Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et Résultats généraux en région et approche comparative des parcours de VAE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et 2012. Résultats généraux en région et approche comparative des parcours de VAE"

Transcription

1 Les études emploi formation Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et 2012 mars 2015 Résultats généraux en région et approche comparative des parcours de VAE Pôle Rhône-Alpes de l Orientation ÉTAT - RÉGION - PARTENAIRES SOCIAUX

2

3 Sommaire Préambule...P.4 Méthodologie...P.5 Résultats généraux en région...p Les étapes du parcours de VAE Parcours des candidats entre 2010 et Qui sont les candidats en parcours VAE entre 2010 et 2012? Qui sont les candidats recevables? Delais entre la recevabilité et le passage en jury Passage en premier jury et résultats de validation Zoom sur les certifications les plus demandées Zoom sur les candidats reçus dans un point relais information conseil Approche comparative des parcours...p Parcours des femmes / parcours des hommes Parcours des demandeurs d emploi / parcours des salariés Parcours des moins de 30 ans / parcours des plus de 45 ans Parcours des candidats visant une certification dans deux domaines différents : sanitaire et social et industrie synthèse...p.30

4 PRéAMBULE Le dispositif de validation des acquis de l expérience La validation des acquis de l expérience (VAE) est inscrite depuis le 17 janvier 2002 dans la loi de modernisation sociale. La VAE propose à toute personne, quels que soient son statut, son âge, son sexe, son niveau de formation d obtenir tout ou partie d une certification sur la seule base d une expérience professionnelle. Cette expérience peut avoir été acquise sous statut salarié ou bénévole. L expérience, d une durée minimum de trois ans, doit être en lien direct avec la certification visée. Sont accessibles par la VAE, les diplômes et titres à finalité professionnelle ainsi que les certificats de qualification professionnelle (CQP), enregistrés au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Cette voie d accès à la certification a été réaffirmée dans le cadre de la Réforme de la Formation professionnelle de mars Cette loi et le décret d application du 12 novembre de la même année apportent quelques évolutions au dispositif, notamment concernant la recevabilité et l accompagnement. Le suivi des parcours VAE est désormais inscrit dans la loi : le Comité national de l'emploi, de la formation et de l'orientation professionnelles (CNEFOP) et le Comité régional de l'emploi, de la formation et de l'orientation professionnelles (CREFOP) assurent le suivi statistique du parcours des candidats à la VAE depuis le dépôt du dossier de recevabilité jusqu à l issue du délai de 5 ans en cas de validation partielle. Au niveau régional, les autorités ou organismes publics et privés en charge d instruire les dossiers de recevabilité, d accompagner les candidats et de délivrer la certification sont tenus d alimenter le suivi des parcours VAE des candidats en région. Contexte régional et objectifs du projet En Rhône-Alpes, depuis 2003, des bilans présentant le nombre de candidats à chaque étape du parcours sont produits. Ces données, nécessaires au suivi de l activité annuelle des valideurs, ne permettent pas pour autant de croiser les résultats avec les caractéristiques des candidats, ni d avoir un regard sur les délais entre les différentes étapes de VAE. Depuis 2006, les valideurs publics rhônalpins sont engagés dans le projet de constitution d une base de données régionale consolidée, afin d être en mesure d analyser plus finement les données VAE. L objectif est de suivre le parcours d un candidat depuis son entretien conseil au sein d un Point Relais Information Conseil (PRIC) s il a eu lieu, jusqu à la validation de sa certification. L intérêt d une telle étude est notamment d obtenir des éléments fins d analyse des parcours selon les certifications, les domaines de formation et les caractéristiques liées à la personne. Les données des parcours seront analysées au regard de la précédente étude sur les parcours Les organismes suivants participent au projet : Les Points Relais Information Conseil labellisés à la date d export des données, La Direccte et l Afpa pour les données du Ministère chargé de l Emploi, Les Dispositifs académiques de validation des acquis (DAVA) de Grenoble et de Lyon, La Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DRAAF), La Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) champ sanitaire et social, et champ jeunesse et sports, L université Claude Bernard Lyon 1, L université Lumière Lyon 2, L université Jean Moulin Lyon 3, L université Pierre-Mendès-France Grenoble 2, L université Stendhal Grenoble 3, L université Jean Monnet Saint-Etienne, L université de Savoie Étude disponible sur le site Espace professionnel / Rubrique VAE / Statistiques VAE.

5 MéTHODOLOGIE Source des données La base de données RésoValideur est construite à partir de la fusion des données individuelles collectées auprès des organismes valideurs participant au projet. Les données sont sélectionnées, rendues anonymes et exportées grâce à un applicatif informatique installé chez chacun des valideurs. Par ailleurs, la base est enrichie des données provenant des Points Relais Information Conseil (outil RésoVAE) qui viennent compléter chaque fiche individuelle. Ce rapprochement est réalisé par l intermédiaire d une clé cryptée, créée à partir du nom prénom date de naissance code postal et intitulé de certification visée du candidat engagé dans la démarche. DAVA GRENOBLE DAVA LYON DRJSCS SANITAIRE ET SOCIAL MINISTÈRE CHARGÉ DE L EMPLOI* DRAAF UNIVERSITÉS RésoVAE (INFORMATION CONSEIL) RÉSOVALIDEUR ÉTUDE DES PARCOURS DE 2010 À 2012 * Les données du Ministère chargé de l Emploi sont compilées ainsi : les données de la Direccte concernant la recevabilité des candidats sont exportées. Les données de l Afpa concernant l étape de validation sont ensuite exportées pour compléter les parcours déjà existants dans les bases de données de la Direccte. Les données de l étude ont été exportées depuis RésoValideur le 10 juillet Jeunesse et sports Depuis début 2012, les données Jeunesse, Sports, Animation de la DRJSCS ne permettent pas de faire le lien entre les résultats, les délais et les caractéristiques des candidats. Nous n avons donc pu analyser les parcours des candidats de ce certificateur. À titre d information, voici les données de ce certificateur pour chacune des trois années : Nombre de contacts Dossiers de recevabilité déposés Dossiers déclarés recevables Jeunesse et Sports Personnes présentées en jury Jeunesse et Sports Ces données ne peuvent être comparées à celles des autres certificateurs puisqu elles ne portent pas sur le même champ. 5

6 MéTHODOLOGIE Champ d analyse L étude porte sur les parcours des candidats ayant obtenu une décision de recevabilité, qu elle soit positive ou négative, en 2010, 2011 ou Elle concerne les candidats originaires de la région Rhône-Alpes ayant engagé leur démarche de VAE auprès d un valideur rhônalpin. À ce jour, certains candidats sont encore en parcours, d autres sont allés jusqu au jury de validation. Les candidats visant un diplôme Jeunesse et Sports délivré par la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) ne sont pas comptabilisés dans cette étude pour des raisons techniques liées aux bases de données. Par ailleurs, les Universités de Lyon 1 et Grenoble 1 n ont pas pu exporter leurs données en raison de leur système informatique interne. Les données collectées permettent d avoir des informations sur le parcours des candidats (conseil VAE au sein d un PRIC ou non, date et décision de recevabilité, date et décision de jury) ainsi que sur les candidats eux-mêmes (sexe, âge, situation professionnelle, département, certification visée). Les informations sur le niveau initial de la personne, sur l accompagnement ainsi que sur son éventuel parcours complémentaire (deuxième jury suite à un parcours post validation partielle) ne peuvent être exploitées car les données des valideurs ne sont pas suffisamment renseignées. NB : Un parcours correspond à un candidat et à une certification. Un même candidat peut s'être engagé dans la VAE pour tenter de valider des certifications différentes et donc avoir plusieurs parcours. Notre étude porte sur les parcours engagés. Limites Les données exportées vers RésoValideur ne sont pas à elles seules représentatives de l activité de VAE en Rhône-Alpes. Les certificateurs privés délivrent également des certifications par la VAE. En 2012, ils représentent 6% du nombre total de dossiers de recevabilité déposés (soit 435 dossiers). Les données présentées sous la forme des parcours VAE ne peuvent pas être rapprochées directement des données brutes annuelles des Tableaux de bord. En effet, le périmètre des données analysées est différent. Les données sont toutes issues des bases de données officielles des valideurs publics. Caractéristiques de la base Les données portent sur parcours de candidats rhônalpins ayant obtenu une décision de recevabilité (positive ou négative) entre 2010 et Part des valideurs dans la base de données analysée Nom du Valideur Effectif Part DRJSCS Sanitaire et Social ,2% DAVA Grenoble ,2% DAVA Lyon ,3% Ministère chargé de l Emploi ,7% DRAAF 270 1,6% Université P.M. France Grenoble ,5% Université de Savoie 120 0,7% Université Jean Moulin Lyon ,5% Université Lumière Lyon ,5% Université Stendhal Grenoble ,4% Université Jean Monnet Saint Etienne 64 0,4% total % DRJSCS SANITAIRE ET SOCIAL DAVA LYON DAVA GRENOBLE MINISTÈRE CHARGÉ DE L EMPLOI 270 DRAAF 698 UNIVERSITÉS 6 Base : Candidats ayant obtenu une décision de recevabilité en 2010, 2011 ou 2012, hors DRJSCS Jeunesse et Sports. Source : RésoValideur Traitement PRAO.

7 Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et 2012 Présentation des résultats Sur les parcours étudiés, l et la DRJSCS représentent 87% des demandes. Les certifications du domaine sanitaire et social sont fortement représentées, puisqu elles sont proposées par différents certificateurs : Ministère des Affaires sanitaires et sociales (DRJSCS), Ministère de l Éducation Nationale (DAVA), Ministère chargé de l Emploi, Ministère de l Agriculture (DRAAF), Ministère de l Enseignement supérieur (Universités). Le poids des certifications de ce domaine a un impact sur l analyse des parcours, en termes de profil des candidats et de logiques de parcours. Pour pallier ce phénomène, nous avons choisi de présenter les résultats de l étude sous trois angles : pour l ensemble des candidats, pour les candidats visant une certification du sanitaire et social (voir liste des certifications en annexe 1, p.28), pour les candidats visant une certification hors sanitaire et social.- ainsi que pour les candidats visant une certification hors sanitaire et social.w Répartition des candidats par domaine de certification visée Domaines de formation - NSF 2 Effectif Part services aux personnes ,2% Sanitaire et Social 55,4% Travail social ,5% Santé ,3% Coiffure, esthétique 555 3,2% Accueil, hôtellerie, tourisme 313 1,8% Spécialités plurivalentes sanitaires et sociales ,6% Enseignement, formation 80 0,5% Animation culturelle, sportive et de loisirs ,3% échanges et gestion ,4% communication et information ,2% mécanique, électricité, électronique 691 4,0% transformations ,8% spécialités pluritechnologiques de la production ,1% génie civil, construction, bois 302 1,7% services à la collectivité 302 1,7% agriculture, pêche, forêt et espaces verts 249 1,4% sciences humaines et droit 68 0,4% lettres et arts 59 0,3% matériaux souples 53 0,3% mathématiques et sciences 3 0,0% autres 51 0,5% total % 2- NSF (source INSEE) : la nomenclature des spécialités de formation en usage actuellement est celle de Élaborée dans le cadre du Conseil National de l Information Statistique (CNIS), elle a pour vocation de couvrir l'ensemble des formations, quel qu'en soit le niveau : initiales ou continues, secondaires ou supérieures, professionnelles ou non. Elle comporte quatre niveaux hiérarchisés de classement. Les rubriques du classement au niveau 17 (utilisé dans le tableau ci-dessus) correspondent à des grands domaines de spécialité constitués par agrégation de domaines plus détaillés. 3- Comprend les certifications suivantes : Mention Complémentaire Aide à domicile, Titre Assistant de vie aux familles 4- Comprend les certifications suivantes : Licence et Master de Sciences de l éducation. 5- Comprend des certifications des domaines de la chimie, de la métallurgie, de l agro-alimentaire. 6- Comprend des certifications liées à la maintenance industrielle et aux technologies industrielles fondamentales. 7

8 1 résultats généraux en région 1.1. Les étapes du parcours de VAE CANDIDAT AYANT 3 ANS D EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE MINIMUM Autre orientation possible DONNÉES ANALYSÉES INFORMATION CONSEIL AUPRÈS D UN PRIC DÉPÔT DU DOSSIER DE RECEVABILITÉ DONNÉES ANALYSÉES DÉCISION DE RECEVABILITÉ sortie possible (candidat non recevable ou abandon) ACCOMPAGNEMENT PAR L ORGANISME VALIDEUR OU DES PRESTATAIRES AGRÉÉS PAR CET ORGANISME DÉPÔT DU DOSSIER DE VALIDATION ET/OU MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE sortie possible (abandon) DONNÉES ANALYSÉES JURY DE VALIDATION PRÉSENTATION DU DOSSIER DE VALIDATION ET/OU RÉSULTAT DE LA MISE EN SITUATION DONNÉES ANALYSÉES VALIDATION TOTALE VALIDATION PARTIELLE AUCUNE VALIDATION 8 Légende : étape obligatoire étape facultative

9 Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et Parcours des candidats entre 2010 et 2012 Plus de candidats ont obtenu une décision de recevabilité entre 2010 et PERSONNES EN ACCÈS DIRECT CONSEILS VAE DONT PERSONNES IDENTIFIÉES COMME AYANT POURSUIVI LEUR PARCOURS PERSONNES AYANT OBTENU UNE DÉCISION DE RECEVABILITÉ 90% PERSONNES RECEVABLES 49% DÉLAI MOYEN : 13 MOIS PERSONNES ÉVALUÉES PAR UN JURY VALIDATIONS TOTALES (58%) VALIDATIONS PARTIELLES (29%) 900 REFUS DE VALIDATION (13%) 9

10 1 RéSULTATS GéNERAUX EN RéGION 1.3. Qui sont les candidats en parcours de VAE entre 2010 et 2012? Les analyses portent sur candidats ayant obtenu une décision de recevabilité (positive ou négative). La VAE attire davantage les femmes d une moyenne d âge de 40 ans Âge des candidats selon le sexe Âge % 4% 2% 0% 2% 4% 6% Parmi les candidats ayant obtenu une décision de recevabilité entre 2010 et 2012, les trois quarts sont des femmes (74%). Cette forte part est due à la proportion de femmes visant une certification du domaine sanitaire et social (91%). Hors sanitaire et social, la part des femmes représente 52%. L âge moyen des candidats ayant obtenu une décision de recevabilité est de 40 ans. Légende : Femmes Hommes Les salariés sont majoritairement représentés dans le dispositif Situation professionnelle des candidats en parcours VAE 2% 2% 18% 1% 2% 12% 3% 2% 26% 78% 85% 69% Ensemble des candidats Sanitaire et social Hors sanitaire et social Légende : Salarié Demandeur d'emploi Non salarié Non renseigné Les salariés représentent 78% des candidats ayant obtenu une décision de recevabilité. Cependant, cette part diffère en fonction du domaine de certification visée. On retrouve proportionnellement plus de salariés parmi les candidats visant une certification du sanitaire et social (85%). 10

11 3 Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et 2012 Hors sanitaire et social, la répartition par niveau visé est homogène Les candidats VAE s orientent majoritairement vers une certification de niveau V. Les niveaux III et IV attirent également une part importante de candidats (respectivement 28% et 19%). Pour autant, la situation diverge en fonction des domaines. Dans le domaine sanitaire et social, trois candidats sur quatre visent une certification de niveau V. La répartition des niveaux pour les certifications hors sanitaire et social est plus homogène. Niveau de certification visé des candidats en parcours VAE 46% 19% 28% 16% 1% 6% 2% 1% Ensemble des candidats 74% 8% Sanitaire et social 12% 34% 43% 10% Hors sanitaire et social Légende : Niveau I (Diplôme de niveau égal et supérieur à bac+4 ou 5 : master, doctorat, diplôme de grande école ) Niveau II (Diplôme de niveau bac+3 ou 4 : licence, maîtrise ou équivalent) Niveau III (Diplôme de niveau bac+2 : DUT, BTS, écoles des formations sanitaires ou sociales ) Niveau IV (Bac, BP, BT ou équivalent) Niveau V (CAP ou BEP) La moitié des candidats est originaire du Rhône et de l Isère Origine géographique des candidats en parcours VAE Rhône Loire 900 Ardèche Ain Haute-Savoie Savoie Isère Drôme Légende : Poids de la VAE dans la population départementale relativement au poids de la VAE en région Sous-représentation Neutre Sur-représentation Candidats ayant obtenu une décision de recevabilité km Les données sur la population sont issues du Recensement de population de l'insee Carte réalisée avec Cartes & Données - Articque 49% des candidats sont originaires des départements du Rhône et de l Isère. Le nombre de candidats pour l est particulièrement important dans les départements du Rhône (DAVA Lyon) et de l Isère (DAVA Grenoble). Toutefois, c est en Isère que les candidats à la VAE sont le plus fortement représentés relativement au poids de l ensemble des candidats en région. À l inverse, c est dans l Ain et dans la Loire que les candidats à la VAE sont les plus faiblement représentés. 7- L indicateur relatif des candidats à la VAE permet d identifier si les candidats sont fortement ou faiblement représentés dans le département relativement au poids de l ensemble des candidats en région (zone de référence). Il correspond au ratio : [nombre de candidats à la VAE dans le département / population du département] / [nombre de candidats à la VAE en région / population en région]. Si l indice est supérieur à 1,1 les candidats à la VAE sont fortement représentés dans le département relativement à la région ; s il est inférieur à 0,9 les candidats à la VAE sont faiblement représentés. 11

12 1 RéSULTATS GéNERAUX EN RéGION 1.4. Qui sont les candidats recevables? candidats ont obtenu une décision de recevabilité positive, soit 90% de l ensemble des candidats. Quelques définitions La recevabilité : les critères de recevabilité sont fixés par arrêté ministériel pour les diplômes et les titres délivrés au nom de l'état ou par décision de l'organisme qui octroie la certification. Le dossier de recevabilité permet de vérifier le respect des conditions d éligibilité définies par la loi à savoir l inscription de la certification visée au Répertoire National des Certifications Professionnelles ainsi que le nombre d années d expérience en correspondance avec le contenu du référentiel de la certification. L'étude de recevabilité administrative constitue une phase obligatoire à toute démarche de VAE. Attention : le taux de recevabilité est différent du taux de réussite. Les analyses qui suivent ont été réalisées toutes choses égales par ailleurs ; c'est-à-dire que l on capte l effet propre du facteur (par exemple l âge) sur le phénomène (ici la décision de recevabilité), une fois écartée l influence de tous les autres facteurs (sexe, statut, niveau, domaine de certification visé). Autrement dit, c est comme si l on comparait deux individus qui seraient exactement identiques face à la décision de recevabilité, sauf en ce qui concerne l âge (par exemple). Un taux de recevabilité plus favorable pour les hommes Toutes choses égales par ailleurs, les femmes ont une probabilité moins élevée que les hommes d obtenir une recevabilité positive 8. Les plus de 45 ans ont une probabilité plus élevée d être recevables que les jeunes de moins de 27 ans. 9 La validation des acquis de l expérience s adresse à des personnes en mesure de prouver leur expérience professionnelle. La recevabilité est généralement refusée lorsque les expériences n ont pas permis à la personne de développer l ensemble des compétences référencées pour la certification visée. Un taux de recevabilité plus élevé pour les candidats visant des certifications de niveaux IV et III Taux de recevabilité en fonction du niveau de la certification visée Niveau V (7 689) 86% 14% Le taux de recevabilité est différent en fonction du niveau de la certification visée. Il est élevé pour les certifications de niveaux IV et III (respectivement 98% et 97%) et plus faible pour les certifications de niveau II (79%). Cela peut être dû à un décalage entre les attentes du certificateur et les souhaits des candidats. Niveau IV (3 293) Niveau III (4 721) Niveau II (961) Niveau I (125) 98% 97% 79% 86% 2% 3% 21% 14% Légende : Recevable Non recevable Parmi les candidats recevables, 72% sont des femmes. Si on considère les candidats non recevables, la part des femmes s élève à 85%. Toutes choses égales par ailleurs, la probabilité pour les femmes d obtenir une décision de recevabilité négative est 1,4 fois plus élevée que pour les hommes. 9- Les jeunes de moins de 27 ans ont une probabilité d obtenir une décision de recevabilité négative 1,7 fois plus élevée que les personnes de plus de 45 ans.

13 4 Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et 2012 Le taux de recevabilité diffère également en fonction du domaine de la certification visée. Il est proportionnellement plus élevé pour les candidats visant une certification en dehors du champ sanitaire et social. Le poids du diplôme d aide-soignant dans les certifications visées et son faible taux de recevabilité (74%) pourraient expliquer ce phénomène. Les candidats souhaitant obtenir ce diplôme sont majoritairement des professionnels ayant une expérience en aide à domicile ou en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Ces personnes n ont donc pas l occasion de développer une expérience en soin, celle-ci étant nécessaire pour être recevable sur la certification aide-soignant. Taux de recevabilité en fonction du domaine de la certification 4% 10% 14% 90% Ensemble des candidats 86% Sanitaire et social Légende : Recevable Non recevable 96% Hors sanitaire et social 13

14 1 RéSULTATS GéNERAUX EN RéGION La moitié des candidats recevables n est pas passée devant un jury au cours de la période analysée Parmi les candidats dont le dossier a été déclaré recevable entre 2010 et 2012, 51% ne sont pas passés devant un jury VAE. Dans 23% des cas, ces candidats ont obtenu une décision depuis moins d un an, ce qui laisse supposer qu ils sont en attente de jury ou en cours de rédaction du dossier de validation. 15% ont obtenu une décision de recevabilité depuis un an ou deux, et 13% depuis plus de deux ans. Pour ces derniers, on peut émettre l hypothèse d un éventuel abandon ou de difficultés rencontrées pour rédiger le dossier de validation candidats candidats présentés en jury candidats recevables depuis moins d'1 an candidats recevables depuis 1 ou 2 ans 49% 23% 15% Candidats non présentés en jury candidats recevables depuis plus de 2 ans 13% Parcours pour lesquels la décision de recevabilité prononcée est positive? L'abandon L abandon est une notion difficile à caractériser dans le cadre de cette étude de suivi des parcours. Si abandon il y a, celui-ci peut être dû à un changement de situation personnelle et/ou professionnelle du candidat au cours des trois années étudiées. Les demandeurs d emploi ne sont que 44% à aller jusqu à l étape de jury, contre 50% pour les salariés. On peut donc supposer que ces publics ont retrouvé un emploi au cours de cette période et ont reporté voire annulé leur démarche de VAE. La donnée statistique de l accompagnement n a pas pu être étudiée dans cette étude, faute de données disponibles pour l ensemble des valideurs. Cependant, selon le DAVA de Lyon et à partir de ses propres données, l accompagnement VAE peut favoriser l engagement du candidat jusqu'à la fin de sa démarche. La part des candidats recevables qui ne sont pas passés devant un jury au cours de la période analysée est différente selon les valideurs. On retrouve une part particulièrement importante de candidats qui ne sont pas passés devant un jury au Ministère chargé de l Emploi (40%), au DAVA de Grenoble (32%), et à la DRAAF (30%). Les demandeurs d'emploi sont majoritaires parmi les candidats au Ministère chargé de l'emploi. Ils sont les plus à même de voir leur situation évoluer et donc susceptibles de reporter leur démarche de VAE. Pour les candidats de la DRJSCS, DAVA de Lyon et les Universités Lyon 2 et de Savoie, la date de décision de recevabilité étant récente, on suppose qu ils sont encore en parcours de VAE. 14

15 Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et Délais entre la recevabilité et le passage en jury mois en moyenne Parcours pour lesquels une décision de recevabilité a été prononcée entre 2010 et 2012 (décision = recevable ou non recevable) Parcours pour lesquels la décision de recevabilité prononcée est positive Parcours pour lesquels un jury s'est réuni (jury initial) À noter : Sur les candidats présentés en jury initial, 15 délais n ont pu être calculés du fait de dates incohérentes. Délais entre la recevabilité et le passage en jury VAE selon le domaine de certification 3% 4% 2% 45% 49% 41% 44% 40% 47% 5% 2% 2% 6% 2% Ensemble des Sanitaire et social candidats 8% Hors sanitaire et social Légende : 3 mois ou moins Entre 3 et 6 mois entre 7 mois et 1 an entre 1 et 2 ans plus de 2 ans Comme dans l étude précédente des parcours VAE , le délai moyen observé entre la décision de recevabilité et le passage en jury est d environ 13 mois. Les candidats visant une certification du secteur sanitaire et social ont des délais un peu plus longs que les autres candidats : 47% mettent moins d un an pour passer devant un jury VAE, 57% pour les candidats hors sanitaire et social. 15

16 1 RéSULTATS GéNERAUX EN RéGION 1.6. Passage en premier jury et résultats de validation candidats présentés en jury dans le cadre d une première démarche de VAE. Les données portent uniquement sur le premier passage en jury du candidat. Certains peuvent avoir obtenu une validation partielle et se représenter en jury pour obtenir les modules complémentaires. Ces jurys complémentaires ne sont pas comptabilisés dans cette étude. Candidats présentés en jury Validation totale Validation partielle Aucune validation ensemble (58%) (29%) 900 (13%) sexe Femme 73% 71% 80% 74% Homme 27% 29% 20% 26% statut de la personne Salarié 80% 82% 82% 77% Demandeur d'emploi 17% 16% 16% 20% Non salarié 2% 1% 2% 3% Non renseigné 1% 1% 1% 1% âge Moins de 27 ans 7% 6% 8% 6% De 27 à 29 ans 5% 5% 5% 6% De 30 à 39 ans 33% 32% 34% 34% De 40 à 44 ans 22% 22% 24% 20% Plus de 45 ans 33% 34% 29% 34% Les données portent sur le premier jury des candidats à la VAE. Nous ne sommes pas en mesure actuellement d étudier les jurys complémentaires suite à une validation partielle. Note de lecture : Parmi les candidats ayant obtenu une validation partielle, 80% sont des femmes. Comme sur les précédentes étapes, les candidats présentés en jury sont majoritairement des femmes. 80% d entre eux sont salariés. 55% ont 40 ans et plus. La validation partielle est plus fréquente pour les femmes et pour les jeunes de moins de 27 ans Les femmes 10 sont proportionnellement plus représentées parmi les candidats ayant obtenu une validation partielle. Cela est notamment lié à la part importante de femmes visant une certification du domaine sanitaire et social. En effet, pour ce domaine, la part des validations partielles est également élevée (34%). Résultats de validation selon le domaine de certification 13% 29% 58% 14% 34% 52% 11% 23% 66% Ensemble des candidats Sanitaire et social Hors sanitaire et social Légende : Validation totale Validation partielle Refus de validation L analyse statistique «toutes choses égales par ailleurs» effectuée sur la variable «femme» n a pas donné de résultats significatifs. L analyse descriptive apporte néanmoins des éléments sur les résultats de validation liés à la variable «sexe».

17 6 Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et 2012 Comme pour la décision de recevabilité, les candidats de plus de 45 ans ont une probabilité plus élevée, statistiquement, d obtenir une validation totale que les candidats de moins de 27 ans 11. La validation est prononcée sur la base d un dossier de validation et d un entretien avec un jury VAE. On peut supposer que les candidats sont plus en capacité de démontrer leurs compétences professionnelles lorsqu ils ont développé une expérience longue et variée. Par ailleurs, les demandeurs d emploi sont surreprésentés parmi les candidats n ayant obtenu aucune validation. L étude Regards croisés sur la validation partielle 12 a permis d identifier quelques critères liés à la validation partielle : le manque de compétences fondamentales du candidat au regard du référentiel de certification, des mauvaises pratiques ou une description trop superficielle des compétences acquises par l expérience. Ce dernier point pourrait expliquer notamment le fait que les jeunes valident moins totalement que les personnes âgées de 45 ans et plus. La validation totale est plus fréquente pour les niveaux III et IV Résultats de validation selon le niveau visé 3% 14% 17% 9% 11% 43% 40% 25% 23% 33% 54% 46% 58% 68% 56% Niveau I (Diplôme de niveau égal et supérieur à bac+4 ou 5 : master, doctorat, diplôme de grande école ) Niveau II (Diplôme de niveau bac+3 ou 4 : licence, maîtrise ou équivalent) Niveau III (Diplôme de niveau bac+2 : DUT, BTS, écoles des formations sanitaires ou sociales ) Niveau IV (Bac, BP, BT ou équivalent) Niveau V (CAP ou BEP) Légende : Validation totale Validation partielle Refus de validation La part des candidats ayant obtenu une validation totale est plus importante parmi ceux visant une certification de niveau IV. 11- Toutes choses égales par ailleurs, les candidats de moins de 27 ans ont une probabilité 1,6 fois plus élevée d obtenir une validation partielle plutôt qu une validation totale comparativement aux candidats de 45 ans et plus. 12- Regards croisés sur la validation partielle en Rhône-Alpes : enquête qualitative auprès des candidats et des acteurs de la VAE en Rhône-Alpes. Pôle Rhône-Alpes de l'orientation : PRAO ; SPIRITO Véronique

18 1 RéSULTATS GéNERAUX EN RéGION 1.7. Zoom sur les certifications les plus demandées Les certifications les plus demandées ne sont pas nécessairement les plus validées Les 15 certifications listées ci-dessous représentent 60% de l ensemble des certifications demandées Secteur d activité Intitulé de la certification Dossiers ayant obtenu une décision de recevabilité (positive ou négative) Dont décision positive Candidats présentés en premier jury Validation totale Validation partielle Aucune validation de 13 aide soignant % % 50% 21% de auxiliaire de vie sociale % % 32% 4% cap petite enfance % % 26% 10% service aux personnes de éducateur spécialisé % % 28% 18% de auxiliaire de puériculture % % 58% 12% de moniteur éducateur % % 30% 11% de aide médicopsychologique % % 29% 20% échanges et gestion bts assistant de gestion pme pmi % % 31% 18% service aux personnes de éducateur de jeunes enfants % 90 26% 44% 30% communication bac pro secrétariat % % 8% 10% et information commerce vente bts management des unités commerciales % % 10% 9% bts comptabilité gestion des organisations % % 25% 24% échanges et gestion bac pro commerce % % 6% 7% bts négociation et relation client % % 13% 6% diplôme comptabilité et gestion % 89 35% 53% 12% Base : Candidats recevables ayant obtenu une décision de recevabilité en 2010, 2011 ou 2012, hors DRJSCS Jeunesse et Sports. Source : RésoValideur Traitement PRAO DE : diplôme d'état.

19 7 Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et 2012 Les certifications les plus demandées relèvent essentiellement du domaine sanitaire et social. Pour autant, ces certifications ne sont pas celles qui obtiennent les taux de validation totale les plus élevés. Concernant le DE d auxiliaire de puériculture, une expérience en institution est nécessaire pour obtenir la validation totale. Les candidats n ayant pas pu développer cette expérience se voient attribuer une validation partielle. Pour le Diplôme d état d aide-soignant, comme à l étape de recevabilité, le module soin étant une compétence «cœur de métier» attendue par les jurys VAE, cette certification comptabilise une part importante de validation partielle. Le Diplôme d état d éducateur spécialisé présente un taux de validation totale qui reste inférieur à la moyenne régionale (54% contre 58% en moyenne) mais ce taux tend à augmenter d année en année grâce au développement de la professionnalisation des jurys VAE. Le Bac Pro commerce, le Bac Pro secrétariat ainsi que le BTS management des unités commerciales, s ils ne sont pas les plus demandés en VAE, obtiennent un taux de validation totale proche des 90%, tandis que le Diplôme d état d éducateur de jeunes enfants présente le pus fort taux de refus de validation. Certifications les plus demandées et taux de validation totale (1 er jury) 100% 90% BAC pro Commerce Part de validation totale 80% 70% 60% 50% 40% BAC pro Secrétariat BTS Management des Unités BTS Commerciales Négociation et Relation Client BTS Comptabilité Gestion des Organisations BTS Assistant de Gestion PME PMI DE Moniteur Educateur DE Aide Médico- Psychologique DE Educateur Spécialisé CAP Petite enfance DE Auxiliaire de vie sociale 30% DCG Comptabilité et Gestion DE Educateur de Jeunes Enfants DE Auxiliaire de Puériculture DE Aide Soignant 20% Nombre de dossiers ayant obtenu une décision de recevabilité (positive ou négative) En bleu les certifications du domaine sanitaire et social. Note de lecture : Le DE Aide soignant fait partie des certifications les plus demandées (entre 2000 et 2500 demandes) mais il est peu validé totalement en premier jury (moins de 30%). 19

20 1 RéSULTATS GéNERAUX EN RéGION 1.8. Zoom sur les candidats reçus dans un Point Relais Information Conseil pric candidats ayant obtenu une décision de recevabilité avaient préalablement bénéficié d un conseil VAE au sein d un PRIC. Quelques définitions Points Relais Information Conseil (PRIC) : lieux de proximité, neutres et gratuits, qui proposent une information approfondie et un conseil individualisé à toute personne souhaitant faire valider son expérience. Ils permettent de s informer sur tous les aspects de la démarche VAE, de vérifier la pertinence de la validation par rapport à la situation et à au projet de la personne ainsi que de valider des hypothèses de certification en lien avec l expérience. 105 PRIC sont présents sur le territoire rhônalpin, qui est découpé en 27 Zones Territoriales Emploi Formation (ZTEF), soit en moyenne 3 ou 4 PRIC par territoire. Chaque PRIC désigne un référent VAE qui assume la mission d information et de conseil en VAE et qui travaille en interface sous la responsabilité de sa direction avec les autres acteurs de la VAE de son territoire. Parmi les candidats ayant obtenu une décision de recevabilité entre 2010 et 2012, étaient préalablement passés par un PRIC, ce qui représente 20% des candidats. 91% des candidats ayant suivi un conseil ont été déclarés recevables par la suite. Ce taux est identique à celui des candidats qui n ont pas bénéficié d un conseil PRIC. Les demandeurs d emploi ont davantage recours aux PRIC en amont d une démarche de VAE Situation professionnelle des candidats ayant bénéficié d un conseil PRIC 1% 2% 19% 2% 2% 39% 2% 2% 13% 78% 57% 83% Ensemble des candidats Candidats conseillés par un PRIC Candidats non conseillés par un PRIC Légende : Salarié Demandeur d'emploi Non salarié Non renseigné Les demandeurs d emploi s adressent plus souvent à un Point Relais Information Conseil (PRIC) que les autres catégories d actifs. Le réseau Pôle emploi est très représenté parmi les structures labellisées PRIC (19 PRIC actifs sur 102 recensés par exemple en 2012). 89 % des personnes conseillées par le réseau Pôle emploi sont des demandeurs d emploi. 20

21 8 Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et 2012 Les PRIC accueillent un public moins centré sur les certifications du sanitaire et social Un candidat sur deux ayant bénéficié d un conseil VAE au sein d un PRIC vise une certification du domaine des services aux personnes (santé, social, hôtellerie, tourisme, etc.). Cette part est beaucoup plus importante pour les candidats qui n ont pas été conseillés par un PRIC (65%). Les candidats visant une certification du domaine des échanges et de la gestion (commerce, vente, comptabilité, gestion, transport, etc.) sont proportionnellement plus nombreux à être reçus par un PRIC. La VAE pour les certifications du Ministère des Affaires sanitaires et sociales est structurée au niveau national et régional. Le dossier de recevabilité est téléchargeable sur le site de l ASP et les structures d accompagnement sont identifiées en région. Pour cette raison, les candidats dont l expérience recouvre le champ du sanitaire et social ont moins de difficulté à identifier la certification et à engager seuls leur démarche. Domaine de certification visé des candidats ayant bénéficié d un conseil PRIC 12% 13% 4% 5% 4% 6% 5% 9% Légende : 17% 61% Ensemble des candidats Services aux personnes 26% 47% Candidats conseillés par un PRIC Mécanique, électricité, électronique Echanges et gestion 11% 15% 65% Candidats non conseillés par un PRIC Autres Communication et information Niveau de certification visé des candidats ayant bénéficié d un conseil PRIC 46% 19% 36% 27% 48% 18% Le secteur sanitaire et social étant moins représenté parmi les bénéficiaires d un conseil VAE, le niveau V est également moins directement visé par ces candidats. Pour les candidats ayant été conseillés par un PRIC, la répartition des niveaux visés est plus homogène : 36% visent une certification de niveau V, 34% visent un niveau III et 27% un niveau IV. 28% 6% 1% Ensemble des candidats 3% 34% Candidats conseillés par un PRIC 27% 6% 1% Candidats non conseillés par un PRIC Légende : Niveau I Niveau II Niveau III Niveau IV Niveau V 21

22 2 APPROCHE COMPARATIVE DES PARCOURS 2.1. Parcours des femmes / parcours des hommes Femmes Hommes population dont conseillée par un pric 20% 22% recevabilité positive 89% 95% délais recevabilité - jury 3 mois ou moins 2% 2% Entre 3 et 6 mois 5% 9% Entre 7 mois et 1 an 43% 45% Entre 1 et 2 ans 46% 41% Plus de 2 ans 4% 3% passage en jury (parmi les candidats recevables) 49% 47% résultats Validation totale 56% 65% Validation partielle 31% 22% Refus de validation 13% 13% Représentation des parcours des femmes et des hommes Passage PRIC 100% 80% Refus de validation 60% 40% 20% Recevabilité positive 0% Validation partielle Passage en jury 22 Légende : Femmes Hommes Validation totale Les hommes en parcours VAE entre 2010 et 2012 sont proportionnellement plus nombreux à avoir bénéficié d un conseil au sein d un PRIC que les femmes. Par ailleurs, les hommes ont un taux de recevabilité positive plus élevé que les femmes et les délais observés entre la recevabilité et le passage jury sont plus courts. Le poids des certifications du sanitaire et social dans la demande de VAE des femmes influe sur les délais de parcours. Dans ce secteur, les délais observés sont plus longs que pour les autres secteurs (voir partie sur les délais). En termes de validation, les femmes sont proportionnellement plus nombreuses à obtenir une validation partielle comparativement aux hommes.

23 Les certifications les plus demandées Femmes Hommes DE Aide Soignant : 14% (1 531 dossiers) DE Éducateur Spécialisé : 6% (272 dossiers) CAP Petite Enfance : 13% (1 495) BTS Management des unités commerciales : 3% (138) DE Auxiliaire de Vie Sociale : 12% (1 382) DE Moniteur Éducateur : 3% (135) DE Éducateur Spécialisé : 5% (536) BTS Maintenance Industrielle : 3% (126) DE Auxiliaire de Puériculture : 5% (510) BAC Pro Logistique : 2% (107) 39% des certifications visées par les femmes se concentrent sur trois diplômes du domaine sanitaire et social alors que les certifications visées par les hommes sont plus diversifiées Parcours des demandeurs d'emploi / parcours des salariés Demandeurs d emploi Salariés population dont conseillée par un pric 43% 15% recevabilité positive 91% 91% délais recevabilité - jury 3 mois ou moins 2% 2% Entre 3 et 6 mois 6% 6% Entre 7 mois et 1 an 45% 43% Entre 1 et 2 ans 45% 45% Plus de 2 ans 2% 4% passage en jury (parmi les candidats recevables) 44% 50% résultats Validation totale 57% 59% Validation partielle 28% 29% Refus de validation 15% 12% 23

24 2 APPROCHE COMPARATIVE DES PARCOURS Représentation des parcours des demandeurs d'emploi et des salariés Passage PRIC 100% 80% Refus de validation 60% 40% 20% Recevabilité positive 0% Validation partielle Passage en jury Légende : Salariés Demandeurs d'emploi Validation totale Le parcours des demandeurs d emploi est proche de celui des salariés. On constate toutefois que la part des demandeurs d emploi conseillés par un PRIC est largement supérieure à celle des salariés. Ce dispositif de conseil en amont de la démarche VAE semble donc être bien mobilisé par ce public. Par ailleurs, la moitié des salariés ayant obtenu une décision de recevabilité entre 2010 et 2012 sont passés devant le jury, contre 44% des demandeurs d emploi. Les certifications les plus demandées Demandeurs d'emploi CAP Petite Enfance : 12% (381 dossiers) DE Aide Soignant : 6% (195 dossiers) BAC Pro Secrétariat : 5% (158 dossiers) DE Auxiliaire de Vie Sociale : 4% (141 dossiers) BTS Assistant de Gestion PME-PMI : 4% (138 dossiers) Salariés DE Aide Soignant : 14% (1 904 dossiers) DE Auxiliaire de Vie Sociale : 10% (1 357 dossiers) CAP Petite Enfance : 8% (1 081 dossiers) DE Éducateur Spécialisé : 6% (761 dossiers) DE Auxiliaire de Puériculture : 5% (711 dossiers) Les demandeurs d emploi et les salariés visent indifféremment des certifications du domaine sanitaire et social. 24

25 Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et Parcours des moins de 30 ans / parcours des plus de 45 ans Moins de 30 ans Plus de 45 ans population dont conseillée par un pric 18% 21% recevabilité positive 87% 91% délais recevabilité - jury 3 mois ou moins 1% 2% Entre 3 et 6 mois 7% 5% Entre 7 mois et 1 an 44% 44% Entre 1 et 2 ans 44% 45% Plus de 2 ans 4% 4% passage en jury (parmi les candidats recevables) 45% 50% résultats Validation totale 56% 61% Validation partielle 31% 26% Refus de validation 13% 13% Représentation des parcours des moins de 30 ans et des plus de 45 ans Passage PRIC 100% 80% Refus de validation 60% 40% 20% Recevabilité positive 0% Validation partielle Passage en jury Légende : Moins de 30 ans Plus de 45 ans Validation totale Les personnes de plus de 45 ans en parcours VAE sont proportionnellement plus nombreuses à être conseillées par un PRIC en amont du dispositif de VAE que les personnes de moins de 30 ans. Par ailleurs, les plus de 45 ans ont un taux de recevabilité positive plus élevé que les moins de 30 ans. Les candidats de plus de 45 ans sont proportionnellement plus nombreux à aller jusqu au jury de VAE que les jeunes de moins de 30 ans. En termes de validation, les moins de 30 ans sont proportionnellement plus nombreux à obtenir une validation partielle comparativement aux plus de 45 ans. 25

26 2 APPROCHE COMPARATIVE DES PARCOURS Les certifications les plus demandées Moins de 30 ans DE Aide Soignant : 16% (369 dossiers) DE Auxiliaire de Puériculture : 9% (209 dossiers) DE Auxiliaire de Vie Sociale : 8% (188 dossiers) DE Moniteur Éducateur : 5% (105 dossiers) DE Éducateur Spécialisé : 4% (101 dossiers) Plus de 45 ans DE Aide Soignant : 14% (782 dossiers) DE Auxiliaire de Vie Sociale : 12% (674 dossiers) CAP Petite Enfance : 10% (553 dossiers) DE Éducateur Spécialisé : 4% (202 dossiers) DE Auxiliaire de Puériculture : 3% (174 dossiers) Quel que soit l âge des candidats, les diplômes d état d aide-soignant et d auxiliaire de vie sociale sont les plus demandés Parcours des candidats visant une certification dans deux domaines différents : sanitaire et social et industrie Domaines de formation des certifications de l industrie disponibles en annexe 2 (p.29). Certifications du domaine sanitaire et social Certifications du domaine industrie sanitaire et social Certifications population dont conseillée par un pric 15% 25% recevabilité positive 86% 98% délais recevabilité - jury 3 mois ou moins 2% 1% Entre 3 et 6 mois 5% 6% Entre 7 mois et 1 an 40% 42% Entre 1 et 2 ans 49% 48% Plus de 2 ans 4% 3% passage en jury (parmi les candidats recevables) 47% 53% résultats Validation totale 52% 71% Validation partielle 34% 17% Refus de validation 14% 12% 26

27 Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et 2012 Représentation des parcours visant une certification du domaine sanitaire et social et du domaine industrie Passage PRIC 100% 80% Refus de validation 60% 40% 20% Recevabilité positive 0% Validation partielle Passage en jury Validation totale Légende : Sanitaire et social Industrie Le nombre de candidats visant une certification du sanitaire et social est beaucoup plus important que celui visant une certification de l industrie. Proportionnellement, ce sont les candidats visant une certification du domaine de l industrie qui ont le plus sollicité un conseil VAE au sein d un PRIC. Par ailleurs, les candidats visant une certification relevant du domaine de l industrie ont un taux de recevabilité positive plus élevé que ceux visant une certification du sanitaire et social. Les candidats visant une certification de l industrie sont proportionnellement plus nombreux à passer devant un jury de VAE. En termes de validation, les candidats visant une certification du sanitaire et social sont proportionnellement plus nombreux à obtenir une validation partielle comparativement aux candidats visant une certification de l industrie. Les certifications les plus demandées Domaine sanitaire et social DE Aide Soignant : 23% (2 164 dossiers) DE Auxiliaire de Vie Sociale : 16% (1 531 dossiers) CAP Petite Enfance : 16% (1 507 dossiers) DE Éducateur Spécialisé : 9% (848 dossiers) DE Auxiliaire de Puériculture : 9% (819 dossiers) Domaine de l industrie BTS Maintenance Industrielle : 10% (131 dossiers) BTS Assistance Technique d Ingénieur : 9% (114 dossiers) BTS Électrotechnique : 5% (66 dossiers) BAC Pro Pilotage des Systèmes de Production Automatisée : 4% (54 dossiers) BAC Pro Électrotechnique, Énergie, Équipements Communicants : 4% (50 dossiers) 27

28 annexes Annexe 1 : Liste des certifications VAE du secteur sanitaire et social Intitulé des certifications visées BAC professionnel Accompagnement, soins et services à la personne BAC professionnel Optique lunetterie BAC professionnel Prothèse dentaire BAC professionnel Services de proximité vie locale BEP Accompagnement, soins et services à la personne BEP Carrières sanitaires et sociales Brevet Professionnel Prothésiste dentaire BTS Analyse de biologie médicale BTS Diététique BTS Economie sociale familiale BTS Opticien lunetier BTS Podo-orthésiste BTS Prothésiste orthésiste BTS Services et prestations sanitaires et sociales CAP Agent prévention médiation CAP Assistant technique en milieux familial et collectif CAP Petite enfance Diplôme d'état CESF Conseiller économie sociale et familiale Diplôme d'état Éducateur spécialisé Diplôme d'état Éducateur technique spécialisé Diplôme d'état Moniteur éducateur Mention Complémentaire Aide à domicile Certificat d'aptitude Professionnelle Agricole Services en milieu rural Diplôme d'état Aide médico-psychologique Diplôme d'état Aide soignant Diplôme d'état Assistant de service social Diplôme d'état Assistant familial Diplôme d'état Auxiliaire de puériculture Diplôme d'état Auxiliaire de vie sociale Diplôme d'état Éducateur de jeunes enfants Encadrement et responsable d'unité d'intervention sociale (CAFERUIS) Diplôme d'état en Ingénierie sociale Diplôme d'état Médiateur familial (DEMF) Préparateur en pharmacie hospitalière (DPPH) Technicien de l'intervention sociale et familiale (DETISF) Titre Assistant(e) de vie aux familles Titre Conseiller(ère) en insertion professionnelle Titre Encadrant technique d'insertion Titre Technicien(ne) médiation services Licence Professionnelle intervention sociale Licence Professionnelle santé Licence Professionnelle sciences humaines et sociales - santé Master Promotion et éducation de la santé Nom du certificateur Agriculture Affaires sanitaires et sociales Affaires sanitaires et sociales Affaires sanitaires et sociales Affaires sanitaires et sociales Affaires sanitaires et sociales Affaires sanitaires et sociales Affaires sanitaires et sociales Affaires sanitaires et sociales Affaires sanitaires et sociales Affaires sanitaires et sociales Affaires sanitaires et sociales Affaires sanitaires et sociales Travail Emploi Travail Emploi Travail Emploi Travail Emploi Enseignement supérieur Enseignement supérieur Enseignement supérieur Enseignement supérieur 28

29 Les parcours VAE en Rhône-Alpes entre 2010 et 2012 Annexe 2 : Domaines de formation des certifications de l industrie On retrouve des certifications du domaine industrie parmi les certificateurs suivants :, Agriculture, Travail-Emploi, Enseignement supérieur. spécialités pluritechnologiques de la production Technologies industrielles fondamentales (BTS technico-commercial, BTS conception de produits industriels ) Technologies de commandes des transformations industrielles (Bac pro pilotage des systèmes de production automatisée ) transformations Spécialités pluritechnologiques des transformations (BTS techniques physiques pour l'industrie et le laboratoire Transformations chimiques et apparentées (BTS chimiste, BTS bio analyse et contrôle ) Métallurgie (CAP conduite de systèmes industriels option fabrication-assemblage ) Plasturgie, matériaux composites (BTS industries plastiques Europlastic) Papier, carton (BTS industries du papier) Énergie, génie climatique (CAP froid et climatisation, BTS fluide, énergie, environnement ) matériaux souples Spécialités pluritechnologiques matériaux souples (BTS industrie des matériaux souples option modélisme industriel ) Textile (BTS productique textile ) Habillement (CAP prêt-à-porter ) Cuirs et peaux (BAC pro métiers du cuir ) mécanique, électricité, électronique Spécialités pluritechnologiques mécanique-électricité (Bac pro microtechniques, BTS assistance technique d ingénieur ) Mécanique générale et de précision, usinage (BAC pro technicien d usinage ) Moteurs et mécanique auto (BTS après-vente automobile, option véhicules particuliers Mécanique aéronautique et spatiale (BTS aéronautique ) Structures métalliques (Bac pro réalisation d ouvrages chaudronnes et de structures métalliques ) Électricité, électronique (BTS électrotechnique ) Liste établie selon la nomenclature des spécialités de formation. 29

la vae en franche-comté

la vae en franche-comté emploi formation insertion Franche-comté CHIFFREs sur la vae en franche-comté En 2014, 800 Francs-Comtois se sont lancés dans une démarche Vae en bénéficiant, pour certains, d'un entretien conseil au préalable.

Plus en détail

les dossiers thématiques de l académie de Rennes Validation des acquis de l expérience - Éducation nationale 657 candidats présentés en jury en 2014

les dossiers thématiques de l académie de Rennes Validation des acquis de l expérience - Éducation nationale 657 candidats présentés en jury en 2014 les dossiers thématiques de l académie de Rennes avril 2015 la une voie d accès aux diplômes Validation des acquis de l expérience - Éducation nationale 657 candidats présentés en jury en 2014 116 diplômes

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE EN REGION CENTRE TABLEAU DE BORD 2010

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE EN REGION CENTRE TABLEAU DE BORD 2010 LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE EN REGION CENTRE TABLEAU DE BORD 2010 Ce document rassemble quelques données relatives à l organisation de la validation des acquis de l expérience en région Centre,

Plus en détail

L accueil VAE dans la démarche lycée des métiers

L accueil VAE dans la démarche lycée des métiers Formation L accueil VAE dans la démarche lycée des métiers RÉUSSIR SON PARCOURS VAE et Lycée des métiers Labellisation des établissements selon 4 critères fondamentaux : Offre cohérente de formations technologiques

Plus en détail

Les candidats à la Validation des Acquis de l Expérience en Rhône-Alpes

Les candidats à la Validation des Acquis de l Expérience en Rhône-Alpes PREMIÈRE ANALYSE DES PARCOURS VAE MENÉE EN RÉGION 2 0 0 7 2 0 0 8 2 0 0 9 Les candidats à la Validation des Acquis de l Expérience en Rhône-Alpes Quels parcours pour quels résultats? Préambule Présentation

Plus en détail

Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs

Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs 2012 emploi formation insertion Franche-Comté Ce tableau de bord de la Vae fournit les données de l année 2011. La première

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Présentation VAE Réseau EUROGUIDANCE CENTRE INFFO 18 juin 2014 Antenne Conseil en VAE de Paris PLAN DE LA PRESENTATION Les apports de la loi 2002 sur la VAE p.3

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

I. Dispositif. Les différents chèques et leur utilisation

I. Dispositif. Les différents chèques et leur utilisation Bilan du dispositif Chèque Individuel VAE 2007-2010 I. Dispositif De part une politique volontariste, la Région propose depuis 2007 une aide pour la phase d accompagnement avant le jury (accompagnement

Plus en détail

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP

Bac BEP CAP. Certification. Tertiaire. Sanitaire et social alidation. Parti. Parcours. Réussite VAE. Titre professionnel. Diplôme. Durée parco BEP CAP ac Parcours Sanitaire et social alidation des personnes ayant passé un jury au cours de l année 2009 en Bretagne MARS 2012 Certification Bac Réussite Sanitaire et social Validation Parcours Certification

Plus en détail

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 2 L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 Sept mois après la fin d une formation professionnelle

Plus en détail

Les éducateurs spécialisés En région Centre

Les éducateurs spécialisés En région Centre Les éducateurs spécialisés En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement

Plus en détail

Sanitaire et Social. Tableau de bord Formation. en Provence Alpes Côte d'azur. En ligne. Décembre 2011. L essentiel

Sanitaire et Social. Tableau de bord Formation. en Provence Alpes Côte d'azur. En ligne. Décembre 2011. L essentiel BULLETIN DU SANITAIRE ET SOCIAL EN PROVENCE ALPES CÔTE D AZUR n 4 Décembre 211 Tableau de bord Formation En ligne Sanitaire et Social en Provence Alpes Côte d'azur Pour cette troisième édition, le tableau

Plus en détail

Les étudiants en formation aux métiers éducatifs en Bretagne en 2012

Les étudiants en formation aux métiers éducatifs en Bretagne en 2012 N 19 / Juin 2014 L'INFO STATISTIQUE Les étudiants en formation aux métiers éducatifs en Bretagne en 2012 En 2012, la Bretagne accueille plus d'un millier d'étudiants en formation aux métiers d'éducateur

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et conduite de projet en PME-PMI de l Université Lille 2 - Droit et Santé Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Haute Normandie Années 2008 2009 2010

Haute Normandie Années 2008 2009 2010 Haute Normandie Années 2008 2009 2010 Crefor Haute-Normandie Avant-Propos 1 2 Crefor Haute-Normandie 3 4 Haute Normandie Années 2008 2009 2010 Crefor Pôle Régional des savoirs 115 Boulevard de l Europe

Plus en détail

Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015?

Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015? Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015? n 198 - janvier 2012 Annexe Sommaire : - Documentation «fiches par domaine professionnel»... 2 - Fiches :... 6 o Agriculture, marine, pêche (A)... 6 o

Plus en détail

Le développement de la validation des acquis de l expérience marque une pause en 2007

Le développement de la validation des acquis de l expérience marque une pause en 2007 note d information 09.14 MAI En 2007, 21 967 dossiers déclarés recevables et déposés par des candidats à l obtention d un diplôme de l enseignement professionnel ou technologique de l Éducation nationale

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses JANVIER 2014 N 002 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LA VAE EN 2012 DANS LES MINISTÈRES CERTIFICATEURS Plus de 250 000 personnes

Plus en détail

En région Auvergne, le service d information conseil en VAE est assuré à différents niveaux par :

En région Auvergne, le service d information conseil en VAE est assuré à différents niveaux par : Tableau de bord de la VAE Région Auvergne Année 2006 Réalisation CARIF OREF Auvergne Centre de ressources VAE Ce document compile une partie des données relatives à l organisation de la Validation des

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Santé. 365 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Santé. 365 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Santé 365 Profil du domaine professionnel Santé Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en six grands groupes de professions. Les principaux

Plus en détail

Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs

Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs Tableau de bord Vae en Franche-Comté Points relais conseil et Certificateurs 2013 emploi formation insertion Franche-Comté Ce tableau de bord de la Vae fournit les données de l année 2012. La première

Plus en détail

Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire

Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire Les techniciens de laboratoire médical En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «Le technicien de laboratoire médical participe à la réalisation technique d'un examen de biologie médicale

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LA FORMATION PROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE La loi 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle Les mesures de cette loi sont, pour certaines, directement inspirées de l accord national interprofessionnel

Plus en détail

POURSUITES D ÉTUDES. Après s un bac professionnel. Après le bac technologique ST2S

POURSUITES D ÉTUDES. Après s un bac professionnel. Après le bac technologique ST2S POURSUITES D ÉTUDES Après s un bac professionnel Après le bac technologique ST2S ENTRÉE E EN BTS Quelques règlesr Les bachelierstechnologiques sont prioritaires pour l'entrée e en BTS et ils doivent tous

Plus en détail

Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle

Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle Depuis le Loi du 17 janvier 2002, le Répertoire national

Plus en détail

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique Les aides médico-psychologiques En région Centre La profession en quelques mots «L aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d accompagnement et d aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013 La formation aux professions sociales en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2011 Septembre 2013 PRÉFET DE LA RÉGION Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations

Plus en détail

Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire

Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «Le conseiller en économie sociale familiale (CESF) est un travailleur social qualifié dont

Plus en détail

Licence professionnelle Management et ingénierie des systèmes de production

Licence professionnelle Management et ingénierie des systèmes de production Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence professionnelle Management et ingénierie des systèmes de production Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ZOOM sur les métiers du BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

Formation et emploi des jeunes dans les pays méditerranéens

Formation et emploi des jeunes dans les pays méditerranéens Formation et emploi des jeunes dans les pays méditerranéens Fiche pays système d éducation et de formation : Tunisie Yusuf Kocoglu, Lead, Université du Sud Toulon-Var Décembre 2014 Rapport commandité par

Plus en détail

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations en Île de France 5. Conseiller en économie sociale familiale 11. Assistant de service social 17

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations en Île de France 5. Conseiller en économie sociale familiale 11. Assistant de service social 17 La formation aux professions sociales en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2013 Août 2015 Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations en Île de France 5

Plus en détail

à Parcours des bacheliers professionnels

à Parcours des bacheliers professionnels #32 #21 observatoire régional Synthèse régionale février avril 2013 2012 à Parcours des bacheliers professionnels Néo-bacheliers professionnels aquitains 2006 entrés d l enseignement supérieur en 2006-2007

Plus en détail

J ai le diplôme d Aide-soignant

J ai le diplôme d Aide-soignant J ai le diplôme d Aide-soignant Un diplôme de niveau V (CAP/ BEP) Ecrites Orales Ambulancier (Diplôme Oui Oui sur 8 Oui 3 sur 6 Assistant Familial (Diplôme Oui (épreuve de culture générale) 6 sur 8 Possibilité

Plus en détail

La VAE en Auvergne. Bilan de l activité de validation en Auvergne Année 2011

La VAE en Auvergne. Bilan de l activité de validation en Auvergne Année 2011 La VAE en Auvergne Bilan de l activité de validation en Auvergne Année 2011 Ce bilan a été réalisé grâce aux données fournies par les principaux organismes valideurs régionaux (cidessous) délivrant des

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Que faire après un BTS SP3S?

Que faire après un BTS SP3S? Que faire après un BTS SP3S? CDI LA TRONCHE 2015-2016 Retrouvez ce document sur le portail documentaire du CDI La Tronche : http://vps61320.ovh.net/index.php?lvl=infopages&pagesid=12 LICENCES La licence

Plus en détail

PROJET DE VALORISATION DES ANIMATEURS D EPN PAR LA VAE

PROJET DE VALORISATION DES ANIMATEURS D EPN PAR LA VAE PROJET DE VALORISATION DES ANIMATEURS D EPN PAR LA VAE 1 UN PROJET COLLECTIF DE VAE Ce projet a été co-construit avec la plate-forme des certificateurs de Rhône-Alpes et la Coordination Rhône-Alpes de

Plus en détail

Maîtrise Sciences de Gestion

Maîtrise Sciences de Gestion Maîtrise Sciences de Gestion La population de diplômés de l IUP Sciences de Gestion est de 64 pour l année 003 pour les deux options confondues, contrôle de gestion audit et ingénierie comptable et financière,

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS PRÉALABLES à l élaboration de votre projet professionnel

QUELQUES CONSEILS PRÉALABLES à l élaboration de votre projet professionnel CIF 2008 CBC VAE PRÉSENTATION DU FAF.TT 1 Qu est ce que le FAF.TT? Le FAF.TT vous conseille et vous accompagne dans la construction de votre parcours de professionnalisation. Créé en 1983, le Fonds d assurance

Plus en détail

BILAN 2005 DES ACTIVITES DE VALIDATION

BILAN 2005 DES ACTIVITES DE VALIDATION VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE EN LORRAINE BILAN 2005 DES ACTIVITES DE VALIDATION Centre régional de ressources INFFOLOR VAE en Lorraine CdR 03/06 1 CADRE DU BILAN CERTIFICATEURS CONCERNES Ce bilan

Plus en détail

Objectifs pédagogiques. Admission. Baccalauréat DAEU ou équivalent. Candidature. Organisation des études en DUT

Objectifs pédagogiques. Admission. Baccalauréat DAEU ou équivalent. Candidature. Organisation des études en DUT 2014-2017 Institut Universitaire de Technologie Carrières Sociales Place Robert Schuman - BP 4006 76610 - Le Havre 02.32.74.46.00 - Fax 02.32.74.46.71 Secrétariat administratif iut-sec-cs@univ-lehavre.fr

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2008 DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE en Poitou-Charentes

TABLEAU DE BORD 2008 DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE en Poitou-Charentes TABLEAU DE BORD 2008 DE LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE en Poitou-Charentes Précautions de lecture : Ce tableau de bord constitue une photographie des données d activité enregistrées pour l année

Plus en détail

information Une information générale dispensée largement qui a suscité un intérêt croissant

information Une information générale dispensée largement qui a suscité un intérêt croissant note d information 04.13 MAI www.education.gouv.fr/stateval En 2002, 58 463 personnes ont reçu une information sur la validation des acquis, soit 52 % de plus qu en 2001, et 30 800 ont retiré un dossier.

Plus en détail

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE Données de cadrage Taux de chômage en décembre 1996 13, % pour Poitou-Charentes contre 1,7 % pour la France 15,1 % pour la Charente-Maritime 13,5 % pour la Charente 1 % pour la Vienne 11,6 % pour les Deux-Sèvres

Plus en détail

Licence professionnelle Développement commercial international de la PME-PMI

Licence professionnelle Développement commercial international de la PME-PMI Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Développement commercial international de la PME-PMI Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 n o 21 2015 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 75,2% TAUX D EMPLOI 17% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 5,2% TAUX D INACTIVITE 2,6% O B S E R VATO I R E Etude réalisée

Plus en détail

Licence professionnelle Management opérationnel des entreprises

Licence professionnelle Management opérationnel des entreprises Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management opérationnel des entreprises Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Licence professionnelle Coordinateur de projets en système d information

Licence professionnelle Coordinateur de projets en système d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coordinateur de projets en système d information Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

PROMOTIONS 2008 2010 CARCASSONNE

PROMOTIONS 2008 2010 CARCASSONNE Année scolaire 2010/2011 ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES ANCIENS STIDIENS PROMOTIONS 2008 2010 CARCASSONNE Enquête réalisée dans le cadre des cours de «Complément de Statistique» par les étudiants de première

Plus en détail

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Alertes sur la dégradation de la situation de l emploi dans les ZUS En juillet 2012, l augmentation du chômage dans

Plus en détail

L ENREGISTREMENT D UNE CERTIFICATION AU RNCP

L ENREGISTREMENT D UNE CERTIFICATION AU RNCP L ENREGISTREMENT D UNE CERTIFICATION AU RNCP Evelyne LAVIE - Direccte Aquitaine - Correspondante CNCP en Aquitaine Bernadette LOUSTALOT - Aquitaine Cap métiers - Chargée de mission VAE 17 novembre 2015

Plus en détail

LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE

LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE LIMOUSIN LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE QUELS DISPOSITIFS DE FORMATION, POUR QUELLE SITUATION PROFESSIONNELLE? «LES AGENTS BÉNÉFICIENT CHAQUE ANNÉE D UN ENTRETIEN DE FORMATION AVEC LEUR SUPÉRIEUR

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 24,1 % de la population 10,2 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE REIMS Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 323 079 1 338 844

Plus en détail

Le passeport Orientation et Formation

Le passeport Orientation et Formation Le passeport Orientation et Formation Sommaire Le passeport Orientation et Formation : de quoi s agit-il? Quels sont les avantages à construire son passeport Orientation et Formation? Comment utiliser

Plus en détail

Vae : analyse. des parcours. Franche-Comté. emploi formation insertion. en Franche-Comté 2014

Vae : analyse. des parcours. Franche-Comté. emploi formation insertion. en Franche-Comté 2014 Vae : analyse des parcours en Franche-Comté 2014 emploi formation insertion Franche-Comté 1 2 Méthodologie Depuis la mise en œuvre de la Vae et des Prc, Efigip est chargé de la collecte des données relatives

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2007

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2007 StatEA N 08-04 Avril 2008 BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE L enquête 2007 auprès des diplômés BAC PRO sortis en 2003 confirme la finalité

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

Les étudiants en formation de santé En région Centre de 2009 à 2012

Les étudiants en formation de santé En région Centre de 2009 à 2012 Les étudiants en formation de santé En région Centre de 2009 à 2012 Méthodologie La direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques (DREES) mène annuellement une enquête auprès

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** Octobre 2014 Juin 2016. Promotion 2016

PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** Octobre 2014 Juin 2016. Promotion 2016 PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** Octobre 2014 Juin 2016 Promotion 2016 Début de la formation : le lundi 20 octobre 2014 INSCRIPTIONS A L ADMISSION

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

LA VAE EN 2006 DANS LES MINISTÈRES CERTIFICATEURS : 26 000 candidats ont obtenu un titre ou diplôme

LA VAE EN 2006 DANS LES MINISTÈRES CERTIFICATEURS : 26 000 candidats ont obtenu un titre ou diplôme Octobre 2008 - N 44.3 LA VAE EN 2006 DANS LES MINISTÈRES CERTIFICATEURS : 26 000 candidats ont obtenu un titre ou diplôme En 2006, 48 000 candidats se sont présentés devant un jury en vue de l obtention,

Plus en détail

Donnez de la valeur à votre expérience professionnelle

Donnez de la valeur à votre expérience professionnelle Donnez de la valeur à votre expérience professionnelle préfet de la région pays de la loire DIRECTION régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi 16pagesA5_juillet2012_avenant.indd

Plus en détail

ZOOM L INDUSTRIE. sur les métiers de. Bilan 2014 Bretagne

ZOOM L INDUSTRIE. sur les métiers de. Bilan 2014 Bretagne 1 ZOOM sur les métiers de L INDUSTRIE Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 2 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 10 10 10 10 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

Licence professionnelle Responsable de services généraux

Licence professionnelle Responsable de services généraux Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Responsable de services généraux Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L EDUCATION

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines et paie

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines et paie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion des ressources humaines et paie Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Professions immobilières, constructions, environnement et développement durable de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019

Plus en détail

Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire

Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «L auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l infirmier ou de la puéricultrice. Il réalise

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE

AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE NOTICE DESCRIPTIVE DE FORMATION AIDE MÉDICO-PSYCHOLOGIQUE RENTREE DE JANVIER 2015 Structure d Aide à Domicile 1. Le métier d Aide- Médico-Psychologique L aide médico-psychologique (A.M.P.) exerce une fonction

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de la chaîne logistique de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

La VAE en Auvergne. Bilan de l activité de validation en Auvergne

La VAE en Auvergne. Bilan de l activité de validation en Auvergne La VAE en Auvergne Bilan de l activité de validation en Auvergne Année 2007 Ce bilan a été réalisé grâce aux données fournies par les principaux organismes valideurs régionaux (cidessous) ayant délivré

Plus en détail

Licence pro commerce électronique

Licence pro commerce électronique Licence pro commerce électronique Enquête réalisée par le ministère sur l ensemble des licences professionnelles françaises. L analyse locale pour l UBS est réalisée par l observatoire en 005. Certaines

Plus en détail

Enquête OIP 2007 : Licence professionnelle Logistique Organisation Gestion Industrielle et Qualité

Enquête OIP 2007 : Licence professionnelle Logistique Organisation Gestion Industrielle et Qualité Enquête OIP 2007 : Licence professionnelle Logistique Organisation Gestion Industrielle et Qualité En 2004-2005, 26 étudiants ont suivi la licence professionnelle LOGIQ.25 ont répondu au questionnaire,

Plus en détail

Analyse de l'insertion

Analyse de l'insertion MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Analyse de l'insertion Cheminement scolaire et insertion professionnelle des diplômés du Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) Gestion

Plus en détail

EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL FICHE METIER ZOOM SUR LES INFIRMIERS DIPLOMES D'ETAT (SALARIES)

EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL FICHE METIER ZOOM SUR LES INFIRMIERS DIPLOMES D'ETAT (SALARIES) FICHE METIER EMPLOI, FORMATION DANS LE SECTEUR SANITAIRE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL ZOOM SUR LES INFIRMIERS DIPLOMES D'ETAT (SALARIES) SEPTEMBRE 2015 Contexte Avec le contrat d objectifs Emploi Formation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Géomatique et environnement de l Université Paris 1 - Panthéon- Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion de projets innovants

Licence professionnelle Gestion de projets innovants Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion de projets innovants Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Le Certificat de qualification professionnelle «Animateur d Athlétisme» Option «Ecole d Athle» Option «Athlé loisirs»

Le Certificat de qualification professionnelle «Animateur d Athlétisme» Option «Ecole d Athle» Option «Athlé loisirs» Le Certificat de qualification professionnelle «Animateur d Athlétisme» Option «Ecole d Athle» Option «Athlé loisirs» (Nouveau diplôme permettant l encadrement rémunéré à temps partiel et sur un secteur

Plus en détail

ZOOM SUBANOR 2008-3 Parcours de formation des bacheliers professionnels selon le domaine du baccalauréat

ZOOM SUBANOR 2008-3 Parcours de formation des bacheliers professionnels selon le domaine du baccalauréat ZOOM SUBANOR 2008-3 Parcours de formation des bacheliers professionnels selon le domaine du baccalauréat académie Rouen MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA

Plus en détail

Présentation de l enquête sur la formation des adultes de 2012

Présentation de l enquête sur la formation des adultes de 2012 Présentation de l enquête sur la formation des adultes de 2012 L enquête sur la formation des adultes de 2012 a été élaborée conjointement par l Insee et la Dares. La collecte a eu lieu d avril à juin

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion de projet et conduite de travaux de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

Recrutement Insertion Professionnalisation 1 TYPOLOGIE DES PUBLICS

Recrutement Insertion Professionnalisation 1 TYPOLOGIE DES PUBLICS Recrutement Insertion Professionnalisation 1 TYPOLOGIE DES PUBLICS 2 BENEFICIAIRES DU REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE La convention signée entre le Conseil Général et le CIMAP a permis de développer la qualification

Plus en détail

Les formations en éducation à l environnement

Les formations en éducation à l environnement Les formations en éducation à Il faut d abord une solide motivation pr exercer un métier lié à l éducation à, être animé d un idéal, car dans ce champ professionnel on fonctionne avec des valeurs de respect

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Automatique et informatique industrielle de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

REFLET. Net.Doc REFLET. Le baccalauréat professionnel : état des lieux avant la réforme 57.15

REFLET. Net.Doc REFLET. Le baccalauréat professionnel : état des lieux avant la réforme 57.15 Net.Doc REFLET 57.15 Le baccalauréat professionnel : état des lieux avant la réforme Fiche descriptive 15 18 e CPC - Autres activités des services Céline Floriani Jean-Louis Kirsch Françoise Kogut-Kubiak

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants V0Z-Aides-soignants Synthèse Les aides-soignants délivrent aux patients hospitalisés l ensemble des soins à caractère non médical. Les aides puéricultrices qui travaillent en crèche sont comprises dans

Plus en détail

Formation diplômante

Formation diplômante 75 Bd Lamartine 72 000 Le Mans 06 11 71 88 45 / 02 43 47 00 30 Formation diplômante Technicien Médiation de Services Titre professionnel inscrit au Registre National des Certifications Professionnelles

Plus en détail

N 2016-01. Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi

N 2016-01. Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2016-01 Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi Enquête en ligne réalisée en mai 2015. L INSERTION

Plus en détail

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant

Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Technicien coordinateur de l aide psycho-sociale à l aidant Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Médiation et gestion de projets culturels dans la zone océan indien de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019

Plus en détail

Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES

Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES Avant propos Les 26 missions locales du Nord-Pas de Calais remplissent une mission de service public pour l insertion

Plus en détail

L étude SUBANOR (suivi des bacheliers normands) vise à informer les acteurs et partenaires

L étude SUBANOR (suivi des bacheliers normands) vise à informer les acteurs et partenaires Edito L étude SUBANOR (suivi des bacheliers normands) vise à informer les acteurs et partenaires du système éducatif sur le parcours des bacheliers de l académie de Rouen. Des enquêtes par questionnaire

Plus en détail

Autres spécialistes de la rééducation (PCS 432C et 432D)

Autres spécialistes de la rééducation (PCS 432C et 432D) Autres spécialistes de la rééducation (PCS 432C et 432D) Conditions d'emploi partiel 22% Statut Salariés 50% Non-salariés 50% Types de contrat Autres 2% CDD 9% complet 78% CDI 89% Autres : Salarié apprenti

Plus en détail

document La formation aux professions sociales en 2013 de travail SÉRIE STATISTIQUES N 193 JANVIER 2015

document La formation aux professions sociales en 2013 de travail SÉRIE STATISTIQUES N 193 JANVIER 2015 Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques DREES document de travail SÉRIE STATISTIQUES N 193 JANVIER 2015 La formation aux professions sociales en 2013 Sandra Nahon Direction

Plus en détail

Licence professionnelle Libraire

Licence professionnelle Libraire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Libraire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant gestionnaire des flux internationaux de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague

Plus en détail