LE PARC DE FIGUEROLLES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE PARC DE FIGUEROLLES"

Transcription

1 LE PARC DE FIGUEROLLES SUR LES RIVES DE L ETANG L DE BERRE A MARTIGUES

2 LE PATRIMOINE RURAL DU SITE

3 Vue aériennea du site de Figuerolles en limite Nord de la Commune de Martigues

4 Le caractère re rural de ce territoire est attesté par l existence l de nombreux vestiges de maisons d habitation, d de bâtiments agricoles, de bergeries, d écuries, de granges.

5 Des édicules liés s aux activités s agricoles sont également présents : puits, citernes, bassins, canaux d irrigation, d poste de chasse, aires de battage des céréales, champs en terrasses retenus par des restanques.

6 Les bâtiments agricoles de Figuerolles sont en général g de style provençal traditionnel.

7 Ils remontent pour la plupart au XIXème et au XVIIIème siècle, voire au XVIIème siècle.

8 Le cadastre napoléonien onien de 1817

9 La feuille A1 du cadastre de 1817, fait état sur le site, de l existence l de 303 parcelles, essentiellement agricoles, appartenant à des habitants des trois quartiers de Martigues, à des Marseillais, ou à des Saint-Mitr Mitréens.

10 Ces propriétés, d une superficie souvent modeste, sont occupées par : des cultures oliviers, vignes, céréales, pâturages,

11 des terres incultes, des bois, des taillis, de la garrigue,

12 Répartition des parcelles Parcelles cultivées * Dont oliviers : * Dont vignes : * Dont terres labourées : * Dont pâturages : Parcelles non cultivées Parcelles bâties Surface totale du site 117 ha 64 ha 24 ha 20 ha 1 ha 38 ha 10 ha 156 ha 75 % 41 % 15 % 13% 6 % 24 % 1 % 100 %

13 des bâtiments agricoles, des aires de battage des céréales c et de petits élevages (clapiers, poulaillers, porcheries, ).

14 Les 43 propriétaires de ces parcelles ne sont pas tous des agriculteurs. Ce sont aussi des pêcheurs, des marins, des artisans (boulanger, serrurier, aubergiste, maçon, porte-faix, faix, ), des notables (notaire, officier de marine, commerçant, employé, ).

15 L ancienne propriété Deverville Elle a occupé de la fin du XIXème à la fin du XXème siècle, une grande partie du site de Figuerolles. Il s agissait s d un d domaine oùo l on pratiquait l agriculture l et la chasse.

16 Quatre entités s paysagères constitue ce domaine : 1) Le Chalet de Figuerolles, détruit à la suite de l incendie l de l él été 1982, était encadré de deux chênes verts et d un d pin d Alep d de grande valeur esthétique. tique.

17 2) La ferme, ses bâtiments de stockage et ses dépendances, s ouvrent sur une oliveraie centenaire.

18 3) La prairie constitue une large étendue inondable.

19 4) La chênaie, paysage marqué par un château d eau, d destiné à l alimentation en eau de l ensemble l du domaine.

20 Les constructions et aménagements dédiés à la villégiature du domaine Deverville, ont un style architectural particulier : l art des rocailles. Ils datent de 1899.

21 La demeure des maîtres des lieux, est un chalet, inspiré du cottage anglais, très à la mode à la fin du XIXème siècle.

22 Un jardin d agrd agrément, au caractère re exotique affirmé, était attenant au chalet.

23 Le chalet était également orné d un bassin avec fontaine en rocailles.

24 A proximité se trouve un puits citerne, avec des décors d en trompe-l œ œil, de fausses briques et de fausses pierres de taille.

25 Plus loin, le château d eau d a également été réalisé par des maçons rocailleurs.

26 La ferme Deverville Ce mas datant de la fin du XIXème siècle, est la construction principale de l exploitation agricole du domaine. Elle est totalement séparée e du Chalet de Figuerolles.

27 La ferme a globalement la forme d un parallélépip pipède couvert à deux pentes disposant de deux niveaux. Son orientation est nord-sud avec une légère inflexion à l est.

28 La façade ade principale est au sud : elle est protégée e du mistral et bénéficie b d une d exposition maximale au soleil. Elle bénéficie b d une d terrasse extérieure dont le sol est traité en calade de galets.

29 Le corps de bâtiment principal ne comporte pas de décrochement, d mais est épaulé par des annexes : grange, remise, hangar.

30 A proximité étaient implantés s la basse- cour (poulailler et clapier), le chenil et les écuries. La ferme était alimentée e en eau par quatre puits ou citernes situés s en bordure de la prairie inondable. Deux d entre d eux ont aujourd hui été restaurés. s.

31 Le cabanon de «l âne» C est un cabanon provençal du XIXème siècle. Il s agit s d un d abri à plusieurs usages : écurie, remise pour l outillage, stockage du foin et de la paille, habitation éventuellement. Son architecture, possède les caractéristiques ristiques élémentaires d un d mas : Son orientation est plein sud et sa façade ade nord est aveugle. Son toit est à une seule pente.

32 Le cabanon comprend une pièce principale en rez-de de-chaussée, à la fois écurie et remise. Une échelle permettait de desservir à l étage une pièce servant au stockage du foin ou de la paille.

33 Dans l environnement l immédiat de ce type de cabanon, on repère le plus souvent un puits.

34 Les aires de battage des céréalesc Elles sont pour la plupart répertorir pertoriées es dans le cadastre napoléonien onien de 1817, et devaient déjàd être utilisées au cours du XVIIIème siècle. Le battage consiste à séparer le grain de la paille des céréales c : blé,, avoine, seigle, orge.

35 L aire de battage rectangulaire Une calade rectangulaire, de 22,50 m de long sur 14,60 m de large, située e près s de la ferme Olive, était utilisée, en aire de battage des céréales. c

36 Calade Rectangulaire utilisée e en aire de battage des céréalesc Rangée de pierres de guidage 8,50 m Panneau de remplissage 1,90 m 0,80 m 14,60 m 6,10 m 0,60 m 22,50 m 15,80 m

37 Dans les petites propriétés s de Provence, le battage des céréales c se faisait très s souvent à la main, au moyen d un d fléau. Celui-ci était composé de deux bâtons réunis r par une lanière de cuir.

38 Le battage par l homme l avait l avantage l de conserver une paille longue, utilisée e pour le renouvellement des paillasses. La calade est constituée de panneaux de remplissage guidés s par des rangées de pierres plus fortes, plus hautes que larges, plantées dans la terre, mises de chant, serrées es les unes contre les autres.

39 L aire de battage circulaire Une aire de battage circulaire, de 14 m de diamètre est visible sur le site à proximité d une bâtisse agricole en ruine.

40 Calade Circulaire utilisée e en aire de battage des céréalesc Diamètre : 14 m axe central Rangée extérieure de pierres faisant bordure : environ 0,20 m de large

41 Elle était constituée par une plate-forme pavée e de petits galets ou de petites pierres, avec une bordure de grosses pierres taillées sur le périmètre, de manière à ce que les animaux puissent être guidés.

42 Au centre de l aire, l un trou permettait d enfiler d un poteau au sommet duquel était fixé un tourniquet. Une corde, reliée e au tourniquet, était attachée au licol du cheval ou du mulet.

43 Le battage ou foulage se faisait au moyen du piétinement de l animal l qui tournait autour du poteau central. L aire devait être très s propre pour que le grain ne fût f t pas souillé.

44 Le rouleau de pierre traîné par un cheval sur l aire l ne s est s répandu en Provence qu au XIXème siècle La paille foulée e servait à la nourriture des bestiaux pendant l hiver.

45 Le poste de chasse Un poste de chasse aujourd hui en ruine, a été bâti sur un monticule situé en bordure ouest du parc. Il s agit s d une d petite cabane avec un toit à une seule pente, pourvue d une d porte d entrée e et à son opposé d une large ouverture en fenêtre.

46 Les murs de restanques Les restanques en pierre sèches sont visibles un peu partout dans le parc de Figuerolles. Leur présence nombreuse façonne les pentes qui dominent à l est, l él étang de Berre.

47 La construction des restanques est liée à la nécessité de conquérir de nouveaux espaces à cultiver, notamment durant la deuxième moitié du XVIIIème siècle, en raison d un d accroissement de la population.

48 Sur les restanques,, les paysans cultivaient la vigne, plantaient des oliviers ou semaient des céréales.

49 La construction se faisait sur une seule rangée e de pierres, ce qui posait des problèmes de résistance aux poussées de terre et de ravinement par les eaux de ruissellement.

50 Très s souvent ces murs s és écroulaient, et il fallait les entretenir régulièrement.

D U P A R C D E F I G U E R O L L E S

D U P A R C D E F I G U E R O L L E S P A T R I M O I N E R U R A L La visite se déroule sur le plateau de Figuerolles depuis l entrée principale du Parc jusqu à la ruine des Restanques qui domine l étang de Berre. Le site de Figuerolles était

Plus en détail

Sauvegardons ce site exceptionnel!

Sauvegardons ce site exceptionnel! le «Petit Fontanière» 25, quai Jean-Jacques Rousseau 69350 La Mulatière site mis en vente par le Conseil Général, anciennement occupé par l INRA (unité séricicole) Sauvegardons ce site exceptionnel! Présentation

Plus en détail

Maison, actuellement domaine Saint-Martin

Maison, actuellement domaine Saint-Martin , Aubenas Saint-Martin Ardèche Références du dossier Numéro de dossier : Date de l'enquête initiale : 2014 Date(s) de rédaction : 2014 Cadre de l'étude : enquête thématique régionale Patrimoine des lycées

Plus en détail

Architectures rurales. Dossier thématique n 3 : La locaterie

Architectures rurales. Dossier thématique n 3 : La locaterie Dossier thématique n 3 : Le savais-tu? Une locaterie est une ferme composée d un seul bâtiment. C est une exploitation agricole de taille réduite : elle est différente du domaine. Rappelons que le domaine

Plus en détail

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION

CONNAISSANCE DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL ET URBAIN RAPPORT DE PRÉSENTATION ARCHITECTURAL ET URBAIN ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 73 Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager SECTEUR GAMBETTA

Plus en détail

le Perray-en-Yvelines

le Perray-en-Yvelines le Perray-en- N 1095 Lep01 LEP01A/01B cadastre C1 64 96, rue de Paris le Perray-en- Typologie 1 Maison de bourg Typologie 2 Avec boutique antecadastre Critère 1 architectural Critère 2 urbain Boutique

Plus en détail

Typologie des maisons traditionnelles

Typologie des maisons traditionnelles Typologie des maisons traditionnelles Histoire de la maison «paysanne» traditionnelle D e tout temps l homme a cherché à s abriter. A la préhistoire il vivait dans des grottes ou des abris naturels. Peu

Plus en détail

TROIS SECTEURS D ARCHITECTURE COUVERTURES TRADITIONNELLES DES TOITURES

TROIS SECTEURS D ARCHITECTURE COUVERTURES TRADITIONNELLES DES TOITURES TROIS SECTEURS D ARCHITECTURE Habitat montagnard Habitat hybride Habitat provençal COUVERTURES TRADITIONNELLES DES TOITURES Tuile canal Bardeaux Ardoise Tuile écaille page 34 LES DIFFERENTES FORMES DE

Plus en détail

Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014. Synthèse des interventions

Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014. Synthèse des interventions Entretien de bâtiments en pisé à Succieu, Isère Chantier participatif 4,5 et 6 avril 2014 Synthèse des interventions 1 Objectifs du chantier Le contexte Par le biais de l entreprise Formaterre contactée

Plus en détail

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 101-2001 AFIN DE MODIFIER LES DISPOSITIONS RELATIVES AUX BÂTIMENTS COMPLÉMENTAIRES

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 101-2001 AFIN DE MODIFIER LES DISPOSITIONS RELATIVES AUX BÂTIMENTS COMPLÉMENTAIRES RÈGLEMENT NUMÉRO : 2007-05 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 101-2001 AFIN DE MODIFIER LES DISPOSITIONS RELATIVES AUX BÂTIMENTS COMPLÉMENTAIRES le conseil de la Municipalité de Chartierville

Plus en détail

Le protocole sur les constructions en zone agricole et forestière

Le protocole sur les constructions en zone agricole et forestière Partie 2 Fiche technique n 9 Le protocole sur les constructions en zone agricole et forestière Il n existe pas une liste formelle de documents à fournir. Le pétitionnaire choisira les justificatifs les

Plus en détail

ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE

ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE ZONE DE PROTECTION DU PATRIMOINE ARCHITECTURAL, URBAIN ET PAYSAGER (ZPPAUP) DE LEUCATE DOCUMENT N 2 : REGLES GENERALES ET PARTICULIERES Décembre 2007 SOMMAIRE ZPPAUP DE LEUCATE DOCUMENT 1 : LE DIAGNOSTIC

Plus en détail

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2 Mr et Mme Xxxxxxx Xxxxx 63 Rue xxxxx 01210 XXXXXX France Tel. : xxxx xxxx xx Document : Cahier des charges pour la construction d une maison d habitation (Principale) Index : 1. Presentation:... 2 1.1.

Plus en détail

Restauration de toitures en lauzes DEPARTEMENT DE LA DORDOGNE 2001 2007

Restauration de toitures en lauzes DEPARTEMENT DE LA DORDOGNE 2001 2007 Restauration de toitures en lauzes DEPARTEMENT DE LA DORDOGNE 2001 2007 Maison d habitation LA CHAPELLE AUBAREIL (24290) label DELMOND Label fiscal obtenu le 06/07/2001 Montant des travaux : 23 890,13

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

424 rue de Genève Ville basse Aix-les-Bains Dossier IA73001902 réalisé en 2010

424 rue de Genève Ville basse Aix-les-Bains Dossier IA73001902 réalisé en 2010 Immeuble 424 rue de Genève Ville basse Aix-les-Bains Dossier IA73001902 réalisé en 2010 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ville d'aix-les-bains

Plus en détail

Maison dite Hôtel de voyageurs Notre-Dame

Maison dite Hôtel de voyageurs Notre-Dame Commune : Lieu-dit : Adresse : Titre de l œuvre : Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Marienthal Basilique (rue de la) 6 Maison dite Hôtel de voyageurs Notre-Dame Référence: IA00062025 Cartographie :

Plus en détail

LES SPECIFICITES REGLEMENTAIRES DE LA CONSTRUCTION AGRICOLE

LES SPECIFICITES REGLEMENTAIRES DE LA CONSTRUCTION AGRICOLE LES SPECIFICITES REGLEMENTAIRES DE LA CONSTRUCTION AGRICOLE Filiale du Groupement de Défense Sanitaire 37 21 prestations de service dans 4 domaines: Conseils en bâtiments d élevage: conception, permis

Plus en détail

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs

LA MAISON RURALE, Adaptée au relief, l habitation est. Regards sur l habitat. Les espaces extérieurs Regards sur l habitat 5 Regards sur l habitat LA MAISON RURALE, Situées dans les villages, les hameaux, et à la périphérie des bourgs, les maisons rurales de la Haute Vallée de Chevreuse s affilient par

Plus en détail

La serre semi-enterrée

La serre semi-enterrée La serre semi-enterrée Jean-François ROUSSELOT* ROUSSELOT J.-F., 2013.- Underground greenhouses. L Orchidophile 199: 367-370. Jean-François ROUSSELOT est le créateur de l entreprise Undergreen Concept,

Plus en détail

Construire. en pierre sèche

Construire. en pierre sèche Construire en pierre sèche Louis Cagin Laetitia Nicolas 2 e édition 1 La pierre sèche Avant de faire ses premiers pas dans le monde de la maçonnerie à pierres sèches, il est utile de connaître les différents

Plus en détail

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville semaine de l architecture contemporaine Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville Adresse : Boulevard Saint Michel, Le Mans Surface : Hors oeuvre nette : 2 229 m2 Habitable : 1 820 m2 Parti architectural

Plus en détail

ruines du château, parc, douves et abords

ruines du château, parc, douves et abords FICHE 14 Sagonne : ruines du château, parc, douves et abords Commune : Sagonne Statut : site inscrit le 10 janvier 1947 Superficie : 6 hectares Monuments Historiques à l intérieur du site : - Ruines du

Plus en détail

Dossier de vente CHF 350'000.00. Maison d habitation / grange et parcelle «ancienne ferme Garraux» 2735 MALLERAY. Prix de vente

Dossier de vente CHF 350'000.00. Maison d habitation / grange et parcelle «ancienne ferme Garraux» 2735 MALLERAY. Prix de vente Dossier de vente Maison d habitation / grange et parcelle «ancienne ferme Garraux» 2735 MALLERAY Prix de vente CHF 350'000.00 Maison d habitation-grange / garage-remise /grenier et parcelle La Lignière

Plus en détail

Constructibilité en zones agricole et naturelle

Constructibilité en zones agricole et naturelle Constructibilité en zones agricole et naturelle La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) a modifié l article L. 123-1- 5 du code de l urbanisme pour y insérer de nouvelles dispositions

Plus en détail

AUH - ZONE A URBANISER

AUH - ZONE A URBANISER AUH - ZONE A URBANISER Il convient de se référer à la partie intitulée «Définitions et dispositions communes à toutes les zones».cette partie générale comprend : - des compléments à l application des articles

Plus en détail

Prix de vente : 450 000 Euros

Prix de vente : 450 000 Euros Visite du bien : 0720114 Localisation : Marcols-les-Eaux Ville proche : Aubenas Autoroute : A7 à 60 Km Aéroport : Lyon à 180 Km Un ancien Moulinage du 18ème Siècle aménagé pour une exploitation touristique

Plus en détail

Urbanisme et Bâtiments. Autorisations de construire. Types de procédures

Urbanisme et Bâtiments. Autorisations de construire. Types de procédures Urbanisme et Bâtiments Autorisations de construire Types de procédures 1 2 Les permis de construire et de démolir Objets pouvant ne pas être soumis à autorisation (art. 68a, al. 2, RLATC) «Aucun travail

Plus en détail

A- L architecture a Bordeaux a travers trois siècles.

A- L architecture a Bordeaux a travers trois siècles. L architecture à Bordeaux,le style classique et les échoppes. Les maison landaises et les arcachonnaises. A- L architecture a Bordeaux a travers trois siècles. Aux environs de 1600 jusqu à la 1ére guerre

Plus en détail

L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER

L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER La cité radieuse est haute de 17 étages et regroupe 337 appartements (137x 56 x 24m). Le toit comporte une école maternelle, une piste

Plus en détail

II Le champ de Sicaude

II Le champ de Sicaude II Le champ de Sicaude IIa) Fiche d identité Ce site exceptionnel, traversé de nombreux chemins, fut relativement peuplé au XIXe siècle. On compte alors près de 300 habitants dans un rayon de 3 km autour

Plus en détail

ferme dite bastide du Pichou, puis maison de villégiature d'entrepreneur dite Villa Miramar, puis cité ouvrière Kuhlmann-Pichou

ferme dite bastide du Pichou, puis maison de villégiature d'entrepreneur dite Villa Miramar, puis cité ouvrière Kuhlmann-Pichou ferme dite bastide du Pichou, puis maison de villégiature d'entrepreneur dite Villa Miramar, puis cité ouvrière Kuhlmann-Pichou 116 montée Pichou Marseille 16e arrondissement Dossier IA13001169 réalisé

Plus en détail

GUILLY PLAN LOCAL D URBANISME. Liste des éléments de paysage à conserver. Pièce 7. Commune de. Cabinet RAGEY Géomètre Expert Urbaniste

GUILLY PLAN LOCAL D URBANISME. Liste des éléments de paysage à conserver. Pièce 7. Commune de. Cabinet RAGEY Géomètre Expert Urbaniste Commune de GUILLY PLAN LOCAL D URBANISME PLU approuvé le 14/10/2013 POS approuvé le 12 août 1999 27/06/2012 Cabinet RAGEY Géomètre Expert Urbaniste 69 chemin de la Fontaine 45500 GIEN Tél : 02 38 27 07

Plus en détail

France Provence, près de St. Rémy-de-Provence

France Provence, près de St. Rémy-de-Provence France Provence, près de St. Rémy-de-Provence Luxueuse maison de maître de style provençal situé proche de St. Rémy et les Bauxde-Provence, 3 min dehors d un des villages les plus charmant de la région.

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 255-10

RÈGLEMENT NUMÉRO 255-10 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-MAGLOIRE RÈGLEMENT NUMÉRO 255-10 RÈGLEMENT NUMÉRO 255-10 MODIFIANT CERTAINES DISPOSITIONS DU RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 234-07 DE LA MUNICIPALITÉ DE SAINT-MAGLOIRE

Plus en détail

ICI. Collez une belle photo de vos camarades de chambre. Chambre (Noms) :

ICI. Collez une belle photo de vos camarades de chambre. Chambre (Noms) : ICI Collez une belle photo de vos camarades de chambre Chambre (Noms) : 1 L habitat traditionnel en France : Exemple de la Haute Savoie Situation : Superficie : 4 390 Km². Altitude moyenne : 1 160 m :

Plus en détail

PREFET DE LA CHARENTE FORMULAIRE JUSTIFIANT LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT NECESSAIRE A L EXPLOITATION AGRICOLE

PREFET DE LA CHARENTE FORMULAIRE JUSTIFIANT LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT NECESSAIRE A L EXPLOITATION AGRICOLE PREFET DE LA CHARENTE FORMULAIRE JUSTIFIANT LA CONSTRUCTION D UN BATIMENT NECESSAIRE A L EXPLOITATION AGRICOLE Les zones agricoles, dédiées aux différentes cultures ou à l élevage, sont par nature inconstructibles.

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ

Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ Rourétoise de rénovation SAVOIR-FAIRE - AUTHENTICITÉ - TRADITION - QUALITÉ 35 ans de savoir-faire, d authenticité, de tradition pour donner vie à vos projets Artisan Maçon reconnu par 35 années d Expérience

Plus en détail

Lotissements agricoles de la rivière Rouge

Lotissements agricoles de la rivière Rouge Lotissements agricoles de la rivière Rouge Aperçu de la leçon Les élèves étudient le rôle que la rivière Rouge a joué dans le type d établissement et le système de propriété foncière adoptés par les Métis

Plus en détail

Un cottage. (en angleterre) Par Catherine Ardouin Photos Bénédicte Ausset

Un cottage. (en angleterre) Par Catherine Ardouin Photos Bénédicte Ausset (en angleterre) Un cottage en open space Sur les ruines d anciennes écuries, l architecte londonien David Kohn a réinventé une maison de 250 m 2, de briques et de bois, entièrement ouverte sur la campagne.

Plus en détail

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES CHAPITRE 1 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE Nh CARACTERISTIQUES GENERALES La zone Nh est une zone rurale comportant des constructions. Toute nouvelle

Plus en détail

STAP. Rhône-Alpes. CONSTRUIRE UNE PISCINE Savoie

STAP. Rhône-Alpes. CONSTRUIRE UNE PISCINE Savoie Construire une piscine Fiche conseil n 3 Série Urbanisme / Architecture / Paysage / Environnement Direction Régionale des Affaires Direction Régionale Culturelles des Affaires -Alpes Culturelles -Alpes

Plus en détail

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1

OCCUPATION DU BATI CRITERE DE PROTECTION CARACTERISTIQUES. Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Parcelle : AZ 275 9 rue Collet Typologie du bâti : Maison de villégiature Nombre d étages : R+1 Epoque supposée : Fin 19 ème -début 20 ème siècle Surface bâtie (approx.) : 78 m² Meulière jointoyée Maison

Plus en détail

CARMEJANE : Lieu de rencontre et lieu d apprentissage

CARMEJANE : Lieu de rencontre et lieu d apprentissage Bergerie de la ferme expérimentale de Carmejane Alpes-de-Haute-Provence karine labbay michel colache CARMEJANE : Lieu de rencontre et lieu d apprentissage Ce marché public avait pour objet la construction

Plus en détail

Constructions en zone agricole. Réunion ADS du 13 avril 2010. Sylvie Fougeroux SUDT / Pôle urbanisme Journée ADS du 13 avril 2010

Constructions en zone agricole. Réunion ADS du 13 avril 2010. Sylvie Fougeroux SUDT / Pôle urbanisme Journée ADS du 13 avril 2010 Réunion ADS du 13 avril 2010 1 Rappels réglementaire et législatif 2 - Article R123-7 du code de l urbanisme Les zones agricoles sont dites "zones A". Peuvent être classés en zone agricole les secteurs

Plus en détail

Promenade historique autour de SAINT FORTUNAT

Promenade historique autour de SAINT FORTUNAT Promenade historique autour de SAINT FORTUNAT L aspect du «village» de St Fortunat n a pas fondamentalement changé au cours des ces 100 dernières années. L ensemble des maisons historiques ont été construites

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

CONSERVATOIRE DE L ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES - CONSEIL GÉNÉRAL DES PYRÉNÉES ORIENTALES

CONSERVATOIRE DE L ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES - CONSEIL GÉNÉRAL DES PYRÉNÉES ORIENTALES CONSERVATOIRE DE L ESPACE LITTORAL ET DES RIVAGES LACUSTRES - CONSEIL GÉNÉRAL DES PYRÉNÉES ORIENTALES PAULILLES, SITE DE L ANCIENNE DYNAMITERIE NOBEL PARTI ARCHITECTURAL ALEP, INCA, APHYLLANTHE, BRLI,

Plus en détail

Habiter une maison traditionnelle aujourd hui

Habiter une maison traditionnelle aujourd hui Habiter une maison traditionnelle aujourd hui 1. COMPRENDRE LA MAISON TRADITIONNELLE 2. INTERVENIR SUR UNE MAISON TRADITIONNELLE 1. COMPRENDRE LA MAISON TRADITIONNELLE Un peu d histoire Les typologies

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

Patrimoine identifié au titre de l article L III) 2 du Code de l Urbanisme

Patrimoine identifié au titre de l article L III) 2 du Code de l Urbanisme DEPARTEMENT DU CANTAL COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU BASSIN D AURILLAC COMMUNE DE YOLET PLAN LOCAL D URBANISME Patrimoine identifié au titre de l article L123-1-5-III) 2 du Code de l Urbanisme - patrimoine

Plus en détail

ANNEXE 52 COMMUNE DE FERNELMONT. DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.)

ANNEXE 52 COMMUNE DE FERNELMONT. DECLARATION URBANISTIQUE PREALABLE (article 263 du C.W.A.T.U.P.) ANNEXE 52 (adaptée sur la base de l article 263 du C.W.A.T.U.P. modifié par l arrêté du Gouvernement wallon du 18 juin 2009, publié au Moniteur belge de septembre 2009) COMMUNE DE FERNELMONT DECLARATION

Plus en détail

Maison, puis hôtel de voyageurs, Hôtel-

Maison, puis hôtel de voyageurs, Hôtel- Maison, puis hôtel de voyageurs, Hôtel- Restaurant Bonjour 1 boulevard de Russie 21 rue de la Cité Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA731299 réalisé en 25 Copyrights Copyrights Auteurs Région

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D EASTMAN. Révision des règlements de zonage et de lotissement et plan d urbanisme

MUNICIPALITÉ D EASTMAN. Révision des règlements de zonage et de lotissement et plan d urbanisme MUNICIPALITÉ D EASTMAN Révision des règlements de zonage et de lotissement et plan d urbanisme Modifications à la suite de l adoption du 2 avril 2012 Modifications RÈGLEMENT DE ZONAGE Définitions Chemin

Plus en détail

PERMIS D AMENAGER LOTISSEMENT «PETIT ORME 3» COMMUNE DE BAILLEAU LE PIN

PERMIS D AMENAGER LOTISSEMENT «PETIT ORME 3» COMMUNE DE BAILLEAU LE PIN PERMIS D AMENAGER LOTISSEMENT «PETIT ORME 3» COMMUNE DE BAILLEAU LE PIN REGLEMENT DE LOTISSEMENT PA 10 SNC FONCIER CONSEIL ORLÉANS CBC ARCHITECTURE & URBANISME REGLEMENT DE LOTISSEMENT Le lotissement du

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 GLOSSAIRE Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 Abri de jardin Accès Alignement Alignement spécifique Annexe Attique Baie Bardage Bateau d'accès Chien assis Coefficient d occupation du

Plus en détail

17 logements LA CLÉ DES CHAMPS SAINT-CONTEST. Extension urbaine. Densité résidentielle brute. à l hectare

17 logements LA CLÉ DES CHAMPS SAINT-CONTEST. Extension urbaine. Densité résidentielle brute. à l hectare Densité résidentielle brute 17 logements à l hectare Extension urbaine Indicateurs de l'opération Nombre de logements 127 logements (86 individuels et 41 logements collectifs) Surface du terrain 7,28 hectares

Plus en détail

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Demande de démolition 106, rue Rose de Lima Comité de démolition du 26 janvier 2010 1 Ville

Plus en détail

Quelle nature de local choisir sur la déclaration?

Quelle nature de local choisir sur la déclaration? Quelle nature de local choisir sur la déclaration? La nature du local est à choisir obligatoirement parmi l une des 4 rubriques présentes au sein du cadre 2 de la déclaration n 6650-H-Rev, à savoir : -

Plus en détail

La terre crue dans le Nord Pas de Calais

La terre crue dans le Nord Pas de Calais La terre crue dans le Nord Pas de Calais Représentée essentiellement par le bâti à pan de bois et torchis la terre à torchis recouvre 70% du territoire un bâti présent dans les villes et les campagnes

Plus en détail

en harmonie avec le voisinage

en harmonie avec le voisinage Extension d une maison de ville Projet issu des «Petites Machines à Habiter» Architectes : Bertrand Aubry, Rodrigue Goulard, Benoît Garnier et Cécile Nizou Fiche-conseil I Urbanisme Construire et aménager

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015

Le plan Local d Urbanisme. Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Le plan Local d Urbanisme Réunion publique Projet de modifications Mercredi 6 mai 2015 Cultiver le caractère de Bois le Roi Les arbres, les paysages naturels, les haies, les jardins, les rues verdoyantes

Plus en détail

ANALYSE URBAINE INSERTION INTERCALAIRE RAPPORT DE PRÉSENTATION

ANALYSE URBAINE INSERTION INTERCALAIRE RAPPORT DE PRÉSENTATION INSERTION INTERCALAIRE ANALYSE URBAINE ZPPAUP Montpellier Gambetta Clemenceau Figuerolles Rapport de présentation Juillet 2006 Page 21 ANALYSE URBAINE Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain

Plus en détail

B. WAGON C. JAFFRE, A. ROGES Novembre 2008

B. WAGON C. JAFFRE, A. ROGES Novembre 2008 1 B. WAGON C. JAFFRE, A. ROGES Novembre 2008 SOMMAIRE 2 INTRODUCTION A- ANALYSES A.1 - PRESENTATION GENERALE DU SITE A.2 - SYNTHESE HISTORIQUE A.3. PROTECTIONS ACTUELLES DU SITE III.1- LES MONUMENTS HISTORIQUES

Plus en détail

Prix de vente : 530 000 Euros

Prix de vente : 530 000 Euros Visite du bien : 072036 Localisation : Orange Ville proche : Avignon à 25 Km Autoroute : A7 à Orange Aéroport : Avignon à 25 Km Un environnement naturel et généreux au milieu des oliviers pour ce Mas restauré

Plus en détail

Valorisation du bâti du centre ancien

Valorisation du bâti du centre ancien l e b â t i a n c i e n Valorisation du bâti du centre ancien Présentation du contexte Un cahier de recommandations architecturales qui valorise le bâti ancien Ce cahier, très complet, met déjà largement

Plus en détail

Livret-jeux réservé aux 6/12 ans. à la découverte de notre patrimoine. Agricolix, Joue avec le paysan gallo-romain

Livret-jeux réservé aux 6/12 ans. à la découverte de notre patrimoine. Agricolix, Joue avec le paysan gallo-romain Livret-jeux réservé aux 6/12 ans à la découverte de notre patrimoine Agricolix, Joue avec le paysan gallo-romain S o m m a i r e Edito 3 Joue avec Agricolix aux Méli-mé-mots 4 Retrouve les mots cachés

Plus en détail

Techniques culturales de captage des eaux pluviales

Techniques culturales de captage des eaux pluviales KHARMOUCH Mohamed: Ingénieur en Génie Rural Direction de l Irrigation et de l Aménagement de l Espace Agricole Techniques culturales de captage des eaux pluviales PLAN 1- L EAU RESSOURCE RARE 2- PESPECTIVES/LA

Plus en détail

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction GENERALITES Maisons de villégiature Maisons de bourg Le centre village s est construit par étapes successives autour de

Plus en détail

ferme dite bastide du Pichou, puis maison de villégiature d'entrepreneur dite Villa Miramar, puis cité ouvrière Kuhlmann-Pichou

ferme dite bastide du Pichou, puis maison de villégiature d'entrepreneur dite Villa Miramar, puis cité ouvrière Kuhlmann-Pichou Provence-Alpes-Côte d'azur, Bouches-du-Rhône Marseille 16e arrondissement l' Estaque, quartier du Marinier, l' Estaque, quartier des Piches ferme dite bastide du Pichou, puis maison de villégiature d'entrepreneur

Plus en détail

INTRODUCTION 3 DEFINITIONS 5 HISTOIRE 6 CHIFFRES 8 ACTEURS 13 NICHES DE MARCHE 17 PRINCIPAUX FREINS 32 PRINCIPAUX LEVIERS 35 CONCLUSION 40

INTRODUCTION 3 DEFINITIONS 5 HISTOIRE 6 CHIFFRES 8 ACTEURS 13 NICHES DE MARCHE 17 PRINCIPAUX FREINS 32 PRINCIPAUX LEVIERS 35 CONCLUSION 40 ETUDE DU MARCHE NATIONAL DE LA PIERRE SECHE SYNTHESE La pierre sèche, un marché du développement durable SOMMAIRE Pages INTRODUCTION 3 DEFINITIONS 5 HISTOIRE 6 CHIFFRES 8 ACTEURS 13 NICHES DE MARCHE 17

Plus en détail

INVENTAIRE DES BÂTIMENTS AGRICOLES DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST. Le positionnement des bâtiments

INVENTAIRE DES BÂTIMENTS AGRICOLES DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST. Le positionnement des bâtiments 23B Grange étable située au 18 21, rang des Lacs, Notre Dame des Monts. Patri Arch, 2011 INVENTAIRE DES BÂTIMENTS AGRICOLES DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST Le positionnement des bâtiments Décembre 2011 Le

Plus en détail

c.a.u.e. de la manche collection DÉCOUVERTE du Bocage normand Caractéristiques et conseils pour l apprécier et la respecter

c.a.u.e. de la manche collection DÉCOUVERTE du Bocage normand Caractéristiques et conseils pour l apprécier et la respecter collection DÉCOUVERTE c.a.u.e. de la manche du Bocage normand Caractéristiques et conseils pour l apprécier et la respecter Le pan de bois associé au torchis constitue probablement l un des plus célèbres

Plus en détail

Ensemble de maisons jumelées à. Fentange

Ensemble de maisons jumelées à. Fentange Ensemble de maisons jumelées à Fentange Ensemble de maisons jumelées à Fentange Une maison à 5 km du centre ville de Luxembourg Ce rêve pourrait se réaliser grâce à ces futures nouvelles constructions

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

Cour de ferme. Construction intégrée au corps de ferme, en façade sud

Cour de ferme. Construction intégrée au corps de ferme, en façade sud énomination igeonnier hors oeuvre ieu dit Village de ugagnac adastre K 1 tatut foncier omaine privatif ite escription léments à tat sanitaire tockage et élevage our de ferme. onstruction intégrée au corps

Plus en détail

Dominicains (rue des) 9, 11 M aison de vigneron. Lambert2 ; 0964540 ; 2334470 1963 5 90. inventaire fondamental établi en 1965 par

Dominicains (rue des) 9, 11 M aison de vigneron. Lambert2 ; 0964540 ; 2334470 1963 5 90. inventaire fondamental établi en 1965 par Commune Guebwiller 6 8 (aire d étude : Guebwiller) Référence : IA00054860 Adresse : Titre de l œuvre : Dominicains (rue des) 9, 11 M aison de vigneron Cartographie : Cadastre : Dossier : Inventaire général

Plus en détail

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire CAUE 23/05/14 Présentation Agence zone UP Laurence BREGENT Clémence LECAPLAIN Caue 1 Définition

Plus en détail

ARTICLE 1 L article 2.4.3 est modifié par l ajout du texte suivant :

ARTICLE 1 L article 2.4.3 est modifié par l ajout du texte suivant : ZONAGE - SAINT-PHILIBERT ARTICLE 1 L article 2.4.3 est modifié par l ajout du texte suivant : «Forestière F» ARTICLE 2 L article 2.6 est modifié par l ajout des définitions suivantes selon l ordre alphabétique

Plus en détail

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande DEPARTEMENT DES LANDES Commune de LABOUHEYRE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA HAUTE LANDE Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande REGLEMENT D AMENAGEMENT DE ZONE 75 Rue du Tuc

Plus en détail

Commentaire de cartes topographiques en région méditerranéenne

Commentaire de cartes topographiques en région méditerranéenne Commentaire de cartes topographiques en région méditerranéenne Quelques thèmes d étude, idées à suivre et pièges à éviter Public : L1, (oral CAPES) X. Rochel, Université Nancy 2, avril 2010 Document destiné

Plus en détail

www.notre-dame-de-gravenchon.fr

www.notre-dame-de-gravenchon.fr L ALLÉE NOTRE-DAME L allée Notre-Dame s épanouit davantage lors du printemps. L allée Notre-Dame est l axe majeur du parc de la vallée du Télhuet. C est en parcourant cette allée que vous pourrez observer

Plus en détail

Relais de poste dit A l'aigle Noir

Relais de poste dit A l'aigle Noir Commune : Obenheim 67 (aire d étude : Erstein) Référence: IA00023393 Adresse : Titre de l œuvre : Strasbourg (rue de) 20 Relais de poste dit A l'aigle Noir Cartographie : Cadastre : Dossier : (c) Inve

Plus en détail

Chemin déconseillé par temps de pluie. Marches nombreuses et irrégulières

Chemin déconseillé par temps de pluie. Marches nombreuses et irrégulières Le départ se fait sur la place du village. Prendre la direction de la source (rue commerçante). Prendre à gauche, le chemin des Beaumes rouges, entre 2 magasins souvenirs (route balisée rouge et blanc)

Plus en détail

d usage d un bâtiment Fiche 2 - Changement Transformation des bâtiments agricoles en habitation TRANSFORMATION D UNE GRANGE EN HABITATION

d usage d un bâtiment Fiche 2 - Changement Transformation des bâtiments agricoles en habitation TRANSFORMATION D UNE GRANGE EN HABITATION Transformation des bâtiments agricoles en habitation Cette fiche-conseil présente différents exemples de transformation de granges anciennes en habitations. Chaque exemple montre l état initial du bâtiment

Plus en détail

Vu le paragraphe 3 de l article 89 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C- 11.4);

Vu le paragraphe 3 de l article 89 de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C- 11.4); VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT XX-XXX RÈGLEMENT AUTORISANT LA CONSTRUCTION D IMMEUBLES À DES FINS RÉSIDENTIELLES ET COMMERCIALES SUR LE TERRAIN PORTANT LE NUMÉRO DE LOT 1 852 819 DU CADASTRE DU QUÉBEC ET

Plus en détail

maison de villégiature ; villa balnéaire

maison de villégiature ; villa balnéaire Maison de villégiature (villa balnéaire) dite Fedala 7 traverse de l' Angeline boulevard Bellevue Sainte-Maxime Dossier IA83001565 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

LE CHATEAU DE BAYERS. Jeudi 12 septembre 2013

LE CHATEAU DE BAYERS. Jeudi 12 septembre 2013 LE CHATEAU DE BAYERS Jeudi 12 septembre 2013 Aujourd hui c est la rentrée! Tout le monde a répondu «présent» pour visiter le château de Bayers! Nous rencontrons la propriétaire du château, raconter l histoire

Plus en détail

CONSERVATION DU PATRIMOINE FICHE DESCRIPTIVE -*- VALLEE DU GUIERS MORT

CONSERVATION DU PATRIMOINE FICHE DESCRIPTIVE -*- VALLEE DU GUIERS MORT CONSERVATION DU PATRIMOINE FICHE DESCRIPTIVE -*- REPERAGE DU SITE G160 version du 08/06/2010 VALLEE DU GUIERS MORT LE DOMAINE DE FOURVOIRIE (en rive gauche) LE MOULIN A GRAINS (XVIIe, XVIIIe et XIXe) à

Plus en détail

DEMEURE SEIGNEURIALE DU 13 ème S. TRANSFORMÉE EN RENDEZ-VOUS DE CHASSE AU 15 ème S.

DEMEURE SEIGNEURIALE DU 13 ème S. TRANSFORMÉE EN RENDEZ-VOUS DE CHASSE AU 15 ème S. DEMEURE SEIGNEURIALE DU 13 ème S. TRANSFORMÉE EN RENDEZ-VOUS DE CHASSE AU 15 ème S. Ref : 3153DM Situation A 210 km de Paris (dont 175 km par autoroute), à proximité de Romorantin, capitale de la Sologne,

Plus en détail

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire.

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES SERVICE ECONOMIE AGRICOLE 37 Bd Henri Dunant BP 94029-71040

Plus en détail

TABLEAU D INFORMATION SUR UN RÈGLEMENT D URBANISME. Article habilitant LAU. Approbation référendaire nécessaire selon 123 LAU (Z, L)

TABLEAU D INFORMATION SUR UN RÈGLEMENT D URBANISME. Article habilitant LAU. Approbation référendaire nécessaire selon 123 LAU (Z, L) Titre : Zonage TABLEAU D INFORMATION SUR UN RÈGLEMENT D URBANISME Article 2a Référer au nouveau plan de zonage daté janvier 2014 et aux 8 nouveaux plans à grande échelle pour illustrer les îlots déstructurés

Plus en détail

Vous avez un projet d achat ou vous souhaitez connaître la valeur de votre bien? vous offre une estimation gratuite

Vous avez un projet d achat ou vous souhaitez connaître la valeur de votre bien? vous offre une estimation gratuite abaca re 13 - c le magazine juin 2013 abaca IMMOBILIER vous offre une sélection de biens dans ce numéro RE 13 C, et retrouver + de 200 biens à vendre sur notre site internet ou en agence. Vous avez un

Plus en détail

V E N T E T E R R A I N V I A B I L I S E A V E C P E R M I S D E C O N S T R U I R E

V E N T E T E R R A I N V I A B I L I S E A V E C P E R M I S D E C O N S T R U I R E V E N T E T E R R A I N V I A B I L I S E A V E C P E R M I S D E C O N S T R U I R E V a l b o n n e - D o m a i n e «l e 8. 1 0» - l o t n 2 Vues correspondant au projet du permis de construire Terrain

Plus en détail

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Réunion publique du 14 Juin 2011 Équoquartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Les temps du projet de la Remise CONCERTATION pendant toute la phase d élaboration du projet Les temps

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (PLU) patrimonial. Séminaire des élus. Vendredi 6 Septembre 2013

Plan Local d Urbanisme (PLU) patrimonial. Séminaire des élus. Vendredi 6 Septembre 2013 Plan Local d Urbanisme (PLU) patrimonial Séminaire des élus Vendredi 6 Septembre 2013 La démarche L élaboration du PLU Mise en révision du Plan d Occupation des Sols (POS) approuvé en Février 2001 Nécessité

Plus en détail