Mise à jour : 6 décembre 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mise à jour : 6 décembre 2012"

Transcription

1 Mise à jour : 6 décembre 2012

2 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉSENTATION DU CADRE NORMATIF MODIFICATION ET AJOUT AU CADRE NORMATIF TABLEAU DES USAGES LES ÉLÉMENTS CONSTITUANTS DES BÂTIMENTS 4.1 Généralités Choix des matériaux et des équipements Fiches techniques des constituants pour approbation Garanties d entretien Section de devis spécifique des constituants Architecture Portes et quincaillerie Toiture Mécanique Contrôles Électrique Distribution primaire et secondaire Réseau d avertisseurs d incendie Alarme intrusion LES CRITÈRES DE CONCEPTION 5.1 Généralités Éléments antichutes Énergie «Zéro» Identification des équipements Espaces clos Architecture Salle de mécanique Accès aux équipements Trappe d accès au toit Revêtements et parements extérieurs Mécanique Emplacement des équipements Identification de la tuyauterie Identification des gaines de ventilation Électrique Remplacement des ampoules d éclairage... 13

3 6. SECTIONS DE DEVIS SPÉCIFIQUES Section Description Page Finition de surfaces en béton polies au diamant Traitement durcisseur pour planchers de béton...à venir Revêtements muraux extérieurs en métal...à venir Revêtements muraux extérieurs en bois...à venir Revêtements muraux extérieurs en plastique...à venir Carrelages de céramique Revêtements de sol souples en feuilles...à venir Revêtements de sol sportifs préfabriqués en caoutchouc Revêtements de sol souples en carreaux...à venir Revêtements de tapis-moquette...à venir Cabines de toilettes à cloison en plastique...à venir Distributrice de papier essuie-main Distributrice de papier hygiénique Sèche-main électrique Monte-charge...À venir Ascenseurs...À venir Appareils élévateurs pour personnes en fauteuil roulant...à venir Services et garantie ascenseurs, monte-charges et élévateurs Évier simple commercial Évier double commercial Robinet d évier monocommande manuel Robinet d évier monocommande manuel avec douchette Cuvier de concierge en acier inoxydable au plancher Cabinet d aisance avec réservoir Cabinet d aisance avec réservoir à chasse pressurisée Cabinet d aisance avec robinet de chasse manuel et électronique apparent Cabinet d aisance avec robinet de chasse manuel et électronique dissimulé Cabinet d aisance à montage mural avec robinet de chasse manuel et électronique apparent Cabinet d aisance à montage mural avec robinet de chasse manuel et électronique dissimulé

4 Section Description Page Urinoir mural avec robinet de chasse manuel apparent à 3.8 l (0.83 gus) Urinoir mural avec robinet de chasse manuel dissimulé à 3.8 l (0.83 gus) Urinoir mural avec robinet de chasse électronique apparent à 0.5 l (1/8 gus) Urinoir mural avec robinet de chasse électronique dissimulé à 0.5 l (1/8 gus) Lavabo encastré en porcelaine Lavabo mural en porcelaine Lavabo encastré en acier inoxydable Lavabo mural en acier inoxydable Robinet monocommande manuel 1 trou pour lavabo Robinet monocommande manuel 3 trous pour lavabo Robinet monocommande électronique 3 trous pour lavabo Console de douche pré-assemblée pour montage en surface Mélangeur d eau thermostatique Dispositif anti refoulement à deux clapets de retenue pour risques modérés Dispositif anti refoulement à pression réduite pour risques élevés Clapet anti gaz pour drain de plancher Fontaines et refroidisseurs d eau Identification des réseaux et des appareils mécaniques...à venir Essai, réglage et équilibrage de réseaux de CVCA...À venir Dispositifs électriques et électroniques de commande...à venir régulation pour installation de CVCA Services et garantie Équipements de chauffage au gaz Services et garantie Équipements de chauffage à huile Services et garantie Systèmes d extinction automatique Diffuseurs, registres et grilles...à venir Chaudières de chauffage...à venir Traitement de l'air - ensemble de blocs autonomes...à venir Traitement de l'air - appareils monobloc...à venir Humidificateurs à éléments résistifs Moteurs fractionnaires (puissance inférieure à 1 hp)...à venir Moteurs de 0,746 à 149 kw)...à venir Transformateurs secs - primaire jusqu'à 600 v...à venir Systèmes de verrouillage...à venir

5 Section Description Page Panneaux de distribution à disjoncteurs...à venir Panneaux de distribution à interrupteurs et fusibles...à venir Dispositifs de commande...à venir Éclairage Fluorescents T Éclairage Fluorescents T Détection d'intrusion...à venir Détection et alarme incendie...à venir Services et garantie Détection et alarme incendie ANNEXES Annexe Description Page 1 Documents RELIANCE PROTECTRON... 84

6 1. Présentation du cadre normatif Le cadre normatif constitue une référence informative et évolutive. Il a été réalisé dans le but d instaurer une politique de standardisation des constituants des différents bâtiments de Ville de Saguenay. Il a également pour but de suggérer aux différents intervenants des orientations de conception afin d uniformiser et d optimiser le rendement opérationnel et énergétique des installations. Le rendement opérationnel et énergétique sous-entend, le confort et la durabilité en fonction de l investissement initial et des coûts d entretien durant la vie utile d un bâtiment. Le cadre normatif n a pas pour intention de se substituer à la responsabilité des intervenants internes et externes. 2. Modification et ajout au cadre normatif Advenant qu une information contenue dans ce document soit inexacte, erronée ou obsolète, une demande doit être adressée au comité administratif du cadre normatif par courriel à en précisant la suggestion ou la modification à apporter. Sauf avis contraires, les marques et les modèles décrits au cadre normatif sont à titre informatif. Ils ont servi à élaborer les critères de qualité minimale. L entreprise désirant présenter un produit en équivalence est invitée à faire la démonstration au comité que le produit soumis respecte les critères prescrits. Le comité recevra les différentes demandes et en fera l analyse pour approbation ou refus et ainsi préparer une mise à jour du cadre normatif. Le caractère informel du cadre normatif permet aux intervenants de concevoir autrement de ce qui y est prescrit à condition de recevoir l approbation du comité administratif. Ville de Saguenay Page 6 de 91

7 3. Tableau des usages Le tableau suivant sert à établir l usage modéré ou intensif en fonction du type de bâtiment et du type de pièce. Les prescriptions quant aux produits à utiliser en fonction de l usage sont spécifiées aux sections de devis spécifiques. Aérogares et gares Arénas Ateliers, garages, caserne de pompier, poste de police Bâtiments à bureaux Bâtiments communautaires Piscines Usines aqueduc et égouts, stations de pompage Administratif WC public WC privé Vestiaire Aire public Entrepôt Garage Salle à manger Salle de repos Atelier Conciergerie Salle d'exposition Douche Légende des usages 1- Modéré 2- Intensif 3- case ombragée = non applicable Stationnements à étages Ville de Saguenay Page 7 de 91

8 4. LES ÉLÉMENTS CONSTITUANTS DES BÂTIMENTS 4.1 Généralités Choix des matériaux et des équipements Choisir les éléments constituants selon les critères suivants : Durabilité et performance énergétique; Matériaux demandant un entretien minimal et facile à exécuter; Matériaux nobles et respectueux de l environnement; Équipements institutionnels d une durée de vie supérieure Fiches techniques des constituants pour approbation Les services professionnels (ingénierie, architecture) doivent fournir les fiches des différents choix d équipement et matériaux pour commentaires et approbation avant de déposer les plans pour soumission Garanties d entretien L entrepreneur doit fournir un contrat de garantie de 5 ans sur l entretien des pièces et la main-d œuvre de chacun des équipements mentionnés ci-dessous. Ce contrat doit respecter le devis d inspection spécifique à chaque équipement. Le service d ingénierie doit coordonner les détails d entretien à exiger à l entrepreneur avec le chargé de projet de la Ville de Saguenay pour chacun des équipements suivants : Ascenseur Gicleurs Alarme incendie Équipement au gaz et à l huile Prévoir au bordereau de soumission, selon le cas, un lot spécifique de cette garantie Sections de devis spécifique des constituants Consulter la table des matières des sections de devis spécifiques pour connaître les constituants et leurs détails. 4.2 Architecture Portes et quincaillerie Concevoir les plans et devis en tenant compte du cadre normatif spécifique aux portes, cadres et quincaillerie. Ville de Saguenay Page 8 de 91

9 4.2.2 Toiture Membrane de bitume modifiée : 4.3 Mécanique L entrepreneur couvreur doit être certifié AMCQ. Prévoir une garantie 5 ans. Aucune garantie supplémentaire n est requise. Prévoir une double membrane vis-à-vis les trottoirs de circulation ainsi que les espaces autour des équipements; Prévoir des gouttières renforcées en aluminium de 27/1000 de pouce d épaisseur. Prévoir une gaine de protection renforcée, 1/16 pouce d épaisseur au bas de chaque descente de gouttière d une hauteur de 8 pieds à partir du sol Contrôles Les contrôles doivent être de la marque DELTA, RELIABLE ou TRANE sans équivalent Fournir les équipements requis pour permettre de contrôler la température individuelle par local Centraliser les contrôles Fournir un ordinateur de table de dernière génération et de type institutionnel répondant aux exigences de Ville de Saguenay que l on installera sur une tablette murale. De plus fournir une licence d opérateur incluant toutes les interfaces. Pour connaître les exigences techniques, contactez le responsable des équipements informatiques à la Ville de Saguenay, au numéro , poste Électrique Distributions primaire et secondaire Les équipements électriques doivent être de la marque SQUARE D, CUTLER HAMMER ou SIEMENS sans équivalent Réseau d avertisseur d incendie Les panneaux doivent être de type adressable de marque NOTIFIER ou équivalent Le système doit être conçu selon la norme CAN/ULC S524 et inspecté selon la norme CAN/ULC S L entrepreneur doit fournir le certificat de vérification réalisé selon la norme CAN/ULC S537. Ville de Saguenay Page 9 de 91

10 4.4.3 Alarme-intrusion Liens de communication des panneaux d alarme incendie Lorsque qu un panneau d alarme incendie est installé dans le bâtiment, prévoir les liens de communication vers la centrale de réception. Ces liens doivent être conformes au CODE NATIONAL DU BÂTIMENT CNB ainsi qu à la norme CAN/ULC S561 et tout autre règlement en vigueur. Réaliser les raccordements tel que présentés dans les documents de RELIANCE PROTECTRON Clavier et panneaux Tous les équipements d alarme intrusion doivent être de marque «DSC» sans équivalent. 5. LES CRITÈRES DE CONCEPTION 5.1 Généralités Éléments antichutes Les éléments antichutes peuvent être soit un garde-corps, un câble de vie ou un élément d ancrage. Favoriser les éléments nécessitant le moins de certification récurrente. Ils doivent être conçus selon le règlement de la Commission de la santé et de la sécurité du travail du Québec soit la «CSST» et selon les codes et normes applicables en vigueurs Énergie «ZERO» Prévoir les éléments à cadenasser afin de permettre aux intervenants opérationnels d effectuer leurs travaux de façon sécuritaire. Se référer à la directive de santé sécurité du travail sur le cadenassage, réalisée par la division SST du Service des ressources humaines de la Ville de Saguenay. Ville de Saguenay exige, de ses fournisseurs des équipements électriques et hydrauliques cadenassables à la source. Tous les types de sectionneur électriques montés dans un coffret d acier doivent être munis d une fenêtre pour visualiser le positionnement du point de coupure sans avoir besoin d ouvrir le coffret. Ils doivent avoir une poignée cadenassable en position ouvert (off). L intégrité du boîtier du sectionneur électrique doit résister à un arc électrique provoqué par une pièce défectueuse. L ampleur maximum de l arc électrique est déterminée par un ingénieur. Une étiquette apposée sur le devant du boîtier doit décrire les niveaux d exposition aux arcs électriques ainsi que le type de protection individuel pour se protéger contre les risques d arcs électriques. Ville de Saguenay Page 10 de 91

11 Chaque disjoncteur électrique monté dans le panneau de distribution doit être muni d un accessoire de cadenassage pour verrouiller le disjoncteur en position ouvert (off). Ces accessoires de cadenassage ne doivent pas nuire à la fermeture de la porte métallique. Tous les types de valves hydrauliques doivent être munies d un dispositif de cadenassage soit en position ouverte ou fermée. Le dispositif doit être en métal Identification des équipements Identifier les différents équipements mécaniques et électriques selon les standards de la Ville de Saguenay. Se référer à la directive de santé sécurité du travail sur le cadenassage, réalisée par la division SST du Service des ressources humaines de la Ville de Saguenay. À cette fin, une copie des plans mécaniques et électriques doit être transmis à 90 % d avancement de construction au Service des immeubles et des équipements motorisés avec la localisation de tous les équipements afin que ceux-ci identifient les équipements et la retransmettre à l ingénieur. Ainsi, l ingénieur pourra préparer les plans requis pour l appel d offres avec l identification qui lui aura été transmise par la Ville de Saguenay Espaces Clos La conception doit se faire en évitant la mise en place d espaces clos. Advenant que les critères de conceptions obligent la mise en place d un espace clos, prévoir les éléments requis, selon le type d espace, à la réalisation des travaux en espaces clos. Se référer à la directive de santé sécurité du travail, sur le travail en espaces clos, réalisée par la division SST du Service des ressources humaines de la Ville de Saguenay. 5.2 Architecture Salle de mécanique L aménagement des espaces intérieurs doit prévoir les salles mécaniques requises avec dimensions suffisantes pour permettre un entretien facile et sécuritaire Accès aux équipements Prévoir l accès facile aux équipements nécessitant un entretien. Si un équipement est situé près d un vide, prévoir les éléments antichutes. Prévoir les passerelles avec les échelles avec crinoline conformes selon le cas pour l accès aux équipements aux fins d entretien Trappe d accès au toit Prévoir un bras rétractable, avec œillets d ancrage à toutes les trappes d accès au toit, de marque BILCO, modèle LADDERUP SAFETYPOST. Ville de Saguenay Page 11 de 91

12 Installer celle-ci de manière à ce que les usagers soient dirigés en sens opposé des rebords de toit les plus près. Si la distance entre le rebord du toit et l accès des usagés est de 3 mètres et moins, prévoir les éléments antichutes Revêtement et parements extérieurs Favoriser les revêtements ou les parements extérieurs durables sans entretien n exigeant aucun entretien récurent tel que pose de protecteur, décapage, peinture, teinture, etc. Pour les parements de tôle accessible prévoir un calibre minimum. Favoriser les éléments ayant une longue durée de vie 5.3 Mécanique Emplacement des équipements Privilégier les équipements intérieurs. Les équipements, installés à l intérieur, doivent être situés à moins de 3.5 mètres du plancher afin de permettre un entretien sans nacelle ni échafaudage. Sinon, il faudra prévoir des passerelles avec garde-corps, échelles avec crinoline selon le cas ainsi que les éléments antichutes. Les équipements installés au toit doivent être situés à 3 mètres et plus des rebords de toit; sinon, il faut prévoir les éléments antichutes Identification de la tuyauterie Les tuyauteries, à moins d indication contraire, doivent être recouvertes d un canevas de PVC blanc et être identifiées selon la norme CAN/CGSB , identification des réseaux de canalisation. Le sens d écoulement doit être indiqué par des flèches. Les tuyauteries régies par des codes doivent être identifiées selon le type. Gaz naturel, selon la norme CAN/CGA B149.1 Gaz propane, selon la norme CAN/CGA B149.2 extincteurs automatiques, selon la norme NFPA 13 installations de colonnes montantes et de robinets armés, selon la norme NFPA Identification des gaines de ventilation Les gaines de ventilation, à moins d indication contraire, doivent être recouvertes d un canevas peinturé et être identifiées selon la norme CAN/CGSB , identification des réseaux de canalisations Supports parasismiques d équipements Ville de Saguenay Page 12 de 91

13 5.4 Électrique Prévoir les supports parasismiques conformes au CODE NATIONAL DU BÂTIMENT «CNB». Fournir les documents de conformité d installation ainsi que les détails de construction (plans, devis, fiches techniques) scellés par un ingénieur Remplacement des ampoules d éclairage Concevoir l aménagement de l éclairage de manière à faciliter le remplacement des ampoules. Éviter l installation d éclairage inaccessible au-dessus des escaliers ou autres équipements. Ville de Saguenay Page 13 de 91

14 6. SECTIONS DE DEVIS SPÉCIFIQUES SECTION : FINITION DE SURFACES EN BÉTON POLIES AU DIAMANT 1. Exigences générales :.1 Suivre les recommandations du manufacturier pour le mélange de béton à utiliser..2 S assurer de la compatibilité chimique et mécanique des différents produits. 2. Domaine d application :.1 Aux endroits déterminés par le chargé de projet de la Ville de Saguenay. 3. Exigences techniques : A) HTC SUPERFLOOR, Fini «GOLD».1 Béton 25 MPA sans air entrainé.2 30 % plus de pierre pour un plancher avec agrégats exposés.3 Durcisseur dans la masse pour béton sans agrégats exposés.4 Mise en place et finition béton.5 Traits scies.6 Cure à l eau 7 jours.7 Ponçage du plancher de béton.8 Scellant densifiant durcisseur.9 Polissage du plancher de béton.10 Attendre 28 jours, remplissage des joints de contrôles, nettoyage de la dalle de béton avec la méthode Twister et application d un scellant de surfaces. 4. Produits de référence :.1 HTC SUPERFLOOR ou équivalent approuvé. FIN DE LA SECTION Ville de Saguenay PAGE 14 de 91

15 SECTION : CARRELAGES DE CÉRAMIQUE 1. Exigences générales :.1 Suivre les recommandations du manufacturier pour la pose..2 Prévoir la préparation adéquate du support (solidité, rigidité et adhérence) 2. Domaine d application :.1 Aux endroits déterminés par le chargé de projet de la Ville de Saguenay. 3. Exigences techniques :.1 Céramique de porcelaine non vitrifiée pleine pâte grade 5 avec degré d absorption de 0.5 %..2 Aux endroits humides tels que les douches prévoir les membranes d imperméabilisation et les joints à l époxy. 4. Produits de référence : Carrelages :.1 Centura série Dotti ou équivalent approuvé. Membranes d imperméabilisation :.2 Mapei série «Mapelastique Aquadefense» et «Mapebande» ou équivalent approuvé. Joints à l époxy :.3 Mapei série «Kérapoxy CQ» ou équivalent approuvé. FIN DE LA SECTION Ville de Saguenay PAGE 15 de 91

16 SECTION : REVÊTEMENTS DE SOL SPORTIFS PRÉFABRIQUÉS EN CAOUTCHOUC 1. Exigences générales :.1 Le manufacturier devra être une firme reconnue dans le domaine de la fabrication de revêtements de sol sportifs préfabriqués en caoutchouc.2 L entrepreneur installateur devra être reconnu et approuvé par le manufacturier du revêtement de sol sportif..3 S assurer que le sous plancher respecte les recommandations du manufacturier. 2. Domaine d application :.1 Pièces et espaces où circule des patineurs. 3. Exigences techniques :.1 Suivre les recommandations d installation du manufacturier..2 La surface de sport en caoutchouc préfabriquée sera d une épaisseur de 6mm (15/64 ) rouleau seulement ou de 10mm (3/8 ) d épaisseur, avec un motif à pigments et un relief..3 Le revêtement de sol sportif préfabriqué en caoutchouc sera fourni en rouleau, calandré et vulcanisé avec une base de caoutchouc naturel, caoutchouc synthétique, agents stabilisateurs et pigmentation. Le produit sera fourni en largeur de 1,83 mètres (6 ) et en longueur de 4 à 8 mètres (13 à 25 ) selon le besoin. S assurer de fournir les longueurs requises afin d éviter les joints inutiles..4 Le revêtement de sol sportif préfabriqué en caoutchouc sera composé de deux (2) couches vulcanisées. La dureté (Shore A) de la couche inférieure, devant être moindre que la dureté de la couche supérieure et la dureté des couches respectives, devra répondre aux recommandations du manufacturier et dans les limites spécifiées ciaprès. Les laminations à durométrie double faites sur le chantier ne sont pas acceptables..5 Les propriétés physiques du revêtement de sol sportif préfabriqué en caoutchouc devront être conformes aux normes représentées dans le tableau suivant : Propriétés Physique Standard Spécification Flux radiant critique ASTM E Watt/cm 2 Classe 1 Normes C.O.V. ASTM D5116 Oui Charge statique limite ASTM F in. Test de résistance à la moisissure ASTM G21-90 Aucune prolifération Coefficient de friction ASTM D2047 Sec >1.20 Humide 0.67 Dureté "Shore A" ASTM D2240 Tapis 80 Sous-tapis 75 Abrasion Taber, H18 1Kg 1000 cycles ASTM C mg/rév Ville de Saguenay PAGE 16 de 91

17 Abrasion Taber, H18 500g 1000 ASTM D501 cycles Résistance au déchirement ASTM D624-91(96) lb./po. Absorption d'eau ASTM D570-81(88) 0.09% Stabilité dimensionnelle ASTM F Aucun changement Force de tension ASTM D lb./po.ca. Élongation ultime ASTM D % Compression ASTM D395-89(94) B Coefficient d'absorption du son ASTM C423-90A N.R.C Résistance aux crampons Bon Stabilité de la couleur Bon Réflexion de la lumière moyen Résistance chimique Bon FIN DE LA SECTION Ville de Saguenay PAGE 17 de 91

18 SECTION : DISTRIBUTRICE DE PAPIER ESSUIE-MAIN 1. Exigences générales :.1 Conforme à la norme CAN/CSA B651, Accessibilité des bâtiments et autres installations : règles de conception..2 Conforme aux normes spécifiques des programmes ADA et HACCP. 2. Domaine d application :.3 Sauf avis contraires tous les bâtiments. 3. Exigences techniques :.1 Distributrice de papier essuie-main sans contact «no touch»..2 Mécanisme de contrôle du débit de papier..3 Mécanisme de transfert de rouleau sans perte de papier..4 Sans entretien spécifique..5 Sans pile, ni capteur, ni calibrage..6 Construction simple et robuste en plastique résistant au choc et aux produits de nettoyage..7 Fournir et remettre la clé de verrouillage au client. Aucune clé permanente ne doit être laissée sur la distributrice..8 Capacité : 1 rouleau de 8 po (200mm) de diamètre + une fin de rouleau de 3.5 po (89mm)..9 Diamètre du mandrin de 1.75 po (44 mm). 4. Exigences techniques particulières :.1 Fournir et installer un fond de clouage solide afin de fixer solidement les distributrices..2 Installer selon les hauteurs recommandées par le fabricant et la norme CAN/CSA B Produits de référence :.1 Cascades, modèle 1555 ou équivalent approuvé. FIN DE LA SECTION Ville de Saguenay PAGE 18 de 91

19 SECTION : DISTRIBUTRICE DE PAPIER HYGIÉNIQUE 1. Exigences générales :.1 Conforme à la norme CAN/CSA B651, Accessibilité des bâtiments et autres installations : règles de conception. 2. Domaine d application :.1 Sauf avis contraires tous les bâtiments. 3. Exigences techniques :.1 Distributrice de papier hygiénique à double rouleaux..2 Couvercle transparent à penture pour facilité le réapprovisionnement..3 Panneau coulissant permettant l accessibilité au nouveau rouleau..4 Construction simple et robuste en plastique résistant au choc et aux produits de nettoyage..5 Fournir et remettre la clé de verrouillage au client. Aucune clé permanente ne doit être laissée sur la distributrices..6 Diamètre du mandrin de 3.5 po (83mm)..7 Capacité : 2 rouleaux de 9 po (230mm) de diamètre. 4. Exigences techniques particulières :.1 Fournir et installer un fond de clouage solide afin de fixer solidement les distributrices..2 Installer selon les hauteurs recommandées par le fabricant et la norme CAN/CSA B Produits de référence :.1 Cascades, modèle 4212 ou équivalent approuvé. FIN DE LA SECTION Ville de Saguenay PAGE 19 de 91

20 SECTION : SÈCHE MAIN ÉLECTRIQUE 1. Exigences générales :.1 Conforme à la norme CAN/CSA B651, Accessibilité des bâtiments et autres installations : règles de conception..2 Code de construction du Québec, Chapitre V Électricité 2. Domaine d application :.1 Sauf avis contraires tous les bâtiments. 3. Exigences techniques :.1 Sèche-main pour montage mural en surface : homologués par le service de révision des ULC et approuvés par la CSA..2 Capot : monocoque en acier au zinc moulée et peinte à l époxy électrostatique à l épreuve de la rouille et des écaillures avec ajutage pré moulée de 4 po (100mm) de diamètre. Couleur au choix de l architecte..3 Moteur : 5/8 hp, tr/min, sur dispositif de montage souple, à paliers lubrifiés et scellés, protégé par un thermocouple, fonctionnant sur courant de 110 volts..4 Ventilateur : dynamiquement équilibré, assurant une vélocité d air de pi/min aux mains..5 Élément chauffant : capacité de 970 watts, protégé par un coupe circuit à réarmement automatique, construction en Nichrome..6 Mise en marche commandée par un détecteur d'infrarouge placé de manière à détecter la présence de mains sous l'ajutage, et assurant un fonctionnement continu lorsque les mains reste en place. L arrêt est commandé par le retrait des mains ou par un délai de 35 secondes si les mains ne sont pas retirées..7 Garantie de 5 ans pièce et main d œuvre. 4. Exigences techniques particulières :.1 Fournir et installer un fond de clouage solide afin de fixer solidement les distributrices..2 Installer selon les hauteurs recommandées par le fabricant et la norme CAN/CSA B Installer les sèche-mains suivant les instructions du manufacturier et de manière à respecter les dégagements requis pour l entretien et par le Code de construction du Québec, Chapitre V Électricité 5. Produits de référence :.1 Exceldryer, modèle Xlerator ou équivalent approuvé. FIN DE LA SECTION Ville de Saguenay PAGE 20 de 91

21 SECTION : SERVICES ET GARANTIE ASCENSEURS, MONTE-CHARGES ET ÉLÉVATEURS 1. Exigences générales :.1 Références.1 Association canadienne de normalisation (CSA)/CSA International.1 CSA B44, Code de sécurité des ascenseurs et monte charge de la dernière édition..2 CAN/CSA B355, Appareils élévateurs pour personnes handicapées de la dernière édition..2 Santé Canada/Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT)..1 Fiches signalétiques (FS)..3 Code national du bâtiment (CNB)..1 Code national du bâtiment du Canada de la dernière édition..2 Licences et permis.1 L entrepreneur doit détenir tous les permis et licences nécessaires à l exécution des travaux. Il doit également s assurer que son personnel possède les différentes cartes de compétence ainsi que les qualifications requises relativement aux travaux demandés et exigés par le ministère du travail..2 L entrepreneur devra fournir la liste des employés affectés aux travaux avec une copie de leurs certifications de compétence..3 Il doit aussi fournir le document de la régie du bâtiment avec son numéro de licence d entrepreneur indiquant en autre la sous-catégorie «Ascenseurs et monte-charges»..3 Rapport d inspection et Certification.1 Un rapport d inspection avec certificat de conformité devra être remis au responsable du service des immeubles de la ville au format papier et électronique PDF. Le rapport devra inclure la description des correctifs ou réparations apportés..1 Le rapport devra inclure les éléments suivants : Liste des points vérifiés ; État (conformité / usure) des éléments ; Déficiences ; Correctifs ; Résultats des tests de combustion. Ville de Saguenay PAGE 21 de 91

22 .4 Suivi des travaux.1 Les inspections doivent avoir lieux au début de chaque mois de chaque année. L entrepreneur devra fournir la date d inspection..5 Fourniture de produits et services.1 L entrepreneur devra fournir les produits et services incluant la main-d œuvre, l outillage, la machinerie et les matériaux nécessaires pour réaliser les ouvrages demandés dans le devis..2 L entrepreneur doit garantir l installation pièce et main d œuvre et réaliser l inspection annuelle pour une période de cinq (5) ans à partir de la date d acceptation provisoire..6 Service de dépannage jour et nuit.1 L entrepreneur devra offrir un service de dépannage 24h/24h et 365 jours/an..7 Propreté des lieux.1 L entrepreneur devra rendre propre et nettoyer toutes surfaces salies lors de l exécution des travaux..8 Protection des ouvrages existants.1 L entrepreneur devra prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas endommager les surfaces et les équipements environnant. Tous dommages causés aux propriétés seront de la responsabilité et aux frais de l entrepreneur..9 Sécurité au travail.1 L'entrepreneur devra procéder à l'implantation de toute la signalisation nécessaire pour sécuriser le périmètre des travaux ainsi que les ouvrages en cours pour protéger la sécurité des gens..2 En tout temps, l'entrepreneur devra se conformer aux normes de sécurité sur les chantiers de construction..3 L entrepreneur devra fournir le service en respect des normes de la CSST du code du bâtiment et avoir toutes les attestations nécessaires afin d'effectuer ce travail de façon sécuritaire..4 L entrepreneur doit s assurer d appliquer l ensemble des dispositions légales et règlementaires en matière de santé et sécurité au travail s appliquant au type de chantier, aux travaux à exécuter et aux risques particuliers signifiés qu ils soient ou non couvert par les lois ou règlements. Ville de Saguenay PAGE 22 de 91

Hôpitaux, cliniques, maisons de retraite. Enseignement secondaire, universités. Monuments, cinémas, théâtres, musées

Hôpitaux, cliniques, maisons de retraite. Enseignement secondaire, universités. Monuments, cinémas, théâtres, musées CHAMPS D APPLICATION : PRESTO Santé est une offre complète de solutions d accessibilité parfaitement adaptées aux besoins des personnes à mobilité réduite Personnes en fauteuil roulant, personnes agées

Plus en détail

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 5. Électricité 5.2 Service et distribution électrique

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 5. Électricité 5.2 Service et distribution électrique Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction 5. Électricité 5.2 Service et distribution électrique Le 18 novembre 2013 TABLE DES MATIÈRES 5. Électricité... 1 5.2 Service et distribution électrique...

Plus en détail

ÉLÉVATEURS MONTE-CHARGES

ÉLÉVATEURS MONTE-CHARGES EH ÉLÉVATEURS MONTE-CHARGES PROÉLÉVATION 41 rue du 11 Novembre 1918 94700 MAISONS ALFORT Tél. 01 48 98 30 85 Fax. 01 48 98 31 62 e mail. contact@proelevation.fr www.proelevation.fr Pour Hidral, la sécurité

Plus en détail

Présenté par. Carl Tremblay, ing.

Présenté par. Carl Tremblay, ing. Présenté par Carl Tremblay, ing. Familiariser les participants avec la réglementation québécoise. Familiariser les participants avec la notion de modification et de modernisation des appareils de transport

Plus en détail

NORMES DE CONCEPTION DES LOCATAIRES

NORMES DE CONCEPTION DES LOCATAIRES 2013 NORMES DE CONCEPTION DES LOCATAIRES Table des matières 1. INTRODUCTION... 2 2. COORDONNATEUR DES LOCATAIRES... 2 3. CONDITIONS DES SOUMISSIONS... 3 A. Soumission préliminaire... 3 B. Soumission définitive...

Plus en détail

Pack Investisseur Pack Confort Pack Confort Plus

Pack Investisseur Pack Confort Pack Confort Plus vous propose ses Packs «Facile à vivre» Pack Investisseur Pack Confort Pack Confort Plus Page 1 Pack investisseur - Présentation Cuisine équipée avec hotte et plaques électriques (Electroménager encastrable

Plus en détail

5211 Entretien général d immeubles. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2009-12

5211 Entretien général d immeubles. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2009-12 Formation professionnelle et technique et formation continue Direction de la formation continue et du soutien 5211 Entretien général d immeubles Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences

Plus en détail

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété

Pour un bâtiment non détenu en copropriété et pour la partie privative d un bâtiment détenu en copropriété Inspections régionales Inc. http://www.inspectionsregionales.com/ courriel: info@inspectionsregionales.com Téléphone : 819-893-3460 (Gatineau) Téléphone : 514-312-8240 (Montréal) Télécopieur : 1-855-587-8858

Plus en détail

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.53 ALIMENTATION

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.53 ALIMENTATION DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SECTION 6 CONDITIONS TECHNIQUES NORMALISÉES TABLE DES MATIÈRES PAGE... 1 6.53.1 GÉNÉRALITÉS... 1 6.53.2 NORMES DE RÉFÉRENCE... 1 6.53.3 MATÉRIAUX... 2 6.53.4 EXÉCUTION DES TRAVAUX...

Plus en détail

TOURISME CULTURE ACCESSIBLES. AIDE-MÉMOIRE RESTAURANT Pour une conception sans obstacles aux personnes à capacité physique restreinte

TOURISME CULTURE ACCESSIBLES. AIDE-MÉMOIRE RESTAURANT Pour une conception sans obstacles aux personnes à capacité physique restreinte TOURISME CULTURE ACCESSIBLES AIDE-MÉMOIRE RESTAURANT Pour une conception sans obstacles aux personnes à capacité physique restreinte MISE À JOUR MARS 2014 TABLE DES MATIÈRES STATIONNEMENT 3 ENTRÉE ET INTÉRIEUR

Plus en détail

Liste des sous-catégories de licence. Annexe I. Sous-catégories relevant de la catégorie Entrepreneur général

Liste des sous-catégories de licence. Annexe I. Sous-catégories relevant de la catégorie Entrepreneur général Annexe I Entrepreneur général 1.1.1 1 Bâtiments résidentiels neufs visés par un plan de garantie, classe I construction qui concernent : une maison unifamiliale isolée, jumelée ou en rangée détenue ou

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

BAREME DE REPARATIONS LOCATIVES. dernière mise à jour le 13/05/2015

BAREME DE REPARATIONS LOCATIVES. dernière mise à jour le 13/05/2015 PLOMBERIE les prestations figurant sur des lignes grisées ne sont pas à prendre en compte si vous bénéficiez d'un marché d'entretien de robinetterie Remplacement de l'évier Inox u 235 235 235 235 235 235

Plus en détail

55% de déchets. Alimentation discontinue Moteur à aimant permanent à haute vitesse

55% de déchets. Alimentation discontinue Moteur à aimant permanent à haute vitesse 55% Broyeur de déchets 3/4 HP MYTHOS Évier en granite Crépine de 3 1/2 en inox GabariT de découpe inclus 80 % de granite naturel Alimentation discontinue Moteur à aimant permanent à haute vitesse Évier

Plus en détail

Ensemble à équilibrage de pression universel MultiChoice MC pour baignoire et douche

Ensemble à équilibrage de pression universel MultiChoice MC pour baignoire et douche Ensemble à équilibrage de pression universel Antérieurement série T TH GARNITURE La structure Scald Guard nécessite moins d entretien. Durable, à faible entretien avec pièces usinées en laiton. Indicateur

Plus en détail

Directives d installation des Chauffe-Air d adjonction électriques montés dans les plénums

Directives d installation des Chauffe-Air d adjonction électriques montés dans les plénums Directives d installation des Chauffe-Air d adjonction électriques montés dans les plénums Août 2008 VERSION 4 CES INSTRUCTIONS D INSTALLATIONS COUVRENT: MODÈLES T-4 à T-30 (4Kw à 30 Kw) NOTES GÉNÉRALES

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

DESSIN D1 Séquence 17

DESSIN D1 Séquence 17 Consignes Après lecture du descriptif plomberie (pages 2 et 3), étude du plan (page 4), et des règles d implantation des appareils sanitaires (page 5): 1 : sur la page 7 (vue en plan de la cuisine à l

Plus en détail

CHARGES RECUPERABLES

CHARGES RECUPERABLES CHARGES RECUPERABLES I. - ASCENSEURS ET MONTE-CHARGE 1. Dépenses d électricité 2. Dépenses d exploitation, d entretien courant, de menues réparations a) Exploitation - visite périodique, nettoyage et graissage

Plus en détail

10,0 représentants syndicaux. 5. Hygiène et salubrité - Pièce satellite pour le service d entretien ménager. 4,0 018 FACTEUR DE CONVERSION F1 1.

10,0 représentants syndicaux. 5. Hygiène et salubrité - Pièce satellite pour le service d entretien ménager. 4,0 018 FACTEUR DE CONVERSION F1 1. 1.1 Description Les espaces de soutien au personnel permettent de fournir aux employés les commodités nécessaires, telles que des espaces pour déposer leurs effets personnels, se changer de vêtements,

Plus en détail

ète d'ascenseurs hydrauliques préconçus

ète d'ascenseurs hydrauliques préconçus Hydraulique Traction (Électrique) Sans salle des machines Monte-Charge Cabines / Entrées Plate-forme élévatrice Résidentiel Monte-plats Hydraulique GT Argent Garantie de 3 ans ète d'ascenseurs hydrauliques

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE ATTRAIT TOURISTIQUE

AIDE-MÉMOIRE ATTRAIT TOURISTIQUE TOURISME CULTURE ACCESSIBLES AIDE-MÉMOIRE ATTRAIT TOURISTIQUE Pour une conception sans obstacles aux personnes à capacité physique restreinte MISE À JOUR MARS 2014 TABLE DES MATIÈRES STATIONNEMENT 3 ENTRÉE

Plus en détail

Version modulaire de type «ECO 2» réalisée avec des matériaux naturels «ECO 2» + Label EFFINERGIE. Notice descriptive

Version modulaire de type «ECO 2» réalisée avec des matériaux naturels «ECO 2» + Label EFFINERGIE. Notice descriptive Proposition pour une maison à ossature en bois à très basse consommation d énergie Cahier de charge NON définitif Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux Ou mise en œuvre de techniques

Plus en détail

Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage

Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage Inspection des systèmes de plomberie et de chauffage Présentation à la 44 ième rencontre du RTHQ Mai 2011 Sommaire Codes applicables Produits approuvés Évacuation Ventilation Alimentation en eau potable

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

condos avec Ascenseurs & stationnement intérieur 1 432 pieds carrés de pur bonheur Villas du Parc CONDOMINIUMS

condos avec Ascenseurs & stationnement intérieur 1 432 pieds carrés de pur bonheur Villas du Parc CONDOMINIUMS Villas du Parc CONDOMINIUMS condos avec Ascenseurs & stationnement intérieur 1 432 pieds carrés de pur bonheur BUREAU DES VENTES 484 rue de l Atlantique Mont-Saint-Hilaire 450-467-3555 groupebbc.com modèle

Plus en détail

Mécanicienne d ascenseur

Mécanicienne d ascenseur Mécanicienne d ascenseur Le plan de formation des apprentissages (mécanicienne d ascenseur) Les tâches du métier de mécanicienne d ascenseur Tâche 1 Tâche 2 Tâche 3 Tâche 4 Tâche 5 Tâche 6 Tâche 7 Tâche

Plus en détail

LOGEMENT INDIVIDUEL 1ER SEUIL DE BONIFICATION (2 500 PAR LOGEMENT)

LOGEMENT INDIVIDUEL 1ER SEUIL DE BONIFICATION (2 500 PAR LOGEMENT) LOGEMENT INDIVIDUEL 1ER SEUIL DE BONIFICATION (2 500 PAR LOGEMENT) Portes avec ouverture vers l'extérieur Portes : pose de poignées droites recourbées vers l'intérieur (en forme de "bec de canard") Éviter

Plus en détail

GUIDE POUR LES SERVICES MUNICIPAUX ET LES SERVICES DE SÉCURITÉ INCENDIE DU QUÉBEC

GUIDE POUR LES SERVICES MUNICIPAUX ET LES SERVICES DE SÉCURITÉ INCENDIE DU QUÉBEC Bulletin technique sur les normes d installation des bouteilles et réservoirs de propane GUIDE POUR LES SERVICES MUNICIPUX ET LES SERVICES DE SÉCURITÉ INCENDIE DU QUÉBEC Mis à jour en fonction du Code

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

955, rue Bergar Laval (Québec) H7L 4Z6

955, rue Bergar Laval (Québec) H7L 4Z6 955, rue Bergar Laval (Québec) H7L 4Z6 Dossier de présentation 1 DESCRIPTION DE LA BÂTISSE Adresse de la propriété : Superficie du terrain Type de bâtiment Superficie hors-sol Superficie mezzanine Total

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Notice descriptive sommaire 1 1. CONCEPTION DU BATIMENT Locaux à usage de bureaux assujettis au code du Travail et ERP 5 ème catégorie

Plus en détail

RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE

RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE RÉSUMÉ NORME NFPA POUR L INSPECTION, L ENTRETIEN ET LE REMPLISSAGE DES EXTINCTEURS PORTATIFS ET BOYAUX D INCENDIE 1.1 INSPECTION 1.1.1 Périodicité : Les extincteurs portatifs doivent être inspectés une

Plus en détail

Le Domaine de Barbateguy

Le Domaine de Barbateguy Le Domaine de Barbateguy Chemin de Linague 64 990 URCUIT DESCRIPTIF SOMMAIRE VILLAS M1, M2, M3, M5, M6, M8 Edition du 30/04/2014 1 A)VILLAS Gros oeuvre 1) Nettoyage du terrain. 2) Fondations des bâtiments

Plus en détail

NORMES D AMÉNAGEMENT ET DE SÉCURITÉ DES LIEUX DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES

NORMES D AMÉNAGEMENT ET DE SÉCURITÉ DES LIEUX DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES NORMES D AMÉNAGEMENT ET DE SÉCURITÉ DES LIEUX DES RESSOURCES INTERMÉDIAIRES Septembre 2002 PRÉAMBULE L aménagement et l environnement des lieux physiques d une ressource intermédiaire doivent assurer la

Plus en détail

Les dessins indiqueront les détails de construction, d assemblage, des profils et des ancrages et les autres détails connexes, ainsi que les finis.

Les dessins indiqueront les détails de construction, d assemblage, des profils et des ancrages et les autres détails connexes, ainsi que les finis. SPÉCIFICATIONS (CLOISON FINESSE) 10 22 19 Cloisons amovibles à panneaux sur montants 10 22 19.01 Cloisons amovibles sur ossature 1. GÉNÉRALITÉS 1.1 ÉTENDUE DES TRAVAUX Les travaux comprennent toute la

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

GT500 - pour GT500 C+R+LU/LA

GT500 - pour GT500 C+R+LU/LA GT500 - pour GT500 C+R+LU/LA LU/LA, Ascenseur résidentiel ou commercial Codes applicables CSA B355-09, B613-00, B44-07 Sec 5.2 & Demande de prix GT Accessibilité Mise à jour: 2013-01-25 120, rue de Naples,

Plus en détail

MODÈLES 400416T 400417T POMPES D ÉGOUT

MODÈLES 400416T 400417T POMPES D ÉGOUT WWW.BURCAM.COM 2190 Boul. Dagenais Ouest TEL: 514.337.4415 LAVAL (QUÉBEC) FAX: 514.337.4029 CANADA H7L 5X9 info@burcam.com MODÈLE ILLUSTRÉ 400416T INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLES 400416T 400417T POMPES

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure de cadenassage / énergie zéro

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure de cadenassage / énergie zéro Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 8 1.0 OBJET Cette procédure a comme objectif d

Plus en détail

COMMODITÉS DE STYLE DE VIE

COMMODITÉS DE STYLE DE VIE COMMODITÉS DE STYLE DE VIE Outre une terrasse en dessus de toiture et un espace à ranger des vélos à l intérieur de l immeuble, les résidents auront accès à une installation à vocation communautaire.*

Plus en détail

Instructions d'installation du détecteur optique avec régulateur intégré, TBLZ-1-72-a GOLD/COMPACT

Instructions d'installation du détecteur optique avec régulateur intégré, TBLZ-1-72-a GOLD/COMPACT Instructions d'installation du détecteur optique avec régulateur intégré, TBLZ-1-72-a GOLD/COMPACT 1. Généralités Le détecteur TBLZ-1-72-a sert à mesurer les gaz et fumées dans les gaines de ventilation.

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENERALES

CARACTERISTIQUES GENERALES CARACTERISTIQUES GENERALES Structure en béton armé Balcons architecturaux avec garde-corps en acier peint et vitrage trempé clair Fenestration : Fenêtre en aluminium avec volet ouvrant vers l intérieur

Plus en détail

Temps limité d'utilisation avec indicateur intérieur et alarme acoustique. Toilettes équipées d une cuvette autonettoyante.

Temps limité d'utilisation avec indicateur intérieur et alarme acoustique. Toilettes équipées d une cuvette autonettoyante. Réf.: 99034/08 28-septembre -05 DESCRIPTION Sanitaires de construction monobloc, de forme carrée. Toit plat surélevé en forme de prisme. Contrôle d'accès automatique par bouton-poussoir. Temps limité d'utilisation

Plus en détail

octobre 2014 Page 1 de 7

octobre 2014 Page 1 de 7 age - 22 07 00 Partie 1 Généralités 1.1 Sommaire.1 À moins d indication contraire, suivre les standards ci-dessous pour la division nommée. Ces standards ne sont pas destinés à restreindre ou remplacer

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

CÔTÉ BALMA BALMA DESCRIPTIF SOMMAIRE. Une réalisation LES VILLAS. Nouvelle règlementation thermique RT 2012

CÔTÉ BALMA BALMA DESCRIPTIF SOMMAIRE. Une réalisation LES VILLAS. Nouvelle règlementation thermique RT 2012 CÔTÉ DESCRIPTIF SOMMAIRE LES VILLAS Nouvelle règlementation thermique RT 2012 ENGAGEMENT QUALITE ECONOMIE D ENERGIE - ISOLATION ACOUSTIQUE - ISOLATION THERMIQUE - QUALITE DES EQUIPEMENTS Une réalisation

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

MONTE-CHARGE MONOCOLONNE A CHAINE WEP ESL PRO 0,5t/3000

MONTE-CHARGE MONOCOLONNE A CHAINE WEP ESL PRO 0,5t/3000 MONTE-CHARGE MONOCOLONNE A CHAINE WEP ESL PRO 0,5t/3000 VUE LATERALE 4225 mm 1100 mm ca. 15 mm Page 2 de 10 VUE COTE DE CHARGEMENT 1700 mm Page 3 de 10 VUE EN PLAN 1100 mm 1450 mm 1700 mm Page 4 de 10

Plus en détail

GROHE.FR GROHE HABITAT 2015. incontournables. 5 gammes. Les MASTERS OF TECHNOLOGY

GROHE.FR GROHE HABITAT 2015. incontournables. 5 gammes. Les MASTERS OF TECHNOLOGY GROHE.FR GROHE HABITAT 2015 MASTERS OF TECHNOLOGY Les 5 gammes incontournables LA CLASSIFICATION EAU ET ECAU / ECHAU E Écoulement C Confort A Acoustique U Usure MESURE Débit sous 3 bars en l/min Q Critères

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

9.0. Électricité et plomberie

9.0. Électricité et plomberie 9.0 Électricité et plomberie 9.1 Installation électrique En général, on installe les branchements électriques dans les cavités des murs à ossature en bois. Toutefois, ce n est pas le cas pour les murs

Plus en détail

Référentiel Handicap. Référentiel Handicap. 2 e seuil de bonification. Logement collectif neuf. Logement individuel neuf

Référentiel Handicap. Référentiel Handicap. 2 e seuil de bonification. Logement collectif neuf. Logement individuel neuf 2 e seuil de bonification page 1/5 identification du/des logement(s) concerné(s) Nom du bailleur Nom de l opération Logement individuel neuf Adresse de l opération Référence du/des logement(s) concerné(s)

Plus en détail

Résidence Pietra Rossa

Résidence Pietra Rossa Résidence Pietra Rossa Sur les hauteurs de Bastia, belle petite copropriété de deux immeubles de 8 appartements chacun, vue superbe. Du T2 à la villa de toit. 269.000 279.000 215.000 230.000

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE - ATTRAIT

AIDE-MÉMOIRE - ATTRAIT AIDE-MÉMOIRE - ATTRAIT STATIONNEMENT Éléments Espace(s) réservé(s) / nombre total de places de stationnement Dimension d un espace de stationnement réservé aux personnes handicapées Surface du stationnement

Plus en détail

ÉLÉVATEURS MONTE-CHARGES

ÉLÉVATEURS MONTE-CHARGES EH ÉLÉVATEURS MONTE-CHARGES NOUS COMPLÉTONS VOTRE GAMME DE PRODUITS CT300fr-02 Pour Hidral, la sécurité est l un des piliers sur lequel est basé le fonctionnement de l entreprise. Dans ce but, nous avons

Plus en détail

DEFINITION DES TRAVAUX...2

DEFINITION DES TRAVAUX...2 SOMMAIRE Page 1 1 DEFINITION DES TRAVAUX...2 1.1 LES LIMITES DE CES PRESTATIONS SONT :...2 1.1.1 Pour la distribution d'eau froide...2 1.1.2 Pour la distribution d'eau chaude sanitaire...2 1.1.3 Pour les

Plus en détail

Le plan de formation des apprentissages (tuyauteuse)

Le plan de formation des apprentissages (tuyauteuse) Tuyauteuse Le plan de formation des apprentissages (tuyauteuse) Les tâches du métier de tuyauteuse Tâche 1 : Tâche 2 : Tâche 3 : Tâche 4 : Tâche 5 : Tâche 6 : Tâche 7 : Tâche 8 : Installer des systèmes

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Fiche pratique Handicap moteur Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Profiter de son logement - accéder - cheminer - voir - utiliser les équipements Faire sa toilette -

Plus en détail

LISTE D INSPECTION PRÉRÉCEPTION

LISTE D INSPECTION PRÉRÉCEPTION Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

SYSTÈMES DE PLOMBERIE (ÉGOUTS PLUVIAUX ET SANITAIRES) MODULE 6

SYSTÈMES DE PLOMBERIE (ÉGOUTS PLUVIAUX ET SANITAIRES) MODULE 6 SYSTÈMES DE PLOMBERIE (ÉGOUTS PLUVIAUX ET SANITAIRES) MODULE 6 LES PRÉCISIONS A. Diagnostiquer des problèmes simples de fonctionnement : d un système de drainage Reconnaître les composants d un système

Plus en détail

Ascenseur KONE "Monospace TM"

Ascenseur KONE Monospace TM GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 10 février 1992 ITM-CL 128.2 Ascenseur KONE "Monospace TM" Prescriptions de sécurité et de santé types Les présentes prescriptions comportent 10 pages Sommaire

Plus en détail

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 WWW.BURCAM.COM 2190 Boul. Dagenais Ouest LAVAL (QUEBEC) CANADA H7L 5X9 TÉL: 514.337.4415 FAX: 514.337.4029 info@burcam.com Votre pompe a été soigneusement emballée

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Ville de Cagnes-sur-Mer PATIO RENOIR - NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE

Ville de Cagnes-sur-Mer PATIO RENOIR - NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE page 1 sur 6 pages Avenue de l Hôtel de Ville / Avenue de Verdun Cagnes-sur-Mer DESCRIPTIF SOMMAIRE Bâtiment Basse Consommation énergétique, B B C 2005 GENERALITE page 2 sur 6 pages La construction sera

Plus en détail

VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE

VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE Numéro 2 Aon Parizeau Inc. LA PROTECTION INCENDIE Guide pratique à l intention des universités VÉRIFICATION DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INCENDIE Dans ce bulletin Préambule Entretien des systèmes de gicleurs

Plus en détail

DEVIS ARCHITECTURAUX SECTION : 10110 TABLEAUX À ÉCRIRE ACIER ACRYLIQUE THERMODURCISSABLE ACIER PORCELAINE

DEVIS ARCHITECTURAUX SECTION : 10110 TABLEAUX À ÉCRIRE ACIER ACRYLIQUE THERMODURCISSABLE ACIER PORCELAINE Compagnie Canadienne de Tableaux Noirs (CCTN) 30, Montée des Bouleaux, St-Constant, (Qc.) J5A 1B6 Tél. : 450-632-1660 Fax : 450-632-5449 Web: www.cctn.com E-Mail: mat@cctn.com DEVIS ARCHITECTURAUX SECTION

Plus en détail

LE GUIDE DE LA CONSTRUCTION

LE GUIDE DE LA CONSTRUCTION LE GUIDE DE LA CONSTRUCTION Fondateur de Tel : 03 81 32 01 46 Fax : 03 81 32 15 12 communication@que-du-terrain-a-batir.com Sommaire 2 Sommaire Sommaire 2 Préambule 3 1e partie : Le déroulement chronologique

Plus en détail

DIRECTIVES DE FONCTIONNEMENT, D INSTALLATION ET D ENTRETIEN POUR LES SÉPARATEURS 5000-5100 SERIES

DIRECTIVES DE FONCTIONNEMENT, D INSTALLATION ET D ENTRETIEN POUR LES SÉPARATEURS 5000-5100 SERIES DIRECTIVES DE FONCTIONNEMENT, D INSTALLATION ET D ENTRETIEN POUR LES SÉPARATEURS 5000-5100 SERIES CARACTÉRISTIQUES Les séparateurs 5000-5100 series de Wade sont certifiés par la PDI (Plumbing & Drainage

Plus en détail

1. Comprendre que l humidité du béton peut causer des problèmes à tout type de revêtement de sol et d enduit.

1. Comprendre que l humidité du béton peut causer des problèmes à tout type de revêtement de sol et d enduit. Humidité & Béton Objectifs: 1. Comprendre que l humidité du béton peut causer des problèmes à tout type de revêtement de sol et d enduit. 2. Pourquoi autant de problèmes aujourd hui? 3. Quelles normes

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

OBJET DU MARCHE : MODERNISATION ET MISE EN CONFORMITE DES ASCENSEURS DES RESIDENCES POUR PERSONNES AGEES

OBJET DU MARCHE : MODERNISATION ET MISE EN CONFORMITE DES ASCENSEURS DES RESIDENCES POUR PERSONNES AGEES C.C.A.S. OBJET DU MARCHE : MODERNISATION ET MISE EN CONFORMITE DES ASCENSEURS DES RESIDENCES POUR PERSONNES AGEES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) MARCHE DE TRAVAUX MODE DE PASSATION

Plus en détail

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 1. Généralités

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 1. Généralités Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction 1. Généralités Le 18 novembre 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. Généralités... 1 1.1 Portée du cahier normatif et du programme de construction... 1 1.2 Classification

Plus en détail

PRÉFECTURE DES YVELINES

PRÉFECTURE DES YVELINES PRÉFECTURE DES YVELINES COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE LA PROTECTION CIVILE DE LA SÉCURITÉ ET DE L ACCESSIBILITÉ NOTICES DEVANT ÊTRE TRANSMISES À L APPUI D UNE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE

Plus en détail

Plateformes de travail élévatrices et portatives

Plateformes de travail élévatrices et portatives B354.1-04 Plateformes de travail élévatrices et portatives Plate-forme élévatrice de type 1 à déplacement manuel Plate-forme élévatrice de type 2 remorquable Édition française publiée en août 2004 par

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

Rénovation et réaménagement d un logement

Rénovation et réaménagement d un logement Rénovation et réaménagement d un logement 8 Dans la majorité des cas, vous devez obtenir un permis avant de rénover ou de réaménager l intérieur d un logement. Si l arrondissement exige ce permis, c est

Plus en détail

Mesures relatives à l'installation 7385 Série

Mesures relatives à l'installation 7385 Série Reliant Mesures relatives à l'installation 785 Série Robinet monocommande central pour évier avec drain SpeedConnect Nous vous félicitons d avoir fait l acquisition d un robinet American Standard avec

Plus en détail

STRABUC 918. STRABUC 930 Lourde Blindée sécurité maximum antidéfoncement. STRABUC 930 Opinat version homologuée

STRABUC 918. STRABUC 930 Lourde Blindée sécurité maximum antidéfoncement. STRABUC 930 Opinat version homologuée STRABUC 918 930 Bornes hydrauliques entièrement escamotables STRABUC 918 en acier peint et en inox pour passages carrossables STRABUC 930 Lourde Blindée sécurité maximum antidéfoncement STRABUC 930 Opinat

Plus en détail

BOUCHARD BUSSIÈRES CARRIER architectes CHU de Québec - HSS Section 00 90 01 Mise à niveau réseau eau refroidie Addenda A-1 2016-01-19

BOUCHARD BUSSIÈRES CARRIER architectes CHU de Québec - HSS Section 00 90 01 Mise à niveau réseau eau refroidie Addenda A-1 2016-01-19 BOUCHARD BUSSIÈRES CARRIER architectes CHU de Québec - HSS Section 00 90 01 Mise à niveau réseau eau refroidie Addenda A-1 2016-01-19 CHU : 5-14-16 BBCa : 15-1236 Page 1 de 2 DEVIS D ARCHITECTURE SECTION

Plus en détail

Notice descriptive sommaire

Notice descriptive sommaire Notice descriptive sommaire PRÉSENTATION TECHNIQUE GROS ŒUVRE Fondations en béton armé suivant étude de sol, prescriptions et calculs du bureau d étude de structure et règlement sismique en vigueur. Planchers

Plus en détail

Gros œuvre. 1.1 Les fondations et les réseaux

Gros œuvre. 1.1 Les fondations et les réseaux Projet de cahier de charge Proposition pour une maison à ossature en bois à très basse consommation d énergie Cahier de charge NON définitif Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux

Plus en détail

Introduction... 3 Normes en vigueur pour l accessibilité des bâtiments et campings... 4

Introduction... 3 Normes en vigueur pour l accessibilité des bâtiments et campings... 4 Sommaire Introduction... 3 1. Le stationnement... 4 Normes en vigueur pour l accessibilité des bâtiments et campings... 4 2. Les entrées extérieures et intérieures... 6 3. Le bâtiment d accueil et les

Plus en détail

HUZ 10, Hoz 10. Chauffe-eau basse pression. Montage et mode d emploi

HUZ 10, Hoz 10. Chauffe-eau basse pression. Montage et mode d emploi HUZ 10, Hoz 10 Chauffe-eau basse pression Montage et mode d emploi Contenu Page Données techniques 3 Indications pour l utilisateur 4 Mode d emploi pour l utilisateur et l installateur Généralités 5 Utilisation

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

BULLETIN TECHNIQUE D INSTALLATION BTI-014 CIRCUITS DE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE (CHAUFFAGE DES LOCAUX)

BULLETIN TECHNIQUE D INSTALLATION BTI-014 CIRCUITS DE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE (CHAUFFAGE DES LOCAUX) BULLETIN TECHNIQUE D INSTALLATION BTI-014 CIRCUITS DE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE (CHAUFFAGE DES LOCAUX) 2 e émission MARS 2011 OBJECTIF Ce bulletin technique d installation concerne les circuits alimentant des

Plus en détail

RESIDENCE COQUELICOTS 4

RESIDENCE COQUELICOTS 4 ETABLISSEMENTS THIA DARBEFEUILLE JEAN-MICHEL ARCHITECTE DPLG RESIDENCE COQUELICOTS 4 DESCRIPTIF SOMMAIRE Indice A Juillet 2013 Page - 1 - La présente notice a pour objet la description des prestations

Plus en détail

Produits spécifiques. Produits spécifiques. équipements inox. robinetterie de service. robinetterie de fontaine. enrouleur et lave-four

Produits spécifiques. Produits spécifiques. équipements inox. robinetterie de service. robinetterie de fontaine. enrouleur et lave-four équipements inox 60 robinetterie de service 62 robinetterie de fontaine 63 enrouleur et lave-four 64 59 / équipements INOX Résistance et endurance élevées : matériau en Inox résistant et incassable, adapté

Plus en détail

INSTALLATION DU SYSTÈME DE DISTRIBUTION D EAU FROIDE ET D EAU CHAUDE MODULE 8

INSTALLATION DU SYSTÈME DE DISTRIBUTION D EAU FROIDE ET D EAU CHAUDE MODULE 8 INSTALLATION DU SYSTÈME DE DISTRIBUTION D EAU FROIDE ET D EAU CHAUDE MODULE 8 LES PRÉCISIONS D ÉLEMENTS DE A. Prendre connaissance du travail à faire et effectuer la planification d un système de distribution

Plus en détail

ARMOIRE DE COMMANDE Relevé pour armoire uniquement

ARMOIRE DE COMMANDE Relevé pour armoire uniquement Relevé pour armoire uniquement T2-Q Nom de la société : Responsable du projet : Téléphone : Date de livraison requise : Nom du projet : Email : 1. GÉNÉRAL VVVF boucle fermée MRL (sans salle de machine)

Plus en détail

HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION

HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION HABITATIONS DESPROS INC. ENTREPRENEUR GÉNÉRAL DEVIS DE CONSTRUCTION Nous avons sélectionnés avec minutie nous ouvriers & collaborateurs pour formés une équipe compétente pour la réalisation de votre maison

Plus en détail

Hotte Bio-Vent md avec dégraissoirs modulaires Nettoyage biotechnologique Modèle CA-1-S-M

Hotte Bio-Vent md avec dégraissoirs modulaires Nettoyage biotechnologique Modèle CA-1-S-M 1 Hotte Bio-Vent md Modèle CA-1-S-M La hotte est fabriquée en acier inoxydable 304, d une épaisseur de 1,09 mm (18 MSG) avec un fini n o 4 pour les surfaces apparentes. Chaque section de hotte possède

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail