Centre d affaires, Bd. Ar-Riad, Hay Riad. BP: Rabat Téléphone : (212) Télécopie : (212) w w w.a n r t.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centre d affaires, Bd. Ar-Riad, Hay Riad. BP: 2939. Rabat 10.100 Téléphone : (212) 5 37 71 84 00 Télécopie : (212) 5 37 20 38 62 w w w.a n r t."

Transcription

1 DECISION ANRT/DG/N 08/11 DU 1 er DECEMBRE 2011 RELATIVE A LA REVISION DE L ENCADREMENT PLURIANNUEL DES TARIFS DE TERMINAISON DU TRAFIC D INTERCONNEXION DANS LES RESEAUX FIXES ET MOBILES DES OPERATEURS ITISSALAT AL-MAGHRIB (IAM), MÉDI TELECOM ET WANA CORPORATE POUR LA PÉRIODE

2 Le Directeur Général de l Agence nationale de réglementation des télécommunications, Vu la loi n relative à la poste et aux télécommunications, promulguée par le dahir n du 2 rabii II 1418 (7 août 1997), telle qu elle a été modifiée et complétée ; Vu le décret n du 27 chaoual 1418 (25 février 1998) portant application des dispositions de la loi n relative à la poste et aux télécommunications en ce qui concerne l Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications ; Vu le décret n du 27 chaoual 1418 (25 février 1998) relatif à l'interconnexion des réseaux de télécommunications, tel qu il a été modifié et complété par le décret n du 6 joumada II 1426 (13 juillet 2005) ; Vu les cahiers des charges des opérateurs IAM, Médi Telecom et WANA CORPORATE ; Vu la décision du Comité de Gestion de l ANRT n 02/10 du 27 avril 2010 relative à la fixation des tarifs de terminaison du trafic d interconnexion dans les réseaux fixes et mobiles des exploitants ITISSALAT AL-MAGHRIB (IAM), Médi Telecom et WANA CORPORATE Corporate pour la période ; Vu la décision ANRT/DG/N 05/10 du 11 août 2010 portant adoption des lignes directrices encadrant l examen par l ANRT des offres tarifaires des exploitants de réseaux publics de télécommunications ; Vu l étude réalisée par l ANRT pour l évaluation de l impact de l encadrement pluriannuel, objet de la décision n 02/10 susvisée, sur la dynamique des marchés ; Vu les concertations engagées avec les opérateurs IAM, Médi Telecom et WANA CORPORATE ; Vu la lettre d information transmise au Président et aux membres du Comité de Gestion de l ANRT en date du 28 novembre 2011 relative à la révision de l encadrement pluriannuel des tarifs d interconnexion pour la période ; 1 Sur la Forme En préconisant une baisse des tarifs d interconnexion fixe et mobile à partir de 2010 dans le cadre d une asymétrie tarifaire, la note d orientations générales pour le développement du secteur des télécommunications à l horizon 2013 avait prévu que dès fin 2011, une évaluation de l impact des baisses des tarifs de terminaison «sera menée et il sera procédé, le cas échéant, aux améliorations rendues nécessaires». En vertu de la décision du Comité de Gestion de l ANRT n 02/10 susvisée, l ANRT a été chargée de mener au cours du 2 ème semestre de l année 2011 une analyse de la situation des marchés considérés afin d évaluer les résultats et notamment l impact de la mise en œuvre de l encadrement tarifaire sur la dynamique desdits marchés et que sur la base des résultats de cette analyse, l ANRT pourra, après concertation avec les opérateurs et information du Comité de Gestion, procéder en le motivant à un réajustement du plan tarifaire objet de ladite décision. 2

3 2 Sur le Fond Considérant les résultats de l étude menée par l ANRT pour l analyse et l évaluation de l impact de l encadrement pluriannuel des tarifs d interconnexion (niveau de baisse, asymétrie et date de convergence) en vigueur au regard des objectifs fixés par la décision n 02/10 susvisée notamment en ce qui concerne : les baisses significatives des tarifs de détail ; l intensification de la concurrence ; l augmentation de l usage ; l amélioration du volume du trafic externe (Off net) des opérateurs. Notant que l analyse de la situation des marchés considérés portait sur la comparaison entre la situation antérieure au 1 er juillet 2010 (Veille de l entrée en vigueur du Price cap susvisé) et la situation au 30 juin 2011, afin d évaluer l impact de la mise en œuvre de l encadrement tarifaire sur la dynamique desdits marchés. a- En ce qui concerne la situation du marché au 30 juin 2011 Le marché marocain a évolué de manière significative depuis mi 2010, notamment sur le segment du Mobile Cette évolution a été le résultat de la baisse des tarifs de terminaison, de l introduction de la concurrence et de la publication des lignes directrices pour l examen des tarifs de détail. A partir de la mi-2010, les principaux indicateurs du marché, en particulier mobile, montrent une évolution très forte des parcs et des usages, ainsi qu une baisse des niveaux des prix mesurés par l ARPM (revenu moyen par minute) : Le taux de croissance du parc mobile est passé d un rythme annuel de 14% à 24% depuis mi-2010, enregistrant plus de 34 millions de lignes au 30 juin 2011, soit un taux de pénétration d environ 110% ; Les usages mobiles moyens ont connu une évolution importante de l ordre de 42% depuis mi-2010 (contre une baisse annuelle de 13% durant la période 2008-mi 2010), pour atteindre un usage moyen de 54 minutes par mois et par ligne. Les volumes globaux de trafic mobile Voix acheminées par les opérateurs ont cru de 80% depuis mi-2010, après une période de relative stagnation depuis 2008 ; Le marché mobile possède un niveau important d élasticité, et donc une grande sensibilité au prix, qui témoigne de l importance des «réserves d usage» non consommées, du fait notamment des niveaux de prix; La baisse des prix ainsi que l accroissement consécutif des volumes ont conduit à une forte baisse de l ARPM mobile (qui est passé de 1,14 à 0,77 DH par minute entre le second semestre 2010 et le premier semestre 2011, soit une baisse de 33%). Quant à l ARPM Fixe, il a connu une baisse de l ordre de 14% entre mi 2010 et mi 2011 ; L alignement des prix du prépayé mobile on net et off net pour les opérateurs désignés comme exerçant une influence significative, suite à l adoption des lignes directrices pour l examen des tarifs de détail et la baisse de la terminaison d appel ont contribué à : 3

4 o L augmentation significative du volume du trafic mobile off net de 71% entre fin juin 2010 et fin juin 2011 (contre seulement 29% entre 2008 et mi 2010) ; o La baisse des écarts tarifaires entre les tarifs on net et les tarifs off net, notamment sur le post payé ; o La croissance des usages grâce à la diversité d offres permanentes et temporaires et en particulier grâce à la pérennisation des offres double et triple recharges pour le prépayé mobile, l offre gratuite du numéro illimité et la généralisation des autres gratuités aux appels off net. Malgré les fortes tendances de développement des marchés depuis mi-2010, les niveaux des indicateurs et résultats atteints peuvent être d avantage améliorés Bien que les marchés ont globalement réagi de façon positive notamment aux baisses des terminaisons d appel et à l interdiction de la différenciation tarifaire on net/ off net, il apparait aujourd hui que l impact des évolutions constatées reste encore insuffisant, et ce, au regard des éléments décrits ci-après : Un niveau important du volume du trafic on net: Le taux de croissance du trafic on net, quasiment stable entre 2008 et 2010, a presque doublé entre mi 2010 et mi La part importante du trafic on net, montre la persistance d une part importante des effets de clubs. Cette situation a favorisé la création des écarts importants entre les ARPM On net et Off net. La comparaison des tarifs de terminaison, des usages et des prix avec des pays comparables fait apparaitre une position mitigée du Maroc sur le plan international : o Les indicateurs du marché marocain ont fait l objet de comparaison avec ceux de pays voisins (région MENA) et européens. Ces comparaisons font apparaitre trois conclusions : Des usages faibles par rapport à ceux des pays du benchmark ; Des prix qui ne situent pas le Maroc parmi les pays comparables les moins chers ; Des tarifs de terminaison d appel encore élevés. Les marchés de la Voix fixe et du SMS ont peu évolué : Sur le marché de la Voix fixe, les indicateurs constatés ne montrent pas les mêmes progressions que pour le marché mobile. Ainsi, l étude susvisée de l ANRT a relevé les constats suivants : o Une régression du fixe depuis mi-2010, tant au niveau des parcs que des volumes de trafic, et ce, après une période de hausse entre 2008 et mi-2010 ; o Une baisse continue des usages; 4

5 o Une structuration particulière du marché et des acteurs (valeur, parts de marchés). Quant au marché SMS, celui-ci ne s est pas développé de façon significative, bien qu il recèle un potentiel de développement significatif. b- S agissant des concertations engagées avec les opérateurs En préparation à la révision de l encadrement pluriannuel , l ANRT a transmis, en date du 31 octobre 2011, un courrier aux opérateurs IAM, Médi Telecom et WANA CORPORATE, dans lequel l Agence a présenté une synthèse de l étude qu elle a réalisée en octobre 2011 pour l évaluation de l impact de la mise en œuvre dudit encadrement tarifaire sur la dynamique des marchés. Dans le même courrier, l ANRT a demandé aux opérateurs concernés de lui communiquer leurs commentaires quant aux actions proposées par l Agence pour accélérer la compétitivité du marché, en vue d améliorer d avantage les niveaux de prix et des usages et ce, conformément aux objectifs définis par la note d orientations générales susvisée. Les propositions de l ANRT ont porté sur : La généralisation, à l ensemble des opérateurs, de l obligation de nondiscrimination tarifaire pour les appels mobiles prépayés; La revue des standards de coûts dans les tests de ciseau tarifaire ; La revue des profils de trafic servant pour l examen des offres de détail. En réponse, les trois opérateurs précités ont notifié à l Agence, durant la période allant du 15 au 21 novembre 2011, leurs commentaires relatifs aux propositions de l ANRT et dont, les principaux aspects sont présentés ci-après : - Commentaires d IAM : IAM a avancé que les asymétries tarifaires prévues pour les terminaisons Mobile n ont pas été révisées par l ANRT, en dépit, de l évolution des parts de marché des acteurs présents sur ce marché, en particulier ceux du dernier entrant WANA CORPORATE. IAM a estimé qu il convient de prendre en compte les évolutions rapides des positions concurrentielles des acteurs sur le marché mobile en alignant l ensemble des terminaisons d appel dès le 1 er janvier 2012, en particulier celles de WANA CORPORATE et de Médi Telecom. S agissant du Fixe, IAM a demandé de maintenir l encadrement tarifaire en vigueur, et ce, en raison de la baisse du chiffre d affaires Fixe, du niveau du solde net d interconnexion déficitaire afférent à cette activité et enfin des coûts engagés par IAM pour fournir la prestation de terminaison d appels dans son réseau Fixe. 5

6 - Commentaires de Médi Telecom En ce qui concerne les tarifs de terminaison Mobile et Fixe, Médi Telecom s est dit favorable à l accélération de la baisse des tarifs, en maintenant le même niveau d asymétrie entre IAM et Médi Telecom et en supprimant celui existant entre Médi Telecom et WANA CORPORATE. Médi Telecom a estimé que la baisse de la terminaison fixe doit être beaucoup plus importante que celle des tarifs de terminaison dans les réseaux Mobile. S agissant de la révision des lignes directrices pour l examen des offres de détail, Médi Telecom a considéré que le principe de non discrimination On Net / Off Net doit être appliqué à toutes les offres voix prépayé fixe et mobile. - Commentaires de WANA CORPORATE WANA CORPORATE a demandé l application d un tarif unique Peak/off-Peak pour les différentes terminaisons d appel, afin de permettre d une part, la simplification des tarifs de détail pour les usagers et l émergence d offres innovantes, et d autre part de rémunérer l utilisation des réseaux au juste coût. S agissant de la généralisation, à compter du 1 er janvier 2012, à l ensemble des opérateurs de l obligation de non-discrimination tarifaire pour le mobile prépayé, WANA CORPORATE a demandé de continuer à permettre aux opérateurs non puissants de commercialiser la discrimination tarifaire on net off net sur certaines offres mobiles prépayées. Concernant la revue des profils de trafic servant pour l examen des offres de détail, et notamment sur le segment des entreprises, WANA CORPORATE a réclamé la séparation des analyses en fonction de la nature et statut de l abonné : Enterprise ou Particulier. WANA CORPORATE a estimé qu il est essentiel de prévoir la possibilité pour l ANRT de revoir l encadrement pluriannuel des tarifs d interconnexion fin 2012 pour tenir compte de l évolution des différents marchés. c- Conclusions de l ANRT Sur les baisses additionnelles des tarifs d interconnexion Voix et SMS à compter du 1 er janvier Au sujet de l accélération de la convergence des tarifs d interconnexion mobile, l ANRT considère que l instauration de l asymétrie tarifaire a contribué à la dynamique et à la concurrentiabilité du marché en permettant aux opérateurs challengers de proposer des offres compétitives. L impact concurrentiel de cette baisse additionnelle avec le maintien des taux d asymétrie actuelles, a été analysé notamment au regard du niveau des espaces économiques existants entre le prix moyen du off net et la terminaison d appel. La répercussion de ces mesures devrait conduire à plus de compétitivité engendrant une augmentation des usages et une baisse des niveaux des prix de détail. 6

7 S agissant du marché fixe, l ANRT précise que : Les baisses additionnelles retenues pour la terminaison Fixe sont conformes aux niveaux de coûts issus des rapports d audits réglementaires et aux niveaux de terminaison Fixe observés au niveau international pour des pays comparables au Maroc ; La baisse de la terminaison d appel fixe, comme pour le mobile, peut inciter les opérateurs à développer d avantage les offres d abondance off net ; Ces offres d abondance peuvent contribuer à la redynamisation du marché du fixe, notamment en ce qui concerne le développement des usages. Dans certains pays retenus pour le benchmark, les opérateurs ont mis sur le marché des offres fixes incluant l illimité vers les mobiles, ce qui a conduit à une forte inflexion dans les tendances sur le trafic fixe vers mobile et sur le trafic fixe dans son ensemble ; La baisse des tarifs de terminaison d appel Fixe impacte également le marché de gros : en effet, si une baisse de ces tarifs peut conduire à une baisse des revenus des opérateurs sur le marché de gros, lesdites baisses devraient être, par contre, compensées par la croissance des volumes de trafic off net. Pour ce qui est de l application d un tarif unique Peak/off-Peak des différentes terminaisons d appel, l ANRT mènera, au cours du premier semestre 2012, une étude approfondie sur ce sujet. A la lumière des résultats de ladite étude, l ANRT décidera de l opportunité de retenir une telle approche. Concernant la terminaison d appel SMS, les analyses effectuées par l Agence ont montré que le niveau actuel des tarifs d interconnexion SMS (0,17 DH/SMS), et en particulier l absence d offres d abondance, ont constituée des freins au développement de ce marché. A cet égard, les expériences internationales démontrent qu une baisse importante de la terminaison d appel SMS peut entraîner des évolutions fortes des offres de détail (avec de nombreuses offres illimitées), et partant, une croissance significative des usages. Par ailleurs, la révision envisagée de la terminaison SMS s appuie sur les données de coûts issus des audits réglementaires ainsi que sur les offres de détail actuelles et la nécessité de maintenir un espace économique raisonnable entre le tarif de la terminaison d appel SMS et le revenu moyen par SMS. Sur la révision des lignes directrices pour l examen par l ANRT des offres de détail En parallèle aux baisses susvisées des tarifs d interconnexion Voix et SMS, l ANRT procédera à la révision de certaines dispositions des lignes directrices objet de sa décision ANRT/DG/N 05/10 susvisée. Les principales modifications envisagées par l ANRT, qui entreront en vigueur à partir du 1 er janvier 2012, concernent les aspects suivants : 7

8 La généralisation, à l ensemble des opérateurs, de l obligation de nondiscrimination tarifaire L ANRT considère que pour améliorer les effets de l obligation de non-discrimination tarifaire on net off net pour les appels mobiles prépayés, imposée jusqu à présent uniquement aux opérateurs exerçant une influence significative, et au regard de l évolution importante qu a connu le marché du mobile prépayé durant les douze derniers mois, il convient de procéder, à la généralisation de ladite obligation, à l ensemble des opérateurs, et ce, à partir du 1 er janvier Cette mesure permettra de réduire davantage le niveau du taux d internalisation du trafic et de favoriser le décloisonnement des réseaux et la baisse des prix. Par ailleurs et concernant la demande d appliquer cette obligation de non-discrimination tarifaire au offres voix prépayé fixe, l ANRT considère que cette mesure n est pas appropriée pour l instant et ce, au regard de la situation globale du marché du Fixe. La revue des standards de coût dans les tests de ciseau tarifaire En prenant en considération la demande des opérateurs, l ANRT procédera à une révision des coûts de référence servant pour l examen des offres de détail des opérateurs en tenant compte des niveaux réels des coûts des opérateurs, tels que constatés notamment à travers les audits réglementaires. La revue des profils de trafic servant pour l examen des offres de détail Se basant sur les données réelles du trafic communiquées à l ANRT par les opérateurs et en vue de favoriser une meilleure compétitivité au niveau des offres de détail, l ANRT procédera à une révision des profils de trafic servant pour l examen des offres de détail des opérateurs. A cet effet, et par rapport à la demande consistant en la séparation des analyses du profil de trafic sur la base du statut de l abonné (Entreprises-Particuliers), l ANRT rappelle que conformément à la réglementation en vigueur, les marchés pertinents sur lesquels les opérateurs sont désignés actuellement comme exerçant une influence significative, ne font pas de segmentation du marché en marché Particuliers et marché Entreprises. Sur la possibilité de révision de l encadrement pluriannuel des tarifs d interconnexion fin 2012 L ANRT mènera au cours du 2 ème semestre de l année 2012 une analyse de la situation des marchés considérés afin d évaluer les résultats notamment l impact de la mise en œuvre de cette révision de l encadrement tarifaire susvisé sur la dynamique desdits marchés.. Décide : Article 1 : les tarifs de terminaison voix dans les réseaux mobiles et fixes des opérateurs IAM, Médi Telecom et WANA CORPORATE pour la période sont fixés comme suit : 8

9 01/01/2012au 01/07/2012 au 01/01/2013 au En Dirhams hors taxes par 30/06/ /12/ /12/2013 minute en heure pleine* Mobile IAM 0,3924 0,2755 0,2022 Mobile de Médi Telecom 0,4520 0,3052 0,2022 Mobile de WANA CORPORATE 0,5536 0,3378 0,2022 Fixe avec Mobilité restreinte (MR) de WANA CORPORATE 0,2277 0,1798 0,1516 Fixe IAM Local 0,0740 0,0591 0,0471 Fixe IAM Simple Transit 0,1645 0,1258 0,0961 Fixe IAM Double Transit 0,2411 0,1894 0,1478 Fixe Médi Telecom 0,1617 0,1252 0,0966 Fixe sans MR de WANA CORPORATE 0,1617 0,1252 0,0966 * : entre 08 et 20H, le tarif réduit (de 20 à 08H, samedi et dimanche et jours fériés) étant égal à la moitié du tarif heure pleine. Article 2 : les tarifs de terminaison SMS dans les réseaux mobiles des opérateurs IAM, Médi Telecom et WANA CORPORATE pour la période sont fixés comme suit Du 1 er janvier au 31 décembre 2012 Du 1 er janvier au 31 décembre 2013 Tarif de terminaison SMS en Dirhams hors taxes par message Article 3 : L ANRT mènera au cours du 2 ème semestre de l année 2012 une analyse de la situation des marchés considérés afin d évaluer les résultats et l impact de la mise en œuvre de cette révision de l encadrement tarifaire sur la dynamique desdits marchés. Sur la base desdits résultats, l ANRT pourra, après concertation avec les opérateurs et information de son Comité de Gestion, procéder, en le motivant, à un réajustement du plan tarifaire objet de la présente décision. Article 4 : Le Directeur Central de la Concurrence et du Suivi des Opérateurs et le Directeur Responsable de la Mission Réglementation sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution de la présente décision qui est notifiée aux opérateurs Itissalat AL-Maghrib, Médi Telecom et WANA CORPORATE. 9

OFFRE TECHNIQUE ET TARIFAIRE D INTERCONNEXION AU RESEAU MOBILE D IAM ANNEE 2012

OFFRE TECHNIQUE ET TARIFAIRE D INTERCONNEXION AU RESEAU MOBILE D IAM ANNEE 2012 OFFRE TECHNIQUE ET TARIFAIRE D INTERCONNEXION AU RESEAU MOBILE D IAM ANNEE 2012 PREAMBULE La présente offre est publiée par Itissalat Al Maghrib (IAM) conformément aux dispositions : 1- du décret n 2-97-1025

Plus en détail

1 Commentaires relatifs aux principes généraux...4. 2 Commentaires particuliers...6

1 Commentaires relatifs aux principes généraux...4. 2 Commentaires particuliers...6 Contribution de Bouygues Telecom sur le projet de décision de l ARCEP relatif à la comptabilisation des coûts et la séparation comptable des opérateurs mobiles 28/11/05 1 / 7 1 Commentaires relatifs aux

Plus en détail

I- Les télécommunications dans le monde :

I- Les télécommunications dans le monde : I- Les télécommunications dans le monde : A- Aperçue historique : Sur la période 1990-2001, le dynamisme de la téléphonie mobile conjuguée au développement d Internet ont constitué un tournant dans l évolution

Plus en détail

OFFRE TECHNIQUE ET TARIFAIRE D INTERCONNEXION AU RESEAU MOBILE D IAM ANNEE 2015

OFFRE TECHNIQUE ET TARIFAIRE D INTERCONNEXION AU RESEAU MOBILE D IAM ANNEE 2015 OFFRE TECHNIQUE ET TARIFAIRE D INTERCONNEXION AU RESEAU MOBILE D IAM ANNEE 2015 PREAMBULE La présente offre est publiée par Itissalat Al Maghrib (IAM) conformément aux dispositions : 1- du décret n 2-97-1025

Plus en détail

Du 22 au 26 Juin 2015 Tunis (Tunisie)

Du 22 au 26 Juin 2015 Tunis (Tunisie) FORMATION SUR LA «REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS ET CONTROLE TARIFAIRE POUR LES OPERATEURS ET REGULATEURS DE TELECOMMUNICATION Du 22 au 26 Juin 2015 Tunis (Tunisie) REGULATION DES TELECOMMUNICATIONS

Plus en détail

PARTI PRIS Notes d analyse

PARTI PRIS Notes d analyse PARTI PRIS Notes d analyse (i) «Parti pris» est une note d analyse sur une question importante ayant trait aux enjeux actuels de l économie nationale, aux problèmes liés aux politiques économiques, aux

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 10-A-12 du 9 juin 2010 relatif à une demande d avis de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en application de l article L. 37-1 du code des

Plus en détail

PRÉ ÉTUDE DE FAISABILITÉ POUR LE

PRÉ ÉTUDE DE FAISABILITÉ POUR LE Commission de l Union Africaine PRÉ ÉTUDE DE FAISABILITÉ POUR LE DÉVELOPPEMENT D UN PROGRAMME POUR LAMISEENPLACEDETARIFSDEROAMING ABORDABLES EN AFRIQUE Synthèse Juin 2011 Plan 1 Introduction 2 Evolution

Plus en détail

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE 8 janvier 2015 Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE Année 2013 Résultats définitifs 2 Sommaire 1 Le marché final des communications électroniques...

Plus en détail

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010

groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 groupe Sonatel résultats 1 er semestre 2010 août 2010 1 sommaire 1 faits marquants 2 résultats opérationnels 3 résultats financiers 4 perspectives 5 annexes 2 1 faits marquants 3 1 faits marquants S1 2010

Plus en détail

Analyse des marchés de gros de la terminaison d appel vocal mobile

Analyse des marchés de gros de la terminaison d appel vocal mobile Juin 2010 Analyse des marchés de gros de la terminaison d appel vocal mobile Document transmis à l Autorité de la concurrence suite à la consultation publique menée du 23 avril au 24 mai 2010 Autorité

Plus en détail

RAPPORT DU 1 ER SEMESTRE 2011

RAPPORT DU 1 ER SEMESTRE 2011 RAPPORT DU 1 ER SEMESTRE 2011 SOMMAIRE FAITS MARQUANTS... 4 CHIFFRES CLES... 5 1 ATTESTATIONS... 8 1.1 RESPONSABLE DU RAPPORT SEMESTRIEL... 8 1.2 ATTESTATION DU RAPPORT SEMESTRIEL... 8 1.3 RESPONSABLES

Plus en détail

Consultation publique menée du 28 mai au 28 juin 2013. Mai 2013. Autorité de régulation des communications électroniques et des postes

Consultation publique menée du 28 mai au 28 juin 2013. Mai 2013. Autorité de régulation des communications électroniques et des postes Mai 2013 Analyse des marchés de gros de la terminaison d appel vocal fixe, vocal mobile et SMS des opérateurs en métropole et outremer pour la période 2014-2016 Consultation publique menée du 28 mai au

Plus en détail

Bilan des cycles de régulation des terminaisons d appels vocal fixe, vocal mobile et SMS en métropole et outre-mer, et perspectives de régulation

Bilan des cycles de régulation des terminaisons d appels vocal fixe, vocal mobile et SMS en métropole et outre-mer, et perspectives de régulation Mai 2013 Bilan des cycles de régulation des terminaisons d appels vocal fixe, vocal mobile et SMS en métropole et outre-mer, et perspectives de régulation 28 mai 2013 ISSN : 2258-3106 1 Contenu 1 REGULATION

Plus en détail

Chapitre 4. Recouvrement des créances fiscales. Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale)

Chapitre 4. Recouvrement des créances fiscales. Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale) Chapitre 4 Recouvrement des créances fiscales Entité vérifiée : Revenu Québec (Centre de perception fiscale) Mise en contexte Créances fiscales : 7,6 G$ au 31 mars 2011 Somme avant ajustements pour tenir

Plus en détail

Evolution des prix des services mobiles en France

Evolution des prix des services mobiles en France 28 mai 2014 Evolution des prix des services mobiles en France Résultats pour l année 2013 ISSN : 2258-3106 Sommaire SYNTHESE... 3 I. ELEMENTS DE METHODE... 5 I.1 MODELISATION DES COMPORTEMENTS DE CONSOMMATION...5

Plus en détail

DECISION n 84 / SP/PC/ARPT/2014 du 29/06/2014.

DECISION n 84 / SP/PC/ARPT/2014 du 29/06/2014. DECISION n 84 / SP/PC/ARPT/2014 du 29/06/2014. PORTANT DEFINITION DE L ABONNE ACTIF AUX SERVICES PREPAYES DE LA TELEPHONIE MOBILE Le Conseil de l Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications

Plus en détail

Tableau de Bord Mobile

Tableau de Bord Mobile Instance Nationale des Télécommunications Tableau de Bord Mobile Suivi des principaux indicateurs du marché de la téléphonie mobile en Tunisie Sommaire 1. Parc global......... 2 2. Taux de pénétration......

Plus en détail

CONSEIL DE LA CONCURRENCE

CONSEIL DE LA CONCURRENCE ROYAUME DU MAROC ----- PREMIER MINISTRE ----- CONSEIL DE LA CONCURRENCE REALISATION D UNE ETUDE SUR LA CONCURRENTIABILITE DU SECTEUR DE LA TELEPHONIE MOBILE Rapport de synthèse Version mai 2011 Etude de

Plus en détail

Régulation tarifaire des offres promotionnelles des opérateurs mobiles (et encadrement des promotions)

Régulation tarifaire des offres promotionnelles des opérateurs mobiles (et encadrement des promotions) Régulation tarifaire des offres promotionnelles des opérateurs mobiles (et encadrement des promotions) Réf : 2010-P09-MR-UIT-Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional

Plus en détail

(BO N 4181 DU 16.12. 1992) (BO N 4259 DU 15.6. 1994) (BO N 4482 DU 15.05. 1997) Dispositions générales. Article premier

(BO N 4181 DU 16.12. 1992) (BO N 4259 DU 15.6. 1994) (BO N 4482 DU 15.05. 1997) Dispositions générales. Article premier Loi n 13-89 relative au commerce extérieur promulguée par le dahir n 1-91-261 du 13 joumada I 1413 (9 novembre 1992), telle quelle a été modifiée et complétée par la loi n 37-93 promulguée par le dahir

Plus en détail

Bourse de Casablanca. Arrêtés ministériels d application relatifs aux Sociétés de Bourse

Bourse de Casablanca. Arrêtés ministériels d application relatifs aux Sociétés de Bourse Bourse de Casablanca Arrêtés ministériels d application relatifs aux Sociétés de Bourse SOMMAIRE ARRETE OU DECRET PAGE Arrêté du ministre des finances et des investissements n 2893-94 du 24 octobre 1994

Plus en détail

Simulations de l impact de politiques. économiques sur la pauvreté et les inégalités

Simulations de l impact de politiques. économiques sur la pauvreté et les inégalités Simulations de l impact de politiques économiques sur la pauvreté et les inégalités L analyse de l évolution des conditions de vie et des comportements des classes moyennes, à la lumière de l observation

Plus en détail

Réponse SFR à la consultation publique de l ERG sur le marché des services aux entreprises

Réponse SFR à la consultation publique de l ERG sur le marché des services aux entreprises Réponse SFR à la consultation publique de l ERG sur le marché des services aux entreprises Février 2010 SFR remercie l ERG de lui donner l opportunité de s exprimer sur un sujet aussi important que celui

Plus en détail

La commercialisation de l électricité

La commercialisation de l électricité N 33 La commercialisation de l électricité Un marché de la fourniture qui bénéficie de la baisse des prix de marché de gros Depuis l ouverture totale des marchés de l électricité en 2007, les tarifs réglementés,

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

PRESENTATION DE L OPT 17 mai 2013

PRESENTATION DE L OPT 17 mai 2013 Le 17 mai 2013, à 8h, au Château Royal Nouméa, Benjamin Bonnet, chef par intérim de l agence grands-comptes a ouvert la matinée avec pour ordre du jour : la présentation du bilan d activités 2012 et les

Plus en détail

Terminaison de trafic dans les réseaux mobiles

Terminaison de trafic dans les réseaux mobiles SEMINAIRE REGIONAL SUR LES COUTS ET TARIFS POUR LES PAYS MEMBRES DU GROUPE REGIONAL POUR L AFRIQUE (SG3RG-AFR) MAPUTO, MOZAMBIQUE, 4-6 MAI 2009 Terminaison de trafic dans les réseaux mobiles 1 Contacts:

Plus en détail

INTERNET AU MAROC BILAN & PERSPECTIVES

INTERNET AU MAROC BILAN & PERSPECTIVES INTERNET AU MAROC BILAN & PERSPECTIVES M. Hicham LAHJOMRI Directeur, Responsable de l Entité Prospective&Nouvelles Technologies 10/05/2011 Séminaire INET «L'avenir de l'internet : vers une nouvelle ère?»

Plus en détail

Les travaux de l ARCEP afin d améliorer les offres faites aux consommateurs de services de communications électroniques. FRATEL Jeudi 12 mai 2011

Les travaux de l ARCEP afin d améliorer les offres faites aux consommateurs de services de communications électroniques. FRATEL Jeudi 12 mai 2011 Les travaux de l ARCEP afin d améliorer les offres faites aux consommateurs de services de communications électroniques FRATEL Jeudi 12 mai 2011 Le panorama institutionnel en matière de protection des

Plus en détail

SOMMAIRE SOLUTIONS DE TELEPHONIE MOBILE SOLUTIONS DE TELEPHONIE FIXE. SOLUTIONS INTERNET - ADSL PRO - Hébergement de site web - Internet 3G +

SOMMAIRE SOLUTIONS DE TELEPHONIE MOBILE SOLUTIONS DE TELEPHONIE FIXE. SOLUTIONS INTERNET - ADSL PRO - Hébergement de site web - Internet 3G + SOMMAIRE SOLUTIONS DE TELEPHONIE MOBILE SOLUTIONS DE TELEPHONIE FIXE SOLUTIONS INTERNET - ADSL PRO - Hébergement de site web - Internet 3G + LES OFFRES TOUT-EN-UN - MT BOX Pro : la Triple Play pour les

Plus en détail

Vu le code des postes et télécommunications et notamment ses articles L. 34-8 et D. 99-11 à D. 99-22 ;

Vu le code des postes et télécommunications et notamment ses articles L. 34-8 et D. 99-11 à D. 99-22 ; Décision n 03-1231 de l Autorité de régulation des télécommunications en date du 13 novembre 2003 approuvant l offre technique et tarifaire d interconnexion de France Télécom pour les exploitants de réseaux

Plus en détail

Le mobile en masse: L éveil du marché marocain

Le mobile en masse: L éveil du marché marocain Le mobile en masse: L éveil du marché marocain Enjeux et perspectives de la libéralisation Casablanca, le 24 février 2005 Lara Srivastava Note: Unité des Stratégies et Politiques Union Internationale des

Plus en détail

* * * Loi n 07-08 portant transformation de Barid Al-Maghrib en société anonyme

* * * Loi n 07-08 portant transformation de Barid Al-Maghrib en société anonyme Dahir n 1-10-09 du 26 safar 1431 portant promulgation de la loi n 07-08 portant transformation de Barid Al-Maghrib en société anonyme. (B.O. n 5822 du 18 mars 2010). Vu la Constitution, notamment ses articles

Plus en détail

LEGAL FLASH I CASABLANCA

LEGAL FLASH I CASABLANCA LEGAL FLASH I CASABLANCA MESURES FISCALES DE LA LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2014 Février 2014 SOMMAIRE LES MESURES FISCALES CONSACRANT LA COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES MAROCAINES 2 MESURES VISANT À FAVORISER

Plus en détail

Notice d Information

Notice d Information ITISSALAT AL-MAGHRIB S.A. Notice d Information Relative au programme de rachat d actions en vue de régulariser le marché Proposé à l Assemblée Générale Ordinaire prévue le 30 avril 2015 Visa du Conseil

Plus en détail

La dématérialisation des procédures de marchés publics

La dématérialisation des procédures de marchés publics La dématérialisation des procédures de marchés publics Définition La dématérialisation des procédures de marchés publics consiste en l utilisation de la voie électronique pour les échanges d informations

Plus en détail

Consultation Nationale du projet de décision sur le Marché 16 «Terminaison d appel vocal sur les réseaux mobiles individuels»

Consultation Nationale du projet de décision sur le Marché 16 «Terminaison d appel vocal sur les réseaux mobiles individuels» Consultation Nationale du projet de décision sur le Marché 16 «Terminaison d appel vocal sur les réseaux mobiles individuels» Présentation au secteur le 7 février 2006 2 Contexte et objectif de la présentation

Plus en détail

LE DEGROUPAGE DE LA BOUCLE LOCALE Par Seyni Malan FATI Chef de Division Connectivité et Trafic

LE DEGROUPAGE DE LA BOUCLE LOCALE Par Seyni Malan FATI Chef de Division Connectivité et Trafic Un Peuple Un But Une Foi PRIMATURE LE DEGROUPAGE DE LA BOUCLE LOCALE Par Seyni Malan FATI Chef de Division Connectivité et Trafic Cotonou, 08 Mai 2012 Copyright CLM Février 2011 POURQUOI? Le dégroupage

Plus en détail

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France 31 mai 2012 Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Année 2011 Résultats provisoires ISSN : 2258-3106 2 Remarques générales 1. Publication L ARCEP publie un bilan de l

Plus en détail

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR)

Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays Membres du Groupe régional pour l Afrique (SG3RG-AFR) Enjeux et Réglementation de la VoIP Abossé AKUE-KPAKPO Telecom Manager Chair SG3RG-AFR +226

Plus en détail

L Autorité de la concurrence (commission permanente) ;

L Autorité de la concurrence (commission permanente) ; RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-D-05 du 13 juin 2014 relative à des pratiques mises en œuvre dans le secteur de la téléphonie mobile à destination de la clientèle résidentielle à La Réunion et à Mayotte

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 2014-0841 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 22 juillet 2014 sur les caractéristiques d'encadrement pluriannuel des tarifs des prestations

Plus en détail

ENTETE DE LA SOCIETE CONVENTION-TYPE RELATIVE A LA REALISATION DE LOGEMENTS SOCIAUX

ENTETE DE LA SOCIETE CONVENTION-TYPE RELATIVE A LA REALISATION DE LOGEMENTS SOCIAUX ENTETE DE LA SOCIETE CONVENTION-TYPE RELATIVE A LA REALISATION DE LOGEMENTS SOCIAUX F2vrier 2003 Convention établie dans le cadre de l article 19 de la loi de finances 1999-2000 tel qu il a été modifié

Plus en détail

Contrats à long terme

Contrats à long terme CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 99-10 Contrats à long terme 1. Définition et champ d'application des contrats à long terme 2. Constatation des produits et des charges. 3. Inventaire des produits

Plus en détail

Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes

Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes Format attendu des dossiers de demande de fréquences dans la bande 2,1 GHz dans les DOM, à Saint-Pierre et Miquelon, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et Mayotte en date du 1 er novembre 2007 Selon l article

Plus en détail

Renseignements sur la rémunération de 2011 et 2012 (conformément aux exigences de Bâle II Pilier 3)

Renseignements sur la rémunération de 2011 et 2012 (conformément aux exigences de Bâle II Pilier 3) Renseignements sur la rémunération de 2011 et 2012 (conformément aux exigences de Bâle II Pilier 3) La Banque Laurentienne a préparé la présente publication conformément aux exigences de Bâle II Pilier

Plus en détail

The Exchange: Strengtheningth Accountancy as Foundation for. MSME Sector Development and Job Creation. Les IFRS pour PME

The Exchange: Strengtheningth Accountancy as Foundation for. MSME Sector Development and Job Creation. Les IFRS pour PME The Exchange: Strengtheningth Accountancy as Foundation for MSME Sector Development and Job Creation Les IFRS pour PME Amman du 18 au 21 juin 2013 Fessal Kohen Expert Comptable du Maroc 1 Les IFRS pour

Plus en détail

Fiche statistique Services aux entreprises

Fiche statistique Services aux entreprises A l issue des collectes semestrielles des indicateurs du marché des communications électroniques, l Institut Luxembourgeois de Régulation (ILR) publie au mois d août 2015 une fiche statistique sur les

Plus en détail

Développement de l'afrique Subsaharienne. Quels rôles et Opportunités pour le Maroc? TANGER (Maroc) 24, 25, 26 AVRIL 2014

Développement de l'afrique Subsaharienne. Quels rôles et Opportunités pour le Maroc? TANGER (Maroc) 24, 25, 26 AVRIL 2014 Développement de l'afrique Subsaharienne. Quels rôles et Opportunités pour le Maroc? TANGER (Maroc) 24, 25, 26 AVRIL 2014 L accompagnement des IDE (Investissements Directs Etrangers) par les banques marocaines

Plus en détail

Vu le courrier en date du 04/08/2011, par lequel l INT a répondu aux interrogations de Tunisie Télécom soulevées par sa lettre du 26/07/2011,

Vu le courrier en date du 04/08/2011, par lequel l INT a répondu aux interrogations de Tunisie Télécom soulevées par sa lettre du 26/07/2011, Décision n 73 en date du 17/11/2011 portant établissement du format des états de synthèse à dégager par la comptabilité analytique des opérateurs de réseaux mobiles de télécommunications Vu la loi N 2001-1

Plus en détail

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009

Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Délibération Paris le 20 novembre 2009 Communication de la Commission de régulation de l énergie (CRE) sur le pic de prix de l électricité du 19 octobre 2009 Le prix de l électricité sur le marché spot

Plus en détail

Regional Development Forum 2008 Bridging the Standardization Gap in Developing Countries. Accra, Ghana, 26-28 May 2008

Regional Development Forum 2008 Bridging the Standardization Gap in Developing Countries. Accra, Ghana, 26-28 May 2008 Regional Development Forum 2008 Bridging the Standardization Gap in Developing Countries Scénario et Stratégie de migration vers les réseaux NGN-Sonatel USE CASE Modou SALL, Sonatel Union Contexte Sommaire

Plus en détail

SOMMAIRE SOLUTIONS DE TELEPHONIE MOBILE SOLUTIONS DE TELEPHONIE FIXE. SOLUTIONS INTERNET - ADSL PRO - Hébergement de site web - Internet Mobile

SOMMAIRE SOLUTIONS DE TELEPHONIE MOBILE SOLUTIONS DE TELEPHONIE FIXE. SOLUTIONS INTERNET - ADSL PRO - Hébergement de site web - Internet Mobile SOMMAIRE SOLUTIONS DE TELEPHONIE MOBILE SOLUTIONS DE TELEPHONIE FIXE SOLUTIONS INTERNET - ADSL PRO - Hébergement de site web - Internet Mobile LES OFFRES TOUT-EN-UN - MT BOX Pro : la Triple Play pour les

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Avis n 2013-1148 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 10 septembre 2013 sur le dossier tarifaire de La Poste du 31 juillet 2013 relatif à l évolution de

Plus en détail

Circulaire. développement des activités de l offshoring en l érigeant comme l un des principaux

Circulaire. développement des activités de l offshoring en l érigeant comme l un des principaux Circulaire Mise en oeuvre de l offre offshoring Maroc Rabat Le : 07 mai 2007 Monsieur le Ministre d Etat Mesdames et Messieurs les Ministres et Secrétaires d Etat, Messieurs les Directeurs Généraux de

Plus en détail

L'Instance Nationale des Télécommunications, après avoir pris compte des motifs suivants: A propos de l offre de dégroupage de la boucle locale :

L'Instance Nationale des Télécommunications, après avoir pris compte des motifs suivants: A propos de l offre de dégroupage de la boucle locale : Décision n 74 de l Instance Nationale des Télécommunications en date du 17 novembre 2014 portant approbation de la partie afférente au dégroupage total de la boucle locale de l offre technique et tarifaire

Plus en détail

Guide de partenariat avec les associations œuvrant dans le domaine de l intégration des immigrés au Maroc

Guide de partenariat avec les associations œuvrant dans le domaine de l intégration des immigrés au Maroc Guide de partenariat avec les associations œuvrant dans le domaine de l intégration des immigrés au Maroc -Mars 2015-1 Table des matières Introduction... 3 Domaines éligibles aux subventions du Ministère

Plus en détail

Observatoire des marchés des communications électroniques en France

Observatoire des marchés des communications électroniques en France 9 juillet 2015 Observatoire des marchés des communications électroniques en France 1 e trimestre 2015 - résultats définitifs ISSN : 2258-3106 2 3 Avertissement L ARCEP a réalisé, au cours de l année 2014,

Plus en détail

Note de présentation de la circulaire 07/05 relative aux conditions de réalisation des opérations à dénouement triangulaire

Note de présentation de la circulaire 07/05 relative aux conditions de réalisation des opérations à dénouement triangulaire Rabat, le 13 octobre 2005 Note de présentation de la circulaire 07/05 relative aux conditions de réalisation des opérations à dénouement triangulaire Cette nouvelle circulaire vise à encadrer une pratique

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TELECOMMUNICATIONS

INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TELECOMMUNICATIONS INSTITUT BELGE DES SERVICES POSTAUX ET DES TELECOMMUNICATIONS CONSULTATION PUBLIQUE PROJET DE DECISION DU CONSEIL DE L IBPT DU XXX CONCERNANT LA GESTION DES BLOCS DE NUMEROS CONTENANT DES NUMEROS PARTAGES

Plus en détail

FAI et aux agrégateurs de SMS ; l achat de SMS de bout en bout destiné aux light MVNO dans le cadre de leur contrat MVNO existant.

FAI et aux agrégateurs de SMS ; l achat de SMS de bout en bout destiné aux light MVNO dans le cadre de leur contrat MVNO existant. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 13-A-17 du 14 octobre 2013 relatif à une demande d avis de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes portant sur l analyse des marchés de gros

Plus en détail

Evolution des prix des services mobiles Marché résidentiel métropolitain

Evolution des prix des services mobiles Marché résidentiel métropolitain 28 mai 2015 Evolution des prix des services mobiles Marché résidentiel métropolitain Année 2014 ISSN : 2258-3106 Sommaire SYNTHESE... 3 I. ELEMENTS DE METHODE... 5 I.1 MODELISATION DES COMPORTEMENTS DE

Plus en détail

NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX AVANTAGES ACCORDES AUX PROMOTEURS IMMOBILIERS POUR LA REALISATION DES LOGEMENTS SOCIAUX

NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX AVANTAGES ACCORDES AUX PROMOTEURS IMMOBILIERS POUR LA REALISATION DES LOGEMENTS SOCIAUX NOM OU RAISON SOCIALE DU PROMOTEUR CONVENTION RELATIVE AUX AVANTAGES ACCORDES AUX PROMOTEURS IMMOBILIERS POUR LA REALISATION DES LOGEMENTS SOCIAUX CONVENTION établie dans le cadre des articles 92 (I- 28

Plus en détail

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ;

Vu le code des postes et télécommunications, et notamment son article L. 36 7 ; Avis n 01 165 de l'autorité de régulation des télécommunications en date du 9 février 2001 sur les décisions tarifaires n 2000396 et n 2001423 relatives au prix des communications à destination de certains

Plus en détail

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France 9 janvier 2014 Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Année 2012 Résultats définitifs 2 Remarques générales 1. Revenus des services fixes Le segment fixe se compose de

Plus en détail

Damane Assakane, 10 ans après...

Damane Assakane, 10 ans après... Royaume du Maroc Ministère de l Economie et des Finances Damane Assakane, 10 ans après... 14 octobre 2014 Hicham TALBY Chef du service du crédit immobilier et industriel DTFE /MEF Vice président du comité

Plus en détail

n 7 F é v r i e r 2 0 1 3 Note d information sur le Credit Bureau

n 7 F é v r i e r 2 0 1 3 Note d information sur le Credit Bureau n 7 F é v r i e r 2 0 1 3 Note d information sur le Credit Bureau n 7 F é v r i e r 2 0 1 3 Note d information sur le Credit Bureau Sommaire Le Credit Bureau I-Contexte et Objectifs 5 II-Cadre Légal et

Plus en détail

ACCES A LA BOUCLE LOCALE D IAM OFFRE DE REFERENCE

ACCES A LA BOUCLE LOCALE D IAM OFFRE DE REFERENCE ACCES A LA BOUCLE LOCALE D IAM OFFRE DE REFERENCE 2012 Table des matières 0 PREAMBULE... 5 1 DEFINITIONS... 7 2 ACCES PARTAGE A LA BOUCLE LOCALE DE MAROC TELECOM... 11 2.1 Description... 11 2.1.1 Généralités...

Plus en détail

La réforme de l administration fiscale au Cameroun

La réforme de l administration fiscale au Cameroun Conférence sur la mobilisation des recettes fiscales dans les pays en développement Washington, 17-19 avril 2011 La réforme de l administration fiscale au Cameroun Alfred Bagueka ASSOBO Introduction (02)

Plus en détail

Bulletin de La conjoncture économique Marocaine

Bulletin de La conjoncture économique Marocaine Bulletin de La conjoncture économique Marocaine 1- Indicateurs économiques et financiers 2- Conjoncture sectorielle 3- Faits marquants 3eme trimestre 2011 Contacts : Département Analyse & Corporate Loubna

Plus en détail

GOUVERNEMENT D ENTREPRISE Le Directoire

GOUVERNEMENT D ENTREPRISE Le Directoire GOUVERNEMENT D ENTREPRISE Le Directoire Président Abdeslam Ahizoune Président du Directoire Membres Larbi Guedira Directeur Général Services Laurent Mairot Directeur Général Administratif et Financier

Plus en détail

Tableau de Bord Fixe

Tableau de Bord Fixe Instance Nationale des Télécommunications Tableau de Bord Fixe Suivi des principaux indicateurs du marché de la téléphonie fixe en Tunisie Sommaire 1. Parc global......... 2 1.1. RTC........... 5 1.2.

Plus en détail

Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes

Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes Synthèse de la réunion portabilité des numéros fixes («PNF») en date du 6 septembre 2005 Introduction : La portabilité des numéros doit permettre à tout client qui le souhaite de changer d opérateur tout

Plus en détail

TARIFS PUBLICS VOIX ET INTERNET, PORTABILITE, LES FREINS AU DEVELOPPEMENT DES MARCHES DE DETAILS ET LES ENJEUX DE REGULATION

TARIFS PUBLICS VOIX ET INTERNET, PORTABILITE, LES FREINS AU DEVELOPPEMENT DES MARCHES DE DETAILS ET LES ENJEUX DE REGULATION TARIFS PUBLICS VOIX ET INTERNET, PORTABILITE, LES FREINS AU DEVELOPPEMENT DES MARCHES DE DETAILS ET LES ENJEUX DE REGULATION Marketing des opérateurs & Régulation FORMATION Durée : 4 jours PARIS Du 13

Plus en détail

Evolution des accords commerciaux entre opérateurs

Evolution des accords commerciaux entre opérateurs Séminaire sur les Coûts & Tarifs pour les pays Membres du Groupe TAF Niamey (NIGER), 23-25 avril 2001 Evolution des accords commerciaux entre opérateurs Didier Lacroix +33 1 45 23 92 92 Didier.Lacroix@intec-telecom-systems.com

Plus en détail

Un football professionnel toujours bénéficiaire 5

Un football professionnel toujours bénéficiaire 5 76 I LFP Un football professionnel toujours bénéficiaire 5 5.1 LA TRANSPARENCE FINANCIÈRE DU FOOTBALL FRANÇAIS 5.2 UN FOOTBALL PROFESSIONNEL BÉNÉFICIAIRE QUI INVESTIT DES RÉSULTATS FINANCIERS TOUJOURS

Plus en détail

Bureau du vérificateur général. V.4. Gestion des allocations automobiles

Bureau du vérificateur général. V.4. Gestion des allocations automobiles Bureau du vérificateur général V.4. Gestion des allocations automobiles TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...151 2. PORTÉE DE LA MISSION...152 3. S, RECOMMANDATIONS ET PLANS D ACTION...152 3.1. Respect

Plus en détail

Notice d Information

Notice d Information ITISSALAT AL-MAGHRIB S.A. Notice d Information Relative au programme de rachat d actions en vue de régulariser le marché Proposé à l Assemblée Générale Ordinaire prévue le 22 avril 2014 Visa du Conseil

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques

ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE. 2ème Bac Sciences Economiques Economie Générale et Statistique ECONOMIE GENERALE ET STATISTIQUE 2ème Bac Sciences Economiques Première partie: Les concepts économiques de base 3- Les agrégats de la comptabilité nationale 27/10/2014

Plus en détail

DEGROUPAGE PHYSIQUE BOUCLE LOCALE DE CUIVRE D ITISSALAT AL-MAGHRIB

DEGROUPAGE PHYSIQUE BOUCLE LOCALE DE CUIVRE D ITISSALAT AL-MAGHRIB DEGROUPAGE PHYSIQUE BOUCLE LOCALE DE CUIVRE D ITISSALAT AL-MAGHRIB 2015 Table des matières 0 PRÉAMBULE... 5 1 DÉFINITIONS... 7 2 ACCÈS PHYSIQUE PARTAGÉ À LA BOUCLE LOCALE DE MAROC TELECOM LIGNES EXISTANTES

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/31 Note commune N 22/ 2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/31 Note commune N 22/ 2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2011/35/09 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2011/31 Note commune N 22/ 2011 OBJET : Régime fiscal des sociétés

Plus en détail

NOTE CIRCULAIRE N 723 RELATIVE AU REMBOURSEMENT DU CREDIT DE TAXE CUMULE

NOTE CIRCULAIRE N 723 RELATIVE AU REMBOURSEMENT DU CREDIT DE TAXE CUMULE NOTE CIRCULAIRE N 723 RELATIVE AU REMBOURSEMENT DU CREDIT DE TAXE CUMULE Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations des assises nationales sur la fiscalité tenues à Skhirat les 29 et 30 avril

Plus en détail

Bilan de la régulation de la terminaison d appel SMS en métropole et Etat des lieux des marchés de gros et de détail en matière de SMS en outre-mer

Bilan de la régulation de la terminaison d appel SMS en métropole et Etat des lieux des marchés de gros et de détail en matière de SMS en outre-mer Avril 2010 Bilan de la régulation de la terminaison d appel SMS en métropole et Etat des lieux des marchés de gros et de détail en matière de SMS en outre-mer Document transmis à l Autorité de la concurrence

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation As lettere V l'ecovait et au Finances >ii-nils.tal-riiétli 011 iq Note de présentation OBJET : Projet de loi relatif aux avoirs et liquidités détenus à l'étranger par les marocains résidant à l'étranger

Plus en détail

QUESTIONNAIRE QUALITATIF «SERVICES VOCAUX A VALEUR AJOUTEE»

QUESTIONNAIRE QUALITATIF «SERVICES VOCAUX A VALEUR AJOUTEE» QUESTIONNAIRE QUALITATIF «SERVICES VOCAUX A VALEUR AJOUTEE» Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes 1. MODE D EMPLOI Le présent questionnaire s adresse à tous les acteurs

Plus en détail

Accord de libre échanges Maroc-USA Maroc/USA

Accord de libre échanges Maroc-USA Maroc/USA Conseil National du Commerce Extérieur Accord de libre échanges Maroc-USA Maroc/USA Anticiper Partager Agir 2006 www.cnce.org.ma SOMMAIRE A. Vers une importante ouverture du marché marocain des produits

Plus en détail

Flash info N 8 Comité de Groupe Européen France Télécom

Flash info N 8 Comité de Groupe Européen France Télécom Flash info N 8 France Télécom Ordre du jour : Résultats du 3è trimestre 2008 Performance et priorités Orange mobiles Stress Convergence technologique Réseaux et Services mobiles -PC- TV Cadre réglementaire

Plus en détail

Contexte 1.1 Cadre juridique

Contexte 1.1 Cadre juridique Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 juin 2013 portant avis sur le projet d arrêté relatif aux tarifs réglementés de vente de gaz naturel en distribution publique

Plus en détail

L Autorité poursuit sa démarche d amélioration du fonctionnement du marché des SVA

L Autorité poursuit sa démarche d amélioration du fonctionnement du marché des SVA L Autorité soumet à consultation la proposition de modification des obligations de France Télécom sur le marché de gros du départ d appel. Cette adaptation de la régulation applicable à la seule société

Plus en détail

IDEES , GOUVERNANCE. Idées. La Gouvernance d une entreprise numérique FEVRIER 2015

IDEES , GOUVERNANCE. Idées. La Gouvernance d une entreprise numérique FEVRIER 2015 Idées La Gouvernance d une entreprise numérique 2015 Nous avons le plaisir de vous transmettre nos réflexions en matière de Gouvernance d une entreprise numérique. Eric Pradel Lepage Dirigeant Exxing A

Plus en détail

ONATEL-SA Communiqué de presse

ONATEL-SA Communiqué de presse ONATEL-SA Communiqué de presse Ouagadougou, 22 Juillet 2015 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Forte progression du Résultat Net : +51% à 11,1 Mds FCFA Résultats financiers en hausse Au 30 juin 2015, le chiffre

Plus en détail

L ITINERANCE INTERNATIONALE

L ITINERANCE INTERNATIONALE L ITINERANCE INTERNATIONALE ADOU Josephine, Vice-présidente Commission d étude 3 et du Groupe Régional pour l Afrique Praia, Sao Tomé et Principe du 2 au 3 Févier 2015 sommaire 1. DEFINITIONS 2. CONTEXTE

Plus en détail

Productivité, croissance économique, emploi (1)

Productivité, croissance économique, emploi (1) 1 http://www.asmp.fr - Académie des Sciences morales et politiques Productivité, croissance économique, emploi (1) Pierre Tabatoni de l Institut Les variations de la productivité jouent un rôle clef dans

Plus en détail

Loi-cadre n 18-95 formant charte de l investissement promulguée par le dahir n 1-95-213 du 14 joumada II 1416 ( 8 novembre 1995).

Loi-cadre n 18-95 formant charte de l investissement promulguée par le dahir n 1-95-213 du 14 joumada II 1416 ( 8 novembre 1995). Loi-cadre n 18-95 formant charte de l investissement promulguée par le dahir n 1-95-213 du 14 joumada II 1416 ( 8 novembre 1995). (BO N 4336 du 6-12-1995) Titre Premier Objectifs de la charte de l'investissement

Plus en détail

Les enjeux du projet de loi sur le 5 ème risque et ses conséquences sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes

Les enjeux du projet de loi sur le 5 ème risque et ses conséquences sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes Les enjeux du projet de loi sur le 5 ème risque et ses conséquences sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes Assemblée Générale UDAMAD 6 juin 2011 SMS - 6 juin 2011 1 Questionnements autour

Plus en détail

Royaume du Maroc. L'impact de la baisse des taux d'intérêt : les mécanismes de transmission et les enseignements d'une simulation

Royaume du Maroc. L'impact de la baisse des taux d'intérêt : les mécanismes de transmission et les enseignements d'une simulation Royaume du Maroc L'impact de la baisse des taux d'intérêt : les mécanismes de transmission et les enseignements d'une simulation Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par les cadres de

Plus en détail

1.1 Evolution du trafic SMS dans le monde

1.1 Evolution du trafic SMS dans le monde février 24 Note d analyse N 5 : Les SMS (short message service) Les «SMS» (short message service) ou messages courts ont connu une croissance exceptionnelle sur les dernières années. Composé de 16 caractères

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION RELATIVE A LA METHODOLOGIE D ANALYSE DES AIDES D ETAT LIEES A DES COUTS ECHOUES

COMMUNICATION DE LA COMMISSION RELATIVE A LA METHODOLOGIE D ANALYSE DES AIDES D ETAT LIEES A DES COUTS ECHOUES COMMUNICATION DE LA COMMISSION RELATIVE A LA METHODOLOGIE D ANALYSE DES AIDES D ETAT LIEES A DES COUTS ECHOUES 1. INTRODUCTION La directive 96/92/CE du Parlement européen et du Conseil du 19 décembre 1996

Plus en détail