Fil conducteur du protocole de réalisation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fil conducteur du protocole de réalisation"

Transcription

1 OUTIL D OBSERVATION REGIONAL DES INDUSTRIES ALIMENTAIRES (O O R I A) Fil conducteur du protocole de réalisation Les travaux du Groupe Domaine du Plan Régional de Développement des Formations consacré aux Industries Alimentaires ont montré combien notre secteur reste peu «visible». Cette situation est confirmée dans tous nos contacts, sur le terrain, aussi bien dans le domaine de l orientation scolaire que de l insertion professionnelle. Dans le cadre de ce groupe domaine, la Région Rhône-Alpes a organisé le 28 octobre 2009 une réunion sur Valence afin de faire un «focus» sur les Industries Alimentaires et sur le territoire Drôme-Ardèche-Centre. A cette occasion, l IFRIA Rhône-Alpes a proposé de présenter une étude sur la réalité de notre secteur sur ce territoire. Pour cela nous avons remis à jour et poussé plus loin les travaux de notre Outil d Observation Régional des Industries Alimentaires (OORIA). D autant que cette action est une composante importante du plan MEDIA (Mobilisation en Direction Des Industries Alimentaires). L Outil d Observation Régional des Industries Alimentaires (OORIA) répond au constat auquel est parvenu le groupe domaine : il est difficile, voire impossible, de tirer des informations exhaustives et pertinentes de la statistique publique. En effet chaque base de données a sa propre logique, ce qui empêche les recoupements d informations entre elles. Par ailleurs les listings «d adhérents» des différentes structures de la profession ne couvrent pas forcément l ensemble du champ des IAA. Il s est par conséquent avéré utile de construire un outil spécifique qui s attacherait à être à la fois complet, fiable, interactif, transparent et déclinable par territoire. OORIA se fixe pour objectif de donner, au niveau régional, une image réaliste des Industries Alimentaires. Il est construit sur deux niveaux : - établir une base de données des entreprises permettant des tris croisés sur les données essentielles : leur nombre, leur localisation, leur activité, - décliner cette base en terme d effectifs puis de répartition par «métiers» et par niveaux de responsabilité. La base «entreprises» Il a fallu construire un protocole de constitution de cette base. Il ne prétend pas être «incontestable». Il est en tout cas présenté clairement de manière à être «critiqué». Il pourra ainsi être comparé avec d autres approches. Nous avons choisi comme point de départ est une base de référence : la base SIRENE de l INSEE. On peut en commander un extrait appelé «dessin standard». Cette base est facilement exploitable sous Excel Nous décrivons ci-dessous, pas à pas, le «mode d emploi» que nous avons utilisé. Ceci pourrait être utile à d autres territoires, PACA ayant déjà manifesté son intérêt. Page 1 sur 15

2 Mode d emploi On peut passer commande sur la base des départements, des codes activité et des tranches d effectifs. Nous nous sommes centrés sur les 8 départements de Rhône-Alpes, pour les entreprises de plus de 5 personnes, et pour les codes activités 10 correspondant aux industries alimentaires. Mais cette liste intègre des entreprises ayant des codes correspondant à des activités d artisans charcutiers (1013B), boulanger-pâtissier (1071C) et pâtissiers (1071 D). Par ailleurs la base comporte des entreprises auxquelles est attribuée une «catégorie juridique» qui précise : 1100 = artisan commerçant, 1200 = commerçant, 1300 = artisan. Toutefois on a pu vérifier que certaines entreprises, clairement industrielles, ont conservé leur code artisanal. Dès lors, par convention, nous avons choisi d éliminer les entreprises de moins de 20 salariés qui ont un seul critère qui les classe en «artisans», et toutes celles qui ont les 2. Par ailleurs les codes 10 «Industries Alimentaires» n intègrent pas certaines entreprises : - certaines sont classées en code «11» concernant les boissons, - d autres qui ont une activité de transformation sont enregistrées en «commerce en gros», que ce soit dans la viande ou les boissons. Pour éviter toute ambiguïté, on ne retiendra comme Industries Alimentaires que les entreprises de ces codes qui ont plus de 10 salariés. Il convient donc de commander un listing complémentaire comprenant les entreprises de plus de 10 salariés qui ont les codes : 11 et Dans la base livrée, on sélectionne les champs utiles. On ne garde que : SIRET ; NOMEN ; POST ; DEPET ; COMET ; LIBCOM ; CODPOS ; APET700 ; TEFET ; EFETCENT ; CJ ; APEN700 (voir significations en annexe). Pour fusionner les deux bases de données on crée une colonne «activité» à droite de APET700. On inscrit en clair dans cette colonne l activité selon une table commune. On fusionne les deux bases. (On veillera à bien donner aux deux bases la même structure pour pouvoir les fusionner) On ajoute des colonnes : - «effectif» à droite de TEFET, - «CTEF» à gauche de CODPOS. On ajuste les largeurs de colonnes pour que le tableau tienne dans une page. On inscrit le code CTEF correspondant au code postal de chaque entreprise. Pour ce qui est des effectifs, pour des questions de confidentialité, la base ne donne que la tranche de référence de l entreprise. Pour pouvoir travailler sur les effectifs réels, on affecte, par convention, à chaque entreprise d une tranche, la médiane de cette tranche. On obtient ainsi une base utilisable. On peut l exploiter par tris croisés, par activités, par tailles, par zone géographiques. Page 2 sur 15

3 On peut ainsi constituer des bases de référence, à la demande. La somme de la colonne «effectifs» donne le nombre de salariés concernés par ce tri. La base «métiers» On a pu vérifier que les éléments issus de la statistique publique ne peuvent pas être exploités en l état pour évaluer la répartition des salariés par métier au sein des IAA. Par exemple nous pouvons obtenir des effectifs selon un code «Catégorie Socio Professionnelle» de «Technicien», mais il est commun aux Industries Alimentaires, à la chimie et à la plasturgie. Pour donner une image réaliste des métiers et des emplois «à l intérieur» des Industries Alimentaires, il convenait de trouver une méthode spécifique. Elle n apporte certes qu une approximation certes, mais elle ne vise qu à donner une illustration significative de la réalité. La solution retenue est basée sur le principe de la construction et de l exploitation «d effectifs type». Ils sont construits pour chaque médiane de tranche INSEE. Ils déclinent, pour chacun de ces effectifs-type, les différents métiers. En les répartissant par grandes fonction et en mentionnant leur niveau de responsabilité. Ces effectifs ont été validés auprès d un panel significatif d entreprises. Ils sont joints en annexe. Ensuite un «tableau de conversion» permet d enregistrer, pour une sélection géographique donnée, le nombre d entreprises de chaque tranche d effectif. Le tableau calcule automatiquement, le nombre de personnes par fonction, toutes tailles d entreprises confondues, avec le pourcentage de répartition. Et également le nombre de personnes par niveaux, toutes tailles d entreprises confondues, avec également le pourcentage de répartition. Cette évaluation peut être réalisée pour chacun des territoires que l on veut étudier. Cette méthode a été utilisée pour présenter des éléments lors de la réunion de Valence le 28 octobre. Cette présentation donne les indications au niveau de la région, des départements de la Drôme et de l Ardèche, et du CTEF concerné. Elle est jointe en annexe. L outil OORIA est mis à la disposition de tous les acteurs concernés. Toutes les remarques et suggestions sont les bienvenues pour faire évoluer les moyens de faire mieux percevoir le secteur des Industries Alimentaires. Page 3 sur 15

4 Annexe Libellé des variables «Dessin Standard» INSEE Nom Identification Adresse SIRET NOMEN POST Libellé Identifiant de l établissement SIRET Nom ou raison sociale de l entreprise pour l adressage Ligne d acheminement postal pour le courrier Localisation géographique de l établissement DEPET Département de localisation de l établissement COMET Commune de localisation de l établissement LIBCOM Libellé de la commune de localisation de l établissement CODPOS Code postal Caractéristiques économiques de l établissement APET700 Activité principale de l établissement TEFET Tranche d effectif salarié de l établissement EFETCENT Effectif salarié de l établissement à la centaine près Caractéristiques économiques de l entreprise CJ Catégorie juridique ou professionnelle pour les entrepreneurs individuels APEN700 Activité principale de l entreprise Page 4 sur 15

5 Annexe Les différents niveaux de métiers communs aux industries alimentaires 7 Dirigeant : assure la direction générale d une entreprise ou d un établissement complet indépendant. 6 «Cadre» : proche collaborateur du dirigeant. A la responsabilité globale d une fonction générale de l entreprise. 5 «Agent de Maîtrise» ou «Technicien Supérieur» : premier niveau de responsabilité ayant délégation hiérarchique comme représentant de l employeur. Assure la responsabilité d un secteur d activité de l entreprise (atelier, service, équipe, etc ) sur l ensemble des plans opérationnels (installation, produit, personnel, résultats ). Dans les secteurs fonctionnels assure des responsabilités techniques de haut niveau. 4 «Animateur d équipe» ou «Technicien» : sans responsabilité hiérarchique, assure au quotidien l animation d un petit ensemble (ligne, atelier, équipe de travail), transmet des consignes pratiques, coordonne les activités, effectue des rappels méthodologiques, tout en participant aux travaux confiés.dans les secteurs fonctionnels assure des fonctions techniques courantes 3 «Ouvrier qualifié» : met en œuvre les compétences liées à un premier niveau de métier reconnu. A la responsabilité d une étape significative du process de production. A délégation pour effectuer des ajustements liés à des références professionnelles. Assure la gestion de «points critiques». Nécessite une qualification préalable ou une formation pratique de plusieurs mois. 2 «Opérateur de production alimentaire» : assure l ensemble des fonctions d un poste simple, sans référence à un métier de première qualification. Applique des méthodes et consignes bien définies. Effectue des auto contrôles. Met en œuvre les mesures préventives qui assurent la sécurité alimentaire des produits sur lesquels il intervient. La tenue d un tel poste exige la maîtrise des méthodes de base de sécurité alimentaire, les respect de consignes générales et l intégration à une équipe de travail. Elle nécessite une formation pratique de plusieurs jours. 1 «Agent de production» : affecté à des tâches variées essentiellement manuelles concernant des activités ayant peu d influence directe sur la qualité ou la sécurité alimentaire des produits. Il est en permanence placé sous la responsabilité d un professionnel. Il reçoit des consignes précises, directement applicables. Page 5 sur 15

6 Annexe : Effectifs types d entreprises selon les médianes des tranches INSEE LOGISTIQUE Entreprise type de 7.5 salariés NIV Nombr e TOTAL 7.5 LOGISTIQUE Entreprise type de 14.5 salariés NIV Nombre TOTAL 14.5 Page 6 sur 15

7 Entreprise type de 34.5 salariés NI Nombre V COMMERCIAL 4 1 QUALITE TECHNIQUE 4 1 PREPARATION 3 3 TOTAL 34.5 Page 7 sur 15

8 COMMERCIAL DEVELOPPEMENT PRODUITS Entreprise type de 74.5 salariés NIV Nombre 7 1 QUALITE TECHNIQUE PREPARATION 3 3 TOTAL 74.5 Page 8 sur 15

9 Entreprise type de salariés R H INFORMATIQUE MARKETING COMMERCIAL DEVELOPPEMENT PRODUITS ACHATS QUALITE TECHNIQUE PREPARATION NIV Nombre Page 9 sur 15

10 TOTAL Page 10 sur 15

11 Entreprise type de salariés R H INFORMATIQUE MARKETING COMMERCIAL DEVELOPPEMENT PRODUITS DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL ACHATS QUALITE TECHNIQUE NIV Nombre Page 11 sur 15

12 LOGISTIQUE PREPARATION TOTAL Entreprise type de salariés R H INFORMATIQUE MARKETING COMMERCIAL DEVELOPPEMENT PRODUITS DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL NI V Nombre Page 12 sur 15

13 ACHATS QUALITE TECHNIQUE LOGISTIQUE PREPARATION TOTAL Page 13 sur 15

14 Entreprise type de 749 salariés R H INFORMATIQUE MARKETING COMMERCIAL DEVELOPPEMENT PRODUIT DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL ACHATS QUALITE NI V Nombre Page 14 sur 15

15 TECHNIQUE LOGISTIQUE PREPARATION TOTAL Page 15 sur 15

Rapport Final. Etude Action «Illettrisme en entreprise, les salariés de bas niveau de qualification»

Rapport Final. Etude Action «Illettrisme en entreprise, les salariés de bas niveau de qualification» Rapport Final Etude Action «Illettrisme en entreprise, les salariés de bas niveau de qualification» Février 2001 Note méthodologique Rappel des objectifs Nous devons au terme de cette étude avoir : Cerné

Plus en détail

COMPTE-RENDU STATISTIQUE ET FINANCIER DES ORGANISMES PRESTATAIRES DE BILANS DE COMPETENCES (Article R. 6322-60 du Code du travail)

COMPTE-RENDU STATISTIQUE ET FINANCIER DES ORGANISMES PRESTATAIRES DE BILANS DE COMPETENCES (Article R. 6322-60 du Code du travail) Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi Service régional de contrôle 19-21, rue Vionnet 93300 AUBERVILLIERS COMPTE-RENDU STATISTIQUE ET FINANCIER

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale

4.1. Sources. Champs. et méthodes. de l ESS. Liste des catégories juridiques incluses dans le champ de l économie sociale 4.0 Sources et méthodes Le périmètre a été établi en collaboration avec l INSEE et les méthodologies de traitement sont harmonisées au sein du réseau national des observatoires des Chambres Régionales

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

Taxe d apprentissage 2015

Taxe d apprentissage 2015 Arts plastiques 3 quai des Pêcheurs 68200 Mulhouse Arts plastiques 1 rue de l Académie 67082 Strasbourg Musique 1 place Dauphine 67000 Strasbourg Taxe d apprentissage 2015 La Haute école des arts du Rhin

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.info CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne

INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne INFOECO77 Portail de l information économique en Seine-et-Marne octobre 2008 Aujourd hui, la CCI Seine-et-Marne, fortement impliquée dans l observation des entreprises et du développement économique de

Plus en détail

EMPLOYES PERSONNEL DE MAITRISE CADRES

EMPLOYES PERSONNEL DE MAITRISE CADRES CONVENTION COLLECTIVE INTERREGIONALE DES COMMERCES DE QUINCAILLERIE, FOURNITURES INDUSTRIELLES, FERS, METAUX ET EQUIPEMENT DE LA MAISON Accord du 7 octobre 1999 modifié par avenants du 9 octobre 2002 et

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission «Emploi, qualification et revenus du travail» Réunion du 10 avril 2014 Demandes d accès à des sources administratives au titre de l article 7bis de la loi de 1951 Formulée par le Service de

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet *

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet * culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

ANALYSE DES BESOINS EN FORMATION PROFESSIONNELS TERRITORIAUX

ANALYSE DES BESOINS EN FORMATION PROFESSIONNELS TERRITORIAUX ANALYSE DES BESOINS EN FORMATION PROFESSIONNELS TERRITORIAUX RAPPORT DE L ALLIANCE LOCALE DE COMPETENCES ET DE FORMATIONS AVEC LA PARTICIPATION DE : - L AGEFOS PME, - L OPCALIA PICARDIE, - LA MEF DE SENLIS,

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants

Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants Conseil d Orientation pour l Emploi audition du 25 juin 2013 Les emplois vacants Approche de la notion par la formation Christophe Sadok / Patrick Lagarrique Direction de la prospective/direction de la

Plus en détail

Document téléchargeable sur http://www.fongecif-auvergne.org

Document téléchargeable sur http://www.fongecif-auvergne.org CENTRE DE BILAN DE COMPETENCES DOSSIER DE DEMANDE D INSCRIPTION SUR LA LISTE ETABLIE PAR LE FONGECIF AUVERGNE ANNEE 2016 Document téléchargeable sur http://www.fongecif-auvergne.org I. PRESENTATION GENERALE

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France?

Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France? Du mardi 27 novembre au vendredi 30 novembre 2012 Comment l industrie du recyclage des papiers cartons participe-t-elle efficacement à l économie sociale de la France? B E R N A R D R O T H É P R É S I

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS LES CHIFFRES CLÉS RÉGION NORD-PAS-DE-CALAIS ÉDITION 2014 ÉCONOMIE LA PROPRETÉ EN NORD-PAS-DE-CALAIS Données économiques générales de la région > Les données de l ACOSS présentent des établissements, c

Plus en détail

Des CQP pour accompagner l évolution des salariés

Des CQP pour accompagner l évolution des salariés CQP CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Des CQP pour accompagner l évolution des salariés Qu est-ce qu un CQP? Un certificat de qualification professionnelle est une Certification

Plus en détail

Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi des diplômés de Master

Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi des diplômés de Master Bilan de la campagne de suivi menée en 27-28 auprès des diplômés de Master 24-25 Méthodologie Présentation des résultats Définition des indicateurs Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi

Plus en détail

Méthodologie utilisée

Méthodologie utilisée Dossier spécial Juillet 2010 La carte d identité du de la mutualité Exploitation par le CEREQ des DADS 2007 L Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité (OEMM) a poursuivi son travail de collaboration

Plus en détail

Fiche d animation pédagogique. «Une classe, une entreprise»

Fiche d animation pédagogique. «Une classe, une entreprise» Fiche d animation pédagogique «Une classe, une entreprise» Niveau concerné : 2 nde 1 ère Terminale 2 nde pro 1 ère pro Terminale pro Objectif général : Valoriser et développer des actions en collaboration

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience «Ingénieur diplômé de l Ecole des Métiers de l Environnement»

Validation des Acquis de l Expérience «Ingénieur diplômé de l Ecole des Métiers de l Environnement» Validation des Acquis de l Expérience «Ingénieur diplômé de l Ecole des Métiers de l Environnement» Génie Industriel de l Environnement LIVRET 2 Constitution et présentation du dossier VAE devant le jury

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3054 Convention collective nationale IDCC : 925. DISTRIBUTION ET COMMERCE

Plus en détail

Mode d emploi site marchand RG Online. www.groupe-rg-online.com

Mode d emploi site marchand RG Online. www.groupe-rg-online.com Mode d emploi site marchand RG Online www.groupe-rg-online.com Le site RG online vous permet de passer vos commandes directement en ligne, à travers un site Internet. Le site présente un catalogue d articles,

Plus en détail

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance.

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. I-] Contexte général. Le contexte réglementaire français en matière d élimination des

Plus en détail

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Françoise KERLAN GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Préface de Jean-Louis Muller Directeur à la CEGOS Ancien responsable de Formation à l Université Paris 9 Dauphine Deuxième

Plus en détail

ANNEXE 1 «CLASSIFICATION DES EMPLOIS»

ANNEXE 1 «CLASSIFICATION DES EMPLOIS» Annule et remplace l annexe 1 précédemment déposée ANNEXE 1 «CLASSIFICATION DES EMPLOIS» A l Accord du 5 juin 2008 à la CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE DETAIL NON ALIMENTAIRES N 3251 (IDCC

Plus en détail

Assistant(e) de direction

Assistant(e) de direction Assistant(e) de direction Vous assistez le responsable hiérarchique dans l organisation, la gestion, le suivi des dossiers et la coordination des informations. Vous traitez, exploitez, diffusez les informations

Plus en détail

Notice 4 Module Gestion Personnel. Version du 11/11/2014

Notice 4 Module Gestion Personnel. Version du 11/11/2014 Notice 4 Module Gestion Personnel Version du 11/11/2014 La Gestion des Ressources Humaines Ce module permet de gérer les compétences du personnel, les autorités et les responsabilités. DRH Gestion des

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION ÎLE-DE-FRANCE

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION ÎLE-DE-FRANCE LES CHIFFRES CLÉS RÉGION ÎLE-DE-FRANCE ÉDITION 2014 ÉCONOMIE LA PROPRETÉ EN île-de-france Données économiques générales de la région > Les données de l ACOSS présentent des établissements, c est-à-dire

Plus en détail

Comprendre. votre tarification. et bien naviguer sur votre compte! année 2014

Comprendre. votre tarification. et bien naviguer sur votre compte! année 2014 année 2014 Comprendre votre tarification AT/MP et bien naviguer sur votre compte! >> 1 comment est calculé votre taux de cotisation? Votre taux de cotisation AT/MP «Accidents du Travail et Maladies Professionnelles»

Plus en détail

Diagnostic CRM en 2 parties. Votre organisation a-t-elle besoin d un CRM? Quels sont vos besoins?

Diagnostic CRM en 2 parties. Votre organisation a-t-elle besoin d un CRM? Quels sont vos besoins? Diagnostic CRM en 2 parties Votre organisation a-t-elle besoin d un CRM? Quels sont vos besoins? Votre organisation a-t-elle besoin d un CRM? Perspective courte durée. L important c est la vente L approche

Plus en détail

Dispositif de mesure de la qualité de service de la lettre prioritaire et de la lettre verte

Dispositif de mesure de la qualité de service de la lettre prioritaire et de la lettre verte Juin 2013 Dispositif de mesure de la qualité de service de la lettre prioritaire et de la lettre verte Recommandation pour la mise en œuvre de la procédure d audit prévue par la norme EN 13850 ISSN : 2258-3106

Plus en détail

AVENANT DU 14 OCTOBRE 2009

AVENANT DU 14 OCTOBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 240. PERSONNEL DES GREFFES DES TRIBUNAUX DE COMMERCE

Plus en détail

Code de déontologie de l auto-entrepreneur

Code de déontologie de l auto-entrepreneur Code de déontologie de l auto-entrepreneur Ce code a été rédigé par Monsieur HABI Hacène, créateur de Habi Consultant International (HCI), pour offrir aux entrepreneurs et aux organismes un support de

Plus en détail

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude. Testez la fiabilité de votre projet. Juin 2013. N 1674 : Transactions Paypal

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude. Testez la fiabilité de votre projet. Juin 2013. N 1674 : Transactions Paypal Résultats d Etude N 1674 : Transactions Paypal L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction... 3 Synthèse... 5 PAGE 3 :... 6 Question 3/7... 6 Quel(s) type(s) de vente(s)

Plus en détail

Association Pour l Emploi des Cadres Ingénieurs et Techniciens de l agriculture, l Agroalimentaire, l Environnement

Association Pour l Emploi des Cadres Ingénieurs et Techniciens de l agriculture, l Agroalimentaire, l Environnement Association Pour l Emploi des Cadres Ingénieurs et Techniciens de l agriculture, l Agroalimentaire, l Environnement 2 L APECI TA accompagner conseiller orienter dynamiser l emploi 3 L APECI TA C est :

Plus en détail

DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES MUTATIONS ECONOMIQUES ET DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI

DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES MUTATIONS ECONOMIQUES ET DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL APPEL A PROJETS Année 2014 DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES MUTATIONS ECONOMIQUES ET DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI Convention

Plus en détail

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal Séminaire annuel de l observation urbaine PLAN Introduction La méthodologie de détermination des pôles d emploi L exemple du SCOT de Valenciennes

Plus en détail

Soirée remise des diplômes

Soirée remise des diplômes Soirée remise des diplômes CQP Réceptionniste Responsable développement commercial Attaché(e) commercial(e) vendeur(euse) conseiller(e) commercial(e) Tous toqués! Tous toqués! Dossier de presse vendredi

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION PRIX JUNIOR ET JEUNE MERITANT 2015

DOSSIER D INSCRIPTION PRIX JUNIOR ET JEUNE MERITANT 2015 DOSSIER D INSCRIPTION PRIX JUNIOR ET JEUNE MERITANT 2015 DOSSIER PRESENTE PAR :.... INTITULE DU DOSSIER :..... Dossier à renvoyer par voie postale ou à déposer au plus tard 7 mai 2015 à : La ville d Antibes

Plus en détail

Détail des emplois occupés au 1 er décembre 2014 des répondants en emploi (1/4)

Détail des emplois occupés au 1 er décembre 2014 des répondants en emploi (1/4) MASTER FINANCE Entre décembre 2014 et fin mars 2015, les diplômés 2012 ont été invités à répondre à une enquête d'insertion professionnelle à 30 mois. A cette occasion, ils ont été interrogés sur leur

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION RHÔNE-ALPES

LES CHIFFRES CLÉS RÉGION RHÔNE-ALPES LES CHIFFRES CLÉS RÉGION RHÔNE-ALPES ÉDITION 2012 ACTUALISÉE Économie LA PROPRETÉ EN RHÔNE-ALPES Données économiques générales de la région > Les données Pôle Emploi présentent des établissements, c est-à-dire

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

Information et communication

Information et communication Information et communication Pour les nouveaux diplômés HES en information documentaire, en communication ainsi qu en traduction, l insertion professionnelle s avère difficile. Près de la moitié d entre

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

Renégociation des accords d'entreprise www.steria.com

Renégociation des accords d'entreprise www.steria.com Renégociation des accords d'entreprise. Document confidentiel Document : Nott_négo_131114_V1.ppt Page 1 Renégociation des accords d'entreprise Agenda 1 2 Durée du travail Principes généraux, Horaire de

Plus en détail

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Secteur de l Information et de la communication

Secteur de l Information et de la communication 2011 Secteur de l Information et de la communication Observatoire de la Maison de l Emploi et de l Initiative Economique du Haut Val d Oise Evan Alterio Date de publication : 28/10/2011 Maison de l E mploi

Plus en détail

Projet d Appui à la Réforme de l Enseignement Supérieur (PARES II) Termes de référence

Projet d Appui à la Réforme de l Enseignement Supérieur (PARES II) Termes de référence REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale de la Rénovation Universitaire Projet d Appui à la Réforme de l Enseignement Supérieur (PARES

Plus en détail

Territoire de Châlons-en-Champagne

Territoire de Châlons-en-Champagne Territoire de POPULATION, EMPLOI, RECRUTEMENT ELEMENTS PROSPECTIFS Ce travail a été initié par le Conseil Régional afin de préparer le PRDF (Plan Régional de Développement des Formations). Ce document,

Plus en détail

Guide méthodologique fiches métiers mise à jour janvier 2015

Guide méthodologique fiches métiers mise à jour janvier 2015 LES FAMILLES PROFESSIONNELLES (FAP) : UN LANGAGE COMMUN... 1 LES SOURCES D INFORMATION... 2 LE MOTEUR DE RECHERCHE... 3 CONSULTATION DES FICHES METIERS... 4 LES INDICATEURS SUR LES ACTIFS EN EMPLOI...

Plus en détail

Recensement 2011 - Localisation des déplacements domicile - travail

Recensement 2011 - Localisation des déplacements domicile - travail selon la catégorie socio-professionnelle ou le secteur Dep24-Dordogne ( zonage : Départements ) actuelle de dép Hors rég Ensemble 60 224 82 934 6 079 8 000 313 32 Agric exploit 6 026 918 59 101 Artis,

Plus en détail

SCENARIO 08 AMÉNAGEMENT D'UNE SALLE DE TRAVAIL DE BEAUTÉ DIFFUSION

SCENARIO 08 AMÉNAGEMENT D'UNE SALLE DE TRAVAIL DE BEAUTÉ DIFFUSION SCENARIO 08 Auteurs : Mina Berjali Jean-François Besseyre AMÉNAGEMENT D'UNE SALLE DE TRAVAIL DE BEAUTÉ DIFFUSION BEAUTE DIFFUSION, 2 rue des Roses 69800 ST PRIEST IDENTITÉ DE L ENTREPRISE Raison sociale

Plus en détail

Convention annuelle de formation professionnelle continue (1/3)

Convention annuelle de formation professionnelle continue (1/3) N 1 Convention annuelle de formation professionnelle continue (1/3) Raison sociale de l organisme de formation :... Numéro de déclaration d activité :... auprès de la préfecture de la région :... N SIRET

Plus en détail

COMMENT REALISER VOTRE DOSSIER?

COMMENT REALISER VOTRE DOSSIER? Élève en section ASSP, je dois à la fois : ECONOMIE GESTION DOSSIER «PROJET PROFESIONNNEL» COMMENT REALISER VOTRE DOSSIER? me rendre compte des compétences professionnelles demandées au sein de ma section,

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

Ce mode d emploi vous présente le fonctionnement de la plateforme et vous indique comment profiter pleinement de tous les services proposés.

Ce mode d emploi vous présente le fonctionnement de la plateforme et vous indique comment profiter pleinement de tous les services proposés. Le site Je crée en Rhône-Alpes propose des services numériques gratuits destinés aux créateurs d entreprise mais aussi à ceux qui les accompagnent au quotidien. Ce mode d emploi vous présente le fonctionnement

Plus en détail

AQ053 b. Formation continue

AQ053 b. Formation continue Formation continue La formation continue au CTCPA Au CTCPA, la formation continue se présente sous deux formes : la formation inter entreprises : formation «catalogue» avec 100 stages programmées sur l

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n 2012 0000063

LETTRE CIRCULAIRE n 2012 0000063 LETTRE CIRCULAIRE n 2012 0000063 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.028 Montreuil, le 24/05/2012 24/05/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE GESTION DES COMPTES COTISANTS

Plus en détail

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015

DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE. Octobre 2015 CPNE EDITION DU LIVRE CAHIER DES CHARGES POUR LA MISE A JOUR DE LA CARTOGRAPHIE DES METIERS DE L EDITION DU LIVRE Octobre 2015 OBJET DE L APPEL D OFFRE Le présent appel d offre est lancé par l Afdas pour

Plus en détail

CONCEPTION ET/OU EDITION D OUTILS D ACCUEIL DE LA DESTINATION

CONCEPTION ET/OU EDITION D OUTILS D ACCUEIL DE LA DESTINATION DOSSIER DE CANDIDATURE DE L APPEL A PROJET CONCEPTION ET/OU EDITION D OUTILS D ACCUEIL DE LA DESTINATION Nom de la structure candidate : Pour les associations, si vous le connaissez, numéro d identifiant

Plus en détail

OPTIMISEZ VOS ACTIONS COMMERCIALES. Nous avons la solution. Je cherche de nouveaux clients

OPTIMISEZ VOS ACTIONS COMMERCIALES. Nous avons la solution. Je cherche de nouveaux clients Je cherche de nouveaux clients OPTIMISEZ VOS ACTIONS COMMERCIALES En utilisant des fichiers d entreprises fiables, enrichis et qualifiés Cibler Prospecter Fidéliser Nous avons la solution Réussir ensemble

Plus en détail

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012

Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Les usages et besoins TIC des entreprises d Indre et Loire en 2012 Laure BERTHELEMY Mars 2013 L enquête : Le développement de l usage des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) au sein

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION ANNUAIRE PRO BAIE : TRAVAUX DE VRD

PROJET DE CONVENTION ANNUAIRE PRO BAIE : TRAVAUX DE VRD PROJET DE CONVENTION ANNUAIRE PRO BAIE : JANVIER 2014 SEPTEMBRE 2016 1 Entre LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE TERRITORIALE DU VAR Etablissement Public créé par Ordonnance du 13 Juin 1833, régi par

Plus en détail

Etude d opportunité pour la création de deux nouvelles qualifications dans le RNQSA : «Metteur en main de véhicules», «Gestionnaire garantie SAV».

Etude d opportunité pour la création de deux nouvelles qualifications dans le RNQSA : «Metteur en main de véhicules», «Gestionnaire garantie SAV». Note pour la CPN du 16 novembre 2006 Etude d opportunité pour la création de deux nouvelles qualifications dans le RNQSA : «Metteur en main de véhicules», «Gestionnaire garantie SAV». Observatoire des

Plus en détail

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté

La société Mediapost services, représentée par Monsieur Pierre Emmanuel LECLERCO, Directeur Général Adjoint, dûment mandaté ACCORD RELATIF A L HARMONISATION DES STATUTS DES SALARIES MEDIAPOST TRANSFERES AU SEIN DE MEDIAPOST SA DANS LE CADRE DU RAPPROCHEMENT DES 2 ENTREPRISES Entre les soussignés, Le syndicat C.F.T.C Le syndicat

Plus en détail

Master Management PME - PMI

Master Management PME - PMI IUP Management et Gestion des Entreprises Master Management PME - PMI Lieu de formation : Clermont-Ferrand La situation générale des diplômés de la promotion 2007/2008 au er juillet 2009 (0 mois après

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION

ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION ACCOMPAGNEMENT ET FORMATION AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION Ensemble gagnons l avenir GERER LES COMPETENCES QUALIFIER - CERTIFIER ACCOMPAGNER - FORMER Réseaulument Formation «AGROALIMENTAIRE-TRANSFORMATION-ALIMENTATION»

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Préparateur/préparatrice en pharmacie (24213 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Assistant pharmaceutico-technique....................................

Plus en détail

LE PETIT RELATION CLIENT. Les pratiques clés en 15 fiches. Nathalie Houver

LE PETIT RELATION CLIENT. Les pratiques clés en 15 fiches. Nathalie Houver LE PETIT 2014 RELATION CLIENT Les pratiques clés en 15 fiches Nathalie Houver Dunod, Paris, 2014 ISBN 978-2-10-070826-0 Table des matières LA PRÉPARATION DE LA RELATION COMMERCIALE FICHE 1 Acquérir la

Plus en détail