FICHES TECHNIQUES du BREVET PROFESSIONNEL. Répertoire National des Certifications Professionnelles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHES TECHNIQUES du BREVET PROFESSIONNEL. Répertoire National des Certifications Professionnelles"

Transcription

1 FONDS SOCIAL EUROPÉEN Programme d individualisation des formations et de modernisation de l offre publique de formation professionnelle continue et d apprentissage agricoles FICHES TECHNIQUES du BREVET PROFESSIONNEL Extrait du Répertoire National des Certifications Professionnelles Ministère de l Agriculture, de l alimentation, de la pêche et des affaires rurales ENESAD-GÉP&A Département des Sciences de la formation et de la communication Mai 2004

2 L objectif de ce document est de mettre à la disposition de tous les acteurs intervenant dans la VAE (correspondants régionaux «VAE», personnes chargées de l information et de l orientation, accompagnateurs ) l essentiel des informations qui concernent le brevet professionnel (BP), diplôme de niveau IV du ministère chargé de l agriculture. Ces fiches techniques, pour chaque option de BP, ont été établies à partir des informations transmises pour l inscription au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Les rubriques utilisées sont donc similaires, seules des modifications de présentation ont été introduites pour en faciliter la compréhension et l utilisation, et quelques informations spécifiques au RNCP ont été supprimées. Vous retrouverez l ensemble de ces informations en ligne sur le site de la Commission nationale des certifications professionnelles (CNCP ; Sommaire BP option Agroéquipements 3 BP option Industries agroalimentaires 6 BP option Productions horticoles 9 BP option Responsable d exploitation agricole 12 BP option Travaux forestiers 15 BP option Travaux paysagers 18 BP option Technicien de recherche-développement 20 BP option Responsable d exploitation aquacole maritime-continentale 23 PRIMO est un programme cofinancé par le ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche et des Affaires rurales (DGER) et par le Fonds social européen (FSE) dans le cadre de la programmation de son objectif 3 (mesure 5 «Améliorer l information, l orientation et l individualisation des formations, notamment grâce aux NTIC, et développer l accès à la validation» de l axe 3 «Éducation et formation tout au long de la vie»). RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

3 Résumé du référentiel professionnel Brevet professionnel option Agroéquipements Le titulaire du BP option Agroéquipements est capable de réaliser les activités décrites ci-après. 1. Il participe à la conduite du chantier et/ou de l atelier : il participe à la gestion technico-économique du parc des agroéquipements, il prépare un chantier et/ou un atelier avec son supérieur hiérarchique, il organise le chantier et/ou l atelier en fonction des instructions reçues et des moyens mis à sa disposition, il assure l exécution des travaux prévus. 2. Il utilise en toute sécurité et prend soin du matériel et des équipements qui lui sont confiés : il applique en permanence les règles de sécurité et il contrôle le bon fonctionnement et l efficacité des équipements spécifiques à la sécurité, il choisit les équipements les mieux adaptés aux travaux à exécuter, il effectue les préréglages et réglages de fonctionnement des matériels et équipements, il organise les différentes tâches à effectuer dans un souci d efficacité, d économie d effort et de qualité, il conduit les machines et les véhicules, et utilise les équipements, en respectant les normes de sécurité, il réalise les travaux en tenant compte de leur nature et des contraintes de l opération, il contrôle en cours d exécution les résultats obtenus et apporte les correctifs nécessaires afin d utiliser en permanence le matériel dans des conditions optimales d économie et de sécurité. 3. Il entretient et assure la maintenance de premier niveau du matériel et des équipements : il procède au nettoyage, rangement et vérification des différents matériels, équipements et produits utilisés, il procède aux opérations périodiques systématiques d entretien et de réglage préconisés par le fabricant, il contrôle quotidiennement l ensemble des organes et prend les initiatives nécessaires pour maintenir le matériel en état de fonctionnement et de sécurité, il effectue un prédiagnostic en cas de panne et alerte soit le responsable, soit le réparateur, il assure la maintenance des équipements et leur remise en état par échanges de pièces en se référant aux notices d utilisation, et en mettant en œuvre les techniques de travail des matériaux, il assure l organisation et la gestion de l atelier, il utilise une documentation technique des moyens de contrôle et de diagnostic. 4. Il guide le travail du personnel qui l assiste dans l exécution des tâches commandées qu il maîtrise. 5. Il informe son supérieur hiérarchique de l état d avancement des travaux et des incidents éventuels, et propose des solutions. 6. Il communique avec les différents partenaires de l entreprise. 7. Il participe à la vie sociale et professionnelle. Secteur d activités ou types d emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme * Secteur d activités : Emplois de salariés proposés par des entreprises de tailles diverses : exploitations agricoles, CUMA, entreprises de travaux agricoles, forestiers, paysagers..., entreprises de distribution d agroéquipements et fournitures pour l agriculture, stations de stockage et de conditionnement des produits agricoles, collectivités locales et entreprises publiques. RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

4 Les activités confiées aux salariés titulaires du BP agroéquipements varient selon l entreprise et le domaine où elles sont exercées. Chaque entreprise et domaine d application exigent des savoir-faire et des connaissances spécifiques. Quel que soit le domaine, deux aspects sont toujours pris en compte : la spécificité du travail mécanisé avec le vivant, l exigence de qualité des produits et prestations. * Types d emplois accessibles : Le salarié titulaire du BP agroéquipements se situe hiérarchiquement entre les ouvriers qualifiés et le personnel d encadrement. La taille de l entreprise peut modifier sensiblement le type d activités effectivement confiées au salarié, notamment le degré d initiative et de responsabilité que lui délègue l employeur. Il reçoit les instructions de son supérieur hiérarchique à qui il rend également compte de l exécution des travaux. Mais il lui revient toutefois d adapter son travail aux contraintes, aux types de tâches à exécuter et surtout de tenir compte des situations inhabituelles et non prévues. Le salarié titulaire du BP agroéquipements exécute les tâches qui lui sont confiées. Il peut être assisté d autres salariés. Dans ce cas, on lui demandera souvent de guider le travail de ces derniers. Modalités d accès * Descriptif des composantes de la certification : Les UC (unités capitalisables) sont des unités d évaluation capitalisables, indépentantes les unes des autres et pouvant être obtenues dans n importe quel ordre. Le diplôme du brevet professionnel est délivré dès lors que les 12 UC qui le constituent sont obtenues : 9 UC nationales de qualification (UCNQ) dont 3 UC du domaine technologique et professionnel (D1), 1 UC du domaine mathématiques (D2), 1 UC du domaine sciences (D3), 2 UC du domaine expression et communication (D4) et 2 UC du domaine économique et professionnel (D5) ; 3 UC d adaptation régionale ou à l emploi (UCARE) choisies en fonction des conditions locales et du projet professionnel des candidats ; 1 UCARE au moins UCARE 10 doit relever du domaine technologique et professionnel (D1), les autres peuvent relever de tous les domaines prévus pour le BP : les 5 domaines cités précédemment, le domaine langues (D6), le domaine hygiène, sécurité et éducation physique et sportive (D7). NB : des UC sont communes à plusieurs options du BP ; il existe également une modalité d évaluation en épreuves terminales qui n a jamais été mise en œuvre. * Objectifs terminaux d intégration (OTI) des 9 UCNQ : UC 1 : être capable de mobiliser les connaissances scientifiques et techniques nécessaires aux agroéquipements UC 2 : être capable de mobiliser les connaissances scientifiques et techniques nécessaires aux choix et à l utilisation des matériels et équipements UC 3 : être capable de conduire des chantiers d agroéquipements dans le respect des normes d hygiène, de sécurité et d environnement UC 4 : être capable d utiliser les outils mathématiques dans les situations complexes de la vie professionnelle et sociale UC 5 : être capable de mobiliser des connaissances scientifiques nécessaires à la compréhension des phénomènes physiques et chimiques mis en œuvre dans les agroéquipements UC 6 : être capable de communiquer dans les situations complexes de la vie sociale et professionnelle UC 7 : être capable de maîtriser les relations interpersonnelles au sen d un groupe de travail UC 8 : être capable de présenter les caractéristiques d une entreprise d agroéquipement et de son environnement socioéconomique UC 9 : être capable d assurer la gestion et le suivi de chantiers et/ou d ateliers utilisant des agroéquipements NB : les objectifs terminaux d intégration (OTI) des UCARE peuvent être obtenus auprès des services régionaux de la formation et du développement des DRAF ou des centres habilités pour la délivrance du BP selon la modalité des UC. Le bénéfice des composantes acquises peut être gardé 5 ans. * Composition du jury pour toutes les modalités d accès (contrat d apprentissage, formation continue, contrat de qualification, VAE) : Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A du ministère de l agriculture, est composé paritairement : de membres de l enseignement et de la formation professionnelle agricoles dont au moins la moitié de membres de l enseignement et de la formation professionnelle agricoles publics ; de professionnels du secteur d activité concerné par l option du brevet professionnel, à parité employeurs ou responsables d exploitation et salariés. RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

5 Autorité responsable de la certification, qualité du signataire, niveau et domaine * Autorité responsable de la certification : Ministère chargé de l agriculture * Modalités d élaboration des références : Commission professionnelle consultative du ministère chargé de l agriculture * Qualité du signataire de la certification : Directeur régional de l agriculture et de la forêt * Niveau : IV ; code NSF1 : 210 Base légale * Référence du décret général : Décret n du 3 avril 1990 modifié portant règlement général du brevet professionnel délivré par le ministère de l agriculture et de la forêt (JO du 6 avril 1990) et articles 2 à 9 du décret n du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l agriculture (JO du 6 décembre 2003) * Référence du décret et/ou arrêté VAE : Décret n du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l agriculture (JO du 6 décembre 2003) * Référence de l arrêté de création : Arrêté du 31 juillet 1995 portant création et fixant les modalités de délivrance du brevet professionnel option Agroéquipements (JO du 11 août 1995) RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

6 Brevet professionnel option Industries agroalimentaires (IAA) Résumé du référentiel professionnel 1. Le technicien de transformation-fabrication ou de conditionnement des produits alimentaires maîtrise, pour son segment de production, la conduite des matériels spécifiques, la mise en œuvre des procédés et des savoir-faire liés à la variété des produits fabriqués dans son entreprise, afin de : organiser l activité du segment pour réaliser les objectifs de production dans le cadre de l ordonnancement déterminé par l échelon hiérarchique supérieur ; former les OQ ou OS lors de leur insertion ou de la mise en œuvre de nouveaux procédés/produits ; remplacer occasionnellement des OQ travaillant aux différents postes. 2. Le technicien de transformation-fabrication ou de conditionnement des produits alimentaires gère son segment de production (matière, qualité, process, aléas, sécurité, prévention des pollutions) dans le cadre des instructions (ordonnancement, objectifs de production), enregistre et/ou contrôle l enregistrement, voire interprète immédiatement les données. 3. Selon le mode d organisation de son entreprise, le technicien de transformation-fabrication ou de conditionnement des produits alimentaires assure des relations fonctionnelles avec les autres segments de production ou équipes, avec l encadrement, l amont et l aval et les services communs (maintenance, entretien, qualité, sécurité...), éventuellement avec des tiers de l entreprise, dans le cadre de procédures ordinaires ou de groupes de travail spécifiques. 4. Le technicien de transformation-fabrication ou de conditionnement des produits alimentaires réalise des tâches techniquement très qualifiées ou spécialisées, ou conduit une ligne de production ou de conditionnement automatisée complexe. Pour certaines industries peu automatisées, il maîtrise de façon opérationnelle et polyvalente tous les postes de travail de l atelier. * Dans le cas de tâches techniquement très qualifiées ou spécialisées, il met en œuvre les modes opératoires et maîtrise les gestes professionnels liés aux opérations hautement qualifiées ou spécialisées qu il conduit (préparation des matières premières, fabrication, conservation, conditionnement) et il utilise les équipements et matériels nécessaires au fonctionnement de son segment de production. * Dans le cas de la conduite d une ligne de fabrication ou de conditionnement automatisée d utilisation complexe : il conduit une ligne de machines automatisées de série (mise en marche, surveillance, fonctionnement, réglages, mise à l arrêt, en fonction des objectifs de production) ; il surveille en permanence, directement ou par l intermédiaire des équipements informatiques, l état du processus réalisé et du produit aux différents stades ; il détecte les dysfonctionnements, procède à un premier diagnostic de cause pour intervenir ou faire appel à l intervention de la maintenance, ou encore en référer à son supérieur hiérarchique, maintient la machine en état de bon fonctionnement et conduit les opérations de nettoyage. * Dans le cas de la maîtrise opérationnelle et polyvalente de tous les postes d un atelier, il met en œuvre les modes opératoires et maîtrise les gestes professionnels liés à l ensemble des postes qualifiés de son atelier, au niveau de performance des ouvriers qualifiés et il utilise les équipements et matériels nécessaires au fonctionnement de son atelier. 5. Le technicien de transformation-fabrication ou de conditionnement des produits alimentaires anime, coordonne et encadre l activité d une équipe de quelques OQ et OS qui réalisent la production de son segment d activité : Il organise le travail, répartit les tâches, et gère le temps de travail, dans le cadre du règlement général de l entreprise ; RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

7 Il communique, anime, entretient avec les membres de son équipe des relations individuelles et collectives facilitant le travail et la solution d éventuels problèmes ; Il évalue, contrôle et coordonne en permanence la qualité du travail effectué et le respect des procédures ; Il participe à la gestion administrative de son équipe ; Il rend compte à son supérieur hiérarchique de sa mission d animation d équipe ; Il peut être amené à proposer à son supérieur hiérarchique des éléments d évaluation individuelle des membres de son équipe en vue de sanction ou d avancement ; Il veille et, éventuellement, forme à la sécurité active et passive, et à l ergonomie des tâches pour son segment. Secteur d activités ou types d emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme Le technicien de transformation-fabrication ou de conditionnement des produits alimentaires exerce dans les entreprises industrielles de fabrication de produits alimentaires (chocolaterie et confiserie, biscuiterie et pâtisserie, charcuterie, plats cuisinés, plats appertisés, quatrième gamme, transformation laitière, travail industriel des viandes, etc.). Types d emplois accessibles : Selon les branches professionnelles, les filières de produits et l organisation de l entreprise, les emplois occupés sont dénommés : ouvrier hautement qualifié, conducteur de ligne automatisée d utilisation complexe, chef de file, de table, de tapis, de chaîne, chef de ligne, animateur de production, chef d équipe, adjoint d agent de maîtrise, etc. Ces emplois sont, selon les cas, considérés comme : le niveau de qualification le plus élevé de la catégorie des ouvriers, une étape dans un cursus d évolution professionnelle vers la catégorie maîtrise, le premier échelon de la catégorie maîtrise. Modalités d accès * Descriptif des composantes de la certification : Les UC (unités capitalisables) sont des unités d évaluation capitalisables, indépentantes les unes des autres et pouvant être obtenues dans n importe quel ordre. Le diplôme du brevet professionnel est délivré dès lors que les 12 UC qui le constituent sont obtenues : 9 UC nationales de qualification (UCNQ) dont 4 UC du domaine technologique et professionnel (D1), 1 UC du domaine mathématiques (D2), 1 UC du domaine sciences (D3), 1 UC du domaine expression et communication (D4) et 2 UC du domaine économique et professionnel (D5) ; 3 UC d adaptation régionale ou à l emploi (UCARE) choisies en fonction des emplois visés et des entreprises concernées, et qui peuvent relever de tous les domaines prévus pour le BP : les 5 domaines cités précédemment, le domaine langues (D6), le domaine hygiène, sécurité et éducation physique et sportive (D7). NB : des UC sont communes à plusieurs options du BP ; il existe également une modalité d évaluation en épreuves terminales qui n a jamais été mise en œuvre. * Objectifs terminaux d intégration (OTI) des 9 UCNQ : UC 1 : être capable de mobiliser les connaissances scientifiques et techniques nécessaires à la conduite de procédés de transformation-fabrication et conditionnement des produits agroalimentaires UC 2 : être capable de conduire un segment de transformation-fabrication-conditionnement, dans le cadre des directives et d un ordonnancement définis, en respectant les règles d hygiène, de sécurité et de prévention des pollutions Selon l emploi visé : UC 3 A : être capable de maîtriser les opérations, modes opératoires et gestes des postes de travail d un segment de transformation-fabrication ou conditionnement, en les adaptant aux variations de production ou UC 3 B : être capable de maîtriser les opérations, modes opératoires et gestes d une activité de transformationfabrication ou conditionnement hautement qualifiée ou UC 3 C : être capable de conduire une ligne de transformation-fabrication ou conditionnement automatisée d utilisation complexe ou RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

8 UC 3 D : être capable de maîtriser en polyvalence complète la conduite des principaux postes de travail qualifiés d un atelier de transformation UC 4 : être capable de participer à l analyse et à la résolution de problèmes techniques complexes de fonctionnement et d évolution de son segment d activité UC 5 : être capable d utiliser les outils mathématiques dans les situations complexes de la vie professionnelle et sociale UC 6 : être capable de rappeler les mécanismes scientifiques qui permettent de comprendre les procédés de transformation de la matière alimentaire UC 7 : être capable de communiquer dans les situations complexes de la vie sociale et professionnelle UC 8 : être capable de présenter les caractéristiques d une entreprise agroalimentaire et de son environnement socioéconomique UC 9 : être capable de rappeler les principes de gestion économique et de gestion de la qualité mis en œuvre dans l entreprise agroalimentaire NB : les objectifs terminaux d intégration (OTI) des UCARE peuvent être obtenus auprès des services régionaux de la formation et du développement des DRAF ou des centres habilités pour la délivrance du BP selon la modalité des UC. Le bénéfice des composantes acquises peut être gardé 5 ans. * Composition du jury pour toutes les modalités d accès (contrat d apprentissage, formation continue, contrat de qualification, VAE) : Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A du ministère de l agriculture, est composé paritairement : de membres de l enseignement et de la formation professionnelle agricoles dont au moins la moitié de membres de l enseignement et de la formation professionnelle agricoles publics ; de professionnels du secteur d activité concerné par l option du brevet professionnel, à parité employeurs ou responsables d exploitation et salariés. Autorité responsable de la certification, qualité du signataire, niveau et domaine * Autorité responsable de la certification : Ministère chargé de l agriculture * Modalités d élaboration des références : Commission professionnelle consultative du ministère chargé de l agriculture * Qualité du signataire de la certification : Directeur régional de l agriculture et de la forêt * Niveau : IV ; code NSF1 : 221 Base légale * Référence du décret général : Décret n du 3 avril 1990 modifié portant règlement général du brevet professionnel délivré par le ministère de l agriculture et de la forêt (JO du 6 avril 1990) et articles 2 à 9 du décret n du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l agriculture (JO du 6 décembre 2003) * Référence du décret et/ou arrêté VAE : Décret n du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l agriculture (JO du 6 décembre 2003) * Référence de l arrêté de création : Arrêté du 27 décembre 1993 portant création et fixant les modalités de délivrance du brevet professionnel option Industries agroalimentaires (JO du 7 janvier 1994) RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

9 BP option Productions horticoles, sous-options productions florales, productions fruitières, productions légumières, pépinières Résumé du référentiel professionnel Le titulaire du BP option Productions horticoles est capable, selon la sous-option concernée, de réaliser les activités décrites ci-après. * Activités communes à toutes les sous-options : 1. Il participe à la conduite du chantier ; 2. Il guide le travail du personnel qui l assiste dans l exécution des tâches commandées qu il maîtrise ; 3. Il informe son supérieur hiérarchique de l état d avancement des travaux et des incidents éventuels, et propose des solutions ; 4. Il communique avec les différents partenaires de l entreprise ; 5. Il s intègre à la vie de l entreprise et dans son environnement social et professionnel. * Activités de la sous-option productions florales : 1. Il observe et apprécie l état du support de culture ; 2. Il effectue les opérations de préparation du sol ou des substrats, en application des instructions données par son supérieur hiérarchique ; 3. Il assure la mise en place de la culture ; 4. Il effectue les opérations de conduite et d entretien de la culture ; 5. Il procède aux opérations de fertilisation ; 6. Il assure l irrigation des cultures ; 7. Il procède aux opérations de lutte phytosanitaire et informe son supérieur hiérarchique de toute anomalie ; 8. Il assure la préparation des produits en respectant les critères de mise en marché. * Activités de la sous-option productions fruitières : 1. Il observe et apprécie l état de la parcelle ; 2. Il assure la plantation ; 3. Il effectue les travaux de conduite de la culture dans le souci de la maintenir dans les meilleures conditions possibles de développement ; 4. Il procède aux opérations de fertilisation ; 5. Il assure l irrigation des cultures ; 6. Il procède aux opérations de lutte phytosanitaire et informe son supérieur hiérarchique de toute anomalie ; 7. Il raisonne et effectue les opérations de récolte en respectant les critères de calibre et de qualité fixés ; 8. Il peut assurer le stockage et le conditionnement des fruits en station. * Activités de la sous-option productions légumières : 1. Il observe et apprécie l état du support de culture ; 2. Il organise la mise en place de la culture ; 3. Il produit de jeunes plants ; 4. Il effectue les travaux de conduite de la culture ; 5. Il procède aux opérations de fertilisation ; 6. Il assure l irrigation des cultures ; 7. Il procède aux opérations de lutte phytosanitaire et informe son supérieur hiérarchique de toute anomalie ; 8. Il raisonne et effectue les opérations de récolte et de conditionnement du produit en respectant les critères de calibre et qualité fixés. RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

10 * Activités de la sous-option pépinières : 1. Il observe et apprécie l état du support de culture ; 2. Il effectue les opérations de préparation du sol ou des substrats ; 3. Il assure la mise en place de la culture ; 4. Il effectue les opérations de conduite et d entretien de la culture ; 5. Il procède aux opérations de fertilisation ; 6. Il assure l irrigation des cultures ; 7. Il procède aux opérations de lutte phytosanitaire et informe son supérieur hiérarchique de toute anomalie ; 8. Il assure la récolte et le conditionnement des produits en respectant les critères de mise en marché. Secteur d activités ou types d emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme Entreprises et exploitations horticoles de tailles diverses spécialisées en productions florales, productions fruitières, productions légumières ou pépinières. Les activités confiées aux salariés titulaires du BP productions horticoles varient selon le secteur où elles sont exercées (productions florales, productions fruitières, productions légumières, pépinières). Chaque secteur exige des savoir-faire et des connaissances spécifiques. Quel que soit le secteur, trois types d exigences influent sur la réalisation du travail : des exigences liées à la spécificité du travail sur le matériel vivant ; des exigences de qualité des produits et prestations fournis ; des exigences liées au respect de la qualité de l environnement. Le respect de ces exigences suppose la connaissance des principales espèces et variétés, des conditions de milieu et des techniques de culture qui leur sont appropriées et de l ensemble des normes qui s imposent aux productions horticoles. Le salarié titulaire du BP productions horticoles se situe hiérarchiquement, après quelques années d expérience, entre les ouvriers qualifiés et le personnel d encadrement ou le chef d exploitation. La taille de l entreprise peut modifier sensiblement le type d activités effectivement confiées au salarié, notamment le degré d initiative et de responsabilité que lui délègue l employeur. Il reçoit les instructions de son supérieur hiérarchique auquel il rend compte de l exécution des travaux. Mais il lui revient toutefois d adapter son travail aux contraintes, aux conditions et événements particuliers survenant lors de l exécution de celui-ci. Le salarié titulaire du BP productions horticoles peut être assisté, dans l exécution des tâches qui lui sont confiées, par d autres salariés. Dans ce cas, on lui demandera souvent de guider (rapporter les instructions reçues, montrer une tâche, expliquer les consignes) le travail de ces derniers. Modalités d accès * Descriptif des composantes de la certification : Les UC (unités capitalisables) sont des unités d évaluation capitalisables, indépentantes les unes des autres et pouvant être obtenues dans n importe quel ordre. Le diplôme du brevet professionnel est délivré dès lors que les 12 UC qui le constituent sont obtenues : 9 UC nationales de qualification (UCNQ) dont 3 UC du domaine technologique et professionnel (D1), 1 UC du domaine mathématiques (D2), 1 UC du domaine sciences (D3), 2 UC du domaine expression et communication (D4) et 2 UC du domaine économique et professionnel (D5) ; 3 UC d adaptation régionale ou à l emploi (UCARE) choisies en fonction des conditions locales et du projet professionnel des candidats ; 1 UCARE au moins UCARE 10 doit relever du domaine technologique et professionnel (D1), les autres peuvent relever de tous les domaines prévus pour le BP : les 5 domaines cités précédemment, le domaine langues (D6), le domaine hygiène, sécurité et éducation physique et sportive (D7). NB : des UC sont communes à plusieurs options du BP ; il existe également une modalité d évaluation en épreuves terminales qui n a jamais été mise en œuvre. RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

11 * Objectifs terminaux d intégration (OTI) des 9 UCNQ : UC 1 : être capable de mobiliser les connaissances scientifiques et techniques nécessaires aux productions florales ou bien aux productions fruitières ou bien aux productions légumières ou bien aux productions de pépinières (selon la sous-option) UC 2 : être capable de mobiliser les connaissances scientifiques et techniques nécessaires au choix et à l utilisation des matériels et équipements UC 3 : être capable de conduire des chantiers en productions horticoles dans le respect des normes d hygiène, de sécurité et d environnement (en productions florales ou bien en productions fruitières ou bien en productions légumières ou bien en productions de pépinières selon la sous-option) UC 4 : être capable d utiliser les outils mathématiques dans les situations complexes de la vie professionnelle et sociale UC 5 : être capable de rappeler les mécanismes scientifiques qui permettent de comprendre les relations au vivant dans le secteur professionnel UC 6 : être capable de communiquer dans les situations complexes de la vie sociale et professionnelle UC 7 : être capable de maîtriser les relations interpersonnelles au sein d un groupe de travail UC 8 : être capable de présenter les caractéristiques d une entreprise de productions horticoles et de son environnement socio-économique UC 9 : être capable d assurer la gestion et le suivi de chantiers de productions horticoles NB : les UC 1, 3 et tout ou partie des 3 UCARE sont spécifiques à chacune des sous-options ; les objectifs terminaux d intégration (OTI) des UCARE peuvent être obtenus auprès des services régionaux de la formation et du développement des DRAF ou des centres habilités pour la délivrance du BP selon la modalité des UC. Le bénéfice des composantes acquises peut être gardé 5 ans. * Composition du jury pour toutes les modalités d accès (contrat d apprentissage, formation continue, contrat de qualification, VAE) : Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A du ministère de l agriculture, est composé paritairement : de membres de l enseignement et de la formation professionnelle agricoles dont au moins la moitié de membres de l enseignement et de la formation professionnelle agricoles publics ; de professionnels du secteur d activité concerné par l option du brevet professionnel, à parité employeurs ou responsables d exploitation et salariés. Autorité responsable de la certification, qualité du signataire, niveau et domaine * Autorité responsable de la certification : Ministère chargé de l agriculture * Modalités d élaboration des références : Commission professionnelle consultative du ministère chargé de l agriculture * Qualité du signataire de la certification : Directeur régional de l agriculture et de la forêt * Niveau : IV ; code NSF1 : 211 Base légale * Référence du décret général : Décret n du 3 avril 1990 modifié portant règlement général du brevet professionnel délivré par le ministère de l agriculture et de la forêt (JO du 6 avril 1990) et articles 2 à 9 du décret n du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l agriculture (JO du 6 décembre 2003) * Référence du décret et/ou arrêté VAE : Décret n du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l agriculture (JO du 6 décembre 2003) * Référence de l arrêté de création : Arrêté du 31 juillet 1995 portant création et fixant les modalités de délivrance du brevet professionnel option Productions horticoles (JO du 11 août 1995) RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

12 Brevet professionnel option Responsable d exploitation agricole (REA) Résumé du référentiel professionnel 1. Le responsable d exploitation agricole conçoit le développement de son exploitation : 11. il situe le développement de son exploitation par rapport aux courants internationaux et aux évolutions qu ils provoquent ; 12. il analyse les relations entre son exploitation et les différents éléments de l environnement ; 13. il évalue les potentialités de l exploitation ; 14. il raisonne son projet d exploitation et ses évolutions, notamment en phase d installation ou de modernisation, en fonction de ses objectifs et des potentialités de l exploitation. 2. Le responsable d exploitation agricole prend les décisions nécessaires au fonctionnement de son exploitation : 21. il organise le fonctionnement de l exploitation ; 22. il établit, analyse et utilise les résultats technico-économiques et financiers de l exploitation pour réguler son fonctionnement. 3. Le responsable d exploitation agricole met en œuvre, individuellement et/ou collectivement, les différentes activités de production, transformation, commercialisation de produits et services de l exploitation ou liés à l exploitation, qui, combinées, constituent le système d exploitation : 31. il conduit un (ou des) atelier(s) de production en élevage et cultures fourragères ou/et élevage hors-sol et spécialisé ou/et culture(s) pérenne(s) ou/et cultures de plein champ ou/et cultures sous abri ; 32. Il peut exercer une (ou des) activité(s) créatrice(s) de valeur ajoutée sur son exploitation par vente de produits qu il transforme ou/et de services liés à son environnement naturel et socioéconomique. Remarque : le système d exploitation est constitué par la mise en œuvre simultanée et intégrée, au sein de l exploitation, d activités de production, transformation et commercialisation de biens et services (une ou plusieurs activités 31 et 32), en relation avec l environnement. 4. Le responsable d exploitation agricole gère les aspects sociaux et humains qui sont liés à l exercice de son métier : 41. il gère les ressources humaines dans le cadre de la législation du travail et des conventions collectives ; 42. il est en relation avec les collectivités locales, les structures sociales, culturelles, économiques, professionnelles, administratives et peut participer à leur fonctionnement ; 43. il s informe et organise sa formation permanente. Secteur d activités ou types d emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme Exploitations agricoles tous systèmes d exploitation. Remarque : le système d exploitation est constitué par la mise en œuvre simultanée et intégrée, au sein de l exploitation, d activités de production, transformation et commercialisation de biens et services, en relation avec l environnement. Responsable d exploitation agricole : exploitant (quel que soit le mode de faire-valoir), conjoint d exploitant, associé ou régisseur salarié d exploitation. Le responsable d exploitation agricole met en œuvre, individuellement et/ou collectivement, les différentes activités de production, transformation, commercialisation de produits et services de l exploitation ou liés à l exploitation, qui, combinées, constituent le système d exploitation : un (ou des) atelier(s) de production en élevage et cultures fourragères ou/et élevage hors-sol et spécialisé ou/et culture(s) pérenne(s) ou/et cultures de plein champ ou/et cultures sous abri ; une (ou des) activité(s) créatrice(s) de valeur ajoutée sur son exploitation par vente de produits qu il transforme ou/et de services liés à son environnement naturel et socio-économique. RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

13 Selon les UC obtenues, les titulaires du diplôme sont plus particuliérement compétents pour un système d exploitation donné. Modalités d accès * Descriptif des composantes de la certification : Les UC (unités capitalisables) sont des unités d évaluation capitalisables, indépentantes les unes des autres et pouvant être obtenues dans n importe quel ordre. Le diplôme du brevet professionnel est délivré dès lors que les 12 UC qui le constituent sont obtenues : 9 UC nationales de qualification (UCNQ) dont 2 UC du domaine technologique et professionnel (D1), 1 UC du domaine mathématiques (D2), 1 UC du domaine sciences (D3), 2 UC du domaine expression et communication (D4) et 3 UC du domaine économique et professionnel (D5) ; 3 UC d adaptation régionale ou à l emploi (UCARE) choisies en fonction des conditions locales et du projet professionnel (système d exploitation concerné notamment) des candidats ; 1 UCARE au moins UCARE 10 doit relever du domaine technologique et professionnel (D1), les autres peuvent relever de tous les domaines prévus pour le BP : les 5 domaines cités précédemment, le domaine langues (D6), le domaine hygiène, sécurité et éducation physique et sportive (D7). NB : des UC sont communes à plusieurs options du BP ; il existe également une modalité d évaluation en épreuves terminales qui n a jamais été mise en œuvre. * Objectifs terminaux d intégration (OTI) des 9 UCNQ : UC 1 : être capable de mobiliser les connaissances scientifiques et techniques nécessaires à la production agricole UC 2 : être capable d assurer la conduite d un système de production dans le respect de l environnement UC 3 : être capable d utiliser les outils mathématiques dans les situations complexes de la vie professionnelle et sociale UC 4 : être capable de rappeler les mécanismes scientifiques qui permettent de comprendre les relations au vivant dans le secteur professionnel UC 5 : être capable de communiquer dans les situations complexes de la vie sociale et professionnelle UC 6 : être capable d utiliser les nouvelles technologies de traitement de l information et de la communication dans les situations de la vie professionnelle et sociale UC 7 : être capable de présenter les caractéristiques de l environnement social, économique et politique du secteur agricole et rural UC 8 : être capable d assurer la gestion d une exploitation UC 9 : être capable d élaborer une stratégie pour l exploitation En complément des 9 UC nationales de qualification (UCNQ) précédentes, 3 UC d adaptation régionale ou à l emploi (UCARE) sont choisies en fonction des conditions locales et du projet professionnel (système d exploitation concerné notamment) des candidats. NB : l UC 1, l UC 2, l UCARE 10 et, le cas échéant, les deux autres UCARE concernent un système d exploitation donné (deux activités principales, dont au moins une activité de production, parmi les suivantes : élevage et cultures fourragères, élevage hors-sol et spécialisé, cultures de plein champ, culture(s) pérenne(s), cultures sous abri, activité de transformation, activité de service) ; les objectifs terminaux d intégration (OTI) des UCARE peuvent être obtenus auprès des services régionaux de la formation et du développement des DRAF ou des centres habilités pour la délivrance du BP selon la modalité des UC. Le bénéfice des composantes acquises peut être gardé 5 ans. * Composition du jury pour toutes les modalités d accès (contrat d apprentissage, formation continue, contrat de qualification, VAE) : Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A du ministère de l agriculture, est composé paritairement : de membres de l enseignement et de la formation professionnelle agricoles dont au moins la moitié de membres de l enseignement et de la formation professionnelle agricoles publics ; de professionnels du secteur d activité concerné par l option du brevet professionnel, à parité employeurs ou responsables d exploitation et salariés. Autorité responsable de la certification, qualité du signataire, niveau et domaine * Autorité responsable de la certification : Ministère chargé de l agriculture * Modalités d élaboration des références : Commission professionnelle consultative du ministère chargé de l agriculture * Qualité du signataire de la certification : Directeur régional de l agriculture et de la forêt * Niveau : IV ; code NSF1 : 210 RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

14 Base légale * Référence du décret général : Décret n du 3 avril 1990 modifié portant règlement général du brevet professionnel délivré par le ministère de l agriculture et de la forêt (JO du 6 avril 1990) et articles 2 à 9 du décret n du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l agriculture (JO du 6 décembre 2003) * Référence du décret et/ou arrêté VAE : Décret n du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l agriculture (JO du 6 décembre 2003) * Référence de l arrêté de création : Arrêté du 2 août 1990 portant création et fixant les conditions de délivrance du brevet professionnel option Responsable d exploitation agricole (JO du 9 septembre 1990) RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

15 Brevet professionnel option Travaux forestiers Résumé du référentiel professionnel Le titulaire du BP option Travaux forestiers est capable de réaliser les activités décrites ci-après. 1. Il participe à la conduite du chantier : il prépare un chantier avec son supérieur hiérarchique, il organise le chantier en fonction des instructions reçues et des moyens mis à sa disposition, il assure l exécution des travaux prévus, il utilise, prend soin et entretient en toute sécurité le matériel et les équipements qui lui sont confiés. 2. Il guide le travail du personnel qui l assiste dans l exécution des tâches commandées qu il maîtrise. 3. Il assure les travaux de renouvellement et d amélioration des peuplements : il identifie les techniques de culture de la forêt, il observe et apprécie l état d un peuplement forestier, il identifie les limites des parcelles, il organise les travaux de préparation des sols, il jalonne, il réceptionne les plants forestiers, il assure la mise en place des plants forestiers selon les techniques existantes, il suit le déroulement des semis et des plantations, il assure la taille de formation, il maîtrise les différentes techniques de travaux d entretien, il assure l élagage, il participe à la désignation et au martelage des coupes. 4. Il réalise les travaux d entreprise de travaux forestiers : il identifie les limites de la coupe, il participe à l estimation des bois sur pied, il maîtrise les différentes techniques d abattage, il peut choisir les découpes à effectuer en fonction de la qualité et des débouchés du bois, il choisit et donne les directives techniques aux intervenants et leur précise les clauses particulières du chantier, il trie, numérote et cube les grumes, il peut réceptionner le bois en bord de route et l expédier, il désigne le passage des engins de débardage et les aires de stockage. 5. Il informe son supérieur hiérarchique de l état d avancement des travaux et des incidents éventuels, et propose des solutions. 6. Il communique avec les différents partenaires de l entreprise. 7. Il participe à la vie sociale et professionnelle. Secteur d activités ou types d emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme * Secteur d activités : Organisations (entreprises du secteur privé ou structures publiques) de taille diverse réalisant des travaux de sylviculture, de bûcheronnage et de débardage combinés ou non dans un même chantier. Ces travaux peuvent être réalisés pour le compte d autrui (prestation de service) ou pour soi-même (travail en régie). Ces organisations peuvent être des entreprises de travaux forestiers, des entreprises d exploitation forestière, des scieries, des coopératives forestières, des propriétaires forestiers (publics ou privés), des groupements forestiers, des experts forestiers. RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

16 * Types d emplois accessibles : Chef d entreprise de travaux forestiers, Chef d équipe en travaux forestiers, Ouvrier hautement qualifié en travaux forestiers (réalisant des travaux dans un cadre d autonomie). Le salarié titulaire du brevet professionnel travaux forestiers se situe hiérarchiquement, entre les ouvriers qualifiés et le personnel d encadrement. La taille de l entreprise peut modifier sensiblement le type d activités effectivement confiées au salarié, notamment le degré d initiative et de responsabilité que lui délègue l employeur. Il reçoit les instructions de son supérieur hiérarchique à qui il rend également compte de l exécution des travaux. Mais il lui revient toutefois d adapter son travail aux contraintes, aux types de tâches à exécuter et surtout de tenir compte des situations inhabituelles et non prévues. Modalités d accès * Descriptif des composantes de la certification : Les UC (unités capitalisables) sont des unités d évaluation capitalisables, indépentantes les unes des autres et pouvant être obtenues dans n importe quel ordre. Le diplôme du brevet professionnel est délivré dès lors que les 12 UC qui le constituent sont obtenues : 9 UC nationales de qualification (UCNQ) dont 3 UC du domaine technologique et professionnel (D1), 1 UC du domaine mathématiques (D2), 1 UC du domaine sciences (D3), 2 UC du domaine expression et communication (D4) et 2 UC du domaine économique et professionnel (D5) ; 3 UC d adaptation régionale ou à l emploi (UCARE) choisies en fonction des conditions locales et du projet professionnel des candidats ; 1 UCARE au moins UCARE 10 doit relever du domaine technologique et professionnel (D1), les autres peuvent relever de tous les domaines prévus pour le BP : les 5 domaines cités précédemment, le domaine langues (D6), le domaine hygiène, sécurité et éducation physique et sportive (D7). NB : des UC sont communes à plusieurs options du BP ; il existe également une modalité d évaluation en épreuves terminales qui n a jamais été mise en œuvre. * Objectifs terminaux d intégration (OTI) des 9 UCNQ : UC 1 : être capable de mobiliser les connaissances scientifiques et techniques nécessaires aux travaux forestiers UC 2 : être capable de mobiliser les connaissances scientifiques et techniques nécessaires au choix et à l utilisation des matériels et équipements UC 3 : être capable de conduire des chantiers de travaux forestiers dans le respect des normes d hygiène, de sécurité et d environnement UC 4 : être capable d utiliser les outils mathématiques dans les situations complexes de la vie professionnelle et sociale UC 5 : être capable de rappeler les mécanismes scientifiques qui permettent de comprendre les relations au vivant dans le secteur professionnel UC 6 : être capable de communiquer dans les situations complexes de la vie sociale et professionnelle UC 7 : être capable de maîtriser les relations interpersonnelles au sein d un groupe de travail UC 8 : être capable de présenter les caractéristiques d une entreprise de travaux forestiers et de son environnement socio-économique UC 9 : être capable d assurer la gestion et le suivi de chantiers de travaux forestiers NB : les objectifs terminaux d intégration (OTI) des UCARE peuvent être obtenus auprès des services régionaux de la formation et du développement des DRAF ou des centres habilités pour la délivrance du BP selon la modalité des UC. Le bénéfice des composantes acquises peut être gardé 5 ans. * Composition du jury pour toutes les modalités d accès (contrat d apprentissage, formation continue, contrat de qualification, VAE) : Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A du ministère de l agriculture, est composé paritairement : de membres de l enseignement et de la formation professionnelle agricoles dont au moins la moitié de membres de l enseignement et de la formation professionnelle agricoles publics ; de professionnels du secteur d activité concerné par l option du brevet professionnel, à parité employeurs ou responsables d exploitation et salariés. RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

17 Autorité responsable de la certification, qualité du signataire, niveau et domaine * Autorité responsable de la certification : Ministère chargé de l agriculture * Modalités d élaboration des références : Commission professionnelle consultative du ministère chargé de l agriculture * Qualité du signataire de la certification : Directeur régional de l agriculture et de la forêt * Niveau : IV ; code NSF1 : 213 Base légale * Référence du décret général : Décret n du 3 avril 1990 modifié portant règlement général du brevet professionnel délivré par le ministère de l agriculture et de la forêt (JO du 6 avril 1990) et articles 2 à 9 du décret n du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l agriculture (JO du 6 décembre 2003) * Référence du décret et/ou arrêté VAE : Décret n du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l agriculture (JO du 6 décembre 2003) * Référence de l arrêté de création : Arrêté du 31 juillet 1995 portant création et fixant les conditions de délivrance du brevet professionnel option Travaux forestiers (JO du 11 août 1995) RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

18 Brevet professionnel option Travaux paysagers Résumé du référentiel professionnel Le titulaire du BP option Travaux paysagers est capable de réaliser les activités décrites ci-après. 1. Il participe à la conduite du chantier : il prépare un chantier avec son supérieur hiérarchique, il organise le chantier en fonction des instructions reçues et des moyens mis à sa disposition, il assure l exécution des travaux prévus, il utilise, prend soin et entretient en toute sécurité le matériel et les équipement qui lui sont confiés. 2. Il guide le travail du personnel qui l assiste dans l exécution des tâches commandées qu il maîtrise. 3. Il met en œuvre les différentes techniques ou opérations nécessaires à la réalisation et à l entretien d un espace paysager : il réalise les travaux de création, il entretient les espaces paysagers. 4. Il informe son supérieur hiérarchique de l état d avancement des travaux et des incidents éventuels, et propose des solutions. 5. Il communique avec les différents partenaires de l entreprise. 6. Il participe à la vie sociale et professionnelle. Secteur d activités ou types d emplois accessibles par le détenteur de ce diplôme Il s agit d emplois de salariés qui sont proposés dans le secteur privé par des entreprises paysagistes de taille diverse et dans le secteur public par les services espaces verts des villes, des collectivités territoriales, des syndicats intercommunaux, etc. La taille de l entreprise ou du service peut modifier sensiblement le type d activités effectivement confiées au salarié, notamment le degré d initiative et de responsabilité que lui délègue l employeur. Les activités confiées aux salariés titulaires du brevet professionnel travaux paysagers varient selon la nature du chantier. Cependant deux aspects seront toujours pris en compte : la spécificité du travail avec le végétal, l exigence de qualité des prestations. Modalités d accès * Descriptif des composantes de la certification : Les UC (unités capitalisables) sont des unités d évaluation capitalisables, indépentantes les unes des autres et pouvant être obtenues dans n importe quel ordre. Le diplôme du brevet professionnel est délivré dès lors que les 12 UC qui le constituent sont obtenues : 9 UC nationales de qualification (UCNQ) dont 3 UC du domaine technologique et professionnel (D1), 1 UC du domaine mathématiques (D2), 1 UC du domaine sciences (D3), 2 UC du domaine expression et communication (D4) et 2 UC du domaine économique et professionnel (D5) ; 3 UC d adaptation régionale ou à l emploi (UCARE) choisies en fonction des conditions locales et du projet professionnel des candidats ; 1 UCARE au moins UCARE 10 doit relever du domaine technologique et professionnel (D1), les autres peuvent relever de tous les domaines prévus pour le BP : les 5 domaines cités précédemment, le domaine langues (D6), le domaine hygiène, sécurité et éducation physique et sportive (D7). NB : des UC sont communes à plusieurs options du BP ; il existe également une modalité d évaluation en épreuves terminales qui n a jamais été mise en œuvre. * Objectifs terminaux d intégration (OTI) des 9 UCNQ : UC 1 : être capable de mobiliser les connaissances scientifiques et techniques nécessaires aux travaux paysagers UC 2 : être capable de mobiliser les connaissances scientifiques et techniques nécessaires au choix et à l utilisation des matériels et équipements UC 3 : être capable de conduire des chantiers de travaux paysagers dans le respect des normes d hygiène, de sécurité et d environnement RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

19 UC 4 : être capable d utiliser les outils mathématiques dans les situations complexes de la vie professionnelle et sociale UC 5 : être capable de rappeler les mécanismes scientifiques qui permettent de comprendre les relations au vivant dans le secteur professionnel UC 6 : être capable de communiquer dans les situations complexes de la vie sociale et professionnelle UC 7 : être capable de maîtriser les relations interpersonnelles au sein d un groupe de travail UC 8 : être capable de présenter les caractéristiques d une entreprise de travaux paysagers et de son environnement socio-économique UC 9 : être capable d assurer la gestion et le suivi de chantiers de travaux paysagers NB : les objectifs terminaux d intégration (OTI) des UCARE peuvent être obtenus auprès des services régionaux de la formation et du développement des DRAF ou des centres habilités pour la délivrance du BP selon la modalité des UC. Le bénéfice des composantes acquises peut être gardé 5 ans. * Composition du jury pour toutes les modalités d accès (contrat d apprentissage, formation continue, contrat de qualification, VAE) : Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A du ministère de l agriculture, est composé paritairement : de membres de l enseignement et de la formation professionnelle agricoles dont au moins la moitié de membres de l enseignement et de la formation professionnelle agricoles publics ; de professionnels du secteur d activité concerné par l option du brevet professionnel, à parité employeurs ou responsables d exploitation et salariés. Autorité responsable de la certification, qualité du signataire, niveau et domaine * Autorité responsable de la certification : Ministère chargé de l agriculture * Modalités d élaboration des références : Commission professionnelle consultative du ministère chargé de l agriculture * Qualité du signataire de la certification : Directeur régional de l agriculture et de la forêt * Niveau : IV ; code NSF1 : 214 Base légale * Référence du décret général : Décret n du 3 avril 1990 modifié portant règlement général du brevet professionnel délivré par le ministère de l agriculture et de la forêt (JO du 6 avril 1990) et articles 2 à 9 du décret n du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l agriculture (JO du 6 décembre 2003) * Référence du décret et/ou arrêté VAE : Décret n du 4 décembre 2003 modifiant la partie réglementaire du livre VIII du code rural et relatif aux diplômes technologiques et professionnels délivrés par le ministre chargé de l agriculture (JO du 6 décembre 2003) * Référence de l arrêté de création : Arrêté du 31 juillet 1995 portant création et fixant les conditions de délivrance du brevet professionnel option Travaux paysagers (JO du 12 août 1995) RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

20 Brevet professionnel option Technicien de recherche-développement (TRD) Résumé du référentiel professionnel 1. Activités permanentes : Le technicien de recherche-développement met en œuvre un protocole de recherche ou d expérimentation. Ceci implique les opérations suivantes, classées par ordre chronologique : Il peut participer à l élaboration du protocole de recherche en apportant son point de vue à la faisabilité de celui-ci (choix du milieu ou du support, types de matériels ou de machines les mieux adaptés, propositions de techniques plus appropriées ). Il met en place le dispositif d expérimentation. Il prépare le milieu, les matériaux, les supports, les instruments et le matériel expérimental. Il installe les sujets vivants selon le dispositif prévu. Il met en relation les différents éléments et les organise conformément au protocole. Il assure la conduite et le contrôle de l élevage (ou de la culture) expérimental(e). Il mesure et contrôle certains des paramètres expérimentaux qui doivent être enregistrés. Pour cela il règle et étalonne les appareils de mesure. Il prélève les échantillons ou place les appareils selon les instructions du protocole. Il enregistre les données sur les documents qu on lui a fournis ou qu il a établis. Il consigne par écrit le compte-rendu ou rédige un rapport. Il contribue à ce que la rigueur de la procédure expérimentale soit respectée. Il repère les dysfonctionnements grossiers ou très apparents. Il rend compte aussitôt des incidents ou perturbations qui affectent le déroulement de l expérience. Il intervient au besoin pour ne pas compromettre la qualité ou la continuité du dispositif. Il peut effectuer un premier traitement (approché) des résultats à l aide d outils statistiques simples. Il est responsable d une série de tâches matérielles ainsi que du respect des consignes d hygiène et de sécurité. Il assure l entretien et les réparations de pannes élémentaires du matériel et des machines utilisées. Il gère l approvisionnement en petit matériel et produits courants. Il range et étiquette les produits avec les précisions requises. Il surveille et effectue l entretien courant des locaux techniques (serre, laboratoire, station ). Il participe activement aux réunions de l équipe de recherche. Il communique avec tous les autres personnels comme avec des visiteurs ou des publics extérieurs. Il peut présenter par écrit et par oral le résumé d une recherche ou d une expérimentation en la reliant au contexte économique et social ou à une filière de production. 2. Activités complémentaires : Selon le secteur de recherche et le type d expérimentation, il sera demandé au technicien de recherche-développement de maîtriser une ou plusieurs des activités suivantes : Le travail de recherche exigeant une actualisation et une mise à jour permanente des connaissances, une information sur les changements ou innovations qui interviennent dans le secteur concerné, il s informe de «l état de la question» et actualise ses connaissances dans un domaine hautement spécialisé. Il détermine le coût d un élevage ou d une culture expérimentaux ; il en assure la gestion et le suivi financier ; il gère les stocks matières. Il contribue à la présentation par écrit ou sous forme iconographique des résultats d une expérimentation. Il maîtrise des situations de communication simple en langue anglaise : lecture d un abstract, d un mode d emploi rédigé en anglais, accueil des visiteurs étrangers. 3. Adaptation au secteur de recherche et au type d expérimentation : La recherche, quelle que soit sa finalité, progresse et évolue en fonction de ses objectifs et de la concurrence internationale. Compte tenu de cette caractéristique, les situations professionnelles des techniciens de recherche-développement réclament à la fois une adaptation poussée au secteur dans lequel sont localisés les programmes et, au besoin, une adaptation particulière en rapport avec le type de recherche ou d expérimentation. RNCP - Fiches techniques «BP» - ENESAD/GÉP&A Mai

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

Les titres (TH) inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles

Les titres (TH) inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles Les titres (TH) inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles La Certification Professionnelle regroupe les diplômes à finalités professionnelles délivrés par l Etat, les titres élaborés

Plus en détail

AQ053 b. Formation continue

AQ053 b. Formation continue Formation continue La formation continue au CTCPA Au CTCPA, la formation continue se présente sous deux formes : la formation inter entreprises : formation «catalogue» avec 100 stages programmées sur l

Plus en détail

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Opérateur spécialisé en assemblage, parachèvement finition Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Designation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc MODELE DE FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE : AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES OBJECTIF PRINCIPAL DU POSTE : Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d

Plus en détail

Les formations agroalimentaires dans la Loire

Les formations agroalimentaires dans la Loire Les formations agroalimentaires dans la Loire INFOS PRATIQUES FORMATIONS CENTRES DE FORMATION petit mémorendum des métiers d avenir édition 2010 production, fabrication, conditionnement, maintenance, vente,

Plus en détail

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification DESIGNATION DU METIER OU DES COMPOSANTES DU METIER EN LIEN AVEC LE CQP Le titulaire

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence Professionnelle Gestion de la production industrielle spécialité Logistique et amélioration industrielle

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BOITIER PHARMA La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés

Plus en détail

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques

Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie pharmaceutique et les CQP des industries chimiques Etude des possibilités de passerelles entre les CQP des Entreprises de l industrie et les CQP des industries chimiques @ COPYRIGHT LEEM - Page 1 sur 51 Sommaire 1 - Finalités des passerelles... 3 2 - Principes

Plus en détail

Session d accompagnement de la rénovation du BTSA GEMEAU Bordeaux, mai 2011. Atelier n 4. Formation en milieu professionnel EPREUVE E7- SPV/SPS

Session d accompagnement de la rénovation du BTSA GEMEAU Bordeaux, mai 2011. Atelier n 4. Formation en milieu professionnel EPREUVE E7- SPV/SPS Session d accompagnement de la rénovation du BTSA GEMEAU Bordeaux, mai 2011 Atelier n 4 Formation en milieu professionnel EPREUVE E7- SPV/SPS L épreuve 7 permet d évaluer la capacité intégrative 10 du

Plus en détail

& guide des formations. Présentation. Transformations agroalimentaires. Transformation laitière

& guide des formations. Présentation. Transformations agroalimentaires. Transformation laitière Présentation & guide des formations Transformation laitière Transformations agroalimentaires Analyses biotechnologiques Gestion et maîtrise de l eau MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle commerce spécialité commerce B to B en milieu industriel Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Le CACES en 20 questions

Le CACES en 20 questions Le CACES en 20 questions Fiche 08J Page 1 / 9 Q1 : le CACES, qu est ce? Certificat d Aptitude à la Conduite En Sécurité Le CACES en 20 questions Il a été créé par qui? La CNAMTS 1 a élaboré des «recommandations»

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience. avec l IFPASS. www.ifpass.fr

La Validation des Acquis de l Expérience. avec l IFPASS. www.ifpass.fr La Validation des Acquis de l Expérience avec l IFPASS www.ifpass.fr Le Pôle Orientation et VAE de l IFPASS Le Pôle Orientation et VAE de l IFPASS est au service des professionnels de l assurance, qu ils

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDPOFE/N2013-2111 Date: 20 août 2013

NOTE DE SERVICE DGER/SDPOFE/N2013-2111 Date: 20 août 2013 MINISTÈRE DE L'AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Direction Générale de l'enseignement et de la Recherche Service de l enseignement technique Sous-direction des politiques de formation et

Plus en détail

ANNEXE DESCRIPTIVE (déclinaison française du «Supplément au Diplôme»)

ANNEXE DESCRIPTIVE (déclinaison française du «Supplément au Diplôme») ANNEXE DESCRIPTIVE (déclinaison française du «Supplément au Diplôme») Préambule qui ne peut être modifié La présente annexe descriptive au diplôme (supplément au diplôme) suit le modèle élaboré par la

Plus en détail

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE

Cahier des charges pour l appel d offres. février 2015 SOMMAIRE Actions Thématiques 2015 : développer les compétences des travailleurs handicapés, usagers des ESAT bas-normands dans la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée, à but non lucratif Cahier des

Plus en détail

Que faire après le BAC? Les métiers du Paysage vous intéressent. Deux formations possibles au Lycée de Grenoble St-Ismier

Que faire après le BAC? Les métiers du Paysage vous intéressent. Deux formations possibles au Lycée de Grenoble St-Ismier Que faire après le BAC? Les métiers du Paysage vous intéressent Deux formations possibles au Lycée de Grenoble St-Ismier EPLEFPA de Grenoble Saint-Ismier Établissement Public Local d Enseignement et de

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEADER, PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014 2020, REGION LIMOUSIN Cette annexe

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION DU TITRE PROFESSIONNEL Technicien(ne) d'assistance en Informatique Niveau IV Site : http://www.emploi.gouv.fr REFERENTIEL DE CERTIFICATION D'UNE SPECIALITE DU TITRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE Exploiter le Potentiel de la Science, de la Technologie et de l Innovation dans les chaînes Agro-alimentaires en Afrique : Créer emplois et richesse

Plus en détail

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités

De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités De vraies perspectives d avenir Des dispositifs d accompagnement et de financements De multiples complémentarités Organisateurs : Partenaires : Des outils d accompagnement Des outils de financement Zoom

Plus en détail

Référentiel du. Certificat de spécialisation Restauration collective

Référentiel du. Certificat de spécialisation Restauration collective Référentiel du Certificat de spécialisation Restauration collective Photo couverture : Restauration collective Source : http://photo.agriculture.gouv.fr - Pascal Xicluna/Min.Agri.fr Référentiel du Certificat

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

GUIDE D ELABORATION DE LA FICHE RNCP POUR LES DIPLOMES NATIONAUX UNIVERSITAIRES ENREGISTRES DE DROIT

GUIDE D ELABORATION DE LA FICHE RNCP POUR LES DIPLOMES NATIONAUX UNIVERSITAIRES ENREGISTRES DE DROIT GUIDE D ELABORATION DE LA FICHE RNCP POUR LES DIPLOMES NATIONAUX UNIVERSITAIRES ENREGISTRES DE DROIT Cette fiche ne concerne que les DUT, licences professionnelles, licences et masters. Les diplômes d

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES MINISTERE CHARGE DE L EDUCATION NATIONALE DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE DIPLÔME D'ETAT DE MONITEUR EDUCATEUR LIVRET DE PRÉSENTATION DES ACQUIS

Plus en détail

DIRECTIVES PEDAGOGIQUES CHEF(FE) DE PROJET E-BUSINESS RNCP AU NIVEAU II*

DIRECTIVES PEDAGOGIQUES CHEF(FE) DE PROJET E-BUSINESS RNCP AU NIVEAU II* DIRECTIVES PEDAGOGIQUES CHEF(FE) DE PROJET E-BUSINESS RNCP AU NIVEAU II* Mise à jour 2015 *Sous l autorité de l EIMP ADMTC Programme de formation - Titre «Chef(fe) de projet e-business» 1 CHEF(FE) DE PROJET

Plus en détail

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet

Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Notre métier : Vous accompagner dans votre Projet Formation initiale en alternance (scolaire ou apprentissage) Formation continue FORMATION INITIALE > Bac Pro Bio Industries de Transformation Accéder x

Plus en détail

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES

CAP Serrurier-métallier REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES REFERENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES PRESENTATION DES ACTIVITES ET TACHES ACTIVITES : TACHES 1 - Prendre connaissance des documents, des consignes écrites et orales. 2 - Relever des cotes pour l'exécution

Plus en détail

Notice pour le contrat de professionnalisation

Notice pour le contrat de professionnalisation Notice pour le contrat de professionnalisation Avant de conclure un contrat de professionnalisation, renseignez-vous sur les règles applicables au contrat ainsi que les dispositions particulières prévues

Plus en détail

NOR: IMID0800327A. Version consolidée au 1 juillet 2008

NOR: IMID0800327A. Version consolidée au 1 juillet 2008 Le 8 avril 2010 ARRETE Arrêté du 18 janvier 2008 relatif à la délivrance, sans opposition de la situation de lʼemploi, des autorisations de travail aux ressortissants des Etats de lʼunion européenne soumis

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

DEMANDE DE RENOUVELLEMENT DE LA VALIDITE DU CERTIFICAT DISTRIBUTEURS DES PRODUITS ET DES PRODUITS ASSIMILES

DEMANDE DE RENOUVELLEMENT DE LA VALIDITE DU CERTIFICAT DISTRIBUTEURS DES PRODUITS ET DES PRODUITS ASSIMILES - 1 - DRAAF Direction Régionale de l'alimentation l Agriculture et de la Forêt Région RHONE-ALPES SERVICE REGIONAL DE LA FORMATION ET DU DEVELOPPEMENT DEMANDE DE RENOUVELLEMENT DE LA VALIDITE DU CERTIFICAT

Plus en détail

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale.

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale. Le Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration au Lycée Professionnel Camille Claudel à Caen Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat général

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT Le titre professionnel de : AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT1 niveau V (code NSF : 230 r) se compose de quatre activités types,

Plus en détail

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE)

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) Point réglementation N 1 Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycées et collèges) Mis à jour en septembre

Plus en détail

Préambule. Définitions. Tableau récapitulatif. Liste des annexes

Préambule. Définitions. Tableau récapitulatif. Liste des annexes Note visant à la mise en œuvre de l arrêté du 18 février 2008 du Ministère de l économie, des finances et de l emploi relatif aux conditions de capacité professionnelle des personnes habilitées à exercer

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Guide de repérage des compétences du candidat Candidat Nom :... Prénom :........ Entreprise :... Le document original est conservé par l entreprise

Plus en détail

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation

Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Observatoire des Métiers, Qualifications et Besoins de formation Secteur Tertiaire 6 ème édition - 2003 Réali sé par la Chambre de Commerce et d Industrie Centre en partenariat avec le pôle ORFE du Groupement

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE EMPLOI DE MAIN D OEUVRE EN FORET. (Loi n 2001-602 du 9 juillet 2001 art. 14 Journal Officiel du 11 juillet 2001)

NOTE TECHNIQUE EMPLOI DE MAIN D OEUVRE EN FORET. (Loi n 2001-602 du 9 juillet 2001 art. 14 Journal Officiel du 11 juillet 2001) Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt NOTE TECHNIQUE EMPLOI DE MAIN D OEUVRE EN FORET 1 DEFINITION DES TRAVAUX FORESTIERS Article L722-3 du code rural (Loi n 2001-602 du

Plus en détail

REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS. Session 2015

REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS. Session 2015 REGLEMENT GENERAL DU CONCOURS «Un des Meilleurs Apprentis de France» Session 2015 I Préambule Chaque année, la Société des Meilleurs Ouvriers de France organise, le concours : «UN DES MEILLEURS APPRENTIS

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Protocole de sécurité chargement déchargement

Protocole de sécurité chargement déchargement Protocole de sécurité chargement déchargement Note pratique de prévention N.P.P.-01/2007 CRAM Centre Ouest Caisse Régionale d Assurance Maladie Centre Ouest 37 avenue du Président René Coty - 87048 LIMOGES

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS MÉTIERS DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL

OFFRE DE FORMATIONS MÉTIERS DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL OFFRE DE FORMATIONS MÉTIERS DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL 2013 Uniformation, L organisme paritaire collecteur agréé de l économie sociale FORMATIONS GRATUITES* 2013 * VOIR MOdALITéS de PRISE EN ChARGE

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE N 2 DU PREMIER GROUPE ÉPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Génie des équipements agricoles Durée : 3 heures 30 Matériel(s)

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 10/04/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Electricien maintenancier process 1 I OBJECTIF

Plus en détail

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi Portrait régional de l emploi (*) (*) (en milliers) Bas Saint-Laurent 200 756 habitants % du Québec 2,6 % Agriculture 3,1 Services publics 0,0 Construction 4,9 Emploi par groupe d âge (*) Bas Saint-Laurent

Plus en détail

Equivalences et dispenses de diplômes pour l accès à un concours

Equivalences et dispenses de diplômes pour l accès à un concours LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Mise à jour le : 20/01/2015 Equivalences et dispenses de diplômes pour l accès à un concours Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Cher B.P 2001 18026

Plus en détail

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation.

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation. cohérence ÉGALITÉ DES CHANCES/DYNAMIQUE ÉCONOMIQUE Concertation Innovation Innovation www.regionreunion.com Concertation cohérence 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations

Plus en détail

Fil conducteur du protocole de réalisation

Fil conducteur du protocole de réalisation OUTIL D OBSERVATION REGIONAL DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES (O O R I A) Fil conducteur du protocole de réalisation Les travaux du Groupe Domaine du Plan Régional de Développement des Formations consacré aux

Plus en détail

Formation professionnelle des personnes détenues

Formation professionnelle des personnes détenues Appel à projets 2013 Formation professionnelle des personnes détenues Fonds Social Européen Programme opérationnel «Compétitivité régionale et Emploi» 2007/2013 Axe d intervention 3.2.1 Soutenir les publics

Plus en détail

AVENANT N O 45 DU 21 SEPTEMBRE 2007

AVENANT N O 45 DU 21 SEPTEMBRE 2007 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8115. HIPPODROMES ET CENTRES D ENTRAÎNEMENT (ILE-DE-FRANCE, CABOURG, CAEN, CHANTILLY ET DEAUVILLE) (20 juin

Plus en détail

excellence environnementale fiche - action Utilisation d un broyeur de branches sur les chantiers espaces verts

excellence environnementale fiche - action Utilisation d un broyeur de branches sur les chantiers espaces verts excellence environnementale Des pratiques pour l'excellence environnementale en région Poitou-Charentes fiche - action Utilisation d un broyeur de branches sur les chantiers espaces verts A partir de l

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1997 03 42 69 0156 Catégorie : C* Dernière modification : 10/09/2009 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de travaux

Plus en détail

Filière Commerce & Marketing A partir d un Bac + 2 validé. www.cnam-alsace.fr

Filière Commerce & Marketing A partir d un Bac + 2 validé. www.cnam-alsace.fr Filière Commerce & Marketing A partir d un Bac + 2 validé Titre de Responsable Commercial & Marketing (Bac + 4) M2 Marketing, Vente & Distribution (Bac + 5) PAR L état Formations en Alternance www.cnam-alsace.fr

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil.

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil. 1 Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie Janvier 2014 2 NOTICE L intégration d un jeune embauché dans une entreprise et au sein d une équipe de travail est

Plus en détail

LE PERMIS D ENVIRONNEMENT A 10 ANS Cadre juridique et évolution

LE PERMIS D ENVIRONNEMENT A 10 ANS Cadre juridique et évolution LE PERMIS D ENVIRONNEMENT A 10 ANS Cadre juridique et évolution 11 octobre 2012 LES REGLES DU JEU : L ANCIEN ET LE NOUVEAU Introduction Le cadre légal et réglementaire Les principes généraux La liste des

Plus en détail

Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance

Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance Domaine : Bâtiment, éco-construction, rénovation Durée : 5 mois ROME : F603 Code AFPA : 9 Objectifs : Poser,

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière

Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation

Plus en détail

Passerelles entre les métiers de la branche et d'autres métiers pour optimiser la recherche de candidats

Passerelles entre les métiers de la branche et d'autres métiers pour optimiser la recherche de candidats Passerelles entre les métiers de la branche et d'autres métiers pour optimiser la recherche de candidats Document réalisé en collaboration ANPE MP et FORCEMAT Délégation sud ouest CARRIERES chef de carrière

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

Céramique. Apprentissage. CFA Céramique Bourgogne. CFA Céramique Limousin. Institut Céramique Française

Céramique. Apprentissage. CFA Céramique Bourgogne. CFA Céramique Limousin. Institut Céramique Française Apprentissage CFA Bourgogne CFA Limousin Institut Française Cette représentation ou reproduction par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2

Plus en détail

PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES

PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES 29 septembre 2006 PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES DOCUMENT DE TRAVAIL REMARQUES PREALABLES SUR LES MODALITES D ELABORATION DU

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Bac pro : examen et diplômes intermédiaires

Bac pro : examen et diplômes intermédiaires Bac pro : examen et Le référentiel d un diplôme est un document officiel dans lequel figure le règlement de l examen. Ce règlement liste les épreuves et les unités auxquelles elles correspondent, leur

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE. Ecole Supérieure d Agriculture de Mograne

REPUBLIQUE TUNISIENNE. Ecole Supérieure d Agriculture de Mograne REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L AGRICULTURE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Institution de la Recherche et de l Enseignement Supérieur Agricoles Université Carthage

Plus en détail

Le BTS Sciences et Technologies des Aliments (STA)

Le BTS Sciences et Technologies des Aliments (STA) BTS Le BTS Sciences et Technologies s Aliments (STA) Qu est ce que l agroalimentaire? Définition: L'agroalimentaire désigne l'ensemble s activités transformation s produits l'agriculture stinés à l'alimentation

Plus en détail

Les diplômes. Session 2012

Les diplômes. Session 2012 note d information 13.05 AVRIL À la session 2012, 557 600 diplômes de l enseignement des niveaux IV et V ont été délivrés en France, dont 90 % par le ministère de l éducation nationale. 40 % de ces diplômes

Plus en détail

BACHELOR Chargé(e) de Gestion Administrative et Ressources Humaines

BACHELOR Chargé(e) de Gestion Administrative et Ressources Humaines BACHELOR Chargé(e) de Gestion Administrative et Ressources Humaines Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles par arrêté publié au journal officiel de

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le BTS Management des unités commerciales a pour perspective de vous permettre de prendre la responsabilité de tout ou partie d une unité commerciale. Une unité commerciale est

Plus en détail

La gestion forestière et le SIG. Forum ESRI 2007 11 oct. 2007

La gestion forestière et le SIG. Forum ESRI 2007 11 oct. 2007 La gestion forestière et le SIG Forum ESRI 2007 11 oct. 2007 La gestion forestière Le terme «gestion forestière» regroupe toutes les interventions de conseils, de besoins administratifs, de travaux forestiers,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MNSTÈRE DU TRAVAL, DE L EMPLO, DE LA FORMATON PROFESSONNELLE ET DU DALOGUE SOCAL FORMATON PROFESSONNELLE ET APPRENTSSAGE Arrêté du 22 janvier 2013 portant

Plus en détail

PROTECTION DE PRODUITS EN IG

PROTECTION DE PRODUITS EN IG PROTECTION DE PRODUITS EN IG Ousman ABDOU Ingénieur Agrométéorologue Expert de l Agriculture en IG Point focal IG/OAPI Direction Générale de l Agriculture Tel: (00227) 90 34 09 28 Email: ous_ab@yahoo.fr

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3275 Convention collective nationale IDCC : 1790. ESPACES DE LOISIRS, D

Plus en détail

Préparation au 1. BEP Logistique et Transport 2. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE

Préparation au 1. BEP Logistique et Transport 2. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE Préparation au 1. BEP Logistique et Transport 2. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE Appartient à : 1 Pages Fiche élève Au Tuteur professionnel Recommandations à l élève Présentation de la certification

Plus en détail

Experts de Bologne /////////// Guide pratique. pour la mise en place du Supplément au diplôme. 2e 2f.fr

Experts de Bologne /////////// Guide pratique. pour la mise en place du Supplément au diplôme. 2e 2f.fr Experts de Bologne /////////// Guide pratique pour la mise en place du Supplément au diplôme 2e 2f.fr POURQUOI CE GUIDE? > De nombreux établissements d enseignement supérieur désirent mettre en place

Plus en détail

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21 A N N E X E 1 Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7 Référentiel de certification page 21 - Compétences professionnelles page 21 - Connaissances associées page 55 - Unités constitutives

Plus en détail

3ème Préparatoire aux Formations Professionnelles Capacité d accueil : 24 élèves

3ème Préparatoire aux Formations Professionnelles Capacité d accueil : 24 élèves 3ème Préparatoire aux Formations Professionnelles Capacité d accueil : 24 élèves Réussir les épreuves du DNB (diplôme national du brevet) S orienter en seconde centrée en particulier sur la voie professionnelle

Plus en détail

CENTRALE D ACHAT DU GRAND DIJON

CENTRALE D ACHAT DU GRAND DIJON CENTRALE D ACHAT DU GRAND DIJON Location de fontaines à eau, et exploitation de distributeurs automatiques de denrées alimentaires sucrées et salées, boissons fraiches et/ou chaudes Cahier des Clauses

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - MARS 2015 LOIRE-ATLANTIQUE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 31/12/2014 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE

Plus en détail

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI

CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI CONNAISSANCE DE SOI APPRENDRE A AVOIR CONFIANCE EN SOI Comprendre ses propres stratégies d échec et de réussite Mettre à jour ses freins, ses propres croyances Développer son potentiel et repousser ses

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience. Quelles démarches pour les agents publics? collection. Ressources humaines

Validation des acquis de l expérience. Quelles démarches pour les agents publics? collection. Ressources humaines Validation des acquis de l expérience Quelles démarches pour les agents publics? collection Ressources humaines Le présent document vise à donner les grandes lignes d'une démarche de validation des acquis

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES ET DE LA REGLEMENTATION MADR DAJR Recueil de textes relatif aux structures

Plus en détail

Bachelors Technologiques

Bachelors Technologiques Bachelors Technologiques Mines et Carrières - Gestion et Maintenance de Parc de Matériels de Travaux Publics - QHSE Qualité Hygiène Sécurité Environnement www.2ie-edu.org Institut International d Ingénierie

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES Arrêté du 18 mai 2009 relatif au diplôme d Etat d éducateur technique spécialisé

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d affaires en ingénierie électrique et électronique de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques

Plus en détail

DES MÉTIERS POUR CONSTRUIRE SON AVENIR

DES MÉTIERS POUR CONSTRUIRE SON AVENIR DES MÉTIERS POUR CONSTRUIRE SON AVENIR OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS DE LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DE LA PROMOTION CONSTRUCTION OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS

Plus en détail

S informer sur les formations obligatoires ou recommandées

S informer sur les formations obligatoires ou recommandées GUIDE S informer sur les formations obligatoires ou recommandées FEV 2012 Le Code du travail ou les instances de prévention des risques professionnels imposent ou recommandent expressément le suivi de

Plus en détail