précision pour charges combinées Roulements de précision pour charges combinées Roulements combinés Roulements à billes à contact oblique Roulements combinés avec système de mesure angulaire intégré Roulements de précision pour charges

Plus en détail

machines-outils Rectifieuse cylindrique RC 250 CNC

machines-outils Rectifieuse cylindrique RC 250 CNC machines-outils Rectifieuse cylindrique RC 250 CNC Rectifieuse cylindrique RC 250 CNC à commande numérique pour la rectification extérieure et intérieure en série moyenne Conçue sur la base mécanique de

Plus en détail

SÉRIE MLK SÉRIE LINEK. Entraînement : - par vis à billes - par vis trapézoïdale. Guidage : - un rail - deux patins à billes

SÉRIE MLK SÉRIE LINEK. Entraînement : - par vis à billes - par vis trapézoïdale. Guidage : - un rail - deux patins à billes SÉRIE MLK Entraînement : - par vis à billes - par vis trapézoïdale Guidage : - un rail - deux patins à billes SÉRIE LINEK Entraînement : - par vis à billes - par vis trapézoïdale Guidage : - deux patins

Plus en détail

Solutions d étanchéité. Une offre globale, adaptée aux exigences des industriels

Solutions d étanchéité. Une offre globale, adaptée aux exigences des industriels Solutions d étanchéité Une offre globale, adaptée aux exigences des industriels Des solutions d étanchéité au service de votre productivité La durée de vie d une installation de transmission de puissance

Plus en détail

Fiche N 9 Hydraulique

Fiche N 9 Hydraulique Les pompes hydrauliques 1/Généralités : Fiche N 9 Hydraulique Fonction : Une pompe hydraulique est un générateur de débit qui transforme l énergie mécanique en énergie hydraulique Une pompe fournit le

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT ET CHOIX DES VERINS

DIMENSIONNEMENT ET CHOIX DES VERINS 1 Que dimensionner? Lors de l étude d un système pneumatique il est nécessaire de dimensionner chaque vérin en fonction du rôle qu il joue. Le travail qu il réalise conduit à déterminer le diamètre de

Plus en détail

Le système de roulements auto-aligneurs SKF

Le système de roulements auto-aligneurs SKF Le système de roulements auto-aligneurs SKF Sommaire La marque SKF acquiert une nouvelle dimension et apporte encore plus à ses clients. Tout en continuant à s imposer comme référence mondiale en matière

Plus en détail

Service de Mécanique analytique et cfao LES PHÉNOMÈNES DE FROTTEMENT

Service de Mécanique analytique et cfao LES PHÉNOMÈNES DE FROTTEMENT LES PHÉNOMÈNES DE FROTTEMENT Valérie Duchâteau Pierre Lambert Benoît Lagrange Elisabeth Persenaire Année académique 2001 2002 Table des matières 1 PARTIE THÉORIQUE... 4 1.1 INTRODUCTION... 4 1.2 LES FROTTEMENTS

Plus en détail

Actionneurs électriques / Ioniseurs 329

Actionneurs électriques / Ioniseurs 329 / Ioniseurs 32 Série LER, table rotative 331 Série LEF, actionneur avec guidage à billes 333 Série LES, table linéaire compacte 337 Série LEY, actionneur à tige 340 Série LEYG, actionneur à tige avec guidage

Plus en détail

BALAI D ESSUIE-GLACE

BALAI D ESSUIE-GLACE BALAI D ESSUIE-GLACE I- PRESENTATION I-1-MISE EN SITUATION: Pour nettoyer correctement le pare-brise d un véhicule, le balai d essuie-glace doit rester en contact permanent avec la glace. A grande vitesse,

Plus en détail

SYSTEME LINEAIRE SYSTEME LINEAIRE

SYSTEME LINEAIRE SYSTEME LINEAIRE SYSTEME LINEAIRE 2 SYSTEME LINEAIRE MINITEC SYSTEME DE PROFILE 261 SYSTEME LINEAIRE SYSTEME LINEAIRE LR R L e r i aen i L eme t s ys SYSTEME LINEAIRE LR 262 MINITEC SYSTEME DE PROFILE SYSTEME LINEAIRE

Plus en détail

Centreur fin cylindrique pour la fabrication de moules. Le développement

Centreur fin cylindrique pour la fabrication de moules. Le développement Le développement Centreur fin cylindrique pour la fabrication de moules Avantages Durabilité: pour la production de grandes séries Sans jeu pour un alignement précis du moule Temps de cycle plus courts

Plus en détail

JOINTS X -RING * QUAD-RING

JOINTS X -RING * QUAD-RING JOINTS X -RING * O-RINGE / QUAD-RINGE QUAD-RING * ERIKS A DEVELOPPE SON PROPRE JOINT X-RING (équivalent Quad-Ring ) Minnesota Rubber 53 1. JOINTS X-RING ET QUAD-RING / APPLICATIONS / TEMPÉRATURES D UTILISATION

Plus en détail

SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES

SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES 1. Présentation SYSTEME D EMPILAGE DE PALETTES Le système d empilage de palettes de la société ERM «Multitec» est un mécanisme didactique qui permet de simuler un système d empilage ou de dépilage de palettes

Plus en détail

SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI

SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI ergonomie SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI propose une gamme complète d appareils industriels,

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE CORRECTION

ÉLÉMENTS DE CORRECTION Page 1/18 ÉLÉMENTS DE CORRECTION 1.) Étude de la préhension des conteneurs La prise des conteneurs s effectue sur l interface définie dans le détail C de l annexe B à l aide d un mécanisme de préhension.

Plus en détail

Nouveautés produits. Construction d'outils de découpe 2014. Système de guidage pour modules. Guidage compact

Nouveautés produits. Construction d'outils de découpe 2014. Système de guidage pour modules. Guidage compact Nouveautés produits Construction d'outils de découpe 2014 D 5.8.3.1 Catalogue C line Catalogue on Nous souhaitons réagir à vos idées et suggestions par la mise en place d'une nouvelle extension de la gamme.

Plus en détail

MODE D EMPLOI ET LISTE DES PIECES DETACHEES RINK. Modèle SP950. Numéro de série : Français 933.095.410

MODE D EMPLOI ET LISTE DES PIECES DETACHEES RINK. Modèle SP950. Numéro de série : Français 933.095.410 MODE D EMPLOI ET LISTE DES PIECES DETACHEES RINK Modèle SP950 Numéro de série : Français 933.095.410 TABLE DES MATIERES Sommaire Page REGLES DE SECURITE...3 REGLES DE SECURITE...4 BREVE DESCRIPTION...5

Plus en détail

Epreuve de Sciences Industrielles C

Epreuve de Sciences Industrielles C 065 Epreuve de Sciences Industrielles C Durée 6 h Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, d une part il le signale au chef de salle, d autre part il le

Plus en détail

SERIE MVIS. Entraînement : - par vis à billes Étanchéité optimisée Guidage par deux patins à billes. patins lisses

SERIE MVIS. Entraînement : - par vis à billes Étanchéité optimisée Guidage par deux patins à billes. patins lisses SERIE Entraînement : - par vis à billes Étanchéité optimisée Guidage par deux patins à billes Guidage par deux patins lisses Accessoires Motorisation Asservissement Solutions Etanchéité longitudinale encastrée

Plus en détail

Bon à savoir sur les comparateurs. Page d informations. Brütsch/Rüegger Outils SA Tél. +41 44 736 63 63 Fax +41 44 736 63 00 www.brw.ch sales@brw.

Bon à savoir sur les comparateurs. Page d informations. Brütsch/Rüegger Outils SA Tél. +41 44 736 63 63 Fax +41 44 736 63 00 www.brw.ch sales@brw. SYLVAC Comparateurs Bon à savoir sur les comparateurs Page d informations Les comparateurs sont des instruments de mesure utilisés la plupart du temps pour des mesures comparatives. La transposition de

Plus en détail

Moyeu Multivitesse NEXUS SG-4R35

Moyeu Multivitesse NEXUS SG-4R35 SOMMAIRE 1. Présentation... 3 2. Principe de fonctionnement... 5 3. Analyse et description du moyeu multivitesse NEXUS SG-4R35... 6 4. Description de l ensemble moyeu NEXUS... 9 4.1. Nomenclature et dessin

Plus en détail

Freins à disques et à tambours

Freins à disques et à tambours Page 1 sur 6 Freins à disques et à tambours I. Fonction principale du mécanisme Un véhicule en mouvement possède une énergie cinétique, fonction de la masse et de la vitesse, soit E = 1/2 m v 2. Le rôle

Plus en détail

Lycée professionnel Gaston Barré. Baccalauréat professionnel. MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2013-2014. L embrayage.

Lycée professionnel Gaston Barré. Baccalauréat professionnel. MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2013-2014. L embrayage. Lycée professionnel Gaston Barré Baccalauréat professionnel MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2013-2014 Nom : Prénoms : Technologie 1 1/10 1/ Mise en situation 2/ Définition Quelle que soit

Plus en détail

CATALOGUE TECHNIQUE COURONNES D ORIENTATION. www.cetic.fr

CATALOGUE TECHNIQUE COURONNES D ORIENTATION. www.cetic.fr CATALOGUE TECHNIQUE COURONNES D ORIENTATION www.cetic.fr 02 www.cetic.fr SOMMAIRE PRESENTATION 4 TYPES DE COURONNES D ORIENTATION 4 Simple rangée de billes 4 Triple rangées de billes 4 Double rangées de

Plus en détail

,QWURGXFWLRQ. Mécanique de départ Cahier des charges Conventions Le guidage linéaire Axe X Axe Y Déplacement des chariots Conclusion

,QWURGXFWLRQ. Mécanique de départ Cahier des charges Conventions Le guidage linéaire Axe X Axe Y Déplacement des chariots Conclusion ,QWURGXFWLRQ Mécanique de départ Cahier des charges Conventions Le guidage linéaire Axe X Axe Y Déplacement des chariots Conclusion Page 1 0pFDQLTXHGHGpSDUW Mécanique conçue par Alberto Consolini Principe

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Session 2002 Série S Sciences de l Ingénieur. ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 6 Durée de l épreuve : 4 heures

BACCALAUREAT GENERAL Session 2002 Série S Sciences de l Ingénieur. ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 6 Durée de l épreuve : 4 heures BACCALAUREAT GENERAL Session 22 Série S Sciences de l Ingénieur ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 6 Durée de l épreuve : 4 heures Sont autorisés les calculatrices électroniques et le matériel

Plus en détail

Roulements de précision pour charges combinées

Roulements de précision pour charges combinées Roulements de précision pour charges combinées Roulements combinés Roulements à billes à contact oblique Roulements combinés avec système de mesure angulaire intégré A chaque application, un produit adapté

Plus en détail

LES FONCTIONS MÉCANIQUES ÉLÉMENTAIRES

LES FONCTIONS MÉCANIQUES ÉLÉMENTAIRES LES FONCTIONS MÉCANIQUES ÉLÉMENTAIRES Document d accompagnement en lien avec l animation «Les mécanismes 5.0» disponible sur le site du http://www2.cslaval.qc.ca/cdp/userfiles/file/previews/mecanismes/

Plus en détail

Solutions hydrauliques. Le bon choix dans le domaine des tests et des essais

Solutions hydrauliques. Le bon choix dans le domaine des tests et des essais Solutions hydrauliques Le bon choix dans le domaine des tests et des essais 2 3 Le domaine des tests et des essais est varié et exigeant. Vitesses, fréquences et accélérations élevées : heureusement, les

Plus en détail

CAPTEURS DE POSITIONNEMENT ACTIONNEURS

CAPTEURS DE POSITIONNEMENT ACTIONNEURS CAPTEURS DE POSITIONNEMENT 1 2 SOMMAIRE P INTRODUCTION PAGE 4 P CAPTEURS DE POSITIONNEMENT LTS PAGE 5 P CAPTEURS DE POSITIONNEMENT LTL PAGE 9 SOMMAIRE P CAPTEURS DE POSITIONNEMENT LTE PAGE 12 3 INTRODUCTION

Plus en détail

2. Contraintes et solutions choisies.

2. Contraintes et solutions choisies. Machines SERDI s.a. 23, avenue des Vieux Moulins B.P. 380 74012 Annecy Cedex France Tél. : (33) 04 50 65 63 00 Fax Direction : (33) 04 50 52 99 95 Commercial : (33) 04 50 52 99 92 Bureau d Etudes : (33)

Plus en détail

Identifier les éléments d un moteur Tâche professionnelle 17 17

Identifier les éléments d un moteur Tâche professionnelle 17 17 Centre d intérêt 5 : Transformation d énergie Phase de découverte L enceinte thermique et l équipage mobile Nom :... TP 17 Identifier les éléments d un moteur Tâche professionnelle 17 17 Objectif Être

Plus en détail

1 Cinématique du solide

1 Cinématique du solide TBLE DES MTIÈRES 1 Cinématique du solide 1 1.1 Coordonnées d un point dans l espace......................... 1 1.1.1 Repère et référentiel................................ 1 1.1.2 Sens trigonométrique...............................

Plus en détail

48 - Le travail mécanique des bois : le mortaisage

48 - Le travail mécanique des bois : le mortaisage 48 - Le travail mécanique des bois : le mortaisage Dans cette leçon, ainsi que dans la leçon sur le tenonnage, nous ne pouvons pas aborder directement le principe de fonctionnement des machines comme nous

Plus en détail

Les récepteurs de freinage

Les récepteurs de freinage Freinage 1 Les récepteurs de freinage 1- Mise en situation 1- Le frein à disque a) Constitution frein à disque Identifiez les éléments suivants : Disque de frein Etrier Flexible de frein Vis de purge Plaquettes

Plus en détail

NOUVELLES OPTIONS POUR modulo. Choisissez parmi de nombreuses nouvelles options améliorées pour votre parc de machines modulo.

NOUVELLES OPTIONS POUR modulo. Choisissez parmi de nombreuses nouvelles options améliorées pour votre parc de machines modulo. NOUVELLES OPTIONS POUR modulo Choisissez parmi de nombreuses nouvelles options améliorées pour votre parc de machines modulo. FR NOUVELLE COULISSE XYZ plus précise, plus rigide, et plus rapide vitesse

Plus en détail