THEORIE NIVEAU 2 (PAE/PE3)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THEORIE NIVEAU 2 (PAE/PE3)"

Transcription

1 THEORIE NIVEAU 2 (PAE/PE3) Bd Jean VALENSI Carry-le-Rouet Tel/Fax : Portable : e.mail : Marlène et Patrick MICHEL

2 1 Bienvenue dans cette nouvelle formation... Au cours de votre formation au Niveau 1, vous avez acquis les bases minimum qui vous permettent d'évoluer en "palanquée" et en sécurité dans l'espace médian et cela accompagné d'un guide de plongée. Aujourd'hui vous désirez développer vos qualités de "plongeur" par l'apprentissage du Niveau 2, (PA2/PA3). Au terme de cette formation, vous serez capable d'évoluer; D'une part en autonomie dans la zone 0/20 m, en compagnie de 1 ou 2 (maximum) plongeurs de même niveau que vous, et cela après avis du directeur de plongée, et D'autre part dans la zone 20/40 m, mais cette fois ci, accompagné de votre guide de plongée préféré (cf. réglementation ci-après). Aussi, et aux vues du premier point ci dessus, "autonomie dans la zone 0/20 m, vous devrez acquérir quelques notions pratiques et théoriques relatives à cette possibilité d'évolution en autonomie (cadre d'évolution réglementaire, respect des consignes du directeur de plongée, orientation, gestion de l'autonomie et de la décompression dans l'eau, prévention des risques liés à l'activité, notions de connaissances sur l'environnement et le matériel utilisé...). Quant au second point nommé ci dessus, il sera nécessaire d'appréhender quelques points sur la spécificité de "la plongée profonde". 1

3 2 Notions de réglementation pour le Niveau 2 (PA2/PE3). a) Extrait des normes d'encadrement et de sécurité pour la plongée, b) Le Niveau 2 (PA2/PE3), pour qui? c) Prérogatives, d) Responsabilités, e) A propos de a) EXTRAIT DE L'ARRÊTE DU 18 JUIN 2010 MODIFIANT LE CODE DU SPORT LE DIRECTEUR DE PLONGEE La pratique de la plongée est placée sous la responsabilité d un directeur de plongée présent sur le site qui fixe les caractéristiques de la plongée et organise l activité. Il s assure de l application des règles définies par le présent arrêté. LE GUIDE DE PALANQUEE Plusieurs plongeurs qui effectuent ensemble une plongée présentant les mêmes caractéristiques de durée, de profondeur et de trajet constituent une palanquée. Une équipe est une palanquée réduite à deux plongeurs. Le Guide de Palanquée dirige la palanquée en immersion. Il est responsable du déroulement de la plongée et s assure que les caractéristiques de celle-ci sont adaptées aux circonstances et aux aptitudes des participants. L encadrement de la palanquée est assuré par un Guide de Palanquée mentionné en annexe III-15a ou un enseignant mentionné à l annexe III-15b selon les conditions d évolution définies en annexes III-16a et III-16b. En situation d autonomie, les plongeurs majeurs de niveau égal ou supérieur au niveau 2 peuvent évoluer en palanquée sans guide selon les conditions définies en annexe III. 2

4 3 EQUIPEMENT DES PLONGEURS Sauf dans les piscines ou fosses de plongée dont la profondeur n excède pas 6 mètres, les plongeurs évoluant en autonomie et les guides de palanquées sont équipés chacun d un système gonflable au moyen de gaz comprimé leur permettant de regagner la surface et de s y maintenir, ainsi que des moyens de contrôler personnellement les caractéristiques de la plongée et de la remontée de leur palanquée. En milieu naturel, le Guide de Palanquée est équipé d un équipement de plongée muni de deux sorties indépendantes et de deux détendeurs complets. Les plongeurs en autonomie sont munis d un équipement de plongée permettant d alimenter en gaz respirable un équipier sans partage d embout. ESPACE D EVOLUTION ET CONDITIONS D EVOLUTION Les plongeurs justifiant des aptitudes mentionnées à l annexe III-14a accèdent respectivement aux espaces d évolution suivants : - Espace de 0 à 6 mètres ; - Espace de 0 à 12 mètres ; - Espace de 0 à 20 mètres ; - Espace de 0 à 40 mètres ; - Espace de 0 à 60 mètres ; La plongée subaquatique à l air est limitée à 60 mètres. Le plongeur justifie auprès du Directeur de Plongée, des aptitudes mentionnées à l annexe III- 14a, notamment avec la présentation d un brevet, carnet de plongée ou diplôme. En absence de cette justification, le Directeur de Plongée évalue les aptitudes de l intéressé à l issue d une ou plusieurs plongées. Les plongeurs majeurs justifiant des aptitudes PA-1 sont, sur décision du Directeur de Plongée, autorisés à plonger en autonomie dans l espace de 0 à 12 mètres. Les plongeurs majeurs justifiant des aptitudes PA-2 sont, sur décision du Directeur de Plongée, autorisés à plonger en autonomie dans l espace de 0 à 20 mètres. Les plongeurs justifiant des aptitudes PE-3 peuvent évoluer dans l espace de 0 à 40 mètres, sous la responsabilité d un guide de Palanquée. b) Le Niveau 2 (PA2 et PE3), pour qui? Pour prétendre se préparer au niveau 2, il convient d'avoir effectué quelques plongées explorations après le niveau 1. De plus il faut être âgé de 16 ans au jour de l'obtention du brevet. 3

5 4 Cependant les mineurs ne pourront pas plonger en autonomie dans la zone 0/20 m, même accompagné d'un parent niveau 2. Ils seront toujours accompagnés d'un moniteur, dans la zone 0/20 m comme surtout dans la zone 20/40 m. c) Prérogatives du niveau 2 (PA2 et PE3) : PA2 = Capacité de plonger entre PA2, (2 minimum, 3 maximum), dans la zone 0/20 m, sans moniteur, mais sous la responsabilité et accord d'un directeur de plongée, (moniteur). PE3 = Capacité de plonger avec un moniteur dans la zone 20/40 m. d) Responsabilités du niveau 2 (PA2/PE3) Responsabilité civile : Si vous causez un dommage à autrui, vous lui devez réparation. La loi française exige que tout plongeur possède par conséquent une Assurance en Responsabilité Civile. Responsabilité Pénale : La responsabilité pénale n'existe qu'en fonction de la loi ; elle résulte d'une infraction consécutive à un manquement aux normes d'encadrement et de sécurité. Cette responsabilité sera jugée par le tribunal pénal et n'est couverte par aucune assurance. Le plongeur niveau 2 (PA2/PE3) étant sous la dépendance d'un Directeur de Plongée, il appartient à ce dernier de respecter et faire respecter ces normes e) A PROPOS DE : Les Organismes de plongée en France. 4 organismes de "plongée loisir" existent en France, appartenant toutes au comité consultatif des activités subaquatiques, délivrant de ce fait des Brevets de plongée reconnus* entre eux. On distingue 2 organismes à vocation bénévole ; La Fédération Française d'etudes et de Sports Sous-Marins (FFESSM) : C'est la fédération délégataire de l'état, qui regroupe tous les clubs associatifs en France. Depuis 96, des centres professionnels de plongée, après signature d'une Charte et avis fédéral peuvent appartenir à la Fédération. La Fédération Sportive et Gymnique du Travail (FSGT). Il s'agit d'une fédération affinitaire, multisports, qui propose à ces adhérents une activité plongée parmi 25 disciplines. Et 2 organismes destinés aux professionnels ; Le Syndicat National des Moniteurs de Plongée, (SNMP), L'Association Nationale des Moniteurs de Plongée, (ANMP) regroupant en son sein que des moniteurs diplômés d'état. La Licence : Obligatoire pour plonger dans un cadre FFESSM et uniquement dans un cadre FFESSM, elle fait aussi office d'assurance en Responsabilité Civile. 4

6 5 Le Certificat Médical. Bien que la loi sur le sport ne rende pas obligatoire la présentation d'un certificat médical pour la pratique d'activités non compétitives, il reste cependant obligatoire que l'organisateur s'assure de l'intégrité physique de son élève, et ceci comme il l'entend. Il devient dés lors évident que le certificat médical sera conseillé pour la pratique. Etant donné la spécificité de l'activité, il reste surtout un gage de tranquillité pour le pratiquant luimême. A la FFESSM, celui-ci n'est pas obligatoire pour l'obtention de la licence mais obligatoire pour la pratique. Les obligations administratives du plongeur avant de plonger. En France avant de plonger, vous devez présenter obligatoirement : Un diplôme reconnu, Une assurance en Responsabilité Civile, Il est fortement recommandé de présenter un carnet de plongée à jour afin de pouvoir vous positionner au plus juste de vos compétences actualisées dans une palanquée. Il est conseillé d'avoir au préalable fait l'objet d'une visite médical. Le matériel. En plus du matériel rendu obligatoire par la législation, il est conseillé pour les plongeurs évoluant en autonomie d'être munis; D'une bouée de palier pour se baliser dans la phase de remontée, si d'aventure vous ne retrouviez pas le bateau, et pour avoir un point d appui fixe pour faire les paliers à la bonne profondeur. D'une lampe ou d'un phare, pour mieux apprécier la flore. L'Assurance. Comme nous l'avons déjà signalé ci-dessus, l'assurance en Responsabilité Civile est obligatoire. Quant à l'assurance complémentaire individuelle, bien que pas obligatoire, la loi oblige les organisateurs à informer et inviter les pratiquants à y souscrire. * La reconnaissance d'un diplôme signifie que, ou que vous soyez, quelle que soit la structure d'accueil qui vous fera plonger, vos compétences seront reconnues, sans pour autant que le diplôme équivalent dans cet organisme vous soit délivré. 5

7 6 EURÊKA!!! "tout corps plongé dans un liquide ressort mouillé..." LA PESEE Eh oui... La première des découvertes de l'apprenti-nageur est que "l'homme Flotte!!" I) Pourquoi devons nous connaître ce Phénomène? II Pourquoi sommes-nous plus léger dans l'eau? III Et la plongée dans tout ça.. I Pourquoi devons nous connaître ce Phénomène? Certains objets flottent, tandis que d'autres coulent... Un bouchon de liège abandonné sur l'eau ou encore un canot posé là sur la mer sont comme "soulevés" par le liquide. Un bloc semble beaucoup plus léger dans l'eau que sur le bateau... A la piscine ou dans une baignoire, notre corps immergé nous parait plus léger. (Super!!!) Ces phénomènes familiers sont des manifestations de l'existence d'une force qu'un liquide exerce sur toutes les surfaces d'un corps immergé. Lors de notre activité, nous devrons évoluer dans tout l'espace aquatique (en surface et sous la surface de l'eau). Aussi, nous devrons connaître, le mécanisme de ce phénomène pour évoluer confortablement et en toute sécurité dans l'eau. II Pourquoi sommes-nous plus léger dans l'eau? Quand un homme (ou une femme) presque nu(e) (oupsss), fait "la planche", deux forces vont donc s'opposer : - Le Poids réel du corps tendant à le faire Couler, - La résistance de l'eau s'opposant au poids ci-dessus tendant à le faire Flotter. 6

8 7 Et alors... qui va gagner? A Plongée Passion, un seul mot d'ordre pour la plongée! Keep cool, man ; Alors relaxxx, j'explique : Si le plongeur gonfle ses poumons, il va flotter, ce qui laisse à penser que le Volume du corps devenant supérieur au Poids ; celui-ci Flotte. Si au contraire il vide entièrement ses poumons, le volume du corps devenant inférieur au Poids, Bonjour les poissons, le corps coule. - Explication : (Un peu plus sérieuse!!!) Tentez une petite expérience : Remplissez votre baignoire à raz-bord, et vautrez-vous dans celle-ci après avoir pris la précaution de disposer un récipient susceptible de récupérer l'eau qui va déborder. En effet, le Volume de votre Corps, chassera un certain Volume d'eau. Après avoir pris un bon bain, amusez-vous à peser ce "volume" d'eau que vous auriez du éponger sans la présence de votre récipient-récupérateur. Ainsi le "Poids" de ce volume d'eau, vous donnera une idée de l'intensité de cette fameuse Poussée de l'eau qui vous donnez cette impression d'être plus léger dans l'eau. Exemple: Si ce volume d'eau pèse 50 Kg, vous subirez alors une poussée vers le haut de 50 Kg Dans l'eau, votre nouveau poids sera le POIDS APPARENT (P.App). D'où ; Poids Apparent = Poids Réel - Volume * Si le P.App est > à 0, la PESEE est négative ; le Corps Coule. * Si le P.App est = à 0, la PESEE est Neutre ; le Corps est en Equilibre. * Si le P.App est < à 0, la PESEE est positive ; le Corps Flotte. C'est La FLOTTABILITE. III Et la plongée dans tout ça.. Toutes les applications de ce phénomène physique seront principalement techniques. - Techniques d'immersion, Canard et Phoque, - Techniques du Poumons-Ballast et lestage, (lestage pour compenser la flottabilité de la combinaison, et non pas pour palier une mauvaise technique d'immersion). - Stabilisation à la jacket, (pour compenser une perte de Volume et non pas un Surlestage). - Calcul de levage. Prochain cours, "Notion de Pressions". 7

9 8 NOTIONS DE PRESSION I OBSERVATIONS, II PRESSION DANS l AIR, III PRESSION DANS L EAU, IV PRESSION ABSOLUE, V PRESSION RELATIVE, VI CONSEQUENCES. I OBSERVATIONS. * Exemples: - Observons l'empreinte laissée par un bloc de plongée posé à plat dans le sable, puis posé sur le culot ou les traces laissées dans la neige par des chaussures puis des raquettes. Dans les 2 cas, la force, en l'occurrence le poids, est identique, mais les surfaces pressantes sont différentes. On constate que : - Si la surface pressante est Importante, la surface pressée, (la PRESSION), sera FAIBLE. Si la surface pressante est Faible, la surface pressée, (la PRESSION), sera GRANDE. On en déduit donc la relation suivante : P = F/S: La Pression est définit par le rapport d'une force F appliquée perpendiculairement et uniformément à une surface S. * Les Unités : La Force F s'exprime en Kg, La Surface S s'exprime en Cm² L'unité correspondante de pression sera le BAR. Donc 1 Bar sera égal à une pression de 1Kg par Cm², à 2% prés. 8

10 9 III LA PRESSION DANS L AIR!!! La terre est recouverte d'une couche d'air dont le poids exerce une Pression sur chaque Cm² de celle-ci. Au niveau de la mer, point le plus bas de la terre, cette pression sera plus forte qu'au sommet de l'everest au-dessus duquel la couche d'air sera moins épaisse. PASCAL, en 1646, en reprenant une expérience de Torricelli, retourne un tube de Mercure (Hg) au-dessus d'une cuve de ce même Mercure. Il note alors que dans ce tube, la colonne de Mercure se stabilise à une hauteur "h" de 760 mm. Il en déduit donc, qu'au niveau de la mer, une colonne d'air de 1 cm² de section, a le même poids qu'une colonne de Mercure de 760 mm de hauteur La pression de l air, (Pression Atmosphérique), au niveau de la mer vaut donc 760 mm de Hg, soit 1033 mbar, soit 1,033 Bar, soit 1,03 kg/cm². On simplifiera en considérant 1 Kg/cm² IV LA PRESSION DANS L EAU!!! * Démonstration. Considérons le poids d'une colonne d'eau de 10 m et d'une section de 1cm² sur un corps immergé. - Calculons le volume de cette colonne. - Volume = hauteur x base soit 1000 cm x 1 cm² = 1000 cm 3. - Or 1000 cm 3 = 1 dm 3 = 1 litre = 1 Kg Nous déduisons donc que la pression exercée par 1 colonne de 10 m de hauteur sur une surface de 1 cm² est de 1 Bar Donc la pression de l air, (Pression Hydrostatique) sera de 1 Bar tous les 10 m ou 0,1 Bar tous les mètres. V PRESSION ABSOLUE. La Pression "Absolue" est la pression qui sera utilisée par les Plongeurs. La Pression Absolue = Pression Atm + Pression Hydrostatique. 9

11 10 * Variation de la Pression Absolue en fonction de la profondeur. Profondeurs Press. Atmosphérique Press. Hydrostatique Press. Absolue 0m 1b 0b 1b 10m 1b 1b 2b 20m 1b 2b 3b 30m 1b 3b 4b 40m 1b 4b 5b 50m 1b 5b 6b 70m 1b 7b 8b Nous constatons au regard de ce tableau que c'est dans la zone de 0 à 10 m que nous avons la plus grande variation de Pression (x 2) Ensuite, nous retrouverons cette même variation (x 2) mais de 10 à 30 m et de 30 à 70 m. La zone la plus délicate sera entre 0 et 10 m!!!! Attention aux débutants. VI PRESSION RELATIVE. C'est la Pression mesurée par un Instrument par rapport à une Pression de Référence. Pour nous cette Pression de référence sera la Pression Atmosphérique standard de 1 Bar. C'est le cas des Manomètres et des profondimètres dont les aiguilles ne quitteront le zéro que lorsque la Pression sera supérieure à 1 Bar. VII CONSEQUENCES. * Sur notre Organisme : Les Liquides (Sang) et les Solides (Os) composant notre organisme étant incompressibles, seules nos Cavités gazeuses seront sensibles aux variations de Pression, les gaz étant Compressibles. CONCLUSION. Dans l'air Atmosphérique, la pression passe inaperçue, par contre dans l'eau (800 fois plus dense) le plongeur devra maintenir en permanence ses cavités gazeuses en équipression avec le milieu ambiant, grâce au détendeur qui lui donne de l'air à la demande et à la pression ambiante. 10

12 11 LA COMPRESSIBILITE DES GAZ I) Que se passe t-il donc?. II) Une découverte GONFLANTE. III) APPLICATION A LA PLONGEE. IV) CONSEQUENCES. I) Que se passe t-il donc? Au cours de nos plongées précédentes, nous avons ressenti ou observé quelques phénomènes, à savoir : - Sensation des oreilles qui se bouchent - Alors que notre ceinture de plombs semblait bien serrée, elle est totalement lâche pendant la plongée, - Ou encore les bulles d'air rejetées lors de notre expiration, petites au départ, deviendront énormes aux abords de la surface... II)Une Découverte Gonflante.: Que se passe t-il donc? En 1676, en plongeant une "enceinte" pleine d'air (d'un volume de 12 litres) dans de l'eau, deux physiciens observent le phénomène suivant... Profondeur Pressions Volumes Constante 0m 1b 12l 12l 10m 2b 6l 12l 20m 3b 4l 12l 30m 4b 3l 12l 70m 8b 1,5l 12l A condition que la température de l'air soit constante, nous constatons que : - Quand la pression augmente, avec la profondeur, le volume d'air contenu dans l'enceinte diminue, - Quand la pression diminue, le volume d'air contenu dans l'enceinte augmente, 11

13 12 - Le produit de ces variations de Pression et Volume donne toujours une constante. Pression x Volume = Constante P x V = Cste et P1 x V1 = P2 x V2 = P3 x V3...etc... = Cste III APLICATIONS A LA PLONGEE: * Vue au Niveau 1: - Le gonflage des blocs, - Augmentation de la consommation d'air avec la profondeur, - La compressibilité de la combinaison. - Nécessité de "l'expiration Active Contrôlée" en remontée. * Vue au Niveau 2: - Le calcul de la consommation d'air en fonction de la profondeur, - Le calcul de variation de Volume en fonction de la Pression, - Augmentation de la masse de l'air en fonction de la Profondeur, IV CONSEQUENCES. Les principales conséquences de ce phénomène seront des problèmes dits "MECANIQUES" ou BAROTRAUMATISMES. Nous traiterons en détail cet aspect lors d'un nouveau cours et d'un nouveau Chapitre. Un cocktail SVP_ le prochain cours aura pour thème les "Mélanges gazeux" 12

14 13 LES APPLICATIONS DE LA COMPRESSIBILITE DES GAZ. EXEMPLES NUMERIQUES * Le gonflage des Blocs: 1 Bloc de 15 l est gonflé à 200 Bar. Quel est son volume d'air détendu à la surface? Pression x Volume = Contenance. Application Numérique: 200 b x 15 l = 3000 litres. * Augmentation de la consommation d'air avec la profondeur. Profondeurs. Pressions. Vol d'air dans les poumons. Vol d'air détendu. 0m 1b 6l 6l 10m 2b 6l 12l 30m 4b 6l 24l 70m 8b 6l 48l Calcul de la consommation d'air en fonction de la profondeur. Un plongeur équipé d'un bloc de 12 litres de Volume, et gonflé à 210 bar fait une plongée à 20 m. Sachant qu'en surface, il consomme environ 20l/mn, et qu il ne veut pas aller au delà de la zone rouge de son manomètre immergeables (60 bar), quelle sera en théorie la durée de sa plongée? - Pression d'air dispo avant la zone rouge : 210 b - 60 b = 150 bar. - Volume d'air détendu dispo à 1 bar : 150 b x 12 l = 1800 litres - Quantité d'air respiré à 20 m par minute : 3 b x 20 l = 60 litres/mn Autonomie théorique : 1800 l / 60 l/mn = 30 mn 13

15 14 * Le calcul de variation de Volume en fonction de la Pression, A 25 m, un plongeur de 82 kg avec son équipement et ses Plombs pour un volume correspondant à cette profondeur à 70 dm 3 veut regagner la surface avec sa Bouée qu'il gonfle en y mettant 8l d'air. 1) Que se passe t-il? 2) Jusqu'à quelle profondeur devra palmer notre ami avant de se laisser porter par sa bouée? * Augmentation de la masse de l'air en fonction de la profondeur. Prof. Press. Vol d'air pulmonaire. Vol d'air détendu. Poids d'1 litre d'air. Masse de l'air ds les poumons. Masse volumique d'1 litre d'air 0m 1b 6l 6l 1,3g 7,8g 7.8/6=1,3g 10m 2b 6l 12l 1,3g 15,6g 15,6/6=2,6g 30m 4b 6l 24l 1,3g 31,2g 31,2/6=5,2g 70m 8b 6l 48l 1,3g 62,4g 62,4/6=10,4g 14

16 15 MONSIEUR, UN COCKTAIL S.V.P... LES MELANGES GAZEUX I) QUE RESPIRONS NOUS? II) LA NOTION DE "PRESSION PARTIELLE". III APPLICATION A LA PLONGEE. IV CONSEQUENCES. I) QUE RESPIRONS NOUS?. * Avant tout, il faut savoir que l'air des bouteilles que nous respirons n'est pas UN gaz, mais un MELANGE de gaz, comme un cocktail. Cet air est constitué de la façon suivante : - 20,946 % d'oxygène (O2), le Comburant pour l'organisme, - 78,084 % d'azote (N2), le Diluant, un peu comme l'eau dilue le sirop, - 0,03 % de Gaz Carbonique, (CO2) l'exitant respiratoire, - 0,934 % de Gaz Rares, tels le Xénon, le Krypton, l'argon, l'hydrogène, l'hélium ou autre Radon... Cependant, pour faciliter la compréhension et les exemples, nous considérerons que l'air se compose de : 20 % O2 et 80 % N2 S'il y a plusieurs gaz dans notre l'air que nous respirons, cela veut dire que pour une pression de 1 bar en surface (Pression Totale), chaque gaz participe à une fraction de cette pression totale (Pression Partielle), et la somme des pressions de ces 2 gaz nous redonne la pression totale; C'est cet aspect du problème que nous allons étudier maintenant. II) LA NOTION DE "PRESSION PARTIELLE". - En considérant que nous sommes à la surface, au niveau de la mer, avant d'effectuer notre plongée, la pression absolue est de 1bar. - Ainsi, l'o2 constitue alors les 20% de ce 1bar, soit 0,2 bars, (200g). - Quant à l'n2, il constituera pour sa part les 80% de ce même 1bar, soit, 0,8bar, (800g). 15

17 16 Nous déduisons que : - Chaque gaz a donc sa PROPRE PRESSION que nous allons désormais nommer PRESSION PARTIELLE (Pp), - La Somme des PRESSIONS PARTIELLES est égale à la PRESSION ABSOLUE ou TOTALE. - Le calcul de la Pression Partielle d'un gaz donné, à une certaine Profondeur, s'obtient donc par la relation suivante : Pp = P.Abs x % (du gaz dans le mélange). * Exemples : - Pression Partielle d'o2 à 30 m. (O2, 20 %). Ppo2 = 4 b x 20 / 100 ou 4 b x 0,2 = 0,8 b - Pression Partielle d'n2 à 30 m. (N2, 80 %). Ppo2 = 4 b x 80 / 100 ou 4 b x 0,8 = 3,2 b. La somme des 2 Pressions Partielles est bien égale à la P.Absolue. III APPLICATION A LA PLONGEE. L'organisme admet les différents gaz que nous respirons dans l'air, gaz utile à la vie mais dans une fourchette de pression partielle bien définie. Une pression Partielle trop forte ou trop faible peut être néfaste pour l'organisme. * Elaboration des seuils de tolérance de chaque gaz (par expérimentation), - Oxygène : Plongée Sportive au mélange O2/N2 : 1.6 bar Plongée militaire à l'o2 pur : 1,6 bar, - Azote : Plongée Sportive au mélange O2/N2 : 5,6 bar, - Gaz carbonique : Plongée Sportive au mélange O2/N2 : 0,03 bar. * Calcul de la Pression Partielle en fonction de la Profondeur, (Elaboration des Moyens d'aide au protocole de retour en surface après la plongée). V CONSEQUENCES * Les Problème dits Biochimiques ou Toxiques. Prochain cours la Dissolution des Gaz en milieu liquide. 16

18 17 LES MYSTERES DE LA DISSOLUTION. I) LES AVATARS DES GAZ. II MAIS OU EST PASSE MON GAZ????. III LES MOYENS DE DECOMPRESSION. IV CONSEQUENCES. I) LES AVATARS DES GAZ. Résumé des épisodes précédents. Nous avons déjà vu que les gaz respirés par le Plongeur étaient soumis à de multiples avatars. D'abord ils se "Gonflent" et se "Dégonflent" au gré des Variations de Pression. Non contents de cela, lorsqu'ils sont mélangés comme c'est le cas dans l'air respiré, ils se comportent comme s'ils étaient seuls et chacun d'eux fournit une part de la Pression totale du mélange. Hélas, ce n'est pas tout. Ces sacrés gaz sont même capables de se "DISSOUDRE" dans les liquides du corps humain pour mieux le piéger!!! Aïe aïe aïe... voilà une nouvelle galère!!! Dur dur d'être un vrai Plongeur... Heureusement pour notre "Loisir Préféré", l'énigmatique Docteur HENRY veille au grain et va mettre au grand jour cette abominable machination. * Comment? Nous sommes à l'aube du 19e siècle et Joseph HENRY met en place un machiavélique dispositif pour traquer les gaz et leurs effets néfastes. Dans une Bassine, il a mis un Liquide, (de la simple eau de source), au-dessus duquel il met un Gaz non moins banal puisqu'il s'agit de l'azote constituant à prés de 80 % l'air de notre bonne vieille planète. Pour être sûr que ce dernier ne s'échappera pas, il place au-dessus de la Bassine, un couvercle rigoureusement étanche et au-dessus de celui-ci, un Poids. Son devoir accomplit, le bon Docteur passe une merveilleuse nuit pour découvrir au matin non sans stupéfaction, que le couvercle s'est abaissé dans la bassine. L'odieux Azote se serait-il fait la "belle"!? Non! Pire que tout cela, il s'est insidieusement Dissout dans le liquide. 17

19 18 II) MAIS OU EST PASSE MON GAZ????. Avant toute chose, il convient de définir ce que sont "Liquide" et "Gaz". * Le Liquide : Le liquide est une matière relativement dense, compacte, qui se voit et se sent au toucher * Le Gaz : Le gaz est une matière très légère, mobile, fluide qui ne se voit ni ne se touche. A) Si l'on emprisonne un gaz au-dessus d'un liquide, celui-ci va se répartir uniformément au-dessus de la surface du liquide. Il y a un état d'équilibre entre le Gaz et le liquide. Exemple: Analogie avec le plongeur avant la Plongée, en Surface. GAZ. P + Pression Ambiante. Tissus (TENSION) LIQUIDE. T + Pressions dans les du Corps, Il y a équilibre entre la pression du gaz (pression absolue ou pression ambiante), et la pression du liquide (Tension dans l'organisme). l'etat est STABLE, à SATURATION. B) Si l'on comprime l'air au-dessus du liquide, il va avoir tendance au bout d'un certain temps à se mêler au liquide. - Exemple : Analogie avec le plongeur en plongée, pendant la descente. GAZ. P ++++ Pression Ambiante. T

20 19 Tissus (TENSION) LIQUIDE. Pressions dans les du Corps, L'Etat est instable, le liquide est en "SOUS-SATURATION" par rapport à la pression ambiante. - Au bout d'un temps un peu plus long, plus de gaz aura rejoint le liquide... et ainsi de suite jusqu'à obtenir un nouvel Etat d'équilibre. - On peut cependant accélérer le phénomène en augmentant la pression du gaz, celui-ci se mêlant plus rapidement au liquide. C'est à peu près ce qui se passe en Plongée. Plus la pression est importante, plus les gaz vont se dissoudre dans les liquides du corps humain, un peu comme un sucre dans votre café le matin. C) C'est au moment de la Remontée que, pour nous Plongeurs, les affaires se compliquent. En effet l'o2 contenu dans nos tissus en quantité supérieure à la normale pendant la plongée, sera métabolisé (absorbé) par l'organisme pour produire l'énergie nécessaire à la vie. - Cependant l'n2, comme vue dans le cours sur "les Mélanges gazeux" étant un diluant, et lui aussi dissout en grande quantité, ne sera pas utilisé dans notre métabolisme. Aussi, et afin que nos tissus, (liquide), retrouve un état stable quand la Pression Absolue (pression ambiante) diminuera lors de la remontée, en fin de plongée, l'n2 devra alors sortir de notre organisme et reprendre sa forme gazeuse dans nos poumons. - A la remontée ; GAZ. P ++ Pression Ambiante. Tissus (TENSION) LIQUIDE. T +++ Pressions dans les du Corps, Le Liquide élimine, mais la pression du gaz (pression ambiante) est inférieure à la pression du Liquide (Tension dans l'organisme). 19

21 20 L'Etat est instable, le liquide est en "SURSATURATION".par rapport à la pression ambiante. ATTENTION!!! Quand la différence entre l'n2 encore contenue dans l'organisme et la Pression ambiante est Trop importante. L'Etat est trop instable ou en "SURSATURATION CRITIQUE avec RISQUE DE FORMATION DE BULLES DANS LES TISSUS DE L'ORGANISME. GAZ. P + Pression Ambiante. Tissus (TENSION) LIQUIDE. T +++ Pressions dans les du Corps, * Conclusions : - L'organisme dissout de l'n2 pendant la plongée et ne commencera à l'éliminer, au moment du retour vers la surface. - Celle-ci doit s'effectuer selon une vitesse de Remontée bien déterminée et lors des Paliers de décompression qui sont des arrêts sur différentes profondeurs avant d'atteindre la surface, afin d'éliminer l'azote et ainsi faire en sorte que la Différence entre Tension (Azote dans l'organisme) et Pression (pression ambiante), soit la plus petite possible. C'est pour ce Faire, qu'ont été élaborées ce que nous appelons "LES MOYENS DE DECOMPRESSION" : - Tables de plongées - Calculateur d'aide à la Décompression (Ordinateur). - Ce n'est que plusieurs heures après la Plongée que l'organisme reviendra à son état initial et aura complètement éliminée tout l'n2 dissout. 20

22 21 III) LES MOYENS DE DECOMPRESSION. Lors que l'homme parvenait à conquérir le milieu subaquatique en maîtrisant le matériel qui allait accroître son autonomie, il n'en subsistait pas moins le constat de nombreux accidents, à l'issue des plongées, sans causes bien précises. Cependant, c'est vers le milieu de XIXème siècle que le physicien Paul BERT, conclut à la suite de travaux sur le milieu hyperbare à la nécessité d'une remontée Lente et Uniforme. La porte était alors ouverte, et en 1908, John-Scott ALDANE élabore les premières "Tables" de plongée. La fin du XXème siècle consacrera le règne de "l'ordinateur". TABLES OU ORDINATEURS, POUR QUOI FAIRE? Objectif : Aider à la décompression des plongeurs en fin d'immersion. Pourquoi : (Cf. cours sur les phénomènes physique, chapitre "la dissolution des gaz en milieu liquide"). A la fin de sa plongée, au moment de la remontée, l'organisme du plongeur se trouve en phase de Sursaturation, par rapport au milieu ambiant. Dés lors il conviendra à celui-ci d'éviter le stade de la Sursaturation Critique, (Tension 2 fois supérieure à la pression ambiante), favorable à un dégazage anarchique dans l'organisme, cause des Problèmes de DECOMPRESSION. Alors, aujourd'hui 2 moyens sont mis à la disposition du plongeur pour l'aider à éviter cette phase de Sursaturation Critique : La Table de Plongée, et/ou, Le Décompressimètre électronique, communément nommé "Ordinateur". 21

Connaissances théoriques élémentaires

Connaissances théoriques élémentaires NIVEAU 1 Théorie Connaissances théoriques élémentaires Principe des barotraumatismes et prévention. L'essoufflement. Le froid, les dangers du milieu naturel. Le principe de l'accident de décompression,

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents 1 Les différents types d accidents Les barotraumatismes L essoufflement L accident de décompression Le froid 2 Les différents types d accidents de plongée 1

Plus en détail

Les barotraumatismes

Les barotraumatismes Les barotraumatismes Il y a différents types d accidents qui peuvent arriver en plongée, et il est important de savoir comment les éviter. En premier lieu, nous allons aborder les accidents barotraumatiques

Plus en détail

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES...

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES... Cours prépa niveau 1 La Pression et ses effets sur l'organisme (Les barotraumatismes et la surpression pulmonaire) SITUATION : début de formation N1, 3 ème cours théorique. Cours n 1 : Le matériel de plongée

Plus en détail

Cours 2. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! Les barotraumatismes, le froid, l hydratation, l essoufflement, la narcose

Cours 2. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! Les barotraumatismes, le froid, l hydratation, l essoufflement, la narcose Xavier LAUNOIS E3 n 23013 E3 n 25061 Les barotraumatismes, le froid, l hydratation, l essoufflement, la narcose La décompression, les tables MN90 (1) 22 Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il

Plus en détail

COURS THEORIQUE N1. La plongée est un sport technique pratiqué dans l'eau, milieu différent de celui dans lequel nous évoluons habituellement.

COURS THEORIQUE N1. La plongée est un sport technique pratiqué dans l'eau, milieu différent de celui dans lequel nous évoluons habituellement. COURS THEORIQUE N1 La plongée est un sport technique pratiqué dans l'eau, milieu différent de celui dans lequel nous évoluons habituellement. Le milieu aquatique et ses caractéristiques physiques ont une

Plus en détail

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons III. LES 1 Les accidents barotraumatiques (voir annexes page A4). En plongée, du fait de l augmentation de la pression (Loi de Mariotte), les cavités remplies d air peuvent nous poser des problèmes : La

Plus en détail

Physiologie. Physiologie. Physiologie. Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions.

Physiologie. Physiologie. Physiologie. Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions. Contenu du cours Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions. Buts Etre conscient du phénomène de la saturation des tissus. Connaître les conséquences de la saturation sur la

Plus en détail

Cours ASVLB section plongée Les effets mécaniques de la pression : les barotraumatismes

Cours ASVLB section plongée Les effets mécaniques de la pression : les barotraumatismes 1. Objectif 2. Rappel sur les notions de pression 3. Loi de Mariotte-Boyle 3.1. Mise en évidence 3.2. Expérience 3.3. La loi physique 3.4. La température 3.5. Exercices d application 4. Les Barotraumatismes

Plus en détail

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Plan du cours. 1. Les termes savants utilisés! 1.1 La Force. 1.2 La Température. 1.3 La Pression. 1.4 Le Volume. 2. Variations de volumes et de pression. 2.1

Plus en détail

Extraits du Code du Sport Partie Réglementaire Arrêtés Modifié par arrêté du 18 juin 2010

Extraits du Code du Sport Partie Réglementaire Arrêtés Modifié par arrêté du 18 juin 2010 Extraits du Code du Sport Partie Réglementaire Arrêtés Modifié par arrêté du 18 juin 2010 Livre III Pratique sportive Titre II Obligations liées aux activités sportives Section 3 Etablissements qui organisent

Plus en détail

Aide mémoire pour la préparation du Niveau I

Aide mémoire pour la préparation du Niveau I Site web de Grenoble Plongée = http://perso.wanadoo.fr/plonge.medical/ Aide mémoire pour la préparation du Niveau I Cet aide mémoire n'est pas un cours, il n'a que la prétention d'être un guide pour la

Plus en détail

UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES

UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES 1 HISTORIQUE DES TABLES DE PLONGÉES... 2 2 LES TABLES MN90... 3 3 QUELQUES DÉFINITIONS... 4 4 PLONGÉE ISOLÉE (INTERVALLE > 12 H)... 6 5 REMONTÉE LENTE JUSQU AU PREMIER

Plus en détail

Aide mémoire pour la préparation du Niveau I

Aide mémoire pour la préparation du Niveau I Page 1 sur 10 Site web de Grenoble Plongée = http://perso.wanadoo.fr/plonge.medical/ Aide mémoire pour la préparation du Niveau I Cet aide mémoire n'est pas un cours, il n'a que la prétention d'être un

Plus en détail

Introduction aux tables de plongées - Prérogatives

Introduction aux tables de plongées - Prérogatives Introduction aux tables de plongées - Prérogatives Cours théorique PP1 BBTB Sophie Mieszkin Introduction aux tables de plongée Lors de la plongée l azote n est pas éliminé par l organisme Pour l éliminer

Plus en détail

LA REMONTÉE D UN PLONGEUR EN DIFFICULTÉ

LA REMONTÉE D UN PLONGEUR EN DIFFICULTÉ FICHE N LA REMONTÉE D UN PLONGEUR EN DIFFICULTÉ Les termes «remontée gilet», «assistance gilet», «sauvetage gilet» sont désormais remplacés par «remontée d un plongeur en difficulté». Description du geste

Plus en détail

L examen du niveau II

L examen du niveau II L examen du niveau II 1. conditions - licencié à la FFESSM - âgé de 16 ans (autorisation parentale pour les mineurs) - titulaire du brevet élémentaire (niveau I) - certificat médical - carnet de plongée

Plus en détail

Les accidents (30 points)

Les accidents (30 points) CORRIGES Les accidents (30 points) SUJET 1 (4 points) Au débarquement du bateau à 17h00, ton équipier avec qui tu as plongée en autonomie, le matin et l'après-midi, est très pale, se plaint d'avoir très

Plus en détail

CURSUS FEDERAL DE PLONGEE EN VETEMENT SEC

CURSUS FEDERAL DE PLONGEE EN VETEMENT SEC DEFINITION CURSUS FEDERAL DE PLONGEE EN VETEMENT SEC Formation aboutissant à une aptitude (ou qualification) fédérale à la plongée pour les plongeurs formés à l utilisation de tels équipements. OBJECTIF

Plus en détail

Livret de Certification. Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2

Livret de Certification. Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2 Livret de Certification Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR NIVEAU 2 CMAS** / NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 I DÉFINITION DU NIVEAU Plongeur confirmé qui

Plus en détail

LES BAROTRAUMATISMES

LES BAROTRAUMATISMES LES BAROTRAUMATISMES Généralités Le Placage de Masque Les Sinus L'Estomac et les Intestins Les dents L'Oreille La Surpression Pulmonaire Tableau Récapitulatif Généralités Baro signifie pression et traumatisme

Plus en détail

Cours Niveau 2. Tables MN 90. BRASSART Eric (E2) Création : janvier 2005 Modification : Décembre 2005. Tables MN 90

Cours Niveau 2. Tables MN 90. BRASSART Eric (E2) Création : janvier 2005 Modification : Décembre 2005. Tables MN 90 Tables Type de Plongées Simple Remontée lente Successive Consécutive Procédures de rattrapages Remontée rapide Palier interrompu - E.B- Cours Niveau 2 Tables MN 90 BRASSART Eric (E2) Création : janvier

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée. Niveaux 2

Les ordinateurs de plongée. Niveaux 2 Les ordinateurs de plongée Niveaux 2 Introduction Très important d'en connaître les précautions d emplois et les limites. Différents algorithmes basés sur des modèles mathématiques de calcul. Les ordinateurs,

Plus en détail

barotraumatismes Physiologie et Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée La physiologie et les barotraumatismes :

barotraumatismes Physiologie et Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée La physiologie et les barotraumatismes : Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée Physiologie et barotraumatismes La physiologie et les barotraumatismes : Physiologie : L oreille La petite et la grande circulation Les accidents barotraumatiques La surpression

Plus en détail

Livret de Certification Plongeur niveau 1

Livret de Certification Plongeur niveau 1 Livret de Certification Plongeur niveau 1 Supervised Diver 20m ISO 24801-1 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR NIVEAU 1 Supervised Diver 20m ISO 24801-1 I DÉFINITION DU NIVEAU Plongeur

Plus en détail

3 LES NORMES DE SECURITE

3 LES NORMES DE SECURITE 3 LES NORMES DE SECURITE La pratique de la plongée loisir au sein des clubs et associations sont réglementés par le Code du Sport émanant du Ministère chargé des Sports. Tout plongeur contrevenant à l

Plus en détail

Cours théorique Plongée Niveau 1

Cours théorique Plongée Niveau 1 Cours théorique Plongée Niveau 1 Les parties encadrées en gras sont à bien connaître, ainsi que le paragraphe "déroulement d'une plongée et consignes de sécurité" Introduction La plongée est un sport technique

Plus en détail

CURSUS DE FORMATION DE L ANMP

CURSUS DE FORMATION DE L ANMP CURSUS DE FORMATION CURSUS DE FORMATION DE L ANMP Les pages qui suivent vous présentent le nouveau programme de formation de l ANMP. Les dispositions réglementaires qui régissent le cadre de formation

Plus en détail

Le BAROTRAUMATISME est un accident touchant les tissus du corps humain, il est causé par un le changement de pression des gaz contenus dans le corps.

Le BAROTRAUMATISME est un accident touchant les tissus du corps humain, il est causé par un le changement de pression des gaz contenus dans le corps. Saison 12/1 SOMMAIRE Définition Principaux organes à risque des barotraumatismes DEFINITION Le BAROTRAUMATISME est un accident touchant les tissus du corps humain, il est causé par un le changement de

Plus en détail

INITIATION À L APNÉE

INITIATION À L APNÉE F I C H E P R I N C I P A U X G E S T E S T E C H N I Q U E S À E N S E I G N E R FICHE N INITIATION À L APNÉE «Apprendre à respirer et à se relaxer ( ) est le meilleur moyen de se préparer à retenir le

Plus en détail

Dissolution des Gaz & Accidents de décompression

Dissolution des Gaz & Accidents de décompression Dissolution des Gaz & Accidents de décompression 1 Plan du cours Introduction Rappels Pression Composition de l air Pression partielle Courbe de sécurité Anatomie Dissolution des Gaz (Loi de Henry) Mise

Plus en détail

F.F.E.S.S.M. Commission Technique Nationale Manuel du Moniteur PLONGEUR NIVEAU I

F.F.E.S.S.M. Commission Technique Nationale Manuel du Moniteur PLONGEUR NIVEAU I PLONGEUR NIVEAU I ORGANISATION GENERALE - Les sessions de plongeur de Niveau I sont organisées à l échelon des clubs ou des structures commerciales agréées, en formation continue ou sous la forme d un

Plus en détail

LE MATERIEL DE PLONGEE...

LE MATERIEL DE PLONGEE... Cours prépa niveau 1 Le matériel de plongée individuel et collectif, critères de choix et entretien. Sommaire 1. OBJECTIFS... 2 2. LE MATERIEL DE PLONGEE... 2 2.1 LE MASQUE... 2 2.2 LES PALMES... 2 2.3

Plus en détail

Cours N3.4. Nathalie Moreau

Cours N3.4. Nathalie Moreau Cours théoriques N3 Nathalie Moreau Sommaire du cours n 4 Contenu du cours Gestion de la remontée la désaturation (partie 2) : Utilisation des ordinateurs Plongées profondes et autonomie Planification

Plus en détail

P* CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International

P* CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International P* CMAS.CH CMAS.CH Formation selon CMAS International TABLE DES MATIÈRES 1 BUT... 3 2 DÉFINITION... 3 Organisation et durée de la formation... 3 Admission au cours... 3 Clôture et certification... 3 3

Plus en détail

UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES

UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES NIVEAUX 2, 3 et 4 1 HISTORIQUE DES TABLES DE PLONGÉES... 2 2 LES TABLES MN90... 3 3 QUELQUES DÉFINITIONS... 4 4 PLONGÉE ISOLÉE (INTERVALLE > 12 H)... 6 5 REMONTÉE LENTE

Plus en détail

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS.

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS. Xavier LAUNOIS E3 n 23013 E3 n 25061 L ordinateur de plongée L ADD 58 Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! o L ordinateur de plongée L'ordinateur de plongée Le plongeur N2

Plus en détail

Cours de Tables / Ordinateur - 1

Cours de Tables / Ordinateur - 1 Cours de Tables / Ordinateur - 1 Cours de Tables / Ordinateur - 2 Cours de Tables / Ordinateur - 3 Ordinateurs de Plongée Introduction Principe de Fonctionnement Avantages et inconvénients Les différents

Plus en détail

BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée. Première partie

BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée. Première partie BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée Première partie Objectifs de ce cours: 1. Introduction à la formation du 2* 2. Comprendre les lois fondamentales régissant : la flottabilité (Archimède)

Plus en détail

L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs

L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs cours N2 2006-2007 Jérôme Farinas jerome.farinas@irit.fr Amis de la Mer FFESSM 08 31 0184 6 décembre 2006 Jérôme Farinas (ADLM) MN90 et ordinateur

Plus en détail

Cours Tables - Niveau 2

Cours Tables - Niveau 2 Cours Tables - Niveau 2 Pourquoi ce cours? Historique des tables Rappels : Décompression Courbe de sécurité Utilisation des tables : Limites Profils Paramètres Sommaire Partie 1 Présentation des tables

Plus en détail

Cours N2 : Dissolution des gaz

Cours N2 : Dissolution des gaz Sommaire Cours N2 : Dissolution des gaz Justification ADD et tables de décompression Rappels Physique : la pression Composition de l air Mise en évidence Ennoncé de la loi de Henri Application à la plongée

Plus en détail

F.M.A.S. COMITE TECHNIQUE NATIONAL MANUEL du MONITEUR PLONGEUR 1 ETOILE

F.M.A.S. COMITE TECHNIQUE NATIONAL MANUEL du MONITEUR PLONGEUR 1 ETOILE PLONGEUR 1 ETOILE ORGANISATION GENERALE - Les sessions de plongeur 1 étoile sont organisées à l échelon du club, en formation continue ou sous forme d un examen ponctuel. - L acquisition de chacune des

Plus en détail

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES INTRODUCTION Le corps humain est composé : de solides (les os) de liquides (le sang et les tissus) de cavités replies de gaz (oreilles, sinus, tubes digestifs, poumons )

Plus en détail

GESTION DE LA DECOMPRESSION L ORDINATEUR DE PLONGEE

GESTION DE LA DECOMPRESSION L ORDINATEUR DE PLONGEE USB Subaquatique 2013/2014 1/4 COURS THEORIQUES N II GESTION DE LA DECOMPRESSION L ORDINATEUR DE PLONGEE Après son binôme, le plongeur Autonome doit avoir 2 soucis majeurs : la Gestion de sa Consommation

Plus en détail

La théorie niveau 1. Bienvenue dans l univers sous-marins, bonnes plongées

La théorie niveau 1. Bienvenue dans l univers sous-marins, bonnes plongées La théorie niveau 1 Le niveau 1 est le portail vers l aventure sous-marine mais celle-ci implique un minimum de savoir et savoir faire avant d aborder la découverte des beautés sous-marines. Quelques connaissances

Plus en détail

Cours Niveau 3 Ordinateurs

Cours Niveau 3 Ordinateurs Justification Apport de l ordinateur Règle d utilisation Plongée multi-niveaux Principe de fonctionnement - E.B - Cours Niveau 3 Ordinateurs BRASSART Eric (E2) Créé : Décembre 2005 Modifié : Janvier 2006

Plus en détail

Nitrox «Élémentaire» Juin 2009 N O T E S

Nitrox «Élémentaire» Juin 2009 N O T E S Nitrox «Élémentaire» Juin 2009 Introduction La Commission Mélanges de la FSGT remercie Laurent Cruchaudet, à l'origine de ce support de cours qui, nous l'espérons, sera utile à nos moniteurs nitrox. Nous

Plus en détail

LES ORDINATEURS DE PLONGEE

LES ORDINATEURS DE PLONGEE LES ORDINATEURS DE PLONGEE Les ordinateurs de plongée sont des calculateurs qui utilisent un algorithme (basé sur un modèle mathématique de charge et décharge du corps en azote) afin de déterminer les

Plus en détail

CONVENTION D'UTILISATION CLUB. Carrière de Bécon-les-Granits

CONVENTION D'UTILISATION CLUB. Carrière de Bécon-les-Granits CONVENTION D'UTILISATION CLUB Carrière de Bécon-les-Granits ENTRE MAITAI BECON PLONGEE, Structure Commerciale Agrée FFESSM, SCA n 0349055C, Représentée par Mr Bouakaze Jean-Pierre CHEMIN DES COTEAUX 49370

Plus en détail

LES LOIS PHYSIQUES. 1. Rappel : Pression C'est l'application d'une force sur une surface. Pression = Force / Surface

LES LOIS PHYSIQUES. 1. Rappel : Pression C'est l'application d'une force sur une surface. Pression = Force / Surface LES LOIS PHYSIQUES 1. Rappel : Pression C'est l'application d'une force sur une surface. Pression = Force / Surface En plongée, on utilise une ancienne unité : le bar 1 bar correspond à une force de 1

Plus en détail

NOTIONS DE PHYSIQUE TABLE DES MATIÈRES

NOTIONS DE PHYSIQUE TABLE DES MATIÈRES NOTIONS DE PHYSIQUE TABLE DES MATIÈRES 1 CORRESPONDANCES ENTRE LES UNITÉS DE BASE 2 2 LA FORCE 2 3 LA MASSE 3 4 LE POIDS 3 5 LA MASSE VOLUMIQUE 4 6 LA DENSITÉ 4 7 LA PRESSION 4 8 NOTIONS D HYDROSTATIQUE

Plus en détail

Livret de Certification Plongeur Autonome 20m Open Water NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2

Livret de Certification Plongeur Autonome 20m Open Water NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 Livret de Certification Plongeur Autonome 20m Open Water NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR AUTONOME 20M Open Water NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 I DÉFINITION

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée Utilisé par tous les plongeurs l'ordinateur méritait quelques précisions avant de vous immerger. Justification Définitions Conditions d'utilisation Limites d'utilisation Procédures hétérogènes Choisir

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée. A.S. Paris 7 Denis Diderot

Les ordinateurs de plongée. A.S. Paris 7 Denis Diderot Les ordinateurs de plongée A.S. Paris 7 Denis Diderot Sommaire Principes de fonctionnement Avantages Inconvénients et risques Règles de sécurité Procédures en cas de panne Caractéristiques des ordinateurs

Plus en détail

PLONGEE TRIMIX NORMOXIQUE

PLONGEE TRIMIX NORMOXIQUE PLONGEE TRIMIX NORMOXIQUE STANDARDS (Version 2010/01) Aperçu La formation Trimix au sein de la Lifras est un cours de spécialisation avancé destiné aux plongeurs souhaitant utiliser un mélange constitué

Plus en détail

2 REPONSES AU TEST DE REGLEMENTATION

2 REPONSES AU TEST DE REGLEMENTATION 2 REPONSES AU TEST DE REGLEMENTATION 1) A QUEL AGE PEUT-ON PASSER LE NIVEAU 1? A 14 ans ou 12 ans sur dérogation. 2) QUELLES SONT LES CONDITIONS DE CANDIDATURE AU BREVET NIVEAU 1? Etre titulaire d une

Plus en détail

Plan. Flottabilité (1) Rappels. Révisions Physique 27/04/2015. Quelques rappels des lois de physique utiles pour la plongée Mariotte Dalton Charles

Plan. Flottabilité (1) Rappels. Révisions Physique 27/04/2015. Quelques rappels des lois de physique utiles pour la plongée Mariotte Dalton Charles Plan Quelques rappels des lois de physique utiles pour la plongée Mariotte Dalton Charles Exercices! Cours N4 8-Avr-2015 Olivier Daumin CODEP01 ASEGF Plongée & Maïali Cours N4 Révisions 8-Avr-2015 Olivier

Plus en détail

NIVEAU 3. Les ordinateurs

NIVEAU 3. Les ordinateurs NIVEAU 3 Les Principe Principe 09h Les tables utilisent un profil «carré» : prise en compte de la profondeur maximale atteinte par le plongeur comme la profondeur de toute la plongée... Les utilisent un

Plus en détail

Eléments de théorie du niveau 1. Emmanuel BERNIER

Eléments de théorie du niveau 1. Emmanuel BERNIER Eléments de théorie du niveau 1 Emmanuel BERNIER Mars 2001 Table des matières 1 Présentation du niveau 1... 3 2 La flottabilité... 4 3 Les effets de la pression de l'eau... 5 3.1 La pression... 5 3.2 La

Plus en détail

Examen de Guide de palanquée ANMP

Examen de Guide de palanquée ANMP Examen de Guide de palanquée ANMP (Brevet de plongeur niveau 4) Epreuves et Critères techniques L organisation générale du niveau 4 ANMP est définie dans la fiche info N A07 «Organisation d une formation

Plus en détail

PLONGEUR 2* (P2) Plongeur CMAS 2* Plongeur Autonome NBN EN 14153-2 STANDARDS

PLONGEUR 2* (P2) Plongeur CMAS 2* Plongeur Autonome NBN EN 14153-2 STANDARDS PLONGEUR 2* (P2) Plongeur CMAS 2* Plongeur Autonome NBN EN 14153-2 STANDARDS (Version 2012/05_web) Table des matières 1 Généralités... 3 1.1 Compétences du plongeur 2*... 3 1.2 Prérogatives du plongeur

Plus en détail

Physique : Comportement des gaz dans les mélanges

Physique : Comportement des gaz dans les mélanges Question 1 00PHY-DT-4-02(1) 1) Si l'on considère que la PpO2 max. admissible pour ne pas avoir d'accident hyperoxique est de 1.6b, quelle est la profondeur limite d'utilisation d'un mélange 60% N2, 40%

Plus en détail

Organisation de la plongée

Organisation de la plongée Organisation de la plongée Club du CSAR Plongée Sous Marine 1 / 21 Organisation de la plongée Sommaire Justification Cadre réglementaire Planification Préparation Sur le site La plongée profonde Rappel

Plus en détail

Prévention des risques

Prévention des risques Prévention des risques INTRODUCTION 1 Les barotraumatismes 2 La toxicité de l oxygène 3 La narcose 4 L essoufflement 5 Le froid CONCLUSION INTRODUCTION Ce cours n a pas pour objectif de vous effrayer sur

Plus en détail

LE GROUPE DE COMPETENCE 4

LE GROUPE DE COMPETENCE 4 LE GROUPE DE COMPETENCE 4 LE GC4 A QUOI SERT IL? A transférer les savoir-faire acquis en milieu artificiel et dans la zone 0 6 m vers la zone 0 20 m en milieu naturel. Transmission des connaissances théoriques

Plus en détail

La pression atmosphérique diminue avec l altitude. Le tableau suivant donne quelques valeurs de la pression barométrique pour quelques altitudes :

La pression atmosphérique diminue avec l altitude. Le tableau suivant donne quelques valeurs de la pression barométrique pour quelques altitudes : PRESSION ATMOSPHERIQUE ET PIO 2 La pression atmosphérique diminue avec l altitude. Le tableau suivant donne quelques valeurs de la pression barométrique pour quelques altitudes : altitude Arcachon (0 m)

Plus en détail

Physique : Calculs de consommation et de tampons

Physique : Calculs de consommation et de tampons Calculs de consommation Question 1 01PHY-CS-4-19(1) Physique : Calculs de consommation et Question à 4 points Vous devez traiter un plongeur victime d un accident de décompression. Votre bouteille d O2

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Modifiés en Assemblée Générale du 16 Octobre 2010

REGLEMENT INTERIEUR Modifiés en Assemblée Générale du 16 Octobre 2010 CLUB SUBAQUATIQUE FECAMPOIS Base nautique Paul Vatine chaussée Levasseur B.P.100 76 403 FECAMP CEDEX Association loi 1901 Jeunesse et sport N 76 84 S 470 FFESSM N 22 76 00 44 REGLEMENT INTERIEUR Modifiés

Plus en détail

Réglementation. Organisation de la plongée

Réglementation. Organisation de la plongée Réglementation Organisation de la plongée Préparation du Niveau 3 Dominique STEINMETZ Janvier 2014 Des prérogatives, des droits, des obligations En tant que niveau 3 vous aurez de nouvelles prérogatives

Plus en détail

Séminaire des CODEP d Alsace

Séminaire des CODEP d Alsace Séminaire des CODEP d Alsace Le N IV Guide de Palanquée Strasbourg le 04 janvier 2014 yves.gaertner@orange.fr Proposition Séminaire des CODEP d Alsace Le guide de palanquée avant la réforme Le nouveau

Plus en détail

Le N2 doit être autonome avant pendant et après la plongée et assister si nécessaire ses coéquipiers (membres de la palanquée).

Le N2 doit être autonome avant pendant et après la plongée et assister si nécessaire ses coéquipiers (membres de la palanquée). Sommaire Comportement Communication Orientation Protection du milieu COMPORTEMENT L obtention du Niveau 2 permet une autonomie relative (autonomie dans la limite des prérogatives N2 et des obligations

Plus en détail

Travail en milieu hyperbare. Dr Philippe Barré Centre médical subaquatique Expertis cmsbarre@aol.com

Travail en milieu hyperbare. Dr Philippe Barré Centre médical subaquatique Expertis cmsbarre@aol.com Travail en milieu hyperbare Dr Philippe Barré Centre médical subaquatique Expertis cmsbarre@aol.com 1 Principes de base On ne peut se protéger du milieu hyperbare 2 Principes de base On est soumis à la

Plus en détail

Dissolution des gaz Loi Henry

Dissolution des gaz Loi Henry Dissolution des gaz Loi Henry William HENRY ( 1775 1836) En 1803, William Henry, physicien et chimiste Anglais, présente la loi qui porte désormais son nom. Selon cette loi, en l absence de réaction chimique

Plus en détail

Le N4 plongeur mais aussi marin

Le N4 plongeur mais aussi marin NIVEAU 4 Guider sa palanquée Le N4 plongeur mais aussi marin La mer ne s improvise pas (comment naviguer dans le brouillard, par mer formée, approcher l épave, préparer le mouillage). Avant toute sortie

Plus en détail

1. Les barotraumatismes

1. Les barotraumatismes Dans le cadre de votre formation niveau 3 de plongeur subaquatique, nous allons traiter les accidents de plongée. Pourquoi commencer par ce cours? Ce n est pas pour vous faire peur, mais plutôt pour vous

Plus en détail

Les accidents bio-mécaniques les barotraumatismes

Les accidents bio-mécaniques les barotraumatismes Les accidents bio-mécaniques les barotraumatismes Cours N4 - Définition - rappels - Le placage de masque - Les sinus - Les oreilles - Les dents - L estomac Gérard DOMINÉ Instructeur Régional MF2 BEES1

Plus en détail

P R I N C I P A U X G E S T E S T E C H N I Q U E S À E N S E I G N E R GRÉER UN SCAPHANDRE. Description du geste technique

P R I N C I P A U X G E S T E S T E C H N I Q U E S À E N S E I G N E R GRÉER UN SCAPHANDRE. Description du geste technique F I C H E P R I N C I P A U X G E S T E S T E C H N I Q U E S À E N S E I G N E R FICHE N GRÉER UN SCAPHANDRE Description du geste technique Gréer un scaphandre consiste à : Fixer le gilet sur la bouteille

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée NIVEAU 3 Les ordinateurs de plongée Tout le monde l utilise L arrivée des ordinateurs marque un progrès majeur dans la pratique de la plongée en scaphandre. Plus de calculs fastidieux d intervalles de

Plus en détail

Noyade. Rémy HELLER MF2

Noyade. Rémy HELLER MF2 Noyade Rémy HELLER MF2 12 février 2014 Plan Définition Mécanismes Classification CAT Prévention Définition La noyade est une asphyxie aiguë consécutive à l irruption de liquide dans l arbre respiratoire

Plus en détail

Chapitre 4 Statique des fluides

Chapitre 4 Statique des fluides Chapitre 4 Statique des fluides Un fluide est corps liquide (état compact et désordonné) ou gazeux (état dispersé et désordonné). On ne s intéresse ici qu à une partie de la statique des fluides : la notion

Plus en détail

Le cours niveau 1. I Le Matériel. I 1) Le masque

Le cours niveau 1. I Le Matériel. I 1) Le masque Le cours niveau 1 I Le Matériel I 1) Le masque Il sert à protéger le visage du contact de l'eau et à rétablir une vision correcte. Pour choisir un masque adapté à sa morphologie, il suffit de plaquer le

Plus en détail

DÉCOMPRESSION ASSISTÉE PAR ORDINATEUR

DÉCOMPRESSION ASSISTÉE PAR ORDINATEUR DÉCOMPRESSION ASSISTÉE PAR ORDINATEUR Le vrai danger, ce n'est pas quand les ordinateurs penseront comme les hommes, c'est quand les hommes penseront comme les ordinateurs. [Sydney Harris] MOTS Clefs :

Plus en détail

Procédures des formations revo diluant air

Procédures des formations revo diluant air Procédures des formations revo diluant air contenu minimum d une formation diluant air (si les exigences d une agence ou d un organisme de plongée dépassent le contenu minimum revo, alors les exigences

Plus en détail

MF1/BEES1. Présentation du MF1-FFESSM Texte de référence : Manuel du moniteur FFESSM (http://ctn.ffessm.fr).

MF1/BEES1. Présentation du MF1-FFESSM Texte de référence : Manuel du moniteur FFESSM (http://ctn.ffessm.fr). P L O N G E U R M F 1 / B E E S 1 / décliner photo p161 Le monitorat 1 er degré correspond au Moniteur fédéral 1 er degré ( FFESSM ou FSGT) et au Brevet d Etat d Educateur Sportif 1 er degré () délivré

Plus en détail

Livret de Formation/Certification. Spécialité «Profonde-PA60»

Livret de Formation/Certification. Spécialité «Profonde-PA60» Ne Livret de Formation/Certification Spécialité «Profonde-PA60» Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon SPECIALITE PROFONDE-PA60 I DÉFINITION DU NIVEAU La spécialité «Profonde-PA60» de la FSGT

Plus en détail

Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire

Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire Club du CSA de Ruelle Cours niveau 2 et 3 PSM - CSA Ruelle 2009 1 / 16 Introduction Sujets : la composition de l air et la

Plus en détail

Livret de formation Niveau 1

Livret de formation Niveau 1 Livret de formation Niveau 1 1 Bienvenue au RC Arras Subaquatique! Ce livret a été rédigé par l équipe d encadrement afin de vous accompagner lors de votre formation niveau 1. Il se compose de trois parties

Plus en détail

Préparation à l examen de plongeur Niveau 2. Flottabilité Autonomie Vision Acoustique Noyade Froid

Préparation à l examen de plongeur Niveau 2. Flottabilité Autonomie Vision Acoustique Noyade Froid Préparation à l examen de plongeur Niveau 2 Flottabilité Autonomie Vision Acoustique Noyade Froid Dominique STEINMETZ janvier 2011 Flottabilité Qu est ce qui nous fait flotter? Combinaison Poumons Gilet

Plus en détail

Séminaire des Codep d Alsace 2014. Choix d un ordinateur. Jean-Pierre Goehner IR

Séminaire des Codep d Alsace 2014. Choix d un ordinateur. Jean-Pierre Goehner IR ) Séminaire des Codep d Alsace 2014 Choix d un ordinateur Jean-Pierre Goehner IR Plan Historique Les ordinateurs actuels -Les tables de plongée -Les principes de fonctionnement d un ordinateur -Différence

Plus en détail

LA RANDONNEE SOUS-MARINE

LA RANDONNEE SOUS-MARINE La FSGT soutient LA RANDONNEE SOUS-MARINE Cadre fédéral pour les pratiques organisées Avril 2007 I - Contexte et définition La randonnée sous-marine ou subaquatique, également dénommée «randonnée palmée»,

Plus en détail

Utilisation d un scooter sous- marin dans la sécurité de l apnée profonde

Utilisation d un scooter sous- marin dans la sécurité de l apnée profonde Utilisation d un scooter sous- marin dans la sécurité de l apnée profonde Pourrions- nous aujourd hui imaginer une chaîne de secours médical d urgence sans ambulance ou hélicoptère? La même question pourrait

Plus en détail

TITRE Ier DÉFINITIONS TITRE II DISPOSITIONS COMMUNES AUX DIFFÉRENTES MÉTHODES D INTERVENTION EN MILIEU HYPERBARE

TITRE Ier DÉFINITIONS TITRE II DISPOSITIONS COMMUNES AUX DIFFÉRENTES MÉTHODES D INTERVENTION EN MILIEU HYPERBARE .. L employeur Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Arrêté du 30 octobre 2012 définissant les procédures

Plus en détail

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 :

P = F S S.BINET FORCES PRESSANTES 1/5. relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : ACTIVITE 1 : relation Pression / Force / Surface. forces pressantes : Les solides : Cas n 1 : cas n 2 : Mousse Mousse 1. Placez la masse sur le morceau de mousse. Que se passe t-il à l équilibre? La mousse

Plus en détail

TABLES SIMPLES NIVEAU 2

TABLES SIMPLES NIVEAU 2 TABLES SIMPLES NIVEAU 2 Objectif Etre capable d utiliser les tables pour le calcul d un palier en fonction du temps et de la profondeur de la plongée simple et consécutive et comprendre les abréviations..

Plus en détail

Plongeur Encadré 40m

Plongeur Encadré 40m Livret de Certification Plongeur Encadré 40m Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR ENCADRE 40M Supervised Deep Diver I DÉFINITION DU NIVEAU Plongeur confirmé capable d évoluer en sécurité

Plus en détail

FORMATION "VÊTEMENT SEC" (Combinaison étanche) Avec le CIP le froid n'est plus!... IL FAUT TORDRE LE COU AUX IDEES REÇUES

FORMATION VÊTEMENT SEC (Combinaison étanche) Avec le CIP le froid n'est plus!... IL FAUT TORDRE LE COU AUX IDEES REÇUES FORMATION "VÊTEMENT SEC" (Combinaison étanche) Avec le CIP le froid n'est plus!... IL FAUT TORDRE LE COU AUX IDEES REÇUES "Plonger au SEC" n est pas l apanage des scaphandriers et des corps d élite de

Plus en détail

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital.

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Fiche 1 A QUOI SERT LA RESPIRATION? Objectif Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Vocabulaire : respirer / inspirer / expirer / souffler / air / poumons. Notions

Plus en détail