La vidéo réduit les risques pour les pompiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La vidéo réduit les risques pour les pompiers"

Transcription

1 Business Magazine for top ICT Professionals Q1 / mars Dossier Le cloud : hype ou pas? Luc Bauwens Directeur de la planification d urgence au sein de la Direction fédérale de la sécurité civile de la province de Flandre orientale La vidéo réduit les risques pour les pompiers Les centres de données se mettent au vert Data Loss Prevention : comment éviter la fuite de données? Innovation Lounge : en route pour un monde connecté

2 editorial BlackBerry Torch TM 9800 More Power. More Control. More Efficiency BlackBerry Enterprise Server Advanced Mobile Management Built-in High Availability and Reliability Enhanced Application Deployment and Management Publication de Belgacom Groupe Année 5 / Numéro 11 / Q Éditeur responsable : Belgacom SA de droit public Bld du Roi Albert II 27, 1030 Bruxelles Concept et réalisation : Propaganda SA J.F. Kennedyplein 1A, 1930 Zaventem Coordination : Markus Eggermont, Robbin Sacré, Jean Marie Stas, Dirk Van Dijck, Rob Vanhees Ont collaboré à ce numéro : Adept Vormgeving, Andrew Beavis, Filip Clarisse, Klaar De Groote, Davy Goris, Peter Hinssen, Guy Kokken, Peyo Lissarrague, Frederic Petitjean, Anneke Stoffels, Dries Van Damme, Ivan Van de Cloot, Marc Van de Velde, Filip Van Loock Pour plus d informations, contactez : Robbin Sacré ISO 9001 Certified Mail naar om een exemplaar van dit magazine in het Nederlands te ontvangen. Send an e mail to if you want a copy of this magazine in English. Les spécifications techniques sont fournies uniquement à titre indicatif. Belgacom se réserve le droit de les modifier sans avis préalable. L ère du cloud Mon souci avec le cloud computing reste la sécurité. C est ce que nous explique dans ce numéro Patrick Van den Branden, IT manager chez Inter Ferry Boats. Même son de cloche pour l organisation patronale flamande, Voka. Mais la sécurité n est pas la seule raison pour laquelle les entreprises n ont pas (encore) opté pour l informatique dans le cloud. Dans les entreprises, le cloud computing est sur toutes les lèvres. Tout le monde connaît cette technologie ; certains l ont timidement adoptée et la plupart attendent. Ni le risque pour la sécurité ni la disponibilité des données ou autres conditions connexes ne feront pencher la balance. Seule importera comme toujours la valeur ajoutée. Si le cloud améliore votre entreprise, vous choisirez le cloud. Or je pense que le cloud améliore votre entreprise. Mieux encore, je suis convaincu que le cloud computing ouvre la porte à un monde de nouvelles possibilités. Pour votre entreprise aussi, ne fût ce que pour les économies qu il permet. Pour moi, aucun doute, vous franchirez vous aussi bientôt le pas. Nous allons redoubler d efforts ces prochains mois pour vous expliquer clairement les fonctionnalités disponibles. Parallèlement, nous devrons également veiller à garantir une intégration sans faille du nouveau modèle dans les systèmes existants. Je vous invite à prendre part à la discussion, en lisant les articles de ce numéro et, surtout, en nous faisant part de vos réactions, par exemple, par l intermédiaire de notre blog sur Bonne lecture! Bart Van Den Meersche, Executive Vice-President Enterprise Business Unit Belgacom 2011 Research In Motion Limited. Tous droits réservés. BlackBerry, RIM, Research In Motion, SureType, SurePress, ainsi que les marques commerciales, noms et logos associés, sont la propriété de Research In Motion Limited et sont déposés et/ou utilisés aux États-Unis et dans d autres pays du monde. Facebook est une marque déposée de Facebook, Inc. Toutes les autres marques commerciales appartiennent à leurs propriétaires respectifs. Onemagazine.be One Q

3 contents Business Magazine for top ICT Professionals Els Blaton : C était surtout l aspect service de Filip Peeters : Nous réfléchissons à la place l ICT qui m a plu : la valeur ajoutée de l ICT pour Cloud, serveurs et bureaux virtuels : de l IT au sein de notre organisation afin de 40 les activités d une entreprise Garantissez la continuité de vos activités. mieux les intégrer dans nos activités. 16 Commune de Coxyde : Chaque commune a le devoir d informer correctement ses citoyens. News & views Solutions Community Cases 06 Column Peter Hinssen Ode à la tonalité 07 Cockpit Facts & Figures 08 Media Review Extraits de la presse spécialisée internationale 40 People & Vision Els Blaton Intégrer l IT au cœur des activités de l entreprise 46 Management À génération différente, approche différente 48 Book Review Buy-In Kotter et Whitehead vous livrent leur méthode pour mettre en pratique vos propres idées 53 Column Ivan Van de Cloot Entreprendre, c est être flexible Dossier 14 Solutions Cloud, serveurs et bureaux virtuels La virtualisation, vous connaissez? 18 Solutions Mobile Services Performance Pack La mobilité garantie 19 Solutions NetCenter Un abri sûr 20 Products Desktops mobiles & Apps sélection Découvrez les derniers smartphones et apps destinés aux applications professionnelles mobiles 34 Solutions Data Loss Prevention Comment éviter la perte de données? 43 Solutions Bizz Internet Internet sans les soucis 03 Editorial Bart Van Den Meersche L ère du cloud 10 One on One Accel Computer Service et SD Worx 10 questions à 2 CIO. Qui se cache derrière la fonction? 44 My Team Indaver Filip Peeters, IT Operations Manager, présente son équipe 50 Innovation La nouvelle Innovation Lounge de Belgacom vous montre l évolution vers un monde connecté 52 Corporate News Belgacom diffuse Music for Life en continu, les centres de données se mettent au vert et Bart Van Den Meersche devient le nouvel Executive Vice President EBU 54 Events Retour sur The Night of ICT et les événements organisés par Voka Round table 12 Teleroute Explore constitue la base de notre fonctionnement et de nos services. Stéphane Odent, CTO de Wolters Kluwer Transport Services 16 Commune de Coxyde Le système vidéo contribue à la transparence du conseil communal. Marc Vanden Bussche, bourgmestre de Coxyde 22 Flandre orientale Le matériel visuel représente une importante valeur ajoutée. Luc Bauwens, directeur de la planification d urgence à la direction fédérale de la sécurité civile de la province de Flandre orientale 32 FaCoTherm Nous payons un prix fixe par utilisateur. Cela nous permet de budgétiser facilement nos coûts ICT. Claude Glorieux, managing director de FaCoTherm 36 Andorra Telecom Nous voulons migrer tous nos clients vers le réseau fibre optique. Jaume Salvat, directeur d Andorra Telecom 38 Manuchar Nous voulons être certains que nos collaborateurs puissent disposer d une disponibilité élevée. Johannes Van Tongelen, CIO de Manuchar Cloud computing : hype ou pas? 24 À la recherche d un équilibre 28 Débat sur le succès du futur Le cloud stimule t il votre entreprise? 4 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

4 column Peter Hinssen : Plus le numérique devient la norme, plus nous trouvons naturel que tout fonctionne en permanence. Identikit Peter Hinssen est un entrepreneur en série dans le secteur de l ICT. Il fut l instigateur de quelques entreprises pionnières, telles qu E Com, Streamcase et Porthus. Peter Hinssen est également cofondateur et managing partner de la société de consultance Across et auteur notamment de Business/IT Fusion et The New Normal. Il est conférencier et professeur réputé dans plusieurs écoles de commerce en Europe. Ode à la tonalité Notre monde ne cesse de se numériser. Chaque jour nous rend davantage dépendants du numérique. C est à peine si nous réfléchissons à ce qui pourrait se passer si le numérique nous laissait tomber. Curieusement, dans un monde numérique, tout le monde trouve normal et naturel que tout fonctionne. J ai commencé ma carrière dans le secteur des télécommunications. À l époque, la fiabilité était au centre des préoccupations. Le réseau téléphonique devait être toujours opérationnel. Le secteur était prêt à consentir de nombreux efforts et à consacrer des sommes colossales à cette seule fin. La tonalité était dès lors une valeur immuable. Lorsque vous décrochiez le téléphone le matin et que vous n obteniez aucune tonalité, c est que votre appareil était en panne ou qu une guerre nucléaire avait éclaté. À moins qu un ouvrier n ait arraché un câble avec sa grue dans votre rue... Dans le monde de l IT, il en va tout autrement. Les problèmes y sont beaucoup plus fréquents. En tant qu utilisateurs finaux, nous connaissons tous le drame quotidien du fichier endommagé, du site Web embourbé ou du smartphone bloqué. La routine. Pourtant, plus le numérique devient la norme, plus nous trouvons naturel que tout fonctionne en permanence. Pour les entreprises, il s agit bien sûr d une question cruciale. Les banques, les compagnies d assurances, les pouvoirs publics et les entreprises d utilité publique comptent de plus en plus sur l IT. Ils ne peuvent pas se permettre de perdre des données ni de voir leurs systèmes informatiques tomber en panne. Pourtant, ça arrive. Tous les jours. En novembre 2010, les systèmes informatiques de la National Australia Bank (NAB), l une des principales banques d Australie, ont été victimes d un crash spectaculaire. Pendant deux journées entières, la grande majorité des clients n ont pas pu consulter l historique de leurs comptes, ni transférer ou retirer de l argent. Une véritable catastrophe. Tout a été mis en œuvre pour rétablir le système. Après deux jours, la banque publiait un communiqué de presse intitulé Most NAB customer accounts now up to date. La plupart des comptes étaient en ordre. C est comme si on vous disait : Pas de panique. Les feux de forêt ont épargné votre maison. Dans un monde de plus en plus numérique, il règne une tolérance zéro pour les défaillances numériques. Il y a plus d un an, Gmail de Google est resté inopérationnel pendant trois heures. Trois heures durant lesquelles des millions d utilisateurs n ont pu ni envoyer, ni recevoir d e mails. Cet événement a même fait la une sur CNN. Comme lorsqu un tsunami ou un tremblement de terre frappe notre planète. Certes, Gmail a été hors service pendant trois heures, mais cela faisait huit ans qu il fonctionnait sans la moindre faille. Et de cela, personne n a parlé. Personnellement, je connais de nombreux CIO qui s offriraient chaque soir une bouteille de Dom Pérignon si leurs systèmes n étaient en panne que trois heures tous les 8 ans. Dans un monde où le numérique devient la norme, la tolérance zéro est donc de mise. L IT devrait adopter la mentalité des télécommunications. Nous devons atteindre la même fiabilité que cette bonne vieille tonalité. La continuité des activités n est pas un concept à la mode ni quelque chose de bon à avoir. Dans un monde numérique, la continuité des activités est une nécessité. Tweets marquants Eva, porte-parole officielle de Belgacom sur Twitter Nous n avons pas attendu. Comme l a communiqué #pepi : toutes sortes d initiatives ont déjà été prises & ce n est pas fini... 10:37 AM Dec 17th, 2010 via TweetDeck in reply to fonsvandyck Le temps d utilisation moyen d un téléphone portable avant l achat d un nouveau est de 20,5 mois des employeurs utilisent pour trouver de nouveaux employés. Rôle du département ICT dans les innovations des entreprises 30% 10% 5% 29% 26% Décideur Initiateur Exécutant Aucun rôle Contributif Enquête sur l innovation, Automatisering Gids, Novembre 2010 cockpit 1 La vidéo-web sur votre télévision : Au cours des 12 prochains mois, les services web comme Google TV, qui diffusent des films et séries télé en HD en continu sur votre écran plat, deviendront des concurrents redoutables pour les câblodistributeurs traditionnels. 2 Quora : Sur ce nouveau réseau façon Twitter, vous posez vos questions et obtenez des réponses sur tous les thèmes possibles. Vous suivez non seulement les gens, mais aussi les sujets qui vous intéressent. 3 Applications photo sociales et mobiles : Partagez encore plus facilement les photos de votre smartphone avec des apps dédiées comme Instagram, PicPlz ou Path. 4 Paiement mobile : En 2011, équipé d une puce dite NFC, votre smartphone pourra être utilisé comme carte de crédit. Il suffit de placer la puce devant un lecteur spécifique et votre achat est payé. 5 Logiciel sensible au contexte : Ces applications analysent le contexte pour fournir les meilleurs résultats. Par exemple, lorsque vous faites une recherche mobile, vous recevez d abord les résultats locaux. Sur les sites musicaux, votre musique préférée arrive en tête de liste de vos recherches. 6 Base de données ouverte POI : Les services web tels Google ou Foursquare disposent de bases de données POI (points of interest) comparables. Pourquoi ne pas lancer cette année une seule grande base de données ouverte que tout le monde pourrait consulter? 7 Jukebox géant in the cloud : Sans CD ni DVD, pouvoir tout écouter ou regarder en streaming sur son appareil. Des entreprises telles que Spotify, Netflix, Rhapsody ou Rdio tentent d y parvenir. Hélas, les entreprises audiovisuelles ne sont pas encore sur la même longueur d onde ans, 41 jours, 18 heures et 5 minutes world community grid nouvelles technologies pour 2011 C est le temps d inactivité d ordinateurs en Europe que le World Community Grid a déjà pu consacrer à la recherche de nouveaux médicaments contre le cancer et le sida, et de solutions pour produire davantage d eau potable. IBM a en effet décidé en 2004 d utiliser le temps d inactivité des ordinateurs pour trouver des solutions à des problèmes nécessitant une grande puissance de calcul. Inscrivez vous dès maintenant sur et laissez votre ordinateur en veille toute la journée sans en avoir honte. 6 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

5 media review Inside magazines Inside web Tout ce qu il faut savoir sur l IT Le site de GigaOM est un portail vers une série de Blogs Web 2.0 influents. Les thèmes abordés? Actualités ICT, dossiers spéciaux sur les dernières tendances ICT, nouveaux produits et services. GigaOM n hésite pas à se prononcer sur les chances de réussite de jeunes entreprises et de technologies innovantes. Pour être informé des dernières nouveautés de la révolution IT, surfer sur GigaOM est un must. Gourous de la technologie, entrepreneurs informatiques, évangélistes technologiques et autres investisseurs en capital risque s y croisent. L essentiel du site est en accès public ; le reste requiert une inscription. GigaOM compterait plus de 4 millions de lecteurs actifs par mois. Source : La sécurité reste un problème majeur Les données d une entreprise font partie de son capital Pourquoi les projets ICT échouent ils? Les budgets IT se méritent Gartner : un regard vers le passé et vers l avenir 2011 sera mobile Le tour de table annuel de CIO Magazine révèle que les décideurs ICT sont plus que jamais à la recherche de mesures de protection efficaces. Ces mesures efficaces ne sont cependant pas simples dans un monde où les clients accèdent à vos services depuis les gadgets mobiles les plus récents. L intégration croissante des partenaires commerciaux aux systèmes de back office accroît en outre le risque d infection ou de piratage s ils ne font pas leur travail sérieusement. La plupart des managers ICT se posent également la question des garanties de sécurité lorsque les serveurs migrent vers le cloud. Ils préfèrent souvent consacrer leur budget à des services de sécurité partenaires, mais au sein même de leur Les entreprises qui gèrent intelligemment la croissance exponentielle de leurs informations et les considèrent comme un actif précieux peuvent se doter d un avantage concurrentiel important et convertir ces informations en un véritable produit ou capital interne. À condition de ne pas faire du CIO un simple gestionnaire des infrastructures. Il est essentiel d adop ter un nouveau regard sur la gestion de l information, et de distinguer clairement les processus métier, l information utilisée et les systèmes et technologies qui s en chargent. Plus les systèmes sont vus comme des produits, plus le défi est grand pour le département informatique de créer de la valeur à partir des données qui lui sont confiées sous la responsabilité ou En cas d échec d un projet d automatisation (c est le cas pour plus de la moitié des projets ICT de plus de 10 millions de dollars), une analyse des causes est généralement réalisée. La complexité est souvent en cause, raison pour laquelle ce type de projet échoue beaucoup plus souvent dans les grandes organisations. Une étude réalisée par The Standish Group révèle que la composition de l équipe de projet est également cruciale pour les chances de réussite. L analyse des lois dites du CHAOS, montre que la responsabilité décisionnelle insuffisante des utilisateurs est aussi un facteur néfaste. La rapidité de la prise de décision par le gement est, elle aussi, essentielle face aux (project)manaajustements permanents nécessaires. Un tour de table de McKinsey souligne à nouveau le gigantesque défi des décideurs informatiques : comment satisfaire les attentes grandissantes des clients un meilleur service à un coût (de livraison) plus bas avec une rentabilité suffisante? Un bon support technologique s impose, mais l aspect humain du service reste fondamental. L interaction entre ces deux éléments est la clé de la réussite. Le management réalise peu à peu qu un meilleur rendement et des processus d entreprise plus efficaces assurent un retour sur investissement informatique rapide. La virtualisation l illustre parfaitement. Seule la présentation d un business case solide, proposant par exemple la migration vers le cloud, En ces temps de restriction budgétaire, les remarques et les prévisions de Gartner sont teintées à la fois d optimisme et de pessimisme. Gartner revient également sur ses précédentes prévisions, et voit par exemple l informatique devenir, d ici à 2012, indispensable dans des secteurs où il n est pas prépondérant actuellement. La pénurie de personnel informatique qualifié risque par ailleurs de priver les grandes entreprises de projets essentiels. Enfin, toujours selon Gartner, d ici à 2015, les rémunérations et bonus des CIO seront déterminés par le chiffre d affaires généré chaque année par le département informatique. Les CIO auront besoin de toute leur créativité et de toutes leurs compétences pour se distinguer en ces temps de Ce Livre blanc de TechRepublic offre un bon aperçu de ce qui nous attend cette année en matière de communication mobile de données et nous prépare au déluge d informations. La mobilité n est pas, selon TechRepublic, tant une question d économie de coût qu une manière plus rapide, plus flexible et plus efficace de faire des affaires. Revers de la médaille : on risque de perdre le contrôle sur les données et les utilisateurs. TechRepublic analyse, sous l angle des trois piliers du secteur (connectivité, productivité et sécurité), les produits et les tendances comme la guerre entre Apple et Android, les services de reconnaissance vocale de Google, le possible recul de BlackBerry et les concurrents émergents entreprise. non d un Chief Data Officer. permettra au département informatique d obtenir du budget. pénurie d effectifs. de l immensément populaire ipad. Source : Executive Focus on Revenue Growth Puts Source : Guide to enterprise mobility trends Source : Reset Source : Het puntje op de i Source : Kwaliteit projectteams onder de maat Source : IT worstelt met businessalignment Added Pressure on CIOs and innovations CIO, Octobre 2010 CIO IT in the Boardroom n 6 Automatisering Gids n 50/51 Telecom Update n 44/45 Gartner Research, Novembre 2010 Livre blanc de TechRepublic 8 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

6 one on one 10 questions à 2 CIO Dans chaque numéro, One révèle les personnes qui se cachent derrière les fonctions et les titres. Découvrez leurs réponses surprenantes et souvent sources d inspiration. Qui sait? La prochaine fois, ce sera peut être votre tour... 1 Comment décririez-vous votre fonction? Mon travail en tant que managing director touche davantage au stratégique qu à l opérationnel. Je regarde comment nous pouvons adapter en permanence notre modèle d entreprise et notre offre à un marché en perpétuelle mutation. 1 Comment décririez-vous votre fonction? Mon travail est très varié. Je m occupe des aspects techniques, mais plus encore des clients, de la communication interne, de la maximisation des avantages, du fonctionnement général de l entreprise en bref. Grâce aux applications, tous les esprits créatifs ont aujourd hui les mêmes chances. Marc De Swaef Managing Director d Accel Computer Service Personnalité : Marc De Swaef aime les sports extrêmes, comme le parachutisme. Ce manager fait preuve d une grande empathie et parvient à faire collaborer des personnes aux caractères très différents. Il tente de régler le plus rapidement possible les conflits avant qu ils n engendrent des problèmes. Carrière : Marc De Swaef a étudié l informatique au Don Bosco Technical Institute. Après avoir travaillé quelques années comme développeur de logiciels, il crée Accel Computer Service en En 1995, il lance Biass, un réseau belge de commerçants et fournisseurs de services indépendants dans le domaine de l ICT. Entreprise : Accel Computer Service génère un chiffre d affaires annuel de 6,5 millions d euros. En 2010, l entreprise a fourni des services ICT à plus de 500 PME et pour 112 d entre elles, Accel se charge de la gestion proactive de leur réseau (pour un forfait mensuel). Accel cherche, avec le client, à améliorer l efficacité et le dynamisme des processus métier par un soutien ICT optimal. Collaborateurs : Les 30 collaborateurs d Accel sont répartis sur trois sites : le siège social à Enghien, une agence à Zandhoven et une boutique à Aartselaar. En 2010, quelque missions techniques ont été effectuées. L an passé, les techniciens avaient heures de travail à leur actif. 2 Quelle est votre plus grande réalisation sur le plan professionnel? Avoir participé, en 1995, à la création d un groupement d une trentaine d entreprises ICT indépendantes dans le but de conclure un accord de coopération. Ce réseau a notamment permis une collaboration dans les domaines du marketing, des achats et des stratégies de mise sur le marché. 3 Avez-vous déjà lancé une recherche sur votre nom dans Google et quel en a été le résultat? Je le fais régulièrement. Mon nom apparaît souvent sur des sites informatiques, ainsi que sur les réseaux sociaux dont je fais partie. Tout ce qui est publié sur le Web y reste. Il faut donc se montrer très prudent. J ai aussi remarqué que j ai un homonyme dans le monde juridique qui apparaît fréquemment dans la liste des résultats. 4 À côté de qui aimeriez-vous être assis dans un avion et que lui demanderiez-vous? À côté du pilote. Depuis toujours, je suis intéressé par les dernières technologies de l aviation. Et c est la personne assise aux commandes qui décide où on va 5 Quelle est, selon vous, l innovation majeure de ces dernières années? Outre l influence des réseaux sociaux, il y a aussi toutes les possibilités offertes par les apps. Qu importe qui vous êtes et où vous vous trouvez. Si l app a du succès, vous gagnerez de l argent. Tous les esprits créatifs ont aujourd hui les mêmes chances! 6 À quelle marque restez-vous fidèle? Pour moi, la seule marque qui traverse les âges, c est Coca Cola. Mais uniquement parce que le produit ne change pas. Sur le marché des technologies, les entreprises n arrêtent pas de jouer à saute mouton. Impossible donc d y rester fidèle. 7 Quel(s) site(s) visitez-vous chaque jour? Le site et le blog de l entreprise. Google, bien sûr, et les sites d information De Tijd et De Standaard, que je peux aujourd hui lire encore plus facilement sur mon ipad. 8 Pas un jour sans...? Internet comme moyen de communication pour les e mails et les réseaux sociaux, mais surtout comme source d information tant sur le plan professionnel que privé. 9 Pouvez-vous citer un événement qui a marqué votre carrière? Lorsque j ai commencé à travailler comme développeur de logiciels, nous disposions chaque semaine de quelques heures pour expérimenter. C était à l époque des premières bases de données SQL et des balbutiements de l intelligence artificielle. J essaie de le faire encore aujourd hui chez Accel. Une fois par mois, nous organisons une sorte de bœuf informatique. 10 Qu auriez-vous aimé faire si vous n aviez pas occupé cette fonction? J ai toujours été fasciné par l économie et l informatique. Je suis donc bien à ma place, mais je me verrais aussi bien exploiter un centre de plongée à Aruba. 2 Quelle est votre plus grande réalisation sur le plan professionnel? Un meilleur alignement des IT et des activités au sein de SD Worx. Ces dernières années, l univers de l IT a connu de nombreux bouleversements et c est loin d être fini. Par exemple, aujourd hui, nous avons commencé à organiser la demande. Cette structure doit en partie répondre à la question suivante : Comment piloter l IT sans leur nuire à plus long terme et sans devoir abandonner notre propre identité? 3 Avez-vous déjà lancé une recherche sur votre nom dans Google et quel en a été le résultat? Apparemment, il y a résultats et heureusement, les trois premiers me concernent effectivement. J ai un homonyme actif dans le domaine de la voile. Honnêtement, ça ne me préoccupe pas vraiment. 4 À côté de qui aimeriez-vous être assis dans un avion et que lui demanderiez-vous? À côté de Carly Fiorina, ex présidente et CEO de l ancien HP. Elle a dû partir après la fusion de HP et de Compaq Computer Corporation. J aimerais savoir ce qui s est réellement passé en coulisse pendant cette fusion. Si Carly n est pas disponible, je veux bien m asseoir à côté de Louis V. Gerstner, big boss d IBM de 1993 à Il a en effet opéré des changements extrêmement positifs dans l entreprise. 5 Quelle est, selon vous, l innovation majeure de ces dernières années? Sans aucun doute, les réseaux sociaux, pour les changements qu ils ont provoqués dans notre manière de penser. C est incroyable de voir à quelle vitesse les choses évoluent et disparaissent dans ce monde. Je me pose beaucoup de questions quant à la manière dont nous devons utiliser ces réseaux dans une entreprise. 6 À quelle marque restez-vous fidèle? Je ne suis pas fidèle à une marque. Avec les fournisseurs, je veux pouvoir parler avec franchise et honnêteté du rapport qualité/prix. C est là l important pour moi. 7 Quel(s) site(s) visitez-vous chaque jour? Le site mobile de De Standaard et des sites Web informatiques pour rester à la page. 8 Pas un jour sans...? Mon BlackBerry. Je m en sers pour envoyer des idées, de jour comme de nuit. Je pose aussi sans cesse des questions et je m attends à ce que tout le monde y réponde rapidement. Je sais que je vais parfois trop loin. 9 Pouvez-vous citer un événement qui a marqué votre carrière? La création d une business unit ASPeX, une spin off de SD Worx. Je venais d un environnement support. Cette expérience ASPeX m a permis de me mettre davantage à la place du client. 10 Qu auriez-vous aimé faire si vous n aviez pas occupé cette fonction? Je me serais tourné vers un métier en rapport avec le bâtiment ou l immobilier. Les réseaux sociaux ont changé notre manière de penser. Harold Ryckaert CIO chez SD Worx Personnalité : Harold Ryckaert aime cuisiner. En tant que manager, il donne à ses collaborateurs pas mal de liberté, mais lorsqu il est temps d intervenir, il n hésite pas. Il avoue qu il place la barre haut et qu il attend surtout beaucoup d innovation et des résultats. Carrière : Harold Ryckaert a suivi une formation d ingénieur civil et est titulaire d un EMBA. En 1997, il entre chez SD Worx comme chef d équipe Network & System Engineers. Quatre ans plus tard, il devient Business Unit Development Manager pour ASPeX/SD Worx. Après trois années en tant qu IT-manager, il est nommé CIO en Entreprise : Chaque mois, SD Worx effectue calculs de salaires pour entreprises et organismes publics (dont en Belgique). L entreprise s occupe également de toutes les autres activités liées aux ressources humaines : conseils sur le plan financier et fiscal, formations, externalisation En 2009, son chiffre d affaires total s est élevé à 189 millions d euros. Collaborateurs : Sur les travailleurs qu emploie l entreprise, plus de 400 font partie du service IT. SD Worx est implanté en Allemagne, en France, au Luxembourg, aux Pays-Bas et en Belgique. 10 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

7 Teleroute Teleroute choisit Belgacom Explore L ICT optimalisée grâce à la centralisation Le réseau constitue la base d un environnement ICT performant et disponible, proposant entre autres la VoIP, la vidéoconférence et la gestion de nos centres de contact. Stéphane Odent, CTO de Wolters Kluwer Transport Services À la recherche d une nouvelle solution VoIP, Teleroute a choisi Belgacom Explore. Ce réseau met à la disposition de l entreprise une plate forme lui permettant de poursuivre la mise en œuvre de son support ICT centralisé. Teleroute fournit des solutions logicielles au secteur du transport. L entreprise a développé une bourse de fret en ligne. Il s agit d un logiciel qui met en relation les transporteurs et les entreprises souhaitant faire transporter un chargement. Le siège social de l entreprise, qui compte par ailleurs six grands bureaux européens, est situé à Bruxelles. Teleroute, présente dans 25 pays et intervenant dans 36, appartient depuis 2006 au groupe multimédia Wolters Kluwer. Avec son partenaire Transwide, une société située à Diegem qui fournit un système de gestion des transports via SaaS, elle constitue la branche Transport Services du groupe Wolters Kluwer. Auparavant, chaque siège avait son personnel informatique, explique Stéphane Odent, CTO de Wolters Kluwer Transport Services. Aujourd hui, nous travaillons dans un environnement totalement centralisé. Garantie de qualité En 2010, le contrat de Teleroute pour sa plate forme VoIP arrivait à son terme. L entreprise avait connu différents problèmes de qualité avec cette solution, explique Stéphane Odent. Les commutateurs étaient certes locaux, mais une partie de la communication passait par internet, et notre partenaire support de l époque ne nous offrait pas les garanties de qualité nécessaires. Nos collaborateurs n étaient vraiment pas satisfaits. Teleroute a alors pris contact avec Belgacom afin de mettre une nouvelle solution au point. La proposition fut de migrer vers le réseau Explore, afin d accroître la qualité de la connectivité. Teleroute a par ailleurs conclu un SLA définissant la disponibilité et le support réseau. Une nouvelle base pour de nouvelles possibilités Lors de l élaboration de la nouvelle solution, Teleroute a opté pour la technologie Cisco. Stéphane Odent : Nous avons confié la gestion technique à Belgacom. Les commutateurs ont été installés de façon redondante au centre de données de Belgacom. C est également là que se trouve le pare feu. Pour Teleroute, la plate forme Explore constituait surtout une nouvelle solution VoIP. L augmentation de la capacité et de la vitesse du réseau ont considérablement amélioré la qualité des communications. Teleroute a eu en outre la possibilité de développer d autres applications via Belgacom Explore. L entreprise a ainsi installé un système de vidéoconférence conçu par Polycom. Depuis, ce système a été implémenté dans six de nos sept sites, ajoute Stéphane Odent. L utilisation de la vidéo convient parfaitement à notre approche du marché européen. Nous veillons à garder une gestion centrale basée à Bruxelles, tout en pouvant offrir à nos clients un soutien local bien adapté. La vidéoconférence est l un des outils qui nous le permet. Le réseau : élément essentiel Avantage supplémentaire offert par Explore : le réseau permet de considérer les différents centres de contact de l entreprise en tant qu ensemble virtuel unique. Tout est rassemblé au sein du même réseau ; nous pouvons ainsi mesurer plus facilement Company Profile Teleroute conçoit des logiciels pour le secteur du transport. L entreprise, qui appartient au groupe multimédia international Wolters Kluwer, emploie plus de 250 travailleurs. Son siège social se trouve à Bruxelles. l activité des centres de contact. Les rapports dont nous disposons sont plus nombreux et de meilleure qualité, et nous permettent de mieux ajuster nos activités. De plus, la plate forme Explore contribue dans une large mesure au projet Six Sigma lancé par Teleroute dans ses centres de contact. Stéphane Odent : L objectif est d optimaliser l occupation des centres de contact, afin de pouvoir nous concentrer au mieux sur le soutien et l accompagnement de nos clients. Le réseau constitue la base de cette optimalisation. Nous nous appuyons sur la qualité, la capacité et la disponibilité d Explore pour élaborer notre fonctionnement et nos services dans leur ensemble. Vous trouvez d autres témoignages sur : Business benefits Support ICT central pour les sept implantations VoIP et vidéoconférence, applications supplémentaires à terme Gestion consolidée des centres de contact Poursuite de la centralisation (notamment pour les serveurs de fichier et les backups) 12 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

8 solutions Plus de sécurité grâce au cloud, aux serveurs et aux bureaux virtuels La virtualisation, vous connaissez? Aucune entreprise n est à l abri d une panne de serveur, d une application soudainement indisponible ou d informations devenues inaccessibles... Ces situations nuisent à la productivité de vos collaborateurs, mais aussi à votre image et à la qualité du service offert au client. La solution pour vous en prémunir : la virtualisation de vos serveurs et applications en ligne. Virtualiser signifie dissocier le matériel du logiciel. Cette technique permet d équiper un même serveur physique de plusieurs systèmes d exploitation afin de le démultiplier. Les serveurs virtuels ainsi créés sont isolés l un de l autre et peuvent être facilement déplacés sur une autre machine si besoin est. En cas de problème au niveau d un serveur physique, vous pouvez transférer les serveurs virtuels sur un autre système, sans interruption du service pour les utilisateurs finaux. Idem, lorsque le serveur physique doit être mis hors service pour des travaux de maintenance ou de mise à niveau, ou carrément remplacé, les serveurs virtuels peuvent temporairement fonctionner depuis un autre système physique. Pour petites et grandes entreprises Vous possédez votre propre infrastructure informatique? Dans ce cas, il est préférable d installer deux serveurs physiques : un serveur principal et un serveur de remplacement ou de secours. Une autre solution existe cependant : louer une infrastructure virtualisée dans un centre de données. Avec cette option, vous profitez de tous les avantages de la virtualisation (efficience accrue et continuité des activités, pour ne citer qu elles), mais sans devoir investir en personnel ni en matériel. Et si vous optez pour la solution Virtual Private Server (VPS) Enterprise de Belgacom, tout est réglé pour vous. Belgacom se charge de l installation, des licences, de la gestion du système d exploitation, de la couche de virtualisation et des correctifs. Vous ne devez donc plus vous soucier de la maintenance aussi bien matérielle que logicielle. Vous disposez en permanence de systèmes d exploitation mis à jour. Belgacom se charge également de l installation et de la gestion de tous les logiciels : sauvegarde, restauration de données, antivirus et stockage de données. Enfin, l infrastructure est dupliquée dans deux centres de données pour vous garantir une disponibilité maximale. L IT vert Plusieurs formules vous sont proposées pour garantir la continuité de vos opérations ainsi qu une flexibilité maximale. La virtualisation vous permet de limiter le nombre de serveurs physiques dont votre entreprise a besoin. Votre consommation d énergie (électricité et refroidissement) est réduite, tout comme l empreinte écologique de votre infrastructure. Belgacom a également conçu des services de virtualisation spécifiques pour les PME. La gamme Bizz On-site Servers se compose de serveurs équipés d un système d exploitation et dotés d une capacité de stockage. Vous pouvez choisir entre plusieurs configurations en fonction de vos besoins et de votre budget. Par exemple, vous pouvez opter pour un serveur physique ou virtuel. Dans tous les cas, Belgacom se charge de tester la compatibilité de chaque élément et, si vous le souhaitez, de l installation, de la configuration et la migration de vos serveurs actuels. Les mêmes paramètres partout et toujours La virtualisation peut aussi s appliquer aux logiciels PC (systèmes d exploitation et applications). Dans ce cas, les applications sont exécutées sur un serveur central, qui envoie l image à l utilisateur final. Plus rien ne se passe au niveau local. Cette solution permet à chaque utilisateur de disposer en permanence, et où qu il se trouve, de la dernière version d une application. Le serveur central est soit hébergé dans le centre de données de Belgacom, soit dans vos locaux. Une gestion centralisée La virtualisation (travailler dans le cloud) réduit de plus en plus le rôle du matériel, et par conséquent, l impact des problèmes auxquels il peut être confronté. C est encore plus vrai lorsqu elle n est pas réservée à certaines applications, mais généralisée à l ensemble du bureau (environnement de l utilisateur comprenant, entre autres, le système d exploitation, les contacts, les informations, les documents et les préférences). La gestion des ordinateurs de bureau demande beaucoup de temps et d énergie. La mobilité accrue des travailleurs fait de la protection des données un sujet plutôt complexe. Par ailleurs, le maintien d un environnement à jour à l aide de correctifs et de mises à niveau de toutes sortes d applications représente un coût non négligeable. Un service informatique est bien entendu capable de gérer, sécuriser, corriger et mettre à jour chaque machine séparément, mais ces tâches peuvent aussi être centralisées, par exemple au moyen de Virtual Desktop de Belgacom. Résultat : les nouveaux utilisateurs sont opérationnels en quelques minutes, et les opérations telles que les déménagements, les ajouts, les modifications ou l installation de mises à jour ou de correctifs deviennent un jeu d enfant. Idem pour la sécurité, qui peut être gérée de manière plus simple et plus rapide. Un système universel Belgacom Virtual Desktop Solution est un système pour ordinateurs de bureau et applications complet et universel (PC, Mac, portable, smartphone, etc.). Lorsqu un utilisateur se connecte peu importe où il se trouve, son système d exploitation virtuel, ses applications et son profil sont assemblés et lui sont transmis avec un résultat identique quelle que soit la plateforme utilisée. Chaque bureau et chaque application sont adaptés aux besoins en matière de performances et de sécurité, ainsi qu aux préférences de l utilisateur. Autre avantage : en cas de vol de son portable ou smartphone, l utilisateur peut sans problème accéder à ses données depuis un autre ordinateur ou appareil, en utilisant simplement son nom d utilisateur et son mot de passe. Moins tributaire du matériel La virtualisation de bureaux ou d applications réduit plus que jamais votre dépendance par rapport à votre propre matériel. Vos logiciels ne sont pas exécutés localement, mais via une connexion Internet haut débit. Autrement dit, les applications essentielles au fonctionnement de votre entreprise sont disponibles en permanence, où que vous soyez, sans risque de panne. Belgacom vous le garantit et investit continuellement dans la sécurisation de ses centres de données, dans son infrastructure de sauvegarde, ses pare-feux et dans la redondance de son infrastructure. Bref : vous disposez d un système ultra-fiable, ce qui vous permet de vous concentrer l esprit tranquille sur votre métier de base. Deux formules vous sont proposées : abonnement ou paiement à l utilisation. Quel que soit votre choix, vous pouvez étoffer votre environnement informatique en fonction de vos besoins spécifiques du moment. Business benefits Continuité des opérations Réduction des frais de matériel et de maintenance Gestion simplifiée des travailleurs mobiles Solutions sur mesure Plus d infos? Pour de plus amples informations au sujet des services de virtualisation de Belgacom, prenez contact avec votre Account Manager. 14 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

9 Coxyde La commune de Coxyde tient séance sur la Toile En direct depuis la salle du conseil communal Coxyde considère la vidéo comme un important canal de communication avec les citoyens. Ceux ci peuvent désormais suivre les séances du conseil communal en direct sur Internet. De plus, la commune utilisera bientôt sa plateforme vidéo pour promouvoir et diffuser certains événements. intéret. Quelque 200 personnes ont suivi la séance du conseil communal en direct et environ 400 internautes se sont ensuite rendus sur le site Web de la commune afin de visionner un ou plusieurs points inscrits à l ordre du jour. Davantage de transparence La commune côtière a choisi Belgacom comme intégrateur du projet, mais aussi pour l hébergement et la maintenance de la solution. Les sociétés Televic et Streamovations, toutes deux implantées en Flandre occidentale, ont fourni le système vidéo et se sont occupés du volet technique de la diffusion en continu. Nous voulions un système vidéo facilement intégrable dans le système de conférence actuel de la salle de réunion, explique Mario Wuyts, IT manager de la commune de Coxyde. Le système vidéo, dans lequel les membres du conseil s identifient au moyen d une carte, se compose de quatre caméras. Mario Wuyts : Lorsqu un conseiller communal prend la parole, l une des quatre caméras se braque automatiquement sur le micro qui vient de s allumer. Le conseil communal est le principal organe décisionnel d une commune. On y discute de sujets qui concernent tous les Coxydois, explique le bourgmestre Marc Vanden Bussche. Peu d habitants assistent en personne à ces séances. Même les journaux locaux font peu écho des décisions du conseil. La commune côtière a décidé de recourir aux nouvelles technologies pour rendre ces séances plus accessibles. La vidéo s est avérée être le média le plus opportun. Nous filmons toute la séance. Les citoyens peuvent la suivre en direct sur Internet, en continu. Nous conservons bien entendu tous les enregistrements. Une fonction de recherche permet ensuite à n importe qui de retrouver facilement la vidéo d un point précis de l ordre du jour sur notre site Web. Ce système permet donc également à la commune de constituer d importantes archives numériques. Devoir d information Si les premiers à utiliser cette fonction de recherche sont les collaborateurs de la commune, les archives sont accessibles à tous. Marc Vanden Bussche : Chaque commune a le devoir d informer correctement ses citoyens. Avec ce nouveau projet, nous avons l ambition de remplir au mieux cette obligation. Les enregistrements vidéo nous aident à y parvenir. Jusqu il y a peu, nous gardions des enregistrements audio sur lesquels nous nous basions pour rédiger les procès verbaux. Une fois approuvés par le conseil communal, ils étaient publiés sur notre site Web. La bande son, elle, n était pas conservée. Désormais, toute la séance du conseil communal peut être consultée sur le site Web de la commune et l intégralité des enregistrements est conservée. Les premières statistiques ont révélé un véritable La plateforme vidéo est un canal de communication supplémentaire entre la commune et le citoyen. Marc Vanden Bussche, bourgmestre de Coxyde Company Profile Coxyde est une commune d environ habitants. Située sur la côte belge, elle entend surfer sur la vague des technologies de l information. La commune est l une des premières à avoir installé un système de vidéosurveillance. Vous trouvez d autres témoignages sur : Système de caméras mobiles Grâce aux quatre caméras, tous les intervenants, quelle que soit leur place dans la salle de réunion, sont filmés aussi longtemps les uns que les autres. Lors d un débat entre la majorité et l opposition, cela n est pas sans importance. Il s agissait en effet d un point important, commente le bourgmestre Vanden Bussche. Ici encore, le système vidéo contribue à la transparence du conseil communal. La commune de Coxyde prévoit également d étoffer ce système d un système de caméras mobiles, qui devrait permettre la diffusion en continu de certains événements. Le bourgmestre songe entre autres au festival de danse folklorique et au tournoi ITF de Coxyde de $ Toutes ces applications pourraient à terme soutenir le tourisme de la commune. Business benefits Amélioration de la transparence du conseil communal Manière moderne de remplir son devoir d information des citoyens Plateforme extensible : jusqu à utilisateurs concurrents Canal de communication supplémentaire pour le tourisme et les événements 16 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

10 solutions La mobilité garantie Un abri sûr De plus en plus d entreprises décident d héberger leurs applications ou serveurs dans l un des centres de données de Belgacom. Fini de s inquiéter! Aucune panne de courant ou d erreur système ne les forcera à interrompre leurs activités. Belgacom dispose de trois NetCenters qui vous aideront à éviter les temps d indisponibilité. Le NetCenter d Evere a obtenu la célèbre certification ISO Tier III+ et satisfait dès lors aux normes sévères qu elle impose, telles qu une puissance de 1000/1500 W/m et un sytème d air conditionné redondant. Sur certains points, le NetCenter fait même mieux : la hauteur et la portance du sol surélevé répondent par exemple aux normes Tier IV. Résultat : une disponibilité garantie à 99,99 %! Imaginez la scène : vous êtes en déplacement, vous consultez un rapport important via une application d entreprise en ligne, puis soudain, plus de connexion. Grâce au Mobile Services Performance Pack, vous évitez ce genre de situations critiques. La qualité de vos services mobiles est protégée par une série d accords, de contrats de niveau de service et de rapports contrôlables. Les applications mobiles n ont jamais été aussi proches des processus métier : la téléphonie mobile, l Internet mobile, les applications mobiles, les applications de machine to machine... Dans pareil contexte, l importance que revêt votre connexion ne cesse de croître. Mais au fait, celle ci est elle fiable? En créant le Mobile Services Performance Pack, Belgacom a choisi de jouer cartes sur table. La qualité des services Proximus est garantie de deux manières : par un objectif de niveau de service (SLO, Service Level Objective) et par un contrat de niveau de service (SLA, Service Level Agreement). Communication via rapports Un SLO est une description très détaillée du service offert par Proximus. Vous savez donc précisément les prestations que vous êtes en droit d attendre de votre service mobile. Si vous le souhaitez, vous pouvez également conclure un SLA entièrement adapté à vos besoins. Ce contrat établit les niveaux de service et stipule également les indemnisations (crédit de services) auxquelles vous avez droit en cas de non respect des engagements par le fournisseur. Les rapports, qui vous sont envoyés régulièrement, portent quant à eux sur les performances effectives des services mobiles, mesurées tout au long d une période donnée sur le réseau mobile. Dimension supplémentaire Chacune des deux méthodes du Mobile Services Performance Pack ajoute une dimension à l engagement de Belgacom de vous offrir des services mobiles de première qualité. Chaque méthode fournit également des informations dans quatre domaines indispensables pour un usage optimal des services de Proximus : disponibilité, accessibilité, fiabilité et performances. De cette manière, vous pouvez répondre aux questions suivantes : Disposez vous d un réseau pour la transmission de données? Si vous avez un réseau et que vous souhaitez envoyer des données, parvenez vous à vous connecter immédiatement? Combien de temps devrez vous attendre avant d établir une connexion? Votre connexion de données se coupe t elle au moment précis où vous le souhaitez? Indicateurs clés de performance En outre, chaque domaine est transposé en une série d indicateurs clés de performance (KPI, key performance indicators) choisis pour l illustrer le mieux possible, en tenant compte de certaines restrictions d ordre technique. Ce sont sur ces indicateurs que sont basés les SLO et le SLA. Business benefits Optimalise la disponibilité du trafic mobile voix et données Améliore l efficience et la productivité du personnel en déplacement Souligne le professionnalisme de votre entreprise Évite les malentendus grâce à des conventions et rapports clairs Plus d infos? Prenez contact avec votre Account Manager pour un Mobile Services Performance Pack à votre mesure. Un système de secours des plus complets Le NetCenter d Evere s étend sur une superficie de m² et bénéficie du soutien d une équipe opérationnelle présente sur place 24 h sur 24, 7 jours sur 7. Chaque rack est équipé d un cadenas et de prises de courant. Deux systèmes d alimentation électrique distincts garantissent le fonctionnement continu des installations, même en cas de panne de courant. De plus, chaque système est lui même équipé d un système d alimentation de secours dynamique (DUPS) au mazout. Son réservoir lui garantit une autonomie de 72 heures. Une fois le réservoir entamé, le processus d approvisionnement en mazout est automatiquement lancé. Enfin, Belgacom simule deux fois par an une coupure totale de courant. Une température constante Deux circuits distincts et redondants d eau glacée assurent le refroidissement des pièces de stockage des données. Les groupes de production d eau glacée sont connectés à des groupes électrogènes diesel séparés, entièrement isolés des DUPS. En cas de panne de courant, la production d eau glacée n est pas interrompue. La température de ces pièces se situe entre 21 C et 23 C. Le taux d humidité avoisine les 50 % et ne varie jamais de plus de 5 %. Système de chauffage, ventilation et air conditionné, tension électrique et humidité de l air sont surveillés en permanence, jour et nuit. La sécurité n est pas en reste. Du personnel de sécurité est constamment présent sur le site, lui même équipé d un système de caméras infrarouges. De plus, Belgacom a mis en place une procédure d accès des plus strictes. Une demande d accès doit être introduite au préalable par une personne certifiée. Les clients qui veulent un badge individuel peuvent suivre la procédure de demande en ligne. Bureaux de secours En cas d incendie, le système d extinction automatique se met immédiatement en marche. D éventuelles fuites d eau sont elles aussi détectées automatiquement. En cas d incident grave, les clients disposent même de bureaux de secours entièrement équipés. Des sièges, des téléphones, une imprimante, une réception et des badges de sécurité. Tout a été prévu! Plus d infos? Rendez-vous sur le One blog et trouvez dans l article, un tableau comparatif des classifications Tier. Pour de plus amples informations au sujet des solutions d hébergement de Belgacom, veuillez prendre contact avec votre Account Manager. Business b e n e fi t s Un fonctionnement garanti à 99,99 % Un système de protection et de contrôle d accès des plus stricts Des systèmes d alimentation électrique et de refroidissement redondants Des bureaux de secours 18 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

11 products Desktops mobiles Apps sélection products Le nouveau système d exploitation OS 6. Et tout devient si simple. BlackBerry Torch 9800 À la croisée des mondes Vous souhaitez profiter de tout le confort d un smartphone équipé d un écran tactile 3,2 pouces et d un clavier coulissant? Découvrez le nouveau BlackBerry Torch 9800, le partenaire mobile idéal de toutes vos communications professionnelles. Cet élégant concentré de technologie intègre le tout nouveau système d exploitation de BlackBerry, OS 6, qui offre un navigateur revisité et davantage de menus. Vous apprécierez avant tout sa mémoire vive de 512 Mo, l Internet ultra rapide ainsi que le lecteur et éditeur de documents Word, Excel, PowerPoint et PDF. Sans oublier la configuration de vos messageries électroniques et de la boîte de réception commune. Spécifications Documents To Go vous permet de modifier vos fichiers Office, où que vous soyez. Documents To Go Un bureau de poche Les smartphones deviennent de véritables mini ordinateurs portables. Avec les bons outils, vous avez à tout moment un petit bureau à portée de main. Documents To Go est une application incontournable qui permet de consulter et d éditer les traditionnels fichiers Office (Word, Excel, PowerPoint) et PDF sur son téléphone mobile. Elle synchronise également les documents avec ceux enregistrés sur votre ordinateur ou sur Google Docs. Cette troisième mouture est compatible avec les systèmes d exploitation BlackBerry, Android, Palm OS, iphone et Windows Mobile. Pour certaines plateformes, telles qu Android, il existe même une version gratuite permettant la lecture seule des fichiers Office. Autonomie d appel : jusqu à 5h30 Autonomie en veille : jusqu à 336h Poids : 161 g Dimensions : 111x62x15 mm Fréquences : 850/900/1800/1900 Résolution : 360x480 pixels Connexion : GSM/GPRS/EDGE/ UMTS/HSUPA/HSDPA oui SAR : 0,91* Bluetooth : 2.1 WLAN : oui Mémoire : 512 MB Port pour carte mémoire : MicroSD Appareil photo : 5 mégapixels Système d exploitation : BlackBerry OS 6 Option : gps Un smartphone abordable équipé d une connexion Internet continue BlackBerry Curve 9300 Le premier né de la série Curve 3G Équipé d un clavier complet et rétroéclairé, le successeur du BlackBerry Curve 8520 est un téléphone au style épuré. Résultat : vous tapez vos e mails et vos SMS en moins de temps qu il ne faut pour le dire, de jour comme de nuit. Le pavé tactile optique vous permet de naviguer sans difficulté dans les menus. Le Curve 9300 est le premier né d une série disposant d une connexion 3G et Wi Fi. Vous surfez à la vitesse de l éclair, partout, tout le temps. Une date à fixer et le temps presse? Pas de soucis! Grâce à la version 5.0 de BlackBerry Messenger, vous discutez en direct avec les autres utilisateurs BlackBerry. Vous apprécierez également l excellent rapport qualité prix du nouveau Curve. Spécifications Grâce à l application BeTrains, dites adieu aux temps d attente sur les quais. BeTrains Finies les interminables attentes Ceux qui prennent régulièrement le train le savent : vérifier régulièrement les heures de départ est loin d être superflu. Vous pouvez bien entendu consulter Mais vous vous simplifierez la vie en adoptant BeTrains. Cette application Android et iphone vous permet de planifier vos déplacements sur le réseau ferroviaire belge et vous indique avec précision les heures de départ et d arrivée ainsi que les temps de correspondance. De plus, le programme vous avertit en temps réel des retards, des travaux sur les voies et des annulations. Un outil indispensable à tout voyageur régulier. Autonomie d appel : jusqu à 4h30 Autonomie en veille : jusqu à 408h Poids : 106 g Dimensions : 109x60x14 mm Fréquences : 850/900/1800/1900 Résolution : 320x240 pixels Connexion : GSM/GPRS/EDGE/ HSUPA/HSDPA oui SAR: 1,42* Bluetooth : 2.0 WLAN: oui Mémoire : 256 MB Port pour carte mémoire : MicroSD, MicroSDHC Appareil photo : 2 mégapixels Système d exploitation : Blackberry OS 6 Option : gps * SAR Specific Absorption Rate désigne l unité de mesure de la quantité d énergie électromagnétique absorbée par le corps pendant l utilisation du GSM. La valeur SAR maximale autorisée en Europe est de 2 watts/kg, conformément aux directives de l ICNIRP. 20 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

12 Flandre orientale Company P r o fi l e La province de Flandre orientale compte 43 corps de pompiers. La province est divisée en six zones de secours, au sein desquelles 671 pompiers professionnels, 56 civils et pompiers volontaires sont actifs. Grâce aux caméras, nous sommes en mesure d évaluer correctement une situation dangereuse sans envoyer d homme sur place. Les risques pour les pompiers sont donc moins élevés. Christian Van De Voorde, lieutenant-colonel des pompiers de Gand Les services de secours de Flandre orientale envoient leurs caméras mobiles en éclaireurs Dans le feu de l action, en toute sécurité Les services de secours et les pouvoirs publics de Flandre orientale peuvent désormais estimer à distance la gravité d un incident grâce à des images vidéo. Un premier projet pilote a été mené avec succès par les pompiers et la protection civile de plusieurs villes de la province. Le projet vidéo est le fruit d un partenariat entre les corps de pompiers de Gand et Beveren, la première unité opérationnelle de la protection civile de Liedekerke, et la direction de la planification d urgence du gouverneur de Flandre orientale André Denys. En cas d incident, un poste de commande est déployé sur place, explique Wim Van Zele, capitaine commandant des pompiers de Beveren. En fonction de l ampleur de la catastrophe, une cellule de gestion ou un centre de crise sont également ouverts, par exemple à la maison communale ou à la province. La cellule de gestion prend des décisions sur la base des informations qu elle reçoit du terrain. Plus efficace et plus rapide Auparavant, la communication entre le poste de commande et la cellule de gestion se faisait principalement par téléphone. Il n était cependant pas toujours facile d évaluer une situation sans voir ce qui se passait exactement. Souvent, il arrivait que le bourgmestre ou le gouverneur soient contraints de quitter la cellule de gestion pour se rendre sur les lieux de l incident. Les images vidéo permettent à la cellule de gestion de bien évaluer la situation sur le terrain, se réjouit Christian Van De Voorde, lieutenant colonel des pompiers de Gand. Le poste de commande et la cellule de gestion visionnent les mêmes images, ce qui améliore et accélère sensiblement la communication. Connexions stables Concrètement, les corps de pompiers de Gand et Beveren et la protection civile de Liedekerke dont la zone d intervention couvre la Flandre orientale, la Brabant flamand et Bruxelles d un système mobile équipé d une caméra de vision et d une caméra thermique. L ensemble peut être facilement fixé à un élévateur à nacelle ou à un camion échelle. Les caméras sont télécommandées depuis un ordinateur portable ultra résistant. Les images haute résolution qu elles enregistrent sont d abord transmises au moyen d une connexion WiFi à un routeur mobile, qui les relaie ensuite via le réseau 3G de Proximus vers le serveur installé chez le gouverneur. Lorsqu un incident se produit, la cellule de gestion dispose d un accès sécurisé aux images. Belgacom a signé la conception et la mise en œuvre du système. Les connexions sont un élément crucial du système, souligne Frans De Kock, directeur de la Protection civile de Liedekerke. Heureusement, le réseau 3G nous offre la stabilité dont nous avons besoin. Moins de risques Pour prendre les bonnes décisions, il est essentiel de disposer d un maximum d informations, explique Luc Bauwens, directeur de la planification d urgence à la direction fédérale de la sécurité civile de la province de Flandre orientale. Le matériel visuel représente une importante valeur ajoutée pour un centre de crise. Une vision que partagent les équipes des pompiers et de la protection civile dépêchées sur le lieu d un incident. Christian Van De Voorde : Grâce aux caméras, nous sommes en mesure d évaluer correctement une situation dangereuse sans envoyer d homme sur place. Les risques pour les pompiers sont donc moins élevés. Wim Van Zele : L accès en ligne à la base de données de matières dangereuses nous permet déjà de mieux identifier les risques. Les images vidéo complètent idéalement le système. La phase pilote du projet s est achevée par un exercice concluant mené à Zelzate, avec un centre de crise établi à Gand. Le système vidéo devrait sous peu être adopté par d autres zones de pompiers, voire par le centre de crise fédéral. Business benefits Informations de soutien décisionnel Optimalisation des interventions Utilisation des images comme matériel didactique Vous trouvez d autres témoignages sur : 22 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

13 dossier Cloud computing : hype ou pas? Recherche d équilibre Le monde de l ICT ne dort jamais. La tendance actuelle : le cloud computing. Ce nouveau modèle tiendra t il ses promesses? Belgacom croit au concept mais garde les pieds sur terre. L entreprise opte pour la continuité de son offre existante et se porte garante de l évolution et de l innovation. Executive Summary L informatique dans le cloud sera-t-elle à la hauteur? Belgacom opte pour la continuité de son offre mais poursuit l élaboration, étape par étape, de sa gamme de services dans le cloud. Ces dernières années, de nombreuses tendances se sont succédé dans le secteur de l ICT. Généralement, elles ne déploient pas tout leur potentiel ou tardent à le faire. L e commerce n a pas pris l ampleur annoncée il y a dix ans. Le téléphone fixe n a toujours pas disparu de nos vies. Quant à la percée des appareils ménagers intelligents, on l attend toujours. Vous avez déjà vu un réfrigérateur ou une machine à laver avec connexion Internet? Nous non plus. C est le problème des tendances : même si les prédictions se révèlent souvent exactes, soit elles prennent plus de temps que prévu pour se confirmer, soit l impact réel est moins important que celui imaginé. Dernièrement, on a connu un fort engouement pour l informatique respectueuse de l environnement, les communications unifiées, la communication mobile de données... Où en sont ces nouveautés aujourd hui? Les machines dirigent le marché Pendant tout un temps, la presse ne parlait plus que d IT verte, affirme Kris Verheye, Vice Président Corporate Market de l Enterprise Business Unit de Belgacom. L enthousiasme s est estompé, mais on constate un effet durable : les entreprises sont désormais conscientes de l empreinte écologique de l IT. Ces entreprises restent donc très rationnelles et surveillent leurs coûts. L aspect écologique n est pas un moteur d investissement. Quant à l engouement pour les communications unifiées, il connaît également des hauts et des bas. Souvent, ce sont les fabricants des machines qui amorcent le cycle. Un nouvel appareil fait son entrée sur le marché, et l intérêt se ravive quelque peu. Mais cela peut tout aussi bien être un fournisseur de centrales téléphoniques qui développe de nouvelles fonctionnalités. Les évolutions sur le marché des appareils mobiles engendrent toujours de grandes attentes sur le plan de la communication mobile de données pour les applications d entreprise. L e mail mobile est pour l instant la seule application qui perce. On attend toujours les véritables applications mobiles destinées aux entreprises. Le succès de l ipad accélérera peut être les choses. À l ordre du jour L an passé, l informatique dans le cloud était le sujet de conversation. Le concept va t il lui aussi rejoindre les rangs des tendances sous exploitées? C est difficile à estimer, même si le cloud computing a probablement davantage de potentiel à dévoiler, pense Kris Verheye. Il est bel et bien à l ordre du jour dans les entreprises, pour des raisons toutes simples : il permet de réaliser les économies et il baisse le seuil pour commencer un nouveau business. Le concept peut en outre compter sur le soutien d entreprises comme Microsoft et Google, ce qui n est pas sans importance. Comment expliquer alors que l informatique dans le cloud n ait pas encore réussi à percer? Parce que les entreprises ne veulent pas supprimer leur centre de données sans y réfléchir à deux fois? Kris Verheye le confirme : C est exactement cela. Pour moi, le cloud va principalement évoluer vers un élargissement des services gérés. Les entreprises vont de plus en plus souvent accéder à certains services dans le cloud, sans pour autant fermer leur centre de données. On opère par ailleurs une distinction entre le cloud public (qui offre des solutions fortement normalisées, comme Gmail), et le cloud privé (qui gravite autour de la virtualisation du centre de données). L infrastructure en tant que base Aujourd hui, dans le monde de l entreprise, l informatique dans le cloud est avant tout une question d infrastructure. Il s agit en premier lieu de la migration de son propre centre de données 24 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

14 dossier vers un cloud privé, et de là plus tard éventuellement vers le cloud public. Kris Verheye : Il reste cependant des conditions annexes pour qu une entreprise adopte pleinement le concept : confidentialité, protection, mais aussi disponibilité et stockage des données, etc. D où le fait que des applications comme Google Docs n aient pas encore réellement percé dans le monde de l entreprise. En tant que fournisseur du réseau, Belgacom est évidemment très bien placé pour participer à ce volet infrastructurel. La plateforme Belgacom Explore repose sur une infrastructure partagée ; elle sert donc elle-même de lien entre le réseau et le cloud. Idem pour les services gérés offerts par Belgacom au niveau infrastructurel. On pourrait ainsi considérer qu un pare-feu partagé est un précurseur d un service dans le cloud. L essentiel est bien sûr de disposer de réseau. C est la base même sur laquelle nous allons pouvoir proposer une multitude d autres services notamment dans le domaine des communications unifiées dans le cloud, affirme Kris Verheye. Valeur ajoutée En tant que fournisseur, Belgacom est en mesure de démontrer la véritable valeur ajoutée de la solution. C est finalement ce qui fait la différence entre un modèle dont tout le monde parle et son existence réelle. Kris Verheye : Il y a un engouement dans les entreprises pour le cloud computing, mais les CIO ne sont pas toujours convaincus. Cela demande un double effort de notre part : d une part, expliquer très clairement la fonctionnalité disponible ; d autre part, veiller à ce que l intégration avec les systèmes hérités se déroule sans encombre. Selon Kris Verheye, l avantage du self-provisioning ouvre peut-être la voie au succès durable du cloud. Ajouter ou supprimer soi-même des ressources, modifier le rôle d un utilisateur... Ces possibilités plaident manifestement en faveur du cloud, à condition que l ensemble soit clairement présenté et totalement contrôlable. Coûts transparents Au cours de l année 2011, Belgacom élargira encore son offre de services dans le cloud. Outre les services de messagerie bien connus, les sauvegardes, les plans de reprise après sinistre et les services de stockage de données sont désormais également disponibles en tant que service. Les communications unifiées dans le cloud UCaaS (Unified Communication-as-a-service) sont la prochaine étape logique. Les solutions de communications unifiées sont fondées sur la convergence entre la téléphonie fixe et mobile et l ICT, explique Kris Verheye. Il est donc logique d offrir cette fonctionnalité en tant que service dans le cloud. Nous utilisons un modèle on ne peut plus clair : vous payez en fonction de l utilisation que vous en faites. Je suis convaincu que cette transparence est un argument important en faveur du cloud computing. En tant que client final, vous bénéficiez des avantages de la solution, sans les inconvénients. L investissement structurel n est plus nécessaire. Vous payez en fonction de votre utilisation réelle du service. Le cloud offre ainsi une modularité inédite, chose impensable quand on doit investir dans sa propre infrastructure, affirme Kris Verheye. Le rôle du fournisseur d accès Il s agit d une évolution importante : ce n est plus l utilisateur final, mais bien le fournisseur de services, qui répond de l infrastructure. Belgacom est conscient de ce rôle et s est clairement tracé un chemin pour l assumer (tout comme cela s est passé pour l évolution du réseau). Ces dernières années, Belgacom a intégré avec succès ses réseaux fixes et mobiles. Nous devons avant tout considérer le cloud comme une extension des services gérés. Les entreprises n abandonneront pas leurs centres de données du jour au lendemain. Cela ne les empêchera pas d utiliser de plus en plus souvent certains services du cloud. L un n exclut pas l autre. Kris Verheye, Vice-Président Corporate Market de l Enterprise Business Unit de Belgacom Nous nous dirigeons clairement vers une situation où l utilisateur aura accès, à partir de n importe quel appareil et via n importe quel réseau, à ses données et applications. Cette évolution est indissociable de l idée du cloud computing. Kris Verheye, Vice-Président Corporate Market de l Enterprise Business Unit de Belgacom Le SIP trunking vous permet désormais d utiliser votre réseau étendu pour vos communications mobiles et de faire des économies. L étape suivante consiste à ajouter de nouvelles fonctionnalités par exemple un protocole de présence et de messagerie et à élargir par la même occasion les possibilités en matière de communications unifiées. Kris Verheye : La même approche peut s appliquer au cloud. Belgacom Explore est une plate-forme de départ pour de nombreux clients. Étape par étape, nous ajouterons des services dans le cloud. Les conséquences seront doubles : d une part, les clients abandonneront à terme leur propre centre de données et migreront leurs applications et données vers le cloud ; d autre part, la plateforme utilisateur évoluera. Cette seconde évolution est déjà visible. Nous nous dirigeons clairement vers une situation où l utilisateur aura accès, à partir de n importe quel appareil et via n importe quel réseau, à ses données et applications. Cette évolution est indissociable de l idée du cloud computing, ajoute Kris Verheye. Trois conditions de base Reste à savoir si comme pour l e-commerce ou les appareils ménagers intelligents nous considérons l informatique dans le cloud comme une tendance qui n a pas su tout à fait répondre aux attentes. Personne n a de boule de cristal, mais les perspectives semblent quand même très positives. La maturité technologique est la première condition du succès, et celle-ci semble déjà remplie. Quand une technologie n est pas mûre, elle n a aucune chance de réussite. Ce n est clairement pas le cas ici. Il y a encore deux autres conditions importantes, conclut Kris Verheye. L entreprise doit être convaincue de la valeur ajoutée du cloud et le personnel ICT ainsi que l utilisateur final doivent se montrer enthousiastes. Si ces trois conditions de base sont présentes dans des proportions équilibrées, alors cela peut fonctionner. Vous souhaitez réagir? Visitez le blog sur 26 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

15 round table Débat sur le succès du futur Le cloud stimule t il votre entreprise? Le cloud offre de belles perspectives, mais rares sont les entreprises à avoir franchi le pas. Rien d étonnant : les nouvelles applications sont toujours adoptées moins vite que ne le laissait présager l enthousiasme initial. One a lancé le débat sur l approche pratique du cloud dans son flambant neuf Innovation Lounge, dans les tours de Belgacom à Bruxelles, cadre approprié s il en est. 28 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

16 round table Les bases pour le succès du cloud computing sont présentes. Belgacom travaille à la continuité de son offre existante, mais poursuit par ailleurs son évolution vers le cloud. Jean-Marie Stas, Marketing manager chez Belgacom Que faire des mises à niveau et de la maintenance d un logiciel acheté dans le cloud? Patrick Van den Branden, IT Manager chez Inter Ferry Boats L importance d une stratégie de sortie claire est encore plus élevée dans le cloud computing que dans l externalisation traditionnelle. Jan Verbeke, ICT Manager chez Hessenatie Logistics, entreprise spécialisée en logistique Ma devise est très simple, moins de problèmes, plus de travail. Si le cloud peut y contribuer, c est parfait. Erik Herthogs, CIO chez Herfurth Group, entreprise spécialisée en transport Avec sa devise la continuité dans l évolution, Belgacom investit dans le soutien de la continuité. Tout en poursuivant son évolution. Le monde dans lequel nous vivons et travaillons est de plus en plus complexe, affirme Jean-Marie Stas, Marketing manager chez Belgacom. Une évolution similaire à celle des années nonante où nous sommes passés du mainframe à l environnement client-serveur est en cours aujourd hui. Pensons par exemple aux nouveaux appareils comme les smartphones ou les tablettes, aux médias sociaux, à la large bande mobile... Beaucoup de nouvelles idées deviennent incontournables, même si leur succès à long terme n est pas toujours garanti. Le passé récent nous l a encore prouvé. Le commerce électronique et la réalité virtuelle ne sont en effet que des réussites partielles. Aujourd hui, tous nos achats ne se font pas en ligne comme on l avait prédit par le passé. Autre exemple, le site Second Life, qui n a pas eu le succès escompté, contrairement à Facebook ou Google arrivés depuis lors. Les entreprises franchiront-elles le pas? Le cloud computing est la tendance du moment. Va-t-elle perdurer? C est très difficile à prédire, affirme Jean-Marie Stas. Selon une estimation réaliste, le marché belge du cloud computing devrait générer un chiffre d affaires de quelque 600 millions de dollars en Sur un total de dix milliards, chiffre d affaires du marché IT, ce montant reste faible. Pourtant, les conditions du succès semblent peu à peu réunies. La technologie est suffisamment mature et le consommateur montre de l intérêt pour celle-ci. Mais les entreprises veulent-elles franchir le pas? C est une condition indispensable, comme nous avons pu le constater lors de l arrivée des SMS ou, plus récemment, de l ipad. Jean-Marie Stas : Nous sommes convaincus que les bases du succès du cloud computing sont présentes. Belgacom travaille L n est pas une application générique, mais une application centrale et critique pour notre entreprise. Le pas vers le cloud était donc trop grand à franchir. Johan Van Olmen, ICT Manager chez Voka à la Chambre de Commerce du Limbourg dès lors à la continuité de son offre existante. Mais nous poursuivons aussi notre évolution et répondons à la demande du marché en direction du cloud. Incertitude À l heure actuelle, les entreprises sont conscientes des possibilités offertes par le cloud computing, mais elles pointent surtout du doigt les doutes qui subsistent encore. La sécurité reste ma plus grande préoccupation, dit Patrick Van den Branden, IT Manager chez Inter Ferry Boats, une entreprise de transport intégrée appartenant à SNCB Logistics. Nous avons notamment examiné la possibilité de migrer notre messagerie et nos agendas vers le cloud, mais nous ne l avons finalement pas fait, pour des raisons de sécurité. Il reconnaît néanmoins le besoin d informations rapidement disponibles via différents canaux et systèmes : La tendance est évidente, le meilleur exemple étant celui du vendeur qui doit avoir accès au dossier du client à distance, à partir d un portable. La question est de savoir si le cloud va apporter des améliorations en ce sens. Que ferons-nous par exemple des mises à niveau et de la maintenance des logiciels achetés dans le cloud? Cela ne me semble pas si simple. Finis les problèmes techniques Qui dit migration vers le cloud, dit SLA bétonné, affirme Jan Verbeke, ICT Manager chez Hessenatie Logistics, société de services logistiques. Si nous voulons garantir un certain niveau de service à nos clients, nous devons pouvoir compter à notre tour sur notre fournisseur d accès via le cloud. Et aujourd hui, ce défi reste important pour les cloud-services. Jan Verbeke : Les SLA dont nous aurions besoin aujourd hui si nous migrions vers le cloud feraient rapidement monter les prix. Selon moi, si l on compare correctement, actuellement, le cloud n apporte Les fournisseurs d accès ont contribué à créer l engouement, mais dans la pratique, ils ne semblent actuellement pas prêts à se lancer. Steve Meyns, IT Manager chez Selor pas de véritable avantage sur le plan financier. Néanmoins, l ajout ou la suppression de capacité dans un centre de données d une entreprise n est pas aussi simple que via le cloud. Alors, avantage ou pas? Selon Erik Herthogs, CIO d Herfurth Group, société spécialisée en transport : Le cloud offre des avantages non négligeables. Ma devise est très simple : moins de problèmes, plus de travail. Aujourd hui encore, le CIO est bien trop souvent confronté à des problèmes techniques, comme la disponibilité du réseau ou des applications. Nous devrions pouvoir nous concentrer davantage sur notre métier de base. Nous sommes une entreprise spécialisée en logistique, pas en ICT. Notre priorité est d aider nos clients. Avantage direct Le cloud pourrait-il donc, à terme, contribuer à faciliter le travail des entreprises? Pour Voka, le réseau flamand des entreprises, la réponse est oui. L obtention des certificats d origine est l une des activités principales des Chambres de commerce, explique Johan Van Olmen, ICT Manager chez Voka, à la Chambre de commerce du Limbourg. Ce certificat est nécessaire pour une entreprise qui veut exporter de la marchandise en dehors de l Union européenne. Il y a quelque temps, nous avons migré l application qui permet d établir ces certificats DigiChambers vers le cloud. Près d un tiers des entreprises a immédiatement suivi le pas. Selon Jan Verbeke, cela s explique facilement et illustre bien l utilité du cloud : L utilisateur achète un service sans devoir s inquiéter des détails techniques et investir dans sa propre infrastructure. Patrick Van den Branden se demande néanmoins si le modèle du cloud ne tend pas exagérément vers la normalisation. Auparavant, tout le monde souhaitait du sur-mesure pour l ERP ; aujourd hui, les entreprises modifient leurs processus en fonction des offres standard. Le cloud computing ne risquerait-il pas d accentuer ce phénomène? Activité principale ou non? Selor, bureau de sélection du gouvernement fédéral, nous fournit un second exemple de migration d une application vers le cloud. Notre CEO, Marc Van Hemelrijck, souhaite promouvoir ce modèle autant que possible, explique Steve Meyns, IT Manager chez Selor. Le plan consiste à certifier les clients de Selor afin qu ils puissent utiliser les outils de sélection de Selor via le cloud. Steve Meyns : Dans ce nouveau modèle, Selor interviendrait en tant que fournisseur en cloud. Cette optimalisation de nos activités principales devrait réduire fortement le délai de mise en route du parcours de sélection des collaborateurs de nos clients. L informatique dans le cloud peut donc avoir un impact important sur les activités d une organisation. Le projet de Selor est plutôt inhabituel ; généralement, l intérêt se limite aux applications génériques. Pour les tâches importantes, le cloud computing semble encore souvent aller trop loin. Nous le constatons également, ajoute Johan Van Olmen. Pour de très nombreuses entreprises, l fait partie de ces applications communes, mais pour Voka, c est différent. Nous avons déjà hébergé différentes applications de back-office chez un partenaire externe, mais pour des raisons de confidentialité, nous ne souhaitons pas migrer l intégralement vers le cloud. Chez nous, la messagerie est donc bel et bien une application essentielle et sensible. Bonne stratégie de sortie Les situations doivent s apprécier au cas par cas, pense Erik Herthogs. Notre groupe compte également une agence de voyage. Nous avons déjà migré son logiciel ERP vers le cloud via un partenaire étranger, et nous avons également développé nous-mêmes une autre application. Des entreprises partenaires étrangères dans des pays où nous ne sommes pas actifs utilisent ce logiciel sur nos systèmes. Dans ce cas précis, nous sommes donc leur fournisseur dans le cloud, et il est dès lors essentiel de définir intégralement les liens de collaboration. Dans le cloud, fusions, acquisitions ou autres décisions du fournisseur d accès peuvent mettre sous pression la continuité des services proposés. Selon Jan Verbeke, franchir le pas vers le cloud exige une bonne stratégie de sortie. C est encore plus essentiel dans le cloud computing que dans l externalisation traditionnelle. Faisabilité Serait-ce un des éléments qui pourrait encore ralentir provisoirement le succès du cloud computing? D après Steve Meyns, oui : Les fournisseurs d accès ont contribué à créer l engouement, mais aujourd hui, si vous demandez une proposition concrète, souvent, ils n osent pas se lancer. Pour le cloud, l épreuve du feu sera très probablement de vérifier la faisabilité réelle de solutions. Jan Verbeke : Le facteur coût ne sera pas l élément principal. Tout est une question de valeur ajoutée. Selon Patrick Van den Branden, un incitant sera quand même nécessaire. Cela dit, si le cloud permet d améliorer le fonctionnement de l entreprise, alors bien sûr, nous serons intéressés, conclut-il. Vous souhaitez réagir? Visitez le blog sur 30 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

17 F a C o Th e r m Company Profile FaCoTherm est un grossiste spécialisé en chauffage, sanitaire, ventilation et énergies renouvelables. L entreprise est établie à Houthalen et possède six dépôts. FaCoTherm opte pour l hébergement partagé Une approche solide sans équipe ICT Le grossiste FaCoTherm se concentre totalement sur ses activités de base. L entreprise s appuie sur un environnement hébergé développé par Inca Networks. Les collaborateurs ont accès aux serveurs dans un Netcenter Belgacom, via Belgacom Explore. FaCoTherm est un grossiste spécialisé en chauffage, sanitaire, ventilation et énergies renouvelables qui fournit les installateurs ainsi que d autres commerces de gros. L entreprise est née au milieu des années nonante de la fusion de deux grossistes : Courant Metalen (de Diest) et Fabritherm (présent depuis les années quatre vingts avec des magasins à Hasselt et à Liège). Par la suite, les grossistes Tytgat de Bruxelles et Cosanit de Bièvre ont également été rachetés. L acquisition de Cosanit fut une étape importante car elle nous a permis d entrer sur le marché du sanitaire, explique Claude Glorieux, managing director chez FaCoTherm. Nous avons également acquis trois filiales lors de cette opération. Pas d équipe ICT Dans les années nonante déjà, FaCoTherm permettait à ses représentants d avoir accès de chez eux, via l ADSL, aux systèmes de l entreprise. Pour faire tourner ce logiciel, nous avions investi dans nos propres serveurs Linux. Mais au bout d un certain temps, il n y avait plus d évolution possible, selon Claude Glorieux. Ce fut pour FaCoTherm l occasion de passer à l application ERP LISA, développée par Claerhout Computer Engineering. Il était clair que nous allions à nouveau devoir investir dans une infrastructure ICT. Seulement, on ne voyait pas bien comment garantir nous mêmes la flexibilité et la connectivité nécessaires. Nous avions pour cela besoin de notre propre équipe ICT, ce que nous n avions pas. Et n avions pas l intention d avoir, aurait il pu ajouter. L entreprise voulait en effet avant tout pouvoir continuer à se concentrer sur son activité de grossiste. La délégation totale de notre environnement nous permet de nous passer d un département ICT interne. Nous payons les services offerts par utilisateur, ce qui nous permet de budgétiser le tout de manière très simple et transparente. Claude Glorieux, managing director chez FaCoTherm L ICT sans les soucis : Managed Virtual Desktops La solution, FaCoTherm l a trouvée auprès du fournisseur de services ICT Inca Networks, à Aarschot (Belgacom Business Partner). L entreprise propose, via le Incanet Shared Server (ISS), un environnement partagé à la mesure des petites et moyennes entreprises. Les six sites de FaCoTherm le siège social à Houthalen et les dépôts à Bruxelles, Liège, Bièvre, Mons et Gosselies sont reliés entre eux via Belgacom Explore. Les représentants et télétravailleurs se connectent à internet via un RPV. Les serveurs partagés d Inca Networks sont hébergés au Netcenter Belgacom d Evere. FaCoTherm utilise un serveur de dossiers, un serveur d impression, un serveur de base de données pour le progiciel ERP, et trois serveurs terminaux pour les applications de bureau. Belgacom se charge des backups. Budgétisation facile Les collaborateurs de FaCoTherm disposent, via la solution d Inca Networks, d un environnement ICT performant, disponible et sécurisé, sans que l entreprise ait dû investir dans une infrastructure personnelle. L association d Inca Networks et de Belgacom nous fournit un environnement flexible et sécurisé, avec des temps de réponse courts et une disponibilité maximale, ajoute Claude Glorieux. Il s agit en outre d un modèle totalement transparent. Pour nos 62 utilisateurs, nous payons un montant mensuel fixe, qui inclut tous les frais de licence. Ce prix par utilisateur nous permet de budgétiser facilement nos coûts ICT, tout en tenant compte de notre développement futur. Nouveaux projets Avec Belgacom Explore, FaCoTherm dispose en outre d une base excellente pour l ajout de solutions supplémentaires. En effet, nous examinons actuellement plusieurs projets, affirme Claude Glorieux. L utilisation de la VoIP sur nos six implantations est prévue pour bientôt. Par ailleurs, nous allons migrer vers un système électronique de gestion des documents. C est déjà le cas pour le traitement des bons d enlèvement dans nos magasins. Les documents sont numérisés localement et transmis ensuite via le réseau. La capacité et la disponibilité du réseau sont bien sûr essentielles. Nous continuerons à développer ce projet dans un futur proche. Vous trouvez d autres témoignages sur : Business benefits Accès rapide et disponible à des systèmes d entreprise hébergés Réseau servant de base à de nouveaux projets Pas d investissement en infrastructure ou personnel informatique Grande modularité Transparence grâce aux coûts fixes par utilisateur 32 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

18 solutions Contrôler les flux de communication = protéger les informations Comment éviter la fuite de données? Une connexion défaillante, un serveur piraté ou un ordinateur infecté par un virus sont autant de problèmes que redoutent les entreprises. Aussi sontelles de plus en plus nombreuses à investir dans des outils de protection tels que anti-virus ou systèmes de détection d intrusions. Mais qu en est-il des données à proprement parler? Il s avère que les informations qui circulent sur votre réseau et vos systèmes sont bien trop peu protégées. Les données sont une valeur inestimable pour votre entreprise. Si les informations critiques de votre organisation ne sont pas disponibles, celle-ci ne peut plus fonctionner efficacement et donc être rentable. Parallèlement, il est de plus en plus difficile de protéger ces données. Auparavant, les réseaux étaient bien moins étendus et seul un nombre restreint d utilisateurs y avaient accès. Les données étaient alors sauvegardées au niveau central et leur utilisation faisait l objet d un contrôle beaucoup plus strict. Depuis, la situation a fortement changé. Chacun dispose désormais d une connexion internet à haut débit et de beaucoup plus d espace de stockage. Augmentation des risques De plus, certains programmes de messagerie électronique tels qu Outlook proposent des fonctionnalités comme la saisie (semi-) automatique des adresses. Option des plus pratiques, certes, mais qui peut s avérer dangereuse, dans la mesure où certaines données confidentielles peuvent très facilement et souvent accidentellement tomber entre de mauvaises mains. Autre exemple éloquent : le transfert de chaînes d s, où l on retrouve parfois des informations des plus sensibles. L augmentation du nombre de travailleurs mobiles et de télétravailleurs présente également de nombreux risques. Un travailleur peut utiliser un site de partage de fichiers afin d envoyer des documents sur son ordinateur privé. Une opération simple, qui signifie pourtant que tous les membres de sa famille auront alors accès à ces documents et seront susceptibles de les partager délibérément ou non avec leurs contacts, sur des sites de socialisation ou par . Solutions DLP automatisées Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à prendre conscience des risques de fuite de données. Un fait d autant plus observable chez les organisations légalement tenues de les protéger. Par ailleurs, la future loi sur la notification des failles de sécurité (Data Breach Notification), déjà en vigueur dans les pays anglo-saxons, contraindra toutes les entreprises à veiller davantage à la protection de leurs données. D autres sociétés cherchent quant à elles principalement à empêcher que leur propriété intellectuelle ne tombe entre les mains de leurs concurrents ou que certaines informations ne soient rendues publiques prématurément. Pourtant, les organisations peuvent adopter une solution automatisée de data loss prevention (DLP) afin de prévenir la fuite de données. Il importe ici de tenir compte des différents aspects de la DLP, à savoir la protection des data-in-use, des data-in-rest et des data-in-motion. Belgacom vous offre des solutions adaptées afin de protéger efficacement chaque type de données. Data-in-use Le système de protection des data-in-use vous permet de détecter et de contrôler le déplacement des données d entreprise confidentielles entre et depuis les systèmes des utilisateurs finaux. Votre organisation peut définir elle-même les opérations autorisées. Il vous est par exemple possible de spécifier celles que vous souhaitez détecter par exemple l impression d un document ou la copie de fichiers sur des supports externes comme des clés USB. Ce type de protection n est toutefois possible qu à condition de pouvoir installer vous-même un logiciel sur les systèmes utilisés. Data-at-rest Le système de protection des data-at-rest ne contrôle pas les déplacements de données, mais détecte l existence d informations d entreprise confidentielles enregistrées par exemple sur des serveurs. Le système data-at-rest ne vous permet pas d empêcher immédiatement la fuite d informations, mais d identifier les points vulnérables de vos systèmes, en les scannant au moyen d un logiciel installé de manière permanente ou temporaire. Data-in-motion Le système de protection des data-in-motion, qui repose sur une solution DLP basée réseau, évite la fuite de données en examinant les irrégularités dans tous les flux de communication sortants. Dans la mesure où le logiciel est installé entre l environnement réseau public et privé, et non sur le matériel même, il n influence en rien les systèmes d extrémité. Au final, votre organisation a une idée claire et précise des flux de communication sortants, et ce pour l ensemble de vos collaborateurs. La solution surveille tous les appareils privés ou professionnels reliés au réseau de votre entreprise. Le cas échéant, vous pouvez intervenir de manière efficiente afin de prévenir la fuite de données. Cette technologie, qui opère entre le réseau de l entreprise et l internet public, peut également être utilisée afin de contrôler les flux de données entre différents réseaux internes d une entreprise. C est donc la solution data-in-motion qui a l impact le plus significatif et le plus rapide en matière de protection des données. Intervention proactive En collaboration avec la société Check Point, spécialisée dans la sécurité informatique, Belgacom vous propose une solution DLP data-in-motion vous permettant d éviter la fuite de données de manière efficiente, systématique et proactive. La solution opère entre le réseau LAN de votre entreprise et l internet. Résultat : inutile de procéder à des modifications ou des installations au niveau des appareils et des systèmes d extrémité ou d identifier préalablement les informations d entreprise considérées comme confidentielles. La solution intervient directement afin de protéger les données sensibles de l entreprise. Selon le contenu des communications et votre politique en la matière, l implémentation d un tel système peut signifier le blocage volontaire des dites communications. Vous pouvez également décider avant d opter pour une solution plus radicale d informer vos utilisateurs et de leur confier la décision d envoyer tout de même certaines données, que ce choix soit ou non opportun. De cette manière, vous garantissez la continuité de vos communications électroniques professionnelles tout en responsabilisant vos utilisateurs finaux. Enfin, la gestion de cette solution s intègre également parfaitement dans les outils dont vous disposez déjà, si vous utilisez des pare-feux Check Point afin de protéger votre réseau. Par conséquent, il vous est possible, comme pour vos pare-feux réseau, d assurer vous-même la gestion de cette solution ou de la confier à Belgacom. Business benefits Inutile d installer des logiciels aux extrémités Contrôle de l ensemble des flux de communication Intervention proactive Aucune classification préalable des informations confidentielles Plus d infos? Pour obtenir de plus amples informations au sujet des solutions DLP de Belgacom, veuillez prendre contact avec votre Account Manager. 34 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

19 Andorra Les habitants d Andorre bénéficient de la fibre optique à domicile grâce à Telindus Espagne Première européenne en Andorre Nous souhaitions offrir davantage de valeur ajoutée à nos clients, tout en diminuant les coûts opérationnels. La fibre optique s est révélée être la solution idéale. Jaume Salvat, directeur Andorra Telecom Les habitants d Andorre sont les premiers en Europe à disposer d un accès à un réseau fibre optique ultrarapide. L opérateur Andorra Telecom considère que la fibre optique à domicile est la base de la poursuite de son expansion. Telindus Espagne s est chargé de l installation du réseau de transport et d accès et a coordonné le déploiement complet. Company Profile Andorra Telecom compte clients en téléphonie fixe, en téléphonie mobile et pour l accès internet. L entreprise emploie 260 collaborateurs. La Principauté d Andorre, située dans les Pyrénées, entre la France et l Espagne, ne compte que habitants. Andorra Telecom, seul opérateur local, y est actif depuis Au fil des années, l entreprise a développé son offre de téléphonie fixe et mobile et d accès à internet. Jaume Salvat, directeur : Chacun de nos clients bénéficie du même service, de la même qualité et du même prix, même s il vit au somment d une montagne. En Andorre, cette promesse a toute son importance. Afin de mieux nous profiler, nous avons décidé d offrir la télévision numérique ainsi que des services interactifs. Mais le réseau ADSL existant s est avéré insuffisant. Regard tourné vers le futur Une migration vers le VDSL semblait évidente. Pourtant, Andorra Telecom a préféré une intervention plus radicale, plus en phase avec la vision à long terme de l entreprise. Jaume Salvat : Nous avons décidé d investir dans un réseau en fibre optique couvrant l ensemble du territoire et d offrir à nos clients la fibre optique à domicile. L investissement est plus conséquent, mais à long terme, il s agit sans aucun doute du choix le plus judicieux. La fibre optique offre à Andorra Telecom une technologie tournée vers l avenir qui lui permet de se développer et de proposer une gamme complète de services. Nous souhaitions offrir davantage de valeur ajoutée à nos clients, tout en diminuant les coûts opérationnels. Nous avons comparé différentes options, et la fibre optique s est rapidement révélée être la solution idéale, ajoute-t-il. Trois volets Andorra Telecom a divisé son projet fibre optique en trois volets. Telindus Espagne a remporté le marché public pour l assemblage global. Le premier volet consistait à construire l infrastructure de transport sur la base de la technologie Cisco. Ce réseau représente la colonne vertébrale destinée à soutenir les systèmes actuels et futurs de l opérateur. La deuxième étape a été de déployer la fibre optique à domicile à proprement parler. À ce niveau, le choix s est porté sur la technologie d Enablence et E-PON. Enfin, le troisième volet consistait en la création d une infrastructure permettant à Andorra Telecom de proposer la télévision numérique via son nouveau réseau de fibre optique. Implémentation réussie Les projets pilotes ont débuté en En 2008, Andorra Telecom a lancé sa première offre commerciale de fibre à domicile et, l été dernier, Telindus a achevé l implémentation. Andorre est depuis le premier pays européen qui possède un réseau de fibre optique couvrant la totalité de son territoire. La taille de notre pays joue bien sûr en notre faveur. Mais qu on soit un grand ou un petit pays, la complexité d un tel projet reste évidemment la même. C est pourquoi nous devons notre réussite avant tout à Telindus, affirme Jaume Salvat. Pour Andorra Telecom, le volet technologique n a d ailleurs pas été le plus compliqué. Jaume Salvat : L arrivée de la fibre optique a totalement modifié la philosophie de notre entreprise. C est surtout ce changement qu il a fallu gérer et assumer. Grâce à la nouvelle infrastructure, Andora Telecom propose aujourd hui à ses clients une offre combinant l internet, la téléphonie et la télévision numérique et ce, à un prix concurrentiel. Un client ADSL qui opte pour la fibre optique passe de 4 à 100 Mbit/s, sans augmentation de tarif clients ont franchi le pas jusqu ici. À plus long terme au plus tôt d ici à cinq ans, nous souhaitons avoir migré toute notre clientèle vers le réseau fibre optique et supprimer l ancien réseau cuivré. Vous trouvez d autres témoignages sur : Business benefits Base solide pour une offre triple-play attractive Réseau tourné vers l avenir permettant d offrir de nouveaux services 36 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

20 Manuchar Manuchar centralise son environnement informatique hétérogène Merksem, we have a problem La société d import export et de logistique Manuchar normalise son environnement informatique hétérogène et dispersé. Les bureaux à l étranger utiliseront bientôt un nouveau progiciel de gestion intégré opéré depuis le siège de Merksem. Belgacom a été chargé de créer un RPV par Internet doté d une bande passante optimalisée et protégé par des pare feux gérés. Au départ de Merksem, nous pouvons gérer les apprareils et les utilisateurs, et déployer de nouvelles fonctionnalités. Johannes Van Tongelen, CIO de Manuchar Manuchar est actif dans le secteur de la logistique depuis Lien entre producteur et utilisateur, l entreprise négocie principalement des matières premières telles que le bois, l acier, les produits chimiques et pharmaceutiques. En parallèle, Manuchar est également devenu un important fournisseur de services logistiques. Établie à Merksem, l entreprise possède une quarantaine de bureaux et une vingtaine d entrepôts dispersés aux quatre coins du monde, notamment en Amérique centrale, en Afrique et en Asie. Centraliser l environnement informatique À Merksem, Manuchar dispose d une équipe de huit informaticiens. Ceux ci assurent, entre autres, le support de l environnement Oracle et les bases de données Filemaker. Détail important : l entreprise fonctionne entièrement sur Mac, côté client et côté serveur. À terme, notre objectif est de centraliser l environnement informatique de l entreprise à Merksem, explique le CIO, Johannes Van Tongelen. Le premier volet de cette stratégie est la création d un réseau sûr et performant. RPV sur Internet En optant pour un partenariat avec Belgacom, Manuchar a choisi de relier ses sites étrangers et son siège via un RPV par Internet. Nous sommes présents dans plus de trente pays, souvent dans des endroits un peu exotiques. Impossible, dans ces conditions, de rentabiliser un réseau MPLS, explique le CIO avec beaucoup de lucidité. Les collaborateurs des implantations à l étranger utilisent la connexion RPV par Internet pour, entre autres, faire leur rapport au siège. Dans l autre sens, Merksem leur fournit des services informatiques à distance. Afin d assurer la sécurité de la connexion, Manuchar a opté toujours en choisissant Belgacom comme partenaire pour des pare feux gérés de Juniper. Johannes Van Tongelen : Les sites sont équipés de pare feux de type SSG5. À Merksem, nous avons une configuration redondante composée de deux pare feux de type SSG520. Le choix de Juniper n a rien de fortuit. Nous voulions le fin du fin. Pour les commutateurs, nous avons choisi Cisco. Un des atouts de Juniper était sa bonne connaissance de la plate forme Mac. Bande passante agrandie Dans le courant de 2011, Manuchar implémentera également un nouveau progiciel de gestion intégré. Les collaborateurs des sites internationaux l utiliseront via leur connexion RPV par Internet. Un défi de plus pour les informaticiens de Manuchar. Johannes Van Tongelen : Nous voulons être certains que nos collaborateurs puissent disposer d une disponibilité élevée et d une bande passante suffisante. L ennui, c est que les mises à niveau de la bande passante actuelle de 2 à 4 Mbit sont très coûteuses dans de nombreux pays où nous sommes actifs. L entreprise a donc décidé de chercher une autre manière de satisfaire ses besoins en débit. Gestion centralisée Manuchar a choisi les plates formes d accélération (WX) et d optimisation de réseau étendu de Juniper, dont elle assure elle même le déploiement. Belgacom s occupe de la livraison rapide du matériel et des licences. Ces plates formes augmentent non seulement la bande passante, mais aussi la stabilité des connexions, explique le CIO. Avantage pratique : la console NSM (Network & Security Manager) centrale, installée à Merksem, et qui permet à Manuchar de gérer ses pare feux et ses plates formes WX à distance. Actuellement, nous en sommes déjà à vingt pare feux. Sous peu, nous en aurons quarante de plus, ainsi que quarante plates formes WX. Depuis Merksem, nous pouvons gérer le matériel et les utilisateurs, déployer de nouvelles fonctionnalités, etc. La dispersion géographique de nos sites ne nous empêche pas d organiser leur support informatique depuis le siège en Belgique, conclut Johannes Van Tongelen. Company Profile Manuchar est un négociant et un fournisseur de services logistiques de la région d Anvers. L entreprise possède soixante implantations en dehors de l Europe et emploie 750 collaborateurs dans le monde, dont 110 au siège de Merksem. Business benefits Configuration augmentant l efficience des collaborateurs Continuité garantie des activités Accès sécurisé (pare-feux gérés) à l environnement informatique Bande passante et stabilité du réseau accrues 38 Q One Onemagazine.be Onemagazine.be One Q

Transférez votre correspondant à partir de votre GSM

Transférez votre correspondant à partir de votre GSM Call Transfer Service gratuit, activation gratuite Transférez votre correspondant à partir de votre GSM Votre correspondant cherche à joindre d urgence l un de vos collègues? Call Transfer vous permet

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Une collaboration complète pour les PME

Une collaboration complète pour les PME Une collaboration complète pour les PME Êtes-vous bien connecté? C est le défi dans le monde actuel, mobile et digital des affaires où les entreprises cherchent à harmoniser les communications entre employés,

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

entreprendre à la puissance cisco

entreprendre à la puissance cisco entreprendre à la puissance cisco À un moment donné, vous avez vu quelque chose que personne d autre n avait vu. Il s agissait peut-être d une idée ou d une opportunité. Ce «quelque chose» vous a fait

Plus en détail

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation PLANON mobile field services Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation Un spécialiste innovant, avec trente ans d expérience dans le domaine IWMS Un partenaire

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

Solution de gestion pour fiduciaires

Solution de gestion pour fiduciaires Solution de gestion pour fiduciaires www.fid-manager.be SOMMAIRE INTRODUCTION SOLUTION DE GESTION POUR FIDUCIAIRES BELGES Depuis 1986, A++ Informatique est une entreprise de développement de logiciels

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

En tant que (expert-) comptable

En tant que (expert-) comptable En tant que (expert-) comptable Doc-it-Easy Doc-it-Easy optez pour une collaboration intelligente avec votre client Doc-it-Easy Contenu Introduction Les PME et les entrepreneurs veulent des conseils stratégiques...

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail

Ceano. Un Partenariat plus simple. 1 plateforme unique pour une IT facile. 1 collaboration d équipe facilitée

Ceano. Un Partenariat plus simple. 1 plateforme unique pour une IT facile. 1 collaboration d équipe facilitée Ceano 1 plateforme unique pour une IT facile Mise à disposition des services en temps réel Facturation unique Gestion optimisée des ressources Services Cloud sur demande Voix et Voix sur IP Connectivité

Plus en détail

Facebook, Google, LinkeIdn... Optez pour la double validation

Facebook, Google, LinkeIdn... Optez pour la double validation 1. Bien protéger tous ses comptes Facebook, Google, LinkeIdn... Optez pour la double validation Voilà quelques mois que le phénomène prend de l ampleur, et à juste raison. Car sur le net, on n'est jamais

Plus en détail

L ABC du Cloud Computing

L ABC du Cloud Computing L ABC du Cloud Computing Apprendre à démystifier le Cloud Computing Bien en saisir les avantages Comment aide-t-il votre entreprise? Le Cloud Computing démystifié L infonuagique, plus connue sous le nom

Plus en détail

DEVREZ VOUS RÉAPPRENDRE À TRAVAILLER AVEC VOTRE SUITE PRIMMO?

DEVREZ VOUS RÉAPPRENDRE À TRAVAILLER AVEC VOTRE SUITE PRIMMO? POURQUOI UNE VERSION SQL? Pour certains d entre vous, cette version est attendue depuis longtemps. Pour d autres, la version actuelle répond très bien à vos besoins. Alors pourquoi une version SQL? La

Plus en détail

Quel serveur pour vous?

Quel serveur pour vous? Quel serveur pour vous? Ces questions vous semblent-elles familières? Protection des données J ai peur de perdre mes données si mon PC crashe. J ai besoin de protéger des données sensibles J ai besoin

Plus en détail

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Au fidèle tableau noir, de plus en plus d écoles ajoutent aujourd hui les services de l informatique. Place aux TICE, Technologies de l Information

Plus en détail

LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION?

LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION? LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION? LE MULTICANAL, TENDANCE OU ÉVOLUTION? Je suis là. Et vous? Le client est un dieu. Et Dieu est omniprésent. Mais votre entreprise l estelle aussi? Pendant que vous

Plus en détail

Une société d assurance améliore son service à la clientèle et économise sur ses coûts grâce à un nouvel outil de services d applications pour le Web

Une société d assurance améliore son service à la clientèle et économise sur ses coûts grâce à un nouvel outil de services d applications pour le Web Solution client de Microsoft Étude de cas d une solution client Une société d assurance améliore son service à la clientèle et économise sur ses coûts grâce à un nouvel outil de services d applications

Plus en détail

En quoi l EMM représente-t-il le futur de la gestion des Macs

En quoi l EMM représente-t-il le futur de la gestion des Macs En quoi l EMM représente-t-il le futur de la gestion des Macs En quoi l EMM représente-t-il le futur de la gestion des Macs Lors du discours d ouverture du WWDC 2014, Craig Federighi, vice-président de

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix

étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix Intégration de la solution VMware VIEW au CSSS de Charlevoix Mise en situation Comme beaucoup d établissements et d organismes du

Plus en détail

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ SANTE RESEAU développe en 2012, une filiale, VIRTUAL SR, spécialisée dans l'hébergement PRIVÉ de Machines Virtuelles. Spécialisée dans Les Architectures Virtuelles

Plus en détail

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM

Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM Des services métier performants et personnalisés, dans le Cloud IBM IZZILI édite et implémente une suite applicative Cloud IZZILI Business Place Manager dédiée aux managers et à leurs équipes pour le management

Plus en détail

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau

Etude de cas. Porter l optimisation au plus haut niveau Etude de cas Porter l optimisation au plus haut niveau Après la mise en oeuvre du Quintiq Company Planner, Vlisco a réduit ses délais de production de 50%. L étape suivante, le déploiement du Scheduler,

Plus en détail

UNE SOLUTION DE TÉLÉPHONIE HÉBERGÉ DANS LE NUAGE

UNE SOLUTION DE TÉLÉPHONIE HÉBERGÉ DANS LE NUAGE UNE SOLUTION DE TÉLÉPHONIE HÉBERGÉ DANS LE NUAGE VoxSun Télécom Bureau VoxSun Télécom Bureau s adresse tout particulièrement aux entreprises et aux professionnels mobiles. En prenant le service VoxSun

Plus en détail

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée CUSTOMER SUCCESS STORY Mars 2014 AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée PROFIL CLIENT Secteur: Industrie manufacturière Société: AT&S Effectifs: 7 500 personnes

Plus en détail

4 étapes pour lancer et réussir

4 étapes pour lancer et réussir 4 étapes pour lancer et réussir votre E-business au Cameroun. Ce document vous est offert gratuitement par le Cabinet Ebusiness Consulting Inc. Offrez le librement à vos clients et prospects imprimez le

Plus en détail

Le Cisco Smart Business Communications System

Le Cisco Smart Business Communications System Le Cisco Smart Business Communications System Smart Business Brochure Le Cisco Smart Business Communications System Aujourd hui, les petites entreprises sont confrontées à une concurrence accrue. Une

Plus en détail

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS.

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. SERVICES VOIX EASY PHONE NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. Pour vous aussi, le téléphone de votre lieu de travail fait sans doute partie des moyens de

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE Editeur de logiciel pour centre de contacts DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE Violaine BRENEZ : marketing executive Boulevard de la Woluwe, 62 1200 Bruxelles Tel : +32 (0)2.307.00.00 Email : v.brenez@nixxis.com

Plus en détail

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises Sage CRM Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises La clé de votre succès. Sage CRM, en tant que solution CRM primée, livre aux petites et moyennes entreprises dans le

Plus en détail

Focus messagerie. Entreprises Serveur de messagerie Logiciel client. Particuliers

Focus messagerie. Entreprises Serveur de messagerie Logiciel client. Particuliers Focus messagerie Particuliers Entreprises Serveur de messagerie Logiciel client Capacité de stockage de 5Go Protection anti virus et anti spam Possibilité de regrouper tous les comptes de messagerie (Orange,

Plus en détail

Dell vous aide à simplifier votre infrastructure informatique

Dell vous aide à simplifier votre infrastructure informatique Dell vous aide à simplifier votre infrastructure informatique Ateliers première étape Réduisez la complexité du poste de travail et du datacenter. Renforcez la productivité. Innovez. Services Dell IT Consulting*

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

MAINTENANCE DISTRIBUTIONSi SOLUTION INFORMATIQUE

MAINTENANCE DISTRIBUTIONSi SOLUTION INFORMATIQUE MAINTENANCE DISTRIBUTION SOLUTION INFORMATIQUE MAINTENANCE DISTRIBUTION SOLUTION INFORMATIQUE Disponibilité, accompagnement, partenaire unique, engagements de services... concentrez-vous sur votre métier,

Plus en détail

Comptabilité par internet isobec

Comptabilité par internet isobec Comptabilité par internet isobec Sobec a investi dans la réalisation d un logiciel de saisie et de mise à disposition de données comptables. Grâce aux codes qui vous sont fournis, vous avez accès à votre

Plus en détail

La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité»

La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Reynolds et Reynolds La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Ron Lamb Président, Reynolds et Reynolds La vente au détail d automobiles dans la «nouvelle normalité» Lorsque le calme

Plus en détail

Communiqué de presse Le 28 janvier 2013

Communiqué de presse Le 28 janvier 2013 Communiqué de presse Le 28 janvier 2013 Les entreprises belges renforcent la collaboration entre leur fonction Finance et d autres départements Elles s inscrivent dans la tendance européenne, mais ne font

Plus en détail

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Cable & Wireless renforce la protection de son environnement informatique. Témoignage Windows Server 2003

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Cable & Wireless renforce la protection de son environnement informatique. Témoignage Windows Server 2003 Parole d utilisateur Parole d'utilisateur Témoignage Windows Server 2003 Grâce à la gamme de produits Forefront, nous sommes à même d améliorer la sécurité des services orientés clients et ce, pour un

Plus en détail

Référence client ELO Groupe Reclay

Référence client ELO Groupe Reclay Référence client ELO Groupe Reclay Gestion des factures entrantes avec ELO: de la saisie à la comptabilisation. Le partenaire Business ELO nous a convaincu de la flexibilité d ELOenterprise. Avec la suite

Plus en détail

Détruisons ces conceptions erronées sur le Cloud Computing

Détruisons ces conceptions erronées sur le Cloud Computing Détruisons ces conceptions erronées sur le Cloud Computing Apprivoisons le Cloud Quelques leçons de sécurité Les bénéfices d affaires du Cloud Quelques conceptions erronées sur le Cloud Computing Mythe

Plus en détail

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Face aux rapides évolutions de consommation et de distribution en ligne, 3 experts du e-commerce international ont

Plus en détail

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage Travail d équipe et gestion des L informatique en nuage BAR Octobre 2013 Présentation Au cours des études collégiales et universitaires, le travail d équipe est une réalité presque omniprésente. Les enseignants

Plus en détail

Le contrat SID-Hébergement

Le contrat SID-Hébergement Version : 2.5 Revu le : 22/07/2010 Auteur : Jérôme PREVOT Le contrat SID-Hébergement Hébergement Applicatif En quoi cela consiste? Objectif : Fournir au client une solution hébergée de son système d information

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

Accédez à toutes vos données N importe où, n importe quand, de n importe quel appareil.

Accédez à toutes vos données N importe où, n importe quand, de n importe quel appareil. Accédez à toutes vos données N importe où, n importe quand, de n importe quel appareil. SugarSync est un fournisseur de services de stockage en ligne de pointe. Avec SugarSync, vous pouvez sauvegarder,

Plus en détail

Contact : Jennifer Hrycyszyn Greenough Communications 617.275.6519 jhrycyszyn@greenoughcom.com

Contact : Jennifer Hrycyszyn Greenough Communications 617.275.6519 jhrycyszyn@greenoughcom.com Contact : Jennifer Hrycyszyn Greenough Communications 617.275.6519 jhrycyszyn@greenoughcom.com Optimisation de Numara Track-It!, la solution de Help Desk et de gestion des actifs informatiques de Numara

Plus en détail

PROPOSITION DE DÉVELOPPEMENT WEB

PROPOSITION DE DÉVELOPPEMENT WEB PROPOSITION DE DÉVELOPPEMENT WEB Bujumbura, Burundi --- Phone: +25778868508 --- --- E-BURUNDI Bujumbura, 15 Octobre 2014 Fournisseur de solutions informatique info@e-burundi.com www.e-burundi.com Tel :

Plus en détail

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique

La gestion Citrix. Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique La gestion Citrix Du support technique. Désignation d un Responsable de la relation technique Dans les environnements informatiques complexes, une relation de support technique proactive s avère essentielle.

Plus en détail

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN TABLE DES MATIÈRES Introduction La facturation fondée sur la capacité arrive au Canada Pourquoi les gens utilisent-ils

Plus en détail

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité Témoignage client Optimisation de la performance et gains de productivité performances Faciliter les revues de La réputation d Imec repose sur la qualité du travail de ses scientifiques, chercheurs, ingénieurs

Plus en détail

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs :

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs : AVANT-PROPOS Dans un marché des Télécoms en constante évolution, il est important pour les petites et moyennes entreprises de bénéficier de solutions télécoms qui répondent parfaitement à leurs besoins

Plus en détail

Adico, 2 rue Jean Monnet, BP 20683, 60006 Beauvais cedex Tél : 03 44 08 40 40 / Fax : 03 44 08 40 49 / contact@adico.fr

Adico, 2 rue Jean Monnet, BP 20683, 60006 Beauvais cedex Tél : 03 44 08 40 40 / Fax : 03 44 08 40 49 / contact@adico.fr adicloud Votre bureau dans le Nuage >> L Adico vous présente AdiCloud, la solution qui vous permet d avoir la tête dans le Nuage, mais les pieds sur terre. >> AdiCloud est une plateforme de sauvegarde,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. «Une sauvegarde simple et sécurisée pour les professionnels»

DOSSIER DE PRESSE. «Une sauvegarde simple et sécurisée pour les professionnels» neobe DOSSIER DE PRESSE AOUT 2012 «Une sauvegarde simple et sécurisée pour les professionnels» SOMMAIRE A. NEOBE, UNE EQUIPE, UNE HISTOIRE Page 3 B. NEOBE EN UN COUP D OEIL Page 4 C. NOS ENGAGEMENTS Page

Plus en détail

Forfait Informatique libérez votre entreprise de ses contraintes informatiques

Forfait Informatique libérez votre entreprise de ses contraintes informatiques Forfait Informatique libérez votre entreprise de ses contraintes informatiques Laissez les contraintes informatiques derrière vous concentrez-vous désormais exclusivement sur votre cœur de métier. Orange

Plus en détail

Support personnalisable et proactif basé sur la relation, conçu pour les entreprises

Support personnalisable et proactif basé sur la relation, conçu pour les entreprises Support personnalisable et proactif basé sur la relation, conçu pour les entreprises BlackBerry Technical Support Services pour les entreprises : les niveaux de support Standard, Premium et Élite offrent

Plus en détail

Housing : le principe

Housing : le principe Housing : le principe Découvrez le principe de fonctionnement d un datacentre Housing Généralités Installation / Mise en place p 02 p 03 Gestion d un datacentre Housing p 04 Octobre 2009 Généralités Qu

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN Société : VNEXT est une société de conseil et d expertises technologiques dans le domaine de l infrastructure IT, le développement des logiciels et la formation professionnelle.

Plus en détail

KBC-Online for Business

KBC-Online for Business KBC-Online for Business Découvrez KBC-Online for Business. L automatisation ne peut plus être dissociée de la vie quotidienne, ni surtout de la vie économique. KBC prend les devants et met à la disposition

Plus en détail

Avaya IP Office Centre de contacts

Avaya IP Office Centre de contacts Avaya IP Office Centre de contacts Un centre de contacts multicanal simple et fiable pour IP Office Le centre de contacts Avaya IP Office déploie l innovation Avaya dans les centres de contacts pour les

Plus en détail

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Présenté par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation Une approche unique et simplifiée Solutions en Solutions d infrastructure infrastructure

Plus en détail

Pandémie : comment assurer la continuité d activité de l entreprise?

Pandémie : comment assurer la continuité d activité de l entreprise? Pandémie : comment assurer la continuité d activité de l entreprise? Les entreprises françaises sont peu préparées à affronter une éventuelle pandémie Le concept de plan de continuité d activité n est

Plus en détail

TROIS PRIORITÉS CRUCIALES POUR DES COMMUNICATIONS PLUS EFFICACES ET PLUS RENTABLES

TROIS PRIORITÉS CRUCIALES POUR DES COMMUNICATIONS PLUS EFFICACES ET PLUS RENTABLES TROIS PRIORITÉS CRUCIALES POUR DES COMMUNICATIONS PLUS EFFICACES ET PLUS RENTABLES Dans les affaires, les domaines dans lesquels des services avancés et des mises à niveau de produits peuvent générer des

Plus en détail

Questions fréquemment posées. Février 2010

Questions fréquemment posées. Février 2010 2010 Questions fréquemment posées Février 2010 1 Sommaire I. Présentation du produit... 2 1. Qu est-ce que Mindjet Catalyst?... 2 2. Quels sont les avantages de Mindjet Catalyst pour mon activité?... 2

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Introduction ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Sauvegarder ses données à domicile ou sur Internet Qui n a jamais perdu des photos ou documents suite à une panne

Plus en détail

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020

PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 PLAN POUR UN INTERNET À TRÈS HAUT DÉBIT EN BELGIQUE 2015-2020 La Belgique joue actuellement un rôle de premier plan dans le déploiement de nouvelles technologies pour l internet à très haut débit. Les

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITÉ INFORMATIQUE GESTION DE PROJET. www.admifrance.fr

HAUTE DISPONIBILITÉ INFORMATIQUE GESTION DE PROJET. www.admifrance.fr HAUTE DISPONIBILITÉ INFORMATIQUE GESTION DE PROJET www.admifrance.fr Janvier 2012, ADMI dispose de 21 certifications dont : VMware certified professional on vsphere 4 ; Microsoft certified systems engineer

Plus en détail

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Guide pratique pour les petites entreprises Table des matières Section 1 : présentation de Windows XP Mode pour Windows 7 2 Section 2 : démarrage

Plus en détail

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite

BGAN. Accès global voix et données haut débit. La référence en communications mobiles par satellite BGAN Accès global voix et données haut débit La référence en communications mobiles par satellite BGAN (Broadband Global Area Network) Effacez les distances BGAN par Inmarsat est le premier service de

Plus en détail

Case Study. EOS Digital Services

Case Study. EOS Digital Services Case Study EOS Digital Services Un fournisseur de services de sécurité et d automatisation propose un système de stockage haute capacité pour la vidéosurveillance des aéroports d affaires situés en périphérie

Plus en détail

BOUYGUES TELECOM ENTREPRISES - CLOUD

BOUYGUES TELECOM ENTREPRISES - CLOUD BOUYGUES TELECOM ENTREPRISES - CLOUD PARTIE CLIENT Version 1.4. 21/06/2013 Partie client Page 1 Sommaire 1 FONCTIONS CLES DU PORTAIL 3 1.1 Pré-requis d utilisation des services Cloud 3 1.2 Principes de

Plus en détail

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Entretien 1 : Yvan Quelle est votre tranche d âge Celle de vos parents et grands-parents Yvan : < 60 ans, Mère : environ 50 ans, Grand-mère : environ 80 ans Combien

Plus en détail

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement

À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement À quoi vous attendre si vous devez présenter une demande de règlement Votre assurance protection du revenu RBC Assurances reconnaît qu une maladie ou une blessure invalidante peut poser des défis sur les

Plus en détail

Secteur Finance - Assurance

Secteur Finance - Assurance Secteur Finance - Assurance isatech est spécialiste des solutions de gestion d entreprise Microsoft Dynamics ERP, CRM et Office365 Les problématiques du secteur financier Selon l INSEE, en 2011, le secteur

Plus en détail

Notre objectif est de simplifier la vidéosurveillance professionnelle pour tout le monde

Notre objectif est de simplifier la vidéosurveillance professionnelle pour tout le monde Notre objectif est de simplifier la vidéosurveillance professionnelle pour tout le monde Stockage sécurisé des données et excellente facilité d utilisation 2 Simple et fiable Frank Moore, propriétaire

Plus en détail

En quoi nous pouvons vous aider?

En quoi nous pouvons vous aider? En quoi nous pouvons vous aider? Le trou noir de l information La trappe à finances Les salariés passent 25% de leur temps au travail à chercher l information (Etude IDC) 60% de l information professionnelle

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Découvrez la formule Serenium la formule qui a du caractère!

Découvrez la formule Serenium la formule qui a du caractère! Découvrez la formule Serenium la formule qui a du caractère! Laissez-vous séduire par la formule Serenium, notre solution de référence en matière de services et d assistance. En souscrivant la formule

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD1 Exercices Exercice 1 : Décrivez les facteurs internes qui ont un impact sur les communications réseau. Les facteurs internes ayant un impact sur les communications sont liés à la nature

Plus en détail

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011 Les services d externalisation des données et des services Bruno PIQUERAS 24/02/2011 1 1 Introduction Différents types d externalisation de données : Les données sauvegardées Les données bureautiques Les

Plus en détail

Le Portefeuille d Etudes Yphise

Le Portefeuille d Etudes Yphise à l attention des décideurs, managers et cadres pour réfléchir, agir et se former Manager - Investir - Aligner - Produire Recherche indépendante en informatique d entreprise MOe et MOa depuis 1985 LE PORTEFEUILLE

Plus en détail

MAXPRO. Cloud HÉBERGEMENT DÉMATIÉRALISÉ DE SERVICES VIDÉO POUR LA PROTECTION DE VOTRE ENTREPRISE. Surveillance vidéo hébergée

MAXPRO. Cloud HÉBERGEMENT DÉMATIÉRALISÉ DE SERVICES VIDÉO POUR LA PROTECTION DE VOTRE ENTREPRISE. Surveillance vidéo hébergée MAXPRO Cloud HÉBERGEMENT DÉMATIÉRALISÉ DE SERVICES VIDÉO POUR LA PROTECTION DE VOTRE ENTREPRISE Surveillance vidéo hébergée DISPONIBILITÉ TOTALE Vidéo dans le Cloud 2 À tout instant, partout Pourquoi le

Plus en détail

Gérer les ventes avec le CRM Servicentre

Gérer les ventes avec le CRM Servicentre «Augmentez votre chiffre d affaires en prenant le contrôle de vos activités de ventes» 1 Gérer les ventes avec le CRM Servicentre L ÉVOLUTION EN SOLUTIONS INTÉGRÉES Un développeur de logiciels d expérience

Plus en détail

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite

Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Customer success story Juillet 2015 Lexmark Transforme son Organisation IT avec l aide de CA Agile Operations Suite Profil Client Secteur : Services informatiques Société : Lexmark Effectifs : 12 000 Chiffre

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15 Concepts de base Année académique 2014/15 Qu'est que le? online 2 Qu'est que le? Cela s'est-il produit auparavant? Innovation Produit Service 3 Qu'est que le? Considérons-le comme-ça... Crée ta propre

Plus en détail

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains!

Sage CRM. La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME. Précision et efficacité à portée de mains! Sage CRM Précision et efficacité à portée de mains! La solution complète de Gestion des Relations Clients pour PME Alliant l innovation pragmatique, la souplesse d utilisation et l efficacité Living Your

Plus en détail

OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN

OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN Vous avez conclu la transaction, mais il vous faut maintenant des liquidités pour démarrer la production. C est alors que votre crédibilité est en jeu.

Plus en détail

Présentation de la société

Présentation de la société Présentation de la société Historique VIRTUAISATION La société SOS-DATA a été créée en 2007. Depuis l origine, la société est implantée localement en Poitou-Charentes, d abord sur la technopôle du Futuroscope,

Plus en détail

GETINGE ONLINE VOS ÉQUIPEMENTS SUR ÉCOUTE. *Toujours à vos côtés. Always with you*

GETINGE ONLINE VOS ÉQUIPEMENTS SUR ÉCOUTE. *Toujours à vos côtés. Always with you* GETINGE ONLINE VOS ÉQUIPEMENTS SUR ÉCOUTE *Toujours à vos côtés Always with you* 2 Getinge Online GAGNEZ EN EFFICIENCE ET EN RAPIDITÉ En règle générale, l état des équipements d un service de stérilisation

Plus en détail

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES

DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES DEPARTEMENT D ETUDES EUROPEENNES ECONOMIQUES GUIDE DES ETUDIANTS Ce guide est destiné à vous introduire au fonctionnement du Collège et du Département d études économiques européennes, en présentant les

Plus en détail

Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation

Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation Selon une étude, l ajout de puissantes fonctions de gestion améliorerait de 20 à 40 % les mesures de performances clés.

Plus en détail

Fort en innovation Niveau eleve de connaissances Soutien maximal. Pionnier en telephonie

Fort en innovation Niveau eleve de connaissances Soutien maximal. Pionnier en telephonie Fort en innovation Niveau eleve de connaissances Soutien maximal Pionnier en telephonie Pionnier en X2com X2com fournit des services télécom professionnels aux entreprises et aux institutions. L organisation

Plus en détail

bienvenue dans l univers Orange

bienvenue dans l univers Orange l essentiel bienvenue dans l univers Orange Être Orange, c est être libre, libre de choisir, de changer, de communiquer. Avoir Orange, c est avoir envie, envie de découverte, de simplicité et de fluidité.

Plus en détail

Le vrai gain finalement,

Le vrai gain finalement, Le vrai gain finalement, c est ma liberté d action curabill s occupe de la facturation de mes prestations et m ouvre ainsi des espaces de liberté tant sur le plan professionnel que personnel. Au cabinet

Plus en détail

Une présentation de igovirtual et MicroAge. Le jeudi 17 mars 2011

Une présentation de igovirtual et MicroAge. Le jeudi 17 mars 2011 Une présentation de igovirtual et MicroAge Le jeudi 17 mars 2011 Programme Présentation de MicroAge Maria Fiore Responsable du développement des affaires MicroAge Les PME et le «cloud computing» Hugo Boutet

Plus en détail

Qui sommes nous? L équipe chargée de la gestion. Last Mile Keeper

Qui sommes nous? L équipe chargée de la gestion. Last Mile Keeper Last Mile Keeper Last Mile Keeper Qui sommes nous? Nous sommes une société de service global s occupant de technologie de l information (IT), au sens le plus large, et cherchant à développer des technologies

Plus en détail