Centre d affaires, Bd. Ar-Riad, Hay Riad. BP: Rabat Téléphone : (212) Télécopie : (212) w w w.a n r t.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centre d affaires, Bd. Ar-Riad, Hay Riad. BP: 2939. Rabat 10.100 Téléphone : (212) 5 37 71 84 00 Télécopie : (212) 5 37 20 38 62 w w w.a n r t."

Transcription

1 DECISION ANRT/DG/N 08/11 DU 1 er DECEMBRE 2011 RELATIVE A LA REVISION DE L ENCADREMENT PLURIANNUEL DES TARIFS DE TERMINAISON DU TRAFIC D INTERCONNEXION DANS LES RESEAUX FIXES ET MOBILES DES OPERATEURS ITISSALAT AL-MAGHRIB (IAM), MÉDI TELECOM ET WANA CORPORATE POUR LA PÉRIODE

2 Le Directeur Général de l Agence nationale de réglementation des télécommunications, Vu la loi n relative à la poste et aux télécommunications, promulguée par le dahir n du 2 rabii II 1418 (7 août 1997), telle qu elle a été modifiée et complétée ; Vu le décret n du 27 chaoual 1418 (25 février 1998) portant application des dispositions de la loi n relative à la poste et aux télécommunications en ce qui concerne l Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications ; Vu le décret n du 27 chaoual 1418 (25 février 1998) relatif à l'interconnexion des réseaux de télécommunications, tel qu il a été modifié et complété par le décret n du 6 joumada II 1426 (13 juillet 2005) ; Vu les cahiers des charges des opérateurs IAM, Médi Telecom et WANA CORPORATE ; Vu la décision du Comité de Gestion de l ANRT n 02/10 du 27 avril 2010 relative à la fixation des tarifs de terminaison du trafic d interconnexion dans les réseaux fixes et mobiles des exploitants ITISSALAT AL-MAGHRIB (IAM), Médi Telecom et WANA CORPORATE Corporate pour la période ; Vu la décision ANRT/DG/N 05/10 du 11 août 2010 portant adoption des lignes directrices encadrant l examen par l ANRT des offres tarifaires des exploitants de réseaux publics de télécommunications ; Vu l étude réalisée par l ANRT pour l évaluation de l impact de l encadrement pluriannuel, objet de la décision n 02/10 susvisée, sur la dynamique des marchés ; Vu les concertations engagées avec les opérateurs IAM, Médi Telecom et WANA CORPORATE ; Vu la lettre d information transmise au Président et aux membres du Comité de Gestion de l ANRT en date du 28 novembre 2011 relative à la révision de l encadrement pluriannuel des tarifs d interconnexion pour la période ; 1 Sur la Forme En préconisant une baisse des tarifs d interconnexion fixe et mobile à partir de 2010 dans le cadre d une asymétrie tarifaire, la note d orientations générales pour le développement du secteur des télécommunications à l horizon 2013 avait prévu que dès fin 2011, une évaluation de l impact des baisses des tarifs de terminaison «sera menée et il sera procédé, le cas échéant, aux améliorations rendues nécessaires». En vertu de la décision du Comité de Gestion de l ANRT n 02/10 susvisée, l ANRT a été chargée de mener au cours du 2 ème semestre de l année 2011 une analyse de la situation des marchés considérés afin d évaluer les résultats et notamment l impact de la mise en œuvre de l encadrement tarifaire sur la dynamique desdits marchés et que sur la base des résultats de cette analyse, l ANRT pourra, après concertation avec les opérateurs et information du Comité de Gestion, procéder en le motivant à un réajustement du plan tarifaire objet de ladite décision. 2

3 2 Sur le Fond Considérant les résultats de l étude menée par l ANRT pour l analyse et l évaluation de l impact de l encadrement pluriannuel des tarifs d interconnexion (niveau de baisse, asymétrie et date de convergence) en vigueur au regard des objectifs fixés par la décision n 02/10 susvisée notamment en ce qui concerne : les baisses significatives des tarifs de détail ; l intensification de la concurrence ; l augmentation de l usage ; l amélioration du volume du trafic externe (Off net) des opérateurs. Notant que l analyse de la situation des marchés considérés portait sur la comparaison entre la situation antérieure au 1 er juillet 2010 (Veille de l entrée en vigueur du Price cap susvisé) et la situation au 30 juin 2011, afin d évaluer l impact de la mise en œuvre de l encadrement tarifaire sur la dynamique desdits marchés. a- En ce qui concerne la situation du marché au 30 juin 2011 Le marché marocain a évolué de manière significative depuis mi 2010, notamment sur le segment du Mobile Cette évolution a été le résultat de la baisse des tarifs de terminaison, de l introduction de la concurrence et de la publication des lignes directrices pour l examen des tarifs de détail. A partir de la mi-2010, les principaux indicateurs du marché, en particulier mobile, montrent une évolution très forte des parcs et des usages, ainsi qu une baisse des niveaux des prix mesurés par l ARPM (revenu moyen par minute) : Le taux de croissance du parc mobile est passé d un rythme annuel de 14% à 24% depuis mi-2010, enregistrant plus de 34 millions de lignes au 30 juin 2011, soit un taux de pénétration d environ 110% ; Les usages mobiles moyens ont connu une évolution importante de l ordre de 42% depuis mi-2010 (contre une baisse annuelle de 13% durant la période 2008-mi 2010), pour atteindre un usage moyen de 54 minutes par mois et par ligne. Les volumes globaux de trafic mobile Voix acheminées par les opérateurs ont cru de 80% depuis mi-2010, après une période de relative stagnation depuis 2008 ; Le marché mobile possède un niveau important d élasticité, et donc une grande sensibilité au prix, qui témoigne de l importance des «réserves d usage» non consommées, du fait notamment des niveaux de prix; La baisse des prix ainsi que l accroissement consécutif des volumes ont conduit à une forte baisse de l ARPM mobile (qui est passé de 1,14 à 0,77 DH par minute entre le second semestre 2010 et le premier semestre 2011, soit une baisse de 33%). Quant à l ARPM Fixe, il a connu une baisse de l ordre de 14% entre mi 2010 et mi 2011 ; L alignement des prix du prépayé mobile on net et off net pour les opérateurs désignés comme exerçant une influence significative, suite à l adoption des lignes directrices pour l examen des tarifs de détail et la baisse de la terminaison d appel ont contribué à : 3

4 o L augmentation significative du volume du trafic mobile off net de 71% entre fin juin 2010 et fin juin 2011 (contre seulement 29% entre 2008 et mi 2010) ; o La baisse des écarts tarifaires entre les tarifs on net et les tarifs off net, notamment sur le post payé ; o La croissance des usages grâce à la diversité d offres permanentes et temporaires et en particulier grâce à la pérennisation des offres double et triple recharges pour le prépayé mobile, l offre gratuite du numéro illimité et la généralisation des autres gratuités aux appels off net. Malgré les fortes tendances de développement des marchés depuis mi-2010, les niveaux des indicateurs et résultats atteints peuvent être d avantage améliorés Bien que les marchés ont globalement réagi de façon positive notamment aux baisses des terminaisons d appel et à l interdiction de la différenciation tarifaire on net/ off net, il apparait aujourd hui que l impact des évolutions constatées reste encore insuffisant, et ce, au regard des éléments décrits ci-après : Un niveau important du volume du trafic on net: Le taux de croissance du trafic on net, quasiment stable entre 2008 et 2010, a presque doublé entre mi 2010 et mi La part importante du trafic on net, montre la persistance d une part importante des effets de clubs. Cette situation a favorisé la création des écarts importants entre les ARPM On net et Off net. La comparaison des tarifs de terminaison, des usages et des prix avec des pays comparables fait apparaitre une position mitigée du Maroc sur le plan international : o Les indicateurs du marché marocain ont fait l objet de comparaison avec ceux de pays voisins (région MENA) et européens. Ces comparaisons font apparaitre trois conclusions : Des usages faibles par rapport à ceux des pays du benchmark ; Des prix qui ne situent pas le Maroc parmi les pays comparables les moins chers ; Des tarifs de terminaison d appel encore élevés. Les marchés de la Voix fixe et du SMS ont peu évolué : Sur le marché de la Voix fixe, les indicateurs constatés ne montrent pas les mêmes progressions que pour le marché mobile. Ainsi, l étude susvisée de l ANRT a relevé les constats suivants : o Une régression du fixe depuis mi-2010, tant au niveau des parcs que des volumes de trafic, et ce, après une période de hausse entre 2008 et mi-2010 ; o Une baisse continue des usages; 4

5 o Une structuration particulière du marché et des acteurs (valeur, parts de marchés). Quant au marché SMS, celui-ci ne s est pas développé de façon significative, bien qu il recèle un potentiel de développement significatif. b- S agissant des concertations engagées avec les opérateurs En préparation à la révision de l encadrement pluriannuel , l ANRT a transmis, en date du 31 octobre 2011, un courrier aux opérateurs IAM, Médi Telecom et WANA CORPORATE, dans lequel l Agence a présenté une synthèse de l étude qu elle a réalisée en octobre 2011 pour l évaluation de l impact de la mise en œuvre dudit encadrement tarifaire sur la dynamique des marchés. Dans le même courrier, l ANRT a demandé aux opérateurs concernés de lui communiquer leurs commentaires quant aux actions proposées par l Agence pour accélérer la compétitivité du marché, en vue d améliorer d avantage les niveaux de prix et des usages et ce, conformément aux objectifs définis par la note d orientations générales susvisée. Les propositions de l ANRT ont porté sur : La généralisation, à l ensemble des opérateurs, de l obligation de nondiscrimination tarifaire pour les appels mobiles prépayés; La revue des standards de coûts dans les tests de ciseau tarifaire ; La revue des profils de trafic servant pour l examen des offres de détail. En réponse, les trois opérateurs précités ont notifié à l Agence, durant la période allant du 15 au 21 novembre 2011, leurs commentaires relatifs aux propositions de l ANRT et dont, les principaux aspects sont présentés ci-après : - Commentaires d IAM : IAM a avancé que les asymétries tarifaires prévues pour les terminaisons Mobile n ont pas été révisées par l ANRT, en dépit, de l évolution des parts de marché des acteurs présents sur ce marché, en particulier ceux du dernier entrant WANA CORPORATE. IAM a estimé qu il convient de prendre en compte les évolutions rapides des positions concurrentielles des acteurs sur le marché mobile en alignant l ensemble des terminaisons d appel dès le 1 er janvier 2012, en particulier celles de WANA CORPORATE et de Médi Telecom. S agissant du Fixe, IAM a demandé de maintenir l encadrement tarifaire en vigueur, et ce, en raison de la baisse du chiffre d affaires Fixe, du niveau du solde net d interconnexion déficitaire afférent à cette activité et enfin des coûts engagés par IAM pour fournir la prestation de terminaison d appels dans son réseau Fixe. 5

6 - Commentaires de Médi Telecom En ce qui concerne les tarifs de terminaison Mobile et Fixe, Médi Telecom s est dit favorable à l accélération de la baisse des tarifs, en maintenant le même niveau d asymétrie entre IAM et Médi Telecom et en supprimant celui existant entre Médi Telecom et WANA CORPORATE. Médi Telecom a estimé que la baisse de la terminaison fixe doit être beaucoup plus importante que celle des tarifs de terminaison dans les réseaux Mobile. S agissant de la révision des lignes directrices pour l examen des offres de détail, Médi Telecom a considéré que le principe de non discrimination On Net / Off Net doit être appliqué à toutes les offres voix prépayé fixe et mobile. - Commentaires de WANA CORPORATE WANA CORPORATE a demandé l application d un tarif unique Peak/off-Peak pour les différentes terminaisons d appel, afin de permettre d une part, la simplification des tarifs de détail pour les usagers et l émergence d offres innovantes, et d autre part de rémunérer l utilisation des réseaux au juste coût. S agissant de la généralisation, à compter du 1 er janvier 2012, à l ensemble des opérateurs de l obligation de non-discrimination tarifaire pour le mobile prépayé, WANA CORPORATE a demandé de continuer à permettre aux opérateurs non puissants de commercialiser la discrimination tarifaire on net off net sur certaines offres mobiles prépayées. Concernant la revue des profils de trafic servant pour l examen des offres de détail, et notamment sur le segment des entreprises, WANA CORPORATE a réclamé la séparation des analyses en fonction de la nature et statut de l abonné : Enterprise ou Particulier. WANA CORPORATE a estimé qu il est essentiel de prévoir la possibilité pour l ANRT de revoir l encadrement pluriannuel des tarifs d interconnexion fin 2012 pour tenir compte de l évolution des différents marchés. c- Conclusions de l ANRT Sur les baisses additionnelles des tarifs d interconnexion Voix et SMS à compter du 1 er janvier Au sujet de l accélération de la convergence des tarifs d interconnexion mobile, l ANRT considère que l instauration de l asymétrie tarifaire a contribué à la dynamique et à la concurrentiabilité du marché en permettant aux opérateurs challengers de proposer des offres compétitives. L impact concurrentiel de cette baisse additionnelle avec le maintien des taux d asymétrie actuelles, a été analysé notamment au regard du niveau des espaces économiques existants entre le prix moyen du off net et la terminaison d appel. La répercussion de ces mesures devrait conduire à plus de compétitivité engendrant une augmentation des usages et une baisse des niveaux des prix de détail. 6

7 S agissant du marché fixe, l ANRT précise que : Les baisses additionnelles retenues pour la terminaison Fixe sont conformes aux niveaux de coûts issus des rapports d audits réglementaires et aux niveaux de terminaison Fixe observés au niveau international pour des pays comparables au Maroc ; La baisse de la terminaison d appel fixe, comme pour le mobile, peut inciter les opérateurs à développer d avantage les offres d abondance off net ; Ces offres d abondance peuvent contribuer à la redynamisation du marché du fixe, notamment en ce qui concerne le développement des usages. Dans certains pays retenus pour le benchmark, les opérateurs ont mis sur le marché des offres fixes incluant l illimité vers les mobiles, ce qui a conduit à une forte inflexion dans les tendances sur le trafic fixe vers mobile et sur le trafic fixe dans son ensemble ; La baisse des tarifs de terminaison d appel Fixe impacte également le marché de gros : en effet, si une baisse de ces tarifs peut conduire à une baisse des revenus des opérateurs sur le marché de gros, lesdites baisses devraient être, par contre, compensées par la croissance des volumes de trafic off net. Pour ce qui est de l application d un tarif unique Peak/off-Peak des différentes terminaisons d appel, l ANRT mènera, au cours du premier semestre 2012, une étude approfondie sur ce sujet. A la lumière des résultats de ladite étude, l ANRT décidera de l opportunité de retenir une telle approche. Concernant la terminaison d appel SMS, les analyses effectuées par l Agence ont montré que le niveau actuel des tarifs d interconnexion SMS (0,17 DH/SMS), et en particulier l absence d offres d abondance, ont constituée des freins au développement de ce marché. A cet égard, les expériences internationales démontrent qu une baisse importante de la terminaison d appel SMS peut entraîner des évolutions fortes des offres de détail (avec de nombreuses offres illimitées), et partant, une croissance significative des usages. Par ailleurs, la révision envisagée de la terminaison SMS s appuie sur les données de coûts issus des audits réglementaires ainsi que sur les offres de détail actuelles et la nécessité de maintenir un espace économique raisonnable entre le tarif de la terminaison d appel SMS et le revenu moyen par SMS. Sur la révision des lignes directrices pour l examen par l ANRT des offres de détail En parallèle aux baisses susvisées des tarifs d interconnexion Voix et SMS, l ANRT procédera à la révision de certaines dispositions des lignes directrices objet de sa décision ANRT/DG/N 05/10 susvisée. Les principales modifications envisagées par l ANRT, qui entreront en vigueur à partir du 1 er janvier 2012, concernent les aspects suivants : 7

8 La généralisation, à l ensemble des opérateurs, de l obligation de nondiscrimination tarifaire L ANRT considère que pour améliorer les effets de l obligation de non-discrimination tarifaire on net off net pour les appels mobiles prépayés, imposée jusqu à présent uniquement aux opérateurs exerçant une influence significative, et au regard de l évolution importante qu a connu le marché du mobile prépayé durant les douze derniers mois, il convient de procéder, à la généralisation de ladite obligation, à l ensemble des opérateurs, et ce, à partir du 1 er janvier Cette mesure permettra de réduire davantage le niveau du taux d internalisation du trafic et de favoriser le décloisonnement des réseaux et la baisse des prix. Par ailleurs et concernant la demande d appliquer cette obligation de non-discrimination tarifaire au offres voix prépayé fixe, l ANRT considère que cette mesure n est pas appropriée pour l instant et ce, au regard de la situation globale du marché du Fixe. La revue des standards de coût dans les tests de ciseau tarifaire En prenant en considération la demande des opérateurs, l ANRT procédera à une révision des coûts de référence servant pour l examen des offres de détail des opérateurs en tenant compte des niveaux réels des coûts des opérateurs, tels que constatés notamment à travers les audits réglementaires. La revue des profils de trafic servant pour l examen des offres de détail Se basant sur les données réelles du trafic communiquées à l ANRT par les opérateurs et en vue de favoriser une meilleure compétitivité au niveau des offres de détail, l ANRT procédera à une révision des profils de trafic servant pour l examen des offres de détail des opérateurs. A cet effet, et par rapport à la demande consistant en la séparation des analyses du profil de trafic sur la base du statut de l abonné (Entreprises-Particuliers), l ANRT rappelle que conformément à la réglementation en vigueur, les marchés pertinents sur lesquels les opérateurs sont désignés actuellement comme exerçant une influence significative, ne font pas de segmentation du marché en marché Particuliers et marché Entreprises. Sur la possibilité de révision de l encadrement pluriannuel des tarifs d interconnexion fin 2012 L ANRT mènera au cours du 2 ème semestre de l année 2012 une analyse de la situation des marchés considérés afin d évaluer les résultats notamment l impact de la mise en œuvre de cette révision de l encadrement tarifaire susvisé sur la dynamique desdits marchés.. Décide : Article 1 : les tarifs de terminaison voix dans les réseaux mobiles et fixes des opérateurs IAM, Médi Telecom et WANA CORPORATE pour la période sont fixés comme suit : 8

9 01/01/2012au 01/07/2012 au 01/01/2013 au En Dirhams hors taxes par 30/06/ /12/ /12/2013 minute en heure pleine* Mobile IAM 0,3924 0,2755 0,2022 Mobile de Médi Telecom 0,4520 0,3052 0,2022 Mobile de WANA CORPORATE 0,5536 0,3378 0,2022 Fixe avec Mobilité restreinte (MR) de WANA CORPORATE 0,2277 0,1798 0,1516 Fixe IAM Local 0,0740 0,0591 0,0471 Fixe IAM Simple Transit 0,1645 0,1258 0,0961 Fixe IAM Double Transit 0,2411 0,1894 0,1478 Fixe Médi Telecom 0,1617 0,1252 0,0966 Fixe sans MR de WANA CORPORATE 0,1617 0,1252 0,0966 * : entre 08 et 20H, le tarif réduit (de 20 à 08H, samedi et dimanche et jours fériés) étant égal à la moitié du tarif heure pleine. Article 2 : les tarifs de terminaison SMS dans les réseaux mobiles des opérateurs IAM, Médi Telecom et WANA CORPORATE pour la période sont fixés comme suit Du 1 er janvier au 31 décembre 2012 Du 1 er janvier au 31 décembre 2013 Tarif de terminaison SMS en Dirhams hors taxes par message Article 3 : L ANRT mènera au cours du 2 ème semestre de l année 2012 une analyse de la situation des marchés considérés afin d évaluer les résultats et l impact de la mise en œuvre de cette révision de l encadrement tarifaire sur la dynamique desdits marchés. Sur la base desdits résultats, l ANRT pourra, après concertation avec les opérateurs et information de son Comité de Gestion, procéder, en le motivant, à un réajustement du plan tarifaire objet de la présente décision. Article 4 : Le Directeur Central de la Concurrence et du Suivi des Opérateurs et le Directeur Responsable de la Mission Réglementation sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution de la présente décision qui est notifiée aux opérateurs Itissalat AL-Maghrib, Médi Telecom et WANA CORPORATE. 9

Sa Majesté le Roi Mohammed VI

Sa Majesté le Roi Mohammed VI Sa Majesté le Roi Mohammed VI Sommaire 06 07 Page Mot du Directeur Général 15 15 Page 2/ Présentation de l Agence 17 21 3/ Mise en œuvre de la NOG Page 3.1 Plan national pour le développement du haut et

Plus en détail

Evolution en chiffres du marché national des télécommunications sur la période 2010-2015

Evolution en chiffres du marché national des télécommunications sur la période 2010-2015 Evolution en chiffres du marché national des télécommunications sur la période 21-215 Janvier 216. Sommaire 1- Evolution du marché mobile : Forte baisse des prix et développement significatif des parcs

Plus en détail

RAPPORT PUBLIC ACTUALISATION AU 31 DECEMBRE 2013 DES INDICES DES PRIX DES SERVICES DES TELECOMMUNICATIONS AU MAROC

RAPPORT PUBLIC ACTUALISATION AU 31 DECEMBRE 2013 DES INDICES DES PRIX DES SERVICES DES TELECOMMUNICATIONS AU MAROC RAPPORT PUBLIC ACTUALISATION AU 31 DECEMBRE 2013 DES INDICES DES PRIX DES SERVICES DES TELECOMMUNICATIONS AU MAROC Version du 04 février 2014-1/17 - février 14 PREAMBULE Ce rapport présente les résultats

Plus en détail

Point presse 25 mars 2014

Point presse 25 mars 2014 Point presse 25 mars 2014 1 Sommaire 1. Secteur des télécommunications au Maroc 2. Etude d élaboration de la NOG 2014-2018 3. Adaptation du cadre législatif et réglementaire 4. Développement de l accès

Plus en détail

LIBERALISATION DU FIXE : LE POURQUOI, LE COMMENT ET LES CONSEQUENCES

LIBERALISATION DU FIXE : LE POURQUOI, LE COMMENT ET LES CONSEQUENCES Capital Humain & Technologies Direction des Affaires Générales Département des Etudes et de la Documentation Thème du mois LIBERALISATION DU FIXE : LE POURQUOI, LE COMMENT ET LES CONSEQUENCES Plan : Introduction

Plus en détail

Tableau de Bord Mobile

Tableau de Bord Mobile Instance Nationale des Télécommunications Tableau de Bord Mobile Suivi des principaux indicateurs du marché de la téléphonie mobile en Tunisie Sommaire 1. Parc global......... 2 2. Taux de pénétration......

Plus en détail

Sa Majesté Le Roi Mohammed VI

Sa Majesté Le Roi Mohammed VI RAPPORT ANNUEL 2014 Sa Majesté Le Roi Mohammed VI 2 SOMMAIRE 3 MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL 05 1. PRÉSENTATION DE L ANRT 07 2. CHANTIERS DU SECTEUR DES TÉLÉCOMS 2.1 Licences 4G 2.2 Plan national pour le développement

Plus en détail

ANALYSE DE L EVOLUTION DES MARCHES DU FIXE, DU MOBILE ET DE L INTERNET AU 30 SEPTEMBRE 2014

ANALYSE DE L EVOLUTION DES MARCHES DU FIXE, DU MOBILE ET DE L INTERNET AU 30 SEPTEMBRE 2014 ANALYSE DE L EVOLUTION DES MARCHES DU FIXE, DU MOBILE ET DE L INTERNET AU 30 SEPTEMBRE 2014 1- Les faits marquants au 30 septembre 2014 Évolution des prix (ARPM 1 ), de l usage moyen 2 du fixe et du mobile

Plus en détail

LICENCES DE NOUVELLES GENERATIONS AU MAROC PRINCIPE DE CONVERGENCE

LICENCES DE NOUVELLES GENERATIONS AU MAROC PRINCIPE DE CONVERGENCE Séminaire régional UIT/BDT pour la région Arabe sur la convergence des services fixes et mobiles et les nouvelles architectures des réseaux LICENCES DE NOUVELLES GENERATIONS AU PRINCIPE DE CONVERGENCE

Plus en détail

Fermeture réglementaire des livres de la Société en commandite Gaz Métropolitain pour la période du 1 er octobre 1996 au 30 septembre 1997

Fermeture réglementaire des livres de la Société en commandite Gaz Métropolitain pour la période du 1 er octobre 1996 au 30 septembre 1997 D-98-23 R-3393-97 23 Avril 1998 PRÉSENTS : M e Catherine Rudel-Tessier, LL.M. M. André Dumais, B. Sc. A. M. François Tanguay Régisseurs Société en commandite Gaz Métropolitain (SCGM) Demanderesse Et Association

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES

ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES ROYAUME DU MAROC COUR DES COMPTES Synthèse du rapport relatif au contrôle de la gestion de L Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC) Janvier 2016 SYNTHESE Présentation L Office

Plus en détail

POSITION ET COMMENTAIRES DE CAA-QUÉBEC RELATIVEMENT

POSITION ET COMMENTAIRES DE CAA-QUÉBEC RELATIVEMENT POSITION ET COMMENTAIRES DE CAA-QUÉBEC RELATIVEMENT AUX PROPOSITIONS DE LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC CONCERNANT LES CONTRIBUTIONS D ASSURANCE À L INTENTION DES MEMBRES DU CONSEIL D'EXPERTS

Plus en détail

Résultats 2005 PRÉSENTATION AUX ANALYSTES. 27/28 février 2006

Résultats 2005 PRÉSENTATION AUX ANALYSTES. 27/28 février 2006 Résultats 2005 PRÉSENTATION AUX ANALYSTES 27/28 février 2006 SOMMAIRE 1 2 Maroc : croissance économique et libéralisation Croissance du PIB en 2005 : +1,8% en 2005 en raison d une pluviométrie défavorable

Plus en détail

Par Emmanuel Guillaume, Avocat, et Simon Daboussy, Associé du cabinet Baker & McKenzie Publié dans Concurrences, n 3 2014

Par Emmanuel Guillaume, Avocat, et Simon Daboussy, Associé du cabinet Baker & McKenzie Publié dans Concurrences, n 3 2014 Gaz Audit Tarifs Réglementés de Vente : La Commission de régulation de l énergie a effectué un audit des coûts d approvisionnement et hors approvisionnement servant de base au calcul de l évolution des

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013 13 février 2014. Résultats annuels 2013

RÉSULTATS ANNUELS 2013 13 février 2014. Résultats annuels 2013 RÉSULTATS ANNUELS 2013 13 février 2014 1 Faits Marquants Poursuite de la CROISSANCE DES PARCS CLIENTS CROISSANCE SOUTENUE à l International STABILISATION DES MARGES à un niveau parmi les plus élevés du

Plus en détail

Décision fixant le taux de rémunération du capital employé pour les obligations comptables et l encadrement tarifaire des prestations régulées de TDF

Décision fixant le taux de rémunération du capital employé pour les obligations comptables et l encadrement tarifaire des prestations régulées de TDF Août 2012 Décision fixant le taux de rémunération du capital employé pour les obligations comptables et l encadrement tarifaire des prestations régulées de TDF Synthèse de la consultation publique menée

Plus en détail

Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe»

Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe» Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe» Communications locales, interurbaines, vers mobiles, depuis un poste fixe 2007 Autorité de Régulation des Communications électroniques et

Plus en détail

DECISION N /PCR/ARTEL/09/

DECISION N /PCR/ARTEL/09/ DECISION N /PCR/ARTEL/09/ Portant désignation des opérateurs exerçant une influence significative sur le marché des télécommunications en République Gabonaise pour 2009 et 2010. LE CONSEIL DE REGULATION

Plus en détail

Evolution des prix des services mobiles en France

Evolution des prix des services mobiles en France 23 mai 2013 Evolution des prix des services mobiles en France Résultats pour l année 2012 ISSN : 2258-3106 Sommaire SYNTHESE... 3 I. ELEMENTS DE METHODE... 5 I.1 MODELISATION DES COMPORTEMENTS DE CONSOMMATION...

Plus en détail

Évolution des paniers de consommation et des indices des prix des services des télécommunications au Maroc sur la période 2008-2011 Rapport public

Évolution des paniers de consommation et des indices des prix des services des télécommunications au Maroc sur la période 2008-2011 Rapport public Évolution des paniers de consommation et des indices des prix des services des télécommunications au Maroc sur la période 2008-2011 Rapport public Février 2012 Évolution des paniers et Indices des prix

Plus en détail

Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe» Communications locales, interurbaines, vers mobiles, depuis un poste fixe.

Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe» Communications locales, interurbaines, vers mobiles, depuis un poste fixe. Notice du test d effet de ciseaux tarifaires «téléphonie fixe» Communications locales, interurbaines, vers mobiles, depuis un poste fixe Mars 2006 Autorité de Régulation des Communications électroniques

Plus en détail

TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC

TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC Tableau de Bord * -Juin 212- * Ce document est publié à titre indicatif. Les dispositions y figurant sont à considérer à titre d information. SOMMAIRE Introduction...

Plus en détail

A l occasion de la publication de ce communiqué, Monsieur Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire, a déclaré :

A l occasion de la publication de ce communiqué, Monsieur Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire, a déclaré : COMMUNIQUE DE PRESSE Rabat, le 20 juillet 2014 RESULTATS CONSOLIDES DU 1 er SEMESTRE 2014 Faits marquants : - Confirmation du retour à la croissance du chiffre d affaires (+1,3% au deuxième trimestre)

Plus en détail

Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes

Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes Nécessité d une réglementation pour la région des Etats Arabes Bill Wigglesworth Directeur général adjoint, Offtel, R-U 1984-94 (Directeur général par intérim 1992-93) Processus de réforme des télécoms

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 7 bis du 14 septembre 2007 C2007-87 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 3 août 2007,

Plus en détail

Annexe 2 - Partie n 1 : DESCRIPTION DE L INSTRUMENT FINANCIER

Annexe 2 - Partie n 1 : DESCRIPTION DE L INSTRUMENT FINANCIER Annexe 2 - Partie n 1 : DESCRIPTION DE L INSTRUMENT FINANCIER 1. Introduction : Dans le cadre de la mise en œuvre de JEREMIE dans les États membres et les régions, le Fonds européen d'investissement (FEI)

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009 COUR DES COMPTES Synthèse du Rapport public thématique Novembre 2009 Le transfert aux régions du transport express régional (TER) : un bilan mitigé et des évolutions à poursuivre Avertissement La présente

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

message clé sur le 1er semestre 2015: performance opérationnelle et financière soutenue en dépit d un contexte difficile

message clé sur le 1er semestre 2015: performance opérationnelle et financière soutenue en dépit d un contexte difficile message clé sur le 1er semestre 2015: performance opérationnelle et financière soutenue en dépit d un contexte difficile durcissement de l environnement concurrentielde avecl environnement l intensification

Plus en détail

Décembre 2009 Obligations de comptabilisation des coûts et de séparation comptable de France Télécom

Décembre 2009 Obligations de comptabilisation des coûts et de séparation comptable de France Télécom Décembre 2009 Obligations de comptabilisation des coûts et de séparation comptable de France Télécom Synthèse du rapport de l audit des comptes 2008 conduit par Mazars Introduction La décision de l ARCEP

Plus en détail

L Imprimerie nationale

L Imprimerie nationale L Imprimerie nationale L Imprimerie nationale, qui était un service central du ministère des finances jusqu en 1993, est devenue à partir du 1er janvier 1994 une société anonyme appartenant à l Etat. La

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES A LA GESTION DU DOMAINE «.ma»

LIGNES DIRECTRICES RELATIVES A LA GESTION DU DOMAINE «.ma» LIGNES DIRECTRICES RELATIVES A LA GESTION DU DOMAINE «.ma» Janvier 2007 1 Contexte Les premières assises nationales de l Internet, tenues le 8 novembre 2005 ont recommandé vivement la révision, en vue

Plus en détail

L Autorité de régulation des télécommunications,

L Autorité de régulation des télécommunications, Décision n 02 1089 de l Autorité de régulation des télécommunications en date du 28 novembre 2002 approuvant l offre technique et tarifaire d interconnexion de France Télécom pour les exploitants de réseaux

Plus en détail

Retrait du statut d établissement de crédit accordé par l Autorité de Contrôle Prudentiel en juin 2013

Retrait du statut d établissement de crédit accordé par l Autorité de Contrôle Prudentiel en juin 2013 COFITEMCOFIMUR CHANGE DE NOM ET DEVIENT COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JUILLET 2013 Résultats de l exercice clos au 30 juin 2013 PARIS, le 30 juillet 2013 Le Conseil d administration de CofitemCofimur s est réuni

Plus en détail

L émission obligataire des hôpitaux universitaires de France

L émission obligataire des hôpitaux universitaires de France FINANCEMENT L émission obligataire des hôpitaux universitaires de France Le marché obligataire connaît depuis la mi-mai 29 une nouvelle signature solide et appréciée des investisseurs français et européens,

Plus en détail

Bilan de l impact de la régulation de la terminaison d appel vocal mobile au second cycle d analyse des marchés

Bilan de l impact de la régulation de la terminaison d appel vocal mobile au second cycle d analyse des marchés Juin 2010 Bilan de l impact de la régulation de la terminaison d appel vocal mobile au second cycle d analyse des marchés Bilan en date du 24 juin 2010 Autorité de régulation des communications électroniques

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

RAPPORT TRIMESTRIEL SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS

RAPPORT TRIMESTRIEL SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS RAPPORT TRIMESTRIEL SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS Janvier Mars 2014 Introduction Aux termes de l article 127 de la loi n 2011-01 du 24 février 2011 portant Code des Télécommunications, l Autorité

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Tableau de Bord Fixe

Tableau de Bord Fixe Instance Nationale des Télécommunications Tableau de Bord Fixe Suivi des principaux indicateurs du marché de la téléphonie fixe en Tunisie - - Sommaire 1. Parc global......... 2 1.1. RTC........... 4 1.2.

Plus en détail

Congés et horaires de travail des personnels BIATSS

Congés et horaires de travail des personnels BIATSS Madame, Monsieur, Vendredi 20 Juillet 2012 - n 7 Ce septième numéro d AMU Info est consacré aux dispositions arrêtées en matière de ressources humaines suite aux réunions du Comité technique et du Conseil

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 06-0161 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 6 avril 2006 portant sur les obligations imposées à TDF en tant qu opérateur exerçant une influence

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

RESULTATS CONSOLIDES DU 1 er TRIMESTRE 2015

RESULTATS CONSOLIDES DU 1 er TRIMESTRE 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Rabat, le 16 avril 2015 RESULTATS CONSOLIDES DU 1 er TRIMESTRE 2015 Faits marquants» Reprise en main opérationnelle et consolidation dans les comptes du Groupe depuis le 26 janvier

Plus en détail

OBSERVATOIRE STATISTIQUES

OBSERVATOIRE STATISTIQUES OBSERVATOIRE STATISTIQUES 4eme Trimestre 2013 En vertu des dispositions des lois L/205/017/AN, L/2005/018/An relative à la règlementation générale des Postes et Télécommunications, l Autorité de régulation

Plus en détail

www.anrt.net.ma la séparation comptable: un outil de garantie de la non discrimination dans l accès au réseau de l opérateur dominant

www.anrt.net.ma la séparation comptable: un outil de garantie de la non discrimination dans l accès au réseau de l opérateur dominant Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications la séparation comptable: un outil de garantie de la non discrimination dans l accès au réseau de l opérateur dominant Plan : Introduction Objectifs

Plus en détail

Évolution des prix des services mobiles

Évolution des prix des services mobiles RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Évolution des prix des services mobiles ANNEE 2015 MARCHE RESIDENTIEL METROPOLITAIN 19 mai 2016 ISSN n 2258-3106 des prix des services mobiles Table des matières Synthèse... 3 1 Résultats

Plus en détail

Le marché de la profession comptable

Le marché de la profession comptable DOSSIER Le marché de la profession comptable NOVEMbre 2010 Sic 290 15 DOSSIER Les perspectives de développement de la profession passent plus par l élargissement des missions aux clients actuels que par

Plus en détail

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 1 sommaire 1 faits marquants 2 résultats opérationnels 3 résultats financiers 4 perspectives 5 annexes 2 1 faits marquants 3 1 faits marquants S1 2010

Plus en détail

1 Commentaires relatifs aux principes généraux...4. 2 Commentaires particuliers...6

1 Commentaires relatifs aux principes généraux...4. 2 Commentaires particuliers...6 Contribution de Bouygues Telecom sur le projet de décision de l ARCEP relatif à la comptabilisation des coûts et la séparation comptable des opérateurs mobiles 28/11/05 1 / 7 1 Commentaires relatifs aux

Plus en détail

Fiche relative au taux d intérêt

Fiche relative au taux d intérêt Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Fiche relative au taux d intérêt Juillet 1999 Document de travail n L une des priorités du Gouvernement est de hisser l économie marocaine

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE Octobre 2007. Calendrier de restitution des états comptables sur la période 2008-2010

CONSULTATION PUBLIQUE Octobre 2007. Calendrier de restitution des états comptables sur la période 2008-2010 CONSULTATION PUBLIQUE Octobre 2007 Calendrier de restitution des états comptables sur la période 2008-2010 Projet de décision soumis à consultation publique portant sur la définition du calendrier de restitution

Plus en détail

La présente décision a été rendue par Le collège de l Instance Nationale des Télécommunications de Tunisie composé de :

La présente décision a été rendue par Le collège de l Instance Nationale des Télécommunications de Tunisie composé de : Décision N 45 en date du 11 Juin 2014 de l Instance Nationale des Télécommunications portant approbation de la méthode de détermination des tarifs et des procédures de validation des offres de services

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

CHAPITRE VII : SYSTEME DE PAIEMENT

CHAPITRE VII : SYSTEME DE PAIEMENT CHAPITRE VII : SYSTEME DE PAIEMENT CHAPITRE VII : SYSTEME DE PAIEMENT Au cours des dernières décennies, les progrès en matière d intermédiation bancaire, de développement des institutions et d intensification

Plus en détail

Taxation des services; taxation du trafic international entrant. Saliou Touré Département Interconnexion et Relations Internationales

Taxation des services; taxation du trafic international entrant. Saliou Touré Département Interconnexion et Relations Internationales ITU Séminaire sur les coûts et les tarifs pour le Groupe régional de la Commission d études 3 pour l Afrique (SG3RG-AFR) ( Cotonou, Bénin,8-9 Mai 2012 ) Taxation des services; taxation du trafic international

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2007

Présentation des résultats semestriels 2007 Présentation des résultats semestriels 2007 Faits marquants du premier semestre 2007 Henri de CASTRIES Président du Directoire Les résultats d AXA du 1 er semestre 2007 sont parfaitement en ligne avec

Plus en détail

Tarifs réglementés de vente d électricité Proposition d une approche tarifaire de la pointe

Tarifs réglementés de vente d électricité Proposition d une approche tarifaire de la pointe Proposition au GT Pointe du CLER et du RAC-F Tarifs réglementés de vente d électricité Proposition d une approche tarifaire de la pointe 1. Nécessité et urgence des évolutions tarifaires Le système électrique

Plus en détail

Présentation du Budget 2010

Présentation du Budget 2010 Présentation du Budget 2010 SOMMAIRE 1 UN BUDGET MARQUÉ PAR UNE AUGMENTATION DU NOMBRE DE PERSONNES À ASSISTER ET PAR LA RÉNOVATION DU PARC IMMOBILIER 2 2 ANALYSE PAR MÉTIER 3 2.1 Direction 3 2.2 Support

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-D-17 du 30 novembre 2015 relative à des pratiques mises en œuvre sur le marché de la téléphonie mobile à destination de la clientèle non résidentielle à La Réunion et

Plus en détail

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 Rapport de Gestion Exposé Sommaire Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 SOCIÉTÉ BIC 14, rue Jeanne d Asnières 92116 Clichy Cedex, France

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Avis n 2013-1147 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 10 septembre 2013 sur le dossier tarifaire de La Poste reçu le 31 juillet 2013 relatif aux offres

Plus en détail

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS Cahier des charges 1 Appel à projets L amélioration des perspectives de croissance et de compétitivité de l économie marocaine passe, notamment, par le soutien à l innovation

Plus en détail

Forte croissance du nombre de clients, stabilité des activités de base, confirmation des perspectives pour 2013

Forte croissance du nombre de clients, stabilité des activités de base, confirmation des perspectives pour 2013 Rapport intermédiaire du premier semestre 2013: Forte croissance du nombre de clients, stabilité des activités de base, confirmation des perspectives pour 2013 1.1.-30.6.2012 1.1.-30.6.2013 Evolution Chiffre

Plus en détail

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, président, Olivier CHALLAN BELVAL et Jean-Christophe LE DUIGOU, commissaires

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, président, Olivier CHALLAN BELVAL et Jean-Christophe LE DUIGOU, commissaires Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 6 février 2013 portant décision relative à l approbation de contrats conclus entre GRTgaz et l entreprise verticalement intégrée

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

Ces réalisations sont conformes aux objectifs pour l année 2014, à savoir :

Ces réalisations sont conformes aux objectifs pour l année 2014, à savoir : COMMUNIQUE DE PRESSE Rabat, le 29 avril 2014 RESULTATS CONSOLIDES DU 1 er TRIMESTRE 2014 Une performance conforme aux objectifs annuels : - Retour à une légère croissance du chiffre d affaires (+0,4%),

Plus en détail

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées 10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées Une part de plus en plus importante de l activité hospitalière concerne la prise en charge des personnes âgées La patientèle âgée concentre une

Plus en détail

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE

Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE Cahier des charges atelier de formation DE L ETUDE DE MARCHE A LA STRATEGIE COMMERCIALE 2015 1-Présentation de La Miel Dans le cadre du soutien aux créateurs et dirigeants d entreprises implantés sur le

Plus en détail

Projet de décision relative aux règles de comptabilisation et aux restitutions comptables réglementaires de La Poste

Projet de décision relative aux règles de comptabilisation et aux restitutions comptables réglementaires de La Poste Février 2013 Projet de décision relative aux règles de comptabilisation et aux restitutions comptables réglementaires de La Poste Synthèse de la consultation publique du 10 décembre 2012 au 14 janvier

Plus en détail

ASPECTS FINANCIERS ET FISCAUX DES TRANSPORTS ROUTIERS. Politique de tarification routière Réaffirmation de la position de principe de la CEMT

ASPECTS FINANCIERS ET FISCAUX DES TRANSPORTS ROUTIERS. Politique de tarification routière Réaffirmation de la position de principe de la CEMT CONFÉRENCE EUROPÉENNE DES MINISTRES DES TRANSPORTS EUROPEAN CONFERENCE OF MINISTERS OF TRANSPORT 2 rue André Pascal, F-75775 PARIS CEDEX 16 TEL. 33 (0)1 45 24 97 10 / FAX: 33 (0)1 45 24 97 42 ecmt.contact@oecd.org

Plus en détail

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993.

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. INTRODUCTION A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. I- FONCTIONNEMENT a) Fiscalité Comme nous

Plus en détail

PARTI PRIS Notes d analyse

PARTI PRIS Notes d analyse PARTI PRIS Notes d analyse (i) «Parti pris» est une note d analyse sur une question importante ayant trait aux enjeux actuels de l économie nationale, aux problèmes liés aux politiques économiques, aux

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

ACCORD DE LIBRE ECHANGE ENTRE LE MAROC ET LES ETATS- UNIS D AMERIQUE

ACCORD DE LIBRE ECHANGE ENTRE LE MAROC ET LES ETATS- UNIS D AMERIQUE ACCORD DE LIBRE ECHANGE ENTRE LE MAROC ET LES ETATS- UNIS D AMERIQUE M. EL AZIZI ABDOU Chef du Service Amériques Direction du Trésor et des Finances Extérieures MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

Plus en détail

COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES

COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES Juin 2015 SOMMAIRE 1. Précisions sur la cotation Banque de France et les statistiques présentées... 4 2. Statistiques 2015... 6 2.1. Discrimination

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique BEPS ACTION 10: PROJET DE RAPPORT RELATIF AUX PRIX DE TRANSFERT PRATIQUES DANS LES TRANSACTIONS TRANSFRONTALIERES PORTANT SUR DES PRODUITS DE BASE 6 décembre 2014 6 février 2015 PROJET

Plus en détail

Résultats semestriels 1 er semestre 2012 Mardi 24 juillet 2012. Abdeslam AHIZOUNE Président du Directoire

Résultats semestriels 1 er semestre 2012 Mardi 24 juillet 2012. Abdeslam AHIZOUNE Président du Directoire Résultats semestriels 1 er semestre 2012 Mardi 24 juillet 2012 Abdeslam AHIZOUNE Président du Directoire 1 Contexte économique - Maroc Révision des perspectives de croissance PIB (En milliards MAD) Source

Plus en détail

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015.

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. CONTEXTE Le Programme des RCE-E a été établi en 2008, dans

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

Tableau de Bord Mobile

Tableau de Bord Mobile Instance Nationale des Télécommunications Tableau de Bord Mobile Suivi des principaux indicateurs du marché de la téléphonie mobile en Tunisie Sommaire 1. Parc global......... 2 2. Taux de pénétration......

Plus en détail

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013)

REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) REPUBLIQUE GABONAISE UNION-TRAVAIL-JUSTICE ANNEXE SUR LA STRATEGIE D ENDETTEMENT DE L ETAT (2011-2013) ACCOMPAGNANT LE PROJET DE LOI DE FINANCES DE L ANNEE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION... 1 I. LA SITUATION

Plus en détail

PROPOSITIONS DE LA CGEM POUR LE PROJET DE LOI DE FINANCES 2016

PROPOSITIONS DE LA CGEM POUR LE PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 PROPOSITIONS DE LA CGEM POUR LE PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 1 NOS SOURCES Le Discours Royal du 20 août 2014 «l économie marocaine a enregistré un retard significatif en la matière, en raison de l éparpillement

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

Synthèse. Cadre juridique et objectifs. Méthodologie de l analyse tarifaire

Synthèse. Cadre juridique et objectifs. Méthodologie de l analyse tarifaire 1 Synthèse Cadre juridique et objectifs L article L. 337-5 du code de l énergie dispose que les tarifs réglementés de vente d électricité sont définis «en fonction de catégories fondées sur les caractéristiques

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Avis n 2013-1150 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 10 septembre 2013 relatif à une modification du catalogue des prestations du service universel postal

Plus en détail

Projet de programme. Baccalauréats professionnels du secteur industriel. Consultation des enseignants. Économie - gestion.

Projet de programme. Baccalauréats professionnels du secteur industriel. Consultation des enseignants. Économie - gestion. Baccalauréats professionnels du secteur industriel Consultation des enseignants Projet de programme Économie - gestion Avril 2008 eduscol.education.fr/ - D0048 Rénovation du programme d Économie - Gestion

Plus en détail

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D

Cahier des charges. pour la réalisation d une étude. Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Cahier des charges pour la réalisation d une étude Articulation des programmations nationale et communautaire en faveur de la R&D Sommaire Sommaire...2 Article 1 Objet du marché...3 Article 2 Contexte...3

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental

La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental PRESENTATION La «Caisse des anciens membres du Conseil économique et social, de leurs veuves et orphelins mineurs»,

Plus en détail

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes.

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes. Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne, toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL à l'appui de l arrêté d acceptation du barème cantonal de facturation pour l accueil en crèche et garderie (du 4 novembre 2002) AU CONSEIL GENERAL

Plus en détail

Dette et portrait financier

Dette et portrait financier L ENDETTEMENT L administration municipale a principalement recours à l emprunt à long terme pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est grandement influencé par

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2011. Mercredi 4 mai 2011

Résultats du premier trimestre 2011. Mercredi 4 mai 2011 Résultats du premier trimestre 2011 Mercredi 4 mai 2011 1 Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de Boursorama.

Plus en détail

50 e CONSEIL DIRECTEUR 62 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL

50 e CONSEIL DIRECTEUR 62 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 5 e CONSEIL DIRECTEUR 62 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL Washington, D.C., É-U, du 27 septembre au 1 er octobre 21 Point 5.3 de l ordre

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

Renforcer la protection des consommateurs dans les grands secteurs de la vie courante Les Télécommunications

Renforcer la protection des consommateurs dans les grands secteurs de la vie courante Les Télécommunications Renforcer la protection des consommateurs dans les grands secteurs de la vie courante Les Télécommunications Mesure n 1 : permettre au consommateur de déverrouiller son téléphone portable au bout de 3

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche

Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche Communiqué de presse 28 août 2014 Résultats du premier semestre 2014 en ligne avec le plan de marche Solide dynamique commerciale : croissance à deux chiffres des indicateurs des revenus futurs des activités

Plus en détail