ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE"

Transcription

1 JUNE 2011 LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE Sophie Perret Directrice Associée HVS London 7 10 Chandos Street, W1G 9DQ London, UK

2 Introduction Cet article présente un aperçu des performances hôtelières du marché parisien depuis 2007, depuis la crise économique jusqu au début de la reprise au cours du dernier trimestre Nous présentons ici également nos prévisions sur les performances attendues pour les trois années à venir. Enfin, nous examinerons brièvement le marché des transactions, les valeurs par chambre et les investisseurs ayant intégré le marché l année dernière. A la lumière de ces éléments, il conviendra d admettre la solidité du marché parisien et ses perspectives prometteuses pour l avenir. Demande Alors que le nombre total des arrivées est resté pratiquement inchangé depuis 1999 avec un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 0,4% égal à 15,2 millions en 2010 la proportion d arrivées internationales est passée de 66% en 1999 à 55% en 2010, témoignant du renforcement de la demande du marché domestique. La demande internationale a diminué de façon probante à un taux composé de 1,5% durant cette période, alors que la demande domestique s est elle renforcée avec un TCAC de 3,3%. GRAPHIQUE 1 : ARRIVÉES GRAPHIQUE 2 : NUITÉES Le nombre de nuitées a, quant à lui, connu une croissance de 1,3% jusqu'à fin Une tendance similaire à celle observée pour les arrivées a été constatée sur le nombre de nuitées avec une augmentation de la proportion de la demande domestique (TCAC de 3,8% comparé à 0,1% pour la demande internationale). Le nombre total de GRAPHIQUE 3 : DURÉE MOYENNE DE SÉJOUR (NUITÉES) nuitées à Paris en 2010 a légèrement dépassé les 36 millions. Durée de Séjour Étrangers Source: O ffice du Tourisme et des C ongrès Français La différence du taux de variation entre les arrivées et les nuitées résulte des variations de la durée moyenne de séjour. Alors que la durée de séjour de la demande domestique est pratiquement restée inchangée depuis 1999, avec une augmentation de 1,8 à 1,9 nuitées, les visiteurs internationaux ont eu tendance à LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE PAGE 2

3 prolonger leur séjour, avec une moyenne de 2,2 nuitées en 1999 augmentée à presque 2,8 en Malgré une diminution de près de 32% de la fréquentation combinée des deux principaux marchés émetteurs, les États Unis et le Royaume Uni entre 2002 et 2010, ces deux marchés représentaient encore environ un quart de la fréquentation internationale totale. La fréquentation étrangère à Paris s est davantage diversifiée depuis 2002 notamment par le biais d une augmentation de la demande de nombreuses autres régions, telles que l Amérique du Sud, l Asie et le Moyen et Extrême Orient. Notons cependant que ces importantes augmentations sont aussi le résultat de niveaux relativement faibles en Les graphiques suivants illustrent les changements clés entre 2002 et GRAPHIQUE 4: PRINCIPAUX MARCHES ÉMETTEURS 2002 ET 2010 (MILLIONS) International 2.7 Domestic Arrivals La saisonnalité de la demande, représentée par le graphique suivant, souligne que les hôtels de milieu de gamme, haut de gamme et palace ont tous connu une évolution très similaire en GRAPHIQUE 5: SAISONNALITÉ % 85% Seasonality 80% Midscale Palaces Upscale 75% 70% 65% 60% Comme le montre le graphique ci dessus, Paris affiche une saisonnalité typique de grande agglomération, avec une demande forte de mai à juin et de septembre à octobre. Bien que la demande diminue au cours de la saison estivale en raison d un ralentissement de l activité commerciale, la demande issue du tourisme et du loisir permet de maintenir des niveaux d occupation de 65 à 75% tout au long des mois de juillet et d août. Cette saisonnalité étendue indique un équilibre sain entre la demande d affaires et la demande de loisirs. LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE PAGE 3

4 Offre hôtelière Le nombre total de chambres d hôtel à Paris est resté quasiment inchangé depuis 2002, aux alentours de chambres en Cependant, au cours de cette période les chambres quatre et cinq étoiles sont en augmentation passant d un peu moins de 23% à plus de 30% (143 établissements en 2002 contre 210 en 2010). Le TCAC du volume de chambres d hôtel quatre et cinq étoiles a été respectivement de 18,5% et 2,7%, au cours de ces neuf dernières années. Ceci s explique en partie par l impact du changement du mode de classification pour les hôtels datant de Au cours de cette même période le nombre de chambres d hôtel trois étoiles et autres catégories a légèrement diminué, avec un TCAC respectif de 0,6% et 1,9%. GRAPHIQUE 6 : OFFRE HOTELIÈRE PAR CATÉGORIE 2002 ET International International Arrivals L inventaire de chambres d hôtels cinq étoiles est passé d environ 616 chambres en 2002 à en Parallèlement, l offre des nouveaux entrants sur le marché s est concentrée sur le haut de gamme : deux palaces ont ouvert leurs portes au cours des derniers mois, le Royal Monceau et ses 149 chambres (réouverture en octobre 2010) et le Shangri La et ses 81 chambres (décembre 2010). Deux autres hôtels de cette catégorie ouvriront au cours des deux prochaines années : le Mandarin Oriental et ses 138 chambres à la mi 2011 et l Hôtel Peninsula début 2013, avec 200 chambres supplémentaires. Le groupe de luxe LVMH a prévu le développement d un hôtel de 80 chambres sous la marque Cheval Blanc en les murs de l ancien magasin La Samaritaine qui devrait ouvrir ses portes en Dans les catégories haut de gamme et milieu de gamme, les seules ouvertures immédiates dont nous ayons connaissance sont, respectivement, celles de l Hôtel W Opéra et ses 90 chambres (mi 2011), et celle du Courtyard by Marriott et ses 117 chambres à Boulogne (fin 2011). Les fortes barrières à l entrée du marché parisien rendent moins attrayant le développement d hôtels économiques voire même de milieu de gamme dans le centre de Paris («intramuros»). Nous considérons que la présence marquée d enseignes asiatiques au sein de la nouvelle offre haut de gamme devrait permettre une attraction facilitée de la demande asiatique grandissante pour les palaces. LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE PAGE 4

5 Performance hôtelière A l instar de la diminution de la demande sur la plupart des marchés européens en 2008, les hôtels milieu de gamme à Paris ont connu un ralentissement de leur taux d occupation par rapport à l année précédente. Ceci a engendré une baisse des prix moyens dans la seconde moitié de Leur RevPAR a connu une diminution de 5% sur l ensemble de 2008, suivie par une baisse plus marquée de 10% en 2009 au plus haut de la récession. Les derniers mois de 2010 ont cependant tendu vers une amélioration marquée des GRAPHIQUE 7: RÉSULTATS HÔTELIERS MILIEU DE GAMME Average Rate and RevPAR ( ) Source: STR Global and Average Rate RevPAR Occupancy performances avec une reprise dynamique illustrée par une augmentation de 20% du RevPAR. Fin 2010, les prix moyens et les taux d occupation des hôtels milieu de gamme étaient légèrement au dessus de ceux de 2007, ayant pour conséquence un gain global net en RevPAR de 3% sur cette période. Après la forte reprise en 2010, nous prévoyons un pic de l occupation en 2011 avant une diminution lente due à l arrivée de nouveaux établissements et nous estimons le taux moyen de croissance à 5% en 2011 et entre 2 2,5% par la suite. GRAPHIQUE 8 : PERFORMANCE DES HÔTELS HAUT DE GAMME Average Rate and RevPAR ( ) Average Rate RevPAR Occupancy 76% 74% 72% 70% Occupancy 82% 80% 78% 76% 74% 72% 70% Occupancy A contrario, l amélioration du RevPAR des hôtels haut de gamme a été légèrement moins prononcée. Une baisse minime du RevPAR en 2008 a été suivie par une baisse de 10% en Par la suite, une reprise du RevPAR encore saine mais plus modérée d environ 10% à la fin de 2010 a placé cette catégorie d hôtels à 4% en dessous de sa performance RevPAR de Nous anticipons que les taux d occupation des hôtels haut de gamme à Paris resteront relativement constants autour de 75%, et ce, malgré l arrivée sur le marché des nouveaux hôtels. Nous prévoyons une augmentation de 5% du prix moyen en 2011, dans la lignée de l augmentation de 2010 et entre 2 et 3% par la suite. LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE PAGE 5

6 En raison d une performance remarquablement forte durant la première moitié de 2008, les hôtels palace ont encore affiché une hausse du RevPAR de 3% en 2008 par rapport à 2007, malgré le ralentissement du taux d occupation dans la seconde moitié de l année. Néanmoins, la crise a rattrapé les hôtels les plus luxueux du marché en Suite à la baisse des taux d occupation et des prix moyens des hôtels palace, ils ont du faire face à une baisse de 20% du RevPAR par rapport à L amélioration des GRAPHIQUE 9 : PERFORMANCE DES HÔTELS PALACE Average Rate and RevPAR ( ) Average Rate RevPAR Occupancy performances au dernier trimestre 2010 s est traduite par une augmentation annuelle globale du RevPAR de 11%, soit 8% en dessous du RevPAR atteint en La reprise des taux d occupation pour les hôtels palace risque toutes fois de fluctuer suite a l arrivée sur le marché de la nouvelle offre évoquée précedemment. En termes de prix moyens, nous envisageons une augmentation de 5% en 2011 (légèrement inférieure à celle de 2010) compte tenu des gains de parts de marché par la nouvelle offre, et une augmentation autour de 2 3% par la suite. Le marché de l investissement Dans notre dernier rapport European Hotel Valuation Index (index européen de valorisation hôtelière), la ville de Paris a de nouveau été classée au premier rang, une position qu elle occupe depuis Les valeurs par chambre s élèvent à euro, soit une augmentation de 4% par rapport à l année précédente (voir graphique 10). Les hôtels de la capitale française ont connu une baisse de valeur de 3,6% en 2009, beaucoup plus faible que la moyenne européenne à 13,4%. GRAPHIQUE 10 : ÉVOLUTION EN VALEUR DES PRINCIPAUX MARCHÉS EUROPÉENS Amsterdam Barcelone Bruxelles Genève Londres Madrid Milan Paris Rome Zürich L augmentation de 4% en 2010 est également supérieure à l augmentation 5.0% 2.5% 0.0% 2.5% 5.0% moyenne européenne de 1,5%, plaçant Source: HVS European Hotel Valuation Index 2011 Paris encore plus à distance des autres marchés européens. Compte tenu de ses solides fondamentaux et de ses récentes performances hôtelières, nous nous attendons à ce que le marché parisien connaisse une reprise durable au cours des cinq prochaines années pour atteindre une valeur par chambre d environ euro d ici Les importantes barrières à l entrée de ce marché, une saisonnalité équilibrée et une situation géographique 85% 80% 75% 70% 65% 60% Occupancy LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE PAGE 6

7 stratégique, ne sont quelques avantages parmi de nombreux autres qui continueront de soutenir le marché hôtelier parisien. L acquisition hôtelière est devenue une opportunité internationale d investissement. L achat de «trophy assets» à Paris et Londres par des investisseurs ou des fonds privés le démontre clairement. Les transactions d actifs uniques les plus remarquables en 2010 ont été illustrés par la vente de deux hôtels parisiens emblématiques par Starwood Capital : l Hôtel de Crillon et ses 147 chambres (250 millions d euro) et l Hôtel Lutetia qui comprend 230 chambres (145 millions d euro). L Hôtel de Crillon a été acheté par des investisseurs saoudiens et sera géré par Kempinski. Il est actuellement en cours de rénovation. Le groupe Alrov a quant à lui acquis l Hôtel Lutetia, et maintient sa gestion opérationnelle des Hotels and Resorts Concorde. Alrov possède plusieurs hôtels de luxe, dont l Hôtel David Citadel et l Hôtel Mamilla à Jérusalem, et développe actuellement l Hôtel Conservatorium à Amsterdam et le Café Royal à Londres, deux hôtels de luxe. Parmi les autres opérations figurent l acquisition de l Hôtel Renaissance Arc de Triomphe et ses 118 chambres par Deka Immobilier pour 114 millions d euros, et l achat par Algonquin des 150 chambres du Courtyard by Marriott Paris Saint Denis, dont le prix n a pas été divulgué. La vente la plus remarquable de 2011 a été à date, celle du Marriott Champs Élysées par Union Investment Real Estate à un acheteur dont le nom n a pas été dévoilé, pour 215 millions d euro. En 2010, le volume des ventes de portefeuille, en comparaison des transactions d actifs uniques, était d environ 3,2 milliards d euro, presque le triple du niveau de La transaction la plus importante en France a été l acquisition par le groupe Carlyle du groupe hôtelier B&B : 223 hôtels et plus de chambres, pour 480 millions d euro. Ces hôtels sont situés en France, en Allemagne et en Italie. Accor a été actif sur le marché de la cession bail («Sale leaseback») en vendant cinq hôtels à Invesco Real Estate pour 154 millions d euro et un portefeuille de 48 hôtels à travers l Europe à une joint venture entre Foncière des Murs et Predica. La valeur de la transaction a atteint 367 millions d euro, et 32 de ces hôtels sont situés en France. En 2010, la France a été l un des marchés les plus actifs en termes d investissement hôtelier, avec un volume total d environ 772 millions, derrière le Royaume Uni (1,9 milliard) et la Scandinavie (1,2 milliard) mais devant l Espagne (680 millions) et l Allemagne (presque 200 millions). Conclusions Comme l a souligné ce bref aperçu, les bases du marché hôtelier parisien restent exceptionnellement saines, avec une croissance de la demande modérée mais durable, une saisonnalité équilibrée et dans l ensemble une augmentation limitée de l offre (à l exception des hôtels palace à court terme). Sa situation géographique stratégique, la richesse de ses sites touristiques et la présence des principaux sièges sociaux de grandes entreprises françaises et internationales, font de Paris une capitale attractive à la fois pour le tourisme d affaires et de loisir. Le fait que ses performances aient résisté à l intensité de la récession économique n a fait que renforcer l intérêt porté à ce marché par les investisseurs et les opérateurs du secteur et ce pour les nombreuses années à venir. LE MARCHÉ HÔTELIER PARISIEN ÉCLAIRAGE SUR LA VILLE LUMIÈRE PAGE 7

8 À propos d HVS HVS est le leader mondial du conseil hôtelier et des services dédiés aux industries de l hôtelerie, de la restauration, du timeshare, du casino et du loisir. Fondée en 1980, l entreprise publie chaque année plus de rapports à destination de la plupart des principaux acteurs de l industrie. Les directeurs d HVS sont considérés comme les meilleurs professionnels dans leurs régions respectives. Grâce à un réseau mondial de 30 bureaux qui emploient plus de 300 professionnels passionnés, HVS propose une gamme inégalée de services complémentaires à l industrie hôtelière. Pour plus d information sur nos services, veuillez consulter notre site Internet : Établi à Londres depuis 1990, HVS Londres est en charge de clients ayant des intérêts au Royaume Uni, en Europe, au Moyen Orient et en Afrique (EMEA). Nous avons valorisé près de hôtels ou projets dans 50 pays sur tous les principaux marchés de la région EMEA pour des entreprises hôtelières leaders, des opérateurs et des entrepreneurs hôteliers, des groupes et des banques d investissement. Reconnu comme l un des principaux fournisseurs de valorisation hôtelière et d études de faisabilité et forts de notre capacité, de notre expérience et de notre réseau à travers l Europe, HVS Londres se situe sur les panels d évaluation de nombreuses banques internationales leaders dans la finance hôtelière et la gestion de portefeuilles. Nous avons évalué plus de 50 hôtels à Paris ainsi qu à Cannes, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Toulouse, Strasbourg et d autres villes françaises importantes. À propos de l auteur Sophie Perret est directrice associée auprès des bureaux d HVS Londres. Elle a rejoint HVS en 2003 après dix ans d expérience opérationnelle dans l industrie hôtelière en Amérique du Sud et en Europe. Originaire de Buenos Aires, en Argentine, Sophie est titulaire d un diplôme en Management Hôtelier obtenu à Ateneo de Estudios Terciarios, et d un MBA en Management International Hôtelier (Essec Business School, France et Cornell University, USA). Depuis qu elle a rejoint HVS, Sophie offre à nos clients son expertise sur des projets d investissements hôteliers à travers la région EMEA. Sophie poursuit actuellement un Master spécialisé en Investissement Immobilier et Finance à la Reading University. Elle est responsable du développement des projets d HVS en France et dans les pays francophones. Contact : +44(0) HVS London 7 10 Chandos Street, W1G 9DQ London UK

L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon

L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon Lyon 25 novembre Real Estate & Hotels Tourisme - Hôtellerie - Loisirs Présentation de la 38 ème édition

Plus en détail

Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014

Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014 Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014 Jean-François Martins Adjoint à la Maire de Paris en charge du Sport et du Tourisme Thierry Le Roy Président de l Office du Tourisme et des Congrès

Plus en détail

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015 Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes Vendredi 13 février 2015 Bilan et perspectives de l hôtellerie en France Progresser dans des environnements complexes 1. Bilan

Plus en détail

Le marché de l hôtellerie en France

Le marché de l hôtellerie en France Le marché de l hôtellerie en France Georges DAHAN - 21 mars 2013 Sommaire Introduction Comment mesurer les performances hôtelières? L offre hôtelière en France Le parc hôtelier en France La part des chaînes

Plus en détail

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Communiqué de presse Information trimestrielle Paris, le 20 avril 2011 Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Progression de +5,8% du chiffre d affaires en données publiées et

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Chiffre d affaires 1 er semestre 2006 : Bonnes performances dans les deux métiers de Accor Hôtellerie : + 7,0% Services : + 25,6% Paris, 20 juillet 2006 Le chiffre d affaires réalisé

Plus en détail

GROUPE LES HÔTELS DE PARIS. Réunion d information - Résultats annuels 2002

GROUPE LES HÔTELS DE PARIS. Réunion d information - Résultats annuels 2002 GROUPE LES HÔTELS DE PARIS Réunion d information - Résultats annuels 2002 LES INTERVENANTS Patrick MACHEFERT Président-directeur Général Michel MANCHERON Secrétaire Général Olivier WOLF Directeur Administratif

Plus en détail

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014 Paris, 10 mars 2014 En 2013, AXA Real Estate enregistre un volume de transactions de 9,2 milliards d euros, lève 6,5 milliards d euros de capitaux et étend son programme de dette à 7,9 milliards d euros

Plus en détail

Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France!

Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France! Communiqué de presse Paris, le 23 août 2012 Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France! Découvrez les résultats de l indicateur Hotel Price Radar pour le

Plus en détail

FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY INTRODUCTION. Mars 2009

FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY INTRODUCTION. Mars 2009 FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY Mars 2009 REPARTITION DES REPONDANTS EN % INTRODUCTION 4,1% 7,3% 5,7% PAR REGION 13,8% 14,6% L étude Horwath HTL Global Hotel Market Sentiment Survey a été lancée afin

Plus en détail

Point marché hôtellerie

Point marché hôtellerie Point marché hôtellerie Débat animé par Gérard EZAVIN, Président - GE CONSULT SAS, Président - Collège Hôtellerie du CDIF Mercredi 4 décembre 2013 Intervenants : Olivier CARVIN, Président GROUPE MARANATHA

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan. Conjoncture & environnement financier 2013/2014 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 30 janvier 2013 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Jean-Pascal

Plus en détail

Chaque année, le secteur du stationnement génère plus de 20 milliards de dollars de revenus bruts de stationnement. International Parking Institute

Chaque année, le secteur du stationnement génère plus de 20 milliards de dollars de revenus bruts de stationnement. International Parking Institute Chaque année, le secteur du stationnement génère plus de 20 milliards de dollars de revenus bruts de stationnement International Parking Institute Résumé En tant que grand frère du secteur du parking,

Plus en détail

L investissement hôtelier: un bon couple risque /rendement? 15 octobre 2014

L investissement hôtelier: un bon couple risque /rendement? 15 octobre 2014 L investissement hôtelier: un bon couple risque /rendement? 15 octobre 2014 1. Présentation de Turenne Hôtellerie 2. Un constat: l essor de l investissement hôtelier en France 3. Pourquoi cet essor? Indicateurs

Plus en détail

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre

Bilan de l activité touristique de l année 2013. Résultats de janvier à décembre Bilan de l activité touristique de l année 2013 Résultats de janvier à décembre Analyse de la conjoncture économique Contexte international En 2013, l économie mondiale a enregistré une progression de

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

Le marché lyonnais est en légère hausse

Le marché lyonnais est en légère hausse Le marché de l investissement en région lyonnaise Juillet 2012 Le marché de l'investissement en région lyonnaise - Juillet 2012 Le marché lyonnais est en légère hausse Grâce à deux transactions tertiaires

Plus en détail

2. Tendances d activité à fin septembre. 3. Sensibilités et opportunités actuelles. 1. Premier semestre 1998. Chiffres clés

2. Tendances d activité à fin septembre. 3. Sensibilités et opportunités actuelles. 1. Premier semestre 1998. Chiffres clés 1. Résultats semestriels 1998 2. Tendances d activité à fin septembre 3. Sensibilités et opportunités actuelles Perspectives 1998 4. Actions stratégiques en cours 1 1. Premier semestre 1998 Chiffres clés

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Jean-Claude GINISTY Notaire à Paris Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier d entreprise

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014

Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014 C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Paris, le 14 août 2014 Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014 Restauration Collective et Support Services (+9%) : progression

Plus en détail

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS»

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» Malgré des prix plus élevés, les ventes de produits «verts» en France devraient augmenter de 105%, de 10,6 milliards d euros en 2009 à 21,7

Plus en détail

Amélioration continue de la Trésorerie qui augmente de 2 millions d euros et de la Marge Brute qui progresse de 1.7%.

Amélioration continue de la Trésorerie qui augmente de 2 millions d euros et de la Marge Brute qui progresse de 1.7%. Communiqué de Presse 29 Octobre 2008 Résultats du 3ème Trimestre 2008 : - Comptes de Résultat du 3ème trimestre 2008 - Informations spécifiques - Comptes de Résultat cumulé au 30 Septembre 2008 - Prévisions

Plus en détail

Croissance organique : 2,4 %

Croissance organique : 2,4 % Communiqué de Presse Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2015 : 872,0 M Croissance organique : 2,4 % Paris, 28 avril 2015 Sopra Steria Group annonce un chiffre d affaires de 872,0 M au 1 er trimestre

Plus en détail

Les chambres d hôtels les plus rentables situées à Genève et Zurich

Les chambres d hôtels les plus rentables situées à Genève et Zurich Communiqué de presse Étude «Room to grow : European cities hotel forecast for 2014 and 2015» Les chambres d hôtels les plus rentables situées à Genève et Zurich En 2014, Dublin est la ville affichant les

Plus en détail

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros Communiqué de presse Paris, le 19 janvier 2010 Chiffre d affaires 2009 : -7,9% en données comparables Dans un environnement économique encore sévèrement touché par la crise, Chiffre d affaires des Services

Plus en détail

Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014

Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014 Croissance de 7,1% du chiffre d affaires des neuf premiers mois de l exercice 2013-2014 Restauration Collective et Support Services (+ 9%) : progression du chiffre d affaires grâce à la croissance organique

Plus en détail

Un investissement dans 3 hôtels minimum en France. Des investissements principalement majoritaires

Un investissement dans 3 hôtels minimum en France. Des investissements principalement majoritaires M a n d a t d e g e s t i o n Mandat hôtelier ISF 05 LE MANDAT HÔTELIER 05, UNE CLASSE D ACTIFS ORIGINALE Un investissement dans 3 hôtels minimum en France Turenne Capital choisit d investir dans des PME

Plus en détail

Partenariat pour le développement d un réseau européen de résidences urbaines

Partenariat pour le développement d un réseau européen de résidences urbaines Partenariat pour le développement d un réseau européen de résidences urbaines 1 Contexte Description du partenariat Motivations stratégiques Modalités du partenariat Positionnement produit Plan de développement

Plus en détail

Les séjours touristiques dans les villes wallonnes Liège, Namur, Mons, Tournai, Charleroi 2004-2012

Les séjours touristiques dans les villes wallonnes Liège, Namur, Mons, Tournai, Charleroi 2004-2012 Les séjours touristiques dans les villes wallonnes,,,, 24-212 Marchés : Belgique, Pays-Bas, France, Royaume-Uni, Allemagne Italie, Espagne OPT - Pascale Beroujon OPT - J.Jeanmart Direction Marchés, Perspectives

Plus en détail

Sopra Group Objectifs 2007 atteints

Sopra Group Objectifs 2007 atteints Communiqué de Presse Paris, le 14 février 2008 Sopra Group Objectifs atteints Chiffre d affaires : 1 milliard d euros Croissance totale : + 11,6% Croissance organique : +9,4% Marge opérationnelle courante

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

SECTORIELLES ANNUELLES

SECTORIELLES ANNUELLES ETUDES SECTORIELLES ANNUELLES Une collection d analyses exclusives & des indicateurs macro-économiques pertinents pour accompagner votre compréhension des marchés touristiques. EUROPEAN HOSPITALITY REPORT

Plus en détail

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni ICC 110 5 28 février 2013 Original: français F Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni Les échanges mondiaux du café soluble Contexte Conformément aux objectifs de

Plus en détail

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4(

Arrivées hôtelières : 22,4 millions (-1,4( Selon MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels du grand Paris à la fin du mois de janvier était de 65,4 %, soit un léger recul de 1,1 pt par rapport à. Le prix moyen est resté stable à 125,4 tandis

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Paris, 31 juillet 2014 - Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Porté par deux transactions d importance majeure en centres commerciaux, le marché de l immobilier

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Journée Valaisanne du Tourisme

Journée Valaisanne du Tourisme Journée Valaisanne du Tourisme Défis, Tendances et Innovations en matière d hébergement touristique Martigny - 5 Octobre 2015 Pierre Olivier TOUMIEUX - CEO Groupe LAGRANGE SOMMAIRE 2 1. Le Groupe LAGRANGE

Plus en détail

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE 1 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE Janvier 28 LE MARCHE 1. L Europe, 1 er marché mondial PIB 27 (estimation - en milliards de Dollars) 18 16 14 12 1 14 69,8 16 574,4 13 794,2 13 194,7 GDP 26 GDP 27 8 6 4 4

Plus en détail

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage 2014/2015 : Rétrospective et perspectives Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage Rétrospective 2014 L annonce, l année dernière, par la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

zanox Mobile Performance Barometer 2015 :

zanox Mobile Performance Barometer 2015 : zanox Mobile Performance Barometer 2015 : Les transactions réalisées à partir des terminaux mobiles (Smartphones & tablettes) ont atteint un nouveau record en Q4 2014 avec une progression de 128% de septembre

Plus en détail

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Analyse thématique Belfius Research Février 2016 Introduction Les taux sont à un niveau historiquement bas. Pour un crédit à 10 ans, l

Plus en détail

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie BANQUE ET ASSURANCES Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie données au 30/06/2011 La garantie d un groupe solide BNP Paribas Cardif BNP Paribas Cardif conçoit et commercialise une large gamme de produits

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles Chiffre d affaires 3M 2014 Le Patio, Le Patio, Lyon Lyon - - Villeurbanne CB 21, La Défense Un bon début d année 6 mai 2014 Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité 7 000 m² loués à La Défense

Plus en détail

Projet de création d hôtel Zone Industrielle de l Omois (Château- Thierry) Mai 2008

Projet de création d hôtel Zone Industrielle de l Omois (Château- Thierry) Mai 2008 Projet de création d hôtel Zone Industrielle de l Omois (Château- Thierry) Mai 2008 Sommaire 1. Contexte géographique et économique 2. Marché hôtelier de l Aisne 3. Analyse du site 4. Hypothèses de développement

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Rapport annuel "L'industrie Hôtelière Française" de KPMG Entreprises-Stratégies Management / Tourisme-Hôtellerie-Loisirs

Rapport annuel L'industrie Hôtelière Française de KPMG Entreprises-Stratégies Management / Tourisme-Hôtellerie-Loisirs Levallois Perret, le 18 octobre 2005 Rapport annuel "L'industrie Hôtelière Française" de KPMG Entreprises-Stratégies Management / Tourisme-Hôtellerie-Loisirs Amorce de reprise de l activité hôtelière en

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

AXA Selectiv Immo Performance 2013. 10 janvier 2014. Pôle Epargne

AXA Selectiv Immo Performance 2013. 10 janvier 2014. Pôle Epargne AXA Selectiv Immo Performance 2013 10 janvier 2014 Pôle Epargne Performance d AXA Selectiv Immo La performance d AXA Selectiv Immo à fin décembre 2013 est de 4,17% dividende réinvesti ce qui porte la performance

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2008

RESULTATS ANNUELS 2008 RESULTATS ANNUELS 11 février 2009 CHIFFRE D AFFAIRES DE 1 420,9 MILLIONS D EUROS EN PROGRESSION DE +2,4 % A TAUX DE CHANGE CONSTANTS MARGE D EXPLOITATION NORMALISEE DE 15,1 % GENERATION DE TRESORERIE EN

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Communiqué de presse 4 mai 2012 Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Entre le 1 er avril 2011 et le 31 mars 2012, Alstom a enregistré

Plus en détail

Le secteur: Marché utile. Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises

Le secteur: Marché utile. Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises Le secteur: Marché utile Fabrice HILLAIREAU DGE Direction Générale des Entreprises Statistiques du tourisme : le suivi de la demande intérieure (SDT) L offre : suivi du parc et de la fréquentation des

Plus en détail

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Conférence de Presse Jeudi 18 octobre 2012 Un PIB supérieur à 1 milliard d euros Tourisme, réel levier économique pour le département de Vaucluse

Plus en détail

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014 EDITION 2014 Performances hôtelières 2014/2015 PRÉVISIONS 50, rue Dombasle 75015 Paris T. : +33 (0)1 56 56 87 87 F. : +33 (0)1 56 56 87 88 hcs@mkg-hospitality.com www.mkg-hospitality.com SOMMAIRE 1. Caractéristiques

Plus en détail

Editorial. Cette stratégie répond à deux exigences : une valeur forte perçue par le client et des retours sur investissement élevés.

Editorial. Cette stratégie répond à deux exigences : une valeur forte perçue par le client et des retours sur investissement élevés. Editorial Propriétaire depuis plus de 15 ans de chaînes hôtelières et de restauration, Le Groupe de l Hôtellerie investit et développe des projets dans ces secteurs clés de l économie française. C est

Plus en détail

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012.

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012. Résultats Semestriels 2012 Résultats Semestriels 2012 Une stratégie en marche 26 juillet 2012 Un 1 er semestre très actif 26 juillet 2012 1 Stratégie et réalisations 2- Performances opérationnelles 3-

Plus en détail

Alcatel-Lucent publie ses résultats du premier trimestre 2008

Alcatel-Lucent publie ses résultats du premier trimestre 2008 Alcatel-Lucent publie ses résultats du premier trimestre 2008 A propos d'alcatel-lucent Espace Presse Communiqués de presse Faits marquants du trimestre Les revenus, à 3,864 milliards d euros, sont en

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

Baromètre des chaînes

Baromètre des chaînes Baromètre des chaînes hôtelières françaises Résultats 2012 KPMG Real Estate & Hotels KPMG Real Estate & Hotels Une équipe de spécialistes pluridisciplinaires dédiée au secteur du Tourisme, de l Hôtellerie,

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan 2013 Conjoncture, environnement et enjeux 2014 2015 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 29 janvier 2014 FNAIM ENTREPRISES : 15 CABINETS À VOTRE SERVICE 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ

Plus en détail

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants

Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Données de performance amleague Euro Equities Année en cours Période du 31 Décembre 2013 au 30 septembre 2014 Un nouveau standard pour mesurer la performance des gérants Un univers de compétition équitable

Plus en détail

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Arrivées hôtelières à Paris et dans le (Données Insee) ARRIVÉES HÔTELIÈRES À PARIS ET DANS LE GRAND PARIS (DONNÉES INSEE) Arrivées hôtelières août 2015 - Paris

Plus en détail

Résultats annuels 2010

Résultats annuels 2010 Résultats annuels 2010 Une année charnière marquée par le succès de l offre bancaire * Plus value de dilution et dépréciation de goodwill 2009 / 2010 Croissance du produit net bancaire (PNB) : +2,0 % à

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2006 Direction de la Balance des paiements Service des Opérations internationales des banques et des administrations

Plus en détail

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 ACTUALITE ECONOMIQUE L activité mondiale devrait poursuivre son affermissement. L impulsion est donnée par les pays avancés, bien que leurs redressements restent inégaux.

Plus en détail

S E R F I. L achat vente maîtrisé. La sécurité & la performance. Le conseil avant Le service après. P at rimoine

S E R F I. L achat vente maîtrisé. La sécurité & la performance. Le conseil avant Le service après. P at rimoine S E R F I P at rimoine Le conseil avant Le service après. L achat vente maîtrisé La sécurité & la performance Une nouvelle opportunité que vous connaitrez en fin de présentation Dans le cadre d une approche

Plus en détail

Eclairage sur les PME et ETI

Eclairage sur les PME et ETI Avril 14 Eclairage sur les PME et ETI Un certain nombre d éléments semblent aujourd hui favorables aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI). L amélioration

Plus en détail

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010

UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 UN FONDS GÉNÉRAL QUI SERA MUTUALISÉ AVEC CELUI DE CARDIF ASSURANCE VIE EN 2011 DONNÉES AU 31 DÉCEMBRE 2010 La garantie d un groupe solide Antin Epargne Pension Compagnie d assurance vie créée en 2001,

Plus en détail

Prix moyen des hôtels à Paris : 216,2 (+2,1 %) Taux d occupation à Paris: 89,0 % (-1,7 pt)

Prix moyen des hôtels à Paris : 216,2 (+2,1 %) Taux d occupation à Paris: 89,0 % (-1,7 pt) Les frontières touristiques ne sont pas toujours celles de l administration. Afin de restituer une vision plus pertinente des tendances du tourisme dans la capitale et d anticiper la création de la Métropole

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

Eutelsat Communications

Eutelsat Communications Eutelsat Communications Réunion Actionnaires à Aix les Bains Le 17 juin 2013 Lisa Finas Relations Investisseurs Agenda Eutelsat et le monde du satellite L activité du Groupe Eutelsat Une performance financière

Plus en détail

Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France" Conférence de presse Paris, 22 mars 2012!

Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France Conférence de presse Paris, 22 mars 2012! Les gagnants et les perdants du pouvoir d achat immobilier en France" Conférence de presse Paris, 22 mars 2012! Deux expertises, deux éclairages" Les taux du crédit immobilier! Les prix de l immobilier!

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 10 bis du 22 décembre 2008 C2008-101 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 13 octobre

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France

Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France Les nouveaux enjeux et défis du marché immobilier Chaire Ivanhoé Cambridge ESG UQÀM Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France 1

Plus en détail

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS

ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS ÉPARGNE BOURSIÈRE PEA-PME OFFREZ DE NOUVELLES OPPORTUNITÉS À VOS INVESTISSEMENTS À la Banque Privée du Crédit Agricole, nous accompagnons nos clients pour valoriser leur patrimoine et donner du sens à

Plus en détail

Communiqué de Presse - 10 septembre 2009

Communiqué de Presse - 10 septembre 2009 Communiqué de Presse - 10 septembre 2009 L inauguration prochaine du nouveau Palais des Congrès (Square) repose la question de la diminution indispensable de la TVA dans l Horeca, particulièrement pour

Plus en détail

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été Bilan de l activité touristique 2015 Résultats du 1 er semestre et de l été Analyse de la conjoncture économique Contexte international En raison d un ralentissement de l activité au cours du 1 er trimestre

Plus en détail

Chiffre d affaires du premier trimestre 2009 : -5,8% en données comparables

Chiffre d affaires du premier trimestre 2009 : -5,8% en données comparables Communiqué de presse Information trimestrielle Paris, le 16 avril 2009 Chiffre d affaires du premier trimestre 2009 : -5,8% en données comparables Dans un contexte de crise économique sans précédent, Bonne

Plus en détail

RESULTATS DE LAFARGEHOLCIM SUR LES NEUF PREMIERS MOIS DE 2015 ET OBJECTIFS 2018

RESULTATS DE LAFARGEHOLCIM SUR LES NEUF PREMIERS MOIS DE 2015 ET OBJECTIFS 2018 Zurich, 25 novembre RESULTATS DE LAFARGEHOLCIM SUR LES NEUF PREMIERS MOIS DE ET OBJECTIFS 208 Un plan stratégique et des objectifs à moyen terme, en particulier une génération de cash-flow libre d'au moins

Plus en détail

Communiqué de Presse Bruxelles, le 31 mars 2008

Communiqué de Presse Bruxelles, le 31 mars 2008 Communiqué de Presse Bruxelles, le 31 mars 2008 Rentabiliweb triple son Résultat net qui atteint 5.1M en pro forma Objectifs 2007 de rentabilité largement dépassés EBITDA 2007 pro forma : + 238.4% à 8.4M

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec,

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail