Le nouveau dispositif de protection des majeurs vulnérables

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le nouveau dispositif de protection des majeurs vulnérables"

Transcription

1 Intervention de Jocelyne WROBEL, Présidente de l URIOPSS Bourgogne Le nouveau dispositif de protection des majeurs vulnérables Vieux de 40 ans, ce système de protection juridique des majeurs est remis à plat par la loi du 5 mars 2007 (2006 Rapport de base Boutaric du CES). Les règles applicables à la protection juridique des majeurs, avaient été définies en 1966 et La loi du 5 mars 2007 modifie à la fois le Code Civil et le Code de l Action Sociale et des Familles et s articule autour de 4 axes. - réaffirmer les principes inhérents à la mise sous protection juridique - distinguer clairement la protection juridique de l accompagnement social - professionnaliser l activité des tuteurs et curateurs extérieurs à la famille - clarifier les modes de financement I.- LES MESURES DE PROTECTION JURIDIQUE Les mesures judiciaires : sauvegarde de justice, curatelle, tutelle. Nouvelle mesure : le mandat de protection future. La mise en œuvre est strictement encadrée : - altération des facultés - nécessité, subsidiarité et proportionnalité (art 428 nouveau du code civil) L ouverture d une mesure judiciaire peut être demandée par : - la personne elle-même - son conjoint, la personne «pacsée» ou concubin - un parent ou un allié - le procureur soit d office soit à la demande d un tiers (le juge des tutelles ne peut plus se saisir d office) la demande doit être accompagnée d un certificat médical à peine d irrecevabilité le juge des tutelles a l obligation de procéder à l audition de la personne à protéger sauf si elle porte atteinte à sa santé ou si la personne est hors d état de donner son avis. L absence d audition doit faire l objet d un avis motivé. 1

2 La sauvegarde de justice : mesure de protection juridique temporaire limitée à l accompagnement de certains actes déterminés Curatelle et tutelle : la loi récrit l ensemble des dispositions. Il y a un régime de base commun avec certaines règles particulières. La loi réaffirme le principe de subsidiarité, les mesures ne peuvent excéder 5 ans mais lorsque l altération des facultés n est pas susceptible d amélioration la durée du renouvellement pourra excéder 5 ans. La loi fait de la possibilité de choisir le tuteur parmi les proches du majeur une priorité et étend cette priorité aux cas de curatelle. Le mandat de protection future : c est une mesure conventionnelle de protection juridique. C est un contrat qui peut être conclu dès à présent mais qui produira ses effets à compter du 1 er janvier Ce mandat doit permettre à chacun d organiser sa protection juridique en cas d altération future des facultés mentales ou corporelles. Le mandataire peut être un personne physique ou morale. Le mandat prend effet lorsqu il y a altération des facultés constatée par certificat médical produit auprès du Tribunal d Instance par le mandataire. Le mandat peut être révoqué par le juge sous certaines conditions. Le mandat peut être conclu soit par acte notarié, soit sous seing privé à l exception du mandat fait par les parents pour leur enfant qui doit être par acte notarié. Tant que le mandat n a pas pris effet, le mandant peut le modifier. Le mandat sous seing privé doit être contresigné par un avocat ou alors établi selon un modèle défini par décret. Le mandataire accepte en apposant sa signature. II.- LES MESURES D ACCOMPAGNEMENT Pour les personnes en grande difficulté sociale mais qui ne sont pas atteintes d altération des facultés mentales, la loi permet un accompagnement qui remplace la tutelle aux prestations sociales. Le Département peut proposer une mesure d accompagnement social personnalisée. En cas d échec, le juge peut alors prononcer une mesure d accompagnement judiciaire. - La Mesure d Accompagnement Social Personnalisé (MASP) Toute personne majeure qui perçoit des prestations sociales et dont la santé ou la sécurité est menacée par des difficultés qu elle éprouve peut bénéficier d une mesure d accompagnement social personnalisé (MASP). Cette mesure comprend une aide à la gestion des prestations sociales et un accompagnement social individualisé. 2

3 C est un contrat conclu entre la personne et le Département pour une durée de 6 mois à 2 ans renouvelable dans la limite de 4 ans. Le but est de revenir à une gestion autonome de la personne. Le bénéficiaire peut autoriser le Département à percevoir et à gérer pour son compte tout ou partie de ses prestations sociales en les affectant en priorité au paiement du loyer et des charges locatives. En cas de refus du majeur de conclure le contrat ou de non respect des clauses, le Président du Conseil Général peut demander au Juge d Instance que soit procédé au versement direct au bailleur des prestations sociales dans la limite du montant du loyer et des charges (si l intéressé ne s est pas acquitté de ses obligations locatives pendant au moins 2 mois) cela ne doit pas priver la personne des ressources nécessaires à sa subsistance. Si malgré la MASP, la personne ne peut gérer ses prestations sociales, le Président du Conseil Général doit transmettre un rapport au Procureur comportant une évaluation de la situation sociale et pécuniaire et un bilan des actions personnalisées avec un certificat médical. Le procureur peut alors demander l ouverture d une mesure d accompagnement judiciaire. - La Mesure d Accompagnement Judiciaire (MAJ) Là encore, le but est de rétablir l autonomie du majeur dans la gestion des prestations sociales. La MAJ n entraîne aucune incapacité judiciaire. L ouverture d une MAJ est strictement encadrée. Le juge doit constater l échec de la MASP et d autre part, que la santé ou la sécurité du majeur est compromise. La MAJ ne peut être prononcée qu à la demande du Procureur et le Juge doit avoir entendu la personne. Le majeur conserve sa capacité civile sauf pour la perception et la gestion des prestations sociales qui sont confiées à un mandataire judiciaire. La MAJ ne peut pas porter sur des prestations faisant l objet d une tutelle. Le juge fixe la durée de la mesure qui ne peut excéder 2 ans. Le renouvellement est possible mais la durée totale ne peut excéder 4 ans. => Il y a donc désormais une ligne de partage claire entre la protection juridique et l accompagnement social. Par ailleurs, la loi unifie le statut des divers acteurs chargés d une mesure de protection judiciaire. La loi met en place un régime périodique, unifie des professionnels désormais dénommés «Mandataires judiciaires à la protection des majeurs». 3

4 III.- «MANDATAIRES JUDICIAIRES A LAP ROTECTION DES MAJEURS» Pour être désignés par le juge, les mandataires judiciaires doivent être inscrits sur une liste dressée par le Préfet. Cette liste comprend : - les services mandataires soumis à autorisation - les personnes physiques agréées - les personnes désignées par un établissement en qualité de préposés Toutes ces personnes doivent prêter serment. Elles doivent répondre à des conditions de moralité, d âge et de formation certifiée par l Etat. C est le Préfet qui contrôle l activité des mandataires. Il peut adresser des injonctions ou retirer son agrément. Le fait d exercer une activité de mandataire judiciaire à la protection des majeurs sans agrément est puni d un an d emprisonnement et d amende. La loi pose le principe de l exclusivité de la rémunération des mandataires judiciaires. La loi fait désormais obligation aux professionnels de remettre au majeur une notice d information à laquelle est annexée une charte des droits de la personne protégée. - Les services mandataires : Les services mettent en œuvre les mesures judiciaires de protection et d accompagnement de majeurs, le statut de services médico-sociaux. soumis aux règles d évaluation internes ou externes soumis aux schémas d organisation sociale et médico-sociale soumis à la procédure d autorisation par le Préfet après avis du Procureur soumis à la procédure de tarification par le Préfet sauf pour les établissements où les prestations sont comprises dans leur prix de journée les droits des personnes protégées sont donc alignés sur ceux des usagers du secteur médico-social (livret d accueil, contrat de séjour ). Les personnes protégées pourront notamment faire appel à une personne qualifiée pour faire valoir leurs droits. - Les personnes physiques : Les mandataires judiciaires personnes physiques sont soumis à des règles particulières. Ils exercent soit à tire individuel soit au sein d établissements pour personnes âgées ou personnes handicapées. L exercice à titre individuel nécessite l obtention d un agrément administratif préalable : Conditions de moralité, d âge, de formation et justifier de garanties financières en cas de mise en cause de sa responsabilité civile dans l exercice de ses fonctions. 4

5 L agrément est délivré par le Préfet après avis conforme du Procureur. L agrément doit s inscrire dans les objectifs de schéma régional d organisation sociale et médicosociale. Dans les établissements et services à domicile à caractère public dépassant un seuil fixé par décret, un ou plusieurs agents devront être désignés comme mandataires judiciaires à la protection des personnes. Cependant, les établissements peuvent confier cette mesure à un service mandataire judiciaire géré par eux-mêmes ou par un établissement de coopération (syndicat hospitalier, GIP, GCSM) dont ils sont membres. Ils peuvent aussi passer convention avec un autre et ayant un service mandataire à la protection judiciaire. IV.- FINANCEMENT DES MESURES Le législateur a maintenu le principe de la contribution de la personne protégée en fonction de ses ressources. Pour le mandat de protection future, le principe est la gratuité sauf accord différent des parties. Lorsque le majeur protégé ne dispose pas de ressources => collectivité publique prend le relais. - dans le secteur associatif : paiement par l organisme prestataire ou de la prestation principale Pour la MAJ : le financement est à la charge du Département. Le paiement se fait par dotation globale (sur la base d indicateurs). - dans les établissements de santé : ONDAM (Etat) - dans les autres établissements (dont les hôpitaux locaux) => budget de l établissement. - Personnes physiques => même concours que les services mandataires mais pas de dotation globale (indicateurs de charges de travail). Précisions : la loi soumet la gestion des comptes et livrets des majeurs à de nouvelles obligations. - droit exclusif du majeur à percevoir les produits de ses fonds et valeurs => les comptes doivent donc être au nom du majeur - interdiction de modifier un compte ou un livret déjà ouvert ou d en ouvrir un autre (sauf accord du juge). En l absence de compte, il faut en ouvrir un. La loi impose aussi l individualisation des opérations. La mise en conformité des mandataires avec la loi doit se faire au plus tard le 1 er janvier Chiffres clés : mesures pour 80 juges ETP Coût : 517 millions d euros (dont 422 à la charge de l Etat, des Départements et de Sécurité Sociale) 5

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE

La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 I) LES GRANDS PRINCIPES AFFIRMÉS ET LA RÉORGANISATION QUI EN DÉCOULE La RÉFORME de la PROTECTION JURIDIQUE des MAJEURS Loi 2007-308 du 5 mars 2007 Ce texte réforme de façon considérable les lois du 14 décembre 1964 et du 3 janvier 1968 en matière de protection des majeurs

Plus en détail

MESURES DE PROTECTION MESURES DE PROTECTION. Généralités. Généralités. Ethique médicale

MESURES DE PROTECTION MESURES DE PROTECTION. Généralités. Généralités. Ethique médicale Ethique médicale Item 8 Ethique médicale Item 8 Objectifs Décrire les principes éthiques et l'argumentation d'une décision d'interruption volontaire ou médicale de grossesse (IVG / IMG) ; les questions

Plus en détail

Mesures d Accompagnement Social Personnalisé, mesures administratives. Réforme des tutelles - Mise en œuvre de la loi du 5 mars 2007

Mesures d Accompagnement Social Personnalisé, mesures administratives. Réforme des tutelles - Mise en œuvre de la loi du 5 mars 2007 Mesures d Accompagnement Social Personnalisé, mesures administratives Réforme des tutelles - Mise en œuvre de la loi du 5 mars 2007 UN NOUVEAU DISPOSITIF D ACTION SOCIALE 2 La loi trace une ligne de partage

Plus en détail

Charte du contrôle de l ACP secteur assurance

Charte du contrôle de l ACP secteur assurance Juin 2010 Charte du contrôle de l ACP secteur assurance Instituée par l ordonnance n 2010-76 du 21 janvier 2010, l Autorité de contrôle prudentiel (ACP) est une autorité administrative indépendante adossée

Plus en détail

Curatelle et tutelle : protection juridique des personnes majeures

Curatelle et tutelle : protection juridique des personnes majeures Curatelle et tutelle : protection juridique des personnes majeures «Toute personne dans l impossibilité de pourvoir seule à ses intérêts en raison d une altération, médicalement constatée, soit de ses

Plus en détail

LA PROTECTION DES MAJEURS VULNERABLES

LA PROTECTION DES MAJEURS VULNERABLES LA PROTECTION DES MAJEURS VULNERABLES La loi du 05 mars 2007 applicable au 1 er janvier 2009 portant réforme de la protection juridique des majeurs prévoit au delà des mesures de protection juridiques

Plus en détail

développe les solidarités MASP

développe les solidarités  MASP développe les solidarités www.gard.fr MASP mesure d accompagnement social personnalisé MASP mesure d accompagnement social personnalisé Veiller au bien-être de votre famille et des personnes fragilisées

Plus en détail

MESURES DE PROTECTION

MESURES DE PROTECTION Département de la Sarthe CIDPA CIDPA Mars 2016 MESURES DE PROTECTION Le droit des majeurs protégés Le droit des majeurs protégés est centré sur la protection des personnes souffrant d une altération des

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION NOTICE D INFORMATION Du service de Protection Juridique des Majeurs et du service des Mesures Judiciaires d Aide à la Gestion du Budget Familial 4 cours Pirangeli, 20200 BASTIA Tel : 04.95.32.67.86 Fax

Plus en détail

Module 1 : Accompagnement d une personne dans les activités de la vie quotidienne

Module 1 : Accompagnement d une personne dans les activités de la vie quotidienne 1 Hospices Civils de Beaune Module 1 : Accompagnement d une personne dans les activités de la vie quotidienne Institut de formation d aides-soignants Promotion 2016-2017 Date : /9/15 Durée : 1 h PROTECTION

Plus en détail

«LOI N PORTANT RÉFORME DE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS DU 5 MARS

«LOI N PORTANT RÉFORME DE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS DU 5 MARS «LOI N 2007 308 PORTANT RÉFORME DE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS DU 5 MARS 2007» (Code Civil, Code Pénal et Code de l'action Sociale et de la Famille) PRINCIPES GÉNÉRAUX FUTURES MESURES MESURES SOCIALES

Plus en détail

DIU Évaluation des traumatisés crâniens

DIU Évaluation des traumatisés crâniens DIU Évaluation des traumatisés crâniens LES MESURES de PROTECTION JURIDIQUE LABORATOIRE DE DROIT MEDICAL ETHIQUE ET MEDECINE LEGALE Béatrice BERANGER beaberanger@hotmail.com Données introductives Article

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE Décret n o 2011-936 du 1 er août 2011 relatif à la rémunération des mandataires judiciaires et à diverses

Plus en détail

MAJ. La Mesure d Accompagnement Judiciaire

MAJ. La Mesure d Accompagnement Judiciaire Département de la Sarthe CIDPA CIDPA - Octobre 2010 La Mesure d Accompagnement Judiciaire MAJ Dans le cadre de la réforme de la protection juridique des majeurs, un dispositif gradué d accompagnement a

Plus en détail

MASP (mesure d accompagnement social personnalisé) MAJ (mesure d accompagnement judiciaire):

MASP (mesure d accompagnement social personnalisé) MAJ (mesure d accompagnement judiciaire): Les MASP (mesure d accompagnement social personnalisé) et les MAJ (mesure d accompagnement judiciaire): deux mesures complémentaires dans le cadre d un dispositif gradué 30.11.17 Présentation du cadre

Plus en détail

L HABILITATION FAMILIALE. Régie par les articles à du Code Civil ainsi que par les articles 1984 et suivants du même Code,

L HABILITATION FAMILIALE. Régie par les articles à du Code Civil ainsi que par les articles 1984 et suivants du même Code, L HABILITATION FAMILIALE Régie par les articles 494-1 à 494-12 du Code Civil ainsi que par les articles 1984 et suivants du même Code, L habilitation familiale permet aux familles d assurer la protection

Plus en détail

Plan. La réforme de la protection juridique des majeurs: Comprendre la loi pour mieux servir les usagers protégés

Plan. La réforme de la protection juridique des majeurs: Comprendre la loi pour mieux servir les usagers protégés La réforme de la protection juridique des majeurs: Comprendre la loi pour mieux servir les usagers protégés Karine Lefeuvre Professeur à l Ecole des Hautes Etudes en Santé publique Droit des usagers /

Plus en détail

Vous prenez la place des familles!

Vous prenez la place des familles! Professionnels assermentés, les mandataires judiciaires à la protection des majeurs remplissent de nombreuses missions dans le cadre des mesures de protection des majeurs (tutelle ou curatelle). Alors

Plus en détail

Vous prenez la place des familles!

Vous prenez la place des familles! N 1 Vous prenez la place des familles! La priorité est toujours donnée aux proches Après consultation des personnes concernées, seul le juge nomme un tuteur ou un curateur, en priorité parmi les membres

Plus en détail

ETUDE D IMPACT PROJET DE LOI. ratifiant l ordonnance n 2015-1288 du 15 octobre 2015 portant simplification et modernisation du droit de la famille

ETUDE D IMPACT PROJET DE LOI. ratifiant l ordonnance n 2015-1288 du 15 octobre 2015 portant simplification et modernisation du droit de la famille ETUDE D IMPACT PROJET DE LOI ratifiant l ordonnance n 2015-1288 du 15 octobre 2015 portant simplification et modernisation du droit de la famille NOR : JUSC1525240L/Bleue-1 14 janvier 2016 SOMMAIRE Introduction...

Plus en détail

Fiche D15TER. Les mesures de protection, la tutelle, la curatelle - 2 jours euros. Programme

Fiche D15TER. Les mesures de protection, la tutelle, la curatelle - 2 jours euros. Programme Les mesures de protection, la tutelle, la curatelle - 2 jours - 620 euros Dates, lieux, horaires 27-28 septembre 2016 ou 19 et 20 octobre 2017 Durée : 14 heures Lieu : URIOPSS IDF Horaires : 9h30-17h30

Plus en détail

Loi. N du 5 mars 2007

Loi. N du 5 mars 2007 Loi N 2007-308 du 5 mars 2007 Publiée au Journal Officiel le 7 mars 2007 PORTANT RÉFORME DE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS LES GRANDS AXES DE LA RÉFORME RENFORCER LES PRINCIPES GENERAUX Nécessité

Plus en détail

CONFERENCEUNAFAM. 26 septembre 2015 St Pierre d IRUBE

CONFERENCEUNAFAM. 26 septembre 2015 St Pierre d IRUBE CONFERENCEUNAFAM 26 septembre 2015 St Pierre d IRUBE Les mesures de protection et le Service d Information et de Soutien aux Tuteurs Familiaux Service Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs

Plus en détail

La protection juridique des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et syndromes apparentés

La protection juridique des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et syndromes apparentés La protection juridique des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et syndromes apparentés 4ième Colloque Maladie d Alzheimer et syndromes apparentés Anglet 14 avril 2015 Quelques chiffres clés

Plus en détail

L Habilitation Familiale

L Habilitation Familiale L Habilitation Familiale Nouveau dispositif prévu par l ordonnance du 15 octobre 2015 et les décrets d application du 23 février 2016, l habilitation familiale figure désormais dans le Code Civil sous

Plus en détail

La protection juridique des majeurs. Loi du 5 mars 2007

La protection juridique des majeurs. Loi du 5 mars 2007 La protection juridique des majeurs Loi 2007-308 du 5 mars 2007 Une protection renforcée Selon l exposé des motifs de la loi, «La volonté est de recentrer le dispositif de protection juridique sur les

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L AUDE

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L AUDE 1 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L AUDE REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHÉ DE PRESTATIONS DE SERVICES EN ASSURANCES Date limite de réception des offres : LUNDI 21 OCTOBRE 2013

Plus en détail

Présentation de la loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs

Présentation de la loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs Présentation de la loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs 1 Toute personne est légalement reconnue «capable» de tous les actes de la vie civile à 18 ans. Quoique majeures,

Plus en détail

REQUÊTE AUX FINS D OUVERTURE D UNE MESURE DE PROTECTION

REQUÊTE AUX FINS D OUVERTURE D UNE MESURE DE PROTECTION REQUÊTE AUX FINS D OUVERTURE D UNE MESURE DE PROTECTION Présentée au Juge des Tutelles à remettre ou à adresser au TRIBUNAL D INSTANCE de CLERMONT FERRAND 16 place de l Etoile 63033 CLERMONT-FERRAND Tel

Plus en détail

Les Mesures de Protection Juridique

Les Mesures de Protection Juridique Les Mesures de Protection Juridique Cliquez pour ajouter un texte Présentation : Anne Poujol, Patrick Dubreil, Maud Poirier Intervenant: Vanina Réchard (gérante de tutelle) 1 Octobre 2013 Protection Juridique

Plus en détail

La loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs Comprendre la loi pour mieux servir les usagers protégés

La loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs Comprendre la loi pour mieux servir les usagers protégés La loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs Comprendre la loi pour mieux servir les usagers protégés DIU Gestionnaires de cas Rennes 24 avril 2017 Karine Lefeuvre - Professeur

Plus en détail

CORRIGE QCM ATS JUIN 2010

CORRIGE QCM ATS JUIN 2010 CORRIGE QCM ATS JUIN 2010 Question N 1 1 POINT (ou 0) - Un palliatif des insuffisances des dispositifs sociaux - Un dispositif pour aider les personnes qui sont dans l impossibilité d agir dans la vie

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION POUVOIR ADJUDICATEUR COMMUNE DE ROUSSILLON MARCHE PUBLIC PASSE SELON LA PROCEDURE ADAPTEE Articles 26 et 28 du Code des Marchés Publics REGLEMENT DE LA CONSULTATION OBJET DU MARCHE FOURNITURE DE GAZ ET

Plus en détail

Introduction. Le droit de la protection juridique des majeurs comme réponse à un phénomène sociétal I. Les contours de l incapacité

Introduction. Le droit de la protection juridique des majeurs comme réponse à un phénomène sociétal I. Les contours de l incapacité Droit appliqué S3 Introduction. Le droit de la protection juridique des majeurs comme réponse à un phénomène sociétal I. Les contours de l incapacité A. L incapacité, une exception B. Les causes de l incapacité

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 6 Rue de l'ange BP901 66901 PERPIGNAN Tel : 04.68.34.88.66 Marché de fournitures Acte d'engagement Objet du marché ordinaire Fourniture en location

Plus en détail

Document de gestion # 500,004. Taxe scolaire

Document de gestion # 500,004. Taxe scolaire Commission scolaire du Lac-Abitibi Secrétariat général Document de gestion # 500,004 Taxe scolaire CS-DOC-LIP-312 CS-DOC-LIP-314 CS-DOC-LIP-315 CS-DOC-LIP-316 CS-DOC-LIP-317 CS-DOC-LIP-319 CS-DOC-LIP-339

Plus en détail

LE REDRESSEMENT JUDICIAIRE

LE REDRESSEMENT JUDICIAIRE 1.7 DÉFINITION Procédure destinée à permettre la poursuite de l activité de l entreprise, le maintien de l emploi et l apurement du passif. JURIDICTION COMPÉTENTE Tribunal de commerce si le débiteur exerce

Plus en détail

La protection juridique des personnes et des biens des incapables majeurs. Dr COFFY Jean Michel Réseau MADO LE 22/01/2013

La protection juridique des personnes et des biens des incapables majeurs. Dr COFFY Jean Michel Réseau MADO LE 22/01/2013 La protection juridique des personnes et des biens des incapables majeurs Dr COFFY Jean Michel Réseau MADO LE 22/01/2013 PREAMBULE Etude Fiapa (2008) en France une personne âgée sur trois s estime victime

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LES DIFFERENTES MESURES DE PROTECTION DES MAJEURS

MIEUX COMPRENDRE LES DIFFERENTES MESURES DE PROTECTION DES MAJEURS MIEUX COMPRENDRE LES DIFFERENTES MESURES DE PROTECTION DES MAJEURS Madame Béatrice JACOB Présidente du Tribunal d Instance d Orange Juge des Tutelles PLAN PARTIE 1 Les modifications apportées par la Loi

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - PROTECTION DES PERSONNES - - la mesure d accompagnement judicaire (MAJ) Base juridique

NOTE JURIDIQUE - PROTECTION DES PERSONNES - - la mesure d accompagnement judicaire (MAJ) Base juridique Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles Novembre 2009 NOTE JURIDIQUE - PROTECTION DES PERSONNES - OBJET : Les mesures d accompagnement social - la mesure d accompagnement

Plus en détail

SPECIAL DES DOCUMENTS OBLIGATOIRES

SPECIAL DES DOCUMENTS OBLIGATOIRES CONTRACTUELS DE DROIT PRIVE = DROIT DU TRAVAIL SPECIAL http://snaf- unsa.org nadegedossmann@live.fr n@live.fr (Secrétariat) 14 octobre 2013 = Des documents obligatoires p. 1 Des seuils d effectifs et obligations

Plus en détail

Veuillez trouver ci-joint les documents nécessaires à la saisine du juge des tutelles sous peine d'irrecevabilité de la requête.

Veuillez trouver ci-joint les documents nécessaires à la saisine du juge des tutelles sous peine d'irrecevabilité de la requête. TRIBUNAL D INSTANCE DE LYON Service de la protection des majeurs tutelles.ti-lyon@justice.fr 04.72.60.75.86 du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 Madame, Monsieur Veuillez trouver ci-joint les documents

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE DES ASSOCIATIONS DU RESEAU ACEPP

PROTECTION JURIDIQUE DES ASSOCIATIONS DU RESEAU ACEPP CONTRAT D ASSURANCE n 6768G PROTECTION JURIDIQUE DES ASSOCIATIONS DU RESEAU ACEPP A. CONTENU B. DISPOSITIONS PRELIMINAIRES... 2 C. TITRE 1 DISPOSITIONS GENERALES... 2 ARTICLE 1 DEFINITIONS... 2 ARTICLE

Plus en détail

EVOLUTION DE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MINEURS ET MAJEURS

EVOLUTION DE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MINEURS ET MAJEURS EVOLUTION DE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MINEURS ET MAJEURS Marjorie PASCAULT Juriste 24 novembre 2008 INTRODUCTION En matière de protection juridique des mineurs et des majeurs, deux textes sont importants

Plus en détail

RAPPORT SUR L AVOCAT TUTEUR

RAPPORT SUR L AVOCAT TUTEUR RAPPORT SUR L AVOCAT TUTEUR Rapport d Hélène Poivey-Leclercq Membre du conseil de l Ordre Conseil de l Ordre du 17 février 2009 1 L AVOCAT TUTEUR : un nouveau champ d activité possible? Le nombre de majeurs

Plus en détail

LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE

LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE PERSONNES ET FAMILLES PROTÉGER LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE ASSURER SON AVENIR OU CELUI D UN PROCHE EN TOUTE SÉRÉNITÉ www.notaires.paris-idf.fr Protéger LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE Grâce au mandat

Plus en détail

Les préposés d établissement

Les préposés d établissement Les préposés d établissement L article 451 du code civil dispose que lorsque «l'intérêt de la personne hébergée ou soignée dans un établissement de santé ou dans un établissement social ou médico-social

Plus en détail

Projet d accompagnement du majeur protégé

Projet d accompagnement du majeur protégé Projet d accompagnement du majeur protégé SMJPM1 Le dispositif de protection juridique des majeurs (loi du 5 mars 2007) 98 SMJPM2 La gestion de l argent et sa symbolique 99 SMJPM3 Elaborer et mettre en

Plus en détail

REGLEMENT. des. Equipes. Pluridisciplinaires (EP) - Juin 2009 -

REGLEMENT. des. Equipes. Pluridisciplinaires (EP) - Juin 2009 - REGLEMENT des Equipes Pluridisciplinaires (EP) - Juin 2009-1 Préambule La loi n 2008-1249 du 1er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité active (RSA) et réformant les politiques d insertion,

Plus en détail

L identité Institutionnelle

L identité Institutionnelle L identité Institutionnelle A. HISTOIRE En 1958, à la demande du Parquet du Tribunal de Grande Instance de Saint Brieuc, l Association Départementale des Tutelles est créée, dans le but d exercer des mesures

Plus en détail

MESURES DE PROTECTION

MESURES DE PROTECTION Département de la Sarthe CIDPA CIDPA 04/2009 Mise à jour 10/2010 MESURES DE PROTECTION Le droit des majeurs protégés La réforme du droit des majeurs protégés est en vigueur depuis le 1 er janvier 2009.

Plus en détail

Contrat d assurance vie et prestations funéraires Conditions générales

Contrat d assurance vie et prestations funéraires Conditions générales Pleins Services Obsèques Sépulture Contrat d assurance vie et prestations funéraires Conditions générales Pleins Services Obsèques Sépulture Nature du contrat : Pleins Services Obsèques Sépulture est

Plus en détail

PROTECTION CIVILE DES MAJEURS PROTEGES

PROTECTION CIVILE DES MAJEURS PROTEGES PROTECTION CIVILE DES MAJEURS PROTEGES La mise en place de procuration, l existence de procédures pour protéger les intérêts de la famille peuvent être des mesures insuffisantes pour protéger le patrimoine

Plus en détail

NOTICE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT D'ETABLIR UNE REQUÊTE AUX FINS DE PROTECTION D'UN MAJEUR

NOTICE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT D'ETABLIR UNE REQUÊTE AUX FINS DE PROTECTION D'UN MAJEUR COUR D APPEL D AMIENS TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS NOTICE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT D'ETABLIR UNE REQUÊTE AUX FINS DE PROTECTION D'UN MAJEUR Vous sollicitez l ouverture d une mesure de protection judiciaire,

Plus en détail

LES MESURES DE PROTECTIONS

LES MESURES DE PROTECTIONS LES MESURES DE PROTECTIONS JURIDIQUES DE LA PERSONNE MAJEURE ÂGÉE Lundi 17 octobre 2016 I. LES MESURES A PRIORI Désignation de la personne de confiance Rédaction des directives anticipées Le mandat de

Plus en détail

TRIBUNAL D INSTANCE DE VANVES 34 rue Antoine Fratacci VANVES REQUÊTE PRÉSENTÉE

TRIBUNAL D INSTANCE DE VANVES 34 rue Antoine Fratacci VANVES REQUÊTE PRÉSENTÉE TRIBUNAL D INSTANCE DE VANVES 34 rue Antoine Fratacci 92170 VANVES REQUÊTE PRÉSENTÉE Permanence téléphonique : lundi, mardi, jeudi et vendredi matin de 9h30 à 12h30 AU JUGE DES TUTELLES 01.41.90.11.23

Plus en détail

RÉGLEMENT DE CONSULTATION. N 2016/00001 du 10 Juin 2016

RÉGLEMENT DE CONSULTATION. N 2016/00001 du 10 Juin 2016 PRÉFÈTE DE L'ESSONNE RÉGLEMENT DE CONSULTATION N 2016/00001 du 10 Juin 2016 Relatif au remplacement et à l extension du système de contrôle des accès de la préfecture de l Essonne et de la Cité Administrative

Plus en détail

3 Le mandataire judiciaire à la protection des majeurs :...8

3 Le mandataire judiciaire à la protection des majeurs :...8 Tutelle, curatelle et autres mesures : La protection des majeurs vulnérables Loi du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs Applicable au 1er janvier 2009 1 Les mesures de gestion

Plus en détail

LA REFORME DU DISPOSITIF DE PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS. Acpei Châlons-en-Champagne Samedi 18 octobre 2008

LA REFORME DU DISPOSITIF DE PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS. Acpei Châlons-en-Champagne Samedi 18 octobre 2008 LA REFORME DU DISPOSITIF DE PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS Acpei Châlons-en-Champagne Samedi 18 octobre 2008 Protection juridique des majeurs Avant-propos : Principe : avec la notion de minorité, le

Plus en détail

MESURES DE PROTECTION

MESURES DE PROTECTION Département de la Sarthe CIDPA Centre d Informa on Départemental Pour L Autonomie 38 avenue Bollée - 72000 LE MANS 02.43.81.40.40 - Fax : 02.43.76.17.54 cidpa@sarthe.fr - Site internet : www.cidpaclic.sarthe.org

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 36378/97 par Remi BERTUZZI contre

Plus en détail

Présentation comparée du mandat de protection future et de l habilitation familiale

Présentation comparée du mandat de protection future et de l habilitation familiale ATMP de Savoie Présentation comparée du mandat de protection future et de l habilitation familiale Tableau comparatif Mandat de protection future- Mandat de protection future Objectifs Permettre à toute

Plus en détail

Tout sinistre doit faire l objet d une déclaration à l aide d un imprimé type dont un exemplaire est en ligne sur le site de la CFE-CGC

Tout sinistre doit faire l objet d une déclaration à l aide d un imprimé type dont un exemplaire est en ligne sur le site de la CFE-CGC Notice d information La solidarité est une force Le contrat Responsabilité Civile Défenseur Juridique est proposé par la MACIF société d assurance mutuelle à cotisations variables Entreprise régie par

Plus en détail

Obligations du tuteur concernant la protection de la personne du majeur

Obligations du tuteur concernant la protection de la personne du majeur Notice d information à la prise de fonction du tuteur Obligations du tuteur concernant la protection de la personne du majeur Le Tuteur doit informer la personne protégée selon des modalités adaptées à

Plus en détail

MARCHE PUBLICS DE TRAVAUX MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE PUBLICS DE TRAVAUX MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Commune de CASTELLAR MARCHE PUBLICS DE TRAVAUX MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (En application des articles 26 et 28, alinéas 1 et 2 du Code des Marchés Publics) TRAVAUX D ENTRETIEN DE LA VOIRIE ET DES TERRAINS

Plus en détail

COUR D'APPEL DE DOUAI Chambre de la Protection Juridique des Majeurs et Mineurs

COUR D'APPEL DE DOUAI Chambre de la Protection Juridique des Majeurs et Mineurs COUR D'APPEL DE DOUAI Chambre de la Protection Juridique des Majeurs et Mineurs République Française Au nom du Peuple Français N RG : 13/00491 ARRÊT DU 7 JUIN 2013 MINUTE N 13/116 APPELANTE : Madame G.

Plus en détail

La Protection Juridique. Personnes Majeures. des. «Maison pour les Familles»

La Protection Juridique. Personnes Majeures. des. «Maison pour les Familles» La Protection Juridique des Personnes Majeures «Maison pour les Familles» Les Mesures de Protection? Qui protéger et pourquoi Un adulte doit être capable de pourvoir à ses propres intérêts et exercer les

Plus en détail

FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016

FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016 FRANCE BOIS FORET NOUVEAU RÈGLEMENT INTÉRIEUR 2016 Adoption des Statuts par le Conseil d administration de France Bois Forêt (FBF) le 10.12.2015 et l Assemblée générale extraordinaire du 06.01.2016. Les

Plus en détail

Vous êtes surendetté. Procédures. Avril 2005

Vous êtes surendetté. Procédures. Avril 2005 Vous êtes surendetté Procédures Quelles sont les conditions pour bénéficier de la procédure de traitement des situations de surendettement? Que devez-vous faire? Avril 2005 Conception : SCICOM - Visuel

Plus en détail

Maître d'ouvrage : Communauté de communes Berg & Coiron ACTE D ENGAGEMENT OBJET DU MARCHE PUBLIC DE MANDAT DE MAITRISE D'OUVRAGE

Maître d'ouvrage : Communauté de communes Berg & Coiron ACTE D ENGAGEMENT OBJET DU MARCHE PUBLIC DE MANDAT DE MAITRISE D'OUVRAGE Maître d'ouvrage : Communauté de communes Berg & Coiron ACTE D ENGAGEMENT OBJET DU MARCHE PUBLIC DE MANDAT DE MAITRISE D'OUVRAGE CONSTRUCTION DES LOCAUX TECHNIQUES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES BERG & COIRON

Plus en détail

MANDAT DE PROTECTION FUTURE

MANDAT DE PROTECTION FUTURE MANDAT DE PROTECTION FUTURE Instauré par la loi n02007-308 du 5 mars2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs, le mandat de protection future est un contrat qui permet à une personne

Plus en détail

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ)

AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Le 17 mars 2016 AVIS DE RENOUVELLEMENT 2016-2017 Inscription au Tableau des membres de l Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) Chère membre, Votre inscription au Tableau des membres de l OSFQ est obligatoire

Plus en détail

CONTRAT DE RÉSIDENCE

CONTRAT DE RÉSIDENCE CONTRAT DE RÉSIDENCE PARTIES CONTRACTANTES Le présent contrat est conclu entre d une part, le Home Médicalisé LA LORRAINE SA, Pré-Rond 11-12, Case postale 376, 2022 Bevaix ci-après l institution et d autre

Plus en détail

Tribunal d instance de Adresse : Téléphone : Télécopie : Heures d ouverture au public :

Tribunal d instance de Adresse : Téléphone : Télécopie : Heures d ouverture au public : Tribunal d instance de Adresse : Téléphone : Télécopie : Heures d ouverture au public : REQUÊTE AU JUGE DES TUTELLES Demande d ouverture d une mesure de protection judiciaire d un majeur (articles 425

Plus en détail

Prise en charge médico-psycho-sociologique

Prise en charge médico-psycho-sociologique LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE C est la principale innovation de la loi n 2007-30 8 du 5 mars 2007, portant réforme de la protection juridique des majeurs. Le mandat de protection future doit permettre

Plus en détail

«Marché public de fournitures et de Services informatiques» Mise en concurrence adaptée. CCP en date du 02 mai 2011

«Marché public de fournitures et de Services informatiques» Mise en concurrence adaptée. CCP en date du 02 mai 2011 «Marché public de fournitures et de Services informatiques» Mise en concurrence adaptée CCP en date du 02 mai 2011 Date limite de réception des offres : 06 juin 2011 à 17H00-1 - ARTICLE 1 OBJET DU MARCHE

Plus en détail

Ce rapport a été préparé à partir des procédures internes en vigueur et d une analyse effectuée auprès des différents services concernés.

Ce rapport a été préparé à partir des procédures internes en vigueur et d une analyse effectuée auprès des différents services concernés. 7.5 Rapport du Président du Conseil de Surveillance sur le contrôle interne Rapport du Président du Conseil de Surveillance sur les conditions de préparation et d organisation des travaux du Conseil de

Plus en détail

OGEC en difficultés financières : Recours internes et procédures collectives

OGEC en difficultés financières : Recours internes et procédures collectives MARS 2016 FICHE PRATIQUE OGEC en difficultés financières : Recours internes et procédures collectives Cette fiche a pour objectif d informer les présidents d OGEC sur les différentes procédures qui existent

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion de synthèse du C.L.I.C du Pays Bellegardien

Compte-rendu de la réunion de synthèse du C.L.I.C du Pays Bellegardien Erreur! Compte-rendu de la réunion de synthèse du C.L.I.C du Pays Bellegardien «Présentation de l Association Tutélaire des Majeurs Protégés de l Ain» 22 mai 2012 Mairie de Bellegarde Salle du Conseil

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile

Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile DEUXIÈME SESSION TRENTE-CINQUIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 429 Loi modifiant la Loi sur l assurance automobile Présentation Présenté par M. Jacques Brassard Ministre des Transports Éditeur officiel

Plus en détail

Protection des majeurs vulnérables

Protection des majeurs vulnérables Protection des majeurs vulnérables Frédérique CLAUDOT Maître de Conférence des Universités Praticien Hospitalier Service de Médecine Légale et Droit de la Santé Faculté de Médecine Légale Responsable des

Plus en détail

LES MESURES DE PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS VULNÉRABLES

LES MESURES DE PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS VULNÉRABLES LES MESURES DE PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS VULNÉRABLES Quelques chiffres : Environ 800 000 personnes sous protection juridique en 2008, soit plus de 1% de la population totale française 50% des mesures

Plus en détail

Les mesures de protection juridique

Les mesures de protection juridique Protection seniors - Infos pratiques Les mesures de protection juridique La sauvegarde de justice............................................................. 3 La curatelle..................................................................................

Plus en détail

La convention signée par les établissements d enseignements de la conduite

La convention signée par les établissements d enseignements de la conduite La convention signée par les établissements d enseignements de la conduite Article premier Objet de la convention L école de conduite est partenaire de l opération «permis à un euro par jour» mise en place

Plus en détail

L arrêt de travail pour accident du travail ou maladie professionnelle

L arrêt de travail pour accident du travail ou maladie professionnelle L arrêt de travail pour accident du travail ou maladie professionnelle Pole juridique CGT Groupe Casino Par Antoine FERREIRA Le salarié victime d un accident du travail (autre qu un accident de trajet)

Plus en détail

LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE

LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE Conseil général CIDPA CLIC départemental 72 CIDPA CLIC départemental 03/2009 - Sept. 2010-09/2011 LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE Le mandat de protection future est une mesure conventionnelle par laquelle

Plus en détail

Opération Châtelet REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) PRESTATIONS DE GARDIENNAGE ET DE SURVEILLANCE

Opération Châtelet REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) PRESTATIONS DE GARDIENNAGE ET DE SURVEILLANCE Opération Châtelet REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) Marché n CH 13 01 PRESTATIONS DE GARDIENNAGE ET DE SURVEILLANCE Maîtrise d Ouvrage : SPLA SAGES 1 place Firmin Gautier 38027 GRENOBLE CEDEX 1 Tél.

Plus en détail

Caisse nationale des allocations familiales

Caisse nationale des allocations familiales Caisse nationale des allocations familiales C - n 2008-025 Paris, le 09/07/2008 Emetteur (s) Direction des politiques familiale et sociale DLV2S/Pôle solidarités Mariette DAVAL Tél. : 01 45 65 53 48 Direction

Plus en détail

PROTEGER LES MESURES DE PROTECTION JURIDIQUE SAUVEGARDE DE JUSTICE CURATELLE TUTELLE

PROTEGER LES MESURES DE PROTECTION JURIDIQUE SAUVEGARDE DE JUSTICE CURATELLE TUTELLE PROTEGER LES MESURES DE PROTECTION JURIDIQUE SAUVEGARDE DE JUSTICE CURATELLE TUTELLE LA PROTECTION CIVILE DES MAJEURS PROTEGÉS La mise en place de procuration, l existence de procédures pour protéger les

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES VILLE DE MONTROTTIER Hôtel de Ville Le Bourg 69770 MONTROTTIER TRANSFORMATION D'UN TERRAIN DE FOOTBALL EN SCHISTE EN GAZON SYNTHETIQUE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES PIECE N 1 ACTE D ENGAGEMENT

Plus en détail

Protection juridique CE Q UIL FAUT SAVOIR SUR...

Protection juridique CE Q UIL FAUT SAVOIR SUR... CE Q UIL FAUT SAVOIR SUR... Protection juridique récapitulatif des mesures existant à ce jour La maladie, le handicap, l accident, peuvent parfois altérer les facultés d une personne, et la rendre incapable

Plus en détail

RAPPORT N CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES PÔLE SOLIDARITES. Direction : Insertion et Développement Social

RAPPORT N CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES PÔLE SOLIDARITES. Direction : Insertion et Développement Social RAPPORT N 09.161 CP MISE EN ŒUVRE DE LA MESURE D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL PERSONNALISE (MASP) INSTAUREE PAR LA LOI 2007-308 DU 5 MARS 2007 PORTANT REFORME DE LA PROTECTION JURIDIQUE DES MAJEURS DIRECTION

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATION DE SERVICE RÈGLEMENT DE CONSULTATION (RC)

MARCHE PUBLIC DE PRESTATION DE SERVICE RÈGLEMENT DE CONSULTATION (RC) PRÉFET DE LA RÉGION GUYANE MARCHE PUBLIC DE PRESTATION DE SERVICE RÈGLEMENT DE CONSULTATION (RC) marché concernant la réalisation des études préalables à la révision des plans de prévention des risques

Plus en détail

L âge L APA est une prestation destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus.

L âge L APA est une prestation destinée aux personnes âgées de 60 ans et plus. Direction des services aux personnes âgées et aux personnes handicapées Service accueil - information 01.43.99.75.75 OBJET : (APA) Texte de référence : Règlement Départemental d Aide Sociale du Val de

Plus en détail

ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005. Objet

ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005. Objet MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord national professionnel ENSEIGNEMENT AGRICOLE PRIVÉ (16 septembre 2005) (Bulletin officiel n o 2006-35) ACCORD DU 16 SEPTEMBRE 2005

Plus en détail

PROTECTION JURIDIOQUE DES MAJEURS

PROTECTION JURIDIOQUE DES MAJEURS PROTECTION JURIDIOQUE DES MAJEURS Espace régional de ressources http://protection-juridique.creainpdc.fr/ Un espace d information pour tous PLAN DE LA PRESENTATION I. Présentation générale 1.1 Des partenaires

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NICE M A I T R E D E L 'O U V R A G E C.H.U. de NICE Direction de la Stratégie et des Travaux - Hôpital de CIMIEZ - Bât.D - 3ème étage - 4 Avenue Reine Victoria - BP

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2007-1702 du 30 novembre 2007 relatif au modèle de mandat de protection future sous seing privé NOR : JUSC0770948D Le Premier

Plus en détail

PROTECTIONS JURIDIQUES

PROTECTIONS JURIDIQUES PROTECTIONS JURIDIQUES Dr Nathalie SASTRE- HENGAN MARS 2017 Réforme des mesures de protection juridique Inflation du nombre de mesure de protection + dérives liées à l absence de respect des principes

Plus en détail