Résumé. Introduction

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Résumé. Introduction"

Transcription

1 Résumé Dans cette expérience, nous nous sommes familiarisées avec la spectroscopie d émission moléculaire à l aide de différent dosage de la quinine. Introduction Le but de cette expérience, a été tout d abord de déterminer la quantité de quinine dans deux boissons gazeuses commerciales (Migros et Coop) et de les comparer avec les normes en rigueur. Ensuite, la fluorescence de la quinine a été mesurée afin de déterminer les longueurs d ondes d excitation et d émission. Puis, une étude du quenching de la fluorescence de la quinine par des ions chlorures a été effectuée afin de déterminer la concentration en NaCl d une solution inconnue. La constante de quenching K Q est liée à la force ionique. La fluorescence des solutions faiblement absorbantes : F=K I 0 C F : fluorescence de la solution K : constante I 0 : intensité de la source lumineuse incidente C : concentration de l espèce 1

2 En présence d autres molécules, la molécule fluorescente peut entrer en collisions et son énergie peut faiblir sous forme non radiative. Ce phénomène est appelé «quenching» : F 0 =F 1 K Q C F 0 : représente la fluorescence en absence d ions interférents K Q : constante de quenching. C : concentration des ions interférents Méthodologie Enregistrement des spectres de fluorescence Une solution de 10 ml contenant 2, M de quinine est préparée dans de l acide nitrique 10-2 M. Les spectres d émissions sont enregistrés dans le domaine de λ emission compris entre 420 et 520 nm ainsi que dans le domaine de λ excitation compris entre 270 et 390 nm. Effet de l acidification et de la force ionique Trois solution de quinine 2, M ont été préparées de la manière suivante : solution 1 sans HNO 3 ni KNO 3 2 avec 10-2 M de HNO 3 3 avec 0.9M KNO 3 La fluorescence de ces solutions a été mesurée aux 2 longueurs d onde déterminées dans la partie précédente. 2

3 Dosage quantitatif de la quinine dans deux boissons gazeuses 7 solutions étalons de 10 ml de sulfate de quinine de concentrations 10-7, 2,5.10-7, , 7,5.10-7, 10-6, 2,5.10-6, ont été préparées dans de l HNO M ainsi qu un blanc de HNO 3 uniquement. L appareille a été ajusté avec le blanc aux longueurs d onde optimales, puis la fluorescence des étalons de sulfate de quinine a été mesurée. La concentration maximale de quinine dans une boisson gazeuse est 80 mg/l soit 2, M. Volume à prélever=( M *10 ml)/(2, M)= 0.2mL 200 μl de deux différentes boissons gazeuses ont été prélevés puis placée dans une fiole jaugée de 10 ml. On a complété jusqu au trait de jauge avec une solution de HNO M. Cette manipulation a été répétée 2 fois pour chaque boisson gazeuse. La fluorescence de ces 4 échantillons a été mesurée afin de déterminer leur concentration en quinine. Etude du quenching de la fluorescence de la quinine par l ion Cl - 10 ml de solution contenant M de sulfate de quinine avec les espèces suivantes ont été préparées : 1) 0.01M HNO 3 et NaCl M=0, 10-3, , ) 0.05M HNO 3 et NaCl M=0, 10-3, , ) 0.2M HNO 3 et NaCl M=0, 10-3, , ) 0.5M HNO 3 et NaCl M=0, 10-3, , La fluorescence de chaque solution a été mesurée aux longueurs d onde analytiques déterminées précédemment. 3

4 Résultats Détermination des paramètres analytiques D après le spectre d émission entre 420 et 520nm, la longueur d onde d excitation choisie est de 355nm et d émission de 453nm. Effet de l acidification et de la force ionique Quinine Fluorescenc e sans HNO3 ni KNO3 2,4 Avec HNO3 60,51 Avec NaNO3 8,64 La solution de quinine sans acide ni sel nous sert de témoin. Avec l ajout d acide la fluorescence augmente beaucoup, car la quantité de quinine protonné est plus grande. Et c est la forme protonné qui fluoresce. Avec l ajout de NaNO 3, la force ionique va augmenter. L effet serra de diminuer la fluorescence à cause «quenching» de la quinine. Avec l augmentation de la quantité de sel, il y a plus de collision et de l énergie est perdu sous forme non radiative. Expérimentalement la fluorescence augmente avec NaNO 3, ce résultat n est pas bon. 4

5 Dosage quantitatif de la quinine dans deux boissons gazeuses Droite de calibrage : Intensité Coefficient values ± one standard deviation a = ± 6.81 b =5.5896e+007 ± 3.13e Concentration M 4 5x10-6 A CQ 2 SO 4 [mol/l ] [quinine ] M c [g/l] c [mg/l] Moyenne Ecart type Migros1 111,35 1,5116E-06 1,89E-04 0,061 61,409 Migros2 157,11 2,27427E-06 2,84E-04 0,092 92,392 76,900 21,91 Coop1 107,35 1,44493E-06 1,81E-04 0,059 58,700 Coop2 109,93 1,48793E-06 1,86E-04 0,060 60,447 59,574 1,24 Pour les deux produits on trouve une concentration de quinine inférieure au maximum autorisé (80 mg/l). Pourtant pour le résultat de la migros la concentration de quinine est élevé mais il y a aussi une très grande déviation standard. Pour avoir des résultats plus précis on aurai du faire plus que deux mesures. Pour l échantillon de la coop les résultats semblent satisfaisants, la moyenne est de 59.57mg/L et l écart type est de 1.24 mg/l. 5

6 La concentration de quinine peut être déterminée à l aide d un étalonnage interne, cette méthode est meilleur car les conditions (force ionique, acidité) sont les mêmes pour toutes les solutions. Pour cela, on doit préparer des solutions de boisson dont la fluorescence devra se situer dans la partie inférieure de la courbe de calibration externe. Puis on ajoute des volumes croissants mais faibles (<500µL) de quinine de concentration connue. Avec la mesure de la fluorescence, on peut déterminer graphiquement la concentration de quinine contenue dans l échantillon. Pour l étalonnage externe, on néglige les autres composants présents dans les boissons pouvant influencer la fluorescence (quencheurs, acides ) Etude du quenching de la fluorescence de la quinine par les ions Cl - HNO3 0,01 HNO3 0,05 Concentratio n NaCl M intensité F0/F Concentratio n NaCl M intensité F0/F 0 837, ,53 1 0, ,46 2,934 0, ,64 2,18 0, ,88 5,238 0, ,06 4,07 0, ,04 7,824 0, ,67 5,70 HNO3 0,2 HNO3 0,5 Concentratio n NaCl M intensité F0/F Concentratio n NaCl M intensité F0/F , ,86 0, ,46 2,514 0, ,42 2,49 0, ,73 2,754 0, ,22 2,63 0, ,57 5,414 0, ,56 3,09 6

7 7 Conc 0.2M a= ± b= ± 191 Conc 0.01M a= ± b= ± 80.8 Fo/F Conc 0.05M a= ± b= ± Conc 0.5 M a= ± b= ± Concentration NaCl M 4 5x10-3 Sachant que NaCl permet de quenché la quinine, il est normal que Fo/F augmente avec la concentration de NaCl. On peut voir qu avec l augmentation de la concentration, il y a diminution du rapport Fo/F. En acidifiant la solution, la fluorescence de la concentration va augmenter et le rapport F0/F va diminuer. D après la formule : F 0 =F 1 K Q.C Avec Fo la fluorescence de la solution sans NaCl, F la fluorescence de l échantillon, Kq la constante de quenching et C la concentration de NaCl [M]. [HNO3]M Kq erreur 0, ,9 80,8 0,05 932,28 44,4 0,2 798, ,5 368,9 169 Les constantes de quenching sont élevées, et les erreurs sont grandes. Peut qu il y a eu un problème lors de la préparation des solutions. 7

8 Dosage quantitatif de la chloride de sodium Nous avons utiliser la courbe tracée précédemment pour [HNO 3 ]= 0.01M. La solution de concentration inconnue a été diluée par 500, 20μL dans un ballon de 10mL. Le ph était fixé a 2. En utilisant la constante de quenching à ce ph (1324), et d après la formule : C= [(F 0 /F -1)/ K Q ] dilution La fluorescence trouvée est de ce qui donne une concentration de M. En tenant compte de la dilution, on trouve 22mM. La concentration théorique est de 30mM. L erreur relative est de 27%, ce qui est très assez grand. Cela peut s expliquer par les erreurs lors de la détermination de la constante de quenching. Pour la courbe à ph 2 les erreurs sur la droite de régression sont importantes donc il semble normal que l erreur soit aussi grande sur la concentration de NaCl. L erreur est de 4.15mM sur le résultat en tenant compte des erreurs sur les coefficients de la droite de régression. Conclusion Nous avons pu mettre en évidence l effet de l acidification et de la force ionique sur la fluorescence de la quinine. La concentration en quinine de 2 boissons gazeuses a été déterminée. Elles correspondent bien aux valeurs fixées par l ordonnance sur les denrées alimentaires, c est à dire que la concentration en quinine dans la limonade ne doit pas dépasser 80 mg par litre. En effet, la limonade de la coop n en contient que 59,6 mg alors que celle de la migros en contient 76,9 mg. Enfin, l effet du quenching sur la fluorescence de la quinine a pu être étudié par l ion Cl - ce qui nous a permis de déterminer la concentration en NaCl d une solution inconnue. 8

9 Annexes [1] M. Borkovec. Lab journal of analytical chemistry II : Spectrophotométrie d'émission moléculaire. Etude et dosage de la quinine,

Chimie Analytique II. Spectrophotométrie d émission moléculaire Etude et dosage de la quinine

Chimie Analytique II. Spectrophotométrie d émission moléculaire Etude et dosage de la quinine Chimie Analytique II Spectrophotométrie d émission moléculaire Etude et dosage de la quinine Daniel Abegg Nicolas Calo Emvuli Mazamay Pedro Surriabre Université de Genève, Science II, Laboratoire 144 Groupe

Plus en détail

DOSAGE DES CHLORURES ET DES

DOSAGE DES CHLORURES ET DES Fournier Coralie, fournic0@etu.unige.ch 19 octobre 010 DOSAGE DES CHLORURES ET DES NITRATES DANS L EAU MINÉRALE PAR CHROMATOGRAPHIE IONIQUE - 1 - Fournier Coralie, fournic0@etu.unige.ch 19 octobre 010

Plus en détail

Chapitre II: ACIDES - BASES. Leçon I. Définition et mesure du ph

Chapitre II: ACIDES - BASES. Leçon I. Définition et mesure du ph hapitre II: AIDES - BASES Leçon I. Définition et mesure du ph Ex. ompléter le tableau suivant à 25 [H 3 O + ] (mol.l - ) [HO - ] (mol.l - ) 4,5. -2 2,6 ph 9,4 Nature de la solution 6,2. -9,8. -5 8,6. -6

Plus en détail

Chimie Analytique II. La chromatographie ionique

Chimie Analytique II. La chromatographie ionique Chimie Analytique II La chromatographie ionique Daniel Abegg Nicolas Calo Emvuli Mazamay Pedro Surribare Université de Genève, Science II, Laboratoire 144 Groupe 4 29 décembre 2008 Résumé Nous avons utilisé

Plus en détail

Rapport TP 2 : Titrage acide - base

Rapport TP 2 : Titrage acide - base Rapport TP 2 : Titrage acide - base Raphaël Braunschweig, Stefan Binder Groupe A, Binôme 3 Date de manipulation : 29 mars 2007 Rendu du rapport : 5 avril 2007 Table des matières 1 Objectifs du travail

Plus en détail

Qualité d une eau : les ions sulfate TP SL 4

Qualité d une eau : les ions sulfate TP SL 4 Qualité d une eau : les ions sulfate TP SL Au cours d un travail dans un laboratoire de contrôle, il est demandé de vérifier si la concentration en ions sulfate dans une eau minérale correspond à l indication

Plus en détail

Messages de la lumière. 1. Le prisme : un système dispersif 2. Les spectres d émission et d absorption 3. Application à l astrophysique

Messages de la lumière. 1. Le prisme : un système dispersif 2. Les spectres d émission et d absorption 3. Application à l astrophysique Messages de la lumière 1. Le prisme : un système dispersif 2. Les spectres d émission et d absorption 3. Application à l astrophysique 1. Le prisme : un système dispersif 1. Décomposition de la lumière

Plus en détail

5. Conditionnement et conservation de l échantillon

5. Conditionnement et conservation de l échantillon E-III-2.1V1 DÉTERMINATION DE L INDICE PHÉNOL DANS LES EAUX 1. Objet Cette procédure a pour objet de décrire la méthode spectrométrique de détermination de l'indice phénol dans les eaux après extraction

Plus en détail

TP N 1 : Recyclage du cuivre en milieu aqueux.

TP N 1 : Recyclage du cuivre en milieu aqueux. TP N 1 : Recyclage du cuivre en milieu aqueux. Introduction : Les domaines d applications du cuivre sont très étendus. Le cuivre est utilisé dans l industrie électrique et électronique, le secteur de la

Plus en détail

DOSAGE DE L ION FER DANS UN VIN BLANC

DOSAGE DE L ION FER DANS UN VIN BLANC 1 T.P-cours de Chimie n 5 DOSAGE DE L ION FER DANS UN VIN BLANC Objectifs : déterminer la teneur en élément fer d un vin blanc par un dosage par étalonnage à l aide d un colorimètre, en vue d éviter le

Plus en détail

De l échelle microscopique à l échelle macroscopique.

De l échelle microscopique à l échelle macroscopique. De l échelle microscopique à l échelle macroscopique. I) Définitions de la mole et du nombre d Avogadro. 1) Etude d un exemple de la vie courante. Comment faire pour obtenir un tas contenant 243 grains

Plus en détail

EXERCICES Spectroscopie infra-rouge

EXERCICES Spectroscopie infra-rouge EXERCICES Spectroscopie infra-rouge I- L absorption des radiations infra-rouge de longueur d onde λ m = 4,330 µm par les molécules d iodure d hydrogène permet à ces dernières de passer de l état vibratoire

Plus en détail

TP ABSORPTION & FLUORESCENCE

TP ABSORPTION & FLUORESCENCE TP ABSORPTION & FLUORESCENCE Introduction aux techniques de spectroscopie laser. Application à la spectroscopie moléculaire : absorption et fluorescence. Partie 1 Mesures avec un spectromètre à lampe....2

Plus en détail

Révisions n o 1 TS1 2012 Acides/bases. Exercice 1 La couleur des fleurs d hortensia

Révisions n o 1 TS1 2012 Acides/bases. Exercice 1 La couleur des fleurs d hortensia Révisions n o 1 TS1 2012 Acides/bases Exercice 1 La couleur des fleurs d hortensia Certaines fleurs, comme celles des hortensias, possèdent des couleurs variées dues à des pigments naturels. Les couleurs

Plus en détail

Spectre A = f(λ) des deux formes HIn et In - du BBT

Spectre A = f(λ) des deux formes HIn et In - du BBT TP 5 chimie : Terminale Comment déterminer les domaines de prédominance des formes acide et basique d un indicateur coloré en solution aqueuse : le bleu de bromothymol? Objectifs. Réinvestir la méthode

Plus en détail

CORRECTION PH-METRIE ETUDE DE VINAIGRES. 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 V (ml)

CORRECTION PH-METRIE ETUDE DE VINAIGRES. 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 V (ml) CORRECTION PH-METRIE ETUDE DE VINAIGRES A/ Dosage de HCl par NaOH 0,20 mol.l - Equation-bilan : H O + + OH - 2 H 2 O Courbe de dosage : 2 0 0 2 20 2 22 2 2 V e =, ml C alcul de la concentration de HCl

Plus en détail

Titrages potentiométriques

Titrages potentiométriques Pharmacie 1 ere année 22-23 Titrages potentiométriques 1 - Principe La potentiométrie est couramment utilisée pour effectuer des mesures directes et sélectives de la concentration d analytes, pour déceler

Plus en détail

EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - Durée : 6 heures Coef. : 7

EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - Durée : 6 heures Coef. : 7 NOM du candidat :... BTS CHIMISTE Code Sujet : CHEXP-P03 Session 2006 Prénom :... N d'inscription :... EPREUVE FONDAMENTALE DE CHIMIE - Pratique expérimentale - Durée : 6 heures Coef. : 7 FICHE DE CHOIX

Plus en détail

Chimie Analytique II. Chromatographie gazeuse

Chimie Analytique II. Chromatographie gazeuse Chimie Analytique II Chromatographie gazeuse Détermination des conditions optimales de séparation et dosage et l éthanol et du méthanol Daniel Abegg Nicolas Calo Emvuli Mazamay Pedro Surriabre Université

Plus en détail

Le sirop de menthe. Huile essentielle de menthe

Le sirop de menthe. Huile essentielle de menthe P a g e 1 TS Spécialité Chimie Exercice résolu Enoncé Les trois parties sont indépendantes. L objectif de cet exercice est d étudier une méthode d extraction d un arôme naturel de menthe puis d analyser

Plus en détail

TP PH 5 : Spectres lumineux

TP PH 5 : Spectres lumineux L étude des spectres lumineux permet d évaluer la température des astres ainsi que de connaître leur composition chimique. I Spectre d émission TP PH 5 : Spectres lumineux Poste N 1 Matériel : source lumineuse,

Plus en détail

Analyse de la dureté de l eau D après une idée de Louise Guilbert, adaptée par l équipe PISTES et la communauté de pratique

Analyse de la dureté de l eau D après une idée de Louise Guilbert, adaptée par l équipe PISTES et la communauté de pratique Analyse de la dureté de l eau D après une idée de Louise Guilbert, adaptée par l équipe PISTES et la communauté de pratique 1. Dureté de l eau : La détermination par titrage Notions préalables : La première

Plus en détail

Travail dirigé 5 : La concentration d une solution

Travail dirigé 5 : La concentration d une solution Notions vues : Travail dirigé 5 : La concentration d une solution - la concentration massique d une solution - la concentration molaire d une solution - le pourcentage en masse d une solution - la dilution

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE L1S1

TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE L1S1 UNIVERSITÉ PARIS XII-VAL DE MARNE TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE L1S1 Année 2009-2010 Les glucides p 1 Tamis moléculaire p 3 QUELQUES RECOMMANDATIONS IMPORTANTES Le port de la blouse est OBLIGATOIRE. Son

Plus en détail

Electrophorèse capillaire

Electrophorèse capillaire Chimie Analytique Electrophorèse capillaire Croset Elliott - Fernandez Samuel - Tissot Guillaume (Groupe 2) Université de Genève, Sciences II I. Résumé : Lors de cette expérience nous allons nous familiariser

Plus en détail

Résumé. Introduction

Résumé. Introduction Résumé Dans cette expérience, nous nous sommes familiarisés avec deux différentes techniques. La première méthode consiste à la spectrophotométrie d émission atomique qui permet de doser le Na + et le

Plus en détail

Analyse : définitions

Analyse : définitions Analyse : définitions Analyse qualitative -Détermination de la nature des composés présents Analyse quantitative détermination de la concentration des différents composés recherchés dosage Les méthodes

Plus en détail

Titrages acido-basiques

Titrages acido-basiques Titrages acido-basiques Le lait est un liquide biologique qui se dégrade par transformation du lactose en acide lactique. Le titrage de cet acide est un moyen de contrôler la qualité du lait : degré Dornic

Plus en détail

TP 16 : Equilibres acide-base

TP 16 : Equilibres acide-base Groupe 9 TP 16 : Equilibres acide-base Luca MAILLARD Quentin VEROLET 76/257418 76/4821446 maillal7@etu.unige.ch verolet@etu.unige.ch TP 16 : Equilibres acide-base 1. Résumé Nous allons voir une 2.1 Etalonnage

Plus en détail

Exercice II : CHIMIE ORGANIQUE RELATIVISTE (7,5 points) http://labolycee.org

Exercice II : CHIMIE ORGANIQUE RELATIVISTE (7,5 points) http://labolycee.org Bac S Asie 2013 Exercice II : CHIMIE ORGANIQUE RELATIVISTE (7,5 points) http://labolycee.org Dans un futur lointain, des lycéens d un centre étranger, éloigné dans la galaxie, se rendent dans leur futur

Plus en détail

Chapitre 8 Solutions et concentration massique Chimie

Chapitre 8 Solutions et concentration massique Chimie Chapitre 8 Solutions et concentration massique Chimie Introduction : - De nombreux médicaments (sirops, injections, perfusions) sont sous forme liquide. Que contiennent-t-ils? Comment les préparer? - De

Plus en détail

Terminale S - ANALYSE SPECTRALE

Terminale S - ANALYSE SPECTRALE Terminale S - ANALYSE SPECTRALE La spectroscopie est l étude quantitative des interactions entre la lumière et la matière. 1 Spectroscopie UV - Visible 1.1 Absorbance 1.1.1 Définition Lorsque la lumière

Plus en détail

GEMO ACÉTATE D'ÉTHYLE, PROPANOL-2, FP-105-E-1 DIBUTYL-PHTALATE DANS LES POUDRES PAR JANVIER 1996 CHROMATOGRAPHIE EN PHASE GAZEUSE PAGE 1/6

GEMO ACÉTATE D'ÉTHYLE, PROPANOL-2, FP-105-E-1 DIBUTYL-PHTALATE DANS LES POUDRES PAR JANVIER 1996 CHROMATOGRAPHIE EN PHASE GAZEUSE PAGE 1/6 JANVIER 1996 CROMATOGRAPIE EN PASE GAZEUSE PAGE 1/6 1. DOMAINE D'APPLICATION Cette Méthode s'applique à toutes les poudres granulées dans l'acétate d'éthyle, lissées au propanol-2 et contenant du dibutyl-phtalate

Plus en détail

Devoir surveillé N 1 SECONDE 7 (14/10/2013) SCIENCES-PHYSIQUES Pour JM Podvin. Sans documents Calculatrices Autorisées Durée : 2heures

Devoir surveillé N 1 SECONDE 7 (14/10/2013) SCIENCES-PHYSIQUES Pour JM Podvin. Sans documents Calculatrices Autorisées Durée : 2heures Devoir surveillé N 1 SECONDE 7 (14/10/2013) SCIENCES-PHYSIQUES Pour JM Podvin Sans documents Calculatrices Autorisées Durée : 2heures Remarques : Bien lire le sujet avant de commencer car les parties à

Plus en détail

1.2 En déduire l équation de la réaction d oxydation du dioxyde d azote par le dioxygène O 2(g) + 4 NO 2(g) + 2 H 2O (l) 4 HNO 3(aq)

1.2 En déduire l équation de la réaction d oxydation du dioxyde d azote par le dioxygène O 2(g) + 4 NO 2(g) + 2 H 2O (l) 4 HNO 3(aq) EXERCICE III : PLUIES ACIDES Le ph d un lac situé à proximité d une centrale thermique a été mesuré : ph = 4,8 On soupçonne les pluies acides d être responsables de cette valeur. Les effluents gazeux produits

Plus en détail

TP15 : Conductimétrie

TP15 : Conductimétrie Luca MAILLARD Quentin VEROLET 076/2057418 076/4821446 maillal7@etu.unige.ch verolet0@etu.unige.ch TP15 : Conductimétrie 1. Résumé et introduction générale Ce TP nous fait aborder les phénomènes électriques

Plus en détail

Chimie Analytique I: Chapitre 7 Les méthodes titrimétriques

Chimie Analytique I: Chapitre 7 Les méthodes titrimétriques Chimie Analytique I: Chapitre 7 Les méthodes titrimétriques 7.1 Définition La titrimétrie comprend l'ensemble des méthodes analytiques basées sur la détermination d'un réactif de concentration connu qui

Plus en détail

Résumé. Introduction

Résumé. Introduction Résumé Dans cette expérience, nous nous sommes familiarisées avec la spectrophotométrie d absorption moléculaire (UV-Visible) à l aide de la molécule de pyridoxine. Introduction La première partie de cette

Plus en détail

Grandeurs unités mesures

Grandeurs unités mesures Grandeurs unités mesures On mesure des grandeurs physiques de différentes sortes. On ne peut pas additionner des grandeurs physiques de natures différentes. Tout résultat expérimental s exprime par un

Plus en détail

Bac blanc n o 3 Première L 2015 Partie 2 (6 points) Des eaux de différentes régions de la Terre

Bac blanc n o 3 Première L 2015 Partie 2 (6 points) Des eaux de différentes régions de la Terre Bac blanc n o 3 Première L 2015 Partie 2 (6 points) Des eaux de différentes régions de la Terre L eau, qualité et quantité (lundi 22 mars 2010) «Vous le savez, le 22 mars, c est la Journée mondiale de

Plus en détail

Chapitre C3 : La conductimétrie

Chapitre C3 : La conductimétrie Chapitre C3 : La conductimétrie Lors du chapitre précédent nous avons montré comment on pouvait obtenir des solutions électrolytique (ou ioniques) et nous avons mis en évidence la caractère conducteur

Plus en détail

EXERCICE I - DÉTARTRANT À BASE D ACIDE LACTIQUE (6,5 points)

EXERCICE I - DÉTARTRANT À BASE D ACIDE LACTIQUE (6,5 points) EXERCICE I - DÉTARTRANT À BASE D ACIDE LACTIQUE (6,5 points) Bac S 2011 Métropole http://labolycee.org Ennemi numéro un des cafetières, le tartre s y installe au quotidien. Il peut rendre ces machines

Plus en détail

Préparer une solution par dilution ou dissolution

Préparer une solution par dilution ou dissolution Terminale S - AP SPC 5 Préparer une solution par dilution ou dissolution Objectifs : Savoir déterminer une masse à prélever pour réaliser une dissolution, le volume de solution mère à prélever pour réaliser

Plus en détail

ANALYSE DE LA MIGRATION DE LA MELAMINE DES OBJETS EN MELAMINE PAR HPLC-UV. Date d application 2014-06-30

ANALYSE DE LA MIGRATION DE LA MELAMINE DES OBJETS EN MELAMINE PAR HPLC-UV. Date d application 2014-06-30 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Administration des Laboratoires MET LFSAL -130 ANALYSE DE LA MIGRATION DE LA MELAMINE DES OBJETS EN Version V05 Date d application 2014-06-30 Rédaction

Plus en détail

RAPPORT RELATIF A UNE ETUDE EFFECTUEE A LA DEMANDE DU LABORATOIRE DE L'AGLY, 66 LATOUR DE FRANCE

RAPPORT RELATIF A UNE ETUDE EFFECTUEE A LA DEMANDE DU LABORATOIRE DE L'AGLY, 66 LATOUR DE FRANCE Université de Perpignan Centre de Phytopharmacie 52, Avenue Paul Alduy 66860 Perpignan J-F COOPER Professeur Perpignan, le 15/07/2003 RAPPORT RELATIF A UNE ETUDE EFFECTUEE A LA DEMANDE DU LABORATOIRE DE

Plus en détail

Olympiades 2010. Manipulation n 2 : Etude d un lait LE LAIT

Olympiades 2010. Manipulation n 2 : Etude d un lait LE LAIT Olympiades 2010 Manipulation n 2 : Etude d un lait LE LAIT Le lait est un liquide blanc mat, légèrement visqueux, dont la composition et les caractéristiques physico-chimiques varient sensiblement selon

Plus en détail

L usage de gants et de lunettes est indispensable dans ce TP

L usage de gants et de lunettes est indispensable dans ce TP Dosages redox suivis par potentiométrie Dosage des ions fer II par les ions cérium IV ) Buts du TP Page 1/9 Doser une solution contenant des ions fer II par une solution d ions cérium IV de concentration

Plus en détail

EXERCICE I : ASPIRINE ET PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE (8,5 points)

EXERCICE I : ASPIRINE ET PRÉVENTION CARDIOVASCULAIRE (8,5 points) Bac S 2013 Amérique du nord http://labolycee.org EXERIE I : ASPIRINE ET PRÉVENTIN ARDIVASULAIRE (8,5 points) L une des propriétés pharmacologiques de l aspirine est d être un fluidifiant du sang. est pourquoi

Plus en détail

303 SYNTHESE ET ANALYSE Dosage du manganèse dans l acier

303 SYNTHESE ET ANALYSE Dosage du manganèse dans l acier 303 SYNTHESE ET ANALYSE Dosage du manganèse dans l acier C o n c e p t i o n : A. - M. F o u r n i e r ( C O P A D ), A. C h a n a l, M. C a s a n o v a & H. J e n n y C o l l è g e d e C a n d o l l e

Plus en détail

TITRAGE DE LA VITAMINE C

TITRAGE DE LA VITAMINE C Nom : Nom : Foyer TITRAGE DE LA VITAMINE C Mise en situation Ta grand-mère, Gertrude, décide de s inspirer des émissions culinaires télévisées qu elle écoute quotidiennement et de composer son propre mélange

Plus en détail

M10 Fabrication d'un sérum physiologique

M10 Fabrication d'un sérum physiologique FICHE 1 Fiche à destination des enseignants Type d'activité Démarche d investigation liée à l expérimentation Notions et contenus Compétences attendues Commentaires sur l exercice proposé Solution : solvant,

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL du BREVET

DIPLÔME NATIONAL du BREVET REPÈRE : 14DNBGENPHCPO1 DIPLÔME NATIONAL du BREVET Session 2014 PHYSIQUE - CHIMIE Série générale DURÉE : 45 min - COEFFICIENT : 1 Ce sujet comporte 8 pages numérotées de 1/8 à 8/8. Le candidat s assurera

Plus en détail

BORE MÉTHODE PAR SPECTROPHOTOMÉTRIE D'ABSORPTION ATOMIQUE

BORE MÉTHODE PAR SPECTROPHOTOMÉTRIE D'ABSORPTION ATOMIQUE FC-509-A-1 ÉDITION DE JANVIER 99 GROUPE D ÉTUDE DES MODES OPÉRATOIRES BORE MÉTHODE PAR SPECTROPHOTOMÉTRIE Analyse Modifications Juin 94 : première édition Janvier 99 : ajout du paragraphe 4.5 Promulgation

Plus en détail

ph d une solution aqueuse

ph d une solution aqueuse ph d une solution aqueuse I - Activité 1 : A l aide du cours «ns acides, basiques, ou neutre», notez la couleur obtenue avec le B.B.T.. Prélevez à l aide d une pipette quelques gouttes de solution et déposez-les

Plus en détail

Perrothon Sandrine Hiver 2004 HPLC. HPLC, Séparation des composés principaux de la vanille

Perrothon Sandrine Hiver 2004 HPLC. HPLC, Séparation des composés principaux de la vanille , Séparation des composés principaux de la vanille 1 1.But: Le but de ce travail pratique est dans un premier temps de déterminer l'ordre d'élution des composés principaux de la vanille, puis dans un deuxième

Plus en détail

Le tableau ci-dessous résume les observations faites lorsqu on met les ions en présence des réactifs qui permettent de les identifier :

Le tableau ci-dessous résume les observations faites lorsqu on met les ions en présence des réactifs qui permettent de les identifier : Exercice 1 EXERCICES SUR LES IONS Le tableau ci-dessous résume les observations faites lorsqu on met les ions en présence des réactifs qui permettent de les identifier : réactifs Chlorure de baryum ions

Plus en détail

S-III-2.2V2 DOSAGE DU PHENOL PAR HPLC DANS LES SOLS. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon

S-III-2.2V2 DOSAGE DU PHENOL PAR HPLC DANS LES SOLS. 4. Conditionnement et conservation de l échantillon S-III-2.2V2 DOSAGE DU PHENOL PAR HPLC DANS LES SOLS 1. Objet Cette procédure a pour objet de décrire la méthode de dosage du phénol par chromatographie liquide haute performance (HPLC) couplée à un détecteur

Plus en détail

1. Les notions à acquérir

1. Les notions à acquérir 1. Les notions à acquérir 1.1 Vocabulaire à apprendre à maîtriser dans ce chapitre ph ion hydronium autoprotolyse produit ionique neutre acide basique 1.2 Compétences à acquérir au cours de ce chapitre

Plus en détail

Conductimétrie des solutions ioniques χ.3

Conductimétrie des solutions ioniques χ.3 Conductimétrie des solutions ioniques - MPSI 1 Lycée Chaptal - 2012 Conductimétrie des solutions ioniques χ.3 TP de Chimie Objectifs du TP Comprendre le principe de la conductimétrie, le protocole expérimental

Plus en détail

L1 - TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE STRUCTURALE

L1 - TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE STRUCTURALE L1 - TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE STRUCTURALE 2005-2006 La composition en acides aminés (type et nombre d acides aminés) des protéines est variable d une protéine à une autre. Il est possible, en réalisant

Plus en détail

Principes d'étalonnage d'un

Principes d'étalonnage d'un Principes d'étalonnage d'un multi analyseur avec module de chimie hétérogène. siemens.ca/answers Aujourd'hui je parlerai de: L étalonnage linéaire, pourquoi utiliser 3 étalons, de quelle façon une courbe

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-III-2.1V2 : DÉTERMINATION DE L INDICE PHÉNOL Cette méthode a pour objet la détermination de l indice phénol dans des sols (y compris les sédiments), les matières utilisées sur ou dans les sols

Plus en détail

Liaison 3 ème - seconde au lycée Les Catalins

Liaison 3 ème - seconde au lycée Les Catalins Liaison 3 ème - seconde au lycée Les Catalins Présentation des filières Témoignages d élèves La seconde Les Changements : Fin des cours à 18h Plus de liberté Droit au portable dans la cour de récré Effectif

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS MATÉRIEL, ST-STE, 4 e secondaire LES PROPRIÉTÉS DES SOLUTIONS La concentration et la dilution (Rappel)

Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS MATÉRIEL, ST-STE, 4 e secondaire LES PROPRIÉTÉS DES SOLUTIONS La concentration et la dilution (Rappel) Nom : Groupe : Date : THÉORIE UNIVERS MATÉRIEL, ST-STE, 4 e secondaire LES PROPRIÉTÉS DES SOLUTIONS La concentration et la dilution (Rappel) La concentration : La concentration (C) d une solution est le

Plus en détail

Chapitre 4 Extraction et absorbance Documents 1 et 2 La couleur des feuilles varient entre le printemps et l automne (de vert à jauneorangé)

Chapitre 4 Extraction et absorbance Documents 1 et 2 La couleur des feuilles varient entre le printemps et l automne (de vert à jauneorangé) Accompagnement 1 ère S Séance de révision 2 Chapitre 4 Extraction et absorbance Documents 1 et 2 La couleur des feuilles varient entre le printemps et l automne (de vert à jauneorangé) en fonction des

Plus en détail

TP NIVEAU TS DETERMINATION D UNE CONSTANTE D ACIDITE

TP NIVEAU TS DETERMINATION D UNE CONSTANTE D ACIDITE TP NIVEAU TS DETERMINATION D UNE CONSTANTE D ACIDITE OBJECTIFS DU TP : déterminer selon une méthode originale la valeur des constantes d'acidité (K A ) de l acide éthanoïque (ou acétique) et de l'acide

Plus en détail

Chapitre 4 : Les messages de la lumière

Chapitre 4 : Les messages de la lumière Chapitre 4 : Les messages de la lumière A- Réfraction et dispersion. I La réfraction (voir TP1) a)définition On appelle réfraction de la lumière le changement de direction que la lumière subit à la traversée

Plus en détail

Bac S 2013 Liban Exercice I. ACIDE LACTIQUE ET MÉDECINE ANIMALE (7 points) http://labolycee.org

Bac S 2013 Liban Exercice I. ACIDE LACTIQUE ET MÉDECINE ANIMALE (7 points) http://labolycee.org Bac S 2013 Liban Exercice I. ACIDE LACTIQUE ET MÉDECINE ANIMALE (7 points) http://labolycee.org Des tests d effort sont pratiqués par des vétérinaires afin d évaluer la condition physique des chevaux.

Plus en détail

Titrages acido-basiques

Titrages acido-basiques Collège Shawinigan Département de Chimie Expérience #3 Titrages acido-basiques par Rédacteur: Gr: Collaborateur: Rapport de laboratoire présenté dans le cadre du cours PRÉPARATION DE SOLUTIONS à, professeur

Plus en détail

(acide chlorhydrique : H 3 O + + Cl - ; ca = 0.1 mol/l)

(acide chlorhydrique : H 3 O + + Cl - ; ca = 0.1 mol/l) support A Dosage ph-métrique de la soude (Na + +,OH - ) dans le DesTop dilué 1- Faire un schéma annoté du montage permettant de faire ce dosage. Burette graduée becher (acide chlorhydrique : H 3 O + +

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE - SESSION 2012 SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LABORATOIRE Spécialité : Chimie de Laboratoire et de Procédés industriels Épreuve Techniques de laboratoire Durée : 4 heures Coefficient

Plus en détail

Chimie des solutions

Chimie des solutions Chimie des solutions 1 L'EAU SOLVANT 1.1 Définition d'un solvant Un solvant est un composé chimique qui en dissout un autre. Par exemple, l'eau dissout le sel de cuisine ou le sucre. Des traces de peinture

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (a) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

EXERCICE II : LA VITAMINE C (9 points)

EXERCICE II : LA VITAMINE C (9 points) Bac S Septembre 205 Polynésie CORRECTION : http://labolycee.org EXERCICE II : LA VITAMINE C (9 points). À propos de l acide ascorbique... acide L-ascorbique..2 * * L acide L-ascorbique possède deux atomes

Plus en détail

Régiosélectivité de l acylation des aromatiques

Régiosélectivité de l acylation des aromatiques Banque «Agro -Véto» A 35 CHIMIE Durée : 3 heures 3 minutes L usage d une calculatrice et de toute table numérique est interdit pour cette épreuve. Cette épreuve est constituée de trois parties totalement

Plus en détail

SYNTHÈSE DE L ACIDE BENZOÏQUE

SYNTHÈSE DE L ACIDE BENZOÏQUE TP de Chimie rganique SYNTHÈSE DE L ACIDE BENZÏQUE PAR XYDATIN DE L ETHYLBENZÈNE - 1 - TP de Chimie rganique 1. Introduction 1.1 But du projet Le but de cette expérience est de synthétiser de l acide benzoïque

Plus en détail

Jérôme FRAYRET. Université de Pau et des Pays de l Adour/CNRS, IPREM UMR 5254, LCABIE, 2 avenue Pierre Angot 64053 PAU Cedex 09, France

Jérôme FRAYRET. Université de Pau et des Pays de l Adour/CNRS, IPREM UMR 5254, LCABIE, 2 avenue Pierre Angot 64053 PAU Cedex 09, France Jérôme FRAYRET Université de Pau et des Pays de l Adour/CNRS, IPREM UMR 5254, LCABIE, 2 avenue Pierre Angot 64053 PAU Cedex 09, France Des limites de la caractérisation élémentaire dans les matériaux aux

Plus en détail

Laboratoire 1 DOSAGE DES IONS CHLORURES

Laboratoire 1 DOSAGE DES IONS CHLORURES Chimie GCI 190 Laboratoire 1 DOSAGE DES IONS CHLORURES INTÉRÊTS : L intérêt de ce laboratoire est de se familiariser avec deux approches permettant la détermination de certaines entités chimiques, en l

Plus en détail

Correction du TP MIROIRS SPHERIQUES. I. Préliminaires : Comment reconnaître rapidement la nature d un miroir

Correction du TP MIROIRS SPHERIQUES. I. Préliminaires : Comment reconnaître rapidement la nature d un miroir Introduction Correction du TP MIROIRS SPHERIQUES On étudie, dans ce TP, les caractéristiques (position et dimension) de l image d un objet par un miroir sphérique concave. Cette étude est faite pour une

Plus en détail

MA. 303 SiO2 1.0. Détermination de la silice réactive dans l eau : méthode par spectrophotométrie UV-visible

MA. 303 SiO2 1.0. Détermination de la silice réactive dans l eau : méthode par spectrophotométrie UV-visible Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec MA. 303 SiO2 1.0 Détermination de la silice réactive dans l eau : méthode par spectrophotométrie UV-visible 2016-02-01 (révision 1) Comment fonctionne

Plus en détail

TS Révision de TP TP

TS Révision de TP TP TS Révision de TP TP Vérification de la fréquence des ultrasons... 1 Vérification de la longueur d onde des ultrasons... 2 Déterminer la note chantée... 3 Phénomène d interférences... 4 Vérifier l expression

Plus en détail

ACIDE LACTIQUE, MÉDECINE ANIMALE ET DÉTARTRAGE (d après Liban 2013, complété) (90 min)

ACIDE LACTIQUE, MÉDECINE ANIMALE ET DÉTARTRAGE (d après Liban 2013, complété) (90 min) ACIDE LACTIQUE, MÉDECINE ANIMALE ET DÉTARTRAGE (d après Liban 013, complété) (90 min) Des tests d effort sont pratiqués par des vétérinaires afin d évaluer la condition physique des chevaux. Celle-ci est

Plus en détail

COMPTE RENDU D ANALYSE

COMPTE RENDU D ANALYSE CENTRE DE DOCUMENTATION DE RECHERCHE ET D'EXPERIMENTATIONS SUR LES POLLUTIONS ACCIDENTELLES DES EAUX 715, rue Alain Colas - CS 41836-29218 BREST CEDEX 2 - FRANCE Tél. : 02 98 33 10 10 - Fax : 02 98 44

Plus en détail

Chapitre 4 : Les spectres lumineux

Chapitre 4 : Les spectres lumineux Chapitre 4 : Les spectres lumineux 1. La lumière blanche 1.1. La dispersion de la lumière blanche (Voir TP n 4) On appelle lumière blanche toute lumière dont la décomposition par un prisme (ou un réseau)

Plus en détail

TP Chapitre 16 Contrôle de la qualité : Dosages par étalonnage

TP Chapitre 16 Contrôle de la qualité : Dosages par étalonnage TP Chapitre 16 Contrôle de la qualité : Dosages par étalonnage Savoirs-faire exigibles : Savoir distinguer un dosage par étalonnage d un dosage par titrage d après le protocole expérimental. Savoir exploiter

Plus en détail

Réfraction de la lumière

Réfraction de la lumière Réfraction de la lumière Réfraction: C est le phénomène de la déviation d un rayon lumineux qui traverse un milieu transparent hétérogène ou une surface quelconque séparant deux milieux transparents et

Plus en détail

Travaux Dirigés - Master Matériaux UCBL M1-01

Travaux Dirigés - Master Matériaux UCBL M1-01 Travaux Dirigés - Master Matériaux UCBL M1-01 Année 2006-2007 Table des matières 1 ÉQUILIBRES CHIMIQUES 2 1.1 Exercice 1 : ellingham de Al et Cr........................ 2 1.2 Exercice 2 : équilibre des

Plus en détail

Chapitre 1- Les méthodes d étude en biologie cellulaire

Chapitre 1- Les méthodes d étude en biologie cellulaire Chapitre 1- Les méthodes d étude en biologie cellulaire Les méthodes d étude en biologie cellulaire 15 Fiche 1 : Les méthodes d observation Du fait de leurs petites tailles (10 à 100 m), l observation

Plus en détail

COMPTE RENDU TP PS93. TP n 1 : Focométrie des lentilles minces

COMPTE RENDU TP PS93. TP n 1 : Focométrie des lentilles minces COMPTE RENDU TP PS93 TP n 1 : Focométrie des lentilles minces Objectif : Déterminer la distance focale d une lentille mince (convergente ou divergente par différentes méthodes et les comparer. Elodie Benezech

Plus en détail

Transformations lentes ou rapides Facteurs cinétiques - Correction

Transformations lentes ou rapides Facteurs cinétiques - Correction Transformations lentes ou rapides Facteurs cinétiques - Correction Objectifs : Les réactions chimiques peuvent se dérouler à différentes vitesses. Le but de ce TP est de montrer ce phénomène et d observer

Plus en détail

TS Devoir surveillé N 2 mardi 27/11/2012

TS Devoir surveillé N 2 mardi 27/11/2012 TS Devoir surveillé N 2 mardi 27/11/2012 Nom et Prénom :.. Exercice 1 : Autour de l effet Doppler (4,25 points) L effet Doppler fut élucidé par Christian Doppler en 1842 pour les ondes sonores puis par

Plus en détail

Séance 2 et 3 : «Le sel dans les océans»

Séance 2 et 3 : «Le sel dans les océans» Séance et 3 : «Le sel dans les océans» I. Circulation thermohaline et climat, Activité découverte Document 1 : «La circulation océanique» La salinité et la température de l eau varient d un point à l autre.

Plus en détail

Exercices annales CHIMIE

Exercices annales CHIMIE Exercices annales CHIMIE EXERCICE N 2 CHIMIE (6 points) Partie A On a effectué les tests suivants sur un échantillon d'une eau minérale - Ajout de quelques gouttes d'une solution de chlorure de baryum

Plus en détail

Chapitre 1 : Propriétés physiques des gaz

Chapitre 1 : Propriétés physiques des gaz Chapitre 1 : Propriétés physiques des gaz 1. Vrai ou faux (corrigez lorsque c est faux!). a) Les gaz sont constitués de particules extrêmement petites et très près les unes des autres. b) Les particules

Plus en détail

CHAP.3 VOLUME ET MASSE D UN CORPS

CHAP.3 VOLUME ET MASSE D UN CORPS CHAP.3 VOLUME ET MASSE D UN CORPS Qui a dit qu Obélix était gros??? ------------------------------ VOLUME D UN CORPS 2 UNITÉS ET MULTIPLES 3 COMMENT MESURER LE VOLUME D UN LIQUIDE? 4 COMMENT MESURER LE

Plus en détail

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DOSAGE DU ZINC DANS LA NOURRITURE POUR CHAT (pâtée et croquette)

ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DOSAGE DU ZINC DANS LA NOURRITURE POUR CHAT (pâtée et croquette) ABSORPTION ATOMIQUE DE FLAMME : DOSAGE DU ZINC DANS LA NOURRITURE POUR CHAT (pâtée et croquette) Objectifs du travail : - Prise en main de l appareil Microdigest 401 qui réalise le traitement de l échantillon

Plus en détail

EQUILIBRES ACIDO-BASIQUES

EQUILIBRES ACIDO-BASIQUES I. DEFINITIONS 1. Acide et base D après la définition de Brönsted : EQUILIBRES ACIDOBASIQUES Un acide, A, est une espèce moléculaire ou ionique susceptible de donner un proton ou de provoquer la libération

Plus en détail

Chapitre 13 Dissoudre une substance solide dans l eau

Chapitre 13 Dissoudre une substance solide dans l eau Plan Introduction: livre page 106 réutilisation des 12 exemplaires des 4 pages photocopiées l an dernier Conclusion: 1. Préparation d'une boisson sucrée 2. L'eau peut-elle dissoudre tous les solides? 3.

Plus en détail

4. A l aide des figures 2 et 3, identifier les éléments chi miques susceptibles d être présents dans l atmosphère du Soleil.

4. A l aide des figures 2 et 3, identifier les éléments chi miques susceptibles d être présents dans l atmosphère du Soleil. 2 nde Thème : Univers TP.3 : Analyse élémentaire de l atmosphère d une étoile CORRECTION I. Une étoile familière : Le Soleil. Lire le texte intitulé >. Questions : 1. Rappeler

Plus en détail

La vitesse des réactions chimiques. Chapitre 6: p.266 à 319

La vitesse des réactions chimiques. Chapitre 6: p.266 à 319 La vitesse des réactions chimiques Chapitre 6: p.266 à 319 La vitesse de réaction 1. Définition et expression La vitesse de réaction est le changement dans la quantité des réactifs ou des produits en fonction

Plus en détail