LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES"

Transcription

1 1 LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES Jose María Buceta 1.1. LES DROITS DES JEUNES ATHLÈTES 1.2. UNE MEILLEURE SANTÉ GRÂCE À LA PRATIQUE DU BASKET 1.3. LE DÉVELOPPEMENT DES VALEURS PERSONNELLES ET SOCIALES L esprit d engagement La persévérance Les responsabilités personnelles au sein du groupe Le travail d équipe Respecter les règles Respecter les autres Apprendre l esprit de compétition 1.4. LE DÉVELOPPEMENT DE RESSOURCES PSYCHOLOGIQUES Le développement des connaissances La perception du contrôle La confiance en soi Le concept de soi-même et l auto-estime Le self-contrôle 1.5. LES EXPÉRIENCES POSITIVES 1.6. LE DÉVELOPPEMENT ATHLÉTIQUE Le mini-basket Les 13 à 14 ans Les 15 à 16 ans Les 17 à 18 ans 1.7. LE STYLE DE TRAVAIL DES ENTRAÎNEURS

2 2 BASKET-BALL POUR JEUNES JOUEURS Les enfants et les adolescents qui jouent au mini-basket ou au basket peuvent retirer de multiples bénéfices de leur expérience, mais ils peuvent aussi se trouver confrontés à des problèmes susceptibles de leur faire du tort. Le basket, comme n importe quel autre sport de compétition, est un instrument précieux pour l éducation des filles et garçons à condition de respecter certaines normes. C est aux organisateurs, aux parents et aux entraîneurs de veiller à ce que ces règles soient respectées. Dans ce chapitre, nous aborderons les objectifs du basket dans l éducation des jeunes joueurs, en insistant sur l importance du rôle de l entraîneur dans ce processus LES DROITS DES JEUNES ATHLÈTES Les entraîneurs ne doivent pas considérer leurs joueurs comme des pions qu ils peuvent bouger comme bon leur semble. Les jeunes joueurs ne sont pas des jouets. Ce sont des personnes, des enfants ou des adolescents, qui possèdent des droits et l entraîneur qui travaille avec eux doit commencer par connaître, accepter et respecter ces droits. De nos jours, de nombreuses associations sportives de jeunes reconnaissent à leurs jeunes joueurs les droits suivants : Le droit de participer à des compétitions sportives. Le droit de participer à des compétitions dont le niveau est compatible avec les capacités de chaque enfant. Le droit à être dirigé par un entraîneur qualifié. Le droit de jouer comme un enfant ou un adolescent et non comme un adulte. Le droit de prendre part aux décisions concernant leur activité sportive. Le droit de pratiquer leur activité dans un environnement sûr et sain. Le droit à être préparé pour participer à une compétition. Le droit à être traité avec dignité. Le droit de s amuser en faisant du sport UNE MEILLEURE SANTÉ GRÂCE À LA PRATIQUE DU BASKET La pratique du mini-basket et du basket peut renforcer la santé des enfants lors de la croissance.

3 1. LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES 3 La pratique correcte du mini-basket et du basket contribue au développement physique des joueurs. Elle peut aussi contribuer à développer la bonne et saine habitude de faire du sport. Elle offre la possibilité de développer des habitudes saines et essentielles liées à la pratique des sports et, en particulier, des habitudes de nutrition, d hygiène et de self-contrôle. Afin de les éviter, on doit cependant aussi être conscient de risques inhérents contre la santé qui peuvent être accentués par la pratique du basket. Une organisation mal adaptée peut être négative pour le développement physique des joueurs (par exemple, une stratégie d entraînement basée sur les poids et haltères pour développer la force peut être néfaste pour les joueurs de mini-basket). Un entraînement inadéquat peut provoquer des blessures graves ou même chroniques qui, dans certains cas, peuvent entraver le développement des jeunes joueurs. Si l activité est très contraignante ou décourageante, il est très probable que les joueurs voudront abandonner la pratique du basket et ne profiteront donc pas des avantages associés à ce sport. Il sera aussi peu probable que les joueurs prennent l habitude de faire de l exercice physique. Afin d améliorer leurs performances et de contrôler la douleur que peuvent provoquer leurs blessures, les joueurs pourraient se doper, ce qui endommagerait gravement leur santé. Ce comportement peut mener à une dépendance envers les drogues et les rendre particulièrement vulnérables à cet âge. Jouer simplement au basket ne garantit donc pas d en retirer des avantages de santé comme on peut l attendre de la pratique d un sport. Jouer au mini-basket ou au basket n apportera des effets positifs que lorsque cela se fait convenablement, bien guidé par des entraîneurs compétents. Un manque de contrôle de la part de l entraîneur augmentera les risques de résultats négatifs.

4 4 BASKET-BALL POUR JEUNES JOUEURS 1.3. LE DÉVELOPPEMENT DE VALEURS PERSONNELLES ET SOCIALES Le basket peut contribuer au développement de valeurs personnelles et sociales qui s avèrent particulièrement importantes pour l éducation des enfants et des adolescents. L engagement Les jeunes joueurs doivent s habituer à accepter et honorer leurs engagements envers les autres. Le joueur doit s engager à s entraîner certains jours et à participer aux matchs pendant les week-ends. Cet engagement doit être respecté même si le joueur n en a pas très envie au moment-même. L engagement implique que le joueur devra parfois renoncer à certains souhaits personnels et faire quelques sacrifices pour le groupe. Il devra penser aux autres et pas seulement à lui. Il devra faire preuve d une discipline appropriée pour mener à bien ses obligations. * Par exemple : une joueuse âgée de onze ans n a pas envie d assister à l entraînement et elle ne s y rend pas. Une autre de ses camarades n en a pas non plus envie, mais elle respecte son engagement envers l équipe et y va. Laquelle des deux obtient le plus de bénéfices du mini-basket en tant qu expérience éducative? Dans certains pays, l un des problèmes cruciaux est actuellement que les jeunes joueurs ne respectent pas leurs obligations parce qu ils obéissent à leurs souhaits personnels à court terme. S ils n aiment pas quelque chose, ils abandonnent sans même arriver à la fin ; lorsque quelque chose commence à ne pas leur plaire, ils abandonnent ; si quelque chose s avère trop complexe ou requiert un effort soutenu, ils ne le font pas. Le retrait et le non-accomplissement de projets qui impliquent des difficultés sont deux des effets les plus sérieux du manque d engagement. Les équipes de mini-basket et de basket sont une excellente occasion d éducation pour que les enfants et les adolescents apprennent à accepter et à respecter leurs obligations. Cette éducation peut s avérer importante dans leur future vie d adulte. La persévérance Dans la vie, il est très important d être persévérant. Le basket peut aider à développer cette qualité : être persévérant et faire un effort maximal.

5 1. LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES 5 * Par exemple : John est un garçon de 14 ans plein d enthousiasme pour beaucoup de choses, mais il abandonne rapidement ses projets car il n est pas persévérant. Par contre, lorsque son ami Nick entreprend quelque chose, il ne l abandonne pas et s efforce toujours d atteindre le but qu il s est fixé. Même lorsqu il est démoralisé parce que les choses ne prennent pas la tournure attendue, Nick est capable de continuer jusqu à atteindre son objectif. Nick joue au basket depuis l âge de 10 ans, il a appris à accepter ses engagements et à persévérer. Le développement de la persévérance est particulièrement important lorsque les joueurs traversent des moments difficiles : s ils font des fautes, jouent médiocrement, tentent des choses mais n obtiennent pas le résultat attendu, etc. Dans leur vie, en dehors du sport, ils rencontrent aussi des situations adverses dans lesquelles il est difficile de persévérer, mais les joueurs de basket peuvent être préparés à cet important défi puisque l esprit de persévérance a été développé. Il est évident que le basket peut contribuer au développement de la persévérance si l entraîneur qui travaille avec de jeunes joueurs récompense leurs efforts soutenus sans se soucier de leurs réussites, surtout lorsqu ils traversent des moments difficiles.

6 6 BASKET-BALL POUR JEUNES JOUEURS La responsabilité personnelle au sein du groupe * Un joueur doit défendre 1 contre 1 contre un adversaire. Il doit faire appel à sa responsabilité personnelle pour mener à bien sa tâche. Toute l équipe compte sur lui. Si l attaquant réussit à marquer, toute l équipe souffre ; s il ne marque pas, tout le monde en profite. Il est très important que les jeunes apprennent à prendre leurs responsabilités pour le bien du groupe. Le basket est une excellente école pour développer cet aspect. Les entraîneurs doivent apprendre à leurs joueurs à assumer des responsabilités personnelles au sein du groupe comme quelque chose de raisonnable qui leur procure du plaisir et non pas comme quelque chose de lourd à porter. Ils éviteront des commentaires tels que «tu es responsable de notre défaite» ; «nous comptons sur toi pour gagner ce match». Dans ce sens, il incombe à l entraîneur une importante tâche éducative qui est particulièrement importante pour ses joueurs lorsqu ils deviendront adultes. Il est donc important que les joueurs sachent ce qu ils ont à faire et ce que l on attend d eux personnellement. Les joueurs doivent comprendre la portée de leur contribution au sein de l équipe. Le rôle de l entraîneur est également essentiel lorsqu il met en valeur et motive ce comportement personnel qui est important pour le groupe, surtout ceux qui sont moins perceptibles du point de vue social et qui sont moins mis en valeur. * Par exemple : dans une équipe de garçons âgés de 15 à 16 ans, l entraîneur met en valeur l importance de bloquer le rebond afin de s emparer du ballon, il fait remarquer qu il s agit d une responsabilité personnelle (chaque joueur doit prendre sa propre responsabilité pour bloquer un adversaire), ce qui aura un résultat favorable pour toute l équipe (obtenir la balle). Quelques joueurs essayeront de bloquer le rebond, ce qui permettra à un autre équipier d attraper la balle et, en général, l honneur revient à ce joueur et pas aux autres. * L entraîneur doit récompenser les joueurs qui ont bien bloqué le rebond s il veut qu ils continuent à prendre des responsabilités personnelles pour le bien du groupe. Dans ce sens, il les aidera à adopter cette conduite et favorisera les bons résultats de son équipe mais, ce qui est plus important, c est qu il contribuera à développer cet aspect important de la personnalité de ses joueurs : accepter des responsabilités.

7 1. LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES 7 Exercice pratique Dressez une liste de tâches spécifiques qui, comme bloquer un rebond, peuvent contribuer à développer les responsabilités personnelles pour le bien du groupe. Le travail d équipe En ce qui concerne le point sus-mentionné, il est important que l enfant et l adolescent apprennent à travailler en équipe. Y a-t-il un meilleur endroit pour développer cette qualité qu une équipe de basket? * L entraîneur d une équipe de mini-basket organise un exercice de 2 contre 2. Les attaquants ne peuvent pas dribbler, ils ne peuvent que se passer la balle. Ils commencent sur l une des lignes de fond et doivent traverser le terrain pour atteindre l autre ligne de fond en contrôlant le ballon. En toute logique, pour y arriver, ils doivent collaborer entre eux. Cet exercice, comme d autres du même genre, apprend aux enfants l importance de la collaboration et du travail en équipe. Les matchs, eux aussi, sont très utiles parce qu un joueur seul ne peut pas gagner un match. On n apprend

8 8 BASKET-BALL POUR JEUNES JOUEURS cependant pas à collaborer par le seul fait de jouer au basket (en fait, nombreux sont les joueurs de basket qui n ont pas appris à travailler en équipe), c est la raison pour laquelle il est tellement nécessaire que l entraîneur insiste sur l importance de la collaboration et organise l entraînement afin d encourager les joueurs à coopérer. Pour ne pas perdre ceci de vue, il sera très utile que l entraîneur suive l efficacité de l équipe dans ce genre de tâche qui requiert que les joueurs collaborent. Il peut par exemple noter les contre-attaques de son équipe pendant le match. Exercice pratique Dressez une liste des tâches collectives dont vous puissiez noter l efficacité afin de maximaliser l importance du travail en équipe. Le respect des règles Il est évident que jouer dans une équipe de basket signifie respecter plusieurs règles : des tâches internes, des règles d entraînement et des règles de jeu. Les jeunes prennent ainsi l habitude de ne pas faire exactement ce qu ils veulent, mais de respecter certaines règles qui favorisent leur convivialité avec les autres. Voici l un des nombreux aspects éducatifs précieux du basket en tant que sport de compétition. Le respect des autres Nous avons souligné précédemment l intérêt du basket pour apprendre à travailler en équipe. Jouer au basket est aussi un excellent moyen pour apprendre à respecter les autres : les camarades, les adversaires, les entraîneurs, les directeurs, les spectateurs et les arbitres. Les jeunes joueurs doivent apprendre à respecter les différences individuelles dans leur propre groupe, à accepter des équipiers qui, dans certains cas, peuvent appartenir à un groupe social différent, être d une autre race, avoir une autre religion, appartenir à un autre groupe ethnique, à un autre pays, à une autre ville, etc. et vivre avec eux bien qu ils puissent avoir des idées ou des coutumes différentes. Ils doivent respecter les différences qui se présentent à eux lorsqu ils jouent au basket, parce que certains jouent mieux que d autres, maîtrisent mieux que d autres certains aspects, jouent plus longtemps, etc. Les situations quotidiennes que vit une équipe de basket encouragent les joueurs à devenir plus respectueux envers leurs coéquipiers. Ils deviennent plus sociables. En fait, il est courant qu en basket des personnes s entendent alors qu elles ont parfois été rivales dans d autres contextes.

9 1. LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES 9 L entraîneur doit encourager par son comportement un respect mutuel et une attitude de solidarité dans le comportement des joueurs de l équipe. L entraîneur lui-même doit servir de modèle et respecter tous les joueurs malgré leurs différences. L entraîneur doit encourager une relation étroite entre tous les joueurs car plus ces derniers se connaîtront, plus ils se respecteront. * Par exemple : l entraîneur peut encourager certains joueurs à travailler ensemble pendant l entraînement ou à s asseoir côte à côte dans le bus. Il peut aussi organiser d autres activités comme une visite au zoo, une excursion, etc. L entraîneur doit aussi porter l accent sur les normes de comportement qui encouragent le respect et la solidarité et éliminer celles qui poussent au contraire. * Par exemple : l entraîneur doit récompenser les joueurs qui contribuent à l intégration dans le groupe des camarades d équipe qui présentent une différence défavorable et il doit intervenir lorsqu un joueur en sous-estime un autre parce qu il est différent. En ce qui concerne les adversaires (les joueurs qui appartiennent à d autres équipes), il est évident qu un match offre l occasion de lutter contre une autre équipe afin d atteindre le même objectif (un objectif qui ne peut être atteint que par l une des deux équipes) tout en respectant ces adversaires en tant que sportifs et que personnes. L entraîneur doit insister pour que ses joueurs respectent leurs rivaux : ils ne doivent pas les insulter, ils doivent les aider à se relever s ils tombent, ils doivent leur parler après le match, les féliciter s ils ont gagné, etc. L entraîneur doit expliquer à ses joueurs que leurs adversaires sont des filles et des garçons de leur âge, qu eux aussi jouent au mini-basket ou au basket, qu ils fournissent les mêmes efforts qu eux et que la rivalité sportive doit être amicale et empreinte de coopération.

10 10 BASKET-BALL POUR JEUNES JOUEURS L entraîneur qui travaille avec de jeunes joueurs ne doit en aucun cas essayer de motiver ses joueurs à se dresser contre leurs adversaires en formulant des commentaires tels que : «ils ont dit que nous étions une bande de...», «la dernière fois, ils ont gagné parce qu ils n ont pas joué correctement», «ils ont dit que tu étais un imbécile», etc. Cette sorte de stratégie est contraire à l éthique et ne contribue pas à développer des valeurs aussi importantes que le respect de l adversaire. Un entraîneur ne doit ni insulter, ni ridiculiser, ni mépriser une équipe adverse. Bien au contraire, il doit servir d exemple à ses joueurs et faire preuve d un maximum de respect envers un rival, quel qu il soit, indépendamment de ses caractéristiques et de son niveau en tant que joueur. * Par exemple : au cours d un match de mini-basket, l une des équipes est supérieure à l autre ; au troisième quart le score est de 35-2 ; l entraîneur de l équipe gagnante doit se montrer respectueux envers l autre équipe et éviter des commentaires blessants. Dans le même esprit, l entraîneur doit être un modèle dans son comportement envers les arbitres, il encouragera ainsi ses joueurs à les respecter. Il s agit probablement de l un des aspects éducatifs les moins développés dans les jeunes équipes de basket. On remarquera souvent, en effet, que les entraîneurs insultent, méprisent et ridiculisent les arbitres. Ils accusent ces derniers et leurs décisions de leur défaite devant leurs jeunes joueurs. Cet exemple, et celui des parents, fait qu il est très difficile que les enfants et les adolescents apprennent à respecter la figure de l arbitre. Si c est là l éducation que nous offrons à nos enfants, comment voulons-nous qu ils respectent les arbitres lorsqu ils grandiront? Quel exemple donneront-ils

11 1. LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES 11 à leur tour à leurs propres enfants? Quelles conséquences cela aura-t-il si ce manque de respect est reporté sur l autorité d autres personnes? Il est évident que d énormes responsabilités dans le domaine du processus éducatif retombent sur les épaules d un entraîneur qui travaille avec de jeunes joueurs. Se montrer à la hauteur de ces responsabilités est essentiel s il souhaite avoir une influence positive. Apprendre l esprit de compétition Dans la vie, nous nous trouvons face à de multiples situations de compétition, nous devons être préparés à les affronter. Le basket de compétition est une excellente occasion pour apprendre cet esprit de manière saine et efficace, en adoptant une méthode de travail qui peut s avérer excellente pour de jeunes joueurs dans et en dehors de leur vie sportive. Ce sport peut les aider au présent comme au futur. Toutes les valeurs sur lesquelles nous avons précédemment mis l accent aident les jeunes joueurs à assimiler l esprit de compétition. Il est aussi très important qu ils acceptent les victoires et les défaites, les succès et les échecs, les bonnes et les mauvaises performances, ce qui est juste et ce qui est faux. Il est donc très intéressant que les équipes de jeunes joueurs soient confrontées à différentes expériences au cours d une saison : gagner, perdre, bien jouer, jouer médiocrement, etc. et que ces expériences servent à leur apprendre à affronter les victoires avec modération et les défaites avec espoir. Il est évident que les joueurs se sentiront plus heureux s ils gagnent que s ils perdent, car ils ont fait de leur mieux pour essayer de gagner. Cependant, ni une victoire ni une défaite ne peuvent être soulignées par l entraîneur. Ce dernier félicitera ses joueurs pour leur effort, qu ils aient gagné ou perdu. Lorsque l équipe a gagné, l entraîneur doit mettre en exergue les gestes qui étaient corrects (non pas à cause du résultat, mais en fonction du comportement des joueurs). Il doit faire de même si l équipe a perdu. Sans s occuper du fait que l équipe gagne ou perde, l entraîneur doit fixer de nouveaux objectifs pour le futur et utiliser l expérience pour permettre aux joueurs de progresser. Résumé Le basket peut donc s avérer être une magnifique école où les joueurs apprennent à s engager, à persister dans leurs efforts, à devenir persévérants même si la situation est désastreuse. Les enfants et les adolescents peuvent apprendre à assumer des responsabilités personnelles pour le bien du groupe, à travailler en équipe, à respecter les autres. D autre part, ils doivent apprendre à accepter les victoires et les défaites comme faisant partie d un processus de croissance, sans que cela les empêche de poursuivre les objectifs qu ils avaient choisis. Le basket est un excellent instrument que l entraîneur doit savoir utiliser pour le bien des jeunes joueurs.

12 12 BASKET-BALL POUR JEUNES JOUEURS Exercices de test 1 Répondez aux questions suivantes en choisissant l une des options proposées qui indique à quel point vous êtes ou non d accord avec l énoncé. Vous trouverez les commentaires à la fin de l ouvrage. 1. Faire du sport est toujours bon pour la santé. 2. Les blessures des athlètes sont une question de chance. 3. Jouer dans une équipe de basket peut aider les joueurs à acquérir des habitudes saines. 4. L engagement n est pas bon. Les enfants doivent faire du sport uniquement quand ils en ont envie. 5. L entraîneur doit apprendre à ses joueurs à travailler en équipe, à accepter des responsabilités personnelles. 6. Il est important que les joueurs haïssent leurs rivaux : «Les rivaux ne sont acceptables que morts». 7. Si l arbitre prend une décision injuste, l entraîneur doit protester énergiquement pour que ses joueurs sachent qu il les défend. 8. Lorsqu au cours d une compétition, les joueurs n ont aucune chance de gagner, il vaut mieux abandonner plutôt que se décourager. 9. L entraîneur doit donner l exemple, il fera preuve de respect et de solidarité envers tous ses joueurs, les adversaires et les arbitres. 10. Le basket peut s avérer un excellent apprentissage pour de jeunes joueurs. Totalement Partiellement Pas d accord d accord d accord

13 1. LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES LE DÉVELOPPEMENT DE RESSOURCES PSYCHOLOGIQUES Outre les valeurs déjà mentionnées, le basket peut aider les jeunes joueurs, de futurs adultes, à acquérir des ressources psychologiques qui peuvent s avérer très utiles, non seulement dans le domaine du basket mais aussi dans leur vie en général. Le développement de ces ressources peut aussi faire partie du processus de croissance de ces enfants et adolescents qui pratiquent un sport. Le développement des connaissances Tout d abord, le mini-basket (pour les plus jeunes) et le basket impliquent de multiples situations qui obligent les jeunes joueurs à développer certaines connaissances. Les joueurs de basket (y compris les joueurs de mini-basket) doivent apprendre à prêter attention et à se concentrer sur différents stimuli. Parfois, il n y a qu un seul stimulus, d autres fois, par contre, ils doivent se fixer sur plusieurs stimuli en même temps, avec plus ou moins d intensité, et pour un laps de temps plus ou moins long. Selon la situation, les joueurs doivent apprendre à adapter leur attention à la situation. Rares sont les activités qui offrent aux enfants la possibilité de développer leur capacité d attention. De même, le basket peut aider les joueurs à développer leurs capacités pour sélectionner et traiter une information externe. De tous les stimuli qu ils reçoivent de leur entourage, ils doivent choisir uniquement les plus importants et les

14 14 BASKET-BALL POUR JEUNES JOUEURS stimuli liés à ceux qu ils ont déjà mémorisés. Ils doivent aussi s habituer à prendre des décisions rapides. Le joueur peut mieux développer ces processus de connaissance : la sélection, l association, la mémorisation, l utilisation de ce qui a été mémorisé et la prise de décision si l entraîneur l encourage selon ses capacités. * Par exemple : si l entraîneur d une équipe de mini-basket propose à ses joueurs un exercice qui fait appel à beaucoup d attention (plusieurs stimuli en même temps), cela peut se transformer en une surcharge d information. Cette surcharge compliquera les processus postérieurs de connaissance et se transformera en une lacune dans le processus de prise de décision. * Un autre exemple : si l entraîneuse d une équipe de filles âgées de 13 à 14 ans désire que ses joueuses apprennent plusieurs concepts en même temps, ces concepts ne seront pas associés et mémorisés correctement. En agissant ainsi, elle n atteindra pas son objectif éducatif et l effort de connaissance réalisé par les joueuses ne portera pas ses fruits. De même, si les stimuli proposés par l entraîneur ne sont pas adaptés, ils ne stimuleront pas les processus de connaissance adéquats des jeunes joueurs. * Par exemple : un entraînement monotone avec des exercices peu attrayants, aux contenus trop pauvres, qui ne permettent pas aux enfants de faire jouer leur propre initiative, ne conduit pas à un meilleur développement des connaissances des athlètes. La perception du contrôle Les gens ont besoin de sentir qu ils contrôlent ce qui les concerne, c est-à-dire qu ils peuvent dominer la situation. La notion de contrôle est à la base de notre sentiment de confiance en nous-mêmes qui constitue un aspect décisif de notre force psychologique. Le sentiment d impuissance se situe à l opposé de la maîtrise de soi. Une personne sans ressources sent qu elle ne maîtrise pas les choses qui la concernent et elle finit par arriver à la conclusion que, quoiqu elle fasse, ce n est pas à la mesure de ses efforts. On trouve souvent des cas de sentiment d impuissance chez des enfants ou des adolescents. Ce sentiment d impuissance les empêche d avoir confiance en eux et les fait souffrir. Se sentir sans ressources lorsqu ils réalisent une activité les conduit au découragement par rapport à cette activité et mine aussi leur confiance en eux-mêmes.

15 1. LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES 15 Par conséquent, lorsqu on travaille avec des enfants ou des adolescents, en quelque domaine que ce soit, il est très important de développer cette notion de contrôle au lieu de permettre qu ils se sentent impuissants. Un manque de confiance, normal chez des enfants et des adolescents, peut être combattu en suscitant des situations de maîtrise au lieu d être augmenté en créant des situations d impuissance. Les enfants et les adolescents ont besoin de vivre des situations de contrôle pour avoir confiance en eux-mêmes et devenir psychologiquement plus forts. Le basket offre de nombreuses possibilités dans ce genre de situations, par contre elles peuvent causer un sentiment d impuissance si elles sont mal utilisées. * Par exemple : dans un exercice de 1 contre 1, les joueurs peuvent avoir la sensation de maîtriser la situation en utilisant les capacités qu ils dominent déjà ou bien sentir qu ils peuvent contrôler la situation en perfectionnant certains aspects. Cependant, ils se sentiront impuissants s ils constatent que, quoi qu ils fassent, ils ne peuvent pas contrôler ce qu on leur demande dans l exercice. Si l entraîneur propose un exercice d un niveau de difficulté approprié et si les joueurs savent ce qu ils doivent faire, ces derniers se sentiront maîtres de l exercice. Par contre, si la difficulté de l exercice dépasse leurs possibilités, ils se sentiront impuissants. Malheureusement, de nombreux joueurs se sentent impuissants parce qu ils ne peuvent pas faire tout ce qu on leur demande ou parce qu on ne leur a pas expliqué exactement ce qu ils devaient faire. * Par exemple : László a 13 ans et joue dans l équipe de son école. Au cours d un match, il tente un tir et le rate ; son entraîneur lui dit depuis la banquette : «László, ne tire pas si vite, le ballon doit circuler plus longtemps». À un autre moment, László était très près du panier mais, au lieu de tirer, il passe le ballon à l un de ses coéquipiers et l entraîneur lui crie «László, tire!». À une troisième occasion, la même situation se reproduit, mais cette fois László tire et, malheureusement, il rate une fois de plus. Son entraîneur le critique une fois de plus : «László, comment as-tu pu rater? Si tu n as pas l intention de marquer, alors ne tire pas!». * László s est senti impuissant car il ne savait pas comment réagir, il a probablement senti qu il était incapable de bien faire et de satisfaire son entraîneur. À partir de ce moment, il a essayé de se montrer aussi discret que possible et n a pris que des risques mineurs où les fautes passeraient fort inaperçues.

16 16 BASKET-BALL POUR JEUNES JOUEURS Les moyens d améliorer le contrôle Tous les entraîneurs, et plus particulièrement ceux qui travaillent avec de jeunes joueurs, doivent aider ces derniers à se sentir maîtres d eux-mêmes plutôt que de se sentir impuissants. Ils devraient donc envisager les mesures suivantes : Les entraîneurs doivent entraîner leurs joueurs pour augmenter leur talent en basket de manière à mieux maîtriser les exigences du basket. Les entraîneurs doivent établir des objectifs accessibles basés sur les capacités de leurs joueurs. Les entraîneurs doivent introduire des exercices que leurs joueurs peuvent dominer. Ils doivent expliquer à leurs joueurs ce qu ils sont supposés faire et leur demander de réussir uniquement ce qu on leur demande. Les joueurs devraient jouer des matchs contre des adversaires de leur niveau afin de se trouver dans des situations qu ils se sentiront capables de maîtriser. Même si les enfants doivent jouer différents types de matchs, contre des adversaires supérieurs ou inférieurs, l entraîneur devra s assurer qu ils participent à suffisamment de matchs au cours desquels les joueurs peuvent maîtriser les exigences. Les entraîneurs doivent mettre l accent sur les actions des joueurs plutôt que sur les résultats obtenus. Lorsque certains résultats surprennent ou doivent être soulignés, il faut les relier à des actions spécifiques. L entraîneur encouragera ainsi chez ses joueurs leur capacité à établir la relation entre leurs actions et le résultat obtenu, ce qui renforcera leur perception de contrôle. * Par exemple : l équipe a gagné un match et les joueurs sont vraiment contents du résultat. L entraîneur doit profiter de cette situation pour faire la liaison entre le résultat obtenu et les actions concrètes que les joueurs peuvent répéter. Les joueurs comprendront ainsi qu ils possèdent les capacités pour contrôler les exigences du match et donc obtenir le résultat souhaité.

17 1. LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES 17 Il est important pour l entraîneur d insister sans relâche sur les efforts réalisés par les joueurs pour parvenir aux résultats escomptés. C est pourquoi si les actions sur lesquelles on insiste sont précisément celles qui requièrent un effort remarquable (courir, bloquer un rebond, anticiper ou aider à défendre, etc.), il suffit de les associer aux résultats obtenus. Mais, si les actions sur lesquelles on a mis l accent requièrent surtout de la précision (passer la balle, dribbler, tirer, etc.), l entraîneur devrait se pencher plus particulièrement sur les efforts réalisés pour maîtriser ces techniques et obtenir des résultats : * Par exemple : «nous avons gagné ce match (résultat) grâce à nos mouvements défensifs (des actions qui requièrent un effort et qu il faut spécifier) et grâce aux points que nous avons obtenus en jouant 1 contre 1 (techniques de précision). Vous avez extraordinairement amélioré la technique du 1 contre 1. Vous avez fait de beaux efforts pendant les entraînements. Lorsque nous faisons les exercices, vous êtes très concentrés sur ce que vous faites. Vous travaillez tous beaucoup (l entraîneur focalise sur les efforts qui permettent d acquérir des capacités de précision) et ce travail vous permet de gagner de très nombreux points en jouant 1 contre 1.» L entraîneur doit être conscient des décisions des joueurs, selon les circonstances, au moment même où ces décisions sont prises, mais pas en fonction des résultats. * Par exemple : «une joueuse est libre près du panier et son entraîneur lui a expliqué que c était une bonne occasion pour tirer. Si la joueuse décide de tirer, l entraîneur devrait considérer cette décision comme étant positive indépendamment du résultat, c est-à-dire si elle tire mais ne marque pas cette fois-ci. Ceci permettra à la joueuse de dominer la situation et de le savoir pour une prochaine occasion. Il est très important pour le développement éducatif des enfants et des jeunes qui jouent au mini-basket ou au basket de développer leur perception de contrôle. Les joueurs doivent comprendre qu ils peuvent apprendre à maîtriser des choses qui les concernent s ils travaillent ce point. Développer cet aspect s avère fondamental pour des jeunes puisqu ils se sentiront alors plus sûrs et plus compétents dans n importe quel domaine de leur vie. Vivre des situations de contrôle stimule la performance des joueurs et offre de grandes récompenses. Si le basket continue à leur offrir ce genre d expérience, il sera d autant plus probable que ces enfants continueront à pratiquer ce sport.

18 18 BASKET-BALL POUR JEUNES JOUEURS Exercice pratique En tant qu entraîneurs, dressez une liste de ce que vous pouvez faire afin de développer la perception de contrôle de vos joueurs. La confiance en soi La confiance en soi est étroitement liée à la perception de contrôle. La confiance en soi est la confiance que les joueurs ont dans leurs propres ressources pour parvenir à certains objectifs. Cependant, la confiance en soi n implique pas que l on doive être sûr «juste parce que» ou parce que «c est ainsi que l on devrait être». Le but n est pas de faire des commentaires du genre «c est sûr que nous allons gagner», «nous sommes une équipe de gagnants» ou «la possibilité de perdre ne nous effleure même pas» ou prétendre que l on est certain de la victoire en disant des trucs comme «allez les enfants, on va reprendre la situation en main pendant la seconde mi-temps». Avoir confiance est un processus interne qui oblige à avoir un sens réel des difficultés du résultat que nous voulons obtenir et de nos propres ressources pour y parvenir. Sans perdre ceci de vue, chacun de nous devrait fonder sa confiance en soi sur les possibilités réelles qui existent d obtenir les résultats souhaités. C est pour cette raison qu un joueur qui a confiance en lui-même, par rapport à un autre qui n a pas confiance en lui, sait environ quelles sont ses possibilités et ce qu il doit faire pour qu elles se réalisent. Le joueur est aussi conscient des difficultés qui peuvent l empêcher de parvenir à l objectif souhaité et de ce qu il doit faire, dans ce cas, pour neutraliser ces obstacles.

19 1. LE RÔLE DU BASKET DANS LE DÉVELOPPEMENT ÉDUCATIF DES JEUNES 19 La confiance en soi augmente lorsque le joueur sent qu il est efficace et contrôle les exercices d entraînement et les matchs. Développer la confiance des jeunes joueurs est extrêmement important pour leur éducation en tant que joueurs de basket et futurs adultes. En tant que joueur, parce que la confiance en soi est un point clé pour le développement. Elle leur permettra de faire face efficacement aux situations les plus stressantes pendant les matchs et d essayer de continuer à jouer afin de parvenir à des objectifs ambitieux. En tant que personne, parce que la confiance en soi nous aide à faire face à la vie et à tout ce qu elle implique et que cela contribue à améliorer la perception que nous nous faisons de nous-mêmes et notre amour propre. La confiance en soi générale et spécifique La confiance en soi d une personne peut varier selon les aspects de sa vie. Un enfant peut être plus confiant lorsqu il joue au basket que lorsqu il étudie des mathématiques. Cependant, en renforçant la confiance en soi dans des aspects importants de la vie de chacun (par exemple en basket), cette confiance en soi peut s étendre à d autres domaines si l on développe une manière objective d agir qui inclue les éléments suivants : analyser de manière réaliste des situations auxquelles il faut faire face et les ressources dont disposent les personnes établir des buts et des projets réalistes pour parvenir à ces objectifs. Les attentes s adapteront ainsi aux possibilités souligner et contrôler son propre comportement au-delà de ce qui ne dépend pas de nos propres actions évaluer objectivement et constructivement ses propres expériences pour maîtriser ainsi les réussites et les échecs afin de renforcer la confiance en soi. Nous pourrions faire une distinction entre la confiance en soi spécifique qui agit dans des situations concrètes et une confiance en soi plus générale qui montrerait le niveau de confiance dans les ressources de chacun, qu il s agisse ou non d une situation connue. Bien gérer la pratique d un sport peut aider à améliorer la confiance en soi qui est plus directement liée aux sports afin que les athlètes croient en leurs ressources lorsqu ils doivent faire face à des exercices ou à des matchs.

20 20 BASKET-BALL POUR JEUNES JOUEURS En outre, le sport peut contribuer à développer une manière objective d agir qui peut non seulement aider les joueurs à renforcer leur confiance spécifique en eux, mais qui peut aussi stimuler leur confiance en eux dans d autres domaines d action. En jouant au basket, les jeunes peuvent renforcer une ressource psychologique très importante pour leur développement. Ceci est surtout important si l on tient compte du fait que les enfants et les adolescents ont souvent peu confiance en eux pour relever des défis. Ces enfants peuvent améliorer leur confiance en eux et devenir plus solides psychologiquement grâce au basket. Les réussites et les échecs contrôlés Afin d augmenter la confiance des jeunes en eux-mêmes, le basket devrait offrir des situations de contrôle (voir plus haut). Les bons et les mauvais résultats, c està-dire atteindre ou non les objectifs marqués, peuvent contribuer à la perception de contrôle si les activités sont présentées et menées d une manière adéquate. Les «réussites contrôlées» : dès que l on atteint de bons résultats (lorsque le joueur atteint ses objectifs) et que les joueurs associent ces résultats à leurs propres ressources contrôlées correctement. D autre part, les «échecs contrôlés» : lorsque les résultats ne correspondent pas à ce que les joueurs voulaient obtenir (lorsqu ils n atteignent pas leurs objectifs) mais qu ils ont tout de même la sensation qu ils ont contrôlé le processus en essayant d atteindre ces résultats. Dans ce cas, ils tireront un apprentissage de leur expérience d échec et ils appliqueront ces connaissances à d autres matchs dans le futur. Les expériences de réussite contrôlée permettent d atteindre des objectifs fixés au préalable grâce à la contribution des joueurs, ce qui crée un équilibre

LES STRATÉGIES DE L ENTRAÎNEUR POUR LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT

LES STRATÉGIES DE L ENTRAÎNEUR POUR LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT 4 LES STRATÉGIES DE L ENTRAÎNEUR POUR LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT Jose María Buceta 4.1. UNE ATTITUDE CONSTRUCTIVE 4.2. LES PRINCIPAUX EXERCICES 4.3. LE MODÈLE 4.4. LES INSTRUCTIONS ET LES COMMENTAIRES

Plus en détail

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS du joueur 1) Je jouerai au hockey de mon plein gré et non pour obéir à mon entourage ou à mes entraîneurs. 2) Je respecterai les règles et l esprit du jeu. 3) Je maîtriserai mon tempérament les bagarres

Plus en détail

APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF

APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF Règles de jeu du handball Salut les amis du handball! C est super que vous vouliez en savoir plus sur les Règles de jeu du handball! Dans ce livret,

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT AVEC DES JOUEURS DE 13 À 14 ANS

LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT AVEC DES JOUEURS DE 13 À 14 ANS 7 LES SÉANCES D ENTRAÎNEMENT AVEC DES JOUEURS DE 13 À 14 ANS Aleksandar Avakumović Conseils méthodologiques 1 e séance : apprentissage de la technique de dribble 2 e séance : technique de passe et tactiques

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Conseil de l Europe Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Un plan sur la façon d améliorer les choses pour les personnes handicapées en Europe Version facile à lire Information et Participation

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR

MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR LE MOT DU PRESIDENT Cher jeune basketteur ou basketteuse Je te félicite d avoir choisi ce sport. Tu verras, il te permettra de t épanouir,de trouver des copains et d apprendre

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS

RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS Guide à l attention des parents des jeunes compétiteurs 1 - FFT Ce guide a pour objet de présenter la réforme fédérale de la formation des jeunes de moins de 12 ans et notamment

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes

Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes Préparé par EU Athletes, l association européenne des jeux et paris en ligne (EGBA), la Remote Gambling Association (RGA) et l association européenne

Plus en détail

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3 R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet basket-ball au CYCLE 3 - COMPETENCES EPS R.Reynaud-05/2003 CPC Lyon Part Dieu

Plus en détail

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR Site internet : ci-olympiquecourchamp.footeo.com Adresse mail : cioc@free.fr [Tapez un texte] Edito Ami footballeur, Te voilà en possession de ton livret qui va t accompagner

Plus en détail

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Direction des sports Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de joué lès Tours 2011

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Jeux coopératifs. Cycle 1

Jeux coopératifs. Cycle 1 Jeux coopératifs Cycle 1 Introduction Approche coopérative comme principe: Le jeu coopératif ne valorise pas uniquement la victoire comme le font certains sports mais surtout l atteinte d objectifs communs

Plus en détail

Thème - Activités de leadership et de coopération

Thème - Activités de leadership et de coopération Thème - Activités de leadership et de coopération Jeux d'aventure, jeux coopératifs, situations d'initiative, résolution de problèmes, prise de risques, attribution de tâches, formation d'esprit d'équipe,

Plus en détail

PM Ressources. Atelier 1: Devenez un As de la Communication. Les Ateliers du Coach

PM Ressources. Atelier 1: Devenez un As de la Communication. Les Ateliers du Coach de ht nive service de l entreprise du Coach Atelier 1: Devenez un As de la Communication progresser en communication et toute personne en situation de difficultés relationnelles Maîtriser les fondamentx

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE

Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE Présente HANDBALLONS A L ECOLE APPROCHE DU HANDBALL EN MILIEU SCOLAIRE 1 «Coopérer avec ses partenaires pour affronter collectivement des adversaires, en respectant des règles, en assurant des rôles différents

Plus en détail

Correction des accords des verbes

Correction des accords des verbes DES ACCORDS VERBES 1 Accord du verbe Correction des accords des verbes En cliquant sur le bouton «Rubrique grammaticale» dans notre site, vous pourrez, au besoin, consulter les notions théoriques suivantes

Plus en détail

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion.

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. www.julienrio.com Introduction: L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. Cet article s est inspiré de l ouvrage

Plus en détail

LA PENSÉE. À quel point habile est votre pensée en ce moment? 1

LA PENSÉE. À quel point habile est votre pensée en ce moment? 1 LA PENSÉE À quel point habile est votre pensée en ce moment? 1 Il n y a rien de plus pratique qu une pensée saine. Peu importe les circonstances ou les buts, peu importe où vous vous trouvez ou les problèmes

Plus en détail

PROBLEMATIQUE COMMENT METTRE EN PLACE ET FAIRE EVOLUER UN JEU COLLECTIF?

PROBLEMATIQUE COMMENT METTRE EN PLACE ET FAIRE EVOLUER UN JEU COLLECTIF? INTRODUCTION NOUS NE POUVIONS VOUS PARLER DE COLLECTIF SANS ÊTRE 2! Il n y a pas UNE vérité, mais des philosophies, des choix. Nous allons présenter des choix guidés par quelques années d expériences avec

Plus en détail

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress

Définition. Recherche sur Internet. Quelques chiffres. Stress et enseignement. Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Stress et enseignement Symptômes 3 catégories de causes Le burn out Gestion du stress Recherche sur Internet Moteur de recherche: GOOGLE Mots-clés: + stress + enseignement Nombre de pages francophones

Plus en détail

En préliminaire des Championnats du Monde 2014 HANDIBASKET FEMININ

En préliminaire des Championnats du Monde 2014 HANDIBASKET FEMININ En préliminaire des Championnats du Monde 2014 HANDIBASKET FEMININ RENCONTRES INTERNATIONALES FRANCE ANGLETERRE A HAZEBROUCK DU 4 AU 8 JUIN 2014 Organisées par : Le ROTARY-CLUB HAZEBROUCK MERVILLE. en

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An

25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An 25 stratégies efficaces pour enfin tenir vos résolutions du Nouvel An Une nouvelle année apporte de nouvelles possibilités, de nouveaux choix et un nouvel espoir pour l'avenir. C'est pourquoi, chaque Nouvel

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs:

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs: Motivation et performance sportive : une caractéristique commune des arbitres et entraîneurs de haut niveau Support théorique : Jean Pierre Famose EPS N 35 Arbitre et entraîneur deux acteurs du sport moderne

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

Stratégies favorisant ma réussite au cégep

Stratégies favorisant ma réussite au cégep Source de l image :daphneestmagnifique.blogspot.ca Stratégies favorisant ma réussite au cégep par Services adaptés du Cégep de Sainte-Foy Table des matières UN GUIDE POUR TOI!... 2 STRATÉGIES DE GESTION

Plus en détail

ÉVÈNEMENTS, FORMATIONS, VOYAGES DE STIMULATION ET DE MOTIVATION, TEAM-BUILDING ET SÉMINAIRES

ÉVÈNEMENTS, FORMATIONS, VOYAGES DE STIMULATION ET DE MOTIVATION, TEAM-BUILDING ET SÉMINAIRES ÉVÈNEMENTS, FORMATIONS, VOYAGES DE STIMULATION ET DE MOTIVATION, TEAM-BUILDING ET SÉMINAIRES Fun, action et adrénaline Pourquoi ne pas allier la productivité à l amusement? Notre programme vise à renforcer

Plus en détail

LES BASES DU COACHING SPORTIF

LES BASES DU COACHING SPORTIF LES BASES DU COACHING SPORTIF Module N 1 Motivation, concentration, confiance, communication Module N 2 L apprentissage : «Apprendre à apprendre» LES BASES DU COACHING SPORTIF APPRENTISSAGE PLAISIR PERFORMANCE

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

LE MUR CHINOIS durée : 12

LE MUR CHINOIS durée : 12 SITUATIONS DE RENCONTRES U.S.E.P. 44 Fédération des Amicales Laïques de Loire-Atlantique 9 rue des Olivettes BP 74107 44041 NANTES cedex 1 Tel : 02 51 86 33 10 Fax : 02 51 86 33 29 e-mail : usep44@fal44.org

Plus en détail

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Pourquoi traiter des devoirs et leçons avec les TDA/H? Parce que c est un des problèmes le plus souvent rencontrés avec les enfants hyperactifs

Plus en détail

Guide Confiance en soi

Guide Confiance en soi Guide Confiance en soi Phase Être en relation avec soi Guide.Confiance-juillet 2014.doc 27-07-14 Ce document, créé par ÉCOUTE TON CORPS, est destiné pour votre usage personnel seulement. Seuls nos diplômés

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves :

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves : SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Le contexte Septembre 2003 : La SSL en visite au FC Nantes UN PEU D HISTOIRE 2003 Création de la Section Sportive Locale. 11 élèves de 5ème (10 garçons et 1 fille) et

Plus en détail

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Documents imprimés Une étape à la fois 1 2 Pour les personnes qui ne veulent pas cesser

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Jeux de société coopératifs Classe : cycles 1,2 & 3 Niveau : de la maternelle au CM2 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Stage jeux coop mai 2011 Alain Joffre-

Plus en détail

Règlement Officiel EA SPORTS FC. Saison 2015-2016. Organisation : Uniteamsport Siège social : 201 rue de Vaugirard 75015 Paris

Règlement Officiel EA SPORTS FC. Saison 2015-2016. Organisation : Uniteamsport Siège social : 201 rue de Vaugirard 75015 Paris Règlement Officiel EA SPORTS FC Saison 2015-2016 Sommaire 1. Introduction/Présentation du concept EA SPORTS FC 1.1 Principe général 1.2 Configuration de jeu Paramètres de jeu Choix des équipes 1.3 Règles

Plus en détail

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA

Analyse Appliquée du Comportement. Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Analyse Appliquée du Comportement Christine PHILIP, Maître de conférences, INS HEA Qu est-ce que l ABA? «Applied Behavior Analysis» (Analyse appliquée du comportement) C est une méthode inspirée de Skinner

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

RAPPORT FONCTION MANAGERIALE Pierre DURAND 11/09/14 Toute l information contenue dans ce rapport est confidentielle.

RAPPORT FONCTION MANAGERIALE Pierre DURAND 11/09/14 Toute l information contenue dans ce rapport est confidentielle. RAPPORT FONCTION MANAGERIALE Toute l information contenue dans ce rapport est confidentielle. Gordon - Exclusive Rights ECPA. SOSIE is a trademark of ECPA in France and/or other countries. INTRODUCTION

Plus en détail

Formation des jeunes. Règlement d ordre intérieur

Formation des jeunes. Règlement d ordre intérieur Formation des jeunes Règlement d ordre intérieur Des communications claires sont indispensables pour garantir le bon déroulement de la saison au sein de la formation des jeunes. En cas d incidents ou de

Plus en détail

outil les niveaux logiques 32 n GO juin 2014

outil les niveaux logiques 32 n GO juin 2014 outil les niveaux logiques 32 Comment expliquer l isolement de quelqu un? Pourquoi un tel arrive souvent en retard? Et comment comprendre les motivations de celui-ci? Le chercheur américain Robert Dilts

Plus en détail

L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport

L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport Communiqué de presse Rolle, le 13.11.13 L attitude : la nouvelle compétence désormais reconnue dans le sport Education 4 Peace, Fondation Suisse basée à Rolle, en collaboration avec l UEFA, publie le premier

Plus en détail

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Introduction Ce document est un complément au Code d Éthique et de Conduite Professionnelle

Plus en détail

Les jeux de l école de basket

Les jeux de l école de basket Soirée départementale d information technique du 25.11.2002 : (par Delphine MONGIN, chargée auprès du comité départemental, de la promotion et du développement des écoles de basket) Les jeux de l école

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION TOURNOI DES FAMILLES

DOSSIER D INSCRIPTION TOURNOI DES FAMILLES DOSSIER D INSCRIPTION TOURNOI DES FAMILLES 2 PRESENTATION DE L EVENEMENT Notre priorité : sensibiliser aux bienfaits d une pratique sportive régulière, comme le rugby (sous toutes ses formes), sur la santé

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne

Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne Réseau des présidents des cours suprêmes judiciaires de l Union Européenne Colloque de Dublin, vendredi 19 Mars 2010 ASPECTS PRATIQUES DE L INDEPENDANCE DE LA JUSTICE Rapport Introductif Partie III Relations

Plus en détail

RAPPORT FONCTION COMMERCIALE Philippe Dupont 30/10/13 Toute l information contenue dans ce rapport est confidentielle.

RAPPORT FONCTION COMMERCIALE Philippe Dupont 30/10/13 Toute l information contenue dans ce rapport est confidentielle. RAPPORT FONCTION COMMERCIALE Toute l information contenue dans ce rapport est confidentielle. Gordon - Exclusive Rights ECPA. SOSIE is a trademark of ECPA in France and/or other countries. INTRODUCTION

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans

Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans Une étude Ipsos Public Affairs / A.P.E.A.S Janvier 01 Nobody s Unpredictable

Plus en détail

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR)

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) Profession de foi Changer la façon de s habiller, sortir des sentiers battus, et proposer une autre vision du monde. Notre mission Le groupe FAST

Plus en détail

Aider une personne atteinte de cancer

Aider une personne atteinte de cancer Aider une personne atteinte de cancer Ce que vous pouvez faire Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Il est fort probable que vous connaissez une personne peut-être un voisin, un collègue

Plus en détail

Dix valeurs pour les soins infirmiers

Dix valeurs pour les soins infirmiers Dix valeurs pour les soins infirmiers La valeur n attendant pas le nombre des années, deux étudiantes en soins infirmiers se sont interrogées sur les valeurs dont l infirmière a besoin pour mieux adapter

Plus en détail

Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport. *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales

Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport. *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales *Les présentes lignes directrices ont pour seul but de donner des renseignements généraux. Elles

Plus en détail

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE ENSEIGNER L ACTIVITE HOCKEY A L ECOLE ELEMENTAIRE I - LE PROJET PEDAGOGIQUE Avant d avoir eu les élèves /joueurs A - DEFINITION DE L ACTIVITE SUPPORT : LE HOCKEY Le hockey est un jeu collectif praticable

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE PRÉAMBULE

CODE D ÉTHIQUE PRÉAMBULE CODE D ÉTHIQUE PRÉAMBULE Depuis ses origines, Maison l Échelon s inspire de valeurs humanistes qui placent la dignité de la personne au premier plan. Le client souffrant de maladie psychiatrique est une

Plus en détail

Loi 12 Fautes et Incorrections (Partie 1 Fautes)

Loi 12 Fautes et Incorrections (Partie 1 Fautes) Loi 12 Fautes et Incorrections (Partie 1 Fautes) Sujets 2 Fautes Conditions de base pour une faute Direct Indirect Inadvertance, imprudence, excès de combativité Charger un adversaire Tenir un adversaire

Plus en détail

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca

5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 c.sanfacon@videotron.ca 5172, des Ramiers Québec QC G1G 1L3 (418) 622-1593 LES TECHNIQUES D INTERVENTION Accepter mes propres émotions, éviter l affrontement, respecter l image du jeune. Ce n est pas toujours évident d intervenir

Plus en détail

FEDERATION FRANCOPHONE BELGE DE SPORT KIN-BALL

FEDERATION FRANCOPHONE BELGE DE SPORT KIN-BALL FAIR-PLAY FEDERATION FRANCOPHONE BELGE DE SPORT KIN-BALL GEOFFREY RANDAXHE- DIRECTEUR TECHNIQUE RUE DES PREMONTRES, 12 4000 LIEGE WWW.KIN-BALL.BE CONTACT@KIN-BALL.BE 1. TÂCHES ET RÔLES DE L ARBITRE 1.1.

Plus en détail

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique Vous trouverez ici notre guide d utilisation et d accompagnement pour l'aidant familial utilisant la tablette et nos jeux de

Plus en détail

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2 Agir avec Intelligence, assuranceetprudence 5-6 année Leçon 2 Leçon 2 Relations saines et relations malsaines Objectifs Comprendre qu une relation saine est une relation basée sur le respect de soi-même

Plus en détail

BADGE de BOIS I. Les jeux

BADGE de BOIS I. Les jeux BADGE de BOIS I Les jeux Jeux (1) Les jeux sont un élément essentiel au développement de l'enfant. Ils offrent la chance d'apprendre à communiquer et à interagir avec les autres de façon significative.

Plus en détail

Encourager les comportements éthiques en ligne

Encourager les comportements éthiques en ligne LEÇON Années scolaire : 7 e à 9 e année, 1 re à 3 e secondaire Auteur : Durée : HabiloMédias 2 à 3 heures Encourager les comportements éthiques en ligne Cette leçon fait partie de Utiliser, comprendre

Plus en détail

Principles Impératif Juillet 2009. Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé

Principles Impératif Juillet 2009. Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé Principles Impératif Juillet 2009 Les principes de gestion et de «leadership» chez Nestlé Principles Impératif Juillet 2009 Fonction émettrice Département des Ressources humaines Auteur/département émetteur

Plus en détail

Faits et chiffres. Résultats de la recherche sur l emploi. Conditions de travail exceptionnelles

Faits et chiffres. Résultats de la recherche sur l emploi. Conditions de travail exceptionnelles RECHERCHE ORMIT 412 Avenue de Tervueren 1150 Bruxelles Telefoon: 02/533 98 90 Site Web: www.ormit.be E-mail: info@ormit.be Faits et chiffres Secteur: Prestations de services Chiffre d affaires annuel (national):

Plus en détail

ima est un langage universel conçu pour optimiser la communication et les contacts.

ima est un langage universel conçu pour optimiser la communication et les contacts. Audit des Ressources Humaines ATELIER D UNE DEMI-JOURNEE Introduction ima est un langage universel conçu pour optimiser la communication et les contacts. ima signifie Identifier, Modifier, Adapter : les

Plus en détail

COMMENT OUVRIR UN CLUB DE BOXE OLYMPIQUE

COMMENT OUVRIR UN CLUB DE BOXE OLYMPIQUE COMMENT OUVRIR UN CLUB DE BOXE OLYMPIQUE Adhésion de club Club (membre actif) Les clubs qui sont dédiés à la promotion de la boxe olympique doivent déposer une demande pour devenir membre actif avec Boxe-Québec

Plus en détail

LIVRET DE L'ARBITRE DE CLUB. Réalisation Eric FRIN Formateur Labellisé FFBB

LIVRET DE L'ARBITRE DE CLUB. Réalisation Eric FRIN Formateur Labellisé FFBB LIVRET DE L'ARBITRE DE CLUB GROUPEMENT SPORTIF...... Nom :.. Prénom :... Date de naissance : Catégorie :. Numéro de licence :. Ce livret est un résumé des principales règles du Code de jeu du Basket Ball.

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM Tenero, 25-26.01.2013 Prof. Philippe Sarrazin Laboratoire Sport et Environnement Social Université

Plus en détail

Toi seul peux répondre à cette question.

Toi seul peux répondre à cette question. Suis-je dépendant ou dépendante? Traduction de littérature approuvée par la fraternité de NA. Copyright 1991 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Toi seul peux répondre à cette

Plus en détail

1.1.4. DIFFÉRENCIATION DES RÔLES DES JOUEURS

1.1.4. DIFFÉRENCIATION DES RÔLES DES JOUEURS 1.1.4. DIFFÉRENCIATION DES RÔLES DES JOUEURS Il est sans doute opportun d'apporter quelques clarifications supplémentaires à propos des différents rôles qui composent une équipe de Baskin. Cette différenciation

Plus en détail

Le prix du fair-play

Le prix du fair-play LE RESPECT, C EST DEJA UNE VICTOIRE! Panathlon Wallonie-Bruxelles L emblème de l éthique sportive en Belgique Le prix du fair-play Le service Sport de la Province du Brabant Wallon PANATHLON Wallonie-Bruxelles

Plus en détail

NOS PRINCIPES DIRECTEURS

NOS PRINCIPES DIRECTEURS NOS PRINCIPES DIRECTEURS Depuis 50 ans, les bulletins verts décrivent la manière dont John Deere conduit ses affaires et met ses valeurs en pratique. Ces bulletins sont des guides utiles au moment d émettre

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Rapport annuel sur les éloges et les plaintes du public 1 Table des matières Message du responsable de la gouvernance

Plus en détail

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public ENQUÊTE NATIONALE SUR LA POPULATION CANADIENNE Document destiné à l Association canadienne du diabète Préparé par Environics

Plus en détail

La douleur est une mauvaise habitude.

La douleur est une mauvaise habitude. La douleur est une mauvaise habitude. Vous pourriez avoir envie de dire : "non, c'est impossible! Je ne peux pas me faire du mal à moi-même!" et vous auriez en partie raison. Comme exemple de douleurs

Plus en détail

EXEMPLES DE SYSTEMES DE JEU EN FUTSAL

EXEMPLES DE SYSTEMES DE JEU EN FUTSAL EXEMPLES DE SYSTEMES DE JEU EN FUTSAL - LE SYSTÈME DE BASE OU ++. Gardien de but.arrière gauche. Joueur centrale.joueur de pointe. Arrière droit - PRINCIPES GÉNÉRAUX EN DÉFENSE Placement défensif (++)

Plus en détail

Se sentir bien dans sa peau

Se sentir bien dans sa peau MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Se sentir bien dans sa peau Aperçu de la trousse L estime de soi est une auto-évaluation de ses capacités, de ses

Plus en détail