AUDIT CLINIQUE CIBLÉ EXEMPLE : ANALYSE DU RCF

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AUDIT CLINIQUE CIBLÉ EXEMPLE : ANALYSE DU RCF"

Transcription

1 AUDIT CLINIQUE CIBLÉ EXEMPLE : ANALYSE DU RCF

2 OBJECTIFS Evaluer les connaissances d une équipe sur les recommandations professionnelles de lecture et interprétation du RCF Valider l EPP Sensibiliser les praticiens aux «contrôles qualité»

3 MÉTHODE DE L ACC Choix de la population cible et du questionnnaire Présentation du projet à l équipe (déculpabiliser) Auditer par entretien particulier Analyser les réponses Proposer des actions d amélioration Réévaluer périodiquement par le même audit (ou supprimer les questions inutiles)

4 QUESTIONNAIRE D ACC (1) Questions 1. Savez-vous qu il existe une classification des anomalies du RCF faite par le CNGOF? Réponses O - N 2. Depuis quand doit-elle être utilisée? Nb - NSP 3. Selon cette classification, quelles sont les définitions d une tachycardie et d une bradycardie fœtales? T - NSP O : oui ; N : non ; Nb : nombre ; NSP : ne sait pas ; T : texte

5 QUESTIONNAIRE D ACC (2) 4. Quelle est la limite inférieure de la normale pour la variabilité du RCF? 5. Quelle est la définition d un ralentissement? 6. Quels sont les critères de sévérité d un ralentissement? 7. Citez sans les décrire les quatre types de ralentissements 8. Quelles sont pour vous les anomalies du RCF à risque majeur d acidose? Nb - NSP T - NSP T - NSP T - NSP T - NSP Nb : nombre ; NSP : ne sait pas ; T : texte

6 QUESTIONNAIRE D ACC (3) 9. Utilisez-vous cette classification pour décrire les anomalies du rythme? 10. Utilisez-vous une autre classification? 11. Laquelle vous parait la plus précise pour décrire les anomalies du rythme? 12. Avez-vous des difficultés à (faire) utiliser la nouvelle classification? 13. Selon vous, quels moyens faciliteraient son utilisation? Tjs Pfs - Jms Tjs Pfs - Jms T - NSP O - N T - NSP O : oui ; N : non ; NSP : ne sait pas ; T : texte ; Tjs : toujours ; Pfs : parfois ; Jms : jamais

7 18 questionnaires : réponses Questions 1. Savez-vous qu il existe une classification des anomalies du RCF faite par le CNGOF? Réponses O : 16 N : 2 2. Depuis quand doit-elle être utilisée? 2007 : : : : 1 NSP : 8

8 RÉPONSES 3. Selon cette classification, quelles sont les définitions d une tachycardie et d une bradycardie fœtales? Valeur seuil pour la tachycardie : 160 : : : 1 NSP : 1 Valeur seuil pour la bradycardie : 120 : : : 4 NSP : 1 Précision sur la durée minimale : Aucune : mn : 2 15 mn : 1

9 RÉPONSES 4. Quelle est la limite inférieure de la normale pour la variabilité du RCF? 5 bpm : bpm : bpm : 2 NSP : 1 5. Quelle est la définition d un ralentissement? Amplitude 15 bpm : 1 > 20 bpm : 4 > 30 bpm : 3 Durée > 15 s: 0 > 30 s : 1 > 1 mn < 2 mn : 1 Nadir < 60 bpm : 1 < 80 bpm : 1 < 110 bpm : 1 < 120 bpm : 1

10 RÉPONSES 6. Quels sont les critères de sévérité d un ralentissement? Durée > 60s, Profondeur > 60 bpm, nadir < 60 bpm : 0 NSP : 4 Durée (sans précision de chiffre) : 10 Décalage/CU : 11 Profondeur (sans précision de chiffre) : 11 Diminution des oscillations : 5

11 RÉPONSES 7. Citez sans les décrire les quatre types de ralentissements Précoces, Tardifs, Variables, Prolongés : 0 Dip 1, Dip 2, Variables : 9 Précoces, Tardifs, Variables, Permanents : 3 Dip1, Dip 2 : 1 Précoces, Tardifs, Bradycardie, Concommitants : 2 NSP : 3

12 RÉPONSES 8. Quelles sont pour vous les anomalies du RCF à risque majeur d acidose? RT et V0, RV et V0, Br et V0, Br persistante et seq Hon : 0 Bradycardie : 11 RT : 7 Rythme plat : 6 Rythme sinusoïdal : 5 Ralentissements profonds : 5 Dip 2 : 4 Faible variabilité : 3 RT et V0 : 2 Tachycardie sévère : 2 Anomalies associées : 1

13 RÉPONSES 9. Utilisez-vous cette classification pour décrire les anomalies du rythme? Toujours : 4 Parfois : 10 Jamais : Utilisez-vous une autre classification? Toujours : 1 Parfois : 10 Jamais Laquelle vous parait la plus précise pour décrire les anomalies du rythme? CNGOF : 6 autre : 3 NSP : 9

14 RÉPONSES 12. Avez-vous des difficultés à (faire) utiliser la nouvelle classification? Oui : 10 Non : 4 NSP : Selon vous, quels moyens faciliteraient son utilisation? Meilleure connaissance : 4 Affichage en SDN : 3 Lecture automatisée : 2 Entraînement à la lecture : 2 Volonté de l équipe : 2 Diffusion par les réseaux : 1 NSP : 5

15 SYNTHÈSE 1 ER AUDIT Classification peu connue Encore termes variables utilisés Pas de définitions précises en tête Difficultés de mise en application Propositions d amélioration : Rappel des recommandations Entraînement à la lecture du RCF

16 QUESTIONNAIRE 2 ÈME AUDIT Après rappel des recommandations et entraînement à la lecture Seulement 6 questions car les 7 autres sont indépendantes de la formation

17 QUESTIONS REPONSE 1 REPONSE 2 COMMENTAIRE Selon cette classification, quelles sont les définitions d une tachycardie et d une bradycardie fœtales? Quelle est la limite inférieure de la normale pour la variabilité du RCF? 2/18 13/18 14/18 18/18 Manque souvent la durée minimale Quelle est la définition d un ralentissement? 0/18 10/18 Manque souvent la notion de durée Quels sont les critères de sévérité d un ralentissement? Citez sans les décrire les quatre types de ralentissements Quelles sont pour vous les anomalies du RCF à risque majeur d acidose? 0/18 9/18 0/18 11/18 0/18 9/18 Règle des 3x60 souvent retenue Les termes dips ont disparu Manquent souvent les prolongés Vo souvent citée Associations non citées Seq Hon oubliée

18 ANALYSE AUDIT Amélioration nette des connaissances sur la classification Nécessite des rappels fréquents Intégrer la notion de durée des anomalies Rappeler les hauts risque d acidose

19 ANOMALIES DU RCF À RISQUE MAJEUR D ACIDOSE RT et variabilité nulle (<2bpm) RV et variabilité nulle Bradycardie et variabilité nulle Bradycardie sévère subite persistante NICHD, Ingemarsson, Cibils, Cetrullo, Parer, Low, Phelan, Nelson, Dellinger, Williams NP4, NP3, NP2

20 AUTRE ANOMALIE DU RCF À RISQUE MAJEUR D ACIDOSE Séquence de Hon Tracé réactif puis Perte des accélérations Tachycardie progressive Diminution de la variabilité Apparition de ralentissements Bradycardie terminale Freeman, Phelan, Boog NP4

21 RCF: RT & VARIABILITÉ ABSENTE 1cm/min

22 CONCLUSION AUDIT Familiarisation avec la méthode d EPP Sensibilisation des équipes Facilité de réalisation A répercuter sur les équipes

23 Le choix du thème (son nom : XX) Avant-propos Préparation du projet 1ère évaluation Actions et suivi Justification du choix du thème : - Fréquence - Gravité -Potentiel d amélioration - Référentiel existant de évaluation Rapport final résultats - actions Bibliographie Commencer la rédaction du rapport d audit Référence(s) scientifique(s) : guide, recommandation

24 Préparation du projet (1/3) - vous impliquez les acteurs - Avant-propos Préparation du projet 1ère évaluation Actions et suivi 2de évaluation Rapport final résultats - actions -champ d application -Calendrier -Ecriture de la grille d audit - Items précis - Maximum de questions fermées (avec une colonne «commentaires» - Laisser au moins une question ouverte -Choix des auditeurs -Présentation au service +++ Bibliographie Poursuivre la rédaction du rapport d audit

25 Première évaluation de l Audit Clinique Ciblé (3/9) - le référentiel - Avant-propos Préparation du projet 1ère évaluation Actions et suivi 2de évaluation Rapport final résultats - actions Bibliographie Audit du personnel concerné Lors d un entretien individuel Sans faire de commentaires La grille de recueil comporte : le nom de l auditeur et l identification de l ES ou secteur d activité, pas celui de l audité les critères d évaluation, les modalités de réponse OUI, NON, NA, la cellule «commentaires», importante lors de l analyse des résultats.

26 Première évaluation de l Audit Clinique Ciblé (7/9) - l analyse des résultats - Avant-propos Vous devez procéder au traitement des résultats le plus rapidement possible pour, ensuite, effectuer l analyse avec les équipes, dans les meilleurs délais. Préparation du projet 1ère évaluation Vous présentez les résultats sous forme de tableaux. Les NA et les NON font l objet d un commentaire. Actions et suivi 2de évaluation Rapport final résultats - actions Bibliographie Les objectifs de l analyse des résultats sont : d identifier les points forts, d analyser les écarts, leurs causes et leurs conséquences (Cf. page suivante), de choisir les axes d amélioration. «Les axes d amélioration» dans le guide de l audit clinique 2003 (2 pages)

27 Première évaluation de l Audit Clinique Ciblé (9/9) - vous rédigez un rapport d étape - Avant-propos Préparation du projet 1ère évaluation Actions et suivi 2de évaluation Rapport final résultats - actions En pratique, au terme de la première évaluation, vous poursuivez la rédaction du rapport d Audit Clinique Ciblé. Il comporte : la présentation des résultats chiffrés sous forme de tableaux (chapitre 4), une analyse qualitative des résultats avec identification des causes d écarts (chapitre 5), des propositions d axes d amélioration (chapitre 6). Ce rapport d Audit Clinique Ciblé fait l objet d une présentation et d une diffusion dans les services concernés et au niveau de l institution. Bibliographie +

28 Actions et suivi - le plan d amélioration Avant-propos Préparation du projet 1ère évaluation Actions et suivi 2de évaluation Rapport final résultats - actions Bibliographie Toutes les idées sont à évaluer - éventuellement en réunion de service - Avec des expertises extérieurs (qualiticien, ) Proposer des actions d amélioration : - concrètes et faisables - en suivant un calendrier

29 La 2nde évaluation de l Audit Clinique Ciblé Avant-propos Préparation du projet 1ère évaluation Actions et suivi 2de évaluation Rapport final résultats - actions Bibliographie La procédure de la seconde évaluation est la même que celle de la première Au terme de la seconde évaluation : Vous reprenez la rédaction du rapport d Audit Clinique Ciblé, que vous avez alimenté au fil du temps, et vous le complétez par : la présentation des résultats chiffrés sous forme de tableaux avec ou sans graphique l analyse qualitative des résultats avec identification des causes d écarts de la deuxième évaluation l analyse comparative des 2 évaluations d Audit Clinique Ciblé avec la mise en valeur des améliorations apportées

30 Le rapport final d Audit Clinique Ciblé Avant-propos Préparation du projet 1ère évaluation Actions et suivi 2de évaluation Rapport final résultats - actions Bibliographie Il s agit de la synthèse des 2 évaluations de l Audit Clinique Ciblé. Les résultats font l objet d une présentation aux équipes des services concernés et au niveau institutionnel (commission médicale d établissement, direction des soins, direction ou cellule qualité, encadrement). Vous finalisez votre rapport d Audit Clinique Ciblé (conclusion).

31 Bibliographie Stratégie de la recherche documentaire Avant-propos Préparation du projet 1ère évaluation Actions et suivi 2de évaluation Rapport final résultats - actions Bibliographie Les banques de données , ont été interrogées pour la période : Seules les publications de langue française ou anglaise ont été retenues. La stratégie de recherche a porté sur la recherche d audit sur le sujet avec pour mots clés : auxquels ont été associés : Audit OU Medical audit OU Nursing Audit OU Management Audit. Bibliographie constituée à mettre en lien

SURVEILLANCE FŒTALE PENDANT LE TRAVAIL D APRÈS LES RPC

SURVEILLANCE FŒTALE PENDANT LE TRAVAIL D APRÈS LES RPC SURVEILLANCE FŒTALE PENDANT LE TRAVAIL D APRÈS LES RPC RYTHME CARDIAQUE FŒTAL PENDANT LE TRAVAIL Définitions et Interprétation MÉTHODES D ENREGISTREMENT DU RCF Voie abdominale par mode Doppler facile,

Plus en détail

Rythme cardiaque fœtal pendant le travail

Rythme cardiaque fœtal pendant le travail Rythme cardiaque fœtal pendant le travail Définitions et Interprétation Alain Martin d après les RPC «Surveillance fœtale pendant le travail» Dirigés par JP Schaal et M Dreyfus Rythme cardiaque fœtal de

Plus en détail

Repérage de l asphyxie en per partum. X.Douysset (CCA)

Repérage de l asphyxie en per partum. X.Douysset (CCA) Repérage de l asphyxie en per partum X.Douysset (CCA) Risques fœtaux au cours du travail Anomalies des échanges placentaires HYPOXEMIE Diminution de la po2 HYPOXIE Diminution de l O2 tissulaire Adaptation

Plus en détail

Concordance gazométrique au cordon de la classification du RCF selon le CNGOF

Concordance gazométrique au cordon de la classification du RCF selon le CNGOF Concordance gazométrique au cordon de la classification du RCF selon le CNGOF Dubourdeau AL, Tholozan AS, Martin A, Ramanah R, Maillet R, Riethmuller D. Service de Gynécologie-Obstétrique CHU Besançon

Plus en détail

RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES

RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES METHODOLOGIE D ELABORATION DE RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES POUR LES PROFESSIONNELS DE SANTE DOCUMENT DE SYNTHESE TABLE DES MATIERES INTRODUCTION... 2 1 NOTE DE CADRAGE...

Plus en détail

Promotion de la bientraitance Préparation de l établissement à un dispositif

Promotion de la bientraitance Préparation de l établissement à un dispositif Promotion de la bientraitance it Préparation de l établissement à un dispositif d évaluation externe Françoise PAPO - Réseau Santé Qualité Nord / Picardie Patricia MINARY DOHEN Réseau Qualité Franche-Comté

Plus en détail

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet!

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet! FORMULAIRE PDF REMPLISSABLE POUR REPONSE PEDAGOGIQUE AAP 2014 DU Page 1 sur 14 Avant toute chose, rappelez ici : 1 - Le titre principal (anciennement titre long) de votre projet [90 caractères] Structurer

Plus en détail

Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts

Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts Table des matières Introduction... 3 Méthodes... 4 Résumé des résultats... 5 Conclusion

Plus en détail

La situation des entreprises maghrébines concernant la Gestion Environnementale Une enquête dans le cadre du REME

La situation des entreprises maghrébines concernant la Gestion Environnementale Une enquête dans le cadre du REME La situation des entreprises maghrébines concernant la Gestion Environnementale Une enquête dans le cadre du REME realisée par : Contexte Le REME se veut un réseau environnemental performant et régional

Plus en détail

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD)

Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? b-millat@chu-montpellier.fr Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Prise en charge de l'opéré Qui fait quoi? Fédération de Chirurgie Viscérale et Digestive (FCVD) Enquête nationale sur les événements indésirables associés aux soins (ENEIS) Incidence des événements indésirables

Plus en détail

Prévention Risques Professionnels

Prévention Risques Professionnels Prévention Risques Professionnels Évaluation des risques professionnels Aide à la réalisation du Document Unique Aide à la réalisation du Document Unique 2 Objectifs Vous présenter le contexte de l évaluation

Plus en détail

Pour vous aider dans la gestion des compétences internes, Apostrof vous propose un mode. des Ressources Humaines de votre entreprise.

Pour vous aider dans la gestion des compétences internes, Apostrof vous propose un mode. des Ressources Humaines de votre entreprise. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Le Bilan de Compétences / Le Bilan Professionnel Pour vous aider dans la gestion des compétences internes, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique

Plus en détail

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet!

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet! FORMULAIRE PDF REMPLISSABLE POUR REPONSE PEDAGOGIQUE AAP 2014 DU Page 1 sur 14 Avant toute chose, rappelez ici : 1 - Le titre principal (anciennement titre long) de votre projet [90 caractères] FORMATION

Plus en détail

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Bilan en Midi Pyrénées et perspectives dans le cadre de la loi réformant l organisation de la santé au travail de juillet 2011 Cadre législatif Loi

Plus en détail

Tableau de bord d indicateurs qualité dans une unité de stérilisation: outil de management Expérience de l hôpital Ambroise PARE Assistance publique-

Tableau de bord d indicateurs qualité dans une unité de stérilisation: outil de management Expérience de l hôpital Ambroise PARE Assistance publique- Tableau de bord d indicateurs qualité dans une unité de stérilisation: outil de management Expérience de l hôpital Ambroise PARE Assistance publique- Hôpitaux de Paris 1 Plan de présentation 1- Circuit

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING

LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING Juin 2004 Syndicat Syntec des Conseils en Evolution Professionnelle 3, rue Léon Bonnat 75016 Paris Contexte de l étude Questionnaire de 15 questions adressé aux clients

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE : Où en est-on en Basse-Normandie?

LE DOCUMENT UNIQUE : Où en est-on en Basse-Normandie? LE DOCUMENT UNIQUE : Où en est-on en Basse-Normandie? Résultats d une enquête régionale auprès de 300 entreprises bas-normande Frédéric TAMBUTET Société SYMBIAL Objectif : Mesurer le niveau d implication

Plus en détail

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes)

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) COFOR SANTE Des interventions* en : - Communication - Management - Relation client - Qualité - Gestion Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) * cf. nos programmes

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA CAPTURE DE PROSPECTS?

QU EST-CE QUE LA CAPTURE DE PROSPECTS? Le marketing sur internet peut parfois sembler être une tâche impossible. L Email marketing est relativement simple et c est un canal incroyablement efficace. Selon la Direct Marketing Association, chaque

Plus en détail

Examen professionnel pour l accès au grade d attaché principal du ministère de la défense

Examen professionnel pour l accès au grade d attaché principal du ministère de la défense Examen professionnel pour l accès au grade d attaché principal du ministère de la défense Kit de préparation à l épreuve orale de RAEP : constitution du dossier de RAEP en vue de l oral SOMMAIRE 1- Cadre

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Enquête nationale sur les cadres et la formation professionnelle en 2009

Enquête nationale sur les cadres et la formation professionnelle en 2009 Enquête nationale sur les cadres et la formation professionnelle en 2009 Avril 2009 en partenariat avec Méthodologie Le site Internet Kelformation.com en partenariat avec Cadremploi.fr a adressé un questionnaire

Plus en détail

Trame interactive de création de Document Unique d Evaluation des Risques Professionnels

Trame interactive de création de Document Unique d Evaluation des Risques Professionnels Trame interactive de création de Document Unique d Evaluation des Risques Professionnels Une assistance interactive pour la création, l exploitation, la mise à jour et la conservation de votre Document

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

Une évaluation des pratiques transfusionnelles au CHU de Nantes en 2012 Xème Congrès National d Hémovigilance et de Sécurité Transfusionnelle

Une évaluation des pratiques transfusionnelles au CHU de Nantes en 2012 Xème Congrès National d Hémovigilance et de Sécurité Transfusionnelle Une évaluation des pratiques transfusionnelles au CHU de Nantes en 2012 Xème Congrès National d Hémovigilance et de Sécurité Transfusionnelle Nantes - Jeudi 15 novembre 2012 Léa Bruneau - Dr JC. Rigal

Plus en détail

Groupe de Travail : «Espaces Naturels Protégés et développement local» 4 ème réunion

Groupe de Travail : «Espaces Naturels Protégés et développement local» 4 ème réunion Le Réseau Régional des Gestionnaires d Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon Groupe de Travail : «Espaces Naturels Protégés et développement local» 4 ème réunion Karen JOYAUX Bonne année! Le 6 janvier

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACTIVITE PROJET TRAAM RESEAUX SOCIAUX

COMPTE RENDU D ACTIVITE PROJET TRAAM RESEAUX SOCIAUX COMPTE RENDU D ACTIVITE PROJET TRAAM RESEAUX SOCIAUX L utilisation des réseaux sociaux par les agences immobilières alsaciennes Professeurs : - Gilles SEBASTIEN - Sébastien TOULOUZE Cadre de la réalisation

Plus en détail

Rapport écrit : recommandations et instructions

Rapport écrit : recommandations et instructions Projet d Elèves Ingénieurs 2007-2008 Restitutions Rapport écrit : recommandations et instructions L importance du rapport écrit est à souligner : destiné à des décideurs, il représente ce qui restera de

Plus en détail

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008 COORDINATEUR : Alain Kruger mail : akruger@esg.fr RAPPEL DES DELAIS : Constitution des équipes et des projets Semaine du 21 janvier 2008

Plus en détail

Regards croisés sur la bientraitance. Auto-évaluation établissement

Regards croisés sur la bientraitance. Auto-évaluation établissement Regards croisés sur la bientraitance Auto-évaluation établissement Octobre 2012 Haute Autorité de Santé 2012 Une étude bientraitance est déployée au sein de votre établissement. Cette dernière est organisée

Plus en détail

Maître de stage : Fonction : Nom de l entreprise : Adresse : Code postal : Téléphone : Courriel :

Maître de stage : Fonction : Nom de l entreprise : Adresse : Code postal : Téléphone : Courriel : . Identification des personnes supervisant le stagiaire * Entreprise : Maître de stage : Fonction : Nom de l entreprise : Adresse : Code postal : Téléphone : Courriel : Autres personnes qui accompagnent

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

DROME. Ce dossier a pour vocation de faire comprendre tout l'intérêt de votre projet au jury ARTINOV.

DROME. Ce dossier a pour vocation de faire comprendre tout l'intérêt de votre projet au jury ARTINOV. DROME Titre du projet : Nom de l'entreprise : Nom du chef d'entreprise : Ce dossier a pour vocation de faire comprendre tout l'intérêt de votre projet au jury ARTINOV. Nous vous invitons à le remplir le

Plus en détail

Les Français et les détecteurs de fumée. Présentation à la presse 3 février 2015

Les Français et les détecteurs de fumée. Présentation à la presse 3 février 2015 Les Français et les détecteurs de fumée Présentation à la presse 3 février 2015 La méthodologie Méthodologie Recueil L enquête a été réalisée par téléphone du 9 janvier au 10 janvier 2015 auprès de responsables

Plus en détail

Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante

Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante Animé par : Fabienne CARBONI Catherine POLLET Il y a bien 3 sujets-clés : 1. L étude de marché 2. La construction de son offre 3. La cohérence

Plus en détail

REFERENTIEL DE L'AUDIT

REFERENTIEL DE L'AUDIT REFERENTIEL DE L'AUDIT SOMMAIRE 1 Présentation Page 3 2 Personnes rencontrées au cours de l audit Page 4 3 La maîtrise d ouvrage Page 5 4 La maîtrise d œuvre Page 7 5 L entreprise Page 11 6 Les fabricants

Plus en détail

REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS

REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS Proposition technique : REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS Action réalisée en partenariat par le Pôle Emploi de Carpentras et le Comité de Bassin d Emploi Pays du

Plus en détail

Tableau d auto-pilotage dans le parcours de formation/référentiel SAENES

Tableau d auto-pilotage dans le parcours de formation/référentiel SAENES Tableau d auto-pilotage dans le parcours de formation/référentiel SAENES Durée : Utilité : Usage : 1) Copier-coller l intégralité du document dans un nouveau fichier puis enregistrer dans son espace personnel

Plus en détail

juillet 2015 Postuler et obtenir une bourse de doctorat FRESH ou FRIA du F.R.S.-FNRS - Rédiger son dossier de candidature Se préparer à l interview

juillet 2015 Postuler et obtenir une bourse de doctorat FRESH ou FRIA du F.R.S.-FNRS - Rédiger son dossier de candidature Se préparer à l interview Postuler et obtenir une bourse de doctorat FRESH ou FRIA du F.R.S.-FNRS - Rédiger son dossier de candidature Se préparer à l interview juillet 2015 Le F.R.S.-FNRS Fonds de la Recherche Scientifique-FNRS

Plus en détail

AUTO-TEST D'INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

AUTO-TEST D'INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE Plaquette auto test IE_Mise en page 1 0/0/011 0:1 Page DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI AUTO-TEST D'INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE L intelligence

Plus en détail

UE 208 - Conception et mise en œuvre de l enseignement

UE 208 - Conception et mise en œuvre de l enseignement Master MEEF-PE-ESPÉ de l académie de Grenoble Année universitaire 2015-2016 UE 208 - Conception et mise en œuvre de l enseignement Responsable : Hélène GONDRAND helene.gondrand@ujf-grenoble.fr Master MEEF-PE

Plus en détail

Cahier des charges CCF pour la PSE Année 2013-2014 ANNEXES. Académie de LIMOGES

Cahier des charges CCF pour la PSE Année 2013-2014 ANNEXES. Académie de LIMOGES Cahier des charges CCF pour la PSE Année 2013-2014 ANNEXES Académie de LIMOGES L évaluation de la PSE en CAP L évaluation de la PSE en Baccalauréat professionnel L évaluation de la PSE pour le diplôme

Plus en détail

Issue du référentiel AFAQ Service Confiance Qualiville, la certification repose sur plusieurs engagements de service, tels que :

Issue du référentiel AFAQ Service Confiance Qualiville, la certification repose sur plusieurs engagements de service, tels que : Résultats de l enquête de satisfaction 2015 1 I. RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Délivrée par AFNOR (Agence Française de Normalisation), la certification Qualiville a été obtenue par la Mairie Centrale

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle PILOTAGE DE PROCEDE DE CONDITIONNEMENT REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT

Certificat de Qualification Professionnelle PILOTAGE DE PROCEDE DE CONDITIONNEMENT REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT Nom et prénom du candidat : Entreprise : Certificat de Qualification Professionnelle PILOTAGE DE PROCEDE DE CONDITIONNEMENT REPERAGE DES COMPETENCES DU CANDIDAT Le titulaire du C. Q. P. Pilotage de ligne

Plus en détail

Activité de conseil un outil d'autoformation en accès libre

Activité de conseil un outil d'autoformation en accès libre SupplémEnt de Lignes de La lettre du CEDIP N 56 Décembre 2012 Activité de conseil un outil d'autoformation en accès libre L'activité de conseil se pratique aujourd'hui dans tous les secteurs professionnels,

Plus en détail

pour l'orientation à l'issue de la CLASSE DE SECONDE 2 nde Générale et Technologique & 2 nde spécifique

pour l'orientation à l'issue de la CLASSE DE SECONDE 2 nde Générale et Technologique & 2 nde spécifique RENTRÉE 2013 ÉTABLISSEMENT Nom : Adresse : FICHE DE DIALOGUE pour l'orientation à l'issue de la CLASSE DE SECONDE 2 nde Générale et Technologique & 2 nde spécifique Téléphone : Télécopie : Adresse électronique

Plus en détail

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION SECTEUR : FILIERE : NIVEAU : TERTIAIRE TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES TECHNICIEN 1 Document élaboré par : Nom et Prénom Etablissement : Mohamed BACHAR :

Plus en détail

S E N S I T I C 2 - I N D I C A T E U R E N T R E P R I S E S -

S E N S I T I C 2 - I N D I C A T E U R E N T R E P R I S E S - S E N S I T I C 2 - I N D I C A T E U R E N T R E P R I S E S - (un questionnaire pour chaque établissement interrogé) Fiche d'identité : Raison sociale : Effectif : (4 tranches d'effectifs : 0-9 employés,

Plus en détail

Direction Générale à la Culture Attaché Territorial (poste ouvert à la voie contractuelle)

Direction Générale à la Culture Attaché Territorial (poste ouvert à la voie contractuelle) Chargé de Mission Cadre A Direction Générale à la Culture Attaché Territorial (poste ouvert à la voie contractuelle) Pilotage et animation de projets complexes pour leur montage et leur suivi, notamment

Plus en détail

ISG International Business School

ISG International Business School ISG International Business School Programme Business & Management Stage de première année Stage d observation Page 1 Année Académique 2013-2014 SYLLABUS détaillé Nom du programme : Programme Business &

Plus en détail

IDENTIFICATION DU PRODUIT : IDENTIFICATION DE L EXPERIMENTATEUR

IDENTIFICATION DU PRODUIT : IDENTIFICATION DE L EXPERIMENTATEUR - Grille d évaluation - IDENTIFICATION IDENTIFICATION DU PRODUIT : Titre du produit : MEDIA-FINANCE Nom de l éditeur : MEDIARMOR MULTIMEDIA Version analysée : 99.1 Date d évaluation : 11/12 1999 IDENTIFICATION

Plus en détail

Navette 1 : dater et signer

Navette 1 : dater et signer RENTREE 2015 FICHE DIALOGUE pour l orientation et l affectation à l issue de la CLASSE DE TROISIEME Cachet de l établissement Collège Marcel Pagnol Rue Henri Becquerel 26000 VALENCE Nos réf. : 14.07 NOTE

Plus en détail

Les créateurs d entreprise & la création d emplois

Les créateurs d entreprise & la création d emplois Les créateurs d entreprise & la création d emplois Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour Sondage réalisé à l occasion du 18 ème Salon des Entrepreneurs de Paris - 2 & 3 février 2011 au Palais des

Plus en détail

Collectif Interassociatif sur la Santé. Le baromètre des droits des malades. Rapport de résultats complets Février 2015. Une marque du groupe

Collectif Interassociatif sur la Santé. Le baromètre des droits des malades. Rapport de résultats complets Février 2015. Une marque du groupe Collectif Interassociatif sur la Santé Une marque du groupe Le baromètre des droits des malades Anne-Laure GALLAY Directrice d activité 01.71.16.90.88 Anne-Laure.gallay@lh2.fr Rapport de résultats complets

Plus en détail

LE DIAGNOSTIC HYGIENE AU CHIC

LE DIAGNOSTIC HYGIENE AU CHIC LE DIAGNOSTIC HYGIENE AU CHIC Définition Faire un état des lieux de la prévention du risque infectieux lié aux pratiques professionnelles dans les services de soins. Proposer aux équipes soignantes, des

Plus en détail

Analyse Visuelle du Rythme Cardiaque Fœtal RCF (pendant le travail)

Analyse Visuelle du Rythme Cardiaque Fœtal RCF (pendant le travail) Analyse Visuelle du Rythme Cardiaque Fœtal RCF (pendant le travail) Dr AMOURI Habib, Dr BEN ALI Issam, service de gynécologie obstétrique de l EPS Hédi chaker de Sfax Public cible Les étudiants 4ème année

Plus en détail

Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement. Vague 1 Rapport

Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement. Vague 1 Rapport Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement Vague Rapport Fiche technique Mode de recueil Cible Téléphone (CATI*) et responsables RH en charge des relations avec les cabinets de recrutement

Plus en détail

GRILLE GENERIQUE D INVESTIGATION PAR AUDIT PROCESSUS

GRILLE GENERIQUE D INVESTIGATION PAR AUDIT PROCESSUS Méthode de visite Réalisation d un audit de processus dans le cadre des visites de certification des établissements de santé GRILLE GENERIQUE D INVESTIGATION PAR AUDIT PROCESSUS Définitions Processus :

Plus en détail

GUIDE DE RECHERCHE DOCUMENTAIRE ATELIERS TM 2015-2016

GUIDE DE RECHERCHE DOCUMENTAIRE ATELIERS TM 2015-2016 GUIDE DE RECHERCHE DOCUMENTAIRE ATELIERS TM 2015-2016 BIBLIOTHÈQUE Collège du Sud MÉTHODOLOGIE DE RECHERCHE La recherche documentaire est une étape essentielle dans le processus d élaboration du travail

Plus en détail

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS Quel est l objectif de cet exercice? Recenser et trier vos réalisations Préparer un éventail de réalisations pour vos entretiens de recrutement A quoi va-t-il vous servir?

Plus en détail

Office de Tourisme Métabief, Malbuisson-les lacs, Les Fourgs Diagnostic numérique de Métabief, Malbuisson, Les Fourgs

Office de Tourisme Métabief, Malbuisson-les lacs, Les Fourgs Diagnostic numérique de Métabief, Malbuisson, Les Fourgs Office de Tourisme Métabief, Malbuisson-les lacs, Les Fourgs Diagnostic numérique de Métabief, Malbuisson, Les Fourgs Entrons ensemble dans l aire numérique Office de Tourisme Métabief, Malbuisson-les

Plus en détail

Nom :... Prénom :... Date de naissance :... /... /... Lieu de naissance... Adresse :... Code Postal : Ville :... Tél. domicile :... Portable :...

Nom :... Prénom :... Date de naissance :... /... /... Lieu de naissance... Adresse :... Code Postal : Ville :... Tél. domicile :... Portable :... Photo BTS MANAGEMENT DES UNITES CO MM ERCI A LES BTS NEGO CI ATION ET RELATION CLIENT BTS COMME R CE IN TE RN ATIONAL BTS ASSISTANT MANAGER CANDIDAT Nom :... Prénom :... Date de naissance :... /... /...

Plus en détail

Méthodologie : OBJECTIF :

Méthodologie : OBJECTIF : 1 Méthodologie : Deux questionnaires distincts / «Dirigeants d organismes de formation» élaborés par le Comité de pilotage de l étude : les responsables du GARF et de la FFP avec la collaboration du cabinet

Plus en détail

Université de Sousse. Ecole Nationale d Ingénieurs de Sousse

Université de Sousse. Ecole Nationale d Ingénieurs de Sousse Réf :../ AU : 2014-2015 Université de Sousse Ecole Nationale d Ingénieurs de Sousse Rapport de stage d initiation (ou d Ingénieur) Réalisé par : Prénom & Nom de l'élève ingénieur Filière : 1 ère Année

Plus en détail

Groupe d échanges du 12 novembre 2013. Point n 2 : expérimentation du télétravail. Prorogation et modalités d évaluation

Groupe d échanges du 12 novembre 2013. Point n 2 : expérimentation du télétravail. Prorogation et modalités d évaluation Groupe d échanges du 12 novembre 2013 Point n 2 : expérimentation du télétravail Prorogation et modalités d évaluation L expérimentation du télétravail dans les services des MEDDE-METL est désormais active.

Plus en détail

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE I - OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDÉE

FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE I - OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDÉE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 92 11 89 0101 (1) FICHE D'IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE TITRE DE LA QUALIFICATION : Technicien de la qualité I - OBJECTIF

Plus en détail

ENQUETE UNIOPSS SUR L EVOLUTION DE LA JUSTICE DES MINEURS

ENQUETE UNIOPSS SUR L EVOLUTION DE LA JUSTICE DES MINEURS ENQUETE UNIOPSS SUR L EVOLUTION DE LA JUSTICE DES MINEURS Les données recueillies restent strictement confidentielles et feront l objet d un traitement anonymisé à des fins d enquête uniquement Identification

Plus en détail

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification pour les Espaces Numériques de Travail 1 Sommaire Présentation du contexte Objectifs, contraintes / opportunités et limites Processus général de certification Fichier de critères Organisation des groupes

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches (CQPI) «Technicien

Plus en détail

POINT PRESSE. Commission de protection des droits Chiffres clés de la réponse graduée. 16 juillet 2014

POINT PRESSE. Commission de protection des droits Chiffres clés de la réponse graduée. 16 juillet 2014 POINT PRESSE Commission de protection des droits Chiffres clés de la réponse graduée 16 juillet 2014 Activité cumulée de la réponse graduée Chiffres clés au 1er juillet 2014 10,4% des abonnés qui ont reçu

Plus en détail

Notation Sociale : «La communication de la stratégie dans votre entreprise» [Avril 2008]

Notation Sociale : «La communication de la stratégie dans votre entreprise» [Avril 2008] Notation Sociale : «La communication de la stratégie dans votre entreprise» [Avril 2008] 1 MédiaCadres résultats du sondage sur la communication dans l entreprise 1. Avez-vous connaissance d un plan stratégique

Plus en détail

Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur Technico-commercial est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire a pour fonction

Plus en détail

Evaluation de la formation initiale de l IRA de Lille auprès des anciens élèves Vague 2014. Ifop pour l IRA de Lille

Evaluation de la formation initiale de l IRA de Lille auprès des anciens élèves Vague 2014. Ifop pour l IRA de Lille Evaluation de la formation initiale de l IRA de Lille auprès des anciens élèves Vague 2014 DP/AM/EP N 112038 Contacts Ifop : Damien Philippot / Adeline Merceron / Esteban Pratviel Département Opinion et

Plus en détail

Carnet de Compétences ABIES

Carnet de Compétences ABIES Carnet de Compétences ABIES 1. Mon projet professionnel Qu allez-vous devenir, une fois la thèse soutenue? Vous êtes peut-être, en ce moment, davantage préoccupé par l avancée de votre projet de recherche

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN ODONTOLOGIE Information et consentement du patient majeur et non sous tutelle dans le cadre de l exercice libéral de la chirurgie dentaire Novembre 2004 I.

Plus en détail

STAGE LICENCE STAPS - mention Management du Sport UE 39M et UE 49M Année 2009-2010

STAGE LICENCE STAPS - mention Management du Sport UE 39M et UE 49M Année 2009-2010 Vincent CHARLOT Jean René JOLY STAGE LICENCE STAPS - mention Management du Sport UE 39M et UE 49M Année 2009-2010 MODALITES PRATIQUES 1. Durée minimale annuelle totale (S1 + S2) = 105 heures correspondant

Plus en détail

Chapitre 3 Dénombrement et représentation d un caractère continu. Lætitia Perrier Bruslé Cours de statistique descriptive sous Excel

Chapitre 3 Dénombrement et représentation d un caractère continu. Lætitia Perrier Bruslé Cours de statistique descriptive sous Excel Chapitre 3 Dénombrement et représentation d un caractère continu Lætitia Perrier Bruslé Cours de statistique descriptive sous Excel Introduction Un caractère quantitatif est continu si ses modalités possibles

Plus en détail

Comment candidater à un Diplôme d Université de Nanterre sur SESAME? La marche à suivre pour s inscrire en 2012-2013.

Comment candidater à un Diplôme d Université de Nanterre sur SESAME? La marche à suivre pour s inscrire en 2012-2013. Comment candidater à un Diplôme d Université de Nanterre sur SESAME? La marche à suivre pour s inscrire en 2012-2013. SESAME vous permet de générer un dossier électronique : 1-pour le DU de votre choix

Plus en détail

A - QUESTIONNAIRES FAMILLE D.E.S.

A - QUESTIONNAIRES FAMILLE D.E.S. Distilbène étude 3 générations Pour tous renseignements, vous pouvez nous contacter : - par courrier à l adresse ci-dessus, - par téléphone au 05 58 75 50 04, - via la fiche contact du site : des-etude3generations.org

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET zéro PROPOSITION DE CORRECTION Remarque préalable Les propositions qui suivent ne prétendent pas à l exhaustivité ni à

Plus en détail

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire 1) Pour accéder aux options de sauvegarde et d envoi du questionnaire, veuillez cliquer sur le bouton représenté ci-après, situé en dernière

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LE CONTRÔLE DE QUALITE DES AGC

CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LE CONTRÔLE DE QUALITE DES AGC CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LE CONTRÔLE DE QUALITE DES AGC Guide du contrôlé version 2015 PRESENTATION DES OBJECTIFS ET DES MODALITES DU CONTROLE DE QUALITE Notre profession s est

Plus en détail

La sensibilisation des étudiants en médecine français à l action humanitaire

La sensibilisation des étudiants en médecine français à l action humanitaire La sensibilisation des étudiants en médecine français à l action humanitaire CALASS 2007 Congrès de l Association Latine d Analyse des Systèmes de Santé Bastien MOLLO Stéphane DAVID Dominique MAILLARD

Plus en détail

CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés. 24 points 3 points. 4 points.

CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés. 24 points 3 points. 4 points. CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés Dossier 1 LA MISE EN PLACE DES VISITES D ENTREPRISE 1.1 Pourquoi peut-on dire que les visites d entreprise

Plus en détail

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU Quel est l objectif de cet exercice? Décrocher, réussir et exploiter un entretien réseau. Ce dernier consiste en un rendez-vous (face à face ou par téléphone)

Plus en détail

L unité U5 est validée par le contrôle de l acquisition des compétences relevant des fonctions suivantes issues du référentiel de certification :

L unité U5 est validée par le contrôle de l acquisition des compétences relevant des fonctions suivantes issues du référentiel de certification : CAHIER DES CHARGES POUR LES AUTEURS DE SUJET EPREUVE E5 BTS TECHNICO-COMMERCIAL 1. RAPPEL DE LA DEFINITION DE L'EPREUVE E5 - MANAGEMENT ET GESTION D ACTIVITÉS TECHNICO-COMMERCIALES (COEF. 4) U5 1. Finalités

Plus en détail

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Objectifs de l expérimentation -Faire évoluer le référentiel national en vue de

Plus en détail

Manuel du cabinet en ligne

Manuel du cabinet en ligne Manuel du cabinet en ligne Guide d utilisation Juillet 2012 Sommaire Bienvenue dans «Mon manuel de cabinet en ligne»!...3 Présentation... 3 Avertissement... 4 Démarrage...4 Identification Création de votre

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE PREMIÈRE ANNÉE DE LICENCE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Représentativité de l'échantillon p. 3 1) Sexe

Plus en détail

G U I D E E T U D I A N T P S T A G E V 2 SOMMAIRE

G U I D E E T U D I A N T P S T A G E V 2 SOMMAIRE G U I D E E T U D I A N T P S T A G E V 2 Gestion des conventions de stages, des offres de stages et d emplois SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION DE L OUTIL... 2 1.1. ACCÈS À L APPLICATION... 2 2. CRÉER UNE CONVENTION

Plus en détail

Master Informatique 1ère année

Master Informatique 1ère année Université de Limoges, Faculté des Sciences et Techniques http://foad.unilim.fr/course/view.php?id=65 Objectifs de la formation Étendre les connaissances théoriques et préparer à la poursuite d études

Plus en détail

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au FICHE REPÈRES POUR LES CHSCT Un cadre unique pour une hétérogénéité des pratiques accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont

Plus en détail

Notice d information PAGE 4

Notice d information PAGE 4 Master 1 ère année Notice d information PAGE 4 A lire attentivement avant de renseigner le dossier de candidature Année 2016-2017 1 MASTER 1 ère année Management du Sport Les objectifs Cette formation

Plus en détail

Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier Présidentiel La France S engage

Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier Présidentiel La France S engage ADASI - Association de Développement de l Accompagnement à la Stratégie et à l Innovation de l intérêt général Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier

Plus en détail

Enjeux et Perspectives du Marketing mobile, outil pour cibler les «digital natives» Soutenance Finale (Tuteur de Thèse Professionnelle: Yves Riquet)

Enjeux et Perspectives du Marketing mobile, outil pour cibler les «digital natives» Soutenance Finale (Tuteur de Thèse Professionnelle: Yves Riquet) Pierre-Olivier Leurent Enjeux et Perspectives du Marketing mobile, outil pour cibler les «digital natives» Soutenance Finale (Tuteur de Thèse Professionnelle: Yves Riquet) Mastère Spécialisé Marketing

Plus en détail

L accès à l emploi des jeunes diplômés français. Avril 2016

L accès à l emploi des jeunes diplômés français. Avril 2016 L accès à l emploi des jeunes diplômés français Avril 2016 Table des matières 1 Contexte 2 Écart de point de vue entre les recruteurs et les jeunes diplômés français 3 Analyse : Les jeunes diplômés français

Plus en détail

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale. Contribution de la VILLE DE LYON (69)

8 juin 2006. ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale. Contribution de la VILLE DE LYON (69) 2 ème CONFERENCE REGIONALE POUR L EMPLOI ET LA FORMATION 8 juin 2006 ATELIER 1 : Recruter des compétences, concilier les logiques d efficacité et de cohésion sociale Contribution de la VILLE DE LYON (69)

Plus en détail