ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE"

Transcription

1 JUNE 2011 LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE Sophie Perret Directrice Associée HVS London 7 10 Chandos Street, W1G 9DQ London, UK

2 Introduction Cet article présente un aperçu des performances hôtelières du marché parisien depuis 2007, depuis la crise économique jusqu au début de la reprise au cours du dernier trimestre Nous présentons ici également nos prévisions sur les performances attendues pour les trois années à venir. Enfin, nous examinerons brièvement le marché des transactions, les valeurs par chambre et les investisseurs ayant intégré le marché l année dernière. A la lumière de ces éléments, il conviendra d admettre la solidité du marché parisien et ses perspectives prometteuses pour l avenir. Demande Alors que le nombre total des arrivées est resté pratiquement inchangé depuis 1999 avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 0,4% égal à 15,2 millions en 2010 la proportion d arrivées internationales est passée de 66% en 1999 à 55% en 2010, témoignant du renforcement de la demande du marché domestique. La demande internationale a diminué de façon probante à un taux composé de 1,5% durant cette période, alors que la demande domestique s est elle renforcée avec un TCAC de 3,3%. GRAPHIQUE 1 : ARRIVÉES GRAPHIQUE 2 : NUITÉES Le nombre de nuitées a, quant à lui, connu une croissance de 1,3% jusqu'à fin Une tendance similaire à celle observée pour les arrivées a été constatée sur le nombre de nuitées avec une augmentation de la proportion de la demande domestique (TCAC de 3,8% comparé à 0,1% pour la demande internationale). Le nombre total de GRAPHIQUE 3 : DURÉE MOYENNE DE SÉJOUR (NUITÉES) nuitées à Paris en 2010 a légèrement dépassé les 36 millions. Durée de Séjour Étrangers Source: O ffice du Tourisme et des C ongrès Français La différence du taux de variation entre les arrivées et les nuitées résulte des variations de la durée moyenne de séjour. Alors que la durée de séjour de la demande domestique est pratiquement restée inchangée depuis 1999, avec une augmentation de 1,8 à 1,9 nuitées, les visiteurs internationaux ont eu tendance à LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE PAGE 2

3 prolonger leur séjour, avec une moyenne de 2,2 nuitées en 1999 augmentée à presque 2,8 en Malgré une diminution de près de 32% de la fréquentation combinée des deux principaux marchés émetteurs, les États Unis et le Royaume Uni entre 2002 et 2010, ces deux marchés représentaient encore environ un quart de la fréquentation internationale totale. La fréquentation étrangère à Paris s est davantage diversifiée depuis 2002 notamment par le biais d une augmentation de la demande de nombreuses autres régions, telles que l Amérique du Sud, l Asie et le Moyen et Extrême Orient. Notons cependant que ces importantes augmentations sont aussi le résultat de niveaux relativement faibles en Les graphiques suivants illustrent les changements clés entre 2002 et GRAPHIQUE 4: PRINCIPAUX MARCHES ÉMETTEURS 2002 ET 2010 (MILLIONS) International 2.7 Domestic Arrivals La saisonnalité de la demande, représentée par le graphique suivant, souligne que les hôtels de milieu de gamme, haut de gamme et palace ont tous connu une évolution très similaire en GRAPHIQUE 5: SAISONNALITÉ % 85% Seasonality 80% Midscale Palaces Upscale 75% 70% 65% 60% Comme le montre le graphique ci dessus, Paris affiche une saisonnalité typique de grande agglomération, avec une demande forte de mai à juin et de septembre à octobre. Bien que la demande diminue au cours de la saison estivale en raison d un ralentissement de l activité commerciale, la demande issue du tourisme et du loisir permet de maintenir des niveaux d occupation de 65 à 75% tout au long des mois de juillet et d août. Cette saisonnalité étendue indique un équilibre sain entre la demande d affaires et la demande de loisirs. LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE PAGE 3

4 Offre hôtelière Le nombre total de chambres d hôtel à Paris est resté quasiment inchangé depuis 2002, aux alentours de chambres en Cependant, au cours de cette période les chambres quatre et cinq étoiles sont en augmentation passant d un peu moins de 23% à plus de 30% (143 établissements en 2002 contre 210 en 2010). Le TCAC du volume de chambres d hôtel quatre et cinq étoiles a été respectivement de 18,5% et 2,7%, au cours de ces neuf dernières années. Ceci s explique en partie par l impact du changement du mode de classification pour les hôtels datant de Au cours de cette même période le nombre de chambres d hôtel trois étoiles et autres catégories a légèrement diminué, avec un TCAC respectif de 0,6% et 1,9%. GRAPHIQUE 6 : OFFRE HOTELIÈRE PAR CATÉGORIE 2002 ET International International Arrivals L inventaire de chambres d hôtels cinq étoiles est passé d environ 616 chambres en 2002 à en Parallèlement, l offre des nouveaux entrants sur le marché s est concentrée sur le haut de gamme : deux palaces ont ouvert leurs portes au cours des derniers mois, le Royal Monceau et ses 149 chambres (réouverture en octobre 2010) et le Shangri La et ses 81 chambres (décembre 2010). Deux autres hôtels de cette catégorie ouvriront au cours des deux prochaines années : le Mandarin Oriental et ses 138 chambres à la mi 2011 et l Hôtel Peninsula début 2013, avec 200 chambres supplémentaires. Le groupe de luxe LVMH a prévu le développement d un hôtel de 80 chambres sous la marque Cheval Blanc en les murs de l ancien magasin La Samaritaine qui devrait ouvrir ses portes en Dans les catégories haut de gamme et milieu de gamme, les seules ouvertures immédiates dont nous ayons connaissance sont, respectivement, celles de l Hôtel W Opéra et ses 90 chambres (mi 2011), et celle du Courtyard by Marriott et ses 117 chambres à Boulogne (fin 2011). Les fortes barrières à l entrée du marché parisien rendent moins attrayant le développement d hôtels économiques voire même de milieu de gamme dans le centre de Paris («intramuros»). Nous considérons que la présence marquée d enseignes asiatiques au sein de la nouvelle offre haut de gamme devrait permettre une attraction facilitée de la demande asiatique grandissante pour les palaces. LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE PAGE 4

5 Performance hôtelière A l instar de la diminution de la demande sur la plupart des marchés européens en 2008, les hôtels milieu de gamme à Paris ont connu un ralentissement de leur taux d occupation par rapport à l année précédente. Ceci a engendré une baisse des prix moyens dans la seconde moitié de Leur RevPAR a connu une diminution de 5% sur l ensemble de 2008, suivie par une baisse plus marquée de 10% en 2009 au plus haut de la récession. Les derniers mois de 2010 ont cependant tendu vers une amélioration marquée des GRAPHIQUE 7: RÉSULTATS HÔTELIERS MILIEU DE GAMME Average Rate and RevPAR ( ) Source: STR Global and Average Rate RevPAR Occupancy performances avec une reprise dynamique illustrée par une augmentation de 20% du RevPAR. Fin 2010, les prix moyens et les taux d occupation des hôtels milieu de gamme étaient légèrement au dessus de ceux de 2007, ayant pour conséquence un gain global net en RevPAR de 3% sur cette période. Après la forte reprise en 2010, nous prévoyons un pic de l occupation en 2011 avant une diminution lente due à l arrivée de nouveaux établissements et nous estimons le taux moyen de croissance à 5% en 2011 et entre 2 2,5% par la suite. GRAPHIQUE 8 : PERFORMANCE DES HÔTELS HAUT DE GAMME Average Rate and RevPAR ( ) Average Rate RevPAR Occupancy 76% 74% 72% 70% Occupancy 82% 80% 78% 76% 74% 72% 70% Occupancy A contrario, l amélioration du RevPAR des hôtels haut de gamme a été légèrement moins prononcée. Une baisse minime du RevPAR en 2008 a été suivie par une baisse de 10% en Par la suite, une reprise du RevPAR encore saine mais plus modérée d environ 10% à la fin de 2010 a placé cette catégorie d hôtels à 4% en dessous de sa performance RevPAR de Nous anticipons que les taux d occupation des hôtels haut de gamme à Paris resteront relativement constants autour de 75%, et ce, malgré l arrivée sur le marché des nouveaux hôtels. Nous prévoyons une augmentation de 5% du prix moyen en 2011, dans la lignée de l augmentation de 2010 et entre 2 et 3% par la suite. LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE PAGE 5

6 En raison d une performance remarquablement forte durant la première moitié de 2008, les hôtels palace ont encore affiché une hausse du RevPAR de 3% en 2008 par rapport à 2007, malgré le ralentissement du taux d occupation dans la seconde moitié de l année. Néanmoins, la crise a rattrapé les hôtels les plus luxueux du marché en Suite à la baisse des taux d occupation et des prix moyens des hôtels palace, ils ont du faire face à une baisse de 20% du RevPAR par rapport à L amélioration des GRAPHIQUE 9 : PERFORMANCE DES HÔTELS PALACE Average Rate and RevPAR ( ) Average Rate RevPAR Occupancy performances au dernier trimestre 2010 s est traduite par une augmentation annuelle globale du RevPAR de 11%, soit 8% en dessous du RevPAR atteint en La reprise des taux d occupation pour les hôtels palace risque toutes fois de fluctuer suite a l arrivée sur le marché de la nouvelle offre évoquée précedemment. En termes de prix moyens, nous envisageons une augmentation de 5% en 2011 (légèrement inférieure à celle de 2010) compte tenu des gains de parts de marché par la nouvelle offre, et une augmentation autour de 2 3% par la suite. Le marché de l investissement Dans notre dernier rapport European Hotel Valuation Index (index européen de valorisation hôtelière), la ville de Paris a de nouveau été classée au premier rang, une position qu elle occupe depuis Les valeurs par chambre s élèvent à euro, soit une augmentation de 4% par rapport à l année précédente (voir graphique 10). Les hôtels de la capitale française ont connu une baisse de valeur de 3,6% en 2009, beaucoup plus faible que la moyenne européenne à 13,4%. GRAPHIQUE 10 : ÉVOLUTION EN VALEUR DES PRINCIPAUX MARCHÉS EUROPÉENS Amsterdam Barcelone Bruxelles Genève Londres Madrid Milan Paris Rome Zürich L augmentation de 4% en 2010 est également supérieure à l augmentation 5.0% 2.5% 0.0% 2.5% 5.0% moyenne européenne de 1,5%, plaçant Source: HVS European Hotel Valuation Index 2011 Paris encore plus à distance des autres marchés européens. Compte tenu de ses solides fondamentaux et de ses récentes performances hôtelières, nous nous attendons à ce que le marché parisien connaisse une reprise durable au cours des cinq prochaines années pour atteindre une valeur par chambre d environ euro d ici Les importantes barrières à l entrée de ce marché, une saisonnalité équilibrée et une situation géographique 85% 80% 75% 70% 65% 60% Occupancy LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE PAGE 6

7 stratégique, ne sont quelques avantages parmi de nombreux autres qui continueront de soutenir le marché hôtelier parisien. L acquisition hôtelière est devenue une opportunité internationale d investissement. L achat de «trophy assets» à Paris et Londres par des investisseurs ou des fonds privés le démontre clairement. Les transactions d actifs uniques les plus remarquables en 2010 ont été illustrés par la vente de deux hôtels parisiens emblématiques par Starwood Capital : l Hôtel de Crillon et ses 147 chambres (250 millions d euro) et l Hôtel Lutetia qui comprend 230 chambres (145 millions d euro). L Hôtel de Crillon a été acheté par des investisseurs saoudiens et sera géré par Kempinski. Il est actuellement en cours de rénovation. Le groupe Alrov a quant à lui acquis l Hôtel Lutetia, et maintient sa gestion opérationnelle des Hotels and Resorts Concorde. Alrov possède plusieurs hôtels de luxe, dont l Hôtel David Citadel et l Hôtel Mamilla à Jérusalem, et développe actuellement l Hôtel Conservatorium à Amsterdam et le Café Royal à Londres, deux hôtels de luxe. Parmi les autres opérations figurent l acquisition de l Hôtel Renaissance Arc de Triomphe et ses 118 chambres par Deka Immobilier pour 114 millions d euros, et l achat par Algonquin des 150 chambres du Courtyard by Marriott Paris Saint Denis, dont le prix n a pas été divulgué. La vente la plus remarquable de 2011 a été à date, celle du Marriott Champs Élysées par Union Investment Real Estate à un acheteur dont le nom n a pas été dévoilé, pour 215 millions d euro. En 2010, le volume des ventes de portefeuille, en comparaison des transactions d actifs uniques, était d environ 3,2 milliards d euro, presque le triple du niveau de La transaction la plus importante en France a été l acquisition par le groupe Carlyle du groupe hôtelier B&B : 223 hôtels et plus de chambres, pour 480 millions d euro. Ces hôtels sont situés en France, en Allemagne et en Italie. Accor a été actif sur le marché de la cession bail («Sale leaseback») en vendant cinq hôtels à Invesco Real Estate pour 154 millions d euro et un portefeuille de 48 hôtels à travers l Europe à une joint venture entre Foncière des Murs et Predica. La valeur de la transaction a atteint 367 millions d euro, et 32 de ces hôtels sont situés en France. En 2010, la France a été l un des marchés les plus actifs en termes d investissement hôtelier, avec un volume total d environ 772 millions, derrière le Royaume Uni (1,9 milliard) et la Scandinavie (1,2 milliard) mais devant l Espagne (680 millions) et l Allemagne (presque 200 millions). Conclusions Comme l a souligné ce bref aperçu, les bases du marché hôtelier parisien restent exceptionnellement saines, avec une croissance de la demande modérée mais durable, une saisonnalité équilibrée et dans l ensemble une augmentation limitée de l offre (à l exception des hôtels palace à court terme). Sa situation géographique stratégique, la richesse de ses sites touristiques et la présence des principaux sièges sociaux de grandes entreprises françaises et internationales, font de Paris une capitale attractive à la fois pour le tourisme d affaires et de loisir. Le fait que ses performances aient résisté à l intensité de la récession économique n a fait que renforcer l intérêt porté à ce marché par les investisseurs et les opérateurs du secteur et ce pour les nombreuses années à venir. LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE PAGE 7

8 À propos d HVS HVS est le leader mondial du conseil hôtelier et des services dédiés aux industries de l hôtelerie, de la restauration, du timeshare, du casino et du loisir. Fondée en 1980, l entreprise publie chaque année plus de rapports à destination de la plupart des principaux acteurs de l industrie. Les directeurs d HVS sont considérés comme les meilleurs professionnels dans leurs régions respectives. Grâce à un réseau mondial de 30 bureaux qui emploient plus de 300 professionnels passionnés, HVS propose une gamme inégalée de services complémentaires à l industrie hôtelière. Pour plus d information sur nos services, veuillez consulter notre site Internet : Établi à Londres depuis 1990, HVS Londres est en charge de clients ayant des intérêts au Royaume Uni, en Europe, au Moyen Orient et en Afrique (EMEA). Nous avons valorisé près de hôtels ou projets dans 50 pays sur tous les principaux marchés de la région EMEA pour des entreprises hôtelières leaders, des opérateurs et des entrepreneurs hôteliers, des groupes et des banques d investissement. Reconnu comme l un des principaux fournisseurs de valorisation hôtelière et d études de faisabilité et forts de notre capacité, de notre expérience et de notre réseau à travers l Europe, HVS Londres se situe sur les panels d évaluation de nombreuses banques internationales leaders dans la finance hôtelière et la gestion de portefeuilles. Nous avons évalué plus de 50 hôtels à Paris ainsi qu à Cannes, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Toulouse, Strasbourg et d autres villes françaises importantes. À propos de l auteur Sophie Perret est directrice associée auprès des bureaux d HVS Londres. Elle a rejoint HVS en 2003 après dix ans d expérience opérationnelle dans l industrie hôtelière en Amérique du Sud et en Europe. Originaire de Buenos Aires, en Argentine, Sophie est titulaire d un diplôme en Management Hôtelier obtenu à Ateneo de Estudios Terciarios, et d un MBA en Management International Hôtelier (Essec Business School, France et Cornell University, USA). Depuis qu elle a rejoint HVS, Sophie offre à nos clients son expertise sur des projets d investissements hôteliers à travers la région EMEA. Sophie poursuit actuellement un Master spécialisé en Investissement Immobilier et Finance à la Reading University. Elle est responsable du développement des projets d HVS en France et dans les pays francophones. Contact : +44(0) HVS London 7 10 Chandos Street, W1G 9DQ London UK

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012.

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012. Résultats Semestriels 2012 Résultats Semestriels 2012 Une stratégie en marche 26 juillet 2012 Un 1 er semestre très actif 26 juillet 2012 1 Stratégie et réalisations 2- Performances opérationnelles 3-

Plus en détail

Contexte économique :

Contexte économique : Analyse de Marché Mai 2013 Contexte économique : En ce début d année, l économie suisse est stimulée par des nouvelles favorables des marchés financiers internationaux et par le regain de dynamisme, qui

Plus en détail

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise ÉTUDE EN BREF Octobre 2011 L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise Pour les investisseurs, l Europe de l immobilier de bureaux n est pas celle qui est délimitée par les accords

Plus en détail

Les marchés de l immobilier à l international. Évolutions, structures et performances

Les marchés de l immobilier à l international. Évolutions, structures et performances Les marchés de l immobilier à l international Évolutions, structures et performances Séminaire d actualité 22 mai 2015 Montants investis en immobilier d entreprise milliards d euros 50 45 40 35 30 Données

Plus en détail

Message des associés. En bref

Message des associés. En bref En bref En bref Février 2015 Agir dans l'intérêt de nos clients que nous rencontrons fréquemment afin de rester attentifs à leurs besoins fait partie intégrante des responsabilités que nous assumons en

Plus en détail

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015 1 Modèle économique de TIGNES 2 SOMMAIRE 1. Les spécificités de la capacité d accueil 2. La fréquentation selon les saisons 3. L activité du domaine skiable 4. Les performances commerciales sur les marchés

Plus en détail

Plan d actions 2016 Provence Côte d Azur Events. Bureau des congrès

Plan d actions 2016 Provence Côte d Azur Events. Bureau des congrès Plan d actions 2016 Provence Côte d Azur Events Bureau des congrès Présentation de Provence Côte d Azur Events Plus qu un Convention Bureau régional mais un POLE de compétences qui accompagne ses adhérents

Plus en détail

BILAN DES ACTIONS OPERATIONNELLES MARKETING 2ème TRIMESTRE 2011

BILAN DES ACTIONS OPERATIONNELLES MARKETING 2ème TRIMESTRE 2011 BILAN DES ACTIONS OPERATIONNELLES MARKETING 2ème TRIMESTRE 2011 En Tourisme de Loisirs comme en Affaires, de nombreux démarchages ont eu lieu, au cours du 2 ème trimestre, en France ainsi que sur les marchés

Plus en détail

Ellipsis Hôtels Management

Ellipsis Hôtels Management La Société Objet de la société Président Directeurs Associés est une SAS spécialisée dans le développement, la commercialisation, l exploitation et la gestion d établissements hôteliers ou para-hôteliers

Plus en détail

Les membres de notre équipe ont une formation et une expérience professionnelle reconnues dans les domaines de la construction et de l hôtellerie.

Les membres de notre équipe ont une formation et une expérience professionnelle reconnues dans les domaines de la construction et de l hôtellerie. QUI SOMMES-NOUS? NOTRE AGENCE Nous sommes une société d assistance à Maîtrise d Ouvrage spécialisée en hôtellerie de luxe. Depuis 2004, ACPH est une société leader dans la gestion de projets et le management

Plus en détail

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE SITUATION TOURISME 2013 Situation du tourisme en Europe Visiteurs internationaux : + 5%(essentiellement en provenance, d Europe, Asie-Pacifique et Moyen-Orient)

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE La croissance mondiale des investissements publicitaires se poursuit : les achats publicitaires devraient croître de 4,8% en 2012. Un chiffre en légère progression par rapport aux

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

Progression soutenue du chiffre d affaires au T1 2015 Croissance de 5,6% à données comparables. * * * HotelServices : +7,6% - HotelInvest : +4,8%

Progression soutenue du chiffre d affaires au T1 2015 Croissance de 5,6% à données comparables. * * * HotelServices : +7,6% - HotelInvest : +4,8% Communiqué de presse Paris, le 16 avril 2015 Progression soutenue du chiffre d affaires au Croissance de 5,6 à données comparables * * * HotelServices : +7,6 - HotelInvest : +4,8 L activité au 1 er trimestre

Plus en détail

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES Christophe Mianné, Luc François Sommaire Notre activité Nos atouts La gestion du risque Conclusion 2 Notre activité 3 Les métiers Distribution de produits dérivés actions

Plus en détail

L Ecole hôtelière de Lausanne. Vous souhaite la bienvenue

L Ecole hôtelière de Lausanne. Vous souhaite la bienvenue L Ecole hôtelière de Lausanne Vous souhaite la bienvenue About us Ecole hôtelière de Lausanne 2 L industrie de l accueil Chaines d hôtels internationaux Restaurants Indépendants/Boutique Hotels Food &

Plus en détail

CONSEIL I EVALUATION I TRANSACTION. Conseil. Évaluation. Transaction. Christie + Co BUSINESS INTELLIGENCE

CONSEIL I EVALUATION I TRANSACTION. Conseil. Évaluation. Transaction. Christie + Co BUSINESS INTELLIGENCE Conseil Évaluation Transaction Depuis sa création en 1935, bénéficie d une expertise reconnue, diligentée à travers son réseau de bureaux européens Nos collaborateurs et experts du secteur de l hôtellerie

Plus en détail

OTC ASSET MANAGEMENT. investir autrement FIP OTC HÔTEL & COMMERCE N 2

OTC ASSET MANAGEMENT. investir autrement FIP OTC HÔTEL & COMMERCE N 2 OTC ASSET MANAGEMENT investir autrement FIP OTC HÔTEL & COMMERCE N 2 1+ 2 Les avantages fiscaux sont acquis à condition de bloquer ses parts 6,5 ans (31/05/2019), durée pouvant aller jusqu à 8,5 ans (31/05/2021),

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015

Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires du premier trimestre 2015 Chiffre d affaires : 286,6 millions d euros, croissance organique de +4,0% Flux de trésorerie disponible : 31,9 millions d euros, en progression de +10,4% Croissance

Plus en détail

THE ASCOTT LIMITED SERVICED RESIDENCES RÉSIDENCES HÔTELIÈRES THE ASCOTT LIMITED. Tarifs Loisirs 2015 THE ASCOTT LIMITED

THE ASCOTT LIMITED SERVICED RESIDENCES RÉSIDENCES HÔTELIÈRES THE ASCOTT LIMITED. Tarifs Loisirs 2015 THE ASCOTT LIMITED THE ASCOTT LIMITED SERVICED RESIDENCES RÉSIDENCES HÔTELIÈRES THE ASCOTT LIMITED Tarifs Loisirs 2015 Europe THE ASCOTT LIMITED TARIFS LOISIRS 2015 Vous trouverez dans les pages suivantes les tarifs 2014

Plus en détail

TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 10 TRANSPORTEURS DOMESTIQUES...

TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 10 TRANSPORTEURS DOMESTIQUES... TABLEAU DE BORD DU 4 ème TRIMESTRE 28 TOURISME... 3 FREQUENTATION TOURISTIQUE... 3 ACTIVITE DE L HOTELLERIE INTERNATIONALE... 6 PREVISIONS... 8 CROISIERE... 9 TRANSPORTEURS INTERNATIONAUX... 1 TRANSPORTEURS

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie 52 5 L immobilier d entreprise allemand et les investisseurs Par Marcus Cieleback, directeur de recherche, PATRIZIA Immobilien AG. 5.1/ SITUATION GÉNÉRALE Cinq ans après le début de la crise financière,

Plus en détail

GLION EN BREF. Mme Alexia Robinet Responsable Senior des Relations Publiques Internationales

GLION EN BREF. Mme Alexia Robinet Responsable Senior des Relations Publiques Internationales GLION EN BREF Personne de Contact: Addresse: Mme Alexia Robinet Responsable Senior des Relations Publiques Internationales Laureate Hospitality Education Rue du Lac 118, 1815 Clarens Suisse Contacts: Tél

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives 2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives Après un semestre d activité, Empruntis dresse le portrait d un marché de l acquisition en nette reprise. 1 Contexte

Plus en détail

Accor : une nouvelle dynamique

Accor : une nouvelle dynamique Communiqué de presse Paris, le 19 mai 2010 Accor : une nouvelle dynamique Accor devient un «pure player» hôtelier concentré sur : Son portefeuille de marques et ses clients Son métier d opérateur et de

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E DEXIA ANNONCE LES RÉSULTATS DE LA REVUE STRATÉGIQUE DE FSA FSA QUITTE LE SECTEUR DES ABS ET SE CONCENTRE SUR LE MARCHÉ DES SERVICES FINANCIERS AU SECTEUR PUBLIC RENFORCEMENT

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE Le Tourisme en Dordogne L hôtellerie de plein-air L hôtellerie SOMMAIRE Les sites et monuments Le Service Loisirs Accueil Les Gîtes de France

Plus en détail

Club MedColombus -Bahamas

Club MedColombus -Bahamas Les synergies entre les 2 groupes Les deux groupes ont commencé à mettre en place les synergies : Accroissement du chiffre d'affaires Optimisation des achats Échange de savoir-faire et d'expertises Ressources

Plus en détail

NOTRE MISSION PROFIL DE NOTRE SOCIÉTÉ

NOTRE MISSION PROFIL DE NOTRE SOCIÉTÉ PRÉSENTATION NOTRE MISSION Générer de la valeur pour nos clients, collaborateurs, partenaires et actionnaires, en offrant des services professionnels de qualité Suisse alliés à l efficacité asiatique.

Plus en détail

Communiqué de Presse - 10 septembre 2009

Communiqué de Presse - 10 septembre 2009 Communiqué de Presse - 10 septembre 2009 L inauguration prochaine du nouveau Palais des Congrès (Square) repose la question de la diminution indispensable de la TVA dans l Horeca, particulièrement pour

Plus en détail

NOTRE MISSION PROFIL DE NOTRE SOCIÉTÉ

NOTRE MISSION PROFIL DE NOTRE SOCIÉTÉ PRÉSENTATION 1 2 NOTRE MISSION Générer de la valeur pour nos clients, collaborateurs, partenaires et actionnaires, en offrant des services professionnels de qualité Suisse alliés à l efficacité asiatique.

Plus en détail

Point de la situation pour les obligations

Point de la situation pour les obligations Point de la situation pour les obligations Inform informations générales à l intention des investisseurs institutionnels 3 e trimestre 2005 Situation initiale : composantes du taux d intérêt d un emprunt

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2010

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2010 Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre Chiffre d affaires en hausse à 390 millions d euros Croissance de la Téléphonie Mobile, portée par les logiciels et services Amélioration du mix

Plus en détail

PRÉSENTATION D EXTENDAM

PRÉSENTATION D EXTENDAM MANDAT DE GESTION ISF 2015 PRÉSENTATION D EXTENDAM Un métier : l investissement pour compte de tiers Extendam est une société de gestion indépendante qui réalise des investissements pour le compte de clients,

Plus en détail

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009

Résultats du 1er Semestre 2009. 31 août, 2009 Résultats du 1er Semestre 2009 31 août, 2009 Groupe Hi-media La plateforme de monétisation leader en Europe Hi-media est le premier groupe de media online en Europe en terme d audience et de part de marché

Plus en détail

PROPERTY REPORT L HÔTELLERIE EN FRANCE 2012 S1

PROPERTY REPORT L HÔTELLERIE EN FRANCE 2012 S1 PROPERTY REPORT L HÔTELLERIE EN FRANCE S PROPERTY REPORT - L HÔTELLERIE EN FRANCE - SEPTEMBRE CONTACTS RESEARCH Richard Malle Directeur richard.malle@bnpparibas.com Céline Cotasson Analyste investissement

Plus en détail

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles Chiffre d affaires 3M 2014 Le Patio, Le Patio, Lyon Lyon - - Villeurbanne CB 21, La Défense Un bon début d année 6 mai 2014 Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité 7 000 m² loués à La Défense

Plus en détail

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Données de performance amleague Euro Equities Année en cours Période du 31 Décembre 2013 au 30 septembre 2014 Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Un univers de compétition équitable

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

LA SOIREE DES TALENTS 2012 Jeudi 29 novembre Cap 15 Paris (15 ème )

LA SOIREE DES TALENTS 2012 Jeudi 29 novembre Cap 15 Paris (15 ème ) LA SOIREE DES TALENTS 2012 Jeudi 29 novembre Cap 15 Paris (15 ème ) Programme : 18 h 30 : Accueil des diplômés 18 h 45 : Début des entretiens A l issue de vos entretiens, vous êtes conviés au cocktail

Plus en détail

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché 11 septembre 2014 Communiqué de presse La Française lance LFP Europimmo, La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché La Française REM lance LFP Europimmo, la première SCPI d entreprise dont

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1

Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Gemalto : chiffre d affaires du 4 ème trimestre et de l exercice 2006 1 Chiffre d affaires 1 2006 : 1 698 millions d euros, comparable à celui de l exercice précédent Chiffre d affaires du 4 ème trimestre

Plus en détail

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Données de performance amleague Euro Equities Année en cours Période du 31 Décembre 2013 au 31 décembre 2014 Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Un univers de compétition équitable

Plus en détail

Spécialité Etablissement Formation

Spécialité Etablissement Formation Spécialité Etablissement Formation Prix de Lancement de Programme ESA MBA Bancassurance Prix de Lancement de Programme ESC Rouen MS MJCE (Mastère Juriste Conseil d'entreprise) Prix de Lancement de Programme

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES Octobre 2011 Gabriela TURCATTI Jordi GUILLO SOMMAIRE IMMOBILIER SUISSE 3 CATÉGORIES L immobilier résidentiel 4 L immobilier commercial 5 L immobilier de bureau 5

Plus en détail

AXA - Séminaire International de Presse Présentation d AXA REIM

AXA - Séminaire International de Presse Présentation d AXA REIM AXA - Séminaire International de Presse Présentation d AXA REIM Suduiraut 23 juin 2006 Pierre Vaquier, AXA REIM France Président Directeur Général Sommaire AXA REIM : une des 8 expertises du modèle multiexpert

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 Août 2011 Tableau de bord des statistiques du tourisme 2010 1 I. AVANT PROPOS ---------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2015 Principales Métropoles Mondiales 2011

Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2015 Principales Métropoles Mondiales 2011 Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2015 Principales Métropoles Mondiales 2011 Présentation à la Presse 14 avril L édition 2015 de l Observatoire L Edition 2015 est la 6ème édition

Plus en détail

immobilier et bourse PEUT-ON PRÉVOIR LA RENTABILITÉ DE L IMMOBILIER COTÉ?

immobilier et bourse PEUT-ON PRÉVOIR LA RENTABILITÉ DE L IMMOBILIER COTÉ? immobilier et bourse PEUT-ON PRÉVOIR LA RENTABILITÉ DE L IMMOBILIER COTÉ? Les recherches présentées dans cet article, qui couvrent dix pays, suggèrent que la maturité du marché de l'immobilier titrisé

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Au sein de l UE, il existe plus de 20 langues officielles parlées et des milliers de fournisseurs de trains, de bus et d avions.

Au sein de l UE, il existe plus de 20 langues officielles parlées et des milliers de fournisseurs de trains, de bus et d avions. Press Kit Au sein de l UE, il existe plus de 20 langues officielles parlées et des milliers de fournisseurs de trains, de bus et d avions. L un des objectifs de GoEuro est de couvrir cet espace au travers

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

Croissance organique : 2,4 %

Croissance organique : 2,4 % Communiqué de Presse Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2015 : 872,0 M Croissance organique : 2,4 % Paris, 28 avril 2015 Sopra Steria Group annonce un chiffre d affaires de 872,0 M au 1 er trimestre

Plus en détail

Business & Decision Mercredi 14 Janvier 2009

Business & Decision Mercredi 14 Janvier 2009 Présentation du Groupe Business & Decision Mercredi 14 Janvier 2009 INNOVER INTEGRER TRANSFORMER Page 1 1 Business & Decision : Fiche d identité 2 Un multi-spécialiste Résumé 3 Nos réferences et nos partenariats

Plus en détail

Hôtellerie de luxe à Paris

Hôtellerie de luxe à Paris Hôtellerie de luxe à Paris L hôtellerie de luxe comptera fin 2014 pour 2,2 % du parc en chambres de la capitale. Mais parce qu elle représente une vitrine de l offre parisienne, les récentes ouvertures

Plus en détail

zanox Mobile Performance Barometer 2015 :

zanox Mobile Performance Barometer 2015 : zanox Mobile Performance Barometer 2015 : Les transactions réalisées à partir des terminaux mobiles (Smartphones & tablettes) ont atteint un nouveau record en Q4 2014 avec une progression de 128% de septembre

Plus en détail

- COSTA GROUP INTERNATIONAL -

- COSTA GROUP INTERNATIONAL - - COSTA GROUP INTERNATIONAL - Incentives - Séminaires - Conventions Séjours - Circuits Loisirs - Sport - Découverte - Émotions Groupes - Individuels ESPAGNE ET SES ÎLES ANDORRE PORTUGAL MADÈRE MAROC TUNISIE

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

Pays arabes du Moyen-Orient

Pays arabes du Moyen-Orient Le Marché Moyen Oriental Il s'agit d'un marché spécifique au sein de la zone Proche et Moyen Orient, qui exclut l'iran et Israël. Il inclut des pays arabes au potentiel très différent selon leur niveau

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

ING Turbos. Faible impact de la volatilité. Evolution simple du prix

ING Turbos. Faible impact de la volatilité. Evolution simple du prix ING Turbos Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Les Turbos sont émis par ING Bank N.V. et sont soumis au risque de défaut de l émetteur. ING Turbos ING a lancé les Turbos

Plus en détail

Immobilier public. L immobilier au service du secteur public Valorisez votre patrimoine

Immobilier public. L immobilier au service du secteur public Valorisez votre patrimoine Immobilier public L immobilier au service du secteur public Valorisez votre patrimoine Transformation et optimisation de l immobilier public Un poste à gérer comme une opportunité et une ressource Un

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Paris-Ile de France Capitale Economique

Paris-Ile de France Capitale Economique Greater Paris Investment Agency ETUDE DE BENCHMARK LA QUALITÉ D ACCUEIL DANS LES PRINCIPALES MÉTROPOLES DU MONDE Avec le soutien de : UN BENCHMARK MONDIAL une visite mystère de 2 jours dans chaque métropole

Plus en détail

Good Job Good Life Pour tout savoir sur le Bachelor de Toulouse Business School, 18 parcours de diplômés à découvrir en quelques clics

Good Job Good Life Pour tout savoir sur le Bachelor de Toulouse Business School, 18 parcours de diplômés à découvrir en quelques clics COMMUNIQUE DE PRESSE Toulouse, le 13 mai 2013 Good Job Good Life Pour tout savoir sur le Bachelor de Toulouse Business School, 18 parcours de diplômés à découvrir en quelques clics Trouver la bonne orientation

Plus en détail

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012 BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Mars 2013 LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG À VOS CÔTÉS 2013 Données chiffrées au 31/12/2012 Le

Plus en détail

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ mai 2014 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 INTRODUCTION L heure semble au découplage entre les Etats-Unis et l Europe. Alors que de l autre côté de l Atlantique, certains plaident

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

La fréquentation touristique en Gironde

La fréquentation touristique en Gironde La fréquentation touristique en Gironde Données de cadrage actualisées DONNÉES SOURCES : BASE DE DONNÉES RÉGIONALE CRT AQUITAINE - 2010 Avril 2012 SOMMAIRE Méthodologie Les caractéristiques des séjours

Plus en détail

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010

Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement. 28 janvier 2010 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement 28 janvier 2010 1 Conférence de Presse Les Chiffres Clés de l immobilier d entreprise et du logement UNE ANNEE CONTRASTEE

Plus en détail

LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS

LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS Intervenant Paul ROLL Directeur Général de l Office du Tourisme et des Congrès de Paris Président du conseil de l IREST MASTER 1 DATT - IREST UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Paris, le 21 novembre 2007 Communiqué de presse Standard and Poor s vient de confirmer la notation AA de CNP Assurances et n attend pas d impact de la crise des subprimes mortgages sur la solidité financière

Plus en détail

Bilans 2012 des IDE en. Focus sur les investissements t européens au Liban. www.anima.coop. 27 janvier 2014, Marseille Manal Tabet

Bilans 2012 des IDE en. Focus sur les investissements t européens au Liban. www.anima.coop. 27 janvier 2014, Marseille Manal Tabet Bilans 2012 des IDE en Méditerranée é en 2012 Focus sur les investissements t européens au Liban 27 janvier 2014, Marseille Manal Tabet www.anima.coop Observatoire des Investissements et Partenariats en

Plus en détail

Le poids économique de Lourdes

Le poids économique de Lourdes Fréquentation / Chiffre d affaires / Enjeux Etude réalisée pour le compte de HPTE Le poids économique de Lourdes CONTOURS - 163, Boulevard Murat - 75016 PARIS - Tél. 01.42.88.44.29 - Fax. 01.42.88.97.00

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 13 mai 2009 7h00 Résultat net de EUR 251 millions au 1 er trimestre 2009 Ratio Tier 1 de 10,7 % et core Tier 1 de 9,8 % Faits

Plus en détail

Chapitre 1. Les tendances du tourisme dans la zone OCDE et ailleurs

Chapitre 1. Les tendances du tourisme dans la zone OCDE et ailleurs Les tendances et politiques du tourisme de l'ocde 2010 @ OCDE 2010 Chapitre 1. Les tendances du tourisme dans la zone OCDE et ailleurs Depuis 20 ans, le tourisme a contribué de façon significative à la

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Côte Ouest Immobilier PLAN MEDIA

Côte Ouest Immobilier PLAN MEDIA Côte Ouest Immobilier PLAN MEDIA Christie s International Real Estate Propriété de Christie s, la plus ancienne maison de vente d objets d art Premier réseau mondial d'agents immobiliers spécialisés dans

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE LE MARCHE FRANÇAIS DE LA GESTION EN 2014 DYNAMISME CONFIRME MALGRE LA FAIBLESSE CHRONIQUE DE L EPARGNE LONGUE EN ACTIONS 1 En France, les encours globaux sous gestion (mandats et OPC)

Plus en détail

2013 Principales Métropoles

2013 Principales Métropoles Observatoire des Investissements Internationaux dans les 2013 Principales Métropoles Mondiales 2011 Présentation à la Presse 14 avril L édition 2013 de l Observatoire L Edition 2013 est la 4ème édition

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Croissance des ventes en France et amélioration de la génération de free cash flow

Croissance des ventes en France et amélioration de la génération de free cash flow Ivry, le 30 juillet 2014 Croissance des ventes en France et amélioration de la génération de free cash flow Stabilisation du chiffre d affaires du Groupe au 2 nd trimestre : -0,3% à magasins comparables,

Plus en détail

Les ETF immobiliers dans le monde au 28 février 2011, par zone d exposition, en milliards d euros. Nombre Actif net Poids Nombre Actif net

Les ETF immobiliers dans le monde au 28 février 2011, par zone d exposition, en milliards d euros. Nombre Actif net Poids Nombre Actif net ÉTUDE EN BREF Juin 2011 Les ETF immobiliers dans le monde et en France Les ETF ou Exchange-Traded Funds immobiliers sont des produits financiers cotés en Bourse répliquant la performance d un indice immobilier

Plus en détail

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Données de performance amleague Euro Equities Année en cours Période du 31 Décembre 2013 au 28 novembre 2014 Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Un univers de compétition équitable

Plus en détail

Acquisition d un portefeuille d immeubles. CLIENT Norges Bank (NBIM) PROGRAMME 7 immeubles / 155 000m² de bureaux. POINTS FORTS

Acquisition d un portefeuille d immeubles. CLIENT Norges Bank (NBIM) PROGRAMME 7 immeubles / 155 000m² de bureaux. POINTS FORTS LOUIS, Paris, France Acquisition d un portefeuille d immeubles Norges Bank (NBIM) 7 immeubles / 155 000m² de bureaux. Audit Acquisition Norges Bank a chargé CBRE Building Consultancy de réaliser les audits

Plus en détail

Optimisez vos dépenses hôtelières avec. www.hotel.info

Optimisez vos dépenses hôtelières avec. www.hotel.info Optimisez vos dépenses hôtelières avec www.hotel.info Les chiffres clés Une couverture mondiale Interfaces technologiques et partenariats Un accès en temps réel Des economies sur les coûts de distribution

Plus en détail

Étude sur les retombées économiques de l activité des congrès en France et en Île-de-France. Décembre 2012

Étude sur les retombées économiques de l activité des congrès en France et en Île-de-France. Décembre 2012 Étude sur les retombées économiques de l activité des congrès en France et en Île-de-France Décembre 2012 1 1 PRÉSENTATION DE L ÉTUDE Lieux d échanges, de connaissance et d innovation, mais surtout lieux

Plus en détail

Le marché locatif privé sur Lille et la métropole lilloise Les loyers de marché à fin novembre 2014

Le marché locatif privé sur Lille et la métropole lilloise Les loyers de marché à fin novembre 2014 Le marché locatif privé sur Lille et la métropole lilloise Les loyers de marché à fin novembre 214 par Michel MOUILLART, Professeur d'economie à l'université Paris Ouest, FRICS CLAMEUR analyse chaque année

Plus en détail

TOURISME Chiffres clés 2010

TOURISME Chiffres clés 2010 TOURISME Chiffres clés 2010 Sommaire 2010 - Quelques chiffres parlants 3 Fréquentation touristique et tendances 4 Capacité hôtelière monégasque 4 Taux d occupation de l hôtellerie Monégasque 5 Tourisme

Plus en détail