Nouvelles d Inde Septembre 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nouvelles d Inde Septembre 2009"

Transcription

1 Nouvelles d Inde Septembre 2009 pour industriels Lors de ce mois de septembre, l'actualité indienne s est concentrée sur les besoins futurs du pays en énergie en annonçant un total d investissements d INR Cr (soit 8 Mds USD) pour la construction de 11 centrales thermiques, ainsi que pour l acquisition de gisements de combustibles à l étranger (Afrique du Sud, Mozambique, Namibie, Indonésie, Brésil). Dans le cadre des 14 super-projets énergétiques (UMPP) mis en place par le Gouvernement central, deux sont déjà en cours de réalisation par Tata Power dans le Gujarat, et par Reliance Power (déjà détenteur de deux autres projets) dans le Madhya Pradesh. Par ailleurs, le projet Gorgon (Australie) a finalement été approuvé et permettra de débuter l important approvisionnement de Petronet LNG en pétrole et en gaz naturel liquéfié. Comme l a annoncé M. Singh (Premier Ministre indien) lors du sommet du G20 à Pittsburgh, l Inde soutiendra sa politique de développement des énergies alternatives. 55% des subventions attribuées par le Ministère des Energies Renouvelables seront alloués au secteur de l énergie solaire pour atteindre un total d INR Cr (18 Mds USD) d ici Par ailleurs, le Premier Ministre a plaidé pour un retour à la croissance en encourageant les investissements directs étrangers vers l Inde. Malgré le contexte de crise économique, l Inde avait enregistré une croissance de presque 7% en , taux nettement supérieur à ceux des pays industrialisés. L Inde confirmant ses intentions de passer au 1er plan de la scène mondiale, AI vous invite à faire appel à toute son équipe afin de profiter de son savoir-faire et de ses connaissances du marché. L équipe de Direction d AI. En bref Le Gouvernement Indien compte développer des accords de libre échange avec la Corée du Sud et les pays membres de l ASEAN afin de soutenir sa relance. Par ailleurs, ces accords devraient conférer une position plus favorable à l Inde vis-à-vis de l OMC. AI Solutions industrielles JSW Infrastructure & Logistic (JSW Group) augmentera la capacité de transport de ses cargos à Jaigarth en investissant INR 677 Cr, soit 135 M USD (25% sur fonds propres). Prévu en 2 phases, ce projet atteindra 20 M tonnes/an, puis 50 M de tonnes/an (contre 10M actuellement) et alimentera en charbon sa future centrale thermique (4x300 MW), implantée à Ratnagiri (30km au sud). Les deux sites seront connectés par des routes, canaux et chemins de fer, aménagements soutenus par le gouvernement et des compagnies ferroviaires. CESC Ltd (groupe RPG) a annoncé le rachat de 51% des parts de Dhariwal Infrastructure Ltd (groupe Manikchand) pour un montant d INR 200 Cr, soit 40 M USD (100% fonds propres). L entreprise prévoit d autres FA du même type pour un montant total d INR 1000 Cr (200 M USD). CESC compte par la suite racheter les parts restantes (49%) pour un montant d INR 100 Cr (20 M USD). Hindustan Aeronautics Limited (HAL), déjà fournisseur du constructeur russe Soukhoï en équipement de navigation et de communication, produira désormais les cellules d avion (fuselage, ailes et trains d atterrissage) de la série Su-30 MK, version destinée aux pays émergents. De plus, ce nouvel accord prévoit d ici un an la construction des appareils Su-30 MKI, variantes destinées aux défenses indiennes, par HAL. Celle-ci sera réalisée en intégralité sur le territoire indien dans le cadre d un contrat de licence avec Soukhoï. GMR a inauguré son nouvel aéroport (3ème après New Delhi et Hyderabad) à Istanbul (Turquie), Sahiba Gocken International Airport, d un montant de 451 M Euro (soit 630 M USD).

2 La collaboration entre IIT-Kanpur, RDSO (branche d Indian Railways) et SAIL a donné naissance aux rails NCC (nickel-cuivre-chrome), très rentables par leur résistance. Sur la production de tonnes prévue, 500 tonne sont déjà utilisés pour les chemins de fer du Jharsuguda. En bref Oil & Gas Bharat Petroleum Corp commercialisera sa production issue de sa raffinerie de Bina (Madhya Pradesh) à partir de mars 2010 ( barils/jours). Cette raffinerie, achevée à 95%, sera terminée en décembre Prévu pour être opérationnel en 2014, le Projet Gorgon (Barrow Island, nord-ouest de l Australie), association de Chevron (50%), Royal Dutch Shell Plc (25%) et Exxon Mobil (25%), produira 15 M tonnes de gaz naturel /an. Disposant de réserves estimées à 40 années, ce projet répondra aux besoins croissants en énergie que vont connaître l Inde et la Chine. L inde consomme actuellement à hauteur de 130 M tonnes d hydrocarbures/an, dont 20 M tonnes de gaz naturel. Cairn India a inauguré son nouveau bloc pétrolier de Mangala (Rajasthan) qui produira barils/jour d ici mi La production de Cairn India issue de ses 3 unités (Bhagyam, Aishwarya et Mangala) atteindra barils/jour (soit 20% de la production domestique). Elles permettront à l Inde d économiser 1,5 Md USD d importation/an pour les 10 ans à venir et rapporteront au Gouvernement 30 Mds USD. L Inde s est retirée de l accord IPI (Inde-Pakistan-Iran) quant à la construction d un pipeline commun de 2775 km du fait des actuelles tensions avec le Pakistan. Un accord commercial de 7,5 Mds USD avait été signé entre Teheran et Islamabad, afin de subvenir aux besoins Pakistanais en énergie (3000 MW), par un approvisionnement initial en gaz de 30 M, puis de 60 M m3/jour (destinés à générer 4600 MW). Ce projet de pipeline devait permettre à l Inde de combler son besoin croissant en gaz naturel. N arrivant pas à obtenir les droits d installation d un pipeline depuis le port de Chennai (depuis 2004), Chennai Petroleum Corporation (CPCL) construira au large d Ennore (Chennai) un terminal marin de déchargement (SPM) afin d acheminer son pétrole brut jusqu à sa raffinerie de Manali pour un montant de INR 850 Cr (soit 175 M USD). ONGC Mittal Energy Ltd (JV d Oil & Natural Gas Corporation et de Mittal Investment Sarl) a conclu un accord avec le gouvernement du Kazakhstan pour l obtention de 25% des parts du gisement de pétrole «Satpayev» (Mer Caspienne). Détenu à 75% par KazMunaiGas (entreprise kazakh), le site devrait produire barils/jour. Reliance Industries (RIL) détient le complexe de raffinage le plus productif au monde avec une production de 1,24 M barils/jour. Situé à Jamnagar (Gujarat), celui-ci est composé de nouvelles installations atteignant une production de 580,000 barils/jour. Ceux-ci viendront s ajouter à la production des installations déjà existantes, produisant 660,000 barils/jour. Le consortium mené par ONGC Videsh Ltd (OVL) compte stopper momentanément son projet d extraction d hydrocarbures dans le bloc de Farsi (déjà 5 Mds USD investis) à cause de quantités de souffre trop élevées afin d exploiter ce bloc. Ce gisement, appelé Farzad-B, est détenu par OVL (40%), Indian Oil Corp (40%) et Oil India Ltd (20%). Il dispose d une réserve de 615 Mds m3 (21,68 tcf) de gaz naturel, dont 60% sont accessibles.

3 Dans le cadre de son projet de désinvestissement, Coal India (CIL) ne pourra céder que 10% de ses parts via son introduction en bourse (IPO) prévue dans les 18 prochains mois. Actuellement détenteur d INR Cr de réserves (soit 6 Mds USD), l entreprise compte par ailleurs augmenter sa production de 400 à 520 M tonnes/an d ici Le Gouvernement n ayant pas donné son accord quant à une révision des prix vis-à-vis des fluctuations des cours, Indian Oil Corp (OIC) anticipe une baisse d INR Cr de son CA due à ses ventes à pertes (perte d INR Cr conjointement avec les autres entreprises publiques HPCL et BPCL). Les Projets L Inde tardant à rejoindre le projet de pipelines IPI (Iran- Pakistan-Inde), en pause du fait de conflits avec le Pakistan, Téhéran a annoncé envisager la possibilité de se tourner vers Pékin (Chine) comme potentiel remplaçant. Indian Oil Corp (IOC), Bharat Petroleum (BPCL) et Hindustan Petroleum (HPCL) ont racheté 10% des parts de Oil India (OIL) pour un montant d INR 2,200 Cr (soit 440 M USD), soit 5% (INR 1,123.5 Cr) pour IOC et 2,5% pour BPCL et HPCL (soit INR 561,7 Cr chacun). Après le retrait temporaire de Mittal du projet commun de raffinerie à Vizag (Andhra Pradesh), c est au tour de Total SA de mettre sa participation en suspens. Ce projet, représentant un investissement total de 10 M USD, réunissait initialement HPCL, OIL et GAIL, aux côtés de Mittal et Total SA. Exploration & Production India Ltd (Essar E&P), filiale d Essar Oil, prévoit d investir, dans les 3-4 années à venir, 350 M USD dans un site de forage (500 puits) de méthane de charbon (CBM) dans l est de l Inde. L entreprise commencera à commercialiser sa production de gaz à partir de décembre 2009 et prévoit de produire, d ici mars 2010, plus de m3 /jour de méthane de charbon (CSG). Celle-ci devrait atteindre les 30 M m3 /jour d ici Pour sa distribution, un pipeline de km a été construit. Essar Oilfields Services Ltd (EOSL), filiale d Essar Shipping Ports & Logistics (ESPL) investira 240 M USD dans la rénovation de la foreuse semi-submersible Wildcat (bassin Krishna Godavari) rachetée 200 M USD par Gujarat State Petroleum Corporation (GSPC). L exploitation du puit KG-19 étant déjà terminée, Wildcat devrait commencer sous peu l exploitation du puits suivant, KG-20. Par ailleurs, ESPL recherche des gisements (terrestres et marins) à l étranger (Amérique du Sud, Afrique, Asie, pays scandinaves). L entreprise Essar Oil Ltd négocie un emprunt d un montant de 750 M USD auprès de 3 banques (USB, Citigroup et JPMorgan) si elle venait à acquérir les 3 raffineries européennes mises en vente par Royal Dutch Shell (dont celle de Stanlow, 2ème raffinerie de Grande Bretagne avec barils/jour). Cairn India et Oil & Natural Gas Corp (ONGC) investiront dans les 2 années à venir entre 1,5 et 1,8 Mds USD supplémentaires dans leur bloc du Rajasthan (2 Mds USD initialement investis) pour atteindre une production de barils/jour. Prévue pour atteindre barils/jour mi-2010 (6.25 M tonnes) pour le seul site de Mangala, la production totale atteindra barils/jour (8.75 M tonnes) conjointement avec les sites de Bhagyam et d Aishwarya. Près de 2,6 Mds USD seront ensuite investis, au cours des 20 prochaines années, dans le site de Mangala, ainsi que 600/700 M USD dans les deux autres. Par ailleurs, un réseau de pipelines est en construction (1 Md USD) afin d acheminer cette production jusque leurs raffineries du Gujarat. Hindustan Petroleum Corporation Ltd (HPCL) investira INR Cr (1,4 Md USD) afin d améliorer la qualité de son carburant, qualité dite Euro III & IV. Ce projet devrait aboutir courant 2011 (année fiscale). D autre part, HPCL a pu réduire sa dette totale d INR à Cr (6 à 3 Mds USD).

4 Oil India Ltd (3,5 M tonnes de pétrole/an) espère allonger ses droits d exploitation exclusifs (PEL) qui viennent d expirer pour 15 de ses 16 blocs pétroliers alloués par le gouvernement indien (4997 sur 5367 km² au total). L entreprise, actuellement en attente des autorisations nécessaires émises par les Etats concernés (à 90% dans l Assam et l Arunachal Pradesh), compte pour autant investir INR 4500 Cr (0,9 Md USD) dans les 2 années à venir. Oil India Ltd prévoit de doubler sa production de gaz naturel en atteignant 4,54 Mds m3/an d ici 5-6 ans (contre 2,27 Mds m3 en 2009). OIL représente 10,41% de la production totale de pétrole brut en Inde et 6,91% de sa production de gaz naturels. L entreprise fore actuellement de nouveaux puits et construit de nouveaux pipelines, qu elle est possible de revendre via sa JV avec Bharat Petroleum Corp Ltd. Par ailleurs, un investissement supérieur à INR 4550 Cr (910 M USD) est prévu avant janvier 2011 dans le développement de son activité (INR 2830 Cr, soit 565 M USD, dans la recherche de nouveaux sites d extraction ; et INR 1.050, soit 210 M USD, Cr dans l amélioration de sa productivité ; INR 670 Cr, soit 135 M USD, dans l acquisition de biens d équipement et d installations). GAIL (India) cherche à se joindre au projet de pipeline (1,5 Md USD) destiné à relier la Birmanie à la Chine (890 km). Mené par Daewoo International (Corée du Sud), Oil and Natural Gas Corp (ONGC), Myanmar Oil & Gas Enterprise and Korea Gas Corp participeront au projet. 5,6 Mds USD seront investi pour un contrat approvisionnement en gaz d une durée de 30 ans. GAIL compte aussi investir 625 M USD dans un projet de pipeline (capacité : 16 M m3/jour) prévu pour s ajouter à la ligne Dabhol Bangalore (installation: 0,9 Md USD). Bharat Petroleum Corp (BPCL) a annoncé l introduction en bourse de sa filiale Bharat Oman Refineries (détenu à 50/50 avec Oman Oil) d ici février 2010, actuellement en train de construire une nouvelle raffinerie à Bina (Madhya Pradesh). Prévu pour décembre 2009, ce projet (pipeline inclus) représentait initialement un montant d INR Cr, soit 2 Mds USD (40% sur fonds propres) et INR 1045 Cr (soit 210 M USD) supplémentaires y seront ajoutés pour la construction d un terminal. Kerala State Industrial Development Corporation (KSIDC) et Gas Authority of India (GAIL) seront chargés du lancement du projet d approvisionnement en GNL (ré-gazéifié) pour le compte de Petronet LNG (JV : GAIL, ONGC, IOC & BPCL) depuis son terminal à Kochi (INR 4000 Cr, soit 800 M USD). Un investissement total d INR 8500 Cr est attendu pour la réalisation de ce projet. 2 sections seront crées depuis Kochi : l une reliant Kochi jusqu à Kanjrakode, se divisant jusque Bangalore et Mangalore (1,114 km pour INR 3,032 Cr, soit 605 M USD); la seconde reliant Kochi jusque Kayamkulam (voie sous-marine) pour un montant d INR 1000 Cr (soit 200 M USD). Ce pipeline aura une capacité initiale de 2,5 M tonnes/an, qui devrait être portée à 5 M tonnes/an d ici Gujarat State Petroleum Corporation (GSPC) compte acquérir INR 5,000 Cr (1 Md USD) par son introduction en bourse. Ces fonds contribueront à l exploitation de gisements dans le Bassin de Krishna Godavari ; dans la baie de Khambhat ; mais aussi en Egypte. Le chiffre d affaire de GSPC est actuellement d INR 11,000 Cr (2,2 Mds USD) et compte atteindre INR 55,000 Cr (11 Mds USD) d ici Dans le cadre de la 8ème phase du New Exploration & Licensing Policy (NELP), ONGC devrait signer une JV avec le gouvernement de l Andhra Pradesh, dont il détiendrait 11% des parts pour un investissement d INR 200 à 500 Cr (soit de 40 à 100 M USD), pour l exploitation de blocs pétroliers. Disposé à allouer 70 blocs pétroliers pour un investissement total d INR 15,000 Cr (3 Mds USD), l Andhra Pradesh porte par ailleurs son intérêt sur les entreprises BP (R-U) et Petro Tel. Inc. (USA).

5 En bref Le gouvernement indien compte céder entre 4,75 et 5% de ses parts détenues dans l entreprise Nuclear Thermal Power (NTPC) avant mars Le gouvernement compte revendre des parts qu il détient dans Rural Electrification Corporation (REC) par une émission d actions nouvelles d ici octobre/novembre 2009, afin de financer des projets en cours. L entreprise chercherait aussi à réunir INR Cr, soit 400 M USD, par le biais de placements institutionnels qualifiés (QIP). Energie National Thermal Power Corporation (NTPC), détenteur de 7 centrales à gaz en Inde (4000 MW) compte atteindre une production de 2,300 MW dans sa centrale au gaz de Kayamkulam (Kerala) d ici 2012 (contre 320 MW actuellement). NTPC négocie actuellement son approvisionnement en gaz auprès de Petronet LNG qui n est en mesure de fournir que 1,2 M tonnes (contre 2,1 M tonnes requises). Thermax Ltd et SPX Corp (USA) ont formé une JV (respectivement détenue à 51% et 49%) afin de fournir des équipements destinés contrôle de pollution et réservés aux centrales de plus de 300 MW, ainsi que pour optimiser la production d énergie. Petronet LNG Ltd (PLL) construira 2 centrales électriques (2x1200 MW), à proximité de ses 2 terminaux de Dahej et Kochi. D un montant d INR 7000 Cr (1,4 Md USD) (30% fonds propres), elles seront opérationnelles pour Bharat Heavy Electrical Ltd (BHEL) a enregistré un record de commandes d un montant total d INR Cr (soit 205 M USD) pour l année En 2008, l entreprise avait signé un accord de vente pour 12 unités de 150 MW (INR 4015 Cr, soit 80 M USD) pour Mahan Aluminium et Aditya Aluminium. Elle en a déjà remis 6 (installées par Hindalco Industries Ltd) et les unités restantes seront respectivement livrées pour mars et juin ,5 Mds USD de commandes supplémentaires seront passées avant mi-octobre 2009 auprès de l entreprise. Elle totalise actuellement 26,6 Mds USD de commandes en cours, dont 3 Mds sont issus de début BHEL espère ainsi atteindre un total de 11 Mds USD d ici mars 2010, provenant principalement d entreprises privées. L entreprise décidera, avant la fin de l année, d un éventuel partenariat avec NTPC qui pourrait lui rapporter 2,2 Mds USD supplémentaires. Areva T&D India sera chargé de la conception puis de la construction d une sous-station électrique de 400 Kv pour Haryana Vidyut Prasaran Nigam (HVPNL) à Nawada (près de Faridabad) pour un montant d INR 76 Cr (11 M USD). Disposant de 14 unités de construction et de 22 agences commerciales, Areva T&D est déjà impliqué dans la construction d une même sous-station à Kriori (près d Hisar). Le Gouvernement central a alloué 750 acres (300 hectares) à la JV NTPC-BHEL dans l Andhra Pradesh pour la construction de l unité de fabrication d équipements pour centrales thermiques et hydrauliques (INR Cr, soit 1,2 Md USD). Energies Renouvelables Moser Baer India construira une centrale solaire pour Mahagenco, un fournisseur public en énergie du Maharashtra. Mené avec l appui de l entreprise allemande SunEnergy Gmbh, ce projet devrait être achevé avant janvier IDFC Private Equity a racheté les installations éoliennes de BP India (3 centrales pour 100 MW) pour un montant d INR 460 Cr (soit 95 M USD), via Green Infra Ltd (JV d IDFC et EVI). IDFC cherche aussi à investir dans les énergies hydroélectriques, solaires et issues de la biomasse. Ceci marque le retrait de BP du marché éolien indien qui préfère concentrer son activité aux USA. 1er producteur de pétrole aux Etats-Unis, BP y possède un potentiel de production de MW.

6 La JV Siva Ventures (Inde) - Windwind (Finlande), déjà détentrice de 3 usines en Europe, construira sa 1ère centrale à énergie solaire en Inde, à Chennai. D un montant d INR 375 Cr (soit 75 M USD), elle comprendra 4, puis 8, turbines d une capacité d 1MW chacune. Siva Ventures compte aussi développer des turbines de 3MW dans les 2 ans à venir. Le gouvernement du Gujarat investira INR Cr (2,4 Mds USD) dans l énergie solaire (34 projets) afin de générer 716 MW et fera de cet Etat la 1ère destination d investissements en termes d énergies propres. Ces centrales produiront millions d unités d écoénergie par an et éviteront la consommation de tonnes de charbon pour an, et par conséquent l émission de 1,25 million de tonnes de dioxyde de carbone. L Assocham (association des CCI indiennes) a signé un accord de transfert de technologie avec l entreprise japonaise Eiwat afin de créer des parcs à énergies renouvelables en Inde. De plus, cet accord donnera naissance à d autres projets communs et accords privilégiés entre les deux parties. Le Ministère des Energies Renouvelables consacrera 55% de ses subventions à l installation d équipements à énergie solaire destinée aux particuliers. Il compte aussi investir INR Cr (soit 18 M USD) dans le développement de l énergie solaire d ici Leader mondial des technologies et services de production de l énergie, GE Energy projette d installer ses 1ères éoliennes de type 1,5 XLE (adaptées aux vents faibles) en Inde. Elles devraient être opérationnelles d ici Les centrales thermiques Le Gouvernement central a approuvé la future commande de 11 centrales thermiques (660 MW chacune) par NTPC et Damodar Valley Corporation (respectivement, 9 et 2 unités). D un montant total de INR Cr (8 Md USD), le choix des fournisseurs sera connu mi-octobre BHEL investira INR 2630 Cr (530 M USD) dans la construction de 2 centrales électriques (2x525 MW) dans l est de l Inde. Cette nouvelle a provoqué un envol du prix des actions de l entreprise, atteignant presque INR 2300 le 21/08/2009 (Bourse de Bombay). Par ailleurs, (BHEL) fournira pour INR 1300 Cr d équipement (chaudières, turbines, générateurs) à NTPC Tamil Nadu Energy Co. Ltd (NTECL : JV de NTPC et de Tamil Nadu Electricity Board) pour l installation de centrales (3x500 MW) à Vallur. JSW Energy va entamer la 1ère phase de construction de sa future centrale thermique à Jaigarh (Maharashtra) en janvier. Celle-ci se fera en 4 phases de 300 MW pour générer un total de 1200 MW d ici fin Un investissement d INR Cr (11 Mds USD), réparti sur plusieurs Etats, sera effectué au cours des 5 années suivantes afin de générer une capacité totale de MW. Un projet de construction d une centrale thermique supercritique (3200 MW) à Ratnajiri est également prévu pour un investissement d INR Cr (3 Mds USD). Via sa filiale Raj West Power, JSW Energy (groupe JSW) implantera, dans le district de Barmer (Rajasthan) 8 centrales thermiques de charbon (lignite) d une capacité de 135 MW chacune. La 1ère unité est déjà opérationnelle et sa production devrait être commercialisée dès octobre Le projet sera achevé dans son intégralité en octobre Lanco Infratech construit actuellement deux centrales électriques dans le Karnataka et le Chhattisgarth, d une capacité respective de 507,5 et 600 MW. L entreprise double aussi la capacité de sa centrale dans l Andhra Pradesh (jusqu à 736 MW), dont elle compte augmenter la capacité de 1400 MW supplémentaires avant Mars 2010.

7 Faute d avoir acquis l espace nécessaire à son projet (INR 5.5oo Cr, soit 1,1 Md USD), GMR Energy Ltd a retardé d un an la construction de son unité de 1200 MW dans le district du Raipur (Chhattisgarh). Repoussé à septembre 2010, le projet ne dispose pour l instant que de 30% des 400 hectares de surface nécessaires à sa réalisation. BGR Energy Systems a signé un contrat d INR 1.633,71 Cr (330 M USD) avec la compagnie électrique de l Etat du Chhattisgarh pour la construction de centrales thermiques (2x500 MW). DIL construit actuellement une centrale thermique (600 MW) à Chandrapur (Maharashtra) pour un montant d INR 2800 Cr, soit 560 M USD (30% fonds propres). La moitié de la production sera destinée à la compagnie publique d électricité du Maharashtra. Le groupe GMR compte investir INR Cr (215 M USD) dans 3 projets de centrales énergétiques : INR Cr (soit 1,080 M USD) à Raipur (1200 MW) ; INR Cr (soit 620 M USD) à Chandrapur (600 MW) ; et INR Cr (soit 445 M USD) pour l expansion du site de Vemagiri (388 MW +740 MW). Jindal Power envisage de commander de nouveaux équipements auprès de BHEL afin d augmenter, d ici 2013, la production de sa centrale thermique de Chhattisgarh de 1000 à 3,400 MW. Le nucléaire Adani Power Maharashtra Ltd (APML) approvisionnera à prix compétitifs (INR 2.64/unit) Maharashtra State Electricity Distribution Company Ltd (MSEDCL), pour une durée de 25 ans, grâce à ses centrales thermiques (2x660 MW) de Tiroda (district de Gondia). La 1ère unité atteindra sa capacité de production maximum en moins de 2 années après son lancement et elle sera approvisionnée par South Eastern Coalfields Ltd (SECL), mais aussi par ses propres sites d extraction de Lohara (district de Chanpradur), pour une réserve totale de 170 M tonnes de charbon. NTPC (National Thermal Power Corporation) signera un accord avec le Gouvernement du Sri Lanka pour la construction d une centrale thermique à charbon (1000 MW) à Trincomalee (nord-est). D un montant de 500 M USD, cette usine sera construite en 2 phases, la 1ère étant prévue pour Prakash Industries a prévu d augmenter de 625 MW la capacité de production de son unité de Chhattisgarh (100 MW). Prévu pour 2013, D un montant d INR 2500 Cr (500 M USD), ce projet est prévu pour 2013 et a reçu l approbation environnementale du Gouvernement. BGR Energy Systems Ltd construira le nouveau type de réacteur appelé PFBR («Prototype Fast Breeder Reactor») pour Bahvini Ltd, sur son site de Kalpakkam. D une capacité de 500 MW, il devrait être achevé avant fin BGR Energy Systems Ltd sera aussi chargé de produire les unités de commande requises (MVS). Cette année (fiscale), Nuclear Power Corporation of India (NPCIL) souhaite doubler sa production d énergie nucléaire en atteignant 28 Mds. Doté de 17 centrales nucléaires, NPCIL totalise une capacité de 4,120 MW (70% de sa capacité maximale). Par ailleurs, NPCIL a reçu sa 1ère commande de combustibles nucléaires appauvris en uranium nécessaire à son projet de centrale nucléaire (2x1000 MW) à Kudankulam (Tamil Nadu). Importé de Russie, tout comme l équipement de la centrale, il sera nécessaire pour les tests de la 1ère installation (complétée à 94%) avant d y introduire de l uranium.

8 Indian Oil Corp (IOC) et Nuclear Power Corp of India (NPCIL) envisage de former une JV pour la construction d au moins une centrale nucléaire parmi 3 projets: Jaitapur (Maharashtra) pour 3300 MW (INR Cr, soit 5,6 Mds USD) ; Kudankulam (Tamil Nadu) pour 2000 MW (INR Cr, soit 3,6 Mds USD); Kakrapar (Gujarat) et/ou Rawatbhata (Rajasthan) pour 1400 MW (INR Cr, soit 2,8 Mds USD). Au final, IOC détiendra entre 26 et 49% du projet. Larsen & Toubro (L&T) a vendu 4 générateurs de vapeur à Nuclear Power Corporation of India (NPCIL) dans le cadre du Rajasthan Atomic Power Project (RAPP), près de Kota. Auparavant, 4 autres générateurs avaient déjà été achetés par NPCIL (INR 345 Cr, soit 70 M USD) pour son projet de développement en énergie atomique à Kakrapar (KAPP). L&T a de plus vendu ses services au Department of Atomic Energy (DAE) pour la recherche de nouvelles technologies. Ces deux commandes totalisent un montant d INR 405 Cr (81 M USD). Déjà détenteur d une unité thermique de 960 MW à Angul (Orissa), National Aluminium Co. Ltd (NALCO) (3ème producteur d aluminium en Inde) continue la diversification de son activité en projetant la création d une centrale nucléaire de 100 MW, en tant qu actionnaire minoritaire (40 à 49%) dans une JV avec NPCIL. Par ailleurs, NALCO signera en Octobre une JV avec National Power Corporation of India (NPCIL) pour la construction d une centrale nucléaire (1.000 MW) dans l Orissa. Transmission & Distribution Larsen & Toubro sera chargé de la construction de 4 sousstations électriques dans 4 pays (Qatar, Emirats Arabes Unis et sultanat d Oman) pour un total de 217,45 M USD. KEC International (RPG Group) a conclu deux contrats d un montant d INR 780 Cr (155 M USD) : l installation de lignes de transmission et la construction de postes électriques pour MSEDCL (Maharashtra State Electricity Transmission Company) pour un montant d INR 587 Cr (120 M USD) ; et divers commandes pour le Koweït, le Sultanat d Oman et les Emirats Arabes Unis d un montant total d INR 193 Cr (35 M USD). ABB Ltd fabriquera pour INR 1,28 Md (soit 256 M USD) de postes isolés aux gaz (GIS) pour Power Grid Corp of India, à Navsari (Gujarat). Le projet devrait être terminé courant Mr Pitroda, président de la NKC (National Knowledge Commission), compte optimiser l utilisation des réseaux existants de fibres optiques mais encore sous-utilisés (détenus principalement par BSNL, RIL, GAIL, etc. ou les Indian Railways). Certaines entreprises ont déjà commencé à investir (INR 100 Cr, soit 15 M USD) dans le «réveil» de fibres dites «noires».

9 Le groupe Williamson Magor (WM Group) a racheté Humboldt Wedag Coal & Minerals (filiale du groupe KHD Humbolt Wedag International), fournisseur d équipements pour l extraction minière. McNally Bharat Engineering Co., autre filiale de WM Group, compte racheter les ateliers dont l entreprise allemande dispose à Cologne, ainsi que ses sites et unités d extraction localisés à Kharagpur (Bengal Occidental), pour un montant total de 16 M USD (INR 80 Cr). Lanco Infratech négocie actuellement, auprès de PT Maxima Infrastruktur (filiale de Truba Alam Manunggal, entreprise indonésienne), l acquisition de mines de charbon à Sumatra (Indonésie), pour un montant de M USD. D autres négociations avec l Indonésie, mais aussi avec l Australie et l Afrique du Sud, sont en cours pour satisfaire un besoin de 400 M tonnes. Le groupe JSW compte acquérir une mine de charbon au Swaziland (Afrique) pour INR 1680 Cr (335 M USD). Le groupe a aussi signé un MoU avec le gouvernement afin d explorer deux autres sites dans l est du Swaziland (Emaswati Colliery et Maloma), qui possède une réserve de plus d un milliard de tonnes de charbon. Mines L entreprise publique Hindustan Copper Ltd compte augmenter sa production de cuivre de 30% (jusque tonnes) pour et rouvrir des mines désaffectées (à Kendari et Rakha) dans le Jharkhand. Une augmentation de tonnes/an est aussi attendue pour la production de Khetri (actuellement à tonnes/an). Coal India (CIL) a commandé 19 machines d attrition qui seront livrées au cours des 5 années à venir (6 en 2013 ; 8 en 2014 ; et 5 en 2015) d un montant total d INR 3000 Cr (soit 600 M USD) et d une capacité de nettoyage de 105 M tonnes de charbon/an. Une seconde phase de commande de 20 machines supplémentaires est déjà prévue pour après L entreprise compte aussi investir INR 7200 Cr (1,5 Md USD) dans l acquisition de mines à l étranger afin de combler un manque en charbon, estimé à 228 M tonnes d ici 2012 pour l ensemble du pays. National Minerals Development Corporation (NMDC) compte acquérir un gisement de minerai d argent en Australie de l Ouest, ainsi qu un potentiel associé dans l optique d une JV. Cet investissement en greenfield est estimé à un minimum d 1 Md USD. Un MoU sera signé début septembre 2009 entre l Inde et la Namibie afin d établir des relations privilégiées dans le secteur minier. La Namibie possède de riches gisements en divers minerais, dont du diamant. NTPC investit actuellement dans le développement de 6 mines de charbon et vise une production de 12 M tonnes/an d ici 2012, puis de 47 M tonnes/an d ici L entreprise projette aussi l acquisition de gisements miniers en Indonésie, au Mozambique et en Afrique du Sud.

10 Utkal Alumina International, entreprise extractrice de bauxite dans l Orissa et détenue à 100% par Hindalco Industries Ltd (HIL), devrait démarrer sa production d aluminium (1,5 M tonnes/an) d ici juillet Le Gourvernement de l Andhra Pradesh a alloué deux mines de bauxite (Gudem et KR Konda, district de Visakhapatnam) à National Aluminium Company Limited (NALCO). Leurs réserves sont estimées à 85 M tonnes de bauxite (principal minerai d aluminium). NALCO, 1er producteur d oxyde d aluminium (alumine) et 3ème producteur d aluminium en Inde, a enregistré un CA d INR Cr (soit 1,1 Md USD), contre INR Cr (soit 1,1 Md USD) en , pour une production de tonnes d aluminium (contre tonnes en ). L entreprise prévoit de bâtir une raffinerie d un montant d INR Cr (1,2 Md USD), d une capacité d 1,4 M tonnes/an. Elle a aussi atteint une capacité maximum d utilisation de ses équipements de valorisation de l alumine. L entreprise prévoit par ailleurs la construction d une fonderie (capacité : tonnes/an) dans le district de Jharsuguda (Orissa). Six équipementiers étrangers sont actuellement en lice pour l UMPP (Ultra Mega Power Project, ou UMPP) de Reliance Power à Sasan, pour la vente d équipements miniers (excavatrices, draglines, tombereaux, etc.) d un montant d INR Cr (soit 400 M USD). Ces équipements seront destinés à l extraction de charbon qui alimentera une unité thermique de MW. Plus d INR 3000 Cr (600 M USD) seront investis dans ce projet qui devrait aboutir à une production de M tonnes de charbon /an. Reliance Power envisage des commandes similaires pour son super projet de Tilaiya. Au cours de l année fiscale , l Inde a été le 2ème producteur d acier au niveau mondial avec une production de 55 M tonnes (dont 22,14 M d avril à août) et 60 M tonne sont espérées pour Se trouve en tête la Chine (501 M), suivie par le Japon (119 M), les USA (91 M) et la Russie (69 M). Selon son actuel projet de développement en 5 ans, l Inde prévoit de produire 124 M tonnes d acier d ici De plus, la consommation d acier, en hausse de 4% par rapport à août 2008, a atteint 4,59 M tonnes en août 2009 (contre 4,41 en 2008). Steel Authority of India (SAIL) a achevé sa FA avec Bharat Refractories (BRL), fabricant de matériaux réfractaires, touché par l obsolescence de En bref son équipement et donc une baisse de sa productivité. Cette FA permettra à SAIL de soutenir ses futurs projets, ainsi que de rééquiper et redynamiser BRL. Sidérurgie / Métallurgie National Aluminium Company (NALCO) et le Gouvernement de l Orissa ont signé un MoU pour la création d un parc industriel (80 hectares) dédié à l aluminium. Un investissement d INR 75 Cr (soit 15 M USD) est prévu à cet effet. La proximité des installations permettra une réduction des coûts de production et des extensions vers des secteurs similaires sont envisagées. Au cours du mois d août 2009, Rourkela Steel Plant (RSP) a enregistré une production supérieure aux capacités de ses installations en produisant tonnes de métal (104%), tonnes d acier brut (104,5%) et tonnes de produits commercialisables (122,5%). Dans ses usines de fabrication de plaques, tonnes ont été produits soit 166% de sa capacité de production pour une production totale de tonnes d acier. L entreprise a enregistré une consommation de charbon de 540kg/tonne d acier (contre 552 en août 2008).

11 Tata Steel, n 8 mondial de l acier, a vu ses ventes augmenter de +25% ( tonnes) en Inde, principalement du à une hausse de +81% de ses ventes de produits longs (destinés aux secteurs de la construction). Ses ventes globales de produits commercialisables ont augmentées de 14% ( tonnes). Les Projets Le géant de l acier sud-coréen POSCO débutera la construction de son aciérie dans l Orissa début 2010 (12 M USD). Retardé de 2 ans, faute d acquisition de terrains (1620 hectares), ce projet se fera en 3 phases. Une production de 12 M tonnes/an d acier sur une durée de 30 ans est espérée. Le groupe RKKR a entamé la 1ère phase de construction de sa prochaine aciérie (INR 300 Cr sur 1100 Cr, soit 60 M USD sur 220 M USD) via sa filiale SBQ Steels Ltd, au port de Krishnapatnam (Nellore), dans l Andhra Pradesh. Prévue pour septembre, cette unité produira tonnes de fonte brute/an et fera de SBQ l un des producteurs le moins cher en Inde. Les phases suivantes (2x INR 400 Cr, soit 80 M USD chacune) seront respectivement prêtes pour décembre 2009 et Par le biais de sa filiale Arcelor Mittal Netherlands, Arcelor Mittal prévoit de détenir jusqu à 35% du capital de l entreprise Uttam Galva Steels (0,8 M tonnes d acier galvanisé et 1M tonnes de rouleaux laminés /an) par l achat de nouvelles actions. Arcelor Mittal, déjà détenteur de 5,6% des parts, deviendrait alors un actionnaire de référence aux côtés de la famille R.K. Miglani pour un contrôle conjoint de l entreprise. ACC Ltd (12% producteur de ciment en Inde) prévoit pour l année 2010 une hausse de 8% de la demande en ciment, suite aux 11% de la 1ère moitié de La production totale en Inde était de 227 M tonnes en 2008 et celle-ci devrait augmenter de 48 M tonnes cette année. ACC compte investir INR 3000 Cr (600 M USD) pour porter sa production à 30 M tonnes (22,63 M actuellement) d ici mi Projets Hindalco Industries investira, aux cours des 2 prochaines années, INR Cr (3,2 Mds USD) afin d augmenter sa production : INR Cr (soit 1125 M USD) au cours de l année fiscale (dont INR 4560 Cr, soit 912 M USD, dans des projets en greenfield) ; et INR Cr (soit 2090 M USD) au cours de l année fiscale (dont INR Cr, soit 1680 M USD, dans des projets en greenfield). Les productions d alumine et d aluminium pourraient respectivement atteindre 6 M et 1,5 M tonnes d ici Ciment Le groupe JSW prévoit un double projet de construction de cimenteries, localisées dans 2 Etats (Karnataka et Andhra Pradesh). Projet estimé à INR 380 Cr, elles produiront 5 M tonnes/an et seront opérationnelles en février Dalmia Cement Bharat Lyd (DCBL), 2ème cimentier en Inde, compte développer son activité dans le sud du pays, où la croissance est supérieure (+2%) et où 50% du ciment indien est produit, grâce à ses cimenteries d Ariyalur (Tamil Nadu) et de Kadapa (Andhra Pradesh). La 1ère entamera sa production à la fin de l année alors que la seconde produit déjà 2,5 M tonnes/an. Par ailleurs, Dalmia Cement Ventures Ltd (DCVL), filiale de DCBL, prévoit cette année de construire des usines (dans l Himachal Pradesh et le Meghalaya) dont les productions seront destinées à un marché local (afin de réduire les frais de transport). Seront aussi construits des entrepôts localisés dans des endroits stratégiques qui permettront d étendre le rayon d action de l entreprise.

En quête d une gouvernance énergétique : les grands acteurs du secteur de l énergie en Inde

En quête d une gouvernance énergétique : les grands acteurs du secteur de l énergie en Inde En quête d une gouvernance énergétique : les grands acteurs du secteur de l énergie en Inde note PROGRAMME SECI 71 boulevard Raspail 75006 Paris - France Tel : +33 1 75 43 63 20 Fax : +33 1 75 43 63 23

Plus en détail

Nouvelles d Inde Mai 2010

Nouvelles d Inde Mai 2010 AI Nouvelles d Inde Mai 2010 pour ind dustriels Le mois de Mai a été particulièrement marqué par le potentiel d'affaires en Inde et ses échanges avec l étranger. Par exemple, le Venezuela a exprimé son

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015

Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015 Ne pas diffuser, publier ou distribuer, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon Communiqué de presse Paris, 5 mars 2015 Solairedirect enregistre son document de

Plus en détail

L ÉNERGIE, ENJEU DE DÉFENSE

L ÉNERGIE, ENJEU DE DÉFENSE L ÉNERGIE, ENJEU DE DÉFENSE Montpellier L énergie, enjeu national 2 Besoin d harmoniser les 3 piliers de l énergie : accès à l énergie, sécurité énergétique et lutte contre le changement climatique Lutte

Plus en détail

Développement Durable

Développement Durable Développement Durable Estelle Iacona Professeur École Centrale Paris Énergie NASA Les 7 enjeux du Développement Durable Économie Pascal da Costa (École Centrale Paris) Démographie Gilles Pison (INED) Énergie

Plus en détail

Présentation du projet Énergie Saguenay Mai 2015. Propriété de GNL Québec. Tous droits réservés.

Présentation du projet Énergie Saguenay Mai 2015. Propriété de GNL Québec. Tous droits réservés. Présentation du projet Énergie Saguenay Mai 2015 Aperçu du projet Objectif: Construire un complexe d exportation de gaz naturel liquéfié (GNL) à Port Saguenay, Québec Projet de 7,5 G$ Capacité d exportation

Plus en détail

Inde : l Electricité, clef de la croissance. Le choix du charbon.

Inde : l Electricité, clef de la croissance. Le choix du charbon. Lionel Taccoen Juillet 2011(revu janvier 2012) Inde : l Electricité, clef de la croissance. Le choix du charbon. Le 21 juin 2011, l Agence de notation Fitch a mis en doute les objectifs de croissance officiels

Plus en détail

Industrie du gaz et du pétrole en Ouzbékistan

Industrie du gaz et du pétrole en Ouzbékistan Ambassade de Suisse auprès de l'ouzbékistan et de la République Kirghize Tachkent, le 28 février 2011 Industrie du gaz et du pétrole en Ouzbékistan Production de combustibles fossiles et d uranium L Ouzbékistan

Plus en détail

note Sécurité énergétique en Inde : quelle stratégie? PROGRAMME SECI

note Sécurité énergétique en Inde : quelle stratégie? PROGRAMME SECI Sécurité énergétique en Inde : quelle stratégie? note PROGRAMME SECI Janvier 2013 Note d actualité dans le cadre du projet SECI (Sécurité Energétique de la Chine et de l Inde) en partenariat avec le CSFRS

Plus en détail

Quel contexte. pour l électricité en 2020-30?

Quel contexte. pour l électricité en 2020-30? Page précédente 15 2 Quel contexte pour l électricité en 2020-30? Page précédente 15 Page précédente 16 @ 2 - Quel contexte pour l électricité en 2020-30? L Agence Internationale de l Energie prévoit une

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction Revue n 425 Dossier : LES BIOCARBURANTS Traduction de l article What Role for Biofuels in the Global Energy Scene? de Claude MANDIL et Fatih BIROL de l Agence Internationale de l Energie (AIE/IEA) Quel

Plus en détail

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre Le soutien à la culture dans les pays où elle opère et le lien avec les traditions et les communautés locales sont un trait distinctif d eni : l importance du

Plus en détail

Mieux intégrer le Québec aux marchés de l énergie Nord Américain

Mieux intégrer le Québec aux marchés de l énergie Nord Américain Mieux intégrer le Québec aux marchés de l énergie Nord Américain Pierre Olivier Pineau, HEC Montréal Mardi 24 septembre 2013 Sommet sur l énergie Les grandes conférences Les Affaires Hôtel Hyatt Regency,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ. et le projet GAZ du Maroc

DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ. et le projet GAZ du Maroc DOSSIER DE PRESSE 19 mars 2015 GDF SUEZ et le projet GAZ du Maroc Le groupe GDF SUEZ a suivi avec grand intérêt l annonce de la feuille de route GAZ du Maroc par Monsieur le Ministre de l Energie Abdelkader

Plus en détail

Discours de René Bautz. Directeur du Global Gas Centre et Directeur général de GAZNAT

Discours de René Bautz. Directeur du Global Gas Centre et Directeur général de GAZNAT UNCTAD GLOBAL COMMODITIES FORUM 13-14 April 2015 Discours de René Bautz Directeur du Global Gas Centre et Directeur général de GAZNAT The views expressed are those of the author and do not necessarily

Plus en détail

Union Régionale Vie et Nature

Union Régionale Vie et Nature LES GAZ DE SCHISTES Note succincte d information MESSAGES CLES Les gaz de schistes représentent une source d énergie fossile non conventionnelle, diffuse, à de fortes profondeurs et difficile à extraire.

Plus en détail

Les «Mardis de Valois» «Coût du kwh et prix de l électricité»

Les «Mardis de Valois» «Coût du kwh et prix de l électricité» Les «Mardis de Valois» «Quelle logique à la transition énergétique nationale proposée?» «Coût du kwh et prix de l électricité» Jacques PERCEBOIS Professeur à l université de Montpellier (CREDEN) Paris,

Plus en détail

Couloir Africain de l Énergie Propre

Couloir Africain de l Énergie Propre Couloir Africain de l Énergie Propre LE COULOIR AFRICAIN DE L ÉNERGIE PROPRE L Afrique change rapidement. En 2050, elle comptera 2 milliards d habitants, dont trois sur cinq vivront dans des villes. Plus

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 SOMMAIRE 1. 2. 3. 4. STRATÉGIE EVOLUTION VERS UN MODÈLE 100% BIOMASSE LE BRÉSIL, PRIORITÉ D' À L'INTERNATIONAL PERSPECTIVES

Plus en détail

La Géothermie D.Madet

La Géothermie D.Madet La Géothermie D.Madet La chaleur de la terre augmente avec la profondeur. Les mesures récentes de l accroissement de la température avec la profondeur, appelée gradient géothermique, ont montré que cette

Plus en détail

Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures

Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures La Banque asiatique d investissement dans les infrastructures (BAII) résulte d une initiative de la Chine, qui a

Plus en détail

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1

Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national. Casablanca, 15 Mars 2010 1 Plan Maroc Solaire Contribution du secteur bancaire marocain au développement énergétique national Casablanca, 15 Mars 2010 1 UNE PROMOTION COHERENTE DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE

Plus en détail

Dix signaux qui montrent que la transition est en marche

Dix signaux qui montrent que la transition est en marche Dix signaux qui montrent que la transition est en marche Pour comprendre le futur, il faut parfois se tourner vers le passé. Revenons en 1890. Le premier indice de la Bourse de New York, le fameux Dow

Plus en détail

Prix du pétrole : A moyen terme, les cours ne devraient pas baisser

Prix du pétrole : A moyen terme, les cours ne devraient pas baisser 27 juin 2012 Prix du pétrole : A moyen terme, les cours ne devraient pas baisser Le cours du pétrole a toujours fait l objet de fortes fluctuations qui ne reflètent pas nécessairement les perspectives

Plus en détail

L énergie canadienne et l importance de la diversification des marchés. Dale Eisler, sous-ministre adjoint Ressources naturelles Canada 14 mai 2013

L énergie canadienne et l importance de la diversification des marchés. Dale Eisler, sous-ministre adjoint Ressources naturelles Canada 14 mai 2013 L énergie canadienne et l importance de la diversification des marchés Dale Eisler, sous-ministre adjoint Ressources naturelles Canada 14 mai 2013 Objectif Pour démontrer l importance de la diversification

Plus en détail

La Diplomatie indienne en marche

La Diplomatie indienne en marche La Diplomatie indienne en marche SANJHA PRAYAAS SABKA VIKAS: EFFORT PARTAGÉ PROGRÈS POUR TOUS SANJHA PRAYAAS SABKA VIKAS: SHARED EFFORT PROGRESS FOR ALL Le Président des Etats-Unis d Amérique, Barack Obama,

Plus en détail

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014

HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 HYDRO-QUÉBEC EN BREF Octobre 2014 Hydro-Québec - 1 Plan de la présentation Production d électricité aux États-Unis, au Canada et au Québec Survol historique Bilan financier Structure d Hydro-Québec Orientations

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR LE GAZ NATUREL.

COMMENTAIRES SUR LE GAZ NATUREL. COMMENTAIRES SUR LE GAZ NATUREL. Chroniques MD 5 janvier 2015 1. Introduction. La question du gaz naturel a pris ces dernières années une acuité nouvelle, du fait de la mise en exploitation massive aux

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? Matthew Bramley Directeur de la recherche Institut Pembina

Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? Matthew Bramley Directeur de la recherche Institut Pembina Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? Matthew Bramley Directeur de la recherche Institut Pembina À propos de ce projet Comment les gouvernements fédéral

Plus en détail

IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUES DU DÉVELOPPEMENT DES GAZ ET HUILES DE ROCHE-MÈRE

IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUES DU DÉVELOPPEMENT DES GAZ ET HUILES DE ROCHE-MÈRE IMPACTS SOCIO-ÉCONOMIQUES DU DÉVELOPPEMENT DES GAZ ET HUILES DE ROCHE-MÈRE Thibaut Laparra Conférence scientifique et technique Jeudi 13 septembre www.gep-aftp.com 1 Répondre à la polémique sur les hydrocarbures

Plus en détail

23,5 609 796 312 789 28,7 356 499 673 279. en % du chiffre d affaires net 4,4 5,3 8,4 3,0. Investissements / Désinvestissements nets 116 404

23,5 609 796 312 789 28,7 356 499 673 279. en % du chiffre d affaires net 4,4 5,3 8,4 3,0. Investissements / Désinvestissements nets 116 404 2014 Alpiq en bref Alpiq est un fournisseur d électricité et prestataire de services énergétiques leader en Suisse, à orientation européenne. L entreprise est active dans la production d électricité ainsi

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2013 ET PERSPECTIVES 2014

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2013 ET PERSPECTIVES 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 5 FÉVRIER 2014 5 mars 2014: Mise à jour de certaines données 2013 estimées. 1 SOMMAIRE 1 LE MARCHÉ PÉTROLIER EN 2013

Plus en détail

Énergie & environnement

Énergie & environnement Le Royaume-Uni mise sur l éolien offshore La capture et le stockage du carbone, un impératif pour les futures centrales? 42 44 2 2 Énergie & Énergie environnement & environnement Ferme éolienne de Thanet,

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

Influence du marché du gaz sur le marché de l électricité suisse

Influence du marché du gaz sur le marché de l électricité suisse Influence du marché du gaz sur le marché de l électricité suisse Document connaissances de base, état: octobre 2013 1. Synthèse Le gaz naturel influence le marché de l électricité uniquement à travers

Plus en détail

Lubumbashi, 28-29 Octobre 2014 MIX ENERGETIQUE ET PROMOTION DES NOUVELLES SOURCES DE PRODUCTION POUR L AUGMENTATION DE L OFFRE D ENERGIE ELECTRIQUE

Lubumbashi, 28-29 Octobre 2014 MIX ENERGETIQUE ET PROMOTION DES NOUVELLES SOURCES DE PRODUCTION POUR L AUGMENTATION DE L OFFRE D ENERGIE ELECTRIQUE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO LUBUMBASHI - RDC Lubumbashi, 28-29 Octobre 2014 MIX ENERGETIQUE ET PROMOTION DES NOUVELLES SOURCES DE PRODUCTION POUR L AUGMENTATION DE L OFFRE D ENERGIE ELECTRIQUE PAR

Plus en détail

L essor d un leader mondial. CEMEX 2 rue du Verseau - Silic 423-94583 Rungis Cedex Tél : 01 49 79 44 44 - Fax : 01 49 79 86 07 www.cemex.

L essor d un leader mondial. CEMEX 2 rue du Verseau - Silic 423-94583 Rungis Cedex Tél : 01 49 79 44 44 - Fax : 01 49 79 86 07 www.cemex. L essor d un leader mondial CEMEX 2 rue du Verseau - Silic 423-94583 Rungis Cedex Tél : 01 49 79 44 44 - Fax : 01 49 79 86 07 www.cemex.fr Dossier de presse CEMEX International Octobre 2014 Depuis l ouverture

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie concernant le gaz et le pétrole (partie VI de la Loi) 1

Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie concernant le gaz et le pétrole (partie VI de la Loi) 1 Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie concernant le gaz et le pétrole (partie VI de la Loi) 1 TITRE ABRÉGÉ 1. Règlement de l Office national de l énergie concernant le gaz

Plus en détail

Rôle : Situation initiale et données : Mission : Choix réalisés : Documents :

Rôle : Situation initiale et données : Mission : Choix réalisés : Documents : Rôle : Nous sommes en 1960, vous êtes P.D.G. de l entreprise Usinor qui produit de l acier dans plusieurs usines en France. Situation initiale et données : Le charbon et le fer sont les matières premières

Plus en détail

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE PLAN: I. L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE 1) Production du pétrole 2) Consommation du pétrole

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

Enel Fiche Entreprise 2009

Enel Fiche Entreprise 2009 Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-conseil.com Paris Bruxelles Roma Milano Zürich Casablanca Enel Fiche Entreprise 2009 Enel, 1 er producteur-distributeur

Plus en détail

Un producteur d électricité engagé durablement en France

Un producteur d électricité engagé durablement en France GDF SUEZ Logotype version Blanc au trait 18/11/2008 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com RÉFÉRENCE COULEUR BLANC

Plus en détail

Areva: un gouffre à 5 milliards d'euros. 2015 : 9 milliards d euro de dettes. 2014: Valse des chefs

Areva: un gouffre à 5 milliards d'euros. 2015 : 9 milliards d euro de dettes. 2014: Valse des chefs Areva: un gouffre à 5 milliards d'euros AREVA est l un des plus grand acteur du nucléaire mondial. Avec une capitalisation de 3,7 milliards $ et ses 40'000 employés, elle est présente sur plus de la moitié

Plus en détail

PANORAMA DES MARCHES DU GAZ NATUREL EN 2010

PANORAMA DES MARCHES DU GAZ NATUREL EN 2010 PANORAMA DES MARCHES DU GAZ NATUREL EN 2010 Sophie Méritet* Doté de précieux atouts environnementaux par rapport aux autres énergies fossiles et de réserves importantes, le gaz naturel a vu sa part dans

Plus en détail

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Communiqué de presse 4 mai 2012 Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Entre le 1 er avril 2011 et le 31 mars 2012, Alstom a enregistré

Plus en détail

JOURNEES ANNUELLES DES HYDROCARBURES 2014 DISCOURS DE CLOTURE. Yves-Louis Darricarrère

JOURNEES ANNUELLES DES HYDROCARBURES 2014 DISCOURS DE CLOTURE. Yves-Louis Darricarrère JOURNEES ANNUELLES DES HYDROCARBURES 2014 DISCOURS DE CLOTURE Yves-Louis Darricarrère Mesdames, Messieurs, Cher Amis, Il se trouve que l année dernière m était déjà revenu l honneur et le plaisir de clôturer

Plus en détail

Résultats de l exercice 2011

Résultats de l exercice 2011 Résultats de l exercice 2011 15 mars 2012 Heurtey Petrochem Groupe international d ingénierie pétrolière et gazière présent sur 2 segments de marché: Les fours de procédés pour le raffinage, la pétrochimie

Plus en détail

PLAN DE PRESENTATION. Introduction. Etat des lieux du système énergétique en Afrique: Cas de l Afrique de l Ouest

PLAN DE PRESENTATION. Introduction. Etat des lieux du système énergétique en Afrique: Cas de l Afrique de l Ouest Conférence Partager le Savoir à travers la Méditerranée (7) E. HOUNGNINOU Tunis, le 18 Mai 2012 Introduction Etat des lieux du système énergétique en Afrique: Cas de l Afrique de l Ouest PLAN DE PRESENTATION

Plus en détail

Les ressources mondiales récupérables en gaz seraient équivalentes à 250 années de production actuelle La moitié provenant des gaz non conventionnels

Les ressources mondiales récupérables en gaz seraient équivalentes à 250 années de production actuelle La moitié provenant des gaz non conventionnels Séminaire Gaz de roches mères Ressources mondiales en gaz et impact des gaz de schiste sur les marchés mondiaux Anne-Sophie Corbeau Senior gas expert Les ressources mondiales récupérables en gaz seraient

Plus en détail

ENERGIE OBJECTIF - PUBLIC - MATERIEL - LOGICIEL - METHODE - AVANTAGES - DIFFICULTES - AUTEUR DU DOCUMENT

ENERGIE OBJECTIF - PUBLIC - MATERIEL - LOGICIEL - METHODE - AVANTAGES - DIFFICULTES - AUTEUR DU DOCUMENT 1 sur 8 ENERGIE PLAN: OBJECTIF - PUBLIC - MATERIEL - LOGICIEL - METHODE - AVANTAGES - DIFFICULTES - AUTEUR DU DOCUMENT Sites utilisés pour cette recherche: Panorama des différentes sources d'énergie Répartition

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

Les nouvelles tendances dans les strategies d investissement des fonds souverains:

Les nouvelles tendances dans les strategies d investissement des fonds souverains: IFRI - OCP Policy Center Joint Seminar series Les nouvelles tendances dans les strategies d investissement des fonds souverains: Quelles consequences sur la gestion de la rente pétrolière et gazière Marie-Claire

Plus en détail

Lafarge France et l économie circulaire

Lafarge France et l économie circulaire Lafarge France et l économie circulaire Zoom sur l écologie industrielle Mai 2013 Les activités de Lafarge Le Groupe La France est le berceau historique du Groupe depuis 1833 Le Groupe Lafarge est leader

Plus en détail

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Exportation et développement Canada Juin 2012 Quelques mots sur EDC Organisme de crédit à l exportation du Canada créé

Plus en détail

Assurer l avenir avec un parc de production diversifié

Assurer l avenir avec un parc de production diversifié Exercice 2010 Seul le discours prononcé fait foi Assurer l avenir avec un parc de production diversifié Discours de M. Hermann Ineichen, chef du secteur d activité Energie Suisse, dans le cadre de la conférence

Plus en détail

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC

LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC LISBONNE- 20 avril 2015 TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: EXPÉRIENCE DU MAROC Sommaire de la présentation MAROC EN CONSTANTE EVOLUTION DES RÉFORMES ET DES VISIONS STRATÉGIQUES TRANSITION ÉNERGÉTIQUE: ENJEUX ET DÉFIS

Plus en détail

Groupe de travail énergie et matières premières

Groupe de travail énergie et matières premières Groupe de travail énergie et matières premières Audition de Pierre SIGONNEY Chief Economist, groupe Total Jeudi 7 avril 2011 Etaient présents : Edouard Alby - Eric Fromant - Dominique de Guerre Dominique

Plus en détail

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma

INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC. www.siem.ma INVESTIR DANS LES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU MAROC www.siem.ma «Compte tenu du développement considérable que ces nouveaux gisements énergétiques seront appelés à connaître, ils doivent être dès aujourd

Plus en détail

Mythes et Realites. Investir dans les. infrastructures d'energie pour redresser l'economie. Pipeline au Portugal (Traroth Wikimedia Commons)

Mythes et Realites. Investir dans les. infrastructures d'energie pour redresser l'economie. Pipeline au Portugal (Traroth Wikimedia Commons) Pipeline au Portugal (Traroth Wikimedia Commons) Mythes et Realites Investir dans les infrastructures d'energie pour redresser l'economie la crise? Quelle crise? Le développement de vastes infrastructures

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Pétrole: consommation d énergie et réserves

Pétrole: consommation d énergie et réserves Série documentaire Le monde du pétrole Pétrole: consommation d énergie et réserves Die Anfänge Die Welt des Erdöls, September 2006 5 Une énergie d avenir La consommation mondiale d énergie s accroît d

Plus en détail

DERNIERES INFOS SUR LA LOGISTIQUE ET LE TRANSIT INTERNATIONAL

DERNIERES INFOS SUR LA LOGISTIQUE ET LE TRANSIT INTERNATIONAL DERNIERES INFOS SUR LA LOGISTIQUE ET LE TRANSIT INTERNATIONAL FRANCE -Air France va desservir la Malaisie en vol direct à partir du 22 avril 2013 -Baisse du fret transporté par Air France KLM en octobre

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 8 bis du 23 octobre 2008 C2008-68 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 27 août

Plus en détail

2ème SÉMINAIRE: LA SÉCURITÉ DANS LES ÉOLIENNES

2ème SÉMINAIRE: LA SÉCURITÉ DANS LES ÉOLIENNES en collaboration avec: La sécurité: responsabilité sociale et avantages économiques pour les entreprises Paris, 12 JUIN 2014 La sécurité: responsabilité sociale et avantages économiques pour les entreprises

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

États financiers consolidés. Trimestre terminé le 31 mars 2003. EnCana Corporation

États financiers consolidés. Trimestre terminé le 31 mars 2003. EnCana Corporation États financiers consolidés Trimestre terminé le 2003 EnCana Corporation Rapport intermédiaire Trimestre terminé le 2003 EnCana Corporation RÉSULTATS CONSOLIDÉS Trimestres terminés les (sans vérification)

Plus en détail

Contraintes et opportunités du marché chinois

Contraintes et opportunités du marché chinois Contraintes et opportunités du marché chinois Catherine Locatelli, Jean-Pierre Angelier To cite this version: Catherine Locatelli, Jean-Pierre Angelier. Contraintes et opportunités du marché chinois. Energies,

Plus en détail

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I CLUB DE NICE 5/12/2012 Le gaz naturel dans l Union Européenne

Plus en détail

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL EN BREF Rexel, leader mondial de la distribution professionnelle de produits et services pour le monde de l énergie La mission

Plus en détail

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger

module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger module 5 LES POLITIQUES CANADIENNES DE RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES par Sebastian Weissenberger 2 ENV 1110 CHANGEMENTS CLIMATIQUES SOMMAIRE 1. Le Plan vert de 1990........................................

Plus en détail

Consommation Energétique Finale de l Algérie

Consommation Energétique Finale de l Algérie Données & Indicateurs Ministère de l Energie et des Mines Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Consommation Energétique Finale de l Algérie Edition 2007

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

Production mondiale d énergie

Production mondiale d énergie Chapitre 14: Autres sources d énergie Énergie nucléaire Énergie solaire Énergie géothermale Hydro-électricité Énergie éolienne Production mondiale d énergie 23% 39% 27% Coal Nuclear Hydro Geothermal Petroleum

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Energie pour un développement durable de l Afrique

Energie pour un développement durable de l Afrique Energie pour un développement durable de l Afrique Abdoussalam Ba Directeur général du CNES, Niamey, Niger L énergie est le soubassement de toute activité économique. Or, lors de l élaboration du Plan

Plus en détail

Stabilisation de l activité. Perspectives de reprise. Enjeux énergétiques

Stabilisation de l activité. Perspectives de reprise. Enjeux énergétiques 2012 Stabilisation de l activité 2013 Perspectives de reprise Enjeux énergétiques Paris, le 21 mars 2013 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur de la Communication - UIC 01.46.53.11.65 / 06.71.06.72.49

Plus en détail

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie

La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Réunion du Group d'experts Intergouvernemental du Droit et de la Politique de la concurrence Genève, 17-19 juillet 2007 La Concurrence dans le secteur de l Énergie en Tunisie Par Tunisie The views expressed

Plus en détail

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE ECONOMIQUE? 30 Min INSIDE 6 Avril 2011 Plan de la présentation 1) L évolution des cours: faits stylisés et explications 2) Impact économiques

Plus en détail

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques»

Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» Traduction du Résumé de l étude de CE DELFT* : «L électricité verte pour les voitures électriques» * Bureau d études Néerlandais indépendant spécialisé dans les questions environnementales et la recherche

Plus en détail

GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche

GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche GDF SUEZ Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires Gérard Lamarche Un business model équilibré porteur de croissance durable et rentable pour les actionnaires

Plus en détail

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen GDF SUEZ Branche Energie Europe et International Jean-Pierre Hansen Chiffres clés opérationnels * Un leader mondial pour le gaz et l'électricité Leader de l'électricité au Benelux Positions importantes

Plus en détail

Présentation. Ses créateurs disposent d une expérience plurielle de haut niveau forgée au cours de longues carrières.

Présentation. Ses créateurs disposent d une expérience plurielle de haut niveau forgée au cours de longues carrières. Présentation Fabex Energy Sarl, ce veut être le creuset et l expression de compétences avérées au service du marché Algérien, en vue de lui offrir des solutions innovantes en matière de produits et services

Plus en détail

Discovering Hidden Value

Discovering Hidden Value Discovering Hidden Value A la découverte de la valeur cachée Consultation pour les Opérations de Forage Proposées en Offshore Marocain 2013 Qui est Cairn Energy? Cairn est une société de pétrole et de

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Atelier de l Autorité de Régulation du gaz naturel avec l Autorité du Gazoduc de l Afrique de l Ouest

Atelier de l Autorité de Régulation du gaz naturel avec l Autorité du Gazoduc de l Afrique de l Ouest Atelier de l Autorité de Régulation du gaz naturel avec l Autorité du Gazoduc de l Afrique de l Ouest 14-16 Février 2012 Cotonou, Benin. JEU DE ROLE SUR L ACCES AU RESEAU, LA FIXATION DES PRIX, LE REGLEMENT

Plus en détail

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD

DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD DIVERSITÉ ET EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE: LES CLÉS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES RÉSEAUX INDUSTRIELS ET COMMUNAUTAIRES AUTONOMES DU NORD Désenclavement nordique du pétrole par un jumelage éolien - micrognl

Plus en détail

Brent Stirton / Getty Images / WWF-UK LA CONTRIBUTION DE LA CHINE VERS LA COP21. Quelles avancées possibles pour sa transition énergétique?

Brent Stirton / Getty Images / WWF-UK LA CONTRIBUTION DE LA CHINE VERS LA COP21. Quelles avancées possibles pour sa transition énergétique? Brent Stirton / Getty Images / WWF-UK LA CONTRIBUTION DE LA CHINE VERS LA COP21 Quelles avancées possibles pour sa transition énergétique? #COP21 1 INTRODUCTION Après l UE, le Mexique, le Gabon ou encore

Plus en détail

AQPER Février 2013. Groupe énergie renouvelable Brookfield. Investir dans la production et le transport d énergie renouvelable

AQPER Février 2013. Groupe énergie renouvelable Brookfield. Investir dans la production et le transport d énergie renouvelable AQPER Février 2013 Groupe énergie renouvelable Brookfield. Investir dans la production et le transport d énergie renouvelable Ordre du jour 2 Présentation à l intention de l AQPER le 28 février 2013 Profil

Plus en détail

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION... 9 2 PANORAMA DU SECTEUR DES HYDROCARBURES... 21 3 L EXPLORATION PRODUCTION... 37

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION... 9 2 PANORAMA DU SECTEUR DES HYDROCARBURES... 21 3 L EXPLORATION PRODUCTION... 37 Page 7 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION... 9 1.1 FICHE SIGNALETIQUE DU SULTANAT D OMAN...9 1.2 HISTORIQUE DU PETROLE ET DU GAZ EN OMAN...11 1.3 ACTUALITE DU PETROLE ET DU GAZ EN OMAN DEPUIS 2003...15 2 PANORAMA

Plus en détail

Présentation aux investisseurs. Le 3 juin 2009

Présentation aux investisseurs. Le 3 juin 2009 Présentation aux investisseurs Le 3 juin 2009 Énoncés prospectifs MISE EN GARDE RELATIVEMENT AUX DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Cette présentation peut contenir des informations prospectives au sens des lois

Plus en détail

DÉCOUVRIR UN MONDE D OPPORTUNITÉS

DÉCOUVRIR UN MONDE D OPPORTUNITÉS DÉCOUVRIR UN MONDE D OPPORTUNITÉS SOMMAIRE Page 1. MALI EN BREF 3 2. RAISONS D INVESTIR AU MALI 4 3. CLIMAT DES AFFAIRES 5 4. OPPORTUNITÉS D INVESTISSEMENT 8 5. PROJETS DU GOUVERNEMENT 18 2 1. MALI EN

Plus en détail