Wir schaffen Wissen heute für morgen

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Wir schaffen Wissen heute für morgen"

Transcription

1 Paul Scherrer Institut Wir schaffen Wissen heute für morgen Karin Treyer Laboratoire pour l Analyse des Systèmes Energétiques (LEA) ACV appliquée aux productions d énergies: performances et impacts environnementaux des nouvelles énergies renouvelables comparées aux énergies conventionnelles

2 Contenu Qu est-ce que ecoinvent Vue d ensemble: la production d électricité et les impacts sur l environnement Les impacts des énergies renouvelables Messages à retenir Seite 2

3 Qu est-ce que ecoinvent? Impacts environnementaux Matériaux, combustibles, énergie, transports, infrastructure, traitement, Données ACV «Arrière-plan» Seite 3

4 Qu est-ce que ecoinvent? Ecoinvent est employé pour les études ACV: performance environmentale de produits et de services Empreinte sur le carbone et l eau rapports de développement durable et autres applications Seite 4

5 Qu est-ce que ecoinvent? Fondée par cinq institutions de recherche suisses en 1997 Leader international dans le domaine des données d écobilan Trust in transparency Seite 5

6 Qu est-ce que ecoinvent? Coordonnée par le management ecoinvent Empa métaux matériaux de construction bois papier & carton plastiques détergents électroniques ETHZ produits chimiques biocarburants nourriture Various ecoinvent Database biocarburants climatisation cogénération produits chimiques traitement des déchets PSI production chaleur & électricité Mix/marchés d électricité transports ART agriculture nourriture Seite 6

7 L électricité en Suisse Hydraulique, réservoir d eau pompée Incinération des ordures ménagères Hydraulique au fil de l eau Pétrole Bois Gaz naturel Biogaz Eolien/Photovolt aïque Nucléaire Autres 2.41% Importations, AT 0.91% Bois 0.47% Pétrole 0.32% Gaz naturel 0.31% Biogaz 0.21% Importations, DE, éolien 0.17% Eolien, photovoltaïque 0.01% Hydraulique à accumulation Production en Suisse Incinération des ordures ménagères Importations, IT Importations, FR, hydraulique Importations, FR, unspecified Importations, DE, indéterminée Importations, DE, gaz naturel Hydraulique, au fil de l eau Hydraulique, réservoir d eau pompée Autres Nucléaire Mix d électricité, production en Suisse + importations Importations, FR, nucléaire Hydraulique à accumulation Seite 7

8 L électricité en Suisse et les impacts sur l environnement? Mine de cuivre Les ACV de l électricité Seite 8

9 Les ACV de l électricité Arrière-plan Combustibles Energie Matériaux Transports Production du combustible Infrastructure (centrale électrique) Electricité Production Emissions directes Déchets Premier plan Fin de vie: Démentèlement «impacts directs» «energie grise» = énergie indirecte = toute énergie utilisée autre que pour la production directe de l électricité Tous les autres impacts indirects doivent être également connus! Seite 9

10 Les émissions de gaz à effet de serre Géothermie profonde Bois, CCF 335kWel Biogaz, CCF 160kWel Photovoltaïque, couche mince, Photovoltaïque, cristalin, CH Eolien, offshore, DE Eolien, onshore, CH Hydraulique au fil de l'eau, CH Hydraulique à accumulation, CH Nucléaire, CH Gaz naturel, CCF 160kWel Gaz naturel, conventionel Gaz naturel, cycle combiné Pétrole, DE Lignite, DE Houille, DE Emissions directes, opération Autres émissions kg CO 2 -eq/kwh Seite 11

11 Effet de serre et changement climatique = un seul aspect des impacts environnementaux! Seite 12

12 Normalisé au maximum (=1) dans chaque catégorie d'impacts L électricité et les impacts environnementaux Changement climatique Acidification terrestre Eutrophication, eau douce Toxicité humaine Formation de particules Ecotoxicité terrestre Ecotoxicité, eau douce Rayonnement ionisant Occupation agricole des sols Epuisement, métaux Calculé avec ReCiPe Midpoints(H) Seite 13

13 Normalisé au maximum (=1) dans chaque catégorie d'impacts L électricité et les impacts environnementaux Changement climatique Acidification terrestre Eutrophication, eau douce Toxicité humaine Ecotoxicité, eau douce Seite 14

14 Normalisé au maximum (=1) dans chaque catégorie d'impacts L électricité et les impacts environnementaux Rayonnement ionisant Epuisement, métaux Seite 15

15 Normalisé au maximum (=1) dans chaque catégorie d'impacts L électricité et les impacts environnementaux Formation de particules Occupation agricole des sols Seite 16

16 Effet de serre et changement climatique + Autres impacts environnementaux calculés avec les ACV : Ne couvrent pas tout! P.ex. Biodiversité, répercussions sur les paysages, comportement d écoulement des fleuves, etc. Seite 17

17 Exemple: l électricité des panneaux solaires Influence de l origine de la production des panneaux: Electricité solaire de panneaux européens Électricité hydraulique /gaz naturel! Origine d électricité pas connu mix Chinois (~ 80% fossile, 20% hydraulique) Electricité solaire de panneaux chinois Emissions de gaz à effet de serre d autres processus Utilisation d électricité dans l industrie photovoltaïque Transport maritime Bauer et al. (2012) Seite 18

18 Messages à retenir Ecoinvent est la base de données pour modéliser des ACV la plus utilisée et transparente sur le monde Tous les impacts sur l environnement doivent être pris en compte L électricité des centrales hydrauliques est celle qui a le moins d impacts environnementaux Les fortes émissions de particules liées à la combustion du bois doivent être réduites par l utilisation de filtres et de nouvelles technologies La production d électricité par les énergies renouvelables engendre des émissions de particules (Nox etc.) très faibles L électricité produite par les panneaux solaires et les éoliennes nécessitent la plus grande quantité de métaux (rares) => le recyclage est important L ACV fournit une vue d ensemble. Les décideurs doivent eux-mêmes juger quels impacts sont les plus importants et les plus urgents L ACV ne fournit pas une vue d ensemble totale. Les accidents, la biodiversité, les coûts, etc. ne sont pas modélisés. Seite 19

19 Le futur Aujourd hui, il y existe des ACV uniquement pour des technologies spécifiques. Mais il nous faut une vision d ensemble de tous les systèmes liés à l énergie et la mobilité: P.ex. Implementation de pompes à chaleur <--> consommation d électricité P.ex. Les voitures électriques <--> consommation d électricité Stockage d énergie (quotidien / annuel) impacts de l infractructure stockage ACV d un quartier énergétique comme «Métamorphose» à Lausanne (smart grids) Nouvelles technologies (géothermie profonde, power to gas, captage et stockage de CO2) Importations d autres technologies autres que celles déjà présentes en Suisse Projects de recherche (au LEA, PSI): SCCER s (Pôles de compétences interuniversitaires organisés en réseau) efficacité énergétique réseaux et composants, systèmes énergétiques stockage transports Ischess (Integrating Stochastic Renewables in Swiss Electricity Supply System) (http://www.psi.ch/ta/ischess) Ideas4Cities (http://www.ccem.ch/science/ideas4cities) Seite 20

20 Bibliographie Bauer, C., Frischknecht, R., Eckle, P., Flury, K., Neal, T., Papp, K., Schori, S., Simons, A., Stucki, M., Treyer, K. (2012) Umweltauswirkungen der Stromerzeugung in der Schweiz. Elaboré par ESU-services GmbH et Paul Scherrer Institut. Office Féderal de l Energie, Berne SATW (2021) Quel avenir pour l approvisionnement en électricité de la Suisse. Académie suisse des sciences techniques. Roth, S., Hirschberg, S., Bauer, C., Burgherr, P., Dones, R., et al. (2009). Sustainability of electricity supply technology portfolio. Annals of Nuclear Energy, 36, Bauer, C., Heck, T., Dones, R., Mayer-Spohn, O., Blesl, M. (2008). Final report on technical data, costs, and life cycle inventories of advanced fossil power generation systems (Deliverable n 7.2-RS 1a). Project no , New Energy Externalities Developments for Sustainability (NEEDS), Brussels, Belgium. Bauer, C., Schenler, W., Hirschberg. S., Marcucci, A., Burgherr, P., Roth, S., Zepf, N. (2009). Systemvergleich von Stromund Wärmeversorgung mit zentralen und dezentralen Anlagen. Eine Studie im Rahmen des Energietrialog Schweiz. Paul Scherrer Institut & Axpo Holding AG. Treyer, K., Bauer, C.(2013) Life Cycle Inventories of electricity generation and power supply in version 3 of the ecoinvent database part I: electricity generation. International Journal of Life Cycle Assessment, DOI /s Treyer, K., Bauer, C.(2014) Life Cycle Inventories of electricity generation and power supply in version 3 of the ecoinvent database part II: electricity markets. International Journal of Life Cycle Assessment, DOI /s x Seite 21

21 Merci à mes collègues de travail Christian Bauer et Emilie Sutra et merci pour votre attention! Contact: Seite 22

22 Technologies modélisées pour cette présentation PSI, 10. April 2014 Seite 23

23 kg CO2eq/kWh Life cycle GHG emissions, electricity production with fossil fuels Rest of chain Power plant operation Hard coal, ev3 Lignite, ev3 Coal, NREL Oil, ev3 NGCT, ev3 NGCC, ev3 NGCT, NREL NGCC, NREL 0.0 Seite 24

24 ev3 NREL Reservoir, ev3 Run-of-river, ev3 Reservoir, Raadal et al. Run-of-river, Raadal et al. onshore, ev3 offshore, ev3 onshore, NREL offshore, NREL Crystalline, ev3 Thin-film, ev3 Crystalline, NREL Thin-film, NREL EGS, ev3 EGS, Lacirignola kg CO2eq/kWh Life cycle GHG emissions, electricity production with nuclear and renewables Nuclear Hydropower Wind Photovoltaics Geothermal Seite 25

25 Exemple: l électricité des panneaux solaires Influence du type de panneaux (cristallin / couche mince) et du type de montage (monté/intégré): Taken from: Stucki M., Frischknecht R., Flury K The influence of market shifts and technology developments on the environmental impacts of photovoltaic electricity in Central Europe. Seite 26

26 Normalisation au maximum (=1) dans chaque catégorie Les differentes types de panneaux solaire - comparaison Climate change Terrestrial acidification Freshwater eutrophication Human toxicity Particulate matter formation Freshwater ecotoxicity Ionising radiation Agricultural land occupation Metal depletion flat roof, single SI slanted-roof, a-si, integrated slanted-roof, a-si, mounted slanted-roof, CdTe, integrated slanted-roof, CdTe, mounted slanted-roof, ribbon-si, integrated slanted-roof, ribbon-si, mounted Seite 27

27 Influence of imports LCIA results Switzerland 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Climate Change Supply mix electricity, Switzerland:Contribution of technologies to chosen ReCiPe Midpoints without Municipal Solid Waste Remaining suppliers Ozone depletion Human toxicity Particulate matter formation Ionising radiation Water depletion Agricultural land occupation Metal depletion Wood chips Biogas Transmission network Import, nuclear, from FR Import from AT Import from FR Import, natural gas, from DE Import from IT Import from DE Hydro, run-of-river Hydro, reservoir Nuclear, BWR Nuclear, PWR Hydro, pumped storage Seite 28

28 Laboratory for Energy Systems Analysis Established (after 14 years build-up) Joint Interdepartmental Laboratory within PSI s two Energy Departments Multi-national / specialization / disciplinary -Life Cycle Assessment (LCA) -Environmental Impact and External Cost Assessment (EIA & EC) -Comparative Risk Assessment (CRA) -Electric Sector Simulation (ESS) -Sustainability Assessment (Total Cost Approach, Multi-Criteria Decision Analysis (MCDA))

Éco-conception et urbanisme 7 avril 2015

Éco-conception et urbanisme 7 avril 2015 Chaire génie civil écoconstruction 1 Saint-Nazaire Éco-conception et urbanisme 7 avril 2015 Bâtiment écologique? OU 3 Multi-étapes (cycle de vie) Multi-impacts sur l environnement 4 Changement climatique

Plus en détail

Evaluation environnementale des systèmes d assainissement par l Analyse de Cycle de Vie

Evaluation environnementale des systèmes d assainissement par l Analyse de Cycle de Vie Evaluation environnementale des systèmes d assainissement par l Analyse de Cycle de Vie Laureline Catel Evelyne Couliou Irstea Montpellier, UMR ITAP, pôle ELSA Quels coûts environnementaux pour quelle

Plus en détail

Qu est-ce qu une Analyse du Cycle de vie?

Qu est-ce qu une Analyse du Cycle de vie? Analyse du Cycle de Vie et Achats publics respectueux de l Environnement Séminaire du mardi - 05/03/2013 ULg GENIE CHIMIQUE Procédés et développement durable 1 Qu est-ce qu une Analyse du Cycle de vie?

Plus en détail

L avenir énergétique.

L avenir énergétique. L avenir énergétique. La CTI est l agence de la Confédération pour la promotion de l innovation. Par ses conseils, ses réseaux et ses moyens financiers, elle soutient la transformation des résultats de

Plus en détail

Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion d une flotte de véhicule

Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion d une flotte de véhicule Ecointesys - Life Cycle Systems sàrl Parc Scientifique de l'epfl C.P. 538, CH-1001 Lausanne Yves.loerincik@ecointesys.ch www.ecointesys.ch Analyse de cycle de vie et mobilité: application à la gestion

Plus en détail

Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande

Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande Entretiens Jacques Cartier: «Electricité intelligente: Vers des systèmes à valeur ajoutée»

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010

Energie photovoltaïque. Filière Physique des Composants Nanostructurés. PHELMA Septembre 2010 Energie photovoltaïque Filière Physique des Composants Nanostructurés PHELMA Septembre 2010 Anne Kaminski 1, Mathieu Monville 2 1 INP Grenoble - INSA Lyon 2 Solarforce 1 PLAN DU COURS 1- Panorama de l

Plus en détail

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par L entreprise face aux défis de l énergie et du changement climatique par Philippe Delaisse LE BIG BANG un prodigieux déferlement d énergie LE SOLEIL. 20 milliards de milliards de centrales nucléaires 4.10

Plus en détail

Notre avenir énergétique dans 30 (40) ans

Notre avenir énergétique dans 30 (40) ans Wir schaffen Wissen heute für morgen Paul Scherrer Institut Joël Mesot Notre avenir énergétique dans 30 (40) ans Le domaine des EPF et le PSI : expertises au profit des énergies du futur Consommation mondiale

Plus en détail

Électricité durable: Vœu pieux ou bientôt réalité?

Électricité durable: Vœu pieux ou bientôt réalité? N o 20 / JUin 2010 Le point sur l Energie d e s fa i t s p o u r l a p o l i t i q u e E n E r g e t i q u e d e d e m a i n Électricité durable: Vœu pieux ou bientôt réalité? Le développement durable

Plus en détail

Quelles perspectives énergétiques pour la Belgique?

Quelles perspectives énergétiques pour la Belgique? Conférence «L actualité 214 des énergies renouvelables & du stockage énergétique» 26 mars 214 Quelles perspectives énergétiques pour la Belgique? Dominique Gusbin Equipe Energie-Transport Bureau fédéral

Plus en détail

ACV et Ecoconception : comparaison des filières de production d électricité

ACV et Ecoconception : comparaison des filières de production d électricité ACV et Ecoconception : comparaison des filières de production d électricité Dr. Y. Loerincik et Prof. O. Jolliet Ecointesys Life Cycle Systems, Parc scientifique de l EPFL, 1015 Lausanne Résumé L Analyse

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE

RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE RE.CO.R.D. ETUDE N 01-1009/1A SYNTHESE DE L ETUDE FRANÇAIS / ANGLAIS VALEUR DE NORMATION POUR LES INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX juillet 2002 E. LABOUZE - BIO Intelligence Service www.record-net.org OBJECTIF

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Ecobilans des bétons. étude commissionnée par Holcim SA. Journée d'hiver ASGB/FSKB 2010. Dr Arthur Braunschweig E2 Management Consulting AG, Zurich

Ecobilans des bétons. étude commissionnée par Holcim SA. Journée d'hiver ASGB/FSKB 2010. Dr Arthur Braunschweig E2 Management Consulting AG, Zurich Ecobilans des bétons étude commissionnée par Holcim SA Journée d'hiver ASGB/FSKB 2010 Dr Arthur Braunschweig E2 Management Consulting AG, Zurich En coopération avec Prof Dr Susanne Kytzia Ecole supérieure

Plus en détail

Réflexions et retours d expériences de nouveaux modes de transports urbains. Jacques RICHARD, Dimitri RACHOULIS et Aurélien NOVELLE

Réflexions et retours d expériences de nouveaux modes de transports urbains. Jacques RICHARD, Dimitri RACHOULIS et Aurélien NOVELLE Réflexions et retours d expériences de nouveaux modes de transports urbains Jacques RICHARD, Dimitri RACHOULIS et Aurélien NOVELLE Plan Préambule / écoconception et défi environnemental Etude environnementale

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives

Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives LEHANCE Pascal, Attaché SPW-DGO4 Département de l Energie et du Bâtiment durable Direction de la Promotion de l Energie durable 1 Sommaire:

Plus en détail

Objets de l asbl. ventplus@gmail.com www.ventplus.be

Objets de l asbl. ventplus@gmail.com www.ventplus.be Objets de l asbl ventplus@gmail.com www.ventplus.be Etudier les possibilités d implantation de tout système de production d énergie renouvelable et en favoriser l implantation et le développement. Etudier

Plus en détail

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)?

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Dans une Déclaration Environnementale de Produit ou EPD, 11 catégories d impact sur l environnement sont exprimées en chiffres. Il s agit d

Plus en détail

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique

LES SOURCES D ENERGIE. Caractérisation des énergies. Les différentes formes d énergie. La consommation d énergie. Les ressources énergétique LES SOURCES D ENERGIE Caractérisation des énergies Les ressources énergétique La consommation d énergie Constats et perspectives Caractérisation des énergies Les différentes formes d énergie Chaleur Travail

Plus en détail

Quelques éléments sur le changement climatique et l énergie Henri CHAMBON

Quelques éléments sur le changement climatique et l énergie Henri CHAMBON Olympiades de la Chimie 14 octobre 2015 Quelques éléments sur le changement climatique et l énergie Henri CHAMBON SOMMAIRE 1) Le changement climatique : responsabilité des gaz à effet de serre, et notamment

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie (ACV) Notions et applications

Analyse du Cycle de Vie (ACV) Notions et applications Analyse du Cycle de Vie (ACV) Notions et applications Geneviève Doublet, Niels Jungbluth ESU-services Sàrl, Zürich E S U Master ECOFOC-module Environnement urbain Université de Neuchâtel, 12 avril 2013

Plus en détail

Creating energy solutions.

Creating energy solutions. Creating energy solutions. Contributions des villes et des services industriels au tournant énergétique Dr. Hans-Kaspar Scherrer, Président du conseil d administration de Swisspower Netzwerk SA 09.09.2011

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

International Sustainability Alliance

International Sustainability Alliance Pinnacle, Milton Keynes (Aberdeen Asset Management) EDF Tower, Paris Standard Chartered Bank, Penang International Sustainability Alliance Qui sommes-nous? L ISA est un réseau mondial regroupant les plus

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

Feuille d information

Feuille d information Feuille d information Janvier 2009 Ecobilan de l énergie nucléaire: efficacité et préservation de l environnement Le terme de «courant vert» est souvent utilisé dans la discussion publique. Il faut généralement

Plus en détail

La pensée "cycle de vie" au cœur des démarches d'éco-conception des procédés

La pensée cycle de vie au cœur des démarches d'éco-conception des procédés La pensée "cycle de vie" au cœur des démarches d'éco-conception des procédés LABORATOIRE DE GÉNIE CHIMIQUE Procédés et développement durable A. Léonard a.leonard@ulg.ac.be 1 Éco-conception conception?

Plus en détail

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Les moyens de production d électricité 11/07 1 Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Économique à des coûts acceptables dans des marchés de plus en plus ouverts Environnemental Social

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique 19/03/2013 A. Rüdinger -IDDRI / Dr. C. Hey -SRU 1 Les objectifs de la transition

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires

CONTENU. B- Traitement et recyclage des déchets 1. Démolition des navires CONTENU 2 I- Une transition sûre et équitable? Les enjeux mondiaux du développement durable II- Le débat écologique et sa dimension sociale III- Les nuances de vert dans les emplois verts IV. Emplois verts

Plus en détail

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE

CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE CENTRE DE PROMOTION DU GENIE DES PROCEDES DANS L INDUSTRIE Répondre à des problématiques industrielles en génie des procédés et environnement en s appuyant sur les compétences de laboratoires académiques

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Les énergies renouvelables : La problématique du XXIème siècle

Les énergies renouvelables : La problématique du XXIème siècle Les énergies renouvelables : La problématique du XXIème siècle Sophie MERITET sophie.meritet@dauphine.fr Rencontres Doctorales Euro-méditerranéennes Droit / Economie / Gestion de l'environnement et du

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Empreinte carbone : business ou nécessité?

Empreinte carbone : business ou nécessité? Empreinte carbone : business ou nécessité? Annie Levasseur, ing., Ph.D. Chercheuse, coordonnatrice scientifique 72 ème congrès de l AFAT 6 novembre 2015 Amos (Québec) QUI A DÉJÀ ENTENDU PARLER D EMPREINTE

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

L ACV dans les projets de recherche :

L ACV dans les projets de recherche : L ACV dans les projets de recherche : - Les fondamentaux de l éco-conception - Les démarches, les outils - L ACV dans les projets de recherche - Exemples de projets européens Présentation ACV 6 Septembre

Plus en détail

Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013

Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013 Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013 Roman Buss, Renewables Academy (RENAC) AG Voyage d affaires de la CCI allemande Energies renouvelables pour la consommation propre dans

Plus en détail

ANALYSE DU CYCLE DE VIE DES MATERIAUX ET DES STRUCTURES DE CHAUSSEES

ANALYSE DU CYCLE DE VIE DES MATERIAUX ET DES STRUCTURES DE CHAUSSEES ANALYSE DU CYCLE DE VIE DES MATERIAUX ET DES STRUCTURES DE CHAUSSEES Introduction à l Analyse du Cycle de Vie Dr Isabelle BLANC Ecole des Mines de Paris Isabelle.blanc@ensmp.fr I. Blanc Février 2007-1

Plus en détail

Quelle politique pour une société bas carbone?

Quelle politique pour une société bas carbone? Quelle politique pour une société bas carbone?.. 2/24 Contexte international Accord de Paris... «Un accord climatique mondial, ce n est pas une exigence que les pays développés imposeraient aux pays en

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

Bilan GES des biocarburants : Cas de la filière éthanol-céréales

Bilan GES des biocarburants : Cas de la filière éthanol-céréales Bilan GES des biocarburants : Cas de la filière éthanol-céréales Agrocarburants et développement durable Etat des lieux et perspectives jusqu en 2015 Grenoble, 28-29 janvier 2008 ENERS Energy Concept Case

Plus en détail

Comment profiter pleinement de la base de données québécoise d inventaire du cycle de vie

Comment profiter pleinement de la base de données québécoise d inventaire du cycle de vie Comment profiter pleinement de la base de données québécoise d inventaire du cycle de vie Présentation faite au Colloque 2015 de l AQPER 11 mars 2015 Pascal Lesage, B.ing, PhD pascal.lesage@polymtl.ca

Plus en détail

Evolution du secteur en Suisse occidentale

Evolution du secteur en Suisse occidentale Smart cities & cleantech : Quel potentiel pour les PME romandes? Evolution du secteur en Suisse occidentale Journée de l énergie Martigny, 5 octobre 2011 (E. Plan) www.cleantech-alps.com Sommaire > Les

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

Mise en musique du futur de l énergie

Mise en musique du futur de l énergie Mise en musique du futur de l énergie Jean Eudes Moncomble, Secrétaire général Convention AFG 12 mars 2014 www.wec-france.org Français de l Energie CONSEIL FRANÇAIS DE L ÉNERGIE Le Mondial de l Énergie

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment Durable de A à Z

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment Durable de A à Z Formation Bâtiment Durable : Bâtiment Durable de A à Z Bruxelles Environnement ÉVALUATIONS D IMPACTS ENVIRONNEMENTAUX DANS L ENVIRONNEMENT BÂTI : Analyses du Cycle de Vie Partie 1 Damien TRIGAUX KU LEUVEN

Plus en détail

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de l agriculture OFAG Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy, Federal Office

Plus en détail

Pertinence de l analyse du Cycle de Vie (ACV) en support à la démarche d écoconception pour l entreprise

Pertinence de l analyse du Cycle de Vie (ACV) en support à la démarche d écoconception pour l entreprise Pertinence de l analyse du Cycle de Vie (ACV) en support à la démarche d écoconception pour l entreprise Heslouin Charlotte Arts/Ensam Workshop- 27/03/2014- Pourquoi et comment intégrer une démarche d

Plus en détail

PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE?

PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE? PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE? F R A N Ç O I S E B E R T H O U D G D S E C O I N F O / C N R S w w w. e c o i n f o. c n r s. f r F r a n c o i s e. B e r t h o u d @ g

Plus en détail

Développement de l outil

Développement de l outil Développement de l outil d empreinte carbone de DALKIA 19/10/2010 ) Marie Laure GUILBERT M2 Gestion de l Environnement Sommaire 1. Présentation de la mission 1.1 Contexte 1.2 Objectifs et caractéristiques

Plus en détail

Déclaration matériaux et environnement de SAUTER

Déclaration matériaux et environnement de SAUTER MD 94.112 Déclaration matériaux et environnement de SAUTER Produit Modèle Désignation Régulateur d ambiance modulaire F001 sans module COM F011 module COM KNX Gamme de produits EY-modulo 5 Groupe de produit

Plus en détail

ACV comparative des papiers Rolland Enviro100 et Rolland Opaque50 fabriqués par Cascades et des papiers génériques nord-américains vierge et recyclé

ACV comparative des papiers Rolland Enviro100 et Rolland Opaque50 fabriqués par Cascades et des papiers génériques nord-américains vierge et recyclé ACV comparative des papiers Rolland Enviro100 et Rolland Opaque50 fabriqués par Cascades et des papiers génériques nord-américains vierge et recyclé Par: Sandra Bourret & Mélanie Roy Centre de recherche

Plus en détail

Cette étude utilise les modèles de l outil d éco-conception Toolbox développé par l ECI.

Cette étude utilise les modèles de l outil d éco-conception Toolbox développé par l ECI. ECO-PROFIL http://fr.leonardo-energy.org/ Chauffage gaz contre chauffage électrique selon différents types de production électrique Septembre 2007 Par Sergio Ferreira 1 Email : saf@eurocopper.org Cet éco-profil

Plus en détail

Conférence sur la Bioénergie: Biomasse pour le chauffage et la production d électricité

Conférence sur la Bioénergie: Biomasse pour le chauffage et la production d électricité Conférence sur la Bioénergie: Biomasse pour le chauffage et la production d électricité Mardi, 25 juin 2013 à Casablanca, Maroc www.exportinitiative.bmwi.de Energies renouvelables en Allemagne en bref

Plus en détail

Chauffe-Eau Solaire Individuel avec appoint électrique

Chauffe-Eau Solaire Individuel avec appoint électrique contact@pep-ecopassport.org Profil Environnemental Produit Collectif Chauffe-Eau Solaire Individuel avec appoint électrique N enregistrement : Règles de rédaction : «PCR-ed3-FR-2015 04 02» complété par

Plus en détail

RÔLE ET ENGAGEMENT DE GROUPE E DANS LE CADRE DES POLITIQUES ÉNERGÉTIQUE ET CLIMATIQUE

RÔLE ET ENGAGEMENT DE GROUPE E DANS LE CADRE DES POLITIQUES ÉNERGÉTIQUE ET CLIMATIQUE RÔLE ET ENGAGEMENT DE GROUPE E DANS LE CADRE DES POLITIQUES ÉNERGÉTIQUE ET CLIMATIQUE FORUM DES ÉNERGIES - FRIBOURG 3 NOVEMBRE 2015 Alain Sapin Directeur Energie alain.sapin@groupe-e.ch 3.11.2015 SOMMAIRE

Plus en détail

1 Description de la personne morale concernée

1 Description de la personne morale concernée BILAN D EMISSIONS DE GES ARTICLE 75 GDF SUEZ ÉNERGIE SERVICES 1 1 Description de la personne morale concernée Raison sociale : GDF SUEZ Energie Services S.A. Code NAF : 3530 Z Code SIREN : 552 046 955

Plus en détail

Green IT. Jeudis 2 et 9 octobre 2014. Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC)

Green IT. Jeudis 2 et 9 octobre 2014. Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC) Centre de formation Green IT Jeudis 2 et 9 octobre 2014 Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC) Green IT Réduire la consommation énergétique des

Plus en détail

La chaîne gazière au service de la transition énergétique

La chaîne gazière au service de la transition énergétique La chaîne gazière au service de la transition énergétique Jean-Michel Figoli Convention AFG «Gaz et climat» 3 novembre 2015 LE MARCHÉ DE L ÉNERGIE Le développement accéléré des énergies nouvelles L EUROPE

Plus en détail

Bâtiments et société à 2000 watts

Bâtiments et société à 2000 watts Bâtiments et société à 2000 watts Francine Wegmüller 7 novembre 2012 Table des matières 1. 2. 3. 2 Bâtiments et société à 2000 watts Les énergies renouvelables dans le bâtiment Conclusions 1. Bâtiments

Plus en détail

Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie

Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie Les énergies renouvelables et le débat national sur l énergie Le havre 3 Avril 2013 Académie des technologies, Grand Palais des Champs -Élysées, Porte C, avenue Franklin D. Roosevelt, 75008 Paris http://www.academie-technologies.fr

Plus en détail

Lumière sur l énergie électrique du Québec

Lumière sur l énergie électrique du Québec Plan de la présentation Lumière sur l énergie électrique du Québec Le 14 novembre 2013 Production d électricité Structure d Hydro-Québec Préoccupations environnementales L électricité du Québec et ses

Plus en détail

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie «La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie Kurt Rohrbach, Président de l Association des entreprises électriques

Plus en détail

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros.

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. 15. 04. 2010 Evaluation écologique des matériaux de construction à l aide de la méthode des unités de charges écologiques Derry Rey, Chef

Plus en détail

L énergie durable est à venir

L énergie durable est à venir L énergie durable est à venir MARIE C H RISTINE MARGHEM M I N I S T R E D E L É N E R G I E, D E L E N V I R O N N E M E N T E T D U D É V E LO P P E M E N T D U R A B L E C E R C L E D E WA L LO N I E,

Plus en détail

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG)

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) conformément à l article 20 de la loi EEG - Projet du BMU - Résumé 5.7.2007 1 Résumé du projet du BMU de compte rendu d activité

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Presentation CMS Debacker. Bruxelles, 25 Octobre 2012

Presentation CMS Debacker. Bruxelles, 25 Octobre 2012 Presentation CMS Debacker Bruxelles, 25 Octobre 2012 1 Agenda 1. Aperçu de Lampiris 2. Notre approche sourcing 3. La gestion du déséquilibre du renouvelable 4. Les futurs opportunités pour gérer la flexibilité

Plus en détail

Les impacts du développement du Gaz de Schiste sur

Les impacts du développement du Gaz de Schiste sur Les impacts du développement du Gaz de Schiste sur l équilibre énergétique mondial à long terme François Cattier, Vincent Briat, Jérôme Wirth EDF R&D 1e Forum Energie et Géopolitique, Nice, 1-3 Décembre

Plus en détail

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM

Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Traçant le chemin vers l Electrification de l Automobile - Les Véhicules à Pile à Combustible de GM Congrès SATW, Yverdon 29-30 août 2008 G. Planche Directeur Déploiement HydroGen4, Berlin 1 Agenda La

Plus en détail

Introduction. Solaire / photovoltaïque. Energie solaire (photovoltaïque et thermique) Potentiel énorme

Introduction. Solaire / photovoltaïque. Energie solaire (photovoltaïque et thermique) Potentiel énorme Energie solaire (photovoltaïque et thermique) Martin Reutemann Ing. dipl. EPFZ anc. BKW FMB Energie SA Tables des matières Bases légales (vision confédération) Potentiel solaire / bases théoriques Solaire

Plus en détail

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 Hydro-Québec - 1 Plan de la présentation Production d électricité aux États-Unis, au Canada et au Québec Survol historique Bilan financier Structure d Hydro-Québec Orientations

Plus en détail

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques

CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques CHAPITRE III : L énergie utilisée dans le fonctionnement des objets techniques Le catamaran est un voilier. Il utilise donc une voile, qui capte le vent, pour se déplacer. Ainsi, l énergie nécessaire au

Plus en détail

Takt-etik Bilan annuel

Takt-etik Bilan annuel 1 Takt-etik Bilan annuel Nov 2009 - Oct 2010 Généré le juin 9, 2011 par Takt Etik 2 Détails sur le rapport Approche de consolidation Contrôle opérationnel Évaluateur, assurance de la qualité Matthieu Beauchemin

Plus en détail

Couplage chaleur-force (CCF)

Couplage chaleur-force (CCF) Couplage chaleur-force (CCF) Document connaissances de base, état: janvier 2014 1. Synthèse Près de la moitié de la consommation d énergie primaire est aujourd hui destinée à la production de chaleur,

Plus en détail

100 % énergies renouvelables le projet Kombikraftwerk. Undine Ziller Agentur für Erneuerbare Energien 16 juin 2011

100 % énergies renouvelables le projet Kombikraftwerk. Undine Ziller Agentur für Erneuerbare Energien 16 juin 2011 100 % énergies renouvelables le projet Kombikraftwerk Undine Ziller Agentur für Erneuerbare Energien 16 juin 2011 L Agence pour les Energies Renouvelables : une plate-forme semi-publique = + Parrain fondateur

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

Du standard au sur-mesure

Du standard au sur-mesure Du standard au sur-mesure L expertise ISR de la banque cantonale de Zürich Eve Morelli, 4 juin 2015 1 L ISR sur-mesure : Quesaquo? «Mon tailleur est le seul homme à faire preuve d intelligence. Il reprend

Plus en détail

Systembolaget - Vinmonopolet

Systembolaget - Vinmonopolet Systembolaget - Vinmonopolet Analyse de cycle de vie comparative d emballages de vin pour les marchés suédois et norvégien Synthèse Contact Bio Intelligence Service S.A.S. Yannick LE GUERN Clément TOSTIVINT

Plus en détail

2ème SÉMINAIRE: LA SÉCURITÉ DANS LES ÉOLIENNES

2ème SÉMINAIRE: LA SÉCURITÉ DANS LES ÉOLIENNES en collaboration avec: La sécurité: responsabilité sociale et avantages économiques pour les entreprises Paris, 12 JUIN 2014 La sécurité: responsabilité sociale et avantages économiques pour les entreprises

Plus en détail

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Vision 2030 2050 2 approches différentes: 2030 : projection volontariste, complémentaire de l exercice DGEC 2050: normatif facteur

Plus en détail

Inventaire des gaz à effet de. d atténuation. Lea Kai SNC Project Assistant UNDP-MoE

Inventaire des gaz à effet de. d atténuation. Lea Kai SNC Project Assistant UNDP-MoE Inventaire des gaz à effet de serres au Liban et les mesures d atténuation Lea Kai SNC Project Assistant UNDP-MoE AUF -18 April, 2011 Contexte du Projet CCNUCC Loi 359 Kyoto Loi 738 Le Liban a ratifie

Plus en détail

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir

les outils les enjeux les applications locales Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement connaître pour agir connaître pour agir Déchets ménagers : maîtrisons les impacts sur l environnement les enjeux les outils les applications locales Enjeux d une analyse environnementale et leviers d améliorations QU EST-CE

Plus en détail

Que suis-je? Plus de 50% des GES sont sous mon contrôle et donc ma responsabilité

Que suis-je? Plus de 50% des GES sont sous mon contrôle et donc ma responsabilité Que suis-je? Je détiens près de 60% des infrastructures J accueille aujourd hui plus de 60% de la population mondiale Je réunis l économie du savoir, des services, des finances sur mon territoire 1 Que

Plus en détail

Initiatives en Construction Durable (US)

Initiatives en Construction Durable (US) Initiatives en Construction Durable (US) Public: Fédéral: GSA, EPA État: 45+ initiatives d état Municipal: Plus que 350 Villes Hors-Public: Standards Corporatifs et d Industrie USGBC Organizations Internationaux

Plus en détail

INNOV ECO. "Les nouveaux challenges du stockage d'énergie" Jeudi 11 juin 2015, Paris

INNOV ECO. Les nouveaux challenges du stockage d'énergie Jeudi 11 juin 2015, Paris INNOV ECO "Les nouveaux challenges du stockage d'énergie" Jeudi 11 juin 2015, Paris Le stockage, c est l anticipation d un besoin. Ce n est pas le propre des humains Le stockage de l énergie est très ancien

Plus en détail

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte

Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Les grands objectifs du nouveau modèle énergétique allemand: Améliorer considérablement la compétitivité des entreprises avec la croissance verte Réduire les coûts - protection climatique bénéficier des

Plus en détail

Institut national de la. propriété. Rencontres INPI de l Innovation. 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs. industrielle

Institut national de la. propriété. Rencontres INPI de l Innovation. 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs. industrielle Institut national de la propriété Rencontres INPI de l Innovation 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs industrielle Institut national de la propriété L éco-innovation : tendances et enjeux économiques

Plus en détail

Vers des Bâtiments à Energie Positive

Vers des Bâtiments à Energie Positive Vers des Bâtiments à Energie Positive Jean Christophe Visier Directeur Energie Santé Environnement Centre scientifique et technique du bâtiment France PAGE 1 Des bâtiments à énergie positive Est-ce possible

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail