LE PARC DE FIGUEROLLES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE PARC DE FIGUEROLLES"

Transcription

1 LE PARC DE FIGUEROLLES SUR LES RIVES DE L ETANG L DE BERRE A MARTIGUES

2 LE PATRIMOINE RURAL DU SITE

3 Vue aériennea du site de Figuerolles en limite Nord de la Commune de Martigues

4 Le caractère re rural de ce territoire est attesté par l existence l de nombreux vestiges de maisons d habitation, d de bâtiments agricoles, de bergeries, d écuries, de granges.

5 Des édicules liés s aux activités s agricoles sont également présents : puits, citernes, bassins, canaux d irrigation, d poste de chasse, aires de battage des céréales, champs en terrasses retenus par des restanques.

6 Les bâtiments agricoles de Figuerolles sont en général g de style provençal traditionnel.

7 Ils remontent pour la plupart au XIXème et au XVIIIème siècle, voire au XVIIème siècle.

8 Le cadastre napoléonien onien de 1817

9 La feuille A1 du cadastre de 1817, fait état sur le site, de l existence l de 303 parcelles, essentiellement agricoles, appartenant à des habitants des trois quartiers de Martigues, à des Marseillais, ou à des Saint-Mitr Mitréens.

10 Ces propriétés, d une superficie souvent modeste, sont occupées par : des cultures oliviers, vignes, céréales, pâturages,

11 des terres incultes, des bois, des taillis, de la garrigue,

12 Répartition des parcelles Parcelles cultivées * Dont oliviers : * Dont vignes : * Dont terres labourées : * Dont pâturages : Parcelles non cultivées Parcelles bâties Surface totale du site 117 ha 64 ha 24 ha 20 ha 1 ha 38 ha 10 ha 156 ha 75 % 41 % 15 % 13% 6 % 24 % 1 % 100 %

13 des bâtiments agricoles, des aires de battage des céréales c et de petits élevages (clapiers, poulaillers, porcheries, ).

14 Les 43 propriétaires de ces parcelles ne sont pas tous des agriculteurs. Ce sont aussi des pêcheurs, des marins, des artisans (boulanger, serrurier, aubergiste, maçon, porte-faix, faix, ), des notables (notaire, officier de marine, commerçant, employé, ).

15 L ancienne propriété Deverville Elle a occupé de la fin du XIXème à la fin du XXème siècle, une grande partie du site de Figuerolles. Il s agissait s d un d domaine oùo l on pratiquait l agriculture l et la chasse.

16 Quatre entités s paysagères constitue ce domaine : 1) Le Chalet de Figuerolles, détruit à la suite de l incendie l de l él été 1982, était encadré de deux chênes verts et d un d pin d Alep d de grande valeur esthétique. tique.

17 2) La ferme, ses bâtiments de stockage et ses dépendances, s ouvrent sur une oliveraie centenaire.

18 3) La prairie constitue une large étendue inondable.

19 4) La chênaie, paysage marqué par un château d eau, d destiné à l alimentation en eau de l ensemble l du domaine.

20 Les constructions et aménagements dédiés à la villégiature du domaine Deverville, ont un style architectural particulier : l art des rocailles. Ils datent de 1899.

21 La demeure des maîtres des lieux, est un chalet, inspiré du cottage anglais, très à la mode à la fin du XIXème siècle.

22 Un jardin d agrd agrément, au caractère re exotique affirmé, était attenant au chalet.

23 Le chalet était également orné d un bassin avec fontaine en rocailles.

24 A proximité se trouve un puits citerne, avec des décors d en trompe-l œ œil, de fausses briques et de fausses pierres de taille.

25 Plus loin, le château d eau d a également été réalisé par des maçons rocailleurs.

26 La ferme Deverville Ce mas datant de la fin du XIXème siècle, est la construction principale de l exploitation agricole du domaine. Elle est totalement séparée e du Chalet de Figuerolles.

27 La ferme a globalement la forme d un parallélépip pipède couvert à deux pentes disposant de deux niveaux. Son orientation est nord-sud avec une légère inflexion à l est.

28 La façade ade principale est au sud : elle est protégée e du mistral et bénéficie b d une d exposition maximale au soleil. Elle bénéficie b d une d terrasse extérieure dont le sol est traité en calade de galets.

29 Le corps de bâtiment principal ne comporte pas de décrochement, d mais est épaulé par des annexes : grange, remise, hangar.

30 A proximité étaient implantés s la basse- cour (poulailler et clapier), le chenil et les écuries. La ferme était alimentée e en eau par quatre puits ou citernes situés s en bordure de la prairie inondable. Deux d entre d eux ont aujourd hui été restaurés. s.

31 Le cabanon de «l âne» C est un cabanon provençal du XIXème siècle. Il s agit s d un d abri à plusieurs usages : écurie, remise pour l outillage, stockage du foin et de la paille, habitation éventuellement. Son architecture, possède les caractéristiques ristiques élémentaires d un d mas : Son orientation est plein sud et sa façade ade nord est aveugle. Son toit est à une seule pente.

32 Le cabanon comprend une pièce principale en rez-de de-chaussée, à la fois écurie et remise. Une échelle permettait de desservir à l étage une pièce servant au stockage du foin ou de la paille.

33 Dans l environnement l immédiat de ce type de cabanon, on repère le plus souvent un puits.

34 Les aires de battage des céréalesc Elles sont pour la plupart répertorir pertoriées es dans le cadastre napoléonien onien de 1817, et devaient déjàd être utilisées au cours du XVIIIème siècle. Le battage consiste à séparer le grain de la paille des céréales c : blé,, avoine, seigle, orge.

35 L aire de battage rectangulaire Une calade rectangulaire, de 22,50 m de long sur 14,60 m de large, située e près s de la ferme Olive, était utilisée, en aire de battage des céréales. c

36 Calade Rectangulaire utilisée e en aire de battage des céréalesc Rangée de pierres de guidage 8,50 m Panneau de remplissage 1,90 m 0,80 m 14,60 m 6,10 m 0,60 m 22,50 m 15,80 m

37 Dans les petites propriétés s de Provence, le battage des céréales c se faisait très s souvent à la main, au moyen d un d fléau. Celui-ci était composé de deux bâtons réunis r par une lanière de cuir.

38 Le battage par l homme l avait l avantage l de conserver une paille longue, utilisée e pour le renouvellement des paillasses. La calade est constituée de panneaux de remplissage guidés s par des rangées de pierres plus fortes, plus hautes que larges, plantées dans la terre, mises de chant, serrées es les unes contre les autres.

39 L aire de battage circulaire Une aire de battage circulaire, de 14 m de diamètre est visible sur le site à proximité d une bâtisse agricole en ruine.

40 Calade Circulaire utilisée e en aire de battage des céréalesc Diamètre : 14 m axe central Rangée extérieure de pierres faisant bordure : environ 0,20 m de large

41 Elle était constituée par une plate-forme pavée e de petits galets ou de petites pierres, avec une bordure de grosses pierres taillées sur le périmètre, de manière à ce que les animaux puissent être guidés.

42 Au centre de l aire, l un trou permettait d enfiler d un poteau au sommet duquel était fixé un tourniquet. Une corde, reliée e au tourniquet, était attachée au licol du cheval ou du mulet.

43 Le battage ou foulage se faisait au moyen du piétinement de l animal l qui tournait autour du poteau central. L aire devait être très s propre pour que le grain ne fût f t pas souillé.

44 Le rouleau de pierre traîné par un cheval sur l aire l ne s est s répandu en Provence qu au XIXème siècle La paille foulée e servait à la nourriture des bestiaux pendant l hiver.

45 Le poste de chasse Un poste de chasse aujourd hui en ruine, a été bâti sur un monticule situé en bordure ouest du parc. Il s agit s d une d petite cabane avec un toit à une seule pente, pourvue d une d porte d entrée e et à son opposé d une large ouverture en fenêtre.

46 Les murs de restanques Les restanques en pierre sèches sont visibles un peu partout dans le parc de Figuerolles. Leur présence nombreuse façonne les pentes qui dominent à l est, l él étang de Berre.

47 La construction des restanques est liée à la nécessité de conquérir de nouveaux espaces à cultiver, notamment durant la deuxième moitié du XVIIIème siècle, en raison d un d accroissement de la population.

48 Sur les restanques,, les paysans cultivaient la vigne, plantaient des oliviers ou semaient des céréales.

49 La construction se faisait sur une seule rangée e de pierres, ce qui posait des problèmes de résistance aux poussées de terre et de ravinement par les eaux de ruissellement.

50 Très s souvent ces murs s és écroulaient, et il fallait les entretenir régulièrement.

TROIS SECTEURS D ARCHITECTURE COUVERTURES TRADITIONNELLES DES TOITURES

TROIS SECTEURS D ARCHITECTURE COUVERTURES TRADITIONNELLES DES TOITURES TROIS SECTEURS D ARCHITECTURE Habitat montagnard Habitat hybride Habitat provençal COUVERTURES TRADITIONNELLES DES TOITURES Tuile canal Bardeaux Ardoise Tuile écaille page 34 LES DIFFERENTES FORMES DE

Plus en détail

Architectures rurales. Dossier thématique n 3 : La locaterie

Architectures rurales. Dossier thématique n 3 : La locaterie Dossier thématique n 3 : Le savais-tu? Une locaterie est une ferme composée d un seul bâtiment. C est une exploitation agricole de taille réduite : elle est différente du domaine. Rappelons que le domaine

Plus en détail

Sauvegardons ce site exceptionnel!

Sauvegardons ce site exceptionnel! le «Petit Fontanière» 25, quai Jean-Jacques Rousseau 69350 La Mulatière site mis en vente par le Conseil Général, anciennement occupé par l INRA (unité séricicole) Sauvegardons ce site exceptionnel! Présentation

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

ferme dite bastide du Pichou, puis maison de villégiature d'entrepreneur dite Villa Miramar, puis cité ouvrière Kuhlmann-Pichou

ferme dite bastide du Pichou, puis maison de villégiature d'entrepreneur dite Villa Miramar, puis cité ouvrière Kuhlmann-Pichou ferme dite bastide du Pichou, puis maison de villégiature d'entrepreneur dite Villa Miramar, puis cité ouvrière Kuhlmann-Pichou 116 montée Pichou Marseille 16e arrondissement Dossier IA13001169 réalisé

Plus en détail

Maison dite Hôtel de voyageurs Notre-Dame

Maison dite Hôtel de voyageurs Notre-Dame Commune : Lieu-dit : Adresse : Titre de l œuvre : Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Marienthal Basilique (rue de la) 6 Maison dite Hôtel de voyageurs Notre-Dame Référence: IA00062025 Cartographie :

Plus en détail

Constructions en zone agricole. Réunion ADS du 13 avril 2010. Sylvie Fougeroux SUDT / Pôle urbanisme Journée ADS du 13 avril 2010

Constructions en zone agricole. Réunion ADS du 13 avril 2010. Sylvie Fougeroux SUDT / Pôle urbanisme Journée ADS du 13 avril 2010 Réunion ADS du 13 avril 2010 1 Rappels réglementaire et législatif 2 - Article R123-7 du code de l urbanisme Les zones agricoles sont dites "zones A". Peuvent être classés en zone agricole les secteurs

Plus en détail

CONSERVATOIRE DE L ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES - CONSEIL GÉNÉRAL DES PYRÉNÉES ORIENTALES

CONSERVATOIRE DE L ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES - CONSEIL GÉNÉRAL DES PYRÉNÉES ORIENTALES CONSERVATOIRE DE L ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES - CONSEIL GÉNÉRAL DES PYRÉNÉES ORIENTALES PAULILLES, SITE DE L ANCIENNE DYNAMITERIE NOBEL PARTI ARCHITECTURAL ALEP, INCA, APHYLLANTHE, BRLI,

Plus en détail

France Provence, près de St. Rémy-de-Provence

France Provence, près de St. Rémy-de-Provence France Provence, près de St. Rémy-de-Provence Luxueuse maison de maître de style provençal situé proche de St. Rémy et les Bauxde-Provence, 3 min dehors d un des villages les plus charmant de la région.

Plus en détail

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2 Mr et Mme Xxxxxxx Xxxxx 63 Rue xxxxx 01210 XXXXXX France Tel. : xxxx xxxx xx Document : Cahier des charges pour la construction d une maison d habitation (Principale) Index : 1. Presentation:... 2 1.1.

Plus en détail

CONSERVATION DU PATRIMOINE FICHE DESCRIPTIVE -*- VALLEE DU GUIERS MORT

CONSERVATION DU PATRIMOINE FICHE DESCRIPTIVE -*- VALLEE DU GUIERS MORT CONSERVATION DU PATRIMOINE FICHE DESCRIPTIVE -*- REPERAGE DU SITE G160 version du 08/06/2010 VALLEE DU GUIERS MORT LE DOMAINE DE FOURVOIRIE (en rive gauche) LE MOULIN A GRAINS (XVIIe, XVIIIe et XIXe) à

Plus en détail

le Perray-en-Yvelines

le Perray-en-Yvelines le Perray-en- N 1095 Lep01 LEP01A/01B cadastre C1 64 96, rue de Paris le Perray-en- Typologie 1 Maison de bourg Typologie 2 Avec boutique antecadastre Critère 1 architectural Critère 2 urbain Boutique

Plus en détail

ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE

ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE DOCUMENT N 2 : REGLES GENERALES ET PARTICULIERES Décembre 2007 SOMMAIRE ZPPAUP DE LEUCATE DOCUMENT 1 : LE DIAGNOSTIC

Plus en détail

Département de la Dordogne DOSSIER D'INVENTAIRE PETIT PATRIMOINE RURAL BÂTI DU PÉRIGORD

Département de la Dordogne DOSSIER D'INVENTAIRE PETIT PATRIMOINE RURAL BÂTI DU PÉRIGORD 1 Département de la Dordogne DOSSIER D'INVENTAIRE PETIT PATRIMOINE RURAL BÂTI DU PÉRIGORD CONSEIL GENERAL Conseil d' Architecture d' Urbanisme et d' Environnement de la Dordogne (C.A.U.E. 24) LA PIERRE

Plus en détail

Principes de déclinaison réglementaire des approches. Patrimoine bâti, et paysages urbains. Partenaires Associés. 07Juin 2012

Principes de déclinaison réglementaire des approches. Patrimoine bâti, et paysages urbains. Partenaires Associés. 07Juin 2012 Principes de déclinaison réglementaire des approches Patrimoine bâti, et paysages urbains Partenaires Associés 07Juin 2012 PATRIMOINE BATI ET PAYSAGES URBAINS TERRITOIRE Repérage patrimoine bâti et paysages

Plus en détail

Valorisation du bâti du centre ancien

Valorisation du bâti du centre ancien l e b â t i a n c i e n Valorisation du bâti du centre ancien Présentation du contexte Un cahier de recommandations architecturales qui valorise le bâti ancien Ce cahier, très complet, met déjà largement

Plus en détail

A- L architecture a Bordeaux a travers trois siècles.

A- L architecture a Bordeaux a travers trois siècles. L architecture à Bordeaux,le style classique et les échoppes. Les maison landaises et les arcachonnaises. A- L architecture a Bordeaux a travers trois siècles. Aux environs de 1600 jusqu à la 1ére guerre

Plus en détail

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Parcelle : AZ 275 9 rue Collet Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Epoque supposée : Fin 19 ème -début 20 ème siècle Surface bâtie (approx.) : 78 m² Meulière jointoyée Maison

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME PHASE DIAGNOSTIC & ETAT INITIAL DE

PLAN LOCAL D URBANISME PHASE DIAGNOSTIC & ETAT INITIAL DE RÉUNION PUBLIQUE -LE - PLAN LOCAL D URBANISME PHASE DIAGNOSTIC & ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT Commune de MENTON - Alpes-Maritimes 1 DIAGNOSTIC TERRITORIAL & ARTICULATION AVEC LES AUTRES PLANS ET PROGRAMMES

Plus en détail

Département de LA MAYENNE. Commune de LAVAL. «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT. urbane. Aménagement urbain - Conception Réalisation

Département de LA MAYENNE. Commune de LAVAL. «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT. urbane. Aménagement urbain - Conception Réalisation PA10 Département de LA MAYENNE Commune de LAVAL «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT Dossier 252L Dressé le 15/01/2010 Modifié le urbane Aménagement urbain - Conception Réalisation 72 Boulevard

Plus en détail

UN NOUVEAU CADRE DE VIE...

UN NOUVEAU CADRE DE VIE... UN NOUVEAU CADRE DE VIE... Résider sur la rive d un parc Située au cœur du nouveau quartier résidentiel Rives de Seine, la résidence Rive de Parc est une réalisation exceptionnelle à plusieurs titres.

Plus en détail

Livret-jeux réservé aux 6/12 ans. à la découverte de notre patrimoine. Agricolix, Joue avec le paysan gallo-romain

Livret-jeux réservé aux 6/12 ans. à la découverte de notre patrimoine. Agricolix, Joue avec le paysan gallo-romain Livret-jeux réservé aux 6/12 ans à la découverte de notre patrimoine Agricolix, Joue avec le paysan gallo-romain S o m m a i r e Edito 3 Joue avec Agricolix aux Méli-mé-mots 4 Retrouve les mots cachés

Plus en détail

Carnet photos. Visite commentée des travaux

Carnet photos. Visite commentée des travaux Carnet photos Visite commentée des travaux Marais du Vigueirat Life PROMESSE 2003-2007 Sommaire Chaufferie bois et plateforme de stockage... 3 Cuves de récupération des eaux pluviales... 7 Lit planté de

Plus en détail

Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014. Synthèse des interventions

Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014. Synthèse des interventions Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014 Synthèse des interventions 1 Objectifs du chantier Le contexte Par le biais de l entreprise Formaterre contactée

Plus en détail

ANNEXE 52 COMMUNE DE LOBBES. DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.)

ANNEXE 52 COMMUNE DE LOBBES. DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.) ANNEXE 52 (adaptée sur la base de l article 263 du C.W.A.T.U.P. modifié par l arrêté du Gouvernement wallon du 18 juin 2009, publié au Moniteur belge de septembre 2009) COMMUNE DE LOBBES DECLARATION URBANISTIQUE

Plus en détail

ANNEXE 52 COMMUNE DE... DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.)

ANNEXE 52 COMMUNE DE... DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.) ANNEXE 52 (adaptée sur la base de l article 263 du C.W.A.T.U.P. modifié par l arrêté du Gouvernement wallon du 18 juin 2009, publié au Moniteur belge de septembre 2009) COMMUNE DE... DECLARATION URBANISTIQUE

Plus en détail

ANNEXE 52 COMMUNE DE FERNELMONT. DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.)

ANNEXE 52 COMMUNE DE FERNELMONT. DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.) ANNEXE 52 (adaptée sur la base de l article 263 du C.W.A.T.U.P. modifié par l arrêté du Gouvernement wallon du 18 juin 2009, publié au Moniteur belge de septembre 2009) COMMUNE DE FERNELMONT DECLARATION

Plus en détail

b) s il est isolé et érigé à l arrière d un bâtiment existant, pour autant :

b) s il est isolé et érigé à l arrière d un bâtiment existant, pour autant : ANNEXE 52 (adaptée sur la base de l article 263 du C.W.A.T.U.P. modifié par l arrêté du Gouvernement wallon du 18 juin 2009, publié au Moniteur belge de septembre 2009) COMMUNE DE ANTOING DECLARATION URBANISTIQUE

Plus en détail

Guide du. permis de. construire. www.petit-quevilly.fr

Guide du. permis de. construire. www.petit-quevilly.fr Guide du permis de construire www.petit-quevilly.fr permis de construire une maison individuelle (PCMI) Démarche à effectuer > > Quels sont les travaux soumis à Permis de construire? Vous construisez ou

Plus en détail

ANNEXE 52 COMMUNE DE BAELEN. DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.)

ANNEXE 52 COMMUNE DE BAELEN. DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.) ANNEXE 52 (adaptée sur la base de l article 263 du C.W.A.T.U.P. modifié par l arrêté du Gouvernement wallon du 18 juin 2009, publié au Moniteur belge de septembre 2009) COMMUNE DE BAELEN DECLARATION URBANISTIQUE

Plus en détail

communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager

communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager Schéma de restaurationvalorisation du petit patrimoine des communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager SOMMAIRE 1) ÉDIFICE PRÉSENTE... 3 A) DÉNOMINATION ET POSITION GÉOGRAPHIQUE...

Plus en détail

Le passé est passé* Les hommes qui ont bâti ces maisons

Le passé est passé* Les hommes qui ont bâti ces maisons * Les hommes qui ont bâti ces maisons Je m appelle Félicien. Né en 180, paysan, je ne suis pas seulement le guide imaginaire des pages qui suivent. Je suis, j ai été homme de chair, vivant et travaillant

Plus en détail

Equipements conseillés pour accueillir le cavalier en étape Annexe

Equipements conseillés pour accueillir le cavalier en étape Annexe Equipements conseillés pour accueillir le cavalier en étape Annexe Le souci majeur du cavalier est d attacher son cheval et de pouvoir l abreuver. Noter qu un cheval cherche toujours à brouter et que certaines

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

Révision quinquennale du plan et des règlements r. d urbanismed Consultation publique. Plan d urbanismed Règlement sur les plans d implantation d

Révision quinquennale du plan et des règlements r. d urbanismed Consultation publique. Plan d urbanismed Règlement sur les plans d implantation d Révision quinquennale du plan et des règlements r d urbanismed Consultation publique Plan d urbanismed Règlement sur les plans d implantation d et d intd intégration architecturale Règlement de construction

Plus en détail

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 101-2001 AFIN DE MODIFIER LES DISPOSITIONS RELATIVES AUX BÂTIMENTS COMPLÉMENTAIRES

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 101-2001 AFIN DE MODIFIER LES DISPOSITIONS RELATIVES AUX BÂTIMENTS COMPLÉMENTAIRES RÈGLEMENT NUMÉRO : 2007-05 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 101-2001 AFIN DE MODIFIER LES DISPOSITIONS RELATIVES AUX BÂTIMENTS COMPLÉMENTAIRES le conseil de la Municipalité de Chartierville

Plus en détail

Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM

Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM Odette Béliveau: Directrice au Service de l entretien et des composantes architecturales à l UQAM Antoine Trottier: Candidat à la maîtrise en

Plus en détail

Exploitation pluridisciplinaire d un album au CP-CE1

Exploitation pluridisciplinaire d un album au CP-CE1 Exploitation pluridisciplinaire d un album au CP-CE1 Vacances à la ferme, Eddy Krähenbühl, Archimède, L école des loisirs Présentation de l album Un petit citadin, Nicolas va passer quelques jours de vacances

Plus en détail

Bâtiments «Ferme» Construction Niveau 1 Consommation de base Type Description Unité Coût/unité kwh/unité/jour

Bâtiments «Ferme» Construction Niveau 1 Consommation de base Type Description Unité Coût/unité kwh/unité/jour Bâtiments «Ferme» Hangar Permet de stocker du matériel agricole, des balles (paille et foin) et de mettre vos bovins à l'abri m² 30,00 0,300 Hall d'exposition Permet d'exposer des matériels de collection

Plus en détail

DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.E.)

DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.E.) ANNEXE 52 (adaptée sur la base de l article 263 du C.W.A.T.U.P.E. modifié par l arrêté du Gouvernement wallon du 18 juin 2009, publié au Moniteur belge du 4 septembre 2009) (1) Je soussigné(e) PROVINCE

Plus en détail

ANNEXE 52 COMMUNE DE TENNEVILLE. DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.E.)

ANNEXE 52 COMMUNE DE TENNEVILLE. DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.E.) ANNEXE 52 (adaptée sur la base de l article 263 du C.W.A.T.U.P. modifié par l arrêté du Gouvernement wallon du 18 juin 2009, publié au Moniteur belge de septembre 2009) COMMUNE DE TENNEVILLE DECLARATION

Plus en détail

La terre crue dans le Nord Pas de Calais

La terre crue dans le Nord Pas de Calais La terre crue dans le Nord Pas de Calais Représentée essentiellement par le bâti à pan de bois et torchis la terre à torchis recouvre 70% du territoire un bâti présent dans les villes et les campagnes

Plus en détail

PREFET DE LA CHARENTE FORMULAIRE JUSTIFIANT LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT NECESSAIRE A L EXPLOITATION AGRICOLE

PREFET DE LA CHARENTE FORMULAIRE JUSTIFIANT LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT NECESSAIRE A L EXPLOITATION AGRICOLE PREFET DE LA CHARENTE FORMULAIRE JUSTIFIANT LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT NECESSAIRE A L EXPLOITATION AGRICOLE Les zones agricoles, dédiées aux différentes cultures ou à l élevage, sont par nature inconstructibles.

Plus en détail

ANALYSE URBAINE INSERTION INTERCALAIRE RAPPORT DE PRÉSENTATION

ANALYSE URBAINE INSERTION INTERCALAIRE RAPPORT DE PRÉSENTATION INSERTION INTERCALAIRE ANALYSE URBAINE ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 21 ANALYSE URBAINE Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain

Plus en détail

DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA PROTECTION CIVILE

DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA PROTECTION CIVILE Arrêté Préfectoral du 31.12.1979 DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA PROTECTION CIVILE CALAMITES PUBLIQUES Le Préfet de l Oise, Officier de la Légion d Honneur,. Arrête : ARTICLE PREMIER. - L arrêté préfectoral

Plus en détail

PAYSAGE ET AMÉNAGEMENT DDTM 27 analyse d aménagements 13 décembre 2013. Edith MINVIELLE, paysagiste conseil

PAYSAGE ET AMÉNAGEMENT DDTM 27 analyse d aménagements 13 décembre 2013. Edith MINVIELLE, paysagiste conseil PAYSAGE ET AMÉNAGEMENT 13 décembre 2013 LA COMPOSITION DU PROJET 2 LA L ORGANISATION DU BÂTI 3 LES LIMITES 4 LES ESPACES PUBLICS 5 LES VOIES 6 LES CHEMINEMENTS PIÉTONS 7 LES LES PLANTATIONS 8 LES CLÔTURES

Plus en détail

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'azur - Inventaire général

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'azur - Inventaire général entrepôts agricoles Dossier IA04000610 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Provence-Alpes-Côte d'azur - Inventaire général Laurent Alexeï Désignation Dénominations Aires d'études Localisations

Plus en détail

Commune de Trey. Règlement communal sur le plan d'extension et la police des constructions

Commune de Trey. Règlement communal sur le plan d'extension et la police des constructions Règlement communal sur le plan d'extension et la police des constructions CHAPITRE I Dispositions générales Art. 1.- Le présent règlement fixe les règles destinées à assurer un aménagement rationnel du

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES DEFINITIONS COMMUNES AU REGLEMENT

CHAPITRE 1 : LES DEFINITIONS COMMUNES AU REGLEMENT PLAN LOCAL D URBANISME DE MAISONS-ALFORT REGLEMENT : CHAPITRE 1 CHAPITRE 1 : LES DEFINITIONS COMMUNES AU REGLEMENT AVERTISSEMENT Les définitions figurant dans le présent chapitre sont présentées sous l

Plus en détail

La serre semi-enterrée

La serre semi-enterrée La serre semi-enterrée Jean-François ROUSSELOT* ROUSSELOT J.-F., 2013.- Underground greenhouses. L Orchidophile 199: 367-370. Jean-François ROUSSELOT est le créateur de l entreprise Undergreen Concept,

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

L'habitat à Poitiers-Sud

L'habitat à Poitiers-Sud les articles... de l'inventaire du patrimoine de l'agglomération de Poitiers L'habitat à Poitiers-Sud L'enquête d'inventaire du patrimoine du secteur de Poitiers Sud a pris en compte les constructions

Plus en détail

CONSTRUIRE EN BOIS. Tarn-et-Garonne

CONSTRUIRE EN BOIS. Tarn-et-Garonne en CONSTRUIRE EN BOIS Tarn-et-Garonne E n Tarn-et-Garonne, le bois a été utilisé de tout temps, qu il s agisse d éléments de charpente, de structures à pan de bois ou de bardages à clin de bois. De nombreux

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 255-10

RÈGLEMENT NUMÉRO 255-10 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-MAGLOIRE RÈGLEMENT NUMÉRO 255-10 RÈGLEMENT NUMÉRO 255-10 MODIFIANT CERTAINES DISPOSITIONS DU RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 234-07 DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-MAGLOIRE

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES UC SECTION0-CARACTEREDELAZONEUC SECTION 1- NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL

DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES UC SECTION0-CARACTEREDELAZONEUC SECTION 1- NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES UC SECTION0-CARACTEREDELAZONEUC Zone de hameaux. SECTION 1- NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL ARTICLE UC1- OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL ADMISES

Plus en détail

ICI. Collez une belle photo de vos camarades de chambre. Chambre (Noms) :

ICI. Collez une belle photo de vos camarades de chambre. Chambre (Noms) : ICI Collez une belle photo de vos camarades de chambre Chambre (Noms) : 1 L habitat traditionnel en France : Exemple de la Haute Savoie Situation : Superficie : 4 390 Km². Altitude moyenne : 1 160 m :

Plus en détail

CARMEJANE : Lieu de rencontre et lieu d apprentissage

CARMEJANE : Lieu de rencontre et lieu d apprentissage Bergerie de la ferme expérimentale de Carmejane Alpes-de-Haute-Provence karine labbay michel colache CARMEJANE : Lieu de rencontre et lieu d apprentissage Ce marché public avait pour objet la construction

Plus en détail

1. Le règlement de zonage 728 est modifié de la manière suivante :

1. Le règlement de zonage 728 est modifié de la manière suivante : RÈGLEMENT GP-2010-35 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE 728, AFIN DE MODIFIER LES DATES D INSTALLATION ET DE RETRAIT DES CONSTRUCTIONS ET ÉQUIPEMENTS TEMPORAIRES, D ACCROÎTRE LA DISTANCE AUTORISÉE POUR UNE

Plus en détail

Le protocole sur les constructions en zone agricole et forestière

Le protocole sur les constructions en zone agricole et forestière Partie 2 Fiche technique n 9 Le protocole sur les constructions en zone agricole et forestière Il n existe pas une liste formelle de documents à fournir. Le pétitionnaire choisira les justificatifs les

Plus en détail

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'azur - Inventaire général Autric Françoise

(c) Région Provence-Alpes-Côte d'azur - Inventaire général Autric Françoise entrepôts agricoles Dossier IA04001597 réalisé en 2009 Copyrights Copyrights (c) Région Provence-Alpes-Côte d'azur - Inventaire général Auteurs Autric Françoise Désignation Dénominations entrepôt agricole

Plus en détail

B. WAGON C. JAFFRE, A. ROGES Novembre 2008

B. WAGON C. JAFFRE, A. ROGES Novembre 2008 1 B. WAGON C. JAFFRE, A. ROGES Novembre 2008 SOMMAIRE 2 INTRODUCTION A- ANALYSES A.1 - PRESENTATION GENERALE DU SITE A.2 - SYNTHESE HISTORIQUE A.3. PROTECTIONS ACTUELLES DU SITE III.1- LES MONUMENTS HISTORIQUES

Plus en détail

TITRE III : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES. Chapitre 1 DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UI

TITRE III : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES. Chapitre 1 DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UI PLAN LOCAL D URBANISME DE LA COMMUNE DE DORDIVES UI TITRE III : DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES Chapitre 1 DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UI Caractère de la zone Cette zone est destinée

Plus en détail

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005

Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques. 21 et 23 février 2005 Adoption de méthodes alternatives de culture des plantes fourragères pour réduire l effet des variations climatiques 21 et 23 février 2005 Marc F. Clément, agronome Qui a bonnes plantes a bonnes vaches!

Plus en détail

Enquêtes de structure des exploitations agricoles de la zone pilote de la petite agriculture à caractère familial et social (PACFS)

Enquêtes de structure des exploitations agricoles de la zone pilote de la petite agriculture à caractère familial et social (PACFS) Institut de recherche pour le développement Enquêtes de structure des exploitations agricoles de la zone pilote de la petite agriculture à caractère familial et social (PACFS) Cas de la délégation de Haffouz

Plus en détail

Caisse Nationale de Mutualité Agricole

Caisse Nationale de Mutualité Agricole Séminaire national sur la vulgarisation, l appui-conseil et les bonnes pratiques agricoles Le rôle des Assurances Agricole dans le développement de la politique du renouveau Agricole et Rural Présentation

Plus en détail

Chemin déconseillé par temps de pluie. Marches nombreuses et irrégulières

Chemin déconseillé par temps de pluie. Marches nombreuses et irrégulières Le départ se fait sur la place du village. Prendre la direction de la source (rue commerçante). Prendre à gauche, le chemin des Beaumes rouges, entre 2 magasins souvenirs (route balisée rouge et blanc)

Plus en détail

La fabrication du compost et la fosse compostière

La fabrication du compost et la fosse compostière La fabrication du compost et la fosse compostière Sommaire Objectifs et principes de la technique Quelques conseils pour les paysans La construction de la fosse compostière La fabrication du compost Calendrier

Plus en détail

GESTION DURABLE DES SITES ET SOLS POLLUES. «L Art peut-il aider l acceptabilité sociale des friches industrielles réhabilitées?

GESTION DURABLE DES SITES ET SOLS POLLUES. «L Art peut-il aider l acceptabilité sociale des friches industrielles réhabilitées? GESTION DURABLE DES SITES ET SOLS POLLUES «L Art peut-il aider l acceptabilité sociale des friches industrielles réhabilitées?» Jean-Paul Ganem INTRODUCTION L Art découle de la création, et est parfaitement

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS GROUPEMENT GESTION DES RISQUES SERVICE PREVISION PREVISION TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES POUR LA REALISATION

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

5 - Les terrains de camping-caravaning et les parcs résidentiels de loisirs.

5 - Les terrains de camping-caravaning et les parcs résidentiels de loisirs. CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine dense où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter. UA ARTICLE UA 1 OCCUPATIONS

Plus en détail

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 GLOSSAIRE Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 Abri de jardin Accès Alignement Alignement spécifique Annexe Attique Baie Bardage Bateau d'accès Chien assis Coefficient d occupation du

Plus en détail

Manoir de la GRAND COURT (85)

Manoir de la GRAND COURT (85) Etude préalable à la restauration du Manoir de la Grand Court (85) - COMMUNE DE L HERMENAULT (85) Mairie - 13 rue Gazellerie - 85 570 L Hermenault Restauration du Manoir de la GRAND COURT (85) ETUDE PREALABLE

Plus en détail

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire CAUE 23/05/14 Présentation Agence zone UP Laurence BREGENT Clémence LECAPLAIN Caue 1 Définition

Plus en détail

Réglementation POS de la Zone UB

Réglementation POS de la Zone UB Réglementation POS de la Zone UB Elle comprend 2 secteurs : Uba et Ubb SECTION I - NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL ARTICLE UB 1 OCCUPATION ET UTILISATION DU SOL ADMISES 1. Sont notamment

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE. maison individuelle. Pour tout renseignement complémentaire : Bénéficiez d un conseil gratuit :

PERMIS DE CONSTRUIRE. maison individuelle. Pour tout renseignement complémentaire : Bénéficiez d un conseil gratuit : Pour tout renseignement complémentaire : La Mairie Direction de l Aménagement et de l Urbanisme Place Henri-Barbusse BP 202 76141 Petit-Quevilly Cedex tél : 02 35 63 75 50 mail : amenagement-urbanisme@petit-quevilly.fr

Plus en détail

CONSTRUCTION EN ZONE AGRICOLE COMMUNE DE :

CONSTRUCTION EN ZONE AGRICOLE COMMUNE DE : CONSTRUCTION EN ZONE AGRICOLE COMMUNE DE : Monsieur, Madame, Vous souhaitez réaliser un projet de construction en zone agricole, à protéger en raison de son potentiel agronomique, biologique ou économique.

Plus en détail

Enquête publique du 02/ 02/2015 au 16/ 02/2015 inclus. Commission de concertation : le mercredi 04 mars 2015.

Enquête publique du 02/ 02/2015 au 16/ 02/2015 inclus. Commission de concertation : le mercredi 04 mars 2015. Enquête publique du 02/ 02/2015 au 16/ 02/2015 inclus Commission de concertation : le mercredi 04 mars 2015. TRAVAUX ENVISAGÉS : Demande de permis d urbanisme pour la démolition de deux maisons unifamiliales

Plus en détail

Urbanisme et Bâtiments. Autorisations de construire. Types de procédures

Urbanisme et Bâtiments. Autorisations de construire. Types de procédures Urbanisme et Bâtiments Autorisations de construire Types de procédures 1 2 Les permis de construire et de démolir Objets pouvant ne pas être soumis à autorisation (art. 68a, al. 2, RLATC) «Aucun travail

Plus en détail

GISER Législation. inondation boueuses

GISER Législation. inondation boueuses GISER Législation inondation boueuses En 2014, il n existe pas de législation spécifique aux inondations boueuses en Wallonie. Cependant, un ensemble de lois et règlements encadrent les éléments qui influencent

Plus en détail

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie

La domus de Vieux. Maquette à construire. Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie Maquette à construire La domus de Vieux Conseil Général du Calvados Service Départemental d Archéologie 2005 Service Départemental d Archéologie du Calvados, édition 2005. Présentation de la domus de Vieux

Plus en détail

COMMUNE DE ROSSINIERE PLANS D EXTENSION PARTIELS DU VILLAGE ET DE LA FRASSE REGLEMENT

COMMUNE DE ROSSINIERE PLANS D EXTENSION PARTIELS DU VILLAGE ET DE LA FRASSE REGLEMENT COMMUNE DE ROSSINIERE PLANS D EXTENSION PARTIELS DU VILLAGE ET DE LA FRASSE REGLEMENT Article 1 Définitions Objectifs Mesure générales 1.1 Périmètres des plans d extension partiels 1.2 Types de bâtiments

Plus en détail

Maison dite château des Prés-Mignons ou villa Bellejouanne

Maison dite château des Prés-Mignons ou villa Bellejouanne Maison dite château des Prés-Mignons ou villa Bellejouanne 123 rue Blaise Pascal Poitiers Dossier IA86007075 réalisé en 2009 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine

Plus en détail

LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL

LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL LA GESTION DU FUMIER DE CHEVAL Le Règlement Sanitaire Départemental (R.S.D.) => s applique à tout détenteur de plus de 3 équidés âgés de plus de 6 mois : Une déclaration en mairie est obligatoire via la

Plus en détail

Dossier de Permis de Construire

Dossier de Permis de Construire Dossier de Permis de Construire Dossier de permis de construire Page 1/10 PCMI 8 - Photo terrain dans son environnement lointain PCMI 7 - Photo terrain dans son environnement proche PCMI 6 - Document d'insertion

Plus en détail

Techniques culturales de captage des eaux pluviales

Techniques culturales de captage des eaux pluviales KHARMOUCH Mohamed: Ingénieur en Génie Rural Direction de l Irrigation et de l Aménagement de l Espace Agricole Techniques culturales de captage des eaux pluviales PLAN 1- L EAU RESSOURCE RARE 2- PESPECTIVES/LA

Plus en détail

Maison, dite le Chalet des Roses

Maison, dite le Chalet des Roses Maison, dite le Chalet des Roses 20 chemin de Bellevue Les Coteaux Aix-les-Bains Dossier IA73002153 réalisé en 2013 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel

Plus en détail

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire.

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES SERVICE ECONOMIE AGRICOLE 37 Bd Henri Dunant BP 94029-71040

Plus en détail

Pension hébergement en activité complémentaire

Pension hébergement en activité complémentaire RÉFÉrences - Réseau Économique de la Filière Équine Basse -Normandie Pays de la Loire FICHE PENSION N 2 Picardie Pension hébergement en activité complémentaire CARACTÉRISTIQUES DU SYSTÈME Ils sont de plus

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

TABLEAU D INFORMATION SUR UN RÈGLEMENT D URBANISME. Article habilitant LAU. Approbation référendaire nécessaire selon 123 LAU (Z, L)

TABLEAU D INFORMATION SUR UN RÈGLEMENT D URBANISME. Article habilitant LAU. Approbation référendaire nécessaire selon 123 LAU (Z, L) Titre : Zonage TABLEAU D INFORMATION SUR UN RÈGLEMENT D URBANISME Article 2a Référer au nouveau plan de zonage daté janvier 2014 et aux 8 nouveaux plans à grande échelle pour illustrer les îlots déstructurés

Plus en détail

4. Environnement bâti

4. Environnement bâti 4. Environnement bâti 4.1. Organisation générale Le territoire intercommunal se caractérise par une urbanisation dispersée. Seuls les vastes espaces forestiers à Saint-Gatien-des- Bois et certains sites

Plus en détail

BLOCS 2S BETON. Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs.

BLOCS 2S BETON. Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs. BLOCS 2S BETON AVANTAGES DU SYSTEME : FABRICATION Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs. Aucun matériau recyclé n

Plus en détail

Le quartier de la Roquette

Le quartier de la Roquette Le quartier de la Roquette L origine du nom du quartier, la Roquette, peut s expliquer par plusieurs hypothèses : la première serait la découverte des pierres (des roches, rocas) de l ancien cirque romain

Plus en détail

FDP. Haute-Marne, un patrimoine remarquable Livret des élèves

FDP. Haute-Marne, un patrimoine remarquable Livret des élèves FDP Haute-Marne, un patrimoine remarquable Livret des élèves Carte des projets présentés dans l'exposition J'entoure le nom des villes les plus proches de mon école : Pour m'aider, je scanne ce code :

Plus en détail