GENESIS. L autoconservation ovocytaire devrait être autorisée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GENESIS. L autoconservation ovocytaire devrait être autorisée"

Transcription

1 GENESIS L autoconservation ovocytaire devrait être autorisée Chef du service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction à Sèvres depuis juillet 1992 puis, depuis mars 2015, du Centre hospitalier des Quatre Villes à Saint-Cloud, le Dr Joëlle Belaisch-Allart dirige l un des plus anciens centres d assistance médicale à la procréation - son service a notamment vu naître en 1982 le 2e bébé «éprouvette» en France. Entretien.

2 Pouvez-nous nous rappeler les étapes clés de votre carrière? Après des études en médecine à la Pitié Salpetrière et mon internat des Hôpitaux de Paris en 1977, j ai été nommée chef de clinique assistant dans le service du Pr. Emile Papiernik à l hôpital Antoine Béclère, de 1981 à Je suis ensuite devenue praticien hospitalier en 1984, d abord dans le service du Pr Papiernik jusqu en 1990, puis dans le service du Pr Roland Taurelle à l hôpital Boucicaut, de 1990 à J ai été nommée chef du service de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction à l hôpital de Sèvres le 1er juillet Suite à la fusion des hôpitaux de Sèvres et de Saint- Cloud le 1er janvier 2006, les plateaux techniques ont été réunis sur le site de Saint-Cloud, où mon service a finalement déménagé le 2 mars Je dirige donc désormais le service unique de gynécologie obstétrique et médecine de la reproduction du Centre hospitalier des Quatre villes à Saint-Cloud.

3 Votre service est spécialisé dans la prise en charge de l infertilité du couple. Quelle est la prévalence de l infertilité aujourd hui et comment a-t-elle évolué ces dernières années? Les épidémiologistes estiment que 15 à 25% des couples sont confrontés à un problème d infertilité à un moment de leur vie (1). L infertilité augmente-t-elle? Nous constatons bien une augmentation des déclarations par les couples de leurs difficultés à concevoir (2), mais l interprétation est difficile pour plusieurs raisons : une médiatisation très forte des traitements de l infertilité, la possibilité que les couples soient plus impatients ou moins résignés, et la difficulté de faire la part des facteurs biologiques, sociétaux et biologiques. A Sèvres, en 2014, nous avons réalisé près de 700 ponctions en vue de FIV ou d ICSI (micro-injection de spermatozoïdes), 300 inséminations intrautérines et 300 transferts d embryons congelés. Nous pensons avoir la même activité, sinon plus, dans nos nouveaux locaux. Quelle est la part de chaque option thérapeutique dans le traitement de l infertilité? Comme tous les centres, nous «flirtons» avec les 70% d ICSI, contre 30% de FIV. Les infertilités masculines augmentent et l ICSI permet de diminuer les cas sans transferts d embryons, même si elle n est pas la panacée universelle! Il y a une place pour chaque traitement selon l étiologie. Dans le service, j ai tenu à m entourer de collaborateurs aux talents divers et à les aider à acquérir leur spécificité. Deux de nos praticiens sont plus chirurgiens que les autres. Un autre s est spécialisé dans le drilling ovarien. Il est essentiel, dans un service qui prend en charge l infertilité, que toutes les options soient offertes pour les femmes, mais il est également essentiel que tous les praticiens trouvent leur place et puissent s épanouir. «Il y a désormais une volonté d exclure les professionnels de l AMP de la réflexion qui me choque profondément. L avis des médecins ne peut être balayé.» Comment le couple intervient-il dans ce choix et la prise en charge de son infertilité? La place du couple est certes essentielle, mais il faut reconnaître qu il choisit souvent en fonction de ce que lui explique le médecin! J explique souvent les alternatives possibles à mes patients, mais souvent, la réponse est «mais que feriez-vous, vous?» Quel est actuellement le taux de réussite des techniques d AMP? L Agence de biomédecine a publié en juillet 2014 les résultats de l année 2012 : en moyenne, en France, tous âges confondus, une tentative sur 5 (20%) aboutit à la naissance d un bébé. Ces chiffres varient selon l âge des femmes, la cause de l infertilité, le rang de la tentative, le nombre d embryons transférés et, bien sûr, les centres, mais les résultats de chacun sont fonction des patientes acceptées autant que de la qualité du centre. Si l on accepte de parler seulement en grossesse clinique (taux d hcg supérieur à unités /l) ou échographique (sac gestationnel vu à la première échographie) et non en accouchement, donc sans attendre les 9 mois, on peut avoir des résultats plus récents. Ainsi, à Sèvres où nous acceptons pourtant les femmes «jeunes dans la vie, âgées pour la reproduction» (c est-à-dire les ans), notre taux de grossesse clinique en 2014 a été de 37 % par ponction et 41 % par transfert. Le taux de grossesses multiples est très bas en France, contrairement à d autres pays. Quelle en est la raison? Les pays nordiques ont des taux de grossesse unique supérieurs aux nôtres en raison d une politique acharnée de transfert d un seul embryon, mais ils prennent en charge des femmes plus jeunes que nous. A l inverse, aux Etats-Unis, le taux de grossesse gémellaire, bien qu en baisse, reste plus élevé que chez nous. Je pense que nous sommes en France, désormais, dans une bonne moyenne, le taux de grossesse gémellaire a beaucoup baissé depuis les débuts de la FIV. Quels sont les progrès accomplis ces dernières années et ceux à attendre? Les progrès majeurs de ces dernières années sont l ICSI, la vitrification, la culture prolongée (le taux de grossesse se situe autour de 50% si on transfère un embryon à 5 jours de vie!). Dans le futur, ce sera l obtention et la sélection de l embryon qui va s implanter, mais cette pratique sera-t-elle autorisée en France?

4 Autre progrès, facile en théorie : je souhaiterais que l autoconservation ovocytaire pour demande personnelle soit autorisée. Les femmes de 40 ans qui auraient autoconservé leurs ovocytes ne sortiraient plus en larmes de nos bureaux et le don d ovocytes s améliorerait : en effet, les femmes ayant autoconservé leurs ovocytes mais obtenu une grossesse spontanée pourraient donner leurs ovocytes conservés. Est-il toujours aussi difficile d obtenir des ovules par don? Oui, le don d ovocytes reste difficile en France. La loi a mis sur le même plan don d ovocytes et don de sperme, ce qui est pour moi une aberration. Les deux gestes sont nobles, mais l un est beaucoup plus difficile et demande beaucoup plus de temps et de contraintes que l autre! Je suis favorable à un dédommagement des donneuses comme beaucoup de médecins. Vous avez été membre, notamment, du Comité consultatif national d éthique. Celui-ci a rendu en 2010 un avis négatif sur la gestation pour autrui (3), et doit se prononcer sur les questions sociétales liées à l AMP. La société française est-elle prête, a-t-elle suffisamment débattu, au-delà du climat polémique qui entoure cette question? Quelles sont les dérives à craindre? J ai été membre du CCNE de 2009 à 2013, cela a été une expérience inoubliable, qui m a permis de comprendre son fonctionnement et ses limites. Je pense qu il faut relativiser les avis du Comité, qui n est que consultatif! Il faut signaler aussi que, sur les 40 membres actuels, il n y a plus une seule personne qui pratique elle-même l AMP, c est vraiment regrettable. Il y a désormais une volonté de la société d exclure les professionnels de l AMP de la réflexion qui me choque profondément. L avis de la société est important, mais celui des médecins de l AMP ne peut être balayé. Je n ai pas peur des dérives : on ne doit pas interdire une technique sous prétexte qu une utilisation abusive est possible, sinon le progrès n existerait pas. Propos recueillis par Dominique Magnien (1) Slama, (2) Léridon, (3) Par 33 voix contre 7. Le Dr Belaisch-Allart faisait partie de ces «7 rebelles» qui ont signé avec Claude Sureau une note annexe demandant une autorisation encadrée de la GPA. BIOGRAPHIE? Mariée, deux enfants («Ce qui est tout aussi important que tout le reste!»).? Chef du pôle Femme-Enfant, Centre hospitalier des Quatre Villes (Saint-Cloud).? Professeur associé au Collège de médecine des Hôpitaux de Paris depuis 2002.? Présidente du Groupe d étude de la FIV en France (GEFF) en 2006, 2009, 2011, 2012 et 2014.? Vice-présidente depuis 2007, puis présidente depuis 2014 de la Société française de gynécologie (SFG).? Vice-présidente du Collège national des gynécologues obstétriciens français (CNGOF) depuis 2005.? Membre du Comité médical et scientifique de l Agence de biomédecine depuis 2005.? Membre du Comité consultatif national d éthique CCNE) de 2009 à 2013.? Membre de l Administrative Committe de l European Society of Gynecology depuis 2013.? Coordinatrice scientifique des Journées de gynécologie obstétrique et fertilité (que Jean Cohen lui a transmises en 2001).? Chevalier dans l Ordre national de la Légion d honneur en 2014.

5 Article paru dans le Genesis N 184 (mai 2015)

Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques.

Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques. Assistance Médicale à la Procréation (AMP) : Aspects Médicaux et Ethiques. Docteurs Marie-Laure Camp (biologiste), Anastasie Lymperopoulou (gynécologue- obstétricienne), Définition : et Marie-Dominique

Plus en détail

Anomalies génétiques DPI ou DPN?

Anomalies génétiques DPI ou DPN? Anomalies génétiques DPI ou DPN? Alexandra Benachi, Frédéric Lamazou, Muriel Flis-Trèves, Nelly Frydman, Julie Steffann Hôpital Antoine Béclère, Hôpital Necker-Enfants Malades Diagnostic prénatal Le DPN

Plus en détail

20 octobre 1983 à Marseille Docteurs Sacha Geller, Roland Dajoux et Maître Gilbert Collard

20 octobre 1983 à Marseille Docteurs Sacha Geller, Roland Dajoux et Maître Gilbert Collard GESTATION POUR AUTRUI LA LOI EN ISRAEL mars 1996 Docteur Roland DAJOUX Gynécologue. Etti SAMAMA Ministère de la Santé. Jérusalem 20 octobre 1983 à Marseille Docteurs Sacha Geller, Roland Dajoux et Maître

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples receveurs. L accueil. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples receveurs L accueil d embryons Sommaire Du couple donneur au couple receveur 3 L accompagnement médical et l encadrement juridique de

Plus en détail

PACES - Année 2014-2015

PACES - Année 2014-2015 PACES - Année 2014-2015 UE 7 : Santé Société Humanité Concours blanc du 13 avril 2015 Durée de l épreuve : 2 heures Nom : Prénom : Numéro d anonymat : Vous disposez de deux documents : Ce fascicule comportant

Plus en détail

LA CONGELATION D OVOCYTES MATURES, IMMATURES ET D EMBRYONS

LA CONGELATION D OVOCYTES MATURES, IMMATURES ET D EMBRYONS LA CONGELATION D OVOCYTES MATURES, IMMATURES ET D EMBRYONS 1ére journée régionale en préservation de la fertilité 25 janvier 2014 C JIMENEZ Service Biologie de la reproduction CECOS Pôle O.R.G Centre Aliénor

Plus en détail

AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI

AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI AMP : nous allons bénéficier d une fécondation in vitro avec ICSI Le site du Docteur Philippe WEBER Adresse du site : www.docvadis.fr/philippe-weber Validé par le Comité Scientifique Fertilité Plus de

Plus en détail

Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant

Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant Recommandations pour la pratique clinique Prise en charge du couple infertile Préservation de la fertilité en cas de traitement stérilisant Sophie Bringer-Deutsch Joelle Belaisch-Allart, Annick Delvigne

Plus en détail

Cas clinique: préservation de la fertilité dans les tumeurs borderline de l ovaire

Cas clinique: préservation de la fertilité dans les tumeurs borderline de l ovaire Cas clinique: préservation de la fertilité dans les tumeurs borderline de l ovaire Dr Pauline Bottin Pôle Femmes-Parents-Enfants, AP-HM Gynécologue, CECOS Marseille Plateforme régionale Cancer & Fertilité

Plus en détail

Problèmes éthiques posés par l Assistance Médicale à la Procréation. Dominique LE LANNOU Biologie Reproduction -CECOS

Problèmes éthiques posés par l Assistance Médicale à la Procréation. Dominique LE LANNOU Biologie Reproduction -CECOS Problèmes éthiques posés par l Assistance Médicale à la Procréation Dominique LE LANNOU Biologie Reproduction -CECOS Avril 2011 Procréation impossible 15% des couples consultent pour stérilité 5% auront

Plus en détail

CENTRE A.M.P. DU TERTRE ROUGE

CENTRE A.M.P. DU TERTRE ROUGE ,, Vous êtes certains que tous les éléments précédents sont à jour, c'est-à-dire que : - vos 100% TS sont toujours valables (regarder les dates). 3 mois avant l échéance, penser à en parler à votre gynécologue

Plus en détail

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2012, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009

LA PROCREATION (AMP) L1 Novembre 2009 ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) Pr Claudine Mathieu L1 Novembre 2009 Art. L. 152-1. - L'assistance médicale à la procréation s'entend sentend des pratiques cliniques et biologiques permettant

Plus en détail

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire Pr. Jean-Marie ANTOINE Dr Olivia FIORI Dr Jacqueline MANDELBAUM Service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction

Plus en détail

«Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles

«Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles «Social Freezing ovocytaire» 25/09/15 D. Murillo CHU St Pierre Bruxelles Plan Définition Historique Technique Modalités pratiques Mise en perspective Conclusions Social freezing: Définition Congélation

Plus en détail

~ 98 ~ ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION ET DIAGNOSTIC PRENATAL

~ 98 ~ ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION ET DIAGNOSTIC PRENATAL ~ 98 ~ ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION ET DIAGNOSTIC PRENATAL ~ 99 ~ 4.5 Assistance médicale à la procréation (AMP) et diagnostic prénatal (DPN) 4.5.1 Assistance Médicale à la Procréation (AMP) L

Plus en détail

Vitro. Accord CNIL. Biologie Gynécologie obstétrique

Vitro. Accord CNIL. Biologie Gynécologie obstétrique FIV-ABM - Registre national des tentatives de Fécondation In Vitro Responsable(s) : Royère Dominique, Direction Procréation Embryologie Génétique humaine Pessione Fabienne, Direction Procréation Embryologie

Plus en détail

CATALOGUE DES ACTES DU SERVICE DE BIOLOGIE DE LA REPRODCUTION-CECOS

CATALOGUE DES ACTES DU SERVICE DE BIOLOGIE DE LA REPRODCUTION-CECOS Page : 1/12 TABLEAU DES EVOLUTIONS INDICE DATE D'APPLICATION MOTIF 01 Avril 2011 Création 02 Mars 2012 Modification : BHN Participants du groupe d'élaboration : Dr PAPAXANTHOS A. - Pr JIMENEZ C. - Dr SOULA

Plus en détail

La gestation pour autrui en Belgique

La gestation pour autrui en Belgique La gestation pour autrui en Belgique CHU Saint-Pierre, Bruxelles Dr Marie-Laure GUSTIN (psychiatre) Dr Candice AUTIN (gynéco-obstétricienne) Colloque CLARA Paris, 13 novembre 2010 - Française de 27 ans

Plus en détail

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2012, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

L'ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION. Étude fournie par le Conseil National de l'ordre des Médecins du Mali INTRODUCTION

L'ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION. Étude fournie par le Conseil National de l'ordre des Médecins du Mali INTRODUCTION L'ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION Étude fournie par le Conseil National de l'ordre des Médecins du Mali INTRODUCTION L Infertilité du couple est devenue un problème de santé publique au cours des

Plus en détail

BIOTECHNOLOGIES DE LA REPRODUCTION CHEZ LES BOVINS LAITIERS

BIOTECHNOLOGIES DE LA REPRODUCTION CHEZ LES BOVINS LAITIERS BIOTECHNOLOGIES DE LA REPRODUCTION CHEZ LES BOVINS LAITIERS Depuis 40 ans, l insémination artificielle est le vecteur de l amélioration génétique des bovins laitiers, et prouve son efficacité. Plus récemment,

Plus en détail

Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2013-

Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2013- Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2013- Contexte Depuis 2005, l Agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques

Plus en détail

Don d ovocytes. Qu est-ce que c est?

Don d ovocytes. Qu est-ce que c est? Don d ovocytes Qu est-ce que c est? Depuis la loi de bioéthique du 29 juillet 1994, le don d'ovocytes et le transfert d'embryons ont donné aux femmes un moyen d être enceintes et donner naissance à un

Plus en détail

Bilan d activité AMP CMCO 2012

Bilan d activité AMP CMCO 2012 Bilan d activité AMP CMCO 2012 La 8ème journée d Infertilité d Alsace 20 septembre 2013 Laetitia Ladureau-Fritsch Nathalie Guyomard C M C O Bilan général 2012 Nombre de tentatives Les inséminations intra-utérines

Plus en détail

Quelques définitions

Quelques définitions L AMP Introduction 14% des couples Le délai nécessaire àconcevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine 20% sont d origine masculine 40% des

Plus en détail

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE Site Besançon Centre d Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme humains. Dr Oxana Blagosklononov Service de Génétique biologique- Histologie-Biologie du Développement

Plus en détail

NOR: SANP0622070D Version consolidée au 22 décembre 2014

NOR: SANP0622070D Version consolidée au 22 décembre 2014 1 sur 6 22/12/2014 09:53 DECRET Décret n 2006-1660 du 22 décembre 2006 relatif au don de gamètes et à l'assistance médicale à la procréation et modifiant le code de la santé publique (dispositions réglementaires).

Plus en détail

Protocole d étude de l évaluation des résultats des centres de FIV Activité 2012-

Protocole d étude de l évaluation des résultats des centres de FIV Activité 2012- Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2012- Contexte Depuis 2005, l Agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques

Plus en détail

GT Stratégie AMP 2 avril 2014 actualités financement 2014. Pôle OFAS / Yoël Sainsaulieu et Hélène Logerot

GT Stratégie AMP 2 avril 2014 actualités financement 2014. Pôle OFAS / Yoël Sainsaulieu et Hélène Logerot GT Stratégie AMP 2 avril 2014 actualités financement 2014 Pôle OFAS / Yoël Sainsaulieu et Hélène Logerot Textes Arrêté tarifaire du 25 février 2014 Arrêté prestation du 14 février 2014 Guide MIGAC 19 février

Plus en détail

PLAN AMP. 1- Plan de Prévention de la Fertilité

PLAN AMP. 1- Plan de Prévention de la Fertilité PLAN AMP 5 axes principaux proposés : 1- Plan de Prévention de la fertilité 2- Plan pour Pallier l insuffisance du don d ovocytes 3- Plan pour Améliorer les résultats en AMP Diminuer encore le taux de

Plus en détail

Suivre et évaluer l activité d AMP

Suivre et évaluer l activité d AMP L assistance médicale à la procréation Suivre et évaluer l activité d AMP L évaluation des activités et des résultats d AMP est une tâche confiée à l Agence de la biomédecine, tout comme le dispositif

Plus en détail

Soutenez notre projet pilote DIAVINA :

Soutenez notre projet pilote DIAVINA : Soutenez notre projet pilote DIAVINA : Survie des mères et nourrissons exposés au virus du sida Phase pilote en Guinée 2016-2018 Un projet soutenu par Le Saviez-vous? Aujourd hui en France, une femme enceinte

Plus en détail

LA FECONDATION IN VITRO (FIV)

LA FECONDATION IN VITRO (FIV) LA FECONDATION IN VITRO (FIV) Le site du Docteur Jean-Jacques BENSAID Gynécologue-Obstétricien Adresse du site : www.docvadis.fr/jean-jacques-bensaid Il s agit là encore d une PMA, qui comme les techniques

Plus en détail

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Introduction La maitrise de la procréation et L assistance médicale à la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles

Plus en détail

L Agence de la Biomédecine

L Agence de la Biomédecine L Agence de la Biomédecine Organisation, missions et AMP Françoise MERLET Agence de la biomédecine francoise.merlet@biomedecine.fr Loi de bioéthique du 06 août 2004 l Agence de la biomédecine Une nouvelle

Plus en détail

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance ENDOMETRIOSE ET INFERTILITE Dr. Michel CANIS On admet classiquement que 20 à 50 % des patientes qui consultent pour une infertilité ont une endométriose et que 30 à 40 % des patientes qui ont une endométriose

Plus en détail

Congres ffer 2011 marseille Poster n 8

Congres ffer 2011 marseille  Poster n 8 Congres ffer 2011 marseille www.ffer-marseille2011.com Poster n 8 Prevention du syndrome d hyperstimulation ovarienne par injection d un agoniste retard en cours de stimulation pour Fecondation In Vitro

Plus en détail

IIU : Insémination Intra-Utérine

IIU : Insémination Intra-Utérine Ils consistent à isoler les spermatozoïdes et les ovocytes avant leur mise en fécondation. L'isolement des spermatozoïdes et du liquide séminal est indispensable pour les inséminations (IIU) comme la Fécondation

Plus en détail

CNNSE «Modèle 2014 Assistance Médicale à la Procréation»

CNNSE «Modèle 2014 Assistance Médicale à la Procréation» Bureau R3 plateaux techniques et prises en charge hospitalières aigües CNNSE «Modèle 2014 Assistance Médicale à la Procréation» «Surcoûts cliniques et biologiques de l AMP, du don d ovocytes et de spermatozoïdes,

Plus en détail

La fertilité du couple

La fertilité du couple 28/04/2016 LANDRY Marie D1 CR : BOUACHBA Amine Hormonologie & Reproduction Pr Jean-Marie GRILLO 10 pages HORMONOLOGIE REPRODUCTION La fertilité du couple Plan La fertilité du couple A. Quelques définitions

Plus en détail

La vitrification des ovocytes à but social: l approche espagnole. Valérie Vernaeve, MD PhD Clínica EUGIN, Barcelone

La vitrification des ovocytes à but social: l approche espagnole. Valérie Vernaeve, MD PhD Clínica EUGIN, Barcelone La vitrification des ovocytes à but social: l approche espagnole Valérie Vernaeve, MD PhD Clínica EUGIN, Barcelone vvernaeve@eugin.es Plan de la présentation Aspects sociodémographiques Expérience et situation

Plus en détail

L AMP Assistance médicale à la procréation

L AMP Assistance médicale à la procréation L AMP Assistance médicale à la procréation Introduction 14% des couples Le délai nécessaire à concevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine

Plus en détail

Résultats de l Assistance Médicale à la Procréation chez les femmes infectées par VIH1: étude cas-contrôles

Résultats de l Assistance Médicale à la Procréation chez les femmes infectées par VIH1: étude cas-contrôles Résultats de l Assistance Médicale à la Procréation chez les femmes infectées par VIH1: étude cas-contrôles S. Epelboin 1 2 C. Stora 1 E. Devouche 3 C. Patrat 1 2 P. Longuet 1 D. Luton 1 2 S. Matheron

Plus en détail

Fécondation In Vitro (FIV / ICSI)

Fécondation In Vitro (FIV / ICSI) Fécondation In Vitro (FIV / ICSI) Définition La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation médicalement assistée (PMA) qui consiste à féconder un ovocyte (ou gamète féminin) par un spermatozoïde

Plus en détail

Prise en charge des couples à risque viral

Prise en charge des couples à risque viral Prise en charge des couples à risque viral Expérience de l équipe A.M.P Risque Viral Marseille Véronique CHABERT-ORSINI Institut de médecine de la reproduction I.M.R Marseille Marseille, 06 juin 2008 PRISE

Plus en détail

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de l ICSI

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de l ICSI D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n Les différentes phases de l ICSI L e s d i f f é r e n t e s p h a s e s d e l I C S I Madame, Monsieur, Vous allez

Plus en détail

INTRODUCTION. Gonadotoxicité des traitements systémiques Obligation légale : Décret décembre 2006

INTRODUCTION. Gonadotoxicité des traitements systémiques Obligation légale : Décret décembre 2006 Etude PRESAGE : Etude pilote de faisabilité de PRéservation de la fertilité par Stimulation ovarienne associée à du tamoxifène et congelation ovocytaire ou embryonnaire avant chimiothérapie pour cancer

Plus en détail

FIV / ICSI. C e n t r e I n t e r n a t i o n a l d e F e r t i l i t é. Une vie nouvelle

FIV / ICSI. C e n t r e I n t e r n a t i o n a l d e F e r t i l i t é. Une vie nouvelle FIV / ICSI C e n t r e I n t e r n a t i o n a l d e F e r t i l i t é Une vie nouvelle Qu'est-ce que la fécondation ou fertilisation in vitro? La fécondation ou fertilisation in vitro consiste à féconder

Plus en détail

L AMP et l adoption. Analogies et différences Controverses. Agence française de l adoption - 10 décembre 2009

L AMP et l adoption. Analogies et différences Controverses. Agence française de l adoption - 10 décembre 2009 L AMP et l adoption Analogies et différences Controverses Agence française de l adoption - 10 décembre 2009 L AMP Le cadre juridique La loi du 6 août 2004 relative à la bioéthique - mise en place de l

Plus en détail

Table Ronde : «Quand commence la vie»

Table Ronde : «Quand commence la vie» Colloque de l EREBFC, Pr Christophe ROUX Table Ronde : «Quand commence la vie» Service de Génétique biologique, Histologie, Biologie du développement et de la Reproduction CECOS Franche-Comté Bourgogne

Plus en détail

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE SITE BESANÇON CENTRE D ETUDE ET DE CONSERVATION DES ŒUFS ET DU SPERME HUMAINS.

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE SITE BESANÇON CENTRE D ETUDE ET DE CONSERVATION DES ŒUFS ET DU SPERME HUMAINS. CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE SITE BESANÇON CENTRE D ETUDE ET DE CONSERVATION DES ŒUFS ET DU SPERME HUMAINS. Dr Oxana Blagosklononov Service de Génétique biologique-histologie-biologie du Développement

Plus en détail

Evaluation de la réserve ovarienne en échographie dans le cadre de la procréation médicale assistée

Evaluation de la réserve ovarienne en échographie dans le cadre de la procréation médicale assistée Evaluation de la réserve ovarienne en échographie dans le cadre de la procréation médicale assistée ¹ ¹Service d imagerie médicale ²Service de PMA Qu est ce que la réserve ovarienne (RO) C est la capacité

Plus en détail

L accueil d embryons. Les aspects organisationnels Françoise MERLET

L accueil d embryons. Les aspects organisationnels Françoise MERLET L accueil d embryons Les aspects organisationnels Françoise MERLET 1 Qu est-ce que l accueil d embryons? Une AMP à part entière comportant 2 volets Le don d embryons L accueil d embryons Concernant les

Plus en détail

CENTRE D'ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (A.M.P.) DOSSIER FIV N 2-3 - 4 (entourer) PRATICIENS DU CENTRE GYNECOLOGUES AGREES

CENTRE D'ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (A.M.P.) DOSSIER FIV N 2-3 - 4 (entourer) PRATICIENS DU CENTRE GYNECOLOGUES AGREES CENTRE D'ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (A.M.P.) CLINIQUE DU TERTRE ROUGE Tél: 02 43 78 58 58 Site internet: polesantesud.fr 62, RUE DE GUETTELOUP (fax: 02 43 78 58 63) 72000 LE MANS DOSSIER FIV

Plus en détail

Vitrification embryonnaire et ovocytaire Indications et résultats

Vitrification embryonnaire et ovocytaire Indications et résultats Vitrification embryonnaire et ovocytaire Indications et résultats Dr Isabelle Koscinski Laboratoire Biologie de la Reproduction CECOS Alsace CMCO /HUS 1. Vitrifica(on embryonnaire au CMCO Ou l histoire

Plus en détail

Les faits sur la stérilité.

Les faits sur la stérilité. La gestation pour autrui Créer des couches de protection, rendre cette expérience positive... Par Souad Dreyfus Les faits sur la stérilité. L un des désirs universels que nous partageons en tant qu êtres

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) A compléter lors de chaque grossesse FICHE GROSSESSE Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque Identification N DU CENTRE CLINIQUE

Plus en détail

Choix du nombre d embryons à transférer en FIV : évaluation des pratiques professionnelles au CHU de Caen

Choix du nombre d embryons à transférer en FIV : évaluation des pratiques professionnelles au CHU de Caen Choix du nombre d embryons à transférer en FIV : évaluation des pratiques professionnelles au CHU de Caen Lucile Gautier To cite this version: Lucile Gautier. Choix du nombre d embryons à transférer en

Plus en détail

Qu est-ce que la fécondation In Vitro?

Qu est-ce que la fécondation In Vitro? CHT de Nouméa Laboratoire d Assistance Médicale à la Procréation 78 rue du 18 juin Magenta 98800 Nouméa Tél. 25 67 34 Fax 25 68 81 Madame, Monsieur, Vous allez commencer prochainement un traitement de

Plus en détail

Plateforme régionale de préservation de la fertilité

Plateforme régionale de préservation de la fertilité Plateforme régionale de préservation de la fertilité Christine Denoual-Ziad Annie Benhaim denoualziad-c@chu-caen.fr benhaim-a@chu-caen.fr En 2008, 7641 nouveaux cas annuels sont diagnostiqués chez l homme

Plus en détail

La révision des lois Bioéthique

La révision des lois Bioéthique (es 4-pages) Juin 2011 Pour en savoir plus... E GRAND-SEBIE Catherine, a maternité de substitution, Colloque sur la Bioéthique, Sénat Paris 2009 PEUCHON Corine, Approches philosophiques des révisions de

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation

Assistance médicale à la procréation Assistance médicale à la procréation Principaux aspects biologiques, médicaux et éthiques Session IDE2 Septembre 2009 Boudarias Lionnel (Int.GO) Le langage courant utilise certains termes à tort et à travers

Plus en détail

NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE

NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE 650 000 enfants naissent chaque année en France, tandis que le pays déplore 530 000 décès. Le différentiel entre émergence et effacement est étroit.

Plus en détail

Dysfonctions ovariennes induites par les traitements et préservation de la fertilité

Dysfonctions ovariennes induites par les traitements et préservation de la fertilité Dysfonctions ovariennes induites par les traitements et préservation de la fertilité Pr. Catherine Poirot UF de Biologie de la Reproduction Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière 75013 Paris Fonction ovarienne

Plus en détail

Centre d Assistance Médicale à la Procréation

Centre d Assistance Médicale à la Procréation Centre d Assistance Médicale à la Procréation Hôpital Privé de Parly II Le Chesnay 21, Rue Moxouris 78150 Le Chesnay EQUIPE CLINIQUE Cliniciens agréés: Dr Marie José BOCQUET Dr Xavier GUETTIER Dr Guy KERBRAT

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-674 DC du 1 er août 2013

Commentaire. Décision n 2013-674 DC du 1 er août 2013 Commentaire Décision n 2013-674 DC du 1 er août 2013 Loi tendant à modifier la loi n 2011-814 du 7 juillet 2011 relative à la bioéthique en autorisant sous certaines conditions la recherche sur l embryon

Plus en détail

Enjeux éthiques des progrès de la science

Enjeux éthiques des progrès de la science Enjeux éthiques des progrès de la science Pierre Boyer 16 mars 2009 Service de Médecine et Biologie de la Reproduction Hôpital Saint Joseph de Marseille L Assistance Médicale à la Procréation au cœur du

Plus en détail

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter.

Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Nous allons faire un bilan de fertilité Fertilité et fécondité sont deux notions différentes. Les problèmes de fertilité peuvent se traiter. Fécondité et fertilité, est-ce la même chose? Ces deux mots

Plus en détail

UNITE D AIDE MEDICALE A LA PROCREATION ( A.M.P. )

UNITE D AIDE MEDICALE A LA PROCREATION ( A.M.P. ) UNITE D AIDE MEDICALE A LA PROCREATION ( A.M.P. ) CLINIQUE DU TERTRE ROUGE LABORATOIRE DE L AVENUE DE GAULLE Madame, Monsieur Vous avez déjà réalisé une tentative de Fécondation In Vitro, et vous souhaitez

Plus en détail

Gestation pour autrui en Californie: Revue de la jurisprudence et de la loi

Gestation pour autrui en Californie: Revue de la jurisprudence et de la loi Gestation pour autrui en Californie: Revue de la jurisprudence et de la loi C.L.A.R.A. 19Avril, 2014 Presenté par: Robert Terenzio 1 1968 Les gens contre Sorensen [68 Cal. 2d 280] - La Cour s'est prononcée

Plus en détail

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris

Préservation de la fertilité. Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité Pr. Catherine POIROT Service de Biologie de la Reproduction Université Paris VI Hôpital Tenon 75020 Paris Préservation de la fertilité n Nécessaire quand risque d infertilité

Plus en détail

Place de la France en AMP au sein de l Europe

Place de la France en AMP au sein de l Europe Place de la France en AMP au sein de l Europe J. de Mouzon, J. Belaisch-Allart Allart, L. Janny, Fivnat et INSERM, Paris Introduction! Depuis quelques années, certains auteurs remettent en cause la qualité

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATION DES SERVICES JURIDIQUES ET MÉDICAUX POUR LA RÉALISATION DU PROGRAMME DE GESTATION POUR AUTRUI

CONTRAT DE PRESTATION DES SERVICES JURIDIQUES ET MÉDICAUX POUR LA RÉALISATION DU PROGRAMME DE GESTATION POUR AUTRUI CONTRAT DE PRESTATION DES SERVICES JURIDIQUES ET MÉDICAUX POUR LA RÉALISATION DU PROGRAMME DE GESTATION POUR AUTRUI Monsieur né le à, de nationalité, titulaire du passeport n, et Madame épouse, née le,

Plus en détail

Docteur, je voudrais un bébé!

Docteur, je voudrais un bébé! Docteur, je voudrais un bébé! Le couple face à l infertilité Dr Martine Philippe - Claude-Annie Duplat Docteur, je voudrais un bébé! Le couple face à l infertilité Chez le même éditeur : Mieux vivre la

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) Fiche Grossesse Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) I. Généralités Dans cette fiche, certaines informations

Plus en détail

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE

CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE CECOS FRANCHE-COMTE BOURGOGNE Site Besançon Centre d Etude et de Conservation des Œufs et du Sperme humains. Dr Oxana Blagosklononov Service de Génétique-Histologie- Biologie du Développement et de la

Plus en détail

L Agence de la biomédecine et les 1ères rencontres parlementaires sur la bioéthique «Quelles révisions de la loi de bioéthique?»

L Agence de la biomédecine et les 1ères rencontres parlementaires sur la bioéthique «Quelles révisions de la loi de bioéthique?» Saint-Denis, le 1 er février 2007 L Agence de la biomédecine et les 1ères rencontres parlementaires sur la bioéthique «Quelles révisions de la loi de bioéthique?» Dans la perspective de la révision de

Plus en détail

Présentation de l enquête réalisée par la SFA sur l Assistance Médicale à la Procréation (AMP)

Présentation de l enquête réalisée par la SFA sur l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) PARTICULARITES DE LA MALADIE VEINEUSE CHEZ LA FEMME JEUNE (Groupes de travail 4 et 17) Présentation de l enquête réalisée par la SFA sur l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) M CAZAUBON, JL GILLET,

Plus en détail

«En matière de recherche, Lyon n a pas beaucoup développé l électrotechnique et l électronique. Or, il s agit de la base de l informatique»

«En matière de recherche, Lyon n a pas beaucoup développé l électrotechnique et l électronique. Or, il s agit de la base de l informatique» «En matière de recherche, Lyon n a pas beaucoup développé l électrotechnique et l électronique. Or, il s agit de la base de l informatique» Interview de Girolamo Ramunni, historien des techniques, spécialiste

Plus en détail

Pr Jean-Marie ANTOINE

Pr Jean-Marie ANTOINE QUEL CHOIX DE STIMULATION DANS L ENDOMETRIOSE? Pr Jean-Marie ANTOINE Service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction Hôpital TENON 4 rue de la Chine - 75020 PARIS jemantoine@aol.com ENDOMETRIOSE

Plus en détail

Simplifier, simplifier, simplifier

Simplifier, simplifier, simplifier Procréation & VIH Simplifier, simplifier, simplifier 1 Dr Cédric Arvieux CHU de Rennes COREVIH Bretagne Objectifs Comprendre les grands enjeux autour de la procréation chez les personnes infectées par

Plus en détail

Formulaire de consentement et procédure de consentement* Aptitude du ou des investigateurs (dont les CV)

Formulaire de consentement et procédure de consentement* Aptitude du ou des investigateurs (dont les CV) Comité de Protection des Personnes Catégorie de recherche : REGION I.. Numèro CPP de la recherche : Un protocole du promoteur x adresse., présenté par le Dr, Service de.., CHU de. N identification : 2015-..

Plus en détail

Collège de Gynécologie CVL

Collège de Gynécologie CVL LE DON D OVOCYTES EN FRANCE ML Couet praticien hospitalier, service de médecine et biologie de la reproduction, CHU Tours IL PEUT ETRE INDIQUE EN CAS D absence ou d épuisement du capital folliculaire D

Plus en détail

La nouvelle loi sur la filiation de la coparente Émilie Van den Broeck *

La nouvelle loi sur la filiation de la coparente Émilie Van den Broeck * La nouvelle loi sur la filiation de la coparente Émilie Van den Broeck * Cet article analyse le contenu de la loi du 5 mai 2014 portant établissement de la filiation de la coparente, telle que modifiée

Plus en détail

Le recueil de sperme impossible le jour de la FIV

Le recueil de sperme impossible le jour de la FIV Le recueil de sperme impossible le jour de la FIV Gilles Régnier-Vigouroux,, AMP St Roch, Montpellier Journée e FIVATE, 3 février f 2006 Recueil par masturbation: - selon les civilisations = interdit explicite

Plus en détail

Remboursements : ce qui reste à votre charge

Remboursements : ce qui reste à votre charge Votre CPAM vous informe Remboursements : ce qui reste à votre charge Le ticket modérateur La participation forfaitaire de 1 euro La franchise médicale Le forfait de 18 euros Le forfait hospitalier Sommaire

Plus en détail

10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique

10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique 10 ème rencontre régionale de cancérologie gynécologique NIORT 3 Mars 2016 CAS CLINIQUE n 3 Préservation de la Fertilité Intervenant: Dr POUDOU & Dr MOREAU POLE FEMME MERE ENFANT SERVICE DE GYNECOLOGIE

Plus en détail

CROISSANCE ET MATURATION OVOCYTAIRE. Professeur Jean PARINAUD Médecine de la Reproduction Hôpital Paule de Viguier, Toulouse

CROISSANCE ET MATURATION OVOCYTAIRE. Professeur Jean PARINAUD Médecine de la Reproduction Hôpital Paule de Viguier, Toulouse CROISSANCE ET MATURATION OVOCYTAIRE Professeur Jean PARINAUD Médecine de la Reproduction Hôpital Paule de Viguier, Toulouse OVOGENESE Gonocyte Ovogonie Phase de multiplication Embryon et fœtus Ovocyte

Plus en détail

Thérapeutique en Stérilité

Thérapeutique en Stérilité Université Paris-Sud Diplôme Universitaire Thérapeutique en Stérilité Mars ou Avril 2007 (dates non encore déterminées) Lieu de l enseignement Hôpital Antoine Béclère Amphithéâtre de la Faculté 157, rue

Plus en détail

Guide des garanties ExpatPlus Valide à partir du 1 er janvier 2008

Guide des garanties ExpatPlus Valide à partir du 1 er janvier 2008 Les tableaux ci-dessous récapitulent les garanties offertes par chaque module. Pour le détail des garanties et des définitions, veuillez vous référer au texte de la police d assurance. Toutes les garanties

Plus en détail

DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES

DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES ENQUETE PUBLIQUE PREALABLE A LA DECLARATION D UTILITE PUBLIQUE ET PARCELLAIRE CONJOINTE RELATIVE AU PROJET DE CREATION D UN EQUIPEMENT POUR LA PETITE ENFANCE, sis 1 avenue

Plus en détail

Identification du gamète normal morphologie du spermatozoïde. A.M.JUNCA AMP Eylau La Muette AMP Eylau P Cherest. Hôpital Américain 25 Novembre 2005

Identification du gamète normal morphologie du spermatozoïde. A.M.JUNCA AMP Eylau La Muette AMP Eylau P Cherest. Hôpital Américain 25 Novembre 2005 Identification du gamète normal morphologie du spermatozoïde A.M.JUNCA AMP Eylau La Muette AMP Eylau P Cherest Hôpital Américain 25 Novembre 2005 Macrocéphale Microcéphale Flagelle enroulé Reste cytoplasmique

Plus en détail

éléments de pronostic de la prise en charge d un couple infécond

éléments de pronostic de la prise en charge d un couple infécond éléments de pronostic de la prise en charge d un couple infécond Clotilde DECHANET Service de médecine de la Reproduction CHU MONTPELLIER facteurs pronostics Âge maternel Âge paternel IMC Tabagisme Fertilité

Plus en détail

Demande de règlement au titre de l assurance invalidité Assurance-crédit Contrat no 83028

Demande de règlement au titre de l assurance invalidité Assurance-crédit Contrat no 83028 Demande de règlement au titre de l assurance invalidité Assurance-crédit Contrat no 83028 Quels renseignements sont requis dans le cas d une demande de règlement invalidité? Liste de contrôle : Déclaration

Plus en détail

Evaluation de l activité des centres de FIV en France : transparence et appui. Dominique Royère DPEGh

Evaluation de l activité des centres de FIV en France : transparence et appui. Dominique Royère DPEGh Evaluation de l activité des centres de FIV en France : transparence et appui Dominique Royère DPEGh 1 Contexte Une des missions confiées à l Agence de la biomédecine est de contribuer à l amélioration

Plus en détail

ProcreaTec, Une vie nouvelle

ProcreaTec, Une vie nouvelle Chers patients, Tout d abord, merci de la confiance que vous nous portez. Comme vous le savez peutêtre déjà, les traitements de PMA ne sont pas des chemins faciles, et chaque étape sera accompagnée d émotions,

Plus en détail

L accueil d embryons. K. Bettahar-Lebugle. Centre d AMP, CMCO-SIHCUS Strasbourg-Schiltigheim

L accueil d embryons. K. Bettahar-Lebugle. Centre d AMP, CMCO-SIHCUS Strasbourg-Schiltigheim L accueil d embryons K. Bettahar-Lebugle Centre d AMP, CMCO-SIHCUS Strasbourg-Schiltigheim Introduction o Les couples doivent décider, à distance du prélèvement ovocytaire, du devenir de leurs embryons:

Plus en détail

Le travail d ERIC (Equipe Rapide d Intervention de Crise) Par Dr Frédéric Mauriac, Mme Jeannick Beaugé, Mme Marie-Claire Polus

Le travail d ERIC (Equipe Rapide d Intervention de Crise) Par Dr Frédéric Mauriac, Mme Jeannick Beaugé, Mme Marie-Claire Polus Le travail d ERIC (Equipe Rapide d Intervention de Crise) Par Dr Frédéric Mauriac, Mme Jeannick Beaugé, Mme Marie-Claire Polus 31 mars 2005 Trois collaborateurs d ERIC, qui dépend de l hôpital Charcot,

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA)

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Historique 25 juillet 1978 : Naissance du premier bébé éprouvette en Angleterre 24 février 1982 : Naissance du premier bébé éprouvette

Plus en détail