La rue au Moyen-Age :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La rue au Moyen-Age :"

Transcription

1 La rue au Moyen-Age : Au Moyen Age, les villes médiévales sont construites sans ordre et sans plans. Ce sont des rues étroites et très sombres, sans trottoirs, boueuses, avec des animaux en liberté. Certaines rues sont pavées. Il n y a pas l eau courante, il faut se la faire livrer. On s éclaire à la lanterne et à la bougie. Dans les rues, il n y a pas d éclairage. Les modestes dimensions des rues (5 m de largeur maximale) sont encore réduites par le ruisseau central dans lequel on jette les détritus. Devant leur porte, les enfants jouent à la toupie, à la marelle,... Les rues au Moyen Age, sont encombrées par l avancée des auvents, l encorbellement des maisons, les enseignes pendantes et par tout ce que les citadins y entreposent. Les encombrements sont très fréquents. Les magasins sont ouverts sur la rue, mais faute de place, les artisans exposent leurs produits sur la chaussée. Les jours de marché, les rues s emplissent de colporteurs, artisans itinérants,... Dans la rue, on trouve quantité de petits traiteurs ou marchands ambulants qui proposent aux passants poêlons de tripes, pâtés de viandes, écrevisses, tortues, saucisses, gaufres ou petits gâteaux. Car à l époque, tout le monde ne dispose pas d une cuisine ; les foyers les plus modestes n en sont pas équipés. Et la ville du Moyen Age est peuplée de voyageurs, d étudiants, et de pèlerins qui logent chez l aubergiste. Chez lui, ils peuvent par exemple se restaurer d une carbonée, lamelle de lard sur une tranche de pain. Les plus pressés s arrêtent chez le boulanger pour acheter pain et vin sur le pouce. De nuit, la rue est le royaume des professionnels du crime.

2 L habitat en Europe Les maisons ordinaires, aux murs à colombages, sont assez étroites, avec une ou deux fenêtres par étages, serrées les unes contre les autres. Constituées d un rez-de-chaussée de pierre et de trois ou quatre étages de bois et de torchis, elles sont desservies par un escalier à vis. La couverture du toit est faite de chaume ou de lattes de bois. Il y a de gros risques d incendies, d autant plus que les maisons sont en bois. Les habitants doivent éteindre les lumières lorsque sonne le couvre-feu. Les maisons bourgeoises sont peu à peu construites en pierre, suite à l évolution des engins de construction et de levage. Seules les demeures de nobles et de bourgeois possèdent une cuisine et une cheminée. L habitat en Orient

3 La ville médiévale La ville médiévale a été un lieu de commerce, d échange monétaire, un centre artisanal, où se sont croisés des gens de toutes les classes sociales, dans de petites rues entourées de murs. La ville au Moyen Age est très animée, autour d une église ou autour d une place, d un château, où les habitants se réunissent. Les villes au Moyen Age se sont développées dans un lieu dit favorable, au point de vue de la circulation, auprès d un port, auprès d une rivière ou d un fl euve navigable, auprès d une Abbaye, qui attiraient les marchands, les artisans, les voyageurs. Dans les villes médiévales, les vendeurs en profi tent pour vendre des produits venus de pays lointains, ou qu ils ont acheté dans les foires, les propriétaires des campagnes viennent y vendre des céréales, du vin, des légumes, etc. Dans les villes les boutiques et les ateliers sont situés au bas des maisons qui sont ouvertes sur la rue, les ouvriers travaillent devant les passants, les travailleurs d un même métier sont rassemblés dans la même rue, comme les tailleurs, les barbiers, les bouchers, les tonneliers, les fourreurs, les tisserands, etc... La rue porte le nom de l activité pratiquée. Les villes médiévales, attirent aussi de nombreux brigands, des mendiants, des vagabonds, des pauvres. Les tavernes y sont très nombreuses et très fréquentées. Il n y avait aucune police. Les fêtes : Les grandes fêtes se préparent plusieurs jours à l avance. Il faut nettoyer les rues, dresser des estrades, décorer les murs des maisons, ériger des arcs de triomphe, aménager des fontaines de vins, liqueurs et lait. La veille des festivités, les riverains font un grand feu de joie autour duquel ils dansent la farandole. Les jours de fête les rues deviennent multicolores et bruyantes.

4 Les épidémies Le Moyen Âge est traversé par de nombreuses épidémies. La Peste de Justinien ravagea l Empire romain d Orient au VIe siècle et fut sûrement à l origine du défi cit démographique du Haut Moyen Âge en Europe. La lèpre y sévit aussi de façon chronique depuis l Antiquité. D autres épidémies plus ou moins virulentes et localisées mais souvent mal identifi ées se déclenchèrent sporadiquement. Hormis peut-être le mal des ardents qui est dû à une intoxication alimentaire, la plupart de ces épidémies coïncident avec les disettes ou les famines qui affaiblissent les organismes. La peste noire est une pandémie de peste bubonique qui a affecté toute l Europe entre 1347 et Ce n est ni la première ni la dernière épidémie de ce type, mais c est la seule à porter ce nom. On estime que la peste noire a provoqué la mort d un quart à un tiers de la population européenne, soit autour de 25 millions de victimes, et probablement le même nombre en Asie, soit globalement environ 50 millions. La peste noire eut des conséquences durables sur la civilisation européenne, d autant qu après cette première vague, la maladie refi t ensuite régulièrement son apparition dans les différents pays touchés (par exemple entre 1353 et 1355 en France, entre 1360 et 1369 en Angleterre, etc.)

5 La médecine du XIVe siècle est bien impuissante face à la peste qui se répand, les médecins débordés ne savent que faire devant cette maladie qui les atteint autant que leurs patients. Néanmoins, quelques conseils, vains, sont donnés : * brûler des troncs de choux et des pelures de coing * allumer des feux de bois odoriférants dans les chaumières * faire bouillir l eau et rôtir les viandes * prendre des bains chauds * pratiquer l abstinence sexuelle * pratiquer de nombreuses saignées * administrer des émétiques et des laxatifs, l effet obtenu étant l affaiblissement des malades qui meurent plus rapidement * organiser des processions religieuses solennelles pour éloigner les démons Médecin affublé de son masque caractéristique de l époque de la peste. Le long bec renfermait des épices pour atténuer l odeur des cadavres

6 Les métiers : Apothicaire : Les apothicaires et apothicairesses préparaient et vendaient les drogues et médicaments pour les malades. De nombreuses préparations pharamaceutiques étaient réalisées dans la boutique : décoctions, sirops, poudres, thériaques. Seuls les apothicaires vendaient du sucre et ils appartenaient à la corporation des épiciers. Les boutiques pharmaceutiques demeuraient ouvertes dans toute la largeur de l ogive qui encadrait leur devanture. Un ou plusieurs réchauds posés sur le sol opéraient la coction des préparations offi cinales, tandis que les substances se réduisaient en poudre ou subissaient les mélanges prescrits dans d énormes mortiers de fonte placés aux angles extérieurs de l offi cine. Les drogues se trouvaient comme aujourd hui sur des planches étagées ; mais au lieu de bocaux en cristal, de vases en fi nes porcelaines, c étaient des espèces d amphores en terre cuite et de petites caisses en bois blanc La formation de l apothicaire était, dans ses débuts, exclusivement pratique, consistant en un long apprentissage des tours de mains nécessaires pour réussir les préparations. Les maîtres apothicaires se chargeaient, dans leur apothicairerie, de l instruction des candidats à la maîtrise. L apprenti devait avoir des notions de latin et de grammaire afi n de lire les formulaires et les ordonnances des médecins. Après dix ans d apprentissage et de compagnonnage, l élève pouvait accéder à la maîtrise à la suite d épreuves multiples dont la confection d un chef d œuvre. Mais durant tout le Moyen Age, à côté de ces respectables apothicaires, il y en eut d autres qui faisaient un commerce plus que suspect, qui tenaient à la fois de l alchimiste et du sorcier, et qui eussent mérité, sans nulle exagération, le nom d empoisonneurs. Aubergiste : L aubergiste est aussi appelé Albergeur. C est aussi un cuisinier. Il loue quelques chambres au gens de passage, et leur prépare un repas. Pour les puissants, quelques quartiers de viande grossièrement suspendus à de gigantesques landiers, de plantureuses rôties, des coupes pleines de clairet. Pour les bourgeois, les artisans, les gens d œuvre, un repas plus frugal composé de laitage et d œufs, rarement de viande, souvent pris en plein air. Les gens du Moyen Age les mangent avec leurs doigts.

7 Boulanger : Le boulanger, appelé aussi Bolengier ou Panetier, cuisait du pain dans un four à bois. Son four était fait en briques. Il cuisait du pain blanc, du pain bis et du pain mêlé d orge. Pour passer maître et avoir le droit d exercer sa profession, le boulanger devait faire un apprentissage de quatre années, acheter du roi, ou du grand panetier son intermédiaire, la maîtrise, et se prêter, pour sa réception, à certaines formalités de la corporation. Le droit de visite de cette dernière était établi, et le pain d un poids insuffisant était saisi et confi squé au profi t des pauvres ; tout délit était jugé par le maître de la communauté ; les appels étaient portés devant le grand panetier, qui jugeait en dernier ressort. La pénalité était fort simple : toute faute était punie d une amende de six deniers. Certaines femmes, commerçantes ambulantes, vendaient «chauldes oublées renforcies, galetes chaudes, eschauldez», au hasard des coins de rue. Chevalier : Défi nition : Nobles et guerriers admis dans l ordre de la chevalerie par l adoubement et disposant d un fi ef ou d une tenure. Ce titre est souvent porté par les cadets d une grande maison. L adoubement est la cérémonie spéciale du Moyen Âge par laquelle le fi ls d un seigneur était fait chevalier vers l âge de 16 ans. C était au cours de l adoubement que le nouveau chevalier recevait son épée des mains du seigneur puis qu il prenait possession de ses armes. Conteur : La ville accueille fréquemment des bateleurs qui rompent la monotonie quotidienne. Ils sont à la fois diseurs de bonne aventure, montreurs de bêtes étranges, conteurs, musiciens... Mais le jongleur reste le plus populaire. Un jongleur est acteur, musicien, danseur, conteur, mime et poète.

8 Drapier : Un drapier est une personne dont l activité est de fabriquer des draps et de les vendre. Au Moyen Âge, cette profession était exercée entre autres par de riches bourgeois. Entre l arrivée de la laine brute et la présentation d un drap prêt pour la vente, des opérations mécaniques, manuelles et chimiques sont nécessaires : le triage de la laine, le battage, le dégraissage, le peignage ou le cardage, le fi lage et le dévidage. Vient ensuite le tissage sur des métiers sans cesse perfectionnés. Les dernières opérations sont le foulage, la teinture et les ultimes apprêts du drap. Ces dernières activités très polluantes sont rejetées loin du centre-ville, près des cours d eau. Maçon : Au Moyen Age, la même corporation comprenait les maçons, les tailleurs de pierre, les plâtriers et les morteliers ; les uns et les autres étaient sous la surveillance du maître maçon qui dirigeait la construction du roi. Le terme de maçon désignait fréquemment l architecte, et le tailleur de pierre était souvent un sculpteur, parfois aussi un entrepreneur. Menuisier: Au Moyen Âge il n y a qu un seul métier, celui de Charpentier. Ce titre est revendiqué par un grand nombre d artisans travaillant le bois. Ils fabriquent des meubles et ouvrages divers en bois, dont les charpentes, servant à l agencement et la décoration des bâtiments. Dès le XI ème siècle, les Charpentiers se groupent en corporation afi n de défendre leurs privilèges communs. Le terme menuisier est surtout appliqué aux corporations travaillant les métaux : serruriers, potiers d étain, horlogers.

9 Messager : Les messagers des différents palais étaient chargés de porter des messages le plus rapidement possible. A pied ou à cheval, ils parcouraient les routes. Les messages écrits existant peu, ils devaient être dignes de confi ance. Noble : La noblesse est un petit groupe dominant issu du monde Gallo-Romain, dont les membres, de génération en génération, partagent le pouvoir avec les rois. Ils apportaient aux rois leur soutien et en attendaient des récompenses matérielles et symboliques, ainsi que l octroi de diverses responsabilités. Les membres de ce milieu, riches de leurs trésors et de leurs terre, s appuyaient sur de nombreux fi dèles. Au XIIème siècle, deux noblesses, qui partagent les mêmes valeurs, sont : la noblesse de barons, châtelains, hauts justiciers d une part, et d autre part la noblesse de chevalerie. Pèlerin : Pour le pèlerin ordinaire du Moyen Age, se rendre à Compostelle, c est affronter tout au long du chemin un espace rural aux aspects géographiques certes très variés, mais aux mœurs et usages généralement proches des siens. Le chemin de Santiago, qui conduisait au Nord-Est de l Espagne, où reposaient les restes de Jacques le Majeur, devient la route la plus fréquentée d Europe. Les pèlerins voyagent habituellement à pied et par groupes peu nombreux.

10 Maçon, Architecte et Bâtisseur : Au Moyen Age, la même corporation comprenait les maçons, les tailleurs de pierre, les plâtriers et les morteliers ; les uns et les autres étaient sous la surveillance du maître maçon qui dirigeait la construction du roi. Le terme de maçon désignait fréquemment l architecte, et le tailleur de pierre était souvent un sculpteur, parfois aussi un entrepreneur. Ce n est que vers la fi n du Moyen-Age que les architectes commencent à dessiner des plans avant la construction d un bâtiment. Le mot maçon désigne un grand nombre de travailleurs différents. On compte parmi eux jusqu à vingt catégories distinctes, parmi lesquelles on remarque de préférence les limonsinans, qui construisent les murs en moellons ou en meulières, les briqueteurs, qui font les cheminées,... Les maçons proprement dits ne travaillent que le plâtre, les uns ne font que les moulures, les autres préparent les plafonds, etc. De même chez les tailleurs de pierre, chacun a sa spécialité. Cuisinier La notion de restaurant est récente : autrefois, on ne mangeait en dehors de chez soi que pour des raisons de voyage : les restaurants étaient alors couplés à une auberge, qui proposait des lits pour la nuit. Ils proposaient quelques quartiers de viande grossièrement coupés, rôtis, des laitages, oeufs,... Chez les nobles, le cuisinier était moins un cuisinier, au sens propre du mot, qu une sorte de maître d hôtel, de majordome, ayant la surveillance des valets d écurie ou de maison, et tenant la main à ce que tout marchât bien. Dans la bourgeoisie, un valet cumulait toutes les fonctions, chambrier, cuisinier, palefrenier. Le 14ème siècle voit naître l art de la cuisine et des cuisiniers. On dîne environ sur les neuf heures du matin, et l on soupe le soir à cinq heures, dans la plupart des familles nobles ou bourgeoises. Dès cette époque, on peut affi rmer que le cuisinier n est plus le manouvrier employé à la rotation des broches, ou au maniement du balai. Le queux est devenu alors un artiste au sens culinaire du mot : il invente, il crée, il diversifi e. Autour de la table couverte d une nappe blanche «plissée comme rivière ondoyante qu un petit vent frais soulève, ne s assoient plus de grossiers festoyeurs, de vulgaires gloutons, contents de tout et ne s inquiétant guère que de la quantité des mangeailles.» Les plats deviennent de plus en plus recherchés et compliqués.

La Grand Place de Bruxelles.

La Grand Place de Bruxelles. Origine du nom. La Grand Place de Bruxelles. A l'origine, la Grand Place était le lieu d'un grand marché. Grote Markt, en néerlandais, se traduit par "Grand Marché". On peut constater cela par les noms

Plus en détail

Du collège Alésia de. Venarey-Les Laumes. (Côte d'or) découvre les commerces de proximité. Venarey-Les Laumes

Du collège Alésia de. Venarey-Les Laumes. (Côte d'or) découvre les commerces de proximité. Venarey-Les Laumes Du collège Alésia de Venarey-Les Laumes (Côte d'or) découvre les commerces de proximité Venarey-Les Laumes Chez Sophie, la photographe En deux années, elle a réussi à monter sa propre entreprise. Elle

Plus en détail

Typologie des maisons traditionnelles

Typologie des maisons traditionnelles Typologie des maisons traditionnelles Histoire de la maison «paysanne» traditionnelle D e tout temps l homme a cherché à s abriter. A la préhistoire il vivait dans des grottes ou des abris naturels. Peu

Plus en détail

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Espace Education Art et Culture, 19, rue du Cambout, 57000 METZ, P.W. 2011 03 87 36 01 88 www.espace-eac.fr contact@espace-eac.fr LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Inaugurée en 1908, œuvre de l architecte

Plus en détail

Les métiers de la ville 1. Joffrey 5 3 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE, ANNÉE 2009-2010 LES MÉTIERS DE LA VILLE AU MOYEN-ÂGE

Les métiers de la ville 1. Joffrey 5 3 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE, ANNÉE 2009-2010 LES MÉTIERS DE LA VILLE AU MOYEN-ÂGE Les métiers de la ville 1 Joffrey 5 3 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE, ANNÉE 2009-2010 LES MÉTIERS DE LA VILLE AU MOYEN-ÂGE Les métiers de la ville 2 SOMMAIRE INTRODUCTION P.3 - PREMIÈRE PARTIE : LES MÉTIERS P.4 DEUXIÈME

Plus en détail

1- Hôpital des Sœurs grises. 2- Église Notre-Dame

1- Hôpital des Sœurs grises. 2- Église Notre-Dame 1- Hôpital des Sœurs grises Plusieurs classes de personnes viennent en mes murs. Qu elles soient riches ou pauvres elles ont, pour la majorité, un point en commun. Elles viennent se faire soigner par des

Plus en détail

Le palais des papes. Avignon

Le palais des papes. Avignon Le palais des papes Avignon Le mardi 21 janvier, nous sommes allés visiter le Palais des papes. Nous avons pris le bus. Nous avions nos manteaux car il faisait très froid. Chez nous c est l hiver. Il y

Plus en détail

S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves

S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves C est Pas Sorcier Aux origines de Paris S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves Le bassin parisien Les Hommes se sont installés

Plus en détail

Ritterhude 1. Photo : Léa

Ritterhude 1. Photo : Léa Ritterhude 1 Durant le voyage en Allemagne qui s est passé du 04 au 11 décembre 2014, nous avons entre autre, visité 4 villes, Ritterhude, ville, où nous avons été hébergés chez nos correspondants, Brême,

Plus en détail

Janvier 2012. Formation de couture dans un village karen

Janvier 2012. Formation de couture dans un village karen Janvier 2012 Formation de couture dans un village karen SOMMAIRE Sommaire I II LES KARENS TERRES KARENS III UNE FORMATION DE COUTURE A. CONSTAT B. SOLUTION IV BUDGET ET PLAN DE FINANCEMENT 2 I. LES KARENS

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

Versailles : arme du pouvoir (1)

Versailles : arme du pouvoir (1) Versailles : arme du pouvoir (1) 1 2 Versailles en 1668. La galerie des glaces. 3 4 Le pavillon de chasse de Louis XIII dessiné par J.C Le Guillou. Edition Deux Coqs d or. La chambre du roi 5 Le réseau

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 1 bis du 25 janvier 2008 C2007-132 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 15 novembre

Plus en détail

Les métiers ambulants

Les métiers ambulants Les métiers ambulants COMMENÇONS PAR DONNER LE CADRE du commerce non sédentaire avec un rapide rappel des définitions et des contours des activités évoquées dans cet ouvrage, afin que vous puissiez vous

Plus en détail

La ville au Moyen Age

La ville au Moyen Age La ville au Moyen Age Histoire et Français Maeva Mélanie Année 2009/2010 SOMMAIRE - Introduction. - 1 ère partie : Localisation et population - 2 ème partie : Les constructions - 3 ème partie : La vie

Plus en détail

Histoire du petit déjeuner

Histoire du petit déjeuner Histoire du petit déjeuner Nos aïeux ne se nourrissaient pas comme nous. Le petit déjeuner du Moyen Age n est pas celui de l Ancien Régime, ni celui du début de l ère industrielle Et pourtant on s aperçoit

Plus en détail

«Menuiserie Charpente»

«Menuiserie Charpente» «Menuiserie Charpente» Présentation sommaire Identification : Entreprise de charpente, menuiserie, escalier et spécialisée dans la restauration du bâti ancien. Egalement ouverts à la création contemporaine.

Plus en détail

ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE

ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE Enseignement intégré des humanités Octobre 2012 Épreuve n 2 Compréhension et expression écrites Les Mille et une nuits ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE Nom : Prénom : Classe de sixième :.. COMPRÉHENSION

Plus en détail

Saint-Omer. Sur les traces du Moyen Âge. Mes impressions. Villes et Pays d art et d histoire. Ecris ce que tu penses de cette visite :

Saint-Omer. Sur les traces du Moyen Âge. Mes impressions. Villes et Pays d art et d histoire. Ecris ce que tu penses de cette visite : Ce livret appartient à : Villes et Pays d art et d histoire Mes impressions Ecris ce que tu penses de cette visite : Parmi ce que tu as vu, dessine ce qui t a plu : Sur les traces du Moyen Âge Saint-Omer

Plus en détail

Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ

Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ 35 ans de savoir-faire, d authenticité, de tradition pour donner vie à vos projets Artisan Maçon reconnu par 35 années d Expérience

Plus en détail

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation publique ou associative, à l exclusion des activités

Plus en détail

Bien concevoir son projet de CUISINE

Bien concevoir son projet de CUISINE Bien concevoir son projet de CUISINE Une cuisine bien pensée... Un projet bien préparé, c est la clé de la réussite. Avant de rencontrer un conseiller LAPEYRE, faites le point sur vos besoins, vos envies

Plus en détail

Les villages, les villes

Les villages, les villes p28-29 Les villages, les villes Notre commune compte-t-elle plus ou moins de 2 000 habitants? Si elle compte plus de 2 000 habitants, c est une ville. Si elle compte moins de 2 000 habitants, c est un

Plus en détail

Le palais des ducs et des États de Bourgogne

Le palais des ducs et des États de Bourgogne Le palais des ducs et des États de Bourgogne Aux origines du palais Le palais s est développé au nord-ouest du castrum (1), la muraille édifiée au III e siècle. Il semble que le centre du pouvoir politique

Plus en détail

Cuisine médiévale. Objectifs. Matériel. Résumé Une animation autour de recettes pour découvrir l alimentation au Moyen-Age. Niveau Cycle 3 à Collège

Cuisine médiévale. Objectifs. Matériel. Résumé Une animation autour de recettes pour découvrir l alimentation au Moyen-Age. Niveau Cycle 3 à Collège CONTACTS Tél: 04 67 04 75 14 mail : pedago@agropolis.fr www.museum.agropolis.fr Résumé Une animation autour de recettes pour découvrir l alimentation au Moyen-Age. Objectifs Découvrir la cuisine et l art

Plus en détail

Pépinière artistique et urbaine

Pépinière artistique et urbaine Pépinière artistique et urbaine Appel à projets Année 2015 Mise à disposition d espaces de travail Locaux et services Accompagnement Structuration et développement Mise en réseau professionnel Réponse

Plus en détail

Bien concevoir son projet de CUISINE

Bien concevoir son projet de CUISINE Bien concevoir son projet de CUISINE De nombreux services à votre disposition Nos vendeurs-conseil vous aident dans le choix et l élaboration de votre cuisine. A l aide d un logiciel spécifique pour concevoir

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

Histoire Le Moyen-âge La société féodale

Histoire Le Moyen-âge La société féodale Histoire Le Moyen-âge Objectif(s) : - Connaître les 3 ordres de la société médiévale - Découvrir le cadre et le mode de vie des seigneurs au Moyen Age : Seigneurs / vassaux / chevaliers Histoire racontée

Plus en détail

Une journée du roi. Les secondes entrées : Il s agit des gens de qualité qui souhaitent voir le roi. Ils sont annoncés par l huissier.

Une journée du roi. Les secondes entrées : Il s agit des gens de qualité qui souhaitent voir le roi. Ils sont annoncés par l huissier. 1 Une journée du roi Vers 8 heures : Le premier valet de chambre réveille le roi en disant : «Sire, voilà l heure!» Les valets entrent et allument le feu, ils ouvrent les volets. Puis, le premier médecin

Plus en détail

Défendre Metz au Moyen Âge. l histoire d une architecture au service des hommes

Défendre Metz au Moyen Âge. l histoire d une architecture au service des hommes Défendre Metz au Moyen Âge l histoire d une architecture au service des hommes Livret pédagogique accompagnant l exposition proposée par Historia Metensis en partenariat avec les Archives municipales de

Plus en détail

Groupe Folklorique" Mon Pays "de Maisons-Alfort - 11

Groupe Folklorique Mon Pays de Maisons-Alfort - 11 L'Homme du Marché L'Homme du Marché L'Homme des Champs L'Homme des Champs - 11 Le meunier et les moulins à eau étaient toujours situés au bord d'une rivière, parce que s'était la force des eaux courantes

Plus en détail

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople

La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople La Basilique Sainte-Sophie de Constantinople Considérée comme la huitième merveille du monde, la Basilique Sainte-Sophie se trouve à Istanbul en Turquie. Elle a servi de basilique pendant 916 ans et de

Plus en détail

Jacques Cœur. Marie Desmares

Jacques Cœur. Marie Desmares Jacques Cœur Iconographie du template Pierre l ermite menant la croisade populaire / Abreviamen de las Estorias Chevalier croisé / Commanderie de Cressac Observe cet extrait vidéo : quelle est la nature

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE 2 I. INTRODUCTION 3 II. TROIS TYPES DE VILLE 3 IV. PLAN D'UNE VILLE 4. Maisons 6. Rues 7

SOMMAIRE SOMMAIRE 2 I. INTRODUCTION 3 II. TROIS TYPES DE VILLE 3 IV. PLAN D'UNE VILLE 4. Maisons 6. Rues 7 2 SOMMAIRE SOMMAIRE 2 I. INTRODUCTION 3 II. TROIS TYPES DE VILLE 3 III. DESCRIPTION D'UNE VILLE 3 IV. PLAN D'UNE VILLE 4 V. ASPECT D'UNE VILLE MEDIEVALE 6 Maisons 6 Rues 7 VI. LA SOCIETE 7 Haute bourgeoisie

Plus en détail

PLAN. I La vie de Michel-Ange. II Les nombreux métiers de Michel-Ange. III Les peintures les plus célèbres. IV Un exemple de sculpture : Moise

PLAN. I La vie de Michel-Ange. II Les nombreux métiers de Michel-Ange. III Les peintures les plus célèbres. IV Un exemple de sculpture : Moise PLAN I La vie de Michel-Ange II Les nombreux métiers de Michel-Ange III Les peintures les plus célèbres 1 La voûte de la Chapelle Sixtine 2 Le jugement dernier IV Un exemple de sculpture : Moise Questionnaire

Plus en détail

Marseille et la nuit européenne des musées Exploitation pédagogique et corrigés

Marseille et la nuit européenne des musées Exploitation pédagogique et corrigés Culture et festivités Marseille et la nuit européenne des musées Exploitation pédagogique et corrigés Introduction Nous proposons de faire découvrir Marseille à l occasion de la nuit des musées (16 mai

Plus en détail

Petit lycée, actuellement immeuble à logements et salles de classe

Petit lycée, actuellement immeuble à logements et salles de classe Petit lycée, actuellement immeuble à logements et salles de classe 8 rue Pierre-Veyrat Chambéry Dossier IA73003805 réalisé en 2014 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du

Plus en détail

IL PRINCIPE. Le Clube. 2 à 5 joueurs + 10 ans 60/90 mn

IL PRINCIPE. Le Clube. 2 à 5 joueurs + 10 ans 60/90 mn IL PRINCIPE [ Venise ] 2 à 5 joueurs + 10 ans 60/90 mn CONTENU E. Ornella 2005 Mind the move traduction Philippe Gendron 1.0 Matériel : 100 cartes Bâtiment : 20 universités (vert), 20 cathédrales (blanc),

Plus en détail

L HISTOIRE DU CHATEAU-MUSEE DE NEMOURS DATES ET PERSONNAGES CLEFS

L HISTOIRE DU CHATEAU-MUSEE DE NEMOURS DATES ET PERSONNAGES CLEFS L HISTOIRE DU CHATEAU-MUSEE DE NEMOURS DATES ET PERSONNAGES CLEFS Famille Villebéon Maison de Foix Maison de Navarre Maison de Médicis Maison d Armagnac Maison de Savoie Maison d Orléans Quelques dates

Plus en détail

Prise en charge par le conseil général (devis : Electricité)

Prise en charge par le conseil général (devis : Electricité) Charpente Panneau bois couverture quartz zinc - Isolants : Ouate de cellulose (extérieur) Laine variées (intérieur) Prévoir visuel Prise en charge : étude, fabrication et main d œuvre par l entreprise

Plus en détail

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU 2 VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS ENCADREMENT DE BAIE ALLÈGE SOUBASSEMENT BANDEAU MODÉNATURE ENSEMBLE DE DÉCORS ET MOULURES CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU QUEUE DE VACHE

Plus en détail

Petit guide touristique de l Histoire de Beauval.

Petit guide touristique de l Histoire de Beauval. Petit guide touristique de l Histoire de Beauval. Beauval est un quartier situé à l est du centre-ville de Meaux. C est une *cité. Les habitants de Beauval sont des Meldois car ils vivent à Meaux. 1 -

Plus en détail

Maison, puis hôtel de voyageurs, Hôtel-

Maison, puis hôtel de voyageurs, Hôtel- Maison, puis hôtel de voyageurs, Hôtel- Restaurant Bonjour 1 boulevard de Russie 21 rue de la Cité Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA731299 réalisé en 25 Copyrights Copyrights Auteurs Région

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Histoire de notre maison sociale

Histoire de notre maison sociale Histoire de notre maison sociale En 2008, la fondation a commencé à récolter des fonds pour acquérir ses propres locaux, après avoir passé deux ans à organiser ses activités dans les locaux prêtés, puis

Plus en détail

Ferme carrée représentative au sud-ouest de Paris LA CHAISE. Familie Barbara und Martin Friedli-Weber La Chaise 28800 Bonneval

Ferme carrée représentative au sud-ouest de Paris LA CHAISE. Familie Barbara und Martin Friedli-Weber La Chaise 28800 Bonneval Ferme carrée représentative au sud-ouest de Paris LA CHAISE Familie Barbara und Martin Friedli-Weber La Chaise 28800 Bonneval Tel : 02.37.47.36.22 / 06.30.93.97.68 E-mail : friedli-lachaise@orange.fr en

Plus en détail

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel.

Un état descriptif de 1776 nous permet de mesurer la qualité de la conservation du bâtiment conçu par Mathurin Cherpitel. L Hôtel du Châtelet L Hôtel du Châtelet Dès le 18 ème siècle, l Hôtel du Châtelet est considéré comme une des plus belles demeures de Paris par les voyageurs qui en font la description à la fin du siècle.

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

MOUDON "Av. de la Gare 7" Bâtiment industriel et administratif Parcelle n o 472 Propriété de l'etat de Vaud

MOUDON Av. de la Gare 7 Bâtiment industriel et administratif Parcelle n o 472 Propriété de l'etat de Vaud 1 ETAT DE VAUD / DEPARTEMENT DES INFRASTRUCTURES SERVICE IMMEUBLES, PATRIMOINE ET LOGISTIQUE Division Architecte cantonal Opérations immobilières JDA/nsu/Lausanne, septembre 2008 Dossier de vente MOUDON

Plus en détail

Lotissements agricoles de la rivière Rouge

Lotissements agricoles de la rivière Rouge Lotissements agricoles de la rivière Rouge Aperçu de la leçon Les élèves étudient le rôle que la rivière Rouge a joué dans le type d établissement et le système de propriété foncière adoptés par les Métis

Plus en détail

Atelier : jeu de piste cycle 2

Atelier : jeu de piste cycle 2 Atelier : jeu de piste cycle 2 Durée : environ 1 heure Atelier adapté à des enfants du cycle 2 - Partager la classe en petits groupes (5 à 6 enfants) sous la responsabilité d un accompagnateur. - Réunir

Plus en détail

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones;

101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; CHAPITRE XI : STATIONNEMENT HORS-RUE 101. CHAMP D APPLICATION ET RÈGLE GÉNÉRALE Les dispositions du présent chapitre : 1 o s appliquent à toutes les zones; 2 o s appliquent à toute nouvelle construction

Plus en détail

Les trois brigands partie1. Les trois brigands partie1

Les trois brigands partie1. Les trois brigands partie1 Les trois brigands partie1 Il était une fois trois vilains brigands, avec de grands manteaux noirs et de hauts chapeaux noirs. Le premier avait un tromblon, le deuxième un soufflet qui lançait du poivre,

Plus en détail

Le système français des classes préparatoires aux grandes

Le système français des classes préparatoires aux grandes U N S Y S T È M E U N I Q U E Le système français des classes préparatoires aux grandes écoles (dites CPGE) est unique au monde. Comme leur nom l indique, ces classes sont destinées à préparer les élèves

Plus en détail

LES 7 SECRETS DE SORCIERS

LES 7 SECRETS DE SORCIERS Auteur : Michel MAGIE & SORCIERS LES 7 SECRETS DE SORCIERS www.magie-sorciers.com et www.devenir-sorciers.fr Michel Préface Lorsque l on pratique la magie, ou encore plus lorsque l on désire pratiquer

Plus en détail

EN PAYS D YVELINES ET EN HAUTE VALLEE DE CHEVREUSE L HABITAT RURAL LEVIER DE DEVELOPPEMENT?

EN PAYS D YVELINES ET EN HAUTE VALLEE DE CHEVREUSE L HABITAT RURAL LEVIER DE DEVELOPPEMENT? EN PAYS D YVELINES ET EN HAUTE VALLEE DE CHEVREUSE L HABITAT RURAL LEVIER DE DEVELOPPEMENT? L espace: le département des Yvelines Les acteurs: le PNR de Chevreuse et Maisons Paysannes de France Les différentes

Plus en détail

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition

Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Les tendances alimentaires sous la loupe Une initiative de Coop réalisée avec le soutien technique de la Société Suisse de Nutrition Sujet «Manger rapidement et sainement» juin 2009 Coop Thiersteinerallee

Plus en détail

LE PRIEURÉ UN HÔTEL DESTINÉ À LA RÉUSSITE DE VOS RÉUNIONS

LE PRIEURÉ UN HÔTEL DESTINÉ À LA RÉUSSITE DE VOS RÉUNIONS LE PRIEURÉ UN HÔTEL DESTINÉ À LA RÉUSSITE DE VOS RÉUNIONS Réunissez-vous à Amiens Une salle adaptée à vos besoins Le confort dans la salle Les pauses, vos moments de détente Partagez autour d un repas

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche)

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Vie pratique Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Logement L université dans laquelle j ai effectué mon séjour d étude nous proposait au préalable un site sur les logements en résidence étudiante.

Plus en détail

FICHE HABITAT/HABITANT

FICHE HABITAT/HABITANT architectes sans frontières association loi de 1901 JO 1193-27.08.05 ENSA Toulouse ASF Toulouse 83, rue Aristide Maillol B.P. 10629 31106 TOULOUSE Cedex 1 toulouse@asffrance.org www.asffrance.org FICHE

Plus en détail

Bateaux de l Ill. Croisières Privatives à bord du Charles Frey

Bateaux de l Ill. Croisières Privatives à bord du Charles Frey Croisières Privatives à bord du Charles Frey Vous avez un évènement à fêter et vous cherchez une location de salle atypique alliant charme et originalité. Le Charles Frey vous offre la possibilité d organiser

Plus en détail

UN MOTEUR ÉCONOMIQUE DE PREMIER PLAN POUR LA COURONNE NORD

UN MOTEUR ÉCONOMIQUE DE PREMIER PLAN POUR LA COURONNE NORD GESTION BENOÎT DUMOULIN Dossier régional DEUX-MONTAGNES Benoît Dumoulin, président de GBD Construction UN MOTEUR ÉCONOMIQUE DE PREMIER PLAN POUR LA COURONNE NORD LAURÉATE DU PRIX LES GRANDS BÂTISSEURS

Plus en détail

Prix de vente : 450 000 Euros

Prix de vente : 450 000 Euros Visite du bien : 0720114 Localisation : Marcols-les-Eaux Ville proche : Aubenas Autoroute : A7 à 60 Km Aéroport : Lyon à 180 Km Un ancien Moulinage du 18ème Siècle aménagé pour une exploitation touristique

Plus en détail

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS

JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS JEANNE D ARC ET LA GUERRE DE CENT ANS Cycle et niveau Cycle 3, classe de CM1 Chapitre Le Moyen Age Objectifs Découvrir les conséquences de la rivalité opposant le Roi de France au plus puissant de ces

Plus en détail

Balade entre Zurich et Rapperswill lors des Swiss Cheese Awords 2014

Balade entre Zurich et Rapperswill lors des Swiss Cheese Awords 2014 ACCUEIL RECETTES SWEET TABLE DECORATION COUP DE COEUR DOSSIERS LA BOUTIQUE LES LIVRES CONTACT Balade entre Zurich et Rapperswill lors des Swiss Cheese Awords 2014 Swiss Cheese Awards est un concours qui

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

Repères techniques pour l observation des façades

Repères techniques pour l observation des façades Du logement à la maison individuelle : Quelques repères historiques Le concept de «maison individuelle» est étroitement lié aux politiques du logement en France. En dehors des hôtels particuliers ou des

Plus en détail

Maison dite Hôtel de voyageurs Notre-Dame

Maison dite Hôtel de voyageurs Notre-Dame Commune : Lieu-dit : Adresse : Titre de l œuvre : Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Marienthal Basilique (rue de la) 6 Maison dite Hôtel de voyageurs Notre-Dame Référence: IA00062025 Cartographie :

Plus en détail

Venise, une grande ville marchande

Venise, une grande ville marchande Venise, une grande ville marchande Iconographie du template Pierre l ermite menant la croisade populaire / Abreviamen de las Estorias Chevalier croisé / Commanderie de Cressac Utilise Google earth pour

Plus en détail

Synthèse de la première étude structurelle sur le marché des Arts de la Table en France

Synthèse de la première étude structurelle sur le marché des Arts de la Table en France Institut d Informations et de Conjoncture Professionnelles Synthèse de la première étude structurelle sur le marché des Arts de la Table en France Contacts presse : Samantha Guanine / Isabelle Lebaupain

Plus en détail

Les règles du jeu. contenu. préparation

Les règles du jeu. contenu. préparation Les règles du jeu but du jeu La tortue releva le défi du lièvre revanchard et la nouvelle fit le tour du pays. La grande course allait commencer et tous les participants étaient enfin parés pour cette

Plus en détail

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 DREAL Champagne- Ardenne Juin 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES Le logement en chiffres La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 En 2012, 2 191 permis ont été délivrés en Champagne-Ardenne

Plus en détail

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE Le MuséAl a ouvert ses portes au début du mois d Octobre 2013. Il permet d accueillir les élèves dans un cadre contemporain

Plus en détail

L architecture traditionnelle au Maroc. Habiter en médina. Q.Wilbaux. et A. Marou

L architecture traditionnelle au Maroc. Habiter en médina. Q.Wilbaux. et A. Marou L architecture traditionnelle au Maroc. Habiter en médina. Q.Wilbaux. et A. Marou - la construction «traditionnelle» aujourd hui au Maroc - du mur porteur à la structure poteaux-poutres-dalles - les caractéristiques

Plus en détail

Modifications du PSMV 2013. Corrections concernant le fond de plan

Modifications du PSMV 2013. Corrections concernant le fond de plan 2013 Corrections concernant le fond de plan - 2012 Correction graphique du plan, La vérification des arrêtés de protections doit être réalisée par les services de la DRAC et reporté au plan PSMV conformément

Plus en détail

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE

Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE Bâtiment PLÂTRIER- PLAQUISTE PLÂTRIER- PLAQUISTE Le plâtrier-plaquiste réalise plafonds, plafonds suspendus et cloisons. Il assure également l isolation thermique et acoustique et la protection contre

Plus en détail

Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux. Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S.

Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux. Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S. Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S. Petit rappel: qu est-ce qu un aménageur? Un aménageur est une société, publique ou privée,

Plus en détail

User Story En tant que Citoyen Je souhaite Habiter une Maison Individuelle Pour Vivre dans la Ville Idéale. User Story En tant que Citoyen

User Story En tant que Citoyen Je souhaite Habiter une Maison Individuelle Pour Vivre dans la Ville Idéale. User Story En tant que Citoyen Habiter une Maison Individuelle 01 Habiter une Maison Individuelle 02 Moins de 3 couleurs 1 étage (hauteur de 4 briques, toit non Moins de 3 couleurs 1 étage (hauteur de 6 briques, toit non Habiter une

Plus en détail

Caylus : Magna Carta - Règles d initiation. Il était une fois... But du Jeu. Préparation

Caylus : Magna Carta - Règles d initiation. Il était une fois... But du Jeu. Préparation Caylus : Magna Carta - Règles d initiation Un jeu de William Attia Illustrations d Arnaud Demaegd Design de Cyril Demaegd FAQ et forum : http://www.ystari.com Bienvenue dans la version d initiation des

Plus en détail

Doc.1 L enfance de Louis XIV. Histoire. Histoire

Doc.1 L enfance de Louis XIV. Histoire. Histoire Doc.1 L enfance de Louis XIV Lis ces textes populaires appelés «mazarinades» (datés de 1648.) Réponds ensuite aux questions par une phrase. Texte 1 : «Va-t en dans Rome étaler Les biens qu on t a laissé

Plus en détail

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

Service éducatif et culturel. Enquête à travers. www.musees-mulhouse.fr. Collèges

Service éducatif et culturel. Enquête à travers. www.musees-mulhouse.fr. Collèges Service éducatif et culturel Enquête à travers le temps www.musees-mulhouse.fr Collèges M ulhouse, une histoire particu lière Te voilà arrivé en ter re inconnue, ici tu vas remont er le temps Mulhouse,

Plus en détail

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire journée médiévale expositions animations découverte visites concerts performances histoire Château de Vincennes >>> Avenue de Paris Circuits par le Service historique de la Défense Inscription préalable

Plus en détail

Un campement médiéval est prévu sur le site du château composé de :

Un campement médiéval est prévu sur le site du château composé de : Arrivée des participants au château (lieu à définir) Accueil par un membre de l organisation et présentation du lieu et des activités proposées (Sonorisation à prévoir pour ce briefing) Un campement médiéval

Plus en détail

la Maison du Patrimoine dossier de presse

la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine sommaire

Plus en détail

Histoire de charpente

Histoire de charpente Histoire de charpente Le 15 juin 2012 la restauration de la toiture de l église de Murtin a débuté. Malgré sa hauteur honorable, la grue installée sur la place s est retrouvée bloquée par le coq dominant

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

organisme de formation Tarn et Garonne et Midi-Pyrénées www.tourdejeu.org 06 70 07 83 38

organisme de formation Tarn et Garonne et Midi-Pyrénées www.tourdejeu.org 06 70 07 83 38 ludotheque itinerante organisme de formation... de projets socio-culturels créatrice une structure itinérante Tarn et Garonne et Midi-Pyrénées www.tourdejeu.org 06 70 07 83 38 JEUX DE SOCIETE public :

Plus en détail

Villes et Pays d art et d histoire. Raconte-moi. le Centre. autour de la Grand Place. Livret-découverte

Villes et Pays d art et d histoire. Raconte-moi. le Centre. autour de la Grand Place. Livret-découverte Villes et Pays d art et d histoire Raconte-moi le Centre autour de la Grand Place Livret-découverte Bonjour! Nous te proposons un petit parcours dans le quartier Centre de Lille, d abord place Rihour puis

Plus en détail

22 octobre 2014 > 23 février 2015 VOYAGER AU MOYEN ÂGE

22 octobre 2014 > 23 février 2015 VOYAGER AU MOYEN ÂGE 22 octobre 2014 > 23 février 2015 VOYAGER AU MOYEN ÂGE parcours-jeu > Le voyage d Outre-Mer. Vue de Jérusalem. France, fin du XV e siècle. Voyager au Moyen Âge Qui voyage à l époque médiévale? Comment,

Plus en détail

Sondage restauration scolaire 2011

Sondage restauration scolaire 2011 Sondage restauration scolaire 2011 Ce sondage a été réalisé par l APEL en mars-avril 2011, sur la base d un questionnaire quasiidentique à celui de 2009, après plusieurs visites-repas de parents au restaurant,

Plus en détail

développement culturel

développement culturel développement culturel Ministère de la Culture et de la Communication, Direction de l'administration générale, Bulletin du Département des études et de la prospective, 2, rue Jean-Lantier, 7500 Paris -

Plus en détail

L ENCEINTE FORTIFIEE DE SAINT-FELIX DE SORGUES

L ENCEINTE FORTIFIEE DE SAINT-FELIX DE SORGUES L ENCEINTE FORTIFIEE DE SAINT-FELIX DE SORGUES Comme beaucoup de commune du Rouergue Méridional, Saint-Félix de Sorgues se dota d un fort au XVème siècle, venant protéger les habitations qui s étaient

Plus en détail

St Cast le Guildo, 22 2012 Montant HT : 0.45MHT

St Cast le Guildo, 22 2012 Montant HT : 0.45MHT MAISON INDIVIDUELLE St Cast le Guildo, 22 2012 Montant HT : 0.45MHT Le terrain est situé dans la ville de St Cast Le Guildo, une station balnéaire bretonne qui appartient à un ensemble classé. Il s agit

Plus en détail

Les enceintes de Paris

Les enceintes de Paris Une brève histoire de l aménagement de Paris et sa région Les enceintes de Paris L administration et l expansion de Paris sous l Ancien régime : L administration de Paris Les différentes enceintes Les

Plus en détail

Bâtiment et développement durable

Bâtiment et développement durable Bâtiment COUVREUR COUVREUR Le couvreur est le spécialiste des toits : il réalise ou répare les toitures, pose l isolation thermique sous le toit, met en place des fenêtres de toit ou des capteurs solaires,

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail