Conférence Internationale sur le renforcement de la cybersécurité et de la cyberdéfense dans l espace francophone. Abidjan, du 8 au 10 février 2016

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence Internationale sur le renforcement de la cybersécurité et de la cyberdéfense dans l espace francophone. Abidjan, du 8 au 10 février 2016"

Transcription

1 Conférence Internationale sur le renforcement de la cybersécurité et de la cyberdéfense dans l espace francophone Abidjan, du 8 au 10 février 2016 NOTE CONCEPTUELLE 1

2 I- Contexte et Justification Avec le développement des technologies de l information et de la communication (TIC), nous assistons à une mutation de la criminalité classique qui prend une dimension transfrontalière avec les différentes atteintes observées sur le cyberespace. Ce dernier est défini comme «un domaine global constitué du réseau maillé des infrastructures des technologies de l information (dont Internet), des réseaux de télécommunication, des systèmes informatiques, des processeurs et des mécanismes de contrôle intégrés. Il inclut l information numérique transportée ainsi que les opérateurs de services en ligne» (Ministère français de la Défense). Cette criminalité qui se développe dans le cyberespace se traduit de trois manières : traditionnelle (fraude et falsifications) ; publication de contenus illicites (incitation à la haine, pédopornographie...) ; infractions propres aux réseaux informatiques (attaques contre les systèmes informatiques, déni de service, piratage, extraction de données...). Ces crimes peuvent avoir trois effets qui ne s excluent pas mutuellement : le cybercriminel peut s emparer de données confidentielles (la recherche, la stratégie d un État, des données à valeur monétaire...) ; il peut perturber (empêcher le fonctionnement des systèmes informatiques des institutions, des systèmes financiers, des transports, de la distribution d eau...) et enfin, il peut chercher à provoquer un adversaire politique (publier des documents confidentiels, monter la population contre lui, paralyser son site...). Les cybercrimes portent aussi bien sur les crimes et délits économiques que sur des attaques contre les infrastructures critiques des États, des organisations, des entreprises et des individus. Nous sommes donc en présence d une cybercriminalité qui porte atteinte aux personnes, aux biens et à la sécurité nationale. Selon le Ministère français de la Défense, une cyberattaque est un «acte malveillant de piratage informatique dans le cyberespace. Les cyberattaques peuvent être l action d une personne isolée, d un groupe, d un État. Elles incluent la désinformation, l espionnage électronique qui pourrait affaiblir l avantage compétitif d une nation, la modification clandestine de données sensibles sur un champ de bataille ou la perturbation des infrastructures critiques d un pays (eau, électricité, gaz, communication, réseaux commerciaux)» ( Le cyberespace est également l un des champs de bataille du terrorisme. En effet, dans les tendances des grandes attaques informatiques, on identifie aujourd hui le cyberterrorisme, entendu comme «l utilisation de l information et du contrôle des systèmes d information, par des groupes organisés ou par un individu, comme arme stratégique pour exercer des pressions et intimider l adversaire» ( Ou encore «L'utilisation préméditée des activités perturbatrices, ou la menace de celle-ci, contre des ordinateurs et / ou réseaux, dans l'intention de causer un préjudice ou encore social, idéologique, religieuse, politique ou autres objectifs» (Kevin G. Coleman, de l'institut Technolytics). Il est question de propagande, de sabotage et d espionnage qui mettent à mal la cybersécurité des États. Le défi de la cybersécurité est mondial, car le phénomène touche tous les pays du globe, mais comporte une dimension qui met en cause les frontières terrestres et projette les populations dans une société de l information mondialisée. Le cyberespace est par définition virtuel ; il s agit pour les États de faire valoir les frontières et la sécurité dans cet espace virtuel mondialisé, et d assurer aux citoyens, aux entreprises et aux institutions un État de droit dans le cyberespace. 2

3 Ce phénomène planétaire recouvre des enjeux de sécurité des personnes et des biens. Il comporte aussi des enjeux de protection des droits de l homme tels que la liberté d expression, le droit à la vie privée et à la protection des données personnelles. Il recèle également une dimension économique de première importance, car il touche aux questions de protection de la propriété intellectuelle, de développement économique et de création d emplois dans la filière de la cybersécurité. Selon diverses estimations, la cybercriminalité coûte près de 500 milliards $ US par an à l'économie mondiale 1. Enfin, la cybercriminalité pose la question de la présence du savoir-faire francophone, et donc de la langue française, dans le cyberespace. Les réponses à ces principaux défis du XXIe siècle engagent des questions de souveraineté, car elles concernent directement les rôles régaliens de l État que sont les activités de police, de gendarmerie, de l armée et de la justice. Ce qui signifie que pour agir efficacement dans ces domaines, il convient d assurer l adhésion des autorités des pays concernées au niveau politique le plus élevé possible. Cependant nous observons que la majorité des États membres de notre Organisation ne sont pas suffisamment armées ou dotées pour faire face aux risques qui découlent de la criminalité électronique (arsenal juridique faible, moyens logistiques et techniques modestes, organisations institutionnelles non adaptées et capacités de connaissances techniques et opérationnelles des acteurs limitées). L actualité de la cybercriminalité commence à aiguiser les consciences sur la nécessité d une réaction à la fois politique, juridique, technique et sociale face aux risques qu elle fait peser sur la société, l économie, les droits humains et la défense nationale. Les sites nationaux de plusieurs pays francophones d Afrique sont blacklistés sur des plateformes internationales. D autres sont confrontés à un développement inquiétant de cybercriminalité. C est le cas du phénomène des «brouteurs» en Côte-d Ivoire et des «gaymens» au Cameroun et au Bénin. Dans les pays où sévissent le terrorisme, les djihadistes ont recours à Internet et à aux TIC pour faire leur propagande, mais aussi pour communiquer. De plus, il est observé que la majorité des pays francophones en développement ne disposent pas des outils et des législations nécessaires pour endiguer le fléau de la cybercriminalité. Dans les pays francophones du Nord, en dehors des questions liées aux transferts des données et de protection de la vie privée, se posent des problèmes de criminalité économique et financière, mais aussi le défi des cyber-conflits, avec la propagande djihadiste et des menaces avancées persistantes contre les infrastructures. L attaque en 2015 des installations de TV5 en offre une récente illustration. Le développement de l innovation technologique ne fera qu accroître cette tendance. Le passage à l Internet des objets (web 3.0 et web 4.0) multipliera de façon exponentielle les cyber-risques ; c est déjà le cas des imprimantes, télévisions ou voitures connectées qui peuvent subir des attaques malveillantes potentiellement dangereuses. Il est donc urgent de se préparer ou de faire face à ce monde de la virtualité parsemé de risques électroniques. Fidèle aux valeurs de solidarité et de partage mentionnées dans la Charte de la Francophonie, l OIF se propose d accompagner les États et gouvernement pour relever les défis de la cybersécurité et de la cyberdéfense. Dans la stratégie de la Francophonie numérique (2012), les chefs d Etat et de 1 Voir l étude commanditée par McAfee (la division sécurité d Intel), Net Losses: Estimating the Global Cost of Cybercrime ( html#iJ4Tp4bHpsfm2Bxo.99). 3

4 gouvernement ont exhorté l OIF à promouvoir la sécurité et la confiance dans l'univers numérique. Ils ont, en effet, observé, qu il est urgent de renforcer la confiance et la sécurité de l'internet par de meilleures protections contre la cybercriminalité: atteinte à la vie privée, aux données personnelles et à l intégrité des infrastructures. Au Sommet de Dakar en novembre 2014, ils ont également demandé à l OIF d accompagner les Etats dans la lutte contre le terrorisme. Enfin, suite à l attaque de TV5 Monde en avril 2015, la Secrétaire générale de la Francophonie a réitéré, pendant son interview sur la chaîne francophone, l engagement de l OIF à accompagner les Etats dans leur lutte contre la cybercriminalité. La conférence d Abidjan vise à tracer les voies et à identifier les moyens ou outils susceptibles de permettre à l OIF de mettre en œuvre ses engagements d accompagnement des Etats dans ce domaine. II Contenu de la conférence. Il s agira d organiser une conférence des experts de haut niveau pour discuter des enjeux de la lutte contre la criminalité en ligne et proposer aux instances de la Francophonie une déclaration et un plan d actions dans le domaine de la cybersécurité et de la cyberdéfense. La conférence sera organisée en partenariat avec le gouvernement ivoirien et l Autorité de régulation des Télécommunications (ARTCI) de la Côte-d Ivoire. III Date et lieu de la conférence. La conférence se déroulera du 8 au 10 février 2016 à Abidjan (Côte d Ivoire). IV Objectifs La conférence a trois objectifs majeurs : - échanger sur les meilleures pratiques dans le monde ; - élaborer, à l intention des hauts dirigeants de la Francophonie, un projet de déclaration de principes sur la cybersécurité et la cyberdéfense dans l espace francophone ; - proposer une Initiative Francophone de renforcement de la cybersécurité et de la cyberdéfense : (un guide pratique qui proposera une batterie d actions et des combinaisons que les Etats mettront en œuvre selon leurs écosystèmes spécifiques). A/ Déclaration sur la lutte contre la cybercriminalité Il s agira pour les experts et acteurs invités à préparer un projet de déclaration de principes qui affirme l engagement des Etats à lutter contre la cybercriminalité en adoptant des règles qui respectent, entre autres, les droits de l homme, l innovation technologique, le développement économique, mais aussi protège les infrastructures critiques ; cette déclaration sera adoptée par les chefs d États et de gouvernements ou par la Conférence ministérielle de la Francophonie. 4

5 Cette déclaration doit être fondée sur les valeurs partagées au sein de l espace francophone. Elle peut s inspirer des principes de la Déclaration de Netmundial 2014 et de la charte civile de l Internet du Brésil. B/ Plan d actions, guide pratique La Conférence d Abidjan doit élaborer un guide pratique qui proposera une batterie d actions et des combinaisons que les Etats mettront en œuvre; il s agit pour l OIF d apporter une contribution décisive en matière d appui à la lutte contre la cybercriminalité ainsi que les moyens d appui la cyberdéfense dans l espace francophone. V Résultats Les résultats attendus sont les suivants : - Les meilleures pratiques en matière de cybersécurité sont échangées entre les professionnels de l espace francophone ; - Un projet de déclaration de principes est adopté ; - Un guide pratique qui répertorie les actions que chaque État peut adapter à son écosystème est adopté ; - Une esquisse de plan d action est adoptée pour une initiative francophone en matière de cybersécurité et cyberdéfense. Contacts du Comité d organisation: - Eric ADJA : - Emmanuel ADJOVI: - Hiba AL CHAGOURY: Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) Avenue Bosquet, Paris, France Tél

Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN

Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN Les participants au Forum régional sur «les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest», réunis

Plus en détail

Le cyberespace : un nouveau champ de bataille?

Le cyberespace : un nouveau champ de bataille? Projet Cyber Défense Le cyberespace : un nouveau champ de bataille? 10 mai 2012, Grenoble, Trinôme académique Colloque «Menaces, conflits, stratégie. La France et sa défense dans le contexte international»

Plus en détail

Quel référentiel pour les métiers de la cybersécurité?

Quel référentiel pour les métiers de la cybersécurité? Quel référentiel pour les métiers de la cybersécurité? Décembre 2014 Les notes σtratégiques Les notes stratégiques Policy Papers Research Papers Cette note stratégique est tirée de l Etude de Prospective

Plus en détail

Chine coopération en matière de sécurité intérieure,

Chine coopération en matière de sécurité intérieure, Document mis en distribution le 23 juin 2005 N o 2376 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 15 juin 2005. P R O

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 PREAMBULE Le projet associatif constitue avec les statuts, les fondements de toute association. Il est l expression collective des personnes qui décident

Plus en détail

Langues d Europe. Méditerranée

Langues d Europe. Méditerranée Colloque international Langues d Europe et de la Méditerranée http://www.portal-lem.com Nice 31 mars 2 avril 2005 La protection juridique de la diversité linguistique en Europe Jean-Marie WOEHRLING *

Plus en détail

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 1 RESUME DIAGNOSTIC : La Région Rhône Alpes a élaboré un Schéma Régional de Développement économique dans lequel il était

Plus en détail

«Formation, insertion et emploi des jeunes en Afrique» Conférence des Ministres 2014 du PQIP/DCTP. Abidjan, 21, 22 et 23 juillet 2014 Hôtel NOVOTEL

«Formation, insertion et emploi des jeunes en Afrique» Conférence des Ministres 2014 du PQIP/DCTP. Abidjan, 21, 22 et 23 juillet 2014 Hôtel NOVOTEL REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ------------------------ MINISTERE D ETAT MINISTERE DE L EMPLOI, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «Formation, insertion et emploi

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Liberté de la communication sur l Internet

Liberté de la communication sur l Internet Liberté de la communication sur l Internet Déclaration adoptée par le Comité des Ministres le 28 mai 2003, lors de la 840 e réunion des Délégués des Ministres et note explicative H/Inf (2003) 7 Déclaration

Plus en détail

Cyberguerre et cybercriminalité

Cyberguerre et cybercriminalité Cyberguerre et cybercriminalité Gérard Peliks CyberSecurity Solutions Customer Centre CASSIDIAN, an EADS company gerard.peliks@cassidian.com 31 mars 2011 1 Le cyberespace et la cyber dominance Un des défis

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP

Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP Monsieur le Directeur de Cabinet du Ministère des Postes et des Télécommunications,

Plus en détail

Les nouvelles menaces numériques : entre cyberterrorisme et secret d'état

Les nouvelles menaces numériques : entre cyberterrorisme et secret d'état Les nouvelles menaces numériques : entre cyberterrorisme et secret d'état Article juridique publié le 22/08/2015, vu 1112 fois, Auteur : Vincent Julien Nouvelles menaces pour la sécurité dans l espace

Plus en détail

IMPACT DE LA CYBERCRIMINALITE DANS LE MILIEU DES AFFAIRES

IMPACT DE LA CYBERCRIMINALITE DANS LE MILIEU DES AFFAIRES IMPACT DE LA CYBERCRIMINALITE DANS LE MILIEU DES AFFAIRES CYBERCRIMINALITE : LE CI-CERT, UN OUTIL DE LUTTE Présenté par : KIGNAMAN-SORO Kitifolo 1 SOMMAIRE APERCU GENERAL CYBERCRIMINALITE EN ENTREPRISE

Plus en détail

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES PARTIE I : ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF GENERAL DE LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT 1/ Synthèse historique de la Ligue de l Enseignement

Plus en détail

Le contexte sécuritaire, menaces et risques

Le contexte sécuritaire, menaces et risques Titre 1 Le contexte sécuritaire, menaces et risques 1. LE CONTEXTE REGIONAL Depuis les évènements de fin 2010 en Tunisie, la situation géopolitique et sécuritaire dans notre région, le monde arabe, est

Plus en détail

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Original: Anglais Séminaire sur le partage des

Plus en détail

Ville de Douala Douala Town

Ville de Douala Douala Town Ville de Douala Douala Town Communauté Urbaine de Douala Douala City Council Association Internationale des Maires Francophones Séminaire régional sur le thème : «VILLES D AFRIQUE CENTRALE ET CHANGEMENT

Plus en détail

Résumé : Faire participer les élèves à la conception et à la présentation de la charte informatique et Internet de la classe et/ou de l école.

Résumé : Faire participer les élèves à la conception et à la présentation de la charte informatique et Internet de la classe et/ou de l école. Charte informatique et Internet Proposition 2 Domaine 2 du B2i : «Adopter une attitude responsable» Présentation Résumé : Faire participer les élèves à la conception et à la présentation de la charte informatique

Plus en détail

Charte de l aide publique au développement du Japon. Le 29 Août 2003

Charte de l aide publique au développement du Japon. Le 29 Août 2003 Charte de l aide publique au développement du Japon Le 29 Août 2003 Révision de la Charte de l Aide Publique au Développement (APD) du Japon La Charte de l Aide Publique au Développement (APD) du Japon,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE : CONSULTATION POUR L ELABORATION D UN PLAN CADRE DE CONTINGENCE POUR LES PAYS DU SAHEL ET DE L AFRIQUE DE L OUEST

TERMES DE REFERENCE : CONSULTATION POUR L ELABORATION D UN PLAN CADRE DE CONTINGENCE POUR LES PAYS DU SAHEL ET DE L AFRIQUE DE L OUEST COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

PLAN VIGIPIRATE 2014. Éléments de langage

PLAN VIGIPIRATE 2014. Éléments de langage PLAN VIGIPIRATE 2014 Sommaire 1. Les enjeux du nouveau plan 1. Pourquoi un nouveau plan?................................................................................. 5 2. Quels sont les objectifs du

Plus en détail

CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008

CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008 DOCUMENT OFFICIEL CADRE DE GESTION RELATIF À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES Adopté par le Conseil des commissaires le 25 juin 2008 Service des ressources humaines www.csp.qc.ca TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Le baromètre fête cette année ses 10 ans :

Le baromètre fête cette année ses 10 ans : Ce baromètre créé en 2004 et produit par l Assemblée des Communautés de France (AdCF) et Ocalia, présente chaque année l évolution et les usages du numérique dans les communautés, qu elles soient de communes,

Plus en détail

LA CONTREFAÇON : UNE MENACE À LA HAUSSE

LA CONTREFAÇON : UNE MENACE À LA HAUSSE LA CONTREFAÇON : UNE MENACE À LA HAUSSE Autrefois confinée au luxe et considérée comme «la rançon de la gloire», la contrefaçon sévit aujourd hui dans tous les secteurs d activité. Une entreprise sur deux

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Caroline Weill caroline.weill@lambassade.agency 01 47 04 12 52 Audrey Peauger audrey.peauger@lambassade.agency

Plus en détail

Transformation numérique et cybersécurité : Thales accompagne les Opérateurs d Importance Vitale

Transformation numérique et cybersécurité : Thales accompagne les Opérateurs d Importance Vitale www.thalesgroup.com SYSTÈMES D INFORMATION CRITIQUES ET CYBERSÉCURITÉ Transformation numérique et cybersécurité : Thales accompagne les Opérateurs d Importance Vitale Dans le contexte de l interconnexion

Plus en détail

FICHE RESSOURCES = L' ESSENTIEL Cycle 4 troisième. La sécurité et la défense

FICHE RESSOURCES = L' ESSENTIEL Cycle 4 troisième. La sécurité et la défense FICHE RESSOURCES = L' ESSENTIEL Cycle 4 troisième La sécurité et la défense La sensibilité : soi et les autres Objectifs de formation : Identifier et exprimer en les régulant ses émotions et ses sentiments

Plus en détail

CONSULTATION. Conseil National du Numérique Position de l Association Française des Editeurs de Logiciels

CONSULTATION. Conseil National du Numérique Position de l Association Française des Editeurs de Logiciels CONSULTATION Conseil National du Numérique Position de l Association Française des Editeurs de Logiciels Février 2011 Sommaire 1. Préambule : à quoi peut servir un Conseil National du Numérique? Le secteur

Plus en détail

Procédure législative ordinaire

Procédure législative ordinaire Annexe 4 LISTE DES ARTICLES RELEVANT DE LA PROCÉDURE LÉGISLATIVE ORDINAIRE Le traité de Lisbonne prévoit l extension de la procédure dite de «codécision» et désormais appelée «procédure législative ordinaire»,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Service en ligne qui vous aide à rester attentifs aux contenus sur Internet, partout, tout le temps! CLIQUEZ, SIGNALEZ sur

DOSSIER DE PRESSE. Le Service en ligne qui vous aide à rester attentifs aux contenus sur Internet, partout, tout le temps! CLIQUEZ, SIGNALEZ sur DOSSIER DE PRESSE Le Service en ligne qui vous aide à rester attentifs aux contenus sur Internet, partout, tout le temps! CLIQUEZ, SIGNALEZ sur LE Contexte Tout comme la télévision, Internet fait partie

Plus en détail

BANQUE MONDIALE TERMES DE REFERENCE ET ETENDUE DU TRAVAIL POUR LA REALISATION DE L ETUDE DIAGNOSTIQUE SUR LA GOUVERNANCE EN CÔTE D IVOIRE

BANQUE MONDIALE TERMES DE REFERENCE ET ETENDUE DU TRAVAIL POUR LA REALISATION DE L ETUDE DIAGNOSTIQUE SUR LA GOUVERNANCE EN CÔTE D IVOIRE BANQUE MONDIALE TERMES DE REFERENCE ET ETENDUE DU TRAVAIL POUR LA REALISATION DE L ETUDE DIAGNOSTIQUE SUR LA GOUVERNANCE EN CÔTE D IVOIRE I. Contexte La Banque mondiale est entrain de mener une initiative

Plus en détail

NOUVEAU PLAN VIGIPIRATE

NOUVEAU PLAN VIGIPIRATE PREMIER MINISTRE NOUVEAU PLAN VIGIPIRATE DOSSIER DE PRESSE 13 février 2014 Contact Pôle Stratégie, médias, communication 57, rue de Varenne 75007 Paris Tél. : 01 42 75 50 78/79 www.gouvernement.fr NOUVEAU

Plus en détail

VERSION FINALE DE LA DECLARATION DE MARRAKECH. FORUM des medias SUR LE CONTINENT AFRICAIN : IMAGE ET OPPORTUNITES d INVESTISSEMENT

VERSION FINALE DE LA DECLARATION DE MARRAKECH. FORUM des medias SUR LE CONTINENT AFRICAIN : IMAGE ET OPPORTUNITES d INVESTISSEMENT VERSION FINALE DE LA DECLARATION DE MARRAKECH FORUM des medias SUR LE CONTINENT AFRICAIN : IMAGE ET OPPORTUNITES d INVESTISSEMENT MARRAKECH, ROYAUME DU MAROC 19 DECEMBRE 2015 1 VERSION FINALE DE LA DECLARATION

Plus en détail

Ouagadougou, Hôtel Palm Beach, 03 Mai 2013. Serge R. SANOU Arcep / CIRT-BF Serge.sanou@arcep.bf

Ouagadougou, Hôtel Palm Beach, 03 Mai 2013. Serge R. SANOU Arcep / CIRT-BF Serge.sanou@arcep.bf Ouagadougou, Hôtel Palm Beach, 03 Mai 2013 Serge R. SANOU Arcep / CIRT-BF Serge.sanou@arcep.bf 1 Environnement des TICs Aspects règlementaires Définition de la cybersécurité Caractérisation du cyberespace

Plus en détail

16 DÉCEMBRE 2014 ACTION DE GROUPE, UNE NOUVELLE ARME DE DISSUASION MASSIVE ENTRE LES MAINS DES CONSOMMATEURS? 91%

16 DÉCEMBRE 2014 ACTION DE GROUPE, UNE NOUVELLE ARME DE DISSUASION MASSIVE ENTRE LES MAINS DES CONSOMMATEURS? 91% 16 DÉCEMBRE 2014 ACTION DE GROUPE, UNE NOUVELLE ARME DE DISSUASION MASSIVE ENTRE LES MAINS DES CONSOMMATEURS? 91% des Français sont favorables à l action de groupe Résultats de l enquête «Les Français

Plus en détail

Enterprise Transformation Manifesto

Enterprise Transformation Manifesto Enterprise Transformation Manifesto Règles d or pour améliorer les entreprises, dans le respect des valeurs et intérêts fondamentaux de la société Motivation du Manifeste En réponse à la complexité à laquelle

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE LOI C-36

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE LOI C-36 MÉMOIRE SUR LE PROJET DE LOI C-36 Loi modifiant le Code criminel, la Loi sur les secrets officiels, la Loi sur la preuve au Canada, la Loi sur le recyclage des produits de la criminalité et d autres lois,

Plus en détail

PROJET DE NOTE D ORIENTATION

PROJET DE NOTE D ORIENTATION PROJET DE NOTE D ORIENTATION CINQUIÈME DIALOGUE ANNUEL DE HAUT NIVEAU SUR LA DÉMOCRATIE, LES DROITS DE L'HOMME ET LA GOUVERNANCE EN AFRIQUE : TENDANCES, DÉFIS ET PERSPECTIVES THÈME : RÉFLEXION, CÉLÉBRATION

Plus en détail

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Dr. Moustapha Kamal Gueye, Spécialiste - Programme Emplois Verts, Organisation Internationale du Travail

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE

NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE NOTE DE PRESENTATION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR L EMERGENCE DE L AFRIQUE (Version de Janvier 2015) ABIDJAN, 18-20 MARS 2015 Union Discipline Travail Version du 220115_09h00 1 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Plus en détail

GUIDE DU PARTICIPANT

GUIDE DU PARTICIPANT REPUBLIQUE DU NIGER GUIDE DU PARTICIPANT FORUM INTERNATIONAL FRANCOPHONE : «JEUNESSE ET EMPLOIS VERTS» NIAMEY, NIGER Du 16 au 20 JANVIER 2012 CONTENU PREAMBULE... p.3 I. PRESENTATION DE L EVENEMENT...

Plus en détail

Le français. une langue d aujourd hui et de demain. Politique intégrée de promotion de la langue française

Le français. une langue d aujourd hui et de demain. Politique intégrée de promotion de la langue française Le français une langue d aujourd hui et de demain Politique intégrée de promotion de la langue française Le français, une langue internationale 5 e langue la plus parlée avec 220 millions de locuteurs

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

Livre blanc. sur la politique de sécurité de l Allemagne et sur l avenir de la Bundeswehr. Résumé

Livre blanc. sur la politique de sécurité de l Allemagne et sur l avenir de la Bundeswehr. Résumé Livre blanc 2006 sur la politique de sécurité de l Allemagne et sur l avenir de la Bundeswehr Résumé I. La politique de sécurité de l Allemagne Douze années se sont écoulées depuis la publication du dernier

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information

Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications Sécurité et Confiance dans les Réseaux et Systèmes d Information - Cadre institutionnel et réglementaire - Présenté par : Laila ZOUAK Entité Prospective

Plus en détail

ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM

ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM L initiative francophone pour la formation à distance des maitres (IFADEM) est menée conjointement par l Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et l Organisation

Plus en détail

Génération responsable LE CODE ÉTHIQUE. du groupe Generali

Génération responsable LE CODE ÉTHIQUE. du groupe Generali Génération responsable LE CODE ÉTHIQUE du groupe Generali Assicurazioni Generali S.p.A. Piazza Ducca degli Abruzzi, 2 34132 Trieste Italie Approuvé par le Conseil d Administration Milan, le 12 mai 2010

Plus en détail

Le risque le plus important pour

Le risque le plus important pour COMPRENDRE LES MENACES QUI PÈSENT SUR LES PME La cyberguerre, l hacktivisme (le cyberactivisme), les attaques par déni de service. Ces thèmes font régulièrement la une de l'actualité, et ne concernent

Plus en détail

Forum Panafricain de Haut niveau AIDE MEMOIRE. Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Forum Panafricain de Haut niveau AIDE MEMOIRE. Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Original : français Évaluation des réformes des cours et

Plus en détail

Techniques pour créer des mots de passe sûrs

Techniques pour créer des mots de passe sûrs Techniques pour créer des mots de passe sûrs Sommaire 1. Introduction 2. Pourquoi a-t-on besoin de mots de passe sûrs? 3. Qui est vulnérable? 4. Conseils pour la création de mots de passe sûrs 5. Une procédure

Plus en détail

CHARTE DE DEONTOLOGIE LES 50 ENGAGEMENTS DE BFMTV

CHARTE DE DEONTOLOGIE LES 50 ENGAGEMENTS DE BFMTV CHARTE DE DEONTOLOGIE LES 50 ENGAGEMENTS DE BFMTV Chapitre 1 Honnêteté, fiabilité et pluralisme de l information BFMTV s engage à garantir le pluralisme et à diffuser une information exacte et conforme

Plus en détail

Charte d engagement de l AGAFPA en matière de prévention et de traitement de la maltraitance visant à la promotion de la bientraitance

Charte d engagement de l AGAFPA en matière de prévention et de traitement de la maltraitance visant à la promotion de la bientraitance a.g.a.f.p.a. Association Loi de 1901 Conventionnée Agréée Centre Médico / Administratif Résidence du Parc 13850 GREASQUE France Tél. 04 42 12 61 74 Fax: 04 42 58 84 95 Préambule La maltraitance des personnes

Plus en détail

Michel TCHONANG LINZE Coordonnateur Région Afrique Centrale ACSIS - CAPDA capdasiege@gmail.com

Michel TCHONANG LINZE Coordonnateur Région Afrique Centrale ACSIS - CAPDA capdasiege@gmail.com Michel TCHONANG LINZE Coordonnateur Région Afrique Centrale ACSIS - CAPDA capdasiege@gmail.com Yaoundé, Palais des Congrès, du 22 au 26 Avril 2013 PRESENTATION INTRODUCTION À l heure de la mondialisation,

Plus en détail

LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : UN ENJEU DE CONNAISSANCE

LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : UN ENJEU DE CONNAISSANCE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : UN ENJEU DE CONNAISSANCE Christophe SOULLEZ Directeur de l Observatoire national de la délinquance France XI Colloque du CIPC Palerme 17/19 novembre 2014 1 Un enjeu de

Plus en détail

TURN BACK CRIME. Campagne mondiale de sensibilisation

TURN BACK CRIME. Campagne mondiale de sensibilisation TURN BACK CRIME Campagne mondiale de sensibilisation À PROPOS DE LA CAMPAGNE Ensemble, agissons contre le crime Turn Back Crime est une campagne mondiale de sensibilisation lancée par INTERPOL. Diffusée

Plus en détail

Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016

Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques. 9 au 11 mai 2016 Colloque international sur la mesure des produits culturels numériques 9 au 11 mai 2016 Contexte La reconnaissance du rôle de la culture dans le développement économique et durable des pays a été soulignée

Plus en détail

3. LE PLAN VIGIPIRATE

3. LE PLAN VIGIPIRATE 3. LE PLAN Le plan Vigipirate est un plan gouvernemental qui relève du Premier ministre et associe tous les ministères. Il est un outil central du dispositif français de lutte contre le terrorisme, qui

Plus en détail

Synthèse de l évaluation de la Fondation pour la Formation Continue UNIL-EPFL (FCUE)

Synthèse de l évaluation de la Fondation pour la Formation Continue UNIL-EPFL (FCUE) Synthèse de l évaluation de la Fondation pour la Formation Continue UNIL-EPFL (FCUE) Janvier 2016 1. Introduction L évaluation de la FCUE a été réalisée en 2014, 5 ans après sa création. Une création assez

Plus en détail

Engagement actif, défense moderne Concept stratégique

Engagement actif, défense moderne Concept stratégique Engagement actif, défense moderne Concept stratégique pour la défense et la sécurité des membres de l Organisation du Traité de l Atlantique Nord adopté par les chefs d État et de gouvernement au sommet

Plus en détail

Déclaration sur la liberté de la communication sur l'internet

Déclaration sur la liberté de la communication sur l'internet Déclaration sur la liberté de la communication sur l'internet (adoptée par le Comité des Ministres le 28 mai 2003, lors de la 840e réunion des Délégués des Ministres) Les Etats membres du Conseil de l'europe,

Plus en détail

DECLARATION (Finale) LE PREMIER CONGRES MONDIAL SUR LA LUTTE CONTRE LA CONTREFACON RECOMMANDE :

DECLARATION (Finale) LE PREMIER CONGRES MONDIAL SUR LA LUTTE CONTRE LA CONTREFACON RECOMMANDE : DECLARATION (Finale) LE PREMIER CONGRES MONDIAL SUR LA LUTTE CONTRE LA CONTREFACON RECOMMANDE : I (Sensibilisation) De charger un groupe indépendant d'experts, de l OCDE par exemple, d effectuer une étude

Plus en détail

La cyberdéfense : un point de vue suisse

La cyberdéfense : un point de vue suisse La cyberdéfense : un point de vue suisse UNIDIR - Séminaire Cybersécurité et conflits 19.11.12, Palais des Nations Gérald Vernez Del CdA CYD NON CLASSIFIE Un gros potentiel de dommages Financiers Pertes

Plus en détail

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Les idées peuvent bâtir le Canada Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Août 2015 1 Les idées peuvent bâtir le Canada Les défis auxquels font

Plus en détail

RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA LUTTE CONTRE LA MALVEILLANCE - «FOOD DEFENSE»

RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA LUTTE CONTRE LA MALVEILLANCE - «FOOD DEFENSE» RECOMMANDATIONS RELATIVES A LA LUTTE CONTRE LA MALVEILLANCE - «FOOD DEFENSE» AOÛT 2015 5 PAGES PREAMBULE Les présentes recommandations visent à accompagner les entreprises dans la lutte contre la malveillance

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITES EN MATIERE DE GESTION DES MIGRATIONS DANS LE PAYS XX

RENFORCEMENT DES CAPACITES EN MATIERE DE GESTION DES MIGRATIONS DANS LE PAYS XX RENFORCEMENT DES CAPACITES EN MATIERE DE GESTION DES MIGRATIONS DANS LE PAYS XX Type de projet : Coopération technique Type de projet secondaire : Renforcement des capacités en matière de gestion des migrations

Plus en détail

Stratégie jeunesse de la Francophonie 2015-2022

Stratégie jeunesse de la Francophonie 2015-2022 XV e Conférence des chefs d État et de gouvernement des pays ayant le français en partage Dakar (Sénégal), les 29 et 30 novembre 2014 Stratégie jeunesse de la Francophonie 2015-2022 «La jeunesse est notre

Plus en détail

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS Agence Française de Développement Face aux défis communs, s engager vers de nouveaux modèles de développement Dans un monde de plus en plus interdépendant, les défis,

Plus en détail

Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants

Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants NATIONS UNIES CAT Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants Distr. GÉNÉRALE CAT/C/MUS/Q/3 20 juillet 2009 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CONTRE LA

Plus en détail

Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Sahraoui Marc publié le 21 décembre 2007, mise à jour le 7 décembre 2011

Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Sahraoui Marc publié le 21 décembre 2007, mise à jour le 7 décembre 2011 Déclic formation UNE PLATE-FORME DE FORMATION EN LIGNE POUR LES PERSONNES ILLETTRÉES Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Sahraoui Marc publié le 21 décembre 2007,

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

ANNEXE: Questions relatives aux pratiques conseillées susceptibles de promouvoir et de protéger le droit à la liberté de réunion et d association pacifiques Nous vous saurions gré de bien vouloir répondre

Plus en détail

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche?

Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? Que faire face à une situation de discrimination à l embauche? 1 SOMMAIRE p. 3 > Les différentes formes de discrimination p. 4 > La protection contre les discriminations p. 9 > Les preuves de discriminations

Plus en détail

Pour une culture du savoir

Pour une culture du savoir Pour une culture du savoir Mémoire présenté à la ville de Montréal sur la proposition de Politique de développement culturel pour la ville de Montréal par Science pour Tous et la Société pour la promotion

Plus en détail

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1. Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1.1. Formation professionnelle dans le cadre des politiques

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II,

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II, Nations Unies A/RES/62/134 Assemblée générale Distr. générale 7 février 2008 Soixante-deuxième session Point 63, a, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport

Plus en détail

Risques d exclusion numérique en milieu professionnel

Risques d exclusion numérique en milieu professionnel NOTES NOTES ÉDUCATION PERMANENTE N N 18 2007-20 OCTOBRE 2005 SEPTEMBRE 2007 ASSOCIATION POUR POUR UNE UNE FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ CHAUSSÉE DE HAECHT, 579 B-1031 BRUXELLES RUE DE L ARSENAL, 5 B-5000

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE VIDEOPROTECTION

CHARTE D ETHIQUE VIDEOPROTECTION CHARTE D ETHIQUE VIDEOPROTECTION Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens et lutter contre le sentiment d insécurité, la Commune de Périgueux a mis en place un système de vidéoprotection.

Plus en détail

LIVRE BLANC 3 e édition Bruxelles (BELGIQUE), 4-9 juillet 2005

LIVRE BLANC 3 e édition Bruxelles (BELGIQUE), 4-9 juillet 2005 «Une contribution du parlement francophone des jeunes à la réalisation des principaux objectifs du cadre stratégique décennal arrêté par le Xème Sommet de la Francophonie de Ouagadougou en 2005.» Bruxelles,

Plus en détail

Tout sur la cybersécurité, la cyberdéfense,

Tout sur la cybersécurité, la cyberdéfense, Tout sur la cybersécurité, la cyberdéfense, Par Jean-Paul Pinte, Dr en Information scientifique et Technique, cybercriminologue Publié par : pintejp mai 26, 2011 Création d un centre belge pour lutter

Plus en détail

«Un Québec libre dans un Canada uni?» Yvon Deschamps

«Un Québec libre dans un Canada uni?» Yvon Deschamps «Un Québec libre dans un Canada uni?» Yvon Deschamps Intention pédagogique Le domaine général de formation Vivre-ensemble et citoyenneté Axe de développement Valorisation des règles de vie en société et

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6

Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6 Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6 Juin 2013 Contact FIEEC : Guillaume ADAM (gadam@fieec.fr) SYNTHESE CONSTAT : La croissance extraordinaire d Internet au cours des

Plus en détail

CONFIDE NTIALITÉ NUMÉRIQ

CONFIDE NTIALITÉ NUMÉRIQ CONFIDE NTIALITÉ NUMÉRIQ SAVOIR Face à l expansion spectaculaire d Internet ces vingt dernières années, nous sommes confrontés à de nouveaux défis relatifs aux droits de l homme, et notamment, à l équilibre

Plus en détail

SÛRETE, SECURITE : Jean Michel CICHOCKI. Quelques précisions sémantiques

SÛRETE, SECURITE : Jean Michel CICHOCKI. Quelques précisions sémantiques SÛRETE, SECURITE : Quelques précisions sémantiques SÛRETÉ SÉCURITÉ La signification attribuée aux termes «sûreté» et «sécurité» varie selon les métiers et les cultures professionnelles. Par exemple : La

Plus en détail

2. Les métiers porteurs : facteurs clés de l insertion professionnelle

2. Les métiers porteurs : facteurs clés de l insertion professionnelle Métiers porteurs : le rôle de l entrepreneuriat, de la formation et de l insertion professionnelle Synthèse analytique préparée par la MICI - juin 2013 A l occasion de la relance du débat sur l insertion

Plus en détail

Deuxième séminaire de l association «Villes des Musiques du Monde» 23 & 24 mars 2015 PRATIQUES

Deuxième séminaire de l association «Villes des Musiques du Monde» 23 & 24 mars 2015 PRATIQUES Deuxième séminaire de l association «Villes des Musiques du Monde» 23 & 24 mars 2015 Culture et territoires (suite) / Culture et République : le prisme des musiques et danses du monde Des thèmes à approfondir,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 SOMMAIRE LA SEMAINE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE, SI : RÉPONSE AUX ENJEUX MONDIAUX LA SSI, UN COUP DE PROJECTEUR POUR PARLER DE SI DES VALEURS COMMUNES

Plus en détail

Soyez acteurs du Web! Estelle Bretagne. L'avenir du web?

Soyez acteurs du Web! Estelle Bretagne. L'avenir du web? Soyez acteurs du Web! Estelle Bretagne L'avenir du web? Bonjour dans cette partie nous allons parler de quelques uns des usages du web amenés à se développer dans les prochaines années. Nous avons choisi

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SNCF S ENGAGE AUX CÔTÉS DE L ÉDUCATION NATIONALE ET PROPOSE UN NOUVEAU DISPOSITIF PÉDAGOGIQUE NUMÉRIQUE POUR LES ENSEIGNANTS

DOSSIER DE PRESSE SNCF S ENGAGE AUX CÔTÉS DE L ÉDUCATION NATIONALE ET PROPOSE UN NOUVEAU DISPOSITIF PÉDAGOGIQUE NUMÉRIQUE POUR LES ENSEIGNANTS DOSSIER DE PRESSE DOSSIER N 03 PARIS, LE 20 JANVIER 2014 SNCF S ENGAGE AUX CÔTÉS DE L ÉDUCATION NATIONALE ET PROPOSE UN NOUVEAU DISPOSITIF PÉDAGOGIQUE NUMÉRIQUE POUR LES ENSEIGNANTS L ENGAGEMENT DE SNCF

Plus en détail

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT SOMMAIRE INTRODUCTION > Chapitre 1 L environnement et le Développement durable 9 S engager > Chapitre 2 Principes de mise en œuvre 19 Comprendre Savoir-faire Partager

Plus en détail

Coopération multilatérale: un instrument indispensable à la coopération suisse au développement

Coopération multilatérale: un instrument indispensable à la coopération suisse au développement Coopération multilatérale: un instrument indispensable à la coopération suisse au développement Qu entend-on par Coopération multilatérale? La coopération multilatérale est, au même titre que la coopération

Plus en détail

Belgique : des politiques anti-terrorisme tellement efficaces pour lutter contre la liberté d expression

Belgique : des politiques anti-terrorisme tellement efficaces pour lutter contre la liberté d expression Belgique : des politiques anti-terrorisme tellement efficaces pour lutter contre la liberté d expression Depuis le 11 septembre 2001 et les attentats contre les tours jumelles à New-York, la bataille contre

Plus en détail

Consultation publique sur la «Neutralité du Net» - Position de l Association Française des Editeurs de Logiciels

Consultation publique sur la «Neutralité du Net» - Position de l Association Française des Editeurs de Logiciels Consultation publique sur la «Neutralité du Net» - Position de l Association Française des Editeurs de Logiciels Mai 2010 Sommaire Préambule 3 1) Evolution de la création de valeur sur Internet : business

Plus en détail