Mobile A2 GUIDE PÉDAGOGIQUE. Laurence Alemanni. Catherine Girodet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mobile A2 GUIDE PÉDAGOGIQUE. Laurence Alemanni. Catherine Girodet"

Transcription

1 Mobile A2 GUIDE PÉDAGOGIQUE Laurence Alemanni Catherine Girodet

2 Sommaire INTRODUCTION MÉTHODOLOGIQUE... 3 UNITÉ 0 Mobilisons-nous!...17 UNITÉ 1 Les uns, les autres UNITÉ 2 Amis, amours, portable!...39 UNITÉ 3 Voyager autrement...53 UNITÉ 4 Trouver un emploi...67 UNITÉ 5 Nature et environnement...85 UNITÉ 6 Bien dans sa peau UNITÉ 7 Quelle poisse! UNITÉ 8 Les nouveaux travailleurs UNITÉ 9 À vendre! À échanger! UNITÉ 10 Arts et culture Table des crédits photographiques Couverture : Nikolaï Larin/Imagezoo/GettyImages Édition : Adélaïde Lebuy Mise en page : Text oh «Le photocopillage, c est l usage abusif et collectif de la photocopie sans autorisation des auteurs et des éditeurs. Largement répandu dans les établissements d enseignement, le photocopillage menace l avenir du livre, car il met en danger son équilibre économique. Il prive les auteurs d une juste rémunération. En dehors de l usage privé du copiste, toute reproduction totale ou partielle de cet ouvrage est interdite.» «La loi du 11 mars 1957 n autorisant, aux termes des alinéas 2 et 3 de l article 41, d une part, que les copies ou reproductions strictement réservées à l usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective» et, d autre part, que les analyses et courtes citations dans un but d exemple et d illustrations, «toute représentation ou reproduction intégrale, ou partielle, faite sans le consentement de l auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause, est illicite.» (alinéa 1 er de l article 40) «Cette représentation ou reproduction par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivants du Code pénal.» Les Éditions Didier, Paris 2012 ISBN :

3 Introduction méthodologique I. Présentation générale La collection Mobile est destinée aux adultes et jeunes adultes. Mobile est une méthode légère : elle propose un apprentissage rapide et ciblé. Mobile A1 s adresse à un utilisateur de niveau débutant en Français Langue Étrangère (FLE), et couvre le niveau A1 («élémentaire») du Cadre Européen Commun de Références pour les langues (CECR) en 80 heures. Mobile A2 s adresse à un utilisateur de niveau A1 «élémentaire» et couvre le niveau A2 du CECR en 80 heures. A / MÉTHODOLOGIE : PRINCIPES GÉNÉRAUX 1. Un processus d apprentissage conçu pour : faciliter le développement des compétences communicatives (linguistiques, sociolinguistiques, pragmatiques) et socioculturelles ; transmettre les outils nécessaires à la découverte de la langue, à l accès aux sens de la langue cible dans ses différentes composantes ; communiquer simplement. 2. Un accès immédiat à des «manières de dire» : une exposition soutenue au lexique et aux expressions ; un réemploi immédiat en contexte ; la garantie d un entraînement optimal. 3. La langue au service de la communication Mobile fait le choix d une approche actionnelle, d une démarche de découverte et met l accent sur l interculturalité de manière transversale. L apprenant a besoin de la langue pour agir et devenir autonome dans son environnement social et professionnel. Grâce à un enseignement-apprentissage par les tâches, ainsi que par une réflexion sur la langue-culture, Mobile permet le transfert de ces savoir-faire et savoirêtre dans d autres situations de la réalité quotidienne. L enseignant et l apprenant sont les acteurs de cet enseignement-apprentissage mais également les acteurs d un environnement social commun. Ils sont aussi des médiateurs culturels. L enseignant est un guide dans cette démarche. a. L approche actionnelle Chaque unité a pour finalité une tâche finale à accomplir, elle est individuelle ou collaborative. Les compétences langagières pour réaliser cette tâche finale sont développées principalement par le biais de trois «leçons» aboutissant chacune à une tâche intermédiaire. Ces tâches intermédiaires sont ancrées dans la réalité quotidienne de l apprenant et le préparent à la tâche finale. b. La réflexion sur la langue-culture L enseignement-apprentissage de la grammaire et du lexique passe par une démarche inductive : de la découverte à la conceptualisation, de la forme au sens et du sens vers la forme. 3

4 Mobile permet à l enseignant de guider l apprenant dans l analyse d un corpus à partir duquel seront formulées les règles d utilisation. L apprenant découvre alors le fonctionnement de la langue dans toutes ses composantes. Cette démarche est mise en place de façon balisée dans les «leçons» ou double-pages Découvrir, Exprimer, Échanger en quatre étapes : rubrique Repérer = phase d observation et de compréhension globale ; rubrique Comprendre : phase de compréhension finalisée et de conceptualisation ; rubrique Pratiquer : phase de réemploi ; rubrique À vous! : phase de production en situation et transfert. B / RESSOURCES ET CONTENUS Les contenus et les supports ont été sélectionnés en fonction de la réalité sociolinguistique d un apprenant adulte, qu il soit en immersion ou non. 1. Les ressources Mobile propose des documents authentiques ou à caractère authentique, courts et de sources diverses, à l oral (audio et vidéo) et à l écrit : des documents sonores (audio, vidéo) : dialogues, interviews, témoignages, microstrottoirs, chanson, etc. ; des documents écrits : articles de presse, extraits de blog, s, pages web, petites annonces, publicités, etc. 2. Les contenus linguistiques La sélection des contenus linguistiques de Mobile est fondée sur les Référentiels pour le Français du CECR et sur la fréquence d emploi dans des situations quotidiennes et des thématiques contemporaines. Ces contenus linguistiques ont été jugés prioritaires pour l acquisition d une compétence de communication. 3. Les contenus socioculturels et interculturels Ces contenus sont explicites et transversaux, dès le niveau 1, grâce à : des ressources choisies pour leur caractère socio et interculturel ; des vidéos dans la leçon Découvrir, qui permettent d intégrer naturellement le non-verbal ; un fil info (proverbe, expression idiomatique, information culturelle) en bas des trois leçons ; une dominante interculturelle dans la leçon Échanger ; des prolongements dans les pages Et plus ainsi que des références culturelles et des informations pratiques dans le Carnet pratique ; des pistes d exploitation dans ce guide pédagogique. Ces contenus visent à familiariser l apprenant à la culture cible, à comparer cette culture cible et sa propre culture source et à décoder les implicites culturels. Ils sont source d interaction. 4. Les contenus à visée professionnelle Dès le niveau A1, Mobile propose des contenus ancrés dans un contexte professionnel. Ils visent l acquisition par l apprenant de compétences mobilisables au sein d un environnement professionnel, ainsi que dans le cadre de l examen du DELF Professionnel. 5. La progression Mobile propose une progression rapide, intense, en spirale afin de : mobiliser et garantir la fixation des acquis ; affiner les règles et les corpus linguistiques découverts au fur et à mesure ; garantir un transfert des savoir-faire et des savoir-être. 4

5 INTRODUCTION MÉTHODOLOGIQUE 6. L évaluation Au sein de chaque unité, Mobile met à disposition de l apprenant une évaluation formative et une évaluation sommative : trois tâches intermédiaires (ou microtâches) À vous! dans les trois leçons (doubles-pages) d apprentissage ; une tâche finale en fin d unité (pages Action!) ; des activités de type DELF dans le livre de l élève ainsi que dans le Cahier d entraînement. II. Structure d une unité et parcours pédagogique Elle annonce les objectifs fonctionnels principaux de l unité au sein d une thématique illustrée par : le titre, la photo et le nuage de mots. Cet ensemble constitue un outil pour identifier le contexte d apprentissage de chaque unité, mais également pour annoncer l apport lexical de l unité. Un travail de mise en route, d anticipation et de découverte de la thématique peut être effectué en début de parcours. Un objectif fonctionnel peut ici être dégagé : découvrir/être sensibilisé à une thématique. Ce travail participe également à la sécurisation de l apprenant, en faisant appel aux acquis, au vécu et aux propres connaissances de l apprenant. Mobile 1 et Mobile 2 sont chacun constitués de 10 unités au sein desquelles les 5 compétences sont travaillées de manière équilibrée. Les unités s organisent selon le découpage suivant : une page d ouverture ; Découvrir : une double-page à dominante lexicale ; Exprimer : une double-page à dominante fonctionnelle ; Échanger : une double-page à dominante socio et interculturelle ; Action! : une tâche finale et une page de préparation au DELF ; Et plus : des prolongements sur la thématique de l unité. A / PAGE D OUVERTURE 1. Les objectifs L objectif de cette première page d unité est de sensibiliser l apprenant à la thématique de l unité. Cette page est composée du titre de l unité, d une photo d ambiance, des objectifs d apprentissage principaux et d un nuage de mots (nuage de tags). 2. Les pistes d exploitation d une page d ouverture Selon le temps d apprentissage dont disposera le groupe, cette page d ouverture permettra à l enseignant de proposer des activités brèves et ludiques, en début ou en fin de parcours. Cela permettra ainsi de susciter l interactivité, la cohésion dans le groupe, ou bien de systématiser et réinvestir des acquis lexicaux. 5

6 Des exercices autocorrectifs portant sur les termes clés de l unité sont proposés à cette fin dans le Cahier d entraînement. Des pistes d exploitation sont proposées dans les corrigés de chaque unité, dans ce guide pédagogique. a. Le nuage de mots Il est constitué des mots essentiels de la thématique de l unité. Il constitue un champ lexical d une dizaine de termes, de catégories grammaticales variées : verbes à l infinitif, adjectifs, adverbes et substantifs sans article. Selon le niveau du groupe, l enseignant peut proposer une variété d activités dont voici quelques exemples : classement par catégorie grammaticale, par réseau lexical, par genre (pour les noms) ; mémorisation (sous forme de jeu) ; épeler ; mots croisés et mots mêlés ; recherche / création de définitions ; association avec une illustration : chercher, photographier, dessiner pour illustrer un mot ; repérage de mots connus ou familiers. b. La photographie La photo, illustration directe de la thématique, peut donner lieu à : des activités de description, d imagination (imaginer ce qui n est pas sur la photo, ce qu on ne voit pas) ; des activités de mise en relation (vocabulaire clé / photo) ; des activités faisant appel au vécu de l apprenant (qu est-ce que la photo évoque chez lui?). B / LES TROIS DOUBLES-PAGES D APPRENTISSAGE : DÉCOUVRIR, EXPRIMER, ÉCHANGER 1. Caractéristiques L unité se divise en trois doubles-pages ou leçons : Découvrir, Exprimer, Échanger. Chacune représente 1h30 à 2 heures de travail en classe. Cette structure en abyme (on retrouve la structure de l unité au sein de la leçon) représente la concrétisation d une progression spiralaire, dans une perspective actionnelle. Ainsi : la double-page Découvrir peut être considérée comme la tâche préliminaire à dominante lexicale ; la double-page Exprimer comme la tâche de planification avec l acquisition d outils langagiers (structure grammaticale et lexique); la double-page Échanger comme la tâche à dimension socio et inter-culturelle. Ces doubles-pages Découvrir, Exprimer, Échanger proposent un document écrit et/ou un document iconographique, accompagnés d un document sonore (audio et/ou vidéo) servant un même objectif fonctionnel, en lien avec le thème de la leçon. Donc, les compétences de compréhension écrite et orale sont travaillées de façon complémentaire. Dans chaque double-page, cinq à huit activités sont proposées, au sein de quatre rubriques : Repérer, Comprendre, Pratiquer, À vous! À vous! correspond à une micro-tâche qui permet d évaluer les acquis de chaque leçon. L aboutissement de ces trois doubles-pages d apprentissage est une tâche finale de restitution (Action!). Celle-ci est généralement collaborative. Elle valide les acquis et prépare la capacité de transfert des connaissances des apprenants. Une large place est faite à la communication. 6

7 INTRODUCTION MÉTHODOLOGIQUE a. Découvrir Cette première double-page Découvrir se caractérise par une dominante lexicale. Elle permet de découvrir l univers dans lequel l apprenant va évoluer pendant l unité. Elle expose l apprenant au lexique exploitable, tout au long de l unité, en situation de communication. Cette mise en situation lexicale aidera l apprenant à s approprier le lexique qui sera réutilisé et étendu tout au long de l unité. Dès cette première double-page Découvrir, l entrée par le lexique apporte à l apprenant les mots et les phrases pour dire, dire pour faire et dire ce que l on fait. Cette approche lexicale dominante est soutenue par des documents de différents types qui prennent en compte les différents styles d apprentissage. La double-page Découvrir propose trois à quatre documents déclencheurs : un écrit à caractère authentique ; un document iconographique (illustration, affiche ou photo) ; un document audio ; un document vidéo, complémentaire au document audio (= mettre en scène le nonverbal). Les documents visuels pourront faire l objet d une activité préalable de pré-tâche : un questionnement pourra introduire les objectifs de la double-page. La double-page Découvrir, à orientation lexicale, propose des activités centrées sur le vocabulaire et les actes de paroles et conduisent l apprenant à la micro-tâche. Ces activités sont aussi l occasion de consolider et de transférer des structures vues antérieurement, dans des contextes plus ou moins proches de ceux étudiés. Dans cette double-page Exprimer, l attention se porte sur la grammaire au sein d une démarche inductive, afin de permettre à l apprenant de construire, d assembler des blocs linguistiques et de structurer son discours. Exprimer propose deux documents déclencheurs : un écrit à caractère authentique (qui peut être illustré d un document iconographique) ; un document sonore. c. Échanger Cette troisième double-page, à dominante socio et interculturelle, s attache aux différences, aux ressemblances et aux habitudes culturelles, tout en s appuyant sur la langue. L accent est mis sur l aspect interculturel de la langue. Grâce à ses compétences linguistiques et communicatives, l apprenant saura mettre en mots sa propre culture et la comparer avec la culture française et francophone. Notons que le groupe-classe se nourrit des savoirs, comportements et pratiques culturelles de chaque apprenant et conçoit la langue comme un vecteur de culture et comme un barrage à toute forme d ethnocentrisme. Ici, «la connaissance, la conscience et la compréhension des relations, (ressemblances et différences distinctives) entre «le monde d où l on vient» et «le monde de la communauté cible» sont à l origine d une prise de conscience interculturelle» (CECRL 2001, p.83). Échanger propose des documents déclencheurs variés, qui s intéressent à l aspect culturel et interculturel : b. Exprimer Cette deuxième double-page à dominante langagière se concentre sur les structures de la langue, c est-à-dire les outils pour la réalisation d objectifs fonctionnels. 7

8 Avant de procéder à une première lecture ou écoute, l enseignant fera observer les documents en focalisant l attention des apprenants sur les éléments visuels facilitant la compréhension du document. Pour les documents sonores et audiovisuels, l enseignant procédera ensuite à une première écoute/ un premier visionnage, afin de vérifier les hypothèses émises et de déterminer la situation de communication. L objectif n est donc pas ici une lecture/écoute détaillée mais bien une lecture/écoute globale. Elle peut être partielle ; elle doit permettre un premier accès au sens des documents. Cette phase de découverte pourra, selon les cas, être facilitée par l exploitation en amont de la page d ouverture. b. Comprendre L exploitation de cette double-page pourra varier selon les groupes d apprenants et leur origine. Toutefois, la partie communication leur sera commune. 2. Le contenu des différentes rubriques, au sein d une leçon a. Repérer Cette rubrique correspond à une phase d observation/anticipation et de compréhension globale. Son objectif est d identifier la nature des documents déclencheurs, de faire des hypothèses sur la situation de communication et de dégager le sens global des documents. Cela constitue un travail sur le sens. Elle est constituée de trois à six petites questions de compréhension globale permettant d aiguiller ce travail de découverte : elles visent à identifier la nature des documents (qu est-ce que c est?) et le cadre énonciatif (qui écrit/ parle? à qui? où? quand? comment? pourquoi?). Cette rubrique correspond à une phase de compréhension finalisée et de conceptualisation. L objectif est ici d affiner la compréhension des documents, de préciser la situation de communication et d établir un corpus à étudier en vue de la conceptualisation. Elle est constituée d une à deux activités proposant un questionnement qui porte en premier lieu sur le sens, puis sur les fonctionnalités langagières. Dans un premier temps, l objectif sera de préciser la situation de communication : les activités permettent la recherche d informations ciblées ; elles se focalisent sur le sens. Elles donneront lieu à un travail individuel ou en sous-groupe. Dans un second temps, l attention sera portée sur les formes linguistiques. L objectif est de repérer les formes linguistiques pertinentes pour la conceptualisation : les éléments lexicaux, les actes langagiers, les éléments grammaticaux seront observés et analysés à l aide d un corpus. Cette analyse aboutira à l élaboration de règles d utilisation. 8

9 INTRODUCTION MÉTHODOLOGIQUE Ce travail de réflexion se fera de façon individuelle ou en sous-groupe, puis l enseignant procédera à une mise en commun en grand groupe. Lors de cette étape, l enseignant guidera l apprenant ; il l aidera à mettre en place des stratégies d acquisition des outils langagiers. Selon les cas, les documents écrit et sonore seront étudiés l un après l autre, ou en parallèle (possibilité de travail en sous-groupe) et le corpus sera transversal aux divers documents. L enseignant pourra procéder à une ou plusieurs lectures/écoutes. Elles peuvent être séquencées. Elles sont sélectives, affinées. Remarque : Pour les documents sonores, afin de favoriser une écoute active de l apprenant, les écoutes se feront sans consultation de la transcription. Nous conseillons de limiter l utilisation de cette dernière à une vérification des hypothèses émises lors des activités de compréhension finalisée. Le repérage et la conceptualisation des structures liées à des actes de parole mènera à une systématisation puis un réemploi en contexte (Pratiquer et À vous!). c. Pratiquer Cette rubrique correspond à une phase de réemploi. Dans cette partie, l apprenant se voit proposer des activités de réemploi destinées à fixer et à mémoriser les occurrences mises au jour dans le corpus et les tournures récurrentes relatives à une thématique, à une situation de communication. Durant cette phase l apprenant s approprie les structures linguistiques dans des exercices cohérents avec la thématique de l unité, la situation de communication et le contexte. Cette rubrique est constituée de deux à trois activités de réemploi, dont le caractère varie en fonction de la dominante de la double-page : Découvrir : activités lexicales (compléter, relier, reformuler, etc.) visant à réutiliser les actes langagiers étudiés (lexique et actes de parole relatifs à la thématique de l unité). Exprimer : activités grammaticales (compléter, relier, reformuler, etc.) servant à manipuler les structures découvertes. Échanger : activités portant sur les structures de langue en fonction d un objectif de communication. Ces activités feront l objet d un travail individuel ou par deux, suivi d une mise en commun en grand groupe. Ainsi, au travers d exercices courts et clairs, tout en suivant une progression structurée et structurante, l apprenant auto-construit son apprentissage et ses savoirs. En effet, dans cette démarche d acquisition, l apprenant agit sur des éléments linguistiques (tri, classement, mise en relation), il en dégage les principales caractéristiques et ainsi comprend la logique de la langue. Il acquiert des outils linguistiques qu il mettra ensuite lors de la réalisation de la micro-tâche, au service de la réalisation d objectifs fonctionnels (communicatifs) relevant du CECR. 9

10 action et interagit avec ses partenaires grâce à des activités collaboratives. À vous! comporte une micro-tâche, écrite ou orale, individuelle ou collaborative : dans Découvrir : une micro-tâche à dominante orale, qui induit la reprise du lexique et des situations de communication. Ici, l apprenant s exerce à utiliser les temps du passé (passé composé et imparfait) pour être capable d «exprimer un changement de situation». dans Exprimer : une production brève, orale ou écrite, qui induit la reprise des structures linguistiques. Tout au long de cette phase, l apprenant fait ses premiers pas guidés vers l autonomie : en réutilisant le lexique, les structures de la langue et les tournures observées, il investit ces points de langue, met en place des automatismes et saura ensuite les transférer en les adaptant à d autres situations ou contextes. L enseignant, quant à lui, vérifie la maîtrise de l emploi de ces outils et accompagne l apprenant dans une réflexion active sur son apprentissage. Toute nouvelle notion s appuie forcément sur une acquisition antérieure et sert de support à de futurs apprentissages. En parallèle et en complément, l apprenant sera amené à consolider ses acquis grâce aux activités de systématisation dans le Cahier d entraînement. dans Échanger : une production brève, orale ou écrite, qui synthétise les acquis ; la langue est ici vue comme vecteur de culture. d. À vous! Dans la phase précédente, l apprenant a fourni un travail formel, méthodique et systématique, focalisé sur l acquisition d outils linguistiques. Dans la phase À vous!, l apprenant agit : il accomplit une Ainsi, l apprenant mobilise ses compétences et connaissances afin de réaliser une action, une tâche pertinente faisant sens pour lui et dont le résultat sera concret, mesurable et identifiable. 10

11 INTRODUCTION MÉTHODOLOGIQUE Il réinvestit les compétences linguistiques et communicatives acquises tout au long de la leçon, il déploie des compétences individuelles (savoir, savoir-faire, savoir-être et savoir-apprendre) ainsi que des compétences sociales en interagissant avec son partenaire et les autres (se mettre d accord, organiser, négocier ). Cette démarche est particulièrement motivante, valorisante et fédératrice pour l ensemble de la classe puisque fondée sur l entraide et destinée à atteindre un but concret relatif à une situation réelle et familière aux apprenants. L enseignant joue ici le rôle de guide, il lance l activité puis accompagne les apprenants en circulant entre les groupes et en leur apportant des conseils personnels et des corrections individualisées. e. Tableau de références Ce tableau, situé à droite de chaque double-page principale, synthétise les outils linguistiques dédiés à atteindre les objectifs fonctionnels de chaque leçon (déjà découverts en page d ouverture). L objectif principal apparaît en titre du tableau : par exemple, «se présenter», «raconter un événement passé», «communiquer au travail». Ces tableaux de références, présents dans les trois doubles-pages, récapitulent les éléments linguistiques observés et extraits du corpus. Ainsi, l apprenant retrouve les ressources extraites des supports étudiés et les repères qui jalonnent son parcours d apprentissage. Ces encadrés catégorisent les tournures et les structures récurrentes, de façon clairement lisible et facilement identifiable, en trois rubriques. Des marqueurs visuels et des explications simples aident l apprenant à mémoriser et à fixer les points traités : vocabulaire : couleur verte ; communication : couleur bleue (les principaux actes de parole sont en caractères gras et bleu) ; grammaire : couleur rose. Un approfondissement est proposé dans le Précis grammatical, en annexe. Leur organisation varie en fonction de la dominante de chaque double-page d apprentissage : dans Découvrir : sont référencés et traités en priorité le vocabulaire et les actes de parole ; dans Exprimer : sont référencés en priorité les outils grammaticaux et leurs règles ; les règles sont explicitées à l aide d exemples extraits du corpus et de tournures types, réutilisables dans l unité mais aussi destinées à être enrichies au fur et à mesure de l avancée dans le manuel ; dans Échanger : sont présentés les outils linguistiques qui permettent à l apprenant de vivre une expérience interculturelle. f. Le fil info Les formes de ce fil info et du nuage de mots font référence à des formes présentes sur Internet et résolument familières aux apprenants, étudiants comme professionnels : le premier rappelle les «flux RSS», informations diffusées en continu sur les écrans via Internet, et le second rappelle les «nuages de tags», un ensemble de mots apparaissant sur les pages de blogs. Ce fil info s ancre ainsi dans l ère résolument moderne dans laquelle s inscrit Mobile et veut «accrocher» l apprenant par son caractère ludique, original et contemporain, permettant ainsi une aide à la mémorisation et provoquant des réactions et de l interactivité en classe. Deux types de fil info se succèdent dans les trois doubles-pages d apprentissage : Dans Découvrir et Exprimer, un fil à caractère linguistique : il présente des tournures idiomatiques, des proverbes ou des expressions courantes en contexte. Un terme du lexique ou une structure de langue est repris et utilisé dans un contexte différent, dans différents niveaux de langue, à travers un contre-emploi ou bien dans une expression figée. Exemples : niveau 1 p.18-19, «Je pense, donc je suis» = un proverbe en relation avec l utili- 11

12 sation du présent de l indicatif ; niveau 2 p : «Le mieux est l ennemi du bien» = un proverbe en relation avec l usage du superlatif. Dans Échanger, un fil à caractère socioculturel et interculturel : il présente des informations sur le monde francophone liées à la thématique abordée. Il permet l apport d une précision sur le thème traité ou l ouverture sur un autre aspect de ce thème. Exemples : niveau 1 p : «17 % des Français partent en vacances en camping ou en caravane.» ; niveau 2 p : «La Fête de la musique a été créée en France en 1981.» Comment utiliser ces «brèves» qui n ont aucun questionnement ni objectif annoncé? L objectif premier est ici la découverte et le plaisir de la découverte, tout simplement! Le fil permet à l enseignant de proposer des activités brèves et ludiques, suscitant des interactions orales et permettant de réinvestir le lexique acquis ou en cours d acquisition. Son exploitation variera selon le caractère multiculturel ou non du contexte d apprentissage : les activités différeront si le groupe a une langue maternelle commune ou non. Quelques exemples d activités : Autour des expressions idiomatiques et des proverbes : recherche d une correspondance avec des expressions en langue source ; interprétation, recherche d un sens équivalent dans la langue cible ; illustration (dessin, collage, photo) Autour des informations socioculturelles : celles-ci ont été choisies de manière à provoquer chez l apprenant des réactions. Chaque apprenant pourra donc confronter les réalités de son pays/sa culture avec celles décrites à travers le fil, et avec celles des autres apprenants. L enseignant pourra également demander aux apprenants de nourrir la discussion par un travail de recherches à la maison ou en classe, sur Internet ou en centre de ressources. À quel moment du parcours exploiter le fil info? L avantage premier de ce format de document est qu il peut, grâce à sa petite taille, se glisser, s intercaler entre deux activités. L enseignant pourra également décider quand ce temps d échange à l oral dynamisera le plus le groupe et/ou quand il y aura besoin de réinvestir le lexique abordé en début d unité. g. Les Minutes son Il est souvent difficile de trouver du temps dans une classe de FLE pour travailler la prononciation! Cette rubrique accorde ainsi quelques précieuses minutes à l acquisition de cette composante de la langue et ce, à chaque séquence d apprentissage. L ordre dans lequel les points de phonétique sont traités correspond à une progression en termes de difficulté (syllabes, rythme et intonation puis phonèmes). Cependant, chaque langue ayant ses propres difficultés face à l acquisition des phonèmes du français, les sons abordés ont également été sélectionnés en fonction des contenus grammaticaux, lexicaux ou communicatifs abordés dans les unités. Les Minutes son se divisent généralement en deux parties : une phase d écoute, de reconnaissance et/ ou de discrimination ; une phase de répétition. Elles se trouvent en fin de parcours dans les doubles-pages Découvrir, Exprimer, Échanger. Il revient à l enseignant de choisir le moment qui lui semble opportun pour les exploiter : après la phase d élucidation et avant la systématisation pour une discrimination développée autour d un point grammatical (distinction [e]-[ε] avec le passé composé, les marques orales du féminin par exemple) ; après la phase de découverte du lexique (discrimination consonantique par exemple). Les phrases proposées sont toujours adaptées au niveau de progression/d apprentissage de l apprenant et dans la mesure du possible, le vocabulaire utilisé est déjà connu ou repris dans l unité. 12

13 INTRODUCTION MÉTHODOLOGIQUE C / LA DOUBLE-PAGE ACTION! Elle est constituée de la tâche finale de l unité et d une préparation au DELF. 1. La tâche finale La partie Action! correspond à la phase de réinvestissement des acquis de toute l unité, dans une perspective actionnelle. Les trois leçons Découvrir, Exprimer, Échanger ont construit des savoir-faire que l apprenant va pouvoir restituer au cours de la réalisation de cette tâche finale. Cette dernière reprend donc l ensemble des éléments vus précédemment. Ses caractéristiques : Elle est vraisemblable et ancrée dans la réalité quotidienne des apprenants. Elle est prévue pour une durée variable de 30 minutes à 1h30 selon le niveau d apprentissage. Elle est collaborative, mais peut comporter une étape individuelle. Elle est décomposée en étapes simples afin de guider au mieux l apprenant. Selon les cas, la restitution se fera de façon orale ou écrite. Une aide dans la réalisation de la tâche : la rubrique Tactiques donne des indications qui aideront à réaliser efficacement la tâche. Ces indications peuvent être d ordre méthodologique : «Vous ne comprenez pas tout, appuyez vous sur ce que vous comprenez», «Faites des gribouillis sur le papier, jouez à fond». Ou d ordre linguistique : «N oubliez pas les différentes constructions pour dire vos centres d intérêt et vos loisirs», «Réutilisez un maximum d expressions vues dans l unité». 2. La préparation au DELF À la fin de chaque unité, deux ou trois activités de préparation à l examen du DELF permettent de transférer et d évaluer les acquis de l unité. Ces activités ont été conçues sur la base des épreuves décrites par la Commission nationale du DELF et du DALF, et préparent les apprenants qui le souhaitent aux épreuves écrites et orales du DELF. a. DELF A1 Ce niveau valorise les premiers acquis. Il s agit du niveau le plus élémentaire d utilisation de la langue dit «de découverte». À ce stade, l apprenant est capable d interactions simples : il peut parler de lui et de son environnement immédiat. Nature des épreuves : A1 Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension portant sur trois ou quatre documents très courts enregistrés, ayant trait à des situations de la vie quotidienne (deux écoutes). Durée maximale des documents audio : 3 mn Compréhension des écrits Réponse à des questionnaires de compréhension portant sur quatre ou cinq documents écrits, ayant trait à des situations de la vie quotidienne. Production écrite Épreuve en deux parties : - compléter une fiche, un formulaire ; - rédiger des phrases simples (cartes postales, messages, légendes ) sur des sujets de la vie quotidienne. Production orale Épreuve en trois parties : - entretien dirigé ; - échange d informations ; - dialogue simulé. Durée 0 h 20 environ Note sur / 25 0 h 30 / 25 > 0 h 30 / 25 5 à 7 mn préparation : 10 mn / 25 Durée totale des épreuves collectives : 1 heure 20 * Note totale sur 100 * Seuil de réussite pour l obtention du diplôme : 50 /100 * Note minimale requise par épreuve : 5 / 25 Mobile A1 comprend en alternance : 9 activités de compréhension orale (sur le DVD) ; 9 activités de compréhension écrite ; 4 activités de production écrite ; 4 activités de production orale. Pour chaque unité, deux activités complémentaires de compréhension écrite ou de production écrite ou orale, en relation avec l unité traitée, se retrouvent dans le Cahier d entraînement. 13

14 Un corrigé est proposé dans le guide pédagogique pour chaque activité et une proposition de corrigé tenant compte des acquis des apprenants accompagne chaque activité de production. b. DELF A2 Le DELF A2 se situe dans la même perspective et valide encore la compétence langagière d un utilisateur élémentaire, considéré comme un acteur social. Le candidat est ici capable de réaliser des tâches simples de la vie quotidienne. Il peut utiliser les formules de politesse et d échange les plus courantes. Pour chaque unité, deux activités complémentaires de compréhension écrite ou de production écrite ou orale, en relation avec l unité traitée se retrouvent dans le Cahier d entraînement. Un corrigé est proposé dans le guide pédagogique pour chaque activité et une proposition de corrigé tenant compte des acquis des apprenants accompagne chaque activité de production. D / LA PAGE ET PLUS Pour aller plus loin et se faire plaisir! La page Et plus propose : Nature des épreuves : A2 Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension portant sur trois ou quatre documents courts enregistrés, ayant trait à des situations de la vie quotidienne (deux écoutes). Durée maximale des documents audio : 5 mn Compréhension des écrits Réponse à des questionnaires de compréhension portant sur trois ou quatre courts documents écrits ayant trait à des situations de la vie quotidienne. Production écrite Rédaction de deux brèves productions écrites (lettre amicale ou message) : - décrire un événement ou des expériences personnelles ; - écrire pour inviter, remercier, s excuser, demander, informer, féliciter Production orale Épreuve en trois parties : - entretien dirigé ; - échange d informations ; - dialogue simulé. Durée 0 h 25 environ Note sur / 25 0 h 30 / 25 0 h 45 / 25 6 à 8 mn préparation : 10 mn / 25 Durée totale des épreuves collectives : 1 heure 40 * Note totale sur 100. * Seuil de réussite pour l obtention du diplôme : 50/100 * Note minimale requise par épreuve : 5/25 Mobile A2 comprend en alternance : 4 activités de compréhension orale (sur le DVD) ; 7 activités de compréhension écrite ; 7 activités de production écrite ; 3 activités de production orale. 1. Des documents supplémentaires et complémentaires Comme son nom l indique, la page Et plus va plus loin! Elle propose des prolongements en relation avec la thématique de l unité. Elle s adresse à des groupes avançant plus vite dans leur apprentissage, ou bien à des apprenants souhaitant travailler en autonomie. Elle peut être exploitée en classe ou à la maison, de façon partielle ou totale, selon le temps d enseignement dont le groupe disposera et selon ses motivations. 14

15 INTRODUCTION MÉTHODOLOGIQUE Dans cette page, les documents authentiques ou à caractère authentique complètent l unité en plongeant les étudiants dans une réalité francophone vraisemblable. Ils reprennent des préoccupations actuelles et ils soulignent des tendances qui se dessinent. Quelques questions guident l exploitation des documents, dans l esprit de l unité. 2. Le Carnet pratique Il s inscrit dans un souci d authenticité et d immersion dans une réalité francophone. Au sein d un encadré concis, il propose des informations pratiques et des références culturelles variées : des sites web francophones, des références littéraires, cinématographiques et musicales, des références institutionnelles. Il permet à l apprenant de poursuivre son apprentissage et un travail de découverte en autonomie. Il aiguise la curiosité de l apprenant en donnant des pistes de recherche et d élargissement sur une thématique donnée. Il constitue également une liste de ressources pédagogiques pour l enseignant. Le guide pédagogique propose pour chaque unité des exploitations possibles de cette page Et plus pour les niveaux A1 et A2. C est aussi un moyen pour des étudiants éloignés de la réalité francophone de se constituer des références culturelles actuelles, pour pouvoir les échanger et les décoder. E / LES ANNEXES 1. Le précis phonétique Synthétique, le précis de phonétique aborde deux aspects incontournables pour des niveaux A1 et A2 : la relation graphie/phonie et la prononciation des voyelles. a. Du son à l écriture Dès le niveau débutant, le tableau page 115 permet de se familiariser avec les différentes graphies d un son, grâce à des exemples simples, mémorisables et souvent transparents. Au niveau 1, ces exemples sont enregistrés dans le DVD : un travail d écoute des sons sera ainsi possible. Au niveau 2, l étudiant aura accès à un panorama plus complet des graphies/phonies, y compris de correspondances plus rares mais présentes dans des mots courants (Monsieur, parfum ). L étudiant qui utilise le dictionnaire et consulte la transcription phonétique pourra s appuyer sur ce tableau de références, avec des mots dont il connaît la prononciation pour transférer ce savoirfaire à de nouveaux mots. Si un travail systématique sur l Alphabet Phonétique International n est pas indispensable, l enseignant pourra au fur et à mesure sensibiliser les apprenants aux signes qui peuvent les dérouter. Par exemple, les sons [ɔ], [ə], [ɥ], [ ], [ø], [y], [ʃ], [ʒ]. b. Prononciation : les voyelles La deuxième page de ce précis (page 116) reprend, avec des schémas clairs, l articulation des onze voyelles orales et des trois nasales communes aux différentes prononciations du français. En fonction de la langue source, l enseignant pourra s appuyer sur les schémas articulatoires correspondants pour aider l apprenant dans sa prononciation. Ces schémas pourront être utilisés en soutien des exercices de discrimination qui se retrouvent dans les deux niveaux. 2. Le précis grammatical Le précis grammatical est divisé en cinq grandes parties : le nom ; le verbe ; la phrase ; le temps ; l espace. 15

16 Il reprend les points grammaticaux traités de façon plus synthétiques dans les tableaux de références des doubles-pages Découvrir, Exprimer, Échanger. Ces points sont complétés, illustrés d exemples différents, et ont pour objectif de synthétiser et d enrichir les informations grammaticales apportées de manière spiralaire tout au long de l ouvrage. Ce précis est utile à l enseignant pour avoir une vision globale d un point, et aussi à l apprenant qui pourra y trouver des tableaux synthétiques pouvant faciliter le processus de mémorisation. Il est suivi des tableaux de conjugaison des principaux verbes référencés dans chaque niveau. Le niveau A1 donne les conjugaisons au présent de l indicatif, à l impératif, au passé composé et à l imparfait. Le niveau A2 ajoute à celles-ci les conjugaisons du futur simple. 3. Le lexique multilingue Dans chaque niveau, ce lexique reprend les mots essentiels vus au sein des dix unités et en propose une traduction en cinq langues : anglais, espagnol, portugais, chinois et arabe. 4. Les transcriptions audio En fin de manuel, sont proposées pour chaque unité les transcriptions des documents audio ainsi que des Minutes son. Les transcriptions des vidéos sont disponibles en ligne sur le site 16

17 \\ UNITÉ 0 \\ \\ UNITÉ 0 \\ Mobilisons-nous! Objectifs communicatifs Objectifs langagiers - Se présenter - Demander des informations sur l identité - Parler de ses goûts, de ses activités Interculturel Le monde francophone Lexique - L opinion - Les goûts - Les vacances - Les pays et les langues Grammaire - Le présent - Les questions - Le passé composé - Les possessifs Objectif : ces quatre pages ont pour objectif de créer un groupe classe en début de cours, tout en reprenant les points essentiels vus au niveau A1. D une durée plus courte que les autres unités, elle permet de prendre du temps pour régler les inévitables intermèdes administratifs de début de cours, expliquer la progression prévue, évaluer les connaissances des apprenants et commencer à former un groupe qui va se suivre pendant environ 80 heures. Activités 1 et 2 p. 10 (Se présenter) Buts des activités Outil linguistique Exemple de production Se présenter - Mieux se connaître - Réactiver les formules de base de la présentation Révision du présent des verbes être, avoir, aller, aimer - En binôme, chaque étudiant se présente à son voisin en reprenant les éléments de la liste. - Au bout de 10 minutes environ, chacun présente son voisin à la classe. En binôme : Je m appelle Jane, je suis irlandaise et je suis célibataire. J ai 24 ans et je travaille pour une assurance. Je n ai pas d animal. J aimerais avoir un chien, mais mon appartement est trop petit. Mon pays préféré, c est l Irlande, mais pour les vacances, je préfère l Italie. Je ne suis pas sportive mais j aime le rugby à la télé. Mon objet préféré : mon téléphone! Il est tout le temps avec moi. J aime lire les auteurs français, (en anglais) et japonais. J écoute surtout de la musique du monde et mon film préféré c est Amélie Poulain! Je n aime pas les grenouilles, mais j adore la tartiflette! En groupe classe : Elle s appelle Jane, elle est Irlandaise 17

18 À noter Variantes Bien que cela ne soit pas demandé, très souvent les apprenants déclinent leur profession et leur état civil. Pour maintenir l attention lors de la présentation en groupe classe, ce qui est important, il est possible : - de demander aux apprenants de poser une question à la personne présentée ; - de demander à la personne qui présente son voisin d insérer une information fausse dans la présentation : la classe doit essayer de la deviner. Activité 3 p. 10 (Faire connaissance) Objectifs linguistiques Prolongement Faire connaissance Évaluer les motivations de l apprenant pour l apprentissage du français - Réviser les interrogatifs - Les verbes courants au présent (apprendre, étudier, avoir, faire ) - Noms de pays (m. et f.), langues, nationalité Par binôme les étudiants se posent les questions suggérées et répondent. - En groupe classe, on peut reprendre quelques-unes des questions des activités 1 et 2 pour faire le portrait imaginaire de l étudiant de la classe. - Reprendre par exemple l ensemble des langues parlées, les pays francophones visités, les animaux préférés, etc. - Au tableau, faire un grand dessin où chacun vient noter une caractéristique qu il a retenue. Activité 4 p. 11 (Connaissance du monde francophone) Buts de l activité Variante Pays francophones À noter Connaissance du monde francophone - Géographie de la Francophonie - Les noms de pays Sous forme ludique, les groupes de trois/quatre personnes doivent trouver le plus rapidement possible sept régions ou pays francophones. - Donner 10 minutes pour rechercher le maximum de pays/régions francophones. - Chaque groupe qui cite un pays correctement gagne un point, chaque groupe qui fait une erreur perd un point. - Il y a différentes acceptations pour les pays/régions francophones. Une liste complète actualisée des pays appartenant à l Organisation Internationale de la Francophonie se trouve ici : org/-etats-et-gouvernements-.html. - Certains pays adhèrent à l OIF, mais peuvent difficilement être qualifiés de francophones (ex : Pologne, Moldavie ). - Être assez souple sur l acceptation francophone (même pour des pays qui ne font pas officiellement partie de la Francophonie, mais où le français est présent.) - Bien insister sur l utilisation correcte de l article (on peut enlever un point s il y a une erreur!). 18

19 \\ UNITÉ 0 \\ Activité 5 p. 11 (Pratiquer) Connaissance du monde francophone Le français hors d Europe Demander aux apprenants de citer des régions françaises Outre-mer et les situer sur la mappemonde. Il s agit des DOM -TOM = Départements et Territoires d Outre-Mer Départements d Outre-mer : - Guadeloupe (Antilles) - Martinique (Antilles) - Guyane (Amérique Latine) - Réunion (océan Indien) - Mayotte (océan Indien) Territoires d Outre-mer (attention, maintenant on parle de collectivités d Outre-mer = COM) : - Saint-Pierre et Miquelon (Atlantique Nord) - Saint-Martin (Antilles) - Saint Barthélemy (Antilles) - Wallis et Futuna (océan Pacifique) - Polynésie Française (océan Pacifique) - Nouvelle-Calédonie (océan Pacifique) Activité 6 p. 11 (Connaissance du monde francophone) Buts de l activité Prolongement Connaissance du monde francophone - Les villes - Révision des prépositions de lieu avec les pays - Demander de situer les villes et de dire si on parle français. - Suggérer d autres villes dans d autres pays. - Bruxelles est en Belgique. À Bruxelles on parle français. - Anvers est en Belgique. À Anvers on parle néerlandais / flamand. - Zurich est en Suisse. À Zurich on parle allemand. - Québec est au Québec (au Canada). À Québec on parle français. - Le Caire est en Egypte. Au Caire, en Egypte on parle arabe. - Strasbourg est en France (en Alsace). À Strasbourg on parle français. - Lagos est au Nigéria. À Lagos, on parle anglais mais aussi igbo, yoruba et haoussa, mais pas le français. - Cayenne est en Guyane française. À Cayenne on parle français. - Nouméa est en Nouvelle-Calédonie. À Nouméa on parle français. - Auckland est en Nouvelle-Zélande. En Nouvelle-Zélande on parle anglais Faire repérer les principales villes françaises sur la carte à l intérieur de la couverture du livre élève. Activité 7 p. 12 (Pourquoi vous aimez le français) Cette série d activité va permettre de déterminer les profils d apprentissage. Objectif pragmatique Outil langagier Lire et exprimer son accord/désaccord Déterminer son style d apprentissage Repérer son style d apprentissage Je suis d accord/je ne suis pas d accord 19

20 - Les étudiants doivent lire les énoncés et noter individuellement s ils sont ou non d accord. - Ils notent à côté les raisons, s ils les connaissent. Activité 8 p. 12 Objectif pragmatique Outils langagiers Exemple d interaction L apprentissage des langues Échanger sur l apprentissage des langues Repérer ses forces et ses faiblesses dans l apprentissage des langues - Je suis d accord/je ne suis pas d accord parce que - Si + présent - Par petits groupes, les étudiants échangent leurs points de vue sur les affirmations. - Pour les énoncés qui mettent en évidence un problème, les étudiants essaient de trouver une solution. Je déteste la grammaire. Je suis d accord, parce que je trouve la grammaire française difficile avec toutes les exceptions. Et si on fait la grammaire avec des jeux? Peut-être! Activité 9 p. 12 Objectif pragmatique Outils langagiers Exemple de production attendue Échanger sur l apprentissage des langues Expliquer ses relations avec les langues Repérer ses forces et ses faiblesses dans l apprentissage des langues J aime / je n aime pas / je pense que / je trouve que / je suis comme parce que - Lire le texte en groupe classe. - Vérifier la compréhension du vocabulaire (cauchemar, mémoriser, en revanche, sécurisant, enrichissant ). - Demander aux apprenants ce que Ravinder, Rolf et Emily aiment ou n aiment pas dans les cours de langues. - En petit groupe, chacun explique de qui il se sent le plus proche et pourquoi. - Chacun rédige individuellement son témoignage. J adore les films français. Je regarde les films avec les sous-titres et j essaie de répéter quand je suis seul. Mais en classe, je n ose pas. J ai peur que les étudiants se moquent de moi. Activité 10 p. 13 Qu avez-vous fait? Raconter au passé Objectif pragmatique Raconter une expérience personnelle (réelle ou imaginaire) Outil langagier Rappel du passé composé Par deux, chacun raconte ses vacances imaginaires ou réelles. 20

Socles de compétences

Socles de compétences Ministère de la Communauté française Administration générale de l Enseignement et de la Recherche scientifique Enseignement fondamental et premier degré de l Enseignement secondaire D/2004/9208/13 D/2010/9208/50

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Le Diplôme Préparatoire de Français (DPF)

Le Diplôme Préparatoire de Français (DPF) Le Diplôme Préparatoire de (DPF) Le DPF constitue une première approche du français. L objectif est de permettre aux étudiants d acquérir les notions de base et de découvrir la culture et la civilisation

Plus en détail

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français.

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Projet de recherche Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Réalisé lors du stage de formation au CIEP, Sèvres du 22 avril au 2 mai 2014 Par Roopa

Plus en détail

Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2010 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5

Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2010 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5 PELISSERO Christian Institut franco-japonais de Tokyo, formateur labellisé TV5 cpelissero@institut.jp D'abord, je voudrais remercier tous les participants à cet atelier.

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

LES INSTRUCTIONS OFFICIELLES. PALIER 1 DU COLLEGE

LES INSTRUCTIONS OFFICIELLES. PALIER 1 DU COLLEGE LES INSTRUCTIONS OFFICIELLES. PALIER 1 DU COLLEGE Programme applicable à la rentrée 2006. Introduction. 1. Le Cadre Européen Commun de Références pour les Langues. Le CECRL a été publié en 2001 par le

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits Traduction générale vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie et les techniques de la traduction Approfondir la connaissance de la langue source. spécifiques : Parfaire la

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire Langue Française Redatto da Dott.ssa Annie Roncin Syllabus A1 Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire L étudiant peut : -comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes

Plus en détail

Règlement du concours de fiches pédagogiques 2015

Règlement du concours de fiches pédagogiques 2015 Règlement du concours de fiches pédagogiques 2015 Ce concours est organisé par l'association Hongroise des Enseignants de Français en partenariat avec l'institut Français de Budapest, le groupe pilote

Plus en détail

Éducatives Familiales

Éducatives Familiales Éducatives Familiales FICHE 6 : UN EXEMPLE, LE JEU DU MEMORY Type de jeu / description Jeu de mémoire (discrimination visuelle) 2 à 4 joueurs Choisir une thématique (Memory de la forêt, des animaux, de

Plus en détail

Projet Enseignement de FLE / FLS et supports multimédia

Projet Enseignement de FLE / FLS et supports multimédia Projet Enseignement de FLE / FLS et supports multimédia Parcours Pédagogique Fiche élaborée par Gabriel Picard Titre : «Une histoire de l outre mer : l héritage colonial français» Thèmes : Colonialisme,

Plus en détail

Anglais CAHIER- PROGRAMME

Anglais CAHIER- PROGRAMME Anglais CAHIER- PROGRAMME Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. NOTE : Tous les renseignements contenus dans ce document

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

Langues étrangères pages 48-57

Langues étrangères pages 48-57 SOMMAIRE langues ÉtrangÈres Langues étrangères pages 48-57 langues etrangeres les + langues étrangères > Plus de 30 formateurs natifs ou experts d une langue étrangère > Plus de 10 langues à notre panel

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS

VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS CREFECO Centre régional francophone pour l Europe Centrale et Orientale VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS Document élaboré par les stagiaires Formation Formateurs de formateurs CREFECO, 10-14 octobre

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 MAÎTRISER LES LANGAGES INTRODUCTION Maîtriser c est dominer. A l école maternelle, il est encore prématuré de parler de maîtrise. C est la raison pour laquelle

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux :

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux : Traduction spécialisée vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie de la traduction de textes techniques dans divers domaines de spécialité : recherche documentaire, élaboration

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction

Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou. Introduction Assises universitaires de français Moscou, 6 au 8 novembre 13 Université d Etat de la Région de Moscou Atelier : Concevoir un programme de préparation à l'insertion universitaire, Alain Koenig, directeur

Plus en détail

ABC CI. Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management

ABC CI. Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management Tél : 02.31.93.53.00 N agrément 25 14 01086 14 Code APE : 8559 A S.A.RL au Capital de 15245 - Créée en

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

www.enseigner.tv UN PEU D AIR ENSEIGNEZ LE FRANÇAIS AVEC LES ÉMISSIONS ET LE SITE INTERNET DE TV5MONDE

www.enseigner.tv UN PEU D AIR ENSEIGNEZ LE FRANÇAIS AVEC LES ÉMISSIONS ET LE SITE INTERNET DE TV5MONDE www.enseigner.tv UN PEU D AIR ENSEIGNEZ LE FRANÇAIS AVEC LES ÉMISSIONS ET LE SITE INTERNET DE TV5MONDE Pourquoi enseigner le français avec TV5MONDE? Depuis plus de 10 ans, TV5MONDE propose un dispositif

Plus en détail

Liste des nouveautés : ressources pour l apprentissage du français langue étrangère - éditée le 04/3/2015

Liste des nouveautés : ressources pour l apprentissage du français langue étrangère - éditée le 04/3/2015 Liste des nouveautés : ressources pour l apprentissage du français langue étrangère - éditée le 04/3/2015 Table des matières DICTIONNAIRE... 1 EXAMENS... 2 FRANCAIS DE SPECIALITÉ... 4 GRAMMAIRE... 9 VOCABULAIRE

Plus en détail

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur NOUVEAUX PROGRAMMES Objectifs de la classe de 6 e : tableaux récapitulatifs Lecture : Compétences et applications Textes issus de l héritage antique - La Bible - Homère, L Odyssée - Virgile, L Énéide -

Plus en détail

STAGES PÉDAGOGIQUES D ÉTÉ juillet & août 2015

STAGES PÉDAGOGIQUES D ÉTÉ juillet & août 2015 Formation Continue Les stages pédagogiques s adressent à tous les professeurs de Français Langue Etrangère souhaitant approfondir leur formation, actualiser leurs connaissances et renouveler leurs méthodes

Plus en détail

Cours de langue vivante : objectifs linguistiques

Cours de langue vivante : objectifs linguistiques I.E.P. TOULOUSE Cours de langue vivante : objectifs linguistiques ANGLAIS 1A, 2A, 4A & 5A E. DI PAOLANTONIO 01/11/2015 Cadre européen commun de référence pour les langues - grille d'autoévaluation - «Le

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Didactique et méthodologie du FLE/FLS

Didactique et méthodologie du FLE/FLS UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Didactique et méthodologie du FLE/FLS Actualiser et dynamiser vos pratiques de classe Descriptifs des modules de formation

Plus en détail

LIVRET DE STAGE. (Séquence d observation en milieu professionnel) Du 18 novembre au 22 novembre 2013 COLLÈGE NICOLAS COPERNIC MONTMAGNY

LIVRET DE STAGE. (Séquence d observation en milieu professionnel) Du 18 novembre au 22 novembre 2013 COLLÈGE NICOLAS COPERNIC MONTMAGNY COLLÈGE NICOLAS COPERNIC Collège Nicolas Copernic 8, ruelle Marianne 95360 Montmagny : 01 39 83 46 17 : 01 39 8424 30 Site : www.clg-copernicmontmagny.ac-versailles.fr/ MONTMAGNY LIVRET DE STAGE Ce livret

Plus en détail

Lot 5 - Anglais de la relation Client Blended (présentiel/classe virtuelle)

Lot 5 - Anglais de la relation Client Blended (présentiel/classe virtuelle) ORGANISME FORMMAN FRANCE 11, rue de Malte 75011 PARIS Tél. : 01 47 39 02 02 Contact : Manouchka SEBASTIEN m.sebastien@formmanfrance.com PUBLICS CONCERNÉS Tout salarié de la Branche PRÉ-REQUIS Niveau intermédiaire

Plus en détail

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC I. Introduction Comme nous vous l avons expliqué dans le support «Déroulement de l épreuve de CPPC», vous devez produire

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

SINGA LANGUES et culture

SINGA LANGUES et culture SINGA LANGUES et culture SINGA souhaite valoriser la dimension vivante de la langue française et éveiller la curiosité des apprenants. La plupart des personnes réfugiées a besoin d apprendre le français

Plus en détail

Anglais intensif Préparation au TOEIC

Anglais intensif Préparation au TOEIC ASSOCIATION DE DEVELOPPEMENT DE PROJETS ECOLOGIQUES - ADPE Centre de Formation Professionnelle Association loi 1901 contact@association-adpe.com Programme Pédagogique Anglais intensif Préparation au TOEIC

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L EXAMEN

PRÉSENTATION DE L EXAMEN PRÉSENTATION DE L EXAMEN UN NOUVEAU DELF POUR LES SYSTÈMES SCOLAIRES Le DELF scolaire est une version du DELF 1 er degré réservée aux publics en situation scolaire. Il est mis en place à l étranger dans

Plus en détail

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE Animation pédagogique : Le plan de travail individualisé au cycle 3 Résumé des principaux points développés Un contexte professionnel à prendre en compte: Un constat commun (Institution et enseignants)

Plus en détail

Description des cours TBU

Description des cours TBU des cours TBU 201-213-RO - Mathématiques appliquées au travail de bureau Le cours Mathématiques appliquées au travail de bureau (201-213-RO) permet de développer les habiletés requises pour résoudre des

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010 TABLEAU SYNOPTIQUE Court métrage Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois Animation - 12 00 2009 Thèmes L adolescence, le sentiment amoureux,

Plus en détail

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème

DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX. Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème contenus DIFFERENCIER EN FONCTION DES NIVEAUX Domaine Typologie des différences Fonctions Modalités Volume Nature (support/document) Thème Prendre en compte niveau des élèves motivation des élèves besoins

Plus en détail

Une BD texte et images: Maquette générale

Une BD texte et images: Maquette générale Une BD texte et images: Maquette générale Niveaux du CECR : A1 Public : Adolescents (11-12 ans) Contexte d enseignement-apprentissage : Cours de FLE au Centre de Langues de l'état de São Paulo) Supports

Plus en détail

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE Par Jean-Paul LANDAIS Mars 2014 1/5 LE BUT DE L ENSEIGNEMENT Le but de l enseignement de la Langue des Signes Française (L.S.F).

Plus en détail

Une certification, POURQUOI? Une certification est un titre reconnu qui permet de valider vos compétences dans une langue étrangère et donc de :

Une certification, POURQUOI? Une certification est un titre reconnu qui permet de valider vos compétences dans une langue étrangère et donc de : Une certification, POURQUOI? Une certification est un titre reconnu qui permet de valider vos compétences dans une langue étrangère et donc de : Valoriser vos compétences en langue sur votre CV, en évitant

Plus en détail

LES FICHES OUTILS DE L ANIMATION

LES FICHES OUTILS DE L ANIMATION LES FICHES OUTILS DE L ANIMATION Page 1 sur 16 FICHE 1 LES TECHNIQUES D ANIMATION DE GROUPE FICHE 2 LES DIFFERENTES OPERATIONS MENTALES FICHE 3 LES VERBES D ACTION FICHE 4 LES METHODES DE RESOLUTIONS DE

Plus en détail

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français Caroline Mraz Qu est-ce que le FOU? Le concept de Français sur objectif universitaire (FOU) a émergé en tant que nouvelle

Plus en détail

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR!

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LES MOTEURS DU PLAISIR POUR L APPRENANT Comment peut-on avoir du plaisir en apprenant? Le plaisir d apprendre doit être identique au plaisir

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT

PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT Présecondaire Secondaire FRA-P031-3 FRA-P033-4 FRA-1031-3 FRA-5145-1 JUILLET 1996 TROISIÈME SECONDAIRE FRA-3034-1 er 1 OBJECTIF TERMINAL LIRE Lire des

Plus en détail

Catalogue 2010. Formations à l anglais. Learn English today! Des programmes à la carte pour enfin parler anglais

Catalogue 2010. Formations à l anglais. Learn English today! Des programmes à la carte pour enfin parler anglais Catalogue 2010 Formations à l anglais Learn English today! Des programmes à la carte pour enfin parler anglais Communiquez en anglais avec aisance et en toutes circonstances 6 raisons de choisir une formation

Plus en détail

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Les compétences de base et la communication dans les Secteurs du Tourisme et des Loisirs Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de

Plus en détail

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés

Français: langue d enseignement Compétences: Écrire des textes variés L élève le fait lui-même à la fin de la deuxième année. En orthographe: Connaitre l orthographe d environ 500 mots Identifier les différents signes: accents: aigu, grave, circonflexe, tréma, cédille, trait

Plus en détail

SMPMKOM. råáí =ÇÛbåëÉáÖåÉãÉåí=_= rb=_=j=i~åöìé=sáî~åíé=bìêçé ÉååÉ

SMPMKOM. råáí =ÇÛbåëÉáÖåÉãÉåí=_= rb=_=j=i~åöìé=sáî~åíé=bìêçé ÉååÉ SMPMKOM råáí =ÇÛbåëÉáÖåÉãÉåí=_= rb=_=j=i~åöìé=sáî~åíé=bìêçé ÉååÉ SMPMKOMN UC B3 - Langue Vivante Européenne Utilisateur indépendant - Niveau B1 du CECR A - Référentiel de formation UC B31 Langue Vivante

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide Ce document vous présente de façon succincte les éléments à connaître pour votre formation en langue avec digital publishing. Vous y trouverez une présentation du cours en ligne

Plus en détail

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Quelques constats et remarques formulés à partir de l examen de trois rapports d activités (juin 2008, avril et juin 2009)

Plus en détail

Titre : Bien identifiable, facile à repérer

Titre : Bien identifiable, facile à repérer TITRE : Pourquoi AUTEUR : Nikolaï Popov RESUME ET INTERET DE L ALBUM : GRILLE D ANALYSE D UN ALBUM EDITEUR : Nord Sud ILLUSTRATEUR : Nikolaï Popov Une gentille grenouille hume en paix une jolie fleur dans

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

A. Une entrée par objectif

A. Une entrée par objectif Aide à la navigation dans le site A. Une entrée par objectif Le site de la cartographie vous propose de chercher une formation selon l objectif de la personne. Vous avez le choix entre 4 possibilités :

Plus en détail

Introduction SOMMAIRE. Fiche Objectifs Supports... 2. Fiche Scénario pédagogique... 5. À propos... 12

Introduction SOMMAIRE. Fiche Objectifs Supports... 2. Fiche Scénario pédagogique... 5. À propos... 12 1 Arabe Disciplines associées : histoire, géographie, arts plastiques Lycée / B1 B2 Introduction Dossier pédagogique La mosquée des Omeyyades à Damas «L Islam» Né au VII e siècle dans la péninsule Arabique,

Plus en détail

De la tâche à sa réalisation à l aide d un document plus qu authentique. Cristina Nagle CEL UNICAMP cnagle@unicamp.br

De la tâche à sa réalisation à l aide d un document plus qu authentique. Cristina Nagle CEL UNICAMP cnagle@unicamp.br De la tâche à sa réalisation à l aide d un document plus qu authentique Cristina Nagle CEL UNICAMP cnagle@unicamp.br I. Le contexte Plan de l intervention II. Le document authentique et le Projet 7 milliards

Plus en détail

Enseigner aux enfants et aux adolescents

Enseigner aux enfants et aux adolescents UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Enseigner aux enfants et aux adolescents Maitriser les approches et développer des contenus adaptés aux jeunes publics

Plus en détail

Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS

Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS Programme de formation Communiquer dans une langue étrangère ANGLAIS Le programme est adapté lors du positionnement précédant l action de formation. Il est alors soumis à l AGEFOS PME pour accord. Intitulé

Plus en détail

Qu est-ce que le TCF?

Qu est-ce que le TCF? Qu est-ce que le TCF? Le Test de Connaissance du Français (TCF ) est un test de niveau linguistique en français, conçu à la demande du ministère de l Éducation nationale, de l Enseignement supérieur et

Plus en détail

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales BFT-FRANCE AVRIL 2015 SOMMAIRE Maitriser ma parole en public 3 Maitriser mes oraux d examen 4 Maitriser mon orthographe 5 Maitriser ma syntaxe à l écrit

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE NOM : Prénom Date de naissance : LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE Classe de toute petite section Année scolaire Nom et adresse de l école Nom des enseignants Classe de petite section Classe de

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

Analyse manuel CM2 COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE. ORGANISATION DU MANUEL Nombre de domaines : 4. Lecture. Grammaire. Conjugaison...

Analyse manuel CM2 COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE. ORGANISATION DU MANUEL Nombre de domaines : 4. Lecture. Grammaire. Conjugaison... Analyse manuel CM2 Titre : Outils pour le français Auteurs : professeurs des écoles une agrégée d université Editeur : Magnard Année : Avril 2008 Descriptif du manuel COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE

Plus en détail

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM Conception et mise en œuvre d une séquence de lecture au CM ECOLE : Penzé Niveau de classe : CE2 CM1 CM2 ENSEIGNANTE : Aline Doillon Janvier Février 2011 A- Choix des items travaillés (programmes 2008)

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Année universitaire 20..-20.. Quadrimestre 1 Quadrimestre 2 Nom :... Prénom :... N de matricule :... ULB VUB ISTI Année d étude : BA1 BA2 BA3 MA1 MA2

Plus en détail

Un francophone aux JO

Un francophone aux JO Un francophone aux JO Contexte d utilisation Public : adolescents et adultes. Niveau : A2. Durée prévue : une séance d une heure et demie/deux heures. Description de la tâche : parler d un sport, parler

Plus en détail

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline Langue anglaise et communication Compétence 4SA1 Communiquer en anglais avec une certaine aisance. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités Objectif Énoncé de la compétence Standard

Plus en détail

Sources: séminaire des professeurs L Oréal / www.foad-spirit.net/ images Google. Mlle Sousa Rolo Marlène

Sources: séminaire des professeurs L Oréal / www.foad-spirit.net/ images Google. Mlle Sousa Rolo Marlène Sources: séminaire des professeurs L Oréal / www.foad-spirit.net/ images Google Passif Portable Incompréhension Mettre en place des situations professionnelles Fixer des objectifs de départ et les atteindre

Plus en détail

Langues CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Langues CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE Langues VISÉES PRIORITAIRES Maîtriser la lecture et l écriture et développer la capacité de comprendre et de s exprimer à l oral et à l écrit en français. Découvrir les mécanismes de la langue et de la

Plus en détail

Comment utiliser la vidéo en classe

Comment utiliser la vidéo en classe Comment utiliser la vidéo en classe Aujourd hui, les étudiants sont toujours «branchés» au web et aux médias sociaux, et c est afin de susciter leur intérêt que les enseignants ont recours à la technologie

Plus en détail

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe.

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. 4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. Utiliser un document vidéo en classe de langue ce n est pas regarder ensemble la télévision mais le visionner en organisant sa découverte

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur COMMUNICATION ANNEXE III GRILLE HORAIRE

Brevet de Technicien Supérieur COMMUNICATION ANNEXE III GRILLE HORAIRE ANNEXE III GRILLE HORAIRE Première année Deuxième année Enseignements Horaire hebdomadaire Volume annuel Horaire hebdomadaire Volume annuel (à titre indicatif) (à titre indicatif) Total cours TD Total

Plus en détail

CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA.

CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA. 1 LEGTA Georges Desclaude BP 10549 17119 SAINTES MODULE M 22 CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA. Dossier de suivi de la démarche de recherche documentaire (Outil d aide méthodologique) Autre membre du

Plus en détail

ACTIVITES LANGAGIERES : Interaction orale / Compréhension de l oral / Production écrite (en interaction)!

ACTIVITES LANGAGIERES : Interaction orale / Compréhension de l oral / Production écrite (en interaction)! TITRE: NEW YEAR S RESOLUTIONS ACTIVITES LANGAGIERES : Interaction orale / Compréhension de l oral / Production écrite (en interaction) DESCRIPTEURS CECRL : A2 vers B1 : Ecouter et Comprendre Comprendre

Plus en détail

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours S approprier le langage - Cycle 1 Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours Compétence attendue à l issue de l école Programme 2008 Livret scolaire

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Récapitulatif de la méthodologie FOS proposée. 1. De la demande aux objectifs de formation

Récapitulatif de la méthodologie FOS proposée. 1. De la demande aux objectifs de formation Récapitulatif de la méthodologie FOS proposée 1. De la demande aux objectifs de formation Dès qu une demande de formation FOS est formulée (ou envisagée), il s agit dans un premier temps d effectuer un

Plus en détail

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13 Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA22S008 04/06/13 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 1 Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 Ce travail s appuiera essentiellement sur 4 documents : - CD Rom Hatier - Découvrir le monde avec les mathématiques de D. Valentin (Hatier) - Apprentissages

Plus en détail

ANGLAIS / NIVEAU ELEMENTAIRE *

ANGLAIS / NIVEAU ELEMENTAIRE * ANGLAIS / NIVEAU ELEMENTAIRE * Cours AC.1 Extensif Faire face à des situations de la vie courante, en anglais, dans un environnement international (écrit et oral). Activation des connaissances antérieures.

Plus en détail

PROJET : réaliser un imagier des animaux de Guyane suite à une sortie au zoo.

PROJET : réaliser un imagier des animaux de Guyane suite à une sortie au zoo. PROJET : réaliser un imagier des animaux de Guyane suite à une sortie au zoo. Présentation de la classe / du projet : c est une classe de petite section de 20 élèves. 10 filles et 10 garçons. Une classe

Plus en détail

Formations de formateurs

Formations de formateurs Formations de formateurs Document élaboré lors du séminaire en ingénierie de la formation au CREFECO (10-14 octobre 2011) animé par Michel Boiron, directeur du CAVILAM Alliance française Contenu Définition

Plus en détail

Activités d appui 1. Pourquoi - Pour réviser les différents outils linguistiques disponibles en classe et pour rappeler leur

Activités d appui 1. Pourquoi - Pour réviser les différents outils linguistiques disponibles en classe et pour rappeler leur Activités d appui 1 Mots recyclés Activité de lecture liée au développement du vocabulaire et au trait d écriture «choix de mots» Rechercher des synonymes pour des mots communément utilisés comme «petit»,

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail